• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Poutine met les pendules à l’heure

Poutine met les pendules à l’heure

Les quatre derniers jours, du jeudi 5 février à dimance, 8 février, auront mis à jour la stratégie de l’Europe et de Washington dans l’approche pour résoudre le conflit ukrainien. Tout est présenté sous l’angle d’un conflit entre la Russie et l’Ukraine, la France et l’Allemagne se présentant comme des médiateurs entre Poutine et Porochenko.

Vladimir Poutine ne l’entend pas ainsi et il considère que le temps est venu pour tous ceux qui s’intéressent à la paix en Ukraine qu’ils prennent acte que le conflit n’en est pas un entre la Russie et l’Ukraine, mais entre le gouvernement de Kiev et les populations qui ont voté leur indépendance dans le Donbass. Il s’agit d’un conflit interne qui doit trouver sa solution entre les parties ukrainiennes concernées. La Russie n’est pas à l’origine de ce conflit, elle n’en fait pas partie et elle n’a pas participé aux actions déstabilisatrices qui ont conduit au coup d’État. La Russie n’est pas celle qui envahit l’Ukraine, mais plutôt celle qui rappelle aux Ukrainiens de résoudre leurs problèmes de façon civilisée et respectueuse.

Une analyse rapide de ce qui a donné naissance à ce conflit met en évidence deux évènements majeurs. Le premier est la mise en place d’un gouvernement qui fut imposé au peuple ukrainien par un subtil coup d’État planifié et orchestré par Washington. Le second est cette politique agressive de Kiev contre les populations dissidentes, en en faisant des terroristes à abattre. À cette violence se sont ajoutées des sanctions administratives, privant ces populations de leurs droits les plus fondamentaux.

Il en a résulté des référendums et des déclarations d’indépendance de la part des Ukrainiens dissidents, de culture russe, qui occupent tout le sud-est de l’Ukraine, victimes d’autant de persécutions. L’indépendance de ces régions (Donetsk et Lougansk) a donné lieu à des attaques encore plus violentes de la part du gouvernement de Kiev et de mercenaires à sa solde. Déjà, selon les chiffres officiels, les victimes compteraient plus de 5000 morts et de 10 000 blessés. Certains milieux, en Allemagne, parlent de 50 000 morts. Ces affrontements provoquèrent une véritable crise humanitaire. Nos médias meanstream en parlèrent peu. Ce fut surtout la Russie qui a déployé le plus d’efforts pour venir en aide à ces populations en plein désarroi. De nombreuses caravanes de centaines de camions, remplis de tout ce qui pouvait répondre aux besoins les plus essentiels et urgents, ont fait la navette entre la Russie et ces régions de l’Ukraine. Chaque fois, en franchissant, en toute légalité, la frontière ukrainienne.

C’est dans ce contexte que Vladimir Poutine décide de mettre les pendules à l’heure et de reprendre en main le contrôle de l’agenda, si vraiment les divers intervenants veulent une paix durable en Ukraine. Il est important de revenir aux sources de ce conflit et d’y faire figurer les véritables acteurs qui y sont directement concernés. Il y a le gouvernement de Kiev et les deux Républiques autoproclamées indépendantes de Lougansk et de Donetsk. La première chose à faire est que le gouvernement de Kiev cesse immédiatement ses attaques contre ces deux régions. Seul, le cessez-feu de la part de Kiev, permettra de renouer contact avec ces populations et leurs dirigeants pour résoudre les différents et en arriver ainsi à une solution nationale et régionale du conflit.

 « Il est évident que la crise continuera tant que les Ukrainiens ne se seront pas mis d’accord entre eux ». À cette fin, il exhorte les autorités de Kiev à trouver « un langage commun et à parvenir à un accord avec toutes les forces politiques. »

Voici les principaux points que relève le président Poutine pour que les négociations conduisent à la paix.

« Mettre un terme à la débauche de radicalisme et de nationalisme qui touche le pays.

"La condition première pour stabiliser la situation est un cessez-le-feu immédiat, la cessation de l'opération dite « antiterroriste », mais de facto punitive dans le sud-est de l'Ukraine".

« Supprimer les pressions économiques sur le Donbass, lesquelles sont susceptibles de créer une grande catastrophe.

La société doit s’unir autour de valeurs positives et des véritables intérêts de l’Ukraine. "Pour cela, il faut que les autorités de Kiev entendent leur peuple. Qu'ils trouvent un terrain d'entente et s'accordent avec toutes les forces politiques et régions du pays".

Ces déclarations récentes de Poutine marquent le cadre dans lequel sa présence à Minsk, le 11 février prochain, serait justifiée. 

Ceux qui négocient le texte à débattre à Minsk, le 11 février prochain, doivent en arriver à recentrer les échanges sur les relations du gouvernement central de Kiev avec les gouvernements des deux régions du Donbass. Si ce tournant ne se réalise pas, il est fort possible que le président Poutine ne se présente pas à cette rencontre.

Il n’est pas intéressé à jouer un rôle dans un scénario, à l’avance vicié et trompeur.

Le conflit qui sévit en Ukraine est un conflit interne que le gouvernement central doit chercher à résoudre non pas par les armes et des mesures répressives, mais par la négociation et le respect de sa population et des régions qui en marquent la configuration des cultures. Si la France, l’Allemagne et Washington veulent travailler en ce sens, ils pourront compter pleinement sur la présence de la Russie. Sinon, ce sera peine perdue.

Les représentants des deux Fédérations autoproclamées de Lougansk et de Donetsk seront présents à la rencontre de Minsk. Ils participent présentement aux rencontres préparatoires.

 

À lire : https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/Poutine-met-en-garde-Kiev-contre-limpasse-dans-le-Donbass—19833007/

 

L’heure de la vérité a sonné.

 

Oscar Fortin

Le 9 février 2015

http://humanisme.blogspot.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (83 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • Kevin Queral Kevin Queral 9 février 2015 20:37
    URGENCE ! Non à la guerre contre la Russie !

     

    Monsieur le président de la République Française,
    Mesdames et Messieurs les ministres,
    Mesdames et Messieurs les députés,

     Nous, citoyens Français,

     considérant les citoyens de Russie comme nos frères humains, nous vous adjurons de mettre fin à tout engrenage pouvant mener à un conflit armé avec la Russie et vous demandons de n’envisager aucune autre voie que celles de la diplomatie et du droit international.

     En tant que nos représentants, servant la volonté du peuple souverain, nous espérons que vous entendrez ces revendications.


    signez ici : 

    http://www.petitions24.net/urgence__non_a_la_guerre_contre_la_russie


    • doslu doslu 10 février 2015 11:51
      L’Ukraine se révolte : Zaporozhié contre la mobilisation

      https://www.youtube.com/watch?v=qpoPIFNlYIg


    • lsga lsga 10 février 2015 13:20

      C’est complètement dingue à quel point les gens sont intoxiqués par la propagande.

      Pour rappel : C’EST L’UNION EUROPÉENNE, ET LA FRANCE EN TÊTE, QUI SONT DERRIÈRE LE CONFLIT UKRAINIEN POUR TENTER DE RÉCUPÉRER LE GAZ DE CRIMÉE.
       
      La Russie et les USA, comme depuis 70 ans, cassent les jambes de l’Europe grâce à leur pseudo-guerre-froide.
       
      Maintenant que l’Europe va être obligé d’acheter son gaz à la Russie, ou son gaz de schistes aux USA, on lui fait payer la note de la guerre en Ukraine via les accords de soutient de économique avec ce qu’il restera de l’Ukraine (cad : l’Ukraine sans les ressources minières).
       

    • Doume65 10 février 2015 16:25

      Tu n’es pas très clair, Isga. Après la lecture de ton post, je ne comprends pas si c’est l’UE, les USA, ou la Russie qui, comme tu dis, est derrière le conflit.

      D’autre part, tu parles d’intoxication folle des gens, mais tu ne dis pas quel est (sont) le(s) point(s) que tu conteste dans leur interprétation (laquelle) des faits.

      On ne comprend pas à qui tu t’adresse ni quel tort tu veux redresser.

      Merci de bien vouloir éclaircir notre lanterne.


    • lsga lsga 10 février 2015 17:56

      1. TOTAL, Margerie et la France, planqué derrière l’UE, font rentrer l’Ukraine dans un partenariat avec l’UE.

       
      2. Cet accord signe l’indépendance énergétique de la France et de l’Europe. (l’article parle de 13.000 milliards de mètres cubes de gaz en Crimée das la mer noire)
       
      3.a Pour la Russie : c’est inacceptable. La Russie vit uniquement sur le dos de l’Union Européenne en lui revendant ses énergies fossiles (Poutine n’a développé aucune autre activité économique en Russie), et a besoin de TOTAL et BP pour continuer à développer son parc pétrolifère, notamment dans le nord de la Russie (Gazprom n’a plus les compétences techniques nécessaires)
       
      3b. Pour les USA : c’est inacceptable. Ils viennent de se couper une couille pour investir dans le gaz de schistes, et le nord de l’Union Européenne était leur principal cible commerciale (les mêmes à qui ils avaient vendu en masse des subprimes : gogo un jour, gogo toujours).
       
       
      5. Maintenant, de la même manière que les USA ont fait payer la première guerre du Golf à l’Arabie Saoudite, les USA et la Russie vont faire payer la guerre d’Ukraine à la France (enfin : à vous) en forçant l’UE à financer la reconstruction économique de ce qu’il reste de l’Ukraine.
       
       
      Vala. C’est plus clair ? 


    • Aldous Aldous 11 février 2015 17:45

      Heu... non c’est pas clair, comme tout ce que tu racontes au demeurant... :))


    • Doume65 11 février 2015 18:45

      Vala. C’est plus clair ? @ Isga

      Merci d’avoir répondu à ma question.

      « Vala. C’est plus clair ? »

      En partie seulement. Car tu criait juste avant (écrire en majuscule, c’est crier) que « c’est l’union européenne, et la france en tête, qui sont derrière le conflit ukrainien pour tenter de récupérer le gaz de crimée. »

      Or là tu dis que cette guerre est une conséquence d’une conséquence à cet accord de libre échange signé entre l’UE et l’Ukraine. Cela ne signifie pas qu’ils sont derrière. Quand à ton idée (défendue par la revue de l’’OTAN dont tu nous met un lien), que ces accords avaient pour but l’indépendance énergétique de l’UE, elle me laisse plus que sceptique et n’est appuyée sur rien de concret.


    • bourrico6 12 février 2015 09:45

      Tiens, Isgaga est de retour avec ses délires inventés de toutes pièces.

      Bref, une affirmation bidon de plus qu’il est incapable de justifier un tant soit peu... une de plus.... une parmi tant d’autres.

      Ce type est un baratineur.


    • Laurent 47 23 février 2015 18:50

      @lsga
      Ca dépend de quels ukrainiens on parle !

      Ceux qui se sont battus dans les rangs de l’armée rouge, ont défait l’armée de Von Paulus à Stalingrad, et sont allés jusqu’au bunker d’Hitler à Berlin en mettant fin à la guerre ?
      Ou bien ceux, originaires de Galicie, qui se sont alliés avec les SS et ont massacrés des milliers de juifs ukrainiens et polonais ( les mêmes qui sont actuellement au gouvernement à Kiev ) ?
      L’avenir nous dira de quels genres d’ukrainiens se compose vraiment ce pays !
      J’espère pour le peuple que la racaille nazie aux ordres de Washington qui prétend diriger l’Ukraine va rapidement dégager, et que de véritables élections vont donner à ces gens qui ont tant souffert un régime démocratique, et lui apporter la paix.
      Mais pour ça, il faut que les Etats-Unis arrêtent d’emmerder le monde et de vouloir la guerre à tout prix avec la Russie, guerre qui serait faite bien sûr par les crétins que nous sommes, pas par les américains ! Courageux, mais pas téméraires, les yankees ! Rappelez-vous le Vietnam !

    • lsga lsga 23 février 2015 18:52

      @Laurent 47
      donc je répète : c’est la France qui voulait récupérer les ressources gazières de Crimée, pas les USA. 


    • colere48 colere48 9 février 2015 20:43

      Attention : ON NE POSE PAS D’ULTIMATUM À POUTINE
      « Personne n’a jamais parlé au président sur le ton d’un ultimatum et personne ne pourrait le faire », a dit le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, à la radio Govorit Moskva.


      • oscar fortin oscar fortin 9 février 2015 21:02

        Ses adversaires devraient en prendre bonne note.


      • Aldous Aldous 10 février 2015 10:54

        Quand les choses seront revenues à une situation raisonnable il restera encore à faire le procès de l’incroyable chape de plomb propagandiste qui s’est abattue sur la France depuis plusieurs années afin de nous faire passer les égorgeurs islamistes de Syrie et les nazis de Kiev pour des héros de la démocratie.


      • Martha 10 février 2015 14:47


         Dans ce cas que les Etats-Unis et la G.B.*, s’ils le veulent, y aillent seuls.
         Nous n’avons rien à faire dans cette imbécilité mortelle.

         C’est un coup de force contraire aux statuts de l’OTAN. L’Ukraine n’est ni en Europe, ni dans l’OTAN et il s’agit là clairement d’une guerre d’agression US. Impériale et hégémonique.
         
         Bombarder des civils et des villes sans défense c’est odieux, criminel et passible du TPI. L’énorme mensonge sur les responsables de l’attentat contre le vol MH17 c’est aussi devant le TPI que cette affaire doit être réglée.

         F.Hollande n’a PAS LE DROIT d’accepter cela et de ne rien dire. Il ne peut pas engager notre Pays sur de tels prémices. Et cela va, en plus, complètement contre nos intérêts les plus évidents.
         Irait-il à fond de cale, dans un navire en bois avec une grosse tarière faire des trous dans le fond de la coque ? On dirait , mais il est cinglé ! Et bien c’est de cela qu’il s’agit !

         Si on a à faire à des gens criminels et menteurs aussi caractérisés, il vaut mieux prendre le large et s’entendre avec ceux qui ne le sont pas.

         Le « fuck iourop ! » ça ne passe pas et ce n’est pas acceptable : Monsieur Hollande, il est grand temps de le dire. Nous comptons sur vous.

         * Les Gibis sont bien silencieux sur cette affaire, tout d’un coup, auraient-ils perdu l(usage de la parole ?


      • roman_garev 9 février 2015 20:55
        Merci l’auteur.
        Les parties concernées n’ont pas tardé à avancer leurs arguments.

        L’argument de l’artillerie « anti-terroriste » de Kiev : missile tactique tombé la nuit du 8 février près de l’usine chimique de Donetsk :
        Il est facile d’imaginer la quantité de victimes au cas où ce missile tomberait en pleine ville de Donetsk comme il était sans doute prévu...

        L’argument de l’armée de la République de Donetsk le jour du 9 février : la poche de Débaltsevo est fermée définitivement :

        • oscar fortin oscar fortin 9 février 2015 21:01

          Il est certain, maintenant que leur petit jeu est mis à découvert qu’ils vont utiliser tous les moyens pour saboter le plus possible de sud-est de l’Ukraine, sachant que Poutine ne restera pas les bras croisés indéfiniment devant le massacre d"une population à l’endroit de laquelle la Russie a des responsabilités. Les cartes sont sur la table et les décisions de Poutine sont déjà prises selon la tournure que prendront les évènements à partir du 11 de février. À ce moment là, il sera effectivement possible que la Russie devienne un acteur militaire de première importance. 




        • Passante Passante 9 février 2015 23:14

          tout se joue en sourdine, en silence, pas une déclaration claire.


          reste une image du jour : 
          la deutsch chez le black, 
          & évidemment ils disent rien.

          mais les images, en quelques secondes, annoncent de très mauvaises nouvelles, 
          et avouent peut-être un positionnement :

          -chacun des deux croise les jambes vers l’extérieur de l’autre, ça va pas du tout...
          -le barak rit comme jamais, very bad news ça, tout est faux, il ne veut céder sur rien.

          elle rit jaune aussi, même si l’actrice est moins douée, 
          on sent que nul accord n’est possible, 
          alors qu’à moscou il devait pourtant y avoir du concret sur la table.

          hélas, il ne reste peut-être que trois à quatre semaines de répit au grand maximum, 
          après quoi, ce qui se déroule actuellement passerait pour un maigre apéritif.

          ces deux-là semblent bien les plus coincés, et pas le russe ou autre...
          l’ironie c’est qu’ils se sont coincés eux-mêmes ?
          ça c’est si jamais ils ont la moindre carte de décision en main...

          il semble que l’empire veut mourir, 
          qu’on lui pardonne alors cette sanglante mendicité.


        • oscar fortin oscar fortin 9 février 2015 23:20

          Passante, vous m’impressionnez par la lecture que vous faites du non verbal. Il est vrai qu’il parle souvent plus que les mots trompeurs qui mettent à l’épreuve notre naïveté.


          Merci pour cette analyse et revenez-nous avec d’autres de ces analyses.

        • alinea alinea 10 février 2015 00:14

          C’est Obama qui est gaucher !


        • alinea alinea 10 février 2015 01:19

          Il n’y a pas de copains dans ce milieu là, mais il y a ça !!

          https://fr.news.yahoo.com/video/ukraine-obama-et-merkel-pr%C3%A9sentent-202633378.html


        • Passante Passante 10 février 2015 07:11

          bonjour,

          je crois que la vidéo proposée par Alinéa confirme :
          tensions palpables, 
          - lui commence son discours sur l’hypothèse de l’échec de la diplomatie 
          et cherche à maintenir un énoncé de la menace ;
          - elle en vient carrément à évoquer la solidité « quand même » des relations entre les deux pays, 
          c’est dire...

          sinon, encore en mode non-verbal, scène assis : 
          lui se couvre sa main « de gaucher » de sa main droite, puis se mord la lèvre inférieure ; 
          elle est soulevée sur son propre siège.


        • alinea alinea 10 février 2015 11:04

          Pourquoi sont-ils si mal dans leur peau ?
          Auraient-ils une conscience ? smiley


        • Martha 10 février 2015 11:59


           @alinea,

          Merci pour cette vidéo.
           
           Angéla, remet son col dans un geste de soumission, signifiant chez les primates (cf « le singe nu » de Desmond Moris) et reprend le leitmotiv officiel otanesque, rien de tel pour démontrer sa vassalité que de réciter devant tous, une fois de plus, le crédo-des-menteurs :

           « La Russie a violé l’intégrité territoriale dans deux régions, en Crimée, mais aussi à Donesk et à Lougansk ».

           Angéla a raté là l’occasion qu’il fallait saisir d’affirmer d’une façon très claire qu’elle refusait de suivre les « américains » (en fait les néo-cons) dans leurs agissements menteurs et criminels.
           Si la France et l’Allemagne dénoncent le coup de force de ces cinglés, c’est la fin de leur cinéma et « l’Europe » en sortira grandie et libérée.

           NE PAS LE FAIRE EST UNE ERREUR STRATEGIQUE tragique.

           François a fait l’ENA (sorti 7ème de la promotion Voltaire, en 1980), on pourrait croire que ses connaissance en histoire sont solides et qu’il sait que la fermeté dans des situations dangereuses est le seul moyen de s’en sortir. Les Français lui ont donné le pouvoir, il doit tenir sa place, dire la vérité et dire S T O P !
           Demi-tour on fait fausse route !

           Angéla suivra, bien contente d’être enfin libérée de l’asservissement (imposé depuis 45) aux US, maintenant si mal guidés. La majorité des dirigeants des Pays d’Europe aussi. Au grand soulagement de leurs peuples.

           IL Y A BIEN MIEUX A FAIRE QUE D’ALLER A LA GUERRE.

          Faut-il le signaler au prix Nobel de la PAIX ?
           
          ....(l’aurait-il oublié ?)


        • Martha 10 février 2015 12:09


           PS,

           Déjà dans un premier temps, pour Angéla, parler en Allemand et pour François, en Français, c’est essentiel, il y a de bons traducteurs. C’est affirmer que, enfin, peut-être pour la première fois, ils parlent au nom de leur peuple et qu’ils ne choisiront pas pour le faire la langue de la soumission.

           Cela fera peut-être le choc salutaire. Ca leur arrive-t-il parfois a ces autistes d’écouter les autres ?

           IL NE FAUT SURTOUT PAS CEDER devant LEUR FOLIE HEGEMONIQUE !

           (c’est connu, mollir, c’est périr !)


        • alinea alinea 10 février 2015 12:34

          Angela parle surtout pour l’Europe !! Rien de moins ! smiley L’Europe c’est Angèle !! smiley


        • Passante Passante 10 février 2015 16:36

          alinea - excellent mdr smiley


          oui martha, j’avais pas la clef pour lire ce geste du col, 
          mais on peut dire qu’elle se rhabille quoi...

        • Zeb_66 9 février 2015 21:43

          @l’auteur

          À ce moment-là, si les belligérants ne réussissent pas à s’entendre,
          et je suis très très pessimiste sur ce point, les Ukrainiens font
          semblant d’accepter la discussion mais en réalité c’est juste pour
          pouvoir reprendre leur souffle, se faire réarmer et reprendre le
          carnage des populations. EXTERMINATION ont-ils dit et ils n’ont
          pas changé d’un iota depuis 1 an et les ricains poussent tout ce
          qu’ils peuvent pour forcer les Russes à s’engager...
          C’est pourquoi Poutine se montre extrêmement prudent, il ne veut pas
          se faire rouler dans la farine une seconde fois.
          Mais à ce point, on peut craindre fortement que l’engrenage fatal
          s’enclenche, car à ce stade plus personne ne contrôlera quoi que ce soit !


          • oscar fortin oscar fortin 9 février 2015 21:56

            Vous avez tout à fait raison.Washington et ses alliés ne veulent vraiment pas la paix, sachant bien que Poutine n’est pas du genre à s’écraser. Ce qu’ils ignorent toutefois c’est ce que Poutine a comme alternative pour protéger les populations pro-russes en Ukraine et pour fermer la porte à l’OTAN et à Washington pour qu’ils fassent de l’Ukraine leur cour arrière. Cela, Poutine et la sécurité nationale de la Russie ne sauraient l’accepter. C’est dire que nous sommes à une frontière qui peut mener à une guerre totale.


            Souhaitons que non.

          • Dom66 Dom66 9 février 2015 22:01

             

            Si il y a guerre total c’est que les USA l’auront décidé, il faudra choisir sont camp Flamby OK ??


          • Martha 10 février 2015 14:05


             Les autoroutes et le réseau ferré convergent vers Paris, il risque d’il y avoir du monde a venir dire son fait à François H. s’il se soumet une fois de plus.

             Les leçons de 70, 14 et 40 sont claires : les décideurs qui ont mis le Pays en guerre doivent être en première ligne.
             (en 70 Napoléon III a vu de près ce que cela signifiait. A Sedan sa réddition a été la fin de « l’Empire »).

             Partir en guerre sur des mensonges, c’est aller droit à l’échec.


          • Dom66 Dom66 9 février 2015 21:57

            Merci pour cet article.

            Ce n’est pas une revue de gauche qui le dit mais le Figaro ici :

            http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2014/03/23/31002-20140323ARTFIG00225-belgrade-15-ans-apres-le-bombardement-les-serbes-n-oublient-pas.php

            Le martyre du Kosovo

            Donc : Quand je pense qu’il y a 15 ans l’Otan à bombarder Belgrade en tuant de nombreux civils femmes enfants,  et que notre monde « Civilisé » a laissé faire sans rien dire, j’espère que Poutine finisse par taper du poing sur la table et venir en force à l’aide de la population du Dombass.

            Ça suffit les Nazis


            • oscar fortin oscar fortin 9 février 2015 22:18

              Merci dom66 pour votre commentaire et le lien que vous faites avec la Serbie. Heureusement que M. Obama nous a rappelé qu’un des principes fondamentaux des États-Unis est la non-intervention dans les affaires internes des autres pays.... Pas croyable comment cet homme que l’on dit intelligent se permet de dire n’importe quoi, allant d’une contradiction à une autre.


              Bonne fin de journée


            • sheridan31 10 février 2015 14:40

              Va falloir se calmer et pas faire d’amalgames trop rapides quand même : 

              Comparaison n’est pas raison.
              Pour moi on va gentillement prendre l’Ukraine et la séparer en deux à un ’ment donné.

            • Zeb_66 9 février 2015 22:04

              Je ne suis pas seul à penser que dans les motivations de Merkel
              et Hollande il y avait une certaine volonté d’affirmer en
              dehors de la présence des ricains que si la situation dégénérait
              en conflit ouvert, les Européens ne seraient pas parties prenantes.
              Selon des infos répétées, une bonne partie des gouvernements européens
              n’ont pas l’intention d’appuyer la volonté des USA et de l’OTAN d’engager
              une confrontation avec la Russie.

               


              • oscar fortin oscar fortin 9 février 2015 22:21

                Si tel est vraiment le cas, l’OTAN, formé de la grande majorité des pays européens, ne sera pas de la partie pour la guerre. L’OTAN, sans l’Europe se ramène aux États-Unis et au Canada.


              • xantrius 10 février 2015 00:01

                "J’insiste encore une fois sur l’intérêt propre de l’EU a une intégration de l’Ukraine dans UE et à une stabilité relative pour mettre la main sur les ressources et le marché, pourquoi pas avec une « démocratur » imposé par des zombies nazi. ...

                Pour les élites allemandes il faut trouver les moyens d’élargir ses zones d’influence sans encore trop effrayer les US et sans se retrouver sur un champ de ruines. C’est l’Allemagne qui domine aujourd’hui l’Europe. La France se range à ses côtes, comme au vieux bon temps du Vichy. Et comme à l’époque, la domination de l’Europe reste qu’une étape et les US - il le savent. ...

                Il y a 10 mois j’ai écrit ce commentaire. C’était en effet l’objectif des UE, mais la situation à révolue. Maintenant ils se retrouvent « sur un champ de ruines », L’Ukraine vaut économiquement plus grand chose, au moins pour un bon moment.

                "L’intérêt des US est plutôt le modèle Irak, Afghanistan, Lybie etc. pour créer une région du chaos durable, fait d’affaiblir la Russie et surtout d’empêcher l’EU de devenir un conçurent plus en plus important. Le « fuck EU » du ministère des affaires étrangères US (Nuland) a exprimé parfaitement cette stratégie. ... " (Victoria Nuland, toujours dans le ministère pour les affaires étrangers US, à commenté hier (8. fév.) l’initiative Hollande/Merkel comme « Moscow Bullshit »)

                Ça devient encore plus dangereux car tout n’est pas sous contrôle et toutes les situations ne sont pas prévisibles. Il y a aussi une situation économique de l’EU-US au bord du gouffre. ... "

                Les différences des intérêts US - EU dans leur œuvre commun du putsch de maidan sont maintenant manifestes - les US vont maintenant faire boire la tasse à l’EU. Le comportement des US est la suite logique et cohérente de leur stratégie. Ils sont dos au mur car ils sont confrontés avec la perte éventuelle de leur domination de la planète, avec toutes les conséquences dramatiques en vue (perte du dollar comme monnaie de référence, en conséquence l’effondrement de leur économie etc.).

                La dynamique des événements conduisent maintenant tout droit à une déflagration violente. Il faut croire (exceptionnellement) Hollande et Merkel à la parole : mercredi c’est probablement « la réunion de la dernière chance », si non c’est « la guerre totale ». Les scénarios imaginables sont extrêmement sombres, même un « frappe préventive » d’un coté ou de l’autre, ou un coup totalement tordu devient probable.


                • alinea alinea 10 février 2015 11:08

                  Surtout l’Ukraine sans son « est » !!


                • oscar fortin oscar fortin 10 février 2015 00:18

                  Merci pour vos observations qui sont plus que pertinentes.Nous en sommes à la croisée de nos doigts pour que le pire ne soit pas ce qui nous attende dans les jours ou les semaines qui viennent.


                  • Paulopopotin 10 février 2015 07:36
                    AGORAVOX hostile aux droits de l’homme ?

                    Il y a trois ans une série de cambriolages a eu lieu à Erévan, capitale de l’Arménie. La police, incapable de trouver les auteurs, a monté de toutes pièces un dossier contre des soi-disant auteurs de ces cambriolages choisi arbitrairement sans qu’il ait la moindre preuve. L’un d’eux est mort lors de son arrestation, un autre s’est suicidé en prison, les autres ont été condamnés à des peines de 1 à 15 ans de prison.

                    J’ai écrit à une quinzaine d’associations de défense des droits de l’homme. Aucune ne m’a répondu. 

                    Ecoeuré j’ai écrit un article dans Agoravox qui raconte toute l’histoire. Refusé ! Je l’ai réécrit de façon moins véhémente. A nouveau refusé.

                    Il ne me reste plus qu’à protester sous forme de message que j’insère dans des discussions qui n’ont rien à voir vous invitant à protester auprès d’Agoravox.

                    • Le p’tit Charles 10 février 2015 07:44

                      La révolte du peuple d’Ukraine gronde...Les nazis au pouvoir vont se prendre une sacrée raclée d’ici peu...et Poutine viendra achever le travail en éliminant ces nazillons installés par l’amérique et ses collabos... !

                      Echec et Mat...


                      • Gieller Gieller 10 février 2015 08:18

                        Pour une fois que je suis d’accord avec Attali on va pas faire la fine bouche :

                        http://www.attali.com/actualite/blog/geopolitique/la-russie-doit-etre-notre-alliee


                        • Dom66 Dom66 10 février 2015 18:37

                          Tombesurlecul Jean,

                          Merci pour le lien Gieller moi aussi pour une foi. Effectivement ne faisons pas la fine bouche.


                        • roman_garev 10 février 2015 10:03

                          La fillette Macha Popova de Pervomaysk. Se cacheant dans la cave durant chaque attaque, Macha et son frère sont indemnes, mais beaucoup de leurs voisins âgés ont été tués par des obus des « anti-terroristes », ainsi que leur chien. Son rêve, énoncé en sanglots, est simple : « Pour que les fascistes ne tirent plus jamais sur nous ! »



                          Croyez-vous qu’après toutes ces horreurs impensables accomplies par Kiev, le peuple de Donbass admetterait faire partie de l’Ukraine, vivre ensemble et être géré par ces bourreaux ?
                          Il ne faut surtout pas de se faire des illusions, que la population de l’Ukraine du Centre et de l’Ouest (sauf quelques rares exclusions) ait un grain de compassion ou au moins soit neutre envers les Donetchans, qui seraient, à leurs yeux, « des esclaves russes à exterminer sans aucune pitié ».


                          • roman_garev 10 février 2015 20:06

                            Une brave belle fille qui dit des choses très justes, sauf que ce n’est pas, hélas, 99% de la population de l’Ukraine de Centre et de l’Ouest qui pensent comme elle, mais juste au contraire, environ 1%. Sinon tout ce carnage aurait fini il y a longtemps. Tandis qu’il dure déjà douze longs mois (et ne prendra fin qu’après la victoire de Donbass). Cette voix de Chilova reste presque unique même sur le Net ukrainien. Les médias d’État... n’en parlons pas. Là-bas on ne glorifie que des « gardiens nationaux » qui abattent par milliers des terroristes et des bataillons russes. S’il leur arrive de parler des victimes de Donbass, c’est toujours les terroristes eux-mêmes qui les ont tués (par mégarde ou pour une provocation).


                            Et le peuple... non, il est très loin d’une compassion quelconque, même envers des femmes ou des enfants abattus. Il se réjouit ! « Une femelle (une larve) terroriste de moins ! » Applaudissements... « Gloire à l’Ukraine ! »

                            Cette fille risque fortement de tomber aux mains de la Sécurité d’Ukraine (une sorte de Gestapo d’aujourd’hui, mais le dépassant en cruauté, en stupidité et en illégalité).

                          • mario mario 10 février 2015 11:44

                            la guerre c’est bon pour les USA et tout ce qui serra detruit en europe (le plus possible) serra mis au compte des responsabilités de la Russie .
                            en tout cas c’est que souhaite Merkel/Obama et les chiens de gardes des pays baltes (Hollande est un suiveur et non pas un décideur)
                            tout cela est possible parce que les USA pense que la guerre serra « uniquement en europe »
                            et qu’il seront tranquille chez eux ......


                            • Dom66 Dom66 10 février 2015 18:42

                              C’est dommage, ils aiment bombarder les autres, si il y a une guerre total en Europe, ce qui serait sympa c’est que pour une foi il goûtent aussi aux pruneaux, ce serait injuste qu’il n’y ai que nous pour profiter, du plaisir de se faire massacrer.


                            • coinfinger 10 février 2015 12:33

                              Cet article , ce me semble résume bien , la position ( actuelle) de Poutine .
                              C’est cette position qui m’interroge . J’ai dans l’idée que Poutine ne croit pas un instant que la situation pourrait se stabiliser durablement de cette maniére .
                              Sachant que le fond de l’affaire lui est favorable , que par ailleurs , les Novorusses remportent là tout de suite un succés décisif . Pourquoi demanderai t il , le statut quo ?
                              ( par favorable je ne veux pas dire favorable à l’annexion de l’Ukraine , méme partiellement , ce serait une erreur de 1ere classe , s’embarasser d’un baton politique merdeux , pour longtemps , et d’une ardoise de dettes et futures dépenses de reconstructions , colossales ) .

                              Non , Poutine sait qu’en face on en rabat sur ces prétentions et illusions et offre une issue inespérée , pour sauver la face et se reprendre . Excellent leurre sur lequel ils mordent , vont probablement investir ( amener du pognon pour l’économie , la dette ) tout en préparant sournoirsement , leur assise .
                              Dés qu’ils auront repris pied , ils vont réattaquer , et ...reperdre .
                              Entretemps c’est surtout gagner du Temps sur les néocons/oligarques US , la réalité financiére et éco des US n’est pas encore apparue au grand jour , on est toujours dans le carton pate de la croissance-de-schiste . D’où la possibilité actuelle pour eux de trouver des fonds importants pour d’éventuelles aventures .


                              • colere48 colere48 10 février 2015 13:44

                                La bourse de Paris en pleine euphorie + de 4700 pts (en direct)
                                Putain !! doivent se dire ça sent bon la guerre....
                                Me dégoute ces fumiers, ils vivent sur la décomposition des peuples, ça ne finira donc jamais !!!!
                                 smiley smiley smiley


                                • Marius Morin Marius Morin 10 février 2015 14:05

                                  Ce que j’aime des Russes et de Vladimir Poutine, c’est leur calme et stratégie. Poutine vient d’asséner un coup de matraque aux actionnaires occidentaux. Profitant de la baisse du rouble, le trésor public russe a racheté les actions pétrolifères à très bas prix et présentement les revenus reviennent à l’État russe et non dans les coussinets de puissances étrangères. 


                                  • Ukulele Ukulele 10 février 2015 14:34

                                    @ L’Auteur

                                    Il est étonnant de voir pleuvoir autant de tribunes et d’articles pro-russes ( et nettement anti-occidentaux) dans les médias et sur les sites alternatifs citoyens… La rhétorique est souvent la même que celle de l’auteur : les méchants nazis ukrainiens contre le chevalier blanc Poutine…

                                    Et de voir un flot soutenu de commentateurs francophones approuver quand ils ne surenchérissent pas…

                                    Les gouvernements européens (et occidentaux en général) ont soutenu la révolte ukrainienne car ses artisans et ses membres actifs étaient pro-européens (les néo-nazis comme les autres). Si Cette révolte avait été pro-russe, le cas de figure actuel ne se serait pas trouvé.

                                    L’erreur de l’Europe et de ne pas avoir exiger la sortie du champ politique des parti ultra-nationalistes, nostalgiques de la croix gammée, avant toute aide concrète. La démarche à été purement pragmatique et foncièrement géostratégique et commerciale. Comme d’habitude… On ne compte plus les dictatures soutenue à bout de bras par l’occident. Bien…

                                    Mais pour qui s’informe un peu plus, la Russie de Poutine n’a plus rien d’une démocratie et les ultra-nationalistes (fascistes ou nostalgiques du bolchévisme) occupent une place prépondérante dans un pays qui n’a JAMAIS connu la démocratie telle qu’on la conçoit en Europe.

                                    Le règlement du « problème géorgien » et du « problème tchétchène » (« jusque dans les chiottes » pour reprendre les termes de votre idole) ont montré avec éloquence la violence de la politique extérieure de Poutine. Elle n’a rien à envier a celle des USA au moyen orient ou de celle de la France en Afrique. Même déni des droits de l’homme, mêmes manipulations, même cupidité, même ignominie.

                                    Ainsi donc, il nous faudrait choisir de soutenir l’un ou l’autre ? Et ne pas les dénoncer tous les deux en bloc ? C’est incohérent.

                                    Et si la situation va jusqu’au conflit et que l’intégrité territoriale de l’Europe puis de la France est menacée par la Russie, vous continuerez de soutenir Poutine et ses rêves de nouvel empire ?


                                    • alinea alinea 10 février 2015 14:53

                                      Ukulele,
                                      Les gens font ce qu’ils veulent chez eux ; la belle démocratie occidentale n’est pas le modèle qu’elle rêve d’être aux yeux d’une bonne partie du monde !
                                      Poutine a éradiqué l’islamisme radical en Tchétchénie, et les Tchétchènes lui en sont fort reconnaissants ! C’est sûr que ce n’est pas Hollande au Mali qui a pu faire de même ; la guerre est sanglante ; pourquoi celle que mènent les Russes contre l’extrémisme islamique serait plus inacceptable que celle menée par l’OTAN, les US, faux-cul , contre , prétendûment les mêmes ?
                                      Nous ne savons pas ici que Poutine a des rêves de nouvel empire, mais nous savons très bien que l’occident, lui, se bat pour garder l’american way of life, son empire, au détriment de tous les peuples du monde !
                                      Pour certains, le choix est vite fait !!


                                    • Martha 10 février 2015 17:24


                                       @ Ukulele,

                                       La clé c’est la « VO » des attentats du 11 septembre 2001.

                                       Ou elle vous convient, ou vous la remettez en cause.

                                       Si vous vous êtes intéressé à cette question vous comprendrez très vite quels sont les sites fiables et ceux qui ne racontent que des salades.

                                       Ceux qui SAVENT (les preuves sont scientifiques) qu’il s’agit là d’un énorme mensonge, ont très bien compris ce qu’il s’est passé depuis et ce qu’il se passe maintenant en Ukraine, c’ est une opération Américaine de plus et ils ne s’en cachent même plus.

                                       Ils croient que leur puissance, puisqu’ils ont vassalisé les pays qui composent l’OTAN, leur permettra de n’avoir jamais a rendre de comptes au sujet des plus gros mensonges de l’histoire de l’humanité et des crimes qui n’ont pas cessé depuis ce jour-là.

                                       La résistance des Russes et de Poutine est pour nous salvatrice puisque c’est elle seule qui peut faire dérailler ce train devenu fou.

                                       Ces cinglés ont commis l’énorme bêtise de chatouiller la Russie en renversant le pouvoir démocratiquement élu en Ukraine. Dans leur dos, pendant les olympiades d’Hiver - il faut le faire : c’est rédhibitoire. Depuis c’est la fuite en avant, mensonges et crimes ad libitum. Les bornes passées, il n’y a plus de limites.
                                       C’est contraire aux intérêts des Européens donc, en plus du reste, particulièrement idiot. C’est contre tous les droits, en particulier contre la charte de l’OTAN.

                                       Les suivre dans cette gabegie insensée c’est commettre une LOURDE FAUTE.


                                    • Ukulele Ukulele 10 février 2015 17:32

                                      @ Alinéa
                                      « Poutine a éradiqué l’islamisme radical en Tchétchénie, et les Tchétchènes lui en sont fort reconnaissants ! »

                                      Outre le fait que la Tchétchénie vive sous le joug d’un dictateur maffieux installé au pouvoir par Poutine, l’islam radical y est bien installé.
                                      Les Tchétchènes qui aspiraient à une vie moins violente lui en sont peu reconnaissants !



                                    • oscar fortin oscar fortin 10 février 2015 17:35

                                      Ukulle : merci pour votre commentaire et la réflexion qui l’accompagne.


                                    • alinea alinea 10 février 2015 17:42

                                      Ah ben ça c’est une preuve !! y’a pas à dire, s’ils ne sont pas charlie... !!! smiley
                                      Je croyais qu’il avait ( Poutine) viré les oligarques !! incroyable comme on me désinforme !
                                      Je ne dis pas qu’il n’y avait pas son intérêt et qu’il n’a agi que par bonté d’âme, mais bon...


                                    • Ukulele Ukulele 10 février 2015 17:44

                                      @ Martha
                                      La VO des attentats du 11 septembre 2001 n’est en rien la clé de ce conflit. La manipulation de masse est une arme utilisée depuis l’existence des modes de communication de masse. Tous les états du monde s’y emploient. La Russie comme les autres.
                                      Il n’y a pas de « résistance » de la part de Poutine. Il y à une politique volontaire similaire aux autres grandes puissance.

                                      L’Union Européenne, et par ricochet la France ont tout à perdre de laisser Poutine reformer le bloc soviétique d’antan.

                                      Et l’Ukraine doit rester maître chez elle en choisissant les alliées qu’elle désire. Point barre.

                                      On ne peut pas invoquer le droit de disposer de son pays à la Syrie d’un côté, et nier ce droit à l’Ukraine de l’autre.


                                    • coinfinger 10 février 2015 17:55

                                      Je ne peux pas répondre pour les autres , mais pour moi , c’est trés clair , pourquoi , je suis pro-Russe .
                                      Je suis 100% occidental , aussi loin que je puisse remonter . J’ai des amis d’ascendance juive , Arabes , etc . Des Fachos , dans la famille par alliance ou non , quelques uns , notoirement exentriques . Ce que je ne supporte pas , c’est qu’on fasse des saloperies en mon nom , en m’incluant comme Occidental ou Français ou autre . Et c’est le cas pour ce qui se passe en Ukraine et au Moyen Orient . Je suis d’autant plus exacérbé que ceux qui magnigance tout çà sont pour beaucoup , ce que je qualifierai de faux occidentaux . Z’ont toutes les apparences mais pas l’Esprit .
                                      De l’usurpation . Je pense trés fort à quelqu’un comme BHL , par ex , accessoirement aussi faux philosophe , s’il faut des exemples . Pour ce qui est des Russes , ils font manifestement , autant que possible , du mieux pour se défendre en temps que peuple . De l’autre coté ce n’est pas la méme chose , c’est à l’opposé , et opposé également aux propres intérets et valeurs du peuple Américain lui méme .
                                      Au point où en sont les choses , ne pas , ne serait ce que le présentir , c’est pour moi étre niais , tout simplement .


                                    • oscar fortin oscar fortin 10 février 2015 18:00

                                      Ukulete : vous touchez un point important, celui de la liberté pour un peuple de choisir son camp. Mais c’’est justement là que commence la bisbille. Le gouvernement démocratiquement élu d’avant le coup d’état de février 2014, se refusait à rejoindre le camps de l’OTAN et de U"E. Plutôt que de respecter ce choix, Washington et l,U.E. ont choisi de changer le gouvernement et d’en mettre un qui voudrait les rejoindre. Il y a donc un vice sur rappel du principe que chacun a le droit de choisir. 


                                      En second lieu, à ce que je sache, le peuple ukrainien n’a pas été consulté par référendum sur cette question importante de rejoindre ou pas Washington et ses alliés de l’OTAN.
                                       
                                      Il y a donc du chemin à parcourir avant de pouvoir dire le peuple a le droit de choisir ses alliés. Que les Ukrainiens refassent leur unité dans le cadre du respect des différences et des libertés.

                                      C’est ce à quoi ils travaillent actuellement.



                                    • Martha 10 février 2015 18:04


                                       Ukulele,

                                       Après huit ans de recherches sur internet, pour moi, c’est pas compliqué, seul les sites qui mettent en doute la VO du 911 sont fiables.
                                       C’est une méthode toute simple et je crois rigoureuse pour accorder sa confiance à un site.

                                       Le 911 = attentat sous faux drapeau tout à fait comparable à l’incendie du Reichtag en son temps. Un fois que vous avez compris cela tout devient d’une clarté étonnante.


                                    • Martha 10 février 2015 18:21

                                       Ukulele,

                                       SVP ne nous resservez pas la soupe médiatique. On n’en peut plus.

                                       Qui a armé lesTchéchènes ?
                                       Avez-vous entendu parler des révolutions coloré et qui les organise ?
                                       Savez-vous qui a créé Al Quaïda ?


                                    • alinea alinea 10 février 2015 18:24

                                      Je n’ai jamais entendu Poutine nier le droit de l’Ukraine, au contraire, en revanche je vois l’USUE s’immiscer, avec son pognon, dans la politique menée dans ce pays !!
                                      Avez-vous remarqué qu’on n’entend jamais les Ukrainiens de l’ouest, ici, chez nous ? On sait juste que beaucoup se cassent en Russie pour fuir l’enrôlement dans une armée US, contre leurs frères ; mais ce qu’ils disent et veulent, personne ne pense à le leur demander !!


                                    • Dom66 Dom66 10 février 2015 19:06

                                      Bonsoir Ukulele.

                                      Tu nous excuses, si on observe que des combattants coté Kiev ont la croix gammée. Tu nous excuses si les va-t-en-guerre sons de notre coté. Tu nous excuses si on trouve anormal que l’OTAN ait bombardé Belgrade avec notre bénédiction. Tu nous excuses si on trouve que notre Flamby la menace parle de guerre en notre nom.  Tu nous excuses si on trouve normal que V.Poutine n’ait pas envie de ramper devant les Ricains.  Tu nous excuses si des preuves par A+B explique que les USA on fomenté cette pseudo révolution en Ukraine.   Tu nous excuses si nous ne voulons plus gober toutes la propagande puante de nos médias…ouvre les yeux. V.Poutine à redonné une fierté au peuple Russe.  Tu nous excuses si De Gaulle n’est plus là, car pour lui l’Europe c’était de l’Atlantique à l’Oural. Tu nous excuses, si pour le moment Poutine ne menace pas la France.  Tu nous excuses si la France se couche (les sanctions et les Mistrals). Tu nous excuses si nous ne pensons pas comme toi. Tu nous excuses si nous somme certain que Poutine n’est pas fasciste. Tu nous excuses si nous savons que les gentils ricains torture…..etc

                                      Tu nous excuses, nous aimons notre pays la France, et si tu trouves que dans cette affaire de l’Ukraine beaucoup d’entre nous sommes proRusses, c’est que justement nous avons mal à la France


                                    • leypanou 10 février 2015 14:52

                                      « Et si la situation va jusqu’au conflit et que l’intégrité territoriale de l’Europe puis de la France est menacée par la Russie  » : commencez par penser à l’intégrité de votre esprit avant de penser à l’intégrité territoriale de l’Europe et de la France !!!


                                      • leypanou 10 février 2015 14:53

                                        Ce commentaire s’adresse à ukulele


                                      • Ukulele Ukulele 10 février 2015 14:56

                                        Vous ne répondez pas à la question…


                                      • alinea alinea 10 février 2015 15:02

                                        Les dénoncer les deux en bloc ?
                                        Pourquoi pas ! Mais à quoi cela peut-il bien servir ?
                                        Dans la politique extrêmement violente menée aujourd’hui par l’occident, il faut parer au plus pressé, et si, effectivement, nous n’avons pas besoin d’encenser Poutine, nous n’avons plus le luxe de trouver des circonstances atténuantes à l’occident !
                                        C’est l’urgence qui induit cette radicalité ; nous n’avons plus le loisir de tergiverser !
                                        Par ailleurs, si nous ignorons la peut-être propagande anti occident en Russie, nous connaissons très bien la propagande anti-russe ici ! Et celle-ci n’est pas digeste !


                                      • Ukulele Ukulele 10 février 2015 15:07

                                        Non, vous ne répondez pas à la question :
                                        Et si la situation va jusqu’au conflit et que l’intégrité territoriale de l’Europe puis de la France est menacée par la Russie, vous continuerez de soutenir Poutine et ses rêves de nouvel empire ?


                                        • Laulau Laulau 10 février 2015 15:59

                                          Poutine menace l’intégrité de la France ? Vous avez rêvé ça quand ? L’intégrité de l’Europe ? Quelle Europe ? L’essentiel de la population russe vit en Europe, ça ne serait pas vous qui les en chassez, au moins verbalement.
                                          Vous parlez d’un nouvel empire russe, mais quelle est la plus importante flotte militaire de Méditerranée ? Qui veut se mêler de toutes les affaires du monde ? Qui a presque un millier de bases militaires autour de la terre ? Qui dépense la moitié des dépenses militaires mondiales ? Qui impose sa monnaie de singe au monde et l’oblige à l’utiliser ? Et c’est l’« empire russe » qui vous effraie ?
                                          Votre avatar a l’air d’une gourde, je croyais que c’était au second degré, mais maintenant, j’en doute.


                                        • Ukulele Ukulele 10 février 2015 16:43

                                          @ Laulau

                                          Si la guerre civile ukrainienne débouche sur un conflit mondial, il est assez évident que l’intégrité territoriale de l’Europe (états membres de l’union européenne) et donc la France sera menacée. Je n’y rêve pas, j’en suis conscient.

                                          L’essentiel de la population russe est en Russie. Environ 150 millions. Plus une vingtaine de millions hors de ses frontières dont les 3/4 en Europe (géographique - principalement Europe de l’est). Mon propos n’est pas de les chasser. Qu’ils respectes les frontières et les pays qu’ils habitent suffira amplement.

                                          La politique extérieure de Poutine n’a rien à envier à celle des USA. Et si Poutine pouvait vous imposer une « monnaie de singe » il ne se gratterait pas 5 minutes. Sa volonté de s’accaparer toute la bordure de la mer noire jusqu’à la Roumanie est un secret de polichinelle. Son ambition de reconquérir les anciennes possessions du bloc soviétique aussi.

                                          Mon avatar est Jack Lemon dans « Certains l’aime chaud ». Vous versez dans l’insulte, c’est dommage…


                                        • alinea alinea 10 février 2015 17:20

                                          L’intégrité de l’Europe ?
                                          Quelle intégrité ?
                                          Poutine menacerait l’intégrité de la France ? Il faudrait que nos dirigeants en fassent de bonnes, non ?
                                          Vous savez ce que veut dire intégrité je suppose !!
                                          Donc la question ne se pose pas ; s’il advenait que Poutine arrive dans ma rue le couteau entre les dents et menace tout le monde, peut-être que j’irais aussi me cacher dans ma cave ; mais nous n’en sommes pas là ; à chaque jour suffit sa peine.


                                        • Martha 10 février 2015 17:42


                                           Ukulele, informez-vous.

                                           Sites fiables : Voltairenet, Les-crises, dedefensa, reseau international, comité valmy, reopen911, Egalité et réconciliation, Un des meilleurs : Allain Jules Ukraine.

                                           Lire les débats dans les forums, ils sont souvent excellents et il y a beaucoup de renseignements qui viennent du terrain.

                                           NOS MEDIAS NOUS MENTENT, seul internet permet d’avoir accès aux vérités, c’est pour cela qu’ils cherchent à nous priver de cette information. Pour eux rien n’est plus subversif.

                                           Je pense qu’ils n’iront pas jusqu’au conflit, personne n’y a intérêt. Les peuples d’Europe se dresseront contre, ils ont assez donné. A voir les forums, la majorité des Français ont compris qu’ils se font mener en bateau.
                                           Il faut que nos « décideurs » aient bien conscience de cela.


                                        • Martha 10 février 2015 17:49


                                           PS, Si vous avez du temps, faite un tour prolongé sur le site UPR.fr.
                                           Vous verrez en plus la progression du nombre d’adhérents de ce parti qui a passé le cap des 7000 en début de semaine.

                                           le site Solidarité et Progrés est pas mal du tout, aussi.


                                        • Ukulele Ukulele 10 février 2015 18:04

                                          @ Martha
                                          Je connais la plupart des sites que vous me conseillez pour les consulter régulièrement et dont la plupart sont particulièrement marqués à droite de la droite. La différence avec vous, c’est que je ne consulte pas que ces sites. J’écoute d’autres son de cloche y compris opposés. Et l’UPR à un discours beaucoup trop manichéen pour me séduire.


                                        • coinfinger 10 février 2015 18:23

                                          C’est quoi là ? Il me semble , enfin , j’ai cru , qu’il y a eu chute du Mur de Berlin , accés des pays de l’Est à l’indépendance ( vis à vis des Russes , en tous cas) , et quelques modifications substancielles en Russie méme ou je me trompe ?
                                          Ben , pourquoi ? C’est quoi le sens de tout çà , sinon que les Russes ont renoncé à une stratégie ’impériale’ et accordent la priorité à un developpement interne ?
                                          Poutine à déplorer la maniére de la chute de l’Urss , mais pas la mise à jour qu’à entrainer cette chute .
                                          Pour un Russe , comme pour un observateur extérieur , il fut clair à un moment donné , cristallisé par la défaite en Afghanistan , qu’un nouveau choix s’imposait : renoncer à des objectifs externes trop ambitieux , plutot peaufiner son développement intérieur .

                                          C’est le pb qui se pose actuellement aux US , qui ont pris ( enfin certains ) la perestroika pour une victoire , de leur part . Comme s’ils représentaient l’aboutissement nécessaire de l’Histoire , bref ils sont devenus soviétiques . Leur propagande d’ailleurs fonctionne pareil .

                                          Je pense qe l’on est plus trés loin du moment où le décor Hollywoodien , va s’écrouler . Pas aux yeux des gens indépendants et informés , c’est déjà fait , mais du gros du troupeau .

                                          si Poutine arrive à l’Atlantique c’est que les ’Européens’ lui auront demandé , enfin leurs ’élites’ .
                                          Et contrairement à ce qu’on croit c’est le plus probable . Une fois qu’ils auront percuté qu’ils ne peuvent plus compter sur la ’force’ US , qu’ils sont vraiment trop cons , ils vont tourner leur veste , plus vite que leurs ombres . Mais toujours , pour la méme raison , juguler ...leurs peuples .

                                          A ca moment là , je ne serai plus pro-Poutine . Il est clair que j’ai encore de la marge .


                                        • Martha 10 février 2015 18:47


                                           @ Ukulele
                                           
                                          Pouvez-vous me définir ce qu’est la droite pour vous ?


                                        • soi même 10 février 2015 15:35

                                          Aussi étrange que cela peut paraître, ce conflit va se réglé très prochainement, on oublie une donne qui dans ce pays à fortement marqué les événements il y a 29 ans, ce que Tchernobyl a pesé comme menace pour l’Europe, et tout porte à croire que nous allons vers un nouveaux événement de se type !

                                          La dernière explosion d’un usine chimique, laisse vraiment à pensé que le prochain dérapage touchera des installations atoniques !

                                          Le Luxembourg se prépare à un risque nucléaire !

                                          http://reseauinternational.net/luxe...

                                          L’Ukraine, une puissance nucléaire à haut risque

                                          http://www.lemonde.fr/planete/artic...

                                          Guerre en Ukraine : menace d’un nouveau Tchernobyl ?

                                          http://fr.sputniknews.com/french.ru...

                                          Guerre civile en Ukraine : l’Europe risque une Catastrophe Nucléaire

                                          http://www.politicvisio.com/n31-fra...

                                          [exclusif] Y a t-il un false flag nucléaire contre la Russie en préparation ?

                                          http://lesmoutonsenrages.fr/2014/12...

                                          Ukraine : le premier ministre sème la panique en annonçant un accident nucléaire

                                          http://fr.sputniknews.com/french.ru...

                                          Ukraine : le chantier d’une décharge nucléaire inauguré à Tchernobyl

                                          La centrale nucléaire de Tchernobyl
                                          © RIA Novosti. Igor Kostin
                                          22:23 05/10/2011
                                          KIEV, 5 octobre - RIA Novosti

                                          Les terroristes et la poubelle nucléaire française

                                          http://fr.sputniknews.com/french.ru...

                                          Nucléaire russe : des sanctions seraient fatales pour l’UE (politologue) http://fr.sputniknews.com/french.ru..

                                          Si l’on ce fit, à ces différents articles, le danger est loin d’être écarté et les conséquences feraient que ce pays ne pourrait plus être un enjeu géostratégique majeur !

                                          ,


                                          • alinea alinea 10 février 2015 17:27

                                            Ce qui meurtrit mon coeur d’enfant, est ce saccage organisé de la nature souveraine qui avait eu le temps de voir le jour à Tchernobyl !!
                                            Et dieu sait qu’un coeur d’enfant blessé peut être violent !
                                            Quand une centrale ukrainienne explosera, on dira ici que c’est une centrale russe ! On parie ? Mais bon, on s’en fout parce que nous, on a des frontières anti nucléaires !


                                          • coinfinger 10 février 2015 18:30

                                            Cette menace a été déclarée , trés clairement par Porochoko . A propos d’installations situées à deux pas de Marioupol . Je ne serai pas étonné du tout , que cet explosion ’chimique’ , ait été complotée comme avertissement .


                                          • quid damned quid damned 10 février 2015 15:48

                                            Merci l’auteur.
                                            Ma méfiance naturelle, fait que je ne saurais me prononcer sur Poutine.
                                            En revanche force est de constater que ses discours, ses interviews et autres interventions sont régulièrement tronqués, coupés, censurés ou sortis de leur contexte.
                                            Qui plus est ces interventions qu’elles soient sincères ou non, véhiculent des messages de paix, de conciliation, de respect des droits et de souverainetés.
                                            D’autre part les occidentaux avec l’un de leur plus vil et lamentable représentant (notre cher président) sont dans la mise en scène, l’agressivité et le mensonge (souvent très vite factuellement démonté) permanent.
                                            Bref je ne sais quel camp a raison mais celui qui est selon moi le plus crédible, le plus sincèrement pour la paix et le plus droit est le russe.
                                            Bonne journée à tous.


                                            • Hijack Hijack 10 février 2015 15:55

                                              Merci l’auteur pour l’article. En effet Poutine met les pendules à l’heure et cela depuis quelques années ... mais quand il s’agit des frontières de la Grande Russie, les pendules des mensonges, manipulations et désinformations sonnent fort ... L’UE sous otanienne ne décide, ni ne fait rien à part faire semblant et marquer encore plus son impuissance.

                                              Nous font croire que si Poutine n’obéit pas ... ce serait la guerre, guerre que ce dernier a tout pour l’éviter, depuis les provocs en Géorgie, en Syrie, à Sotchi ... pour ne citer que les évènements les plus connus.


                                              • oscar fortin oscar fortin 10 février 2015 16:08

                                                Merci pour tous ces commentaires qui nous ouvrent à de multiples facettes, les unes directement rattachées au conflit en Ukraine, d’autres à des questionnements plus généraux sur l’Europe, les États-Unis et la Russie. Certains reprochent de trop aduler Poutine et d’autres de ne pas aimer suffisamment l’oncle Sam et ses alliés européens.


                                                Pourtant ce que rappelle le présent article est que les parties en litige en Ukraine, ce ne sont pas Poutine et Porochenko, mais le gouvernement de Kiev et les Républiques auto-proclamées du sud-est de l’Ukraine. Poutine a tout simplement dit qu’il fallait que ces ennemis ukrainiens s’entendent entre eux pour qu’il y ait dès maintenant un cessez-feu et que ce cessez-feu soit suivi par des négociation entre les parties en litige pour trouver une solution politique à leurs différents. 

                                                Sa présence à la rencontre de Minks, le 11 février, est conditionnel, à ce que les principaux intéressés se soient mis à une table pour procéder à ces deux objectifs, le premier, le cessez-feu, et le second, une entente politique.

                                                Je sais qu’au moment d’écrire ce commentaire, les représentants des deux parties sont réunis à Minks pour négocier le cessez-feu. Ils y travaillent fort. Espérons que d’ici demain, certaines décisions importantes auront été prises et que Poutine et les autres pourront participer comme témoins et garants de la signature de ces ententes.

                                                Poutine n’a fait que mettre les bonnes personnes au travail et de leur permettre de négocier en bonne foi le règlement à ce conflit dans l’intérêt du peuple Ukrainien.

                                                Il me semble que Poutine a fait parler le gros bon sens et qu’on lui doit d’avoir permis de recentrer le débat autour des véritables acteurs en conflit.

                                                Espérons que demain sera le bon jour pour que le monde reprenne son respire et puisse chanter les mérites d’un tout chacun. Pour le moment Poutin a mis le doigt là où ça fait mal, la plaie à guérir. 

                                                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 10 février 2015 17:04

                                                  Moi je vous dis, si l’atmosphère se détend et permet à l’Ukraine de retrouver son territoire et ses populations ce sera déjà un miracle ! Ce qui a créé ce « conflit » est intimement lié à la nature même des Européens et des Occidentaux, il va sans dire que si le calme revient ici, il y aura un autre problème qui verra le jour à coté : « L’Occident » : (Europe + USA), doit muter et changer profondément pour que la planète puisse retrouver la paix.


                                                  • Lucide bdpif@laposte.net 10 février 2015 21:57

                                                    Pendant que les neo nazis du gouvernement de Kiev tuent des milliers de gens (120 000 selon les services secraits allemands), sous les ordres de Adolfo Obama (prix nobel de la haine)


                                                    Pendant que les hordes de dhiadistes créés par les américains tuent des milliers de gens en Syrie (200 000 morts dans les bombardements dont des petits enfants qu’on tut en bombardant les marchés, avec barils d’explosifs qui sont une invention américaine)

                                                    Pendant que la sale engance des journalistes au service de la CIA truckent l’informationt ou n’en font qu’à leur tete en laissant une sale image de la Russie, et en créant l’hystérie Anti russe,

                                                    IL reste un homme qui leur tient tête. Comme Luke Skywalker dnas la guerre des étoiles, face à dark vador Obama, la grande mere Russie EST LA SEULE qui peut tenir tete aux américains. D abord de par son armement ultra sophisitiqué et bien plus fort que les américains en suite de par notre stock nuclaire le meilleur au monde que la Russie n espere pas etre obligé d’utiliser pour se defendre, que ce soit aux USA ou leurs alliés proche. Elle ne fait que se defendre. Personne ne veut en arriver là.

                                                    LA GUERRE EST PEUT ETRE A NOS PORTES !!!!!
                                                    Nous sommes tous un peu en etat de « choc »Nous avons peur pour nos enfant ....
                                                    Qui voudraient les voir mourrir de par les radiations ?

                                                    Alors comment régir pour SAUVER LA PAIX ?

                                                    VOilà ce qui’l faut faire en pririté :,

                                                    D’une part intervenir dans des manifestations contres ou la guerre en Ukraine, et la sortie de l’OTAN de la France. 

                                                    D autre part, se couper de tout les medias aux ordres de la CIA. C’est à dire tous sauf agoravox le reseau Voltaire, Donstia, voie de la russie, et autres medias honnetes libres, non controlé par la cia.

                                                    Ecrire dans les medias libres et dans les commentaires google

                                                    Acheter des roubles.

                                                    Et pour les plus courageux, rejoindre les troupes de la liberté comme ces 4 courageux volontaires francais, qui sont partis aider les troupes anti nazis de la resistance, et qui sont déjà des héros dans leur pays et le monde. Les 4 mousquetaires de la liberté comme l’apelle les femmes de France, et qui ont beaucoup admirations de tous.

                                                    Voilà un bel exemple d’humanisme pour les jeunes gens Francais qui peut servir d engagemênt pour un monde meilleur comme autrefois le faisait les resistants contre les Nazis.






                                                    • Monika Karbowska 10 février 2015 22:45

                                                      Chèr/es Ami/es


                                                      Pour vous rendre compte de l’état d’esprit du peuple russe vis à vis de l’Europe, c’est très simple : prenez un billet d"avion, réservez un hotel, prenez un visa au consulat et allez passer quelques jours en Russie.
                                                      C’est simple, pas très cher et passionnant. Je l’ai fait et vous allez voir comme moi comment les Russes sont gentils, serviables, non seulement ils ne cherchent pas à nous faire la guerre mais sont simplement étonnés de comment on en soit arrivés là.

                                                      Vous verrez autre chose qu’une Russie des oligarques, des mafieux et des putes que les médias occidentaux avait encensée dans les années 90. Vous verrez un pays remis à neuf, des infastructures neuves, des routes, des ponts, des aéroports, des écoles, des crèches, des universités neuves sans parler des des usines. Vous verrez bien sur les musées, les bibliothèques et l’incroyable nature de ce pays immense.

                                                      Les habitants vont vous dire qu’ils sont heureux et fiers d’y habiter, qu’ils sont fier que leur président les a sortis de la déliquescence terrible des années 90 et qu’ils veulent juste vivre en paix sur le même continent que nous. Qu’ils ne pensent même pas à faire la guerre à l’Europe parce qu’ils se considèrent eux même comme Européens et pour eux ce n’est pas pensable de faire la guerre à ses cousins.
                                                      Concernant la guerre en Ukraine ils vous dirons que c’est les oligarques sans foi ni loi qui sont responsables mais que c’est aux Ukrainiens eux même se ressaisir et d’arrêter de faire la guerre. que les négociations doivent reprendre.

                                                      Allez aussi en Crimée, les habitants vous acceuilleront chaleureusement - ils ont besoin du tourisme et ne veulent pas être isolés alors que l’UE et les USA punit la Crimée en la soumettant à un embargo cruel : plus de paiement par cartes de crédit, plus de google, plus de liaisons par ferry de Bulgarie et d’Odessa, plus de liaisons par avion ; la Crimée est coupée de l’Ukraine par la volonté de Kiev qui a coupé les ligne ferroviaires.

                                                      Les habitants vous diront que Porochenko est fous, mais qu’ils ne vous en veulent pas à vous, Français, ils savent que vous êtes manipulés par vos médias, et par les USA. Mais en y séjournant vous verrez de vous même qu’il n’y a pas plus russe que la Crimée et que pour les habitants c’était un choix normal et logique de revenir vers un pays qu’ils considèrent comme leur patrie, héritiers de la véritable patrie de tous, disparu par une erreur monumentale, - je parle de l’Union Soviétique bien sur. Car l’Union Soviétique, ce temps béni ou la Crimée était une région centrale, riche, est dans le coeur de tous et toutes.

                                                      Voilà c’est simple. Vous verrez qu’en rentrant en France vous aurait la net impression que c’est nous qui somme en déliquescence, en crise immense, avec des milliers de gens vivant dans les bidonvilles entre Roissy et Paris et des centaines et des centaines de mendiants et de SDF. Il y a vraiement un problème en Europe... occupons nous de notre pauvre continent dans la misère. 



                                                    • oscar fortin oscar fortin 10 février 2015 23:01

                                                      Je viens de lire un premier compte rendu d’un appel téléphonique d’Obama à Poutin, enjoignant ce dernier de trouver une solution au conflit. Si je m’en tiens à ce ton et à cet ordre, je conclue qu’Obama veut absolument la guerre. Il sait que Poutine n’est pas du genre à se laisser dire quoi faire, surtout de la part de celui qui ne manque aucune occasion pour humilier le peuple juif et faire de son Président, un véritable diable responsable de tout. Je ne serais pas du tout surpris que Poutine ne se présente pas demain à cette rencontre de Minsk, les conditions n’étant pas réunies pour qu’un accord durable soit confirmé entre les parties belligérantes, Kiev et les RAP de Lugansk et de Donetsk. Si Poutine ne s’y rend pas, soit que les négociations se poursuivent ou encore qu’une autre page s’ouvre, cette fois sur la guerre ouverte et sans retenue.


                                                    • oscar fortin oscar fortin 10 février 2015 23:08

                                                      à corriger rapidement : lire non pas peuple juif, mais peuple russe à 5è ligne.


                                                      Merci et encore une fois milles excuses.....

                                                    • eric 10 février 2015 23:21

                                                      Des situations qui n’intéresse pas assez la plupart des puissances pour qu’elles s’y intéressent sérieusement.

                                                      Mon sentiment, étayé par 25 an de vie en Russie, c’est que l’indifférence et l’incompétence de tous à conduit à cette situation.

                                                      En Ukraine, il avait en gros une moitié de l’électorat plutôt favorable à avoir des relations serrées avec la Russie, notamment parce que qu’elles sont historiques mais aussi parce qu’une bonne part de la population est simplement russe. Une moitié plus favorable à des pas vers l’Europe. Le tout avec des foules d’ambiguïtés diverses. (par exemple certains leader présentés comme indépendantistes ukrainiens étaient « ethniquement » des soviétiques. pas des Ukrainiens. Dans un camp comme dans l’autre, chacun jouait en fonction des avantages possibles avec la Russie ou l’Europe.

                                                      Ianukovtich était sans doute une crapule, mais ni plus ni moins que les autres tout camps confondus. A chaque élection la Russie se livre à des ingérences grossières, mais cela n’a pas toujours empêché son camp de perdre.

                                                      Avec la position occidentale au Kossovo, on a compromis un principe qui prévalait dans les relations européenne.
                                                      Si on peut dépecer un pays au nom du droit des peuples à disposer d’eux même, alors on peut partout.

                                                      En avalisant le changement de pouvoir par la violence à Kiev, on a ouvert une porte à la Crimée, qui est complètement Russe et ne rêvait que cela. On peut dire ce que l’on veut sur le déroulement du référendum. il serait organisé à froid, on aurait le même résultat.

                                                      Mais en privant son camp en Ukraine de tout l’électorat de Crimée, Poutine l’a rendu structurellement minoritaire. les bêtises des gens de Kiev, notamment sur la langue russe, le précédent de Crimée, a bien sur était un appel à la sécession pour les gens de l’est. pas pressés de se retrouver en tête à tête avec Kiev.

                                                      Vouloir armer l’Ukraine contre les « séparatistes », c’est considérer que les gens la bas, par nature, n’auraient pas les mêmes droits que les Kossovar, ou les Slovaques, ou les écossais.

                                                      Contrairement à beaucoup de gens très affirmatifs sur les aides des uns et des autres à l’un ou l’autre camp, je n’ai pas de certitude. On entend tout et son contraire. Mais il est évident que les russes et la Russie ne peuvent pas rester indifférent à ce qui arrive à des gens qui sont russes.

                                                      Je ne pense pas qu’a long terme, la politique menée par Poutine sur l’Ukraine soit très positive pour la Russie. Comme avec la Georgie, il transforme un voisin, ou ce qu’il en restera en ennemi durable.

                                                      En revanche je suis d’accord avec l’article. La seule solution est de tenter d’arrêter les armes et de demander leur avis aux populations concernées. Pas de les réduires par la force.

                                                      D’une manière plus générale, je pense que la ligne de Poutine prévaudra, parce qu’il s’intéresse vraiment à ce qui se passe la bas, parce qu’il est vraiment concerné, parce qu’il est sur place, parce que les Ukrainiens donnent quand même pas mal l’impression de se conduire en guignols. Parce que la diplomatie russe, comme toutes les diplomatie, agit en fonction des intérêts égoïstes du pays, mais elle a le mérite, elle, de reposer sur des principes clairs et cohérents.

                                                      Aujourd’hui, et sans même parler de justice ou d’injustice, de bien et de mal, etc..les interventions occidentales me semblent négatives parce qu’elles sont en contradiction avec leurs propres principes et donc pas crédibles.

                                                      Si le Kossovo avait vocation a être séparé de la Serbie, alors l’exclure pour le Donbass constitue une contradiction.


                                                      • Lucide bdpif@laposte.net 11 février 2015 00:47

                                                        Merci pour votre commentaire Eric , je partage tout à fait votre opinion.


                                                        Cordialement.

                                                      • oscar fortin oscar fortin 11 février 2015 01:24

                                                        Merci Eric, j’abonde dans le même sens que mon prédécesseur. Une très bonne réflexion basée sur des faits historiques.




                                                      • wesson wesson 15 février 2015 11:56

                                                        bonjour eric,


                                                        « Je ne pense pas qu’a long terme, la politique menée par Poutine sur l’Ukraine soit très positive pour la Russie. Comme avec la Georgie, il transforme un voisin, ou ce qu’il en restera en ennemi durable. »

                                                        Et vous avez tout à fait raison. Toutefois, il faut voir un peu la dimension historique de tout ceci. l’Ouest aurait voulu préparer à ce conflit qu’il ne s’y serait pas pris autrement. Depuis 1991, l’Ukraine a été la cible d’un lavage de cerveau géant qui est allé jusqu’à l’école et l’enseignement universitaire, afin de leur inculquer un ensemble de conneries dont le seul propos était de leur faire détester les Russes. 

                                                        Et tout en se livrant à cette réécriture de l’histoire, les nouveaux maîtres du pays en ont également organisé le pillage à tous les niveaux, tant au niveau de l’industrie que à celui de la main d’oeuvre. Résultat : l’Ukraine s’est dépeuplée comme aucun pays ne l’avait fait auparavant, et s’est choisi comme icône nationale un collaborateur nazis chef d’une armée de soudard, et se livrent à une réécriture de la seconde guerre mondiale qui est une insulte à ceux qui en ont souffert.

                                                        Et c’est cela qui a transformé et transforme les pays voisins de la Russie en ennemis. Et vu la tournure qu’ont pris les événements en Ukraine, la Russie ne pouvait qu’intervenir, et je suis convaincu qu’elle l’as fait contrainte et forcée, et qu’elle n’avait aucune intention de le faire.

                                                        La réalité d’aujourd’hui est que pour un grand nombre de pays qui étaient autrefois dans l’union soviétique, leur alignement atlantiste leur a apporté pratiquement que des déboires. Et pour l’Ukraine, c’est particulièrement évident : la résultante de leur alignement depuis 1 an est un état de mort économique et une guerre civile.

                                                        Vous parlez de la Géorgie, elle reste certes un ennemi de la Russie, mais petit à petit le pragmatisme prends le pas sur les postures. Le pays a fini par comprendre qu’il n’y aurait aucun développement sérieux sans une coopération avec son puissant voisin, et est en train de normaliser les relations avec celui-ci. Il faut d’ailleurs voir que le gouvernement actuel Géorgien est tout à fait furieux des prises de positions et agissements de son ancien président Saakachvili, et a même émis un mandat d’arrêt international à son encontre - voulant l’entendre sur des fait de corruption et d’assassinat d’un opposant politique. 



                                                      • izarn izarn 16 février 2015 01:46

                                                        D’aller croire que ces pays neufs aient des représentants en accord avec leur peuple est assez rigolo ! Ben voyons ! Vous croyez encore aux révolutions de couleur vous ?
                                                        Que savez vous des géorgiens ? Et des ukrainiens ?
                                                        Il est fort possible et probable qu’ils sont à 80% avec les russes....
                                                        On voit très bien chez nous à quelle sauce on nous prépare ! Alors chez, eux, imaginez !
                                                        Et je ne parle meme pas des méthodes de lobotomisation du peuple américain lui meme.
                                                        C’est quand meme relaxant de rigoler un peu...De ces puissants qui se prennent pour la cuisse de Jupiter alors qu’ils ne sont que la mouche sur l’étron...


                                                      • oj 15 février 2015 21:05

                                                        Poutine n’est donc qu’un bienfaiteur qui vient au secours des faibles et indigents  :

                                                        Afganistan, tchéchénie ou il c’est opposé aux terroristes (200 000 morts) , Uraine, Crimée...

                                                        Quand j’aurai un probleme avec les autorités francaises, je ferai appel à lui.


                                                        • oscar fortin oscar fortin 15 février 2015 21:24

                                                          Dans votre cas, oj, aussi bien vous adressez directement à l’empereur qui saura, en son temps, tordre les bras des pays qui résistent à se soumettre à sa volonté. Vous comprendrez que tordre les bras, veut parfois dire couper la tête, assassiner, tuer, couper les vivres etc. Il a à son service des mercenaires spécialisés en chacune de ces méthodes. 


                                                          Bonne chance

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès