• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Présidentielle en Russie - le marketing électoral de Vladimir (...)

Présidentielle en Russie - le marketing électoral de Vladimir Poutine

Le 18 mars, Vladimir Poutine sera candidat à sa succession pour un nouveau mandat de six ans. A quoi ressemble le marketing électoral du président sortant  ? Un petit tour au pays de l’homme idéal.

Série "Les leçons de choses du Lundi" - N°2

Voici comme premier exemple la très récente chanson du groupe Fabrika, intitulée Vova Vova, c’est-à-dire « Vladimir  ! Vladimir  ! » en forme familière et affective. Le clip est tout à fait d’actualité, bien coordonné avec les échéances électorales russes. L’argument en est assez simple : trois jeunes femmes préparent l’une d’entre elles qui va bientôt épouser un homme qu’elles vantent toutes à grands cris, rêvant assez peu habillées sur ses photos en prenant des poses plus que suggestives, voire directement sexuelles. Cet homme idéal et adulé est bien entendu Vladimir Poutine.

Dissipons tout risque de malentendu : il ne s’agit pas d’une caricature ironique préparée par des opposants. Le message est vraiment du premier degré, sur un ton humoristique sans doute, mais destiné à faire sourire, certainement pas à ridiculiser. La vidéo se termine sur une affiche électorale du président sortant « Mon choix »

Fabrika Vova Vova

« Vladimir  ! Vladimir  ! »

Épouser l’homme idéal

Autre exemple révélateur, quoique faisant plutôt partie d’un marketing "de fond" en continu sans lien direct avec l’élection puisqu’il date de la fin 2017, ce clip où une députée de Russie Uniele parti du président accompagne les enfants d’une école de cadets qui chantent leur attachement au président : « Tonton Vlad’ on est avec toi »

C’est bien au président, et non au pays, que ces enfants, dont certains vraiment petits, disent leur loyauté, même s’il les appelle « au dernier combat ». 

Tonton_Vlad_on_est_avec_toi.jpg

« Tonton Vlad, on est avec toi  ! »

Apprendre la loyauté dès le plus jeune âge

Voici quelques extraits de leur chant, dont le texte original est ici :

Le XXIe siècle est arrivé, la Terre est fatiguée des guerres
La population de la planète a sorti l’Hégémon
Dans l’Union européenne pas d’opinion, le Moyen-Orient gémit de douleur
Par-delà l’océan, le président est privé de pouvoir

Des mers du nord jusqu’aux lointaines frontières du sud c’est à nous
Des îles Kouriles jusqu’aux côtes de la Baltique
Que la paix règne sur Terre, mais si le commandant en chef
Nous appelle au dernier combat - Tonton Vlad’ on est avec toi  !

Qu’arrivera-t-il à ma génération
Si elle montre de la faiblesse, nous perdrons tout le pays
Mais nos véritables amis sont la Marine et l’Armée

(...)

Sébastopol est à nous avec la Crimée, nous les préserverons pour nos descendants
Nous retournerons l’Alaska à la Mère Patrie

A noter que des russophones ont pu remarquer que le russe de cette chanson est pauvre et argotique, ses rimes sont plates - à l’époque soviétique au moins, la propagande était faite par de vrais hommes de lettre, la langue en était magnifique, on en faisait de vrais poèmes  ! Ce n’est plus ce que c’était... tout fiche le camp, en somme.

Élites déchaînées et autocratie

Il faut dire quelque chose pour les dirigeants russes : ils osent. Pour comparer avec les élections présidentielles de 2017 en France, et en reconnaissant que tous les médias d’Etat et privés n’ont pas toujours été absolument et parfaitement impartiaux - que l’on pardonne à l’auteur cette litote - il reste que nous n’avons quand même pas eu droit à un trio de demoiselles peu habillées en train de se pâmer en criant « Manu  ! Manu  ! ».

En Russie cependant, tout est encore plus ouvert et le cynisme des élites, qui servent et que sert le président, se porte plus haut que chez nous, en ce domaine comme pour ce qui est de l’accaparement des richesses.

L’espèce de culte de la personnalité qui s’est progressivement constitué autour de Vladimir Poutine, aidé par les conflits avec le Bloc occidental notamment autour de la guerre civile ukrainienne, a fini par faire basculer le système politique russe dans la direction d’une véritable autocratie de fait, même si les formes extérieures restent celles d’un système démocratique. Cela ne peut manquer de susciter l’inquiétude quant à la stabilité de la Russie à moyen / long terme, car le propre d’une autocratie est d’être d’autant plus fragile lors d’un changement de pouvoir qu’elle est verrouillée sur le court terme. Surtout lorsque aucun successeur désigné n’est en vue, ce que signe clairement la loyauté personnelle promue par textes et chansons. Vladimir Poutine a 65 ans, il est au pouvoir directement ou indirectement - lorsqu’il occupait le poste de premier ministre, Dmitri Medvedev étant le président en titre - depuis maintenant dix-huit ans : tôt ou tard il devra passer la main, mais comment faire  ? La transition, inévitable à terme et sauf modification de la constitution dès 2024, ne peut être qu’un risque maximum dans un système si personnalisé.

Et la technocratie  ?

Il est vrai que la technocratie aussi présente des risques pour la stabilité, et l’Union européenne le démontre de plus en plus clairement. Les élections nationales à potentiel fortement troublant ont tendance à se multiplier en UE, l’Allemagne dernièrement, et l’Italie ira-t-elle à terme jusqu’à une forme de rupture  ? Sans compter le risque pas du tout négligeable que crise bancaire et / ou crise de la dette publique ne resurgissent sous une forme ou sous une autre, peut-être la prochaine fois dans un pays plus "gros" que la Grèce voire que l’Espagne. Sans compter la possibilité que la migration de masse ne reprenne une ampleur comparable à celle de 2015, ce qui aurait des conséquences politiques imprévisibles...

De l’Union européenne et de la Russie, laquelle a le système politique le plus fragile, laquelle risque le plus des événements déstabilisants, voire brisants, et le plus tôt  ? Impossible à discerner - seule l’expérience le dira.


Moyenne des avis sur cet article :  1.09/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 12 mars 2018 17:35

    L’auteur devrait se pencher sur le sens des mots... qu’est ce qu’une democratie ? 

    est ce comme ici , le fait que le vote n’ait aucune incidence sur la politique car le pays n’est plus souverain ? est ce comme ici le fait que personne ne vote plus et que tous détestent le président et les hommes politiques qui ne servent que les intérêts autre que les nôtres ? 
    ou alors c’est quand on est élu par plus de 60% de son peuple au premier tour pour mener une politique qui défend les intérêts de son pays souverain ? est ce quand le peuple soutien son président et sa politique à 80% comme en Russie ?
    Un autocrate, dit l’auteur asphyxier par la propagande de l’oncle Sam, le pouvoir conquit par un seul homme de manière autoritaire ... pour l’aimable Monsieur Poutine, alors que nous sommes, nous, dans l’equivalent de ce qu’était l’ex-URSS...


    Article de très très bas niveau intellectuel.

    • V_Parlier V_Parlier 12 mars 2018 17:50

      @samy Levrai
      Beaucoup de gens n’envisagent le choix qu’en tant que choix de la personne elle même qui va diriger. Le fait que ça est une influence ou non sur la gestion du pays ne passe qu’après. C’est pour cela qu’ils sont encore tant à prétendre que ça n’a rien à voir, que chez nous on a encore le choix quand même, etc...

      C’est amusant parce-qu’en Europe il existe encore des monarchies parlementaires. Je ne sais pas comment ils expliquent ça chez eux...


    • V_Parlier V_Parlier 12 mars 2018 17:51

      @V_Parlier
      que ça AIT une influence (ooh...)


    • Christ Roi Christ Roi 12 mars 2018 19:11

      La question que je me pose : l’auteur travaille-t-il pour la CIA ou aspire-t-il à y travailler ? Dans le deuxième cas, il va y arriver assez vite : son article est une montagne de clichés de propagande qui va leur plaire. smiley


    • Dom66 Dom66 12 mars 2018 19:15

      @samy Levrai
      + 10000 
      c’est "La voix de son maître le Figaro ou CIA"


    • V_Parlier V_Parlier 12 mars 2018 17:44

      Je lis : « il reste que nous n’avons quand même pas eu droit à un trio de demoiselles peu habillées en train de se pâmer en criant « Manu  ! Manu  ! » ».
      -> Il y a a eu pire que ça mais ça n’a été vu que sur place. Et c’était officiel, contrairement à ces clips partisans qui n’engagent que leurs auteurs.

      Je lis encore : « des poses plus que suggestives, voire directement sexuelles ».
      -> Même si je ne suis pas fan de ce genre de trucs pour promouvoir des choses sérieuses, il me semble que vous vivez dans un autre monde. Ou alors tout autour de nous est pornographique. (Remarquez, on y viendra quand je vois que dès qu’on voit une femme dans une publicité en France elle n’a qu’une chance sur trois d’être complètement habillée).

      Moi je trouve que la chanson « Tonton Vlad » est très bien. D’ailleurs, pour ceux à qui ça fait peur, dans une école militaire ou à l’armée de la belle république française on ne chante pas des chansons à l’eau de rose. (Moi je me souviens bien du « le napalm c’est bon c’est chaud, le napalm colle à la peau » qu’on nous a fait chanter sur un air américain pendant mon service en 91, alors...).

      Bref, il n’y a que la conclusion qui paradoxalement est potable, et qui diffère de ce qu’on aurait sur le site de Libé.


      • Alexis Toulet Alexis Toulet 12 mars 2018 18:16

        @V_Parlier

        « D’ailleurs, pour ceux à qui ça fait peur, dans une école militaire ou à l’armée de la belle république française on ne chante pas des chansons à l’eau de rose. »

        Deux différences :
        - L’âge des enfants
        - Et surtout, ce n’est pas au pays que la loyauté est exprimée c’est au chef, personnellement

        J’ai chanté des chansons militaires dans l’armée française, comme toute personne qui a fait son service militaire. Je ne me rappelle pas avoir juré allégeance à « François » (Mitterrand)...



      • JC_Lavau JC_Lavau 12 mars 2018 18:45

        @Alexis Toulet. En principe, en France, l’armée ne fait pas de campagne électorale.


        Je me souviens d’un gardien de phare d’origine sénane, il n’imaginait pas faire de distinction entre Charles De Gaulle et la France. Il nous faisais grief que Philippe Viannay ait osé poser une question sur l’affaire Ben Barka. Nous étions en février 1966.
        Du reste, plus jamais Philippe Viannay ne fut réinvité à une conférence de presse de De Gaulle.

      • V_Parlier V_Parlier 12 mars 2018 21:02

        @Alexis Toulet
        Vous connaissez les paroles de la marseillaise ? A quel âge la fait-on chanter aux enfants qui ne sont même pas dans un école de cadets mais dans une école tout à fait banale ?
        Certes, ce n’est pas « à la gloire » d’un homme précis mais qu’est-ce que c’est gore...

        Pour ce qui est de la chanson des cadets vous écrivez vous même qu’elle est d’un style pas très travaillé. Donc, à moins que vous ne prouviez le contraire ça donne plutôt l’impression d’une initiative locale (bien que je la trouve sympathique). Le prétexte « tout se perd », je vous avoue que j’y crois très peu.


      • roman_garev 13 mars 2018 07:45

        @Alexis Toulet
        Vos tentatives incessantes de comparer la France et la Russie apparaissent enfantines, voire pitoyables.

        Est-ce que la France était jamais menacée, comme la Russie, d’une annihilation complète par les Anglo-Saxons ? Non, tout au contraire, elle se cachait toujours misérablement derrière leur dos...
        Est-ce qu’en France, durant la vie d’une seule génération, on a vu son pays, mené par deux traitres, Gorby et Eltsine, déjà sur le bord de l’abîme, et après, son renaissance qui semblait incroyable ?
        Donc gardez votre venin pour vous.

      • roman_garev 13 mars 2018 09:03

        @Alexis Toulet
        « Je ne me rappelle pas avoir juré allégeance à « François » »


        Ah bon ? Mais pouvez-vous donner une seule raison de « jurer allégeance » à « François », soit-ce Mitterrand ou Hollande, ou à « Nicolas » ? Pour quel exploit ? Pour avoir annihilé et dépécé les deux pays qui n’ont fait rien contre la France, la Libye et l’Yougoslavie, et pour avoir essayé de le faire avec le troisième, la Syrie (mais essayé vainement, car la Russie s’y est opposée) ? Pour avoir privé la France de toute souveraineté réelle face au Big Brother et aux bureaucrates misérables, jamais élus par quiconque, de Bruxelles ?

        Tandis que la Russie montre le contraire de ce rôle pitoyable de la France contemporaine... Il y a de quoi être fier.

      • berry 12 mars 2018 18:34

        La propagande occidentale est plus subtile et plus sophistiquée, mais non moins présente.
        Elle préfère la diabolisation des ennemis plutôt que le culte de la personnalité des dirigeants en place ; ce n’est pas grave, nos présidents changent souvent mais ils font tous la même politique...

        On ne trouvera donc pas chez nous des portraits de Macron au coin des rue ou des chorales d’enfants pour chanter sa grandeur, ce serait ringard et trop voyant, mais pour ce qui concerne la diabolisation des adversaires (El Assad, Poutine, Le Pen, etc...) et la manipulation des électeurs, nos médias et nos dirigeants politiques n’ont rien à envier à personne.
        Dernier exemple en date, l’assassinat par les services secrets britanniques de l’espion russe Sergei Skripal à Londres.
         
        Cet assassinat à grand spectacle ne sert en rien la Russie, Skripal était passé à l’ouest depuis 7 ans et il avait largement eu le temps de dire tout ce qu’il savait aux services secrets occidentaux.
        Pour les britanniques, les motifs sont plus évidents : salir Poutine juste avant les élections et justifier de nouvelles sanctions économiques pour nuire à la Russie.

        https://fr.sott.net/article/31987-Le-Mi5-empoisonne-un-autre-agent-double-russe-pour-salir-Poutine-dans-la-guerre-de-propagande-qui-est-en-cours


        • V_Parlier V_Parlier 12 mars 2018 21:06

          @berry
          Vous écrivez : « La propagande occidentale est plus subtile et plus sophistiquée »
          Même plus. On croit ça parce-qu’on ne la remarque plus.


        • V_Parlier V_Parlier 12 mars 2018 21:14

          @berry
          https://www.francebleu.fr/infos/societe/video-des-enfants-parisiens-chantent-fils-de-france-de-damien-saez-contre-le-fn-1493659463
          (et c’était l’élection de Macron... indépendament de ce qu’on peut penser du FN)

          Si ça c’est pas de l’endoctrinement. Au moins la chanson des cadets russes est plus en rapport avec la défense de la nation...

          (PS : En Russie il n’y a pas de portrait de Poutine dans les rues, je précise pour ceux qui vous liraient à la lettre).


        • Dom66 Dom66 12 mars 2018 21:30

          Merci pour le lien de la vidéo avec les enfants « Tonton Vlad » ils chantent bien, la musique est bonne et ils sont trop mignons ? Pour votre article je dirais Nul. smiley


          • JC_Lavau JC_Lavau 12 mars 2018 21:34

            Ceci dit, il est vrai que la succession du système césariste actuel est un sujet de préoccupation pour tous les russes, voire bien au delà.

            Voir ce qu’il va réussir comme réformes et réorganisations économiques.

            • roman_garev 13 mars 2018 06:44

              « Cela ne peut manquer de susciter l’inquiétude quant à la stabilité de la Russie »


              Je ne croirai jamais que cet auteur-ci puisse éprouver quelque inquiétude quant à la stabilité de la Russie. Tout au contraire, il semble effaré et déconcerté par cette stabilité...



              • roman_garev 13 mars 2018 07:23

                @arthes
                Bonjour Arthes.

                Oui.

              • Jelena Jelena 13 mars 2018 08:26

                @l’auteur qui visiblement n’a pas tout compris...
                 
                En France quelque soit l’heureux élu, ça ne changera pas grand chose, la France ne sera jamais considéré comme « un état voyou » par l’oncle Sam. Par contre dans un pays comme la Russie (ou la Serbie), à chaque élection les occidentaux essayent de placer leurs pions.


                • Jelena Jelena 13 mars 2018 08:38

                  ... Ce qui fait que la victoire de tel ou de tel candidat peut changer beaucoup de choses.


                • Alexis Toulet Alexis Toulet 13 mars 2018 10:23

                  @Jelena

                  Je pense que vous avez oublié, ou vous n’avez pas remarqué, quelle était l’inquiétude touchant à la panique non seulement de la presse internationale mais des dirigeants de l’UE à l’idée que le second tour de l’élection présidentielle française pourrait opposer Le Pen et Mélenchon... bref que le système financier les oligarques l’UE et l’OTAN n’aient pas d’homme à eux dans la place et de « solution » à soutenir.

                  Cette fois-là ils ont réussi à placer un pion, et la majorité des Français sont tombés dans le panneau. Mais il y aura d’autres occasions.

                • Jelena Jelena 13 mars 2018 11:43

                  @Alexis Toulet : Visiblement vous ne savez pas ce que veut dire vivre dans un « état voyou » de l’oncle Sam ? Je vous explique :
                   
                  En France FI+PS+EM+LR+FN >> USA.
                   
                  En Serbie, sans parler « du cas Milosevic », l’ancien président fut victime d’une tentative d’assassinat, le président actuel, déjà 2 tentatives d’assassinat et en début d’année, c’est ce ministre qui s’est fait tuer par la CIA.


                • Jelena Jelena 13 mars 2018 13:19

                  @Alexis Toulet : Je me suis mal exprimée... Contre les 2 présidents il s’agissait de « complots d’assassinat » qui furent déjoués par les services de sécurité.
                   
                  Alors qu’en France, comme je viens de de dire, quelque soit l’élu, ce pays ne sera jamais considéré comme « un état voyou » par l’oncle Sam.


                • zygzornifle zygzornifle 13 mars 2018 10:22
                  le marketing électoral de Vladimir Poutine

                  Il y a peu a a connu pareil avec le marketing de tous les médias pour élire Macron.....

                  • Alexis Toulet Alexis Toulet 13 mars 2018 10:25

                    @zygzornifle

                    Tout à fait. Il y a des différences comme je l’écrivais, par exemple les demoiselles qui se pâment en criant le nom du candidat.

                    Mais sur fond, c’est la même chose. Marketing et propagande pour faire élire le représentant d’oligarques.

                  • V_Parlier V_Parlier 13 mars 2018 12:03

                    @Alexis Toulet
                    Je ne vous avais pas encore mis le lien mais le voici :
                    https://www.lci.fr/elections/video-resultats-victoire-macron-election-elu-president-les-danseuses-en-slip-sur-la-scene-du-louvre-les-internautes-s-offusquent-2051301.html
                    Moi je trouve que ça se vaut largement, et encore je suis gentil...


                  • Laurent Courtois Laurent Courtois 14 mars 2018 09:14

                    @Alexis Toulet

                    C’est parce que vous ne fréquentez pas les club de cougar, sinon vous aurez pu faire les mêmes remarques que pour les fans féminins de Poutine....


                  • alinea alinea 13 mars 2018 10:27

                    Je pense qu’il faudra aux Russes trouver quelqu’un de costaud, pour remplacer Poutine,pour faire face aux occidentaux !
                    Ce qu’on peut espérer, c’est que les prochaines années de sa présidence affermiront encore davantage la position de la Russie dans le monde, que sa situation économique et sociale se renforcera, que les Américains s’affaibliront et qu’alors, les Russes pourront « rouler » sans plus besoin d’un autocrate.
                    En attendant personne n’a idée que le redressement spectaculaire de ce pays aurait pu se faire avec une présidence molle.


                    • roman_garev 13 mars 2018 10:44

                      @alinea
                      Faut pas être naïve, des costauds, on en a en Russie !

                      Suite à la présidence de Poutine, personne autre qu’un costaud ne le remplacera, le peuple russe n’admettra cet « autre » en aucun cas.

                    • alinea alinea 13 mars 2018 11:30

                      @roman_garev
                      Vue l’expérience post soviétique, je n’en doute pas une seconde ! Ceci dit, on n’est jamais à l’abri d’une petite faille invisible à l’œil nu et qui s’ouvrira, sous forme d’abus, de corruptibilité, d’intérêts personnels, une fois placée au pouvoir !


                    • roman_garev 13 mars 2018 11:48

                      @alinea
                      Vous ne comprenez pas (ou même ne connaissez pas) une nuance qui est pourtant très importante.

                      Amené au pouvoir en 1999, Poutine a dû donner sa parole de non-persecution de la « famille » (les Eltsine et leurs oligarches proches). Et Poutine n’est pas capable de rompre sa parole d’honneur.

                      Le costaud qui prendra le relais ne sera obligé qu’à Poutine. Et encore : je ne vais pas affirmer qu’il sera aussi costaud que Poutine pour tenir toutes ses promesses...


                    • alinea alinea 13 mars 2018 12:03

                      @roman_garev
                      Mais on dit la même chose ! Je sais cette histoire vis à vis de la famille Eltsine, et je sais la probité de Poutine ; s’il n’a trouvé personne pour ce coup-ci, trouvera-t-il son alter ego la prochaine fois ?
                      Et puis, ce qui nous échappe pour l’instant, c’est tout ce qui se passera dans ce laps de temps ! je veux dire, au niveau politique internationale.


                    • roman_garev 13 mars 2018 12:12

                      @alinea
                      Si, Poutine avait déjà trouvé quelqu’un pour ce coup-ci, mais la situation s’aggravait (et s’aggrave) tellement qu’il n’a pas risqué de proposer un homme inexpérimenté au poste du Commandant en chef suprême qui est le Président de la Russie.

                      Depuis quelques semaines il n’y a plus de « politique internationale », il n’y a que le conflit, avec ses menaces et contre-menaces qui s’accélèrent en haussant la tension...

                    • alinea alinea 13 mars 2018 14:14

                      @roman_garev
                      Oui... hélas, et nous, en France, qui ne faisons rien ! je veux dire le peuple, bien sûr !


                    • roman_garev 13 mars 2018 10:48

                      Je vois que grâce à l’auteur la discussion sur cet article dégrade vers des maux habituels de la France (FI, FN, Le Pen, Melenchon, Philippot...) qui n’ont absolument rien à voir avec le sujet.


                      • Dom66 Dom66 13 mars 2018 14:17

                        @roman_garev
                        Je suis d’accord avec vous « roman » c’est le problème.

                        Nous avons un sérieux problème ( bis) en France n’ayant eu que des présidents sans charisme ni grande envergure. Moi qui ne suis pas Gaulliste, je dois reconnaître qu’il n’y a eu que De Gaulle de « Grand »…... Indépendance de la France.

                        Hollandouille Sarko, et Macron... que des larbins, de l’OTAN



                      • microf 13 mars 2018 11:49

                        Vouloir toujours comparer la Russie avec un pays Occidental est une comme une farce, ce qu´a déja endurée la Russie, aucun pays en Occident, du moins ceux qui critiquent la Russie, ne l´ont jamais endurés.
                        En ce qui concerne l´histoire de la Russie le peu que je connais, c´est que ce pays a beaucoup souffert, et souffre toujours des faits de l´Occident.

                        Concernant le successeur de Poutine, Poutine l´a dit, il y pense déja depuis 2000, cela veut dire qu´il est deja lá.
                        Le Président Poutine a une Mission, il est venu pour remettre de l´ordre dans ce monde en pleine perdition, lorsqu´il aura rempli cette Misson, il quittera la politique en laissant un successeur digne de continuer son travail, pour le moment, ce n´est pas encore le cas, son futur et prochain mandat n´a même pas encore commencé. Alors, patience


                        • Satanas 13 mars 2018 20:37

                          Quelle drôle de comparaison, aucun des dirigeants de l’ue n’est élu.
                          Et selon votre hypothèse d’un retour au culte de la personnalité, à choisir, je préfère un culte de la personnalité envers un homme qui a redressé son pays qu’une soumission à une entité qui ne passe sont temps qu’à sucer tous les pays telle une sangsue jamais repue.
                          L’ue me fait penser à l’ex URSS mais en pire et d’ailleurs, les gens de l’est s’en rendent compte !


                          • Laurent Courtois Laurent Courtois 14 mars 2018 09:20

                            Bonjour,


                            ce que je trouve regrettable c’est que cet article comme toute critique occidental de la Russie, ce borne à des stéréotypes, des banalités.

                            Je n’ai jamais vu un article original, présentant des arguments vrais et fondés.

                            Les hommes de pouvoir ont toujours attirés les femmes quoi de plus nouveau ?

                            Lady Di a t elle attendu après Poutine pour coucher avec Giscard ?

                            Carla Bruni a t-elle attendu après Poutine pour coucher avec Fabius et la moitier de Paris ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès