• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Provocation d’un navire militaire britannique près de la Crimée (...)

Provocation d’un navire militaire britannique près de la Crimée – Le Royaume-Uni joue avec le feu

Aujourd’hui 23 juin 2021, un navire militaire britannique, le HMS Defender, parti d’Ukraine pour rejoindre la Géorgie, a violé la frontière maritime de la Russie au large de Sébastopol, en Crimée, dans ce qui semble être une provocation planifiée. Le navire de guerre n’a changé de cap qu’après des tirs de semonce de la part des navires et avions russes.

JPEG

Deux ans et demi après la provocation de l’Ukraine dans le détroit de Kertch, c’est le Royaume-Uni qui a décidé de titiller la Russie en envoyant un navire militaire dans les eaux territoriales de la Crimée, au risque de déclencher un conflit de grande ampleur (le pays étant membre de l’OTAN le risque d’extension d’un conflit est tout à fait réel).

Alors que les exercices conjoints « Sea Breeze » doivent avoir lieu, la Russie a de nouveau, par mesure de sécurité, interdit le passage des navires de l’OTAN dans certaines zones proches de la Crimée, et du détroit de Kertch, au cas où « des missiles se perdraient ».

Carte montrant les zones interdites en bleu :

Carte des restrictions pour les navires militaires de l'OTAN au large de la Crimée

Mais le commandement britannique a décidé de ne pas tenir compte de ces restrictions et a décidé d’envoyer son navire militaire suivre une route passant par une des zones interdites, et pénétrer dans les eaux territoriales de la Crimée près de Sébastopol.

Vidéo de la route du HMS Defender :

À 11 h 52, le navire militaire britannique a franchi la frontière maritime de la Russie en Crimée, et est entré dans les eaux territoriales dans la zone du cap Fiolent sur 3 km. Les navires russes de la Flotte de la mer Noire et du service des frontières du FSB lui demandent alors de changer de cap, faute de quoi ils lui tireront dessus. Mais le HMS Defender ignore les avertissements et continue comme si de rien n’était.

Conformément à l’avertissement envoyé plus tôt, un navire russe de la patrouille frontalière effectue alors des tirs de semonce à 12 h 06 et 12 h 08. En vain. La Russie passe alors le cran au-dessus et envoie des bombardiers Su-24M larguer quatre bombes à fragmentation sur la trajectoire du HMS Defender, à 12 h 19. C’est ce bombardement d’avertissement qui décidera le HMS Defender à quitter les eaux territoriales russes à 12 h 23, car le commandant comprend alors que les prochains tirs auront pour but de tuer.

Suite à cet incident, le ministère britannique de la Défense s’est alors lancé dans un déni pathétique, déclarant sur leur fil Twitter qu’il n’y avait pas eu de tirs de semonce contre le HMS Defender et que le navire traversait pacifiquement les eaux territoriales ukrainiennes (ce qui est faux puisque la Crimée est de facto russe depuis 2014 que cela plaise ou pas aux autorités britanniques).

 

Leur propagande est même allée jusqu’à dire dans un deuxième tweet pitoyable, que les Russes semblaient faire un exercice de tir dans la mer Noire mais qu’aucun tir n’était dirigé vers le HMS Defender.

 

Le problème pour le ministère britannique des Affaires étrangères c’est qu’un correspondant de la BBC, Jonathan Beale, était à bord du HMS Defender et que l’histoire qu’il raconte colle plus avec la version russe qu’avec la version britannique. Et il va être difficile d’accuser la BBC d’être pro-russe.

En effet, le journaliste dit clairement que le navire a délibérément été envoyé dans les eaux territoriales russes pour attirer l’attention des Russes, et que les armes à bord étaient chargées ! « Traversée pacifique des eaux territoriales » vous avez dit ?

«  L’équipage est déjà aux postes de combat alors qu’il s’approche de la pointe sud de la Crimée occupée par la Russie. Les systèmes d’armement à bord du destroyer de la Royal Navy ont déjà été chargés. Il s’agit d’une manœuvre délibérée pour attirer l’attention de la Russie. Le HMS Defender allait naviguer dans la limite des 12 milles (19 km) des eaux territoriales de la Crimée  », raconte le journaliste de la BBC.

Et la suite de son récit confirme là aussi la version russe. En effet, Beale explique que le HMS Defender a été suivi par des navires des garde-côtes russes qui ont tenté de le forcer à changer de cap, et que des avertissements ont été envoyés au navire militaire britannique par radio, avant que des avions de combat ne larguent des bombes à proximité.

« Deux navires des garde-côtes russes qui suivaient le navire de guerre de la Royal Navy ont tenté de le forcer à changer de cap. À un moment donné, l’un des navires russes s’est approché à environ 100 m (328 pieds). Des avertissements de plus en plus hostiles ont été lancés par radio, dont un qui disait « si vous ne changez pas de cap, je vais tirer ». Nous avons entendu des tirs au loin, mais nous pensions qu’ils étaient hors de portée. Alors que le HMS Defender naviguait dans le couloir de navigation, il a été bombardé par des avions de combat russes. Le capitaine, Vincent Owen, a déclaré que le navire a détecté plus de 20 avions militaires à proximité. Le commandant Owen a déclaré que sa mission était sûre mais non conflictuelle  », écrit le journaliste.

Dans la vidéo publiée avec l’article on entend même les avions russes qui survolent encore le HMS Defender alors que Beale fait son rapport en direct depuis le navire militaire britannique qui s’éloigne de la Crimée.

Le ministère russe de la Défense a ensuite publié des vidéos montrant le changement de cap du HMS Defender après l’action des SU-24M. Finissant de prouver une fois pour toute que le ministère britannique de la Défense a menti de A jusque Z.

 

Suite à cet incident, l’attaché militaire de l’ambassade britannique à Moscou a été convoqué en urgence au ministère russe de la Défense, où il a reçu une note de protestation. Les autorités russes ont demandé aux Britanniques d’enquêter sur les causes de cet incident. La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a indiqué que l’ambassadeur britannique serait lui aussi convoqué suite à cet incident.

Cette provocation a entraîné de nombreuses réactions en Russie. Sur sa chaîne Telegram, le sénateur russe Alekseï Pouchkov a dénoncé une provocation visant à créer un nouveau scandale international et une nouvelle crise d’hystérie russophobe.

« Que faisait un destroyer britannique dans nos eaux territoriales – près du Cap Fiolent en mer Noire ? Protéger la sécurité de la Grande-Bretagne ? Bien sûr que non. La Grande-Bretagne, comme nous le savons, se trouve dans des mers absolument différentes. A-t-il montré le fier drapeau de l’ancienne « reine des mers » ? Mais la Grande-Bretagne n’est plus une reine. La seule possibilité est donc qu’ils ont voulu organiser une provocation, tester la réaction de la Russie, et créer la base d’un nouveau scandale international et d’une nouvelle crise d’hystérie anti-russe  », a écrit le sénateur russe.

Le vice porte-parole du parlement de Crimée, Efim Fix a lui aussi dénoncé le franchissement de la frontière russe par un navire militaire britannique comme une provocation délibérée et inacceptable.

Au vu des propos tenus tant par le ministère britannique de la Défense et par le journaliste de la BBC qui était à bord du navire militaire, le but de cette provocation délibérée était de montrer à la Russie que le Royaume-Uni ne reconnaît pas la Crimée comme étant russe, et donc que les eaux territoriales au large de la péninsule ne sont pas russes (et par corollaire qu’ils peuvent y faire ce qu’ils veulent). Chose que les Britanniques auraient « prouvé » si la Russie n’avait pas réagi.

Le problème pour les Britanniques c’est que leur avis à ce sujet, la Russie s’en fiche comme d’une guigne et qu’elle défend avec fermeté sa frontière, reconnaissance internationale ou pas. Si Londres espérait que la Russie les laisserait faire sous prétexte qu’il s’agit d’un navire militaire de l’OTAN et que le Royaume-Uni ne reconnaît pas la Crimée comme russe, c’est que les Britanniques n’ont toujours rien compris aux Russes, et qu’il est temps qu’ils changent de conseillers avant de déclencher une guerre de grande ampleur pour avoir voulu jouer à celui qui pisse le plus loin.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 24 juin 09:52

    Pauvres anglais, ils essaient d’y croire encore, la splendeur passée, c’est comme un caramel foiré, ça accroche.

    Ils sont sur le plan militaire ce qu’est le souffleur en terme de reproduction chevaline...

    PôÔôvre Boris, il ne sait décidément plus quoi faire pour nous décevoir...

    Quand on pense que ce type est sorti d’Eton, ça laisse rêveur...

    Pour 50.000 $/an, t’as plus rien ma bonne Germaine !


    • roman_garev 24 juin 10:48

      Le ministre adjoint du MAE russe Ryabkov :

      « Nous pouvons en appeler au bon sens, exiger le respect du droit international, mais si cela n’aide pas, nous pouvons bombarder. Non seulement sur la trajectoire, mais directement le but, si les collègues ne comprennent pas ».

      Les soi-disant « collègues » de l’îlot britannique jouent avec le feu.


      • zygzornifle zygzornifle 24 juin 11:05

        Connaissant les rosbifs je suis sur qu’ils ont en plus mis quelques filets a la mer histoire de pécher illégalement ....


        • roman_garev 24 juin 11:09

          « ...sous prétexte... que le Royaume-Uni ne reconnaît pas la Crimée comme russe... »

          Je conseillerais au Royaume-Uni la prochaine fois sous ce même prétexte non seulement longer le bord, mais essayer de mettre pied à terre de Crimée prétendument ukrainienne, donc amie. On s’amusera ferme.


          • Guy19550 Guy19550 24 juin 11:20

            Excellent, je l’avais lu cette nuit sur Tass mais vous en donnez bien plus de détails. Uk devrait aller sur la liste des unfriendly states avec un coup pareil. Expulsion de leur Ambassadeur en Russie, fermeture de l’ambassade... c’est ce qu’il y a lieu de faire !

            Un seul regret à avoir, de ne pas l’avoir coulé, car cela indique bien que la Russie perd son temps avec les Anglais avec l’avantage pour eux de récolter des infos importantes pour l’Otan. A l’époque du « Hood » on pouvait avoir du respect pour les anglais, mais actuellement cela ne devrait pas être à l’ordre du jour.

            Peronnellement, je prends cela comme déclaration de guerre des anglais à la Russie.


            • Attila Attila 24 juin 11:36

              Les rosbeefs se seraient-ils crus en force parce qu’ils étaient avec le grand-frère américain ?

              .


              • QAmonBra QAmonBra 24 juin 11:40

                Merci @ Christelle pour le partage.

                Ah la la ! Le retour à la mère patrie de la Crimée ne passe toujours pas, faut dire que la frustration est grande tant iIs s’y voyaient déjà installés et contrôlant la mer noire, grâce à leur Maïdan et leurs nazillons ukrainiens, une revanche en quelque sorte du fiasco de leur opération « Crossword » ou « Sunrise » !

                Rien de nouveau donc sous le soleil, les chiens ne font toujours pas de chats et colonialisme et nazisme c’est blanc bonnet et bonnet blanc, comme aurait pu dire feu Aimé Césaire si il était encore parmi nous. . .


                • nemesis 24 juin 15:38

                  @QAmonBra

                  Poutine est un trouillard :
                  Les Turcs ont descendu un chasseur bombardier,
                  les Tatares un hélicoptère au dessus de l’Arménie,
                  Nietamiaou tapait sur la table au Kremlin...

                  Jamais l’Ours ne rugit.


                • Christelle Néant Christelle Néant 24 juin 20:06

                  @nemesis
                  LOL La Russie a réglé tous ces problèmes par une série de sanctions et/ou de diplomatie de haut vol. Ce n’est pas parce que la Russie cherche à éviter une guerre que l’Ours ne rugit pas. L’économie turque a bien senti le poids des sanctions prises par la Russie après le coup de l’avion abattu.


                • Christelle Néant Christelle Néant 24 juin 20:16

                  @nemesis
                  Quant à vos délires de Bibi tapant sur la table au Kremlin vous prenez vos fantasmes pour la réalité.


                • QAmonBra QAmonBra 24 juin 21:08

                  @nemesis

                  Hollywood sur/ mer noire ! Comme toutes les grandes gueules, les anglo-$ionnards et leurs lèche-boules en sont réduits aux provocations minables, ils n’ont plus que cela, en se gardant bien de ne pas franchir les lignes rouges qui leur ont été clairement signifiées.
                  Insuffisant pour exciter le vieil hôte de la Taïga qui en a vu d’autres, heureusement pour nous tous d’ailleurs, mais si lesdits tarés sont assez cons pour le faire bouger, ils en seront étonnamment les premiers surpris, c’est comme ça avec les vieux solitaires de Sibérie, on ne sait jamais, eux seuls décident quand et ils ne rugissent pas. . .


                • nemesis 25 juin 00:01

                  @Christelle Néant

                  Le poids des sanctions par la Russie... Erdogaz il s’en tape, les 27 se réunissent en ce moment pour lui allonger quelques milliards du contribuable européen


                • nemesis 25 juin 00:07

                  @Christelle Néant

                  Bibi ?
                  Curieux, il n’y a que les gens du « club » qui l’appelle ainsi...

                  SI tu n’es pas au courant c’est que tu ne lis pas toutes les informations...
                  IL est avéré que lors des bombardements multiples de Damas, ton bibi prévient les popofs pour qu’ils planquent leurs fesses mais tu ignores cela aussi sans doute...

                  Bibi, bibi... smiley je préfère encore « bibine »


                • Christelle Néant Christelle Néant 25 juin 01:20

                  @nemesis
                  Eh non Erdogan ne s’en est pas foutu des sanctions russes. Sans cela il ne se serait pas excusé pour l’avion abattu. Vos commentaires sont totalement ineptes. Quand au surnom de Métamiaou non y a pas que ceux du club qui l’appellent Bibi, y a un paquet d’analystes politiques qui le surnomment ainsi....
                  Quant au fait qu’il prévient les Russes en cas de bombardement ça prouve au contraire qu’il a peur des conséquences s’il blessait un soldat russe. Si c’était lui qui tapait sur la table il s’en foutrait.
                  Quand je dis que vos commentaires sont ineptes....


                • nemesis 25 juin 08:23

                  @Christelle Néant
                  Sans cela il ne se serait pas excusé pour l’avion abattu. Vos commentaires sont totalement ineptes.


                  Et qu’aurait-il pu faire d’autre.. ?
                  Son comparse Aliyev aussi s’est excusé pour l’hélicoptère...
                  Cette interprétation est d’un primaire mais, d’un primaire...
                  « Je te nique et je te demande de me pardonner » comme c’est commode.
                  C’est aussi un argument très en vogue dans les tribunaux français...
                  Bonjour à bibine smiley


                • Christelle Néant Christelle Néant 25 juin 17:08

                  @nemesis
                  "Et qu’aurait-il pu faire d’autre.. ?

                  " On voit que vous parlez d’un dossier que vous ne maîtrisez pas. Combien de temps entre l’avion abattu et les excuses dans le cas d’Erdogan et combien de temps pour l’hélicoptère et les excuses d’Aliyev. Ce n’est qu’APRES les sanctions russes et leur impact sur l’économie turque (7 mois) qu’Erdogan s’est excusé. Donc oui sans ces sanctions, Erdogan ne se serait pas excusé. Donc vos commentaires sont totalement ineptes.


                • nemesis 26 juin 10:29

                  @Christelle Néant
                  Donc vos commentaires sont totalement ineptes.

                  Si Erdogaz a mis plus de temps c’est parce qu’il a demandé la réunion de l’OTAN...
                  comme celle d’Aliyev est plus petite, il n’a pas pu se permettre de tergiverser...

                  PS : Je suppose que tu changes ton casque assez souvent, ne voudrais-tu pas m’envoyer celui qui fait 56 cm de tour de tête ?
                   smiley


                • Christelle Néant Christelle Néant 26 juin 13:07

                  @nemesis
                  7 mois d’attente pour une réunion de l’OTAN ? Mais MDR. N’importe quoi. Non vraiment vous vous ridiculisez à chaque commentaire.
                  Je ne change pas de casque. J’en ai un point barre.


                • Xenozoid Xenozoid 24 juin 12:38

                  Merci christelle ,a noté que le bateau qui était a odessa, a servi de décor a un traité de collaboration militaire maritime entre le ru et l’ukraine,avec la construction d’une base maritime en ukraine et de 2 au ru, non seulement pour recevoir des navire mais aussi en construire,perfide albion reste perfide

                  https://southfront.org/ukraine-and-uk-to-build-warships-establish-naval-bases-together/


                  • roman_garev 24 juin 14:09

                    C’est certainement un ballon d’essai quelques jours avant Sea Breeze-2021. 

                    Tandis que l’ambassade russe en États-Unis vient de conseiller de ne pas mener ces manoeuvres en mer Noire. À bon entendeur...

                    Voyons voir.


                    • nemesis 24 juin 15:34

                      Quand ça tangue au pays du Tango :

                      Les Argentins ont plus de couilles = carrément un Exocet pour couler le Sheffield.


                      • Christelle Néant Christelle Néant 26 juin 18:43

                        @oncle archibald
                        Vous ne constatez pas des faits, vous prenez vos fantasmes (et ceux de vos patrons de l’OTAN) pour la réalité. Vous n’avez aucun argument de fond seulement des affirmations creuses.
                        Ce que je vous dis par contre n’est pas une affirmation ce sont des faits, et tout est vérifiable. Le droit à l’auto-détermination des peuples, le coup d’État en Ukraine qui a vu l’accession au pouvoir d’un gouvernement illégitime, ce qui légitimise de fait les velléités de certaines parties du pays de ne pas continuer à en faire partie, le statut de la Crimée qui était déjà à l’époque une république autonome dotée d’un parlement et d’une constitution, ce qui lui donne toute légitimité pour organiser un référendum d’indépendance, la preuve que ce référendum respectait bien la volonté des Criméens et qu’il s’agit donc bien d’une expression démocratique de la volonté populaire, et enfin, le fait que l’Ukraine n’a JAMAIS porté plainte contre la Russie pour annexion de territoire auprès du tribunal de l’ONU prouve que Kiev SAIT que cette réintégration est 100% légale, qu’elle perdrait devant le tribunal et que la décision de ce dernier légitimerait définitivement cette réintégration aux yeux du monde entier et résultat plus personne ne pourrait hurler à l’annexion russe.
                        Vous vous comportez en troll depuis le début je vais donc vous traiter comme tel.


                      • Gollum Gollum 26 juin 18:58

                        @oncle archibald

                        Non vous n’êtes pas objectif du tout. Vous êtes de façon claire un propagandiste mainstream. 

                        J’ai essayé de contextualiser, de montrer que les US s’asseyaient aussi  et bien plus que les russes  sur la légalité internationale, vous vous en foutez faites la sourde oreille...

                        La raison pour moi est simple. Elle est probablement d’ordre psychologique, vous voulez croire aux contes de fée, et aspirez à une retraite tranquille... Tout ce qui dérange ce petit confort intellectuel est impitoyablement rejeté.

                        Les Américains sont les piliers de la démocratie et bla bla.. Voilà votre credo et le reste... trop compliqué pour vous.

                        Je vais citer Giscard dans le lien que j’ai fourni car je suis à peu près convaincu que vous ne l’avez même pas lu.

                        Je cite : 

                        Concernant le « retour » de la Crimée en Russie, très franchement je l’ai jugé conforme à l’Histoire. J’ai relu des livres décrivant l’histoire russe du XVIIIe siècle. La Crimée a été conquise sous le règne de Catherine II, avec l’action prédominante du prince Potemkine, lorsque la Russie descendait vers le sud en direction de la Turquie dans l’idée de reconquérir Constantinople. La conquête de la Crimée fut assez dure. Elle ne s’est pas faite au détriment de l’Ukraine, qui n’existait pas, mais d’un souverain local qui dépendait du pouvoir turc. Depuis, elle n’a été peuplée que par des Russes. Quand Nikita Khrouchtchev a voulu accroître le poids de l’URSS au sein des Nations unies qui venaient de naître, il a « inventé » l’Ukraine et la Biélorussie pour donner deux voix de plus à l’URSS, et il a attribué une autorité nouvelle à l’Ukraine sur la Crimée qui n’avait pas de précédent. À l’époque, déjà, je pensais que cette dépendance artificielle ne durerait pas. Les récents événements étaient prévisibles. D’ailleurs, le retour de la Crimée à la Russie a été largement approuvé par la population. Ce n’est que lorsque les problèmes se sont étendus à l’est de l’Ukraine qu’on s’en est inquiété…

                        Pour y voir vraiment clair, il faut se demander ce qui s’est réellement passé il y a un an dans la capitale ukrainienne. Quel rôle la CIA a-t-elle joué dans la révolution du Maïdan ? Quel est le sens de la politique systématiquement anti-russe menée par Barack Obama ? Pourquoi les États-Unis ont-ils voulu avancer leurs pions en Ukraine ? Existe-t-il un lobby ukrainien influent aux États-Unis ? Les Américains ont-ils voulu « compenser » leur faiblesse au Moyen-Orient en conduisant, sur le continent européen, une politique plus « dure » contre la Russie ?

                        Il est indéniable que le pouvoir ukrainien était insupportable et corrompu. Ce qui explique, au moins partiellement, que le président Ianoukovitch ait été contraint au départ. Mais la situation est restée confuse et il faut reconnaître que la transition ukrainienne a un aspect peu démocratique. Ce sont des clans dirigés par des oligarques qui mènent le jeu. Quant aux États-Unis, ils ont probablement soutenu et encouragé le mouvement insurrectionnel. Et, ensuite, ils ont pris la tête de la politique de sanctions visant la Russie – une politique qui a enfreint le droit international. Qui peut s’arroger le droit, en effet, de dresser une liste de citoyens à qui l’on applique des sanctions personnelles sans même les interroger, sans qu’ils aient la possibilité de se défendre et même d’avoir des avocats ? Cette affaire marque un tournant préoccupant.

                        Bref, pour Giscard, ancien chef de l’état français, c’est la conduite américaine qui est préoccupante pas la russe.

                        CQFD. Désolé pour vous. Et on va arrêter là les frais en effet...


                      • Gollum Gollum 26 juin 19:10

                        @Christelle Néant

                        Vous n’avez aucun argument de fond seulement des affirmations creuses.

                        C’est tout à fait vrai. En fait l’argumentation est très limitée et il ne fait que réciter son catéchisme. Pas pour rien que c’est un catho...

                        Et là il sent que ça tourne au vinaigre alors il va s’éclipser...

                        Sinon non, ce n’est pas un troll. Il croit à ce qu’il dit. C’est bien là le drame.

                        Sur la légalité du truc j’ai vu que vous aviez des arguments. Que je n’ai pas lu car le fait que l’annexion fut légitime ou pas, sincèrement pour moi c’est un épiphénomène à la vue de tous les coups bas dont sont capables les US..

                        Il se peut donc que vous ayez raison. Quoi qu’il en soit les habitants de Crimée sont contents de la nouvelle situation et c’est bien tout ce qui compte.


                      • sophie 24 juin 17:02

                        Ouille ! les marins devaient faire « de l’huile »


                        • Jean 24 juin 18:16

                          J’ai une anecdote à ce sujet, dans la marine nous étions chargés de suivre le « minsk »

                          ils nous ont balladé pendant des semaines puis se sont dirigé vers Marseille

                          c’était juste avant Noel

                          devant la rade leurs avions ont pris l’air jusque avignon......

                          Ils ont dû bien se marrer.


                          • ETTORE ETTORE 24 juin 20:29

                            A force de chatouiller les papattes au grizzli, il y en auras bien un, qui vas se prendre un coup de griffe, dans la trajectoire, sois disant erratique, ....mais droit au but.

                            Tous les grelots de l’OTAN, vont s’essayer au Chifoumi avec Poutine.

                            Je suis d’avis, que le petit jeu, « papier, ciseaux, cailloux », ne vas pas peser lourd face à un « Chemin »décidé, qui malgré, le fait qu’il porte le nom d’un plat québécois, risque de se révéler bien indigeste à bien des épicuriens calculateurs.


                            • Montagnais Montagnais 24 juin 22:35

                              Attendez vous à ... une petite explosion ce 25 juin ... petite, mais explosion quand même ( G. time)

                              Sont rigolos ces godons .. vous ont même pas remboursé Mers El-Kébir ces brebis


                              • goc goc 25 juin 03:00

                                Bonjour Christelle

                                Perso, j’ai toujours vu les grandes manifs internationales (JO, Coup du monde de foot, Euro, etc..) comme des périodes à haut risque pour faire des sal..peries et autres coups bas, méthodes pratiquées avec ardeur par la perfide Albion et son copain yankee.

                                Et là on entre en plein dans ces périodes


                                • Pour quelle raison les Russes n’ont pas employé la guerre électronique afin de neutraliser le bâtiment Britannique ...... ?

                                  La visite en Europe de Robinette BIdet était bien réellement de réarmer l’OTAN , galvaniser les chefs d’état trou duc de l’Europe .

                                  Les anglais ont toujours eu cette disposition un peu glauque d’être les toutous des ricains .

                                  Pendant ce temps l’abruti de Crash-test nous menace pour un nouveau confinement . ???


                                  • goc goc 25 juin 12:37

                                    @SPQR complotiste chasseur de comploteur...
                                    Pour quelle raison les Russes n’ont pas employé la guerre électronique

                                    Parce que (peut-être) c’était le vrai but des rosbeefs, tester et analyser les armes électroniques russes.
                                    De toute façon, les russes sont assez intelligents pour ne pas montrer toutes leurs armes juste contre une simple coque de noix british (meme US)


                                  • En fait les américains sont de nouveau sur le sol français uniquement dans le but de préparer une immense guerre contre les Russes et les Chinois .

                                    https://www.courrierinternational.com/article/strategie-comment-larmee-francaise-se-prepare-un-conflit-de-grande-ampleur

                                    https://www.voltairenet.org/article213403.html

                                    Pendant ce temps le menteur et comploteur élyséen joue en coulisse au petit chef de la grande armée ....Pathétique imbécile .


                                    • La Chine possède la plus grosse armée du monde plus de 2 500 000 individus .( Terre, Air , Mer )

                                      Ils peuvent mettre les pieds en Californie dés qu’ils le veulent !

                                      Une réserve de plus 1 000 000 d’individus ....

                                      Le sars covd 2, une sinistre infamie que les américains et français ont voulu répandre en Chine pour les affaiblir .

                                      Castex est encore à la recherche de ses lunettes pour se faire une petite idée du piège à con dans lequel il est tombé ....


                                      • Petite anecdote qui peut avoir son importance dans la petite histoire qui se joue .

                                        L’aviation civil vient de signaler le retour des hyper fréquences émises par la station Haarp ..

                                        Amusant , n’est ce pas !



                                        • Le « quoi qu’il en coûte » est exactement équivalant à « la guerre totale » .



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité