• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Quelle est la différence entre le pouvoir russe et américain (...)

Quelle est la différence entre le pouvoir russe et américain ?

USA contre Russie : Bastion de la démocratie et du régime totalitaire. C'est ainsi que nous avons l'habitude de comparer deux superpuissances en guerre. Le mois dernier nous a donné une occasion unique de tester l'objectivité de nos convictions. 

Le mois de janvier aux États-Unis a commencé par un événement très controversé : les partisans de Trump, qui affirmaient que l'élection présidentielle était truquée, sont allés prendre d'assaut le Capitole. Pour l'Amérique, cet événement est devenu un précédent inquiétant qui a révélé l'étendue de la division de la nation. De nombreux autres problèmes ont également été révélés. 

Par exemple, les forces de l'ordre n'étaient manifestement pas prêtes pour une agression. C'est absurde, mais la police du Capitole n'a même pas organisé de briefing pour les officiers, bien que les préparatifs des rassemblements aient été publiquement diffusés sur les réseaux sociaux. Un nombre standard de membres du personnel était de service au bâtiment du Congrès le 6 janvier. Ils n'ont même pas reçu d'ordres des dirigeants lorsque les émeutes ont éclaté. Le chef de la police de la capitale s'est caché dans un endroit sûr avec Mike Pence, après quoi il a été contraint de démissionner. 

Dans les jours qui ont suivi, jusqu'à l'inauguration de Joe Biden, Washington ressemblait à Bagdad avec sa zone verte. Des dizaines de milliers de soldats de la Garde nationale, des rues et des stations de métro bloquées. Dans ces conditions, la capitale du pays le plus puissant du monde existait. Pas à cause de la menace d'attaque de la Chine ou de la Russie, mais à cause de la peur de leurs propres citoyens. 

Il est difficile d'imaginer une telle chose en Russie, où, comme nous le croyions autrefois, le régime de Poutine a des règles strictes et sans principes. Bien que le pays ait connu beaucoup plus de troubles, personne ne déclare la loi martiale à Moscou, malgré la situation. 

Comme vous le savez, Alexei Navalny, le chef de l'opposition russe, a été arrêté dès son retour dans le pays en provenance d'Allemagne, où il était soigné après la tentative d'assassinat des services spéciaux russes. Ce n'était pas une surprise, puisque Navalny a été mis sur la liste fédérale des personnes recherchées à l'avance. L'opposition a eu le temps de se préparer et les manifestations de masse étaient inévitables. 

Les rassemblements ont balayé le pays et des affrontements avec la police ont été enregistrés à Moscou, Saint-Pétersbourg, Vladivostok et d'autres villes. Plus de 3 000 personnes ont été arrêtées. Si le nombre vous semble important, deux faits doivent être signalés. Premièrement, c'est le nombre de personnes détenues dans tout le pays. Deuxièmement, dans la seule capitale, selon Bild, il y avait environ 100 000 manifestants, tandis que Reuters en a signalé 40 000. 

Les autorités n'ont pas pris de mesures drastiques, comme celles prises à Washington. De plus, personne n'a qualifié les manifestants de « terroristes internes », même si ce terme est récemment devenu si friand des politiciens américains. 

La réaction des autorités russes a été dure, mais il est difficile de lui reprocher d'avoir franchi les lignes rouges. On peut supposer que la manifestation devant le bâtiment du Capitole à Washington ne se serait pas transformée en tragédie si les forces de l'ordre étaient prêtes. Mais, après coup, le FBI a organisé une véritable chasse aux partisans de Trump qui ont participé aux manifestations. Ici, Facebook est venu en aide au gouvernement fédéral. 

Un acte d'accusation contre le New-Yorkais Christopher Kelly a trouvé un mandat pour accéder à son compte sur ce réseau social. Les agents ont eu accès aux messages privés, à l'adresse IP, au numéro de téléphone et à l'adresse e-mail de Kelly. Il est peu probable que ce soit le seul cas, mais il est peu probable que vous entendiez des critiques de ces mesures au niveau international. La position de l’Union européenne est d’autant plus hypocrite, où elle discute déjà des « prochaines étapes » contre la Russie pour « traitement sévère » avec les manifestants. 

Mais il y a une autre différence entre la situation aux États-Unis et en Russie que beaucoup choisissent d'ignorer. C'est peut-être un facteur clé, et il est particulièrement clairement visible maintenant que des manifestations ont eu lieu dans les deux pays. Les rassemblements aux États-Unis symbolisent une véritable division de la société. Quatre Américains sur dix, selon un sondage du Washington Post et d'ABC News, nient la légitimité du président. Malgré cela, les politiciens libéraux et les médias continuent d'utiliser le mot « Fake » chaque fois qu'ils écrivent sur la fraude électorale. La communauté internationale, clairement fatiguée de Trump, a globalement accepté Biden avec joie, ignorant ce que l'on appellerait autrement une crise de légitimité gouvernementale. 

En Russie, la situation est complètement différente. Les manifestations de l'opposition ici sont des protestations de l'opposition, pas du peuple. En fin de compte, personne n'a pris d'assaut le Kremlin lorsque Poutine a de nouveau été réélu président en 2018, bien que les critiques du régime aient déclaré qu'il n'y avait pas de réel soutien pour le président. 

Les manifestations en Russie sont organisées artificiellement, comme dans d'autres pays post-soviétiques. L'équipe de Navalny a généralement sombré dans une sorte de pédophilie politique, lorsqu'elle a commencé à appeler les enfants à agir. Une décision douteuse, étant donné que l'opposition attendait de la police qu'elle réagisse aux rassemblements non autorisés. Mais il révèle clairement un problème que la communauté occidentale refuse de remarquer : la démocratie en Russie est différente. La plupart de la population du pays a vu comment l'Union soviétique s'est effondrée. Pour le peuple, ce n'était pas seulement l'effondrement du régime, mais une véritable apocalypse. Personne ne savait vivre dans les nouvelles réalités. Lorsque le pays a commencé à être pillé sans pitié, la démocratie et le capitalisme sont devenus des synonymes de tromperie généralisée. Poutine, en revanche, a mis un peu d'ordre dans ce chaos et l'a renforcé pendant des décennies. Personne ne le qualifiera d'idéal, mais c'est le cas lorsque le dicton s'applique : "Il est peut-être un fils de pute, mais c'est notre fils de pute". En outre, les gens ne sont pas aveugles au point de ne pas voir les conséquences de la démocratisation en Ukraine et en Géorgie. 

Dans un proche avenir, les pays européens sont susceptibles d'introduire un nouvel ensemble de sanctions contre au nom de la protection de la démocratie en Russie, une autre démarche inutile, comme le montre la pratique de ces dernières années. La prise de conscience que l’imposition de principes occidentaux n’apporte que des problèmes serait beaucoup plus efficace. De plus, les derniers événements dans le monde montrent que les méthodes totalitaires ne concernent pas que la Russie. 


Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 janvier 2021 08:25

    Très mauvaise traduction, remplie de barbarismes.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 janvier 2021 08:32

      @Séraphin Lampion

      Exemple de traduction littérale (mot à mot) n’ayant aucun sens en français :

      « Dans ces conditions, la capitale du pays le plus puissant du monde existait. »


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 26 janvier 2021 09:11

      @Séraphin Lampion
      Y’a des perles quand même, des figures de style pour le moins osées :

      L’équipe de Navalny a généralement sombré dans une sorte de pédophilie politique, lorsqu’elle a commencé à appeler les enfants à agir.


    • V_Parlier V_Parlier 26 janvier 2021 22:09

      @Opposition contrôlée
      Moi je les trouve bien adaptées. D’ailleurs rien que ce genre d’incitations à appeler les enfants dans les manifs politiques improvisées méritent la taule (et en France pour moins que ça, certains leaders ou polémistes y ont goûté).


    • babelouest babelouest 26 janvier 2021 08:40

      Un texte ennuyeux, avec beaucoup d’inexactitudes semble-t-il. Effectivement la traduction est bien poussive. On n’apprend rien.


      • V_Parlier V_Parlier 26 janvier 2021 22:06

        @babelouest
        Un truc me fait particulièrement tiquer (même si le reste est défendable) : « il était soigné après la tentative d’assassinat des services spéciaux russes » => Si l’auteur part sur cette voie avec tant d’assurance pour rester bien conforme, alors il lui faudra aussi abandonner tout le reste de son article pour espérer être politiquement correct.


      • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 26 janvier 2021 09:40

        Voici la maison de Poutine en vidéo :

        Mettez la traduction automatique de youtube, attention c’est long la vidéo dure au moins une heure.

        C’est hallucinant

        https://youtu.be/ipAnwilMncI


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 janvier 2021 10:41

          @Spartacus Lequidam

          vous savez peut-être que la Russie n’est plus un pays « communiste » depuis 1991 ?
          ça fait quand même trente ans !
          M. Poutine représente les intérêts des entrepreneurs libres russes dans le marché libre russe, et il a été élu aussi bien que M. Biden 


        • troletbuse troletbuse 26 janvier 2021 10:44

          @Séraphin Lampion
          Qu’entendez vous par « aussi bien que M. Biden » ?
          Vous auriez dit « aussi bien que le Poudré », on aurait mieux compris, QUOIQUE ???


        • samy Levrai samy Levrai 26 janvier 2021 11:27

          @Spartacus Lequidam
          ca manque de preuves tout cela, suffirait il de dire que tout lui appartient pour que cela soit vrai ? Il y a des années déjà la propagande idiote disait qu’il était multi milliardaire mais jamais de preuves de quoi que ce soit ne furent apportées ...
          Les accusations foireuses semblent une spécialité du camp du « bien », le « highly likely » remplaçant toutes recherches. 



        • roman_garev 26 janvier 2021 12:07

          @Spartacus Lequidam
          Poutine n’a rien (et n’avait jamais rien) à voir avec ce soi-disant palais qui appartient en fait depuis belle lurette au milliardaire russe Alexandre Ponomarenko, le numéro 31 de la liste Forbes en Russie avec ses $3.3 milliards en 2020. Ce qui était d’ailleurs de notoriété publique déjà en 2011.
           
          De sorte que Navalny, selon une locution russe, « a pété dans la flaque » (пукнул в лужу), une fois de plus, avec ce « fake news » qui ne fait qu’en rire en Russie et déjà dans le monde entier (sauf des enfants de 11-12 ans et des gobe-mouches de votre espèce, Monsieur).


        • Emohtaryp Emohtaryp 26 janvier 2021 14:40

          @roman_garev

          Tout le monde a compris que Navalny n’était qu’un clown stipendié par les globalistes pour faire de la subversion et répandre des tombereaux de fakes news... !


        • sylvain sylvain 26 janvier 2021 18:47

          @troletbuse
          si la popularité de poutine est indéniable en russie, il n’en reste pas moins qu’il a réguylièrement muselés, emprisonnés ou exclus nombre d’opposants politiques et de journalistes . C’est effectivement différent de biden, et de tous les autres candidats US esclaves des lobbies, qui ont étouffés leurs opposants sous des montagnes de pognon


        • V_Parlier V_Parlier 26 janvier 2021 22:11

          @sylvain
          Ou un petit suicide (sans novitchok) ça marche bien aussi aux US. Pas pour les opposants politiques mais pour ceux qui en savent trop...


        • roman_garev 27 janvier 2021 08:49

          @sylvain
          « il n’en reste pas moins qu’il a réguylièrement muselés, emprisonnés ou exclus nombre d’opposants politiques et de journalistes »
          Avez-vous une liste de ces « régulièrement muselés » ? Il serait intéressant de la regarder.
          Car même Navalny lui-même n’avance que « le palais » en tant qu’accusation envers Poutine. Faute de ces « muselés, emprisonnés et exclus » (exclus d’ou d’ailleurs ? de la liste des vivants ?).
          Ah, cette pauvre propagande atlantiste. Faute des faits réels, elle n’a qu’à bêler indistinctement.


        • Ecureuil66 26 janvier 2021 14:00

          la différence entre les américains et les russes : les premiers sont des hypocrites et les seconds assument leur dictature


          • Emohtaryp Emohtaryp 26 janvier 2021 14:34

            Poutine décrète la fin du covid en Russie, end game, over....

            https://boriskarpov.tvs24.ru/2021/01/25/covid-vladimir-poutine-envoie-ch-les-globalistes/


            • sylvain sylvain 26 janvier 2021 15:12

              la plus grosse différence me semble être que la russie ne part pas totalement en couille


              • Pere Plexe Pere Plexe 26 janvier 2021 15:24

                Pour l’instant l’hégémonie Us est bien plus grande et prégnante que celle de la Russie.

                Et sans doute pour de nombreuses années.

                Pire , ou mieux, la domination Us fera place à la domination Chinoise.

                Pas à celle de la Russie


                • phan 26 janvier 2021 16:48
                  Quelle est la différence entre un rouble et un dollar américain ?
                  Un rouble !

                  • tonimarus45 26 janvier 2021 17:14

                    @ Ethan Roffe—et juste en passant -Lu dans le « mrdias » marianne qui a du se reconvertir dans le comique« »« 87 millions de pro-navalny ??ect »« » dans un pays de meme pas 150millions d’habitants et pour un parti qui a fait 2% a la presidentielle ??? Pour le coup«  «  »«  »« les k ?o ?n ?s ça ose tout c’est a cela qu’on les reconnait » s’applique pleinement«  »«  »«  »"ou comme quoi la russophobie n’empeche nullement la connnerrrie


                    • Ruut Ruut 27 janvier 2021 14:09

                      La président américain est visiblement sans pouvoir réel vue qu’il est capable d’étre censuré et banis de ses propres médiats Nationaux... C’est a la fois pathétique triste et ressemble cruellement a un coups d’état interne des Démocrates....

                      Banissement du président élus des médiats Nationaux et officialisation du nouveau Dauphin (opposant adulé des médiats) sous haute protection militaire....

                      C’est des faits asser troublant quand meme...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité