• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Radioactivité de l’air : les dissimulations du département américain (...)

Radioactivité de l’air : les dissimulations du département américain de l’énergie

COLERE ET INDIGNATION - VOLET N°2 (1)

Alors que les masses d’air contaminé ont été détectées en Islande, en Suède, en Finlande et en Allemagne, la CRIIRAD dénonce les dissimulations du Département de L’Energie des Etats-Unis (2).

Elle réitère son appel à se mobiliser afin que tous les résultats d’analyse du réseau du CTBTO soient rendus publics. Les Etats qui s’y opposent doivent être identifiés. C’est par exemple le cas de la France. Chaque citoyen doit connaitre l’identité de ceux qui le privent d’informations fiables sur le niveau de radioactivité de l’air qu’il respire.
 
La CRIIRAD a lancé, mercredi 23 mars, un appel international pour que soient rendus publicstous les résultats d’analyse de la radioactivité de l’air. L’appel concernait tout particulièrement les données du réseau international mis en place dans la cadre du Traité d’Interdiction Complètedes Essais nucléaires (TICE ou CTBT) (3). Ayant en effet mission de détecter toute élévation de la radioactivité de l’air susceptible d’indiquer qu’un essai nucléaire a été effectué en violation du traité, les laboratoires du réseau sont équipés d’instruments de détection très performants et répartis sur l’ensemble de la planète. Chaque Etat a accès aux résultats de l’ensemble du réseau ; les résultats d’analyse lui sont envoyés quotidiennement.
Pour visualiser l’animation montrant la détection de la contamination par les différentes stations de mesure au fur et à mesure de la progression des masses d’air contaminé, cliquer sur : http://www.bfs.de/de/ion/animation.gif
 
La CRIIRAD réitère avec force cet appel et précise qu’elle ne demande pas la publication de quelques chiffres, dûment sélectionnés par les gouvernements et leurs experts, elle veut TOUS LES CHIFFRES !
 
AUX ETATS-UNIS, le Département de l’Energie a rendu publics des résultats qui ne rendent pas compte de la réalité de la contamination. Ce jour, 25 mars 2011 (14h30 heure française), lesinformations qu’il diffuse sont toujours limitées aux résultats enregistrés à Sacramento, en Californie, dans la nuit du 16 au 17 mars 2011, soit 0,165 mBq/m3 pour l’iode 131.
 
Accéder au site : http://www.energy.gov/news/10190.htm

Or, grâce au graphique mis en ligne sur le site du BfS (4), la CRIIRAD a pu avoir accès à l’évolution de l’activité de l’air en iode depuis le 17 mars. La courbe relative à la station de mesure de Sacramento est en orange.
 
Accéder au graphique (données actualisées au 23 mars 2011)
Accéder au site : http://www.bfs.de/de/ion/kernwatest.html
 
On constate que, dès le lendemain, la contamination en iode 131 dépassait 4 mBq/m3, puis 10 mBq/m3 dans la nuit du 18 au 19 mars, une valeur 60 fois supérieure à celle de l’avant-veille. Depuis lors, et jusqu’au 23 mars, l’activité de l’iode 131 dans l’air de Sacramento est restée supérieure à 1 mBq/m3. Le Département de l’Energie reçoit en continu les résultats d’analyse. Il est donc parfaitement informé et à même de mettre ces données à la disposition du public.
 
La CRIIRAD demande la publication de l’intégralité des données de tous les laboratoires du réseau du CTBTO : résultats jour par jour, pour tous les radionucléides mesurés, pour toutes les stations de mesure, aux Etats-Unis comme dans les autres pays, et ce depuis le 10 mars 2011 afin de disposer de valeurs de référence.
 
L’iode 131 n’est que l’un des nombreux radionucléides présents dans l’air. La CRIIRAD souhaiterait par exemple connaître l’évolution de l’activité du xénon 133 enregistrée à 100 mBq/m3 par le Laboratoire National du Pacifique Nord-Ouest, dans l’Etat de Washington, entre le 16 et le 17 mars. Il s’agit d’un gaz rare radioactif, qui est généré par les fissions qui se produisent au sein des réacteurs et qui est nécessairement présent dans les rejets radioactifs de FUKUSHIMA DAIICHI.
 
Dans les Etats nucléarisés, les populations n’ont généralement pas été consultées sur le développement de programmes nucléaires. Quant aux habitants des Etats non nucléarisés, ils sont exposés aux risques et aux pollutions d’une technologie qu’ils n’ont pas choisie. Dans un tel contexte, la moindre des choses est quand même de garantir une totale transparence sur les niveaux de radioactivité dans l’air que chacun respire. L’OBLIGATION DE SUBIR – en tout cas aujourd’hui – NOUS DONNE LE DROIT DE SAVOIR (5).
 
La CRIIRAD rappelle le contenu de son communiqué du 23 mars 2011 : le fonctionnement du réseau international de laboratoires mis en place dans le cadre du traité d’interdiction complète des essais nucléaires est financé par les Etats, et donc par les citoyens de ces Etats, ceux-là même qui sont privés des informations ainsi acquises.
 
Si l’information est confisquée alors que les niveaux de risque radiologique sur les pays occidentaux sont, à ce jour, relativement faibles, que se passera-t-il lorsque les enjeux économiques et sanitaires seront majeurs ? Il faut donc obtenir une transparence totale et permanente sur les résultats d’analyse du réseau international de contrôle de l’air.
 
TOUS LES CHIFFRES DOIVENT ETRE ACCESSIBLES :
  • CEUX D’AUJOURD’HUI afin de suivre, jour après jour, l’impact des rejets radioactifs de la centrale nucléaire de FUKUSHIMA DAIICHI qui, deux semaines après le début de la crise, ne sont toujours pas maîtrisés.
  • CEUX D’HIER pour faire le bilan de toutes les pollutions passées, et éventuellement cachées aux populations ;
  • CEUX DE DEMAIN pour ne plus se retrouver, comme ce fut le cas pendant près d’une semaine sans aucun résultat sur l’activité de l’air alors qu’il s’agit d‘un paramètre clé pour l’évaluation du risque sanitaire.
 
La CRIIRAD invite chaque citoyen – en France ou à l’étranger – à intervenir auprès des autorités de son pays afin que mandat soit donné à l’Organisation du Traité d’Interdiction Complète des Essais nucléaire (OTICE/CTBTO) pour rendre publiques toutes les données relatives à la contamination de l’air. 
 
Il importe que soient connus de tous le nom des Etats qui refusent de donner ce mandat et qui interdisent donc la publication des chiffres. C’est aujourd’hui le cas de la France. Saluons en revanche la position des organismes officiels en charge de cette question en Autriche et en Allemagne qui ont passé outre les interdits, considérant que le maintien du secret sur ces données n’est pas compatible avec la réglementation de leur pays. Sans les informations – partielles mais précieuses – qu’ils ont publiées ce communiqué n’aurait jamais été rédigé.
 
Accéder aux données actualisées : http://www.bfs.de/de/ion/aktivitaetskonzentrationen_jod.jpg Document en pdf.
 
Corinne CASTANIER
 
 
ANNEXES

Courbe bfs
Carte animée : détection des radionucléides issus de Fukushima par les balises du CTBTO
Source : Bundesamt für Strahlenschutz (Allemagne), Office Fédéral de Protection contre les Rayonnements) 

Infos utiles

 
(1) Volet n°1 : Les chiffres relatifs à la contamination de l’air existent mais ils sont confisqués par les Etats ! ( sur AgoraVox )

(2) Extrait de wikipédia : Le département de l’Énergie des États-Unis (United States Department of Energy, DoE), est un département de l’administration fédérale américaine, responsable de la politique énergétique et de la sûreté nucléaire. Ses domaines de compétences incluent le programme national d’armement nucléaire, la fabrication de réacteurs nucléaires pour la Marine des États-Unis, la gestion des économies d’énergie, la recherche liée à l’énergie, la
gestion des déchets radioactifs et la production domestique d’énergie. Le ministère soutient également la recherche scientifique dans d’autres domaines, et plus que n’importe quelle autre agence fédérale américaine, notamment au travers du réseau des laboratoires nationaux. Voir : http://www.energy.gov/news/10194.htm

(3) CTBT pour Comprehensive Nuclear-Test-Ban Treaty. Voir : www.ctbto.org
 
(4) Bundesamt für Strahlenschutz (Office Fédéral de Protection contre les Rayonnements). Les données publiées par le BfS proviennent du BGR (Institut Fédéral des Géosciences et des Ressources Naturelles), organisme recevant pour l’Allemagne les données du CTBTO.

(5) « L’obligation de subir nous donne le droit de savoir » Jean ROSTAND.

Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (94 votes)




Réagissez à l'article

148 réactions à cet article    


  • JL JL 26 mars 2011 12:06

    Bonjour Corinne Castanier,

    Merci pour ces informations.

    Je ne comprends pas cette phrase : « Saluons en revanche la position des organismes officiels en charge de cette question en Autriche et en Allemagne qui ont passé outre les interdits, considérant que le maintien du secret sur ces données n’est pas compatible avec la réglementation de leur pays. »

    De quels interdits parlez vous ? Je n’ai pas bien compris si la réponse est dans le texte.


    • Francky la Hache Francky la Hache 26 mars 2011 12:51

      Voir le volet n°1.

      Il y a rétention des chiffres issus des balises financés par l’argent public ; elles sont placées de part le monde. De trop nombreux pays retiennent ces résultats.

      Exigeons tous les résultats. Exigeons la Vérité. 
      Merci à la CRIIRAD, pensez à la soutenir.
      Le réseau sortir du nucléaire soutient également cette action.
      Il faut faire pression sur les élus, sinon ils ne servent à rien...

    • Ariane Walter Ariane Walter 26 mars 2011 12:57

      merci pour ce travail d’une précision et d’une efficacité remarquables.
      comment soutenir votre organisme ?
      Y-a-t-il actuellement des pétitions en cours contre le nucléaire ?
      je signale qu’en modération un article, très intéressant d’un italien s’est fait moinsser outrageusement par des pro-nucs. Alors qu’il est plein de bon sens et de renseignements utiles sur ce qui se passe en Italie !
      Lisez-le et jugez-le !


      • Furax Furax 26 mars 2011 13:28

        Merci et tenez bon la CRIIRAD .
        Continuez à nous informer au jour le jour.


      • PapyJako PapyJako 26 mars 2011 14:08

        La CRIIRAD aurait-elle « pété les plombs ? »

        C’est scandaleux de semer la panique avec des portions de milli-Bq par mètre cube d’air, alors qu’une simple bouchée de banane irradie 2 Bq (1 kilo = 130 bq), et qu’un adulte normal en émet 8000 Bq.

        Bien sûr ... nous sommes à la veille d’une élection !... alors, tous les coups sont permis pour faire voter écolo ?


        • joletaxi 26 mars 2011 14:36

          Il faut battre le fer tant qu’il est chaud,surtout que les petits gars de la Marine sont en embuscade.

          Et puis quelle vitrine, d’aucuns ici sont déjà prêts à faire chauffer leur carte bleue.
          On annonce des inspections des centrales.Que de réunions, que de banquets, que de plateaux tv. en perspective.
          M’étonne qu’ils ne fassent pas du pédalo au large du japon,ah oui, Greenpeace est sur le coup,j’suis rassuré

        • Alain-Goethe 26 mars 2011 19:07

          @ PapyJako

          Patience Jako .. Comme les vapeurs radioactives continuent de s’échapper, on «  va bien s’amuser » d’ici peu et pendant pas mal de temps

          Bon appétit !


        • Hortus 26 mars 2011 20:52

          Pourquoi vous vous affolez alors ? 

          Si c’est si faible, pourquoi le cacher ? 
          Ah c’est vrai, ce n’est pas une catastrophe, ce n’est qu’un accident... 
          Si si, ce sont les ministres qui l’ont dit.

          Mais au fait PapyJako, c’est un autre Papy Jacquot qui a irradié les îles du Pacifique...
          Pas très pacifique le papy !!!

          Seriez-vous le dernier candidat UMP encore élligible ? 
          Je ne veux pas vous décevoir mais c’est rapé smiley

        • le poulpe entartré 27 mars 2011 15:43

          A l’hospice papy jako ?

          Non ! Au japon dans une maison comme gardien de la centrale nucléaire, juste à l’entrée, avec cent kilos de banane (pour faire le phénomène de foire).


        • krolik krolik 27 mars 2011 16:03

          @Poulpe entartré.
          mais papy Jacko ne fait qu’énoncer une vérité !
          Je vous remets ici un texte qui me sembme significatif :
          Ils sont à la radioprotection ce que les « Experts » sont à la police scientifiques.
          Desbordes et Chareyron passent très bien à la télé.
          C’est leur fond de commerce de semer la peur dont les médias sont si friands.
          maintenant en ce qui concerne la « science » il y a quelques doutes.
          Exemple :
          Il y a un an Arte a proposé un documentaire de Laure Noualhat de « Libé » sur les déchets radioactifs.
          Documentaire mémorable par certains passages.
          Enquêtant sur des pollutions nucléaires dans l’Oural, sur la rivière Techa, suite à différents accidents nucléaires historiques. On voit un technicien Criirad gambader avec un compteur Geiger à la main.
          Il est sensé se balader sur un terrain fortement contaminé. Dans ce cas la moindre des choses est de porter des sur bottes en plastique et une blouse, pour que tout cela puisse ensuite aller dans les déchets nucléaires à retraiter (incinérer-ça se fait- ou laverie spécialisée) cela a surtout l’avantage de ne pas contaminer le voisinage avec ses vêtements et ses chaussures. Point de tout cela. Il ne porte pas de dosimètre, il ne sait pas s’il se fait griller ou non. Il déplace son compteur un peu n’importe où, au sol, plus haut. Alors que lorsque l’on fait une telle mesure il y a une hauteur réglementaire à adopter de telle façon que l’on sache de quoi on parle, en principe c’est 80cm la hauteur des gonades, les parties les plus sensibles aux radiations. Son compteur grésille à fond, l’aiguille est à saturation. Lorsque l’on emploie un voltmètre, on règle le calibre sur une valeur adéquate, si l’on veut mesurer du 240 volts, on se met sur le calibre 600V, et pas sur le calibre 20V, sinon on ne mesure rien. C’est ce qu’il fait, le compteur n’a pas le bon calibre, le technicien ne peut rien mesurer. On voit que l’aiguille est dans le rouge !! Terrible, atroce.. !Sauf que le rouge en question ça ne sert uniquement que pour vérifier la charge de la batterie de l’appareil. Enfin de l’enfumage complet du pauvre téléspectateur.
          Le technicien fait un prélèvement de terre, il faut cela à mains nues, alors que la moindre des choses serait de mettre des gants. Il met son prélèvement dans un emballage qui n’est conforme à aucun standard. Et il exporte cela de France en Russie, sans demander aucune autorisation. L’importation de déchets nucléaires est interdite en France, c’est la plus grosse amende prévue par le Code Pénal dans les 8 millions d’euros.
          Arrivé dans son labo du côté de Valence il ressort son prélèvement à mains nues pour analyses. Et là il trouve des becquerels de césium.
          Mais que devient son prélèvement ? Le remet-il à l’ANDRA comme la Loi le prévoit ? Ou ce prélèvement va-t-il constituer un élément dans un stockage pirate de déchets nucléaires hors du contrôle des autorités, ou finir dans un fossé du coin ? 
           
          Mais je vais terminer avec l’histoire fabuleuse du type de la Criirad qui importe des déchets nucléaires en France en provenance de l’Oural.
          Il faut savoir qu’il y a une réglementation européenne sur lla radioprotection, c’est la directive de l’UE publiée au JO de l’UE le 29 juin 1996 (114 pages je peux vous la mettre à disposition), 10 ans après Tchernobyl (les rédacteurs ont fait attention à ce qu’ils écrivaient...), la synthèse de 60 années de recherches en radioprotection et de milliers d’études dans le monde.
          On peut disposer chez soi, sans déclaration particulière 10kBq de césium 137 à condition que la concentration de ce radioisotope soit inférieure à 10kBq/kg. Et comme cela il y un tableau qui donne les valeurs max admissibles, isotope après isotope. Heureusement qu’il y a une limite inférieure à la déclaration, ça permet d’avoir chez soi un réveil matin avec des aiguilles phosphorescentes, ou un morceau de granite breton.
          Si l’on reprend la vidéo de l’émission de Laure Noualhat, et que l’on estime la quantité de terre/boue prélevée, de l’ordre à vue de nez de 2 kg, avec une concentration de 4kBq/kg..
          Soit inférieur à ce qui peut être assimilé à un déchet.
          Donc ce déchet sensé être ramené en catimini, ce n’était rien du tout !
          C’est de l’enfumage complet du péquin moyen. Ils instillent de la frousse dans l’esprit des téléspectateurs en même temps qu’ils déconsidèrent les scientifiques russes qui sont sensés ne pas avoir réfléchi à la question, ainsi que des Français et de l’AIEA qui sont en mission là-bas.
           
          Maintenant si vous voulez vous faire peur avec des éléments radioactifs, je vous conseille d’examiner les bordures de trottoirs de la place de la Concorde à Paris, et de la porte d’Auteuil.
          le granite breton de ces bordures de trottoirs dépassent les normes admissibles de la Directive « Radioprotection ».
          Ah, ces pauvres touristes qui après une descente des « Champs » s’assoient sur ces bordures de trottoirs ne savent pas quel risque ils prennent.
           
          Pour en finir, je peux vous donner un autre exemple :
          - Ils relèvent une radioactivité anormale sur une plage de la Camargue, au phare de l’Espiguette. C’est le centre de Marcoule sur les bords du Rhône qui est soupçonné d’en être responsable. Reconcentration des dépôts sur la plage..
          Sauf qu’en 1953, un géologue avait déjà relevé cette anomalie qui provient d’un dépôt naturel de « monazite » (oxyde mixte uranium thorium) trimballé par le Rhône depuis les Alpes. d’ailleurs le Rhône ramène environ 300 tonnes par an d’uranium !!
          Mais en 1953 le premier coup de pioche de Marcoule n’avait pas été donné !!!
          Une caractéristique de la Criirad c’est de ne jamais coller de référence bibliographique sur les sujets qu’elle aborde comme il est de bonne pratique dans le milieu scientifique, de vouloir donner l’impression de « découvrir », et en fait de faire du neuf avec du vieux..
           
          Mais j’aime bien me prendre un coup des « Experts manhattan », et j’aime bien prendre une dose de Criirad, c’est équivalent, ça divertit, et on prend du bon temps.
          @+



          • Marot 26 mars 2011 14:38

            Les écolos américains sont suffisamment organisés et financés pour s’occuper de leurs affaires.
            Ils n’ont pas besoin des exigences tapageuses d’une organisation étrangère de troisième zone.


            • Marco33 26 mars 2011 14:40

              Pour qui roule la CRIIRAD ?


              Pourquoi et dans quel but jouez-vous l’alarmisme et le catastrophisme ?
              Certes, nos autorités n’ont pas toujours jouées franc jeu par le passé (et encore, les extrêmistes écolos y sont pour quelques choses avec les actes de sabotage contre les trains de déchets nucléaires).
              Mais pourquoi ne dites-vous pas de quels ordres de grandeur cela correspond ?
              Peut-être parce que les taux mesurés, même 1000 fois plus que la normale, n’ont aucune signification sur la santé ?
              Savez-vous qu’un expatrié français du japon a pris plus de doses radioactives pendant son vol retour que s’il était resté sur place ?
              Pourquoi n’informez vous pas vos lecteurs sur l’effet Hormesis ?
              Par peur que les gens découvrent une vérité que vous occultez ?


              • paoum 26 mars 2011 20:20

                nos autorités n’ont JAMAIS de chez JAMAIS joué franc jeu sur la question nucléaire !!!

                capiche ?

                ne dites pas le contraire !!


              • Eloi Eloi 27 mars 2011 11:08

                Bonjour

                A propos de « jouer franc-jeu », sur « l’opacité », à propos de la communication lors de l’accident de Tchernobyl, voici le lien d’une compilation de communications officielles et de pages de journaux (dont Libération) juste après la catastrophe.

                La lecture vaut le coup


              • NeverMore 26 mars 2011 14:47

                Concernant la publication des données, et l’attitude des autorités Françaises qui devraient agir en notre nom pour notre bien commun, je rappelle qu’il y a un vote demain.


                • Electric Electric Tof 26 mars 2011 14:52

                  Complément d’informations : le site www.publicintelligence.net publie des informations sorties parfois sous le manteau, le plus souvent issus de rapports et documents officiels difficiles à trouver.

                  Ils ont pu récupérer les chiffres de la contamination sur Tokyo et ses environs le 13 mars :

                  http://publicintelligence.net/tokyo-electric-power-company-tepco-japanese-earthquake-memo-with-rotating-power-blackout-schedule/

                  Les chiffres sont en japonais, avis aux traducteurs, mais les grosses tâches noires ne sont pas de très bonne augure.

                  Si un franco-japonais pouvait aider et retransmettre à la CRIIRAD, cela serait un petit pas de plus vers d’avantage de transparence.

                  Avis aux amateurs.

                  Les japanophiles, à vos calviers.


                  • amipb amipb 26 mars 2011 18:25

                    Il s’agit des groupes de rotation pour les coupures électriques, pas de relevés de radioactivité.


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 26 mars 2011 14:57

                    bonjour,

                    hier au soir, une émission sur arté sur l’état du suivi quotidien lamentable de l’entretien des centrales a été suivi de la déclaration de NS que toutes les centrales françaises seront soumises à examen, et tous les rapports jugés négatifs entraineront fermeture et démantèlement...

                    encore une promesse sans lendemain... ? ou il se passe quelque chose ?


                    • JL JL 26 mars 2011 15:24

                      Bonjour LS2,


                      comme je connaissais le film, je n’ai pas non plus regardé le débat. Dommage ?

                      Vous dites : « tous les rapports jugés négatifs entraineront fermeture et démantèlement... »

                      Vous voulez dire : fermeture et démantèlement des centrales qui auront fait l’objet d’un rapport néfatif ? Parce qu’il est de coutume dans notre beau pays du Medef et des technocrates d’enterrer les rapports jugés négatifs.

                       smiley


                    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 26 mars 2011 15:33

                      « Quand je veux enterrer une affaire, je crée une commission », disait Clemenceau.


                    • Alain-Goethe 26 mars 2011 19:12

                      BSR Lisa

                      J’ai vu avant cette émission le film de fiction se passant en Autriche

                      EDF sous traite des prestations à 5 grandes sociétés ( dont ENDEL) ; celles ci sous traitent elles mêmes à des petits sous traitants

                      Ont cité une Société qui venait de se créer ( ESSOR) , 

                      Quand elle a pris un marché à une autre pour CRUAS (07), Elle a dû se mettre à recruter etc ..

                      Assurance Qualité dans ce cadre . ; Chapeau


                    • JL JL 27 mars 2011 09:07

                      Puiqu’on parle de sous-traitance, il faut se rappeler que ce sont les Japonais qui ont été les précurseurs dans ce domaine et qui ont été les premiers à en théoriser les « vertus ».


                    • patroc 26 mars 2011 15:10

                       Une catastrophe planétaire est en train de se dérouler et ceux qui nous ont mis dans la merde (car on y est tous, pro et anti nucléaires) nous cachent les chiffres !.. C’est incroyable !.. Merci à la criirad, encore.. Si on s’en sort sur ce coup, on s’en souviendra, de même qu’on se souviendra qu’il faut vite sortir du nucléaire !.. 



                        • Ariane Walter Ariane Walter 26 mars 2011 15:59

                          Cher Peachy,
                          N’exagérez pas !!
                          1250 fois la dose tolérée c’est à peine ce qu’il y a sur une salade irradiée pour ne pas qu’on ait à la laver !
                          Et sur des fraises des bois dont on a rehaussé la couleur !

                          En fait nous vivons plus vieux, depuis qqs générations parce que nous sommes irradiés !
                          En fait. ce sont de bonnes nouvelles....


                        • krolik krolik 26 mars 2011 16:02

                          Si au lieu de parler en « XXX » milliers de fois la radioacvtivité naturelle ou la norme admise vous parliez en valeurs absolue.
                          Parce que 10 000 fois rien du tout ça fait toujours pas grand’chose.
                          En juin 1990 on se promenait à tchernobyl avec moult compteurs.. et l’on recevait effectivement un débit de ose de 60 fois la radioactivité naturelle du coin.. le coin c’est le bouclier caucasien pas rgranitique du tout..
                          Et les 60 fois le « naturel » ça nous ramenait à un débit de dose breton !!
                          Donc qhauqe fois que l’on vous dit des trucs comme 1250 fois le « naturel » ou la « norme » sans donner les valeurs réelles, c’est qu’il y a une arnaque que l’on veut vous faire passer.
                          A la Criirad ils sont les rois dans le daomaine.
                          Enfin c’est pour amuser, la Criirad est à la science de la radioprotection ce que « Les Experts » sont à la police criminelle.. Tout dans le médiatique.. ils fournissent de la panique et en échange les médias leur donnent la parole.. C’est le donnant -donnant.
                          @+


                        • TSS 26 mars 2011 16:05

                          @krolik

                          quand enlevez vous votre peau verte pour en mettre une bleue ?...!!


                        • Emmanuel38 26 mars 2011 17:34


                          ...Et Krolik est une ex-salarié du Commissariat à l’Energie Atomique, militant quasi-professionnel pour le lobby.


                        • krolik krolik 26 mars 2011 17:43

                          Où avez vous péché que j’avais été salarié du CEA ?
                          Par contre on ailmerait bien avoir quelques indications sur le parcours scientifique de Roland Desbordes présenté comme « physicien », mais dont on ne trouve aucune publication dans une aucune revue « à comité de lecture » !!!
                          @+


                        • Grasyop 26 mars 2011 20:49

                          Krolik, je ne dirais pas que la radioactivité naturelle c’est rien du tout... Il semble que le radon soit une cause importante de cancers du poumon. Bien sûr, cela se fait en respirant du radon pendant des décennies, pas en une semaine.


                        • JL JL 27 mars 2011 09:10

                          Mais la radioactivité c’est pas dangereux : au contraire, c’est Marie Curie qui vous l’affirme.

                          Paix à son âme. J’ai beaucoup de respect pour cette grande savante.


                        • krolik krolik 27 mars 2011 10:35

                          @Grayop,
                          Mais le radon peut être très dangereux, c’est clait, cela avait été noté par un médecin Georgius Agricola dans un bouquin « De Mettallica » en 1548 (oui, 1548) à Joachimsthal en Bohème. Les mineurs de mines d’argent lorsqu’ils travaillaient dans des mines où il y avait des blocs noirs...mourraient rapidement de « componction » (cancer du poumon maintenant), et en analysant les registres de mariages, Agricola avait détecté que des femmes avaient pu se marier-remarier étant veuves, sept fois dans leur vie.
                          Ces blocs noirs dans les mines avaient été baptisés « pechblende » c’est à dire « qui porte la poisse » en Allemand.
                          Après cela tout est une question de dose comme disait Paracelse l’alchimiste.
                          A Luchon dans les Pyrénées ils ont installé une grotyte de radiovaporarium pour justement venir respirer du radon..
                          Mais je vous mets ici 
                           une photo prise dans une ancienne mine d’argent, dans le Montana, le type qui a racheté cette mine fait une fortune en faisant payer des « vieux » à venir respirer du radon dans la « mine des miracles ».
                          Il y aurait des effets bénéfiques aux faibles doses !!!
                          Ceci a semble-t-il été vérifié dans les stations thermales -volcaniques- depuis les Romains, ce point était évoqué lors d’un documentaire passé sur ARTE en Mai dernier , sur la biodiversité dans le zone d’exclusion de Tchernobyl. Une scientifique américaine pensait développer les application des tenues aux faibles débits de dose pour que les gens soient plus résistants aux effets secondaires des radio ou chimiothérapie.. Petit détail !!
                          Cela a été mis en évidence lors d’un accident à Taïwan, un ferrailleur ajoute une source de cobalt 60 dans un lot destiné à la refonte.. De ce lots il sera fait des fers à béton qui seront utilisés pour un lotissement. Et il faudra une quinzaine d’années pour que « par hasard » on découvre le pot aux roses. Une quinzaine de miliers de personnes se sont pris à très faible débit des doses importantes qui ont peu aller jusqu’à la dose létale à 50%...
                          Et les études comparatives sur cette population significative montre que le taux de cancers est 31 fois inférieur à la moyenne des habitants de Taïwans. Tout cela publié dans des revues « à comité de lecture »..
                          On aimerait que la Criirad se penche sur ce phénomène d’hormésis en vogue depuis les Romains, au moins.
                          le problème de l’hormésis c’est qu’il casse la baraque de fond de commerce de la Criirad car il invalide complètement la relation linéaire sans seuil ; magnifique relation qui appliquée sur de grands nombres de personnes a conduit comme dans le cas de Tchernobyl à des conclusions catastrophiques, Nesterenko en 2008 par application sans faille de la RLSS concluait à 20 millions de morts sur la zone de Tchernobyl en 22 ans..
                          Plus personne n’était décédé de mort naturelle sur cette zone pendant cette période.
                          Mais Vassily Nesterenko est décédé et ses descendants et collaborateurs comme bandazhevski (le grand copain de la Criirad.. enfin jusqu’à un certain point en Auvergne..) onr publié sous le couvert de l’académie des sciences de new Yorf en janvier dernier un papier annonçant 985 000 morts sur Tchernobyl.. Ils se sont restreints par rapport au « Maître » Nesterenko avec ses 20 millions de morts. Enfin tout ce que l’artilce apporte de certain c’est que l’auteur a payé sa cotisation d’adhérent à l’Académie des sciences de New Yort, puisque c’est la seule condition pour être membre..

                          L’antinucléairsilme apporterait un « plus » s’il se voulait constructif,
                          On pourrait penser à utiliser l’hormésis..
                          Mais quand on fouille un peu on s’aperçoit que ce sont tous des zozos. En ce qui concerne la Criirad je peux être très explicatif dans les détails facilement compréhensibles ;
                          @=


                        • thema 30 mars 2011 13:51

                          Il faut vraiment être abruti ou irresponsable pour avoir ce type de propos...

                          Pourquoi pas dire quand prenant encore plus de radiation on vas se transformer en Superman ou Hulk ?

                          Vraiment d’une imbécilité grave..


                        • henri_jac 3 avril 2011 09:55

                          krolik

                          Merci de nous proposer des éclairages variés dans le cadre de cette discussion.

                          Sauf erreur de ma part, le fond de l’article est de dire :
                           - Un système de mesure est financé par l’ensemble des citoyens et donc tous les citoyens devraient avoir accès à ces mesures.
                           - Quoique les mesures aujourd’hui soient plutôt rassurantes, il y a de grosses difficultés à obtenir des informations.
                           - Qu’en serait-il pour des mesures moins rassurantes ?

                          Je serais intéressé non pas par votre opinion sur la Criirad, mais par votre opinion sur ce « blackout ».

                          Merci !

                          Henri Jac


                        • krolik krolik 4 avril 2011 01:37

                          @ Henri Jac,
                          Oh simplement les valeurs ne sont pas publiées car elles ne sont pas significatives d’une quelconque augmentation d’un risque.
                          Il faut se rendre compte que lorsque l’on est rendu à faire des mesures sur des filtres dans lesquels on aura fait passer de l’air pendant des heures et des jours, parce que le niveau n’est pas directement mesurable, et qu’il faut trouver un moyen d’augmenter la source pour enfin avoir un petit signal... on parle de rien du tout.

                          Mais cela donne une idée à la Criirad se se manifester, et visiblement vous trouvez que la question posée a de l’intérêt.. Donc malgre qu’ils aient dépassé le stade des « cinq fautes = zéro » note éliminatoire ; vous les lisez encore !

                          @+


                        • krolik krolik 4 avril 2011 01:51

                          @Henri Jac

                          Visiblement vous êtes un homme féru de Français et d’orthographe..
                          Donc une fois que vous aurez obtenu les chiffres qui vous semblent cachés par le black-out ..
                          Qu’en ferez vous comme exploitation ? Vous demanderez des explications et commentaires à la Criirad ?
                          Vous acheterez le « Que sais-je » sur la radioprotection ?
                          Vous irez suivre les cours pour obtenir une « valeur » au CNAM ?

                          Voila des questions dont à mon tour j’aimerais avoir des réponses.

                          Merci.
                          @+


                        • Chris83 26 mars 2011 16:03

                          Depuis Conscience du Peuple :

                          BREAKING NEWS : Le Premier Ministre japonais a annoncé ce soir (25/03/11) que la situation est actuellement extrêmement critique...

                          VIDEO en anglais


                          • TSS 26 mars 2011 16:03

                            certains intervenants de ce post mourront d’un bon vieux cancer en maudissant la CRIIRAD !!

                            c’est jouissif... !!


                            • Grasyop 26 mars 2011 21:04

                              C’est en tout cas paradoxal de voir certaines personnes protester contre la moindre pollution et dans le même temps continuer de fumer... Certains seraient prêts à acheter des cigarettes bio si ça existait.


                            • Eloi Eloi 27 mars 2011 11:16

                              Il y a tout de même de fortes chances que beaucoup d’entre nous meurent en effet d’un cancer, Fukushima ou non, n’est-ce pas ?

                              Parce qu’en France, on meurt vieux


                            • cathy30 cathy30 26 mars 2011 16:34


                              http://www.prisonplanet.com/chernobyl-style-yellow-rain-causes-panic-in-japan.html


                              Il pleut de la pluie jaune sur tokio comme après tchernobyl, mais tout va bien.


                              • amipb amipb 26 mars 2011 18:39

                                Si l’on pouvait éviter de faire entrer prisonplanet.com dans la discussion, et son directeur, Alex Jones, toujours dans les annonces apocalyptiques qui ne se réalisent jamais, cela aura le mérite de ne pas décrédibiliser les organismes sérieux comme la CRIIRAD.

                                J’ajouterai que, sur la vidéo, on ne voit pas la pluie tomber, qu’il n’y a qu’un véhicule de filmé, aucun mouvement de panique, et que les traces ressemblent de loin à du pollen. Mais quelqu’un de plus informé pourra peut-être confirmer / infirmer.


                              • Eloi Eloi 27 mars 2011 12:07

                                @ Cathy30

                                Le commentaires en anglais de l’AUTEUR de cette vidéo dit :

                                "After two days of rain in Tokyo I woke up to a thick coating of this yellow stuff all over my car. What looks like a glare between the glass and the body of the car is actually pollen. My first thought was ewe ! Radioactive sludge from Fukushima, but no,”
                                http://www.youtube.com/watch?v=2_z5yL1sJP4&feature=player_embedded

                                Si c’est ce que dit l’auteur de la vidéo, c’est que c’est forcément faux, n’est-ce pas ?


                              • Kalki Kalki 26 mars 2011 18:36

                                http://www.chinadaily.com.cn/fr/societe/2011-03/18/content_12192800.htm

                                Ruée sur le sel de table : panique dans les supermarchéshttp://www.kurzweilai.net/nuclear-radiation-paranoids-handy-reference Fukushima radioactive fallout nears Chernobyl levels
                                http://www.kurzweilai.net/fukushima-radioactive-fallout-nears-chernobyl-levels

                                Va encore y avoir des morts de cancer de la thiroide dans les zones montagneuse, ceux qui travaillent a l’extérieur

                                et tout ceux qui respirent

                                m’enfin il faut bien mourrir de quelque chose dixit vos oligarques


                                • Kalki Kalki 26 mars 2011 18:52

                                  et meme ceci est du spectacle

                                  pour vous éloigner de la solution

                                  vous lever

                                  et demander un changement de société

                                  une société ou tout le monde aura le DROIT de vivre

                                  et ou tout le monde en aura les moyens

                                  par une allocation universelle

                                  Participation record à la manifestation de Londres

                                • LilianeBaie 26 mars 2011 19:55

                                  @Corinne Castanier
                                  Merci de nous informer sur le manque d’informations.


                                  • Alexandre88 Alexandre Flet 26 mars 2011 21:45

                                    HEUREUSEMENT que les états n’étalent pas leurs mesures de radioactivité sur la place publique : Imaginez : L’exposition moyenne aux radiations naturelles dans le monde étant de l’ordre de 2,5 mSv, Imaginez que suite au mouvement aléatoire du nuage de Fukushima elle soit localement de 6 ou 7 mSv (absolument inoffensif) dans telle ville du monde, étant donné le pourcentage de paranoïaque, on aurait des mouvements de panique autrement plus dangereux que cette bêtise de réacteur.


                                    • amipb amipb 27 mars 2011 08:08

                                      Le savoir, c’est le pouvoir. Eloigner les gens de la connaissance, c’est évidemment les soumettre un peu plus à l’ignorance et aux risques de panique.

                                      L’éducation et l’information devraient être à la base de tout système démocratique.


                                    • SEPH SEPH 26 mars 2011 22:56

                                      La Tokyo Electric Power Co (TEPCO) est la compagnie d’électricité japonaise qui exploite les sites des centrales nucléaires de Fukushima Dai Ichi où se sont produites les explosions et le site de Fukushima Daini distant d’une douzaine de kilomètres, l’ensemble totalisant dix réacteurs qui alimentent en électricité Tokyo et sa région.

                                      Ces réacteurs sont à eau bouillante, celle-ci chauffée par la fission des atomes du combustible qui se transforme en vapeur est dirigée directement par un circuit primaire radioactif vers un générateur d’électricité, cette configuration est totalement différente des Réacteurs dits à Eau Pressurisée (REP) exploités en France qui comportent un circuit secondaire non radioactif avec un échangeur qui alimente la turbine du générateur.

                                      Face à la succession d’évènements catastrophiques d’ordres naturels qui se sont produits au Japon suite aux tremblements de terre et au-delà des drames humains il est fondamental d’aller à l’essentiel, c’est à dire à ce qui pourrait hypothéquer durablement le devenir du vivant sur une zone plus ou moins vaste, voire à l’échelle du Japon et des pays satellites ou pire, un scénario de catastrophe environnementale planétaire jamais égalé.

                                      Malheureusement dans le cas du site nucléaire de Fukushima, la « hiérarchie catastrophe » peut atteindre un paroxysme avec le réacteur 3 de 34 ans d’âge qui a été chargé pour la première fois en combustible MOX fourni par AREVA en août 2010.

                                      Dans le quotidien JAPAN TODAY du dimanche 22 août 2010 il était écrit en titre :
                                      « La compagnie électrique de Tokyo a chargé en combustible MOX le vieux réacteur de Fukushima« 

                                      « Tokyo Electric Power Co loaded plutonium-uranium mixed oxide fuel Saturday into a reactor at its nuclear power plant in Fukushima Prefecture in preparation for the largest Japanese utility’s first plutonium-thermal power generation. The No. 3 reactor at the Fukushima No. 1 plant would be the third in Japan to be used for the so-called Pluthermal generation, but the only one among the three to have been subjected to antiaging treatment with 34 years since its launch »

                                      « La Tokyo Electric Power Co (TEPCO) a chargé du combustible oxyde mixte de plutonium-uranium (MOX) ce samedi dans un réacteur de sa centrale nucléaire de la région de Fukushima en vue de la plus grande production d’électricité de réaction nucléaire réalisée au plutonium au Japon. « Le réacteur du numéro 3 de la centrale N°1 de Fukushima sera le troisième au Japon à passer à la génération dite Pluthermal (Plutonium-Thermique), mais le seul parmi des trois à avoir été soumis à un traitement anti-vieillissement depuis son activation, car il est âgé de 34 ans »

                                      Sous l’article deux commentaires explicites :

                                      « … l’incompétence au Japon est élevée au niveau maximum, de cette façon elle fait courir un grand danger pour l’humanité« .
                                      Le deuxième commentaire était prémonitoire :

                                      « Maybe they forgot to tell everyone how they’ve determined there will never be any more earthquakes. Idiots are indeed correct. Likely long-term pain for short term gain« 

                                      « Peut être qu’ils devraient dire comment ils ont déterminé qu’il n’y aurait jamais de tremblement de terre. Dire que se sont des idiots est correct. Il y aura probablement des douleurs sur le long terme pour des gains sur le court terme« 

                                      Dans un autre article du JAPAN TODAY daté du 18 septembre 2010, ayant pour titre : « La production d’électricité Pluthermal (Plutonium-Thermique) commence à la centrale de Fukushima 1″

                                      « Lors de l’activation la compagnie a indiqué qu’elle a eu des difficultés à démarrer le réacteur n ° 3 de la centrale située à Fukushima et a reporté l’activation initialement prévue pour vendredi soir. » « The company said the alarm light indicating the conditions of the pipe valve for the emergency core cooling system did not function properly. » « La compagnie a déclaré que le voyant d’alarme indiquant des conditions anormales de la vanne de commande des tuyaux pour le système de refroidissement d’urgence ne fonctionnait pas correctement. »

                                      En mars 2011, aux vues des événements, cette information prend une toute autre dimension.

                                      FUKUSHIMA ALERTE PLUTONIUM

                                      Le MOX, pour « Mixed Oxydes » est un combustible hautement toxique et dangereux composé d’environ 6 à 7 % de dioxyde de plutonium récupéré en « retraitant » du combustible nucléaire usé qui est mélangé à du dioxyde d’uranium neuf appauvri. Le MOX entre plus facilement en fusion que les combustibles classiques, il est utilisé dans 20 des réacteurs du parc nucléaire français. Le problème majeur est que le plutonium du MOX est très toxique à court et à long terme. En voix aériennes, on estime qu’une quantité de l’ordre d’une dizaine de milligrammes provoque le décès d’une personne ayant inhalé en une seule fois des oxydes de plutonium. La relation dose-effet mise en évidence comporte un seuil d’apparition des tumeurs au poumon pour une dose millésimale, de plus une part importante inhalée passe des poumons au sang qui le diffuse vers d’autres organes (ganglions lymphatiques, foie, etc …), plus ou moins vite selon la taille des particules, pour aboutir aux cancers.

                                      Selon sa composition isotropique il est capable de contaminer des masses considérables d’eau de mer pour plus d’un siècle qui correspond au mieux, à sa demi-durée de vie et au pire, pour 240 siècles ! Le plutonium qui est produit par le coeur des réacteurs nucléaires sous l’effet du flux de neutrons, fait non seulement partie des éléments présentant une radiotoxicité très élevée, mais tous les isotopes et autres composés issus du plutonium sont aussi classés très toxiques et radioactifs (voir Wikipedia). Ce qui rend particulièrement dangereux le plutonium est entre autre, la forte énergie de ses émissions de particules alpha d’une valeur de 5 MeV à comparer au 0,02 MeV du tritium.

                                      D’après les informations de dernières minutes, le vieux réacteur 3 de Fukushima Dai Ichi est entré partiellement en fusion, un risque de désintégration est une hypothèse qui n’est non pas à exclure, mais dans le domaine du probable. Cela aurait pour conséquence un rejet massif dans l’environnement et dans l’atmosphère de particules hautement radiotoxiques.
                                      Le pire étant que le réacteur 3 avec 784 MW est 1,5 fois plus puissant que le réacteur 1 de 460 MW chargé avec de l’uranium enrichi, ce qui signifie que son chargement en combustible, donc en plutonium, est beaucoup plus conséquent, avec en parallèle une chaleur dégagée à l’arrêt nettement plus importante à gérer.

                                      Mais il y a pire que pire dans un des scénarios possibles avec le réacteur 3 de Fukushima : Le combustible MOX qui est un mélange, a un point de fusion nettement plus bas que les autres combustibles dits classiques, en conséquence, dans une configuration accidentelle comme actuellement le risque dit de criticité, c’est à dire l’enclenchement d’une réaction nucléaire en chaîne incontrôlable est beaucoup plus important. D’autres problèmes collatéraux aggravent encore la situation pour « les pompiers de services » qui se sacrifient pour éviter que la cuve ne fonde pas, en effet l’eau mélangée au bore qui sert à atténuer les effets d’échauffement de la radioactivité (absorbe les neutrons) est d’une efficacité moindre avec le MOX.

                                      Côté chiffres, ils sont effrayants, la masse de plutonium présente dans le réacteur 3 du site nucléaire de Fukushima Dai Ichi est considérable, elle se chiffre à plusieurs centaines de kilogrammes, une catastrophe planétaire inégalée, créée par l’homme, est donc possible pour la première fois dans l’histoire de l’humanité.

                                      Pendant ce temps, même en zappant pas moyen d’y échapper, sur les plateaux de télévision un tandem composé d’un monsieur qui « sait tout » appelé Eric Besson, accompagné par l’inoxydable NKM qui ne sait rien, mais qui parle beaucoup pour ne rien dire, n’évoquent évidemment pas le MOX, mais sont les rois de l’INTOX. Avec le MOX Français d’AREVA au Japon, mieux vaut actuellement adopter un profil bas ! Ce tandem irréel veut rassurer et ils ressassent à qui veut l’entendre que ce n’est pas la partie nucléaire qui a failli sur les réacteurs de la centrale de Fukushima Dai Ichi, mais les tuyaux, c’est-à-dire les systèmes de refroidissement et de secours inclus à cause du tsunami, cela est hautement inenvisageable en France, etc … Certaines problématiques des risques issues des catastrophes naturelles majeures sont par essence ingérables, en conséquence gérer une centrale atomique avec un risque zéro est donc impossible : sur ce postulat et actualité oblige, les personnes en charge de responsabilités devraient en tirer les conclusions qui s’imposent. Andréas Heumann, chercheur au CNRS a déclaré : « Le problème avec le nucléaire, c’est que cette technologie n’est pas maîtrisable, on peut arriver à garder le contrôle dans des conditions normales. Mais il y a tellement de situations anormales qui peuvent survenir ».

                                      Source : Next-up.org


                                      • neurone 27 mars 2011 23:13

                                        Bravo pour votre post factuel, et informant sur le pire des cauchemars !!!

                                        Depuis le début de cette crise nous ne prenons pas la mesure de la catastrophe en cours, car les pro nucléaire font comme s’il ne se passait ... rien !!! ... faute au tremblement de terre, faute au tsunami !!! bah un peu de radio-activité qui s’échappe rien de terrible, l’eau de Tokyo contaminé ... reprenez-en c’est bon pour la santé, parait même que l’espérance de vie au Japon augmenterait encore ? QQ techniciens irradiés et brulés un coup de « biafine » passons !

                                        Cependant, le scénario semble être un peu moins optimiste, et je voudrais avoir tord, mais les faits sont têtus : au moins 3 coeurs de centrales en train de « crâmer », laissant des doses mortelles de radioactivité s’échapper, où des ouvriers ne peuvent plus intervenir, où le risque de voir répandre dans l’atmosphère un nuage de particules de plutonium dont qq grammes suffisent à TUER un homme est bien réel

                                        Je voudrais avoir tord, mais les intuitions des anti-nucléaires ont hélas eut plus gains de cause : fuites radioactives dans l’environnement, impossibilité d’atteindre les centrales pour les refroidir, au final, surchauffe.. ; surchauffe ... et re-BOUM !!! coeurs éventrés radioactivité ... impossibilité d’accéder au site puis tout le reste de la centrale qui devient hors contrôle explosion des différents réacteurs les uns à la suite des autres ... mais il ne s’agira que de radioactivité ... pas de C02 !!! si dangereux pour le climat ahaha !

                                        ET pendant ce temps, Krolix, Wesson et compagnie font comme s’il s’agissait d’un problème de « bougie » et/ou de choix politique ou débat sur les morts des route ou je ne sais ... alors que le nucléaire est définitivement une merde ! sans issus dont le seul bénéfice est de nous avoir apporté un peu de confort le temps de trouver rapidement une voie de sortie ... un petit confort avant que le pire cauchemar ne se produise,

                                        Notons que refroidir les combustibles des centrales atomiques prend au moins 3 ans en piscine, là à ciel ouvert avec un coeur prêt à libérer des tonnes de saloperies, il est plus qu’urgent d’agir, mais sommes-nous capable de surmonter la catastrophe sans envoyer à une mort certaine des milliers de personnes ? Les ex-URSS avaient pour le coup les moyens de ces sacrifices, ils l’ont fait sauvant l’humanité du choix d’une politique énergiques erronée !!!

                                        Mais l’occident n’acceptera pas ce sacrifice, il est peut-être là le problème ... : AGIR et PERIR ou MOURIR ! Il va falloir se bouger le cul pour stopper l’incendie, mais qui veut quitter son confort même celui de n’avoir qu’une bougie ... ? Krolik, Wesson volontaires ?

                                        Merci qui ?...


                                      • JL JL 27 mars 2011 23:29

                                        Neurone,

                                        je crains que la seule alternative pour ces malheureux ne soit de périr seuls ou avec tous leurs compatriotes. De toutes façons ils sont condamnés. J’espère seulement que le PDG de Tepco n’a pas fait comme l’armateur du Titanic, et qu’il a sauvé son honneur en se faisant seppuku, puisqu’on nous dit qu’il a disparu depuis le premier jour.

                                        Disparu ? Dans la tombe ? Ou à l’abri, loin de tout ça ? Et sa famille ? J’aimerais le savoir.


                                      • wesson wesson 26 mars 2011 23:06

                                        Bonjour,
                                        je sens que je vais pas encore me faire apprécier là, mais il faut quand même dire que cet article est précisément la raison pour laquelle la CRIIRAD n’est pas à mon sens un organisme crédible.

                                        Les doses mentionnées sont parfaitement anodines, en tout cas allez vous promener dans votre vielle cave avec le sol en terre et vous en prendrez bien plus. Vers le centre de la France, on en prends en moyenne du 150 Bq/m3, c’est vous dire si les 0.1 Bq/m3 mentionné dans l’article méritent que l’on sonne le tocsin ...

                                        Faut pas me prendre non plus pour un perdreau de l’année : Les gouvernements nous mentent sur l’industrie nucléaire en général, et sur les mesures de radioactivité en particulier, sans que d’ailleurs les mensonges gouvernementaux ne soient exclusif et réservé à ce seul domaine. Mais au moins ils ont à mon avis 2 bonnes raisons de le faire : d’une part il faut éviter une panique en donnant des informations aussi sujette à être utilisé par n’importe quel saint-jean bouche d’or en mal d’apocalypse. Et d’autre part, si l’on considère que la consommation et le consumérisme doivent croitre et prospérer comme ils le font actuellement, l’énergie nucléaire est une nécessite dans cette optique, quelque soit le coût environnemental !

                                        Pour résumer, oui les gouvernements nous mentent et on sait parfaitement pourquoi. Par contre, lorsque la CRIIRAD publie ce genre d’article propre à affoler les nombreux néophytes dans ce domaine, là franchement, on ne sait vraiment pas quel but ils poursuivent. Une association du type CRIIRAD est à mon avis utile et hautement bénéfique, mais peut-être gagnerait-elle à agir avec un peu plus de finesse et de discernement lorsque celle-ci lance ses « alertes ».


                                        • Eloi Eloi 27 mars 2011 11:27

                                          @ Wesson

                                          D’autant plus que alors que les journaux et la plupart des communications utilisent ENFIN les doses en Sievert qui est l’unité quantifiant les dégâts biologiques dus aux radiations...

                                          ...La CRIIRAD utilise toujours ces bonnes vieilles mesures d’activité en Bequerel qui ne préjugent en rien de la radiotoxicité. Mais donc l’immense avantage est de pouvoir mettre des GROS chiffres.

                                          C’est d’autant plus ridicule quand ils affichent des résultats en millièmes de Bequerels qui est une toute petite unité.

                                          Leur persistance à utiliser des unités ABSOLUMENT PAS ADAPTEES à ce qui intéresse le public (la SANTE) montre bien que la CRIIRAD n’a ABSOLUMENT AUCUN INTERET dans la santé dudit public. Ils poursuivent leurs activités habituelles de lobbying anti-nucléaire... Quand est-ce que la CRIIRAD se soumettra à cette transparence qu’elle exige continuellement des autres ?
                                           


                                        • moorea34 28 mars 2011 11:08

                                          Wesson, je vous félicite pour votre abnégation....


                                          ... mais peut-être comprendrez-vous ainsi un petit peu mieux ma propre exaspération sur d’autres sujets ?


                                          Non ?  smiley


                                        • wesson wesson 28 mars 2011 11:52

                                          Bonjour « Moorea34 », ou M. Quirant

                                          Je comprends que vous cherchiez à défendre votre position en particulier sur les évènements du 11 Septembre 2001. Et même si je ne partage pas du tout votre analyse, je vous reconnais au moins le crédit de vous être exposé sous la lumière des projecteurs et d’avoir fait de la défense de la thèse officielle votre combat.

                                          Mais ma « reconnaissance » à votre endroit s’arrête là, et même votre prise de parole dans un sujet qui ne le concerne en rien (à moins que ce ne soit les terroristes barbus armés de cutter qui auraient jeté quelques avions dans l’océan pour provoquer un tsunami ...) me fait furieusement penser à une tentative d’amalgame pour venir en défense de votre argumentaire bien malmené ces derniers temps.


                                        • moorea34 28 mars 2011 12:35

                                          Vous vous méprenez Wesson, je ne défends pas une
                                          « position en particulier sur les évènements du 11 Septembre 2001 »
                                          (vous pouvez me dire que ce sont des aborigènes ou des Inuits qui ont détourné les avions, armés de poireaux congelés, ce serait la même chose du point de vue de la mécanique)

                                          J’explique seulement les éléments technique d’un dossier qui font consensus au sein de la communauté scientifique mais qui sont malmenés par des imbéciles qui croient tout savoir en lisant trois articles sur wikipedia... (exactement comme vous sur le nucléaire)

                                          Mais nous en reparlerons d’ici peu 

                                           smiley 


                                        • wesson wesson 28 mars 2011 21:50

                                          « des imbéciles qui croient tout savoir en lisant trois articles sur wikipedia... (exactement comme vous sur le nucléaire) »

                                          Monsieur Quirant, vous êtes tellement prévisible ...

                                          Et ça franchement, ça ne joue pas en votre faveur.


                                        • PapyJako PapyJako 27 mars 2011 01:03

                                          @wesson qui dit :

                                          « Les doses mentionnées sont parfaitement anodines, en tout cas allez vous promener dans votre vielle cave avec le sol en terre et vous en prendrez bien plus. Vers le centre de la France, on en prends en moyenne du 150 Bq/m3, c’est vous dire si les 0.1 Bq/m3 mentionné dans l’article méritent que l’on sonne le tocsin ... »

                                          J’abonde dans votre sens. Il y a des gens qui ne peuvent s’empêcher d’en rajouter, jusqu’à la caricature, en profitant bassement de l’ignorance du public.

                                          Au passage, il semble que les communiqués, de l’ISRN aussi bien que de la CRIIRAD, semblent faire état de 0,1mBq par m3. S’ils ont raison, ce serait des milli-Bq, soit encotre mille fois moins, à comparer ( http://lpsc.in2p3.fr/gpr/french/RadioOrdre/radioGrandeur/radioGrandeur.html )

                                          aux taux parfaitement naturels auxquels on est exposé de façon permanente :

                                          1 homme = 7000 Bq
                                          1kg de café = 1000 Bq
                                          1kg de poisson = 100 Bq
                                          1kg de pommes de terre = 150 Bq
                                          1 litre de lait = 80Bq
                                          1 litre d’eau de pluie = 0,3 à 1 Bq
                                          1 litre d’eau de mer = 10Bq
                                          ...
                                          1 Kg de sol granitique = 8000 Bq

                                          Il y a une époque où la diffusion délibérée de fausses nouvelles, dans le but de semer la panique, était puni par la loi. Je ne sais pas si c’est toujours le cas.



                                          • Eloi Eloi 27 mars 2011 11:32

                                            @ papyjako

                                            Vous oubliez également les engrais dont nous arrosons nos épinards, à 5000 Bq/kg !


                                          • Eloi Eloi 27 mars 2011 11:48

                                            Par ailleurs, lorsque l’on applique la loi linéaire sans seuil à notre chère compagne dont on partage le lit, qui nous bombarde de rayons gammas, on s’aperçoit que si tous les français dorment 8 h, à deux dans le même lit, pendant 50 ans,

                                            eh bien 3 français développeront un cancer tous les ans, à cause de cette bonne fréquentation

                                            http://blog.slate.fr/globule-et-telescope/2011/03/24/nous-sommes-tous-radioactifs/comment-page-1/#comment-3303
                                            http://muller.lbl.gov/teaching/physics10/old%20physics%2010/physics%2010%20notes/HumanRadioactivity.html

                                            Je sens qu’il y a là, grâce à la CRIIRAD, un marché à développer de pyjamas en plomb. Pas pratique pour les effusions, mais sait-on jamais ?


                                          • Ariane Walter Ariane Walter 27 mars 2011 12:56

                                            C’est fou ce qu’il y a comme cloches qui s’inquiètent , alors !
                                            Et il y a même des cloches qui meurent, c’est incroyable !


                                          • JL JL 27 mars 2011 13:13

                                            papyjako,

                                            1 kg d’uranium égal 25 millions de becquerels.

                                            Vous dites : « Au passage, il semble que les communiqués, de l’ISRN aussi bien que de la CRIIRAD, semblent faire état de 0,1 mBq par m3 »

                                            Vous êtes sûr de ne pas mélanger les becquerels et les sieverts ? J’en doute !

                                            Jako, répète avec moi : un sievert c’est des milliards de becqurels.

                                            Une exposition permanente à 4000 Becqerels correspond à 4 millisievert par an.

                                            Une exposition à un champ dû à 1 kg d’uranium : 6 Sievert par an : de quoi tuer un cheval !.
                                            Que dire des centaines de kilos de matières bien plus radioactives que l’uranium à proximité de Fukushima ?


                                          • JL JL 27 mars 2011 13:32

                                            Ceci dit, je ne crois pas que des instruments soient en mesure de détecter des milli becquerls dans la nature, puisque le « bruit de fond » naturel est très largement au-dessus.

                                            En revenche , les appareils peuvent détecter des nano sieverts, ce qui doit faire dans les quelques centaines ou millers de becquels.

                                            La conversion n’est pas aisée puisqu’il s’agit, non pas d’unités dans des systèmes différents d’une même grandeur physique mais d’unités de grandeurs physiques différentes dues à une même cause.

                                            Cette confusion Becquerels, Grays, Sieverts est entretenue volontairement par les désinformateurs de tous poils.


                                          • krolik krolik 27 mars 2011 14:18

                                            @Eloi
                                            Vous dîtes :"

                                            Je sens qu’il y a là, grâce à la CRIIRAD, un marché à développer de pyjamas en plomb. Pas pratique pour les effusions, mais sait-on jamais ?« 
                                            Vous ne croyez pas si bien dire.
                                            J’avais entamé une discussion avec le dénommé Mycle Schneider alors qu’il était quelque chose comme reponsable de WISE France et avait remis au Parlement Euroépen un rapport sur le nucléaire commandé par le groupe des Verts. Ce rapport avait ensuite été classé comme ’non professionnal » par Bruxelles, et rejeté.
                                            J’avais donc entamé une discussion avec Mycle, et je me suis arrêté de discuter lorsqu’il m’a sorté que :
                                            - les rayonnements sont les le plus agressifs sur les jeunes cellules.
                                            - l’instant crucial est celui de la « conception ».
                                            Donc qu’il précoonisait de « faire des enfants » dans une chambre plombée, protégée des rayons cosmiques. !!
                                            Vous imaginez la poésie de la chose  !!
                                            On prévoit de faire un gosse à telle date, on réserve trois mois à l’avance sa chambre plombée...
                                            @+


                                          • JL JL 27 mars 2011 14:33

                                            Krolik,

                                            êtes-vous scientifique ? Quand on vous dit qu’il faut faire des enfants sur une grande échelle, vous y croyez ?

                                            Ce n’est pas au moment où le spermatozoïde entre dans l’ovule qu’il y a un risque ! C’est avant, pendant, après ! Longtemps après !

                                            D’atre part, vous confondez jeunes cellules et jeune organisme !

                                            Mais ce que vous dites, nul dooute que ça aurait son franc succès dans un salon de nucléophiles ! Rires assurés.

                                             smiley


                                          • krolik krolik 27 mars 2011 14:39

                                            @JL,
                                            Mais c’était tiré de Mycle Schneider lui-même.. un zozo de plus..
                                            Et arrivé là j’ai arrêté la discussion en rigolant un peu coup.
                                            @+


                                          • JL JL 27 mars 2011 15:12

                                            @ krolik,

                                            oui oui ...

                                            Mais votre histoire ne fait rire que vous !


                                          • krolik krolik 27 mars 2011 15:41

                                            @JL
                                            Pour détecter des millibecquerels dans l’air il faut faire passer de l’air sur des filtres, pendant longtemps et ensuite examiner ce que l’on a pu récupérer sur les dits filtres.
                                            maintenant il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes..
                                            Les becquerels ce sont des chocs synonyme d’une activité d’une source, Mais à priori les becquerels en eux mêmes ne sont pas significatifs car cela peut être des chocs de plumes ou de marteau-pilon. Il faut voir le détail de l’origine de la source, du type de rayonnement, de son énergie, donc de sa capacité de pénétration des tissus.
                                            le gray c’est de l’énergie insérée par unité de masse, ce sont des joule/kilogrammes. Le gray peut donc s’appliquer sur n’importe quelle matière, que ce soit du tissu humain, lmais aussi des pommes de terre que l’on veut stériliser..
                                            Le sievert est un dégât sur un homme, le sievert sur les pommes de terre n’a aucun sens, uniquement sur l’homme. On passe du gray au sievert par la référence à un dégat causé par 1 gray sur un corps humain complet, gray généré par du cobalt 60 qui est un émetteur gamma. Mais l’on peut avoir des grays beaucoup plus générateurs de dégats que les grays générés par des gammas, la quantité de sieverts peut être multipliée par 50 si le rayonnement est alpha par exemple, et pas n’importe lesquels.
                                            Il faut rentrer dans le détail et pas balancer des chiffres en becquerels qui ne représentent rien du tout.
                                            Pour passer des becquerels absorbés aux sieverts, il faut utiliser une table très intéressante publiée dans la « Directive radioprotection » au JO de l’Union Européenne le 30 juin 1996. Un document de 114 pages. je n’ai jamais vu aucun écolo-antinuc contesté la vlaeur de ces tables faisant la synthèse de milliers de papiers scientifiques pendant 60 ans. je vous mets ce document à charger ici. (faire click droit et enregistrer la cible sous...)

                                            A titre indicatif, tiré de la Directive Radioprotection, pour recevoir un équivalent de dose de 1mSv, ce qui est parfaitement supportable, il faut s’arranger pour ingérer environ (Pradel et al.,2002)

                                            - 800 Bq de polonium 210

                                            - 4 000 Bq de plutonium 239

                                            - 4 500 Bq de thorium 232

                                            - 22 000 Bq d’uranium 238

                                            - 76 900 Bq de césium 137

                                            - 55 000 000 Bq de tritium


                                            On voit donc que le plutonium n’est l’isotope le plus radiotoxique, le polonium l’est 5 fois plus.
                                            Et je ne parle pas du fameux césium connu pour sa faible radiotoxicité tant et si bien qu’il sert de marqueur dans de nombreuses applications. mais le césium 137 en énormes quantités peut devenir très dangereux comme ce fut le cas de l’accident médical de Gïna au brésil (voir la thèse CNAM de l’écolo Corinne Guertzon).
                                            Mais la CRIIRAD ne parla jamais du polonium qui nous entoure, le polonium est un émetteur alpha et les alphas sont très difficiles à mesurer. Il fut un temps où la Criirad sous-traitait ces mesures à l’université de Munich pour être discrète en France.
                                            le polonium 210 descend naturellement du radon qui lui-même descend du radium qui lui même descend naturellement de l’uranium présent de partout. Et n’importe où, y compris dans le bassin parisien non granitique nous marchons sur 5000Bq/m2 de 210 Po..Cette valeur opeut être multipliée par 2 ou trois sur des terrains grnaitiques comme en Bretagne.
                                            Donc une première action de radioprotection c’est de faire laver les mains des enfants qui ont touché de la terre avant qu’ils ne portent leurs mains à la bouche.. Egalement laver ses légumes avant de les manger.. surtout les légumes à larges feuilles qui recueillent plus de polonium chutant du radon ambiant.
                                            Le polobnium est un poison très dangereux, mais on vit dessus constamment, L’itvinenko a été assassiné au polonium à Londres. Et sans indication particulière il faut avoir de l’intuition pour retrouver le poison et surtout le mettre en évidence par des moyens lourds.
                                            Mais il n’est pas très compliqué de passer des becquerels aux sieverts, il suffit de s’atteler au calcul en utilisant les bonnes tables.
                                            @+


                                          • krolik krolik 27 mars 2011 15:47

                                            @JL
                                            Vous dîtes « Mais votre histoire ne fait rire que vous ! ».
                                            Oh c’était simplement pour montrer la b^petise moyenne de l’antinuc fondamentaliste, qui se pare de science..
                                            @+


                                          • krolik krolik 27 mars 2011 15:58

                                            petite rectification due à une erreur de frappe, clavier embourbé certainement.
                                            l’accident médical de Gina ; il faut lire de Goïania au Brésil.
                                            @+


                                          • Eloi Eloi 27 mars 2011 18:45

                                            @ Krolik

                                            La réalité dépasse la fiction... On a vraiment des bonshommes comme ca à l’Europe ?


                                          • krolik krolik 27 mars 2011 18:54

                                            @Eloi.
                                            Je ne comprends pas votre questionnement sur les gens de « l’Europe » ??
                                            @+


                                          • Eloi Eloi 27 mars 2011 20:49

                                            Je trouvais assez effrayant que quelqu’un comme celui que vous décrivez soit susceptible d’influencer les décideurs au niveau européen


                                          • JL JL 27 mars 2011 22:24

                                            Eloi & cie,

                                            c’est clair, si nous en sommes là, c’est à cause de ces imbéciles d’antinuc fondamentalistes qui on influencé les décideurs au niveau européen. Comme au Japon, tout pareil !

                                            Ben voyons ! Grâceà l’action de Greenpeace, désormais les Japonais ne mangeront de baleines  : ces écolos enragés ont fait construire les centrales du Japon en zone sismique inondable pour les faire péter à la première secousse afin d’irradier les océans, et tout ça pour sauver les baleines ! A l’insu du plein gré des gentils nucléocrates.

                                            Elémentaire mon cher Watson !

                                            Beurk !


                                          • JL JL 27 mars 2011 22:33

                                            Joletaxi,

                                            à votre place je me terrerais ! C’est bien vous qui avez écrit hier 18:29  : « Mauvaise nouvelleil se pourrait que les réacteurs soient étanches. »

                                            A ma connaisance, c’est le post le plus ignoble que j’aie jamais lu ici.


                                          • krolik krolik 28 mars 2011 00:29

                                            @Eloi,
                                            Mais au final le rapport de WISE par Mycle a été déclaré « non professional », il y a tout de même des gens qui ne perdent pas la tête à Bruxelles.
                                            mais le genre de bêtises proférées par les antinucs dont la Criirad est assez incroyable, et ce qui est pire c’est l’audience qui leur est donnée par le canal des médias.
                                            A-t-on jamais vu un média expliquer un becquerel, un sievert, un gray.. !!
                                            Il faut conserver Mme Michu dans son ignorance c’est bien connu.
                                            Maintenant la question va se poser de la « résilience » de nos centrales, ce que l’on peut traduire par : Nos centrales résisteraient-elles à un séisme de 9 sur Richet et à une vague de tsunami de 12 mètres ?
                                            On peut aussi se poser la question de la rupture de quelques barrages, comme Génissiat sur le Rhône, quelle influence sur les centrales de la vallée du Rhône.. Au passage on oubliera bein sûr les dégats collatéraux sur la ville de Lyon et quelques autres villes au passage. Mais ces dégats seraient « peanuts » comparativement à la frousse nucléaire. Comme on oublie que le tsunami a fait dans les 20 000 victimes pour ne plus que comtempler son nombril français.. C’est indécent !!
                                            Les gars qui ont été irradiés à la centrale Japonaise sont sortis de l’hôpital..ils seront surveillés dans le futur, mais à priori il n’y a pas d’inquiétude à avoir..Mais plkeurons sur le sort de ces pauvres types..Les 20 000 victimes « à la trappe »..
                                            @+
                                            @+


                                          • PapyJako PapyJako 28 mars 2011 04:18

                                            @ JLqui dit

                                            « Vous êtes sûr de ne pas mélanger les becquerels et les sieverts ? J’en doute ! »

                                            C’est vrai, j’avais oublié que JL ne sait pas lire, ou en tout cas ne lit pas les articles qu’il commente.

                                            extraits de l’article que nous commentons ici :

                                            « Ce jour, 25 mars 2011 (14h30 heure française), les informations qu’il diffuse sont toujours limitées aux résultats enregistrés à Sacramento, en Californie, dans la nuit du 16 au 17 mars 2011, soit 0,165 mBq/m3 pour l’iode 131. »

                                            plus loin :

                                            « la contamination en iode 131 dépassait 4 mBq/m3, puis 10 mBq/m3 dans la nuit du 18 au 19 mars, une valeur 60 fois supérieure à celle de l’avant-veille. Depuis lors, et jusqu’au 23 mars, l’activité de l’iode 131 dans l’air de Sacramento est restée supérieure à 1 mBq/m3. »

                                            puis, plus loin ...

                                            « La CRIIRAD souhaiterait par exemple connaître l’évolution de l’activité du xénon 133 enregistrée à 100 mBq/m3 par le Laboratoire National du Pacifique Nord-Ouest, dans l’Etat de Washington, entre le 16 et le 17 mars. »

                                            N’importe qui, disposant d’une vue normale, sachant lire, et souhaitant le faire, poura vérifier que, de l’article qui est publié ici, il n’y a aucune autre unité de radioactivité qui soit citée que le milli becquerel. Et les chiffres ciotés sont parfaitement conformes à ceux cités par IRSN.

                                            La CRIIRAD est parfaitement dans son rôle de désinformateur en utilisant cette unité sans dire à quoi elle correspond. Je maintiens que n’importe quelle dose en mBq est ridicule lorsque l’on sait qu’un kilo de bananes émet 130 Bq (soit 130 000 mBq), un kilo de café 1000 Bq (soit 1 000 000 mBq) et un être humain 7000 Bq (soit 7 000 000 mBq).

                                            Et, comme le ridicule ne tue pas (seule la crédibilité en meurt), JL, n’écoutant que son courage, insiste :

                                            « Jako, répète avec moi : un sievert c’est des milliards de becquerels. »

                                            Affirmation parfaitement ridicule. Le Becquerel (Une désintégration par seconde) est une unité de radioactivité physique. Le Sievert sert à évaluer les effets physiologiques. Aucune affirmation du genre « 1 Sievert = X Becquerels » ne peut être exacte, car il ne s’agit pas de la même chose.

                                            Quand on veut « faire sérieux » JL, on se renseigne d’abord. Et si on souhaite, en guise d’argument, tenter de ridiculiser son contradicteur, on choisit bien ses bombes, pour qu’elles ne vous « pètent pas au visage » smiley

                                            Pour information, si vous cherchez une unité qui soit moins ténue que le Becquerel pour mesurer la radioactivié, et qui vous perrmettra de briller dans le monde d’ignares où vous vous pavanez, choisissez le Curie, qui vaut 37 milliiards de Becquerels. =->


                                          • JL JL 28 mars 2011 09:37

                                            papyjako,

                                            vous dites : « La CRIIRAD est parfaitement dans son rôle de désinformateur en utilisant cette unité sans dire à quoi elle correspond »

                                            Or, vous, avec votre liste à la Prévert vous ne faites pas mieux ! pire même, quand vous affirmez qu’en temps normal on reçoit 1500 fois plus que ce qu’annonce ici CRIIRAD, dont je me fiche de savoir s’il sait écrire et pour qui il roule. Que je sache, CRIIRAD n’est pas la CRIIRAD !

                                            Je le sais bien que les becquerels et les sieverts ne mesurent pas la même chose, et vous êtes d’une malhonnêteté crasse - mais ça on le savait déjà - puisque vous avez bien lu ce que j’ai écrit dans mon premier post, je cite :

                                            « je ne crois pas que des instruments soient en mesure de détecter des milli becquerels dans la nature, puisque le »bruit de fond« naturel est très largement au-dessus.

                                            En revanche , les appareils peuvent détecter des nano sieverts, ce qui doit correspondre à quelques centaines ou millers de becquels.

                                            La conversion n’est pas aisée puisqu’il s’agit, non pas d’unités dans des systèmes différents d’une même grandeur physique mais d’unités de grandeurs physiques différentes dues à une même cause. »

                                            Cette confusion Becquerels, Grays, Sieverts est entretenue volontairement par les désinformateurs de tous poils.


                                            Voilà la preuve que le désinformateur c’est vous. . Mais je ne vous en veux pas pour ça, je vous en veux de défendre une cause que je hais parce qu’elle nous tue. Et je crois que votre post est seulement destiné à discréditer celui qui n’hésite pas à rappeler que joletaxi a écrit, je cite :

                                            « Mauvaise nouvelle il se pourrait que les réacteurs soient étanches. » (joletaxi)

                                            Assurément l’un des posts les plus abjects jamais écrits !


                                          • PapyJako PapyJako 28 mars 2011 13:23

                                            @JL
                                            La fièvre de la haine du nucléaire vous égare JL. La haine est mauvaise conseillère. Vous dites :

                                            « Or, vous, avec votre liste à la Prévert vous ne faites pas mieux ! »

                                            Ce n’est pas « mon » inventaire, c’est l’état de la connaissance scientifique concernant les radiations. Je vous mets au défi de prouver le contraire.

                                            Vous continuez :

                                            « quand vous affirmez qu’en temps normal on reçoit 1500 fois plus que ce qu’annonce ici CRIIRAD, dont je me fiche de savoir s’il sait écrire et pour qui il roule. Que je sache, CRIIRAD n’est pas la CRIIRAD ! »

                                            Je n’ai jamais dit qu’en temps normal on reçoit « 1500 fois plus », j’ai donné les chiffres qui montrent qu’on baigne, en permanence, dans un flux de radiations, parfaitement naturelles, des millions de fois plus grand que ce qu’annonce CRIIRAD. Il faut vous faire à cette idée, JL, vous êtes radioactif !... comme moi, et comme tout le monde, vous émettez, en régime permanent, 8000 Becquerels (un peu moins si vous êtes maigre, un peu plus si vous êtes gros), soit plus de cinquante millions de fois plus qu’un mètre cube d’air mesuré par IRSN en plein passage du « nuage radioactif » des retombées de la « catastrophe » nucléaire Japonaise. Etant donnée votre haine de la radioactivité, vous devez vous haïr JL, c’est grave, car la haine de soi, en général, cela se termine très mal. Consultez mon pauvre ami, consultez.

                                            « La » CRIIRAD ne peut pas dire autre chose que ce que dit CRIRAD ici concernant les retombées Japonaise. Car « La » CRIIRAD ne peut rien dire de plus que ce que disent les communiqués qui émanent du réseau de mesures IRSN. Alors, cessez de délirer.

                                            Feindre de vous plaindre de l’éventualité d’une issue fatale - alors que vous l’appelez de vos voeux parce qu’elle viendrait à l’appui de votre thèse - vous place dans une contradiction qui pourrait être un germe de schizophrénie. Consultez mon pauvre, il est peut-être encore temps.

                                            Alors, je ne sais finalement pas si cela va vous rassurer, ou vous attrister, mais, à ce jour, la catastrophe de la centrale Japonaise n’a tué personne (si on fait abstraction d’un ouvrier tombé d’une grue), et elle ne tuera probablement personne, même au Japon, et a fortiori ailleurs.


                                          • JL JL 28 mars 2011 13:27

                                            papyjako,

                                            il n’y a qu’un monstre capable d’écrire : « Feindre de vous plaindre de l’éventualité d’une issue fatale - alors que vous l’appelez de vos voeux »

                                            Je n’ai rien d’autre à ajouter.


                                          • JL JL 28 mars 2011 13:56

                                            Si, j’ai autre chose à ajouter à ça :

                                            seuls des monstres froids peuvent nous accuser de souhaiter une issue fatale à ce qui est déjà une tragédie pour des millions de Japonais : ce sont ces monstres froids qui ont pratiqué la désinformation et le lobbying qui fait que nous en sommes là. Seuls des monstres pouvaient agir ainsi.

                                            CQFD.


                                          • PapyJako PapyJako 28 mars 2011 15:10

                                            @JL

                                            C’est bien vous qui disiez plus haut :

                                            « je crains que la seule alternative pour ces malheureux ne soit de périr seuls ou avec tous leurs compatriotes. De toutes façons ils sont condamnés. »

                                            Et hop !... cent vingt sept millions de morts !...
                                             
                                            A part vous draper dans la posture de la vertu outragée, vous savez répondre à des « arguments » ? vous savez, ces choses qu’on échange pour essayer de convaincre l’autre, ou qu’on écoute, avec l’idée a priori qu’on pourrait soi-même être convaincu ?

                                            Vous ne m’avez pas dit quel effet cela vous fait d’apprendre que vous êtes, vous, cinquante millions de fois plus radioactif qu’un mètre cube d’air prélevé en plein milieu des « retombées » Japonaises ...

                                            Moi, quand je l’ai appris, cela m’a fait réfléchir. Mais, savez-vous, JL, ce que veut dire le verbe « réfléchir » quand il ne s’applique pas à un miroir ? 


                                          • JL JL 28 mars 2011 15:27

                                            papyjako,

                                            en plus d’être ignoble vous êtes un fieffé désinformateur et un amalgameur de première, vous dites que je suis « cinquante millions de fois plus radioactif qu’un mètre cube d’air prélevé en plein milieu des retombées » Japonaises ... «  !!!

                                             »En plein milieu des retombées japonaises« (sic) ça ne veut rien dire du tout !


                                            Vous comparez un objet et un espace, un corps physique et son milieu, une source et un champ ! Qui plus est, une source naturelle avec un environnement, lequel est autour de la centrale et sur un rayon de 30 kilomètres tel qu’il a nécéssité l’évacuation des habitants .

                                            Un pays pollué au point de faire que les Japonais, ce peuple fier, a été obligé de faire appel à des étrangers pour lui venir en aide ! Jamais encore, aucun pays occidental, la deuxième économie du monde ! n’en était arrivé aussi bas !

                                            Et »En plein milieu des retombées japonaises« (sic) ça ne veut rien dire du tout !

                                            J’imagine que vous vous croyez à la télévision ? Coluche disait : »On ne peut pas dire la vérité à la télévision, trop de gens regardent"

                                            Vous devriez faire preuve d’un peu de bon sens : taisez vous ! N’aggravez pas votre cas. .


                                          • krolik krolik 28 mars 2011 15:42

                                            @JL
                                            Au niveau de l’argumentation, j’aurais bien aimé que l’on me sorte une contre-argumentation à l’analyse que j’ai donnée de l’émission de Laure Noualhat avec la collaboration d’un type de la Criirad sur les bords de la Techa.
                                            J’argumente que la Criirad ce sont des « zozos » .. mais en fait personne ne conteste ; les lecteurs se contentent de « moinsser » le post sans contre-argumentation.
                                            Ca tient de la religion antinuc, il n’y a pas d’argumentation physique / biologique ; uniquement le dogme religieux.

                                            En complément de Papy-Jacko. je peux préciser que :
                                            - nous sommes radioactifs à raison d’environ 100Bq/kg de bonhomme.
                                            - 60Bq/kg en provenance du carbone 14. Carbone 14 qui est produit et se renouvelle constamment du fait de la transmutation de l’azote de la haute atmosphère sous l’action des rayons cosmiques.
                                            - 40Bq/kg du potassium 40 qui lui a une période très très longue et est là depuis depuis l’origine des temps comme l’uranium.

                                            En ce qui concerne le carbone 14, il va se loger partout où il y a du carbone, et notamment dans la végétation. Lorsqu’il y a un feu de forêt par exemple le carbone 14 du bois brûlé est libéré à nouveau et l’on constate une augmentation de l’activité de l’air, qui est multipliée par quatre facilement.

                                            Mais des fluctuations de la radioactivité de l’air il y a d’autres causes naturelles.
                                            par exemple en ce qui concerne le plutonium. L’IRSN donne une valeur de 1Bq/km3 de 239Pu dans l’air, vraisemblablement en provenance des retombées des essais atmosphériques qui perdurent. D’autre part sous l’action des rayons cosmique, l’uranium 238 naturellement présent dans le sol transmute lentement en 239 Pu. ce qui fait que sur une épaisseur d’un mètre sur le territoire continental français nous avons environ 9 tonnes de 239 Pu.. Bagatelle.. tremblez bonnes gens.. !! Vous allez donc retrouver une quinzaine de becquerels de 239 Pu dans le moindre pot de fleurs sur votre balcon.
                                            Imaginez que vous preniez cette terre naturellement « contaminée » au plutonium, vous la séchez bien et vous l’émiettez menu-menu. Vous lancez cette terre dans l’air, vous allez avoir un petit nuage local de poussière de terre, sur une dizaine de m3 d’air.
                                            Dans cette dizaine de m3 d’air vous allez avoir vos quinze becquerels.. Et vous aurez multiplier la teneur en plutonium de l’air par un coefficient de quelques millions..
                                            C’a fait toujours impression de faire des rapports entre le naturellement existant et l’activé.
                                            Conclusion, lorsqu’un agriculteur déchaume son terrain par temps sec.. il multiplia la radioactivité du coin par une énorme coeff.
                                            D’une façon générale chaque fois que l’on soulève de la poussière on augmente drastiquement la contamination, que ce soit en remuant de la terre ou en brûlant du bois.
                                            de ce point de vue les chaudières à bois son catastrophiques presque autant que les chaudières à charbon, le charbon contenant de l’uranium et ses descendants bien sûr, le radium, le polonium..enfin des vraies saloperies radioactives.
                                            A titre d’exemple pour le charbon,l’Oak Ridge national Lab a produit ern 1982 un rapport, accepté dans des revues « à comité de lecture » expliquant que dans les cendres des centrales au charbon, en une année il y avait plus d’uranium que n’en consommait leurs 108 centrales nucléaire à l’époque (maintenant ils ne doivent plus en avoir que 104).
                                            Donc si l’on veut limiter la radioactivité de l’air, il faut :
                                            - interdire de remuer la surface du sol, c’est à dire interdire l’exploitation agricole la plupart du temps.*
                                            - ne plus brûler de bois.
                                            - ne plus brûler de charbon.
                                            Ca ce sont les urgences !
                                            Ensuite quoi en terminer avec le nucléaire médical, car il ne faut pas oublier que les hôpitaux français dispersent chaque 36 heures un nuage de Tchernobyl français du point de vue de l’iode 131.
                                            Enfin la vraie catastrophe..

                                            Et je n’ai pas parlé des engrais phosphatés.. Enfin de tout cela la Criirad et autres antinucs n’en ont cure..

                                            @+


                                          • JL JL 28 mars 2011 15:58

                                            krolik,

                                            ce n’est pas à moi qu’il faut dire, je cite : « ... des engrais phosphatés.. Enfin de tout cela la Criirad et autres antinucs n’en ont cure.. »

                                            Les activistes de Monsanto quant à eux me diraient : lé’épée de damoclès nucléaire font nucléophiles ont suspendue au dessus de l’humanité, tes anti-OGM n’en ont cure " !

                                            Je suis autant opposé aux OGM qu’au nucléaire, sauf que les conséquences des OGM, je les vois à beaucoup, beaucoup plus long terme, et à condition que l’irrémédiable nucléaire ne se produise pas avant d’en arriver là.

                                            Et je ne cite pas les autres ravages que la recherche en haute technologie et son duettiste l’industrie au service du seul profit financier sont en train de commettre (cf. les gaz de schiste).


                                          • krolik krolik 28 mars 2011 16:15

                                            @JL
                                            Mais vous bottez en touche !!
                                            C’est la grande honte.
                                            Que vienennt faire les OGM et Monsanto là-dedans !?
                                            je vous demande simplement de contre-argumenter sur le reportage de laure Noualhat passé sur ARTE, reportage avec l’aide « scientifique » de la Criirad !!
                                            Perso j’attends que la Criirad m’attaque pour diffamation.. ca leur ferait de la pub .. non ?
                                            Ils peuvent très facilement retrouver mon nom, mon adresse.
                                            En tous les cas, la Criirad a « posé sa pêche » et personne ne vient contre-argumenter sous leur signature, a moins que vous ne soyez mandaté ??!!
                                            Aussi si vous defendez la position de la Criirad c’est que vous endossez leurs positions, vous devez être capable de contre-argumenter, bien sûr .
                                            On n’attend que cela.
                                            parce qu’il est dit que « qui ne dit rie, consent », donc si vous ne contre-argumentez pas c’est que vous êtes d’accord avec moi.
                                            @+


                                          • JL JL 28 mars 2011 16:32

                                            krolik,

                                            n’en rajoutez pas dans l’gnominie, c’est vous qui m’avez tendu la perche avec cette phrase : « Et je n’ai pas parlé des engrais phosphatés.. Enfin de tout cela la Criirad et autres antinucs n’en ont cure » !

                                             smiley

                                            Le reste de votee post relève de la même duplicité et ne mérite pas de réponse. Je conclue que vous avez démontré que vous êtes négatif et qu’un jugement négatif de votre part vaut un jugement positif.

                                            Tenez vous le pour dit.


                                          • krolik krolik 28 mars 2011 16:55

                                            Et bien je vois qu’il n’y a rien à tirer de JL comme contre-argumentation. Et en sus par une espèce d’agutie sémantique, vide de sens, il voudrait me « corriger ».. Tenez vous le pour dit !
                                             Il est sacrément gonflé le JL.
                                            Lui qui n’avait rien compris entre un becqurel et un sievert. ; Il aurait pu remercier des explications données.. mais non..Ce doit être un mal élevé en sus.
                                            Il n’empêche que chaque fois que l’on citera la Criirad sur AV je ressortirai un copier-coller de l’analyse de leur intervention sur les bords de la Techa, jusqu’à ce que j’obtienne une contre-argumentation qui ait l’air de tenir la route.. Vous voyez j’ai l’esprit large.. Qui ait l’air de tenir la route...
                                            maintenant pour ceux qui passeraient par là encore par hasard, je vous mets ici une image gammagraphique du territoire autour de Super OPhenix, à l’époque où SPX était accusé de relacher du plutonium dans l’environnement.
                                            http://i87.servimg.com/u/f87/12/17/43/12/creys-10.jpg
                                            Imagerie gammagraphique reconstituée à partir des mesures faites par l’hélicotpère Hélinuc, le macaroni c’est le déplacement réel de l’hélicoptère suivi par GPS.
                                            En bleu c’est le Rhône.
                                            En vert le terrain naturel
                                            En jaune c’est du terrain retourné à la charrue par des agriculteurs, ça facilite l’exhalaison du radon donc augmentation de la radioactivité.
                                            En rosé les mêmes terrains labourés sauf qu’ils ont été engraissés par des phosphates.
                                            Dans les phosphates il y a de l’uranium.. et cet uranium décroit normalement, mais cela renforce la radioacvtivité des terrains.
                                            Ah, l’horrible agriculture. !! Ah les horribles phosphates.*
                                            Al la demande de l’ASN, l’association « Robin des Bois » a fait des études sérieuses sur le terrain de la contamination de sites de préparation des engrais, des phospho-gypses.
                                            leur rapport est d’une lecture fort intéressante, on peut trouver ces rapports sur les sites de l’ASN et de « Robin des Bois ».

                                            A propos JL, j’ai mis spécialement à votre attention, en partage, la directive « Radioprotection » de l’UE. Que pensez vous de cette lecture ? C’est tout de même la somme de milliers d’études de radioprotection prendant 60 ans qui est synthétisée dans ce document. A priori la Criirad n’a jamais pris le temps de lire cette Directive, sinon ils écritraient mons de bêtises et pourraient faire accepter des papiers dans des revues « à comité de lecture » ; vous devriez la leur passer..
                                            @+


                                          • Eloi Eloi 28 mars 2011 19:14

                                            @ Krolik

                                             >>« Maintenant la question va se poser de la « résilience » de nos centrales, ce que l’on peut traduire par : Nos centrales résisteraient-elles à un séisme de 9 sur Richet et à une vague de tsunami de 12 mètres ? // On peut aussi se poser la question de la rupture de quelques barrages, comme Génissiat sur le Rhône, quelle influence sur les centrales de la vallée du Rhône.  »

                                             De toute façon Fukushima sera dorénavant un cas d’école pour la conception des centrales futures et la mise à niveau des centrales actuelles. Si cela peut conduire à davantage encore de sûreté, on ne peut rien trouver de négatif à ces tests (tant qu’on ne s’amuse pas à débrancher des sécurités, comme à Tchernobyl !!)

                                             Le risque, si de nouvelles normes européennes draconiennes sont mises en vigueur, c’est que ce mouvement ne se fasse pas dans le cadre d’un mouvement d’ensemble mondial, avec au final des standards de sûreté toujours différenciés entre régions géographiques, et avec au final des coûts de centrale inégaux, conduisant au final au choix, à l’étranger, de centrales moins sûres.

                                            Il reste à espérer que les législateurs resteront sensible à la mesure, et ne conduisent pas à des situations où, globalement, plus de sûreté entraîne moins de sûreté. Mais bon, quand l’on voit certaines déclarations fracassantes de Verts allemands, ou l’hystérie d’un certain commissaire européen (l’Apocalypse), c’est difficile de se montrer optimiste.

                                             >> « Comme on oublie que le tsunami a fait dans les 20 000 victimes pour ne plus que comtempler son nombril français.. C’est indécent !! ».

                                            Le pire est qu’ils ne s’aperçoivent même pas de cette indécence. Cette indécence est typique des opinions dogmatiques. C’est comme déclencher des croisades et des guerres meurtrières au nom de « l’amour de dieu ».

                                            JL le demande : « qu’a-t-on fait pour en arriver là ? ». Si « là » signifiait bien la crise nucléaire au japon, la réponse est simple : RIEN. Il y a un 9 sur l’échelle de Richter, et on n’y peut RIEN.

                                            Le « nucléaire » apprendra de cet accident. Quant « au nucléaire japonais », il s’adaptera aux nouvelles conditions imposées par ce séisme, le plus puissant jamais enregistré au Japon.

                                            Mais pour la pensée dogmatique, il faut trouver un coupable, et « le nucléaire » est la victime expiatoire, l’agneau dont il faut faire couler le sang pour apaiser les dieux.

                                            Espérons que cette crise amènera plus de mieux.

                                            Un bien bon courage pour la suite et merci pour vos interventions !


                                          • JL JL 28 mars 2011 19:33

                                            Eloi, je suppose que vous faites allusion à ça :

                                            « seuls des monstres froids peuvent nous accuser de souhaiter une issue fatale à ce qui est déjà une tragédie pour des millions de Japonais : ce sont ces monstres froids qui ont pratiqué la désinformation et le lobbying qui fait que nous en sommes là. Seuls des monstres pouvaient agir ainsi. » (ça, signé papyjako)

                                            Si l’on ne parle plus du tsunami c’est parce que la catastrophe en cours est bien plus grave pour les Japonais que le tsunami.

                                            Je vous renvoie à Michel Santi (j’espère qu’il va lire !) : il a dit que la catastrophe naturelle sera peu de chose vis à vis de la catastrophe financière ! Mais ça , ça ne dérange pas les antinucs !


                                          • PapyJako PapyJako 28 mars 2011 19:48

                                            @JL qui, à sec d’argument, essaie de se refaire une santé avec la stupidité suivante :

                                            «  »En plein milieu des retombées japonaises« (sic) ça ne veut rien dire du tout ! »

                                            Au passage du « nuage radioactif » sur la France, l’IRSN (Institut de Radioactivité et de Sûreté Nucléaire) a publié le résultat des mesures de radioactivité du réseau de surveillance. Toute personne intéressée peut aller voir (http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Documents/IRSN_Bulletin3 _Bilan-surveillance-environnement-France_26032011.pdf)

                                             On constatera (paragraphe 1.1 avec un très beau graphique) que les taux d’exposition sont absolument normaux, par comparaison aux taux historiques, et que les analyses des prélévements d’air (paragraphe 1.2) ont trouvé, je cite :

                                            « des traces d’iode 131 (0,012 mBq/m3 en moyenne sur la période de prélèvement de 4 jours) ont été mesurées dans l’air prélevé entre le 21 et 24 mars par la station de l’IRSN installée au sommet du Puy de Dôme. Elles révèlent pour la première fois la présence en France d’éléments radioactifs rejetés lors de l’accident de la centrale de Fukushima. »

                                            Vos 8000 Bq sont plus de 600 millions de fois plus radioactifs que le m3 d’air prélevé en France au passage des retombées de Fukushima. La comparaison que j’avais faite était basée sur les chiffres indiqués par CRIIRAD pour les mesures de retombées US, d’ou un ordre de grandeur de 50 millions.

                                            Je n’ai par ailleurs pas parlé de l’environnement immédiat de la centrale accidentée, ce n’était pas le sujet de l’article, lequel pleurniche sur les retombées aux US en en Europe.

                                            Mais, puisque vous déviez le sujet dans cette direction, permettez-moi de vous rappeler que si le Japon, et les Japonais, souffrent aujourd’hui, c’est :

                                            1) D’avoir perdu entre 20 000 et 30 000 des leurs, dont pas un seul du fait de la radioactivité.

                                            2) D’avoir des sans abri, sans travail, sans infrastructures - tout est détruit - par millions.

                                            3) De manquer d’énergie électrique pour affronter le froid du fait des destructions subies dans les centrales, pas seulement nucléaires.

                                            Il est indécent, et pour tout dire ignoble de votre part, d’instrumenter cette souffrance pour tenter d’avancer vos pions. Je n’en attendais pas plus de votre part, mais pas moins non plus.




                                          • JL JL 28 mars 2011 19:58

                                            « Feindre de vous plaindre de l’éventualité d’une issue fatale - alors que vous l’appelez de vos voeux parce qu’elle viendrait à l’appui de votre thèse » (papyjako)

                                            « Mauvaise nouvelle ! il se pourrait que les réacteurs soient étanches. » (joletaxi)

                                            L’affaire est entendue !


                                          • Eloi Eloi 28 mars 2011 20:08

                                            >>« Si l’on ne parle plus du tsunami c’est parce que la catastrophe en cours est bien plus grave pour les Japonais que le tsunami. »

                                            Je suis relativement intéressé par votre définition de « grave »

                                            (je vous aide : une estimation à 27000 personnes décédées, des centaines de milliers de sans-abris, le froid, la faim, des centaines de milliards $ de dégâts, une économie qui en chiera pendant une décennie pour financer les réparations...)


                                          • camélia camélia 27 mars 2011 10:34

                                            Les chiffres doivent être publiés, le secret n’a pas sa place, par contre ils doivent évidemment s’accompagner d’explications...


                                            • joletaxi 27 mars 2011 15:00

                                              « Ce n’est pas au moment où le spermatozoïde entre dans l’ovule qu’il y a un risque ! C’est avant, pendant, après ! Longtemps après ! »


                                              oui, les homéopathes, dont on pense ce que l’on veut, ont une théorie la dessus:nous sommes tous encore affectés au plus profond de notre patrimoine génétique par les grandes épidémies dont on souffert nos ancêtres.
                                              Dans les types qu’ils ont ainsi cru déceler, on trouve notamment les héritiers des maladies vénériennes.
                                              Qui sait JL, vous n’avez peut-être qu’une responsabilité très atténuée quand vous écrivez

                                              « Le néolibéralisme est l’enfer comparativement aux purgatoires staliniens. »

                                              Il s’agit peut-être bien d’un dommage collatéral du libertinage d’un de vos ancêtres,du moins on peut l’espérer, car il fallait oser l’écrire.

                                              • JL JL 27 mars 2011 15:11

                                                joletaxi,

                                                « Le néolibéralisme c’est l’enfer comparativement au purgatoires staliniens », parce qu’il y avait l’espoir d’accéder au paradis libéral comparativement à l’enfer que nous promet le néolibéralisme : une planète saccagée, un totalitarisme sans issue, aucun espoir d’un monde meilleur puisqu’aucun retour en arrière n’est possible.

                                                Pour ce qui est de nos ancêtres respectifs : tout ce qui est excessif est insignifiant, et comme je n’ai que faire des excuses d’un avatar nucléocrate qui espère peut-être,en mettant tout le monde à son niveau de déchéance morale et physique, paraître normal, vous pouvez vous les mettre où je pense, en espérant même qu’elles soient radioactives.


                                              • joletaxi 27 mars 2011 15:21

                                                Enfin ,je retrouve l’attitude habituelle des « cocos » qui nous vendaient comme une évidence, la société heureuse et altière érigée sous la dictature du prolétariat.

                                                Généralement cela finissait par des insultes et le pugilat,le meilleur moyen pour imposer ses idées selon leur doctrine.
                                                Effectivement, les peuples qui ont fait l’heureuse expérience de ce régime ont en héritage une nature préservée,au contraire des sociétés libérales confrontées à un enfer permanent.
                                                Par un détour de l’histoire, nos amis chinois bénéficient de la conjonction des 2.l’enfer et le purgatoire.
                                                Je ne manquerai pas de vous rappeler à l’occasion ce grand moment de poésie

                                              • JL JL 27 mars 2011 15:31

                                                joletaxi,

                                                je voudrais sincèrement que vous puissiez un jour me démontrer que j’ai tort, et que le néolibéralisme ne nous apporte que du bonheur : une planète bucolique, un air pur, des océans regorgeant de nourriture abondante et nutritive, une eau cristalline et exempte de nitrates, antibiotiques, pas de conflits armés ni de guerre de tous contre tous, ... ♪♫♫


                                                J’arrête là, je ne voudrais pas déprimer les personnes sensibles.

                                                Je crains hélas de ne pas vivre assez vieux pour voir ça. Mais cela me serait égal si mes enfants et leurs enfants en profitaient un peu.


                                              • JL JL 27 mars 2011 15:14

                                                krolik et joletaxi,

                                                au lieu de dévier la conversation, et en l’absence remarquée de papyjako : que pensez vous de la confusion becquerels et sieverts ?


                                                • joletaxi 27 mars 2011 15:38

                                                  un intervenant sur le site de référence skyfall avait donné un lien vers un document qui explique très bien les correspondances, mais je ne parviens pas à le retrouver.

                                                  En gros, le sievert est une mesure approximative globale des effets sur les différents tissus suivant le type de rayonnement subi.
                                                  Chaque type de rayonnement des effets particuliers,sur chaque tissu en particulier.Le sievert est donc donc une mesure approximative des effets des rayonnements divers,sur divers tissus,suivant l’exposition.

                                                  Et décidément,on lit énormément de choses, et j’avais trouvé une plaquette très bien faite qui classait suivant divers critères ces niveaux de doses et leurs effets,que je ne trouve plus non plus.
                                                  A vrai dire,je reste très focalisé sur le réchauffement climatique.`
                                                  Et à ce sujet,vous connaissez le site de Meteor.
                                                  allez donc y jeter un oeil.
                                                  Ceraient-ce déjà les effets du nuage satanique nippon ?


                                                  j’ai ceci mais qui n’est pas très limpide
                                                   je reste attentif

                                                • Eloi Eloi 27 mars 2011 18:47

                                                  @ JL

                                                  et si vous demandiez au laboratoire « indépendant » de la CRIIRAD, ce qu’ils en pensent ?


                                                • Emmanuel38 27 mars 2011 21:09

                                                  1)Si une quantité de matière a une radioactivité de 1 Bq, c’est qu’elle est le lieu d’une désintégration par seconde ;

                                                  2 On appelle dose absorbée la quantité d’énergie déposée par des rayonnements ionisants dans un kilogramme de matière soumis au flux de ces rayonnements.

                                                  La dose absorbée s’exprime en Gray (Gy), et 1 Gray= 1 joule absorbé par kilogramme.

                                                  3) A dose absorbée égale,les effets biologiques d’une exposition aux rayonnements ionisants varient en fonction de plusieurs paramètres, tels que la nature des rayonnements (particules alpha, béta, rayonnements X ou gamma), leur énergie, le fractionnement de la dose, les organes touchés, etc.

                                                  On a donc défini l’ équivalent de dose, qui permet de comparer les effets biologiques, et donc sanitaires induits par l’exposition à divers types de rayonnement.

                                                  L’ « équivalent de dose » est alors pris égal à la dose absorbée, multipliée par un facteur numérique empirique.
                                                  Pour les rayonnements béta & gamma, ce facteur est pris égal à 1.
                                                  Pour les alpha, ce facteur est pris égal à 20.
                                                  Cela signifie qu’à dose égale absorbée, les alpha sont 20 fois plus nocifs et destructeurs que les béta et gamma.

                                                  Dans le système d’unités international, l’unité d’équivalent de dose est le Sievert (Sv), et correspond à une dose absorbée en Gray.

                                                   1 Sv correspond à une absorption d’1 Gray sous forme de béta ou gamma.
                                                  Pour des alpha, l’absorption d’un Gray équivaut à 1 « équivalent de dose » de 20 Sv.

                                                  (L’équivalent de dose peut aussi être exprimé en « rem ». Un rem vaut 1/100 de Sievert).




                                                • Ni naïf Ni Crédule dede 28 mars 2011 00:01

                                                  Afin de ne pas faire d’amalgame entre Becquerel et Sievert...allez ici http://rpcirkus.org/rp/cours-radioprotection pour prendre connaissance de quelques notions fondamentales de physique et de radioprotection...ça éclaircira un peu le débat. Pas besoin d’être ingénieur, c’est tout bien expliqué comme il faut !


                                                  Cdlt

                                                • PapyJako PapyJako 28 mars 2011 04:28


                                                  @JL qui dit

                                                  « ... au lieu de dévier la conversation, et en l’absence remarquée de papyjako : que pensez vous de la confusion becquerels et sieverts ?... »

                                                  Voir un peu plus haut ma réponse, et continuez à vous couvrir de ridicule, cela ne me gêne nullement.  smiley



                                                  • Julien Julien 27 mars 2011 20:34

                                                    A ceux qui disent que les doses restent faibles : ce que la CRIIRAD demande, ce sont les données brutes. C’est une question de principe.


                                                    C’est pourtant clair dans l’article, non ?

                                                    • krolik krolik 28 mars 2011 00:32

                                                      @Julien,
                                                      Si celui qui pose la question est sérieux, il sera répondu sérieusement à la question.
                                                      Si ce sont des zozos qui posent la question, ça ne mérite qu’un éclat de rire.
                                                      Dans mon jeune temps, 5 fautes faisaient un « zéro » et le « zéro » était note éliminatoire.
                                                      Il y a longtemps que la Criirad a dépassé le stade des 5 fautes, j’ai donné quelques exemple plus haut.
                                                      je sais que le ridicule ne tue pas.. Mais tout de même..
                                                      @+


                                                    • PapyJako PapyJako 28 mars 2011 04:32


                                                      @Krolik qui dit

                                                      « je sais que le ridicule ne tue pas.. Mais tout de même.. »

                                                      Objection smiley ... le ridicule est absolument mortel ... pour la crédibilité. :-> mais la crédibilité de la CRIIRAD ne peut plus être tuée ... car elle est morte depuis longtemps smiley


                                                    • Tuscany 27 mars 2011 22:30

                                                      Nous devons vraiment trembler de façon incontrôlable en face de cette nucléaire. Nous avons créé quelque chose de plus fort que nous.
                                                      By Tuscany


                                                      • Palinurus Palinurus 28 mars 2011 09:18

                                                        Métaphoriquement les fourmis géantes des films de SF des années 50 ne sont pas loin . Il y a juste une erreur d’échelle en fait elles sont toutes petites, et leur fourmilières sont les cancers qui nous boufferons vous ou moi un jour ou l’autre. Alors oui continuons de dire qu’il vaut mieux une centrale nucléaire dans le département d’à coté plutôt qu’une éolienne chez le voisins. Les X Mens ne sont plus très loin mais quelle tête auront ils.


                                                        • chria chria 28 mars 2011 10:48

                                                          Tiens, les libéraux anti-écolo de skyfal ont investi Agoravox en masse.
                                                          La vérité est en marche, on est sauvé, ouf.
                                                          On se sent mieux.


                                                          • PapyJako PapyJako 28 mars 2011 15:15

                                                            Tiens ... je ne savais pas que le site Agoravox était réservé à l’expression des arguments de chria.

                                                            Si c’était le cas, ce serait un vide sidéral, car d’argument ... point !


                                                          • chria chria 28 mars 2011 17:20

                                                            Bah on les connaît vos arguments : après moi le déluge, y’a rien à craindre, les écolos sont des fachos, etc.
                                                            J’appelle pas cela de l’argumentation, mais de la propagande.


                                                          • krolik krolik 28 mars 2011 17:26

                                                            @Chria,

                                                            Mais ce que j’ai rapporté sont des faits, de simples faits.
                                                            Des types qui importent des déchets nucléaires illégalement en France, vous trouvez cela normal ?
                                                            Des types qui se constituent un stockage illégal de déchets, vous trouvez que ce n’est rien ?
                                                            Des types qui ne portent aucun dosimètre en territoire dit contaminé, vous trouvez cela sérieux ?
                                                            Des types qui foutent la frousse avec une auguille dans le rouge alors que le « rouge » c’est simplement pour vérifier les batteries.. !!!
                                                            Vous trouvez que c’est de la bonne pratique de radioprotection ?

                                                            J’aimerais une contre-argumentation étayée.
                                                            C’est simple, non ?
                                                            @+


                                                          • PapyJako PapyJako 28 mars 2011 17:38

                                                            @ Krolik
                                                            Vous dites à chria

                                                            « J’aimerais une contre-argumentation étayée.
                                                            C’est simple, non ? »

                                                            Vous avez raison au niveau du principe. Normalement c’est simple.

                                                            Mais au delà du « principe », il y a les modalités d’application. Et là, cela devient un peu plus coton.

                                                            Pour exposer des arguments, il faut en avoir ... et chria n’a pas d’argument ... seulement des imprécations ... je fais le pari qu’il va une fois de plus nous en apporter la preuve !


                                                          • krolik krolik 28 mars 2011 17:48

                                                            @Papy Jacko,

                                                            Ce qui me trouble dans ces échanges c’est le côté dogmatique religieux.
                                                            Si cela était annoncé directement, pourquoi pas.
                                                            Il y a cette histoire qui traine depuis longtemps d’une vierge, mariée (c’est rare, mais pourquoi pas ?) qui a un enfant, pas de son mari (ça c’est moins rare..) et qui ensuite est toujours vierge sans césarienne. Ca au niveau de la biologie ça ne passe pas..
                                                            Mais c’est de la religion.
                                                            Et cet évènement pour le moins surpenant je le fête annuellement avec beaucoup d’autres personnes dans le monde. Ca ne me gêne pas.
                                                            Ce que je n’arrive pas à comprendre c’est que les antinucs aillent chercher des « zozos » tels la Criirad pour une pseudo argumentation scientifique qui ne tient absolument pas la route.
                                                            La religion a-t-elle besoin de science ?
                                                            Il leur serait plus simple et cela attirerait beaucoup moins de critique si c’était clairement annoncé :
                                                            - Je suis de la religion antinucléaire..
                                                            Point final il n’y a plus à discuter devant un dogme.
                                                            D’autant que cela aurait vraiment la position d’une religion, une secte ne veut sauver que ses membres qui paient.. Alors qu’une religion veut sauver tout le monde, même ceux qui ne demandent rien, ce qui est le cas dans l’antinucléarisme tel qu’on peut le constater.
                                                            J’aimerais qu’un antnucléaire m’explique pourquoi réfuter l’aspect religieux évident.
                                                            Et pourquoi subsider des zozos comme la Criirad ?
                                                            @+


                                                          • Le péripate Le péripate 28 mars 2011 19:38

                                                            Krolik. Puisque vous êtes par ici, il y a une question qui me trotte dans la tête, et que j’aimerai vous soumettre.

                                                            Connaissez-vous la tragédie des pâtures communes ? En bref, ceci explique que lorsque les droits de propriété sont mal définis les externalités négatives ne sont pas régulées(les pâtures sont négligées).

                                                            J’ai donc fait une petite recherche sur l’assurabilité du risque nucléaire, et je suis tombé sur ce très intéressant document.
                                                            Il semble que, par la loi, la responsabilité civile de l’industriel soit limitée. Ceci ayant été fait afin de rendre le risque nucléaire assurable.
                                                            Question : n’est-ce pas certainement une limitation de la responsabilité de l’industriel, et, partant, un encouragement à la négligence.

                                                            Je suis surpris que cet argument ne soit jamais repris par les fondamentalistes anti-nucléaires. C’est pourtant, amha, une question fondamentale.


                                                          • PapyJako PapyJako 28 mars 2011 20:08

                                                            @Krolik, pour l’ensemble de ses interventions sur cet article :

                                                            Un grand Merci pour la qualité de vos analyses et la profusion de détails, anecdotes comprises, qui m’ont beaucoup apporté. smiley

                                                            Pour des « JL » et autres « Francky la Hache », c’est de la confiture pour des cochons.


                                                          • PapyJako PapyJako 28 mars 2011 20:17

                                                            @ Le péripate.
                                                            Vous dites :

                                                            « J’ai donc fait une petite recherche sur l’assurabilité du risque nucléaire, et je suis tombé sur ce très intéressant document. »

                                                            Je viens d’y jeter un oeil. Pour le moment un seul, car le document fait 363 pages, et il va falloir du temps.

                                                            En tout cas, le sujet est effectivement « de première » et je vous remercie pour le signalement. A tout hasard, en connaissez-vous un résumé ?

                                                            Merci donc.


                                                          • Le péripate Le péripate 28 mars 2011 20:23

                                                            Je n’ai pas tout lu non plus. Mais il y a une conclusion.


                                                          • JL JL 28 mars 2011 20:26

                                                            je suis cité par payjako, j’ai donc un droit de réponse :

                                                            « Feindre de vous plaindre de l’éventualité d’une issue fatale (catastrophe de Fukushima) - alors que vous l’appelez de vos voeux parce qu’elle viendrait à l’appui de votre thèse » (signé papyjako)

                                                            « Mauvaise nouvelle ! il se pourrait que les réacteurs (de Fukushima) soient étanches. » (signé joletaxi)

                                                            L’affaire est entendue !


                                                          • krolik krolik 28 mars 2011 21:38

                                                            @Celui qui enseigne en marchant.
                                                            Oh ce n’est pas la peine d’aller voir ce qui se passe au canada sur les patures.
                                                            En France, et spécialement en Corse il n’y a pas de droit de succession depuis napoléon. Ce qui en fait donnait le droit sans frais den na plas cloturer les successions lors d’un décès.
                                                            les héritier restants « indivis » et se succédant dans le temps, tout le mponde étant parent, les villages entiers appartiennent à tout le monde. Et lorsque vous être propriétaire en moyenne de 3 à 5% d’un village , où voulez vous investir pour rénover. Les non droits de succession sont une des causes au fait que la Corse de l’intérieur périclite.
                                                            Je ne vois pas trop le rapprochement avec l’assurance du nucléaire.
                                                            J’ai longuement discuté avec des actuaires de ce problème.
                                                            En fait ce n’est pas l’ampleur d’un dégat possible en France qui fait renoncer à l’assurance, c’est le fait d« l’immatérialité des dégâts ». Vous avez un accident de voiture grave, trois morts, deux blessés handicapés à vie, vous avez des barêmes et les assurances sdavent gérer ce type de risque, il y a des experts, des xontre-experts, des experts de recours.
                                                            maintenant vous prenez le problème de la fuite d’uranium à Socatrie en juillet 2008.
                                                            76 kilog d’uranium dans la Gaffière puis dans le Rhône, avec un passage dans la nappe phréatique.
                                                            Compte tenu que :
                                                            - le Rhône passe annuellement 300 tonnes d’uranium, impossible de voir les 76 kg par les capteurs installés à Avignon.
                                                            - la nappe phréatique est montée à une teneur de 50µg/l d’uranium. L’OMS recommande une teneur pour l’eau de conduite de 15 µg/l, est-ce que cela voulait dire que l’eau de la nappe serait nocive ?
                                                            Rappel : les eaux thermales, spécialement gazeuses de sites volcaniques comme le massif central, on des taux d’uranium montant à plus de 100µg/l. mais ces eaux minérales sont des « eaux thermales » donc en principe soulmises à une législation médicale. Dans la pratique pour être parfaitement conforme vous devriez aller acheter vos bouteilles d’eau gazeuse au supermarché du coin avec une ordonnance médicale pour le bon suivi de votre risque aux métaux lourd !
                                                            J’avais demandé à l’époque de cette fuite, à la Criirad de me faire l’analyse de trois eaux gazeuses. j’aurais bien aimé publié un certificat émanant de chez eaux pour des marques très connues. mais ils connaissent bin le truc, ils ont refusé, sous prétexte qu’entre les eaux de conduite et les eaux thermales ce n’est pas la même législation. Enfin une confirmation de plus que la Criirad ce sont des « zozos ».
                                                            Pour en revenir au problème de l’assurance.
                                                            Comment pouvez vous chiffrer objectivement les dégats de cette affaire de fuite d’uranium à la Socatri. dans la pratique il ne s’est rien passé, des fluctuation infinitésimales sur des teneurs d’un côté et de l’autre la catastrophe, les maraichers ne vendent plus leur production, les viticulteurs ne vendent plus leur production, leur réputation est ruinée..
                                                            Une simple inflammation médiatique sur rien du tout, inflammation chauffée par quelques officine véreuses du genre de la Criirad, absolument irresponsables et insolvables.
                                                            Et des manips équivalentes peuvent reprendre pour un oui ou un non de façon inctrolée alors qu’il n’y a aucun motif et aucun préjudice réel.
                                                            Ca c’est la raison de base pour laquelle le nucléaire n’est pas aaurable par des compagnies privées.
                                                            @+


                                                          • chria chria 29 mars 2011 10:24

                                                            Oui papyjako, en voici la preuve, soyez heureux en martyr : en aucun cas je ne veux rentrer dans le débat, j’explique au lecteur lambda qui passerait pas là que la clique des climatosceptiques de Skyfal a débarqué en force sur ce sujet, et on n’a pas à chercher bien loin pourquoi.

                                                            Les gars de skyfal sont assez spécialistes de la désinformation au nom de l’idéologie.

                                                            Moi, je n’ai pas d’avis sur le sujet, je n’ai pas peur, je sais que chaque camps exagère, je lis et évite d’écrire des conneries. A la vue des arguments sur le forum je ne doute pas non plus que la Criirad ne doit être exempt de transformation.
                                                            Sinon papyjako, c’est bien de vouloir des arguments en disant : moi, j’en ai donné, je suis clean, intelligent... Mais quand on lit ce que vous écrivez, on rigole... Je préfère fermer ma gueule quand je connais pas un sujet, chose que vous ne connaissez pas. Vos arguments climatiques par exemple, tiennent souvent du délire de persécution, non rien de scientifique. Pour preuve vos échanges avec Skept ces temps ci...
                                                            Vous n’avez aucune légitimité, mais c’est vrai, vous avez le droit de débattre sur les forums, alors laissez moi le droit de faire pareil.

                                                            Et arrêtez de vous faire passer pour la victime, le comble pour celui qui se bat contre la victimisation !

                                                            @krolik : je n’ai pas parlé de vous ni de vos arguments, à moins que vous vous sentiez attaqué directement, ou que votre pseudo n’est pas le même qu’ailleurs.


                                                          • spartacus le vrai pas l'autres !!! spartacus 28 mars 2011 11:27

                                                            Petit conseil pratique préventif :

                                                            Mélanger une cuillère d’argile verte le soir dans un verre d’eau (éviter l’eau du robinet aprés les pluies des deniers jours), puis laisser retomber l’argile et boire le matin, manger des pommes avec les pépins et prendre des granules homéopathiques IODIUM 7 CH tous les jours.


                                                            • Yeelen 28 mars 2011 14:47

                                                              Face à l’immaturité globale des humains, et s’agissant d’un sujet aussi délicat que la fusion de l’atome, il serait bon de se pencher (enfin !) vers les messages en provenance de « l’extérieur », bénéficiant de l’expérience passée malheureuse de leurs auteurs, réitérés avec force depuis la dernière guerre mondiale, et tombés dans les oreilles tout à fait bouchées de responsables de notre société...


                                                              Voilà pourquoi :
                                                              « [...] Toute activité nucléaire devrait cesser rapidement sur cette Terre ; c’est le plus grand crime contre l’humanité qui puisse être commis. Il n’existe aucun moyen de se débarrasser en toute sécurité des déchets provenant des installations nucléaires implantées en différents endroits de la Terre, et qui utilisent le plutonium ou d’autres substances radioactives. Le développement de ces installations nucléaires est une erreur monumentale ! Il n’existe pas non plus de moyen sûr d’utiliser les matériaux radioactifs. [...]

                                                              Et, très très important :
                                                              Tout ce qui existe sur la planète partage une substance éthérique commune qui imprègne les atomes. C’est au travers de cette substance que coule la Force de Vie qui relie toute la création et toutes les créatures entre elles, qu’elles habitent sur la planète ou à l’intérieur. Alors, pouvez-vous vous imaginer ce qui se passe quand l’homme déclenche une scission violente de la structure atomique, quelque part à la surface de la Terre ou dans ses profondeurs ? 

                                                              La Force de Vie circule à travers l’éther aussi rapidement que vos pensées, qui traversent instantanément l’univers, et toute explosion atomique accélère immédiatement cette circulation, ce qui provoque l’accélération du temps, en tant que vibration, et vous fait ainsi faire un bon en avant brutal de nombreuses années dans le futur ! »



                                                              L’usage du nucléaire n’est pas une nécessité de civilisation, mais l’expression de la « bête », au travers de physiciens, militaires et politiques inconscients, irresponsables, immatures, et au cerveau malade. Des énergies alternatives existent, comme par exemple :

                                                              - la Z-Machine 2005), fusion propre avec ses 3,7 milliards de degrés (!), qui pourrait remplacer les centrales nucléaires, et passée (comme d’habitude) directement entre les mains des militaires...

                                                              - antimatière : le « pendant » de notre matière dans notre univers « jumeau » et qui, mise en contact avec la matière, produit une énergie prodigieuse, elle aussi très certainement entre les mains des militaires :



                                                              • krolik krolik 28 mars 2011 21:50

                                                                Au JT de TF1 ils annonçaient que l’on avait découvert du plutonium sur le site de la centrale.
                                                                trembles bonnes gens, ce diabolique plutonium.
                                                                Alors je vous mets ici les valeurs mesurées en 5 poins autour de la centrale
                                                                Il y a un petit défaut dans cette musre ils n’ont pas explicité la granulométrie et la composition du terrain.
                                                                car en fait ils retrouvent le plutonium des retombées des essais atmosphériques.
                                                                Pour vous donner une idée du problème. Pour revenir à un sujet que je connais un peu : la contamination de la zone de SPX pour laquelle je vous ai mis une gammacartographie.
                                                                Le plutonium a aussi été recherché dans le Rhône.. et il a été retrouvé en amont de la centrale et pas en aval ! Pourquoi ?
                                                                - en amont c’est su sable fin fin qui bloque les particules très fines, et en aval de la centrale c’est du gravier grossier complètement lessivé par l’eau du Rhône. Donc en amont on retrouvait le plutonium des retombées des essais atmosphériques dans des valeurs commes celles données.
                                                                Alors on dit que TEPCO n’est pas transparent retient de l’information...Les pauvres ils en sont à donner le couteau pour se faire étriper.

                                                                @+


                                                                • Eloi Eloi 28 mars 2011 23:23

                                                                  Krolik

                                                                  Dès que j’ai entendu cette histoire de Pu je suis allé voir sur le site de TEPCO

                                                                  comme il y a cette terrible opacité du nucléaire que l’on connaît ( smiley), j’ai pu accéder librement à ces relevés de mesure.

                                                                  Je veux être sûr de bien comprendre le tableau

                                                                  Il a été mesuré :
                                                                  Pu238 :
                                                                  Site field : 0,54 Bq/kg (masse sèche) comparé à une moyenne de 0,15 Bq/kg
                                                                  Solid waste storage : 0,15 Bq/kg comparé à une moyenne de 0,15 Bq/kg

                                                                  Pu239, Pu240 :
                                                                  site field : 2,7 Bq/kg comparé à une moyenne de 4,5 Bq/kg

                                                                  Si c’est le cas, je ne comprend pas vraiment comment on pourrait avoir un « déficit » de Pu239, Pu240 par rapport à la moyenne, ou alors cela signifie que l’incertitude sur la moyenne Pu239 est d’au moins 2 Bq/kg ?

                                                                  Si j’ai le temps je vais regarder la base MEXT, mais comme je ne connais pas, si vous aviez des billes ?

                                                                  Dommage qu’ils ne donnent pas l’incertitude sur la valeur Pu238 / (Pu238 + Pu240) = 0,026, que l’on puisse juger de la validité de leur « could possibly ».


                                                                • Pol-Adolf Staline Pol-Adolf Stalline 28 mars 2011 23:12

                                                                  @ dr krolik : c’est bien vous l’artiste qui relate sur la toile ses aventures épiques en tant qu’ingénieur lors de la mise au point des missiles nucléaires Pluton ?

                                                                  Jolies photos en tout cas ! Quelle belle, saine et franche camaraderie semblait régner au sein de l’équipe, à Canjuers devant ce lanceur (AMX, je crois) ! Ah, l’Armée !...  smiley

                                                                  Dites-moi, vous aviez déjà une petite tendence à l’embonpoint (soit-dit sans vouloir vous froisser !)

                                                                  Hé, les antinucs primaires, faut pas vous contenter de taper sur votre clavier, hein, faut faire du vrai sport : le sport il paraît que c’est bon pour tout, c’est forcément bon pour les radiations aussi. C’est pas vrai, dr krolik ? 

                                                                  Pfff... Pourquoi c’est pas les scientifiques qui gouvernent le monde... Y sont cons ces scientifiques, y devraient avoir pris le pouvoir depuis longtemps : avec la Science, c’est bien connu, y a pus de problèmes, y a pus que des solutions.

                                                                  Et comme disaient les Shadocks ; « quand il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème. »

                                                                  Sur ce je vais aller faire mes pompes ! 

                                                                  LA RADIOACTVITÉ, J’VAIS LUI PÉTER SA GUEULE !!!


                                                                  • douds 30 mars 2011 17:13

                                                                    Aaah, krolik, moi qui pensait que vous passiez des jours de retraite heureux à côté des châteaux de la Loire. Je vois que depuis votre passage A notre planète info, vos méthodes d’interventions n’ont pas changées. Toujours le même discours de justification sérieuse du nucléaire civil. 

                                                                    Nous avons passés des heures à discuter de Tchernobyl, à l’occasion, vous nous aviez même révélé que cette catastrophe était ce qui se faisait de mieux.

                                                                    Hélas, les six réacteurs de plus en rade à Fukushima ne vous empêchent toujours pas d’intervenir sur le Net avec vos méthodes « bonhomme » de scientifique avisé, comme un cerbère de la pensée orthodoxe, alors que depuis le départ cette histoire de nucléaire civil est complètement irrationnelle et menée par et pour une raison d’Etat (et plus que personne vous en savez quelque chose).
                                                                    (avec ses risques potentiellement explosifs pour les populations locales)
                                                                    Franchement, faut avoir l’amour propre chevillé au corps pour persévérer dans une voie sans issue comme vous le faites ! smiley


                                                                    • krolik krolik 4 avril 2011 01:28

                                                                      @Douds,
                                                                      En l’occurence sur le thème du jour c’est surtout le mise en cause de la crédfibilité de la Criirad qui continue à déverser des âneries et surtout à être relayée par les médias.
                                                                      Alors qu’en fait si l’on veut être antinucléaire, l’affaire est simple, il n’y a pas de justification à donner, c’est comme d’adhérer à une religion.. il n’y a plus à discuter sur un dogme.

                                                                      Ce que je n’arrive pas à comprendre c’est pourquoi les antinucléaires ont besoin de références scientifiques et vont les chercher chez des zozos tels la Criirad ???

                                                                      @+


                                                                    • JL JL 4 avril 2011 07:56

                                                                      krolik,

                                                                      vous êtes décidément très en forme ce matin : permettez moi de vous attribuer d’autorité le prix du commentaire le plus hypocrite du jour.

                                                                      En effet, concernant tous ces débats qui opposent la technocratie et la démocratie, les lobbyistes de tous poils mettent régulièrement en avant l’ignorance supposée de leurs opposants ! Et vous arrivez en disant benoitement que non, il n’est pas nécéssaire d’avoir la connaissance pour être pertinent sur le sujet du nucléaire !

                                                                      Des gens comme vous on devrait leur couper la langue !

                                                                       smiley


                                                                    • krolik krolik 4 avril 2011 09:31

                                                                      @JL
                                                                      On devrait me couper la langue !!!!!

                                                                      Ce serait un acte démocratique !!
                                                                      Vous savez il y a cette histoire qui traine depuis bien longtemps de femme vierge, même mariée (c’’est rare), mais qui a un enfant (pas de son mari, c’est moins rare), mais qui reste vierge sans césarienne !! Ca cela n’existe pas en terme de biologie. Mais cet évènement est fêté chaque année dans le monde par des millions et des millions de personnes.
                                                                      Il y a des scientifiques, et spécialement des biologistes qui le fêtent. Moi, aussi je le fête ; ça ne me pose pas de problème.
                                                                      Mais je ne vais pas chercher d’explication, scientifique, physique.. c’est de la religion, il n’y a pas à discuter.

                                                                      Une secte veut sauver ses adeptes qui paient, une religion veut sauver tout le monde, même ceux qui ne demandent rien ! Et l’antinucléarisme rentre bien dans cette catégorie de pensée religieuse, alors il vous faut aller jusqu’au bout du raisonnement, autrement c’est boiteux et non-crédible.

                                                                      L’antinucléarisme n’a pas besoin d’aller chercher de pseudo-scientifiques qui sont à la radioprotection ce que « Les Experts » sont à la police scientifique !
                                                                      @+


                                                                    • JL JL 4 avril 2011 10:07

                                                                      Pauvre krolik,

                                                                      ce n’est pas l’antinucléarisme qui est un dogme : c’est le nucléarisme !

                                                                      Vous êtes comme les adorateurs de la « main invisible » qui ne voient que la paume et jamais le revers, vous, les nucléaristes vous nous feraiez manger du plutonium à tous les repas, puisque, comme les contemporains de Marie Curie, vous ne voulez voir que les vertus de ce miracle de la nature".
                                                                       
                                                                      Pire, parce que ennivrés d’orgueil vous croyez avoir domestiqué cette force de la nature et l’avoir mise au service de l’humanité ! C’est l’orgueil qui fait le sophiste, la bonne doi fait le savant. Les nucléarisytes ne sont pas des savants, ce sont des sophistes qui appartiennent à une secte.


                                                                    • JL JL 4 avril 2011 11:32

                                                                      Pauvre krolik,

                                                                      ce n’est pas l’antinucléarisme qui est un dogme : c’est le nucléarisme !

                                                                      Les nucléaristes sont comme les adorateurs de la « main invisible » qui ne voient que la paume et jamais le revers. Ils nous feraient manger du plutonium à tous les repas, puisque, comme les contemporains de Marie Curie, ils ne veulent voir que les vertus de ce miracle de la nature".
                                                                       
                                                                      Ennivrés d’orgueil parce qu’ils croient avoir domestiqué cette force de la nature et l’avoir mise au service de l’humanité, ils se prennent pour Prométhée ! C’est l’orgueil qui fait le sophiste, la bonne foi fait le savant. Les nucléaristes ne sont pas des savants, ce sont des sophistes qui appartiennent à la secte de Prométhée.


                                                                    • krolik krolik 4 avril 2011 12:14

                                                                      @JL.
                                                                      Mais l’énergie nucléaire n’est pas la panacée, cela n’a jamais été dit.
                                                                      C’est une énergie comme une autre, avec ses caractéristiques, ses avantages et ses dangers.

                                                                      Mais vous avez l’hydraulique qui est aussi très dangereux et qui depuis 1945 a fait plus de morts que l’industrie nucléaire.
                                                                      Lors du séisme au Japon il y a un grand barrage qui a cédé, ils ont eu un coup de chance, il n’y a eu que 8 morts. Mais cela aurait pu être beaucoup plus. Et 8 morts c’est plus que les morts de la centrale nucléaire..
                                                                      Aucun média n’en a parlé..
                                                                      Je vous mets ici un document originel « quick report » par le président de l’association japonaises des grands barrages.
                                                                      C’était un « barrage-masse » comme le barrage de Serre-Ponçon en France, je n’ai pas vu que ce léger problème ait été rapporté par les médias, je n’ai pas vu de rassemblement pour protester contre les barrages et demander qu’ils soient vidés..
                                                                      Mais je préfère habiter à côté d’une centrale nucléaire que d’habiter en aval d’un barrage et ce ne sont pas les habitants de Fréjus qui me blameront.

                                                                      Il y a comme cela des risques et des appréhensions des risques, ce qui n’est pas du tout la même chose.
                                                                      Vous pouvez avoit un instant de frousse en montant en avion, alors que vous n’aurez pas cette appréhension en montant en voiture, et pourtant le transport par avion est beaucoup plus sûr que l’automobile.

                                                                      Et bien c’est la même chose entre le nucléaire et l’hydraulique, mais on peut faire des comparaisons avec le pétrole et le charbon...

                                                                      @+


                                                                    • JL JL 4 avril 2011 12:54

                                                                      krolik,

                                                                      ça me fatigue cette insistance à nier.

                                                                      Néanmoins. Vous dites : « Mais je préfère habiter à côté d’une centrale nucléaire que d’habiter en aval d’un barrage et ce ne sont pas les habitants de Fréjus qui me blameront. »

                                                                      Vous comparez l’incomparable. Si les riverains aval d’un barrage ont une épée de Damoclès au dessus de la tête, en revanche, c’est toute une population à des centaines, voire des milliers de km d’une centrale qui sont en danger. Et les dangers ne sont pas cpmparables : A part les morts sur le coup ou dans un court délai, ce sont des générations et des générations qui risquent de subir les dégats d’une contamination nucléaire.

                                                                      Mais vous êtes un sophiste professionnel, et un désinformateur es énergie atomique, je n’ai sur ce sujet, plus rien à démontrer.


                                                                    • krolik krolik 4 avril 2011 14:42

                                                                      @JL
                                                                      Mais je ne nie rien du tout, je compare, je fais des additions bêtement et je donne des faits physiques et historiques.
                                                                      Vous préférez les morts « instantanés » aux morts « potentiels » d’ailleurs introuvables.
                                                                      Les « potentiels » que l’on peut au besoin soigner et guérir. La semaine passée sur France-Culture il y a eu une émission intéressante où l’on parlait de ces sujet et où le Pr Aurengo parlait et disait qu’il avait eu à soigner 34 enfants « tchernobyl » atteints d’un cancer de la thyroïde, tous vivants actuellement, 25 ans après..Et il donnait ce détail « croquignolet » que tous ces enfants habitants de Prypiat étaient montés sur les toits en terrasse pour voir la fumée qui s’échappait du réacteur à 2km !!

                                                                      Vous parlez de mors « potentiels » à des milliers de km, mais vous oubliez de signaler les études épidémiologiques réalisées sur les Lapons aux premières loges des retombées des essais atmosphériques en Nouvelle Zemble !!
                                                                      Et les retombées des essais atmosphériques c’est 100 fois Tchernobyl !!! Et tout l’hémisphère Nord de contaminé. Bagatelle me direz vous !
                                                                      Vous oubliez aussi de parler des retombées du nuage en provenance du volcan islandais qui était équivalent en radiotoxicité à celui de Tchernobyl.. Voir le site de l’IRSN et l’article d’Hervé Nifenecker sur le blog de l’Expansion..

                                                                      Vous avez des choix très sélectifs et uniquement axés contre l’électronucléaire, même pas contre le militaire, même pas contre le nucléaire médical.

                                                                      Les territoires inivables pour des milliers d’années, j’aimerais que l’on m’en cite, suite aux fusion des réacteurs de Chicago, de St laurent des eaux, de l’accident de Windscale, des relâchements dans la rivière Columbia sur le site d’Hanford (mais ça c’est du militaire et ça ne vous émeut pas).

                                                                      Je ne fais que parler de physique et de faits historiques. La physique ça ne tombe pas en panne, le principe d’Archimède ne tombe pas en panne, ce qui n’empêche pas que des bateaux peuvent couler.. mais même si des bateaux coulent ça n’arrête pas le trafic maritime et la navigation de plaisance.

                                                                      Des grands barrages sautent, des morts en nombre et ça ne vous interpelle pas !!
                                                                      Les morts ne se valent pas selon vous.
                                                                      Vous me laissez pantois.

                                                                      Vous trouvez que je rabâche et qu’il faudrait me couper la langue, mais des zozos comme la Criirad répètent les mêmes sornettes à longueur de temps et vous trouvez cela normal.
                                                                      je ne vois pas pourquoi, un retraité ayant quelques connaissances dans le domaine ne pourrait pas répéter inlassablement la physique et l’histoire. Ca rentre bien dans la démocratie.
                                                                      la plupart de mes amis qui connaissent quelque chose dans le nucléaire ne veulent pas se fatiguer à parler à des gens qui ne connaissent rien et surtout qui sont des menteurs.
                                                                      Alors bien sûr cela laisse un « billard » aux antinucléaires pour faire du prosélytisme vers la religion antinucléaire.

                                                                      Et en réponse vous n’avez qu’un long brame sans aucune argumentation, alors c’est du dogme. Vous êtes un religieux.
                                                                      Samedi matin j’ai eu la visite de Témoins de Jéhovah, c’est toujours intéressant d’en prendre une grande louchée. Mais eux ils veulent ne sauver que les membres de leur Eglise.
                                                                      @+


                                                                    • JL JL 4 avril 2011 14:52

                                                                      krolik, puisque vous me répétez vos propos, permettez que je vous répète les miens :

                                                                      ce n’est pas l’antinucléarisme qui est un dogme : c’est le nucléarisme !

                                                                      Vous êtes comme les adorateurs de la « main invisible » qui ne voient que la paume et jamais le revers, vous, les nucléaristes vous nous feriez manger du plutonium à tous les repas, puisque, comme les contemporains de Marie Curie, vous ne voulez voir que les vertus de ce miracle de la nature".
                                                                       
                                                                      Vous êtes pire même, parce que vous êtes ennivrés d’orgueil, vous croyez avoir domestiqué cette force de la nature et l’avoir mise au service de l’humanité !

                                                                      C’est l’orgueil qui fait le sophiste, la bonne foi fait le savant. Les nucléaristes ne sont pas des savants, ce sont des sophistes qui appartiennent à une secte : la secte de Prométhée.

                                                                      Vous parlez des témoins de Jéovah ? Vous ne valez guère mieux !


                                                                    • krolik krolik 4 avril 2011 15:44

                                                                      @JL
                                                                      Mais les constructeurs de navires n’ont jamais dis que les bateaux ne couleraient pas, si une fois lors du lancement du Titanic, ils se sont bien gardés de répéter l’affirmation ensuite. Le htéorème d’Archimède ne tombe pas en panne ce qui n’empêche pas les bateaux de couler..

                                                                      Jamais un « nucléariste » comme vous l’appelez n’a dit qu’il n’y aurait d’accident dans le futur. Il y a même une échelle des accidents qui a été crée. INES.
                                                                      D’autant que des listes d’accidents il y en a un grand nombre, je vous conseille de jeter un oeil sur le site du gars Johnston qui met à jour la liste régulièrement, accidents sur les centrales, dans les centres d’essais, dans les installations militaires, médicales, les attentats... etc.. année par année.. Ca vaut le détour !

                                                                      Il est clair que comme le gaz, le pétrole, le charbon, le nucléaire comporte des risques, seule l’énergie que l’on ne consomme pas ne pollue pas.
                                                                      Oh j’ai vu récemment un bilan comparatif sur le nombre de morts par térawattheure qui incluait les morts du photovoltaïque, en général des types morts suite à chute du toit, ou par électrocution..Pour les éoliennes il y a même des morts de manutention.
                                                                      Mais il y a un truc imperturbable c’est que le nucléaire fait moins de morts que les autres énergies.. Je vous mets un lien ici avec l’histogramme faisant la synthèse de cette étude suédoise.
                                                                      Et vous ne m’empêcherez pas de penser qu’un mort ici vaut bien un autre mort là, tout le monde est égal devant la mort.

                                                                      @+


                                                                    • JL JL 4 avril 2011 15:55

                                                                      krolik,

                                                                      vous devenez pathétique , comme une moule sur son richer de certitudes, vous répétez sans cesse les mêmes choses, qui ont été contredites cent fois.

                                                                      Les gens qui montent à bord d’un bateau le font sciemment. Ceux qui vivent à proximité d’une bombe sale à retardement ne l’ont pas désiré.


                                                                    • krolik krolik 4 avril 2011 16:24

                                                                      @JL
                                                                      Mais ceux qui consomment de l’énergie doivent se rendre compte qu’il y a un risque que ce soit pour eux ou pour les autres.
                                                                      - risque du mineur de charbon. Risque du manutentionnaire de charbon.
                                                                      - risque gazier, sur les pipes qui et les stations de recompression.
                                                                      - risque sur les barrages qui lâchent.
                                                                      - risque que le nucléaire du réacteur qui fond..

                                                                      S’ils n’ont pas compris cela, on peut difficilement faire quelque chose pour eux..
                                                                      Mais on peut dire aussi que ce qu’il y a de plus dangereux c’est le manque d’énergie.
                                                                      Alors il y a des compromis, des optimisations à faire.
                                                                      Et le nucléaire, si l’on fait les additions, les comparaisons, TMI, Fukushima, Tchernobyl compris restera une bonne optimisation du problème.
                                                                      Vous avez vu l’histogramme... !! C’est tout de même très significatif.
                                                                      @+


                                                                    • jacques lemiere 2 avril 2011 22:39

                                                                      Il y a longtemps je pensais que l’existence de la criirad etait une bonne chose sur le principe...mais là....c’est juste balancer des chiffres pour faire peur aux gens....ça frise la théorie du complot....

                                                                      A quand des mesures pour tous les autre produits possiblement cancerogenes.... ?
                                                                      bonjour l’angoisse...et les maladies liées à la peur de tomber malade...

                                                                      Vous devez être sacrément angoissé d’aller passer des vacances en Bretagne, prendre un jet, passer un scaner...
                                                                      Mon dieu même les uv donnent des cancers ..



                                                                      • vendetta 3 avril 2011 23:20

                                                                        Il est dit : 1 - D’avoir perdu entre 20 000 et 30 000 des leurs, dont pas un seul du fait de la radioactivité.

                                                                        Heu, faudra voir le nombre de gens mort du a la radioactivité d’ici 25 ans, le nombre de leucémie, de cancers de la thyroide et d’autres cancers, de tumeur fétale et infantile, d’infécondité, bien que ça, cela en arrangerait pas mal, et j’en oublie certainement, et y’en a d’autres que je ne connais meme pas.

                                                                        Combien de degats faudra t-il encore pour prouver au monde que nous ne voulons plus de nucléaire, c’est clair !!!

                                                                        Nous pouvons constater sur les réactions diverses ci dessus un nombre incroyable d’anti anti nucléaire. C’est meme pas des pro nucleaires. Sont juste la pour emmerder, c’est d’ailleurs a cause d’eux que nous en sommes la. Merci bandes de...

                                                                        Franchement, si les anti nucléaires se tronpent, c’est pas grave, cela n’engagera aucun mort

                                                                        par contre, si c’est les pro nucléaire qui se tronpent, quel est le résultat , hein, hein, alors, combien de mort aurez vous meme pas sur le dos ,car vous serez surement mort aussi, espece de lache.


                                                                        • krolik krolik 4 avril 2011 01:10

                                                                          @Vendetta

                                                                          C’est en 2007 qu’il y a eu un congrès de toubibs à Paris sur le thème « Energie et Santé », et la conclusion de ces interventions était que :
                                                                          - Ce qui est le plus dangereux pour l’homme est le manque d’énergie, tous défaut comparés..

                                                                          Donc lorsque vous écrivez :« Franchement, si les anti nucléaires se tronpent, c’est pas grave, cela n’engagera aucun mort » c’est absolument faux. !!

                                                                          @+


                                                                          • vendetta 4 avril 2011 11:54

                                                                            La TEPCO va rejeter 11 000 tonnes d’eau radioactive dans la mer

                                                                            Alors les pro nucléaires , vachement pro le nucléaire

                                                                            Ha si je pouvais vous en faire boire une tasse...

                                                                            La CRIRRAD vend des compteurs geiger, et alors, toutes les associations ont le droit de vendre des choses, et beaucoup le font, tee-shirt , badges, livres , cd, etc... C’est légal....

                                                                            Ca en gene certain, ils iraient presque dirent que la crirrad a provoqué le tsunami, pour qu’une centrale explose, ainsi il pourrait vendre tous leur compteurs geiger, n’est ce pas ?

                                                                            Que tous ceux qui pensent que ca ne craint meme pas au japon aillent habiter la bas, y’a un tas de japonais qui ont voulu quitter leur pays et qui n’ont pas pu.


                                                                            • vendetta 4 avril 2011 12:07

                                                                              Quand aux congres des toubibs, faut pas me parler de toubibs vois tu, les toubibs mentent vois tu, tu me crois pas, moi, j’ai été dire a mon toubibs qu’elle m’avait menti gravement et que je ne leur accordait plus aucune confiance, elle a voulu vacciné ma fille de 3 ans avec un vaccin interdit au moins de 6 ans sous prétexte qu’elle fesait confiance au dit vaccins revaxis, sans m’avertir que le labo meme ne destinait pas ce vaccins aux enfants de moins de 6 ans. Cette pratique est depuis 2008 partout en france.

                                                                              Personne ne prend le soin de regarder les notices d’utilisation par confiance aux toubibs,

                                                                              Alors tes toubibs, garde les pour toi, et la prochaine fois, cite un exemple valable.

                                                                              Encore une chose, remplis ton congel d’épinard japonais, au cas ou t’aurais une crise de manque...


                                                                              • vendetta 6 avril 2011 09:22

                                                                                Krolik dit : Mais il y a un truc imperturbable c’est que le nucléaire fait moins de morts que les autres énergies

                                                                                Tres pertubable puisque faux

                                                                                As tu compté les morts et malades de tchernobyl, ha non , ceux la ne compte pas peut etre ....
                                                                                (je me demande ce qu’il en pensent quand meme)

                                                                                Je crois que s’ils avaient krolik sous la main, il passerait un sale quart d’heure.

                                                                                Quand au desastre de fukushima, malheureusement, maladies et autres sont en cours, et si la radioactivité n’aurait pas fait de mort comme certain le disent faudrait lire ceci :

                                                                                Ce dimanche, on apprend que deux employés de la Tepco ont été retrouvés morts dans le bâtiment de la turbine du réacteur numéro 4 de la centrale de Fukushima. Leurs corps ont été découverts mercredi dans un environnement très radioactif et ont dû faire l’objet de longues opérations de décontamination.

                                                                                La radioactivité n’est pas dangeureuse, a oui c’est vrai, allez donc trempez vos mains dans les piscines de fukushima pour vérifier. Et temps que vous y etes, mettez y la tete, ca vous rafraichira, et qui sait, vous ouvrira l’esprit.

                                                                                Petite info , oui la bretagne est pollué , et énormement d’autres région aussi, voir nature alerte pour cela, oui les scanners sont dangeureux, les uv, faut etres stupide pour en faire, manger l’idll ou leader est un énorme risque pour la santé, et boire l’eau du robinet sans la nettoyer, c’est boire de l’aluminum ; lequel se fixe et ne s’élimine pas comme ca.

                                                                                Mais sachez que tous cela, on en aurait rien a foutre, si cela n’avait pas d’impact sur notre vie et celle de nos enfants et celles des enfants a venir. Seulement c’est pas le cas. N’oubliez pas ce que vont dire ceux qui hériterons d’une terre pollué, mais vous vous en foutez nest ce pas ?






Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès