• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Reconnaître le Nagorny-Karabagh, une nécessité morale, politique et (...)

Reconnaître le Nagorny-Karabagh, une nécessité morale, politique et stratégique

 

Est-il admissible qu'un pays de 150.000 âmes vive quotidiennement sous les bombes, sans que la communauté internationale n'intervienne, sous prétexte qu'il n'est reconnu par aucun autre pays, ni membre de l'ONU ?

Est-il admissible que les djihadistes, les mêmes coupeurs de tête qui sévissent en France, puissent agir contre cet état, non seulement impunément, mais en ayant été transportés, par les avions d'un pays membre de l'OTAN, sans que personne ne s'en émeuve ici ?

Est-il admissible, au moment où notre gouvernement prétend lutter partout contre la discrimination, que 150.000 personnes voient leur passeport non reconnu par la France ?

Au nom de quelle règle, de quelle loi, ces Arméniens, de l'Artsakh (Nagorny-Karabakh, nous écrirons Karabakh pour plus de simplicité), n'auraient-ils pas autant le droit, que les habitants du Paraguay, du Monténégro ou de Nouvelle-Guinée, de voir leurs droits, leur citoyenneté, reconnus alors qu'ils vivent dans leur pays depuis toujours et l'administrent seuls depuis 30 ans.

Depuis la chute de l'URSS, le Karabakh, territoire en grande majorité arménien, donné à l'Azerbaïdjan par Staline en 1923, est constitué en état indépendant ; il est actuellement sous le feu d'une attaque combinée de l'Azerbaïdjan et de la Turquie.

 

Visa délivré à l'auteur par les autorités du Nagorny_Karabakh (Artsakh) {JPEG}

Je veux dire dans le présent article, non seulement pourquoi la reconnaissance de l'indépendance du Karabakh par la France est une nécessité morale et politique, mais aussi pourquoi cette reconnaissance, loin de fermer les portes d'une véritable négociation de paix, les ouvrira. Je veux balayer les objections posées, dire pourquoi elle sera un frein à la guerre, et en quoi elle peut être un modèle pour redémarrer le règlement d'autres conflits, je pense notamment à Chypre-Nord.

Notre pays a voté la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de l'ONU du 10 décembre 1948. Elle prévoit, dans son article 15 que “Tout individu a droit à une nationalité.” Il est donc indispensable, si l'on veut être cohérents avec la morale que cette déclaration proclame, que le passeport de ces 150.000 femmes et hommes, celui de la République d'Artsakh, soit désormais reconnu par la France.

 

La reconnaissance une nécessité politique.

Une telle démarche de reconnaissance ne sera pas la fin des négociations de paix, mais le début de celles-ci. De fait, actuellement sous l'égide du groupe de Minsk, présidé par les États-Unis, la Russie et la France, elles n'ont pas avancé d'un iota. Le constat d'échec doit donc être dressé.

Au delà du Karabakh, l'histoire contemporaine démontre que, dans les situations figées où un état reste non reconnu, ou reconnu de son seul protecteur, la paix n'avance pas. La situation reste gelée autour d'un cessez-le-feu, mais les vraies questions comme le retour des réfugiés sont éludées. C'est aussi le cas pour Chypre-Nord,

Reconnaître le Karabakh, c'est prendre acte d'un état de fait : les Arméniens sont présents sur ce territoire et le gèrent, ça n'est pas fermer un processus de paix. Les questions sensibles comme celles des frontières et des réfugiés pourront être abordées suite à cette reconnaissance,

Elle permettrait aussi à la France d'avoir un interlocuteur sur le terrain et donc de pouvoir parler et agir sans passer par un intermédiaire.

En étant la première à reconnaître l'indépendance du Karabakh, la France repositionnerait sa diplomatie en tête dans la région. Aujourd'hui, nous sommes très présents au niveau humanitaire en Arménie, grace notamment aux médecins envoyés sur place par notre gouvernement. J'ai pu mesurer cette popularité à travers des messages envoyés par des amis sur place.

 

Que risque la France en reconnaissant le Karabakh ?

Vous m'objecterez, et l'objection est admissible, qu'une telle reconnaissance détériorera, voire interrompra nos relations diplomatiques avec l'Azerbaïdjan. C'est exact. Mais suspendre des relations diplomatiques, qui seront probablement reprises ulltérieurement, n'est pas couper les liens commerciaux. Prenons l'exemple de Taïwan qui n'est pas reconnu par la France : en 2019, les exportations de cette île vers notre pays s'élevaient à... 1521 milliards de dollars ! L'argument consistant à dire qu'une rupture diplomatique entre la France et l'Azerbaïdjan serait désastreuse pour le commerce est simplement... risible. Le commerce perdure au-delà des initiatives diplomatiques.

Reste le cas du Pakistan, cette grande démocratie laïque et progressiste, fort soutien de l'Azerbaïdjan, au point de ne pas reconnaître l'Arménie, je pense que si ce pays nous “sanctionnait”, la France s'en remettrait !

 

La reconnaissance comme un frein à la guerre.

A partir du moment où l'indépendance du Karabakh sera reconnue par la France, elle pourra l'être d'autres pays qui aujourd'hui n'osent pas. Ils réaliseront, que, comme nous l'avons indiqué ci-dessus, cette reconnaissance leur permettra d'être dans le jeu diplomatique, en tête, sans conséquence néfaste pour leur commerce.

La guerre menée par l'Azerbaïdjan et la Turquie perdra une de ses raisons d'être puisque les deux pays se battront pour prendre un territoire qui ne leur sera pas reconnu de toute façon.

Leur attaque deviendra une agression contre un état souverain en vue d'une annexion, à l'instar de celle de Saddam Hussein contre le Koweït. Elle ne sera alors plus politiquement défendable.

 

La reconnaissance prélude à la paix

Après la reconnaissance, pourront s'ouvrir directement avec les populations concernées, des négociations effectives notamment sur les frontières, le Karabakh est enclavé, c'est évidemment un facteur de fragilité donc de guerre qu'il faudra lever. La question des réfugiés se posera. Pourquoi ne pas faire revenir les réfugiés azéris dans des territoires où les populations seraient sans armes, mais sous la protection d'une force internationale ? Lavrov a pris des initiatives qui pourraient aller dans ce sens, en proposant un déploiement russe. Je ne prétends pas détenir la solution, cela est juste une base pour démarrer des négociations de paix véritables qui n'ont jamais eu lieu.

 

Respecter les acteurs en changeant de vocabulaire

Enfin, c'est un détail, mais qui a son importance, une telle reconnaissance permettra un respect des deux camps. Je suis très agacé par l'utilisation par nos media, à propos du Karabakh, des termes “enclave séparatiste”, ou “séparatistes”. Qu'étaient les États-Unis juste après leur déclaration d'indépendance de 1776, sinon une “enclave séparatiste” parmi les colonies britanniques ! C'est leur reconnaissance par le monde qui a permis de lever ce vilain terme. Je passe sur le terme “autoproclamé”. Tous les états du monde sont autoproclamés !

 

Pour avancer

La France se re-grandira en étant la première à reconnaître l'indépendance du Karabakh. Bien sûr cette reconnaissance ne signifiera, ni l'arrêt immédiat des combats, ni une garantie de paix, mais ce sera la première pierre posée pour une véritable paix, sur un schéma nouveau reproductible en d'autres endroits.

Alors, pour une fois, osons, mettons la France en avant : que le Pays des Droits de l'Homme reconnaisse l'Artsakh.

 

JPEG

JPEG - 67.2 ko
Soldat arménien
La photographie de ce soldat, aujourd’hui décédé, a fait le tour des réseaux sociaux. Il est un héros en Arménie.

Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • vraidrapo 19 octobre 2020 09:56

    Là où règne l’Or noir, il n’y a plus ni droit, ni raison, ni humanité !

    Nos media font le silence sur tous les barrages d’autoroute européennes réalisés par la diaspora arménienne.

    The Armenians blocked the roads in Europe

    Early in the morning, the Armenians of Europe initiated a protest of unprecedented scale. Our compatriots are keeping the interstate highways of the following directions closed : from France to Spain, from France to Belgium, from Belgium to the Netherlands, from France to Switzerland, from the Netherlands to Germany, amd from Luxembourg to Belgium and France, from France to Italy, from Germany to Denmark․
      The Armenians demand the international recognition of Artsakh and the condemnation and cessation of the Turkish-Azerbaijani-terrorist aggression.

    https://mamul.am/en/news/191949

    Hier une manif de soutien regroupant associations franco-arméniennes/kurdes/grecques à Paris avec 17,000 participant a été carrément occultée par les media focalisés, « à la bonne heure », sur le meurtre de Conflans.

    ¨Pour la reconnaissance de ’Artsakh, contre les dictatures et le djihadisme ! Le Drian Démission !

    http://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=70330


    L’État Profond du Ministère des Affaires Étrangères adopte une position de neutralité.. Idem l’UE au fait de l’auteur de l’agression et les crimes de guerre répétitifs : Aliyev qui redouble d’audace avec les encouragement d’Erdogaz.

    • vraidrapo 19 octobre 2020 10:14

      C’est exact. Mais suspendre des relations diplomatiques, qui seront probablement reprises ulltérieurement, n’est pas couper les liens commerciaux.

      En 1973, Joseph Comiti, secrétaire d’Etat au sport avait participé à l’inauguration d’une Croix de Pierre dans l’enceinte de la cathédrale arménienne, avenue du Prado à Marseille.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Monument_du_g%C3%A9nocide_de_Marseille

      Cette croix de pierre commémore :

      les victimes du Génocide de 1915,

      les volontaires arméniens de l’Armée française en 14-18, 39-45

      A suivre, un lien qui défrise les lecteurs turco-azéris, la turquie était déjà du mauvais côté avec le Keizer !...

      https://archives.webaram.com/dvdk_new/fra/les-volontaires-armeniens-turabian-1917_OCR.pdf

      L’ambassadeur turc a été rappelé en signe de protestation... 6 mois plus tard,il est revenu sans bruit la queue basse...


      • vraidrapo 19 octobre 2020 10:24

        @vraidrapo
        L’ambassadeur turc a été rappelé en signe de protestation... 6 mois plus tard,il est revenu sans bruit la queue basse...

        Aujourd’hui, ce clash/ ce bras de fer serait impensable...

        Il est bon de méditer sur le déclin de la France en moins de 50 ans !
        Du fait
        -de la suprématie de l’UE ?
        -de l’abandon de souveraineté ?
        -de la soumission au Yanki ?
        -de la Mondialisation érigée en dogme absolu

        ou de la combinaison des 4 ?


      • vraidrapo 19 octobre 2020 10:52

        Le toupet d’Erdogaz !

        Hier, le président turc Recep Tayyip Erdogan a attaqué les États-Unis, la Russie et la France, affirmant que les trois pays codirigeant le groupe de l’OSCE à Minsk fournissaient des armes à l’Arménie.

        Le Gazier du Bosphore qui avait, sans doute, promis à ce grand couillon d’Aliyev, un guerre courte contre ces giavours d’Arméniens, se sent passablement penaud.

        Les descendants des « restes de l’épée » selon la gorieuse terminologie turque refusent de se laisser à nouveau égorger. Est-ce concevable ? C’est proprement « Scandaleux » !

        Pour ce qui est de l’Armement turc :

        F16 de l’OTAN entretenus par Israél,

        Drones sous licence israélienne avec pièces détachées provenant de Canada, Espagne, Italie, et Royaume Uni, pour ce que j’ai appris,

        Drones israéliens,

        Missiles russes...

        Trésorerie turque : chantage aux migrants, subventions pour intégration européenne...

        Le Gazier s’époumone et tous ses amis de l’OTAN s’en foutent, car il essaie de justifier son échec à son public avec des arguments à la turque, qu’on ne peut pas comprendre en Europe.

        Exemple : quand Aznavour a créé cette émouvante chanson « ils sont tombés... parce qu’ils étaient enfants d’Arménie » à propos du Génocide de 1915.

        Les media turcs ont répliqué : « Un Homme qui n’a pas honte ! ».

        L’européen surpris par cette expression, n’a pas compris l’état d’esprit du turc ’moderne’. Je me demande même si leurs diplomates encostumés comprennent le décalage des civilisations...


        • velosolex velosolex 19 octobre 2020 11:31

          Erdogan cherche visiblement les limites. L’inaction de l’UE et des états unis me rappelle mes souvenirs scolaires. Il y a trente ans, on se demandait quelle étaient les raisons de nos étranges inactions face aux nazis. 

          Mais pourtant l’Allemagne avait à l’époque une autre force militaire que celle d’Erdogan.

          J’observe qu’il prend de plus en plus d’aplomb, et que la ligne rouge est franchi dans cette guerre. Il s’attaque en effet à l’Arménie, qui dépend toujours d’accords avec la Russie, avec laquelle elle est toujours politiquement liée. Un baril de poudre qui pourrait bien lui exploser entre les mains. 


          • vraidrapo 19 octobre 2020 12:04

            @velosolex
            Reste à savoir si l’OTAN est réellement en état de « mort cérébrale » ?
            Quoiqu’il en soit, le sang versé par cette héroïque jeunesse arménienne sous les drones dont Israël est si fiers, sert remarquablement les intérêts de Poutine.

            Quand (?) Aliyev sera aux abois et Erdogaz déconfit devant son public, il sera plus aisé au maître du Kremlin de jouer les arbitres sans verser le sang russe.

            Au bout du compte, le fanatisme azéri ayant nui à lui-même, à l’Arménie et dans une moindre mesure à la Turquie, c’est le Russe qui ramassera les mises avec un pourcentage pour Israël (comme il se doit !).
            Quelle région pourrie ! Que de fanatismes !
            Les guerres renforcent la position des pays qui n’y participent pas


          • vraidrapo 19 octobre 2020 11:53

            Déclaration d’Aram Ier Catholicossat de Cilicie, un personnage de grande valeur :

            Deuxièmement : il faut conduire une campagne organisée pour une reconnaissance internationale de l’Artsakh. Nous ne pouvons attendre plus longtemps. Toute attente est à notre détriment dans toutes les dimensions.

            Nous sommes conscients qu’une telle reconnaissance pourrait créer de nouvelles complications et que la réaction de la communauté internationale risque de ne pas être pas positive, même à ce stade, il n’y a pas d’alternative. Qu’est-ce qui pourrait bien être pire que la guerre actuelle alors l’Azerbaïdjan méprise y compris les principes du droit international sur la guerre et le cessez-le-feu  ?

            Troisièmement : le rôle de la Russie dans la résolution de tout problème lié à l’Artsakh est décisif. L’approche lente et prudente de la Russie peut ouvrir la porte à diverses interprétations. Cependant, quelles que soient les approches tactiques et les calculs actuels de la Russie, celle-ci ne permettra jamais à une autre puissance de pénétrer dans son pré-carré, le Caucase. Sur la base de cette conviction, notre coopération avec la Russie doit reposer sur la confiance mutuelle et dans l’intérêt des deux parties.

            http://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=70343


            • Ruut Ruut 19 octobre 2020 12:43

              Seule la force au niveau international vaut reconnaissance.

              C’est pour cela que les armées existent.


              • Stubborn 19 octobre 2020 14:46

                Je ne connais pas le Nargony-Karabagh, mais le Nagorno Karabakh. Le « o » final de Nagorno n’a rien à voir non plus avec celui de « politico » , « économico », etc.

                Nagorno Karabakh signifie en arménien « montagneux ». Nagorno-karabakh veut donc littéralement dire « Montagnes du Karabakh » ou « Karabakh montagneux ».


                • vraidrapo 19 octobre 2020 14:53

                  @Stubborn
                  Historiquement, c’est Artsakh !
                  on roule le « r » comme en vieux français et,
                  « kh » se prononçant comme la « j » en espagnol


                • vraidrapo 19 octobre 2020 15:00

                  Garry Kasparov censuré sur Facebook.

                  « L’Aigle de Bakou » y est interdit de séjour.

                  La WWF enquête. smiley

                  Il y a une dizaine de jours, le champion du monde d’échecs Garry Kasparov a vu sa page Facebook censurée à la suite d’innombrables posts ayant miné son compte. Il s’en était ému sur Twitter en postant : Il semble que les «  normes communautaires  » de Facebook soient fixées par des trolls azéris. Ma page FB russe a été fermée après la publication de cette interview, dans laquelle j’ai mentionné le génocide arménien et le conflit au Haut-Karabakh."

                  http://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=70354


                  • njama njama 19 octobre 2020 15:38

                    @vraidrapo
                    C’est quoi le rapport entre l’actualité Azerbaïdjan et le génocide arménien ? en plus que c’est anachronique

                    le FB russe c’est VKontakte VK
                    https://vk.com/?lang=en
                    Facebook censure beaucoup aussi...


                  • vraidrapo 19 octobre 2020 17:07

                    @njama
                    C’est quoi le rapport ???

                    Ben le voici :
                    https://www.youtube.com/watch?v=YmlY0Xvieww


                  • njama njama 19 octobre 2020 23:34

                    @vraidrapo
                    ah oui, des dessins animés... !!!!!!!
                    je vous abandonne à vos opinions, parce que votre vidéo ne fera jamais un document d’histoire

                    Changez de siècle, nous ne sommes plus en 1915, au temps des chevaux, des attelages, du Tsar de Russie, ...même s’il y a encore l’odeur de la poudre à canon
                    mais croyez bien que pour moi génocide veut dire d’abord dire beaucoup beaucoup de morts, d’un côté, et de l’autre, mais après faut décrypter un minimum, essayer de comprendre le pourquoi du comment, mettre en perspective car ce genre d’événements n’arrive pas comme des ouragans, des séismes, mais sont bien du fait de l’homme et de lui seul
                    Les bons d’un côté, les méchants de l’autre, essayez d’évoluer un peu, de nuancer, de comprendre... ces événements désastreux pour l’humanité qui au final n’ont apporté rien de bien à personne.
                    Faites attention de ne pas être vous-même le jouet des marionnettistes, c’est ce que je souhaite de mieux, aux Arméniens, aux Azerbaïdjanais, et au monde d’une manière générale


                  • vraidrapo 20 octobre 2020 09:37

                    @njama

                    Ne perds pas ton temps à bonimenter les Français, va accueillir ton Ministre à l’aéroport... aujourd’hui, il a un message très civilisé à transmettre à µicron.
                    Civilisé à la turka, bien sûr !
                     smiley


                  • vraidrapo 19 octobre 2020 15:18

                    Erdogaz fait littéralement la loi à Washington.

                    Il dirige l’attaque depuis son véhicule à l’abri du perron de l’Ambassade.

                    50 nervis armés contre 12 manifestants kurdes, 5 policiers US débordés...

                    https://www.bbc.com/news/av/world-us-canada-39979879


                    • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 octobre 2020 16:59

                      Posez donc votre question embarrassante à M Poutine, c’est lui qui joue avec Erdogan...

                      Ou alors l’indignation des défenseurs occidentaux de la chrétienté ne serait qu’une grosse arnaque ?


                      • vraidrapo 19 octobre 2020 22:56

                        Dernière nouvelle lundi soir.

                        Les gardes frontières russes à Syunik :

                        http://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=70383

                        Comme les turcs sont en train d’inventer une fausse nouvelle comme prétexte, pour prendre l’Arménie en étau à partir du Nakhitchévan, Poutine veut probablement leur couper l’herbe sous les pieds.

                        Si les turcs créent un corridor le long de la Rivière Araxe, ils auront la continuité de Bakou à Istanbul en séparant l’Arménie de l’Iran.

                        Plus besoin de faire passer l’oléoduc par la Géorgie.

                        Géorgie qui verra chuter les revenus du droit de passage. Autant de gagné pour la garde robe de Mme Aliyeva...

                        En ayant laissé passer les avions cargos et les semi-remorques turcs vers Bakou, ces cons de géorgiens se seront tirés une balle dans le pied.

                        Quand on veut le beurre et l’argent du beurre...


                        • vraidrapo 19 octobre 2020 23:22

                          Le Sinistre des Affaires étrangères d’Erdogaz a demandé à être reçu par µicron.

                          Comme les 2 chambres françaises ont pris date pour s’exprimer à propos de l’Indépendance d’Artsakh, Erdogaz va probablement renouveler son chantage aux migrants.

                          Prudemment, le Gazier du Phosphore ne se risque pas à sortir de son périmètre de sécurité... il doit redouter l’issue fatale de Talaât et de ses complices ou un Sukhoï russe qui sait... ?


                          • vraidrapo 20 octobre 2020 10:37

                            EXTRAIT :

                            Representatives of the Bundestag called Azerbaijan’s attack on the civilian population of Artsakh, carried out with the help of Turkey, as a great crime against humanity. “We call on the world’s parliaments to stop limiting themselves to words, and to take action as soon as possible, he said, stressing the need to impose tough sanctions against Turkey and Azerbaijan, which will contribute to the early end of hostilities.”

                            “We are here to wake up the European people, to try to find solutions,” said one lawmaker who stressed that there is a threat of genocide in Artsakh.

                            http://asbarez.com/197729/in-artsakh-german-lawmakers-call-for-sanctions-against-ankara-and-baku/


                            • vraidrapo 20 octobre 2020 12:03

                              Un Appel des Mères d’Azerbaïdjan aux Autorités de Bakou :

                              TolishMedia a fait état d’un appel de «  mères azerbaïdjanaises  » qui, dans une déclaration publique demandent aux autorités d’Azerbaïdjan de s’expliquer sur l’envoi de leurs fils sur la ligne de front d’où beaucoup ne reviennent pas. « Nos fils sacrifient leurs vies pour préserver la dictature corrompue d’Ilham Aliyev. Actuellement, nos fils ne combattent pas pour le retour de nos terres sacrées, mais pour préserver le pouvoir d’ Aliyev »,


                              https://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=70382


                              • vraidrapo 21 octobre 2020 04:58
                                « Does this mean that NATO has given Turkey the green light ? » Armen Sarkissian

                                https://mamul.am/en/news/192234

                                (3 extraits)

                                “If I go to Brussels,” he said in an interview with POLITICO, “I would like to speak to the NATO leadership as to why this very strange situation is taking place where Turkey, a full NATO member, is involved in a war that has nothing to do with NATO. How on earth is it that a NATO member is acting as freely as a cowboy and NATO does nothing ? Does this mean they have a green light from NATO ?”


                                Sarkissian said he wanted to visit NATO’s Brussels headquarters to “get explanations” as to why “Turkish weapons, drones and F-16 are involved in the process of bombing Armenia and Armenian civilians in huge numbers. These are NATO-made weapons : the engines from Austria, the avionics are from Canada and the parts of the rockets are from Britain and so on.”


                                Sarkissian said he was also ready to travel to Paris, London and Berlin to make Armenia’s case to European leaders. “I am ready to tell [Angela] Merkel,” he said, “that I understand that Europe is busy with other things and everyone is busy with COVID-19, but dear Madam Chancellor what you are probably not seeing clearly is that there is another disaster coming from the Caucasus to you that is not a biological virus but the virus of instability and war.”

                                Sarkissian said he wanted the German chancellor to understand that “the war of Turkey and Azerbaijan risks creating another Syria. Or making Turkey the creator and the ruler of an energy crisis to Europe.” (Pipelines crucial to the EU’s energy supply pass close to Nagorno-Karabakh.)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité