• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Regain de tensions dans le Donbass à la veille d’un nouveau (...)

Regain de tensions dans le Donbass à la veille d’un nouveau cessez-le-feu - L’Ukraine, acculée, jette de l’huile sur le feu

Alors qu'à Minsk un nouveau cessez-le-feu a été conclu à partir du 1er avril à minuit, pour les fêtes de Pâques, l'armée ukrainienne semble décidée à profiter des derniers jours avant de devoir se calmer (pour un temps).

Après avoir fait une victime civile (une femme) dans la nuit de mardi à mercredi, lors du bombardement massif du district de Kievsky à Donetsk, ainsi qu'un mort et un blessé parmi les soldats de la République Populaire de Donetsk (RPD) lors du bombardement de leurs positions, l'armée ukrainienne a continué crescendo la nuit dernière.

Les bombardements qui ont frappé 20 localités de la république ont endommagés ou détruit 18 habitations et blessé une civile ainsi qu'un soldat. Artillerie lourde (122 mm et 152 mm), mortiers de 82 mm et 120 mm, chars d'assaut, mais aussi véhicules de combat d'infanterie, véhicules blindés, lance-grenades et armes légères étaient à l’œuvre.

Les tirs ont principalement visé le district de Petrovsky, au Sud Ouest de Donetsk, où se sont concentrées l'essentiel des destructions des dernières 24 h avec 12 habitation détruites ou endommagées. Un grand nombre d'entre elles sont très loin de la ligne de front et donc des positions de l'armée de la RPD comme on peut le voir sur cette carte, rien ne justifie donc leur bombardement, à part le plaisir sadique de tirer sur des civils :

Maisons détruites ou endommagées à Petrovsky

Quatre maisons ont totalement brûlé, et les dégâts laissent à penser que ce sont des obus incendiaires qui ont été utilisés par l'armée ukrainienne. Si cela avait été des obus conventionnels, la femme qui a été blessée serait morte, l'un des obus ayant touché directement sa chambre à coucher. Une école a aussi été touchée lors de ce bombardement.

Maison brulée à Petrovsky

Ces tirs ont aussi privé d'électricité la station d'épuration de Donetsk (stoppant son fonctionnement) et la mine de Tcheliouskintsev, et détruit plusieurs lignes électriques et gazoducs.

Et en fin de journée l'annonce de la mort de deux civils à Yassinovataya après des bombardements lourds de la localité par l'armée ukrainienne est tombée.

Des crimes de guerre qui ne sont pas près de s'arrêter alors que le régiment Azov va être redéployé près de Donetsk, en replacement du bataillon Aïdar. Un redéploiement qui va se faire aux dépens de la population locale. Les combattants néo-nazis exigeant d'être mieux logés que les soldats ordinaires, les autorités locales dressent en effet la liste des maisons vides qu'ils vont pouvoir occuper (et piller) à leur guise.

Et ils ont intérêt à en profiter tant qu'ils peuvent, tant l'Ukraine se précipite de plus en plus vite vers le fond du gouffre. Car niveau mauvaises nouvelles, aussi bien économiques qu'en terme d'image du pays, l'Ukraine est plus que servie.

Après les actes de vandalismes et les pressions dont elle a fait l'objet, la filiale ukrainienne de la banque russe Sberbank va être vendue. Et il ne fait aucun doute que d'autres banques russes vont sortir elles-aussi rapidement du bourbier ukrainien. Laissant les Ukrainiens entre eux, et surtout tarissant les sources d'investissement russes qui alimentaient encore l'Ukraine.

Le FMI quant à lui continue de repousser sine-die la réunion de discussion sur la prochaine tranche à accorder à l'Ukraine, déclarant que ce sera discuté lundi prochain, mais sans le mettre à l'ordre du jour. Résultat 1,5 milliards de dollars sont toujours bloqués sans que l'Ukraine soit sûre de pouvoir les obtenir.

Et cette procrastination financière est contagieuse, puisque la banque mondiale a elle aussi décidé de reporter (pour le moment au 2 mai) une réunion lors de laquelle doit être approuvé un crédit de 150 millions de dollars pour l'Ukraine.

Et vu le jugement rendu par la Haute Cour de Londres concernant la dette de 3 milliards de dollars que l'Ukraine a envers la Russie, la situation financière du pays n'est pas prête de s'arranger. En effet, la Haute Cour de Londres a jugé que les arguments des autorités ukrainiennes pour refuser de rembourser les 3 milliards de dollars que la Russie lui a prêtés en 2013 n'étaient pas valables.

En clair : Kiev doit payer les 3 milliards de dollars ainsi que les intérêts. Bien sûr l'Ukraine va faire appel de cette décision et a accepté une suspension des procédures jusqu'à fin avril, afin de gagner encore du temps. Mais il y a peu de chances pour que le jugement en appel soit différent vu le vide intersidéral des arguments de Kiev.

Et ce n'est pas avec l'exclusion de la candidate russe à l'Eurovision que l'Ukraine va redorer son image. Que du contraire. Sortant de sa passivité habituelle vis à vis des autorités de Kiev, la directrice générale de l'Union européenne de radio-télévision a en effet menacé de suspendre l'Ukraine des prochaines éditions de l'Eurovision suite à cette exclusion scandaleuse, qui n'est rien de moins qu'une instrumentalisation politique d'un événement qui, comme le sport, devrait être neutre et au dessus de ce genre de conflits entre pays.

Et cette russophobie ne va faire que s'aggraver en Ukraine suite à la signature d'un manifeste nationaliste ukrainien complètement délirant, sorte de dystopie nationaliste pour fous furieux débiles.

Dans un manifeste de 20 points soulignant les objectifs communs des nationalistes ukrainiens, les sommités de ces mouvements comme Oleg Tiagnybok (Svoboda), Andriy Biletsky (Corps National), Andriy Tarasenko (Pravyi Sektor), Stepan Bratsioun (Congrès des Nationalistes Ukrainiens), Bogdan Chervak (OUN) et Sergueï Mazour (organisation C14), ont jeté sur papier toutes les propositions les plus délirantes et les plus destructrices pour leur pays qu'il était possible d'imaginer.

Au milieu de propositions visant à créer une église nationale unifiée basée à Kiev (alors que leur église orthodoxe n'est actuellement reconnue par aucune autre, ce qui reviendrait rien moins qu'à éradiquer les autres églises orthodoxes d'Ukraine, et serait donc une violation flagrante d'un paquet de conventions internationales), se trouvent des propositions visant à imposer la langue ukrainienne comme langue unique en Ukraine (détruisant non seulement le russe, mais aussi la langue des Tatars de Crimée, le hongrois, le ruthène ou le roumain), retrouver son statut de puissance nucléaire (je vous laisse imaginer le désastre quand on voit déjà ce qui est arrivé dans l'entrepôt de munitions conventionnelles près de Kharkov), faire cesser tout commerce de sociétés russes sur le territoire ukrainien (et empêcher aussi tout investissement russe), et ranimer ce vieux fantasme de l'Intermarium (une sorte de fédération allant de la Baltique à la Mer Noire)…

Le tout en se prétendant « neutres » (ni Ouest, ni Est), alors que manifestement leurs délires sont directement inspirés par l'OTAN. L'OTAN qui tout en prétendant ne pas avoir de velléités agressives contre la Russie, prouve chaque jour le contraire par ses actes. Ainsi cette offre d'emploi quelque peu surprenante qui est apparue en Allemagne, où l'OTAN offre comme job d'été de jouer des civils russes lors d'une simulation de guerre de l'OTAN. Sic.

Si çà c'est pas chercher la guerre et prendre les gens pour des cons, je ne sais pas ce que c'est… En attendant, l'OTAN, comme l'Ukraine devraient se méfier de ce qu'ils appellent tant de leurs vœux : un conflit avec la Russie. Car comme le dit le dicton populaire « il se pourraient bien qu'ils l'obtiennent », et si les Russes ne commencent jamais une guerre, ils la finissent toujours.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • MAIBORODA MAIBORODA 31 mars 08:46

    Information complémentaire (tirée de RT, chaîne de télévision russe) :

    "Lors d’un entretien télévisé, la député ukrainienne et égérie de la cause nationaliste Nadia Savtchenko, a affirmé que les juifs occupaient « 80% du pouvoir » dans le pays et assuré qu’elle était « contre les youpins ». [....] Elle avait été condamnée à une peine de 22 ans de prison en Russie pour avoir fourni à l’armée ukrainienne la position de deux journalistes de la télévision publique russe, tués par un tir de mortier en juin 2014 dans l’est de l’Ukraine. Elle a finalement été échangée fin mai contre deux Russes emprisonnés en Ukraine et a pu rentrer à Kiev, où elle a été accueillie en héroïne".

    Il semblerait que les déclarations de la Nadia en question ne gênent pas outre mesure ceux qui ont installé en Ukraine un pouvoir à leur convenance. 

    Il est même curieux de constater que les deux éminents thuriféraires de Maïdan que sont BHL et Raphaêl Gluksmann, chantres du nouveau régime, ne s’émeuvent pas de ces propos.


    • anna anna 31 mars 14:17

      @MAIBORODA
      L’antisémitisme bien connu des ukrainiens, ne gêne en rien les juifs ukrainiens, quand il s’agit de s’allier « contre les russes »

      En France il y a Galia Ackermann, mariée a un bandériste ukrainien, vomir sa haine de la Russie sur tous les plateaux télé. Elle est juive, son époux est un descendant valeureux de ceux, qui ont massacrés les juifs a Babii Yar, durant la 2 guerre mondiale.
      Mais en Ukraine il y a même une synagogue, ou font leurs service religieux les juifs, appartenant a Pravii Sector (les neo-nazis) 

      Le monde est devenu complètement fou et a perdu tout sens des valeurs...
       

    • Christelle Néant Christelle Néant 31 mars 15:12

      @anna
      Oui le monde marche sur la tête, surtout en Ukraine .....


    • roman_garev 31 mars 11:58

      « retrouver son statut de puissance nucléaire »


      Tenez-moi pour ne pas me laisser tomber de ma chaise... Où veulent-ils acheter leurs armes nucléaires, au bazar d’Odessa ? 
      Ces « macaques à la grenade en main » ne sont pas déjà capables de maintenir la sécurité de leurs centrales nucléaires de construction soviétique, en y fourrant des éléments fabriqués pas Westinghouse sans aucun égard aux standards de ces réacteurs et en manoeuvrant presque chaque jour à leur gré la puissance des ces centrales, ce qui est strictement interdit. Des nouveaux Tchernobyls sont à attendre...

      • Doume65 31 mars 15:15

        @roman_garev

        A priori, ce ne sont que six cinglés qui ont écrit ce manifeste. Il ne faut peut-être pas lui porter plus d’attention qu’on en porterait à un fait divers quelconque, même s’il est révélateur.


      • roman_garev 31 mars 19:46

        @Doume65
        Ah, si c’était le cas de quelques singlés...

        L’idée de devenir une puissance nucléaire rien que pour détruire la Russie maudite le jour même est très populaire en Ukraine. Il ne leur vient même pas à l’esprit que pour obtenir ça ils n’ont absolument rien. Les sauts sauvages, les drapeaux de SS et les cris « Gloire à l’Ukraine ! » ne suffisent pas.

      • Doume65 1er avril 13:04

        @roman_garev
        Tu confirmes donc que ce sont des cinglés.


      • roman_garev 1er avril 13:33

        @Doume65
        Je confirme qu’il n’y a pas QUE six de singlés.


      • Doume65 2 avril 01:17

        @roman_garev
        Je parle de ceux qui ont signé ce manifeste. D’après le document auquel renvoie le lien de Christelle, il ne seraient que six, mais c’est pas clair. Après je lis assez la prose de Christelle pour savoir qu’il y a bien plus de six cinglés en Ukraine et particulièrement à Kiev. Ils ont une excuse : ils ne sont qu’à 100 bornes de Tchernobyl, ça a pu faire des dégâts sous leur crane.


      • anna anna 31 mars 14:43

        A Mariupol, (sous la gouvernance de Kiev), ce matin a été assassiné (s’est fait sauter dans sa voiture) le colonel de la SBU, Alexandre Kharaberiouch :


        *Vite, il faut leur donner vite l’accès a l’Europe sans visas, a ces braves démocrates ukrainiens...

        • Christelle Néant Christelle Néant 31 mars 15:08

          @anna
          Ca promet smiley 


        • anna anna 31 mars 15:12

          Le comité de l’Eurovision 2017, a envoyé une lettre au Premier Ministre ukrainien (en anglais) a propos de l’exclusion de la participante russes Youlia Samoilova :


          • Mychris Mychris 31 mars 16:15

            @anna

            Selon certaine sources, au delà du caractère grotesque et anti productive de cette exclusion. Il apparaitrait qu’il s’agit d’une manœuvre visant justement l’exclusion (l’Ukraine n’ayant pas les moyens financiers de cette organisation) en vu d’une future victimisation.


          • anna anna 31 mars 16:26

            @Mychris


            « Choisir Youlia Samoilova, comme candidate russe a l’Eurovision, est une provocation de Poutine » 
            (c) P.Porochenko

          • Mychris Mychris 31 mars 16:53

            @anna

            Comme je disais dans mon poste précédent c’est complètement absurde d’exclure Youlia Samoilova...


          • JP94 31 mars 17:38

            @Mychris
            Ce n’est pas absurde de vouloir l’exclure, au contraire, c’est dans la logique russophobe qui caractérise Kiev.

            D’ailleurs, au Canada, les mêmes ont obtenu des autorités du Canada d’exiger de Valentina Lisitsa qu’elle démissionne de son poste...Une ukrainienne qui n’est pas bandériste, c’est inadmissible en Amérique du Nord.
            Pour faire passer la mesure, les autorités canadiennes ont cherché à acheter le silence de Lisitsa tout en la licenciant...

            Mais Valentina Lisitsa a des principes et a refusé de céder à ce chantage. Pourquoi les autorités canadiennes obeissent-elles aux bandéristes ? 

            Dans la même eau, le conseiller culturel hongrois m’a raconté qu’au Canada, les Hongrois émigrés là-bas, nationalistes, ont prétendu interdire à un pianiste hongrois en tournée, de jouer des morceaux de Bartok dont l’origine des mélodies était roumaine, et non pas hongroise.

            Même type de pensée fermée, haineuse, et débile.

          • Mychris Mychris 31 mars 18:50

            @JP94

            « Même type de pensée fermée, haineuse, et débile. » donc également absurde.
            Les autorités de Kiev sont réellement complètement à l’ouest dans leur actions...

            Si russes avaient demandé l’interdiction de Jamala pour le caractère politique de sa chanson (ce qui est interdit par le règlement), le plus intelligent aurait été de ne rien dire et de ne rien demander.


          • Mychris Mychris 31 mars 18:58

            En parlant de pensée fermée, J’adore l’ouverture d’esprit des personnes qui mettent une « étoile » à la simple vu de mon pseudo, même quand j’écris quelque chose contre le gouvernement ukrainien.


            • roman_garev 31 mars 19:40

              @Mychris

              Vous avez raison.
              Rien n’est plus difficile à revaloriser qu’une réputation smiley

            • Mychris Mychris 31 mars 20:37

              @roman_garev

              Cher Roman, je ne viens pas ici pour défendre une quelconque réputation en fait je n’en ai rien à battre) Je pourrais écrire des milliers de posts sur des sites pro-ukrainiens et recevoir des louanges mais je n’en vois pas l’intérêt. C’est comme écrire sur un file pro-russe en étant pro-russe ça fait un peu fanclub ))
              Le « sport » c’est plus intéressant)


            • roman_garev 31 mars 23:00

              @Mychris
              Alors pourquoi vous étonner de vous voir moinssé pour n’importe quel com ?


            • Mychris Mychris 31 mars 23:39

              @roman_garev

              Je constate) sans aucune animosité)


            • roman_garev 31 mars 19:37

              Sur ces entrefaites les hackers russes ont fait tomber une arche d’un pont près d’Atlanta.

              Selon le cher M. Mychris, tout ce qui se passe en Russie est étroitement lié au Donbass et à l’Ukraine. À l’Amérique aussi, évidemment.

              • Mychris Mychris 31 mars 20:30

                @roman_garev

                Hackers russes je n’y crois pas par contre il pourrait s’agir d’un missile buk tiré depuis les territoires rebels du Donbass.

                Mais j’attends l’article de Sputnik, qui nous dira qu’il s’agit en fait d’un sabotage réalisé par des travailleurs immigrés de l’ouest de l’Ukraine à tendance neo-nazis.


              • roman_garev 31 mars 22:58

                @Mychris
                Ah bon, ce vilain Sputnik aurait l’habitude de fabriquer des bobards pareils ? Merci de m’informer davantage en indiquant deux ou trois cas de telle imagination de sa part.


              • Mychris Mychris 31 mars 23:52

                @roman_garev

                Mais vous dit que ce sont des bobards ?)


              • roman_garev 1er avril 13:36

                @Mychris
                Ce que vous avez supposé, c’est le bobard, n’est-ce pas ? Et comme vous attendez ce bobard de la part de Sputnik, c’est que vous considérez Sputnik comme faiseur de bobards, n’est-ce pas ? C’est pourquoi je vous demande des confirmations... 


              • anna anna 1er avril 07:58

                Le 30 mars, dans le dépôt de stockage  du ministère de l’Énergie et du charbon de la DNR, est arrivée  l’aide humanitaire de la Russie,  pour  réparer les dommages causés par les bombardements ukrainiens des lignes, des stations et des sous-stations électriques et d’autres objets de l’infrastructure énergétique de la République populaire de Donetsk :



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires