• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Retour vers l’OTAN, affaire Chauprade : comment piller le cadavre (...)

Retour vers l’OTAN, affaire Chauprade : comment piller le cadavre national

Le retour dans l’OTAN décidé par Nicolas Sarkozy vient mettre la dernière touche à la liquidation politique – engagée sous Giscard – du gaullisme et de la politique d’indépendance stratégique de la France. Les sauts de cabris du Parti Socialiste et du Modem, qui ont si longtemps prêté le flanc à l’atlantisme, ne tromperont évidemment que les aveugles. Ils ont compris que cette dénonciation médiatique était payante électoralement. Le débat qui aura lieu à l’Assemblée ne sera qu’une énième mascarade parlementaire avec, pour final, l’entérinement de cette réintégration.

En réalité, cette décision ne fera qu’officialiser l’épreuve de servitude otanienne que les armées françaises vivent depuis vingt ans. Après tout, nous n’avons pas eu besoin d’être dans le commandement intégré pour prendre part à la destruction systématique de la Serbie et pour fournir à la mafia albanaise une plateforme d’opération clé en main en légitimant l’indépendance du Kosovo. Tous les subterfuges de la propagande américaine pour faire du pouvoir serbe un digne successeur du nazisme ont beau être désormais totalement éventés, nous continuons de reproduire l’intoxication : Bernard Kouchner a reconnu qu’il n’y avait jamais eu de camps d’extermination serbes et qu’il s’était contenté de relayer servilement les mensonges du dirigeant bosniaque Izetbegovic. On apprend désormais de la bouche même de celle qui a mené l’enquête, la Finlandaise Helena Ranta, sur le massacre de Racak attribué par l’OTAN à la Serbie, et qui servit de justification aux bombardements de 1999, que celui-ci n’était pas le fait des forces serbes et qu’elle avait dû accréditer ce mensonge sous la pression du chef de mission de l’OSCE, William Walker. On ne s’étonnera pas que toute la presse française, ou presque, qui a fait de la Médiocratie sa fange d’élection, soit tombée dans un panneau aussi grossier. Timisoara et les « bébés koweïtiens arrachés dans leur couveuse » par les vampires irakiens lui avaient déjà permis d’ingérer les techniques de désinformation américaines.

Trêve de vérité historique, celle-ci ne fait pas vendre. Nous allons donc continuer de servir les ambitions américaines et sa politique de marginalisation de la Russie et d’emprise sur les ressources énergétiques de l’Europe centrale. Il faut dire que le fromage otanien a de quoi exciter les papilles des militaires de haut rang : quelques 800 strapontins dans l’OTAN, avec les salaires et les avantages correspondants, cela peut expliquer l’empressement de certains à défendre à corps et à cris cette réintégration. Est-ce un hasard si la quasi-totalité des généraux qui occupent les postes stratégiques ont fait un passage par les États-Unis dans leur carrière et reçu l’adoubement du commandement américain ?

Dans le même temps, Hervé Morin décide d’évincer purement et simplement, sur la seule foi d’un article du Point, Aymeric Chauprade, un des piliers du renouveau de l’école française de géopolitique, qui a osé s’être livré à une analyse critique et circonstanciée des points d’ombre et des béances manifestes de la thèse officielle des attentats du 11-Septembre. En faire un clone de Meyssan est si odieux que le stratagème ne vaut même pas un commentaire sur le fond. Les auteurs de son renvoi se sont disqualifiés eux-mêmes en tentant de le marquer au fer avec le label « conspirationniste », tant le professeur est à cent lieues du « délire complotiste » dont Jean Guisnel a tenté de l’affubler dans Le Point. Qu’un journaliste connu pour ses mœurs déontologiques douteuses, s’ingénie à salir la réputation d’un universitaire reconnu internationalement pour la qualité de son travail et de ses analyses, cela donne la mesure de la forfaiture du pouvoir politico-médiatique. Cela donne surtout la mesure de ce qui le sépare de la réalité profonde du pays qui a toujours rejeté en bloc l’alignement transatlantique dont les sarkozystes se font les chantres.

Mais, après tout, peut-on vraiment s’offusquer du fait que le Collège Interarmées redevienne ce qu’il a toujours été, c’est-à-dire une institution soviétoïde, fondamentalement alignée sur les desiderata du pouvoir ? Non, la chose est dans la logique. En revanche on ne peut qu’être choqué quand le général Desportes, son directeur, appelle dans un discours de façade à la libération de la pensée stratégique française, et que dans le même temps il se fasse sur le champ un devoir d’enterrer ce mot d’ordre dès qu’il prend forme. Une telle schizoïdie, en sus d’être malhonnête, est surtout terriblement dangereuse. La France pouvait-elle se permettre, tant son déficit de rayonnement est profond dans le domaine militaire, de se passer d’un universitaire de l’envergure d’Aymeric Chauprade ? À dire vrai, il ne fait pas bon chercher la vérité quand elle brise le vernis du pouvoir et en vient à contrarier les amitiés atlantistes que certains au sommet de l’État ont si viscéralement chevillées au corps. Furieuse passion de la servitude volontaire. Confort mortel du vassal surtout.

Il est vrai qu’il est plus simple de mettre à mort symboliquement une personne que de l’assassiner physiquement. Il suffit désormais pour réduire un chercheur de lui accoler le stigmate infâme du « conspirationnisme ». La manœuvre est si facile, si abjecte, que l’homme honnête ne peut qu’en concevoir la plus grande indignation et la plus farouche colère. Mais n’est-ce pas le même ressort ignoble qui a joué dans l’affaire Péan-Kouchner ? Oh le rusé ! Oh le malin ! Qui a bien senti que le qualificatif de « cosmopolite » – parti qu’il a par ailleurs toujours revendiqué avec son ami BHL – lui ouvrait une faille énorme, celle de l’ethnomasochisme, celle de la culpabilité désormais ontologique à laquelle nous damne l’histoire de la Seconde Guerre mondiale ? Il a suffi à notre aimable ministre des Affaires Étrangères – qui n’ont jamais aussi bien porté leur nom – de jeter sur Péan le soupçon d’antisémitisme pour gagner le soutien du Monde, du Nouvel Obs et consorts. Il faut lire l’éditorial de Philippe Cohen dans Marianne qui dénonce à juste titre ces petits soldats du Système comme les vrais « fourriers de l’antisémitisme ». Croyez-le le subterfuge n’est pas prêt de mourir. Il se montre si efficace aux esprits faibles pour proscrire et marginaliser. Le leurre sert trop bien les intérêts de ces assis. Comme ils tremblent des tremblements douloureux du crapaud dès qu’on prononce le mot « souveraineté » ! Aymeric Chauprade paie évidemment son statut de souverainiste. L’article du Point – commandé en sous-main ? – qui a suffi à placer sa tête sur le billot de la solidarité transatlantique et le coup de sang – prémédité – de Morin, n’auront servi que de prétextes à son épuration politique pure et simple. Les officiers du CID – israéliens compris – qui ont suivi ses cours pourront en témoigner : il s’est toujours montré d’une extrême modération dans son rôle de professeur. Il n’a jamais fait état de ses prises de position idéologique. Contrairement à d’autres toujours bien installés dans leurs fonctions, il n’a jamais insulté le devoir de réserve. Les officiers stagiaires lui ont même dressé une haie d’honneur pour signifier au commandement du CID leur totale désapprobation.

Au-delà du sordide et de la bassesse de la méthode, il faut reconnaître au clan pro-américain qui goupille le pouvoir politico-militaire le mérite de la cohérence. Ils ont posé soigneusement les jalons du processus de liquidation de l’héritage gaulliste et de ce que jadis, dans un temps qui nous paraît désormais préhistorique, on nommait « l’indépendance stratégique » : parution du Livre Blanc qui réduit notre armée à n’être qu’une force de maintien de paix, piteuse voiture-balai destinée à accomplir les basses besognes que l’armée américaine dédaigne ; annonce officielle de notre retour dans l’OTAN en l’échange de l’ébouage de Guantanamo et de deux commandements mineurs qu’on nous jette comme des miettes pour récompenser notre si patente inféodation ; enfin épuration des dernières voix savantes du souverainisme au sein de l’institution militaire. Les prochains sur la liste noire ? Le Canard Enchainé, ce faux-ennemi qui sert à merveille les intérêts de l’Anti-France, vient de les désigner à la vindicte : Réveillard, Lugan, Venner, Conrad, etc. Bref tous ceux qui ont le tort de défendre la nation. Heureuse nostalgie des purges staliniennes !

Quelle étrange, absurde situation, où celui qui tente de faire face à la pantomime sinistre des mensonges est désormais travesti en extrémiste, et où ceux qui plongent la France dans la régression et sacrifient l’idéal républicain tentent de se faire passer pour des progressistes et des républicains. Qui punit, qui ostracise ? Le médiocre, le traître. Qui est puni, qui est ostracisé ? Le savant, le patriote. Quel retournement des rôles qui veut tout dire du drame de la vérité où notre pays se meurt ! Si la liberté d’expression n’a plus de sens dans ce pays qui n’est plus que l’ombre de lui-même, soit ! Mais qu’au moins le pouvoir nous livre une liste écrite des tabous et des vérités indicibles ! Cela facilitera le travail d’autocensure. Cela aidera les penseurs à se mettre à l’index des critiques interdites. Il faudrait songer à instaurer un crime de lèse-servitude pour graver dans le marbre la ligne de camp et délimiter le théâtre d’opérations de la post-nation.

Décidément, dans cet âge de ténèbres, il ne fait pas bon se poser en adversaire du consensus médiocrate qui voue la France au gouffre. Mais l’infâme là-dedans, ce n’est pas tant l’imposture que ce licenciement incarne, nous en avons tant vu ces dernières années condamnés au silence. Combien sont ceux qui, dans l’ombre des ministères, dans l’anonymat, ont déjà subi cette ostracisation et qui la subiront encore ? Non l’infâme là-dedans, c’est que ce sont les opportunistes et les lâches qui se font juge de paix, ce sont les gestionnaires du désastre qui abattent le marteau du déshonneur sur l’homme de conviction.

Sachez-le messieurs, jeunes et plus vieux qui – insensés que vous êtes ! – voulez conserver ce qui reste de l’indépendance de la France, l’état de défenseur de la souveraineté et de conjurateur du déclin vous voue désormais à la marge et à la pauvreté, à la flétrissure et à l’injustice. Il vaut mieux piller les entrailles du cadavre national que d’en appeler à sa résurrection. Forçons-nous le trait ? À peine hélas. Voilà où s’achève le thrène. Chant de mort pour nation défunte. La boucle est bouclée. La pensée rentre dans la résistance.

Au moment où toutes les conditions sont réunies pour établir au niveau mondial un équilibre de pouvoir multipolaire, et où les neo-cons américains s’effacent, nous nous faisons – sublimes pavloviens que nous sommes – néo-conservateurs ! Nous sommes prêts à tirer un trait sur nos emprises africaines, où nous avons des intérêts économiques et sécuritaires cruciaux, et à basculer nos forces en Afghanistan pour flatter le messie Obama. Le chemin de notre vassalité est tout droit tracé. Il est à craindre que la chassie de l’atlantisme qui embue les yeux de nos dirigeants ne parvienne plus à les leur faire déciller. Voilà comment s’orchestre le suicide volontaire d’une nation, alors qu’elle a en puissance tous les moyens de l’autonomie. Soyez en sûrs : le syndrome 40 n’a pas fini de travailler la chair du cadavre. Peu importe que la France soit morte, la nécrophilie atlantiste ira la violer dans sa tombe.

La prochaine étape dans l’infamie ? La transformation du siège de la France au Conseil de Sécurité de l’ONU en siège européen et la mutualisation sous commandement euratlantique de la force de frappe nucléaire. Malheur aux vaincus.


Article paru initialement sur STALKER - Dissection du cadavre de la littérature, le 20 février 2009


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (84 votes)




Réagissez à l'article

161 réactions à cet article    


  • armand armand 21 février 2009 10:03

    Bonjour,

    Je vous trouve une vision bien partielle de cette question.

    Le problème fondamental c’est l’effacement des prérogatives nationales au profit de la CE, qui rend caduque toute politique étrangère indépendante en la matière.
    Ou bien on est souverainiste, ou bien on ne l’est pas, mais on ne peut pas réclamer en France une politique de type gaullien quand la France n’est plus qu’une sous-préfecture de l’Euroland.

    Et puis dire systématiquement le contraire pour se donner l’impression d’exister n’est pas nécessairement une bonne politique.

    Quant à la teneur générale de votre article, trop de déclarations à l’appui d’un des nationalismes les plus meurtriers des derniers temps en Europe - celui de la Serbie - font de votre article un coup de gueule partisan qui ne convaincra que ceux qui sont déjà convaincus. On peut être critique de l’alliance américaine sans pour autant verser dans le pan-slavisme.


    • Cascabel Cascabel 21 février 2009 10:37

      "Bernard Kouchner a reconnu qu’il n’y avait jamais eu de camps d’extermination serbes et qu’il s’était contenté de relayer servilement les mensonges du dirigeant bosniaque Izetbegovic."



    • Cascabel Cascabel 21 février 2009 10:52

      Vous pouvez moinsser, Koushner est un menteur et un profiteur de guerre quand même.

      http://www.youtube.com/watch?v=u4BpSlbtD1o


    • armand armand 21 février 2009 10:59

      C’est ça - à Srebrenica on n’a tué que des poux... N’est-ce pas.Abject.


    • Le Prisonnier Anne-Marie Gulon 21 février 2009 11:11


      @ armand :

      vous n’êtes pas français et n’aimez pas la France, ayez l’honnêteté de le préciser avant de venir troller cet article.

      De plus vous êtes un ardent défenseur de l’Otan pour des raisons que je ne préciserai pas ici par courtoisie ...


    • armand armand 21 février 2009 11:14

      Anne-Marie,

      Vous êtes une caricature de la ’francité’ et vous n’apportez rien au débat.

      "Etes-vous plus Français que lui" lisait-on sous les portraits du maréchal Pétain.

      En plus, si vous lisiez plus souvent mes interventions - et si vous étiez à même de les comprendre (peut-etre que votre français n’est pas à la hauteur ?) vous verriez que je suis précisément ’souverainiste’.


    • Cascabel Cascabel 21 février 2009 12:12

      On a le droit de dire qu’ à Srebenitca il n’ y avait pas de chambres à gaz ?
      Parce que là Armand, ça vole bas.  smiley



    • armand armand 21 février 2009 12:18

      Casabel,

      J’ai dit ’tuer’ et non ’gazer’ car effectivement les victimes à Srebrenica ont été mitraillés et non gazés.
      Mais si vous considérez cela comme une affabulation, alors toute discussion est inutile.


    • Cascabel Cascabel 21 février 2009 12:28

      Non, je considère cela comme une manipulation et de la désinformation.
      On oublie quand même un petit détail. Les zones serbes étaient démilitarisés et ont subi des attaques (massacres) sans que personne ne lève le petit doigt. Ensuite il y a eu Srebenica, une vengeance. Si l’info était honnête elle tiendrait compte de cela. Aussi les chiffres ne seraient pas pipés.


    • Emmanuel Aguéra LeManu 21 février 2009 16:25

      Milocevicz au Panthéon !


    • Emmanuel Aguéra LeManu 21 février 2009 16:27

      Kouchner au Panthéon !


    • Cascabel Cascabel 21 février 2009 19:23

      Farkan

      En ce qui me concerne j’ai protesté et manifesté à Versailles contre le traité de Lisbonne, avec un drapeau français bien sûr. smiley
      Pour l’annecdote, les camés-gogols de chez Besancenot en voulaient d’avantage aux drapeaux qui traînaient dans la manif qu’au traité proprement dit ! A n’y rien comprendre, des vrais tarés.
      Aussi, vous avez un peu raison, les Français auraient du descendre par millions dans la rue ; ils n’ont pas bougé. Ce qui les motive c’est les revandications salariales, et la gay-pride. Donc oui c’est un peu décevant, je le reconnais.


    • fonzibrain fonzibrain 22 février 2009 17:16

       armand et le panslavisme
      tu me fera toujours rire armand


    • bluerider bluerider 22 février 2009 18:18

      COMMENT LE JIHAD ISLAMIQUE EST ARRIVE EN EUROPE, de Jürgen Elsässer, éditions Xenia, Genève, 2006, préface de Jean Pierre Chevènement. / Serbie-Croatie / le chaudron des balkans aux origines du 11/9/2001.


    • John Lloyds John Lloyds 21 février 2009 10:05

      Au moins cette entrée dans l’Otan aura l’avantage d’officialiser l’américanisme puant de l’empereur Nabot et de ses courtisans. Cet évènement, considéré comme une gifle par Moscou, qui avait répondu à cette annonce « La Force collective de déploiement rapide de l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) sera aussi efficace que les troupes de l’OTAN », ne va pas arranger la montée des tensions internationales.

      Quant à Obama, en proposant à la France le poste stratégique de l’ACT, il ne fait que dévoiler, derrière tous ses discours démagogiques, ses véritables intentions hégémoniques. Yes we can !


      • armand armand 21 février 2009 10:20

        ça y est, les Moscoutaires sont au rendez-vous...


      • lisca lisca 21 février 2009 13:17

        Excellent article, très bon commentaire.


      • appoline appoline 21 février 2009 14:49

        @ Farkans,
        Mais vous oubliez une chose, très cher, il y a quelques temps David Rockefeller, puisque vous faites allusion au CFR, a été sommé de se rendre au Japon pour y rencontrer les chinois de l’ombre, qui en cas d’attaque de la part des élites, activeront des individus dressés à tuer la tête de la pyramide. Rockefeller y est allé ventre à terre, pourtant faire bouger le vieux n’est pas une mince affaire.


      • fouadraiden fouadraiden 21 février 2009 10:20



        A sujet des propos tenus par MR Chauprade, je pense qu’on a estimé en haut lieu qu’il avait franchi la ligne rouge quand il a commencé par nommer les choses ainsi : les Américains et les Israéliens...


        le fait qu’il a des diplômes , surtout en cette matière, ne signifie pas qu’il ne déforme pas la réalité selon ses convictions politiques. la personne qui a théorisé le choc des civilisation en avaient de lus prestigieux que lui et ,le pire, il était bien plus "expérimenté" vu son vieil age pendant lequel Washington a commencé par propager ses thèses de choc, favorables à son entreprise irakienne.

         on sait que ce garçon est catholique , proche de Devilliers , il ne s’en cache pas, qu’il se revendique de la droite de conviction et explique publiquement que le danger pour l’Europe c’est sa faible démographie et l’immigration extra européenne.


         Si avec tt ça l’on ne comprend pas pourquoi l’auteur doute de la version officielle du 11 sep...c’est qu’on est pas gd stratège smiley.


         En gros , un catholique pratiquant , relativement jeune, qui commence par dire qu’il doute de la version officielle du 11 sept. et puis qui dans la même phrase, sous prétexte d’exposer des versions alternatives ,en arrive à parler des Israéliens, je ne sais pas moi, il surement très diplômé mais il n’en demeure pas moins que ce sont des idées très très anciennes en France pour constituer une géopolitique contemporaine.

         


        • bluerider bluerider 22 février 2009 18:30

          documentez vous un minimum avant de pérorer. et ce n’est pas parce qu’Israél est aux mains d’une clique militariste d’extrème droite qui a baigné dans le sang depuis 1947, que tout le peuple israélien est à honnir. Par contre oui : Affaire ODIGO, affaire URBAN MOVING, affaire COMMODORE AVIATION/ Dov Zakheim... les connections entre le MOSSAD et les attentats du 11/9 sont troublantes. et Israél fait bien sûr partie des 12 ou 13 pays (dont France, UK, Allemagne, Egypte, Italie etc.) qui ont bien averti les USA de l’imminence des attaques, quitte à ce que plusieurs "étudiants israéliens en arts appliqués" se retrouvent sur un toit à danser devant les tours qui s’abattent sous les coups mystérieux d’explosions entendues par des centaines de témoins, dont une dizaine de journalistes, mais non encore élucidées... mais là je vais déjà trop loin. 


        • Deneb Deneb 21 février 2009 10:29

          @ l’auteur : Vous déformez l’histoire : d’après vous, les Serbes n’ont rien fait de mal. Vous oubliez un peu vite le pillonage de Sarajevo par des mortiers et des snipers serbes Vous oubliez Srebrenica, Gorazde ... Vous oubliez de mentionner que la republique Srpska est aujourd’hui un état au moins aussi mafieux et obscur que l’est le Kosovo indépendant. Vous oubliez de dire qu’en Serbie, la mafia a assassiné le premier ministre parce que trop démocratique, et ses assassins sont toujours en liberté, comme d’ailleurs le criminel de guerre Mladic. La dissolution de la Yougoslavie a été une salle affaire, personne n’en est ressorti tout blanc. Reste que le coup de départ a été donné par l’académie serbe en 1986, en publiant le fameux memorandum, qui a inspiré un obscur politicien avide du pouvoir : Slobodan Milosevic.


          • Deneb Deneb 21 février 2009 15:37

            Un nostalgique de Slobo ?



          • Philou017 Philou017 21 février 2009 10:36

            Commentaire excessif.


          • Olga Olga 21 février 2009 10:30
            Ah, voilà un bon article qui relie avec bonheur quelques sujets fâcheux :
             
            Les mensonges américains à répétition pour engager (et stationner) ses troupes où la guerre rapporte le plus, 
            La servilité atlantiste de nos dirigeants actuels, 
            La propagande éhontée de nombreux journalistes et autres pseudo-experts (sans oublier les petits agents bien réels du monde virtuel des forums plus ou moins citoyens) formatant les esprits dans la seule ligne qu’il est permis de suivre, 
            La moindre évocation des points d’ombre du 11 Septembre qui devient un crime, 
            Et les prochaines étapes européennes, otanesques et onusiennes qui vont finir d’aplatir la France sous les semelles de la neo-connerie neo-impérialiste atlantiste. 
             smiley 

            • armand armand 21 février 2009 10:37

              Allons, Olga, ne faites pas l’innocente !

              Vous m’aviez habitué à plus de réflexion.

              Sous couvert d’indépendance nationale, cet article a une coloration pro-serbe éhontée.
              Et comme le faisait remarquer Deneb plus haut, on dirait que les charniers de Srebrenica n’ont plus d’odeur. Et que l’humiliation systématique des Casques bleus français par les pistoleros serbes - jusqu’au jour où Chriac a enfin donné l’ordre de riposter - gène moins nos fiers chevaliers de la francité que l’alliance atlantique.


            • Cascabel Cascabel 21 février 2009 10:59

              N’auriez-vous pas vous même une connotation anti-Serbe éhontée ?


            • armand armand 21 février 2009 11:03

              A la différence d’un certain nombre ici, je sais faire la part des choses, et je dissocie le Kosovo, où les Serbes ont été, à mon sens, spoliés de ce qui est, pour eux, le berceau de leur nation, de la Bosnie, où ils ont commis des atrocités d’une ampleur indiscutable.
              De ce fait j’aurais été beaucoup plus ferme en Bosnie, mais en revanche je trouve injuste les bombardements sur le Serbie dans l’affaire du Kosovo.
              Que je ne vois pas indépendant non plus - les Albanais ont déjà leur pays, n’est-ce pas ?


            • Olga Olga 21 février 2009 11:04

              @armand,
              Débrouillez-vous avec l’auteur à propos de vos accusations, je n’ai pas l’intention de répondre à sa place...
              Et votre façon de me dénigrer (rabaisser) d’entrée, pour mieux faire passer votre message ensuite, je vous laisse imaginer ce que j’en pense... smiley 


            • armand armand 21 février 2009 11:08

              Olga :

              Je réitère, vous vous fendez de quelques slogans, c’est tout.

              La nuit n’a pas été bonne ? Vous l’avez l’air de méchante humeur.

              Et si je devais être aussi susceptible que vous j’aurais déjà une douzaine de duels à mon actif depuis que je participe à ce forum.

              Quant à l’auteur, il est officiellement absent, cet article n’est que le ’byproduct’ d’un blog - ce que je trouve particulèrement choquant.

              Je vais dont me hâter de perdre mon temps ailleurs.


            • fouadraiden fouadraiden 21 février 2009 11:17


              tiens, Olga est une non alignée smiley


            • armand armand 21 février 2009 11:21

              Fouad,

               smiley smiley


            • Olga Olga 21 février 2009 11:32

              @fouadraiden
              C’est surtout que j’aime bien taquiner les alignés... smiley 


            • Olga Olga 21 février 2009 11:39

              @armand
              La prochaine fois je choisirai des slogans qui vous conviendront davantage ; du genre " A bas l’ogre russe ! " ...
               smiley 


            • Cascabel Cascabel 21 février 2009 11:47

              Sans compter les Serbes expulsés de Croatie (deux-cent-mil il me semble ) sans raison aucune. Quand à la Bosnie, ça a été la guerre avec son cortège de morts. On a assisté à beaucoup de propagande de guerre contre les Serbes(présentés comme des envahisseurs et coupables de tous les crimes ) et beaucoup de bienveillance pour les "bosniaques" (Serbes musulmans).
              D’un point de vue strictement géo-stratégique je ne vois aucun intérêt a créer des pays musulmans en Europe. Ca arrange peut-être la Turquie, les USA et les affaires de BHL, mais certainement pas la France.
              En tout cas aller inventer des histoires de camps de la mort pour justifier l’appui militaire des Bosniaques n’est pas à l’honneur de Koushner et porte un discrédit énorme à la grande presse.
              Dés le début il aurait fallu soutenir Milosevic (quand il demandait des prêts bancaires), et aider son pays a rester stable. C’était le plus raisonnable, le moins coûteux en vies humaines et le plus intéressant pour nous tous. Aller armer des fous furieux d’ Oustashis, des islamistes et des terroristes albanais pour redessiner les cartes, quelle folie.
              Je ne sais pas comment la France réagirait si tout à un coup X puissance armait la Corse, la Seine St Denis, Marseille, et la Bretagne contre notre intégrité territoriale.


            • Cascabel Cascabel 21 février 2009 11:51

              le post s’adressait à Armand.


            • Cascabel Cascabel 21 février 2009 11:53

              Et la toute première phrase était :
              Oui la perte du Kosovo.


            • Deneb Deneb 21 février 2009 11:55

              Olga, le bon slogan n’est pas " A bas l’ogre russe ! " ou chinois, arabe, américain ou zimbabween, mais "a bas l’armée" et "l’OTAN, a quoi ça sert ce machin ?"


            • armand armand 21 février 2009 12:01

              MAis non, Olga,

              D’ailleurs, "Que m’importe que tu sois sage ?/ Sois belle ! et sois triste ! Les pleurs ajoutent un charme au visage/Comme le fleuve au paysage ;/L’orage rajeunit les fleurs." smiley


            • Olga Olga 21 février 2009 12:05

              @Deneb
              Je donnais simplement un exemple (ironique) de slogan qui conviendrait à armand. smiley 


            • armand armand 21 février 2009 12:10

              Olga, je ne vous savais pas poutinophile.
              Et quand je disais ’ne faites pas l’innocente’ c’est qu’il existe désormais une vulgate d’opinions bien-pensantes, tant chez les atlantistes que chez les alter. Quand on veut être "alter" on est forcément anti-USA, anti-Sarko, anti-Israël, pro-Poutine, pro-Chavez et pro-Ahmedinejad... et... pro-serbe.
              Je maintiens que c’est caricatural et qu’on doit pourvoir doser.


            • Cascabel Cascabel 21 février 2009 12:18

              Malheureusement nous n’avons pas un véritable chef d’Etat Armand, alors certains d’entre nous regardent avec envie les Russes, qui eux sont bien représentés par leur gouvernement.


            • del Toro del Toro 21 février 2009 12:18

               C’est mal barré, Armand.

               La variable "anti-Bush" est celle qui détermine presque tout sur Avox.

               Du coup, si tu critiques un assassin comme Poutine ou un populiste comme Chávez, tu es un agent "impérialiste" !  smiley

               Beati pauperes ...


            • armand armand 21 février 2009 12:19

              del Toro :

              C’st un peu ce que j’ai répondu à Olga.
              Le problème c’est que l’anti-Bush ne demande qu’à se muer en anti-Obama.


            • Olga Olga 21 février 2009 12:45

              @armand
               " Je maintiens que c’est caricatural et qu’on doit pourvoir doser. "
              Comme il est caricatural de dire que je suis poutinophile...
              J’ai suffisamment dit tout le mal que je pensais des méthodes russes (Tchétchénie, assassinat d’Anna Politkovskaïa et de journalistes dérangeants pour le pouvoir, pillage en règle du pays par quelques oligarques, démocratie bafouée, etc, etc ). On ne risque pas d’être en désaccord sur ce constat, n’est-ce pas ?


            • del Toro del Toro 21 février 2009 14:07

              @ Shawford,

              simplifications multilatérales, assimilation de la pensée à un groupe par un pict.
              Ne nous trompons pas, cela se produit tous azimuts sur AV.

               Ma remarque était générale ; elle ne visait personne en particulier (même avec un pseudo "soviétique").

               Nous sommes sur AV, c’est-à-dire un lieu où la connaissance objective est presque totalement secondaire par rapport à "l’expression de soi".

              Je maintiens que la simple expression d’un sentiment politique jugé juste (ici, la nécessaire critique de la politique américaine) fait office de "connaissance" du monde et de sa géopolitique. Tout le reste se fait par opposition.

               Contre le monde selon Nixon, on ferme les yeux et on applaudit le Messie Khomeini.

               C’est déjà arrivé.

               Cela a même reçu une théorisation : plutôt avoir tort avec Sartre que raison avec Aron.

               Plus con, tu meurs (en fait, ce sont les autres qui paient le prix, en rééducation, en goulags et en génocides).

              Pour ma part, je suis pas souverrainiste, je suis indépendantiste français, c’est possible ?
               

              Mais vous savez bien, Shawford, que j’adore penser à la place des autres smiley donc C’EST NON ! pas possible !  :->

               smiley

              Au fait, rendons hommage à Hutchence, le mec qui est monté au ciel en s’envoyant en l’air smiley


            • del Toro del Toro 21 février 2009 14:31

               Vous confirmez merveilleusement bien ce que je dis, mon cochon.

               "Vous êtes sur Avox", ça sonne moins "majestueux", non ?

               Au fait, ne seriez-vous pas familier de sites d’extrême droite ? (j’aime beaucoup le cochon mais pas les porcs).


            • Cascabel Cascabel 21 février 2009 20:23

              Shawford

              "Pour ma part, je suis pas souverrainiste, je suis indépendantiste français, c’est possible ?"

              Qu’est-ce que ça change ?



            • Deneb Deneb 22 février 2009 14:36

              On peut être pro-serbe et anti-Milosevic (c’est même très fréquent en Serbie même), comme on peut-être pro allemand et ant-nazi. Quant au Kosovo, bien de Serbes s’en fichent completement. Le bon peuple en rigole : "on est quand même le seul pays au monde à fêter une defaite, et en faire une fierté nationale." De même pour Slobo, les Serbes n’oublieront jamais qui leur a volé toutes les economies en faisant imprimer les billets de banque, dont le plus gros atteignait 500 milliards (eh oui 5 et 11 zéros) de dinars avec lequel on pouvait même pas se payer une baguette, tout juste une pochette d’allumettes.

              Et puis il y a une grand différence entre la Sérbie urbaine, moderne et pro-européenne, qui écoute B92, et la Sébie rurale à la merci de petits clans mafieux, victime de fraude electorale massive et corruption en règle.

              Ne nous trompons pas de combat en défendant les criminels de guerre. Kouchner, contre lequel toutes les foudres de l’opinion publique se déchaînent en ce moment (sans doute à raison) était aussi un pote à Karadzic, dont il disait qu’ils s’entendaient bien parce qu’ils étaient tous les deux medecins (alors qu ni l’un, ni l’autre n’avaient plus pratiqués depuis longtemps). Il est aujoud’hui l’exemple même de la corruption du pouvoir, et finira peut être, lui aussi, à la Haye.


            • Cascabel Cascabel 22 février 2009 23:50

              Alors j’abonde dans ton sens Shawford !  smiley


            • Cascabel Cascabel 23 février 2009 00:13

              Deneb

              Ce n’est pas à nous Français de décider si un chef d’Etat est bon ou non pour son pays. Nous n’avons pas à nous ingérer dans les affaires intérieures des autres.
              Quand à la dévaluation elle n’est pas imputable à Milosevic, mais à la guerre et à l’embargo qui eux sont de notre fait.
              Enfin il me parait pour le moins troublant d’avoir en Europe osé enfermer et assassiner un chef d’Etat démocratiquement élu dont le tort principal a été de tenir tête à plus fort que lui. Ces méthodes n’honorent le TPI.



            • Deneb Deneb 23 février 2009 10:26

              cascabel : Quand à la dévaluation elle n’est pas imputable à Milosevic, mais à la guerre et à l’embargo qui eux sont de notre fait.

              Dans les anées 80 il n’y avait pas de guerre en YU. On payait quand même sa baguette avec des millions.

              Enfin il me parait pour le moins troublant d’avoir en Europe osé enfermer et assassiner un chef d’Etat démocratiquement élu dont le tort principal a été de tenir tête à plus fort que lui.

              Milosevic a voulu frauder en ne reconaissant pas le resultat des elections. (il ne pouvait plus pratiquer la fraude massive, il y avait des observateurs). Il a laché le pouvoir quand le peuple a mis le feu au parlement. Il s’est suicidé en prison en refusant de prendre les medicaments, pour passer pour un martyre. Ses enfants et sa femme se sont enfuis à Moscou, les Serbes les auraient lychés s’il restaient.




            • Cascabel Cascabel 24 février 2009 01:10

              Excusez moi Deneb, mais vous chargez un peu trop la mule.
              Milosevic est arrivé au pouvoir en 1989 ! La crise des années 80 est le résultat d’une politique économique remontant aux années 70 ! Une dette énorme que la Yougoslavie n’arrivait plus à honorer. Encore la faute à Milosevic ?
              Ensuite, sous Milosevic cette fois-ci, la situation s’est gravée lors de la guerre. C’est à cette hyper-inflation à laquelle je me référais, vu que nous parlions de la politique de Milosevic.

              Pour ce qui est du soi disant suicide...pure calomnie. Le TPI refusait à Milosevic le médecin qu’il réclamait car il n’avait pas confiance. Le TPI lui imposait ses propres médecins.
              Maintenant imaginons qu’il se soit suicidé (ce qui n’est pas le cas), et bien même ainsi cela n’honore pas son incarcération. Certaine personnes par exemple font des grêves de la faim pour protester contre une injustice et cela se respecte.


            • Graffias Graffias 21 février 2009 10:34

              Bravo pour cet article, mais il arrive un an trop tard, je doute que Chauprade n’ait pas vu arriver l’information de la réintroduction de la France dans l’OTAN seulement ce mois-ci, comme on voudrait nous faire croire que le dernier prix nobel de l’économie Krugman ne savait pas qu’une crise économique mondiale allait arriver en 2008 et ce meme au moment où il recevait son prix nobel.

              Non, la tendance actuelle est à la disparition des états-nations, pour cette raison que le protectionnisme est jeté au rang de satanisme. Ne pas le savoir, ne pas le croire, ne pas le voir pour des gens aussi érudits que vous me laisse perplexe ! Les états-nations sont en danger, l’heure est au nouvel ordre mondial économique, comme l’a dit à plusieurs reprise Sarkozy ces derniers mois lors de ces meetings (notament à Argonay).


              • Tristan Valmour 21 février 2009 10:41

                Bonjour à l’amateur d’Alexandre Dumas et bienvenue sur Agoravox

                Je salue votre article remarquablement écrit et convaincant. Comme vous, je ne cesse ici de dénoncer la liquidation de la France gaullienne (je préfère ce qualificatif à gaulliste, parce que nombre de ces derniers ont dévoyé la pensée de de Gaulle). Et le plus grand liquidateur se nomme Nicolas Sarkozy.

                Tous ces présidents qui ont vu la France petite l’ont rendue minuscule, alors que notre pays avait tant de ressources à faire valoir. Mais voilà, ces traîtres l’ont vendue à la découpe ! Et s’il est néanmoins légitime que les US et Israël étendent leur influence – on ne saurait le leur reprocher -, il apparaît suspicieux que la France n’en fasse de même et abandonne ses atouts avec autant de facilité.

                La vocation historique de la France est de tracer une voie indépendante entre les différentes puissances, et entretenir avec chacune d’elles de bonnes relations, approuvant les uns, désapprouvant les autres selon la situation. Elle aurait dû s’appuyer sur la francophonie, mais voilà, le présipotent de la Ripouxblique n’a pas daigné se rendre au dernier sommet sur le sujet. Se tourner vers l’Europe a été une monumentale erreur stratégique. Il aurait fallu construire un bloc francophone rénové dans son esprit, soit débarrassée des relents colonialistes.

                Je pressens que les Etats-Unis d’Amérique et Israël vont être accusés de tous les maux sur ce fil, mais il ne faut pas oublier que tous les Etats agissent – ou souhaitent agir – comme eux. Avec moins de succès sans doute. Israël et les US sont des partenaires, pas des adversaires. Les adversaires sont les gouvernants Français qui ont abandonné la France.

                La gouvernance mondiale qui se dessine conduira au pire totalitarisme qui soit. Elle est néanmoins inéluctable et sans doute souhaitable, mais elle intervient beaucoup trop tôt dans l’histoire de l’humanité pour assurer une gouvernance mondiale démocratique.

                Enfin, pour contrer les sombres desseins de Sarkozy, il convient de fonder une union nationale qui réunisse les hommes de gauche et de droite sur la sauvegarde de l’identité historique de la France, sur son indépendance. J’espère que les villepinistes vont quitter l’UMP : ils n’ont rien à y faire.


                Cordialement




                • armand armand 21 février 2009 10:48

                  Tristan :

                  C’est bien ce que je disais plus haut - on ne peut revendiquer son indépendance que si l’on est souverainiste.
                  Quant au choix de ses alliés une fois que l’on est souverain, je ne vois pas où les orientations du fondateur (par coup d’Etat) de la Vème République constitueraient une ligne directrice pour la France ’éternelle’. A l’époque où la France était forte et indépendante - il y a cent ans - ses alliances changeaient au gré de ses intérêts.

                  En d’autres temps aussi, la France fut déclarée ’Fille aînée de l’Eglise’ et Saint-Louis la dédia à Notre-Dame...


                • phiconvers phiconvers 21 février 2009 13:59

                  Tristan (et c’est également valable pour l’auteur) : je suis globalement d’accord avecvous mais je crois que vous vous trompez de héros. De Gaulle est bien celui qui a initié le rabougrissement de la France, délibérément ou par erreur stratégique. Il voulait se séparer de l’Algérie, malgré son mandat, pour éviter que Colombey les deux églises devienne Colombey les deux mosquées. Total, nous avons lâché l’Algérie malgré notre victoire militaire et la France, près de cinquante après, se couvre de mosquées pour les 5 à 10 millions de musulmans dont les premiers ont fui l’indépendance et se sont tellement plus en France qu’ils ont essaimé...


                • dom y loulou dom 21 février 2009 22:04

                  @farkanscheltabres

                  "si l’europe se couvre effectivement de mosquées"

                  que de clichés... se couvrir de mosquées ? vraiment ?

                  Vous feriez mieux de vous inquiéter de ces chemtrails qui vous font bouffer de l’aluminium toute la journée. Eux couvrent pas seulement l’europe, mais le ciel sur toute la planète.


                  ... et ce n’est pas l’oeuvre des musulmans, vous en conviendrez.
                   

                  vous aimez ingurgiter de l’aluminium ? Savez-vous que cela induit des comportements violents ?


                  http://www.youtube.com/watch?v=C4mBH4CAwAw


                • Dudule 22 février 2009 01:29

                  C’est absolument faux. La voix de la France n’a pas de poids que si elle s’aligne sur une puissance étrangère. Sinon, c’est peut être la nation au monde qui pèse le plus lourd ! Lorsque Chirac et Villepin (qui ne sont pas de mon bord politique, mais qui sont entrer dans l’histoire ce jour là... le Nain peut attendre) ont eu l’incroyable audace de ruer dans les brancards, ça à vraiment fait du foin ! Rice a dit qu’il fallait nous "punir", en nous citant en premier, pour ensuite ajouter qu’il fallait "pardonner" à l’Allemagne et "ignorer" la Russie, ces suiveurs... Quel autre pays aurait pu mériter autant d’attention et de zèle propagandiste de la part du Département d’Etat ? Je n’ai pas oublié les insultes et le "french bashing"... Je considère que je ne dois plus rien à ces salopards aujourd’hui, et ceux qui s’alignent sur cette engeance ne sont ni plus ni moins que des collabos... mais suis très honoré qu’on nous ait accordé autant d’attention, nous qui vaudrions si peu, soit disant....

                  Ceux qui rencontrent à l’étranger, ou simplement connaissent chez nous des étrangers, d’autres gens que ces "élites" mondialisée capitulardes, qui paratagent la même sous-culture imbécile, savent combien est appréciée et écoutée la voix de la France, et combien notre pays est apprécié partout. Quel que soit le nombre de nos divisions et de nos sous-marins nucléaires, qui sont quand même les unes comme les autres d’un nombre plus conséquant que certains veulent bien le croire, et ne font pas de nous les vassaux d’aucune nation que ce soit.

                  Ceci dit, je ne partage pas le pessimisme de l’auteur. Les sentiments qu’il exprime sont tellement partagés dans l’opinion publique, tous bords politiques confondus, que toutes ces trahisons, tout ces mensonges, seront payés au prix fort quand viendra l’heure de solder les comptes. Et puis la France en a vu d’autres, et de bien pire...

                  Les rats qui tentent de monter sur le navire atlantiste qui coule (j’aime bien cette métaphore que j’ai lue chez Todd) n’empècheront de toute façon pas le navire de couler. Le fait de se sentir obliger de virer comme des domestiques indélicats tel ou tel qui ne partage pas leur servilité ne fait que confirmer que le Nain Dur Aux Humbles et Servile aux Puissants, et ses acolytes, naviguent à contre courant de l’Histoire.


                • Juan Asensio Juan Asensio 21 février 2009 10:45

                  A toutes et à tous : l’auteur de cet article, s’il répond, ne le fera que sur mon blog.
                  Pro-Serbe éhontée ? En quoi l’affirmation d’un parti clairement exposé aurai-til quelque rapport avec la honte ?
                  Chirac a enfin donné l’ordre pardon : la permission, à nos soldats de riposter ? Encore heureux, non, que l’un des plus patents fossoyeurs de l’armée française l’ait fait.
                  S’il avait eu quelque dignité, ces mêmes soldats ne seraient jamais partis sans une telle autorisation d’ouvrir le feu...


                  • armand armand 21 février 2009 10:56

                    Je trouve assez insultant pour les agoravoxiens présents, quelles que soient leurs opinions, que l’auteur d’un article, repris sur un blog, ne se donne même pas la peine d’être ’présent’ ici.
                    Et qu’une tierce personne réponde à sa place.

                    Alors je vous laisse.


                  • Juan Asensio Juan Asensio 21 février 2009 11:07

                    Vous pensez ce que vous voulez cher monsieur.
                    J’ai autorisé Agoravox, qui m’en a fait la demande, à publier cet article (puisque son auteur m’avait précisé que je pouvais l’utiliser à ma guise), sans rien préciser d’autre, certainement pas le fait que son auteur viendrait commenter, critiquer, infirmer vos propres réactions. Cela, c’eût été attacher l’auteur à des contraintes que je n’ai aucun droit de lui imposer.
                    C’est après tout son droit le plus strict que ne point désirer vous répondre ici et, ma foi, que cela vous plaise ou pas est une autre affaire.
                    Je crois que vous disposez de tous les renseignements nécessaires pour vous rendre sur mon blog et y laisser les commentaires de votre choix.
                    Ou pas.
                    Mais, de grâce, faites-moi l’économie de remarques sottes sur ma politique éditoriale, si je puis utiliser ces termes pompeux.


                  • armand armand 21 février 2009 11:19

                    Mais vous ne faites qu’utiliser des termes pompeux, et si je puis me permettre, condescendants.

                    Vous nous faites donc l’honneur d’autoriser nous autres, pauvres agoravoxiens, à venir sur votre blog ?

                    Monsieur est trop bon.

                    Mais vous m’apprenez au moins une chose - qu’Agoravox va solliciter des articles ailleurs que parmi ses rédacteurs.
                    Je l’ignorais, et je trouve cela plutôt grave, car cela va à l’encontre de ce que ce site prétendait être.

                    Et ma remarque n’a rien à voir avec les idées exprimées dans cet article.


                  • Juan Asensio Juan Asensio 21 février 2009 11:31

                    Des termes pompeux ? Ah bon ? Je n’ai fait pourtant que réagir à votre propre commentaire, que je trouve aussi méprisant que condescendant.
                    Je n’ai pas à répondre à la place d’Agoravox, qui le fera si il (elle) le désire.
                    Pour le reste, je ne puis que répéter ce que j’ai dit, à vous je crois, et en des termes clairs : je suis patron en mon propre blog, souverain en quelque sorte puisque vous aimez le mot et je décide ce qu’il me plaît de décider ; que vous en soyez content ou pas est bien, je crois mais vous l’aurez deviné, le cadet de mes soucis.
                    Vous pouvez donc, si vous le souhaitez, laisser chez moi un commentaire, aussi long que vous le voudrez et bien sûr critique. 
                    A l’âge d’Internet, il me semble que ce genre de procédé, qui ne témoigne aucune forme de mépris à l’égard des uns et des autres, est davantage à mettre au compte d’une diffusion rhizomique des textes que d’une quelconque condescendance.
                    J’espère avoir été parfaitement clair.


                  • armand armand 21 février 2009 11:52

                    "Pour le reste, je ne puis que répéter ce que j’ai dit, à vous je crois, et en des termes clairs : je suis patron en mon propre blog, souverain en quelque sorte puisque vous aimez le mot et je décide ce qu’il me plaît de décider ; que vous en soyez content ou pas est bien, je crois mais vous l’aurez deviné, le cadet de mes soucis. "

                    Alors soyez ’souverain’ sur votre blog, décidez-y comme il vous plaît, et cessez de vous comporter en petit-maître sur ce site.

                    Je maintiens que votre intervention ici est arrogante, suffisante, et surtout, mal venue, car il est traditionnel sur ce site que les auteurs dialoguent avec leurs commentateurs et ne s’abritent pas derrière autrui.


                  • Juan Asensio Juan Asensio 21 février 2009 12:10

                    Monsieur, je n’ai pas le plaisir, immense sans doute, de vous connaître mais il me semble que, s’il y a ici un petit chefaillon, c’est vous et pas moi.
                    Je ne vais donc pas répéter ce que j’ai écrit, qui était clair apparemment pour tous sauf pour vous.
                    Vous me parlez de dialogue et je vous réponds que votre propre sens du dialogue est, dans le meilleur des cas, une mascarade.
                    L’auteur de cet article ne s’abrite de rien ni de personne, en tous les cas pas de votre hypothétique mordacité, croyez-moi.
                    Que sa décision vous plaise ou pas de ne pas venir ici, que vous aimiez ou pas ce que je vous écris (pardon : réponds), croyez-moi, je crois que, tous, nous nous en contrefoutons.
                    Moi en tous les cas soyez-en parfaitement certain.


                  • armand armand 21 février 2009 12:28

                    "Je maintiens que votre intervention ici est arrogante, suffisante, et surtout, mal venue, car il est traditionnel sur ce site que les auteurs dialoguent avec leurs commentateurs et ne s’abritent pas derrière autrui. "

                    J’ai effectivement la prétention, cher Monsieur, de considérer que ce site n’est pas une excroissance de votre blog.

                    Et à mon tour, je peux vous assurer que vos haussements d’épaules, ricanements, et prétention à vous draper dans un ’nous’ englobant, je suppose, l’auteur absent et ceux qui partagent ses idées, me laissent indifférents.


                  • Juan Asensio Juan Asensio 21 février 2009 12:47

                    Armand, vous semblez ne pas bien lire les réponses que l’on vous donne, à moins que vous ne sachiez pas lire du tout.
                    Pour un donneur de leçons comme vous semblez l’être, je m’amuse beaucoup à goûter le sens que vous donnez au mot dialogue...
                    Passons, puisqu’il faut encore redresser vos gauchissements.
                    Je n’ai jamais prétendu qu’Agoravox était une excroissance de mon blog.
                    Si vous avez quelque plainte à formuler, adressez-vous à ses patrons, qui m’ont, eux, demandé de reproduire (reproduire, vous avez bien lu ?) ce texte paru chez moi (chez moi, vous avez bien lu ?).
                    Je vous remercie de me laisser, en effet, maître chez moi.


                  • armand armand 21 février 2009 12:51

                    Mais vos réponses n’ont aucune consistence.
                    Chez vous le style remplace le fond - plutôt vide si l’on y regarde bien.

                    D’ailleurs, c’est plutôt une marque de fabrique si l’on en croit votre formation...


                  • Daniel Roux Daniel R 21 février 2009 10:48

                    Ce qui est certain, c’est que nos soldats sont envoyés hors des frontières de l’Union Européenne pour intervenir dans des pays qui ne nous ont pas agressé.

                    Ces décisions sont prises sans contrôle démocratique ce qui serait difficle vu que nous ne sommes pas en démocratie. Elles sont prises par une oligarchie restreinte manipulant médias et institutions pour arriver à ses fins.

                    Pour les puristes : Dans quelle démocratie, le résultat sans appel d’un référendum populaire, celui sur le traité européen, serait balayé par des congréssistes sans nouveau référendum.

                    L’Etat Français se rend complice de massacre de populations civiles sous prétexte de guerres anti-terroriste, terme maintenant si galvaudé que même de jeunes anars inofensifs sont mis en prison, en France, en 2008, et maintenus contre l’avis des juges, sous ce prétexte frelaté pour faire de la pub à des ministre en mal de reconnaissance.

                    Sarkozy avait promis de retirer les soldats Français d’Afghanistan. Il a été élu sur cette promesse. Au contraire, il a renforcé le contingent à la demande des USA.

                    Sa légitimité en devient plus que douteuse mais quel contrepouvoir (en démocratie, il y en aurait un) peut s’opposer à ses décisions stupides d’atlantiste béat ?

                    La prochaine fois, ne votez pas pour vos ennnemis.



                    • armand armand 21 février 2009 10:53

                      Nos ennemis sont clairement désignés - ceux qui maintiennent un régime de terreur dans la vallée de Swat et qui exportent leurs illuminés dans MON pays où ils ont tout loisir de répandre leur sale propagande.
                      Pour cela, en effet, j’estime qu’il est urgent qu’une coalition les éradique - plus intelligemment que ce que l’on fait actuellement, et en tout cas en causant moins de pertes collatérales.

                      Vous raisonnez exactement comme ceux qui estimaient que les excès hitlériens, dès lors qu’ils avaient lieu à l’intérieur des frontières allemandes, ne regardaient que les Allemands.


                    • armand armand 21 février 2009 11:56

                      shawsford,

                      Je doute que les habitants de la vallée de Swat soient acquises aux idées des ’fous de Dieu’.
                      Lisez n’importe quel reportage de première main - ils sont terorisés, réduits au silence. Je serais le premier à dire que l’éducation est la meilleur réponse - mais quand éducateurs et éduqués sont massacrés, dépécés et suspendus aux portes des écoles pour servir d’exemple, seule une intervention militaire peut faire la différence.
                      Il existe des techniques de contre-guerilla qui ont fait leurs preuves. Mais il faut s’en donner les moyens. Et réagir aussi contre les sources de financement, nichées parmi nos grands copains du Golfe ou en A. séoudite.


                    • Daniel Roux Daniel R 21 février 2009 11:58

                      @ Armand

                      Si je vous lis bien, il nous faut raser tous les pays (avec leurs habitants) dans lesquels règnent la force brutale et dont la religion ne correspond pas à la notre.

                      "Tuez les tous, Dieu reconnaitra les siens".

                      Quelle est donc notre religion ? A quel niveau, la répression contre les pauvres et les opposants devient-elle terreur ?

                      Une fois ces deux points précisés, vous établirez la liste des pays condamnés :

                      L’Arabie Saoudite ?
                      Le Pakistan ?
                      Israël ?
                      Les USA ?
                      ....

                      Je suppose que vous approuvez les bombardements des villes allemandes (Dresdes notamment) et japonaises (Nagasaki- Iroshima - Tokyo) par les américains, condamnant des centaines de milliers de civils innocents à mort ?

                      Nous n’avons pas les mêmes valeurs.


                    • armand armand 21 février 2009 12:05

                      C’est bien le même raisonnement que celui des pacifistes en 1938...

                      Alors il faut se laisser faire, de peur de faire des dégâts.

                      Alors un petit conseil, allez fréquenter quelques uns de ces illuminés et écoutez ce qu’ils nous réservent. Et rappelez-vous que les fanatiques font toujours ce qu’ils disent, quand on leur en laisse la possibilité.

                      Visiblement, vous ne mesurez pas l’ampleur du phénomène.


                    • Juan Asensio Juan Asensio 21 février 2009 12:14

                      Mais enfin, que nous bassinez-vous à commenter ce pauvre papier plutôt que de prendre les armes et ainsi défendre la liberté et l’honneur de VOTRE pays ?


                    • armand armand 21 février 2009 12:14

                      Les talibans ne sont pas constitutifs d’une civilisation multimillénaire.

                      Il s’agit d’une poussée qui s’est régulièrement déclarée chez les Islamistes de la région depuis au moins cinq siècles. Et qui a pour objet la destruction de tout ce qui n’est pas ’eux’. Malheureusement, ils disposent d’armes et de moyens de communication autrement plus sophistiqués qu’au XIXe siècle... ou qu’au XVIIe.


                    • armand armand 21 février 2009 12:16

                      Degré zéro du raisonnement, mon pauvre Asensio.

                      Retournez-donc moissonner les hommages consensuels qui doivent affluer sur les terres souveraines de votre blog.


                    • Juan Asensio Juan Asensio 21 février 2009 12:23

                      Ce n’est pas un raisonnement mais bien plus qu’un raisonnement, ARmand (au cas où cette réponse se promènerait ailleurs que sous votre intervention) : la vérité qui ridiculise vos petites prétentions au raisonnement car enfin, on ne peut pas clairement désigner, selon vos termes, le danger, et se contenter d’ouvrir sa petite bouche de freluquet souverainste à longueur de colonne.
                      Prenez donc les armes, allez vous battre contre les fous de Dieu : nous vous reconnaîtrons tous grâce à votre barbichette, une fois votre devoir accompli, lorsque votre tête sera fichée sur une pique.
                      Mais vous n’aurez fait là que ce que vous devez faire, si j’ai bien lu chacune de vos déclarations, assez peu argumentées, de foudre de guerre, monsieur le degré zéro de la simple mise en accord des actes et des paroles.


                    • armand armand 21 février 2009 12:44

                      Jusqu’à présent je me suis gardé de m’en prendre directement à vous d’une façon insultante, comme vous venez de le faire. Cela correspond peut-être à vos lectures, à votre style, mais ça ne marche pas avec moi.
                      Alors traitez-moi de freluquet, faites des allusions à ma tête, comme vous voulez. Mais venez les faire en personne - ce serait beauoup plus drôle.

                      Je n’ai pas attendu tel ou tel conflit pour connaître le danger, de loin ou de près. Et prétendre qu’on ne saurait soutenir telle ou telle cause que lorsqu’on s’engage en personne c’est, là aussi, le degré zéro du raisonnement destiné à étouffer toute prise de position.

                      Pour le reste, je vous emmerde.


                    • Emmanuel Aguéra LeManu 21 février 2009 15:55

                      Bravo Armand.
                      Clap et fin.


                    • Juan Asensio Juan Asensio 21 février 2009 21:39

                      Apprenez donc à faire moins de fautes de français, nous verrons pour le reste.


                    • bluerider bluerider 22 février 2009 18:56

                      7 ans après, nous n’avons toujours AUCUNES preuves des raisons invoquées pour aller guerroyer en Afghanistan. cela me rappelle le bon film de Verhoeven "STARSHIP TROOPERS" fait en 1994, dans le sillage de "désert storm"... Tout y est : La grandiose absurdité de nos dirigeants, la propagande auprès des jeunes, le rejet du conflit au loin, filtré par les medias où pas une goutte de sang n’apparait... embrouille totale. Mélenchon a écrit sur l’Afghanistan ici : http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=623 tout y est ou presque (à part la patate chaude du 11/9). Trouvez-moi ces preuves de l’implication des talibans dans les attentats du 11/9. Trouvez-moi ces grottes hyper-modernes décrites dans LIBERATION. Trouvez moi la mobylette du mollah Omar, trouvez-moi le pourquoi des erreurs de la pseudocoalition, qui laissa ouverte la porte du Pakistan en 2002 pour laisser 3000 talibans passer de l’autre côté. Trouvez-moi ces fameuses preuves que Colin Powell, puis Condie Rice, déclarèrent avoir accumulées, pour être divulgées lorsque le moment serait venu. 7 ans, c’est bon, non ? Sans compter que lorsque vous interrogez des soldats avant ou après, ils ne savent absolument pas ce qu’ils vont foutre la-bàs. Sans compter que sur certains blogs, j’ai pu lire à peu près (de mémoire, j’aurais dû copier, tant cela m’a choqué) ces paroles d’un soldat : "On nous fait des formations pour nous expliquer le terrorisme, les attentats du 11/9, et on nous mets tellement en garde de penser autrement, qu’on ne peut pas faire autrement, que de se dire qu’il y a quelque chose de louche là dessous".


                    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 février 2009 10:57

                      Article fort bien roulé.

                      " Il suffit désormais pour réduire un chercheur de lui accoler le stigmate infâme du « conspirationnisme  » ".

                      Un chercheur est en devoir de mettre en doute des théories discutables dans un dialogue ouvert. Il n’a pas vocation d’être " collabora-sionniste "...vous voyez ce que je veux dire... ? C’est curieux, dès que l’on met en doute la version officielle du 9/11, on est classé " conspira-sionniste " . Etre ouvertement pour un coté de la balance, c’est déséquilibrer le fragile équilibre et risquer de faire renaitre la guerre froide mais pire encore, car vertigineusement sournoise .


                      • dezanneau 21 février 2009 12:04

                        On voit bien en tout cas que l’ouverture de Sarkozy ne va pas vers les souverainistes, nationalistes, gaullistes ou post-gaullistes...alors qu’il a pillé leur programme en 2007 !
                        Les levées de bouclier sur le retour dans l’Otan, au-delà du jeu politicien, sont quand même révélatrices de ce que le coup diplomatique, financier et économique va être monstrueux pour notre pays... Le prestige d’un pays, c’est aussi des contrats au final ! D’ailleurs peu de personnes ont réagi alors sur l’absence de deuxième porte-avions alors que celui-ci était la garantie de capacités de projection autonomes...un énième engagement de NS pour raffler des voix...et des pilotes de chasse qui s’entrainent sur porte-avions américain.
                        On comprend pourquoi ça s’énerve en haut lieu ! La crise met en l’air leur plan de communication pour passer les réformes en douce dans le cas d’ une situation de croissance, et révèle surtout leur nature profonde de larbins...L’effondrement moral, la veulerie de la classe politique française sont ahurissants...J’ai d’ailleurs relevé que ceux qui réagissent le plus sont bien ceux qui ont une colonne vertébrale, une culture !
                        Pour les solutions face à la crise, rendez-vous sur mon blog


                        • Leviathan Leviathan 21 février 2009 12:48

                          Voici une playlist sur les affaires ben pourries de l’OTAN (attentats False-flag etc...)

                          http://www.dailymotion.com/playlist/xurkb_jackyshow38_operation-gladio/1


                          • armand armand 21 février 2009 12:55

                            On t’a pas sonné, kata-boudin smiley


                          • Dubrovac 21 février 2009 13:18

                            Article nauséabond rédigé par un adorateur de la Serbie criminelle qui a ensanglanté mon pays (la Hrvatska), la Bosna et le Kosovo. Qui a détruit Vukovar ? Qui a bombardé Dubrovnik ? Qui a vidé la Krajina de sa population croate en 1991 ? Qui a bombardé pendant 3 ans Sarajevo ? Qui a commis un génocide à Sebrenica ? Qui a chassé de leurs foyers 900 000 Albanais du Kosovo ? Qui a commis tous ces crimes ? Réponse : la Serbie criminelle ! Alors Oui à la France dans l’Otan, et Non à la Serbie dans l’UE ! 


                            • dom y loulou dom 21 février 2009 19:49

                              @Dubrovac

                              l’auteur ne fait que montrer ce qu’il en est des mensonges avec lesquels on nous "vend" de bonnes grosses guerres pleines de victimes, de déchéance et de sang, tout ce qui fait baver les sionistes.


                            • tomasi75 21 février 2009 13:19

                               C’est une honte de reintégrer l’europe.
                              La France doit garder son indépendance

                              rapelez vous des valeurs françaises :

                              http://voxx.over-blog.com/article-11007503.html


                              • ambre 21 février 2009 13:46

                                Armand, il est vrai que l’islam est à la base de tous les malheurs du monde, il est vrai également que les musulmans ont massacré des millions et des millions de personnes à cause de leur race ou encore leur religion, eh oui ts ces pauvres indiens, ces pauvres juifs, ces pauvres noirs en afrique du sud, ah ils sont vraiment sanguinaires ces musulmans islamistes...

                                http://www.youtube.com/watch?v=iezQyKP4aGc
                                http://www.youtube.com/watch?v=T1wT-1ttRYI


                                • foufouille foufouille 21 février 2009 16:14

                                  vive la ruine des states


                                • ambre 21 février 2009 15:35

                                  Arthur bien vu, ce ne sont pas la justice ni la vérité qui guide l’humanité mais le sionisme et tous ceux qui ne suivent pas le courant sont traités comme des parias, des antisémites, des extrêmistes, des faschos mais heureusement qu’il y a d’autres moyens de s’informer, de chercher la vérité ailleurs que sur nos chaînes télés sinon que serions-nous devenus ???


                                  • Emmanuel Aguéra LeManu 21 février 2009 16:02

                                    Cette photo d’un soldat a terre semble attirer de drôles de mouche...
                                    Sur ce, vous m’excuserez.
                                    Je vous verrai sur un autre fil, Arthur...


                                  • ambre 21 février 2009 16:31

                                    Il est vrai que la vérité n’est pas toujours bonne à dire ou à entendre, certains préfèrent se voiler la face et rester sourd...


                                    • maharadh maharadh 21 février 2009 20:01

                                      Les retombées de l’Obamania

                                       

                                      Profitant du climat euphorique qui suit l’élection d’un président métis aux USA, les associations communautaristes africaines et arabes font actuellement un grand
                                      show dans les médias français pour exposer leurs récriminations du fait que selon eux, il n’y aurait pas suffisamment d’éléments représentatifs de leurs minorités dans les instances dirigeantes de la France.

                                       

                                      Il me semble qu’une mise au point s’impose, tout d’abord il est important de préciser que le président Obama n’a pas été élu pour son appartenance à la communauté afro-américaine ni en raison de sa couleur de peau, mais bien en tant que démocrate pouvant apporter un espoir d’amélioration dans la politique de l’administration américaine par rapport à ce que fut la présidence de W.Bush.

                                       

                                      Quant aux sous entendus de racisme français refusant l’accession des minorités aux postes clefs de l’exécutif, il serait temps de s’en expliquer.


                                       

                                       Tout d’abord, il est bon de rappeler que nous n’avons pas demandé aux millions de noirs et d’arabes musulmans qui squattent notre pays de venir chez nous profiter de nos organismes de protections sociales. Seul le laxisme criminellement angélique de certains de nos dirigeants politiques, sous prétexte de préserver nos fournitures pétrolières, en est responsable.

                                       

                                      Contrairement à l’idée subrepticement répandue par ces organisations ethniques et communautaristes, nous n’avons aucun devoir de repentance envers eux. Ces populations envahissantes font sans cesse allusion à un passé esclavagiste. Il est à noter d’une part que cela ne concerne en aucune mesure leurs contemporains ni les nôtres.

                                       

                                      Et d’autre part, si l’on se réfère à l’Histoire, celle-ci nous révèle sans la moindre ambiguïté que l’esclavage a été durant des siècles l’apanage de certaines tribus africaines qui vendaient comme esclaves les prisonniers des razzias exécutés sur les tribus voisines et ces ventes s’effectuaient aux arabes nomades qui à leur tour en faisaient commerce.

                                       

                                      Comment se fait-il qu’il n’y ait jamais d’auto flagellation des africains pour ce triste passé ? Et pourquoi les arabes sont-ils toujours épargnés des reproches concernant l’esclavage alors qu’ils en ont été les premiers protagonistes et les bénéficiaires. Et qui plus est, ce commerce détestable se perpétue de nos jours dans plusieurs pays arabes sans que les anti-esclavagistes s’en émeuvent le moins du monde !

                                       

                                      Abordons maintenant les raisons qui sont à l’origine du manque de confiance que l’on aurait vis-à-vis des populations d’origines africaines et maghrébines et qui aurait pour conséquences de les priver de responsabilités dans la marche de l’Etat.


                                       

                                        Déjà en vérité ce n’est pas ce que l’on constate. Il n’y a jamais eu autant de mixité raciale dans notre pays, que ce soit dans les instances gouvernementales, dans la députation, dans les partis politiques, dans les conseils municipaux. Il n’y a jamais eu autant de personnes de couleur dans les associations les plus diverses, à la télévision, au cinéma, dans les publicités. A tel point qu’il semble de plus en plus évident qu’un véritable racisme anti blancs s’instaure subrepticement en France et en Europe.

                                       

                                      Quant au postulat dont on nous rabat les oreilles depuis l’élection d’Obama, selon lequel l’arrivée d’un noir ou d’un maghrébin à la tête de l’Etat français est impossible, là aussi il faut analyser la situation.

                                       

                                      Pour que cela devienne envisageable, il faudrait tout d’abord qu’une autre forme de pensée et de comportement se fasse jour parmi les membres de ces communautés ayant ces prétentions d’excellence.

                                       

                                      Tant qu’il y aura de la part de ces ethnies une telle somme de mépris envers nos lois et la permanence d’incivilités à l’égard des français de souche, il ne saurait y avoir de considération envers ceux qui, de plus, sont vus avec justes raisons, comme des parasites au comportement de sauvages sans éducation.

                                       

                                      Pas un seul jour sans que l’on soit confronté à ces incivilités : crachats dans la rue, altercations bruyantes et mal sonnantes le plus souvent en langue arabe ou africaine, voitures stationnant n’importe où en pleine circulation pour que des personnes souvent affublées de « burka » montent ou descendent des véhicules. Refus de démarrage aux feux verts en raison d’une discussion de portière à portière. Ces comportements sont monnaie courante dans les pays d’Afrique du nord, mais sont la démonstration d’un sans gène intolérable en occident.

                                       

                                      Vous me direz qu’il s’agit là de bien petits inconvénients, certes mais cela est permanent et toujours de la part de cette même communauté si prompte à se

                                      plaindre du comportement des autres.

                                       

                                      Mais si encore il n’y avait que cela !

                                       

                                      C’est bien beau de vouloir faire parti des décideurs de notre pays, encore faudrait il s’y intégrer ! Les beurs de deuxième et de troisième génération poussent des hurlements dès qu’on leur parle d’intégration. Ils rétorquent qu’ils sont français, c’est exact à la lecture de leur carte d’identité, mais dans leur comportement qu’en est-il ? Ils adoptent pour la plupart un « look » typiquement communautaire, quand ils ne s’exhibent pas carrément en djellaba, arborant une barbe d’intégriste tout en taguant « vive Ben Laden » sur nos murs.

                                       

                                      Ils déambulent dans nos centres ville en bandes bruyantes et crachotantes. Malheur aux vrais français et surtout aux femmes françaises qui ne s’écartent pas sur leur passage. Combien de pères de famille ont été poignardés ou massacrés sous les coups d’individus leur imputant un simple regard désapprobateur.

                                       

                                      Et malgré cela il faudrait les accepter et de plus leur faire confiance ? Alors qu’ils sont responsables, dans la plupart des cas, de tous les méfaits dont nous sommes victimes ! La prostitution, les trafics en tous genres, que ce soit la drogue, les armes, les voitures volées. Ils sont responsables de plus de 80% des délits en France et n’oublions pas les tortures et les viols en société dans les cités ou ils règnent en maîtres. Faisant régner la terreur dans ces zones de non droit en imposant leur loi. Caillassant toutes les formes d’autorités, la police, les pompiers, les chauffeurs de bus. Transformant même à l’occasion ces transports en commun en brûlot pour les passagers. Ils incendient les bâtiments publics, les entreprises, les commerces, les écoles et les crèches. Sans oublier les voitures, c’est d’ailleurs devenu un sport national, une centaine de voitures sont incendiées en moyenne chaque jour en France, sans compter les jours fastes comme le 14 juillet, Noël et nouvel an ou là ce sont des milliers de véhicules qui partent en fumée !

                                       

                                      Episodiquement ils provoquent des émeutes urbaines, pillant les magasins, prenant les forces de l’ordre pour cible en leur tirant dessus avec des armes à feu. Le moindre prétexte leur est bon, si l’un d’entre eux se tue au volant d’une voiture volée lors d’une course poursuite avec la police, ils incendient le quartier en criant à l’injustice, estimant, selon leur conception, qu’il faut laisser courir les délinquants.

                                       

                                      Ces actes délictueux conduisant bon nombre d’entre eux en prison, ils réclament un surcroît d’imans dans les maisons d’arrêt, permettant à cette population déjà marginalisée de se fanatiser en fous de Dieu en pratiquant cette religion d’intégrisme qu’est l’islam prêchant en permanence la haine de l’occident et préconisant la mise à mort des non musulmans. Et bien souvent ce sont les mêmes que l’on retrouve en combattants dans les pays ou règne le djihad. Des arabes ayant la nationalité française qui tirent sur nos soldats !

                                       

                                      En résumé lorsque les imans ne prêcheront plus la guerre, soit disant sainte, dans leurs mosquées construites avec l’argent détourné des fonds publics, mais à contrario, lorsque avec leurs leaders communautaristes, ils se décideront à condamner fermement les atrocités commises par le terrorisme islamique à travers le monde.

                                       

                                      Quand les jeunes voyous dans les stades de football n’exhiberont plus leurs survêtements marqués Algérie aux couleurs du vert islamiste tout en conspuant notre hymne national. Quand ils cesseront d’applaudir lorsqu’une pluie de missiles s’abat sur Israël, mais qu’au contraire ils s’engageront dans l’armée française pour combattre avec les forces internationales tous les terrorismes du moyen orient. Alors, mais alors seulement nous pourrons peut être commencer à leur faire confiance et à envisager qu’ils sont devenus de vrais français, dignes, s’ils en ont les qualités et les capacités requises, de faire parti des dirigeants de la France.

                                       

                                      Mais, apparemment, ce n’est pas demain la veille.

                                       


                                      • Le péripate Le péripate 21 février 2009 20:25

                                         Je ne vois pas où est le problème si la France rejoint l’OTAN. Ce n’est pas le Pacte de Varsovie, que je sache, et les pays qui sont dans l’OTAN ne sont pas d’horribles dictatures, non ?

                                        Pourquoi De Gaulle a pris la décision de quitter l’OTAN ? Pour développer le nucléaire français, point. Il y a prescription. 


                                        • Triodus Triodus 21 février 2009 21:26

                                          Oui, ce qui à l’époque nous a grandi.

                                          Mais maintenant qu’un tout petit nous rêve d’être à sa hauteur..


                                        • Cascabel Cascabel 21 février 2009 23:26

                                          C’est l’inverse plutôt.
                                          La bombe a permis à la France de sortir tranquillement du carcan de l’ OTAN. Et le but était tout simple : l’indépendance.


                                        • Cascabel Cascabel 21 février 2009 23:27

                                          Le post s’adressait au péripate.


                                        • Le péripate Le péripate 22 février 2009 00:50

                                           Vous êtes sûr que la France possédait déjà, non la bombe, mais l’arsenal nucléaire avant la sortie de l’OTAN ?
                                          Je cois avoir entendu dans une émission de radio le contraire, mais vous avez peut-être raison.



                                        • Cascabel Cascabel 22 février 2009 01:14

                                          La France a fabriqué toute seule sa bombe, de A à Z (volonté de De Gaule dés 1945). Donc oui l’arsenal nous le possédions, contrairement à l’ Angleterre.


                                        • Cascabel Cascabel 22 février 2009 01:17

                                          Un livre intéressant : histoire secrète de la bombe atomique française, de André Bendjebbar.


                                        • Cascabel Cascabel 22 février 2009 09:54

                                          page 310 du livre pré-cité.

                                          Chapitre XX
                                           De Gaulle un "apôtre de l’indéépendance".

                                          Que les Américainsaient tout faitpour que le France ne devienne pas une puissance nucléaire, tous les dirigeants le savaient. Depuis les origines, il en était ainsi. A la veille des élections législatives de janvier 1956, un mémenrudum américainsur les sentiments européensfaisait le commentaire suivant à l’itention de la maison blanche : " imaginonsle climat de soupçonmutuel en Europe et dans le monde le jour où l’industrie nucléaire française, ou allemende, pourrait construire clandestinement un armement atomique !".
                                          (...)

                                          Comment décourager le France ?

                                          Les Etats Unis espérèrent un temps décourager de Gaulle d’entreprendre des démarches de souveraineté sur les armes atomiques de l’ OTAN. Leur méthode fut simple ; ils songèrent à éloigner le bouclier de l’ OTAN, et abaisser la garde de la France. De Gaulle ne frémit pas quand, le 24 juin 1959, les neufs escadrons aériens de l’ US air Air Force, vecteurs des bombes atomiques américaines, quittèrent définitivement leurs bases françaises sur ordre du général Norstadt. Au contraire, cette décision aiguisa son ardeur à aller de l’avant. Malgré les difficultés financières dues à la guerre d’ Algérie, il maintint en juillet 1959 la décision de construire l’usine de séparation isotopique. Il confirma quelques jours plus tard, le 27 juillet, que les chaînes de construction de l’avion bombardier Mirage IV seraient mises rapidement en route. Il fit dire par l’entremise de Pierre Guillaumat, son ministre des Armées, le 22 juin 1959, que la France ne se livrerait à aucun marchandage. Devant l’intransigeance américaine, le seul recours possible fut que la France disposât de ses propres bombes et de ses propres vecteurs aussi rapidement que possible.Les Américains comprirent que rien n’arrêterait De Gaulle. (..).

                                          Autrement, si De Gaulle a travaillé dés 1945 au projet atomique avec le savant Frédéric Joliot-Curie, la France avait commencé le programme avant la guerre. C’est même le premier pays a en avoir eu l’idée et l’initiative.
                                          Aussi cette histoire de "savants israéliens" d’A. Mage est des plus curieuses. C’est la France qui a aidé Israël a se doter de la bombe et non l’inverse !


                                        • Cascabel Cascabel 22 février 2009 10:05

                                          Désolé pour les fautes de frappe, je reposte (si la modération pouvait supprimer le texte truffé de fautes).

                                          page 310 du livre pré-cité.

                                          Chapitre XX
                                           DE GAULLE UN APOTRE DE L’INDEPENDACE

                                          De Gaulle, les Américains et la bombe

                                          Que les Américains aient tout fait pour que le France ne devienne pas une puissance nucléaire, tous les dirigeants le savaient. Depuis les origines, il en était ainsi. A la veille des élections législatives de janvier 1956, un mémorandum américain sur les sentiments européens faisait le commentaire suivant à l’intention de la maison blanche : " imaginons le climat de soupçon mutuel en Europe et dans le monde le jour où l’industrie nucléaire française, ou allemande, pourrait construire clandestinement un armement atomique !".
                                          (...)

                                          Comment décourager le France ?

                                          Les Etats Unis espérèrent un temps décourager de Gaulle d’entreprendre des démarches de souveraineté sur les armes atomiques de l’ OTAN. Leur méthode fut simple ; ils songèrent à éloigner le bouclier de l’ OTAN, et abaisser la garde de la France. De Gaulle ne frémit pas quand, le 24 juin 1959, les neufs escadrons aériens de l’ US air Air Force, vecteurs des bombes atomiques américaines, quittèrent définitivement leurs bases françaises sur ordre du général Norstadt. Au contraire, cette décision aiguisa son ardeur à aller de l’avant. Malgré les difficultés financières dues à la guerre d’ Algérie, il maintint en juillet 1959 la décision de construire l’usine de séparation isotopique. Il confirma quelques jours plus tard, le 27 juillet, que les chaînes de construction de l’avion bombardier Mirage IV seraient mises rapidement en route. Il fit dire par l’entremise de Pierre Guillaumat, son ministre des Armées, le 22 juin 1959, que la France ne se livrerait à aucun marchandage. Devant l’intransigeance américaine, le seul recours possible fut que la France disposât de ses propres bombes et de ses propres vecteurs aussi rapidement que possible.Les Américains comprirent que rien n’arrêterait De Gaulle. (..).


                                        • Cascabel Cascabel 22 février 2009 13:29

                                          Merci du lien Mage.

                                          Il n’empêche que D. Lorrenz passe outre l’histoire du nucléaire en France. A le lire on croirait que la France était novice en la matière.
                                          Qu’il y ait eu des échanges, oui pourquoi pas, mais cela ne signifie absolument pas que les savants israéliens aient fourni l’assise théorique nécessaire pour la fabrication de la bombe. Nier à la France son histoire nucléaire est tout simplement énorme.
                                          Remarquez on le fait déjà en attribuant à Einstein la théorie de la relativité.


                                        • Jihem Jihem 22 février 2009 15:33

                                          Péripate,

                                          Vous avez raison.
                                          De plus la France n’a jamais quitté l’OTAN, mais uniquement le commandement intégré. Les troupes fra,çaises participent régulièrement aux exercices de l’OTAN. Dons , tempête dans un verre d’eau.


                                        • Cotcodec 21 février 2009 22:19

                                          Quelqu’un pourait-il m’expliquer cette phrase de l’auteur ?

                                          "Le Canard Enchainé, ce faux-ennemi qui sert à merveille les intérêts de l’Anti-France (...)"

                                          Merci


                                          • fouadraiden fouadraiden 21 février 2009 22:47


                                             je ne comprends pas pourquoi la thèse officielle , celle du gvt américain qui attribue le 11sept à un groupe de saoudiens, est qualifiée par Chauprade de thèse" complotiste".


                                            quelqu’un a- t-il compris ?



                                            • fouadraiden fouadraiden 21 février 2009 23:54


                                              tu n’as pas saisi Casabel,

                                              est-ce que un État peut -il comploter contre lui-même ? 

                                              un groupe terroriste, par définition , n’agit que" secrètement" .

                                              renvoyer dos à dos les deux est stupide


                                            • MarcoH 21 février 2009 23:57

                                              un complot est une association de malfaiteurs. Donc on peut qualifier de "complotiste" la thèse de Bush.

                                              on attend d’ailleurs toujours les preuves de ce soit disant complot islamiste.
                                              car, je le rappelle parce que c’est tellement dingue qu’on a tendance à l’oublier : il n’y a pas eu d’enquête judiciaire sur les événements du 11 septembre !!!

                                              MarcoH


                                            • Cascabel Cascabel 22 février 2009 00:03

                                              Ha d’accord.
                                              J’aime bien la question.

                                              En effet un Etat ne peut pas comploter contre lui même, c’est une impossiblité logique. Par contre des serviteurs de l’ Etat peuvent trahir leur mission et comploter contre lui.


                                            • Cascabel Cascabel 22 février 2009 00:12

                                              Cetype de complot s’ agrave du crime de haute trahison.


                                            • fouadraiden fouadraiden 22 février 2009 00:16


                                              Casbel


                                               on va y aller par étape


                                              l’Amérique il s’agit d’un État démocratique , avec une presse , des partis politiques, etc


                                               que les Russes ou les Chinois agissent ,parfois , comme des groupes secrets , rien de plus ordinaire. mais les États Unis ; bien qu’ils aient des services secrets puissants posent un problème si on ne se satisfait pas évidemment de les comparer aux chinois aux russes ou aux saoudiens.

                                               tu piges ?


                                            • Cascabel Cascabel 22 février 2009 00:26

                                              Ecoute, j’ai mon idée sur la question mais je la garde pour moi.
                                              Tout ce que je peux te dire c’est que les tours ont été minées. Après tu tires les conclusions que tu veux.


                                            • fouadraiden fouadraiden 22 février 2009 00:34


                                              pauvre Cascabel, en arriver là smiley

                                              vs ne comprenez donc plus rien de l’Occident smiley



                                            • Cascabel Cascabel 22 février 2009 00:46

                                              Je comprends la physique, ça me suffit.


                                            • fouadraiden fouadraiden 22 février 2009 00:49

                                              ah bon, ben tant que vous nous démontrer pas grandeur nature que deux avions sont incapables de.....la physique théorique ne peut rien ni pour vous ni pour nous.


                                            • Cascabel Cascabel 22 février 2009 00:57

                                              Faux.

                                              En science tout est reproductible et tout se calcule. Il suffit de décomposer l’évènement.


                                            • fouadraiden fouadraiden 22 février 2009 01:01


                                              n’importe quoi sinon il n’existerait pas de science expérimentale en laboratoire. on voit que vs n êtes pas physicien smiley


                                            • Cascabel Cascabel 22 février 2009 01:35

                                              Justement.
                                              C’est strictement impossible de reproduire en laboratoire les théories du NIST au sujet des tours. Pour tout vous dire, pour arriver a désintégrer une des tours vous avez besoin de 10 000 charges explosivesenviron, d’après les professionels de la démolition contrôlée.
                                              Maintenant si vous voulez croire qu’un avion a des propriétés magiques et remplace à lui seul 10 000 charges bien réparties, pour moi c’est OK.


                                            • Cascabel Cascabel 22 février 2009 01:43

                                              Une structure connue, celle d’un gratte ciel par exemple, n’ appartient pas au domaine de la science expérimentale. C’est du BTP, de la physique appliquée.


                                            • fouadraiden fouadraiden 22 février 2009 01:43


                                               non, non, faites d’abord l’expérience avec deux avions en ayant pris le soin de reconstruire les deux tours de façon identiques à celles détruites et puis ns en reparlerons


                                            • Cascabel Cascabel 22 février 2009 01:44

                                              mage

                                               smiley


                                            • Cascabel Cascabel 22 février 2009 01:46

                                              Non fouad.

                                              Allez d’abord à l"école et après nous en reparlerons.


                                            • fouadraiden fouadraiden 22 février 2009 01:57


                                               ben justement c’est pas à l’école qu’on risque de vous expliquer l’histoire des sciences smiley


                                               allez à la lecture smiley


                                            • Cascabel Cascabel 22 février 2009 01:57

                                              Pour mage je me suis trompé de smiley, je corrige :

                                                smiley 



                                            • Cascabel Cascabel 22 février 2009 02:03

                                              Toute une éducation a refaire.

                                              Mots clés : lois universelles / principes directeurs / reproductibilité.

                                              Bonne nuit.


                                            • fouadraiden fouadraiden 22 février 2009 02:06


                                              N’importe quoi Cascabel smiley


                                               la loi de la gravitation s’arrête à l’eau  smiley


                                            • Cotcodec 21 février 2009 23:49

                                              Bon, merci Cascabel pour ce premier indice...


                                              • MarcoH 22 février 2009 00:03

                                                bonjour tout le monde,

                                                je m’apperçoit avec "horreur" que je vais finir par virer "rouge-brun" !

                                                en effet, je commence à trouver très sympatique les souverainistes : si la notion de patrie m’est complètement abstraite, je salue par contre ces personnes qui luttent pour que leur pays soit gouverné...par ses élus et pas par des puissances supranationnales non élues, ce qui est devenu le cas en europe ! et moi l’affreux gauchiste je nous trouve des points communs finalement...

                                                MH


                                                • Dudule 22 février 2009 02:18

                                                  Vous commencez à comprendre beaucoup de choses... Savez vous que les jacobins étaient d’extrème-gauche, caricaturés alors dans toute l’Europe comme les bolchéviques plus tard, le couteau entre les dents ? Que certaines personnes se disent aujourd’hui de gauche en considérant les Jacobins comme des droitistes (alors que la droite ne les a jamais revendiquée, ni de près, ni de loin) en dit long sur les renoncements de la gauche...

                                                  J’ai toujours été de gauche, mais je considère qu’il ne faut pas rêver : l’Etat est le meilleurs allié de la gauche, lorsque celle-ci gagne les élections, à condition qu’elle n’y renonce pas. Le peuple est souverain, et c’est une idée de gauche à l’origine (même si certains de droite la partage maintenant, il s’agit d’une conquète historique), et c’est comme ça, et pis c’est tout. Et ça définit la Patrie peut-être plus que tout le reste. Par exemple, Aubry s’est ridiculisée en négociant ses 35h avec le patronat (les "partenaires sociaux"), les vidant ainsi de toutes substances, trahissant la volonté populaire, alors que la droite les démentèle aujourd’hui à l’assemblée.

                                                  Et la souveraineté populaire se définit à travers des frontières et une langue commune. La Patrie, pas forcément négativement opposée au reste du monde, simplement le cadre dans lequel des gens prétendent maîtriser leur destin. Je vois pas vraiment comment faire autrement, par contre, je vois très bien comment la droite la plus réactionnaire peut vider ces idées de toute substance en les discréditant, en réussissant à les faire qualifier de réactionnaire jusque dans les rangs de la gauche.

                                                  La seule contrainte démocratique, c’est que les politiques menées doivent être conforme à la constitution, et être réversibles. Si la gauche perd les élections, la droite a le droit de faire le contraire, c’est tout. Aubry et Jospin ont trahi la souveraineté populaire en négociant avec la droite. Incroyable erreur politique dont le PS paye toujours le prix, faute d’autocritique.

                                                  Quand la gauche est au pouvoir, elle doit cogner aussi fort que la droite. Puiqu’elle ne l’a pas fait, elle est passé dans le meilleurs des cas comme étant faible, dans le pire des cas comme complice de la droite, dans tout les cas, elle a donné la victoire idéologique à l’adversaire, qui lui, se fout éperdument de négocier quoi que ce soit.


                                                • Dudule 22 février 2009 01:38

                                                  Je me permets de reposter, tronqué, ce que j’ai répondu à un commentaire, et qui me semble bien convenir pour commenter l’article.

                                                  La voix de la France n’a pas de poids que si elle s’aligne sur une puissance étrangère. Sinon, elle est peut être la nation au monde qui pèse le plus lourd ! Lorsque Chirac et Villepin (qui ne sont pas de mon bord politique, mais qui sont entrer dans l’histoire ce jour là... le Nain peut attendre) ont eu l’incroyable audace de ruer dans les brancards, ça à vraiment fait du foin ! Rice a dit qu’il fallait nous "punir", en nous citant en premier, pour ensuite ajouter qu’il fallait "pardonner" à l’Allemagne et "ignorer" la Russie, ces suiveurs... Quel autre pays aurait pu mériter autant d’attention et de zèle propagandiste de la part du Département d’Etat ? Je n’ai pas oublié les insultes et le "french bashing"... Je considère que je ne dois plus rien à ces salopards aujourd’hui, et ceux qui s’alignent sur cette engeance ne sont ni plus ni moins que des collabos... mais suis très honoré qu’on nous ait accordé autant d’attention, nous qui vaudrions si peu, soit disant....

                                                  Ceux qui rencontrent à l’étranger, ou simplement connaissent chez nous des étrangers, d’autres gens que ces "élites" mondialisée capitulardes, qui paratagent la même sous-culture imbécile, savent combien est appréciée et écoutée la voix de la France, et combien notre pays est apprécié partout. Quel que soit le nombre de nos divisions et de nos sous-marins nucléaires, qui sont quand même les unes comme les autres d’un nombre plus conséquant que certains veulent bien le croire, et ne font pas de nous les vassaux d’aucune nation que ce soit.

                                                  Ceci dit, je ne partage pas le pessimisme de l’auteur. Les sentiments qu’il exprime sont tellement partagés dans l’opinion publique, tous bords politiques confondus, que toutes ces trahisons, tous ces mensonges, seront payés au prix fort quand viendra l’heure de solder les comptes. Et puis la France en a vu d’autres, et de bien pire...

                                                  Les rats qui tentent de monter sur le navire atlantiste qui coule (j’aime bien cette métaphore que j’ai lue chez Todd) n’empècheront de toute façon pas le navire de couler. Le fait de se sentir obliger de virer comme des domestiques indélicats tel ou tel qui ne partage pas leur servilité ne fait que confirmer que le Nain, dur aux humbles et servile aux puissants, et ses acolytes, naviguent à contre-courant de l’Histoire.


                                                  • fouadraiden fouadraiden 22 février 2009 01:41


                                                     

                                                     

                                                     

                                                    "Déjà en vérité ce n’est pas ce que l’on constate. Il n’y a jamais eu autant de mixité raciale dans notre pays, que ce soit dans les instances gouvernementales, dans la députation, dans les partis politiques, dans les conseils municipaux. Il n’y a jamais eu autant de personnes de couleur dans les associations les plus diverses, à la télévision, au cinéma, dans les publicités. A tel point qu’il semble de plus en plus évident qu’un véritable racisme anti blancs s’instaure subrepticement en France et en Europe."


                                                     Madame Mahara ne reconnaît plus sa société


                                                    • maharadh maharadh 22 février 2009 12:31

                                                      @frouad,
                                                      Nier l’évidence ce n’est pas très bien non plus et mordre la main qui vous donne a manger non plus , il est vrai que le comportement sociétal et vous......


                                                    • chmoll chmoll 22 février 2009 08:29

                                                      otan en emporte kouchtoi


                                                      • abdelkader17 22 février 2009 10:58

                                                        Meyssan à le mérite d’avoir le premier pointé du doigt, cette véritable escroquerie qui restera sans doute comme l’acte le plus abouti, de la propagande et désinformation de masse de l’histoire contemporaine.


                                                        • abdelkader17 22 février 2009 11:12

                                                           L’indépendance de la France est un mythe, vendu aux intêret marchand de la construction européene, qui poursuivent les mêmes buts que les stratégies de domination impérialistes états- unienne.


                                                          • caramico 22 février 2009 11:37

                                                            Je suis également très optimiste, tous ,les traitres Kouchnériens ont beau faire les guignols, la base est solide, elle s’appuie sur une grande majorité de personnes, se déclarant de droite et de gauche, français de souche ou d’immigration, qui défendront leur modèle qui est le plus abouti.
                                                            La France est le pays où il fait bon vivre, en tête de liste,
                                                            M.... aux Anglo-Saxons, vive l’Europe libre, de l’Atlantique à l’Oural.


                                                            • maharadh maharadh 22 février 2009 12:35

                                                              @caramico,
                                                              je ne saurai mieux dire ;; ;
                                                              Bravo d’y associer toutes les bonnes volontés et notre pays qui n’en manque pas heureusement,quant a ceux qui pensent le contraire ils ont la mémoire courte ou sélective.....


                                                              • Cascabel Cascabel 22 février 2009 12:58

                                                                Là vous faites de la théorie du complot smiley

                                                                Mage, l’histoire du nucléaire en France précède celle des USA et d’ Israel. C’est tout a fait officiel.


                                                              • Emmanuel Aguéra LeManu 22 février 2009 13:21

                                                                Ce qui est mal.


                                                              • maharadh maharadh 22 février 2009 13:23

                                                                AUX MODOS-Serait-il possible d’accéder au billet "l’esprit apache " sans que je sois systématiquement refoulé en me disant que mon texte est trop long ! alors qu’il fait une dizaine de lignes ?
                                                                maharadh

                                                                Mes excuses à l’auteur de ce fil mais je n’ai pas trouvé d’autres moyenspour avertir ceux qui sont aux manettes.


                                                                • mandrier 22 février 2009 23:32

                                                                  Si vous lisez la Revue de Défense nationale, vous y liriez la déclaration d’un amiral qui déclare que lors de la guerre contre la Serbie, les ops du porte avions recevaient des américains des photos satellite truquées et des renseignements truqués pour provoquer des incidents irréparables avec l’ancien allié Serbe...

                                                                  De même il est connu que les dossiers d’objectf provenant des US etaient sytématiquement truqués...(en reaction nous avons crée la DRM)

                                                                  Alors que dire devant de telles ignominies ?

                                                                  Kouchner, morin et les autres sont en train de nous détruire...


                                                                  Voilà dans quoi nous allons engager nos troupes et nos marins !

                                                                  PS : Heureusement que nous avons Chauprade qui a une culture réelle en géopolitique ! j’espère qu’il sera ministre de la défense un jour.... Ca changera des paillasses...


                                                                  • Deneb Deneb 23 février 2009 09:11

                                                                    @ cascabel

                                                                    Vous semblez avoir une sympathie pour les chetniks et les criminels de guerre. Vous dites que l’on aurait du soutenir Milosevic.

                                                                    Je ne sais pas si c’est de l’ignorance ou de la bétise pure. Même en Sérbie, plus personne ne les defend. Etes-vous un copain de Legija ? Etes vous un admirateur d’Arkan et fan de Ceca ? Les jeunes serbes n’ont plus rien à voir avec ce monde là : ils ecoutent B92 et rêvent de démocratie à l’européenne. Sauf, bien sur les mafieux, qui ont tué Djindjic. Vous soutenez ces gens la ?

                                                                    De toutes façons, vous semblez ignorer la réalité serbe. Essayez plutot de vous tenir au courant. Aujourd’hui, Croates et Serbes travaillent de plus en plus ensemble - cet equilibre précaire est menacé par des opinions comme la votre. Une guerre ne vous a pas suffi ?


                                                                    • Cascabel Cascabel 24 février 2009 00:36

                                                                      Comme De Gaule j’ai beaucoup de sympathie pour les chetniks et Draza Mihajlovic. Résistants de la première heure, idéalistes et chevaleresques ils honnorent l’ histoire des Serbes. Les communistes les ont ensuite persécutés à la fin de la guerre, sous l’oeil bien veillant de Churchill.
                                                                      Par contre je n’aime pas les crimes de guerre et moins encore le crime tout court. Je n’aime pas non plus la politique du bouc émissaire. Raison pour laquelle je m’inscrit en faux à la diabolisation des Serbes et de Milosevic. Aussi, en tant que Français je comprends bien le point de vue fédéraliste des Serbes.
                                                                      En ce qui concerne ma culture sur la Yougoslavie, certes elle est limité, mais beaucoup moins quand même que la moyenne en France. Le sujet m’a intéressé et quand mon pays a bombardé un peuple voisin, j’ai pris la peine de me renseigner un peu avant d’applaudir à la guerre humanitaire. Et j’ai découvert trop de mensonges pour approuver.


                                                                    • Cascabel Cascabel 24 février 2009 03:03

                                                                      Les jeunes serbes n’ont plus rien à voir avec ce monde là : ils ecoutent B92 et rêvent de démocratie à l’européenne. Sauf, bien sur les mafieux, qui ont tué Djindjic. Vous soutenez ces gens la ?

                                                                      Et d’une je me fiche entièrement de B92. De deux la démocratie à l’européenne, ça va je connais : on vote NON et c’est oui quand même. Et de trois Djindjic a été objectivement un traître, un vendu à l’occupant.

                                                                      Enfin,je ne vois pas où je défends la guerre. Au contraire, je l’ai déjà dit, il fallait aider Milosevic a consolider la Yougoslavie, notament en fédéralisant d’avantage.


                                                                    • Deneb Deneb 24 février 2009 10:22

                                                                      Cascabel : votre place est à La Haye avec votre pote Karadzic. De toutes façons vous n’etes plus qu’une poignée. Misérable vipère !


                                                                    • Deneb Deneb 24 février 2009 11:13

                                                                      Cascabel : je me fiche entièrement de B92.

                                                                      Pas la jeunesse serbe - c’est le média le plus populaire en Serbie.

                                                                      Djindjic a été objectivement un traître, un vendu à l’occupant.

                                                                      Je vous déconseille de dire ça à Belgrade, si vous y allez. Vous risquez de payer de somptueuses vacances... à votre dentiste.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Samuel Gelb


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès