• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Rothschild décroche un appel d’offres pour privatiser le système de (...)

Rothschild décroche un appel d’offres pour privatiser le système de transport de gaz en Ukraine - Mainmise sur le hub gazier de l’Europe

Pour celles et ceux qui se demandent pourquoi le Maïdan, et la guerre en cours dans le Donbass ont lieu, l'un des motifs les plus évidents est le motif géopolitique des États-Unis, qui veulent couper l'Ukraine de la Russie (voir « Le Grand échiquier » de Zbigniew Brzezinski) et rapprocher ainsi encore un peu plus les bases, soldats et missiles de l'OTAN des frontières de cette dernière.

Mais il y a derrière toute cette géopolitique qui sert les intérêts américains, des intérêts financiers supranationaux évidents. Bien avant le Maïdan, et encore plus après, bon nombre de compagnies ont lorgné sur l'Ukraine.

De Monsanto qui rêve de racheter les terres agricoles ukrainiennes à pas cher pour faire pousser des OGM sur le tchernoziom (cette terre très fertile qui se trouve en Ukraine, et qui en a fait historiquement le grenier à blé de l'URSS), aux entreprises de gaz de schiste (dont certains champs gaziers visés sont je vous le donne en plein dans le mille, dans le Donbass), en passant par ceux qui espèrent racheter les usines ukrainiennes pour une bouchée de pain une fois son industrie détruite par la rupture des relations économiques avec la Russie, il y a là de quoi s'enrichir sur le dos du peuple ukrainien. Et tant pis si celui-ci finit dans la guerre civile et la misère.

Il faut rajouter à ces cibles presque purement financières (car alimentation et énergie ont aussi une portée géopolitique évidente), une cible qui est à la fois lourde sur le plan géopolitique et sur le plan financier : le réseau de transport gazier. Car l'Ukraine est un nœud gazier central pour la livraison du gaz russe à l'Europe, comme le montre cette carte du groupe Gazprom :

Gazoducs russes

C'est d'ailleurs cette position centrale dans la livraison du gaz, dont l'Europe a tant besoin (la Russie fournissant près du tiers du gaz consommé en Europe), et les conflits récurrents entre l'Ukraine et la Russie depuis le premier Maïdan de 2004, qui représentent un danger pour l’approvisionnement du continent. Ce n'est pas pour les beaux yeux de Porochenko que Merkel et Hollande ont tant poussé pour la signature des accords de Minsk. Mais parce que l'Allemagne a vu là le risque de voir l'Ukraine s'effondrer totalement, et ses approvisionnements en gaz russe avec.

C'est aussi à cause de cela, que l'Allemagne pousse à présent pour la construction du gazoduc Nord Stream 2, qui lui permettra de continuer à recevoir directement le gaz russe, en contournant le nœud problématique que constitue l'Ukraine actuelle.

L'Ukraine exerce un chantage sur l'Europe grâce au fait qu'elle a la main sur le robinet et peut couper ou prélever une partie de l'approvisionnement en gaz de l'UE (il faut rappeler que l'Ukraine a ainsi volé jusqu'à 15 % du gaz destiné à l'Europe lors du conflit gazier qui a éclaté après le premier Maïdan, la révolution orange). C'est ce qui explique les réactions hystériques de Kiev concernant les projets Turkish Stream et Nord Stream 2, qui la priveraient de son pouvoir de nuisance, et donc de son poids géopolitique.

Une fois posé ce cadre, on comprend mieux l'importance de l'information qui a été publiée par Interfax le 13 octobre (version anglaise disponible ici), sur le fait que la banque Rothschild basée à Milan (Italie), a remporté l'appel d'offre pour fournir des services de banque d'investissement à Naftogaz pour dégrouper les activités de transport gazier et trouver des partenaires pour gérer le système de transport de gaz en Ukraine.

Si la valeur du contrat de la banque Rothschild se monte à 98 millions de Hryvnias (soit 3,15 millions d'Euros), le coût total évalué pour ce travail est estimé à 193,3 millions de Hryvnias (soit 6,213 millions d'Euros), comme le montre la fiche de l'appel d'offre sur le site du système ProZorro.

Tout ce charabia peut sembler un peu obscur, alors je vais expliquer un peu ce que cela recouvre et les implications de ce contrat.

Tout d'abord qu'est-ce que le dégroupage  ? Il faut savoir que Naftogaz (société détenue à 100 % par l'état ukrainien), comme indiqué sur son site, gère toute la filière du gaz, mais aussi du pétrole, de la production jusqu'à la distribution en passant par le transport. La partie gestion du réseau de transport gazier est dévolue à sa filiale Ukrtransgaz (100 % détenue par Naftogaz et donc par l'état ukrainien).

Ça c'est la situation actuelle, en gros via sa filiale Ukrtransgaz, Naftogaz contrôle et gère les gazoducs qui parcourent le pays. C'est d'ailleurs Naftogaz qui paye Gazprom (le fournisseur de gaz russe), pour le gaz que reçoit l'Ukraine de son voisin (et les factures impayées de Naftogaz sont à l'origine des conflits gaziers entre les deux pays).

Alors qu'est-ce que cet appel d'offre va changer  ? Dégrouper le système de transport du gaz en Ukraine signifie que ce dernier va s'ouvrir à la concurrence. En clair le système de transport du gaz (les gazoducs) contrôlé jusqu'ici par une entreprise d'état, va être vendu (d'abord partiellement, puis sûrement totalement par après) à des sociétés privées.

Et c'est là que Rothschild intervient en tant que « banque d'investissement ». Le rôle de la banque va être de conseiller Naftogaz pour choisir la ou les meilleures sociétés à qui revendre des morceaux/parts du système de transport gazier qu'elle détient. En clair, comment privatiser le réseau public tout en retirant un maximum de bénéfices.

L'idée à terme c'est que le hub gazier ukrainien n'appartienne plus à l'État ukrainien, mais à une ou des entreprises privées, et donc finalement aux investisseurs et à des banques comme Rothschild, qui ne va certainement pas se gêner pour placer en avant comme acheteurs des sociétés qu'elle finance (via des prêts ou des actions/obligations) ou conseille, afin elle aussi d'en retirer un maximum de bénéfices.

Dès lors ce ne sera plus l'Ukraine en tant qu'état qui aura la main sur le robinet de gaz de l'Europe, mais des entreprises privées et des banques, dont certainement la banque Rothschild (dont le passif en terme d'investissements sanglants, dès le 19e siècle, est facile à trouver en ligne sur Investopedia ou le site du Telegraph).

L'Ukraine est en train d'être dépecée et vendue morceau par morceau sur le marché, pour le plus grand bénéfice des financiers. Et au vu de l'importance géopolitique, stratégique et financière du hub gazier qu'est l'Ukraine, il est plus qu'inquiétant de voir des banques d'investissement au passif aussi sanglant que celui de la banque Rothschild mettre la main dessus.

Il faut garder à l'esprit qu'à l'heure actuelle, la plupart des guerres des dernières décennies dans le monde, et celles qui se préparent, sont avant tout des guerres de ressources naturelles (pétrole, gaz, métaux précieux), et que ces guerres sont un marché très rentable pour ceux qui investissent dedans. Certaines familles, comme celle des Rothschild, se sont ainsi énormément enrichies, sur le sang et la mort de soldats qui croyaient défendre leur patrie, mais n'étaient là que pour participer à l'enrichissement de quelques-uns.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  3.07/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • VivreenRussie VivreenRussie 18 octobre 12:20

    Petit complément d’informations pour nos amis :

    Le tchernoziom est également présent en Russie :

    En ce qui concerne la « crise des livraisons » lors de la première crise la Russie fut roulée dans la farine par l’Ukraine auprès de l’Europe : « pauvre petite Ukraine »...
    Lors de la seconde la Russie fit avant l’hiver « le tour des capitales Européennes » documents à l’appui prouvant les vols...

    Les travaux pour le Turkish Stream sont en cours, les travaux pour la station de compression située en Russie ne furent jamais interrompus, seule la partie offshore qui vient de redémarrer fut retardée à cause de la crise entre la Turquie et la Russie.

    • Christelle Néant Christelle Néant 18 octobre 12:27

      @VivreenRussie
      Oui et normalement dès 2019 le gaz ne passera plus par l’Ukraine...


    • Croa Croa 18 octobre 23:58

      À Christelle Néant « normalement dès 2019 le gaz ne passera plus par l’Ukraine »
      .
      Je ne pige plus rien là... La banque serait donc en train de faire une très mauvaise affaire ! (?)


    • Christelle Néant Christelle Néant 19 octobre 05:54

      @Croa
      Ca dépend. Si la banque compte torpiller les projets alternatifs et croit qu’elle va réussir, pour elle c’est un bon investissement.


    • Matlemat 18 octobre 13:13

      On n’entend plus parler des sanctions américaines sur les entreprises européennes qui construisent North Stream 2 . J’ai vu que côté russe on annonce que le pipeline se fera , mais du côté européen il n’y a pas eu d’annonce aussi ferme. J’ai bien peur que les européens se soumettent aux américains comme d’habitude, les protestations sont de pures formes.


      • Christelle Néant Christelle Néant 18 octobre 13:28

        @Matlemat
        Il me semble avoir lu que la Russie avait déclaré qu’elle le construirait avec ou sans les Européens. Je crois me souvenir que es banques chinoises avaient proposé de financer le projet en remplacement des entreprises européennes.


      • Doume65 18 octobre 13:37

        @Matlemat
        « J’ai vu que côté russe on annonce que le pipeline se fera , mais du côté européen il n’y a pas eu d’annonce aussi ferme »
        Si les entreprises européennes sont sous menaces étasuniennes, alors seules les entreprises russes feront le boulot. Le européens, qui ont besoins des hydrocarbures russes, seront, du fait de leur masochisme*, les dindons de la farce.

        L’hypothèse du masochisme n’est en fait pas convaincante. On peut imaginer que les USA, via leurs agences de renseignements savent tout sur toutes les petites et grosses magouilles des gouvernants européens, et exercent à leur encontre tout un tas de chantages. Lire à ce sujet l’excellente trilogie « l’Emprise » de Marc Dugain. Bien que ce soit romancé, il éclaire sur les jeux de pouvoir, auxquels participent les services secrets.


      • VivreenRussie VivreenRussie 18 octobre 14:18

        @Matlemat

        Les entreprises européennes travaillent sur de nombreux projets en Russie, que ce soit le Terminal de Yamal, la grande station de compression près de la frontière chinoise pour le projet « Force de la Sibérie » (Linde [D], Tecnimont [I]) et Saipem [I] pour la réalisation de la partie offshore du Turkish Stream... C’est également une plateforme de Saipem [I] qui vient d’arriver en mer noire pour des forages, Scarabeo 9.
        L’on retrouve des sociétés Japonaises sur de nombreux projets, celui de Yamal mais aussi les projets sur Sakhaline.
        ---------------
        ps : 
        Exportations : les sanctions ont coûté 30 milliards d’euros à l’UE ...
        Les sanctions économiques prises contre la Russie ont coûté aux pays de l’Union européenne quelque 30 milliards d’euros entre 2014 et 2016, indique un rapport de l’Institut d’études économiques autrichien WIFO.


      • Alren Alren 18 octobre 17:12

        @Matlemat

        « J’ai bien peur que les Européens se soumettent aux [Étatsuniens] comme d’habitude. »

        Les capitalistes européens pensent que la pyramide inégalitaire qui est le propre du capitalisme a intérêt pour perdurer de maintenir au sommet les USA qui sera le dernier pays, pensent-ils à tomber dans l’horreur socialiste (Je parle d’un socialisme comme le souhaite le programme l’Avenir en commun, c’est à dire une société équitable, solidaire et libre).

        Mais s’ils doivent manquer de gaz, les capitalistes européens qui vivent de l’industrie se sentiront lésés par la décision US et imposeront à Merkel de passer outre.
        Elle obtempérera et les pays de l’UE suivront son point de vue comme des toutous en premier Macron.
        Trump dressera ses féaux contre lui, une révolte des barons contre le roi, qu’il perdra.

        Pour éviter un conflit ouvert et trop révélateur aux yeux des babas européens, la privatisation de la distribution du gaz en Ukraine est une astuce qui permettrait de rendre pratiquement inutile les gazoducs la contournant puisque le gouvernement pro-nazi ne pourrait plus exercer un chantage à la coupure de gaz.
        Vu la situation économique catastrophique dans laquelle les pro-nazis ont plongé ce malheureux pays, l’argent de la privatisation serait bon à prendre, trop pour une opposition résolue au projet.


      • taktak 18 octobre 13:44

        Et oui le Capitalisme n’a pas changé, c’est toujours le même système criminel. Les milliards des oligarques, de l’Ukraine à la France, en passant par les USA, sont le fruit de la sueur des travailleurs et du sang des centaines de millions de morts du Capitalisme.


        • leypanou 18 octobre 15:17

          Certaines familles, comme celle des Rothschild, se sont ainsi énormément enrichies, sur le sang et la mort de soldats qui croyaient défendre leur patrie : pour beaucoup de soldats états-uniens -des afro-américains entre autres-, ce n’est pas pour défendre leur pays mais tout simplement c’est le seul moyen de pouvoir se payer des études supérieures, trop chères peur eux (en France, on y arrive petit à petit, avec la privatisation en douce à l’exemple des écoles de commerce).


          • Christelle Néant Christelle Néant 18 octobre 17:47

            @leypanou
            En effet, merci de corriger cet oubli de ma part.


          • Jelena Jelena 18 octobre 18:25

            @leypanou : Pas d’accord avec votre façon de voir les choses... Un homme qui pour de l’argent, va combattre des soldats défendant leurs pays ou pire tuer des civils, est un mercenaire ne méritant pas beaucoup de respect.


          • JC_Lavau JC_Lavau 18 octobre 18:41

            @Jelena. Vous sursimplifiez abusivement, là. Les vies sont bien plus compliquées que cela.


          • Matlemat 18 octobre 15:28

            Le pipeline passe par les eaux territoriales suédoises et même si ils ont signés car cela leur rapporte des royalities peut être est possible que cela soit remis en cause si le projet change d’investisseurs ? En tout cas cela est évident que l’Europe est une dictature qui agit contre ses propres intérêts et ne respecte aucunement l’avis de ses peuples.


            • Christelle Néant Christelle Néant 18 octobre 17:41

              @Matlemat
              En effet, ce genre de coup fourré est possible. Il va falloir surveiller de prêt et la privatisation et les projets de contournement de l’Ukraine pour voir où tout ce joli petit monde veut nous mener.


            • Yvance77 Yvance77 18 octobre 19:23

              « ... et rapprocher ainsi encore un peu plus les bases, soldats et missiles de l’OTAN des frontières de cette dernière. »
              .
              Et en l’espèce, les réactions épidermiques du coté de Moscou sont parfaitement justifiées.

              Qui pourrait accepter un seul instant, qu’autour de sa maison, les voisins posent : micros, jumelles, télescopes, videurs en arme en permanence ... histoire de mater 24/24 vos faits et gestes, y compris si tu vas aux toilettes ?

              À un moment donné, Poutine a sifflé la fin de la récré et à juste titre !


              • Christelle Néant Christelle Néant 18 octobre 19:35

                @Yvance77
                Votre parallèle est très bon. En effet, aucune personne normale n’accepterait une telle chose. La Russie a été très très très patiente. Beaucoup d’autres dirigeants auraient eu bien moins de patience que Poutine. C’est pour cela que les propos de certains pro-OTAN appelant à changer la tête de la Russie me font rire. Parce qu’un Navalny n’a aucune chance, par contre ils risquent de se retrouver avec un Rogozine ou un Jirinovsky, et là ça sera pas la même danse smiley


              • Yvance77 Yvance77 18 octobre 19:44

                 @Christelle Néant

                « La Russie a été très très très patiente »

                Pour qui connaît, un temps soit peu ce pays, voir si on fait preuve de romantisme « l’âme slave » ; la patience est une des vertus cardinales qui caractérisent le mieux cette contrée et sa population.

                D’ailleurs, je suis convaincu à 100 % que s’il n’y avait pas eu à la tête de cette nation, un homme d’état comme Poutine, militaire et qui sait maîtriser ses nerfs, et bien, il y a longtemps que cela serait parti à la dérive.


              • Christelle Néant Christelle Néant 18 octobre 19:46

                @Yvance77
                Je le pense aussi. Sans un président aussi patient ça serait parti en live. C’est pour ça que je dis toujours à ceux qui rêvent de dégager Poutine, qu’ils feraient mieux de prier pour qu’il reste encore un peu....


              • Yvance77 Yvance77 18 octobre 19:55

                @Christelle Néant

                De toute façon, il sera encore là pour le prochain scrutin et sera élu au-delà des 55% car la population en majorité le veut. Ce que peu appréhende ici, c’est qu’il y a aussi chez cet homme une dimension sociale.

                Il n’est pas exempt de reproches certes, mais pour le moment, je n’en connais pas un, ayant ses capacités.


              • Christelle Néant Christelle Néant 18 octobre 21:33

                @Yvance77
                Personne n’est exempt de reproches car personne n’est parfait. Ce que certains ont tendance à oublier, c’est que les hommes de pouvoir n’en sont pas moins des hommes, et ils sont donc faillibles.


              • ykpaiha ykpaiha 19 octobre 01:33


                @christelle

                Je vous lis depuis pas mal de temps déja,malheureusement dirais je,

                Malheureusement car ce que vous écrivez meme si cela est instructif par certain coté, me fait penser a un tableau de Rembrandt (Lecon d’anatomie du dr tulp) ou on voit quantité de savants autour d’une autopsie,(on pourrait meme donner les noms de ceux qui aujourd’hui hui auscultent en pastichant celui de Mandela)

                La nécropsie de l’Ukraine a commencé avec maidan, Peut importe qui l’a tuée, les restes bien que
                encore fumant et pathogenes seront bientot disséquées et eparpillées, Vous aurez beau vous éreinter a decrire tel ou tel élément, l’Ukraine est morte finie,

                Celle que nos parents, grand parents ont connus ou celle qui a animée nos reves est révolue, les lambeaux seront partagés découpés, par qui, pour quoi, a qui ira tel ou tel morceau n’a pas vraiment d’importance, nécrosée elle n’aura meme pas le droit du Requiescat in pace,

                Pour terminer, le but de mon propos n’est pas de vous incriminer, mais plutot vous aviser de tourner votre talent vers, non pas une fiction mais plutot de nous décrire ce que pour votre vecu du terrain la perspective que prendra l,histoire ou ses tendences , le reste n’etant a mes yeux que ancdote,

                Ukraine
                tout de toi m’est plaisir morbide ou pétulant.C,Beaudelaire

                • Christelle Néant Christelle Néant 19 octobre 05:59

                  @ykpaiha
                  Bonjour,
                  J’ai déjà décrit de multiples fois ce que donnera l’après Ukraine, bien que l’exercice soit assez hasardeux. Je pense que l’Ukraine se scindera au minimum en 3-4 morceaux, si ce n’est plus. Mais il y a tellement de facteurs qui peuvent entrer en ligne de compte que c’est difficile de faire un pronostic précis. Tout va dépendre de la façon dont l’Ukraine va finalement s’auto-détruire et si lors du processus elle va basculer dans la guerre civile totale. Cela va aussi dépendre de la réaction du peuple ukrainien.


                • Emmanuel Cattier 19 octobre 09:17

                  Bonjour,

                  On ne peut pas lire ce Que sais-je ? sans lire l’analyse très pertinente de Survie :
                  http://survie.org/IMG/pdf/Les_malversations_intellectuelles_du_professeur_R eyntjens_19_sept_2017.pdf



                  • alain_àààé 19 octobre 14:04

                    excellent aarticle qui prouvent que les rotchild sontprés a tout pour gagné de l argent par tous les moyens.j ajouterais que le Marcéchal DE LATTRE DE TASSIGNY en parlant des soldats tués au vietnam:cest mes pauvres petits gars qui se font tués pour des financiers qui ne pensent qu a faire de l argent dont les rotchils ses rats.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires