• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > RPD – Célébrations en l’honneur des vétérans et des victoires (...)

RPD – Célébrations en l’honneur des vétérans et des victoires de 1943 et 2014 à Saour Moguila

Après une année d’interruption pour cause de coronavirus, la RPD (République Populaire de Donetsk) a de nouveau célébré cette année à Saour Moguila les deux victoires qui ont eu lieu sur ce tumulus en 1943 et en 2014, et rendu hommage à ses vétérans qui ont participé à la libération du Donbass.

JPEG

Pour rappel, le tumulus de Saour Moguila fut l’objet de deux batailles majeures en 1943 et 2014, gagnées respectivement par l’Armée rouge et la milice populaire de la RPD. Ces deux victoires ont été les événements charnières de deux guerres : la Grande Guerre Patriotique et la guerre actuelle du Donbass.

En 1943, la prise de cette hauteur stratégique par l’Armée rouge a permis à cette dernière de libérer le Donbass. En 2014, en reprenant le tumulus à l’armée ukrainienne, la milice populaire de la RPD a ouvert la voie à la reprise du contrôle de la frontière avec la Russie, évitant à la république un blocus total. Ces deux victoires à 71 ans de distance ont fait de Saour Moguila le symbole de la résistance du Donbass.

Des milliers de personnes sont venues aujourd’hui célébrer ces deux victoires et rendre hommage à celles et ceux qui les ont rendues possibles. Les années passant, le nombre de vétérans qui assistent à cette cérémonie diminue, rendant plus important que jamais de préserver la mémoire de leurs exploits, afin que l’Histoire ne soit ni oubliée, ni réécrite.

Les célébrations ont commencé par une cérémonie religieuse face à la chapelle Alexandre Nevski construite sur les flancs de la colline. Puis le chef de la RPD a fait un discours au pied de Saour Moguila avant d’aller déposer des fleurs devant la flamme éternelle, installée au pied des ruines du monument commémoratif qui se tenait là avant 2014 (le monument a été détruit par les bombardements), ainsi que sur les tombes des soldats de la milice populaire qui se trouvent au sommet de la colline.

Des membres de la Jeune garde ont aussi amené au sommet de Saour Moguila un ruban de St Georges de 300 m de long, venu de Russie. D’ailleurs cette année il y avait un très grand nombre de drapeaux russes présents dans la foule, aux côté des drapeaux de la RPD, de ceux de divers bataillons de la milice populaire, de drapeaux cosaques, et de drapeaux de diverses villes de la République, comme Snejnoye et Torez.

La veille du jour de la Victoire, ces célébrations ont malheureusement été assombries par la mort ce soir à Troudovski d’un civil de 81 ans, tué par un bombardement de l’armée ukrainienne.

Voir le reportage sous-titré en français filmé sur place à Saour Moguila :

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • roman_garev 9 mai 11:56

    À noter que le défilé à Donetsk vient d’être montré par les chaînes TV russes dans la rangée d’autres villes de la Russie (voir à droite, tout de suite après la Place Rouge de Moscou).



    • roman_garev 9 mai 15:49

      @Christelle Néant
      Oui, je le sais, mais je voulais souligner cette bonne tradition.


    • roman_garev 9 mai 12:07

      Une phrase très significative dans le discours de Poutine ce 9 mai, sur la place Rouge durant le défilé :

      « Dans la période la plus difficile de la guerre, dans les batailles décisives qui ont déterminé l’issue de la lutte contre le fascisme, notre peuple était seul sur le chemin ardu, héroïque et sacrificiel de la Victoire, combattant à mort dans les batailles les plus féroces sur terre, en mer, dans le ciel. »

      Dure réévaluation de la part de la Russie du rôle des soi-disant alliés...


      • roman_garev 9 mai 12:47

        Une autre phrase de Poutine de ce jour à prendre acte. Je la donne d’abord en russe :

        « Сегодня мы видим сборища недобитых карателей, их последователей, попытки переписать историю, оправдать предателей и преступников, на руках которых кровь сотен тысяч мирных людей. »

        Dans ma traduction :

        « Aujourd’hui, nous assistons à des rassemblements odieux de punisseurs échappés, de leurs partisans, des tentatives de réécrire l’histoire, de justifier les traîtres et les criminels dont les mains sont trempés dans le sang de centaines de milliers de population civile. »

        Le plus difficile à traduire est ici le mot russe « недобитые ». Ça veut dire non seulement « échappés » ou « rescapés », mais justement « [salauds qui ont été] combattus, mais, hélas, pas définitivement ». Et cela sous-entend aussi une punition inévitable de lesdits. 




        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 9 mai 12:57

          @roman_garev
           
           une patrouille de plusieurs dizaines d’avions est passée tard hier soir au dessus de nos têtes (dept 35) en direxction de l’est.
           
          Manœuvre de l’Otan ? Bruits de bottes ?
           
           https://actu.fr/bretagne/erdeven_56054/du-bruit-dans-le-ciel-du-morbihan-il-s-agit-d-avions-de-patrouille-maritime-atlantique_40908564.html
           
          https://www.francebleu.fr/infos/societe/rennes-un-mysterieux-avion-survole-la-ville-de-nuit-1588960799


        • roman_garev 9 mai 13:14

          @Francis, agnotologue
          Il y a trop de milliers de kilomètres depuis dept 35 aux frontières ouest de la Russie pour entendre ce « bruit de bottes ».
          Pourtant le radar russe Don-2N est capable de capter un objet à 5 cm de diamètre à la distance de milliers de kilomètres.


        • roman_garev 9 mai 14:23

          @roman_garev
          Cette même phrase de Poutine en anglais depuis le site du Kremlin :

          « Today we are witnessing the surviving members of those killing squads and their followers trying to rewrite history and justify the traitors and criminals whose hands are smeared with the blood of hundreds of thousands of civilians. »

          Hélas, l’anglais, comme le français, n’a pas d’équivalents aux plusieurs mots russes, y compris celui-ci, « недобитые ». 
          Qui plus est, le mot « сборище » signifiant « un ramassis de vils » a disparu de cette traduction officielle...

        • berry 9 mai 16:25

          @roman garev
          C’est bien gentil de ne pas vouloir réécrire l’histoire, mais j’ai la nette impression que les russes et les occidentaux ont beaucoup de choses à nous cacher.
          Comment interpréter autrement ce verrouillage des archives des services secrets russes jusqu’en 2044 ?
          "Le décret signé en 1992 (soit un an après la dissolution de l’URSS) par le président russe de l’époque Boris Eltsine prévoyait l’ouverture au public de l’ensemble des archives de l’époque stalinienne. Pourtant, le secret d’Etat empêche toujours l’accès à une grande partie des documents des forces de police et des services secrets soviétiques (VTchK, GPOu, NKVD et KGB) datant de la période 1917-1991."

          https://www.archimag.com/archives-patrimoine/2016/01/21/kremlin-verrouille-archives-services-secrets-sovietiques-2044

          C’est pareil en France, quelle surprise :
          "Il est devenu de plus en plus difficile pour les historiens de faire leur métier depuis plusieurs années, notamment sur la période coloniale.

          L’application de ce règlements de 2020 entrave de fait les travaux de recherche des historiens sur la période 1934-1970, période qui couvre notamment les guerres de décolonisation en Algérie et au Vietnam mais également les années du régime de Vichy en France."

          https://information.tv5monde.com/info/histoire-comment-l-etat-francais-bloque-l-acces-aux-archives-coloniales-393689


        • roman_garev 9 mai 16:39

          @berry
          Toute chose a son temps.
          Je ne vois pas quel intérêt auriez-vous pu avoir, les Français et autres étrangers, aux archives intérieures des services secrets russes. Simple curiosité ? Cela ne regarde que les Russes. Et ce sont surtout les destins de millions des gens dont plusieurs descendants sont encore en vie.
          Par contre, en ce qui concerne la politique extérieure de la Russie, les archives deviennent peu à peu transparentes.
          Par exemple, justement avant-hier le Ministère russe de la défense a ouvert les archives concernant les opérations en Pologne. Mais je serais étonné si jamais vos merdias vous en parlent.


        • roman_garev 9 mai 16:42

          @berry
          « C’est bien gentil de ne pas vouloir réécrire l’histoire »
          Ce n’est pas « gentil » comme vous dites, c’est crucial et existentiel pour les Russes.
          De sorte que l’on ne permettra à personne de la réécrire, ne vous en déplaise.


        • roman_garev 9 mai 13:57

          La marche du « Régiment immortel » à Donetsk.

          A gauche, le Chef de la RPD Pouchiline portant le portrait de son grand-père Khassanov, avec sa fille,

          Au centre, la veuve du premier Chef de la RPD Zakhartchenko assassiné par les terroristes ukrainiens, portant son portrait à lui.


          • roman_garev 9 mai 19:29

            @roman_garev
            Et ça c’est la vidéo du « Régiment immortel » en Antarctique, station russe « Vostok » (« Est »). Pas trop de monde, température —80 ⁰C.


          • Guy19550 Guy19550 9 mai 15:26

            Je n’ai pas vraiment envie de donner de la critique à l’événement, mais je signale cependant que je vient de lire ceci, juste avant :

            https://www.dhnet.be/regions/bruxelles/rassemblement-sur-la-place-flagey-des-heurts-on-eclate-avec-la-police-pendant-la-dispersion-de-la-fete-609773fa7b50a61692b736a5

            https://www.sudinfo.be/id392457/article/2021-05-09/marc-van-ranst-reagit-aux-debordements-de-ce-samedi-soir-vous-voulez-montrer

            et j’ai encore le regret de ne pas avoir vu de sulfateuse pour éradiquer le rassemblement. C’est dur pour moi de vouloir tolérer l’un et de vouloir passer à la sulfateuse l’événement de Bruxelles.

            On est en plein dans la nerde du covid quand même !!!


            • roman_garev 9 mai 15:48

              Berlin, hier, le 8 mai. Le grand « merci » en quatre langues.

              En Russie on se demande, pourquoi diable un « merci » de la part des Allemands en français ?

              Mais même la Wikipédia française dans son article « Bataille de Berlin » avoue :

              Les unités françaises SS de la Charlemagne, anglaises du SS British Free Corpsnéerlandais de la Nordland et le Volkssturm (40 000 hommes) complètent le dispositif.

              Et comme le français n’est guère une exclusivité de la France, on devrait se souvenir aussi de la division SS « Wallonie » :

              De février à avril 1945, la division se bat à StargardStettin et Altdam en Poméranie et sur les rives de l’Oder. Les survivants capitulent dans la région de Schwerin le 3 mai 1945.



              • Le Panda Le Panda 10 mai 08:56

                Bonjour Christelle,

                ton article est la parure que tu as toujours portée et qui à mon sens ne te lâchera jamais. Merci de me contacter sur mon adresse courriel en privée, ayant changé de P.C. je ne peux le faire, courage et reste telle que tu es. A bientôt je l’espère, merci.

                Le Panda

                Patrick Juan

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité