• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > RPD – L’armée ukrainienne bombarde Gorlovka à l’artillerie

RPD – L’armée ukrainienne bombarde Gorlovka à l’artillerie lourde et blesse deux enfants

Le 28 août au soir, l’armée ukrainienne a tiré à l’artillerie lourde sur le centre de Gorlovka, en RPD (République Populaire de Donetsk), blessant deux enfants, et endommageant six habitations. Quatre autres habitations ont été endommagées par les tirs de l’armée ukrainienne à Kachtanovoye, en périphérie de Yassinovataya.

Suite aux tirs de l’armée ukrainienne contre Staromikhaïlovka, le 26 août 2021, qui avait fait deux blessés parmi les civils, les soldats ukrainiens ont poursuivi leur politique de tirs délibérés contre les zones résidentielles de la RPD.

Ainsi, le 28 août au matin, l’armée ukrainienne a tiré sur le village de Mineralnoye et celui de Kachtanovoye, endommageant quatre habitations et obligeant la milice populaire de la RPD à répondre afin de faire cesser les tirs. Mais il semble que les soldats ukrainiens n’ont pas apprécié que la milice populaire leur réponde.

Résultat, le soir même, l’armée ukrainienne a tiré à l’artillerie lourde (quatre obus de 122 mm) sur le centre-ville de Gorlovka, blessant deux enfants, un frère et une sœur, qui était devant leur maison. Anastasia (Nastia), 7 ans, et Dmitri (Dima), 10 ans, profitaient de leurs derniers jours de vacances avant la reprise de l’école, lorsqu’un obus d’artillerie a atterri dans le jardin de leur maison.

Leur père les a alors immédiatement attrapés et emmenés au sous-sol afin de se mettre à l’abri au cas où d’autres obus tomberaient. C’est une fois dans la cave que Dmitri se plaint qu’il a du sang dans le dos. Les parents découvrent alors que leur fils a reçu des éclats d’obus à l’épaule.

Une fois le garçon envoyé à l’hôpital, sa sœur se plaint d’acouphènes. Elle sera alors elle aussi envoyée à l’hôpital où les médecins diagnostiqueront une commotion cérébrale légère. Leur maison et celles de deux de leurs voisins ont été endommagées par l’explosion des obus d’artillerie.

Le même soir, l’armée ukrainienne a tiré des obus de mortier de 120 mm sur la périphérie ouest de Gorlovka, près de la mine Gagarine, endommageant trois habitations de plus.

Comme le montre cette carte, et comme nous l’ont confirmé les habitants des deux zones touchées, il n’y a ni positions, ni soldats, ni pièces d’armement aux endroits qui ont été bombardés par l’armée ukrainienne. Ces tirs ne peuvent donc en aucune façon être des tirs de réponse de l’armée ukrainienne visant les positions de tir de la milice populaire, comme le prétend Zelensky depuis des mois.

Carte des zones de Gorlovka touchées par les tirs de l'armée ukrainienne - Les enfants vivent dans le centre-ville

La zone où les enfants ont été blessés par les tirs d’artillerie lourde de l’armée ukrainienne se trouve en plein centre-ville de Gorlovka, et n’a plus été soumise à des bombardements depuis 2015, comme nous l’a confirmé Mourad, le père des enfants. Ces derniers ont maintenant peur de rentrer à la maison, comme ils nous l’ont confié à l’hôpital où ils se trouvent toujours.

D’après les médecins leur état est modérément grave, mais ils restent pour l’instant sous surveillance médicale.

Et il s’en est fallu de peu que d’autres enfants soient blessés, car près de la mine Gagarine (en périphérie Ouest de Gorlovka), un des obus de mortier de 120 mm tiré par l’armée ukrainienne est tombé près de la maison d’une famille avec trois enfants.

La grand-mère de cette famille n’a pas eu de mots assez durs pour s’adresser à Zelensky, qu’elle a littéralement agoni d’injures et de noms d’oiseaux, l’accusant d’attaque son propre peuple, avant de lui dire d’aller «  se faire foutre  » en ce qui concerne la récupération du Donbass. « Tu n’auras pas le Donbass, espèce d’enfoiré », a-t-elle déclaré en conclusion.

Voir le reportage filmé sur place et les témoignages des civils, sous-titré en français :

Suite à ces bombardements, la milice populaire de la RPD a de nouveau mené des tirs de réponse afin de supprimer les points de tirs de l’armée ukrainienne. Une mesure rendue nécessaire par l’absence de véritable mécanisme de coordination opérationnel, et qui semble pousser les soldats ukrainiens à se venger ensuite sur les civils.

En effet, le lendemain de ces bombardements contre les zones résidentielles de Gorlovka et Kachtanovoye, l’armée ukrainienne a bombardé le village de Troudovski, en périphérie de Donetsk, à coup de lance-grenade.

Un civil de 59 ans a été blessé par des éclats de grenade, au dos et au bras. Il a été admis à l’hôpital pour y être soigné, et ses jours ne sont pas en danger.

À la veille de la rentrée des classes, le bilan des derniers bombardements de l’armée ukrainienne contre la RPD fait froid dans le dos : en à peine quatre jours cinq civils ont été blessés dont deux enfants à Gorlovka, et 13 habitations et deux écoles ont été endommagées. Dans ces conditions il est malheureusement à craindre que la situation ne fasse que se dégrader, l’armée ukrainienne semblant se venger sur les civils des tirs de réponse de la milice populaire.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Venceslas Venceslas 31 août 17:56

    Merci, Christelle, pour cet article.


    • Christelle Néant Christelle Néant 1er septembre 23:01

      @Venceslas
      De rien.


    • Guy19550 Guy19550 31 août 22:49

      Je préfère avoir une pensée pour les enfants à l’hôpital que de commenter l’article.


      • Venceslas Venceslas 1er septembre 22:30

        @Guy19550
        L’un n’empêche pas l’autre. J’ai vécu à Gorlovka, il y a bien longtemps...


      • Guy19550 Guy19550 2 septembre 11:06

        @Guy19550
        J’espère que les enfants se remettent de leurs émotions, la fille me semble plus touchée que le garçon et c’est bien qu’ils soient ensembles à l’hôpital. Ils peuvent rentrer je suppose dans quelques jours mais la rentrée pourra encore avoir des conséquences qur le quotidien car cela a certainement laissé des traces et le suivi psychologique me semble important. C’est surtout la petite fille qui pourrait en pâtir le plus, je n’ai pas trop de craintes pour le garçon, heureusement aussi que l’école va aussi avoir un effet bénéfique sur la situation, cela va déplacer les idées, mais le retour à la maison aura des suites dans les moments où ils sont seuls, c’est cela qu’il faut surveiller le plus, je pense.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité