• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > RPD – Prestation de serment des 77 premiers membres de la Jeune (...)

RPD – Prestation de serment des 77 premiers membres de la Jeune Garde

Samedi 4 mai 2019, avait lieu à Donetsk la prestation de serment des 77 premiers membres de la « Jeune Garde – Jeune Armée », une nouvelle organisation patriotique créée en République Populaire de Donetsk (RPD).

JPEG

L’événement était organisé près du monument dédié aux libérateurs du Donbass, et du musée de la guerre, dans le parc du Donbass Arena. Le chef de la république, Denis Pouchiline, ainsi que plusieurs ministres et héros de la RPD étaient présents pour recevoir les prestations de serment de ces jeunes hommes et de ces jeunes femmes patriotes.

Voici la traduction du serment qu’ils ont prêté :

«  Rejoignant les rangs du mouvement militaro-patriotique « Jeune Garde – Jeune Armée », face à mes camarades, je jure solennellement :
D’observer les règles du mouvement, d’être un
Jeune Soldat honnête et d’être toujours fidèle à ma patrie.
D’être toujours un défenseur des faibles, de surmonter tous les obstacles dans la lutte pour la vérité et la justice.
De chercher les victoires dans l’éducation et le sport, mener une vie saine, me préparer au service et à la réalisation pour le bien de la République.
Enseigner la mémoire des héros qui ont combattu pour la liberté et l’indépendance de notre patrie, la République Populaire de Donetsk.
C’est avec honneur et fierté que je porte le grade de « 
Jeune Soldat ».
Je le jure ! 
 »

Pour la première prestation de serment, 77 membres du mouvement « Jeune Garde – Jeune Armée » étaient présents. Ces jeunes patriotes sont issus de clubs et associations militaro-patriotiques ou militaro-historiques, et ils ont décidé de rejoindre ce mouvement récemment créé afin d’apprendre l’histoire de la République, de leur ville, mais aussi de recevoir des enseignements patriotiques et militaire, ainsi que des bases de maniement des armes.

Le mouvement a été créé en République Populaire de Donetsk le 5 avril 2019. Sa charte validée par l’état-major de la RPD a défini les divisions territoriales du mouvement (Donetsk, Gorlovka, Komsomolski et Novoazovsk), et la limite d’âge pour pouvoir en faire partie (de 8 à 35 ans).

Les membres du mouvement participent à des entraînements sportifs militaires, à des réunions sur le tourisme et l’histoire locale, à des compétitions sportives, des excursions et d’autres événements.

Cette cérémonie a aussi été l’occasion de présenter la bannière du mouvement, qui a été symboliquement remise par le chef de la RPD, Denis Pouchiline, au chef du mouvement « Jeune Garde – Jeune Armée », Viktor Poudak, chef adjoint du département de l’éducation militaro-patriotique et de la formation de la jeunesse du Ministère de la Jeunesse, des Sports et du Tourisme.

Le but est de préserver les traditions patriotiques, augmenter le prestige du service militaire, aider les jeunes à se développer physiquement et intellectuellement et à avoir un mode de vie sain.

Un mouvement similaire (« Jeune Armée ») existe en Russie depuis 2016. Créé à l’initiative du ministère de la Défense avec le soutien du président russe, ce mouvement compte aujourd’hui plus de 480 000 participants en Russie.

Le chef de l’État, Denis Pouchiline, s’est adressé aux jeunes patriotes après leur prestation de serment, afin de souligner l’importance de cette journée, et les féliciter du choix honorable qu’ils ont fait de se mettre au service de la patrie.

Ces jeunes patriotes défileront à Donetsk le 9 mai, pour le Jour de la Victoire et le 11 mai pour le Jour de la République. Au vu de l’enthousiasme affiché par les premiers membres du mouvement il y a fort à parier que celui-ci aura le même succès que son équivalent russe.

Voir le reportage vidéo :

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.07/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • victormoyal victormoyal 8 mai 10:35

    Les costumes sont fournis par la Russie il semblerait ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 8 mai 12:05

      @victormoyal. Terreur et damnation !
      Tandis que se fournir en Syldavie, dessiné par Hergé, ça aurait plus de pittoresque.


    • skirlet 8 mai 14:07

      @victormoyal
      Si c’est le cas, alors rien d’étonnant : Donbass c’est la Russie. En guise de likbez : le nom de l’organisation « Jeune garde » (Молодая гвардия) s’apparente à celui d’une organisation clandestine résistante pendant la 2e guerre mondiale. Dans Wikipédia, cette organisation est qualifiée comme « russe » (sur le lien), tandis qu’elle a agi dans la ville de Krasnodon située dans la région de Lougansk... cf. le début de mon message.


    • Christelle Néant Christelle Néant 8 mai 20:10

      @victormoyal
      Non, ils sont produits sur place en RPD. Pas de chance heinnn
      https://www.youtube.com/watch?v=PBazcUqo-rc


    • Guy19550 9 mai 19:50

      Je ne pense pas que ces jeunes aient les capacités d’affronter l’ennemi de Kiev, ils en ont probablement la motivation mais pas encore les capacités. Je pense cependant que ces jeunes peuvent être utiles pour « entourer » les zones à problèmes et aider la population. Je souhaite évidemment un meilleur avenir à ces jeunes. Les temps sont cependant ce qu’ils sont et cela comporte certains risques.


      • JC_Lavau JC_Lavau 9 mai 20:47

        @Guy19550. Les romans du scoutisme catho, collection « Signe de piste », avouent le but de classe poursuivi : sélectionner et former des chefs parmi leurs jeunes.
        Notamment dans leur caste de hobereaux.
        D’où la scène de sympathisation avec les Hitlerjugend.

        De la même façon, la caste des grands bourgeois du 16e arrondissement a su détecter en le Centre Nautique des Glénans une école de chefs, qui ne leur coûtait pas bien cher : des centaines d’heures de bénévolat fortifiant durant les trois mois de vacances estudiantins. Pis ça tombait bien, le ponton du CNG était au bord du 16e.
        Ah ouais, au départ c’était pour réadapter des jeunes maquisards à la vie civile normale, sur une île déserte ou presque, où l’eau douce manquait, où le puits était à creuser. Au départ, c’était bien loin du 16e...

        Clairement ces jeune-gardiens ont vocation à former une ossature de cadres dans leur jeune nation.


      • Guy19550 9 mai 22:41

        @JC_Lavau
        Je serais un très mauvais militaire, ça je le sais. Mais ce que vous écrivez me rappelle un peu l’Ecole Normale (pour les profs). Ça, j’ai connu pour l’avoir fréquentée. En fait les élèves venaient pour la plupart d’assez loin mais ils voulaient de cette école, souvent conseillée par des anciens élèves devenus professeur. Nous avions l’enseignement en commun dès l’âge de 12 ans. A mon époque, la formation commençait à 12 ans et c’est 18 maintenant, mais aux jeunes qui rentrent à 18 ans maintenant, ils leur manque quelque chose qu’il n’auront jamais plus par la suite. 


      • JC_Lavau JC_Lavau 9 mai 23:40

        @Guy19550. Je vous prie de vous expliquer davantage. Je ne sais pas deviner. Je doute que les autres lecteurs fassent mieux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès