• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > RPD – Sept habitations endommagées par les tirs de l’armée (...)

RPD – Sept habitations endommagées par les tirs de l’armée ukrainienne en deux jours

Les 3 et 4 février 2020, sept habitations ont été endommagées par les tirs de véhicule de combat d’infanterie, de lance-roquettes et de mitrailleuse lourde de l’armée ukrainienne contre le territoire de la République Populaire de Donetsk (RPD). Ces tirs n’ont heureusement pas fait de victimes parmi les civils.

JPEG

Le 3 février 2020 à 10 h 20, l’armée ukrainienne a ouvert le feu contre le village de Staromikhaïlovka à coup de véhicule de combat d’infanterie (cinq tirs).

Ces tirs ont endommagé deux maisons dans la rue Chevtchenko (principalement les fenêtres, la façade et le toit), ainsi que des lignes électriques.

Voir le reportage (en russe) fait par la milice populaire de la RPD :

Comme l’indique le maire de Staromikhaïlovka, ainsi que l’orientation du mur d’une des maisons touchées, les tirs venaient de Krasnogorovka (village sous contrôle ukrainien à l’ouest de Staromikhaïlovka).

Carte des tirs contre Staromikhaïlovka

En effet, la maison située au 44 de la rue Chevtchenko a été touchée sur sa façade ouest par un impact direct, clairement visible (voir la photo de l’article).

Dans cette rue orientée presque selon un axe est-ouest, les numéros pairs sont au « sud ». Or la photo issue de la vidéo de la milice populaire montre clairement que la façade touchée est à droite (donc à l’ouest) quand on se tient devant la maison depuis la rue.

Moins de 24 h après ces tirs, l’armée ukrainienne a tiré de nouveau sur la périphérie ouest de Donetsk, contre le village de Troudovski cette fois.

En effet, le 4 février au matin, à 7 h 50, l’armée ukrainienne a tiré à 20 reprises avec des lance-roquettes antichar, ainsi qu’à la mitrailleuse lourde sur ce village situé à l’extrême ouest de la capitale de la RPD.

Ces tirs ont endommagé cinq habitations. Quatre dans la rue Zeleny Gaï, et une dans la rue Chestakova. Comme à Staromikhaïlovka, ce sont principalement les fenêtres et les toits qui ont été endommagés par ces tirs.

Ces deux bombardements n’ont heureusement fait aucune victime parmi les civils, mais l’augmentation des destructions d’habitations civiles en plein hiver indique clairement que l’armée ukrainienne n’en a rien à faire des habitants qu’elle prétend venir « libérer », et montre que Zelensky n’est toujours pas décidé à tenir sa promesse électorale : mettre fin à la guerre dans le Donbass.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Guy19550 Guy19550 5 février 13:58

    Entièrement d’accord avec la conclusion. Il est même possible selon moi d’avoir une offensive dès la fin de l’hiver. Qui n’avance pas, recule (vu des accords de Minsk). 

    Je considère que ce qui se passe maintenant en est le présage. C’est fort dommage aussi bien pour l’Ukraine que pour les républiques. Je n’ai plus vu de convois humanitaires depuis assez longtemps que pour pouvoir dire qu’il y a ce qu’il faut dans les républiques pour tenir (ce point de vue est strictement personnel et non je ne crois pas au babyfoot). L’issue d’une offensive est toujours inconnue, on sait pas comment ça va se terminer. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès