• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Saakachvili – L’Ukraine va s’effondrer et éclater en (...)

Saakachvili – L’Ukraine va s’effondrer et éclater en plusieurs pays indépendants

Mikheïl Saakachvili, l’ancien président géorgien, a déclaré sur le plateau de la chaîne télévisée ukrainienne 112, que l’effondrement de l’Ukraine était inévitable et qu’elle va éclater en cinq morceaux.

JPEG

L’ex-président géorgien, et ex-gouverneur d’Odessa, Mikheïl Saakachvili fait de nouveau parler de lui avec cette déclaration fracassante balancée sur le plateau de la chaîne TV 112.

Mais il ne s’est pas limité qu’à prédire l’avenir l’Ukraine, il a aussi déclaré que l’Ukraine, et sa capitale, Kiev, étaient en bien meilleur état du temps de l’URSS. De quoi filer quelques remontées gastriques à Porochenko, Zelensky et un paquet de nationalistes et néo-nazis ukrainiens.

« Les villes ukrainiennes n’ont jamais été dans un si mauvais état, et chaque année, la situation empire », a-t-il déclaré, avant d’ajouter que « Kiev et l’Ukraine sont aujourd’hui bien pires que Kiev et l’Ukraine du temps de l’URSS ».

« Je viens à Kiev depuis 1985… C’est de pire en pire, vous pouvez voir tout ça. Les routes, les façades des bâtiments, l’infrastructure de la ville  », a-t-il expliqué en se défendant de toute nostalgie pour l’époque soviétique.

Et après avoir fait le constat de l’état présent du pays et de son évolution depuis l’effondrement de l’URSS, Saakachvili a prédit quel sera le futur de l’Ukraine : l’effondrement inévitable et l’éclatement du pays en cinq états indépendants.

« Sans rectification du système politique, les voleurs ne seront pas les seuls à continuer – il y aura du séparatisme, l’Ukraine se désintégrera littéralement.
Vous devez comprendre que ces gens, qui sont maintenant couverts d’argent, ont des armées privées – par exemple, Troukhanov (le maire d’Odessa) a une armée privée, Kernes (le maire de Kharkov) a ses propres gars. Ces gens ne vont pas n’importe où comme ça. Ils préparent l’infrastructure pour que l’Ukraine devienne cinq autres Ukraines, car il y a encore des forces extérieures impliquées, etc…
La principale chose que nos fonctionnaires doivent comprendre, c’est qu’il n’y a pas de temps à perdre.
À 3 % de croissance et plus, la situation restera la même, tout s’envolera à nouveau dans les tuyaux. L’Ukraine n’a pas le temps.
Je ne m’attends pas à de grands cataclysmes économiques, mais simplement à une croissance aussi faible, sans changements, les principaux indicateurs par lesquels les gens jugent, après un certain temps nous entrons à nouveau dans une très grande crise. Et cette grande crise va entraîner l’effondrement du pays » a déclaré M. Saakachvili.

Pour l’ancien président géorgien, cette situation vient du fait que depuis l’indépendance, les Ukrainiens «  n’ont pas vu un exemple de réussite  » qui puisse les convaincre du potentiel du pays.

«  Maintenant, le principal défi est de réaliser, au moins quelque part, des progrès pour que les gens puissent croire que quelque chose peut marcher (dans ce pays)  », a-t-il ajouté.

Cette prédiction de Saakachvili rejoint celle faite par Tatiana Montian, l’avocate ukrainienne, qui dénonce régulièrement ce qui se passe en Ukraine.

Il y a trois ans elle avait prédit que l’Ukraine allait se néo-féodaliser autour des oligarques qui ont le contrôle de l’une ou l’autre région du pays et qui se sont constitué de véritables armées privées. Tatiana Montian qui visite actuellement la République Populaire de Donetsk (RPD) pour voir de ses yeux quelle est la situation sur place.

Ces prédictions de Saakachvili et Montian sont confirmées par l’état financier, économique et politique actuel de l’Ukraine qui se somalise de plus en plus vite, et de manière de plus en plus visible. L’Ukraine continue sa descente aux enfers, plus ou moins rapidement, mais elle continue vers la même destination, qui provoquera l’éclatement du pays.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Guy19550 Guy19550 5 février 22:06

    Faudra bien cela pour ne pas rembourser le FMI. Je considère déjà que l’or de l’Ukraine n’appartient déjà plus à l’Ukraine, cela a été perdu définitivement avec la guerre.


    • Christelle Néant Christelle Néant 6 février 13:15

      @Guy19550
      Il est clair pour moi que l’Ukraine ne pourra pas rembourser la quantité astronomique de dettes qu’elle a accumulées et qu’elle accumule encore.


    • Aimable 6 février 08:01

      Que voulez vous qu’il arrive quand on se laisse envouter par les yeux du serpent Américain .


      • San Jose 6 février 12:49

        @Aimable
        .
        et quand on remercie la Russie de siècles de bienveillance en se tirant à la première occase. 


      • JC_Lavau JC_Lavau 10 février 02:29

        @Aimable. Quand une autre centrale nucléaire ukrainienne pètera, les vrais maîtres, les étazuniens n’en auront rien à foutre : ça n’est pas chez eux.


      • Fanny 6 février 12:46

        Ce qui me frappe, c’est la nullité absolue de nos médias à propos de l’Ukraine.

        On ne sait rien de ce qui se passe réellement dans ce pays en guerre au centre de l’Europe.

        C’est effrayant, à l’image de nos médias.


        • Christelle Néant Christelle Néant 6 février 13:16

          @Fanny
          C’est pour ca que je fais ce travail de réinformation. Pour compenser, et dire ce que les médias français ne disent pas.


        • JC_Lavau JC_Lavau 6 février 13:23

          Je suis stupéfait de l’auteur de cette déclaration : Saakachvili.


          • folamour folamour 6 février 15:19

            @JC_Lavau
            Il n’y a pas que les « En marche »
            Les aventuriers hors sol son furieusement tendance chez les média branchouilles


          • folamour folamour 6 février 15:20

            @folamour
            .........sont.......


          • @JC_Lavau
             Toutafé Jean Claude ; à mon avis Saakache Kekchose de pas très Orthodoske !
              smiley


          • Xenozoid Xenozoid 6 février 18:29

            qui va mangé sa cravate ?


            • JC_Lavau JC_Lavau 7 février 14:35

              @Xenozoid. D’autant que le sapeur a été mangé.


            • laertes laertes 7 février 16:26

              L’effondrement de l’Ukraine est inévitable. La Russie prépare souterrainement cet effondrement . Un pays constamment en guerre avec une partie soutenu en sous-main par le géant russe ne peut qu’aller vers la catastrophe. Je pense que le désir caché de la Russie est le démembrement de l’Ukraine en un amas de Républiques fédératives qui seront incapable d’endiguer son influence. Comme d’habitude avec les Russes c’est échec et mat ! Quand a Christine Okrent elle attend toujours l’effondrement de la Russie et le retour de la Crimée à l’Ukraine. Mais maintenant sur France culture elle ne parle plus de la Russie. Quant à la Crimée, je me réjouis de la voir sans arrêt se lamenter car elle se lamentera jusqu’à sa mort. La Russie ne tolérera jamais que l’Ukraine appartiennent à l’OTAN ou soit membre de l’UE. Et bien sûr tout le monde sait que ces deux choses n’arriveront jamais. l’Ukraine deviendra un no man’s land où la Russie fera mumuse avec l’OTAN et l’UE.


              • Christelle Néant Christelle Néant 7 février 18:19

                @laertes
                Sauf que l’effondrement de l’Ukraine n’a rien à voir avc une pseudo ingérence russe dans ses affaires. L’Ukraine s’effondre justement à cause des décisions russophobes des autorités post-Maïdan. Pas parce que la Russie veut l’effondrement de l’Ukraine, mais parce que objectivement l’Ukraine a besoin de la Russie sur un plan commercial et énergétique entre autre. C’est le problème quand un gouvernement prend des décisions en mode hors sol sans tenir compte de la réalité.


              • skirlet 10 février 10:05

                @laertes
                Eh ben, encore un qui vit dans un monde parallèle...


              • REMY Ronald REMY Ronald 9 février 21:47

                Bonjour. 

                Face au flot ininterrompu de texte en faveur de la guerre, il faut bien que je glisse de temps à autre un commentaire mensuel en faveur de la paix... :

                .

                Il y a une différence entre

                => vouloir et agir intensivement pour un éclatement puzzle de l’Ukraine (comme l’ex Yougoslavie) et

                => œuvrer par de maigres et pathétiques moyens démocratiques et journalistiques, pour que cet éclatement n’ait pas lieu.

                .

                La bêtise et l’incompétence des animateurs de « l’actuelle majorité politique et parlementaire » (notamment avec leur russophobie interne et externe dès le départ) a généré des turbulences (internes et externes au pays) qui mettront du temps à s’apaiser.

                .

                Ces turbulences ont accru les difficultés politiques et économiques de ce pays très fragile déjà trois fois dramatiquement meurtri par la guerre et la sanglante prédation soviétique passée.

                .

                Les turbulences politiques et les difficultés économiques profitent directement aux ennemis de l’unité ukrainiennes qui animent les deux extrémités opposées du champ politique ukrainien.

                .

                En sus des « idiots utiles » (comme disait Staline, mais parait-il, aussi Lénine), des régiments entiers agissent en sous-main sur le web avec des mots enflammés, comme sur le front avec des bombes au napalm.

                Laisser, comme ici, le quasi monopole de la parole médiatique (ou sur les réseaux sociaux) aux forces centrifuges favorables au rejet de l’autre, à la haine, risque, à terme, d’entrainer un horrible gâchis de type Yougoslavie ou Rwanda.

                .

                L’intérêt de l’Ukraine est de ne surtout pas glisser progressivement vers le Syndrome yougoslave

                et de ne surtout pas écouter les prophètes de malheur ne sachant que diffuser le mépris de l’autre, la haine et la guerre.

                .

                La solution dépend de la prise de conscience et de la mobilisation de la population, pour l’instant, en grande majorité, favorable à une Ukraine unie.

                (Je constate que les familles mixtes et les enfants russo-ukrainiens partagent farouchement cette volonté unificatrice. Qu’elles vivent à Paris ou à Kiev).

                .

                L’avenir de l’Ukraine se forgera par la paix et l’unité du pays dans le cadre de la progressive unité d’une Europe protectrice des Nations (à la carte) de Bilbao à Vladivostok

                .

                .

                Ce n’est que mon humble avis, partagé par les couples mixtes mais aussi par l’énorme majorité des ukrainiens de bon sens.

                .

                NB/ J’ai le tort de penser aussi, parfois, par désespoir, que certains favorables à l’éclatement de l’Ukraine ne sont pas ou plus véritablement ukrainiens dans leur tête...

                Il nous appartient d’arriver, par le dialogue patient et constant, à les faire changer d’avis, ou au moins, à ce qu’ils ne fassent pas le choix de la guerre pour exprimer leur choix démocratique (choix qui peuvent varier quelques années plus tard en fonction du pourcentage de crétins à la tête d’un pays).

                A+

                Cordialement.


                • Christelle Néant Christelle Néant 10 février 01:52

                  @REMY Ronald
                  Quel dialogue ? Quelle unité nationale quand le russe est banni des écoles en Ukraine ? Une femme a été frappée à Kiev pour avoir parlé russe ! Les forces centrifuges ont déjà fait leur oeuvre en Ukraine. L’éclatement n’est malheureusement plus qu’une question de temps. C’est bien de vouloir la paix et l’unité du pays, mais faut voir la réalité en face à un moment. C’est pas en bombardant la RPD et la RPL et en ajoutant encore des morts comme l’Ukraine le fait que Kiev va sauvegarder l’unité du pays.


                • skirlet 10 février 10:00

                  @REMY Ronald
                  Je m’excuse sauvagement, comme on le dit à Odessa, mais vous me faites penser à un oiseau qui s’appelle grand tétras ou grand coq de bruyère... Quand il chante pendant la parade, il n’entend pas grand-chose, même pas un coup de fusil, ce dont les chasseurs profitent. Vous chantez tout le temps le même discours sans entendre autre chose que votre avis (que vous partagez à 100%, bien évidemment), et peu importe la réalité c’est la beauté du chant qui prime, même si cette « beauté » est plus que relative.
                  Quelle « prédation soviétique » ? Cette époque n’a pas été idéale, loin de là, mais pour plusieurs raisons, y compris politiques, beaucoup d’investissements ont été faites dans la République socialiste soviétique d’Ukraine. Cette formation, bien qu’artificielle, avait tout : richesses naturelles, industrie, niveau d’enseignement (mieux qu’en Russie, je le sais, j’avais une cousine de mon âge et je l’enviais, parce qu’on les chargeait bien moins à l’école).
                  Et, une fois de plus (vous vous répétez, alors je le fais aussi) : votre rengaine au sujet de l’Europe protectrice des nations est franchement ridicule au vu de ce que cette Europe, complice des États-Unis, a fait pour plonger l’Ukraine dans la guerre civile et qui continue à maintenir le conflit.


                • skirlet 10 février 14:37

                  @REMY Ronald
                  Ah oui, un petit likbez : l’expression « idiot utile » n’est pas attribuée à Staline, et quant à Lénine, jusque là personne n’a trouvé cette expression dans ses écrits ni les témoins qui l’auraient entendue de sa part.
                  Et vos propos sur les « vrais » Ukrainiens sont une chose dangereuse et font écho aux nazionalistes ukrainiens (curieux comme coïncidence... si c’en est une).
                  Bien que vous êtes imperméable aux paroles, je dirai une fois de plus : mêlez-vous de vos affaires. Il ne vous « appartient » rien en ce qui concerne l’avis des gens qui n’acceptent pas l’idéologie bandériste-nazie.


                • REMY Ronald REMY Ronald 10 février 15:20

                  @skirlet
                  Bonjour.
                  Merci pour votre remarque concernant le terme « idiot utile ».
                  L’important est qu’il fait comprendre immédiatement le contexte d’une situation et l’exploitation potentielle d’une attitude politique immature.
                  Article intéressant sur l’origine de terme « idiot utile »

                  .
                  « mélez-vous de vos affaires ».
                  Dans la mesure où je suis européen et que cette crise se passe en Europe et peut déclencher une guerre en Europe, cela devient notre affaire à tous. Un peu comme des enfants qui se disputent violemment dans le jardin d’à coté en manipulant bidons d’essence et briquets peuvent inciter le voisinage à tenter de les calmer... De plus, ne vous déplaise, l’article n’est pas publié en russe sur un site russe, mais sur notre cher site adoré Agoravox...
                  .
                  Comme je le répète aux sympathisants de la sécession armée, il faut voir les choses sur le moyen et le long terme : Le gouvernement de Kiev ne sera pas toujours sous le joug de bandéristes-nazis.
                  A+
                  cordialement.


                • JC_Lavau JC_Lavau 10 février 15:36

                  @REMY Ronald. Mmh, vu qu’il restera sous le joug des Tazunis, et que son rôle est de placer un abcès, voire une gangrène entre la Russie et l’Europe...


                • REMY Ronald REMY Ronald 10 février 16:58

                  @Christelle Néant
                  Bonjour.
                  Il est possible que vous ayez raison et qu’il soit déjà trop tard pour éviter la guerre. Le flot de textes en faveur de la guerre est un mauvais présage.
                  .
                  Mais il est normal que ceux qui, comme moi, ont de l’affection pour l’Ukraine et pour la Russie, cherchent à repérer chacune des possibilités d’éviter la haine et la catastrophe finale de l’éclatement.
                  .
                  Je répète sans cesse, que les « anti-russes primaires raz de plafond » ne seront pas toujours aussi influents au gouvernement.
                  Les choses peuvent changer avec le temps comme peut changer la composition d’un gouvernement avec le temps.
                  .
                  A ceux qui me répètent qu’en Ukraine la paix est impossible à cause du dernier basculement de majorité parlementaire, je leur réponds à chaque fois avec l’exemple du Canada où les francophones avaient subi brimades sur brimades. Ostracisme. injustice. Spoliation. Déplacement forcé. En cas de révolte : oppression brutale. La pendaison publique ou la discrète exécution remplaçant très souvent la « trop coûteuse prison ».
                  .
                  A peine un siècle plus tard, le Québec redressait la tête à tous les niveaux. Et comme en démocratie les « grosses minorités » participent efficacement aux rapports de force électoral parfois très serré, en sus de la brillante émancipation du Québec, l’effet politique domino a repris le dessus en faveur des francophones brimés devenus... « faiseurs de gouvernement fédéral » !
                  .
                  Je ne veux pas vous importuner pendant des heures avec le système canadien que je connais très bien (depuis 37 ans, j’y vais régulièrement à Noël et l’été pour voir mes filles et leur maman). Mais, objectivement, le Canada mérite une analyse institutionnelle pour tenter de bâtir une future solide et fructueuse paix similaire en Ukraine.
                  .
                  Hélas, mes préoccupations sont ciblées vers d’autres sujets
                  (comme l’anarchie de la finance actuelle, le suicide spéculatif, la restauration d’un service public bancaire avec cahier des charges précis et une éthique restaurée, l’Euro, l’amélioration des institutions européennes, l’économie et la diplomatie internationale, etc., en sus d’assurer mes fin de mois).
                  Mais si vous, Christelle Néant, (par soucis d’ultime tentative de dialogue pacifique avant le carnage suprême) vous me demandez un article de proposition constitutionnelle pour l’Ukraine basé sur ma connaissance du Canada, j’y travaillerai avec grand soin. Sans prétention autre qu’une humble contribution parmi d’autres en faveur de la paix.
                  A+
                  cordialement.


                • skirlet 10 février 20:40

                  @REMY Ronald
                  L’important est qu’il fait comprendre immédiatement le contexte d’une situation et l’exploitation potentielle d’une attitude politique immature.


                  Autrement dit, vous appliquez le principe des Zuniens : à l’occasion d’une fausse photo ils ont répondu que c’était pour illustrer la situation si elle se présentait. Sortir un mensonge pour « faire comprendre le contexte » est tout simplement nul, passez-moi l’expression.
                  J’attire également votre attention sur le fait que le lien que vous avez donné c’est le même que dans mon message : une preuve de plus que vous ne lisez pas vraiment ce qu’on vous dit.

                  Un peu comme des enfants qui se disputent violemment dans le jardin d’à coté

                  Boudiou, on dirait une caricature d’un Européen au pire sens du mot... Mettez-vous dans le crâne que « les gens de l’Est » ne sont pas des enfants mais tout aussi « adultes » que vous. Certes, on peut être grand et bête, comme dans le dicton « La sagesse ne vient pas toujours avec l’âge. Parfois, l’âge vient tout seul ». Mais votre « Europe » n’a aucun droit moral de donner des leçons... de morale.

                  Le gouvernement de Kiev ne sera pas toujours sous le joug de bandéristes-nazis.

                  Donc, vous admettez qu’il est sous le joug des nazis. Vous savez en quoi consisterait la bonne action de quelqu’un qui voudrait réellement que la situation s’arrange ? Faire en sorte que les médias occidentaux cassent cette omertà au sujet de l’Ukraine, qu’ils admettent haut et fort cette connivence entre le pouvoir et les nazis, et que les responsables politiques agissent en conséquence. C’est quand même plus utile que les discours vaseux.


                • Christelle Néant Christelle Néant 10 février 21:08

                  @REMY Ronald
                  Le Canada n’est pas l’Ukraine. La situation des deux n’a rien à voir. Tant sur le plan historique que politique. L’arrivée de Zelensky au pouvoir qui portait beaucoup d’espoirs a finalement montré que c’est blanc bonnet et bonnet blanc. Les néo-nazis sont installés au pouvoir pour longtemps en Ukraine, car leur idéologie sert les États-Unis. Donc ca ne changera ni demain, ni après demain, ni dans 5, 10 ou 20 ans. Sauf miracle. L’Ukraine aura éclaté avant d’avoir résolu ce problème là malheureusement.


                • REMY Ronald REMY Ronald 10 février 21:30

                  @Christelle Néant
                  Quand on veut tuer un chien on clame qu’il a la rage
                  (ou qu’il est au service des USA)
                  .
                  Moi, je préfère œuvrer pour le rétablissement de la paix.
                  Je pense qu’une majorité d’ukrainiens ont cet état d’esprit.
                  Les attitudes défaitistes et d’abstention font le jeu des extrémistes des deux bords.
                  Il n’y a pas de fatalité.
                  L’Europe peut s’affranchir amicalement de l’étreinte excessive des USA.
                  La prise de conscience à ce sujet avait commencé sous Obama et s’est démultipliée, y compris au sein des institutions européennes, grâce à...
                  ... Trump !
                  Le « dégagisme » électorale doit faire office également en Ukraine.
                  (Et si possible avant la guerre civile puis l’éclatement).
                  A+
                  Cordialement.


                • REMY Ronald REMY Ronald 10 février 21:36

                  @skirlet
                  Je n’avais effectivement pas cliqué sur votre lien. Tant mieux que nous ayons sur ce point au moins la même source d’information.
                  Pour le reste de votre commentaire, vous sentant au bord de la crise de nerf, je vais attendre sagement que votre colère s’estompe un peu avant d’analyser ensemble les conditions et les voies possibles vers la restauration de la paix et de l’unité dans une Ukraine libre de tout impérialisme.
                  Cordialement.


                • JC_Lavau JC_Lavau 10 février 21:59

                  @REMY Ronald. Je discerne mal comment tu pourrais « éviter » une guerre qui est déjà là depuis cinq ans. C’était Porochenko qui avouait que sans la guerre, son régime cesserait d’exister.


                • Christelle Néant Christelle Néant 10 février 22:24

                  @REMY Ronald
                  Sauf que le fait que l’Ukraine est inféodée aux USA n’est pas un fake. C’est la réalité. Si vous voulez jouer dans les proverbes je citerai celui-ci qui vous concerne manifestement : il n’y a de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
                  Mon attitude n’est en rien du défaitisme c’est du réalisme.
                  La guerre civile est déjà là en Ukraine. Allo !!! Elle a lieu dans le Donbass depuis plus de 6 ans et a fait déjà des dizaines de milliers de morts.
                  Le dégagisme électoral ne marche pas en Ukraine. Les gens ont dégagé Porocheko pour avoir Zelensky résultat c’est kif kif. Pourquoi ? Parce que les USA n’ont pas investi des milliards en Ukraine pour tout perdre à cause d’une élection.
                  Vous confondez ce que vous voulez et ce que veulent une majorité d’Ukrainiens et la réalité. Faut revenir à cette dernière, sinon le jour où vous allez la percuter ça va vous faire très très mal.


                • skirlet 11 février 01:09

                  @REMY Ronald
                  Non, ce n’est pas tant mieux. Vous cherchez une excuse maladroite pour expliquer le fait de ne pas lire les propos des autres. Votre psychanalyse à la noix va dans le même sens et vous permet de ne pas répondre à ce qui vous gêne.


                • skirlet 11 février 01:12

                  @Christelle Néant
                  Bof, ce monsieur vit, lui aussi, dans un monde parallèle, où il n’y a pas de guerre civile en Ukraine, et il suffit aux électeurs de changer leurs intentions de vote pour que tout s’arrange smiley


                • REMY Ronald REMY Ronald 11 février 12:24

                  @skirlet
                  Lors de mes centaines de commentaires depuis des années sur Agoravox, je m’efforce de répondre à chaque fois point par point. Ce que j’ai exactement fait ici (et ailleurs) avec vous. J’essaye toujours de la faire dans la cordialité en me concentrant sur les argumentaires. L’acrimonie et l’animosité sont inutiles et brouillent la discussion.
                  .
                  Lorsque je déclare tenter d’œuvrer pour la restauration de la paix, par définition (en tous cas pour une personne « normale »), cela vaut reconnaissance de facto...
                  ...qu’il y a guerre.
                  .
                  Ce « monsieur » comme vous dites ne vit pas dans un monde parallèle, bien au contraire. Vigilent signaleur d’alerte, je fais galement l’effort d’analyser, de dialoguer et de proposer du concret.
                  .
                  Comme mes proches camarades et sympathisants, je crois de manière têtue aux vertus du débat démocratique apaisé, constant, référencé et aux vertus du bulletin de vote (d’où notre surnom de « bouledogues de la Républiques »). A chacun ses préférences de réflexion et d’action.
                  .
                  En attendant, au niveau finance, économie, écologie, santé, guerre, les nuages sombres continuent de s’accumuler sur de plus en plus de pays.


                • Christelle Néant Christelle Néant 11 février 13:38

                  @skirlet
                  C’est assez pénible de discuter avec des gens qui refusent de voir la réalité en face. C’est bien d’être optimiste et de vouloir que les choses s’arrangent mais faut être réaliste, sinon ca ne va nulle part.


                • JC_Lavau JC_Lavau 11 février 13:53

                  @REMY Ronald. Je ne voudrais pas être féroce envers ta bonne volonté. J’ai connu un cas similaire d’aveuglement plein de bonté, qui aboutissait à être utile aux tueuses conjurées. J’ai dû recourir à l’ironie façon Montesquieu, pour avoir une chance (très faible chance) de faire admettre la réalité.
                  http://jacques.lavau.deonto-ethique.eu/mission_parricide/Preparation_d_assassinat_sept_ans_aujourd _hui.html
                  (version originale, avec pseudonymes).


                • skirlet 11 février 14:43

                  @REMY Ronald
                  J’éprouve un grand respect pour votre capacité de parler longuement pour ne (presque) rien dire. Vous prétendez vouloir oeuvrer pour la paix (tout en voulant « éviter » la guerre civile déjà bien présente), mais qu’avez-vous fait de tangible ? Jusque là, je n’ai constaté que des palabres angéliques façon le chat Léopold qui appelle à vivre en paix, à la différence près que vous vous limitez aux appels qui ne sont même pas adressés aux responsables. Si vous tenez à mener le « débat démocratique apaisé, constant » dans le gentil cercle de vos « proches camarades et sympathisants », grand bien vous fasse après tout, ça occupe et ça donne une bonne conscience avant de passer à l’apéro du soir.
                  Quelqu’un de votre groupe de penseurs et lanceurs a-t-il déjà fait ce dont j’ai parlé plus haut ? Sachant que vous n’allez pas chercher dans mon message, je recopie ici :
                  "Faire en sorte que les médias occidentaux cassent cette omertà au sujet de l’Ukraine, qu’ils admettent haut et fort cette connivence entre le pouvoir et les nazis, et que les responsables politiques agissent en conséquence."


                • skirlet 11 février 14:52

                  @Christelle Néant
                  Voir la réalité serait admettre le rôle des gentilles démocraties occidentales qui ont contribué à la situation. En 2014, aucun « grand » média français n’a condamné le coup d’État, et les soi-disant « intellectuels » se gargarisaient avec une « jeune démocratie qui se débarrasse du joug russe ». Mais une telle réalité est trop défrisante pour l’égo smiley


                • Christelle Néant Christelle Néant 11 février 15:00

                  @skirlet
                  Ca continue d’ailleurs toujours. J’ai lu la semaine dernière sur Twitter un journaliste français qui s’offusquait d’un utilisateur que je suis sur cette plateforme qualifie le Maïdan de coup d’État, le journaliste lui préférant le terme plus flatteur de révolution....


                • skirlet 11 février 15:01

                  @JC_Lavau
                  Primo : est-elle vraiment bonne, cette volonté ? Secundo : kiséki est pavé de bonnes intentions ?.. smiley


                • skirlet 11 février 15:04

                  @Christelle Néant
                  Il devrait consulter un dictionnaire pour y chercher la définition de l’expression « coup d’État » très utile pour les gens dont le travail consiste à manier des mots smiley Mais il préfère visiblement suivre la ligne du Parti.


                • Christelle Néant Christelle Néant 11 février 15:08

                  @skirlet
                  Ils ne savent même plus ou font semblant de ne plus savoir ce que veulent dire les mots qu’ils utilisent. Il suffit de regarder l’article sur la condamnation de Markiv pour le meurtre d’Andrea Rocchelli que j’ai fait il y a quelques mois en arrière et où un journaliste français est mentionné. Je ne donnerai pas son nom ici sinon il va encore hurler que je le harcèle !!! Ce gars a hurlé au harcèlement parce que j’ai publié deux articles sur lui en 3 ans.... Je lui ai gentiment indiqué qu’aucun policier ne prendrait une plainte pour harcèlement avec une fréquence aussi ridicule... Allez lire l’article vous allez voir l’usage des mots qu’il fait et la réalité...
                  https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/markiv-condamne-a-24-ans-de-prison-216637


                • JC_Lavau JC_Lavau 11 février 15:15

                  @skirlet. A tort ou à raison, je reste sur l’hypothèse que Ronald est de bonne foi, mais totalement paralysé par un traumatisme personnel et familial, à la fois central et impensé  dont j’ignore les détails. Ce cas existe, il m’est arrivé de le constater : des gens demeurent traumatisés à vie, et figés lorsqu’ils assistent à nouveau à des guerres familiales à mort dans d’autres familles.
                   
                  Alors que là, ce qui serait efficace pour créer un jour la paix, serait de donner aux peuples d’Ukraine les moyens de renverser les oligarques et leurs miliciens et bandits. Je n’ai aucune expérience, et ne me risquerais pas à donner un avis. J’ai écrit « peuples » au pluriel, car je suis acculé à constater que ce pays disparate n’a pas eu les occasions de se constituer en nation robuste.


                • skirlet 11 février 15:35

                  @Christelle Néant
                  Ah oui, je me souviens de cet article. Retour en primaire pour M.G*** ! Et s’il ne rate pas ses examens, continuation au collège en espérant qu’il réussira à suivre pour améliorer la corrélation entre les mots et les faits qu’ils sont censés décrire. Mais il se peut que les raisons qui motivent ces distorsions sont bien plus banales et, disons, matérielles...


                • skirlet 11 février 15:42

                  @JC_Lavau
                  Ma formation médicale m’interdit d’établir le diagnostic à distance, et j’ai quelques réserves quant à la réalité de sa bonne foi, mais je ne me prononcerai pas là-dessus.
                  Je pense que donner des moyens aux peuples de renverser quoi que ce soit est une chose extrêmement dangereuse ; d’ailleurs, quels moyens, qui les donnerait et de quelle manière ?..
                  Et c’est vrai que ce territoire appelé aujourd’hui « Ukraine » n’est pas une nation soudée. Ce n’est même pas une nation du tout. S’il s’agissait de quelques différences ethno-culturelles, qui sait, il se peut que ce serait devenu une nation, mais il existe des choses totalement incompatibles, comme l’eau et l’huile.


                • REMY Ronald REMY Ronald 11 février 15:55

                  @Skirlet

                  J’éprouve un grand respect pour votre capacité de parler longuement pour ne (presque) rien dire. Vous prétendez vouloir oeuvrer pour la paix (tout en voulant « éviter » la guerre civile déjà bien présente), mais qu’avez-vous fait de tangible ?

                  .

                  J’ai été l’un des premiers (et l’un des rares) en France à avoir dénoncé et averti des terribles conséquences de la première décision du Parlement post-Meïdan : l’imbécile exclusion de la langue russe. Et cela, dès la première semaine de ce vote parlementaire honteux.

                  .

                  Silence radio quasi général des partis et des médias français. Et surtout, silence radio des institutions européennes !!! (Elles qui avaient auparavant condamné la France pour...

                  ...ne pas laisser assez de place aux langues régionales !!!).

                  .

                  J’en ai plus que marre de l’imbécilité et de l’autisme qui se répandent de haut en bas de notre société. Je ne suis pas député français ni député européen. Je ne suis qu’un citoyen bouledogue vigilent ayant tiré le signal d’alarme et répété mes condamnation. Mes textes en attestent.

                  Donc, prenez-vous en aux autres payés avec nos impôts. Pas à moi

                  (l’un des rares français à se pencher sur ce dossier de « nid de frelons agressifs et toxiques », géré en dépit du bon sens et qui peut tourner à guerre et à la catastrophe humanitaire).

                  La faiblesse militaire et diplomatique de l’Europe face aux démocratures et à Trump n’est pas une raison pour « baisser sa culotte morale » et ne pas dénoncer. Identique silence radio politique (que je dénonce tout autant) avec les trois invasions du nord de la Syrie par Erdogan et ses mercenaires djihadistes (pratiquant ouvertement le génocide culturel et le massacre filmé des prisonnier(e)s kurdes).


                  • skirlet 11 février 16:11

                    @REMY Ronald
                    La faiblesse de l’Europe est un fait avéré, mais est-elle réellement démocratique, cette Europe ?
                    Trump n’est qu’un président parmi tant d’autres (peut-être même moins va-t-en-guerre que son ultrasouriant prédécesseur Obama, et pas seulement lui), mais la ligne générale de la politique zunienne est la même indépendamment du président.
                    Avez-vous écrit aux députés, aux présidents français, lancé des pétitions en faveur de la politique réaliste envers l’Ukraine ?
                    Avez-vous fait un effort pour comprendre la situation en Ukraine ? Car il ressort de vos messages le seul « moyen » de régler les choses : faire changer d’avis ceux qui veulent quitter cette Ukraine nazifiée.
                    La Syrie n’est pas le sujet de cet article.


                  • REMY Ronald REMY Ronald 11 février 17:45

                    @skirlet
                    L’omerta française et européenne sur la crise ukrainienne et similaire à l’omerta sur l’écrasement des kurdes à Afrin et dans les autres régions du Nord de la Syrie. C’est mon avis. Vous êtes libre d’avoir le vôtre.
                    .
                    Concernant mes messages répétés sur la crise ukrainienne, ils ne s’adressent pas exclusivement aux sympathisants des séparatistes armés mais à l’ensemble des partenaires ukrainiens.
                    .
                    Et avant que les séparatistes armés n’existent et se manifestent,
                    par définition (pour une personne au cerveau « normal »),
                    mes messages d’alertes s’adressaient (en les désignant) aux politiciens ukrainiens fautifs soutenant l’exclusion de la langue russe et aux ukrainiens citoyens basiques qui devaient absolument prendre conscience et s’élever contre l’aveugle politique culturelle anti russe), comme il s’adressait aussi aux « je m’enfoutistes » français et européens.
                    .
                    Ecrire, débattre, imprimer et distribuer des tracts, demander la démission de ministres, etc., c’est déjà pas mal à mon humble niveau. Et si cette activité est démultipliée en France et en Ukraine, ce sera bien mieux que la haine et la guerre. C’est mon avis. Vous avez le droit d’avoir le vôtre. Restons en là. Nul besoin de déverser en sus des attaques personnelles désagréables qui n’apporte rien aux argumentations.


                  • skirlet 11 février 19:14

                    @REMY Ronald
                    Réponse longue mais diluée...
                    Si on commence à faire la liste des sujets sur lesquels existe une omertà dans les médias français, elle serait longue, autant de ne pas tout confondre, car les situations diffèrent.

                    mes messages d’alertes s’adressaient (en les désignant) aux politiciens ukrainiens fautifs soutenant l’exclusion de la langue russe et aux ukrainiens citoyens basiques

                    De quelle manière leur avez-vous adressé ces messages ?

                    Ecrire, débattre, imprimer et distribuer des tracts, demander la démission de ministres, etc.,

                    Puis-je en savoir davantage ? Écrire à qui et comment ? Quels tracts précisément et à qui étaient-ils distribués ? Par quel moyen avez-vous demandé la démission des ministres, et de qui précisément ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès