• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > #SauvonsLaPaix Signez l’appel – La paix mondiale est le bien le (...)

#SauvonsLaPaix Signez l’appel – La paix mondiale est le bien le plus précieux : sauvons-la !

A nouveau le vacarme des tambours de guerres de l'Axe USA OTAN UE est assourdissant, accompagnant le déploiement de milliers de soldats de l'OTAN vers l'Est, au service de ses menées impérialistes. Des milliards d'euros sont dépensés pour la guerre en Ukraine par les mêmes qui nous disent qu'il n'y a pas d'argents pour nos salaires, pour nos professeurs, pour nos infirmières...

Contre le bruit des bottes et des missiles, faites entendre votre voix, la voix de la paix, signez, relayez et faites signer l'appel #SauvonsLaPaix https://chng.it/Xp9KHPk4Qc

JPEG

Si importants que soient nos autres combats sociaux (services publics, emploi, protection sociale…) et/ou politiques (souveraineté nationale et populaire, libertés démocratiques) et/ou sociétaux (égalité hommes/femmes, environnement) qu’il faut évidemment continuer de mener avec détermination, la défense de la paix mondiale les conditionne tous. Car si survenait demain le « conflit de haute intensité » projeté par l’OTAN servilement suivie par l’UE et Macron contre la Chine et la Russie, alors les risques d’escalade, y compris nucléaire, entre les plus grands États du monde, pourraient mettre en cause l’existence même de l’humanité  ; sans parler du risque d’anéantissement direct de notre pays entraîné par le jeu des alliances, mais aussi par la faute de ses gouvernants euro-atlantistes, dans des conflits (Mer de Chine, Ukraine) où le peuple français a absolument tout à perdre et absolument rien à gagner.

On peut bien entendu débattre longuement sur les droits de l’homme en tel ou tel pays, et nul ne propose à personne de s’aligner sur Vladimir Poutine et Xi Jinping sous prétexte de défendre la paix. Mais outre qu’aucun pays n’a reçu de mandat céleste pour jouer les justiciers internationaux et que, bien étrangement, la question des droits de l’homme est écartée d’un revers de main par nos gouvernants quand il s’agit des exactions commises par l’Arabie Saoudite, Israël ou d’autres vassaux de Washington, qui peut croire que le motif des droits de l’homme pût donner à qui que ce soit le permis d’enclencher un troisième conflit mondial potentiellement exterminateur de… tous les humains ? Pour qu’il y ait des droits de l’homme, encore faut il qu’il y existe des humains !

Enfin, et quoique l’on pense encore une fois de la République populaire de Chine ou de la fédération de Russie, il faut une énorme dose de mauvaise foi ou d’aveuglement pour relayer l’idée, ressassée par nos médias liés au complexe militaro-financier que le bloc euro-atlantique se défend contre une double menace russe ou chinoise : ni en Ukraine ni en Mer de Chine, ce ne sont les armées russe ou chinoise qui patrouillent à des dizaines de milliers de kilomètres de leurs frontières, mais bien les troupes américaines appuyées par leurs affidés européens.

C’est pourquoi le PRCF suggère à tous les amis de la paix qui ont conscience de ces évidences et de l’imminence de ce péril énorme, de se regrouper pour combattre ensemble la désinformation et la propagande de guerre.

Il est minuit moins cinq, ne laissons pas les forces irresponsables liées aux marchands de missiles et de fausses nouvelles déclencher l’irréparable en notre nom !

Contactez nous si ce message vous interpelle.

  • Fadi Kassem, secrétaire national, et Georges Gastaud, secrétaire national adjoint, pour le PRCF

 

Les premiers amis de la paix qui ont signé et rejoint cet appel :

  • Michel Aymerich, auteur, créateur du blog “A contre-air du Temps” (France)
  • Alcide Carton, président de l’association des Amis de Robespierre pour le Bicentenaire de la Révolution (ARBR)
  • Bruno Guigue, chercheur en philosophie politique et analyste politique
  • Annie Lacroix-Riz, historienne,
  • Jean-Pierre Page, ancien responsable du département international de la CGT, co-auteur de La Chine sans œillères
  • Pierre-Olivier Poyard, membre du Conseil National du Mouvement de la Paix
  • Jean-Luc Pujo, président des clubs Penser la France
  • Adrien Roussel, photographe retraité de l’E.N.E.S.
  • Stéphane Sirot, historien du syndicalisme
  • Maxime Vivas, écrivain
  • Stephane Rials, professeur d’université émérite à l’Université Paris II
  • Gabriel Rockhill, professeur de philosophie, directeur de l’Atelier de théorie critique (PAris)
  • Bérenger Tourne, avocat, Paris
  • Gérard Jeannesson, ancien élu PCF, Commercy
  • Thomas Ligeon, responsable de la commission Environnement du PRCF
  • Patrice Hemet, porte-parole du Mouvement pour le socialisme du XXIème siècle
  • Aurélien Djament, mathématicien et syndicaliste CGT
  • Jean Van Hees, membre du Comité Central du Parti Communiste de Belgique, fondateur de « Dialogue des peuples »
  • Yves Vargas, philosophe, communiste
  • André Prone, poète, essayiste et environnementaliste

A signer en ligne sur change.org

https://chng.it/Xp9KHPk4Qc


Moyenne des avis sur cet article :  3.1/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Lynwec 12 février 15:52

    Vous cherchez mal, c’est tout.

    L’Europe, c’est la paix... enfin, vous n’avez pas lu vos classiques ?


    • roman_garev 12 février 15:59

      @l’auteur

      « nul ne propose à personne de s’aligner sur Vladimir Poutine et Xi Jinping sous prétexte de défendre la paix »

      Ah bon. Ces deux-là ne vous conviennent pas non plus. Parfait. Mais alors, à qui ou à quoi proposez-vous « nous aligner pour défendre la paix » ? Je serais curieux de le lire.

      En russe on dit : « Il est impossible d’être un peu enseinte. » C’est justement ce que vous essayez de montrer dans votre article.

      Pour sauver la paix, il faut choisir votre camp.


      • sylvain sylvain 12 février 16:43

        @roman_garev
        Pour sauver la paix, il faut choisir votre camp

        Pour sauver la paix il faudrait choisir entre biden et poutine ?? Vous êtes vraiment un comique vous .
        C’est un peu orwellien non ?? pour faire la paix choisissez avec qui vous allez faire la guerre .Et attention hein, vous avez le choix entre deux camps, pas plus.

        Ben avec des pacifistes comme vous on est sur d’entrer en guerre, pas de doutes.
        Si vous cherchez la paix, choisissez le camp de la paix


      • Lynwec 12 février 16:48

        @sylvain

        Pour qu’il y ait la paix, il ne peut exister de camps, ce qui suppose qu’on reconnaisse l’autre comme soi-même. Dès le moment où il y a identification excessive ( ego hypertrophié ) apparait la tentation de SE protéger en créant un camp (si possible plus fort et qui nous protégera).


      • taktak 12 février 17:06

        @roman_garev
        Pour sauver la paix, il faut choisir le camps de la paix. Qui est précisément de refuser celui de ceux qui à Washington, Bruxelles, Berlin Londre, Paris et Tokyo veulent faire la guerre à la Russie et à la Chine.
        Cet texte de pétition est très clair, la question n’est pas la Russie, la Chine, Poutine ou Xi Jinping : " il faut une énorme dose de mauvaise foi ou d’aveuglement pour relayer l’idée, ressassée par nos médias liés au complexe militaro-financier que le bloc euro-atlantique se défend contre une double menace russe ou chinoise

        "


      • sylvain sylvain 12 février 18:21

        @Jeekes
        Et c’est qui, le camp de la paix ?

        Les couillons dans notre genre ?? en tout cas je n’ai aucune envie de faire la guerre avec la russie, ni avec l’amérique d’ailleurs .
        Il me semble d’ailleurs qu’à peu près personne dans ce monde n’a envie de se lancer dans une guerre mondiale .


      • sylvain sylvain 12 février 18:32

        @Lynwec
        Un camp s’opposant par définition a un autre camp, il ne peut effectivement y avoir de paix si il y a des camps .
        A partir du moment ou deux camps se sont constitués, soit on les dissout ( par exemple en désamorçant le conflit), soit l’un des deux doit disparaitre .
        Notre ami russe ( ou pas, va savoir) semble nous dire que pour qu’il y ai la paix, il faut que nous détruisions le camps états uniens .Cela nécessiterais au moins quelques précisions sur ce qu’il faut détruire précisémment.

        La population ?? le complexe militaro industriel ?? les agents des révolutions colorés ?? De toutes façons, les EU sont en train de s’autodétruire .Ceux qui ont fais les plans depuis la guerre froide ne voient leur pays que comme un prototype a projeter sur le monde entier .


      • sirocco sirocco 12 février 19:15

        @Jeekes
        « Et c’est qui, le camp de la paix ? »

        À coup sûr, ce n’est pas la dictature macronienne avec son Obersturmführer Lallement qui déploie des blindés contre le peuple :
        https://francais.rt.com/france/95658-convoi-liberte-paris-blindes-tracteurs-speciaux-deployes-prefecture


      • sylvain sylvain 12 février 20:41

        @Jeekes

        En russe on dit : « Il est impossible d’être un peu enseinte. » C’est justement ce que vous essayez de montrer dans votre article.

        Pour sauver la paix, il faut choisir votre camp.


        Dans un contexte de guerre, quand on vous somme de choisir votre camp alors que votre propos est « il faut sauver la paix », on vous somme de faire la guerre a l’autre . a moins d’être franchement pas clair .d’ailleurs l’auteur ne m’a pas contredit .

        A part ça ,je ne sais pas ou vous avez entendu « il faut faire la guerre a la russie » dans « l’autre camp » .Ca doit bien se trouver, mais c’est rare .D’ailleurs les occidentaux ne sauraient vraiment pas quoi faire de cette guerre, qui serait a coup sur plus désastreuse pour l’europe que pour la russie . Non ils veulent imposer leur modèle au monde, et ils ont un besoin permanent de diversion pour échapper a leur peuple .Ils finiront peut être par déclencher une guerre car ils sont désespérés et incompétents, mais ce sera par erreur


      • sylvain sylvain 12 février 21:09

        @Jeekes
        et accessoirement je ne suis absolument pas anti poutine, que je considère comme un grand dirigeant et une chance pour son peuple .Bien que les grands chefs soient pas ma tasse de thé .
        Le problème avec les poutiniste, ou russophile.. enfin avec le « camp russe » sur Av c’est que dès que quelqu’un ne prête pas une allégeance claire a ce camp, on l’insulte, on le censure, on lui met sa petite étoile... C’est d’ailleurs parfaitement résumé par le commentaire de monsieur garev : tu es avec moi, ou tu es contre moi .
        Moi, ça me donne juste envie de vous casser les couilles .Je résiste, mais c’est difficile


      • Lynwec 12 février 21:14

        @sylvain
        Il n’est pas nécessaire de détruire le camp états uniens, en tous cas, pas au sens propre, je n’ai d’ailleurs pas les sources qui accréditeraient ces demandes de la part des Russes. J’y vois plutôt la demande de ne pas suivre aveuglément les USA sur tous les points ET en particulier de ne pas faire la guerre pour eux (ce que le clan va-t-en guerre démoncrates aimerait beaucoup, vu que la mort des « boys » n’est pas populaire par chez eux...)
        L’URSS n’existant plus, l’OTAN n’a plus aucune justification et les pays membres gagneraient à en sortir et à chercher la coopération avec leurs voisins immédiats.


      • JP94 12 février 22:33

        @roman_garev

        Je pense que cet appel se démarque justement de la thèse qui, soit renvoie dos-dos la Russie et l’Occident ( pseudo-neutralité, comme celle de l’OSCE au Donbass) ; soit comme les fous-furieux britanniques et américains, et ceux qui mes secondent, inversent carrément les rôles d’agresseur et de garant de la paix.

        Soit dit en passant, le Mouvement de la Paix pourtant historiquement anti-OTAN et guerres occidentales n’a rien dit sur la situation en Ukraine, chose proprement sidérante et à mon avis dictée par la position russophobe ( même non avouée) de certains de ses membres.

        A mon sens, les auteurs de cet appel, initié par le grand résistant Léon Landini, ont voulu rassembler et mobiliser sur ce thème censuré et crucial, en évitant d’être pris à partie comme des « suppôts de Poutine ou de Xi Jinping ». et il y a urgence car le temps est loin des immenses manifs contre les guerres américaines ( et avant de citer des guerres ( >1945) dont ils ne sont pas les instigateurs, il faut chercher !)

        Mais effectivement, il conviendrait d’oser pousser l’analyse plus loin, afin que l’opinion occidentale saisisse les enjeux et la réalité des choses. 

        Or, une telle analyse a été produite récemment en France, par l’historien Bruno Drweski, et elle a été publié notamment par Le Grand Soir, sous le titre, justement : Tensions Est-Ouest autour de l’Ukraine : pourquoi n’entend-on pas ce que dit la Russie ? je pense que cet article vous intéressera, ainsi que tous ceux que la question intéresse, et une exigence d’objectivité.

        https://www.legrandsoir.info/tensions-est-ouest-autour-de-l-ukraine-pourquoi-n-entend-on-pas-ce-que-dit-la-russie.html

        N’importe quelle personne connaissant des Russes tiendra pour évident que le peuple russe ne veut pas la guerre, et que le gouvernement russe ne la veut pas plus, n’y a aucun intérêt stratégique, pas plus que la Chine. mais ces pays résistent à l’hégémonie américaine de prédation sans limite, et ils se donnent les moyens de ne pas être envahis.
        Sait-on que la marine russe vient de reconduire un sous-marin US qui avait violé ses eaux territoriales aux Kouriles ? et les 5000 soldats allemands à la frontière du Donbass, et les 500 nouveaux missiles nucléaires US B-61 (capables de détruire les abris souterrains) que les USA veulent déployer partout hors de chez eux d’ici 2026 dont 100 en Europe ( dans les puissances non nucléaires : Italie, Belgique, Allemagne et les frontaliers de la Russie).
        alors la Russie a d’autres chats à fouetter que d’aller envahir des russophones ( tous les Ukrainiens le sont) dont le pays s’effondre sous l’impulsion du Coup d’Etat de 2014 :une forme d’invasion masquée... par les Occidentaux. 
        La Russie fait oeuvre de paix et prévient un massacre de masse en dissuadant les nazis de Kiev et leurs invités d’attaquer le Donbass.
        Ses diplomates sont de premier ordre,( ils sont obligés !) et le Monde le sait ... sauf la presse occidentale : voyez le Mali où l’espoir d’en terminer avec le colonialisme français coïncide avec une aide russe, qui n’est pas une ingérence.
        La Chine aussi neutralise les USA, qui occupent le Japon tout en menaçant la région depuis ce pays tiers.

        etc etc ceci est mon point de vue : du reste, j’ai constaté qu’il n’était pas si difficile de le partager avec mes voisins, pourtant moins politisés : il faut repolitiser le débat aller au fond des analyses, on ne convaincra pas tout le monde, mais au moins les gens censés : et c’est ainsi que je conçois la diplomatie russe.


      • JP94 13 février 01:12

        @Lynwec
        Justement, le fait que l’OTAN perdure montre que sa justification était déjà bidon, et au fond, la même, et finalement, que les USA savaient parfaitement qu’en aucun cas, l’URSS ne menaçait l’ouest, dont il ne faut pas oublier qu’elle directement sauvé du nazisme : même la fin de l’Occupation de la Norvège, libérée au Nord par l’URSS, ne l’a été que sur pression de l’URSS, les alliés et le gvt en exil à Londres) lui refusant d’en libérer le sud -sous la menace de la considérer comme agresseur ( sic !) , mais n’allant pas en chasser les nazis ; l’URSS a alors posé un ultimatum donnant 15 jours aux alliés pour en chasser les nazis, et finalement, les alliés se sont arrangés avec les nazis pour que la Wehrmacht s’en aille, préférant passer le relais aux USA, plutôt que de voir l’URSS délivrer le pays.
        Militairement, l’URSS pouvait facilement triompher des Occidentaux ( qui n’ont affronté en Normande que 40 000 soldats de la Wehrmacht, et pas les plus fanatisés...
        La prétendue menace soviétique était un prétexte pour installer l’Armée US en Europe et elle l’occupe toujours...
        Le fond de l’affaire est sans doute que les élites occidentales, après leur pacte avec le fascisme pour maîtriser le prolétariat, après le 8/9 Mai, se sont alors tourner vers son successeur.
        Mais au fond, URSS ou Russie, peu importe.
        Contenir la Russie, ce n’est pas empêcher un expansionnisme qu’elle n’a jamais pratiqué ( elle n’a pas de passé colonial), c’est vouloir l’étouffer et réaliser les buts de guerre des empires centraux : le Drang nach Osten (poussée vers l’Est) , comme le disait ma prof de Terminale, comme quoi, les choses étaient claires et actées.
        L’Ukraine est le territoire à conquérir dans ce Drang, le reste, une sorte de réserve en matières premières, dont on veut déposséer les Russes...

        La ministre des AE britanniques a affirmé que la GB ne reconnaîtrait jamais la souveraineté de la Russie sur Rostov ( la ville de Tchékhov) ni sur Voronej. Bon, son ambassadeur lui a signalé que ces villes étaient en Russie : c’est dire la fiabilité des propos officiels occidentaux, et le niveau pitoyable en géographie de leur élite (en GB) formé dans leurs public schools...


      • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 13 février 10:40

        @JP94

        Bonjour

        Merci pour cette excellent argumentaire.

        Cordiales salutations

        GJ


      • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 13 février 10:42

        @cettegrenouille-là

        Merci pour cet excellent argumentaire.


      • yakafokon 14 février 13:12

        @roman_garev
        Mais enfin ! Vous ne savez toujours pas quel-est le pays qui désire le plus la paix ?
        Ce sont les Etats-Unis, bien sûr !
        Ce pays pacifique, qui dispose de 850 bases militaires réparties un peu partout sur la planète, a réussi un véritable prodige !
        De 1620 ( arrivée du May Flower ) jusqu’à nos jours, soit 401 ans, ce pays de fous furieux de la gâchette n’ a connu que 20 ans de paix !
        Bien-entendu, les guerres menées par ce pays se sont toujours déroulées chez les autres ( mise à part la guerre de sécession qui a cessé c’est sûr ).
        Je n’ai pas fait le compte des victimes ( ce serait trop fastidieux ), mais ça doit se chiffrer en centaines de millions de morts.
        L’industrie militaro-industrielle des Etats-Unis ne peut pas fonctionner correctement s’il n’y a plus de guerre ! La paix, ce sont les ventes d’armes, de missiles, de blindés, d’avions et de munitions qui cessent, faute de clients à l’exportation !
        Oui, mais la méchante Russie va envahir le 4ème Reich ukrainien, c’est grave !
        Ah bon ? Alors comment se fait-il que le matériel militaire qui est déployé aux frontières de la Russie, ( objet de l’hystérie américaine, donc « internationale » ) soit composé de batteries S-400 et de systèmes de brouillages électroniques, qui sont des armes défensives ?
        Oh les mecs, achetez-vous des lunettes !


      • Xenozoid Xenozoid 12 février 16:57

        je me rapelle un livre qui s’appelait « et tous parlaient de paix »,c’était des archeologistes extra terrestres qui essaient de comprendre notre destruction, pour en arriver a la conclusion,qu’ils mentaient tous,et donc ne voyaient la paix que dans le spectre de la guerre,une triste fin baser sur le pouvoir


        • Hervé Hum Hervé Hum 12 février 17:15

          blablabla


          • Xenozoid Xenozoid 12 février 17:22

            @Hervé Hum

            blablabla,tout a fait sans s’occuper de la propriété et son droit inaliénable, tout cela reste du blabla


          • Hervé Hum Hervé Hum 13 février 17:17

            @Xenozoid

            Le plus triste étant de voir des supposés communistes jouer le jeu de la propagande de ceux qu’ils prétendent combattre.

            Malgré toutes les expériences du passé, ils sont toujours incapable de voir que la cible est toujours le citoyen de son propre pays et non le dirigeant du pays désigné, qui sert de justification à l’état d’urgence permanent.

            Leur appel est donc totalement stupide et absurde.

            Quant à la propriété, là encore, ils jouent le jeu de ceux qu’ils prétendent combattre, car on ne peut pas remettre en cause la propriété sans s’attaquer au nationalisme comme idéologie, puisque la nation est le cadre ultime de la propriété. Autrement dit, il n’y a de communisme au sens socio-économique, qu’avec la mondialisation ; sans cela, ce sera toujours le capitaliste qui domine la communauté et non la communauté qui domine le capital.

            Taktak, il ne faut pas confondre réaction en fonction de la position de son ennemi et action en fonction de sa position, indépendamment de son ennemi.

            Le communisme repose sur ses propres fondements et cela met la nation en ordre second et le citoyen en ordre premier. Le citoyen, pas le chef de la nation ou les chefs de l’économie !


          • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 14 février 12:51

            @Hervé Hum

            "Le plus triste étant de voir des supposés communistes jouer le jeu de la propagande de ceux qu’ils prétendent combattre.

            Malgré toutes les expériences du passé, ils sont toujours incapables de voir que la cible est toujours le citoyen de son propre pays et non le dirigeant du pays désigné, qui sert de justification à l’état d’urgence permanent.

            Leur appel est donc totalement stupide et absurde.« 

            Je ne comprends pas grand chose à ce que vous racontez là.

            Vous parlez de »supposés communistes« . Sur quoi étayez-vous ce vocable mettant en doute l’engagement idéologique et la pratique des intéressés ?

            A quelles expériences du passé faites-vous référence ?

            Qui est la cible de qui que nous serions toujours incapables d’identifier correctement ?

            Qu’est-ce qui vous autorise à dire que nous »faisons le jeu« de ceux que nous »prétendrions" combattre.

            De quels éléments de preuve disposez-vous pour affirmer que nous ne combattons pas les fauteurs de guerre, que nous prétendons seulement le faire ?

            En quoi l’appel que vous commentez est-il totalement stupide et absurde ?

            La paix mondiale n’est-elle pas aujourd’hui plus encore qu’hier gravement menacée ? Le danger ne vient-il pas d’acteurs et d’évènements clairement identifiés ?

            Avez-vous connaissance des luttes de nos ainés pour la préservation de la paix mondiale et contre les multiples agressions perpétrées sur toute l’étendue du globe par les puissances impérialistes ?

            Y avez-vous personnellement participé, ne serait-ce qu’une seule fois ?

            Etaient-ils aussi stupides que nous le sommes aujourd’hui ?

            Qu’aimeriez-vous voir les communistes faire qui ne vous attristerait pas ou, le cas échéant, vous comblerait de joie et de satisfaction ?

            Merci d’avance pour ces précisions.

            GJ


          • Hervé Hum Hervé Hum 14 février 13:37

            @cettegrenouille-là

            bigre, vous me noyez de questions !

            Mais soit vous ne savez pas lire, soit vous ne voulez pas comprendre ce que j’écris

            J’écris « pseudo communiste », car comme je l’écris, le communisme est incompatible avec le nationalisme, c’est antinomique. le capitalisme s’est construit via l’idéal nationaliste, dont le monarchisme n’est qu’une forme, mais repose sur le même principe capitaliste, celui de la capitalisation des moyens de productions à son profit.

            L’expérience du passé, je vais prendre l’exemple le plus emblématique, celui de la guerre 14-18, où la vieille de la guerre, les travailleurs français et allemands étaient encore unis dans la lutte contre la bourgeoisie et c’était l’internationale. Il a suffit d’un seul mot d’ordre « la patrie en danger », pour faire s’entretuer ces mêmes gens par millions où l’ennemi extérieur à alors servi a arrêter l’ennemi intérieur à la bourgeoisie. Sachant que cela a tout aussi bien fonctionné pour la bourgeoisie allemande. La crise actuelle de l’Ukraine, c’est pareil, la véritable cible, c’est le citoyen de son propre pays, l’ennemi extérieur servant de justification pour les dindes.

            Bref, dès lors où vous vous trompez de cible en désignant la même que ceux des dirigeants US, vous jouez leur jeu « à l’insu de votre plein gré ».

            Les acteurs clairement identifiés, sont les dirigeants politico-économique, mais si au lieu de les nommer vous parlez de la Russie, de l’Otan, des USA, de la France, etc, vous ne désignez pas les acteurs, mais leur outil, ce qui est stupide et absurde.

            L’impérialisme n’est pas l’apanage de tel ou tel dirigeant, c’est juste une question de moyens et de nature d’être.

            La paix est le pire ennemi de tout chef qui veut se maintenir au pouvoir afin de pouvoir exploiter la vie d’autrui à son profit. Cela vaut autant pour le chef militaire que le chef économique, les fumeux « premiers de cordée ».

            Pour finir, le communisme en sa définition, condition d’existence, ne repose pas sur une opinion personnelle, mais sur ses propres fondements et qui relève de la seule causalité. Et celle ci dit très clairement que le nationalisme ou l’impérialisme, dès lors où il y a deux blocs en opposition, réelle ou plus sûrement fictive, impose d’elle même une élite pour commander avec la désignation d’un chef de guerre, motivé par l’état d’urgence permanent pesant sur toute la collectivité et ce, dans tous les domaines. 

            Autrement dit, la paix n’est qu’une exception à la règle d’un monde devant être en état d’urgence permanent pour justifier le système capitaliste, sans cela, il s’effondre sur lui même. Mais sans mondialisation avec sa conséquence de placer la nation en ordre secondaire, la paix est impossible et le communisme avec.

            Etc...


          • Esprit Critique 12 février 20:28

            « Sauvons la paix » Une des phrases les plus cons qui soient.

            Qui mence la paix ? Pourquoi ?

            Voila des propos cartésiens.


            • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 13 février 15:36

              @Esprit Critique

              Bonjour

              "Qui menace la paix ? Pourquoi ?

              Voila des propos cartésiens."

              Deux questions effectivement très pertinentes. Les lecteurs seront vraisemblablement intéressés par les réponses que vous y apportez.

              En tout cas, moi, ça m’intéresse.

              GJ




            • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 14 février 12:54

              @cettegrenouille-là

              Je vois que vous avez-oublié de fournir les réponses que vous jugez pertinentes aux deux questions que vous avez posées :
              Qui menace la paix ? Pourquoi ?


            • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 14 février 12:56

              @cettegrenouille-là

              Le message ci-dessus s’adresse à esprit critique.


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 12 février 20:38

              Déjà que j’ai du mal à sauver la météo...


              • Jonas 12 février 21:30

                 Je souhaite à l’auteur de l’article une grande réussite dans sa tentative. 

                S’il commence par faire signer son appel de la « Paix » par les  pays arabo-musulmans et musulmans non arabes et les pays africains , qui sont pour l’instant , les pays où les guerres se perpétuent , avec des milliers de morts sans parler des coups d’Etat.

                Pour paraphraser le président Mitterrand au sujet des missiles " Les pacifiques sont à l’ouest et les boutefeux sont dans les pays musulmans et Africains. 

                Pour avoir le coeur net , il suffit de passer en revue , chacun des 57 pays musulmans plus les pays Africains. 

                Les pays arabo-musulmans , comme les pays musulmans sont constamment en guerre , comme au  Yemen Syrie  Irak , Libye -Soudan -Somalie et Iran-Turquie Azerbaïdjan , Kazakhstan , Afghanistan ,, Pakistan etc et chez les pays Africains en plus des conflits internes , et externes , RDC, Niger, Nigéria, Mali, j’ajoutent les coups d’Etat , en un an , Tchad, Mali, Guinée Bissau, Soudan , Burkina Faso , sans compter les deux tentatives ratées. 

                Bon courage !


                • yakafokon 14 février 09:30

                  Quand on veut raconter un joli conte de fée, il faut commencer par dire : « Il était une fois... », c’est-à-dire par le début !

                  Ce sont les Etats-Unis qui ont fomenté, financé, et armé, les milices nazies ukrainiennes et les polonais, qui ont commis le coup d’état sanglant du Maïdan à Kiev ( ce ne sont pas les preuves qui manquent, les américains n’ayant pas-du-tout caché leur implication dans cet évènement tragique ).

                  Des experts balistiques allemands se sont rendus à Kiev après le putsch, et se servant des perforations des arbres de la place causées par les balles tirées sur les manifestants et sur les Berkuts ( un genre de C.R.S. ), ils ont facilement déterminé au laser, les origines des tirs. Ceux-ci provenaient du 9ème étage de l’hôtel Ukrania, situé à l’opposé de la police d’état. Or cet hôtel était entièrement occupé par la milice nazie ukrainienne Pravy Sektor, qui en avait fait son quartier général !

                  Les personnes tuées sur la place du Maïdan, ( policiers ou manifestants ), l’ont été par cette milice, et par nulle autre personne !

                  Ensuite, toutes les milices nazies ukrainiennes ( Pravy Sektor, Svoboda, le bataillon Azov, le parti de Stepan Bandera, pour ne citer que celles-là ) se sont « mises au travail », c’est-à-dire qu’elles ont commencé à massacrer tous les ukrainiens parlant russe qui leur tombaient sous la main ( ce qui était facile puisque tous les ukrainiens parlent russe ! )
                  Les massacres à Kiev, Odessa, Marioupol, ont été commis par cette racaille, et le président Ianoukovitch, démocratiquement élu, qui souhaitait des relations équilibrées entre l’Europe et la Russie, a dû fuir le pays !

                  Le but des semeurs de merde américains a été atteint ( du moins le croyaient-ils ).

                  Ce qu’ils n’avaient pas prévu ( pour ça il faut un cerveau ), c’est que les habitants du Donbass se soulèveraient contre le nazisme, et infligeraient branlées sur branlées aux milices voulant les éliminer !

                  Maintenant le Donbass est constitué de deux républiques auto-proclamées : la RPD et la RPL ( Donetsk et Lougansk ).

                  Actuellement, la situation est lotalement figée sur la ligne de front surveillée par les observateurs de l’O.S.C.E. et les accords de Minsk visant à débloquer la situation sont refusés par Kiev et par Washington !

                  La Crimée a demandé l’aide des marins de la base navale russe de Sébastopol, et ceux-ci ont désarmé les militaires ukrainiens sans qu’un coup de feu ne soit tiré, car ces militaires ne voulaient pas être confondus avec des miliciens nazis !

                  Ensuite, elle a organisé un référendum d’indépendance basé sur la résolution de l’ONU concernant le droit des peuples opprimés à disposer de leur destin ( 15.000 civils massacrés dans le Donbass leur a paru un motif suffisant ) et le OUI a obtenu un succès indiscutable, même chez les tatars musulmans !

                  Le référendum étant totalement ignoré par les nazis ukrainiens, la Crimée a demandé à Moscou de redevenir russe, ce qui lui a été accordé avec plaisir, car la Russie n’allait pas se priver de ce cadeau, offert sur un plateau d’argent !

                  Et l’avancée des milices nazies s’est arrêtée net ( courageux, mais pas téméraires ).

                  Maintenant, la Crimée est reliée à la Russie continentale par le pont autoroutier et ferroviaire de Kerch, et le niveau de vie a fait un bond spectaculaire, notamment avec le tourisme, car les bords de mer sont magnifiques !

                  De leur côté, les habitants du Donbass détiennent un passeport russe et sont donc devenus des russes de-jure, ce qui veut dire que s’en prendre à eux comme avant, c’est s’en prendre à la Russie.

                  Ce qui explique la présence de troupes et de matériel de pointe à la frontière russe, au cas où il viendraient à l’idée des nazis ukrainiens, de s’en prendre à la population du Donbass !

                  Moralité du « conte de fée » : Si les semeurs de merde habituels que sont les Etats-Unis n’étaient pas intervenus, le Donbass ne se serait pas soulevé et serait toujours ukrainien, la Crimée ne serait pas devenue russe, et la base navale russe de la flotte de Mer Noire de Sébastopol serait toujours louée à l’Ukraine jusqu’en 2042 !

                  Alors, qui a tout gagné dans l’histoire ? Washington, Kiev ? ou Moscou ?

                  Quels cons ces politiciens américains, mais quels cons !


                  • yakafokon 15 février 07:28

                    C’est décidé ! La Russie va attaquer et envahir l’Ukraine ce Mercredi 16 Février l

                    Vous pouvez en être sûr, c’est Jean-Yves Le Drain qui l’a dit ! ( il tient cette information de l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours russe, c’est-à-dire de « Joe l’Alzheimer », pensionnaire à l’EPHAD de la Maison-Blanche à Washington ).

                    Il ne reste plus qu’à informer la Russie de l’heure prévue pour qu’elle se lance dans la bataille, puisque Moscou ignore totalement ce plan d’attaque !!!

                    Décidément, notre ministre des « étranges Affaires », dont la brillant intelligence fait l’admiration de toute la Communauté Internationale, nous fera toujours rire !

                    C’est un peu comme du protoxyde d’azote, mais en plus fort !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité