• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Scandale en Ukraine autour de la photo montrant le Vice-premier ministre, (...)

Scandale en Ukraine autour de la photo montrant le Vice-premier ministre, Oleg Ourouski, avec Ramzan Kadyrov

Ce week-end un nouveau scandale a éclaté en Ukraine après la publication d’une photo de la cérémonie d’ouverture de la conférence-exposition internationale de défense IDEX-2021, où le Vice-premier ministre ukrainien, Oleg Ourouski, apparaît aux côtés du chef de la République Tchétchène, Ramzan Kadyrov.

Samedi 20 février 2021, avait lieu à Abou Dhabi (capitale des Émirats Arabes Unis), la cérémonie officielle d’ouverture de la conférence-exposition internationale de défense IDEX-2021. Lors de cette cérémonie, une photo a été prise, montrant côte à côte, le chef de la République Tchétchène, Ramzan Kadyrov, et le Vice-premier ministre ukrainien Oleg Ourouski.

Très vite, la photo fait scandale et le lundi 22 février, le Premier-ministre ukrainien, Denis Chmygal demande «  une explication urgente de la part d’Oleg Ourouski ».

Oleg Ourouski, qui représentait l’Ukraine à la conférence-exposition, s’est justifié en expliquant qu’il ne s’est trouvé à côté de Kadyrov que par le hasard du protocole de l’organisateur, qui aurait placé les représentants des différents pays par ordre alphabétique.

« Le placement des chefs de délégations officielles pendant la procession au début de la cérémonie est déterminé par le protocole de l’État organisateur. La pratique était de placer les invités personnels de la famille régnante par ordre alphabétique  », a écrit M. Ourouski sur Facebook, ajoutant qu’il n’avait eu aucun contact personnel avec Ramzan Kadyrov, qui représentait la Russie, et qu’il n’avait pas l’intention de le faire.

Il a aussi indiqué que la délégation ukrainienne avait attiré l’attention des organisateurs sur le côté inacceptable d’une telle situation, et que cela ne devait pas se reproduire dans le futur, tout en disant qu’il ne pensait pas qu’il soit « possible de « fuir » les représentants du pays agresseur ou de tout autre pays, car cela démontrerait un comportement peu sûr et la faiblesse de la partie ukrainienne  ».

L’affaire aurait pu en rester là si Ramzan Kadyrov n’avait pas décidé de rajouter un peu d’huile sur le feu en publiant sur sa chaîne Telegram une réponse qui ressemble furieusement à du trollage de niveau stratosphérique.

En effet, dans sa réponse à ce scandale, Ramzan Kadyrov explique qu’il ne savait pas qui était l’homme qui serait venu lui confier des secrets d’État, et que maintenant il savait que c’était Oleg Ourouski.

« Dans le hall d’exposition IDEX-2021 à Abou Dhabi, un homme étrange s’est approché de moi et m’a proposé d’écouter quelques informations secrètes. Avant que j’aie eu le temps de comprendre la situation, mon interlocuteur a commencé à partager des informations qui étaient des secrets d’État. En même temps, il s’agitait et regardait autour de lui. Il s’est avéré que le mystérieux étranger était le Vice-premier ministre ukrainien, Oleg Ourouski  », écrit le chef de la République Tchétchène.

La couleuvre semblant un peu grosse, Ramzan Kadyrov en rajoute une couche, en disant qu’avec les officiels ukrainiens tout est possible, même ce qui semble totalement délirant.

« Stanislavski aurait dit : « Je n’y crois pas » – comme l’aurait dit toute personne sensée qui n’a pas perdu la capacité de réfléchir. Mais cela ne concerne pas ces officiels, qui siègent dans les plus hautes fonctions gouvernementales en Ukraine. Imaginez ma surprise lorsque j’ai appris par les médias qu’un grand scandale avait éclaté en Ukraine à cause de la photo d’Ourouski à côté de moi. Le gouvernement ukrainien a même exigé une « explication urgente » ! », ajoute-t-il dans son message.

Ramzan Kadyrov conclut sa réponse en disant qu’il ne savait absolument pas que c’était Oleg Ourouski, le Vice-Premier ministre ukrainien, et que s’il l’avait su il ne l’aurait même pas laissé s’approcher, car pour lui les personnes impliquées dans les souffrances du Donbass ne méritent pas son respect.

«  Tout ce tapage part de rien et ne vaut pas un œuf. Je voudrais lancer un appel à ceux qui ont provoqué ce scandale : ne dites pas de conneries ! Jusqu’à hier, je n’avais aucune idée de qui était Ourouski. Si j’avais su, je ne l’aurais pas laissé s’approcher. Je considère qu’il est inacceptable que j’approche de telles personnes, sans même parler de leur serrer la main. Pour moi, les personnes qui sont impliquées dans les nombreux malheurs et souffrances de leur propre peuple dans le Donbass et d’autres régions ne méritent pas le respect ! Quant à Ourouski, il devrait être honoré d’être présent parmi nous. Qu’il imprime donc la photo et l’accroche à l’endroit le plus honorable, à la maison et au travail. Tu peux en être fier ! », conclut-il avant de terminer avec trois frimousses rigolant jusqu’à en pleurer.

Après une « réponse » pareille de la part de Ramzan Kadyrov, Oleg Ourouski n’a pas fini de devoir se justifier en Ukraine…

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • roman_garev 23 février 11:00

    Ce qui est marrant, c’est que le premier-ministre d’un soi-disant État demande « une explication urgente » à son vice-premier ministre... via Facebook. Décidément, n’y a-t-il pas d’autres moyens de communication entre ces deux membres du cabinet des ministres ?

    Mais tout s’explique quand on pense à ceux qui ont le vrai pouvoir en Ukraine sur la vie et la mort de leurs concitoyens. Le Premier ministre s’en f... royalement de l’explication de son adjoint. Son but était de montrer sa vigilance aux nazis.


    • xana 23 février 11:26

      @roman_garev
      Exactement.
      Et ces ministres ne sont même pas nazis : Ils sont juste vendus aux nazis (pour aujourd’hui), mais demain ils se vendront aussi bien à qui voudra les acheter... Même les russes, évidemment.


    • roman_garev 23 février 16:08

      @xana
      Ces ministres ne sont même pas à vendre, ne présentant aucune valeur à qui que ce soit.
      Ces larbins minables, en commençant par leur clown jouant le président, ont la trouillomètre à zéro devant les nazis.


    • Guy19550 Guy19550 23 février 15:00

      Merci Christelle, j’ai bien rigolé, je ne devrais pas, je m’en doute bien, mais c’est venu très naturellement. Je note quand même que l’individu qui m’a fait rire par ses explications, n’est pas à mes yeux une personne que j’aimerais avoir dans mes fréquentations. Il lui manque quelque chose d’essentiel pour moi et cette chose essentielle, il ne l’aura jamais. Je le connais fort mal mais je n’ai pas une bonne opinion de lui. Evidemment, tout le monde ne peut pas être comme Lavrov, Natalia des républiques. On a tous des différences et là le pas à faire pour apprécier l’individu est trop grand pour moi.


      • robert robert 23 février 17:25

        qui est le chef de la RépubliqueTchèthène

        le Président Kadirov


        • Christelle Néant Christelle Néant 23 février 17:39

          @robert
          Non il est Chef de la République et pas Président. Son titre a changé en 2011 à sa demande, car il considère qu’il ne doit y avoir qu’un Président en Russie. Son initiative a été suivie par les autres chefs des républiques de la fédération dans les années qui ont suivi. D’ailleurs Aksionov est chef de la République de Crimée et pas Président.


        • roman_garev 23 février 19:34

          @Christelle Néant
          « Son initiative a été suivie par les autres chefs des républiques de la fédération »...
          ...sauf le Tatarstan dirigé toujours par le Président.


        • Christelle Néant Christelle Néant 23 février 19:36

          @roman_garev
          Exact, sauf lui. C’est d’ailleurs à cause ou grâce à cette initiative de Kadyrov, que Passetchnik et Pouchiline ne sont pas Présidents de la RPL et de la RPD respectivement (contrairement à ce que je lis y compris chez des pro-Donbass), mais chefs de ces républiques.


        • Christelle Néant Christelle Néant 23 février 19:37

          @Christelle Néant
          Je m’inclus d’ailleurs dans la liste des personnes ayant fait cette erreur au début. Chose que j’ai corrigée grâce à la remarque de Roman. D’autres personnes continuent de qualifier Pouchiline de Président, alors que ça fait 15 fois que je dis que ce n’est pas son titre.


        • Guy19550 Guy19550 23 février 21:22

          Entr’acte :

          https://neftegazru.com/news/Transportation-and-storage/667045-romania-s-transgaz-terminates-legacy-contract-with-gazprom-for-gas-transmission/

          Le lien est intéressant pour la carte. Le gaz viendra via la Bulgarie avec le Turkish Stream. C’est de nature à isoler l’Ukraine un peu plus. Je rappelle quand même que l’Ukraine stocke le gaz de schiste des amerlocs via la Pologne. La Roumanie n’en veut pas, c’est une autre manière de voir les choses.
          Les interconnexions avec l’Ukraine existent évidemment mais aussi avec la Bulgarie, la Moldavie (bientôt éliminée) et la Hongrie.
          La Russie en accord avec la Roumanie terminent les livraisons.



            • QAmonBra QAmonBra 23 février 23:08

              Merci à Christelle pour le partage.

              (. . .) "un homme étrange s’est approché de moi

              " (. . .)

              Sacré Kadirov ! Je lui ai toujours trouvé un regard rigolard !

              Manifestement il confirme cette impression et démontre qu’il n’est pas du genre a louper une occasion de se bidonner. . .

               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité