• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Serres de Zougres - La République Populaire de Donetsk fait rimer autonomie (...)

Serres de Zougres - La République Populaire de Donetsk fait rimer autonomie alimentaire et agriculture écologique

Le vendredi 7 avril, le chef de la République Populaire de Donetsk (RPD), Alexandre Zakhartchenko, est venu assister à la première récolte de tomates cultivées dans les serres de Zougres (à 30 km à l'Est de Donetsk) depuis le début de la guerre.

JPEG - 565.3 ko
Photo : Igor Dyda

Une visite banale, me direz-vous. Eh bien pas tant que cela. Pour commencer, ces serres avaient été détruites à 40 % par des tirs de roquettes de Grad en 2014. Les serres ont donc du être réparées, et les cultures redémarrées depuis zéro.

Dans un contexte de blocus économique, et afin d'obtenir une autonomie alimentaire le plus rapidement possible, la RPD aurait pu opter pour la facilité, c'est-à-dire des cultures chimiques et des techniques dites « conventionnelles ». Mais au lieu de cela, et fidèle aux valeurs de la république, ces serres ont été remises en route en mode écologique.

Ainsi, les serres, qui sont chauffées directement grâce à l'eau chaude venant de la centrale électrique qui se trouve à côté (appliquant en cela un principe de permaculture qui veut que les déchets d'un système soient les matières premières d'un autre), sont des serres hydroponiques bio. Pas de pesticides ou autres produits chimiques dangereux.

Les plants de tomates poussent sur un substrat fait de fibres de noix de coco, et sont alimentées en nutriments par une solution délivrée séparément pour chaque plant. L'ensemble des paramètres comme l'humidité, la température, la ventilation, le taux de CO2, etc, sont contrôlés par ordinateur pour un résultat optimal.

Photo by Igor Dyda

Photo : Igor Dyda

Grâce à ces méthodes, dès cette saison, les 5 hectares de serres devraient produire 1 000 tonnes de tomates. Une autre serre, mais en culture sur sol, servira à faire pousser des choux. L'objectif est d'avoir 250 hectares de cultures sous serres et 26 000 à ciel ouvert (dont 100 hectares de vergers), afin de couvrir l'ensemble des besoins alimentaires de la république, de manière écologique et saine. Un projet ambitieux.

Et pour avoir pu goûter ces tomates, le moins que l'on puisse dire c'est qu'elles sont fermes et délicieuses, et pas acides et gorgées d'eau comme les tomates conventionnelles que l'on peu manger en Europe.

La réouverture de ces serres a aussi permis de fournir du travail à 80 personnes des environs. Et le développement de l'agriculture en RPD permettra de continuer sur cette lancée et d'offrir un salaire à de nombreux habitants de la république, tout en assurant son autonomie alimentaire.

De plus ces produits étant destinés au marché local, ils seront vendus via des circuits courts, et les fruits et légumes n'auront pas à parcourir des milliers de kilomètres pour parvenir jusqu'aux assiettes.

La seule partie un peu dommage est l'utilisation d'un substrat qui vient d'aussi loin (les noix de coco ne poussant pas dans la zone géographique proche). Mais nul doute que ce projet n'est qu'un début, et que la république va améliorer ses techniques agricoles pour les rendre de plus en plus écologiques au fur et à mesure.

Mais d'ores et déjà ces serres sont un bon exemple du fait qu'il est possible de marier autonomie alimentaire et alimentation saine, lorsqu'il y a la volonté politique et le soutien des autorités pour aller dans cette direction. Et l'on ne peut qu'encourager la RPD à poursuivre sur cette voie.

Après la visite, Alexandre Zakhartchenko a tenu une conférence de presse où il a répondu à toutes les questions des journalistes, y compris sur d'autres sujets que les serres de Zougres :

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Leonard Leonard 12 avril 10:05

    Ces systèmes de gestion automatique du CO2, irrigation, température air et et humidité se retrouve dans toute agriculture optimum.... (PS : même chez les pauvres dealers qui ont 50 pieds en intérieurs pour le cannabis ont retrouve ce type de système et tout est en vente libre...)
    Le substrat de coco n’est pas révolutionnaire... ni nouveau... (sauf si on a jamais eu un doigt vert...)

    Dommage que cela ne soit pas de l’aquaponie... ça aurait été un peu plus précurseur...


    • Christelle Néant Christelle Néant 12 avril 17:31

      @Leonard
      Y en a qui se félicitent des choses positives qui sont faites, et y en a qui critiquent tout sans arrêt. Vous entrez clairement dans la deuxième catégorie typiquement française malheureusement....


    • anna anna 13 avril 06:14

      @Leonard
      Ah, le fameux esprit « critique » français

      La première chose, qui m’a frappée quand j’ai visité Paris la première fois dans ma vie, c’est que les français mangent de la merde. Évidemment j’ai pas visité les grands restaurant, faute des moyens d’une simple touriste soviétique, ni les restaurants tout court. Je suis allé dans un supermarché ordinaire pour me procurer des produits courants, que les français ordinaires mangent chaque jour. 
      Et bien, comparé a ce que nous avons mangé en URSS ( malheureusement cela a aussi changé depuis, avec l’ouverture a l’économie du matché) c’est de la merde, de la merde crasse, de la merde sous-vide, de la merde avec des conservateurs, de la merde avec des anti-accidents, de la merde avec des perturbateurs endocriniens, de la merde avec des « re-hausseurs » du gout, qui rend la merde encore moins gouteuse smiley
      Comme les français ont toujours vécu avec cette merde sous-vide et abondante, mais merde quand même, ils ne se rend même pas compte, de l’horreur qu’ils bouffent ! 
      Et c’est a ce moment là, que j’ai compris, que nous, en ex-URSS, nous étions des privilégiés. smiley

      *pardon auprès des lecteurs pour l’utilisation, excessive mais nécessaire du mot "M...

    • Mychris Mychris 14 avril 10:20

      @anna

      La première chose qui m’a marqué lorsque j’ai visité Moscou en 1987 en voyage organisé grâce à mon prof d’histoire-géo communiste c’est :

      1) Les 3 heures à l’aéroport de Domodedovo pour vérifier les passeports et les problèmes rencontrés par un ami étudiant juif avec son visa Israélien.

      2) Les « guides » qui nous interdisaient de photographier certains monuments ou de visiter les fameuses cours intérieures des immeubles en état de ruine totale

      3) Les épiceries et autres magasins littéralement vides de marchandises.

      4) Les millions de Roubles que l’on me proposait pour acheter mes vieilles baskets et même mon jeans.

      En 1990 j’accomplis mon rêve, visiter Leningrad avec ma compagne :

      1) A l’aéroport on nous à confisqué le parfum que je ramenais à nos amis russes

      2) L’hôtel Neptune était dans un état de propreté infâme.

      3) La milice nous a arrêté une dizaine de fois pour vérifier nos papiers et nous demander des bakchichs.

      4) Les quelques restaurants que nous avons fréquenté étaient tous de très mauvaises qualités (désolé Anna) j’ai même trouvé de la limaille de fer dans mon bortsch.

      5) Ma compagne s’est fait volé son sac au marché de Kuznechny et je vous raconte pas le dépôt de plainte à la police où on nous a bien fait comprendre que c’était de notre faute.

      En France on peut manger de la merde mais aussi d’excellents produits depuis toujours il y a des marchés avec de bon produits partout dans Paris, tout est dans les guides ou avec des amis français. Et, c’est vrai en France comme ailleurs et notamment en Russie.

      De là à dire que l’URSS que l’on mangeait mieux qu’en France il faut être gonflé, en fait c’est surtout qu’il n’y avait rien à manger en URSS


    • Mychris Mychris 14 avril 11:00

      @Christelle Néant

      http://agrolium.all.biz/
      Voici une entreprise ukrainienne basé à Kiev qui vend le système entre autre.

      Et une entreprise de production de légumes en Transcarpatie :
      http://dzerkalo-zakarpattya.com/?p=23746

      S’il un truc que peut pas retirer aux ukrainiens c’est leur agriculture.


    • Christelle Néant Christelle Néant 14 avril 11:04

      @Mychris
      Sauf que vu le blocus économique que subit le Donbass par l’Ukraine depuis trois ans, il y a peu de chances que le système ait été acheté là-bas, mais plutôt en Russie. De même que les vitres qui ont servi à remplacer celles qui avaient été détruites. Quand à cette société en Transcarpatie c’est quoi le rapport ? Ils sont en guerre là bas ? Sous blocus économique ? Donc votre commentaire est à côté de la plaque. Comme souvent d’ailleurs...


    • Mychris Mychris 14 avril 11:58

      @Christelle Néant

      "Et pour avoir pu goûter ces tomates, le moins que l’on puisse dire c’est qu’elles sont fermes et délicieuses, et pas acides et gorgées d’eau comme les tomates conventionnelles que l’on peu manger en Europe.« 

      Juste que même en Ukraine on peut aussi manger des légumes et fruits d’excellente qualités et pas seulement au Donbass.
      Je ne sais pas où vous vous fournissiez en tomates en »Europe" mais la qualité ça existe aussi en cherchant un peu et pas plus cher d’ailleurs)


    • Christelle Néant Christelle Néant 14 avril 16:36

      @Mychris
      Eh bien là où j’ai vécu les tomates étaient systématiquement de mauvaise qualité en agriculture conventionnelle. Et même en bio j’en ai goûtées qui étaient pas terribles (du bio industriel), ou pleines d’eau. Les seules qui étaient bonnes étaient les tomates bio venant de petites fermes familiales locales. Ici on parle d’une serre de 5 hectares, et de produire 1 000 tonnes par saison. Faut comparer ce qui est comparable. Donc de nouveau comparatif à côté de la plaque.


    • anna anna 12 avril 10:06

      ODESSA le 10 avril 2017, un miting...


      Un miting, filmé par un jeune banderiste ukrainien, qui se fait éjecter par les manifestants et par la police, car il essaye de poser des questions provocatrices, genre - « a qui appartient la Crimée ? » Les gens lui crient en réponse :
      « продали Нэньку за печеньку »
      « Vous avez vendu la Mère Ukraine pour une brioche »

      *Si vous êtes un sociologue, cette vidéo est pour vous smiley
      Ce qui est intéressant, c’est qu’on comprend bien qu’il y a une énorme et profonde division du peuple en Ukraine. Il y a des anti-russes et des pro-russes, même a Odessa. Certes, en se basant sur une seule vidéo, on ne peut pas dire le pourcentage... N’empêche que le « levier » existe. 
      Et si Poutine appuie la dessus...
      ÇA VA PÉTER jusqu’au la frontière Canadienne 
       smiley

      • anna anna 12 avril 10:34

        La jurisprudence de DNR sera basé sur les standards juridiques de la Russie, pour les unifier. Cette décision a été prise par l’administration judiciaire de la république de DNR 


         smiley


        • Christelle Néant Christelle Néant 12 avril 17:42

          @anna
          Oui déjà en décembre dernier Alexandre Zakhartchenko avait demandé au parlement de la RPD de consacrer prioritaire l’année 2017 à l’harmonisation législative avec la Russie entre autre sur les plans économiques, fiscaux et éducatifs.


        • anna anna 12 avril 10:38

          Les manœuvres militaires en LNR :


          l’armée de LNR tire des missiles « Змей Горыныч »

          • Mychris Mychris 12 avril 16:30

            @anna

            L’armée ukrainienne doit effectivement être mal en point quand on voit les pieds nickelés de cette vidéo ridicule


          • anna anna 13 avril 05:55

            @Mychris

            Ridicule ?
            Évidement les militaires du Donbass, de la toute petite et toute nouvelle république de LNR, n’ont pas les moyens de lancer 59 Tomahawks et prendre par la suite le veto dans la tronche, comme certains...

            Mais le ridicule ne tu pas.

          • Mychris Mychris 13 avril 10:31

            @anna

            Vous avez bien regardé la vidéo ? Elle est pas du tout à l’honneur des combattants de la LNR on dirait une bande de geek qui s’entraine à lancer des fusées artisanales.


          • anna anna 13 avril 11:13

            @Mychris
            Mais c’est tout a fait normal, vu que se sont des simples civils !

            Des civils pro-russes
            Des séparatistes pro-russes du Donbass, qui n’ont jamais cru qu’on puissent les bombarder dans leur propre pays, et présenter cela comme une action « humanitaire » de l’ anti-terrorisme.
             

          • Mychris Mychris 13 avril 11:14

            @anna

            Au sujet du véto :

            Ce mercredi soir, la Russie a opposé pour la huitième fois un veto au Conseil de sécurité de l’ONU à un projet de résolution potentiellement défavorable à son allié syrien. Le texte qu’elle a bloqué demandait une enquête internationale sur l’attaque chimique présumée en Syrie imputée au régime de Bachar al-Assad à Khan Cheikhoun, qui a fait 87 morts dont 31 enfants le 4 avril dernier. Il était question que les autorités syriennes fournissent les détails des activités militaires de l’armée syrienne le jour de l’attaque ainsi que les noms des commandants des escadrons aériens, et donnent aux enquêteurs un accès aux bases aériennes.

            Si c’est pas Assad (comme des Russes le prétendent) pourquoi refuser une enquête internationale ?

            Ce qui tue encore moins que le ridicule, c’est la mauvaise foi visiblement.


          • anna anna 13 avril 11:39

            @Mychris
            Poutine a réclamé, lui aussi une enquête internationale, qui sera faite, ne vous inquiétez pas.

            Quant a un veto russe sur la résolution potentiel de l’ONU, je suppose que vous n’avez pas lu le texte de la résolution proposé par l’OTAN ? 
            Lisez le texte, et vous comprendrez pourquoi la Russie met systématiquement son veto.
            Les diplomates russes sont assez intelligents pour ne pas voir le piège dans le texte de résolution de ce genre.
            * A titre personnel, je ne vois pas d’intérêt de faire une enquête internationale.
            Je m’explique :
            En 2013, l’ONU a fait une enquête sur la présumé utilisation des armes chimiques par B.Assad. Cette enquête a conclu que les armes chimiques a Gouta ont bien été utilisés, mais l’ONU ne sait pas se prononcer sur QUI, Assad ou les rebelles, qui les ont utilisés. 
            Texte du rapport de l’ONU :
            Ce qui permet a tous les journaleux français, d’affirmer aujourd’hui que c’est Assad - le coupable !
            Alors pourquoi mener des enquêtes sans queue ni tête ? 
             

          • JC_Lavau JC_Lavau 13 avril 19:07

            @Mychris.

            OPCW declines to comment on its probe into Syria chemical weapons incidentL’OPCW a précisé clairement qu’elle garde le secret sur le fait d’enquêter ou non, et où, en négligeant volontairement quoi, etc.
            Discrétionnaire, et opaque !
            ...

          • Christelle Néant Christelle Néant 13 avril 23:21

            @anna
            De plus ces exercices sont des exercices de tirs de missiles filoguidés, qui s’ils ne sont pas aussi impressionnants que des tirs de missiles de croisière reste des armes efficaces et souvent utilisées pour détruire des chars d’assaut.


          • Mychris Mychris 14 avril 10:33

            @Christelle Néant

            Et nous faire passer des vessies pour des lanternes aussi ça reste efficace.


          • Christelle Néant Christelle Néant 14 avril 10:51

            @Mychris
            Et lancer des accusations gratuites c’est facile à défaut d’être efficace.
            Vos chers amis de l’armée ukrainienne ont utilisé de tels missiles antichars filoguidés pour tirer il y a quelques mois en arrière sur une voiture civile, carbonisant cette dernière et tuant son occupant.
            Ce genre de missile étant justement contrôlé par l’opérateur tout au long de sa trajectoire grâce au fil qui le relie au système de lancement, il est impossible de détruire une cible par erreur. Donc l’armée ukrainienne au choix est remplie de débiles et/ou d’alcooliques (donc des pieds nickelés comme vous aimez à traiter la milice populaire de la LNR, qui elle au départ n’est pas une armée professionnelle comme l’armée ukrainienne) qui confondent un tank avec une voiture, ou alors ils visent délibérément les civils et sont donc des criminels de guerre. À vous de choisir l’accusation qui vous plaît le plus.


          • JC_Lavau JC_Lavau 13 avril 19:14

            Léger détail à ne pas garder secret : le taux de CO_2 optimal dans une serre.

            A faire hurler de rage les chiens savants qui nous hurlent de COP2x et de « héros climatiques ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires