• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Sommet APEC : Moscou et Pékin unis pour freiner les Etats-unis

Sommet APEC : Moscou et Pékin unis pour freiner les Etats-unis

«  La Russie et la Chine doivent résister aux pressions de Washington et rester unies dans l’intérêt du monde entier.  » Le leader chinois Xi Jinping ne pouvait pas être plus clair lorsqu’il s’est adressé au président russe Vladimir Poutine. Pour sa part, le dirigeant russe, dans son intervention au sommet de l’APEC qui s’est tenu à Pékin ces jours derniers, a déclaré que « l’alliance du futur » réside dans le partenariat Yuan-rouble. C’est-à-dire dans l’abandon par deux des principales puissances économiques mondiales du dollar pour les échanges dans le domaine de l’énergie (puisque Moscou et Pékin ont signé une alliance aux proportions gigantesque dans ce domaine), mais également dans le secteur du marché de l’armement.

Alors que la plupart des médias occidentaux s’attardent sur les polémiques suscitées par la galanterie excessive de Poutine vis-à-vis de la femme du président chinois, ou sur la querelle entre Pékin et Washington à propos des droits de l’homme, la réalité est que le sommet de l’APEC ces 10 et 11 novembre ont marqué un changement majeur dans les équilibres internationaux.

Car s’il est vrai que lors du forum de l’APEC – formé de 21 pays répartis de chaque côté de l’Océan Pacifique, créé au moment de la chute du bloc soviétique, et dont le montant des échanges représente 48% du commerce mondial -, chaque pays, petit ou grand, a essayé de favoriser ses propres intérêts en signant ici ou là des accords ou des contrats à géométries variables, il est également vrai que l’édition 2014 a vu l’émergence définitive dans cette zone de la puissance économique et politique de la Chine, le renforcement de l’axe Pékin-Moscou, et a marqué un coup d’arrêt brutal pour les États-Unis.

La principale raison est que l’APEC a choisi de suivre la Chine sur le chemin, encore timide et expérimental, d’un traité commercial centré sur l’Asie, qui offre une alternative et se pose en concurrent direct du traité TPP proposé par Washington à certains pays de la zone et qui excluait précisément la Russie et la Chine.

Signe que l’hégémonie des États-Unis en Asie est en train de subir un coup d’arrêt majeur, et que la tentative de Washington de compenser cela sur le plan militaire, en étendant sa présence directe, de l’Australie aux Philippines en passant par la Corée du Sud, n’est plus suffisante pour contrecarrer le processus d’éloignement des pays de la région vis-à-vis des intérêts de la bannière étoilée. Pire, il est probable que la plus grande agressivité militaire et économique de Washington produit l’effet inverse pour certains pays qui, même s’ils souffrent de l’invasion économique chinoise, commencent à préférer Pékin à ce bon vieil Oncle Sam.

Certains observateurs attribuent ce revers aux erreurs d’Obama et de son équipe d’experts peu avisés, mais il semble clair que nous nous trouvons face à un changement qui fera date, avec l’émergence de nouvelles puissances capables de tenir tête à celle que l’on peut désormais qualifier de « superpuissance sur le déclin ». Certes, le fait que l’actuel ambassadeur américain à Pékin déclare ne pas être vraiment expert de la Chine en dit long sur la confusion qui règne là-bas.

Ce qui est sûr, c’est que la Chine, qui jouait sur son terrain, avait pour objectif de développer rapidement ses relations internationales et son hégémonie. Non seulement en signant un accord sur le gaz avec la Russie, mais en essayant également de détendre ses relations avec le Japon, même s’il faudra voir combien de temps cela durera vu les aspirations de ce dernier, et notamment des nationalistes au pouvoir à Tokyo, à accéder au rang de grande puissance. Mais cela constitue néanmoins un grand pas en avant par rapport à la position d’affrontement de ces dernières années, que ce soit sur le contentieux des Îles Senkaku/Diaoyu, ou par rapport au réarmement du Japon qui visait clairement l’adversaire chinois, en symbiose avec la stratégie belliqueuse des États-Unis dans la région.

Et cela ne s’arrête pas là pour la Chine qui a également conclu un important traité de libre-échange avec la Corée du Sud. Sans parler du fait que la plupart des accords signés entre Xi Jinping et Obama – dans le secteur commercial, militaire, antiterroriste, de la Santé, et des infrastructures – sont plus avantageux pour la Chine et pour sa projection au plan international que pour les États-Unis.

Il est indéniable que le sommet de Pékin s’est conclu en faveur de la Chine, laquelle a explicitement, et avec succès, proposé à ses partenaires un important accord et un agenda pour les prochaines années, afin de mettre en place un ordre régional basé sur la prédominance de Pékin, et sur une cohabitation au moins théorique avec les intérêts américains.

Devant un parterre de plusieurs centaines de chefs d’entreprise, le leader chinois a exalté le rôle de la Chine dans l’économie mondiale, faisant remarquer que les investissements chinois prévus pour les 10 prochaines années s’élèveront à 1250 milliards de dollars. Xi Jinping a ensuite expliqué sa théorie de la « nouvelle normalité » à propos de la croissance, basée sur une augmentation annuelle du PIB inférieure à celle de ces dernières 30 années (qui se montait à environ 10%), sur l’amélioration progressive de la structure économique interne, et sur la prééminence de l’innovation sur les investissements.

En outre, le leader chinois a annoncé que Pékin investira pas moins de 40 milliards de dollars dans le fonds visant à développer des infrastructures dédiées à la Silk Road Economic Belt, une réédition de la « Route de la Soie » basée sur un projet d’infrastructures multimodales qui reliera le géant asiatique à l’Europe à travers une route terrestre (qui se calque sur l’ancienne Route de la Soie), et une autre maritime.

Une stratégie qui vise clairement à réduire la dépendance de ces régions vis-à-vis de l’hégémonie américaine le long des voies de communication maritimes, et qui pourrait pousser Pékin à maintenir un rôle actif en matière de politique étrangère, en particulier en recherchant une plus grande stabilité en Asie centrale et au Moyen-Orient, entrant ainsi en collision frontale avec les plans américains de déstabilisation et les intérêts économiques de l’Union européenne.

À propos des résultats et du contenu de ce récent sommet APEC, nous vous proposons ci-dessous deux articles qui nous semblent éclairer l’essence d’une véritable refonte des équilibres et des rapports de force au niveau international à l’avantage évident de la Chine, en passant par-dessus les narrations occidentales bâties sur des questions qui, sur le plan des relations entre grandes puissances, nous semblent véritablement de peu d’importance.

(Lire la suite en italien – pour l’instant – sur le site contropiano.org)

contropiano.org
Jeudi 13 novembre 2014, 15:27

Traduction  : ilfattoquotidiano.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

100 réactions à cet article    


  • Le p’tit Charles 15 novembre 2014 11:02

    Les USA ont du souci a se faire avec cette paire ROYALE


    • Je Me Souviens Je Me Souviens 15 novembre 2014 16:20

      En attendant,au Canada,notre 1er ministre s’en est fait greffer une énorme,de paire.Certains parlent même de  trahison.Qu’est ce qu’il a fait ?Ceci.
      Un accord bilatéral d’échange de devise,dollar canadien contre renminbi,sans passer par la case dollar US.Un vrai camouflet à l’Oncle Sam,qui a bombardé des pays pour en avoir seulement eu l’idée !


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 novembre 2014 21:01

      Oulala.. ! Les rats quittent le navire ?
      Merci pour l’info.


    • christophe nicolas christophe nicolas 16 novembre 2014 22:59

      J’ai un très clair souvenir que les Canadiens étaient assez indépendant d’esprit vis à vis des USA mais qu’économiquement c’était une quasi obligation de les suivre.


      Je crois qu’ils se rendent de certaines choses vis à vis de l’énergie...

      Qui sait, peut-être que des personnes importantes ont reçu des informations discrètes et qu’ils ont réalisé que les USA leur cachaient des choses. C’est que j’ai travaillé au Quebec moi, je me souviens.

      J’espère qu’ils ne leur ont pas raconté des bobards !!! Avec 17 agences de renseignements, ce serait une grosse gaffe de la « communauté de l’intelligence », ils seraient d’en créer une 18ème... 54 milliards à payer des gars pour espionner alors qu’en donnant beaucoup moins que 54 milliards de $, les gens sont prêts à parler. Ca fait cher le rapport !!!! c’est du délire...

      Et notre François, il revient à la réalité, il commence à comprendre que les « frères la gratouilles » lui cachent des choses importantes.

    • Sarah 17 novembre 2014 12:45

      @Je Me Souviens

       

      Merci de ce lien.


       

      J’y ai découvert un article de synthèse passionnant : « Comment déclencher une guerre et perdre un empire. »


      Effectivement, comme dit Le p’tit Charles, les yankees ont du « souci à se faire » : http://www.lecontrarien.com/comment-declencher-une-guerre-et-perdre-un-empire-par-dmitry-orlov-10-11-2014-idee-point-de-vue




      Le risque est grand que les séniles et psychopathes oligarques US, frénétiquement assoiffés de pouvoirs et de richesses, ne déclenchent une 3e guerre mondiale.


    • Daniel Roux Daniel Roux 15 novembre 2014 11:22

      L’Europe de l’Ouest avait plusieurs options :

      S’unir et former un bloc européen indépendant.
      S’allier à la Russie et s’opposer à la politique hégémonique US et chinoise.
      Poursuivre dans la voie de la subordination atlantique, contre les ambitions de Poutine pour sa Nouvelle Russie et celle de la Chine en Asie.

      Elle a choisi la troisième parce que c’était la plus évidente pour les dirigeants européens fascinés par la puissance américaine et incapables de s’entendre sur une autre politique quelques soient leurs intérêts par ailleurs.

      La conséquence la plus évidente est le rapprochement stratégique entre la Russie et la Chine pourtant opposées sur bien des points et notamment sur l’avenir de l’immense Sibérie.

      L’hégémonie US et l’activisme militaire est fondée sur le dollar. La surpuissance militaire est financée par l’impôt impérial de ce qu’il est convenu d’appeler les pétrodollars. Le plus urgent, pour tout le monde est certainement de mettre fin aux désordres créés par l’utilisation du dollar comme arme économique. Les BRICS semblent résolus sur ce point.

      La réponse américaine est toujours la même : « Ceux qui ne sont pas avec moi, sont contre moi. »
      En conséquence, tous les BRICS sont soumis à des manœuvres de déstabilisation. Le but étant de faire éclater cette alliance hétéroclite en commençant par les plus fragiles.

      La 3ème guerre mondiale est en cours... et les européens ont déjà perdu.


      • Lucide bdpif@laposte.net 15 novembre 2014 12:31

        VIvement qu’elle arrive cette troisieme guerre mondiale que l’on puisse reconstruire des regimes nouveaux des cendres de cette planete.


        La premiere chose qu’il faudra faire sera l’interdiction du coca cola
        La seconde, l’augmentation des fonctionnaires de catégorie C et le degel du point d’indice 
        La troisieme sera de mettre des regimes de gauche partout en Europe, sur le modele social chinois mais surtout russe.
        La quatrieme sera la grande purge de la presse. Fini la presse aux ordres de l’empire. Une presse unique, controlée par nos gouvernements sera de rigueur afin de guider le peuple.

        Et puis ce bon Monsieur Poutine, sera reconnaissant des gens qui l’ont soutenus comme nous, e tnul doute que nous aurons une place priviligiée dans les nouveaux gourvenements ou aux postes clés.



      • mac 15 novembre 2014 12:50

        @bdpif


        Les US ne représentent probablement plus depuis longtemps la liberté d’entreprendre ou la liberté tout court mais des oligarques qui veulent le monopole économique sur tout et laissent très peu de place aux autres (une sorte de régime soviétique à l’envers). On y compte le lobby militaro-industriel et le cartel des banques aux premières places, le citoyen américain lambda dans tout ça ne pèse sûrement pas très lourd...
        Il ne s’agit pas d’aduler les régimes politiques de l’EST ou de la Chine, il s’agit simplement d’avoir un système multipolaire pour qu’il n’y ait pas un seul leader qui tire la couverture pour lui tout seul.

        La France devrait être plus autonome comme de Gaulle avait réussi à la rendre, usant de sa grandeur passée, de sa puissance encore relativement importante en Europe et d’un certain leadership sur le monde francophone en pleine expansion pour garder une certaine place.

        Où est le problème dans tout ça ?


      • Lucide bdpif@laposte.net 15 novembre 2014 13:06

        Dans l’instant présent, la chine est plus nefaste pour nous.


        Mort des industries de nos pays par une concurrence deloyale, puisque l’ouvrier chinois est completement esclavagisé. 12 heures de travail par jour pour un salaire de 250 euros.

        Tant qu’à choisir, je prefere soutenir l’economie américaine

      • mac 15 novembre 2014 13:45
        Et bien moins je préférerais que l’économie français ne se suicide pas pour sauvez l’économie économie américaine...
        Savez-vous au moins pourquoi vous aimez tant l’Amérique ?
        Qui a fait l’industrie Chinoise d’ aujourd’hui si ce n’est nos oligarques occidentaux et notamment américains qui on souhaité que la production aille là-bas pour tirer partie de la différence de coût de main-d’oeuvre et de conditions de travail (parfois assez proches de Zola) , exactement de la même manière que l’on pose une turbine électrique entre le point haut et le point bas d’un torrent pour profiter du différentiel d’énergie potentiel ?


      • Lucide bdpif@laposte.net 15 novembre 2014 14:07

        Je sais pourquoi j’aime l’amérique.


        1. Parce que les volontaires américiains ont venus aider mon grand pere dans la resistance contre Franco
        2. Parce qu’ils nous ont libérés du nazisme et pire encore protégés de Staline
        3. Parce que le regime social américain ainsi que les conditions de travail par rapport à la Chine sont paradisiaque.
        4. Parce que tout de même, au niveau des droits de l’Homme, les Etats Unis sont bien meilleurs que les chinois, sans comparaisons.

        POur moi, l’ennemi, celui qui detruit nos entrerpise est chinois. C’est une dictature féroce à l’interieur de son pays, et qui soutient la corée du nord.

        Pour toutes ces raisons, contre l’ennemei chinois, il faut savoir faire bloc avec nos nos cousins de puis Lafayette contre le spectre economique chinois.

      • mac 15 novembre 2014 14:24

        Une question préférez-vous la France ou l’Amérique ?

        Considérez-vous que la France, celle qui a 2000 ans d’histoire et qui éventuellement a aidé l’Amérique a exister lors de son indépendance, doit devenir une colonie américaine ?
        Encore une fois vous éludez la question de savoir qui a donné sa puissance à l’industrie chinoise ?
        L’ Amérique est loin d’avoir libéré l’Europe du nazisme à elle toute seule même si voudrait nous le faire croire.
        Même en matière de démocratie, ce pays est loin de la perfection et des pays comme la Suisse le devance largement avec ses votations régulières.
        Bref il faudrait éviter de confondre le bourrage de crâne Hollywoodien avec la réalité.




      • Lucide bdpif@laposte.net 15 novembre 2014 15:21

        La france est actuellement bien plus colonisée economiquement par la chine que par les USA ;


        Un simple test suffit à le prouver, regardez autour de vous les produits chinois et ceux des USA dans votre salle à manger.

        Nous sommes déjà envahis. Par tout ces produits fait par des esclaves modernes.

        Evidement je prefere la France que les USA, mais qui la mets le plus en péril ? C’est la chine, et partout en Europe. POur celà nous devons nous allier aux américains (TAFTA) pour combattre le spectre demoniaque economique chinois et son cortege de malheur, licenciements, et tortures pour les ouvriers chinois.

        SINON UN JOUR VOUS VOUS REVEILLEREZ AVEC UN PATRON CHINOIS (ils ont rachetés la moitié des chateaux du coin,le vin, rien qu’autour de chez moi) A’VEC UN SALAIRE DE 300 EUROS, et VOUS FINIREZ EN CAMPS DE CONCENTRATION (reeducation populaire) si vous l ouvrez.

        Voilà pourquoi je suis favorable à s’allier aux américains pour combattre la bete infame.



      • mac 15 novembre 2014 17:35

        2000 ans, on ne va chipoter et considérons que nos ancêtres sont les gaulois...



      • macha macha 15 novembre 2014 17:46

        Tiens voilà le cow-boy,

        De retour parmi nous ?
        Tu ne sais que tirer avec ton revolver.
        Je ne te lis même plus, so weird....
        Age mental, heu, 10 ans ?



      • macha macha 15 novembre 2014 17:48

        PS :mon message était bien sûr adressé à bdpif @laposte


      • Piotrek Piotrek 15 novembre 2014 17:53

        C’est marrant parce que les anti-américanistes emploient la méthode américaine sans le savoir, c’est à dire les gentils et les méchants, la dualité cul-cul Disney. C’est dire combien on est infecté par la société de consommation smiley
        C’est pas parce qu’il y a beaucoup de mauvais que tout est à jeter, prétendre le contraire c’est infantile.

        Je vais citer un truc que j’aime bien chez eux : la liberté d’expression. On peut aux USA critiquer ce que l’on veut. Bien évidemment cela va faire que ceux qui ont le pouvoir vont tout faire pour crétiniser et désinformer et espionner leur population, mais quand ils échouent, cela donne la meilleure presse indépendante que j’ai pu lire, les meilleurs arguments anti-religieux...
        Si aujourd’hui vous savez que le gaz de schiste c’est pas bien, que les banquiers sont les vrais pourris de l’histoire, c’est parce que certains ont menés leur enquête de main de maître.

        Comparé à la Chine, ou un blog peut vous mener directement à la case prison, ce système aux USA, malgré tous les biais, les écoutes... laisse le petit espace pour un espoir de changement.

        Pour la liberté d’expression, je suis pour les USA, ya pas photo. Fou est celui qui dit qui est pour le système d’expression (de censure systématique) Chinois.

        Etre pour les USA ou pour la Chine ou pour la Russie... c’est très bête si on ne précise pas sur quel sujet.

        Que ceux qui sortent un nombre de morts face n’importe quel argument, répètent après moi :
        Les USA c’est pas que du négatif

        Allez, c’est comme la gym mais pour les neurones : quand ça fait mal c’est que c’est bon signe.


      • Piotrek Piotrek 15 novembre 2014 18:18

        Pour appuyer mon truc : Que pensent les américains lambda de la situation en Ukraine ?

        27% pensent que la Russie est agressive
        18% pensent que la Russie protège ses intérêts
        31% pensent les deux

        Les responsables de la crise Ukrainienne selon les américains :
        15% L’OTAN
        18% L’UE
        20% Les nations unies
        14% Les USA
        9% La Russie

        Les USA doivent-ils agir si l’Ukraine est envahie selon les américains
        18% Oui
        46% Non
        36% Sans opinion

        Etc etc etc le tout parfaitement échantillonné classé par age/race/région.... (PDF en fin d’article)

        Vous allez me dire : ha oui mais ils se font tromper par leur gouvernement, HA OUAIS C’EST BIZARRE CA ME RAPPELLE QUELQUE CHOSE !

        Faut que les anti-américains forcenés arrêtent de penser comme des américains, je vous le dis, on est infectés par la société de consommation !


      • mac 15 novembre 2014 18:23

        Encore un fois qui adule la Chine ?


        Tout le temps où les USA ont régné comme unique surperpuissance, ils en ont abusé largement d’où peut-être la volonté de voir réapparaître un système multipolaire et de ramener l’Amérique à ce qu’elle doit devenir c’est à dire un pays comme un autres, pas plus pas moins.

        Quant à votre discours sur la liberté de la presse, certes la Chine n’est certainement pas le modèle à prendre et c’est un doux euphémisme, mais il existe des moyens plus subtiles pour que les médias disent globalement ce que les oligarques souhaitent à savoir les contrôler par l’argent ou les museler avec une justice coûteuse en avocats et uniquement à la portée des plus riches...




      • Piotrek Piotrek 15 novembre 2014 18:34

        J’arrive pas à trouver la même qualité de sondage pour la France à part des truc débiles comme :

        La crise en Ukraine vous inquiète-t-elle ?
        faut-il prendre des sanctions économiques contre la Russie ? (majorité de Oui à 48% !!!)
        65% des Français opposés à une aide financière à l’Ukraine
        ...

        Que des questions pourries et orientées bien de chez nous qui servent à rien sauf à éviter de poser les bonnes questions !
        Effectivement, l’exigence de l’information etatzunienne fait passer l’INSEE pour un organe de propagande de notre beau pays !


      • lsga lsga 15 novembre 2014 18:38

        Piotrek : c’est parce que les français ne sont pas habitué à une démocratie aussi active que la démocratie US. 


      • intrus 15 novembre 2014 18:48

        d’accord avec les chiffres, cependant, comme en France, on ne se souci que peu de ce que pensent les gens et les médias se chargent de montrer une vision autre !! donc, malgré la population, si les USA veulent la guerre, ils annoncent qu’un tel ou tel pays est « dangereux » et envoient l’armée !!


      • Taharqa 15 novembre 2014 18:49

        Aux Etats-Unis, il y a des camps de travail, des prisonniers en tenue orange qui cassent des cailloux.
         
        S’allier avec les ricains pour conter les Chinois  ? On ne s’allie jamais avec les amerloques, la relation est toujours de subordination, voir l’OTAN par exemple.
         
        Une vraie alliance serait avec les Russes.


      • Taharqa 15 novembre 2014 19:01

        Piotrek : ce système aux USA, malgré tous les biais, les écoutes... laisse le petit espace pour un espoir de changement
         
         
        Dites-moi alors en quoi le régime oligarchique US a changé en 200 ans d’existence ? Il n’y a pas moins révolutionnaire que ce régime ploutocratique à parti unique.
         


      • Piotrek Piotrek 15 novembre 2014 19:03

        @Isga

        En même temps, les USA sont à la pointe de la corruption légale. Et c’est très instructif, c’est ce qui va advenir chez nous tôt ou tard, le comprendre c’est aiguiser nos armes. Et je vous trouve bien clément : moi je pense tout simplement que les bon gros anti-américains bien velus et franchouillards le sont car ils ne comprennent pas l’anglaissmiley

        @intrus

        Tout à fait. L’oligarchie domine par la division opportuniste. Faut faire bloc contre la connerie, peu importe la race, la religion, la langue, la nationalité, la culture et tout le reste. C’est pour ça que je suis convaincu que la solution incorruptible c’est la démocratie directe. C’est la solution sincère car elle ne promet pas un bonheur illusoire, mais nous met tous à part égale face à chaque réalité, l’une après l’autre.


      • lsga lsga 15 novembre 2014 19:04

        ce que tu appelles « corruption légale » est le fonctionnement normale d’une République Bourgeoise dans le cadre d’une économie Capitaliste. 


      • Taharqa 15 novembre 2014 19:15

        Piotrek : C’est marrant parce que les anti-américanistes emploient la méthode américaine sans le savoir, c’est à dire les gentils et les méchants, la dualité cul-cul Disney
         
        Piotrek :
        je pense tout simplement que les bon gros anti-américains bien velus et franchouillards le sont car ils ne comprennent pas l’anglais
         
        Piotrek ou la manière de se contredire en 2 phrases : accuser les autres de caricature puis tomber lui-même dans la caricature grossière.


      • Piotrek Piotrek 15 novembre 2014 19:46

        @Taharqa

        Je vous parle du segment de la liberté d’expression avec des exemples concrets. Vous répondez prisonniers, OTAN, et me demandez pourquoi les USA ne sont pas un paradis.

        Avez-vous bien compris le sens de mes mots ? Avez vous compris que on ne peut critiquer un avantage par un inconvénient sans rapport autre que le pays d’origine ? Il s’agit d’une lutte permanente, à vouloir un dénouement hollywoodien, vous confirmez ce que je dis.

        S’allier avec les ricains pour conter les Chinois ?

        Il s’agit pas d’alliance par le sang à faire avec l’un ou l’autre. S’agit de prendre les bonnes idées, d’une part ou de l’autre, de trouver les alliés de partout. Lutter contre l’opportunisme par l’opportunisme.

        On ne s’allie jamais avec les amerloques, la relation est toujours de subordination, voir l’OTAN par exemple.

        L’OTAN est une aberration, une union contre nature et contre tout intérêt du plus grand nombre (par le mariage du militaire avec l’intérêt privé). Mais ce n’est que l’expression d’un abus. La colonisation actuelle de l’Afrique par la France c’est le même principe que l’OTAN (même mariage mais avec des intérêts privés différents)

        Aux Etats-Unis, il y a des camps de travail, des prisonniers en tenue orange qui cassent des cailloux.

        Faut voir ça sous l’angle de la privatisation des prisons aux USA, rien à voir avec la liberté d’expression. Et ça tombe bien, Propublica, le lien de l’investigation journalistique que j’ai donné a 3 dossiers sur le sujet.

        Piotrek ou la manière de se contredire en 2 phrases : accuser les autres de caricature puis tomber lui-même dans la caricature grossière.

        Disney et un tas d’autres produits télé et d’Hollywood ont été traduits en français pour occuper le temps disponible de cerveaux français pour inoculer les valeurs du consumérisme, du bon du méchant. C’est caricatural, je sais.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 novembre 2014 21:20

        Daniel Roux,
        Il n’y a eu aucun choix !
        L’UE, comme l’euro et l’ OTAN sont des créations 100% américaines.
        Déjà, lors du débarquement, les Américains distribuaient une monnaie, l’ AMGOT, une fausse monnaie, copiée sur le dollar qui devait remplacer le franc !


        Le seul qui se soit opposé, c’était De Gaulle, qui voulait des accords de coopération entre pays européens, mais sans toucher à la souveraineté des Etats et rien d’autre !

        Il s’est fait rouler dans la farine par Kennedy et Adenauer au Traité de l’ Elysée.
        Adenauer a ajouté un préambule au texte, qui remettait tout ce que de Gaulle ne voulait pas :
        les USA et les Anglais, les pouvoirs à la Commission européenne, la supranationalité etc.

        La création de la zone euro a été décidée en 1965 au Département d’ Etat US avec Robert Marjolin le représentant de la CEE. ( Documents US déclassifiés en 2000)

      • lsga lsga 15 novembre 2014 21:46

        mais n’importe quoi...

         
        De Gaulle était totalement soumis à la politique Américaine de containment du Socialisme. Le Socialisme français était d’ailleurs la principale cible des USA et de l’URSS. 

      • Taharqa 15 novembre 2014 22:17

        Piotrek :
         
        En mettant en avant la seule liberté d’expression aux Etats-Unis, vous occultez le reste : que cette liberté d’expression n’a jamais eu la moindre incidence sur la politique intérieur et étrangère du politburo américain, que si elle est tolérée, c’est qu’elle sert de slogan publicitaire à la propagande à destination des crédules du monde entier qui croient en la « démocratie américaine », que c’est parce que l’oligarchie américaine est suffisamment sure d’elle-même (200 ans d’exploitation sans même la moindre grosse rébellion) qu’elle peut se permettre de supporter la « liberté d’expression ».
         
        De plus, vous oubliez que la liberté d’expression est très surveillée (NSA), que la pauvreté de l’éducation n’incite pas l’américain moyen à en profiter mais plutôt à gober la propagande sur son pays « phare du monde », etc.
         
        Je crois que vous êtes victime effectivement d’Hollywood !
         
        Il s’agit d’une lutte permanente, à vouloir un dénouement hollywoodien, vous confirmez ce que je dis.
         
        Il y a déjà eu des dénouements hollywoodiens dans l’histoire : la révolution française (le début), De Gaulle en 44. Pourquoi pas aujourd’hui ?


      • alinea alinea 15 novembre 2014 23:16

        Mais vous parlez de qui Piotrek ?
        Personne n’a rien dit contre le peuple américain que je sache !! et puis, n’est-ce-pas, nous sommes de la même culture, donc, plus proches, ça va sans dire !!
        Nous ne sommes pas en train de choisir qui sera notre prochain maître : des maîtres on n’en veut pas, c’est pourtant clair !!  smiley


      • Piotrek Piotrek 15 novembre 2014 23:41

        En mettant en avant la seule liberté d’expression aux Etats-Unis, vous occultez le reste : que cette liberté d’expression n’a jamais eu la moindre incidence sur la politique intérieur et étrangère du politburo américain, que si elle est tolérée, c’est qu’elle sert de slogan publicitaire à la propagande à destination des crédules du monde entier qui croient en la « démocratie américaine », que c’est parce que l’oligarchie américaine est suffisamment sure d’elle-même (200 ans d’exploitation sans même la moindre grosse rébellion) qu’elle peut se permettre de supporter la « liberté d’expression ».

        Hou-la-la

        Donc en fait, vous dénigrez les résistants des Etats-Unis ? Des gens comme Elizabeth Warren, Ron Paul, Matt Taibbi, Glenn Greenwald, Edward Snowden, Oliver Stone, Richard Stallman, Michael Moore ... (ce sont les premiers qui me viennent à l’esprit) ne servent à rien ? Qu’ils feraient mieux de se la fermer et bouffer du burger comme les autres pour que vous ayez raison ? Qu’ils n’aient jamais eu la moindre incidence et que les américains américanisent comme vous le souhaitez ?

        Wow, démarche intellectuelle bancale qui se révèle une fois poussée dans ses retranchements. Etre bêtement anti-américain c’est être bêtement anti-310 million de personnes que vous estimez qu’elles pensent la même chose. C’est illogique au possible comme raisonnement.

        De plus, vous oubliez que la liberté d’expression est très surveillée (NSA), que la pauvreté de l’éducation n’incite pas l’américain moyen à en profiter mais plutôt à gober la propagande sur son pays « phare du monde », etc

        Oui c’est moi qui vous l’ai dit ça, mais comme je l’ai dit, quitte à choisir le moindre mal, autant choisir la surveillance (faillible) à la censure immédiate, question de bon sens, non ?

        Il y a déjà eu des dénouements hollywoodiens dans l’histoire : la révolution française (le début), De Gaulle en 44. Pourquoi pas aujourd’hui ?

        De l’hollywoodien en France et pas aux USA ? Seule cette citation suffit à réduire à néant votre argumentaire, votre catégorisation aveugle est révélatrice !


      • Piotrek Piotrek 15 novembre 2014 23:56

        @alinea

        Personne n’a rien dit contre le peuple américain que je sache !!

        Face à la moindre qualité que l’on pourrait trouver à quelqu’un ou à quelque organisation originaire des USA, on trouve toujours un idiot pour nous sortir un argument (valable mais sans rapport à la qualité) du nombre de morts en Irak

        nous sommes de la même culture, donc, plus proches, ça va sans dire !!

        Vous osez leur dire qu’ils sont de culture américaine ? (que j’aime appeler « de culture de la consommation ») Attendez ils vont vous tomber dessus, les soit-disant gaulois consommateurs smiley

        Nous ne sommes pas en train de choisir qui sera notre prochain maître : des maîtres on n’en veut pas, c’est pourtant clair !!

        C’est bien ce que j’essaie de leur faire comprendre : c’est pas une question de Maîtres comme ils aiment le croire. Ils espèrent se purifier du consumérisme en se proclamant anti-américains systématiques et absolus, ils préfèrent la Chine aux USA, même si ça veut rien dire.
        C’est pas une question de maîtres, c’est une question d’idées, c’est ce que j’essaie de leur faire avaler à ces schizophrènes.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 novembre 2014 08:43

        Pioteck
        Personne ne dit préférer la vie chinoise, vous faites vos chansons tout seul..
        Il s’agit de géopolitique du monde.


        Ce qui se passe sous vos yeux, c’est un basculement du monde, comme il s’en produit un par siècle !
        C’est le début de la fin de la domination unilatérale du dollar et des USA sur le monde.
        Les USA ne seront plus qu’un grand pays comme les autres.

        « L’avenir, visible à Saint-Pétersbourg » par Pepe Escobar

        « Les BRICS, l’ UNASUR et la CELAC dessinent une nouvelle carte d’un monde multipolaire »

        « Le sommet de l’ APEC a pris position en faveur de la coopération » ... contre les confrontations, les rapports de force, le pillage des ressources et le chaos comme mode habituel de fonctionnement des USA, si bien décrits dans « Les confessions d’un assassin financier » : Vidéo de John Perkins.


      • Daniel Roux Daniel Roux 16 novembre 2014 10:19

        @ Piotrek

        Sans vouloir contrarier ceux qui mettent en avant la liberté d’expression aux US, je souhaiterai attiré l’attention sur le cas Chomsky.

        http://www.noam-chomsky.fr/

        Effectivement, la Constitution américaine vous permet d’exprimer votre opinion, mais vous devrez en assumer les graves conséquences telles que mise au placard, exclusion, harcèlement, filature, diffamation, coups tordus, emprisonnement sous des prétextes soit futiles, soit montés de toute pièce, assassinat, disparition.

        Souvenez-vous des leaders noirs assassinés, des activistes poussés au suicide, des syndicalistes harcelés, les diplomates agressés, les opposants torturés etc...

        C’est pire en Chine, certes mais la Chine ne se prétend pas le phare de la liberté, le leader du monde libre, et autres propagandes infantiles du même acabit.

        La propagande est plus puissante aux US, parce que globale.

        L’Europe de l’Ouest est un paradis de liberté en comparaison, du moins pour l’instant.


      • mac 16 novembre 2014 10:23

        @Isga

        SI de Gaulle avait pour mission de contenir les socialistes français alors merci à lui.
        Il n’y a jamais eu autant de régressions sociales que lorsqu’ils ont été au pourvoir, comme actuellement...



      • Piotrek Piotrek 16 novembre 2014 12:42

        @fifi
        La géopolitique c’est aussi étudier tous les axes sociaux qui déterminent un pays (religions, répartition des richesses... et liberté de la presse)

        Vous me dites que je suis bien gentil avec ma liberté de la presse et que ça ne concerne qu’un combat de gentils et de méchants dans les hautes sphères, c’est faux.

        Et je suis convaincu de l’ancrage anti-américain bête, que la moindre référence aux USA génère les commentaires sentimentaux les plus éloignés de la géopolitique. Je suis prêt à mettre tous mes jetons sur le commentaire d’en dessous de la 2CV Lisa Sionsmiley

        Bon. Pour reparler de géopolitique « noble » comme vous le faites, parlons de la Chine : Il n’y a aucun sens à supporter un empire pour le remplacer par un autre très similaire (par la traction consumériste, infection de la corruption) mais surtout beaucoup plus dur (par les dénis brutaux et directs de démocratie)

        Dans ce monde en transition, la Chine a la volonté de jouer un rôle de plus en plus prédominant et influent. Si elle a bien retenu les propos fameux de Deng XiaoPing « Observons calmement ; assurons notre position ; faisons face aux affaires avec calme ; cachons nos capacités et attendons le bon moment ; faisons tout pour maintenir le profil bas ; et ne revendiquons jamais le leadership »
        Elle voit toutefois une occasion favorable pour consolider ses positions et en établir de nouvelles un peu partout sur le globe. Sa stratégie est en pleine construction. Son histoire et sa tradition stratégique (à travers Sun Tzu et Confucius) lui servent de guides pour se positionner sur le damier du jeu de go, afin de garantir son développement économique et sa stabilité sociale, condition sine qua non pour devenir un jour « la » superpuissance mondiale.

        La doctrine chinoise est beaucoup plus subtile et donc plus dangereuse pour nos intérêts à nous.

        « l’objectif de la Chine n’est pas nécessairement d’aller en guerre, mais de créer un rapport de force avantageux et de façonner son environnement de telle manière qu’une guerre sera considérée inutile car perdue d’avance par son adversaire »

        Ce sont les chinois qui profitent le plus du dollar. Avec cette monnaie qui ne vaut rien, ils rachètent les vraies richesses partout dans le monde.
        La géopolitique c’est pas défendre ses petits sentiments, c’est défendre son intérêt. Les USA ne sont plus les seuls à vouloir nous coloniser, faut rentrer dans les détails, peser le pour et le contre et pas pointer du doigt les « gentils » ou les « méchants » comme la société de consommation nous a appris à le faire.

        Les citations sur la Chine que j’ai faites : Les Grands dossiers diplomatie, avril-mai 2014, « Géopolitique de la Chine » p47 (C’est l’un des petits luxes que je me permet parfois)


      • Daniel Roux Daniel Roux 16 novembre 2014 12:46

        @ Fifi

        Bonjour, brin d’acier

        On a toujours le choix. Le plus difficile est d’assumer les conséquences de ses choix. C’est pour cela qu’il faut prendre le temps de réfléchir avant de se décider. Si on a le temps, évidemment.

        De Gaulle savait lire, non ? Il pouvait refuser de signer si le texte ne lui convenait pas.

        Il y a une grande différence entre ce que montre les médias des rapports entre dirigeants et la réalité de ces rapports. L’écran va vous montrer deux hommes qui se sourient et se serrent la main, la réalité peut-être par exemple, que l’américain vient de menacer son interlocuteur de lui fair la guerre et de ramener son pays au moyen-âge, s’il n’accepte pas le passage de l’oléoduc ou s’il ne renonce pas à vendre son pétrole en Euro.


      • Piotrek Piotrek 16 novembre 2014 13:00

        @Daniel

        D’accord avec vous. Que le gouvernement américain se proclame « de la liberté et de la démocratie » n’est qu’un cache-sexe pour des intérêts privés, mais organiquement, ce n’est pas que cela. Après la guerre d’Irak notamment, la presse a dénoncé tous les conflits d’intérêt et tous les profiteurs. Et c’est ça le problème avec la Chine ou la Russie, la presse n’a aucune chance de dénoncer.

        Ensuite il faut bien entendu étudier toutes les entraves et les échecs de cette liberté, et on arrive à la même conclusion qu’en France : Le peuple est manipulé et amputé de son pouvoir par des profiteurs.
        Même si la qualité du réseau d’information ne va pas empêcher les guerres et les meurtres, elle peut, par la prise de conscience publique, empêcher la guerre suivante ou le meurtre suivant. Et c’est pour cela que c’est un point important du point de vue géopolitique. (D’ou le sondage que j’ai posté : les américains ne veulent pas de guerre)
        Le contrôle de la presse en Chine ou en Russie empêche ce mécanisme. Là bas, les oligarques tuent directement le journaliste, emprisonnent le blogueur.


      • Lucide bdpif@laposte.net 16 novembre 2014 14:18

        Vous parlez de DIsney, c’est très vrai.


        Ces gosses gatés pourris du capitalisme sont egalement fan de star wars : L’empire, le mal, le bien ....

        Pour eux, l’étoile noire, c’est les USA, Poutine, c’est luke skywzalker.

        Ils ont tout eu dans la bouche de puis tout petit. ils se rapelent plus ce que sont les dictatures.
        Ils sont prets à cautionner les pires dictatures au nom de leur américanisme.
        Souvent ce sont des gens de gauche, à deux neurones. (je suis de gauche, pcf, egalement)


      • Taharqa 16 novembre 2014 15:55

        Piotrek :
         
        Donc en fait, vous dénigrez les résistants des Etats-Unis ? Des gens comme Elizabeth Warren, Ron Paul, Matt Taibbi, Glenn Greenwald, Edward Snowden, Oliver Stone, Richard Stallman, Michael Moore ... (ce sont les premiers qui me viennent à l’esprit) ne servent à rien ? Qu’ils feraient mieux de se la fermer et bouffer du burger comme les autres pour que vous ayez raison ? Qu’ils n’aient jamais eu la moindre incidence et que les américains américanisent comme vous le souhaitez ?
         
        Quand ai-je dénigré ces gens ? Ce que je vous dit et que je vais répéter est que la liberté d’expression aux Etats-Unis n’a servi jusqu’à maintenant absolument à rien hormis de paravent propagandiste pour dissimuler les exactions du pouvoir américain. Les mêmes dynasties sont toujours au pouvoir, les mêmes sanguinaires tentent d’imposer leur vision fasciste aux autres pays, etc. Chomsky n’a jamais soulevé les foules, Moore n’empêche pas la malbouffe, Snowden n’empêche pas la NSA de se développer. Ron Paul n’a rien pu faire contre le parti unique.
         
        La Chine a moins d’hypocrisie. De plus, le régime politique a évolué en Chine à la différence des Etats-Unis. Qui vous dit qu’un jour il n’y aura pas là-bas de vraies libertés ? 
         
        Oui c’est moi qui vous l’ai dit ça, mais comme je l’ai dit, quitte à choisir le moindre mal, autant choisir la surveillance (faillible) à la censure immédiate, question de bon sens, non ?
         
        Mais pourquoi tenez-vous à choisir le moindre mal. Qui a dit, à part vous qu’il fallait absolument choisir entre la Chine et les Etats-Unis ? Êtes-vous à ce point colonisé que vous ne pouvez imaginer la France ou l’Europe indépendante du reste du monde ?
         
        De l’hollywoodien en France et pas aux USA ? Seule cette citation suffit à réduire à néant votre argumentaire, votre catégorisation aveugle est révélatrice !
         
        Je ne comprends pas ! Quand je parlais de dénouement hollywoodien, c’était juste pour dire qu’exceptionnellement il arrivait que l’histoire se déroule comme dans un film hollywoodien.


      • Daniel Roux Daniel Roux 16 novembre 2014 18:08

        @ Taharqa

        Votre commentaire me fait revenir en mémoire cette plaisanterie non dénuée de vérité :

        La dictature, c’est « Ferme ta gueule » ; La démocratie c’est « cause toujours. »

        Il n’empêche, ce qu’il est convenu d’appeler les intellectuels et les dissidents, même s’ils eux-mêmes sont impuissants, peuvent éveiller les consciences des hommes ou les encourager à résister, contre les pouvoirs iniques, quel qu’ils soient.

        Et, de temps en temps, l’homme se montre à la hauteur de l’idée qu’il a de lui-même. Je pense à ce qui se passe en ce moment en Amérique du sud, en Bolivie, au Paraguay et ailleurs.


      • Daniel Roux Daniel Roux 16 novembre 2014 18:13

        Correction : Pas le Paraguay, pas encore mais l’Uruguay avec José Mujica.


      • Ariane54 Ariane54 16 novembre 2014 19:02

        @Piotrek
        cher Monsieur, votre commentaire est très intéressant, malheureusement, votre lien aboutit à erreur 404.
        Par contre, votre premier lien marche et je vous en remercie, je ne connaissais pas ce blog qui mérite largement mes visites.
        Bien à vous.


      • Ariane54 Ariane54 16 novembre 2014 19:08

        @Piotrek,

        « Les USA ne sont plus les seuls à vouloir nous coloniser »

        Vous avez raison sur toute la ligne. C’est pourquoi, je comprends encore moins la politique européenne qui suit bêtement les américains dans la crise ukrainienne. On voit bien que le seul résultat obtenu jusqu’ici, est que la Russie se tourne vers la Chine, alors que les russes auraient mille fois préférer créer un libre échange avec l’Europe, au bénéfice, je le crois, de chacun. Se priver d’un allié de poids comme la Russie dans cette « drôle de guerre » n’est plus de la stupidité, mais de la traîtrise.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 novembre 2014 19:27

        Daniel
        Pourquoi ne regardez vous pas les liens que je donne, avant de les commenter ?
        Les Traités se passent en deux temps, d’abord la signature des Chefs d’Etats, puis la ratification par les Parlements.


        Le texte du Traité de l’ Elysée, signé par De Gaulle & Adenauer excluait toute une série de choses, les USA, les Anglais, la Commission européenne etc.
        Kennedy a piqué une crise et a obligé Adenauer a modifier le texte.

        Sans le dire à De Gaulle, Adenauer a ajouté un préambule qui remettait tout ce que De Gaulle ne voulait pas, puis l’a fait voter par le Parlement allemand. Le couple franco allemand dont on nous rebat les oreilles, est donc une hypocrisie totale !

        Le vrai couple européen, c’est le couple USA- Allemagne qui a d’ailleurs fait l’objet d’un accord Bush - Schroeder en 2004 « L’ Alliance germano américaine pour le 21e siècle » . 

      • lsga lsga 16 novembre 2014 20:05

        Fifi : Nous y en a savoir lire. Nous pas y en être militant illettré du Guru Asselineau. 



        Donc, merci de partager des ARTICLES, pas des Vidéos...
         
        Par contre, De Gaulle était totalement soumis à la politique américaine, et la Vème République a été créé par les américains pour empêcher le retour des socialistes en France (seuls 2 présidents « de gauche » en 70 ans en France)

      • alinea alinea 16 novembre 2014 20:54

        Un sacré cadeau, Daniel, le blog de Chomsky !! j’ai lu quasi tous ses bouquins ( et j’ai commencé tôt parce que j’ai fait des études de linguistique !!!). Je n’avais même pas eu l’idée de voir s’il existait !!
        Bienheureuse donc, de pouvoir m’y plonger, quand je veux !!!
        Merci


      • Piotrek Piotrek 16 novembre 2014 22:14

        @Ariane54

        Voici le lien sur le sondage aux USA sur l’Ukraine. Effectivement, le lien ne marchait pas, mes excuses.


      • mac 16 novembre 2014 22:17

        Si de Gaulle était soumis à la politique américaine qu’est-ce que ça aurait été dans le cas contraire ?

        Ceci dit, ce n’est pas pare ce que vous le dites qu’on est obligé de vous croire.
        Manifestement, vu les votes que remportent vos commentaires, votre politique de gauche il faudra l’imposer par la force. Mais peut-être que ça ne vous dérange pas outre mesure ?



      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 novembre 2014 08:30

        Piotreck
        Ce qui permet à la Chine d’acheter le patrimoine français, ou Mittal achetant Arcelor :
        C’est l’article 63 du TFUE, qui a supprimé le contrôle de tous les mouvements de capitaux.


        C’est cet article des Traités qui empêche les Etats d’intervenir aussi bien quand les entreprises française sortent des capitaux pour délocaliser, ou lorsque des étrangers achètent des entreprises françaises.

        Mais ce qu’une loi a pu faire, une autre peut le défaire, c’est pour cela qu’il faut sortir de l’ UE et des traités européens.

      • lsga lsga 17 novembre 2014 12:42

        et c’est une bonne chose. Plus les chinois investiront en Europe, moins ils seront susceptibles de faire la guerre avec l’Europe. De plus, quand on sait que l’Impérialisme Français ou Allemand investi MASSIVEMENT en Chine depuis des décennies, il faut qu’il puisse y avoir un retour des choses, sinon : GUERRE MONDIALE.

         

      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 15 novembre 2014 12:59

        Ce sont les normes routières étasuniennes qui ont conditionné la mort d’un véhicule ultra sur comme la 2CV Citroën, la seule voiture capable de déplacer l’équivalent de son poids contenu. Citroën est la pionnière à avoir tracé la route automobile terrestre de la soie. Les chinois experts en technologies occidentales feraient bien de les marier avec ce modèle mythique pour fixer les normes du futur. Ce mariage pour tous s’impose.


        • mac 15 novembre 2014 13:48

          Ce sont aussi des normes qui ont probablement contribué au non essor du Concorde.

          Les Américains sont-ils vraiment des bons joueurs et acceptent-ils sans difficultés que l’on puisse parfois être meilleurs qu’eux ?



        • izarn izarn 15 novembre 2014 15:04

          " entrant ainsi en collision frontale avec les plans américains de déstabilisation et les intérêts économiques de l’Union européenne."
          Finir sur ça, c’est de la propagande américaine, ou plutot celle de Walls Street.
          Pourquoi donc l’Europe ne profiterait pas de ce nouveau marché, celui des BRICs ?
          Oui pourquoi ? Mais parceque nous sommes sous la domination US.
          Non la Chine n’attaque pas l’Europe. Certes elle attaque Hollande, le caniche US. Mais la nous parlons de trahison, pas objectivement d’économie ni de puissance de la France.
          Vouloir assimiler Hollande ou Merkel avec les européens c’est de la haute trahison. Les USA veulent dominer et dominent l’Europe depuis 1918...Question de gros sous.
          Si on veut profiter pour nous seul de la prospérité il faut immanquablement sortir de l’Euro, de l’UE, de l’OMC. Ou reformer de fond en comble l’UE, fantasme irréalisable d’un Mélenchon. Hors de cela point de salut, nous sommes embarqué dans le Titanic US.
          Se battre contre les BRICS c’est proprement du délire mental, du suicide sectaire organisé. Il faut quitter le Titanic et arreter de glapir S.O.S en direction du FMI.
          (Le FMI est partie prenante dans le sauvetage irréel des PIGS...)


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 novembre 2014 21:42

            izarn,
            Vous jetez l’enfant, l’eau du bain, et la baignoire...
            Ce n’est par parce que les USA font la pluie et le mauvais temps à l’ OMC (comme à l’ ONU) qu’il faut que la France abandonne son siège à l’ OMC. Asselineau explique pourquoi.


            Quant à la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, si vous ne dites pas que les Français ont un droit, celui d’en sortir par l’article 50, vos incantations sont les mêmes que tous ceux qui critiquent l’ UE sans jamais expliquer comment on en sort...

          • lsga lsga 15 novembre 2014 21:44

            ah bas ça... Si Asselineau était contre le Capitalisme ça se saurait.

             
            Donc en effet, l’UPR est pro-OMC. Or, c’est précisément parce que le commerce est mondial qu’aucune souveraineté nationale n’est possible. En effet, une France indépendante façon Algérie serait toujours autant dépendante de l’OMC et des Multi-Nationales pour ses importations/exportations.

          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 novembre 2014 21:48

            Isga,
            Si vous regardiez la vidéo ? Vous avez peur de devenir intelligent ?


          • lsga lsga 15 novembre 2014 21:53

            fifi, je ne suis pas un illettré. Je lis des TEXTES, ce truc que Asselineau ne fourni pas pour éviter d’avoir une trace écrite de ses contradictions. 


          • alinea alinea 15 novembre 2014 15:04

            Enfin, si j’ai bien lu l’article, tout le monde compte encore en dollars ! on ne perd pas si vite ses habitudes !!


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 novembre 2014 21:56

              alinea,
              Il faut un début à tout...
              Une loi est en préparation au Kremlin pour interdire le dollar dans toute la Russie.


              Pour la Chine : «  L’irrésistible montée du yuan »

              « Dollar ? KO par encerclement ! »

            • lsga lsga 15 novembre 2014 22:02

              et donc ? si on remplace le dollar par le Renminbi, on vivra dans le monde des bisounours ?

               
              Vos analyses nationalistes sont pitoyables. Peu importe qui domine la scène mondiale. Quand l’Europe dominait la scène mondiale au 19ème siècle, ce n’était pas mieux que quand les USA dominaient.
               
              Il faut mettre fin à toute domination impérialiste. Pour cela, il faut instaurer une démocratie mondiale. 

            • alinea alinea 15 novembre 2014 23:22

              On est bien d’accord mon cher, mais il faut commencer par un bout !


            • Hervé Hum Hervé Hum 15 novembre 2014 16:51

              Et vous croyez encore à toutes ces conneries de concurrence entre pays ?

              Pauvre idiots....


              • placide 15 novembre 2014 17:38

                Le maître a dit non pour le mistral ; ......comme c’est rageant d’être colonisé .


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 novembre 2014 21:44

                  Voici pourquoi Hollande ne veut pas livrer les Mistral : ICI.


                  • lsga lsga 15 novembre 2014 21:48

                    pour avoir une bonne excuse concernant la Crise Systémique du Capitalisme. Ce ne sera pas la faute au Capitalisme, mais aux Russes .... Comme c’est pratique.

                     
                    On remarquera que Poutine fait pareil de son côté, la crise en Russie, pour lui, c’est pas la faute au Capitalisme, mais aux USA et à l’Europe...
                     
                    C’est pratique les conflits factices entre puissances impérialistes hein ? ça permet de remplacer les luttes sociales et la conscience de classe par du crétinisme patriotique et nationaliste. 



                  • Lucide bdpif@laposte.net 16 novembre 2014 20:25

                    @Isga

                    Citation
                    C’est pratique les conflits factices entre puissances impérialistes hein ? ça permet de remplacer les luttes sociales et la conscience de classe par du crétinisme patriotique et nationaliste. 

                    Je rajouterais que cà permets aussi aux oligarques mondiaux de faire encore plus de beurre. 

                  • lloreen 15 novembre 2014 22:48

                    Conclusions d’ un article très intéressant.

                    19. Des audits citoyens se sont développés dans différents pays et permettent d’identifier des dettes illégitimes, odieuses et/ou illégales
                    Les audits citoyens en cours dans plusieurs pays |38| ont généré des réflexions très riches et intéressantes qui permettent de clarifier ce qu’il faut considérer comme des dettes publiques qui ne doivent pas être honorées. Sans prétention d’être exhaustif et d’avoir le dernier mot, on peut avancer les définitions suivantes :
                    a. Dette publique illégitime : dette contractée par les pouvoirs publics sans respecter l’intérêt général ou au préjudice de l’intérêt général.
                    b. Dette illégale : dette contractée en violation flagrante de l’ordre juridique en vigueur.
                    c. Dette publique odieuse : crédits qui sont octroyés à des régimes autoritaires ou qui le sont en imposant des conditions qui violent les droits sociaux, économiques, culturels, civils ou politiques des populations concernées par le remboursement.
                    d. Dette publique insoutenable : dette dont le remboursement condamne la population d’un pays à un appauvrissement, à une dégradation de la santé et de l’éducation publique, à une augmentation du chômage, voire à des problèmes de sous-alimentation. Autrement dit, une dette dont le remboursement empêche les pouvoirs publics de garantir les droits humains fondamentaux.
                    La réalisation d’un audit de la dette publique conduit par les citoyens ou sous contrôle citoyen, combinée, dans certains cas, avec une suspension unilatérale et souveraine du remboursement de la dette publique, permettra d’aboutir à une annulation/répudiation de la partie illégitime, odieuse, insoutenable et/ou illégale de la dette publique et de réduire fortement la part restante. Il s’agit également de mettre un frein à ce type d’endettement pour le futur.
                    20. En guise de conclusion : l’impact du « système dette », plus que jamais d’actualité
                    Le « système dette » implique l’utilisation de ressources publiques pour payer les créanciers, au détriment de la satisfaction de besoins et de droits fondamentaux de la population. Aussi, la relation entre créanciers et débiteurs est terriblement déséquilibrée en faveur des premiers. Un élément commun entre la crise de la dette externe en Amérique latine qui a éclaté en 1982 et la crise de l’euro à partir de 2010 est que dans les deux cas, la première réaction a été de nier l’évidence et de ne rien faire. Ensuite, les mesures mises en place se sont réalisées en faveur des intérêts des créanciers. Pour essayer d’inverser le déficit public et de garantir ainsi le paiement de la dette, des politiques d’ajustement ou d’austérité sont appliquées, quel qu’en soit le prix à payer par les populations victimes de la crise. Les créanciers, soutenus par les élites locales, exigent le remboursement de la dette et les ajustements qui permettent d’assurer la priorité de ce paiement sur toute nécessité sociale, portant ainsi atteinte aux droits les plus élémentaires de la population. De plus, les mesures mises en place se révèlent contre-productives car elles ne font qu’aggraver le problème. Du coup, la situation d’endettement excessif devient structurelle.
                    Le « système dette » aggrave les inégalités. La dette permet à une minorité privilégiée d’accaparer une série de revenus financiers qui lui permet d’augmenter son patrimoine de manière permanente. En conséquence, l’État perd des ressources nécessaires pour répondre aux besoins fondamentaux de la population. Les plus riches accumulent de la richesse, les inégalités s’amplifient et le pouvoir accru de quelques uns leur permet d’exercer une plus grande pression sur les pouvoirs publics dans l’élaboration des politiques. L’augmentation de la dette et la concentration de celle-ci en peu de mains engendrent une redistribution des revenus vers les membres les plus riches de la société, ce qui à son tour est à la fois cause et conséquence d’une plus forte exploitation de la main d’oeuvre et des ressources naturelles. Face à cela, le CADTM, aux côtés d’autres organisations, pose la nécessité de réaliser des audits de la dette sous contrôle citoyen, afin de clarifier son origine et de déterminer la partie qui doit être considérée comme illégitime et/ou illégale afin de l’annuler.
                    C’est toutefois le système dette dans son ensemble que le CADTM entend dénoncer ". (...)

                    Source :http://www.alterinfo.net/Situation-internationale-et-dette-au-Sud-et-au-Nord-de-2000-a-2014_a107973.html


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 novembre 2014 09:09

                      lloren,
                      Pour pouvoir annuler ou renégocier la dette, il faut deux choses :
                      - être un pays souverain.
                      - la volonté politique de défendre l’intérêt général de son pays.


                      C’est ce qu’ont fait, l’ Islande, l’Argentine, et l’ Equateur, ce qui prouve qu’il ne s’agit pas d’une question de taille ou de poids économique, mais de volonté politique et de souveraineté.

                      C’est ce qu’explique Raphaël CORREA, le Président de l’ Equateur :
                      Conférence de CORREA à la Sorbonne.

                      - Ne pas appliquer les politiques du FMI et de l’ UE
                      - Pas de coupes budgétaires dans les dépenses publiques
                      - Programmes de redistribution pour réduire la pauvreté
                      - Investissements publics
                      ---> croissance à 4,5%

                      Correa est la preuve vivante que la politique contre les pauvres de l’UE n’est pas la seule possible...

                    • lloreen 16 novembre 2014 12:54

                      "Pour pouvoir annuler ou renégocier la dette, il faut deux choses :
                      - être un pays souverain.
                      - la volonté politique de défendre l’intérêt général de son pays.


                      C’est ce qu’ont fait, l’ Islande, l’Argentine, et l’ Equateur, ce qui prouve qu’il ne s’agit pas d’une question de taille ou de poids économique, mais de volonté politique et de souveraineté.

                      Il s’ agit surtout et avant tout d’ une volonté des citoyens.Et l’ exemple de l’ Islande est parlant.
                      Ce n’ est personne d’ autre que les citoyens qui se sont rassemblés pour faire déguerpir les suppôts de la haute finance et les lobbyistes du cartel militaro-industriel.

                      Quant à la renégociation de la dette, il n’ y a pas à renégocier une escroquerie ou à négocier avec des escrocs.
                      La place d’ escrocs est la prison, pas la table de négociation.
                      Cela fait des centaines d’ années que ces escrocs « négocient ». Vous ne croyez pas qu’ il est temps que cela change.
                      Et cela change.La preuve : :l’ émergence des BRICS et celle d’ un nouveau système financier parallèle au dollar.

                      L’ entreprise gouvernementale Washington DC ( alias les Etats-Unis) est en faillite depuis au moins 1913 et depuis cette date la FED imprime de la monnaie de singe .
                      L’ UE et l’ euro sont le corollaire européen.Donc depuis plus de 100 ans, ce système mafieux de l’ argent dette est la cause de tous les problèmes de l’ humanité : famines, crises, guerres incessantes, esclavagisme, délinquance...

                      Et ce seront les citoyens en se rassemblant, qui feront prendre conscience aux politiciens qu’ ils ne sont plus dupes.
                      C ’est d’ ailleurs déjà le cas en Allemagne, où les citoyens se rassemblent depuis mai 2014 tous les lundis.Le mouvement s’ étend à la Suisse et à l’ Autriche.

                       http://montagsdemo.eu/


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 novembre 2014 19:35

                      lloren
                      « La volonté des citoyens »..., les Français seraient donc enchantés de payer les intérêts de la dette ?
                      Vous pouvez nous dire quand on leur a demandé leur avis ?
                      En 2005, ils ont dit NON à l’ UE, et bien, ils ont eu quand même le Traité de Lisbonne !


                    • lsga lsga 16 novembre 2014 19:53

                      Oui, c’est comme quand De Gaulle ou Mitterrand prenait leurs décisions contre les français... On progresse, lentement... 


                    • lloreen 17 novembre 2014 08:35

                      Et ils en ont tiré quelles conséquences ?
                      Aucune.
                      J’ ai fait mes choix et je les vis.A chacun de faire les siens.Je ne rembourse aucune dette pour la simple et bonne raison que je n’ ai aucun cent d’ euro ou de dollar entre les mains.


                    • Bovinus Bovinus 17 novembre 2014 18:32

                      @ Fifi
                      -
                      En 2005, ils ont dit NON à l’ UE, et bien, ils ont eu quand même le Traité de Lisbonne !
                      -
                      Eh bien, ils ne l’ont pas dit assez fort. Vous savez, c’est comme une fille qui au début dit « non », puis qui dit « oui » deux minutes plus tard. Suffit d’insister un peu, gentiment mais fermement.
                      -
                       smiley


                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 16 novembre 2014 10:01

                      Ces « grands présidents » ne décident de rien en réalité ! Il y a des « systèmes » et des « appareils » dans chaque pays qui font marcher les affaires politiques officielles et décident de ce que dira tel ou tel « chef d’État » sur une tribune officielle ! Ces systèmes et ces appareils sont subordonnés au pouvoir de l’argent et l’argent de la planète n’est pas à chercher sur une Comète lointaine ; il est dans les Banques des milliardaires apatrides qui veulent en finir avec les frontières réelles et virtuelles pour que leur train de vie satanique continue au détriment du développement au profit des peuples ! Vous ne comprenez pas ? Il est fini le temps où les chef d’États disaient fièrement être au service de leur pays, ce qui n’a jamais été synonyme de « repli sur soi » ni de « mépris envers les autres » comme le laissent entendre les idiots français, c’était juste la meilleure façon de servir la Nation pour que l’ensemble des Nations avancent chacune selon ses moyens ! Aujourd’hui les guignoles élus ont peur de prononcer le mot « Nation », ils s’évadent vers le bordel planétaire pour satisfaire les malades milliardaires accumulateurs nuisibles des richesses nationales ! Quel est ce chef d’État, ces dernières décennies, qui peut dire honnêtement qu’il a réussi à tenir et réussi à concrétiser ses promesses électorales ou qu’il a fait respecter ses engagements internationaux ?

                      Foutaises ! Ces guignoles savent qu’il y a derrière eux des populations fortement polluées par la désinformation et outrageusement ici et là corrompues et terrorisées, ce qui les conforte dans le fait qu’aucune cohésion nationale et encore moins planétaire ne leur seront opposées pour les amener à changer de cap et de comportement !
                      Le monde pue !


                      • lloreen 16 novembre 2014 13:07

                        Obama, la marionnette téléguidée des escrocs de l’ entreprise en faillite n’ a plus aucun pouvoir et c ’est de plus en plus évident.
                        La Chine se débarrasse de sa monnaie de singe et des obligations américaines par milliards, Poutine fera de même si Obama continue ses menaces stériles.
                        Le problème est que ces escrocs vont continuer d’ organiser leur terrorisme planétaire avec des opérations conduites par des illuminés sous contrôle mental.


                        • lloreen 16 novembre 2014 13:23

                          La monnaie des pays du BRICS sera adossée à l’ or, contrairement à la monnaie de singe (dollar, euro) qui est « créée » à partir de RIEN et qui ne consiste qu’ à imprimer des billets adossés à de la dette Bref, c ’est une gigantesque arnaque .

                          Cette escroquerie remonte à la création de la banque d’ Angleterre, et les Rothschild furent à l’ origine de sa diffusion.
                          Et à l’ époque, ces mafieux élaborèrent déjà l’ assassinat du président américain Andrew Jackson qui voulut mettre un terme à cette arnaque.
                          100 ans après la création de la FED (propriété privée des escrocs), leur monnaie de singe avait perdu 97% de sa valeur !

                          Et en 1933, le président Roosevelt a confisqué l’ or des américains pour rembourser des banques européennes.

                          Et en 1963, ces escrocs firent assassiner le président JK Kennedy parce qu’ il avait signé « l executive order 11110 » qui devait mettre fin à cette escroquerie du système de l’ argent-dette.
                          Inutile de dire que depuis cette date, tous les présidents américains ( et ceux de l’ UE) sont à la botte de ces escrocs qui leur offrent un pont d’ or pour porter leur système et le faire fructifier aux dépens des populations.

                          Les pays du BRICS ont ouvert la brèche et le système des escrocs doit être exposé pour que les individus prennent CONSCIENCE de leur état d’ esclave.C ’est le premier pas pour sortir de cette imposture et la condition préalable au changement qui est en train de se mettre en place. 


                          • Lucide bdpif@laposte.net 16 novembre 2014 14:26

                            Les pays du Brics sont encore plus esclavagistes que les USA. Je vois pas en quoi c’est une bonne nouvelle. Remplacer un cancer par le sida n’arrange rien.


                          • lloreen 16 novembre 2014 16:19

                            La bonne nouvelle est que de facto l’ empire vacille.


                          • Lucide bdpif@laposte.net 16 novembre 2014 20:27

                            Je ne sais pas ce que vous apellez « l’Empire »


                            Si vous parlez des oligarques internationaux, non, ils prosperent et ont toujours prospérés sur les crises.

                          • lloreen 16 novembre 2014 21:05

                            L’ empire britannique avec à son sommet la City de Londres (Couronne).
                            Les oligarques sont ceux qui tirent un maximum de profit du système mafieux, aidés par les larbins du système. Tous ces parasites vivant aux crochets des esclaves du système.


                          • smilodon smilodon 16 novembre 2014 15:08

                            Ce sont ces gens-là qui nous suce le sang !... Quand tous les pauvres mecs de Chine, de France et d’ailleurs l’auront enfin bien compris, peut-être qu’on avancera !... Adishatz.


                            • zygzornifle zygzornifle 16 novembre 2014 18:01

                              c’est eux qui devraient pédaler pour faire de l’électricité comme les taulards Brésiliens......http://www.consoglobe.com/des-prisonniers-pedalent-pour-reduire-leur-peine-cg


                              • lloreen 16 novembre 2014 21:10

                                Tout le système mafieux fonctionne par l’ intermédiaire d’ entreprises gouvernementales, qui sont enregistrées auprès de la SEC américaine (Securities and Exchange Commission).
                                La république française (présidence) est également une entreprise gouvernementale.

                                UPIK® Record - L LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
                                Non-registered name or business unit
                                LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered address55 R DU FAUBOURG SAINT HONORE LPost code75008 LCityPARIS
                                CountryFrance WCountry code241
                                Post office box number

                                Post office box town

                                Telephone number

                                Fax number

                                Name primary executive
                                WActivity (SIC)9199

                                • lloreen 16 novembre 2014 21:12

                                  Voici un autre échantillon.

                                  EDGAR Search Results
                                  Companies for SIC 8888 - FOREIGN GOVERNMENTS
                                  Click on CIK to view company filings
                                  Items 1 - 40
                                  CIK Company State/Country 0000311669 ASIAN DEVELOPMENT BANK R6 0000866710 BANCO NACIONAL DE COMERCIO EXTERIOR SNC O5 0001026725 BANCO NACIONAL DE OBRAS Y SERVICIOS PUBLICOS SNC O5 0001045299 BANQUE CENTRALE DE TUNISIE DC 0000230098 CANADA DC 0000912239 CANADA MORTGAGE & HOUSING CORP DC 0001498597 CARSO INFRAESTRUCTURA Y CONSTRUCCION SAB DE CV O5 0001016472 CITY OF NAPLES DE 0001109609 DEVELOPMENT BANK OF JAPAN INC. M0 0000033745 EUROPEAN INVESTMENT BANK N4 0000276328 EXPORT DEVELOPMENT CANADA/CN DC 0000873463 EXPORT IMPORT BANK OF KOREA NY 0000205317 FEDERATIVE REPUBLIC OF BRAZIL D5 0000035946 FINLAND REPUBLIC OF DC 0001556421 FMS WERTMANAGEMENT 2M 0001179453 GOVERNMENT OF BELIZE DC 0001163395 GOVERNMENT OF JAMICA NY 0000931106 HELLENIC REPUBLIC NY 0000216105 HER MAJESTY THE QUEEN IN RIGHT OF NEW ZEALAND Q2 0000889414 HUNGARY NY 0000052749 ISRAEL STATE OF NY 0000052782 ITALY REPUBLIC OF L6 0000053078 JAMAICA GOVERNMENT OF L8 0000837056 JAPAN M0 0001551322 Japan Bank for International Cooperation M0 0000053190 JAPAN DEVELOPMENT BANK M0 0001109604 Japan Finance Corp M0 0000837335 JAPAN FINANCE ORGANIZATION FOR MUNICIPALITIES M0 0000821533 KfW 2M 0000835615 KFW INTERNATIONAL FINANCE INC DE 0000869318 KOREA DEVELOPMENT BANK NY 0001483135 KOREA FINANCE Corp M5 0000878519 LANDESBANK BADEN WURTTEMBERG DE 0001306843 LANDESKREDITBANK BADEN WURTTEMBERG FORDERBANK 2M 0001144797 LANDWIRTSCHAFTLICHE RENTENBANK I8 0000356049 LONDON FINANCE & INVESTMENT GROUP PLC/ADR/ NY 0001027457 NATIONAL POWER CORP R6 0000357024 NORDIC INVESTMENT BANK H9 0000202811 OESTERREICHISCHE KONTROLLBANK AKTIENGESELLSCHAFT C4 0000074615 ONTARIO PROVINCE OF A6

                                  • lloreen 16 novembre 2014 21:17

                                    Les Etats-Unis alias Washington DC (District of Columbia) sont une autre entreprise gouvernementale avec un PDG à sa tête, Obama en l’ occurence, chargé d’ appliquer les consignes de la City de Londres sous l’ oeil vigilant des conseillers de Goldmann Sachs.
                                    Tous ces pantins téléguidés ont pour but final l’ installation du gouvernement mondial, celui dont Sarkozy disait que « personne ne pourra s ’ y opposer »...

                                    http://www.dailymotion.com/video/k2qvVq5ngYVMR4TpGd


                                    • soi même 17 novembre 2014 00:46

                                      Tous cela sous des hospices qui font craindre le pire ;

                                      Le voyage de Kerry en Asie et l’intensification des préparatifs de guerre contre la Chine

                                      Les actions du gouvernement Obama au cours de ces quatre dernières années ont transformé toute la région indo-pacifique en une poudrière très instable.

                                      • · En encourageant le Japon et les Philippines, en particulier, à insister sur leurs revendications, les États-Unis ont transformé de vieux conflits maritimes assez peu intenses en Mer de Chine orientale et en Mer de Chine méridionale en des points chauds internationaux de premier plan. Les États-Unis ont indiqué leur intention, juste avant le voyage de Kerry, de raviver encore plus les tensions en Mer de Chine méridionale en abandonnant leur posture de « neutralité » sur ces questions territoriales et en prenant ouvertement position contre la Chine.
                                      • · Sur la péninsule coréenne, le gouvernement Obama a refusé de prendre part à toute négociation internationale sur les programmes nucléaires de la Corée du Nord à moins que Pyongyang ne se plie à toutes les exigences américaines. Plus d’une fois, les États-Unis ont imprudemment joué avec le feu et failli provoquer une catastrophe en réagissant au moindre incident par une démonstration de force massive. En mars/avril dernier, en réaction à la rhétorique belliqueuse mais creuse de la Corée du Nord, le Pentagone a envoyé des bombardiers B-52 et B-2 pouvant contenir des armes nucléaires, ainsi que des navires de guerre, en Corée du Sud, et annoncé une rénovation majeure de ses systèmes anti-missiles en Asie du Nord-Est.
                                      • · le gouvernement Obama a développé le dispositif militaire des États-Unis dans toute la région, avec des plans pour transférer 60 pour cent de tous les moyens aériens et maritimes dans la région indo-pacifique en 2020. Les États-Unis ont renforcé leurs alliances, en particulier avec le Japon et l’Australie. Ils sont en train de restructurer ou d’établir des arrangements pour des bases au Japon, en Corée du Sud, en Australie, à Singapour et aux Philippines, et renforcent leurs liens stratégiques avec pratiquement tous les pays de la région. Les laboratoires d’idées américains proches de l’élite militaire discutent publiquement des plans, des préparatifs et des stratégies pour une guerre contre la Chine.

                                      http://www.mondialisation.ca/le-voyage-de-kerry-en-asie-et-lintensification-des-preparatifs-de-guerre-contre-la-chine/5369426

                                      Les entretiens entre Obama et Xi soulignent la menace de guerre américaine en Asie

                                      Pendant les 18 mois depuis l’accueil de Xi Jinping en Caroline du Sud par Obama pour leur première rencontre, une série d’incidents ont menacé de déclencher un conflit régional susceptible de dégénérer en une guerre ouverte entre les Etats-Unis et la Chine.

                                      L’impérialisme américain se prépare activement à mener une guerre contre la grande puissance asiatique, en recentrant 60 pour cent de ses ressources aériennes et navales dans la région et en développant sa stratégie « Air-Sea Battle », qui prévoit un bombardement aérien dévastateur ainsi qu’un blocus naval de la Chine.

                                      Cependant, le gouvernement Obama veut pouvoir choisir le moment qu’il lancera la guerre, et aussi le prétexte qu’il citera. C’est pourquoi Washington a exhorté le premier ministre japonais Shinzo Abe, qui a rencontré Xi pour la première fois lundi, d’apaiser les tensions avec Pékin au sujet des petites îles Senkaku/Diaoyu, revendiquées par les deux pays.

                                      Ces calculs sont à la base des nouveaux protocoles entre les armées américaine et chinoise entérinés cette semaine. Ben Rhodes, un conseiller à la sécurité nationale américain, a dit aux journalistes avant le sommet : « Il est extrêmement important que nous évitions une escalade intempestive et une situation où des circonstances accidentelles déboucheraient à nouveau sur quelque chose susceptible de provoquer un conflit. »

                                      Ces remarques constituent une condamnation accablante des provocations irresponsables de la part du gouvernement Obama en Asie de l’Est au cours de ces deux dernières années, qui menacent de déclencher une guerre ouverte entre deux puissances nucléaires.

                                      http://www.mondialisation.ca/les-entretiens-entre-obama-et-xi-soulignent-la-menace-de-guerre-americaine-en-asie/5414102


                                      • lloreen 17 novembre 2014 08:55

                                        Je mets en lien un article extrêmement intéressant qui résume simplement et brillamment la problématique politicienne.

                                        http://fr.sott.net/article/23860-Le-mexique-a-l-avant-garde-de-l-inhumanite-futur-modele-pour-l-occident

                                        J’ en extrais une phrase qui à elle seule résume la solution à tous les problèmes.

                                        "« Le crime organisé a aidé au contrôle de la société et c’est pourquoi c’est un associé de la classe politique.

                                         Ils ont obtenu que le peuple ne s’organise pas, ne progresse pas ».

                                        Voilà donc le noeud du problème, que je relève à chacun de mes commentaires.

                                        C ’est aux INDIVIDUS de s’ organiser pour changer ce que ces mafieux font et défont à longueur de temps.C ’est ce que les islandais ont très bien compris et fait lors de leur révolution.
                                        On a mis dans la tête des gens et on les a programmés à CROIRE (encore une de ces croyances fausses) qu’ une révolution doit être sanglante.

                                        Ce sont les mafieux qui pervertissent et pourrissent de l’ intérieur n’ importe quelle tentative de changer leur modèle et par conséquent il faut contrer leurs manoeuvres en faisant exactement LE CONTRAIRE de ce qu’ ils attendent.

                                        Les partis sont le modèle du genre à EVITER si on veut un changement.N ’importe quelle personne est corruptible.
                                        Par conséquent, c’ est un MODELE de fonctionnement qu’ il faut choisir et PAS des personnes.

                                        Il faut quand même finir par le comprendre au XXI ème siècle.


                                        • lloreen 17 novembre 2014 09:54

                                          Poutine démontre avec brio comment il faut se comporter avec les roquets aux ordres de la City de Londres.
                                          ll est obligé d’ écouter leurs aboiements par personnes interposées lors des rencontres mais il les ignore tout aussi poliment.
                                          Obama a montré quant à lui toute la mesure de son insignifiance en faisant son discours non pas au sommet du G-20 mais dans une université.

                                          Les représentants des BRICS savent exactement à quoi s’ en tenir avec les polichinelles télécommandés, juste bons à grimacer devant les caméras de leurs collègues vendus à la finance internationale qui s’ empresseront de retransmettre leurs discours creux et convenus aux journaux télévisés entre les résultats des matchs de division 4 et la dernière idiotie d’ une « vedette » de film de série B.


                                          • zygzornifle zygzornifle 17 novembre 2014 12:08

                                            APAIC citron, ils se font tous mousser ........


                                            • Doume65 17 novembre 2014 19:24

                                              « Certains observateurs attribuent ce revers aux erreurs d’Obama et de son équipe d’experts »
                                              Arrêtons d’appeler les clowns « des experts ».


                                              • lloreen 18 novembre 2014 10:12

                                                Les observateurs devraient observer le fond des choses.C ’est la déroute des escrocs de la City de Londres et bientôt la fin de leur arnaque séculaire.
                                                Les BRICS offrirons la possibilité de contourner leur système maléfique en adossant leur nouvelle monnaie qui ne manquera pas de voir le jour à l’ or.

                                                Les escrocs le savent très bien, eux qui volent l’ or des pays les uns après les autres.
                                                On a vu Sarkozy leur offrir littéralement une bonne partie des réserves d’ or de la France.

                                                http://www.lepoint.fr/economie/cour-des-comptes-quand-sarkozy-liquidait-un-cinquieme-du-stock-d-or-de-la-france-08-02-2012-1428657_28.php

                                                Les escrocs refusent encore toujours de rendre son or à l’ Allemagne...

                                                http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/l-or-allemand-a-disparu-46292

                                                L’ or allemand n’ est pas disparu pour tout le monde.

                                                Quant à l’ or de la Chine, il s ’est « évaporé » par l’ enchantement du 9/11 comme je l’ avais déjà écrit dans un commentaire.
                                                En effet, les escrocs devaient rendre l’ or de la Chine le 11 septembre 2001...
                                                Evidemment, cet or a été retiré des coffres avant l’ attaque mais les bureaux qui traitaient les dossiers ont été réduits en cendres, ce qui fit parfaitement l’ affaire de ...devinez qui.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès