• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Syrie : La première victime de la guerre est toujours la vérité (...)

Syrie : La première victime de la guerre est toujours la vérité !

Ah, qu’ils sont beaux, les pourfendeurs de « l’Empire » ! Heureusement qu’ils sont là, ces vigies des temps modernes, toujours aux aguets pour nous éclairer sur ses turpitudes. A raison, car elles ne manquent pas. Hélas, à toujours chercher la brindille dans les yeux du voisin, certains en viennent à ne plus voir la poutre dans le leur !

Que dans le dossier Syrien, les USA poursuivent avant tout leur propre intérêt géostratégique ne devrait surprendre que les plus naïfs. Et c’est à raison qu’il faut le dénoncer. Mais il ne faudrait pas pour autant en profiter pour repeindre Poutine et les Mollahs Iraniens en chevaliers blancs du Droit International face aux tentations hégémoniques de l’ « Empire ». Eux aussi ne sont guidés que par leurs propres intérêts géostratégiques et en aucun cas par l’intérêt du Peuple Syrien.

Alors, rétablissons quelques contre-vérités de cette « contre bien-penseance » du web qui a parfois tendance à tomber dans les affres qu’elle prétend combattre, et notamment le manichéisme et la désinformation :

  • Bachar Al-Assad est un despote autoritaire ; il est le digne fils de son père et n’en a jamais réformé l’appareil d’état. Les emprisonnements politiques, la torture, les disparitions étaient monnaies courantes, de même que la censure ; et ce bien avant le début d’une révolte pacifiste.
  • Le Printemps Arabe de 2011 fut d’abord un mouvement pacifiste, massif, aconfessionnel et laïc. C’est bien la répression violente du régime qui l’a progressivement fait basculer dans la guerre civile ; et c’est l’enlisement du conflit qui a vu croître les jihadistes.
  • Le soutien de la Russie à la Syrie est intéressé. Poutine ne cache pas son ambition de faire de nouveau de la Russie « l’autre » Grande Puissance, comme elle l’était du temps de la Guerre Froide. Et aussi bien en s’imposant comme incontournable sur les plans diplomatiques que militaire, il est en passe d’y parvenir.
  • Le soutien de l’Iran à la Syrie est tout aussi intéressé. L’Iran défend l’un de ses rares alliés régional dans la région et surtout détourne très opportunément l’attention internationale de son programme nucléaire.
  • L’opposition est loin d’être composé uniquement d’intégriste religieux. Un récent rapport évaluait à environs 10% les rebelles directement inféodés à Al Quaeda, 30% les rebelles qu’on peut qualifier d’intégristes musulmans mais sans prétention internationale au-delà de la Syrie, 30% les musulmans « modérés » et 30% les rebelles purement laïcs.
  • Le rapport de l’ONU pointe directement la responsabilité du régime dans l’attaque chimique, en prouvant que les missiles ont été tiré depuis des zones gouvernementales et non pas des zones rebelles.
  • Si l’usure de la guerre et l’arrivée massive de jihadistes internationaux ont très certainement érodée le soutien à la rebellion, prétendre comme certains que 70% de la population soutien Assad est largement mensonger. Tout au plus une large partie de la population haït moins le régime que les plus intégristes de la rebellion, mais on peut difficilement parler de « soutien ». Et dans un pays aussi divisé et ravagé que la Syrie, prétendre réalisé toute forme de sondage parait totalement absurde.
La première victime de la guerre est la vérité. Ceci hélas, n’est malheureusement pas l’adage d’un seul camp. Et d’un contre-pouvoir aux médias dominants via le Web ne tend pas à résoudre le problème. N’importe qui, et surtout le moins informé et documenté, le plus partial peut désormais librement participer à une entreprise de désinformation … Des sites participatifs comme Agoravox y sont extrêmement vulnérable. Prudence donc !!!

Moyenne des avis sur cet article :  1.6/5   (93 votes)




Réagissez à l'article

161 réactions à cet article    


  • mac 18 septembre 2013 18:24

    @Pingouin094

    D’où tenez-vous vos certitudes ? D’où tenez-vous vos pourcentages ?
    La moindre des choses serait de citer vos sources.
    Personnellement, je n’ai aucune certitude sur le sujet si ce n’est qu’en matière de propagande de guerre, l’enfumage du peuple par voie médiatique a toujours été de rigueur dans tous les camps, l’histoire nous le prouve...


    • COLLIN 19 septembre 2013 01:11

      @ l’auteur,

      Les défenseurs de la « démocratie » et des « droits de l’homme » devraient méditer sur ces liens..

      1) http://www.worldtribune.com/2013/05/31/nato-data-assad-winning-the-war-for-syrians-hearts-and-minds/

      2) http://www.causeur.fr/syrie-otan-assad,22798#

      3) http://www.algeriepatriotique.com/article/les-peuples-de-l-otan-contre-l-intervention-en-syrie

      4) http://edition.cnn.com/2013/09/09/politics/syria-poll-main/index.html

      Car si les Peuples étaient consultés (rassurez vous,cela n’arrive que dans les « régimes » démocratiques,donc aucun risque que cela n’arrive chez nous..),dans leur immense majorité,ils refusent d’intervenir militairement en Syrie,quant aux Syriens eux-mêmes,c’est à plus de 70% qu’ils soutiennent leur président ELU Bachar El Assad (SONDAGE DE L’OTAN).

      Quat aux « gentils » rebelles pleins de « démocratiedroitsdelhomme »,chez eux,la tendance est à la décapitation de leurs énnemis,parit il,à l’aide de scies égoïnes,d’aprés « le figaro » :

      http://lefirago.info/le-pilote-de-l%E2%80%99h%C3%A9licopt%C3%A8re-syrien-a-%C3%A9t%C3%A9-d%C3%A9capit%C3%A9


    • Pingouin094 Pingouin094 19 septembre 2013 09:45

      @COLLIN : Merci de prouver mes dires, en l’occurence que la désinformation frappe toutes les parties. Le chiffre de 70% est à prendre avec infiniment plus de pincettes que ce que vous n’en faîtes :

      1°) Ce n’est pas un sondage de l’OTAN. Il s’agit d’une estimation réalisée par un ensemble d’ONG syriennes sur le terrain et qui a été transmise à l’OTAN. Il faut lire les petits caractères. Estimations dont nous ignorons absolument tout des conditions de réalisations et donc de la pertinence.
      2°) Le chiffre de 70% n’est pas le chiffre de 70% de syriens de coeur avec Assad, mais de 70% de syriens haïssant plus Al Quaeda qu’Assad. La nuance est quand même de taille.
      Maintenant, que pensent ces 70% de la population des 30% de rebelles laïcs, ça, le rapport ne le dit pas.

      Désinformation, quand tu nous tiens !!!


    • AEK11 19 septembre 2013 22:33

      Bonsoir Monsieur le Pingouin,

      c’est vous qui parlez de désinformation ! Vous reprenez tout le discours de propagande qu’on nous sert à longueur de temps sur toutes les radios et télés : Assad est un despote, les Russes et les Iraniens sont intéressés, les révolutions arabes sont des mouvements pacifistes, laïcs et anti religieux...
      Croyez-vous vraiment que nous sommes en démocratie quand nous avons deux partis qui se partagent le pouvoir et qui ne défendent pas les intérêts des citoyens mais, au contraire, sont à la botte de minorités très influentes ? 
      Ne pensez-vous pas que ces « révolutions arabes » répondent à une logique de déstabilisation du monde arabe qui profite à certains ?
      Vous nous parlez de laïcité ; mais la laïcité est un concept occidental dont se foutent pas mal ceux qu’on appelle les Arabo Musulmans. Vous aussi semblez raisonner comme nos brillants politicards qui voudraient exporter « notre modèle démocratique » !!!
      Je dis bravo aux Russes et aux Chinois qui ont eu le courage de s’opposer aux va-t-en guerre américains et français. 


    • Analis 20 septembre 2013 11:06

      Vous y voyez de la désinformation, mais ce que disent ces sondages, si on en croit ces sources, est assez clair. D’abord, ils ne parlent pas d’Al Qaïda, mais bien des rebelles. Où est donc là la désinformation ? On a donc 70 % des syriens qui préfèrent le gouvernement d’Assad aux rebelles, et seulement 10 % qui préfèrent ces derniers. Et donc 20 autres % qui les renvoient dos à dos. On voit que ceux qui ne veulent pas des « rebelles » représentent 90 % de la population. Sans commentaires.

      On peut penser que les pro-Assad le sont souvent par défaut. C’est probablement le cas de nombre d’entre eux. Mais il n’empêche qu’ils le préfèrent aux « rebelles ». Il bénéficie là de l’aura de tout chef de guerre.


      Ce dégoût des groupes terroristes vient sans doute de leurs exactions. Et il est inutile de sortir un argument du genre « la population s’est laissée ensorceler par les boniments de la propagande officielle ». D’abord, les arabes sont sans doute beaucoup moins naïfs et cyniques que nous pout tout ce qui touche à leurs gouvernements. La notion de « théorie du complot » est d’ailleurs considérée là-bas comme un non-sens. Elle décrit simplement pour eux la façon normale d’agir de l’Etat. Ensuite, les syriens ont souvent des proches, de la famille ou des amis présents dans diverses régions du pays. Ils ont pu donc en les écoutant savoir ce qui se passait vraiment, et qui était le plus proche de la vérité.

      Et n’oublions pas que l’armée syrienne est une armée de conscription. Dans un pays qui comporte 70 % d’arabes sunnites, il n’aurait jamais été possible pour le gouvernement de tenir s’il avait reposé seulement sur la communauté alaouite plus les chrétiens et les druzes.


    • Yohan Yohan 18 septembre 2013 18:26

      Front de gôche


      • Yohan Yohan 18 septembre 2013 20:41

        Normal . Voyant venir Flamby, je ne faisais que défendre les intérêts de la France smiley


      • 1871-paris 1871-paris 19 septembre 2013 07:02

        Toi et ta perpetuelle nevrose de la truelle. Tu en a pris un coup dans la tronche en t egarant sur un chantier ?

        Tu soules avec ta volonte de radicaliser les positions, pour un neo faf rien d etonnant en fait.
        Tu prends un avatar non usurpe quand ?

      • Pingouin094 Pingouin094 19 septembre 2013 09:48

        Euh non ...

        Il me semble que Mélenchon et le PCF ont été parmi les premiers à s’opposer à une intervention militaire en Syrie ; de même qu’ils se sont opposés à une intervention militaire en Lybie et étaient plus que réservés sur l’intervention militaire au Mali.

        Le PCF et le PG ont toujours dénoncé l’impérialisme des USA.

        Un jour, on reproche à Mélenchon d’être Pro-Chavez, le lendemain de défendre le nouvel ordre mondial !!!

        Quand je dis que la désinformation est partout ! Merci de cet exemple supplémentaire !!!

        Mais ça n’empêche pas de dire qu’entre dénoncer l’impérialisme des USA et applaudir Poutine le libérateur, il y’a un pas que je ne franchis pas.

        Tout communiste que je sois, les Chars Russes libérateurs, j’ai passé l’âge ; si vous me permettez l’expression.


      • CASS. CASS. 19 septembre 2013 09:54

        ben oui comme les umps et cie de droite de gauche et au milieu tous promoteurs du N.O.M c’est généralisé le zionisme DICTATORIAL Iici.


      • agent orange agent orange 19 septembre 2013 11:18

        "Il me semble que Mélenchon et le PCF ont été parmi les premiers à s’opposer à une intervention militaire en Syrie ; de même qu’ils se sont opposés à une intervention militaire en Lybie...« 

        Mélenchon opposé à une intervention militaire en Libye ? Il a voté au parlement européen en faveur d’une »zone d’exclusion aérienne", qui comme chacun sait est un acte de guerre !
        Vous avez dit désinformation ?


      • Pingouin094 Pingouin094 19 septembre 2013 11:34

        Euh, les Russes aussi ont voté pour la zone d’exclusion aérienne au Conseil de Sécurité, me semble-t-il.

        Ce qui ne les a pas empêché de dénoncer par la suite l’interprétation très orientée de l’OTAN de la résolution. Idem pour Mélenchon.

        Vous avez dit « deux poids deux mesures ? »


      • Onecinikiou 19 septembre 2013 12:11

        « Euh, les Russes aussi ont voté pour la zone d’exclusion aérienne au Conseil de Sécurité, me semble-t-il. »


        Et bien il vous semble mal : les russes n’ont pas voté pour, ils se sont abstenus. Tout comme les chinois, les indiens, les brésiliens, les allemands (excusez du peu). 

        Ces derniers étant infiniment plus représentatif en réalité de la fameuse « communauté internationale » que les Etats-Unis et leurs valets occidentaux à leur botte. 


      • Onecinikiou 19 septembre 2013 12:26

        Mélenchon est un pitre, géopolitiquement inconsistant, il est une imposture grandiloquente.


        Mélenchon n’est très certainement pas un chaviste, car pour qu’il le fut, il dut alors soutenir Kadhafi et Ahmadinejad hier, El Assad aujourd’hui, comme Chavez lui-même le fit avec courage, honnêteté et cohérence. 

        Mélenchon n’est très certainement pas un chaviste, car pour qu’il le fut, il dut réformer son cadre de pensée et son référentiel idéologique, et reconnaitre qu’il est en fait radicalement à l’opposé d’un Chavez qui était un militaire dans l’âme, fervent catholique, nationaliste farouche, lui le franc-maçon de toutes les compromissions de classe, lui le sénateur bedonnant, l’internationaliste lambertiste, le soutien de SOS-Racisme qui n’est que l’une des plus importante et emblématique succursale de l’empire, pro-maastrichien béat contre toutes les évidences empiriques, 31 longues années au parti social-traitre mitterrandien qui a avalisé méthodiquement - et infiniment plus que la droite française - tous les abandons de souveraineté à la technostructure bruxelloise, lâchement vendu notre indépendance, et de ce fait bradé nos acquis sociaux. 

        Mélenchon ? Une baudruche en train de faire pshiiiiit.

      • Rincevent Rincevent 18 septembre 2013 18:37

        Assad n’est pas le dirigeant d’un pays démocratique, c’est une évidence. Mais si Poutine est en passe de rétablir la Russie à son ancien niveau d’influence du temps de l’ex URSS il le doit beaucoup à la politique agressive US qui consiste à exporter sa vision de la démocratie à coups de missiles, drones, déstabilisation des pays visés, etc.

        Depuis la chute du Mur, la Russie était brutalement devenue un nain politique. Compte tenu de sa surface, de ses richesses (pétrole, gaz, minerais, etc.) et de ses anciens réseaux ça ne pouvait raisonnablement pas durer.

        Après l’épisode du clown alcoolique Eltsine il y a eu un véritable appel d’air pour l’arrivée d’un dirigeant ayant la carrure d’un Homme d’État. Le KGB ayant placé ses pions depuis longtemps (il était, par définition, le mieux placé pour savoir que le Mur tomberait) Poutine est apparu. L’illusion de la fin de l’histoire (Fukuyama) ayant fait long feu et le bordel planétaire déclenché par les Américains ont fait le reste. Dans un monde multipolaire (n’oublions pas la Chine) il va falloir faire avec Vladimir…


        • Pingouin094 Pingouin094 19 septembre 2013 09:54

          Tout à fait.

          Néanmoins, on est en droit de penser qu’un monde bipolaire avec deux impérialismes au lieu d’un n’est pas forcemment un gain significatif. Cela ne correspond en tout cas pas à ma vision du mot « multipolaire ». En tout cas, on est en droit de ne pas être naïf sur la question et d’avoir conscience que la Russie est elle aussi impérialisme.

          Je suis en tout cas beaucoup plus interressé par l’idée des BRICS, par ce qui se passe en amérique latine que par Poutine qui rappelle qu’il est une grande puissance à coup de Véto au Conseil de Sécurité et de missiles S300 pour défendre un dictateur.


        • Jelena XCII 19 septembre 2013 11:38

          Tu attends quoi pour aller manger le coeur des victimes en compagnie de tes amis salafistes ? La guerre c’est bien, mais seulement bien au chaud, derrière son écran de TV, n’est ce pas ?

          Remplace ton avatar, par celui d’une limace.


        • Onecinikiou 19 septembre 2013 16:34

          La Russie de Poutine impérialiste ?


          Démontrez-le.

        • Rensk Rensk 19 septembre 2013 18:12

          Lol, vous avez tous lu ce que Poutine a dit aux américains... puis ce qu’a répondu un américain...

          Voici la réponse indirecte de Poutine après avoir lu le torchon du « républicain US »

          "Nous constatons des tentatives de réanimer d’une manière ou d’une autre le modèle d’un monde unipolaire, unifié, de diluer l’institution du droit international et de la souveraineté nationale. Un tel monde unipolaire n’a pas besoin d’Etats souverains, il lui faut des vassaux", a déclaré le chef de l’Etat.

          Et d’ajouter que la Russie était avec ceux qui estiment que l’élaboration des décisions doit être collective au lieu de servir certains pays ou groupes de pays.

          "C’est le droit international et non le droit du plus fort qui doit régner (…). Chaque pays, chaque peuple n’est pas exceptionnel, mais est bien sûr unique en son genre (…) et dispose des mêmes droits, notamment de choisir en toute indépendance sa voie de développement", a souligné M.Poutine.

          Selon lui, telle est la position de la Russie basée sur sa propre expérience historique et sur son rôle dans la politique mondiale.

          Suis contant que la Russie juge les droit de l’Homme a Strasbourg, ils font partie des 47 États qui ont signé la charte et ainsi crée le tribunal... Heureusement qu’il n’y a pas que l’UE qui en fait partie !


        • Analis 20 septembre 2013 11:53

          Néanmoins, on est en droit de penser qu’un monde bipolaire avec deux impérialismes au lieu d’un n’est pas forcément un gain significatif. Cela ne correspond en tout cas pas à ma vision du mot « multipolaire ». En tout cas, on est en droit de ne pas être naïf sur la question et d’avoir conscience que la Russie est elle aussi impérialisme.


          Je ne suis aucunement naïf sur la Russie. Et Poutine n’est pas à mon goût. Mais il faut ouvrir les yeux : l’alternative est entre un monde unipolaire dominé par un dangereux impérialisme, et un monde pluripolaire où plusieurs impérialismes peuvent se neutraliser. À un méchant, j’en préfère plusieurs. Ce n’est pas dans l’absolu une bonne solution, c’est une solution de moindre mal, mais pour le moment on ne peut avoir rien de mieux.

          Et pour le moment, les méchants qui font le moins de mal, ce sont bien la Chine et la Russie. Ce sont eux qui respectent le droit international. Et ce sont eux qui ont fait échec à une nouvelle manipulation et agression en Syrie.


          Je suis en tout cas beaucoup plus interressé par l’idée des BRICS, par ce qui se passe en amérique latine que par Poutine qui rappelle qu’il est une grande puissance à coup de Véto au Conseil de Sécurité et de missiles S300 pour défendre un dictateur.


          N’oublions pas que la Russie fait partie des BRICS. À terme, ce pays n’est certes pas le plus fort. Je pense d’ailleurs que la Chine l’a déjà dépassé comme adversaire numéro 1 des USA, et que ceux-ci ne veulent pas le dire en public. On a donc déjà un monde tripolaire.

          Quant à l’Afrique du Sud, elle est beaucoup survendue. En Amérique, il faut aussi tenir compte de la montée d’autres pays influents comme l’Argentine. Le Brésil est cependant le seul vrai poids lourd, mais son influence reste encore limitée. Comme membres d’un bloc régional, ils peuvent faire bouger les choses. L’Inde est un peu moins « méchante » que les autres, elle a son poids démographique pour elle, mais elle reste elle aussi encore en retrait. Il n’empêche que ce sont ces pays qui jettent les bases d’un monde équilibré.


          Quant à l’Union Européenne, la question n’est pas son degré d’unité, mais le fait qu’elle ne pèsera rien tant qu’elle se comportera en faire-valoir des USA.


        • Rensk Rensk 18 septembre 2013 18:56

          Revoyez donc votre argumentation :

          - Et dans un pays aussi divisé et ravagé que la Syrie, prétendre réalisé toute forme de sondage parait totalement absurde.

          - Un récent rapport évaluait à environs 10% les rebelles directement inféodés à Al Quaeda, 30% les rebelles qu’on peut qualifier d’intégristes musulmans mais sans prétention internationale au-delà de la Syrie, 30% les musulmans « modérés » et 30% les rebelles purement laïcs.

          Vous avez oublié les « sans opinions »


          • Pingouin094 Pingouin094 19 septembre 2013 11:36

            De quels « sans opinions » parlez-vous ? Je ne comprends pas bien.

            Le rapport que je cite fait état de la composition des forces rebelles. Il n’y a pas de « sans opinion » dans les forces rebelles. A priori, quand on prend une kalachnikov, on sait pourquoi. Enfin, j’espère...

            Et le rapport n’est pas un sondage, mais un état des lieux du nombre de combattants dans chaque faction de la rebellion. Rien a voir ...


          • Rensk Rensk 19 septembre 2013 18:24

            C’est normal que vous ne comprenez pas...

            Dans toute statistique il y a des « sans opinion » et si on compte vos pourcentages truquées ils y manque comme par enchantement...

            Je vous remet sur le fond de votre prétentieux article si vous permettez... (et même si vous ne me le permettez pas).

            Vous dites qu’on ne peu, dans pareille situation, faire de sondages et pourtant vous nous donnez un sondage...

            A 9h45 vous insistez sur les sondages en Syrie... en prétendant qu’il est mal interprété (alors que le votre est juste ?)

            Il faut choisir : soit vous acceptez les sondages en Syrie (sans les interpréter a votre sauce mayonnaise) soit vous réfutez tous les sondages car vous le dites dans votre article :
            - Et dans un pays aussi divisé et ravagé que la Syrie, prétendre réalisé toute forme de sondage parait totalement absurde.


          • Rensk Rensk 19 septembre 2013 18:28

            Ne me prétendez pas que si on prend une arme c’est qu’on sait pourquoi politiquement...

            Le fric monsieur... le fric fait prendre les armes a bien des gens. Avec votre réponse vous osez aussi sous-entendre qu’ils ont un cerveau non pollué par TF1 où Al-Machin-truc...


          • Tall 18 septembre 2013 18:56

            Oups ... elles ne vont pas aimer ça les poupoutinettes

            il va prendre des coups de sacoche, l’auteur

            • Pingouin094 Pingouin094 19 septembre 2013 11:38

              C’est clair. Je dois être un peu mazo.

              Mais, bon, un peu ras le bol effectivement de voir la gauche pacifiste se pâmer devant Poutine.

              Enfin, ça fait quand même marrer le communiste que je suis (vraiment revenu du Stalinisme) de voir les gauchistes admirer un ex dirrigeant du KGB...

              Trosky doit s’en retourner dans sa tombe et Ramon Mercader se marrer...


            • Jelena XCII 19 septembre 2013 11:43

              Avec des cocos dans ton genre, il n’y avait pas besoin de gestapo en France.


            • tf1Goupie 19 septembre 2013 12:01

              Allez Jelena lâche-toi : fait nous un petit point Godwin.

              L’auteur est courageux : si on voulait tester l’esprit pavlovien des Agoravoxiens c’est réussi.

              Américains : Pas Bien !
              Russes : Bien !

              La finesse d’analyse me dépasse ; vive le monde binaire.


            • Duke77 Duke77 19 septembre 2013 15:24

              En l’occurence TF1Goupie, c’est bien les USA qui espionnent le monde entier. Pas les Russes. Par ce biais, il truquent les négociations commerciales comme les débats politiques de l’ONU. Ce sont bien les USA qui ont prouvé être capable des pires désinformations pour manipuler l’opinion public : les bébés couveuses pour choquer les gens et les convaincre qu’une guerre est nécessaire ? MENSONGE : http://www.youtube.com/watch?v=ZbnyAIjh0aE
              Les fausses preuves d’armes de destruction massives en IRAK avec fiole devant l’ONU représente un véritable bras d’honneur à la communauté internationale !
              Comment peut-on encore soutenir des escrocs pareils ?

              C’est bien les USA qui ont renversé un bon nombre de chefs d’Etat qui refusaient de leur vendre les ressources de leur pays : Panama, plusieurs pays d’amérique latine : http://www.youtube.com/watch?v=2FbybD79mzg

              On peut ajouter que ce sont bien les USA qui déstabilisent les pays arabes, que ce sont eux qui ont renforcé le régime du dictateur Irakien, renforcé les régimes terroristes en créant AL QUAIDA, que ce sont eux qui ont utilisé les gaz contre la population Viet, que ce sont eux qui ont fourni les gaz chimiques à Saddam Hussein pour sa guerre contre l’IRAN : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/08/26/secret-defense-la-cia-a-aide-sadam-hussein-a-gazer-les-troupes-iraniennes/#xtor=RSS-32280322?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

              Que les USA ont détruit l’économie européenne : François Mittérand : «  »La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort... apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde... C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort !« 

              En outre, ce sont bien les USA qui ont l’armée la plus puissante dont ’ils se servent régulièrement, et ce sont bien des dirigeants des USA qui se sentent menacées par les puissances émergentes au point de souhaiter »un nouveau Pearl Harbor" : http://fr.wikipedia.org/wiki/Project_for_the_New_American_Century. Dans le monde actuellement au bord d’une crise globale, le danger ne vient pas des Russes, il faut être sacrément ignare pour ne pas être au courant de tout ça en 2013.


            • Fab81 19 septembre 2013 16:32

              Pingouin, les admirateurs de Poutine c’est beaucoup plus l’extrême-droite et notamment sa frange « nationaliste révolutionnaire » que la « gauche pacifiste ».
              Logique d’ailleurs : même s’il est difficile à classer sur un axe droite-gauche à l’occidentale, c’est de la droite dure que le bonhomme est le moins éloigné. A l’assemblée parlementaire du Conseil de L’Europe,ses amis siègent notamment avec les conservateurs britanniques, les amis de Berlusconi, ceux de Vaclav Klaus le dinosaure thatchérien tchèque, les islamistes turcs de l’AKP en autres grands progressistes.
              Ce qui n’empêche pas les gens honnêtes de reconnaître que le rôle qu’il a joué n’est pas entièrement négatif.


            • Onecinikiou 19 septembre 2013 16:40

              « Ce qui n’empêche pas les gens honnêtes de reconnaître que le rôle qu’il a joué n’est pas entièrement négatif. »


              On peut dire que vous avez l’art de la litote. L’honnêteté sans doute...

              Et sinon votre verbiage est sensiblement équivalent aux propos manichéens, dénués de toute intelligence, et à visée purement de diabolisation d’un McCain à ce sujet :


            • newphoenix newphoenix 18 septembre 2013 19:14

              Totalement a coté de la plaque, allez faire votre propagande pro guerre ailleurs tient au Quatar ou mieux a Bahreïn ...


              • Pingouin094 Pingouin094 19 septembre 2013 11:42

                Merci de justifier aussi brillament mon article ! A quel moment ais-je dit que j’étais « pro-guerre » ?

                Mais, non, si on a le malheur de dire du mal du « Chevalier Blanc Poutine », on devient alors un immonde suppôt de l’impérialisme ricain ?

                Quel manichéisme !!! A peu prêt du niveau de ceux qui disent que puisque Bachar est méchant, les rebelles sont forcemment gentils.

                Vous êtes pareil, voir pire que ceux que vous dénoncez, en terme de manichéisme et de torsion de la vérité !!!

                Quant à moi, je suis contre une intervention militaire. Ce qui ne m’empêche pas de dire que Poutine est aussi impérialiste qu’Obama, et que la Syrie signe à la fois la mort du Conseil de Sécurité et le retour de la Russie comme Superpuissance impériale, et ça, ça n’est pas, mais vraiment pas une bonne nouvelle.

                Le Nouvel Ordre Mondial version Busch est à fuir. Mais un monde bipolaire version guerre froide ne vaut pas beaucoup mieux !!!

                Il faut un monde multipolaire, avec une ONU forte, ce qui n’est vraiment pas le cas en ce moment, où tout se joue dans un tête à tête Russe - Américain !


              • Duke77 Duke77 19 septembre 2013 15:29

                Difficile de faire une ONU forte quand la NSA espionne tous ses interlocuteurs permettant aux USA de truquer les négociations.


              • Onecinikiou 19 septembre 2013 16:51

                Une ONU forte, ce qu’il ne faut pas lire !

                Une ONU forte alors que 3 membres sur les 5 que composent son Conseil de sécurité se regroupent dorénavant au sein du camp occidental - et servent donc objectivement les intérêts de sa partie la plus puissante, les Etats-Unis, puisqu’ayant choisi d’aliéner leurs prérogatives de souveraineté à la sienne, en tout cas depuis que les dirigeants français sous l’influence des sarko-hollandais ont fait preuve d’un atlantisme aveugle et trahi dans les grandes largeurs l’héritage gaulliste - et qu’accessoirement les 3/4 de la population mondiale n’y est absolument pas représenté ? Un gageure assurément. Et à tout le moins une idée bien naïve. 

                On comprend mieux que vous vous acoquiniez d’un Mélenchon, qui a fait la démonstration de son important potentiel de manipulation rhétorique à ce sujet. Lui-même gravement victime de son background idéologique, foncièrement universaliste et inopérant dans le monde réel, qui peut se réduire en dernière instance aux rapports de forces entre puissance exclusivement NATIONALES.

              • Rensk Rensk 19 septembre 2013 18:42

                @ Onecinikiou,

                Avec le choix fait par la France avec l’ancien Président, et l’actuel qui ne reviens pas en arrière (mais il le fait pour la TVA pour la remonter après ce coup « politique »)...

                La France a perdu la place de balancier (la justice avec sa balance)... Quelle ne viennent pas se plaindre vu que la droite et la « gauche » le veulent MAJORITAIREMENT.


              • antyreac 18 septembre 2013 19:18

                A l’auteur 


                Bonne analyse qui dénote de celles prodiguées jusqu’ici par des faschos rouges et ses complices...

                • philouie 18 septembre 2013 19:27

                  Le Printemps Arabe de 2011 fut d’abord un mouvement pacifiste, massif, aconfessionnel et laïc. C’est bien la répression violente du régime qui l’a progressivement fait basculer dans la guerre civile ; et c’est l’enlisement du conflit qui a vu croître les jihadistes.

                  Parmi vos vérités, celle là même est sujet à débat.

                  Comment êtes vous sûr que le printemps arabe n’ait pas été manipulé ? En Syrie aussi.
                  Par exemple que faites vous de cette fameuse blogueuse lesbienne de Damas, qui s’avéra être un américain vivant en Irlande ?

                  Comment êtes vous sûr que, comme l’affirme le gouvernement syrien , les groupes armées étranger n’étaient pas présent sur le sol syrien dès le début des manifestations pour jouer de la provocation en attaquant à la fois les services de police et les manifestants ?


                  • antyreac 18 septembre 2013 19:35

                    Comment êtes vous sûr que le printemps arabe n’ait pas été manipulé ? 


                    Et vous comment êtes vous sûr que la révolution arabe a été manipulé ?

                    Encore un complotiste qui croit à n’importe quoi.

                  • mac 18 septembre 2013 19:39

                    @antyreac
                    Traiter quelqu’un de complotiste n’a jamais été un argument de poids. Révisez votre histoire, les complots y sont légion...


                  • philouie 18 septembre 2013 19:51

                    Et vous comment êtes vous sûr que la révolution arabe a été manipulé ?

                    je répète donc :

                    Par exemple que faites vous de cette fameuse blogueuse lesbienne de Damas, qui s’avéra être un américain vivant en Irlande ?


                  • antyreac 18 septembre 2013 19:57

                    Vous répondez à la question par une question de faible portée..

                    Etes vous au moins sûr de pouvoir apporter une réponse à la question posée ? 

                  • philouie 18 septembre 2013 19:59

                    excusez moi de ne pas avoir envie de débattre avec vous .

                    vos idées sont nulles, répétitives ; partisanes et sans valeurs.


                  • antyreac 18 septembre 2013 20:08

                    excusez moi de ne pas avoir envie de débattre avec vous .

                    vos idées sont nulles, répétitives ; partisanes et sans valeurs..


                  • mac 18 septembre 2013 20:28

                    Antyreac vos arguments son nuls parce que vous affirmez sans douter une seule seconde de ce que vous dites.

                    Mais qui êtes-vous exactement ? D’où tenez-vous avec certitude vos informations sur la Syrie ? Y avez-vous déjà mis les pieds ou vous contentez-vous de répéter ce qu’on lit dans la presse ?
                    Personnellement depuis le coup des armes de destruction en Irak et la fiole de colin Powell, je doute de certaines choses mais visiblement pas vous...

                  • antyreac 18 septembre 2013 21:07

                    Comme toi je consulte les pages d’internet mais ce qui est sûr 

                    l’humanité n’est pas mon site préféré..

                  • Rensk Rensk 18 septembre 2013 21:08

                    @ mac,

                    Il regarde tous les soir TF1...


                  • COLLIN 19 septembre 2013 01:24

                    « antiréac »=troll sioniste smiley

                    Don’t feed this « F.....G troll » smiley


                  • Pingouin094 Pingouin094 19 septembre 2013 11:48

                    Qu’il y’ait eu une part de manipulation est probable.

                    Que les manifestations ait été massive est certains.

                    Maintenant, la question que nous pouvons nous poser est : est-il vraissemblable que la CIA ait les moyens de mettres des millions de Syriens dans la rue avec quelques bloggers confortablement assis à Londres ou ailleurs ???
                    La CIA a-t-elle suffisament d’agents de terrains en Syrie qu’ils soient capable de faire le travail de terrain pour mettre des millions de Syriens dans la rue ?
                    J’ai tendance à croire que non. Et peut être que les américains ont légèrement aidé le mouvement social syrien a ses débuts. Mais ils n’en ont pas été la cause première, et les syriens qui étaient dans la rues par millions l’ont fait selon leurs vraies convictions.

                    Enfin, quant à la présence de groupes armés étrangers dès le début des manifestations pour jouer la provocation... La simple lecture de la presse de l’époque permet d’attester du contraire.

                    Lors des premières manifestations, même le régime n’a jamais parler d’éléments étrangers et de terroristes. Il a même commencé à entammer des réformes sociales. Puis, il a commencé à user de la force, puis des soldats se sont mutinés.
                    Puis quand les soldats mutins ont commencé à être rejoints par des civils et les accrochages à se faire plus fréquent, le régime lui même a commencé à parler d’éléments terroristes étrangers.

                    Donc la lecture seule de la propagande officielle du régime permet d’affirmer que les groupes armés étrangers n’étaient pas sur le sl syrien dès le début.

                    Encore faut il ne pas avoir une mémoire de poisson rouge et avoir suivi le conflit syrien dès le début.

                    Maintenant, j’aimerais comprendre pourquoi une certaine blogosphère défend aussi mordicus un dictateur et n’est pas capable d’avoir un point de vue un tant soit peu nuancé sur la question.

                    On est forcemment blanc ou noir, pro américain ou pro assad ?



                  • philouie 19 septembre 2013 21:53

                    Maintenant, la question que nous pouvons nous poser est : est-il vraissemblable que la CIA ait les moyens de mettres des millions de Syriens dans la rue avec quelques bloggers confortablement assis à Londres ou ailleurs ???

                    Ce que je crois, moi.
                    Mais je ne sais si c’est la vérité ni ne sait des moyens dont disposent les ricains.

                    Pour moi, donc , les américains sont responsables de la guerre en Syrie et sont coupables des crimes qui s’y perpétuent.

                    Je ne défends pas les russes, ni Assad, mais je trouve heureux de voir que certaine puissance ont le pouvoir de s’opposer à ces salauds.

                    Ce n’est pas qu’on aime les flics, mais on les applaudit quand ils arrêtent un criminel.


                  • Analis 20 septembre 2013 13:14

                    Qu’il y’ait eu une part de manipulation est probable.

                    Que les manifestations ait été massive est certains.

                    Maintenant, la question que nous pouvons nous poser est : est-il vraissemblable que la CIA ait les moyens de mettres des millions de Syriens dans la rue avec quelques bloggers confortablement assis à Londres ou ailleurs ???

                    La CIA a-t-elle suffisament d’agents de terrains en Syrie qu’ils soient capable de faire le travail de terrain pour mettre des millions de Syriens dans la rue ?

                    J’ai tendance à croire que non. Et peut être que les américains ont légèrement aidé le mouvement social syrien a ses débuts. Mais ils n’en ont pas été la cause première, et les syriens qui étaient dans la rues par millions l’ont fait selon leurs vraies convictions.


                    Enfin, quant à la présence de groupes armés étrangers dès le début des manifestations pour jouer la provocation... La simple lecture de la presse de l’époque permet d’attester du contraire.


                    Mettre des millions de syriens dans la rue à distance, je ne crois pas que la « CIA » en soit capable, mais ce chifffre de « millions » est très douteux. Pour ne pas dire franchement inventé. Ce à quoi on a eu droit, ce sont des manifestations d’ampleur limitée, d’obédience diverse. Il y en avait d’islamistes, d’autres qui demandaient simplement des réformes libérales et contre la corruption.


                    Les premières manifestations s’inspiraient des printemps arabes et étaient pacifiques. Il n’était cependant pas question de révolution. Mais les groupes armés sont arrivés cependant assez vite. En fait, la suite de votre texte retranscrit assez bien ce qui s’est passé.


                    Lors des premières manifestations, même le régime n’a jamais parler d’éléments étrangers et de terroristes. Il a même commencé à entammer des réformes sociales. Puis, il a commencé à user de la force, puis des soldats se sont mutinés.

                    Puis quand les soldats mutins ont commencé à être rejoints par des civils et les accrochages à se faire plus fréquent, le régime lui même a commencé à parler d’éléments terroristes étrangers.


                    Donc la lecture seule de la propagande officielle du régime permet d’affirmer que les groupes armés étrangers n’étaient pas sur le sol syrien dès le début.


                    Le pouvoir a en effet joué le jeu au départ. Ce qui a provoqué le changement et entraîné une répression, c’est justement l’arrivée des groupes armés qui infiltraient les manifestations et multipliaient les provocations. Répression qui semble d’ailleurs avoir été exagérée sur l’ensemble du pays (voir le récit de l’ambassadeur de France) ; quand les gouverneurs ont eu la main trop lourde, ils ont été limogés, comme celui de Deraa. Choses qui n’ont pas été répercutés dans la presse occidentale, car cela aurait tué dans l’oeuf la légende naissante du dictateur sanglant qui massacre son peuple.

                    Quant aux mutins et déserteurs de l’armée, il est devenu manifeste que leur nombre avait été exagéré par cette même presse occidentale. On n’en entend plus guère parler. Ce qui amène à se demander combien d’autres nouvelles étaient fausses.


                    Ces groupes armés apparaissent bien avoir été alimentés de l’étranger. La précision des tactiques qu’ils employaient va bien dans le sens d’une formation précise. Pour ces raisons et d’autres, les occidentaux et leurs alliés turcs et du Golfe apparaissent comme les responsables de la situation en Syrie.


                    Encore faut il ne pas avoir une mémoire de poisson rouge et avoir suivi le conflit syrien dès le début.

                    Je ne le fais pas dire. Mais avoir une mémoire longue ne mène pas aux mêmes conclusions que vous. 


                  • Pyrrhos 21 septembre 2013 12:19

                    Personne n’est sûr de rien dans cette affaire, mais si vous affirmez que c’est Al-Qaida qui a mené ou causé la sanglante répression des manifestations du 15 mars 2011, alors vous vous trompez lourdement ! Le régime d’Assad s’y connaît suffisamment en barbarie pour ne pas avoir besoin de l’aide des fondamentalistes dans ce domaine (encore qu’il se soit adjoint celle du Hezbollah).

                    Voici un article du Figaro daté du 24 mars 2011, rappelez-vous : http://www.lefigaro.fr/international/2011/03/24/01003-20110324ARTFIG00526-syrie-les-manifestations-font-des-dizaines-de-morts.php

                    Je cite l’article sus-mentionné : « C’est l’arrestation d’enfants, auteurs de graffitis antirégime, qui a mis le feu aux poudres. »

                    Donc, attention, au départ, il s’agit d’une forme de protestation bien innocente, réprimée de manière très brutale, car il faut savoir que, par la suite, ces enfants ont été torturés.

                    Mais visiblement, vous cherchez à normaliser la situation de départ, selon le modèle de ce qui se passe souvent chez nous : une manifestation, l’arrivée de « casseurs » sur la fin, suivie d’arrestations menées par les forces de l’ordre. Mais la répression menée par le régime en mars 2011 n’avait rien de normal ! En Syrie, l’armée tire sur la foule et les geoliers du régime pratiquent la torture ; sur ce sujet, voici un article récent du Courrier International qui détaille les exactions perpétrées par un petit lieutenant dans les prisons syriennes : http://www.courrierinternational.com/article/2013/09/18/syrie-ils-ont-fui-les-centres-de-torture-du-regime

                    Bref, je trouve votre post très étonnant. Mais, je vous prie, développez votre point de vue à la condition que vous preniez en compte les arguments que je viens de vous donner.


                  • philouie 18 septembre 2013 19:55

                    et c’est l’enlisement du conflit qui a vu croître les jihadistes.

                    Mais ces jihadistes ne sont-ils pas arrivés surtout parce qu’ils étaient financés ?

                    l’alliance jihadistes - Qatar n’est-elle pas un fait établi ?

                    l’alliance Qatar - bloc occidental n’est-elle pas un fait établi ? Comme par exemple de démontre le sujet du jour sur la coupe du monde de foot.

                    Ne faut-il pas en conclure que c’est le bloc occidental qui finance les Jihadistes ?


                    • antyreac 18 septembre 2013 20:07

                      Ne cherchez pas des complications inutiles c’est l’auteur qui a raison

                      Vos suppositions sont en partie vrai mais secondaires dans cette histoire

                    • Pingouin094 Pingouin094 19 septembre 2013 11:49

                      C’est très vraissemblable.

                      Le bloc occidental finance la rebellion.
                      Les Russes finance le régime.

                      Les remakes de la guerre froide, pardonnez moi de ne pas prendre parti.
                       
                      En tant que communiste, je sais ce que ça a couté... Je n’aimais déjà pas beaucoup ni la Russie Stalinienne, ni les USA capitaliste. Maintenant qu’il faut choisir entre la Russie Capitaliste et les USA Capitaliste, très peu pour moi.


                    • philouie 19 septembre 2013 21:55

                      Le bloc occidental finance la rebellion.
                      Les Russes finance le régime.

                      Pour moi, il y a un agresseur, les américains et des défenseurs, le régime Syrien soutenu par les russes.

                      être contre les agresseurs parait légitime, non ?


                    • philouie 18 septembre 2013 19:57

                      Le soutien de la Russie à la Syrie est intéressé.

                      Cette affirmation, est-elle un argument contre l’idée que les américains financent la rébellion ?


                      • antyreac 18 septembre 2013 20:16

                        Il n’’y a pas que des américains qui aide la rébellion

                        parce que s’ils voulaient la financer comme ils ont fait en Afghanistan face aux russes cela fait depuis longtemps que qu’Assad ne serait plus au pouvoir


                      • mac 18 septembre 2013 20:33

                        Les américains ne sont pas non plus des dieux infaillibles, on l’a vu au Vietnam et ailleurs. Désolé de vous décevoir mais le père noël n’existe pas plus en Amérique qu’ici...



                      • antyreac 18 septembre 2013 21:01

                        Vietnam n’a strictement rien à voir avec l’aide à la résistance de Syrie


                      • Rensk Rensk 18 septembre 2013 21:11

                        @ Tous,

                        Vu que mac nous parle du père-noël...

                        Saviez-vous que le vrai était de couleur verte ? Que c’est a cause de Coca-Cola qu’il est devenu rouge ?


                      • mac 18 septembre 2013 21:21

                        @antyreac

                        Ca peut tout à fait correspondre au cas du Vietnam, quand en sous-main se sont des peut-être les grandes puissances qui s’affrontent.

                        D’ailleurs que savez-vous de la « résistance » syrienne ? De bons pères de familles qui ont décidé de prendre les fourches et les pioches pour affronter une armée équipée d’avions de chasse et de chars commandée par un dictateur ?
                        Franchement la bonne logique devrait au moins vous faire comprendre que ces gens sont lourdement armés depuis l’extérieur sinon ils n’auraient pas tenu une semaine.
                        De plus, croyez-vous franchement à leur volonté d’installer une démocratie ? Qu’en est-il de la Libye actuellement ?




                      • antyreac 18 septembre 2013 21:37

                        La meilleur chose dans cette histoire aurait été une intervention rapide des occidentaux càd il y a 2 ans et demi et installation d’un régime démocratique

                        Maintenant il est trop tard et les occidentaux laisseront les deux camps s’entre -déchirer

                        Quant aux armes elles viennent essentiellement des pays islamiques et des soldats qui changent de camp

                        Mais pour résister il ne faut pas être formidablement armé on a vu en Afghénistan les résistants face à l’armée rouge supérieurement armé

                      • mac 18 septembre 2013 21:47

                        Mais de quel droit les occidentaux iraient imposer militairement leur « démocratie » à d’autres pays ? (surtout lorsqu’ils ont des ressources naturelles à piller).

                        Que l’on s’occupe de nos propres affaires, par exemple du référendum de 2005 sur lequel nos représentants se sont assis. Vous avez dit démocratie ?
                        Puisque vous semblez bel apôtre, assis sur votre chaise, prenez les armes et allez affronter la Chine pour lui imposer la démocratie. Même pas cap...




                      • antyreac 18 septembre 2013 22:01

                        Les résistants syriens réclamaient aide et assistance des pays occidentaux face à la répression brutale du dictateur assad ils voulaient l’établissement d’une démocratie...

                        Oui les occidentaux pouvaient le faire mais ils n’ont pas fait...


                      • mac 18 septembre 2013 22:02

                        Les afghans sont certes de combattants réputés courageux et leur pays bénéficie d’un relief difficile mais je ne pense pas qu’ils aient pu résister à l’armée rouge sans aucune aide de l’extérieur...


                      • antyreac 18 septembre 2013 22:16

                        C’est comme les vietnamiens....


                      • mac 18 septembre 2013 22:23

                        Mais des répression brutales il y en a eu beaucoup dont certaines convenaient à quelques unes de nos grosses compagnies.

                        Les opposants à Pinochet ne méritaient-ils pas notre aide ?
                        Les étudiants de la place Tian’anmen auraient-ils refusé notre aide ?
                        C’est vrais, quand il n’y a pas des ressources à piller ou quand on risque de prendre une déculotté militaire ou tout simplement quand ça nous arrange, on oublie « le droit d’ingérence ».
                        Au fait, vous n’avez pas répondu à ma question, pourquoi ne partez-vous pas combattre le régime chinois ?


                      • Pingouin094 Pingouin094 19 septembre 2013 11:51

                        @philouie : A quel moment ais-je tenté de nier que les américains financent la rebellion ?

                        Merci en tout cas de me donner raison sur le thème central de mon article qui vous a manifestement échappé : le manichéisme est des deux côtés.

                        Pour vous, si je critique un bord, je suis forcement de l’autre.

                        pas de pot, entre les Russes et les Ricains, je ne choisis pas ! Les remakes de la guerre froide, très peu pour moi !


                      • escoe 19 septembre 2013 15:21

                        La meilleur chose dans cette histoire aurait été une intervention rapide des occidentaux

                        Occidentaux ? Vous voulez parler d’une petite entité raciste et agressive de Méditerranée orientale ?


                      • Onecinikiou 19 septembre 2013 18:58

                        « Occidental », adjectif : conception géopolitique qui consiste à réunir sous le même vocable des nations et peuples aux intérêts divergents voire antagonistes. 

                        Dans la réalité, conception qui sert les intérêts d’une ploutocratie parasitaire, cosmopolite et transnationale, dont la vision du monde est influencée par une idéologie messianique anti-universaliste et anti-humaniste, puisque fondamentalement différentialiste et immorale, et dont le mode de subsistance est la logique de la dette par le prêt à intérêt usuraire, ce qui a pour conséquence notable d’essorer les peuples considérés par cette même ploutocratie comme inférieurs et négligeables.

                      • Onecinikiou 19 septembre 2013 19:10

                        Je rajouterai que son mode d’action est l’usage du mensonge systématique, de la diabolisation et disqualification systématique de ses adversaires, de la persécution tout azimut de tous ceux qui osent s’opposer à ses desseins malveillants et qui les ont identifiés comme tels ; il est le règne du diviser pour mieux régner, de la manipulation triangulaire, du double discours et de la double éthique permanents ; il est celui de l’inversion accusatoire automatique, comme du sens des mots et des concepts, dans le but d’une domination sans partage, conforme à la vision suprémaciste de ladite caste, qui pourrait bien être en définitive une communauté.


                      • philouie 19 septembre 2013 21:39

                        Merci en tout cas de me donner raison sur le thème central de mon article qui vous a manifestement échappé : le manichéisme est des deux côtés.

                        Pour vous, si je critique un bord, je suis forcement de l’autre.

                        Je vous remercie de m’avoir répondu.
                        Si votre propos ne consiste qu’à dire que Poutine ne vaut pas mieux que les américains pourquoi pas, je n’ai rien à redire. Mais il semble qu’effectivement vous prenez parti pour un bord en nous sortant les grosses ficelles de propagande de celui-ci.

                        je n’ai pas discerné de neutralité dans votre propos, j’y ai vu un article de propagande visant à faire croire à l’innocence des américains. ce n’était peut-être pas votre but, mais vous auriez du alors, être vous même moins manichéen.


                      • volpa volpa 18 septembre 2013 20:05

                        Pour aller dans le sens de l’auteur « Botul BHL » est un grand fit le s ’oeuf.


                        • Stof Stof 18 septembre 2013 20:20

                          Conclusion : monsieur Pingouin détient, lui, la vérité. Heureusement qu’il y avait Agoravox et le Net pour qu’elle puisse s’exprimer !
                          Franchement, ce débit de banalités est digne d’une analyse d’Alexandre Adler !

                          Assad est un dictateur... sans déconner, heureusement que monsieur Pingouin est la pour ouvrir les yeux !
                          Mais en attendant je ne vois toujours pas de raison valable d’aller guerroyer.
                          Quant aux gaz, ceux qui en utilisent massivement et un peu partout dans le monde ce sont les américains : bombes au phosphore, uranium appauvri, napalm etc.
                          Alors prenons notre courage à deux mains et tendons là (la main) à la Russie. Après tout, sans eux nous parlerions allemand à l’heure actuelle. Et puis ils ne sont pas pires que ces maffieux psychopathes d’amerloques.


                          • antyreac 18 septembre 2013 20:38

                            Il faut souvent sur AV de remettre les pendules à l’heure face un public qui raconte n’importe quoi pire il croit en plus qu’il est le seul détenteur de la vérité


                            Quant aux psychopathes américains pour instant ils se portent mieux que nous les français champions du monde de la consommation des psychotropes
                            Et ils se portent mieux que nous économiquement , 
                            les français d’ailleurs n’attendent comme toujours les redémarrage de l’économie au E-U

                          • mac 18 septembre 2013 21:04

                            @antyreac

                            Effectivement avec près de 30000 morts par armes à feu, il y a plus rapide que les psychotropes...

                          • antyreac 18 septembre 2013 21:16

                            En France il y a 10 500 suicides l’un de taux le plus élevés du monde et 180 000 tentatives de suicide également l’un de taux le plus élevés du monde

                            Bref on a pas autant d’armes qu’aux E-U mais on a des idées

                          • mac 18 septembre 2013 21:34

                            Le taux de suicide en France est certes très élevé mais des pays qu’on nous donne en modèle comme la Finlande ont un taux plus élevé que le notre.

                            La France est à la 8 ème place pour l’espérance de vie pendant que les américains sont à la 45 ème place avec près de 3 ans de moins que nous.
                            Le suicide, il se fait peut-être à petit feu à coup de hamburgers, de crèmes glacées et de nuggets de poulet...

                          • antyreac 18 septembre 2013 21:39

                            Où à coup de foi gras et du vin rouges ...


                          • mac 18 septembre 2013 21:49

                            En attendant les chiffres parlent d’eux-mêmes...


                          • antyreac 18 septembre 2013 21:53

                            Aux statistiques on fait souvent dire ce qu’on veut...


                          • mac 18 septembre 2013 22:10

                            Exactement comme les statistiques citées dans cet article dont on ne connaît même pas la source ou celles que vous citez dans vos commentaires.

                            Quand à la malnutrition des américains pauvres ou moyens (les riches peuvent plus facilement manger des légumes, du poisson et faire du Jogging), elle n’est pas que statistique, elle crève les yeux dans toutes le rues ou même les piscines publiques...



                          • antyreac 18 septembre 2013 22:14

                            Et mêmes dans les sous sol du métro parisien...


                          • mac 18 septembre 2013 22:28

                            Ecoutez les problèmes d’obésité en France n’ont rien à voir avec ceux de américains, point à la ligne.

                            Mais rassurez-vous, étant donné qu’on prend peu à peu les mêmes habitudes alimentaires qu’eux, il y a de fortes chances qu’on en vienne au même point. Nous sommes sortis du sujets depuis bien longtemps là...


                          • escoe 19 septembre 2013 17:58

                            Où à coup de foi gras et du vin rouges ...

                            C’est quelque chose que les américains nous envient et ils appellent ça le french paradox

                            http://en.wikipedia.org/wiki/French_paradox


                          • troletbuse troletbuse 18 septembre 2013 21:25

                            L’auteur devrait regarder les images insoutenables parues dans l’ l’hebdo Paris Match de cette semaine où écrit la copine à Flamby. Un civil partisan de Assad dépecé au couteau ou au sabre par des islamistes complétement fanatisés. Effectivement ces cinglés n’utilisent pas le gaz.


                            • antyreac 18 septembre 2013 21:42

                              Si au début de la révolte des Syriens les exactions venaient essentiellement de l’armée d’assad

                              maintenant il est vrai qu’elle vient de deux côtés

                            • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 18 septembre 2013 21:59

                              C’est toute la différence qu’il y a entre la propagande et l’analyse.

                              Vous pouvez citer un certain nombre de faits exacts, incontestables et... en tirer une conclusion érronée, simplement parce que vous avez négligez d’autres faits.

                              De la même manière dont vous procédez, je peux vous démontrer que l’URSS était un grand pays démocratique.

                              - Dans les années 60, le premier allié de l’URSS était l’Inde, la plus grande démocratie du Monde.
                              - L’URSS a lutté avec vaillance contre l’abominable dictature chilienne. Elle a accueilli sur son sol beaucoup de réfugiés chiliens.
                              - Sur la fin, l’URSS a aussi contrer d’horribles dictatures communistes comme celles de la Chine.
                              - L’URSS, via son allié vietnamien a mis fin à l’épouvantable génocide des Khmers Rouges.

                              Tous ces faits sont rigoureusement exacts. Si je m’arrête là et que je ne vais pas plus loin. Si j’oublie de parler de Soljenitsyne, de Sakharov, des hôpitaux psychiatriques, du Goulag, de Budapest en 56, de Prague en 68, oui, si j’oublie tout ce qui gène, je vous démontre sans peine une absurdité.

                               Vous, vous oubliez  :

                              Quand vous écrivez « Bachar Al-Assad est un despote autoritaire », que contrairement aux amis saoudiens de Washington, il respecte toutes les religions et les droits des femmes, son régime est laïc, le dernier de la région.

                              « Le Printemps Arabe de 2011 fut d’abord un mouvement pacifiste ». Vous oubliez que les armes et les combattants armés venus de l’étranger sont très vite, trop vite, arrivés pour un « mouvement pacifiste » !

                              « Le soutien de la Russie à la Syrie est intéressé » Si vous connaissez, en Politique Internationale, des soutiens désintéressés, il faut vite nous le dire ! De Kerry à Lavrov, des Chinois aux Anglais, ça va faire le buzz pendant 3 mois ! C’est un peu comme si vous disiez « Les entreprises font du business pour gagner de l’argent, c’est une honte » !

                              « L’opposition est loin d’être composé uniquement d’intégriste religieux. » Mais c’est tout à fait vrai ! Vous oubliez simplement, dans vos comptes d’apothicaires que l’appui militaire à l’opposition est d’abord fourni par l’Arabie Saoudite qui n’est pas, sauf si vous avez un scoop de dernière minute, connu pour son amour de la démocratie ! Et l’appui de l’Arabie Saoudite n’est pas plus désintéressé que celui de la Russie à l’autre camps.

                              « Le rapport de l’ONU pointe directement la responsabilité du régime dans l’attaque chimique, »
                              Là, c’est faux, totalement faux, je disais que vous pointiez des faits exacts... sauf celui là.
                              Relisez l’original, c’est une [très] saine lecture :
                              http://www.un.org/apps/news/docs.asp?Topic=Syria&Type=Report

                              "Si l’usure de la guerre et l’arrivée massive de jihadistes internationaux ont très certainement érodée le soutien à la rebellion, prétendre comme certains que 70% de la population soutien Assad« 
                              La vraie question n’est pas de faire un sondage, ce qui me parait plutôt malaisé dans un pays en guerre, la vraie question que vous éludez est »Si Bachar s’en va qui le remplacer, quel régime s’installe à sa place". C’est la seule qui vaille d’être posée. Elle ne l’est pas dans votre étrange dialectique.

                              -


                              • antyreac 18 septembre 2013 22:11

                                Oui mais assad est un dictateur qui vit sur le dos du peuple

                                Et la démocratie pourrait avantageusement le remplacer

                                Maintenant il est trop tard vu la configuration du conflit et donc on dira inch allah

                              • mac 18 septembre 2013 22:34

                                Vous avez déjà vu des dictateurs qui ne vivent pas sur le dos de leur peuple vous ? Même ceux qui arrangent nos affaires ?

                                Quant à nos démocraties, certains les considèrent de plus en plus comme des oligarchies et le mot démocratie est de plus en plus galvaudé.




                              • Pingouin094 Pingouin094 19 septembre 2013 13:48

                                @Le Kergoat :

                                Si je ne pose pas la question « quel régime s’installe à sa place », c’est à dessin. Et je le fais justement parceque je ne tire aucune conclusion des faits que je cite, ce qui me permet opportunément de ne citer que ceux qui servent mon discours.

                                Et mon discours est globalement le même que le votre. Dénoncer ceux qui ne citent qu’une partie de la vérité, en en oubliant une autre, fort opportunément. Il ne s’adresse seulement pas aux mêmes personnes.

                                Le sens de mon article est seulement de rappeler à ceux qui écrivent que Poutine est le nouveau hérault du droit international qu’ils oublient opportunément quelques faits qui les dérangent concernant le personnage et ses motivations.
                                Et pour vous paraphraser, mon but est justement de dire à tous ceux qui crient sur tous les toits que Bachar est le seul régime laïc du moyen-orient qu’ils oublient quelques détails :
                                 * Le régime « laïc » de Bachar a quand même pour meilleurs alliés l’Iran et le Hezbollah, en terme de respect du droit des femmes et des religions, on a fait mieux. Ca tempère un peu les vertus de Bachar le laïc.
                                 * Et pour vous paraphraser que le laïc bachar est également un dictateur. Après, on peut faire un long comparatif entre les religieux démocrates turcs et les autocrates laïcs syriens. Honnêtement, je ne connais pas assez les deux pays pour me risquer à faire un pronosti...

                                Quant à tous les arguments contre la politique interventioniste des USA, je ne les répête pas. Ceux à qui je m’adresse sont ceux-là même qui les répêtent inlassablement sur le web. Ils les connaissent déjà.

                                Et à la réponse : « par qui remplacer Bachar », vu comment à dégénérer la rebellion, il n’y a évidemment pas de bonne réponse. Mais le statut quo n’en est pas une non plus. Hélas, à moyen terme, je ne vois aucune raison d’espérer pour le peuple syrien.
                                C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je pense qu’il ne faut pas intervenir militairement en Syrie : éviter de rajouter des problèmes à une solution déjà inextricable et de nous rendre responsable d’une issue forcemment catastrophique, que ce soit le maintien au pouvoir de Bachar ou une seconde guerre civile Rebelles Jihadistes vs Rebelles laïcs où les seconds ne semblent pas partir en position de favoris ( si tant est que je puisse souhaiter la victoire de démocrates laïcs certes, mais sans doute libéraux formé à l’école de washington, un moindre mal parmi tous les autres peut être, mais un mal quand même).


                              • Stof Stof 18 septembre 2013 23:54

                                Et donc je persiste et signe : je pense que la France, et plus largement l’Europe (hors UK), aurait bien plus d’avantages à coopérer avec la Russie qu’avec l’empire yankee.
                                Ce dernier a une armée beaucoup plus forte que la notre, une économie beaucoup plus forte, nous espionne, nous méprise.
                                Alors qu’avec la Russie nous sommes sur un pied d’égalité. Sans compter qu’elle a abandonné sa volonté d’hégémonie mondiale, contrairement à nos maîtres actuels.


                                • antyreac 19 septembre 2013 10:53

                                  Figure toi que la France coopère avec ces deux pays ....


                                • Pingouin094 Pingouin094 19 septembre 2013 13:52

                                  Ah bon, la Russie a abandonné sa volonté d’hégémonie mondiale ?

                                  Voilà une assertion qui me paraît à démontrer.

                                  Que la Russie a une volonté d’hégémonie régionale est un fait attesté par la conduite de sa diplomatie régionale très interventioniste (y compris militairement) à ses frontières. Maintenant, se limite-t-elle au régional par pragmatisme (il faut déjà qu’elle soit redevenu un impérialisme régional avant de pouvoir prétendre au rôle d’impérialiste mondial) ou par philosophie... personnellement je n’en sais rien. Je reste prudent sur la question.

                                  Et de toute façon, l’impérialisme, qu’il soit régional ou mondial, ça n’est pas ma tasse de thé.

                                  Personnellement, en terme de coopération, j’ai un faible pour les « pays frères » qui sont désormais du côté de l’Amérique Latine plutôt qu’à l’Est smiley


                                • escoe 19 septembre 2013 17:50

                                  Que la Russie a une volonté d’hégémonie régionale est un fait attesté par la conduite de sa diplomatie régionale très interventioniste (y compris militairement) à ses frontières

                                  La Russie a simplement la volonté de ne pas se laisser emmerder sur ses frontières par les menées anglo-américaines en Asie centrale ou saoudiennes dans le cas du Caucase. A votre avis qui va assumer les conséquences du chaos qui régnera après le départ de l’OTAN d’Afghanistan ? Et la Russie a t’elle aujourd’hui des visées sur la Finlande ou la Pologne ?


                                • agent orange agent orange 19 septembre 2013 09:58

                                  "Un récent rapport évaluait à environs 10% les rebelles directement inféodés à Al Quaeda, 30% les rebelles qu’on peut qualifier d’intégristes musulmans mais sans prétention internationale au-delà de la Syrie, 30% les musulmans « modérés » et 30% les rebelles purement laïcs".

                                  Pouvez vous sourcer cette affirmation ? Merci.

                                  Quand à la nature pacifiste des premières manifestations et la féroce répression qui s’en suit, cela est sujet à caution.
                                  Il est curieux que les manifestations de février 2011 commencent peu après la prise en fonction du nouvel ambassadeur US, Robert Ford. Son CV est éloquent. Lors de son passage à l’ambassade US à Bagdad entre 2004/2006 il était adjoint et sous les ordres de Negroponte, l’architecte des Contras et autres escadrons de la mort en Amérique Centrale pendant es années 80. Il semble aujourd’hui que l’élève surpasse le maitre...


                                  • Pingouin094 Pingouin094 19 septembre 2013 13:59

                                    Pour la source de mon affirmation, un article de libération.fr titré « La rebellion syrienne à moitié composée d’Islamistes ».

                                    Ensuite, sur l’ambassadeur Robert Ford, il serait effectivement extraordinairement doué d’avoir réussi le tour de force de mettre des centaines de milliers, voir des millions de syriens dans la rue aussitôt après sa prise de fonction.
                                     * D’une part parcequ’il s’agirait d’un « succès » magistral dans un délais aussi court.
                                     * D’autre part parcequ’il s’agirait également d’un changement mageur du « mode opératoire » de déstabilisation d’un pays par les USA. Si on se réfère à d’autres exemples récents comment la Bolivie en 2008 ou le Venezuela en 2003 - 2004, les USA s’appuient plus souvent - en bon libéraux qu’ils sont - sur la bourgeoisie et le patronat que sur le petit peuple ; voir ils s’apuient carrément sur l’armée comme au Honduras en 2009.
                                    Alors, comme je viens d’en citer plusieurs exemple, je sais parfaitement que les USA ont une longue tradition de déstabilisation des régimes hostiles. Et sans doute ont-ils accompagné le mouvement en Syrie.
                                     Mais je pense - sur la base de mes connaissances actuelles et jusqu’à preuve du contraire - que le mouvement syrien initial est un contrecoup des printemps arabes (qui ont desservi les intérêts des USA en Egypte et en Tunisie) et non pas une manipulation des USA.


                                  • agent orange agent orange 19 septembre 2013 16:41

                                    Merci pour votre réponse.
                                    C’est donc le torchon de Rothschild qui à fait ce recensement. J’aurais préféré une source un peu plus « crédible ». Comme l’Huma par exemple... smiley
                                    Curieux de connaitre quelle méthodologie ils ont utilisé pour arriver à ce résultat.


                                  • marcdouziech 19 septembre 2013 09:58

                                    «  Poutine ne cache pas son ambition de faire de nouveau de la Russie « l’autre » Grande Puissance, comme elle l’était du temps de la Guerre Froide. »

                                    Quelqu´un a-t-il déjà compté les victimes de guerre dans le monde entre le 8 mai 45 et le 11 septembre 2001 ? A comparer avec les victimes des guerres « humanitaires » d´après le 11 septembre. 
                                    Le Monde n a jamais été aussi « paisible » que pendant la Guerre Froide. 
                                    Oui, il est urgent de recréer un Bloc de l Est fort, gage de sécurité planétaire. 

                                    • Pingouin094 Pingouin094 19 septembre 2013 14:05

                                      Eux ... même le communiste que je suis a un peu de mal devant ça...

                                      Et je pense sincèrement qu’entre la Guerre du Vietnam, la Guerre de Corée, l’invasion de l’Afghanistan par l’URSS, les différentes guerillas d’amérique latine, l’intervension cubaine au congo, le Coup d’etat au Chili contre Allende par les ricains et j’ai pas le temps de faire une liste plus exhaustive...

                                      Je ne m’amuserais pas à faire un compte d’apothicaire du nombre de morts passé par pertes et profits, à faire une moyenne par année pour comparer au 11 septembre 2001 voir à 1989...

                                      Il y’a eu beaucoup de morts des deux côtés, et la stabilité planétaire mérite une ONU forte... mise autant à mal par l’invasion unilatérale de l’Irak par les ricains en 2003 que par le tête à tête Poutine - Obama sur la question des gaz chimiques syriens ravalant le conseil de sécurité de l’ONU à une simple chambre d’enregistrement des accords russo-américains...


                                    • CASS. CASS. 19 septembre 2013 10:19

                                      En effet et de plus l’empire yankee n’est pas occidental, et un ennemi acharné de l’occident.


                                      • Inquiet 19 septembre 2013 10:55

                                        Pinguoin94, rassurez-moi, vous parlez en votre nom propre, car si c’est l’analyse du Front de Gauche je vais encore voir du complot partout.


                                        Pour votre gouverne, j’apprécie d’habitude les positionnement du Front de Gauche, même les plus « théâtraux ».

                                        Mais là sur la Syrie, si c’est le positionnement du Front de Gauche, il joue franchement l’idiot utile du système, et laisserait confirmer qu’il est effectivement la « voiture balai du ps » qui remet « dans le droit chemin » les plus contestataires de la politique atlantiste en faisant mine de s’offusquer sur les positions anti-sociales du social-libéralisme.

                                        Je vais vous faire une révélation : être socialiste (vraiment dans l’âme) est incompatible avec être atlantiste.

                                        Alors, je vous comprend bien, la Russie serait autant infréquentable que les Etats Unis et on ne devrait pas plus soutenir l’un que l’autre car au final on se retrouve avec des idéologies « anti-peuples » d’un coté comme de l’autre.

                                        Alors soit, sur le principe je suis d’accord, mais alors que se passera-t-il si on donne un blanc-seing aux troupes de l’OTAN ?
                                        Si vous ne l’avez pas compris, ça sera la mise au pas des peuples (vous savez « l’humain d’abord » que vous défendez, les vrais gens quoi) par la confirmation que les USA n’ont plus d’opposition stratégique forte.

                                        Je n’ai pas plus de préférence de me faire croquer par un requin que par un crocodile, mais à défaut de pouvoir les dégommer les 2 SIMULTANEMENT, je préfère qu’ils s’intimident l’un et l’autre plutôt que de venir me croquer.

                                        Est-ce que vous comprenez que vous auriez raison sur votre position, si et seulement si vous pouviez garantir la neutralisation de ces 2 mastodontes (le libéralisme atlantiste et le neo-capitalisme des BRICS) en même temps, simultanément.

                                        • Pingouin094 Pingouin094 19 septembre 2013 14:09

                                          Mais quelle est ma position ?

                                          A tiens, je ne l’ai jamais exprimé, ma position. En tout cas, pas dans cet article.

                                          Ma position est que toute solution doit passer par une résolution de l’ONU, et plus précisément de l’Assemblée Générale de l’ONU puisque le Conseil de Sécurité est manifestement incapable de s’entendre.

                                          Ma position est globalement un renforcement de l’ONU qui neutralise le requin et le crocodile.

                                          Quant à mon article, son seul but était de donner le nom « crocodile » à Poutine, car j’en avais marre de le voir appeler « chevalier blanc » dans un certain nombre d’article. Je n’allais pas plus loin dans mon analyse.

                                          Pour le reste, je suis entièrement d’accord avec vous.

                                          Et pour ma position, telle que je viens de la dire dans ce commentaire, je crois penser qu’elle n’est pas si loin que ça de la position officielle du Front de Gauche. Même si je suis un individu libre de mes pensées et que je ne suis pas le porte parole du FdG


                                        • Duke77 Duke77 19 septembre 2013 15:37

                                          "Ma position est que toute solution doit passer par une résolution de l’ONU, et plus précisément de l’Assemblée Générale de l’ONU puisque le Conseil de Sécurité est manifestement incapable de s’entendre.« 

                                          Assemblée Générale devant laquelle les USA n’hesitent pas à montrer de fausses preuves qu’ils ont fabriqué eux-même.

                                          Assemblée Générale dont tous les interlocuteurs font l’objet d’une surveillance totale grâce à la NSA au profit des USA.

                                          Et vous dites que Poutine n’est pas le »sauveur« de la justice ? Pourtant, sans lui, on suivrait tous comme des cons les »méchants" de l’histoire... Combien d’enfants et de familles massacrées pour ces guerres néocoloniales prévue par les dirigeants US de longue date ? Que pensez-vous du témoignage du Général Clark ? http://www.youtube.com/watch?v=2vWe0cVdYRI


                                        • Fab81 19 septembre 2013 16:56

                                          Les formations qui composent le Front de gauche sont, à ma connaissance, farouchement opposées à une intervention militaire en Syrie (on a manifesté contre il y a quelques semaines). Loin d’être atlantistes, elle sont pour le retrait de la France de l’OTAN (le PG en tout cas). Cela ne fait pas pour autant de nous des admirateurs d’El Assad et Poutine...
                                          Ni requin, ni crocodile !
                                          Ceci-dit, à titre personnel, je suis bien forcé de constater que c’est plutôt la Russie qui a travaillé ces derniers temps à apaiser la situation en Syrie, pendant que notre lamentable gouvernement (et dans une moindre mesure l’administration américaine) jetait allègrement de l’huile sur le feu. Je pense que Pingouin a simplement voulu nuancer ce constat en rappelant que l’action de la Russie n’était pas exempte d’arrière-pensées...


                                        • Duke77 Duke77 19 septembre 2013 15:50

                                          Intéressant. Merci pour l’info !


                                        • Analis 30 septembre 2013 14:32

                                          Je ne vois pas en quoi que Chirac aurait été féru d’histoire coloniale aurait changé au comportement français. Il était un ennemi acharné de Bachar El Assad, il l’a prouvé en long et en large lors de l’affaire Hariri. Où il a soutenu vigoureusement la première version occidentale de l’assassinat de Hariri, version qu’il ne pouvait pourtant pas ignorer être fausse. S’il était toujours au pouvoir, il aurait de même en toute vraisemblance soutenu avec force la guerre contre Assad.


                                          Et l’arrière-plan colonial historique en Syrie, Hollande le connaît forcément et vous le savez, puisque vous mentionnez que l’ambassadeur français a lu la lettre de l’aïeul Assad au représentant syrien. La connaissance de l’histoire coloniale des deux présidents ne peut pas justifier qu’on envisage des différences de position entre les deux.

                                          Quant au changement de position des alaouites, elle est empreinte d’ironie, mais ce sont des choses qui arrivent. Les alaouites étaient des collaborateurs, car ils pensaient aller dans leurs intérêts, maintenant ils réalisent que la collaboration envers l’occupant est le plus souvent une mauvaise chose.


                                          Et il est paradoxal de mettre le comportement de Hollande sur le dos de sa soit-disant sympathie envers la décolonisation, puisque sa posture dans la crise syrienne est clairement néo-colonialiste. On s’est souvent demandé ce qui le motivait, mais l’explication la plus simple est qu’il cherche à redonner à la France l’influence qu’elle a perdu en Syrie. Il reste au sein de la classe politique française une certaine rancoeur historique à ce sujet. Chirac la ressentait aussi, et en bon colonialiste, néo- et ancien, il aurait agi dans le même sens.

                                          Que Hollande ait fait citer la lettre précédente va dans le même sens : il se place directement dans la continuité coloniale.


                                        • trobador 19 septembre 2013 11:42

                                          Communiste au service de l’OTAN, de la CIA et du sionisme ! Imposteur ou idiot ?


                                          • tf1Goupie 19 septembre 2013 12:05

                                            Trobador au service du KGB et des islamistes !!

                                            J’adore ces débats de court de récré : au moins on sait pourquoi les hommes passent leur temps à faire la guerre.


                                          • Pingouin094 Pingouin094 19 septembre 2013 14:12

                                            A quel moment je sers les intérêts des USA dans cet article.

                                            Même si je le dis avec un brin d’ironie, je pense réellement que les USA sont un régime impérialiste qui n’a que faire de la démocratie en Syrie et poursuit ses propres buts géopolitiques.

                                            Maintenant, j’en ai marre de voir certains internautes censément de gauche se mettre au service de Poutine et d’Assad. Les idiots me paraissent plutôt de ce côté là. Quand on est de gauche, voir même d’extrême gauche, on a quand même mieux à faire que de défendre un autocrate impérialiste et ultra-libéral comme Poutine sous prétexte qu’il mordille un autre ultra-libéral impérialiste et peut être un poil moins autocrate encore que (patriot act, affaire snowden, youpi les USA champion de la démocratie !!!) ... nommé Obama.


                                          • trobador 19 septembre 2013 20:45

                                            @pingouin...
                                            « A quel moment je sers les intérêts des USA dans cet article. »

                                            de la première phrase : « Ah, qu’ils sont beaux, les pourfendeurs de « l’Empire » ! »
                                            à la dernière : « Des sites participatifs comme Agoravox y sont extrêmement vulnérable. Prudence donc !!! »


                                          • trobador 19 septembre 2013 21:02

                                            néanmoins, votre dernière phrase laisse aussi entrevoir un stalinien pur jus.


                                          • bernard29 bernard29 19 septembre 2013 12:33

                                            D’accord avec l’auteur et merci de faire entendre un autre son de cloche sur Agoravox.

                                            « Assad le chimique » est clairement visé, par le rapport de l’ONU. voir l’intervention du scientifique suédois Ake Sellstrom, chef de l’équipe d’inspecteurs de retour de Syrie, lors de la remise du rapport à l’ONU.

                                            « En l’espace de cinq minutes, Sellstrom s’est alors livré à un rappel concis et exhaustif des faits, ne souffrant aucune contestation : l’hyper sophistication de l’attaque proprement dite, avec l’usage de missiles sol-sol (roquettes modifiées de type M14) et de pièces d’artillerie lourde de 330mm, la présence de sondes barométriques adjointes à ces vecteurs d’armes permettant de déclencher l’épandage des doses d’agent innervant à une faible altitude avant impact, le tir proprement dit effectué dans des conditions météorologiques particulières (chute brutale des températures), conduisant le sarin à se répandre dans les sols et les caves au lieu de se disperser dans l’atmosphère, l’angle de chute des-dits missiles semblant indiquer (après reconstruction de trajectoire) des départs de tirs émanant de zones aux mains de l’armée syrienne. Et enfin, la quantité et la la qualité intrinsèque du sarin, bien supérieures à celles employées contre les Kurdes d’Irak par Saddam Hussein (Halabja, 1988) ou encore contre le métro de Tokyo par la secte Aoum (1995). « Tout cela ne fait pas penser à une industrie chimique artisanale », a décoché l’ambassadeur de Grande-Bretagne, Mark Lyall Grant, à son homologue russe, qui imputait aux rebelles une autre attaque supposée survenue le 19 mars. ».

                                            C’est trés clair comme celà . mais comme le mandat des inspecteurs leur interdisait de nommer les coupables, Assad et ses soutiens peuvent encore bourrer le mou par une propagande éhontée. La guerre civile continue ..... 

                                             


                                            • trobador 19 septembre 2013 13:37

                                              @Bernard29

                                              Arrêtez de nous enfumer. Tout le monde à compris que la visite d’Obama e Suède avant le G20 avait pour objet le rapport des « experts » de l’ONU au service exclusif de l’OTAN. Et vous nous causez de la propagande de Bachar El Assad ??? Faut vraiment nous prendre pour des billes, la propagande continuelle de l’OTAN dans nos merdias, elle, est assez visible il me semble...


                                            • Analis 20 septembre 2013 14:56

                                              Les propos du Pr Sellstrom, à supposer qu’il les ait vraiment dit tels quels, n’engagent que lui. Il ne semble pas que cela ressorte du rapport lui-même. Quant à une collusion des suédois avec les USA, cela ne serait pas la première fois, il suffit de voir l’affaire Assange.

                                              La seule chose qui soit claire, c’est que les quelques conclusions qui nous parviennent, qui font état de roquettes sol-sol, ruinent les accusations du ridicule et sinistre propagandiste sioniste Fabius :

                                              http://www.bfmtv.com/international/direct-syrie-la-ligne-rouge-est-franchie-586502.html

                                              " si il y a eu utilisations d’armes chimiques, tous les spécialistes disent qu’elles viennent de Bachar, pourquoi ? Parce que les gaz auraient été apportés par les avions, par les missiles et, là, les résistants n’ont pas la possibilité d’avoir ces armes là."

                                              Alors, toujours la même question : Mr Laurent (je m’adresse à vous par votre prénom puisque vous parlez des autres ainsi), montrez-nous les éléments solides qui vous permettent de dire ça, ou fermez-là. Les russes ont déjà procuré des photos satellites qui montrent les deux tirs suspects provenant des zones rebelles. Les occidentaux n’ont eux procuré aucune de leurs preuves photographiques, pour la simple raison qu’à l’évidence ils n’en ont pas.

                                              La neutralité elle-même des commissions soit-disant indépendantes de l’ONU est d’ailleurs sujette à caution. Les USA sont le principal financier des Nations Unies, et on a déjà vu ce qu’il pouvait en coûter à des inspecteurs de l’ONU qui se voulaient vraiment indépendants des USA, comme Hans Blix et Mohammed El-Baradei.


                                              Ensuite, rien ne dit que les rebelles » ne disposent que d’armes chimiques artisanales. Il est possible qu’ils s’en soient fait donner par des services occidentaux ou arabes, notamment séoudiens.

                                              Les irakiens disaient certes que les armes chimiques qu’ils avaient saisies avaient été conçues par les terroristes eux-mêmes – donc qu’elles étaient artisanales.

                                              http://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/201306/01/01-4656732-demantelement-dune-cellule-dal-qaida-en-irak.php

                                              Du côté des turcs, c’était beaucoup moins clair. Certains articles affirmaient que la police était toujours à la recherche de qui pouvait les leur avoir fournies. Ce qui d’ailleurs ressemblait fort à une menace : le gouvernement Erdogan voulait sans doute faire comprendre clairement aux occidentaux qu’il était hors de question qu’il serve de victime expiatoire à leur échec. Message apparemment reçu, vu comme les critiques envers sa répression des manifestations qui ont eu lieu à cette époque se sont tues.

                                              http://www.legrandsoir.info/la-police-turque-a-trouve-du-gaz-sarin-chez-les-terroristes-d-al-nosra.html

                                              La phrase qui tue :

                                              « La police enquête actuellement sur les pistes qui ont permis aux terroristes de se procurer cette arme chimique. »

                                              Mais « étrangement », plus rien n’est parvenu depuis...

                                              Diverses pistes possibles pour expliquer la possession par les terroristes syriens d’armes chimiques de qualité militaire :

                                              L’armée turque, à la demande des occidentaux :

                                              http://www.voltairenet.org/article180261.html

                                              La fourniture par un traître syrien :

                                              http://www.voltairenet.org/article180213.html

                                              Les services secrets séoudiens du prince Bandar Ben Sultan, ancien ambassadeur aux USA et grand suppôt de l’impérialisme occidental :

                                              http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2013/08/des-rebelles-syriens-ont-admis-un.html

                                              Il n’est donc pas impossible qu’ils aient utilisé aussi bien des composés sophistiqués que primaires. Sans oublier que la traîtrise au même moment d’un officier d’artillerie syrien a pu fournir la cerise sur le gâteau.


                                              Dans tous les cas, les vidéos sont bidonnées, et leur couplage avec une campagne d’ « information » instantannée et étonnament réactive va dans le même sens.

                                              http://www.voltairenet.org/article180196.html

                                              http://www.voltairenet.org/article180127.html

                                               :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::

                                              En résumé, les services états-uniens, britanniques et français sont à 100 % certains que l’armée arabe syrienne a gazé un nombre indéterminé de civils :

                                              1. Elle a pour cela utilisé une nouvelle sorte de vieux gaz sarin qui ne touche pas les femmes.

                                              2. Les États-Unis ont observé durant quatre jours la préparation du crime sans intervenir.

                                              3. La veille de son utilisation, ce gaz magique a tué des enfants qui avaient été enlevés par des jihadistes deux semaines plus tôt à plus de 200 kilomètres de là.

                                              4. Les événements sont connus grâce à des films authentiques tournés, et parfois postés, à l’avance sur YouTube.

                                              5. Ils sont confirmés par une interception téléphonique réalisée par l’ennemi israélien.

                                              6. Les services occidentaux ont un procédé secret pour identifier le gaz sarin sans avoir à cultiver les tissus humains.

                                              7. Comme il s’agirait de la quinzième opération de ce type, le «  régime » aurait franchi une « ligne rouge » et devrait être «  puni » par des bombardements le privant de ses moyens de défense.

                                               :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::

                                              http://www.voltairenet.org/article180246.html

                                              Où l’on voit que les mêmes victimes et les mêmes parents apparaissent à plusieurs endroits, sous des identités différentes. 


                                            • Crab2 19 septembre 2013 13:17

                                              Minimiser l’inacceptable, pourquoi ?


                                              Depuis plus de vingt cinq ans, l’emploi, sans discontinuer, de tournures de langage qui visent à minimiser les faits qui touchent de près ou de loin à l’islam : ’’ la France s’inquiète ’’


                                              Donc, la France s’inquiète ( idem pour l’Europe ) du retour éventuel, de Syrie de djihadistes sans prendre la seule décision qui s’impose leur interdire de rentrer


                                              Suite :

                                              http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/09/au-nom-des-grands-principes.html



                                              • Baarek Baarek 19 septembre 2013 13:39

                                                Bonjour à l’auteur,

                                                Comme beaucoup d’autres, je ne prendrais pas la peine d’essayer de débattre avec vous. C’est pourtant contraire à ce que je m’étais dit lorsque je me suis inscrit ici. Mais j’ai déjà suffisament de conversations de ce genre avec les moutons de la vie de tout les jours.

                                                AgoraVox est une petite bouffée d’air, une lumière d’espoir...

                                                De nombreux articles ont été publiés contredire toutes vos vérités, je vous inviterais à les voir. Si vous êtes interessé je pourrais même vous les donner.

                                                Cordialement.


                                                • Pingouin094 Pingouin094 19 septembre 2013 14:18

                                                  Et quels sont mes vérités, je vous prie ?

                                                  Ais-je dit que les USA avaient pour but de rétablir la démocratie en Syrie, que les rebelles étaient tous de parfaits démocrates et qu’ils fallaient vite, tous derrière BHL aller apporter la démocratie à coup de missile tomahawk ? Bien sûr que non ! Je pense tout le contraire.

                                                  Mes « vérités » sont :
                                                  a) Poutine est un impérialiste à l’égal d’Obama, il a seulement un tout petit peu moins les moyens de sa politique que son rival,
                                                  b) Bachar Al Assad est un dictateur.

                                                  Maintenant, si vous avez des articles démontrant que :
                                                  a) Poutine est un grand démocrate, qui n’a aucune visée impérialiste pour son pays et qui n’a que pour but de restaurer le Conseil de Sécurité des Nations Unis comme organe souverain du règlement pacifique des conflits internationaux ;
                                                  b) Que Bachar Al Assad est un grand démocrate, qui n’a jamais fait censurer de journaux, fait arrêter et torturer sans procès d’opposants politiques ni réprimer à balles réelles des manifestants désarmés.
                                                  Je suis effectivement très interressé pour les lire.



                                                • Pyrrhos 21 septembre 2013 13:17

                                                  Je ne veux pas m’avancer, mais je pense que Pingouin avait en tête des articles sérieux, basés sur des faits.

                                                  Maintenant, voici, pour info et pour savoir à qui nous avons affaire, la liste des journalistes tués ou disparus en Russie depuis le début des années 1990 : http://journalists-in-russia.org/journalists/

                                                  Beaucoup sous Poutine quand même...


                                                • mario mario 19 septembre 2013 13:41

                                                  @Le Printemps Arabe de 2011 fut d’abord un mouvement pacifiste..............

                                                  soit c’est de la plaisanterie, soit de la mauvaise foi . encore que les 2 sont possible !


                                                  • Pingouin094 Pingouin094 19 septembre 2013 14:21

                                                    Ah bon... Les premières manifestations ont été émaillées d’incidents armés peut-être ?

                                                    Essayez de faire une recherche sur Internet pour savoir quand fut fonder l’ASL et quel fut la date de la première manifestation... Ce sera instructif je pense...


                                                  • mario mario 19 septembre 2013 15:22

                                                    ten, prend ca !

                                                    occupy wall street que tu a soutenu.....non ? ta manqué un épisode .tes leçons de morale se retourne contre toi et une fois pour toute : un vrais communiste est contre toutes guerres impérialiste .tu peu en lire un brin sur le net comme tu dit si bien !


                                                  • Pyrrhos 21 septembre 2013 13:08

                                                    Rectification : un vrai communiste est contre toutes les guerres impérialistes sauf celles menées par la Russie ! Apparamment, les gouvernement russes disposent avec eux d’une espèce de carte « sortie de prison », en matière d’impérialisme.


                                                  • soi même 19 septembre 2013 14:15

                                                    En temps de paix, vous trouvez que c’est mieux en ce qui concerne la Vérité ?


                                                    • Duke77 Duke77 19 septembre 2013 15:57

                                                      @ l’auteur : votre article est de mauvaise foi : vous emmettez des critiques envers Poutine alors que vous titrez :

                                                      Syrie : La première victime de la guerre est toujours la vérité !
                                                      C’est pourtant bien grâce à lui que cette vérité à éclatée dans cette affaire d’attaque au gaz prétendument attribuée à Assad !

                                                      • Christian Labrune Christian Labrune 19 septembre 2013 16:00

                                                        « Militant communiste et du Front de Gauche, conseiller municipal d’une commune de banlieue parisienne. »

                                                        à l’auteur,
                                                        En lisant ce que j’ai recopié ci-dessus, je m’attendais au pire, c’est-à-dire aux délires que, précisément, vous dénoncez.
                                                        Or, je ne vois rien à redire à votre analyse, laquelle est claire, précise, réaliste.
                                                        Et vous avez raison de dénoncer les minus habens d’AgoraVox qui se contentent généralement de renverser le manichéisme simpliste de John W. Bush en s’efforçant de se faire croire que le « camp du bien » c’est celui des « forces du mal » d’hier, lesquelles seraient désormais opposées à l’affreux « empire » de l’extrême droite-gauche.
                                                        Mais pourquoi restez-vous donc tout de même solidaire de ces incurables naïfs ? 


                                                        • Jelena XCII 19 septembre 2013 17:09

                                                          Prés de 90% des américains sont contre la guerre en Syrie.
                                                          Seulement 60% des français y sont opposés.

                                                          France : Médaille d’or du fascisme.


                                                        • Pyrrhos 21 septembre 2013 13:02

                                                          Fais péter les sources Jelena ! 90%, c’est beaucoup quand même...


                                                        • Rounga Roungalashinga 19 septembre 2013 16:15

                                                          Mais il ne faudrait pas pour autant en profiter pour repeindre Poutine et les Mollahs Iraniens en chevaliers blancs du Droit International face aux tentations hégémoniques de l’ « Empire ». Eux aussi ne sont guidés que par leurs propres intérêts géostratégiques et en aucun cas par l’intérêt du Peuple Syrien


                                                          Raison de plus pour déplorer que la France elle aussi ne soit pas guidée par ses propres intérêts dans cette affaire.


                                                          • Fab81 19 septembre 2013 16:22

                                                            Mélenchon n’est pas un bon chaviste car ce n’est pas un militaire catholique et nationaliste, car il ne croit pas qu’Ahmadinedjad était un bienfaiteur de l’humanité et El Assad un saint...
                                                            En gros, pour résumer la vieille rengaine usée redotée par onecimachin, Mélenchon n’est pas un bon chaviste, car il n’est pas Marine Le Pen (qui n’est pas militaire, nobody is perfect ! smiley ). Seulement manque de chance, ce n’est pas Marine Le Pen que recevait le regretté Chavez mais Mélenchon.Ce n’est pas avec le FN que la république bolivarienne du Vénézuela a des liens étroits, mais avec le Front de Gauche, et notamment le PG. 
                                                            Mais vous prétendez peut-être être un meilleur connaisseur du chavisme que ne l’était Chavez... smiley
                                                            Bien sûr, on n’est pas entièrement en accord, notamment sur la politique étrangère. Et alors ? On n’est plus au temps de l’URSS pour reproduire servilement la ligne d’un « parti frère » !


                                                            • Pyrrhos 23 septembre 2013 23:31

                                                              De toute façon pour Merluche, c’est la « buiseness class » ou rien ! Il en a assez, à l’en croire, de « se casser le dos » en économique...

                                                              Bref, c’est quelqu’un qui, semble-t-il, vit d’une manière qui n’est pas en accord avec ses idées.


                                                            • Ruut Ruut 19 septembre 2013 16:23

                                                              La France a été ridicule dans cette histoire.

                                                              A l’image de mon président.
                                                              A quand une consultation populaire directe avant de déclencher une Guerre ?

                                                              Mais somment nous toujours dans une démocratie ?


                                                              • Pyrrhos 21 septembre 2013 13:00

                                                                Votre grammaire défaillante est déjà votre plus grand adversaire... Mais à cette heure, la France n’est pas en guerre, alors tranquilisez-vous.


                                                              • bobbygre bobbygre 19 septembre 2013 16:24

                                                                Bonjour,

                                                                 

                                                                Merci pour l’article. Une chose m’a frappée à sa lecture. Vous semblez dépeindre Poutine comme l’agresseur. Il cherche à s’« imposer ». Il veut faire acquerir a son pays un statut de « grande puissance » qu’à vous lire, la Russie ne mérite pas vraiment.

                                                                 

                                                                Mais dans toute cette histoire de la Syrie, les agresseurs ce sont les occidentaux ; en tout cas, c’est comme ça que le perçoit une bonne partie du monde (faites un tour de la presse mondiale non-occidentale). Poutine ne fait que défendre.

                                                                Et là on comprend mieux que Poutine ait le beau role. Car, oui, que ca vous plaise ou non, Poutine a le beau role et c’est lui, qui aux yeux d’une bonne partie de l’opinion mondiale vient d’éviter une guerre, qui de l’avis de beaucoup de « spécialistes », avait des chances non-négligeables de degenerer en guerre bien plus grave qu’une simple petite « punition ».

                                                                Et de toute façon, la geo-stratégie fait que les russes ne pouvait pas laisser tomber la Syrie, car derrière c’est l’Iran et derrière c’est tout les pays d’Asie Centrale. Bref, c’était, je l’imagine bien, pour les généraux russes, une question de défense nationale. Et personne ne peut leur reprocher de vouloir se protéger des velléités impérialistes des Etats-Unis.

                                                                En un sens, oui, c’est un grand homme avec une stature internationale. Et de toute évidence, c’est ce que l’histoire retiendra de lui. Il a redressé son pays et lui a redonné fierté.

                                                                C’est un dictateur ? Bah, oui, mais vous semblez croire que les gens ne s’en rendent pas compte. Bien sur que si ! On sait tous que Poutine n’est pas un grand démocrate...

                                                                La différence avec vous, c’est peut-être que nous, nous avons conscience que les régimes occidentaux ne sont plus aujourd’hui que des facades de démocratie et que, donc, de ce point de vue, nous n’avons aucune lecon à donner à la Russie, aux Russes ou à Poutine. P’têt même que pour les gens du commun, qui bossent pour payer leur loyer et leurs impots, la vie n’est pas plus difficile en Russie, en tout cas au point de vue des libertés.

                                                                Cessez de vouloir juger de la nature d’un régime dans lequel vous ne vivez pas. Jugez les actes ! Et dans les actes, moi ce que je retiens :

                                                                1. Au nom de la démocratie, les puissances occidentales ont bombardé, détruit et pillé la Libye et l’ont ensuite laissé comme une merde dans les bas-fossés de l’histoire. La population, elle, n’a pas fini de souffrir. J’imagine qu’ils doivent tous etre devenus de grands fans de démocratie.

                                                                2. Poutine, par son intervention diplomatique, a réussi à faire avorter un conflit extremement dangereux que tout le monde estimait comme difficillement evitable (d’ailleurs, ce n’est pas vraiment encore totalement écarté).

                                                                Donc, oui, on sait, Poutine n’est pas un chevalier blanc venu pour sauver le monde. C’est le même pourri que les autres. Perso, je n’oublierai jamais ce qui s’est passé en Tchetchenie et rien que pour ça, il finira en enfer comme de juste.

                                                                 

                                                                 


                                                                • Pingouin094 Pingouin094 20 septembre 2013 09:15

                                                                  Je ne cherche pas à repeindre Poutine en « Agresseur ». La question de l’agresseur dans le conflit syrien est infiniment complexe.

                                                                  Mais je cherche effectivement à ternir un peu l’étoile de Poutine en rappelant que ce n’est pas par grandeur d’âme qu’il revêt si opportunément le rôle de faiseur de paix, mais pour son intérêt géostratégique propre et des motivations fort peu avouable. Je pense que les marchands d’armes russes voient la vie en rose ces temps-ci, et que les proches voisins de la Russie se réjouissent assez peu du retour de la Russie comme Super Puissance et donc également comme puissance hégémonique régionale avec une arrière-cours où tout le monde est prié de filer droit...

                                                                  Comme vous le rappelez, il a entre autre à son passif la Tchetchenie et son rôle en Georgie est là encore tout à fait discutable. En Syrie, il faut également rappeler que la Russie arme le régime... D’armes qui servent au moins autant à tuer les civils faisant la queue devant les boulangeries que les barbus.

                                                                  Les bombardements d’hélicoptères russes sur des zones peuplées de civils restent une vérité, même si les soldats mutins et laïcs ont été remplacé par les barbus aux premiers rangs de la rebellion


                                                                • tf1Goupie 19 septembre 2013 20:57

                                                                  Agoravox est même un media sur lequel on a encensé (je dis bien encensé) :
                                                                  - Saddam Hussein,
                                                                  - Kadafi,
                                                                  - Assad,
                                                                  - Kim Jong Il.

                                                                  Pas mal quand même.

                                                                  ça ferait plutôt peur


                                                                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 19 septembre 2013 21:13

                                                                    King Kong II décroche le pompon....

                                                                    Vu chez « Marianne » qu’il a du fermer des camps pour cause de trop forte mortalité ,et donc plus de rentabilité ...

                                                                    Moi j’dis qu’un jour les tortionnaires en miradors se mettront en greve ,et donneront à bouffer aux internés...Il y va de leurs intérêts !


                                                                  • xantrius 19 septembre 2013 22:10

                                                                    J’espère votre texte n’engage que vous et vous ne parlez pas pour le front de gauche ! A contraire de vos écrits je trouve JLM a donné entre autre une belle analyse de la crise syrienne dans son discours à la fête de l’huma. Ou il y a d’ailleurs chaleureusement salué l’initiative des Russes.

                                                                    A peu près au minute 10:10

                                                                    http://www.dailymotion.com/video/x14pw1d_discours-de-jean-luc-melenchon-a-la-fete-de-l-humanite-2013_news?search_algo=2


                                                                    • Pyrrhos 21 septembre 2013 12:57

                                                                      Mélanchon est tributaire de la vieille allégeance du communisme français à la Russie soviétique. Il soutient Poutine et les dictatures anti-démocratiques parce que je substrat de son électorat a cette sensibilité...

                                                                      J’ajoute que cela ne l’excuse en rien.


                                                                    • xantrius 19 septembre 2013 22:55

                                                                      L’accord « 2+4 », signé 1990 après la chute du mur de Berlin, était fait avec la promesse que l’OTAN ne s’approche pas des frontières de l’union soviétique de l’époque. Aujourd’hui l’OTAN fait maintenant des manœuvres aux frontières russes comme prochainement en Lituanie et en Pologne. Il n’y a pas de photo, la Russie a toutes les raisons pour se sentir menacé.

                                                                      Sans être partisan du gouvernement russe ou de M. Putin, je trouve ils donnent preuve de sang froide. Il faut lire sa tribune publié le 11. sept. dans le new york times :

                                                                       http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-scandaleuse-malhonnetete-de-la-140970


                                                                      • Pyrrhos 21 septembre 2013 12:53

                                                                        Mais attention, la Pologne n’a-t-elle pas, quant à elle, toutes les raisons de se sentir menacée par la Russie, après des siècles d’ingérence russe dans ses destinées ?...

                                                                        Ajoutons l’exemple de la Finlande à laquelle la Russie n’a jamais restitué la Carélie ! Ou enncore l’exemple de l’exclave russe de Kaliningrad, entre la Pologne et la Lituanie qui n’est qu’un vestige de l’expension soviétique !

                                                                        Bref, la politique étrangère russe a, depuis l’époque tzariste et à plus forte raison encore au cours de la période soviético-poutinienne, été marquée par un très fort élan impérialiste.

                                                                        Dans ce contexte, il est tout à fait compréhensible que les pays voisins se tournent vers l’OTAN, on ferait pareil à leur place !


                                                                      • Bonom 20 septembre 2013 00:44

                                                                        @ antyreac,

                                                                         smiley smiley smiley !!!!


                                                                        • trobador 20 septembre 2013 01:07

                                                                          «  »Syrie : La première victime de la guerre est toujours la vérité !"

                                                                          C’est avec stupéfaction que je note que votre article à survécu. C’est étrange n’est-ce pas ?


                                                                          • Massada Massada 20 septembre 2013 08:31

                                                                            Un bon article, la preuve en est qu’il reçoit beaucoup d’avis négatifs.

                                                                            On est loin des habituelles théories fumantes par des experts autoproclamés de l’Empire et du nouvel ordre mondiale 

                                                                            • bobbygre bobbygre 20 septembre 2013 09:00

                                                                              Non effectivement, on est meme dans la doxa la plus orthodoxe qui soit.


                                                                            • Pingouin094 Pingouin094 20 septembre 2013 09:21

                                                                              A bon, la « doxa orthodoxe », c’est de nuancer le discours en disant qu’au lieu de voir le monde en Blanc / Noir ou Noir / Blanc il vaut mieux voir le monde en gris foncé ?

                                                                              Si tel est le cas, je m’en félicite.

                                                                              Au cas où vous l’auriez mal compris, je ne chante en aucun cas les louanges des USA. Une intervention militaire sans mandat de l’ONU pour « punir » un dictateur dans le contexte de totale anarchie de la Syrie serait plus que contre-productive...
                                                                              Quant aux motivations des USA, je me perds en conjoncture. J’entends tous ceux qui parlent de gazoducs et autres. Je me dis juste que si tel est le cas, ce qui serait probable au regard des précédents historiques, les USA feraient alors preuve d’une remarquable inefficacité ( ce qui ne serait pas la première fois non plus dans leur histoire ).
                                                                              Parce qu’aujour’hui, il faut bien dire que quel que soit le vainqueur, entre les barbus d’Al Quaeda et Bachar Al Assad, ce sera forcemment un ennemi des USA et il n’y a peu prêt aucune chance que les USA puissent avancer le moindre de leur pion en Syrie dans les 20 prochaines années. L’opposition « démocratique » mais surtout « libérale », je ne parierais pas cher de ses chances de victoires militaires, coincée qu’elle est entre les barbus terroristes et le dictateur chimique...


                                                                            • Laulau Laulau 20 septembre 2013 10:02

                                                                              La vérité victime de la guerre ? Sans doute, mais alors comment la connaissez vous ? Dans la guerre chaque camp a sa vérité, votre article ne démontre rien, sinon à quel camp vous appartenez.
                                                                              Pour s’y retrouver dans ce flot de propagande, on ne peut se fier qu’à la raison.
                                                                              Les deux camps le disent, Assad est entrain de gagner la bataille sur le terrain. A part pour donner un prétexte à l’intervention des USA, quel intérêt avait-il à utiliser des armes chimiques ?


                                                                              • Pingouin094 Pingouin094 20 septembre 2013 11:47

                                                                                Et à quel camp j’appartient je vous prie ?

                                                                                Pas à celui des interventionistes en tout cas.

                                                                                Mais à t’on le droit de dire du mal de l’ultra-capitaliste, légèrement autoritaire et impérialiste sur les bords Poutine sans être aussitôt taxé d’être un suppôt de l’ « Empire » ?

                                                                                Le gris existe-t-il où la seule question est qui est le Gentil et qui le Méchant... Que les USA soient les « méchants » (ça, on est relativement d’accord) suffit il à dépeindre Assad en « gentil » injustement agressé ?

                                                                                Quand à l’intérêt d’Assad d’utiliser les armes chimiques, je lisais peu après l’attaque un article du Figaro (aïe, c’est mal) émettant une hypothèse : l’entrée en action de commandos d’élites de l’ASL formé et équippé par les forces spéciales US et israeliennes.
                                                                                Si effectivement, 300 commandos d’élites de la rebellion se trouvait à moins de 5 Km du siège du gouvernement, à moins de 10 Km du palais présidentiel, que le régime ait voulu frapper fort peut se comprendre.

                                                                                L’aspect « gagner la guerre » reste à démontrer. Effectivement, le régime a cesser de reculer. Mais deux mois après la bataille de Quousseir, où en est-on ?
                                                                                 * L’assaut majeur et final sur Alep par l’armée régulière n’a pas eu lieu,
                                                                                 * Les positions rebelles les plus avancées sont toujours à environs 5 Km du siège du gouvernement, à 10 Km du palais présidentielle,
                                                                                 * Malgré quelques « progrès » de l’armée sur le terrain, Homs autre cible symbolique n’est toujours pas « pacifiée » par l’armée régulière
                                                                                 * Si chaque camps a enregistré des victoires mineures faisant fluctué les lignes, on semble être plutôt sur un statut-quo

                                                                                Les USA aussi étaient en train de gagner la guerre contre le Japon, la veille d’Hiroshima. Mais entre gagner la guerre dans 2 ans avec 100 000 morts supplémentaires et balancer une Bombe A, les USA ont choisi la bombe A. Est-il invraissemblable qu’Assad ait fait le même choix ? Car pour l’heure, même s’il était « en train de gagner la guerre », ça ne serait pas avant très longtemps et encore beaucoup, beaucoup de destructions et de pertes humaines.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès