• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Trafic d’esclaves en Libye : ce que cache l’Afrique du (...)

Trafic d’esclaves en Libye : ce que cache l’Afrique du Nord

Le trafic d’êtres humains est un sujet sensible mais peu discuté. Il est difficile à croire que cette pratique barbare n'a pas disparu. Le cas des réfugiés libyens a pour autant soulevé de nouveau cette question. Le 7 juin, le Conseil de sécurité de l’Organisation des nations unies a sanctionné six chefs de réseaux de trafiquants de migrants en Libye. Mais ce n'est qu'une goutte dans l'océan. 

Une plaque tournante de trafic humain

Le réseau des trafiquants est composé de groupes armés, qui contrôlent les frontières sud et une partie de la côte du pays. Les marchés illicites se trouvent principalement à proximité de Tripoli. Des migrants, essentiellement des jeunes hommes, y sont vendus comme esclaves pour une somme allant de 300 à 500 dollars.

Originaires surtout du Nigeria, du Sénégal et de Gambie, les migrants sont capturés alors qu'ils font route vers le nord de la Libye, d'où ils comptent gagner l’Europe en traversant la Méditerranée. Tout au long de ce voyage, ils sont capturés par de différentes milices opérant dans le pays. Les autorités libyennes, dont beaucoup tirent profit du trafic, font semblent de ne pas le savoir.

Un contexte politique très instable

En effet, le gouvernement de transition n'est pas capable d'arrêter ce business scandaleux et lucratif. La Libye est meurtrie par les luttes d'influence et les violences entre groupes armés rivaux depuis la chute du régime de Kadhafi en 2011.

La disparition de l'esclavage dans la deuxième moitié du XXe siècle fut liée à l'urbanisation et le développement industriel. Néanmoins, une reconfiguration économique après l'assassinat de Kadhafi, l'émergence des groupes armés contrôlant l'industrie pétrolière et le déclin des conditions de vie, tout cela a favorisé de nouveau ce commerce illicite.

Il est évident que pour régler le problème, il faut s'attaquer à ses racines. Le pays a besoin d'un ensemble des dispositions visant à mettre fin à l'instabilité et au chaos politique. Certains croient que la crise, à laquelle France a contribué à l'époque, devrait se résoudre avec le temps.

Contrairement à tous les espoirs, elle risque de s'aggraver. Les dirigeants libyens ne sont pas pour autant pressés à l'idée de stabiliser le pays alors que les leaders étrangers semblent ne pas pouvoir comprendre que le seul moyen d'arrêter l'afflux de migrants consiste au retour de la paix en Libye.


Moyenne des avis sur cet article :  1.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Lonzine 23 juin 17:40

    bin oui, fallait pas dé-stabiliser, et en plus nous avions été prévenus.


    • Jean Roque Jean Roque 23 juin 21:46

      LES OFFICINES NÉGRIÈRES GOGOCHONES
       
      NE SAUVENT PAS DES MIGRANTS EN DÉTRESSE,
       
      LES COLLABOBOS LES CHARGENT À LA FRONTIÈRE POUR LE CAPITAL MONDIALISTE, prouvé par un procureur italien :

      à 25km des côtes libyennes ,limite des eaux territoriales, et font 95% du parcours.
      Rdv pris avec les mafias islamiques qui les sifflent au portable (idem pour négrier Frontex).
       
      https://archive.fo/sy9Xy#selection-1887.0-2067.380
      (article avec souscription Financial Times : https://www.ft.com/content/3e6b6450-c1f7-11e6-9bca-2b93a6856354)
       
      https://francais.rt.com/international/51677-migrants-ong-alimentent-systeme-trafiquants-criminels-magistrat-italien


      • aimable 24 juin 09:04
        entre musulmans si un autre musulman est son esclave c’est certainement par la volonté d’ Allah et en bon musulman il doit se soumettre a sa volonté , parce que Allah est force de loi .


        • Jonas 24 juin 10:13
          "Le trafic d’êtres humains est un sujet sensible mais peu discuté. Il est difficile à croire que cette pratique barbare n’a pas disparu."


          - en Mauritanie, l’esclavage y est banalisé, entre 10% et 20% (340 000 à 680 000 personnes) de sa population est réduite en esclavage par leurs maîtres arabo-musulmans.

          - au Nigéria, plus de 700 000 esclaves

          - au Niger, pays au nord du Nigéria, on estime qu’il y à 870 000 esclaves.
          http://www.youtube.com/watch?v=ZfsB5g-R9eQ

          Traite négrière par les arabo-musulmans au XXème siècle. (vidéo 1) (vidéo 2)

          Impossible de de passer sous silence ce qui se passe au Soudan dans l’indifférence générale de la communauté internationale entre le régime de Khartoum arabo-musulman, et les ethnies animistes ou chrétiennes du sud Soudan, pour alimenter les marchés aux esclaves.
          http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/l-esclavage-moderne-decrit-devant-32628
          http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140505.REU4056/l-onu-voit-un-risque-de-genocide-au-soudan-du-sud.html

          • njama njama 24 juin 19:09

            @Jonas


            L’origine profonde du colonialisme occidental : Les bulles pontificales Romanus Pontifex (1455) et Inter Caetera (1493)

            Suite à nos articles précédents « Au sujet de l’origine du colonialisme : la bulle papale Inter Caetera (Alexandre VI de 1493)  » et « Le grand mensonge qui régit le colonialisme : la bulle papale de 1493  », nous avons traduit des extraits des deux bulles pontificales de 1455 (Romanus Pontifex) et 1493 (Inter Caetera), qui ont établies les bases religieuses et légales de la colonisation occidentale et chrétienne depuis la fin du XVème siècle. La bulle Inter Caetera a été instituée comme fondement de la loi sur les Indiens et la justification du génocide et du vol de territoires subis par les nations autochtones, par décisions de la cour suprême des Etats-Unis en 1823 (Johnson contre McIntosh), réitéré en 1863 dans le cas de la nation Cherokee contre l’état de Géorgie.

            Il faut bien comprendre que la colonisation du continent des Amériques qui perdure aujourd’hui est fondée exclusivement à sa racine par ces textes religieux, fondamentalement racistes et esclavagistes, émanant de deux papes Nicolas V et Alexandre VI.
            [.............]



          • Linky Toys 24 juin 17:24

            Ou il est écrit que : La France et l’Europe aurait vocation à accueillir toute la misère du monde.

            Nul part. Les ONG et leurs complices passeurs doivent être mis hors d’état de nuire sans delais. Tout cela peut-être arrêté sans dégâts en trois jours.


            • njama njama 24 juin 18:50
              Le réseau des trafiquants est composé de groupes armés, qui contrôlent les frontières sud et une partie de la côte du pays. Les marchés illicites se trouvent principalement à proximité de Tripoli.

              Nous aurions aimé que cette allégation soit un minimum documentée par l’auteure.
              Groupes armés financés par qui ?
              Soros ?

              • OMAR 25 juin 00:44
                Omar9
                .
                @Gabriella
                .
                Le titre de votre article est abscons sinon subjectif et grotesque.
                .
                Tenez, je vous suggère celui-ci "Trafic d’esclaves en Libye : se que planifiaient Sarkozy et BHL.
                .
                C’est plus perspicace et, malheureusement, avéré...

                • Zolko Zolko 25 juin 10:46

                  « Contrairement à tous les espoirs, elle [la crise migratoire] risque de s’aggraver »
                   
                  oui, on ne le dit pas assez : ça va être bien pire encore. Avec 20 millions d’habitants en plus par an en Afrique, la pression migratoire va devenir encore bien plus forte. Alors je suggère de garder des superlatifs en réserve, les 40 millions de morts de la II-ième guerre mondiale paraîtront comme un pic-nique de boy-scouts en comparaison de ce qui va arriver.


                  • aimable 25 juin 13:34

                    @Zolko
                    avec 20 million d’habitants de plus par an , c’est avec une grande abnégation que l’Afrique travaille pour l’Europe  smiley


                  • zygzornifle zygzornifle 25 juin 18:34

                    Observons le débarquement de l’Aquarius et on verra ce que cache l’Afrique tout court.... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès