• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Trump veut la guerre : les USA lancent un drone contre l’Iran qui (...)

Trump veut la guerre : les USA lancent un drone contre l’Iran qui l’abat !

La tension est encore montée d’un cran sur les rives du détroit d’Ormuz ce 20 juin avec une nouvelle et très dangereuse provocation américaine. Washington a lancé au moins un avion sans pilote – de type Global Hawk- contre l’Iran. Violant les frontières iraniennes, le drone a été abattu par les missiles de défense anti-aérienne iraniens.

Face à cette escalade guerrière, il y a urgence à se mobiliser pour la paix. A commencer par le refus d’une implication de la France, ne serait ce qu’à travers l’OTAN, dans la guerre qui se développe contre l’Iran.

 
JPEG

Les USA veulent la guerre !

Depuis plusieurs mois, avec l’appui complice de l’Union Européenne, les USA font monter la pression vers la guerre contre l’Iran. D’abord avec la sortie unilatérale de l’accord international sur le nucléaire iranien et la mise en place d’un embargo économique sur les exportations et importations iraniennes. Un embargo, s’appuyant sur des mesures extraterritoriales exploitant le dollar, qui viole le droit international et frappe, notamment, les entreprises françaises qui voudraient commercer avec l’Iran, conformément aux lois française et iranienne.

Ensuite avec un déploiement continue de force de l’armée américaine et de ses alliés dans la région. Un groupe aéroporté nucléaire a été envoyé dans le golfe persique et des milliers de soldats états-uniens déployés en supplément dans les bases US de la région.

Le président russe Vladimir Poutine a appelé immédiatement au calme, indiquant qu’une guerre américaine serait un désastre pour l’ensemble de la région.

Au soir du 20 juin, le silence du régime Macron était complice de la dangereuse marche à la guerre du régime Trump.

Une guerre qui peut désormais éclater à tout moment et qui pourrait avoir des répercussions internationales voire mondiales. Inquiète, l’Inde puissance nucléaire a déployé des navires dans la région, tandis que l’Arabie Saoudite qui dispose de l’arme nucléaire pakistanaise ou encore Israël, elle aussi largement nucléarisée, en violation des règles internationales, menacent ouvertement l’Iran.

Une attaque US contre l’Iran !

Il semble que l’intrusion du drone US est tout à la fois une provocation et une manière de tester les défenses iraniennes, alors que Washington intensifie avec ses alliés de l’OTAN sa présence militaire dans la région. Une provocation qui ne pouvait laisser Téhéran sans réaction.

Le ministre des Affaires étrangères iranien, M Zarif, a indiqué que le drone américain a été abattu dans l’espace aérien iranien, précisant :

Le drone “a été touché à 4h05 [23h35 GMT mercredi par 25°59’43” [de latitude Nord et] 57°02’25″[de longitude Est]”

“Nous avons retrouvé des morceaux du drone militaire américain dans NOS eaux territoriales à l’endroit où il a été abattu”.

Le général Hossein Salami, commandant des unités de défense de la République Islamique d’Iran, les Gardiens de la Révolution, a précisé quelques heures après la réplique iranienne à l’agression US que cette réplique doit être comprise comme un avertissement que toute tentative d’intrusion au sein des frontières souveraines de l’Iran entrainerait une réponse lourde :

” La destruction du drone US est un message décisif, clair et explicite que les défenseurs des frontières de l’Iran mettrons en œuvre des réactions décisives et neutralisantes contre les agressions étrangères contre ce territoire”.

” Les frontières sont notre ligne rouge et n’importe quel ennemi violant nos frontières ne reviendra pas”.

Si l’armée US nie l’incursion en territoire iranien du drone, elle revendique néanmoins avoir mené des opérations contre l’Iran, indiquant avoir également utilisé un second drone.

Le chef de la diplomatie iranienne a indiqué qu’il porterait cette agression devant l’ONU.

Une provocation de plus, après les incidents dans le détroit d’Ormuz !

Rappelons que cette nouvelle escalade états-unienne intervient après que les USA et leurs alliés du golfe accusent Téhéran, sans toutefois montrer de preuves probantes comme l’ont souligné tant le Japon que l’Allemagne, d’être derrière les attaques ayant visé deux pétroliers et chimiquiers dans le détroits d’Ormuz, notamment, un pétrolier japonais dont la diplomatie états-unienne claironne qu’il a été victime de mines aimantées. Problème, l’équipage japonais a témoigné auprès de la presse japonaise avoir été victime d’une attaque aérienne. Qui plus est, personne ne s’explique comment des mines aimantées, censées être flottantes ou déposées depuis un petit bateau, aurait pu frapper le super pétrolier plusieurs mètres au dessus de sa ligne de flottaison.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

https://www.initiative-communiste.fr/articles/international/trump-veut-la-guerre-les-usa-lancent-un-drone-contre-liran-qui-labatte/

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 21 juin 20:51

    Une guerre contre l’Iran aurai des effets potentiellement démentiels, pas seulement à cause de la topographie et de la position géostratégique du pays, sans parler des effets néfastes des initiatives guerrières précédentes et du contexte économique actuel.

    Ce qui est le plus dangereux à mon sens, ce sont les justifications métaphysiques qui poussent à cet escalade.

    L’administration Trump est non-seulement composée de plusieurs néo-conservateurs comme John Bolton et Mike Pompeo mais elle a aussi le soutien indéfectible d’un grand nombre d’adeptes eschatologiques emprunté au christianisme dont les évangélistes pentecôtismes et emprunté au judaïsme dont les loubavitchs. Une escalade contre l’ancienne Perse est encouragé par ces sectes influentes qui y voit une occasion de provoquer l’étincelle d’un jugement messianique pouvant pousser à la venue du messie et de la nouvelle Jérusalem céleste

    A coté de cela, les Ayatollahs du chiisme sont des petits joueurs.


    • Aimable 21 juin 22:17

      @Florian LeBaroudeur
      Une preuve de plus que le cowboy Trump a chaussé des bottes de toutes évidences beaucoup trop grandes pour lui .


    • Galilée Galilée 22 juin 16:54

      @Aimable
      Fascinant de constater que le Parti Communiste Révolutionnaire prend fait et cause pour les Ayatollahs Islamonazis imprégnés de Coranerie jusque’ a la moelle, des tyrans délirants , ne révant que d ’exterminer le reste du Peuple Juif ...
      Certe le Coran est un exemple parfait de la pensée marxiste , et jusque là rien à dire LOL.
      Nous savions depuis toujours que les communistes étaient une bande d’ idiots congénitaux , à la pensée aberrante et absurde , mais là , ils dépassent le mur du çon,
      Ce qui finalement n ’étonne en rien , qui peut le plus peut l ’encore plus ..


    • njama njama 22 juin 17:13

      @Galilée
      les Ayatollahs Islamonazis imprégnés de Coranerie jusque’ a la moelle, des tyrans délirants , ne révant que d ’exterminer le reste du Peuple Juif ...


      purée le fantasme ! niveau paranoïa grave de grave  smiley
      faut arrêter de fumer de la moquette...
      le reste du Peuple Juif ???
      un peuple juif ? depuis quand ?
      le reste, ben non Israël n’est qu’une minorité du Sionistan qui compte quelques 40 millions d’adeptes évangéliques aux States, et Israël ne compte que environ la moitié des Juifs dans le monde.
      Le sionisme arrête de faire recette, il faut acter. Tout a une fin, Alya comprise


    • Doume65 23 juin 20:33

      @Galilée
      Ton pseudo est une insulte à l’illustre savant toscan.


    • Kapimo Kapimo 22 juin 02:41

      Si les néo-kons qui entourent Trump arrivent à leur fins (la guerre), alors 30% de la consommation de pétrole mondiale sera bloquée par l’Iran au niveau du détroit d’Hormuz.

      Le baril passera à 500 dollars, et ce sera alors la fin du mécano financier mondial qui explosera dans un déluge de faillites, d’émeutes et de sang.


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 juin 08:13

        L’objectif de Washington est clair : après avoir détruit les projets de gazoducs et d’oléoducs qui devaient passer par la Syrie et par l’Afghanistan pour approvisionner l’Europe, frapper l’Iran a pour but de remplacer le gaz russe en Europe par celui des USA, extrait des schistes bitumineux. Déjà, depuis l’accord de « coopération stratégique USA-UE dans le domaine énergétique » de juillet 2018, les exportations états-uniennes de gaz naturel liquéfié (Lng) dans l’UE ont triplé. Le centre de triage est la Pologne, et le « gaz de la liberté » arrivera jusqu’en Ukraine, où le bras de fer avec la Russie est très lié à l’approvisionnement énergétique.


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 juin 08:25

          @Séraphin Lampion

          Un accident de chasse-neige est si vite arrivé…


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 juin 09:47

          @Séraphin Lampion

          Ttout ça ne fait pas l’affaire de l’axe Riyadh-Abu Dhabi qui ne va pas se laisser couper l’herbe sous le pied !
          C’est pas simple de garder ses amis quand on les fait cocus !


        • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 22 juin 08:18

          Au sujet de l’interception du drone, d’un point de vue technique, ce qu’il faut en dire est que le MQ-4C Triton est un gros appareil doté d’un moteur à réaction de la taille d’un avion de ligne, que ce n’est pas un avion furtif, que sa vitesse maximale est de l’ordre de 500km/h, ce qui en fait une proie relativement facile, et qu’il n’est pas armé.

           

          En consultant l’itinéraire qu’il a suivi, on comprend que sa mission consistait à surveiller les voies maritimes dans le golfe Arabo-Persique, le détroit d’Ormuz et le golfe d’Oman. Il n’a à aucun moment tenté de dissimuler son itinéraire qui pouvait aisément être suivi depuis des heures par les radaristes iraniens.

          Son unique principe de protection reposait sur le fait qu’il survolait les eaux internationales, dans un espace aérien lourdement emprunté par l’aviation civile et qu’une attaque le visant participerait d’une agression non-provoquée, donnant le droit à l’Armée américaine de répliquer en situation de légitime défense.



          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 juin 08:28

            @Ilan Tavor aka Massada

            ba dis donc, vous en savez des choses, vous !
            C’est Jared Kushner qui vous a expliqué tout ça ?


          • berry 22 juin 10:58

            @Ilan Tavor aka Massada
            Le drone ne survolait pas les eaux internationales puisque les débris sont retombés dans les eaux iraniennes.
            Les iraniens les ont récupérés et exposés devant les caméras du monde entier.


          • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 22 juin 11:33

            @berry
             
            des débris en mer ça bouge avec le courant LOL


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 22 juin 12:33

            @Ilan Tavor aka Massada

            Jamais les Iraniens ne l’auraient descendu s’ils n’étaient pas positivement sûrs qu’il se trouvait bien dans les eaux territoriales, et si les Américains étaient « en droit », il y a longtemps qu’ils auraient riposté.

            Vous savez on peut bien raconter ce qu’on veut, la tradition d’espionnage aérien des Amerloques remonte à loin : on ne peut pas dire que le U2 de Gary Powers ait été abattu dans les « eaux internationales », non plus ...


          • sls0 sls0 22 juin 16:41

            @Philippe Huysmans
            211 millions de dollars, prix 2010 le drone.

            J’ai aimé le commentaire : « sa protection est d’emprunter les voies commerciales ». Vu son trajet c’est du commercial touristique et pour un instrument de guerre, la voie commerciale je ne suis pas sûr que sa sécurité soit garantie à 100%.


          • phan 22 juin 18:06

            @Ilan Tavor aka Massada

            L’attaque de l’USS Liberty par l’armée des couches-culottées le 8 juin 1967 dans les eaux internationales au large de la péninsule du Sinaï. Les pertes humaines américaines sont considérables : 34 morts et 173 blessés. Pourtant les Américains ne sont pas rancuniers, l’aide américaine à Israël s’élève à 3,4 milliards de $ par an actuellement.

            L’attaque de la flottille pour Gaza par l’armée des couches-culottées le 31 mai 2010 dans les eaux internationales, l’intervention militaire a fait neuf morts et vingt-huit blessés parmi les militants, et dix blessés.

          • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 22 juin 08:19

            On peut ajouter que la difficulté technique de l’interception est nulle et ne participe donc d’aucun exploit militaire. De par la mission que le MQ-4C remplissait, il était plus facile de l’abattre que d’abattre un Boeing ou un Airbus, qui volent beaucoup plus haut et à une vitesse deux fois plus élevée que ce drone.



            • simir simir 22 juin 13:36

              @Ilan Tavor aka Massada

              Faux le drone RQ 4 peut monter à 18200m donc bien plus haut qu’un avion de ligne et il avait éteint tous ses systèmes de reconnaissance.


            • sls0 sls0 22 juin 17:27

              @Ilan Tavor aka Massada
              Les USA font des drones qui peuvent être à la limite abattus par un lance pierres amélioré.
              S’ils couteraient le prix d’un drone DJ, ça pourrait passer, là c’est 211 millions de dollars.
              Les iraniens ont déjà détourné un drone US, ça demande de sacrées connaissances technologiques.
              Abattre un drone est à leur portée. Je ne suis pas sûr que tout les pays en aient la capacité.
              Les américains sont toujours la tête dans le guidon coté guerre. Pendant ce temps là les autres observent le matériel, la stratégie et ont le temps de penser à des parades intelligentes.
              Coté Chine pas un seul porte-avions US oserait approcher. Il y a même un soumarin chinois qui leur a fait un petit coucou du coté d’Hokinawa. Emmerger à moins de 2km d’un porte-avions entouré de son escadre en mer amie, ça fait bizarre.
              Coté Russie, idem, le passage d’un avion suffit à neutraliser le système aergis d’un bateau, ça fait bizarre aussi.
              L’Iran n’est pas à rester dormir, eux ça fait des décennies qu’ils observent.

              Israël dans tout ça ? Maintenant entre l’Iran, le Hezbollah, la Syrie et la Palestine en missiles il y a de quoi faire très mal. La portée, le nombre et la précision ont furieusement augmenté.
              Parmi c’est entités, certaines ont fait preuve d’une intelligence stratégique assez impressionante.
              Coté israélien la seule stratégie est d’empêcher que Bibi aille au trou. Son fer de lance était son aviation, si elle sort de ses frontières elle est mal avec le nouveau système de missile sol/air.

              Scipion a gagné contre Hanibal en regardant les points faibles de ce qui fait la force de l’ennemie.
              USA et Israël, deux Hanibal en puissance aveuglés par leur complexe de supériorité.


            • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 22 juin 08:27

              Dans un premier temps, suite à l’interception de l’un de ses drones le Président Trump avait décidé de répliquer par quelques frappes. Fort heureusement, il s’est ressaisi et poursuit au contraire ses préparatifs en vue d’une seconde option plus globale tout en multipliant les contacts avec ses alliés régionaux afin de coordonner leurs positions.
               
              En effet une attaque d’avertissement de quelques sites militaires ne résous en rien le problème du programme nucléaire et balistique iranien.
               
              Il faut lancer l’assaut contre les installations nucléaires des ayatollahs, leurs missiles balistiques, leurs aéroports ainsi que les concentrations de leurs forces spéciales.
              Ce n’est pas parce que l’ennemi vous provoque que l’on déclenche une opération majeure de ce type, mais parce qu’on l’a décidé soi-même, en fonction de considérations politiques et stratégiques. 


              • Alexis 22 juin 11:43

                @Ilan Tavor aka Massada
                salut, Bibi massada,
                pourriez-vous faire une carte de la région montrant l’implantation des bases US à visée pacifique ?


              • lloreen 22 juin 11:44

                @Ilan Tavor aka Massada
                "Il faut lancer l’assaut contre les installations nucléaires des ayatollahs, leurs missiles balistiques, leurs aéroports ainsi que les concentrations de leurs forces spéciales.

                « 
                Certainement...

                 »Ce n’est pas parce que l’ennemi vous provoque que l’on déclenche une opération majeure de ce type, mais parce qu’on l’a décidé soi-même, en fonction de considérations politiques et stratégiques."
                Avez-vous des démangeaisons ?


              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 22 juin 12:35

                @Ilan Tavor aka Massada

                Je considérerai le « programme nucléaire iranien » le jour ou Israël choisira de démanteler son arsenal nucléaire, et d’ici là, je considère que placer tous les acteurs à égalité vaut mieux que d’en avoir UN face à deux ennemis désarmés.

                Je ne sais pas si vous avez remarqué comme moi, mais Ze Donald est un interlocuteur des plus courtois quand il parle avec Kim ? On se demande pourquoi... ou pas.


              • victormoyal victormoyal 22 juin 08:45

                Trump un drone de loustic...


                • lloreen 22 juin 11:41

                  Ils ont de gros problèmes de mémoire à Washington, semble t-il et il est permis de s’interroger sur leur santé mentale...

                  Sans doute ont-ils oublié l’épisode de 2011, où un drone avait déjà été récupéré par l’armée iranienne.

                  https://www.youtube.com/watch?v=w5Gagh2rHyg

                  Il faudrait qu’ils inventent autre chose. A force, cela devient ridicule.


                  • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 22 juin 12:07

                    "l’Arabie Saoudite qui dispose de l’arme nucléaire pakistanaise

                    "

                    Dites, les auteurs, c’est quoi la moyenne d’âge de vos rédacteurs ? Je n’ai jamais vu un tel ramassis de niaiseries. Vous pensez faire du bien à qui, là ?

                    Avant d’apprendre à écrire il vous faudra apprendre à lire : pour comprendre ça vient progressivement avec l’âge et la culture.

                    Sans blague...


                    • phan 22 juin 17:10

                      @Philippe Huysmans
                      Quelques niais :


                    • edouard 22 juin 12:15

                      En fait ce drone était accompagné d’un avion espion P8 avec 35 passagers à bord.

                      https://southfront.org/irgc-commander-says-iran-refrained-from-shooting-down-second-u-s-plane/

                      Les Iraniens ont décidé de ne pas le descendre pour ne pas tomber dans le piège sioniste de base .

                      Franchement Trump ce « président » ricain libidineux est le plus con de l’histoire de ce « pays »


                      • Eric F Eric F 22 juin 12:19

                        Trump ne veut pas la guerre, mais une escalade pour durcir les sanctions, afin d’être en position de force pour une négociation où il se présentera en sauveur du monde. Le drone était une provocation intentionnelle, et la formule « mes généraux voulaient bombarder mais je les ai retenu » entre bien dans ce scénario.


                        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 22 juin 12:39

                          @Eric F

                          Non, Trump veut empêcher le trafic normal dans le détroit d’Ormuz dans lequel passe 35% de TOUT le pétrole consommé sur cette fichue planète.

                          Le but ? Faire monter les prix pour que son gaz-de-schiste de merde apparaisse « concurrentiel » et que les ricains puissent enfin en vendre afin de faire dégonfler (un tout petit peu) la bulle qui risque bien autrement de leur péter à la gueule. (tout ce machin a été fait à crédit).


                        • Eric F Eric F 22 juin 18:49

                          @Philippe Huysmans
                          c’est en effet plausible qu’il veuille « déstabiliser » le secteur du détroit pour peser sur les cours du pétrole au profit des pétroles de schiste étasuniens, néanmoins je ne pense pas que ses « alliés » occidentaux et les monarchies pétrolières exportatrices vers l’Europe le soutiendraient dans un tel objectif. Par contre ces derniers soutiendraient une stratégie visant au renforcement des sanctions contre l’Iran. Sans oublier un autre pays très favorable à des bombardements massifs sur l’Iran.


                        • lloreen 22 juin 12:57

                          Trump ne veut pas la guerre.En parfaite marionnette il fait ce que ses commanditaires lui dictent.

                          Ses commanditaires sont les criminels et les escrocs de l’arnaque planétaire de la monnaie-dette et les exécutants sont les parasites associés dont l’agenda est leur nouvel ordre mondial, frère jumeau de l’empire de Babylone.

                          Leur outil de prédilection a été décrit par leur aïeule et leur malfaisance est intacte.

                          « Si mes fils ne veulent pas la guerre, il n’y a pas la guerre ».

                          Gutle Schnapper, épouse de Mayer Amschel (dit Rothschild)

                          https://resistance71.wordpress.com/tag/famille-rothschild-couronne-city-de-londres/


                          • lloreen 22 juin 13:21

                            Le schéma est toujours le même.

                            Le MI6 britannique de la couronne (City de Londres) crée le prétexte, que ce soit une histoire montée de toutes pièces comme celle de l’uranium en Irak qui mena à l’invasion américaine de 2003, de “l’empoisonnement” des Skripal à Salisbury ou la création des “casques blancs” en Syrie qui affirment qu’il y a eu des attaques au gaz sarin ou chloré en Syrie.

                            Une fois le prétexte de la couronne mis en pratique (le plus souvent en utilisant des sous-traitants du Mossad israélien), leur bulldog américain est ensuite lâché sur la cible, toujours un pays socialiste ou socialisant comme Assad, qui a passé sa vie politique à exposer ce grand mensonge. La dernière des choses que désire la couronne de la City c’est de voir s’établir de bonnes relations entre les USA et la Russie. Ceci ferait complètement dérailler leurs commerces lucratifs d ‘armes, de pétrole et de drogue et relèguerait la Grande-Bretagne au rang de denrée périssable et donc jetable.

                            Les Etats-Unis sont et ont toujours été une force mercenaire à la solde du cartel bancaire emmené par la famille Rothschid et basé à la City de Londres.

                            "Nous avons accumulé une dette nationale de 24 000 milliards de dollars, une très mauvaise réputation et des milliers de morts (essentiellement des soldats pauvres, des noirs ou basanés ), de la chair à canon pour protéger ce panier d’ordures.

                            Il est plus que temps que le monde comprenne enfin ce plus grand des mensonges. Faute de quoi, il y aura en permanence des prétextes inventés et des mensonges éructés pour toujours accumuler plus de dette, de mort et de destruction. Lorsque nous comprendrons, tout prendra fin et les révolutionnaires américains qui combattirent ces salopards il y a plus de 250 ans pourront mieux reposer sachant que cette victoire aura été vraiment accomplie."

                            Henderson, patriote américain.


                            • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 22 juin 17:41

                              Au Bourget 2019, les experts l’admettent : il est très difficile de concurrencer les israéliens sur le marché des drones militaires.
                               

                              La philosophie américaine en matière de drones diffère sensiblement de celle des Israéliens. Israel privilégie les appareils plus légers, propulsés par des turboréacteurs, presque tous armés de missiles, très difficiles à localiser sur un radar, et surtout, coûtant une fraction du prix d’un MQ-4C par exemple. Les drones israéliens les plus chers reviennent à un quart du prix d’un appareil de ce type.


                              • Eric F Eric F 22 juin 18:57

                                @Ilan Tavor aka Massada
                                Le but du drone en question n’était pas forcément d’être efficace, mais peut-être d’être une cible facile...

                                A propos des réalisations aéronautiques israéliennes présentées au Bourget, le petit avion électrique 9 places m’a semblé particulièrement remarquable. Une entreprise française (localisée à Vannes) participe au projet puisqu’elle a fourni le fuselage. (lien)


                              • phan 22 juin 19:29

                                @Ilan Tavor aka Massada

                                La campagne de drones implique l’usage de la force sur le territoire d’un autre État sans son consentement et constitue donc une violation de la souveraineté de l’autre État. Une attaque de drone, c’est une incitation à la haine : la majorité des victimes sont civiles sans défense.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès