• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ukraine – Frank-Walter Steinmeier réécrit l’histoire du (...)

Ukraine – Frank-Walter Steinmeier réécrit l’histoire du massacre de Babi Yar et fait passer les bourreaux pour des victimes

Lors de sa visite en Ukraine pour inaugurer un mémorial dédié aux victimes du massacre de Babi Yar, le Président allemand, Frank-Walter Steinmeier a littéralement réécrit l’histoire du massacre de dizaines de milliers de juifs, et fait passer les collaborateurs ukrainiens des nazis pour des victimes.

JPEG

Le 6 octobre 2021, le Président allemand Frank-Walter Steinmeier s’est rendu en Ukraine pour inaugurer un mémorial dédié aux victimes du massacre de Babi Yar. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ce discours révoltant du point de vue de la vérité historique a choqué ceux qui connaissent l’histoire.

Mais rappelons justement brièvement l’histoire des massacres qui ont eu lieu dans le ravin de Babi Yar à Kiev pendant la Seconde guerre mondiale.

Quelques jours après l’arrivée de la Wehrmacht à Kiev le 19 septembre 1941, le NKVD (police secrète soviétique) qui avait anticipé que l’occupant allemand irait s’installer dans les locaux administratifs soviétiques fait exploser des charges placées à l’avance dans ces bâtiments. Ces explosions et les incendies qui ont suivi ont tué plusieurs milliers de soldats allemands.

Les Allemands décident d’utiliser ces explosions comme justification pour massacrer les juifs de Kiev, et un ordre est publié demandant aux juifs de la ville de se rassembler le 29 septembre à 8 h à l’angle des rues Melnikova et Dokterivskaya, non loin du ravin de Babi Yar.

Sur place, pour tuer les juifs se trouvent non seulement des SS, des policiers allemands du Sonderkommando et des membres de la Waffen SS, mais aussi le 201e bataillon Schutzmannschaft, un bataillon de collaborateurs ukrainiens des nazis issus de l’OUN-B de Stepan Bandera, qui est appelé dans certaines sources sous le terme « police auxiliaire ukrainienne ». Roman Choukhevitch, membre de l’OUN-B est capitaine de la première compagnie de ce bataillon.

C’est ensemble que nazis allemands et collaborateurs ukrainiens vont ainsi tuer par balles plus de 33 771 juifs (le chiffre n’est pas exact car les enfants de moins de 3 ans n’étaient pas comptés) en deux jours, les 29 et 30 septembre 1941. Une partie des membres du 201e bataillon Schutzmannschaft formera plus tard l’UPA, l’armée insurrectionnelle ukrainienne.

Les massacres se sont poursuivis à Babi Yar après ces deux journées sanglantes de septembre 1941. En deux ans, près de 140 000 personnes seront abattues ou enterrées vivantes dans le ravin : juifs, Polonais, Tziganes, prisonniers de guerre, malades mentaux, et opposants aux nazis. En 1942, 621 membres de l’OUN (l’organisation des nationalistes ukrainiens qui a collaboré avec les nazis et participé à l’Holocauste) seront tués par les nazis à Babi Yar (comme quoi fallait pas faire alliance avec le diable).

Maintenant que l’histoire des massacres commis à Babi Yar pendant la Seconde guerre mondiale est clairement résumée, revenons à Frank-Walter Steinmeier et son discours.

« Ici, à Babi Yar, dans les derniers jours de septembre 1941, les troupes allemandes ont assassiné près de 34 000 Juifs. Ce sont les Allemands qui ont perpétré ces atrocités. Les mots nous manquent face à leur cruauté et leur brutalité absolues. Cet acte – ce n’était pas un acte de représailles. Le meurtre de masse des Juifs de Kiev était un crime méticuleusement planifié – planifié et exécuté par des membres de la SS, de la police de sécurité et de la Wehrmacht. Ils étaient tous impliqués  », a déclaré Frank-Walter Steinmeier.

Sauf que comme on l’a vu plus haut, il n’y a pas que les Allemands qui ont planifié et exécuté ce massacre. Les collaborateurs ukrainiens y ont activement participé. En omettant de mentionner ces derniers, Steinmeier « blanchit » en quelque sorte ces derniers pour le massacre de Babi Yar, puisque selon ses dires, seuls les Allemands sont responsables. D’ailleurs l’expression « collaborateurs ukrainiens » n’apparaît pas une seule fois dans le discours du Président allemand, alors que ces derniers ont pris une part plus qu’active dans l’Holocauste !

Mais là où son discours a été le plus choquant c’est lorsqu’il met plus tard au même niveau les Roms, les Sinti, les prisonniers de guerre, et les handicapés massacrés à Babi Yar, et les membres de l’armée de libération ukrainienne.

«  Ici aussi, à Babi Yar, après le massacre des Juifs de Kiev, la tuerie a continué : jusqu’en 1943, jusqu’à la retraite des Allemands. Des dizaines de milliers de Sinti et de Roms, de membres de l’armée de libération ukrainienne, de personnes handicapées et de prisonniers de guerre ont perdu la vie dans ce ravin », a-t-il ajouté.

Or, l’armée de libération ukrainienne est un terme qui recouvre en fait toutes les unités ukrainiennes qui se battaient du côté des nazis, y compris celles qui ont massacré des juifs, des Tziganes, des handicapés et des prisonniers de guerre ! Les mettre dans la même phrase que leurs victimes, comme si ces collaborateurs ukrainiens étaient autant à pleurer que ceux qu’ils ont aidé à massacrer est absolument ignoble.

Ce discours fut tellement choquant, qu’Édouard Dolinski, directeur du comité ukrainien juif, qui était présent à cette inauguration du mémorial de Babi Yar, a bien failli tomber de sa chaise en entendant le discours de Frank-Walter Steinmeier.


« Hier, lors de la magnifique cérémonie à Babi Yar, j’ai failli tomber de ma chaise lorsque le Président allemand Frank-Walter Steinmeier a déclaré qu’à Babi Yar « des milliers de combattants de l’Armée insurrectionnelle ukrainienne [la traduction ukrainienne du discours dit armée insurrectionnelle au lieu d’armée de libération – note de la traductrice] ont été exterminés ».
De qui le Président allemand voulait-il parler ?
Bagazia, membre de l’OUN, maire de Kiev, complice du vol et de l’extermination des Juifs de Kiev, qui a ensuite été fusillé par les Allemands ?
Ou peut-être du membre de l’OUN, le rédacteur en chef du journal Ukrainskoe slovo, Ivan Rogatch, qui, dans son journal, a appelé les habitants de Kiev à expulser et à tuer les Juifs ? Lui aussi a été exécuté plus tard par les Allemands.
Ou le membre de l’OUN, commandant de la police ukrainienne, Yakiv Chevtchenko, l’auteur direct du meurtre des Juifs du district de Fastov ? Lui aussi a été tué par les nazis plus tard !
Il y a un monument à la mémoire de tous ces gens à Babi Yar installé juste sur les os de leurs victimes.
En outre, les rues adjacentes au charnier portent le nom d’autres meurtriers et complices de meurtre – Oleg Oljitch, membre de l’OUN, organisateur de la police auxiliaire de Kiev, le chef de l’OUN Bandera et leur marionnette Olena Teliga.
D’après ce que j’ai compris, le personnel de l’ambassade à Kiev a contribué à la rédaction du discours du président allemand. Ce n’est que d’eux que pouvaient sortir des informations présentant des meurtriers et des pillards comme des
« victimes innocentes du nazisme ».
Après que l’ambassade allemande a voulu ériger un panneau commémoratif en l’honneur du maire nazi Bagazia et ce discours présidentiel, les diplomates allemands devraient réfléchir sérieusement à qui prépare de tels documents et quelles sources ils utilisent 
 », a écrit Dolinski sur son mur Facebook.

Si Édouard Dolinski est surpris que la réécriture de l’histoire, qui est devenue un sport national en Ukraine, touche aussi l’Allemagne, ce n’est pas mon cas. Quand on voit régulièrement des officiels allemands appeler Moscou à appliquer les accords de Minsk, alors que l’Allemagne a fait partie des quatre pays qui ont élaboré ce texte qui ne mentionne pas une seule fois la Russie comme partie au conflit (voir ma traduction complète des accords de Minsk 2), on comprend vite que la réécriture de l’histoire est aussi généralisée en Occident qu’en Ukraine !

Car en effaçant le rôle des collaborateurs ukrainiens dans le massacre des juifs à Babi Yar, et en plaçant la mort des bourreaux au même niveau que celle de leurs victimes, c’est bien à une réécriture sordide de l’histoire que s’est prêté Frank-Walter Steinmeier. Une réécriture qui permet aux néo-nazis ukrainiens de blanchir leurs ancêtres idéologiques comme Stepan Bandera ou Roman Choukhevitch, et donc de se présenter comme de simple nationalistes, et non comme des néo-nazis.

C’est en réécrivant l’histoire qu’on permet au néo-nazisme de se développer, entre autre en Ukraine. Et le discours de Frank-Walter Steinmeier participe de cette réécriture de l’histoire, faisant de lui le complice du développement du néo-nazisme en Ukraine.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  3.76/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Guy19550 Guy19550 8 octobre 09:44

    Dans chaque boche il y a un taux de nationalisme plus ou moins prononcé, on voit cela aussi en Belgique en Hollande et en France et plus le temps passe, plus il y en a.


    • tonimarus45 8 octobre 10:22

      @Guy19550-TOUT A FAIT n’avons nous en france pas un facho de chez facho, revisioniste, negationiste, qui n’hesite pas a essayer de rehabiliter petain.Curieusement ni le « crif » ni la « licra » ne montent au creneau ???Pourtant il s’agit d’elimination de juifs et donc un peu de la « Shoah »


    • Guy19550 Guy19550 9 octobre 01:52

      @tonimarus45

      On en a aussi en Belgique surtout du côté de la NVA et de ce qui s’appelle actuellement « Vlaams belang », aussi dans le sud du pays. Il y a eu une époque avec un cordon sanitaire, je me demande bien pourquoi cela n’existe plus. Au niveau des élections législatives en Europe, il y a parfois de drôles de percées. Et en ce qui concerne plus précisément les juifs, on évite d’en parler, mais s’il y a bien eu des gens qui les ont dénoncé pendant la guerre, il y en a eu aussi pour les protéger. La guerre a servi de prétexte pour s’en débarrasser. C’est un sujet qui reste encore chaud aussi sur les réseaux sociaux.


    • tonimarus45 8 octobre 10:18

       @ Christelle Néant

       nous avons aussi en france des revisionistees et des negationnistes dont un facho de chez facho , « zemour » pour  ne pas le citer, qui n’hesite pas a reecrire l’histoire, en declarant que « petain » a defendu des juifs.Curieusement ni le « crif » ni la « licra » ne montent au creneau ???? pourtant il s’agit d’elimination de juifs et donc de la mise en cause d’une partie de la « shoah »


      • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 8 octobre 11:12

        Précision : Steinmeier à parlé de « membres du mouvement de libération de l’Ukraine », pas « de membres de l’armée de libération ukrainienne ». Ça n’est pas la même chose. Bandera s’est fait coffré par les Allemands, et ses partisans ont été systématiquement liquidés par la Gestapo. Il est indéniable qu’ils ont participé au massacre de Babi Yar, mais le phénomène des pogroms en 1941 dépasse largement les éléments politisés. 

        Steinmeier se fout du monde, certes. Mais plus dérangeant encore, il le fait avec la bénédiction de Isaac Herzog, président de l’entité sioniste, qui était présent à la cérémonie.


        • Yann Esteveny 8 octobre 11:27

          Message à avatar Opposition contrôlée,

          Monsieur Isaac Herzog a-t-il émis la moindre protestation publique contre cette déclaration ?
          Si la réponse est « Non » et que vous ne compreniez pas pourquoi, il n’est pas trop tard pour mieux vous informer.

          Respectueusement


        • tonimarus45 8 octobre 12:48

          @Yann Esteveny-meme a mon age j’ai envie d’apprendre alors pourquoi « herzog » n’a pas emis la moindre protestation ???de meme quand « gargamel » revisionniste ,negationniste dit que « petain » a sauve des juifs , pourquoi et le « crif » et la « licra » font les canards muets ???????


        • Yann Esteveny 8 octobre 13:28

          Message à avatar tonimarus45,

          Félicitations pour ces deux bonnes interrogations ! Vous n’avez plus qu’à vous mettre au travail.

          Respectueusement


        • Christelle Néant Christelle Néant 8 octobre 14:51

          @Opposition contrôlée
          Non non il parle bien de l’armée de libération ukrainienne « ukrainischen Befreiungsarmee » => https://de.wikipedia.org/wiki/Ukrainische_Befreiungsarmee
          Traduite en russe par « Украинской освободительной Армии »
          La traduction anglaise sur laquelle vous vous basez sûrement est foireuse.
          J’ai vérifié toutes les versions pour être sûre avant d’écrire l’article, ce qui m’a permis de voir la différence dans la version ukrainienne où là ils parlent de « Української повстанської армії » soit armée insurrectionnelle ukrainienne.


        • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 8 octobre 16:40

          @Christelle Néant 

          Vous avez raison. Ça me paraissait un contre-sens trop énorme pour être déclamé par un officiel allemand dans pareil circonstance, mais c’est bien ce qu’il a dit. La version anglaise du discours est effectivement frelatée.


        • Christelle Néant Christelle Néant 8 octobre 20:17

          @Opposition contrôlée
          Malheureusement il n’y a pas qu’en Allemagne que je vois souvent ce genre de problèmes. Les traductions anglaises du Kremlin ou du Ministère des Affaires étrangères russe, contiennent aussi fréquemment des fautes ou des approximations. C’est pour ça que je pars toujours du texte dans la langue originelle, et que je préfère parfois refaire ma propre traduction plutôt que d’utiliser l’officielle, même quand il y en a une en français.


        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 octobre 04:55

          Alors, personne pour répondre à la double question de tonimarus45 ?

          La réponse pour Herzog aurait-elle un lien avec le pouvoir actuellement exercé par des juifs ? Faut-il soupçonner une forme de realpolitik ?

          Pour Zemmour, je n’ai pas mené l’enquête mais je me demande s’il n’évoquait pas le fait que Pétain aurait organisé la déportation des juifs étrangers. N’y avait-il pas une dimension nationale en jeu ici ?


        • tonimarus45 9 octobre 10:57

          @Luc-Laurent Salvador----«  »«  »« Pétain aurait organisé la déportation des juifs étrangers. N’y avait-il pas une dimension nationale en jeu ici ? »«  »« Aucun document du gouvernement de vichy et ils ont etes epluches et reepluches et donc aucune preuve ne confirme que petain ait fait le distingo entre juifs français et etrangers au veld’hiv tous etaient meles de meme lorsque ont etes arretes tous les enfants d’une ecole ou etaient rassembles des ecoliers juifs .par la suite on peut faire du revisionisme et du negationisme comme »gargamel" (((et dans son temps comme papa lepen))) sauf qu’en faisant ainsi on peut tout manipuler et nier ?????????????????


        • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 9 octobre 11:10

          @Luc-Laurent Salvador
          Pour Herzog, c’est dans la droite ligne de la politique sioniste, voir les relations Netanyahu  Orban par ex. Il n’y a rien d’étonnant à les voir sympathiser avec des néo-nazis : historiquement, ils l’ont déjà fait avec les Sud-africains. 

          Concernant Vichy, la question est complexe, il suffit d’évoquer l’UGIF. Il ne faut pas oublier non plus que la zone libre disparaît fin 1942, Pétain devient techniquement un leader fantoche.


        • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 9 octobre 11:44

          @tonimarus45
          Ils se basent sur ce livre en particulier : Vichy et la Shoah, enquête sur le paradoxe français, voir la critique par le crif.


        • Guy19550 Guy19550 10 octobre 08:45

          @Christelle Néant
          Selon vous, est-il possible que 

          Steinmeier

          ait été berné ?


        • Christelle Néant Christelle Néant 12 octobre 21:51

          @Guy19550
          J’en doute.


        • Guy19550 Guy19550 13 octobre 01:04

          @Christelle Néant
          merci


        • xana 8 octobre 22:07

          En tous cas merci encore Christelle pour avoir rétabli les choses telles qu’elles ont été dites.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité