• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ukraine – Un colonel du SBU arrêté pour avoir préparé le meurtre (...)

Ukraine – Un colonel du SBU arrêté pour avoir préparé le meurtre d’un général du SBU

Le 22 janvier 2021, en Ukraine, le colonel Iouri Rassiouk, de l’unité alpha du SBU (unité d’élite des services secrets ukrainiens), a été arrêté car il est soupçonné d’avoir organisé le meurtre sous contrat d’un général du SBU, Andreï Naoumov. Cette tentative de meurtre semble être liée à des luttes internes pour la mainmise sur des schémas de corruption au sein du SBU.

JPEG

Rassiouk a été arrêté au moment où il allait apparemment remettre de l’argent (50 000 $) pour payer le meurtre du bras droit et ami du chef des services secrets ukrainiens, Ivan Bakanov, le général et chef de la direction principale de la sécurité intérieure du SBU, Andreï Naoumov.

Andreï Naoumov est un ancien procureur et un fonctionnaire que le président Volodymyr Zelensky a récemment promu au rang de général de brigade après seulement un an de service au sein du SBU.

Si le fait qu’un colonel du SBU organise le meurtre d’un général de ces mêmes services secrets est déjà choquant, il est encore plus choquant que le donneur d’ordre de ce meurtre serait, d’après les services secrets ukrainiens, Dmitri Neskoromny, un ancien chef adjoint de ces mêmes services secrets.

Si Rassiouk a été arrêté, Neskoromny est activement recherché et fait l’objet d’une interdiction de quitter le territoire de l’Ukraine.

Cette tentative de meurtre serait, d’après le média ukrainien Censor, une conséquence du conflit criminel ouvert entre différents groupes d’influence dans l’entourage de Bakanov.

Ce conflit entre départements du SBU trouverait son origine dans la façon dont les services secrets ukrainiens couvrent les business louches. En effet, les départements économiques du SBU se livrent à du racket et à l’extorsion à grande échelle sur les sociétés s’occupant d’exportation et d’importation de biens de consommation en Ukraine.

Jusqu’au début de l’année 2020, celui qui « résolvait » principalement les problèmes des sociétés d’exportation et d’importation au sein du SBU était Neskoromny. Mais, au cours de l’année dernière, toutes les activités parallèles du SBU ont été reprises par le bras droit et ami le plus proche du chef du SBU, Andreï Naoumov.

La carrière de Naoumov au sein du SBU a été fulgurante. Ancien procureur, il a fait de son modeste département de sécurité intérieure la structure la plus puissante au sein des services secrets ukrainiens pour la première fois de son histoire. Désormais, toutes les questions de douanes, celles sur la clôture des affaires pénales et de manière générale, tout ce qui doit être « résolu » est réglé par Bakanov via Naoumov.

Ce faisant, Naoumov est devenu le symbole de la corruption et de la permissivité des officiers du SBU proches de Zelensky et Bakanov. Naoumov est maintenant un homme très riche qui a largement dépassé ses prédécesseurs en matière d’influence corruptrice.

La corruption de Naoumov est apparue publiquement en octobre 2020 lorsque des journalistes ont découvert que sa famille avait acheté un appartement de trois pièces dans un complexe résidentiel de haut standing dans le centre de Kiev à un prix quatre fois inférieur à celui du marché.

Après la conférence de presse du SBU durant laquelle l’information sur cette tentative de meurtre a été officiellement confirmée, une chaîne Telegram au nom de Dmitri Neskoromny est apparue. Il n’y a aucune certitude sur le fait que cette chaîne soit réellement celle de Neskoromny.

La personne qui tient cette chaîne Telegram a qualifié cette situation de provocation de Bakanov, et a affirmé qu’il était au courant de la préparation de cette provocation et qu’il est parti en Europe à l’avance. Cette chaîne Telegram a annoncé la publication à venir d’informations compromettantes contre le chef du SBU.

« Admirant les vues d’une ville allemande, je prévois dans les prochains jours de publier des informations sur la dame de cœur de Bakanov, qui vit à Moscou, dont il se languit, et qui est un outil de chantage du FSB. En outre, je ferai un rapport sur les personnes qui reçoivent des pots-de-vin et des « dividendes » dans la « Grande construction », sur les liens familiaux de Yermak en Russie et les véritables raisons pour lesquelles l’échange de prisonniers a été saboté », rapporte l’auteur de la chaîne.

Dans le premier poste de la chaîne Telegram, la personne qui se présente comme étant Neskoromny affirme avoir voulu organiser une conférence de presse lorsqu’il a quitté le service afin de dénoncer publiquement les processus négatifs qui sont apparus au sein du SBU sous la direction de Bakanov. Cette personne affirme en avoir été dissuadée par le président Volodymyr Zelensky qui aurait garanti la sécurité de Neskoromny et de sa famille. Une garantie qui ne valait pas grand-chose semble-t-il au vu des événements récents.

Certains journalistes comme Boutoussov, pensent que cette arrestation du colonel Rassiouk n’est qu’un moyen pour Naoumov de discréditer la faction adverse et de se faire bien voir de Zelensky. Il faut dire, que l’idée qu’un colonel du SBU ait pu conspirer pour assassiner un général de ces mêmes services secrets ukrainiens a de quoi discréditer totalement la réputation de ces derniers. Une réputation déjà bien ternie par l’utilisation de prisons secrètes et le recours systématique à la torture par les membres du SBU contre leurs prisonniers.

Lors de la conférence de presse officielle, le SBU a nié que l’arrestation de Rassiouk ait été un simple « spectacle » visant à mettre en valeur Naoumov. Pendant que les journalistes comme Boutoussov essayent, peut-être par patriotisme, de sauver le peu qu’il reste de la réputation du SBU, le chef des services secrets ukrainiens et son adjoint semblent chercher à défendre principalement leur propre réputation sans réfléchir aux conséquences que cela aura pour la structure qu’ils dirigent.

Quoi qu’il en soit, cette sordide affaire montre que le pourrissement du SBU, lié à la corruption, à la protection de la contrebande, au blanchiment d’argent sale et à l’utilisation des pouvoirs de structures officielles pour piller les entreprises du pays n’a fait que s’intensifier sous la présidence de Volodymyr Zelensky. Non seulement lui et son équipe n’ont pas réussi à lutter contre ces phénomènes, mais ils les ont même encouragés.

Les futures révélations de la chaîne Telegram au nom de Neskoromny sur les dessous du SBU pourraient faire couler la cote de popularité de Zelensky, et mettre en péril les positions de Bakanov et Yermak, alors que le mécontentement de la population ne fait que monter en Ukraine, sur fond d’augmentation des tarifs de charges communales et d’incompétence manifeste dans la gestion de l’épidémie de coronavirus.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • tonimarus45 26 janvier 10:10

    bonjour merci pour cet article qui nous fait savoir ou en est l’ukraine


    • roman_garev 26 janvier 11:12

      L’« État 404 », un panier de crabes.


      • Christelle Néant Christelle Néant 26 janvier 11:28

        @roman_garev
        Je dirais même un nid de crotales


      • roman_garev 26 janvier 11:37

        @Christelle Néant
        Bonjour Christelle et merci.
        J’ajoute ce « nid de crotales » dans le dictionnaire collectif Multitran comme une traduction possible de la locution russe « пауки в банке ».


      • Christelle Néant Christelle Néant 26 janvier 12:33

        @roman_garev
        Panier de crabes existe en français, nid de crotales c’est le cran au dessus niveau dangerosité


      • tonimarus45 26 janvier 17:09

        @Christelle Neant---et juste en passant -Lu dans le « mrdias » marianne qui a du se reconvertir dans le comique«  »« 87 millions de pro-navalny ??ect »«  » dans un pays de meme pas 150millions d’habitants et pour un parti qui a fait 2% a la presidentielle ??? Pour le coup«  »«  » les k ?o ?n ?s ça ose tout c’est a cela qu’on les reconnait" s’applique pleinement


        • Christelle Néant Christelle Néant 26 janvier 22:44

          @tonimarus45
          lol ah oui là ils ont fait fort chez Marianne... Les manifestations pro-Navalny ont à peine attiré quelques dizaines de milliers de gens, alors les 87 millions ils peuvent les chercher longtemps...


        • Christelle Néant Christelle Néant 26 janvier 22:44

          @tonimarus45
          Vous auriez le lien de l’article ?


        • Guy19550 Guy19550 26 janvier 18:37

          J’ai prié pour que cela soit aussi contagieux que les varients du covid, et je peux vous assurer que cela m’a été très désagréable du fait que je suis athée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité