• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ukraine – Zelensky appelé à envoyer Medvedtchouk en Russie pour (...)

Ukraine – Zelensky appelé à envoyer Medvedtchouk en Russie pour négocier l’obtention d’un vaccin contre le coronavirus

Le président Volodymyr Zelensky devrait immédiatement envoyer le chef du conseil politique du parti « Plateforme d’Opposition – Pour la Vie », et membre de la Verkhovna Rada, Viktor Medvedtchouk en Russie pour négocier la production d’un vaccin contre le coronavirus en Ukraine. Un tel appel a été lancé par Renat Kouzmine, député de la Rada de la « Plateforme d’Opposition – Pour la vie ».

JPEG

Zelensky devrait envoyer Medvedtchouk en Russie pour obtenir le vaccin contre le coronavirus

«  Si Medvedchuk a pu se mettre d’accord sur la fourniture du vaccin russe, il peut également se mettre d’accord sur la production de ce vaccin en Ukraine. Le président Zelensky devrait envoyer Medvedtchouk pour négocier avec les dirigeants russes afin de sauver les Ukrainiens », a déclaré Kouzmine lundi sur la chaîne ukrainienne ZIK.

Pour sa part, le premier Vice-président de l’Académie des sciences économiques d’Ukraine, Anatoly Pechko, a exhorté le président Zelensky à se mettre d’accord avec le président russe Vladimir Poutine sur l’achat du vaccin contre le virus Sputnik V ou à demander l’aide de Viktor Medvedtchouk, qui a déjà eu des entretiens avec les dirigeants russes sur l’achat du vaccin. M. Pechko a souligné que les Ukrainiens devraient prendre « la seule bonne décision et acheter le nombre maximum de doses de vaccin pour les citoyens ukrainiens à la Russie afin d’arrêter la propagation de l’infection virale ».

Les experts ukrainiens prévoient que d’ici la fin novembre, près de 200 000 nouveaux patients atteints de coronavirus seront identifiés dans le pays. En particulier, les scientifiques de l’Institut des problèmes du marché et de la recherche économico-écologique de l’Académie nationale des sciences d’Ukraine prévoient que d’ici le 29 novembre, le nombre total de cas d’infection au coronavirus dans le pays pourrait atteindre 737 946, soit 192 257 de plus que les prévisions officielles du 16 novembre. Ils prévoient également qu’à cette date, le nombre de cas mortels augmentera de 3 100 et que le nombre total atteindra 12 797.

Début octobre, Medvedtchouk a rencontré Poutine et lui a demandé d’envisager la possibilité que le vaccin contre le coronavirus puisse être envoyé, notamment en Ukraine. Selon le président russe, une telle possibilité existe bien, mais cela exige que les autorités officielles ukrainiennes « formulent leurs demandes en conséquence ».

Pour sa part, le gouvernement ukrainien refuse catégoriquement d’envisager l’achat du vaccin russe contre le coronavirus.

La situation avec le coronavirus en Ukraine

Le premier cas d’infection à coronavirus en Ukraine a été révélé le 3 mars dans la région de Tchernovtsy. Le confinement a été introduit dans le pays depuis le 17 mars. Conformément à la décision du gouvernement, le pays est en situation d’urgence jusqu’au 31 décembre. Depuis le 1er août, des règles de quarantaine adaptative ont été introduites, avec différentes restrictions adoptées en fonction de la situation épidémique dans les régions, qui ont été divisées en quatre zones. Cependant, le 11 novembre, le gouvernement a établi une zone orange à travers tout le pays, et a introduit une quarantaine dite de week-end.

La semaine dernière, le coronavirus a été détecté en Ukraine au plus haut niveau de l’État. Ont été rapportés comme ayant été testés positifs au coronavirus : le président Volodymyr Zelensky, le chef du Parlement Dmitri Razoumkov, son premier adjoint Rouslan Stefantchouk, et l’infection a également été détectée chez le ministre de la santé Maxime Stepanov.

Source : TASS
Traduction par Christelle Néant pour Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • xana 21 novembre 13:07

    Selon le président russe, une telle possibilité existe bien, mais cela exige que les autorités officielles ukrainiennes « formulent leurs demandes en conséquence ».

    Pour sa part, le gouvernement ukrainien refuse catégoriquement d’envisager l’achat du vaccin russe contre le coronavirus.

    Bien sûr ! Et le gouvernement ukrainien ne l’achètera jamais, ou alors il l’achètera discrètement dans un pays européen. Peut-être pour le revendre ?
    Ces gens sont une honte pour l’humanité.


    • Guy19550 Guy19550 22 novembre 19:52

      La Russie si elle devait produire le vaccin pour tous les pays amis, aurait de gros problèmes pour y arriver, il faut donc ques les différents pays amis aient la possibilité de le produire sur place. C’est ainsi que cela se dessine. Mais le cas de l’Ukraine est spécial, pour l’heure ce n’est pas un pays amis et on peut même craindre que la volonté des ukrainiens est de le voler et de le vendre aux cowboys. Même avec les meilleures intentions possible, je me méfierais de l’Ukraine pour un vaccin russe au plus haut degré. Faut pas reculer d’une chique non plus pour l’opposition du transfert des prisonniers et bloquer les passages entre l’Ukraine et les républiques. A coups de cigares si besoin en est.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité