• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ukraine – Zelensky veut donner aux Tatars de Crimée les droits que la (...)

Ukraine – Zelensky veut donner aux Tatars de Crimée les droits que la Russie leur a accordés

Le 9 août 2020, Volodymyr Zelensky a annoncé que l’Ukraine travaillait sur une définition légale des peuples indigènes et l’octroi d’un statut spécial aux Tatars de Crimée, afin de leur donner des droits que Moscou leur a en fait accordés une fois la péninsule réintégrée au sein de la fédération de Russie.

Zelensky a trois trains de retard sur la question des droits des Tatars de Crimée

À l’occasion de la journée internationale des peuples indigènes, l’administration de Volodymyr Zelensky s’est fendue d’une déclaration sur sa chaîne Telegram, annonçant que l’Ukraine travaillait à définir légalement les peuples indigènes et à accorder un statut spécial aux Tatars de Crimée, afin de préserver leurs droits, leur langue et leur identité.

« Le règlement de cette question se fait attendre depuis longtemps, et nous devons enfin y mettre un terme. Nous pouvons dire avec confiance que nous allons définitivement célébrer cette fête de solidarité dans le Bakhtchissaraï libre et dans toute la Crimée », a déclaré le président Ukrainien.

Pour Volodymyr Zelensky les questions de protection des droits et de détermination légale du statut spécial du peuple des Tatars de Crimée en Ukraine sont devenues encore plus pertinentes après que la péninsule soit redevenue russe.

« C’est pourquoi notre tâche commune est maintenant de protéger les droits des Tatars de Crimée, d’aider au développement complet de la langue, de la culture et de la préservation de l’identité du peuple, qui ne peut plus se développer pleinement dans sa patrie historique – la Crimée. Il est très important pour nous de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour rétablir les droits des Tatars de Crimée en tant que peuple indigène d’Ukraine  », a déclaré Zelensky.

Sauf que ce que propose de faire Zelensky, a déjà été fait par la Russie très rapidement après la réintégration de la Crimée. Alors que les Tatars de Crimée vivaient pour beaucoup dans des conditions déplorables, et que leur langue n’a jamais eu de statut officiel pendant plus de 20 ans, la Russie leur a offert après la réintégration bien plus de droits qu’ils n’en ont jamais eu à l’époque de l’Ukraine.

Après la réintégration avec la fédération de Russie, la langue des Tatars de Crimée est devenue l’une des trois langues officielles de la péninsule (avec le russe et l’ukrainien), et les enfants tatars peuvent recevoir un enseignement dans leur langue natale. Le nombre de classes en langue tatare a été augmenté, et les manuels scolaires ont été traduits.

De plus à l’époque de l’Ukraine, beaucoup de Tatars de Crimée vivaient dans des conditions insalubres car ils occupaient des terrains qui ne leur appartenaient pas légalement. Depuis la réintégration de la Crimée, la Russie a légalisé leur situation (via une amnistie foncière), et a investi plusieurs milliards de roubles, pour construire des logements pour plusieurs milliers de familles tatares, mais aussi des écoles maternelles, des écoles, et fournir l’électricité, l’eau courante, le gaz et l’évacuation des eaux usées à plus de 10 000 foyers.

En avril 2014, Vladimir Poutine a signé un décret réhabilitant les Tatars de Crimée qui avaient été déportés en 1944, et des fonds ont été alloués pour construire des logements et des écoles pour ceux qui étaient revenus vivre sur la péninsule des décennies plus tard.

La Russie a aussi construit ou restauré une vingtaine de mosquées en Crimée afin que les Tatars puissent prier dans de bonnes conditions, et une immense mosquée pouvant accueillir 2 600 personnes est en cours de finition à Simféropol (elle devait être finie en avril 2020, mais le coronavirus a bouleversé le planning).

Je vous encourage à regarder ce reportage sous-titré en français sur la réintégration de la Crimée au sein de la fédération de Russie, il y a une partie concernant la situation des Tatars :

Comme on peut le voir, la déclaration de Zelensky disant que la langue, la culture et l’identité des Tatars ne peuvent plus se développer dans leur patrie historique (la Crimée) est un mensonge éhonté. D’ailleurs les autorités religieuses des Tatars de Crimée ont dénoncé à plusieurs reprises, y compris auprès de l’ONU, les mensonges à propos de leur prétendue oppression par la Russie.

Les Tatars de Crimée ont aussi contredit à l’ONU les chiffres farfelus selon lesquels des milliers d’entre-eux auraient quitté la péninsule depuis 2014. En réalité, comme l’a déclaré un des députés du conseil municipal de Bakhtchissaraï, à peine 500 Tatars ont quitté la Crimée en 2014, après la réunification avec la Russie.

Donc à quoi rime la déclaration de Zelensky ? À quoi ça sert de promettre aux Tatars de Crimée des droits que l’Ukraine ne leur a jamais donnés pendant 23 ans, mais que la Russie leur a accordés rapidement après la réintégration de la péninsule ?

Et surtout, à quoi ça rime de leur promettre des droits, que l’Ukraine refuse d’accorder aux russophones du pays ? La déclaration de Zelensky montre que l’Ukraine est dans un état de schizophrénie totale, et pour se donner une bonne image, est prête à promettre à une de ses minorités des droits, qu’elle refuse à coup de lois liberticides et de bombardements (dans le Donbass) à une autre bien plus importante en taille (les russophones).

Les Tatars de Crimée qualifient la déclaration du Président ukrainien « d’absurdité totale »

L’absurdité de la déclaration de Zelensky a été soulignée tant par les officiels criméens que par les Tatars de Crimée eux-mêmes.

Ainsi, Eïvaz Oumerov, le chef de l’autonomie régionale nationale et culturelle des Tatars de Crimée, a qualifié la déclaration de Zelensky, de donner à son peuple le statut de peuple indigène, « d’absurdité totale ».

« Déterminer le statut d’un peuple qui ne vit pas majoritairement sur le territoire de l’Ukraine est une absurdité totale. Je tiens à rappeler à Zelensky que 99 % des Tatars de Crimée vivent en Russie et que le statut de ce peuple a été déterminé dès la première année de la réintégration. Les Tatars de Crimée sont un peuple indigène de Russie, et nous n’avons pas besoin de ce statut dans la législation ukrainienne  », a déclaré M. Oumerov.

Selon lui, Zelensky n’a aucune orientation en matière de politique intérieure.

«  Si le président ukrainien veut avoir des relations avec le peuple tatar de Crimée, cela n’est possible qu’après que la Crimée soit reconnue comme faisant partie de la Russie », a ajouté M. Oumerov.

Un point de vue partagé par Rouslan Balbek, un Tatar de Crimée député à la Douma, que la reconnaissance en tant que peuple indigène ou non par l’Ukraine laisse totalement indifférent.

«  Le peuple tatar de Crimée n’a pas besoin de traitements de faveur de la part de l’Ukraine, nous n’avons pas besoin de leur reconnaissance en tant que peuple indigène et d’autres questions politiques, sur lesquelles le gouvernement ukrainien va essayer de jouer en sa faveur. Qu’ils nous reconnaissent comme un peuple indigène, ou pas cela nous laisse totalement indifférents. […] Aujourd’hui, les Tatars de Crimée ont été réhabilités et ont reçu le soutien de l’État. Pendant la période ukrainienne, les dirigeants de l’époque n’avaient ni le temps ni la volonté de le faire. Et maintenant, l’Ukraine fait la révérence devant une porte fermée : il n’y a ni désir ni nécessité de leur jeter un regard », a déclaré M. Balbek.

Je pense que je n’aurai pas su mieux dire à quel point cette déclaration de Zelensky concernant le statut des Tatars de Crimée est totalement à côté de la plaque, et que les premiers concernés n’en ont rien à faire des droits que l’Ukraine pourrait ou non leur accorder vu qu’ils sont Russes et contents de l’être.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • xana 11 août 10:31

    J’avais déjà regardé plusieurs fois le reportage « Krim » qui évoque (entre autres) le cas des tatars de Crimée.

    Zelensky n’a pas un , deux ou trois trains de retard. D’abord la Russie a fait pour les tatars ce que l’Ukraine a toujours refusé de faire. mais surtout la Crimée a levé l’ancre depuis 2014, ne fait plus partie de l’Ukraine et n’en refera jamais partie ! Donc ces stupidités ne sont que des paroles inutiles, elles ne servent qu’à éviter que le maître américain se lasse et cesse d’envoyer des dollars à son provocateur ukrainien...


    • Christelle Néant Christelle Néant 11 août 12:07

      @xana
      Eh oui. Comme je le dis souvent heureusement que le Maïdan a été surnommé la révolution de la Dignité, parce que qu’est-ce que ça serait sinon...


    • Septime Sévère 11 août 10:52

      J’espère pour le salut de la Russie que les Tatars ne sont plus ceux de Féofar Khan, et qu’ils ne brûlent plus les yeux des courriers du tzar. 


      • xana 11 août 12:34

        @Septime Sévère
        C’est bien d’avoir lu au moins un livre.
        Tu l’as eu pour la distribution des prix à ton école ?
        Quand tu seras grand tu pourras lire la version originale en français, ce n’est pas si compliqué que ça. Et puis Jules Verne a encore écrit des tas d’autres livres !


      • Septime Sévère 11 août 20:21

        @xana
        .
        Des tas d’autres livres, mais dont à la gloire des Amerloques ! Stid...
        « Mais de quelle matière sont faits ces coeurs américains, auxquels l’approche du plus effroyable danger n’ajoute pas une pulsation ! » (d.l.T.à.l.L.)


      • Guy19550 Guy19550 11 août 17:23

        Il a plus de chances maintenant qu’avant avec le duo zouloutchouck. Pour la Crimée ses chances sont nulles en ce qui me concerne car la ville principale a toujours été russe. La Russie ne lâchera jamais ce morceau et cela quelque soient les discussions à venir. Ces discussions viendront bien un jour et la Russie sera prête ce jour-là à proposer une compensation, mais le retour en arrière is out of question !

        Si le couple zouloutchouck veut perdre son temps, c’est la bonne méthode. L’Ukraine n’a pas ce temps à perdre ils peuvent le trouver mais le coût de cela continuera de s’accumuler dans les anales de l’Ukraine, car il y a déjà un grand « niet » de la Russie sur la question depuis fort longtemps.

        Pour récupérer le Donbass, les chances sont meilleures mais tel que je vois les choses, et plus le couple revient avec des inepties, ce sera « niet » également. Mais je note cependant qu’en termes de marchandages, la Russie pourrait négocier le sort de la Crimée contre celui du Donbass. Et plus le temps passe, je ne vois d’autre solution que de refouler les ukrainiens en Allemagne et en Pologne !


        • Christelle Néant Christelle Néant 11 août 23:38

          @Guy19550
          Il n’y aura pas de marchandage Crimée contre Donbass. Ni de retour du Donbass au sein de l’Ukraine. C’est plié.


        • ACHILLE 12 août 09:41

          @Christelle Néant
          vous allez un peu vite en besogne... madame. Apparemment vous n’êtes guère informée. Vos articles ne sont que le fruit de votre imagination délirante.


        • Christelle Néant Christelle Néant 12 août 21:03

          @ACHILLE
          Je vis dans le Donbass. Donc je suis mieux informée que vous sur ce qui se passe ici.
          Et niveau imagination délirante vu le niveau de votre commentaire, vous êtes loin devant moi. Tous mes articles sont sourcés.


        • xana 11 août 18:38

          Je suis bien certain que les républiques ne cèderont jamais sur leur souveraineté du moins tant que la Fédération de Russie n’acceptera pas leur adhésion.

          Les républiques sont aujourd’hui des républiques russes, même si la Russie préfère les garder momentanément indépendantes pour ne pas se faire accuser d’annexion. Quant à la Crimée, c’est la patrie russe sans aucune discussion possible.

          Donc le seul moyen pour l’Ukraine de récupérer la Crimée ou le Dombass, c’est la guerre. Peut-être, avec l’arsenal nucléaire américain les Ukies arriveraient à les rendre radioactives, mais pour s’en emparer il faudrait qu’il reste un Ukrainien vivant.

          Les Ukrainiens n’ont pas de chance. En face d’eux ce ne sont pas des lavettes comme en Occident.


          • QAmonBra QAmonBra 11 août 19:40

            Merci Christelle pour le partage.

            Que du pipeau le Zelensky, les russes tatars doivent bien se marrer ! Il aurait mieux de continuer ses pitreries à la TV, au moins là il aurait été pris au sérieux !

            La Crimée, le Donbass et d’autres régions de l’Ukraine sont plus surement russes que Mayotte n’est française et, quoi que fassent les nazillons ukrainiens, le dossier est clos. . . 


            • Guy19550 Guy19550 12 août 07:22

              Si les Tatars sont des indigènes pour l’Ukraine, c’est déjà mal barré en soi. Cela revient à comparer les indigènes du Brésil avec le reste de la population du Brésil. Le Brésil est très grand, pratiquement la surface de l’Europe et si je laisse Bolsocon un peu à l’écart, sous la période d’influence de Lula, les indigènes ont toujours été bien traités avec l’autonomie qui leur revient de plein droit. C’est un peu différent maintenant avec Bolsocon. Vaut mieux penser à l’intégration et effectivement, Christelle le développe très bien, les tatars de Crimée sont intégrés du mieux possible à la Russie en conservant leur culture. Ce que dit le couple zouloutchouk, me laisse penser que pour eux, c’est du vent et pour un ukrainien, ces gens sont des moins que rien, peut-être même des esclaves. Ce que devraient faire la communauté Tatars, c’est de bien réaliser la chance qu’ils ont avec la Russie d’avoir le statut actuel, russe à part entière et conservation de la culture et de la religion. C’est très beau le jargon des ukrainien, mais essayez de m’expliquer pour quelle raison les tatars de Crimée auraient plus avec l’Ukraine que ne l’ont les russes d’Ukraine. Les actes posés par l’Ukraine vis-à-vis des russes d’Ukraine sont tels qu’ils perdent leurs droits, alors cela me fait tout de même un peu rire du couple zouloutchouck car j’ai l’impression que cela sort de la cuisse de Jupiter. A ma connaissance, les ukrainiens n’ont aucun respect pour quiconque d’autre. Je vus suggère de regarder un peu de plus près la politique brésilienne, elle est assez exemplaire en termes d’égalité et de tolérance, moins qu’avant avec Bolsocon qu’avec Lula, mais bon, j’espère qu’il finira par crever un jour ou l’autre. C’est d’ailleurs le mieux qui puisse arriver au couple zouloutchouck.


              • vesjem vesjem 12 août 09:08

                zelensky applique les directives que l’otan lui dicte, toujours dans le but d’affaiblir la russie

                c’est d’une évidence biblique


                • QAmonBra QAmonBra 12 août 11:49

                  @vesjem

                  Tout a fait pertinent, l’intérêt porté aux tatars démontre que les ̶U̶$̶A̶
                  l’OTAN continue toujours de saliver d’appétit pour la Crimée, c’est dire à quel point ils ont été frustrés de n’avoir pu, célérité russe oblige, prendre le contrôle stratégique de la mer noire. . .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité