• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Un Donald, ça Trump énormément !

Un Donald, ça Trump énormément !

C'est presque faire injure au célèbre titre de l'une des meilleurs comédies du cinéma français, Un éléphant, ça trompe énormément !, que de le paraphraser pour qualifier aujourd'hui, à entendre ses propos souvent aussi tonitruants que nauséabonds, ce clownesque mais néanmoins dangereux personnage qu'est Donald Trump : un Donald, ça Trump énormément !

Celui-ci, qui pourrait faire pâlir d'envie même un éléphant rose dans un magasin de porcelaine, n'a de cesse, effectivement, de trompeter à la face du monde entier, souvent consterné par l'inaudible cacophonie de ce peu ragoûtant instrument à vent et autres contrepèteries de bas instinct, ses insanités. Ce pitre de Donald, qui n'est pourtant pas Duck, devrait faire peur à tous les canards, et pas seulement journalistiques, d'Amérique, sinon de la planète entière !

 

DOCTEUR FOLAMOUR

Imaginez, en effet, ce vulgaire milliardaire à la douteuse houppette, semblant venu tout droit d'une mauvaise bande dessinée yankee, être à la tête, si d'aventure il se voyait élu à la présidence des États-Unis, de la nation la plus puissante, tant sur le plan politique qu'économique, et surtout militaire, de notre bonne vieille Terre. Même ce fou furieux de Kim Yong-Un, pourtant barricadé dans son sinistre bunker de Pyongyang, capitale de la paranoïaque et loufoque Corée du Nord, doit trembler face à ce Donald à la gâchette apparemment facile et qui un jour, au comble du péril à la bannière étoilée, aura peut-être, à Dieu ne plaise, la bombe atomique à disposition pour déverser, sans plus personne alors pour en rire ou en pleurer, ses très toxiques élucubrations sur ses ennemis, réels ou imaginaires, et surtout fantaisistes, qu'ils soient. Au secours, Docteur Folamour est revenu !

Davantage : même cet ancien président de George Walker Bush, qui n'était pourtant pas lui-même une lumière en matière de géopolitique, lui qui, Pinocchio d'entre les Pinocchio, alla jusqu'à s'inventer de toutes pièces une très menaçante « arme de destruction massive » pour pouvoir mettre à feu et à sang l'Irak de Saddam (autre imbuvable tyran) en vue d'y piller ses très rentables puits de pétrole, paraît, aux côtés de l'inénarrable Donald, un enfant de chœur, sinon un génie diplomatique. C'est tout dire !

 

BRUXELLES, TROU A RATS ?

Quant à prétendre que Bruxelles, capitale de la Belgique et surtout de l'Europe, n'est qu' un « trou à rats » en raison des djihadistes qui y ont malheureusement fait leur nid, comme vient donc encore de le claironner intempestivement, du haut d'une tribune donnant sur un parterre d'abrutis aussi hilares qu'ignorants, ce candidat dont on ne sait si ce sont les fascisantes saillies ou la foncière bêtise qu'il faut blâmer le plus, c'est là, bien évidemment, une autre de ces énormes stupidités auxquelles même ses rivaux politiques, y compris dans son propre camp, qui n'a de « républicain » que le nom (je leur conseille humblement, à ce sujet, de relire attentivement Voltaire et son Traité sur la Tolérance ou Montesquieu et son Esprit des Lois), ne prêtent véritablement plus de sérieuse attention, sinon pour eux-mêmes le brocarder. Enfin, il lui restera bien toujours, parmi sa clique de fans anciennement avides eux aussi de Maison Blanche, la plus fidèle des « groupies » : la tête de linotte Sarah Palin, dont l'éclat de l'intelligence semble inversement proportionnel à l'hystérie de ses envolées lorsqu'elle le présente, quasi en pâmoison, devant son électorat.

Davantage : je lui ferais aimablement remarquer, concernant cet hypothétique « trou à rats » que serait Bruxelles, qu'un soir d'hiver, alors que je m'en retournais tranquillement d'un restaurant situé en plein cœur de New York, à Manhattan même, je vis, à ma grande stupeur, sinon indignation, une horde de rats, bruyants et rebutants, surgir subitement de la bouche d'une station de métro, elle-même perdue sous les pestilentielles vapeurs des gaz d'échappement qu'exhalaient des dizaines de taxis jaunes, à proximité - ça ne s'invente pas - de la fameuse Trump Tower, toute de verre, d'acier et de béton... armé (cela va, pour cet amateur de breloques martiales et autres vétérans s'en revenant des champs de bataille, sans dire).

 

LES SERIAL KILLER D'AMERIQUE

Mieux : à tout prendre, et s'il fallait vraiment choisir entre deux maux, je préfère encore les rats de Bruxelles à ces psychopathes et autres serial killer qui, autorisés à s'armer par la très rétrograde et quelque peu sauvage Constitution de son cher pays, où l'on apprend même à tirer à des enfants, sèment trop souvent la terreur sur les campus d'Amérique ! Même le pauvre Obama, qui n'est pas si baraqué que cela face à ce très mauvais genre de Donald, n'arrive pas à s'en débarrasser, fût-ce en brandissant, pour les châtier définitivement, la non moins abominable peine de mort. Il lui arrive même parfois, à cause de ces tragédies humaines, de verser publiquement, la gorge nouée, la voix cassée et le regard voilé, une furtive mais émouvante larme.

Bref : que cet inepte démagogue, ridicule pantin et menteur invétéré de Donald Trump, balaye donc, avant de s'autoriser à faire je ne sais quelle absurde et honteuse morale aux autres, devant sa propre porte. On y verra ainsi moins voltiger ça et là, en outre, ses propos orduriers, même si la crasse, à la triste évidence, continuera certes malgré tout, très (in)vraisemblablement, à le guinder.

Reste donc à espérer, pour le bien de l'humanité tout entière, que l'Amérique, qui ne craint pas de s'autoproclamer « la plus grande démocratie du monde », ne vote pas pour lui, clouant ainsi enfin le bec à ce misérable, malgré sa fortune colossale, canard boiteux.

Car, oui, un Donald, ça Trump, en effet, énormément !

 

DANIEL SALVATORE SCHIFFER*

 

* Philosophe, auteur, notamment, de Le Dandysme - La création de soi (François Bourin Éditeur), Oscar Wilde - Splendeur et misère d'un dandy (Éditions de La Martinière), Lord Byron (Gallimard-Folio Biographies) et Le Testament du Kosovo - Journal de guerre ». A paraître : David Bowie, le dandy absolu.


Moyenne des avis sur cet article :  2.56/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 31 janvier 2016 11:10

    Pire qu’un Hollande ? est ce possible !!!!......


    • Ouallonsnous ? 1er février 2016 09:32

      @zygzornifle

      C’st probablement un clone de Culbuto l’insane et Talonettes l’agité yankee, mais version « américan way of live » !


    • Montdragon Montdragon 31 janvier 2016 11:19

      Plus dangereux qu’Hillary ? Vraiment ?
      Schiffer ont sait qui vous êtes et pour qui vous bossez.
      Votre prose dégeulasse n’empecherait pas le peuple de se réveiller, enjoy the quenelle mon cher.


      • Auxi 31 janvier 2016 19:41

        @Montdragon


        T’as pas un album à colorier ? C’est un site pour adultes, ici.

      • JBL1960 JBL1960 31 janvier 2016 12:00

        En fait, l’idéal serait qu’ils arrêtent de voter, non ? Oui, bon je rêve, quoique. Trump c’est encore PCR qui en parle le mieu, enfin, c’est ce qu’il croit. Tenez, je me suis permise d’intégrer tout ça dans un billet de blog, ici ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/27/aucune-raison-de-se-rejouir/ smiley


        • Clocel Clocel 31 janvier 2016 12:01

          Don’t worry David, on aura Hilary, z’allez voir, on va bien se marrer...
          On a pas fini de casquer ses frustrations de Cohiba qui nous avait tant réjoui...


          • JBL1960 JBL1960 31 janvier 2016 12:02

            Tenez, pour éclairer mon propos sur la votation zunienne, je me permets de vous coller ce billet de blog ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/17/what-else/


            • Gil Saint-Gall 31 janvier 2016 12:43

              Si ça peut vous rassurer, Donald Trump n’a, « racialement », aucune chance de l’emporter, le 8 novembre prochain. 

               

              La double élection d’Obama a déjà illustré le déclin démographique de la majorité WASP et assimilés, puisque l’actuel président a été minoritaire au sein de l’électorat blanc tant en 2008 (55 % des voix pour McCain) qu’en 2012 (59 % pour Romney).

               

              Il est donc définitivement établi qu’un candidat ne peut l’emporter sans le soutien massif de l’un des grands groupes ethniques minoritaires : Noirs et assimilés et/ou Hispaniques.


              Par ses tirades anti-mexicaines, Donald Trump s’est déjà aliéné la seconde, tandis que les Noirs sont très largement acquis au parti démocrate, que le candidat républicain soit "caricaturalement blanc" ou pas.

               

              Quant au vote des femmes, il s’en est coupé par des propos misogynes que seules les sympathisantes du Tea Party feront semblant de ne pas avoir entendus. A partir de là, même 100 % des voix des électeurs masculins de race blanche, ne suffiraient pas à lui valoir la Maison-Blanche.

              P.S. - Chacun est libre de penser ce qu’il veut des journalistes qui font semblant d’y croire, dans le but de faire de l’audience, avec un personnage sans avenir présidentiel..


              • berry 31 janvier 2016 14:41

                @Gil Saint-Gall
                 
                C’est le nivellement par le bas.


              • roman_garev 31 janvier 2016 12:50

                Ce n’est pas de la critique, c’est de la haine, pure et simple, mêlée à la peur.

                De tels déchargements de bile (pour ne pas dire débiles) ne font qu’affermir dans la conviction tout à fait contraire ceux qui savent parfaitement que c’est justement Hillary trompée par Bill qui trompe le monde entier de loin plus énormément en semant la haine (et que tous les autres candidats sont de nullité absolue et d’une ignorance crasse, rien qu’à les écouter).

                • colere48 colere48 31 janvier 2016 13:07

                  Et allez donc ....
                  Évidemment la foule qui écoute Trump c’est abruti et compagnie !
                  L’auteur est un grand adepte de la démocratie... à condition que ...
                  Ce Trump n’a aucune chance d’être élu donc inutile de faire peur inutilement !!

                  Par contre , l’analyse de pourquoi des gens en souffrances écoutent ce genre de personnage reste à faire .

                  Et faut pas compter sur le genre d’auteur zonzon pour le faire !!!


                  • Passante Passante 31 janvier 2016 13:21
                    c’est seulement il y a disons huit ans que, sur deux ans, vu de grandes chaleurs, 
                    cet animal est monté jusqu’à la latitude de ce clavier. 
                    après il a disparu, mais deux saisons donc j’ai pu le voir à l’œuvre, l’expérimenter etc.

                    d’abord il vient avant les autres habituels, 
                    il est déjà là peu avant le crépuscule, détail important...
                    autre saloperie : il est moins bruyant que les autres.
                    saloperie 3 : sa piqûre est sérieusement plus dérangeante, 
                    elle gonfle plus, elle dure plus, elle démange plus, c’est clairement du plus puissant.

                    donc on finit par chercher à tuer, car nuisible, en forme ! et surtout insatiable...
                    là on découvre que les moyens traditionnels anti-moustiques ne fonctionnent pas 
                    à moins de durée, de doubler la dose etc.
                    saloperie 6 : on découvre que sauf anti-moustique massif, il dort !...

                    avantage léger : il est tellement vorace et pris par son truc 
                    qu’il est un peu plus facile à buter que le moustique traditionnel,
                    pour le reste, l’empire c’était bien, 
                    mais quand même brouillon sur la fin,
                    mes sincères.

                    • LEELOO Shawford 31 janvier 2016 13:28

                      @Passante

                      Un moustique ça trump énormément c’est juste

                      Un mannequin au teint de soleil, il va être bon le buddy à la casa blanca, les quatre fréro Marx en un !!!!!!!!!!!!!!!

                      Vivement dimanche smiley


                    • Clocel Clocel 31 janvier 2016 13:29

                      @Passante

                      Bref ... !
                      Vous avez réussi à le butter, le Donald ??? smiley


                    • Clocel Clocel 31 janvier 2016 13:31

                      @Passante
                      Bref... !
                      Vous avez réussi à le butter, le Donald !!! smiley


                    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 31 janvier 2016 14:25

                      Vous croyez encore qu’un président, quelle que soit sa « couleur politique », a vraiment du pouvoir ?
                      il est un automate au service des vrais puissants, des vrais dirigeants, les trusts bancaires, militaires et industriels.


                      • vesjem vesjem 31 janvier 2016 14:45

                        à l’auteur
                        l’erreur que tu fais , c’est de croire et même faire croire que ta propagande va influer en quoi que ce soit sur les résultats des élections américaines


                        • berry 31 janvier 2016 15:01

                          Donald Trump ne s’est pas gêné pour accuser publiquement Hillary Clinton d’avoir créé Daesh, avec Barack Obama.
                           
                          Il s’oppose par ailleurs à l’envahissement de son pays voulu par les suprémacistes juifs et quelques patrons esclavagistes.
                           
                          Il suscite contre lui la haine de toutes les crapules néoconservatrices d’Amérique et d’Europe.
                           
                          Il ne peut pas être foncièrement mauvais.


                          • Onecinikiou 1er février 2016 01:18

                            @berry


                            Absolument, d’ailleurs l’organe mondialiste numéro 1, le NYT, lui ne s’y trompe pas en soutenant ardemment la néconservatrice et ultra-sioniste, esclave de tout les lobbys anti-démocratiques, Clinton :


                            Les dindes qui critiquent Trump ou participent de sa diabolisation sont les mêmes qui fustigent Le Pen en France, ou l’AFD en Allemagne : 


                            ...et qui bien entendu, ont tous voté Hollande !! 

                             N’est-ce pas M. le faux révolutionnaire mais vrai marionnette trotskiste et franc-maçonne... ?



                          • goc goc 31 janvier 2016 15:04

                            @ l’auteur

                            Votre article est intéressant mais je le trouve un peu simpliste et superficiel

                            le phénomène « Trump » doit être étudié de façon plus approfondi, et surtout il doit être mis en parallèle avec l’autre phénomène, celui du camp d’en face, à savoir Sanders, qui peut tout aussi bien faire tomber la « clington » tellement elle est grillée partout.

                            Et puis il ne faut pas oublier aussi le pendant en Europe avec l’arrivée à la tête du parti travailliste d’un « électron libre » ainsi que la montée des partis populistes
                            et ce phénomène a une source simple, c’est l’abrutissement des populations. Cet abrutissement qui avait pour seul but de transformer le peuple en zombies acheteurs compulsifs.

                            Or les « maitres du monde » ont oublié un détail, c’est qu’a force de débiliser le monde, on se retrouve avec des opposants au système, dont la seule force, est d’être aussi débiles que leurs électeurs, ce même peuple devenus débiles au point de rejeter systématiquement toute structure politique classique

                            Alors vous pensez que Trump n’a aucune chance, et là vous vous trompez complétement, car dans le cadre d’un duel « Trump - Sanders », l’anticommunisme atavique et congénitale de l’américain moyen pourrait bien amener le plus débile des candidats au pouvoir


                            • alinea alinea 31 janvier 2016 23:38

                              @goc
                              Ciel !! puissiez-vous avoir tort !
                              Sanders, je n’en sais pas grand chose, mais je partage avec l’auteur ma répugnance à l’égard de Trump !!
                              Ici, en Europe, on fait petit, comme à notre habitude face aux grands US, mais on a eu Pepe Grillo, et la Marine... je suis estomaquée, affolée qu’ils puissent en convaincre.
                              Car en politique, il ne s’agit pas de bravacher en chevauchant les dérives des politiques antérieures, encore faut-il avoir des desseins !!
                              Je pense que nous y sommes : il n’y a plus de citoyens, il ne reste que des consommateurs !
                              Ceci dit Clinton est un danger certain..
                              eh bien, à notre santé !


                            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 31 janvier 2016 15:42

                              Retour des Wasps vs Jews ... what else ? .. en apparence ? ^^


                              • Massada Massada 31 janvier 2016 16:03

                                Je l’aime bien ce Donald Trump et j’espère qu’il sera le prochain président des Etat-Unis, il faut quelqu’un de sa trempe après le désastre Obama.


                                Donald Trump est avant tout un battant et surtout quelqu’un de profondément honnête.
                                Il a été accusé de vouloir payer moins d’impôts. Il a eu cette réponse parfaitement honnête :
                                 1) je suis un homme d’affaires et c’est comme ça qu’on fait. On essaye de minimiser ses impôts pour garder plus de bénéfices 
                                 2) il n’aime pas l’usage que fait l’administration Obama avec son argent.

                                Rappelons que Barack Hussein Obama a multiplié, ce qui est nouveau aux USA, les mesures socialistes à la française, qui mènent aux mêmes catastrophes (augmentation des assistés, sous couvert de bons sentiments, immigration mexicaine massive, facilitation de l’accès au pouvoir de tous les régimes islamistes, anti occidentaux. C’est pour cette raison qu’on l’adore en France.

                                Barack Hussein Obama est avant tout un crypto-musulman d’extrême gauche ce qui explique aussi qu’on l’aime tant en France.

                                Oui, Trump est un type bien ! Outre sa notoriété, une des choses qui ont fait son succès, à part son intelligence, c’est son bon sens, totalement déconnecté du politiquement correct qui tuera, si ça continue, tant l’Europe que les Etats-Unis.

                                Alors en France, la machine gauchiste des journaleux, spécialistes du crachat et de l’art du vomi sur tous ceux qui réussissent, a commencé à se mettre en branle.

                                Je suis convaincu qu’un type qui a dû négocier pied à pied avec des banquiers, avec des associés, avec des syndicats, avec des fournisseurs etc., connait la vie et est beaucoup mieux armé pour relancer et diriger son pays qu’une grande bourgeoise ultra privilégiée depuis plus de 30 ans qui a passé l’essentiel de sa vie, à faire de la politique sans jamais rien construire de tangible, sans jamais avoir crée la moindre richesse ou le moindre emploi.


                                • OMAR 31 janvier 2016 16:25

                                  Omar9

                                  @Massacrada  :« ... à part son intelligence... ».

                                  Il est aussi intelligent qu’une capote trouée...

                                  Et ton admiration pour lui n’étonne personne : il promet aux musulmans ce qu’Hitler à fait aux juifs...
                                  Et tu raffoles de ça....


                                • simplesanstete 31 janvier 2016 17:38

                                  @OMAR
                                  Bien sûr qu’il le souhaite , Massada est vieux sionard bien connu des réseaux sociaux. Les 1ers se servent des derniers, faudrait savoir comme d’hab. 


                                • Jean Pierre 31 janvier 2016 19:53

                                  @Massada
                                  Vous avez un remarquable talent pour le second degré. Votre commentaire est vraiment bien fait. C’est tellement caricatural qu’on croirait lire la prose d’ un véritable soutien de Donald Trump. Bravo !


                                • Le421 Le421 31 janvier 2016 16:53

                                  Démonstration évidente de la montée en puissance de la connerie. Et ce, partout dans le monde.
                                  Vu que nous ne sommes plus capables d’analyser sainement les situations, autrement qu’en se référant au dernier ragot de Facebook, il nous est très important de faire une chose.
                                  La fermer.
                                  On a les dirigeants que l’on mérite, à partir du moment où il y a élection.
                                  Regardez la France, symbole de la démocratie.
                                  Il y a la droite (PS), la droite (LR) ou la droite (FN).
                                  Vous savez comment ça s’appelle un régime ou un pays où il n’y a pas de réelle opposition ?
                                  Je te le donne Emile...

                                  Une dictature.

                                  Et les moutons Bêêêêêe !! Bêêêêee


                                  • colere48 colere48 31 janvier 2016 16:53

                                    Le mystère Donald Trump expliqué à ceux qui ne comprennent pas....

                                    C’est la pourriture et la corruption qui alimente le phénomène Trump .

                                    Le dossier e mails Hillary Clinton, ne cesse, lui, de s’épaissir .Il y a de quoi mener le FBI à demander une mise en examen porteuse de nombreux chefs d’inculpation qui vaudraient à quiconque le risque d’un très long séjour en prison.
                                    Obama fait obstruction. Le FBI se pliera-t-il longtemps à l’obstruction d’Obama ? Cela reste à démontrer. On parle à Washington, si l’obstruction dure, de démissions en cascade et de scandale public.
                                    Ce qui paraît certain est que si l’obstruction dure et si Hillary Clinton reste candidate, les États-Unis auront cessé d’être un état de droit. Ce qui paraît certain est que si Hillary Clinton devait être élue, cela signifierait que les États-Unis sont devenus un pays ayant des ressemblances politiques avec le Venezuela ou l’Argentine.
                                    Ce qui serait d’une gravité absolue pour le futur.


                                    • JMBerniolles 31 janvier 2016 16:56
                                      C’est toujours étonnant cette propension française à ne pas voir ce qui se passe réellement dans notre pays pour faire de grand discours sur les dictateurs étrangers.

                                      Actuellement, le pouvoir socialiste est en train d’instituer une République dictatoriale. Nous avons contribué à détruire la Libye et à voler son pétrole (ou du moins à le mettre entre les mains de Total et du Qatar), puis monté une opposition syrienne rapidement prise en main par les frères musulmans qui agissent en France en toute impunité, soutenu Al Qaeda au Yémen, et l’intervention française en Irak est au mieux inefficace, alors que l’on peut la soupçonner de faire comme les USA notre allié et maitre plutôt, c’est à dire d’aider Daech à résister aux offensives irakiennes et syriennes.

                                      Ce que l’on peut constater aussi est que cet article, dénigre et déqualifie Trump, ce qui est justifié sur le fond mais n’éclaire pas beaucoup sur ce qu’il ferait une fois élu (on rappelle qu’actuellement la police américaine tue de plus en plus d’américains à la peau noire, qu’un gouverneur a sciemment alimenté en eau toxique sur le plan chimique et biologique la population d’une ville, Flint,....), mais ne dit pas un mot d’Hillary Clinton la candidate des lobbies militaro industriel et sioniste. Qui évoque sans fausse pudeur la guerre atomique après s’être réjouie de la mort atroce de Kadhafi .



                                      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 31 janvier 2016 17:05

                                        @JMBerniolles
                                        vous oubliez Sanders, trop « gentil » peut être ^^


                                      • JMBerniolles 31 janvier 2016 20:31
                                        @bouffon(s) du roi

                                        Sanders fait partie du paysage.

                                        Les USA (la population dans son immense majorité) vivent actuellement un désastre social et économique. 

                                        Les inondations Katerina avait déjà montré à quel point le pouvoir fédéral et celui des états se moquaient de la situation des américains victimes de phénomènes naturels dramatiques. Là nous avons le scandale Flint dont nos médias parlent très peu. Il y a une mise au point de Michael Moore, qui habite partiellement à Flint d’après ce que j’ai compris, proprement effrayante :

                                        * Le gouverneur de l’Etat du Michigan insatisfait du vote des citoyens de la ville de Flint pour le conseil municipal, a débarqué celui-ci pour mettre en place son équipe personnelle
                                        * pour faire des économies l’équipe du gouverneur a coupé l’alimentation en eau depuis le lac Huron
                                        pour alimenter la ville depuis la rivière flint ultra polluée chimiquement et biologiquement^
                                        * une usine General motor s’étant plainte que l’eau détériorait ses voitures a bénéficié d’une alimentation spéciale depuis le lac huron.
                                        * les autorités n’ont pas pris la peine d’ajouter un anti corrosif dans l’eau pour empêcher la présence de plomb (coût 100 dollars par mois)
                                        * confronté au problème des effets sanitaires, notamment sur les enfants, le gouverneur, un républicain nommé Rick Snyder, a maintenu le système
                                        * Le Pentagone a décidé de faire de la ville de Flint un polygone d’exercices militaires avec tirs à balles réelles !
                                        * la femme du responsable du personnel de l’Etat du Michigan est la porte parole de Nestlé le plus grand propriétaire des réserves privées en eau de cet Etat.$
                                        * une fois élu en 2011 Snyder avec d’autres élus républicains a fait passer une Loi instituant une taxe en faveur des riches et des entreprises. Comme cela se traduisait par moins de rentrées pour son états et les villes, il a donc développé un programme de coupe dans les budgets..

                                        Ceci constitue des points que soulève Michael Moore

                                        * la plupart des villes aux USA ont encore des canalisations en plomb ce qui en dit long sur la manière dont les élus politiques considère la population

                                        Sanders représente une illusion, mais Hillary Clinton est de loin la plus dangereuse pour la paix du monde










                                      • alinea alinea 31 janvier 2016 23:43

                                        @JMBerniolles
                                        J’ai compris que l’auteur ne faisait pas un article sur la politique américaine ni sur ses futures élections, mais sur la stupéfaction de voir monter monter un bouffon tel que Trump !
                                        À chaque article suffit sa peine !


                                      • Onecinikiou 1er février 2016 01:23

                                        @alinea


                                        Comme le rappelle JMBerniolles Trump est infiniment moins dangereux que Clinton a tout point de vue, mais votre gauchisme patenté altère votre discernement. De la part de médiocres tartuffes qui ont voté Hollande, ce n’est guère surprenant...

                                      • JMBerniolles 1er février 2016 09:58
                                        @alinea

                                        Cet article est tout à fait dans l’esprit de ce que font des représentants au parlement en Angleterre

                                        Ils ont initié une procédure pour interdire le territoire britannique à Donald Trump et en même temps ils bloquent une action, avec commission d’enquête, pour accuser Tony Blair de crimes de guerre.

                                        L’article, comme toute la propagande du système (dont la candidate est Hillary Clinton), cite Donald Trump de manière sélective.

                                        On omet par exemple de dire qu’il a déclaré à juste titre qu’une élection présidentielle aux USA s’achetait. Des représentants comme Menendez par exemple sont officiellement financés par le lobby sioniste.

                                        Il est important de remarquer que notre monde est dirigé transnationalement par des intérêts occultes anglo-saxons, essentiellement financiés, qui se moquent de l’intérêt des peuples.

                                        Ce qui devrait nous intéresser dans l’élection présidentielle américaine, c’est surtout la politique internationale qui va en résulter. Avec Hillary Clinton c’’est la promesse de se trouver au bord d’une guerre mondiale atomique.





                                      • alinea alinea 1er février 2016 10:35

                                        @JMBerniolles
                                        Vous avez sans doute raison, je n’ai pas l’esprit assez affuté pour dégainer tout de suite !
                                        Pour ma part je pense que Sanders est une véritable alternative ; certes Clinton serait un désastre pour le monde, mais Trump me paraît être un désastre pour les Américains !!
                                        De toute façon ce virage à l’extrême droite d’apparemment tout le monde ne m’offre pas d’autres choix qu’aller vivre dans une grotte !


                                      • Bombe Bombe 31 janvier 2016 17:17

                                        J’aurais dû arrêter à « nauséabond », c’était au début et ça synthétisait « l’article »..
                                        Vivement que ce Trump passe, si seulement il pouvait exterminer les gauchistes dans le monde entier...
                                        Mais il n’a aucune chance, son pays est autant gangrené que le notre, l’horrible Hilary a surement déjà été choisie...
                                        https://www.youtube.com/watch?v=aoueFYBZCgg


                                        • Onecinikiou 1er février 2016 01:26

                                          @Bombe


                                          Il est évident que tous les lobbys mondialistes coalisés misent sur Clinton pour faire barrage à Trump. 

                                          Toute ressemblance avec la politique de ce côté-ci de l’Atlantique ne serait d’ailleurs que pure coïncidence fortuite... pour les éternels cocus gauchistes ! 

                                        • maQiavel maQiavel 31 janvier 2016 17:44

                                          Les primaires américaines sont passionnantes, sans doute les plus passionnantes que j’ai pu voir. Elles sont une bouffonnerie évidemment mais il faut aller au-delà du spectacle car il y’ a cette année quelque chose de passionnant qui s’inscrit dans le cadre de l’effondrement structurel de l’empire américain : le phénomène Donald Trump , un candidat “fou”, “inimaginable”, “inéligible” pour les élites, et pourtant candidat “sérieux”, pour la base populaire républicaine et qui se constitue une machine électorale qui pourrait effectivement le conduire à la désignation...

                                          Trump est un trublion, un clown milliardaire, certes, il n’est pas important par son « programme », ses « idées » etc., mais à cause du désordre qu’il apporte, à cause de la seule tendance qui semble solide chez lui, qui est sa détestation de l’establishment.

                                          Dans une situation normale des USA, c’est-à-dire du Système organisée selon l’arrangement d’un “parti unique” avec deux ailes, l’aile gauche (les démocrates) et l’aile droite (les républicains) Trump aurait été renvoyé depuis plusieurs mois à ses milliards, à ses tours prestigieuses qui portent son nom et à ses épouses siliconées.

                                          Seulement, sa fortune personnelle lui donne une puissance réelle par l’autonomie de son action mais n’apparaît en aucune circonstance comme un handicap populiste, c’est là son trait le plus original et le facteur essentiel du désordre qu’il introduit : Trump, qui a profité du Système et qui devrait se classer parmi les 1% détenant l’essentiel de la fortune du Système et haïs par les 99% restants, paraît au contraire comme le favori des 99% dans le parti républicain. On dirait que la principale vertu de Trump est qu’il apparaît tellement comme un excentrique qu’il pourrait passer pour un fou, et que c’est bien cela qui semble séduire la base du parti. smiley

                                           

                                          Ce genre de choses peut apparaître dans le processus électoral mais est en général réglée en quelques semaines, ici, ce n’est pas le cas, et la façon dont Trump dure tout en restant, et même en s’affichant avantageusement comme un fou selon le système est un événement particulièrement impressionnant. Donald Trump reste obstinément en tête des candidats à la désignation du parti républicain, il ne veut pas partir ni quitter la tête de la compétition, donc il tient la clef de la désignation du candidat républicain, et le parti républicain de son coté, acculé mais conscient de ses devoirs vis à vis du système, ne cesse de se renforcer dans sa résolution de ne jamais le nommer candidat aux présidentielles. 

                                           Trump qui ridiculise le processus électoral si précieux pour l’apparat du Système est un horrible facteur de désordre : pour tenir, le Système a besoin d’offrir l’apparence bidon d’une alternative qui lui corresponde complètement. Si Trump était désigné candidat républicain, le processus du Système deviendrait manchot, c’est-à-dire plongé dans une crise affreuse, c’est bien le Système entièrement, soit le “parti unique”, qui serait mortellement menacé, et nullement les seuls républicains. 

                                          Quant à une élection de Trump-président, le pouvoir se trouverait avec un président hors-Système (et non anti -système), avec tout le Système (Congrès, Cour Suprême, Complexe Militaro-Industriel, lobbies, etc.) incité à la révolte contre lui, ce qui conduirait à une véritable perspective de déstructuration interne.

                                          On peut s’attendre à ce que le système l’attaque brutalement par un scandale, mais le problème est que Trump, homme-scandale par excellence, semble insubmersible à cet égard, puisque son succès semble presque le produit de tous les scandales qui font de lui ce qu’il est. smiley

                                           

                                          Il ne reste que l’assassinat. smiley

                                          On ne peut pas comprendre le phénomène Trump si on ne comprend pas la crise profonde et l’effondrement structurel que connait l’empire américain, tant sur le plan interne qu’externe, car il en est la manifestation électorale.


                                          • LEELOO Shawford 31 janvier 2016 17:55

                                            @maQiavel

                                            Le premier qui touchera un cheveu synthétique du buddy Donald :

                                            - et de 1 il pissera dans un violon, même pas mal qui lui dira (tu vois la scène dans Terminator 3 quand la balle passe au travers et que ça se referme ?) smiley
                                            - et de 2 ça va lui faire donc un drôle de miracle à cet impénitent qui se sera livré à cet exercice ernestien smiley
                                            - et de 3 il est donc donc pas encore venu celui qui nous privera du plus grand et drolatique président des ZETATS ZUNIS que la terre ait jamais porté (qui est un buddy de ma garde rapprochée dans le civil, bien evidently smiley )


                                          • izarn izarn 1er février 2016 02:03

                                            @maQiavel
                                            Ca dépends ou vous voyez l’ordre et le désordre...
                                            Il se trouve peut-etre que les gens qui soutiennent Trump voient au contraire le désordre complet dans le pseudo ordre du système...
                                            Au fait, vous y voyez de l’ordre dans le système en ce moment ?
                                            ...Traité de zombie par Poutine...
                                            Et il a raison...
                                            Ce qui me fait marrer c’est de prétendre que c’est Trump qui apporte le désordre ! smiley


                                          • maQiavel maQiavel 1er février 2016 04:03

                                            @izarn
                                            Ordre et désordre du point de vue du fonctionnement du système impérial américain, bien évidemment. 

                                            La question n’est pas tant que c’est Trump qui apporte le désordre mais que sa candidature y participe et en est en même temps un symptôme. 

                                          • L'enfoiré L’enfoiré 2 février 2016 12:06

                                            @maQiavel

                                            Excellent commentaire que je reprendrai dans mon billet de samedi.
                                            Ici, en Europe, c’est très difficile de comprendre le phénomène qu’est Donald Trump, assez unique, il faut bien le dire même pour un Américain.
                                            On dit souvent que c’est un clown, un pantin américain qui se présente à la force du pognon. 
                                            Ce qui ferait penser à Coluche a fait sans pognon.
                                            Cela n’a rien à voir. Le pantin n’est pas celui que l’on pense.

                                          • L'enfoiré L’enfoiré 6 février 2016 14:19

                                            @maQiavel,


                                             Voici le travail, avec votre intervention qui est partiellement reprise.
                                             « Trump-moi ça »


                                          • Xenozoid 31 janvier 2016 18:30

                                            they are selected not elected


                                            “The illusion of freedom will continue as long as it’s profitable to continue the illusion. At the point where the illusion becomes too expensive to maintain, they will just take down the scenery, they will pull back the curtains, they will move the tables and chairs out of the way and you will see the brick wall at the back of the theater.”

                                            • LEELOO Shawford 31 janvier 2016 18:43

                                              @Xenozoid

                                              Belle entrée en matière, Jesus. Ça c’est du come back calibré !!!

                                              Ça ne nous, ça ne me dit pas comment t’arrivera à te dégoter tes bons pitits smarties smiley smiley

                                              Mais avec une telle entrée en plein dans le plat, gageons que ta moisson au final soit riche, très riche smiley smiley


                                            • LEELOO Shawford 31 janvier 2016 22:41

                                              @Xenozoid

                                              Toujours vivant buddy ?


                                            • LEELOO Shawford 31 janvier 2016 22:42

                                              @Shawford

                                              Quand je pense que j’ai 50€ sur mon compte en banque smiley smiley smiley

                                              A quoi tient la vie hein smiley




                                            • Spartacus Spartacus 31 janvier 2016 20:43
                                              Ce texte venant d’un Belge qui ne connait pas le sens des mots en Anglais.

                                              Hellhole se traduit par « lieu dangereux » ou « lieu mal famé » ou « lieu anxiogène », et jamais comme trou à rats.

                                              Le texte sur Bruxelles, c’est comme si un anglais traduisait « lieu coupe gorge » en expliquant que c’est un lieu ou on coupe les gorges alors que c’est un « hellhole ».

                                              Trump a dit de Bruxelles que c’était un « hellhole » ou des citoyens non assimilés veulent la Charia.

                                              • izarn izarn 1er février 2016 01:54

                                                @Spartacus
                                                Non il dit que c’est un trou du cul ou siègent à l’OTAN et à l’UE des rats...
                                                « un « hellhole » ou des citoyens non assimilés veulent la Charia. »
                                                Hahahha ! Je veux bien que Trump soit con, mais pas au niveau d’avaler la salade « sytème » !!!


                                              • L'enfoiré L’enfoiré 2 février 2016 12:14

                                                @Spartacus,

                                                 Exact pour la traduction qui littéralement serait « Trou de l’enfer »
                                                 Bruxelles était samedi en fête.
                                                 Des enseignes présentaient des « Welcome in the Hellholl ».
                                                 Le surréalisme va aussi loin chez nous.
                                                 Mais Spartacus, quand on dit que ce n’est pas une pipe, tout devient possible.
                                                 
                                                  

                                              • Jaggyfree 31 janvier 2016 23:21

                                                Article sans intérêt. Je l’avais ouvert, en espérant au moins obtenir une information sur Trump (son programme politique, son avis sur différents sujets de politique intérieure US et surtout extérieure). Ben c’est zéro. Zéro pointé. Juste une bordée d’injures et d’anathèmes.

                                                « C’est un méchant », fin de l’histoire.
                                                Quand on veut trouver ce genre d’ « analyse », on allume sa télé. Inutile de rédiger un article si on n’a rien d’autre à dire que ce qui nous est répété sans cesse dans les médias.

                                                • LEELOO Shawford 31 janvier 2016 23:24

                                                  @Jaggyfree

                                                  Tiens un 2eme smartie de suite avec tonio, bon qui veut se faire plaiz ? smiley


                                                • izarn izarn 1er février 2016 01:48

                                                  L’ennui c’est que je pense la meme chose que lui, de Bruxelles, pas la ville, mais le site de l’UE et de l’OTAN, qui est en effet devenu un trou à rat.
                                                  Vu les effarantes conneries que ces gens ont faites et dites l’année 2015, ils sont très au dessus d’un Donald Trump....
                                                  Je ne pense pas aux terroristes, leur degré de malfaisance est encore bien inférieur...Malgrés les cadeaux et encouragement de « Al Assad doit partir » et « Al Nosra fait du bon boulot »...
                                                  Les QE « sans limites » aux banksters...Les « sanctions » contre Poutine qui ruine les européens....
                                                  Le niveau de ces rats est bien vu par Trump.
                                                  J’approuve !


                                                  • franc 1er février 2016 01:59

                                                    dans l’état actuel des choses et de l’Amérique c’est encore Trump qui est le moins mauvais ou le moins néfaste

                                                    -

                                                    Il est quand m^me ami avec la Russie et contre l’Arabie saoudite

                                                    -

                                                    j’espère que c’est lui qui sera candidat et élu


                                                    • Trelawney Trelawney 1er février 2016 08:18

                                                      A l’auteur

                                                      Essayez un peu d’écouter les américains, parce que vous comprendrez qu’après l’hypocrisie Obama, ils sont bien décidés à faire de ces prochaines élections un enfer pour l’appareil de Washington. Tout d’abord ils se créent des caucus partout. Un caucus est une réunion genre réunion tupperward, où l’on discute et décide d’un candidat pour les prochaines élections. Avec un principe : un cocus = 1 voix. C’est comme cela que dans le camp républicain, les membres de l’appareil sont balayés. Exit Jed Bush fils de, idem pour Sarah Palin. Il ne reste en course qu’un milliardaire excentrique et populiste Trump et un chirurgien ben Carson, qui remercie dieu à chaque fois qu’il ouvre la bouche

                                                      Coté démocrate ce n’est pas mieux, car on a une Hillary qui a l’aval des médias, de Washignton et du cinéma et qui pour cela ne sera pas élu dans son camp car tout ce qui touche au système est rejeté par l’américain moyen. En effet un Bernie Sanders populiste aussi, mais surtout « socialiste » (au temps du maccarthysme il aurait filé direct en tôle) a le vent en poupe et bouscule tout sur son passage. pour contrer la menace, ldémocrate essaient de mettre en avant des Joe Baiden ou des O’malley, mais c’est déjà trop tard

                                                      On s’achemine vers une finale Trump vs Sanders et si vous trouvez cela catastrophique ne vous plaignait pas qu’en 2017 on ait le choix entre Hollande vs Sarkozy


                                                      • Trelawney Trelawney 1er février 2016 09:05

                                                        @johnconnaurd42

                                                        Continue et ne désespère pas. Tu es sur la bonne voie. A force d’aligner des mots, ça finira par avoir de la cohérence, c’est obligé


                                                      • Trelawney Trelawney 1er février 2016 10:26

                                                        @Cicadelle42
                                                        Encore un qui se prend pour Jar Jar Binks


                                                      • Spartacus Spartacus 1er février 2016 11:00

                                                        Les bobos vont en faire une tête quand Donald Trump va être élu.......


                                                        Il y a juste un détail que les gauchistes ne prennent pas en compte.....

                                                        Il dit ce qu’il pense même si ça choque, et pour cela il inspire confiance face à tous les autres qui disent ce que les gens ont envie d’entendre mais ce qu’ils pensent....

                                                        • Xenozoid 1er février 2016 11:18

                                                          @Spartacus

                                                          et toi tu dis que les mots ont un sens ?
                                                          pas besoin de demander pourquoi tu choisis un symbol pour prétendre,en fait toi et raclure vous attendez le même bus,mais ca tu le sais,n’est ce pas ?
                                                          pourris toujours

                                                        • LEELOO Shawford 1er février 2016 11:21

                                                          @Xeno

                                                          En effet Xeno, spartagus et rocla les mêmes raclures à mettre dans le même sac, et à foutre aux poubelles de l’histoire au plus vite !!


                                                        • Parrhesia Parrhesia 1er février 2016 11:58

                                                          Pratique simpliste et devenue habituelle de condamner en bloc et sans aucun discernement...

                                                          Trump n’est pas une personne très sympathique

                                                          Mais sur la question précise de Bruxelles, lorsqu’il dit que c’est un trou à rats... Djihadistes ou pas...


                                                          • eric 1er février 2016 14:21

                                                            Tonitruants, nauséabonds, clownesque, dangereux inaudible cacophonie,peu ragoûtant instrument à vent et autres contrepèteries, bas instinct, insanités, pitre, vulgaire, douteuse houppette
                                                            fascisantes saillies ou la foncière bêtise, énormes stupidités...

                                                            Dans ce vaste débat d’idée, je suis arrivé au « traité sur la tolérance », écrit pour défendre un mien cousin, et sur, « Je leur conseille humblement, à ce sujet, de relire attentivement Voltaire »

                                                            C’est très exactement à ce stade de cette logorrhée prétentieuse et lourdingue de cuistre ampoulé (etc, etc, etc...), que l’excès « d’humilité, de mesure, de patience, d’intelligence », de l’auteur m’a dissuadé d’aller plus loin.« 

                                                            Bien sur, je reconnaissais aisément la propagande des socialismes nationaux et internationaux qui consistent à noyer les adversaires sous les éructations. J’ai l’habitude. Plus de 25 au pays de l’ex socialisme réel.

                                                            Mais j’aime pas trop que l’on mêle ma famille à ces trucs....

                                                            Alors pour rester dans le ton, je vous conseillerai »humblement de relire Locke" et de retirer deux sur trois de vos adjectifs et nom d’oiseau. Votre texte n’y perdra pas grand chose dans la puissance argumentative...

                                                            Et puis,dans les citations, le cinéma de boulevard et le Walt Disney, vous avez l’air plus à votre affaire qu’avec la tolérance et les classiques....


                                                            • JMBerniolles 1er février 2016 14:24
                                                              On peut se poser la question de quels pouvoirs dispose exactement le chef de la maison blanche.

                                                              Il est soumis à toutes les pressions de la part de lobbies transnationaux puissants, les représentants de la nation sont achetés directement... L’exemple le plus incroyable est l’invitation du congrès américain à Netanyahou afin qu’il vienne y prononcer un discours contre les accords projetés avec l’Iran, malgré l’opposition de la maison blanche.

                                                              Depuis JFK on sait qu’un président qui s’oppose aux lobbies militaro industriel et texan, risque sa vie.

                                                              La politique de l’administration Obama a été avant tout une mise en forme réaliste des exigences des lobbies. Avec le frein du pentagone qui sait très bien que contrairement au discours d’Obama, le rapport de force militaire n’est plus exclusivement en faveur des USA.

                                                              Dans la partie qui se joue actuellement au Nord de la Syrie sur la frontière turque, se retrouvent tous les ambiguïtés de la politique américaine. Les américains y installent une base militaire et aérienne, sans aucun mandat international ou accord des syriens, pendant qu’Erdogan masse ses troupes à la frontière et mobilise son aviation.

                                                              Est ce qu’il va y avoir une offensive de l’Otan destinée à soutenir Daesh et Jaish al Islam, Al Nostra et autres pour que ces salafistes takfiris prennent Alep ?

                                                              C’est une possibilité qui conduit à la confrontation directe avec les russes, les syriens et leurs alliés... 
                                                              Dans ce cas qui peut dégénérer en guerre mondiale, la défaite est interdite pour les USA.

                                                              Alors l’option la plus vraisemblable est l’aide des américains aux Kurdes pour qu’ils prennent le contrôle de leur part de frontière turque et reconquièrent Jarabulus (comme le suggère Pepe Escobar). Ce qui en complément de l’avancée des forces syriennes depuis Lattaquié couperait la frontière turque aux salafistes et créerait les conditions pour la formation pratique d’un Kurdistan.

                                                              C’est à dire très clairement une trahison de leur allié turc, le frère Erdogan.

                                                              Ceci pour illustrer les méandres de la politique américaine en plein repli au MO

                                                              • cacanada 1er février 2016 16:49

                                                                Les américains ont élu bien pires candidats dans leur passé récent. Les Bush, Clinton, Obama etc....cet article développe un argumentaire qui fait la démonstration que son auteur est prisonnier de ses certitudes attardées dans une narrative vomie.


                                                                • roman_garev 1er février 2016 18:04

                                                                  Lors de sa conférence à Clinton, Iowa, Donald Trump a dit qu’il serait bien de faire bon ménage avec la Russie, la Chine et tous ces pays :


                                                                  Ensuite il a apprécié les compliments de Poutine que celui-ci lui a fait décembre dernier.
                                                                  « Quand Poutine m’a nommé un génie, un leader, tous ces gens qui luttent pour le poste du Président m’ont exigé de lui demander de se rétracter. Mais qui agirait comme ça ? Tout au contraire, je voudrais qu’il répète ces paroles plus d’une fois, pour que tout le monde le sache.
                                                                  Et ils veulent que j’accuse Poutine. Mais pourquoi devrais-je l’accuser ? Pour quelle raison ? »

                                                                  • Werner Laferier Werner Laferier 1er février 2016 18:21

                                                                    Trump, Jeb Bush ou Hillary Clinton, il est temps de changer de politique initié par le sinistre Obama à l’égard des États-Unis d’Amérique et du monde. Combattre activement le terrorisme sur terre (Afghanistan, Syrie, Irak, Soudan, Venezuela, Biélorussie, Zimbabwe Iran, Russie ect....) et dans les mers (Somalie ect...). Il faut laisser aucun répit au terrorisme, localiser et bombarder 24 H sur 24, 7j/7 les terroristes, de préférence pendant la nuit afin qu’ils soient priver de sommeil, détruire, les villages, écoles ect... qui diffusent le terrorisme.
                                                                    Il nous faut plus d’intervention de la part de l’état.
                                                                    Surveiller toutes les communications dans le monde afin d’intercepter les communications et d’éviter un événement dramatique tel que le 11 Septembre 2001.
                                                                    Abattre le chômage.
                                                                    Permettre au Traité Transatlantique de s’installer de manière équitable pour les européens et les américains.
                                                                    Réduire la vente d’armes, seul ceux ayant un profil psychologique acceptable et un casier vierge pourront porter une arme.
                                                                    Rechercher de nouvelles technologies dans le domaine de la science, dans l’armée, dans la santé...
                                                                    Reprendre les expéditions dans l’espace, la NASA est la afin de chercher des planètes habitables pour notre espèce, dans le cas d’une surpopulation humaine sur Terre.
                                                                    Moult projets que le futur candidat devra appliquer.


                                                                    • Mowgli 2 février 2016 01:44

                                                                      Mes pôv’ z’amis z’amères loques, voilà à quoi ça mène de confondre le patron (POTUS en VO) avec la mascotte quadrumane de la Maison Blanche. Allez-vous être encore suffisamment abrutis pour lui faire succéder la Mère Hilare ? L’avenir vous le dira (time will tell). Sinon qu’avec la Mère Hilare votre avenir ne va pas durer longtemps.


                                                                      • Laurent 47 20 mars 2016 21:08

                                                                        Si j’ai bien compris le problème que pose Donald Trump aux démocrates-républicains, comme aux républicains-démocrates ( kif-kif bourricot ), c’est que cet illuminé veut se débarrasser de l’OTAN, et ne plus intervenir en Europe, car il considère que la Russie n’a jamais été une menace pour les Etats-Unis !
                                                                        Pire ! Il trouve Vladimir Poutine plutôt fréquentable, ce qui aux pays des cowboys équivaut à dire que l’on fait partie de la 5ème colonne soviétique ! ( à Washington, on n’a toujours pas compris que l’URSS n’existait plus, et que la Russie d’aujourd’hui n’a aucune raison d’être expansionniste, vu sa taille ).
                                                                        En bref, ils en sont restés à l’époque de McCarthy et de la prohibition !
                                                                        Je serais à la place de Donald Trump, je m’inquiéterais pour ma vie, car aux USA, on n’est pas à un assassinat de président près, quand il devient gênant !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès