• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Un ex-ministre de la Défense ukrainien déclare que l’armée (...)

Un ex-ministre de la Défense ukrainien déclare que l’armée ukrainienne peut reprendre le Donbass en rasant Donetsk et Lougansk

Depuis plus de trois ans que dure la guerre du Donbass, c'est un véritable florilège de déclarations génocidaires que les officiels ukrainiens nous offrent régulièrement.

De Porochenko qui voulait que les enfants du Donbass vivent dans les caves et ne puissent pas aller à l'école, à certains journalistes qui déclaraient sur un plateau de télévision que plusieurs millions de personnes dans le Donbass devraient être éliminées car « inutiles », en passant par un député ukrainien qui voulait rendre la vie insupportable aux habitants des deux républiques populaires.

Les déclarations publiques qui normalement devraient envoyer ces gens là derrière les barreaux pour longtemps pour incitation au génocide et incitation aux crimes de guerre sont pléthore.

Cette fois c'est un ex-ministre de la Défense et politicien ukrainien, Alexandre Kouzmouк, qui nous a gratifié du dernier délire génocidaire en date made in Kiev.

Ce dernier a en effet déclaré sur le plateau de la chaîne ZIK TV, que l'armée ukrainienne était assez forte pour reprendre le Donbass jusqu'à la frontière avec la Russie, mais que pour faire cela il faudrait raser les villes du Donbass de la surface de la terre !

Voici la vidéo de l'émission en question comme preuve :

Et voici la traduction de sa déclaration :

« Lorsque nous disons qu'en trois ans nous avons eu l'opportunité de reconstruire notre armée, nous leur avons aussi donné l'opportunité de récupérer, de se renforcer et de rétablir l'ordre. À propos, ils ont une très bonne discipline. Ils n'attendent pas après les tribunaux et les sentences, tout est décidé par les lois de la guerre. Néanmoins, l'armée ukrainienne peut toujours atteindre la frontière avec la Russie. Potentiellement nous pouvons le faire, mais nous devrons raser Donetsk, Lougansk, Gorlovka et les autres villes de la surface de la terre. Il y a des civils, c'est notre population et ils ne partiront jamais, car on ne leur donnera pas cette chance, » a ainsi déclaré l'ex-ministre de la Défense.

Je vais me permettre quelques commentaires concernant plusieurs phrases de cette déclaration.

Concernant la discipline au sein des armées de la RPD et de la RPL elle est en effet très supérieure à celle de l'armée ukrainienne, tout simplement parce que :
1. Les soldats sont tous des volontaires, avec une motivation solide pour faire leur devoir (défendre leur terre et leur famille),
2. La justice militaire (comme civile) fonctionne justement de manière très stricte, ce qui contredit la phrase suivante, sur le fait que les soldats des deux républiques n'attendent pas après les tribunaux et les sentences.

Concernant son plan envisageant de raser des villes totalisant 1,650 millions de personnes sans compter Makeyevka (plus de 300 000 habitants) qui est dans la continuité de Donetsk, je ne vais pas expliquer en quoi ceci est un appel à commettre des crimes de guerre. Ni rappeler que dans n'importe quel pays civilisé et normal une telle déclaration vaudrait à son auteur quelques problèmes judiciaires à minima, sans parler du scandale (imaginez un officiel russe sortant la même chose, les médias occidentaux en feraient leurs choux gras pendant des semaines).

Je vais plutôt me concentrer sur la tentative (maladroite) de ce monsieur de sauver les meubles dans la phrase d'après, à savoir celle où il rappelle que ce sont des civils (qui étaient ukrainiens avant la guerre) qui vivent là, en sous entendant que c'est pour cela que l'armée ukrainienne ne peut pas raser les villes du Donbass (bien vu docteur Watson ceci est un crime de guerre, interdit par la convention de Genève).

Cela nous change de la rhétorique habituelle présentant tous les habitants des Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk (RPD et RPL) comme des terroristes.

Mais, car il y a un mais, sa présentation de la situation est de nouveau largement biaisée, lorsqu'il explique pourquoi ils ne partiront jamais de là « car on ne leur donnera pas cette chance ». Je voudrais informer ce monsieur, que les habitants de la RPD, comme de la RPL peuvent partir s'ils le souhaitent et s'ils en ont les moyens. La preuve en est, beaucoup de gens traversent régulièrement la frontière avec la Russie ou la ligne de front pour aller en Ukraine.

La RPD et la RPL ne sont pas des zones fermées dont personne ne peut sortir… Si les gens ne partent pas, et pour beaucoup disent clairement qu'ils ne partiront jamais, c'est parce qu'ils sont chez eux ! Et que pour eux il est impensable de partir, même s'ils se prennent des obus sur la tête.

L'ex-ministre conclut en disant que c'est à cause de la présence des civils que l'armée ukrainienne ne peut pas mettre en œuvre le plan de dé-occupation du Donbass qu'il envisage (en tout cas au niveau du droit international, c'est sûr que génocider 1,65 millions de personnes ça ferait désordre). Je ne sais pas s'il croit réellement à ce qu'il raconte où si son niveau de cynisme est juste stratosphérique.

Parce qu'il faut dire qu'habituellement, bombarder ou tirer sur les civils ne gêne pas particulièrement l'armée ukrainienne, comme ils en ont encore fait la démonstration hier matin, en bombardant les rues du village de Zaïtsevo alors que les enfants se rendaient à l'école en bus, obligeant ces derniers à se réfugier derrière un bâtiment pour échapper aux obus de mortier de 82 mm.

Si tirer sur des enfants se rendant à l'école ne gêne pas plus que ça l'armée ukrainienne, je doute que raser des villes entières constitue un gros cas de conscience. C'est juste que là, vis-à-vis de la communauté internationale, il sera beaucoup plus difficile pour Kiev de faire croire que ce n'est pas de sa faute. C'est tout...

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Gatling Gatling 16 novembre 13:51

    Bah ces ukrainiens de Kiev, c’est que de la gueule !

    Tirer sur quelques cibles civils avec une approximation que la vodka frelatée qu’ils ingurgitent par litres chaque jour, rend de toute façon inopérante, est une chose, et affronter le peuple ukrainien de l’Est en est une autre, sinon il y a beau temps que ces abrutis auraient franchi la frontière et pris Moscou....

    Donc ne vous inquiétez pas @l’auteur c’est pas demain la veille que ces connards sortiront de l’habitacle de leurs chars, il fait bien trop froid pour leurs miches. smiley


    • Christelle Néant Christelle Néant 16 novembre 17:34

      @Gatling
      Oh avec eux je m’attends à tout....


    • ClairelasuceusedePoutine 16 novembre 18:05

      @Christelle Néant
      Comme avec vous qui bannissez tous les gens qui ne sont pas d’accord avec vous, nostalgique des goulags ? smiley 

      Une vraie petite cheftaine de camps !

    • Christelle Néant Christelle Néant 16 novembre 19:52

      @ClairelasuceusedePoutine
      Je ne bannis pas, je bloque. De une. De deux j’applique ce traitement seulement aux trolls dans votre genre qui viennent juste pour insulter, diffamer, cracher leur fiel quotidien. Les gens qui ne sont pas d’accord avec moi et qui viennent avec des arguments solides sont les bienvenus pour discuter. Ceux qui comme vous sont juste là pour chier sur la moquette restent dehors. C’est pourtant simple de comprendre pourquoi quand on a plus de deux neurones encore en état de fonctionnement.


    • Laurent 47 18 novembre 14:37

      @ClairelasuceusedePoutine
      Vous en savez certainement plus que Christelle Néant, cette journaliste française qui vit à Donetsk, et qui se prend les tonnes d’obus envoyés par vos copains, les nazis ukrainiens ( plus de 10.000 civils ont été tués par vos protégés à ce jour ).
      Je suppose que vous vivez vous-aussi dans le Donbass, pour affirmer avec autant de certitude que cette journaliste fait de la propagande pro-russe plutôt que son métier, contrairement aux « journalistes » français !
      Sinon, ayez au moins la décence de vous taire, si vous habitez dans le 16ème, et savez à peine où se situe le Donbass, ni pour quelles raisons ses habitants résistent aux nazis de Kiev !
      Vous pouvez aussi vous renseigner auprès des journalistes allemands de la chaîne télé ARD, qui ont fait une excellente enquête sur les véritables tireurs, lors du putsch du Maïdan à Kiev !


    • JC_Lavau JC_Lavau 16 novembre 15:04

      On a déjà eu l’exemple du duc d’Albe qui écrivait à son roi « Mieux vaut un royaume vide d’hommes, qu’un royaume où subsiste un seul hérétique ».


      • Gatling Gatling 16 novembre 16:14

        @JC_Lavau

        ’ Cet homme était plein de sagesse ’

        .

        James Dyson


      • François Vesin François Vesin 16 novembre 15:07

        Toutes ces informations sont « curieusement » absentes

        dans la « presse libre » où l’on disserte gaiement à propos
        du lâcher de ballons d’Emmanuel, Brigitte et François...
        importants personnages aux si légères flatulences colorées !

        Si l’on regroupe les informations que vous nous transmettez,
        on a l’impression qu’une digue s’est rompue dans le langage
        qu’emploient les marionnettes d’Ukraine à propos des
        populations des républiques de Donetsk et de Lougansk.

        Craignez-vous une intensification prochaine d’actions
        terroristes de grande envergure de leur part ?

        • Christelle Néant Christelle Néant 16 novembre 17:34

          @François Vesin
          Nous craignons une intensification des provocations, des tirs contre les civils et des bombardements de manière générale. Alexandre Zakhartchenko a encore dit cette semaine qu’il s’attend à une nouvelle escalade de la situation, quand il voit la propagande éhontée de Kiev enfler de plus en plus avec publication de nombreuses fake news contre la RPD et la RPL. Comme il l’a si bien l’artillerie de l’information tire avant l’artillerie réelle....



          • Gatling Gatling 16 novembre 16:20

            @citoyen_lambda

            Cette journaliste fait honneur à sa profession, ce n’est pas comme les vendus de Newsweek, du New-York Times et du Huffington....


          • VivreenRussie VivreenRussie 16 novembre 17:40

            @citoyen_lambda, Voyez vous je serais le premier enchanté s’il s’agissait de « fake news ». 

            Si cette guerre civile n’était qu’imaginaire mais malheureusement c’est la triste réalité les vidéos publiées par Christelle viennent réellement de Kiev et ne sont pas tournées dans des studios moscovites...
            En ce qui concerne la réalité sur le terrain voici le site de l’OSCE avec les rapports publiés tous les jours :
            Ces rapports sont « censés » être une base neutre, ils ne sont pas toujours très précis, mais la lecture démontre très clairement les actions de Kiev, qui bombardent les civils.

            Lisez les donc et venez ensuite nous démontrer où sont les « fakes news » de Christelle...

          • Le Panda Le Panda 16 novembre 20:19

            @Gatling
            Bonsoir,

            Cette journaliste fait honneur à sa profession, ce n’est pas comme les vendus de Newsweek, du New-York Times et du Huffington....

            A ne pas en douter vous avez plus de mille fois raisons, il faudrait bien des réactions similaires aux vôtres qui donnent le sens d’un travail réel et bien fait Cdt


          • Attilax Attilax 16 novembre 21:56

            @citoyen_lambda

            C’est ça vos sources ? Newsweek, NYtimes, stopfake, npr : que des sites ricains ou affiliés, c’est marrant ça !
            Suivant les billets et les vidéos de Christelle depuis des mois, voire des années, je ne doute pas de son engagement ni de sa sincérité, je ne peux pas en dire autant des journaux que vous citez. Elle est sur place et témoigne dans un pays en guerre, ça mérite le respect, il me semble.

            Pour l’orthographe et la grammaire :
            « ... la guerre des FAKE news QUE cette pseudo ... »
            « ... À BANNIR » avec deux haines, s’il vous plaît.
            Deux phrases, trois fautes. Faut se remettre au français, agent smith, vous êtes démasqué !

          • Jeekes Jeekes 16 novembre 18:09

            ’’raser les villes du Donbass c’est un crime de guerre interdit par la convention de Genève’’
             
            On se demande où il a pu aller pécher une idée aussi con ?
            Peut-être chez ses potes, ceux qui vivent de l’autre coté de l’atlantique ?
             
            Parce que pour ce qui est de raser des villes, ils en connaissent un sacré rayon !
             


            • Christelle Néant Christelle Néant 16 novembre 19:54

              @Jeekes
              Hiroshima et Nagasaki s’en souviennent encore....


            • Le Panda Le Panda 16 novembre 20:16

              @Christelle Néant
              Bonsoir Christelle

              Hiroshima et Nagasaki s’en souviennent encore....

              Cela est plus qu’une évidence, puis même en ce qui nous concerne, tout dépend des générations, il me semble, que ces lieux porteront ces séquelles durant pas mal de temps.

              Un excellent article, qui démontre que le journalisme d’investigation, il faut se bouger pour le réaliser, pour le faire. Mais à ne pas en douter que croyez vous pas que les problèmes risquent de claquer de par le monde d’une manière différente mais plus conséquentes. Telle la France où plus de 4 millions de personnes dorment et se trouvent plus qu’en précarité, où dans les rues ?

              Je vous remercie de vos commentaires, mais il est toujours au même stade et cela me demande un travail énorme, j’en suis désolé. Bien cordialement.


            • Christelle Néant Christelle Néant 17 novembre 05:13

              @Le Panda
              Je pense que nous allons vers une convergence de problèmes qui vont nous péter à la figure en simultané malheureusement.
              C’est incroyable de voir votre article toujours non publié, il parle d’un sujet important pourtant et il est bien écrit....


            • Le Panda Le Panda 17 novembre 09:11

              @Christelle Néant
              Bonjour,

              Je pense que nous allons vers une convergence de problèmes qui vont nous péter à la figure en simultané malheureusement.

              Je partage pleinement cette position mais cela comme je l’indique plus haut ce sont les conséquences du mondialisme à divers et multiples stades. J’ai validé vos autres articles que je trouve aussi bien écrit.

              Quant à la non parution du mien cela seules les vois de la vengeance qui visent l’auteur en modération sont impénétrables......


            • Christelle Néant Christelle Néant 17 novembre 17:42

              @Le Panda
              C’est même le capitalisme débridé qui est responsable de la situation actuelle, à cause de son dogme du « toujours plus ». La croissance infinie dans un monde aux ressources limitées est impossible. Et donc le système finit par buter sur la réalité, trébuche, fait tout tomber en essayant de se maintenir debout, sans comprendre qu’il finira par terre quoi qu’il arrive.
              Moi qui croyais être la seule à subir des votes négatifs de vengeance.... J’espère quand même que votre article finira par être publié. En tout cas je continuerai à voter pour.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires