• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Un journaliste de Kiev veut envoyer l’armée ukrainienne en Russie (...)

Un journaliste de Kiev veut envoyer l’armée ukrainienne en Russie pour y « rétablir la démocratie »

Un journaliste basé à Kiev, Maxime Koukhar, a proposé sur son mur Facebook d’envoyer l’armée ukrainienne en Russie pour y rétablir la démocratie (sic) ! Sa proposition a déclenché moult réactions (amusées) sur Internet, et d’autres plus sérieuses.

JPEG

Depuis le Maïdan, il y a plus de cinq ans, les élites politiques et les journalistes semblent rivaliser d’imagination pour sortir des déclarations toutes plus délirantes les unes que les autres. Mais celle sortie par le journaliste Maxime Koukhar bat sans aucun doute tous les records de stupidité, et pousse à se poser des questions sur la santé mentale de celui qui a écrit une telle bêtise.

Tout a commencé le 27 juillet 2019, quand Maxime Koukhar, ancien rédacteur en chef de Forbes Ukraine (sic) et ancien membre de la 95e brigade des Forces Armées Ukrainiennes (FAU), a posté le texte suivant sur sa page Facebook :

« Préparer d’urgence des troupes pour soutenir la démocratie en Russie.
L’Ukraine devrait annoncer que le Conseil de sécurité ukrainien est prêt à soutenir un gouvernement démocratique transitoire de confiance nationale en Russie. Il sera créé avant les élections anticipées de toutes les autorités et la lustration du régime des sbires de Poutine en Russie.
Il est urgent de faire venir à la frontière certaines des meilleures brigades et de commencer à leur enseigner les lois de la
fédération de Russie afin qu’elles puissent assurer la protection de l’ordre public dans ces régions, ce qui sera demandé par le gouvernement de confiance nationale en fédération de Russie. Et le parlement ukrainien devrait se réunir maintenant et autoriser le commandant en chef suprême à envoyer des troupes en Russie pour soutenir le nouveau pouvoir démocratique.
Nous devons également préparer toutes les troupes à soutenir les nouvelles autorités démocratiques en Russie.
À tout le moins, aucune unité de Crimée, du Donbass ou de Rostov ne devrait être transférée à Moscou pour réprimer la révolution – nous devrions être prêts à engager toutes ces forces au combat, après avoir organisé une ou plusieurs opérations offensives.  »

Si vous avez ri à gorge déployée devant ce tissu d’âneries, rassurez-vous, cela a été la réaction naturelle de beaucoup de gens sur les réseaux sociaux, qui se sont moqués ouvertement de cette proposition délirante, certains demandant ce qu’il a fumé, et d’autres rappelant que l’armée ukrainienne est l’une des plus lâches de la planète, et qu’elle ne risque donc pas de se lancer dans une telle aventure suicidaire.

Ce post a eu lieu sur fonds de manifestations illégales menées à Moscou par les pro-Navalny, pour essayer de forcer les autorités à enregistrer des candidats dits de « l’opposition » pour les élections municipales de Moscou.

Candidats qui ont été refusés par la commission électorale pour avoir, entre autre choses, « fait signer des morts » pour obtenir le nombre de soutiens nécessaires pour se présenter (sic). Un point très vite oublié par tous les médias occidentaux qui hurlent à la dictature devant les arrestations de ces manifestants (qui, contrairement aux Gilets Jaunes en France n’ont été ni éborgnés, ni mutilés et arrêtés pour participation à une manifestation non-autorisée, blocage des rues, et jets de bitume sur les forces de l’ordre qui ont fait huit blessés), dont 70 % ne venaient même pas de Moscou !

C’est-à-dire des gens qui ne sont en rien concernés par cette élection municipale, et qui ont été amenés par bus pour remplir cette manifestation dont le nombre de participants à de quoi faire rire : 3 500 participants dont 700 journalistes et blogueurs, alors que Moscou compte près de 12 millions d’habitants ! Soit même en comptant les journalistes et les gens qui n’habitent pas à Moscou pour faire un calcul rapide, 0,03 % de la population de la capitale russe.

Si avec des chiffres pareils Navalny est l’opposant n°1 à Poutine, je pense qu’il faut renvoyer la plupart des journalistes occidentaux prendre des cours de mathématiques ! Le parti d’opposition n°1 en Russie c’est le parti communiste, qui a obtenu plus de 11 % des votes lors des dernières présidentielles et plus de 19 % lors des dernières élections législatives, soit autre chose que les 0,03 % de manifestants de Navalny à Moscou, où les 1,68 % de votes pour Ksenia Sobtchak qui était la candidate pro-occidentale des dernières élections présidentielles russes.

Certains comme Maxime Koukhar étaient en tout cas, semble-t-il, persuadés que cette fois c’était bon, il y allait y avoir un Maïdan en Russie. D’où son appel à soutenir un « gouvernement démocratique transitoire », sûrement mené par Navalny (qui va avoir un peu de mal à se lancer dans une telle aventure depuis sa prison, où il a été envoyé pour avoir appelé à des manifestations illégales, et où il est retourné après une crise d’urticaire allergique, qui a permis aux médias occidentaux de hurler à l’empoisonnement probable, le tout sans preuve).

Si Mikhaïl Cheremet, député de la Douma (parlement russe) a qualifié la proposition de Koukhar « d’idée folle », le sénateur de Crimée, Sergueï Tsekov, a quant à lui été plus loin en disant que seule une personne malade pouvait proposer d’envoyer des troupes ukrainiennes en Russie, avant de conseiller aux officiers de sécurité ukrainiens de s’occuper d’abord de restaurer l’ordre à l’intérieur de leur pays avant de regarder ce qui se passe chez le voisin.

« De telles pensées et propositions primitives ne peuvent être faites que par une personne complètement malade  », a-t-il déclaré, avant d’ajouter que « s’il venait à l’esprit de quelqu’un d’envahir le territoire de la Russie, alors la fin pour eux sera très décevante ».

Et si certains préfèrent rire d’une proposition aussi ridicule, d’autres rient jaune, comme Nikolaï Starikov, chef du mouvement « Patriotes de la Grande Patrie ».

« Derrière chaque proposition absurde et ridicule que nous entendons de Kiev se cache en fait la vision du monde, la façon de penser qui est imposée par la propagande ukrainienne à ses citoyens. Ils pensent vraiment que tôt ou tard la Russie s’effondrera, et qu’ils entreront sur le territoire de notre pays comme une sorte de « libérateurs », et peut-être même de destructeurs. Ce n’est pas très drôle, je pense, extrêmement affligeant et triste, parce qu’une partie de notre peuple (je considère que les Russes et les habitants de l’Ukraine sont un seul peuple) vit dans l’illusion, attendant l’effondrement de la Russie. Il me semble que le rire n’est pas la meilleure émotion dans cette situation  », a déclaré Nikolaï Starikov.

Pour lui la situation ne prête pas à rire et devrait plutôt pousser à tirer certaines conclusions.

«  Il dit (Koukhar NDLR) n’importe quoi, bien sûr. Mais il n’est pas le seul à le penser. Les dirigeants ukrainiens et les dirigeants de l’armée pensent de la même manière, les membres des bataillons nationalistes rêvent qu’ils marcheront sur la Place Rouge. Le nombre de ces personnes est donc assez important. Et le plus triste, c’est que si la politique russophobe des autorités ukrainiennes se poursuit, une nouvelle génération de jeunes gens grandira et pensera de la même façon. Par conséquent, je propose de ne pas rire de ces absurdités évidentes, mais d’en tirer certaines conclusions  », a-t-il ajouté.

Sauf qu’en termes de conclusions, Starikov ne va pas assez loin, ce n’est pas seulement en Ukraine que beaucoup entretiennent le fantasme d’un effondrement prochain de la Russie et de la possibilité de remettre au pouvoir le camp pro-occidental comme à la bonne vieille époque du père Eltsine. Cette vision délirante des choses vient du patron même de l’Ukraine : les États-Unis !

Tant les États-Unis que l’Ukraine se font des illusions sur l’état de la Russie, et prennent leurs fantasmes pour la réalité. Les sanctions qui devaient mettre la Russie à genoux n’ont pas du tout eu l’effet escompté, et ils peuvent agiter la marionnette Navalny dans tous les sens, et lui donner dans les médias occidentaux un crédit populaire qu’il n’a pas, la réalité est que les Russes ont assez goûté aux joies du modèle imposé par l’Occident dans les années 90, et que dans leur très grande majorité ils n’ont aucune envie de remettre le couvert !

Si l’armée ukrainienne se lançait dans la proposition délirante de celui qui fut quand même le rédacteur en chef de Forbes Ukraine (sic), elle verrait alors de ses propres yeux, la différence flagrante qu’il y a entre se battre contre les milices populaires du Donbass – que les autorités ukrainiennes tentent de faire passer pour l’armée russe – et la vraie armée russe, qui est loin de soutenir un homme de paille comme Navalny, et qui ne laissera certainement pas son pays être attaqué par l’armée ukrainienne sans réagir.

Vous pouvez habiller tout cela des oripeaux de la « démocratie », cela n’en serait pas moins une vulgaire tentative de putsch et d’invasion d’un pays, qui se terminerait très mal pour les idiots qui auront cru les contes de fées des néo-conservateurs américains et de leurs sbires ukrainiens !

À Kiev, certains feraient bien de méditer cette fameuse phrase d’Alexandre Nevski : « Ceux qui viennent à nous l’épée à la main mourront par l’épée  » ; et d’aller prendre leurs petites pilules roses avant d’écrire des âneries intersidérales sur Facebook.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • JP94 30 juillet 16:10

    Bonjour, 

    A la fois c’est totalement risible, mais en même temps, ça ne donne pas vraiment envie de rire : car en ce moment, Kiev ( avec son clown douteux Zelénsky) tue, massacre, torture, tente d’envahir, détruit même le pays ( une dictature réelle  pas celle vue par les Occidentaux  se construit sur la misère et la répression.

    Ce journaliste tient le même discours que l’Ukrainien interrogé par un journaliste lors d’une manif en Russie il y a quelques semaines.

    Il suffit de remettre le bon mot pour avoir le sens réel : « je veux installer le fascisme en Russie et faire un coup d’Etat ».

    Bien sûr, les nazis et leurs alliés ( occidentaux et orientaux) n’y sont pas arrivés face à l’URSS, même du temps de la Russie bolchévique, avec les 14 pays occidentaux (y compris les Etats-Unis) et le Japon...

    Ce journaliste fait l’apologie du fascisme en toute impunité. 

    Mais le discours et là, et il ne choque personne en Occident. Imaginez qu’un journaliste russe ait l’idée de prôner une intervention russe pour établir la démocratie et nous débarrasser de Macron l’autoritaire, Castaner l’éborgneur, et toute la clique atlantiste qui nous gouverne dans l’UE ... mais ce serait un tollé rabâché par nos médias, outrés ! 

    C’est une caractéristique à l’Ouest de banaliser le fascisme ( « juste une poignée d’illuminés ») mais de réprimer la contestation sociale sans aucun limite.

    Il y a un cynisme bandériste très caractéristique des fascistes  lorsqu’ils sont dans l’impunité comme aujourd’hui.

    Mais mettez-les face à un tribunal ou de vrais résistants et ils imploreront votre clémence, votre compassion  prêts à réitérer leurs crimes si vous les libérez. 

    Ce journaliste, face à un enfant russe désarmé, serait prêt à l’abattre, car c’est ce qu’il défend et il le sait. Il doit donc être dénoncé, non pas pour sa stupidité, mais comme un apologue du crime. 


    • JC_Lavau JC_Lavau 30 juillet 16:37

      @JP94. L’ignorance c’est la force,
      la dictature c’est la démocratie,
      Naomie Oreskes, c’est la Vérité,
      etc.


    • astus astus 30 juillet 19:11

      Étrange aussi le néant sur cette fuite radioactive relevée en 2017 : 

      « On en connaît plus sur l’origine de la fuite radioactive de ruthénium-106 qui a contaminé à faibles doses l’ensemble de l’Europe en septembre 2017. Si la Russie avait fini par reconnaître sa responsabilité, on sait désormais comment un tel évènement a pu se produire.D’après les travaux menés par le scientifique George Steinhauser de l’Université Leibniz de Hanovre et son équipe, c’est dans l’usine de retraitement de combustible nucléaire de Maïak que l’incident est survenu. Selon le scénario retenu par les chercheurs, le ruthénium-106 aurait été libéré dans l’atmosphère lors d’une possible explosion… »

       

      La suite ici : https://www.cnews.fr/monde/2019-07-30/la-source-dune-gigantesque


      • skirlet 30 juillet 20:09

        Je réponds à l’individu qui signe « astus » : en ce qui concerne la réintégration de la Crimée, voici le point de vue légal (qui ne vient pas de la Russie). Faites un effort pour lire, ça va vous éclairer.

        Et en ce qui concerne l’empoisonnement : il est vrai que le premier réflexe des médias occidentaux est d’accuser la Russie qui, elle, fait tout pour se faire désigner en tant que coupable en choisissant des poisons très rares, en faisant tuer les opposants près du Kremlin et j’en passe. Il ne manque que l’inscription près d’un corps « c’est moi, Ivan Ivanovitch Ivanov, major de FSB, qui l’a tuer » (le dernier mot n’est pas une faute mais une allusion à une affaire). Et les preuves ? Comme d’habitude, « highly likely ».


        • Christelle Néant Christelle Néant 30 juillet 20:16

          @skirlet
          Oui et concernant ses délires sur les hôpitaux en Syrie etc je recommande à ce monsieur ce documentaire très bien fait http://www.donbass-insider.com/fr/2019/03/25/le-veto-la-guerre-de-propagande-de-cnn-et-dal-jazeera-en-syrie-devoilee/
          Et d’aller lire Pierre le Corf qui vit à Alep et a dénoncé ces histoires ridicules de « dernier hôpital d’Alep » détruit 36 fois....


        • astus astus 31 juillet 07:52

          @Christelle Néant

          Je trouve très étrange que mon commentaire auquel vous répondez avec skilet ait été purement et simplement supprimé. Cela s’appelle de la censure.


        • astus astus 31 juillet 08:31

          @astus
          Je demande donc la restitution immédiate de mon commentaire qui déplaît tant à certaines personnes en précisant que, contrairement à ceux qui sont intervenus sur ce fil je fais partie depuis 11 ans de ceux qui ont soutenu financièrement le site d’Agoravox pour que des personnes, même celles dont je ne partage pas les croyances, puissent aussi s’exprimer. Cela rend cette atteinte à la liberté d’expression encore plus odieuse mais finalement de même nature de celle qui régnait à l’époque soviétique et qui perdure encore aujourd’hui avec Poutine.


        • Christelle Néant Christelle Néant 31 juillet 11:20

          @astus
          Monsieur,
          Votre commentaire est édifiant à plus d’un titre. Donc sous prétexte que vous payez vous auriez le droit d’enfreindre le règlement d’Agoravox ? Intéressant. Désolée mais cela ne se passe pas comme ça ici. Il y a une charte, un règlement, que vous vous devez de respecter, que vous payiez ou pas. Or votre commentaire engreignait le règlement du site. Il ne s’agit donc pas d’une histoire de plaire ou de déplaire. Il y a des règles respectez les. Il n’y a donc aucune censure ni atteinte à la liberté d’expression. Seulement l’application des règles de vivre ensemble du site.
          Ensuite contrairement à vous, ce que j’écris ce ne sont pas des croyances, ce sont des faits. Vous parlez de la liberté d’expression en Russie, avez-vous déjà regardé les chaînes de télévision russe ? Il y a une réelle pluralité d’opinion. Ils invitent régulièrement lors des débats des gens pro-Kiev, pro-OTAN, etc. Donc arrêtez avec votre rengaine sur la Pravda, la dictature etc.
          Je vis dans le Donbass depuis trois ans, j’ai des amis un peu partout en Russie. Et désolée de casser vos préjugés, mais la Russie est bien plus libre et démocratique que vous ne le croyez.
          Concernant monsieur Navalny, il a été arrêté pour avoir appelé à manifester de manière illégale, c’est-à-dire non déclarée. Il y a des lois en Russie ne vous en déplaise et elles sont les mêmes pour tout le monde. Une manifestation doit être déclarée et autorisée. Et elles le sont le plus souvent sans problème. Mais Navalny et ses amis passent leur temps à enfreindre la loi. Ca s’appelle de la récidive. De plus ce monsieur est un escroc qui a été condamné pour cela. Et ce n’est pas un jugement politique, c’est la réalité (allez demander à Yves Rocher ce qu’ils pensent de Navalny et de son frère).
          Quant à sa réaction allergique, ce n’est que du banal urticaire, et vu la localisation (tête) je suis quasiment certaine que c’est un problème avec l’oreiller de sa cellule. Il suffit qu’il ait été lavé/désinfecté avec un produit auquel il est allergique et cela déclenche la réaction. Point. Faut arrêter de chercher des délires complotistes d’empoisonnement là où il n’y a qu’une banale allergie. Son médecin personnel a elle-même admis qu’il avait très bien réagit au traitement contre la réaction allergique. Si c’était un empoisonnement cela n’aurait rien changé, et il serait mort. Et si il y a bien une chose dont le Kremlin n’a pas besoin c’est de Navalny mort en prison empoisonné.
          Parce que contrairement à ce que vous et tous les médias occidentaux racontez, le score électoral de Navalny est aux environ de 1% d’intentions de vote dixit Levada https://www.levada.ru/2019/07/30/prezident-doverie-i-golosovanie/ qui n’est pas un institut gouvernemental, et qui est réputé pour la fiabilité de ses sondages. C’est pas avec un score pareil que Navalny va faire peur à Poutine qui est toujours crédité de 54% d’intention de vote ! Faut redescendre sur terre cinq minutes. Navalny c’est juste une marionnette US agitée dans nos médias pour faire pleurer dans les chaumières sur la méchante censure du méchant Poutine. C’est une caricature de propagande, digne de la Pravda soviétique. Comme Nemtsov, c’est surtout à l’Occident que Navalny serait plus utile mort que vivant. Vivant il montre à tous qu’il n’est qu’un clown, qui a besoin d’affrêter des bus pour faire venir péniblement de partout à peine 3 000 personnes pour manifester avec lui..
          Donc descendez de vos grands chevaux, allez réellement vous informer sur la Syrie (allez regarder le documentaire que j’ai indiqué et les vidéos de Pierre le Corf) et cessez d’exiger de l’administration du site de pouvoir enfreindre ses règles sous prétexte que vous payez. Vous êtes à la même enseigne que tout le monde.


        • astus astus 31 juillet 11:34

          @Christelle Néant
          En quoi parler de l’arrestation de plus d’un millier de manifestants en Russie récemment est elle une infraction aux règles d’Agoravox ? Votre commentaire est une illustration claire des méthodes de la Pravda. Bref c’est le néant de la pensée libre.


        • Christelle Néant Christelle Néant 31 juillet 11:42

          @astus
          Monsieur, si vous ne savez plus ce que vous écrivez c’est grave pour vous. Mon commentaire est factuel. Votre réaction, elle, est purement dans l’émotionnel. Vous avez insulté et diffamé tant ma personne que mon travail. Si vous ne supportez pas ce que je dis, c’est votre problème. Mais qualifier mon travail d’information, basé sur les faits, de « Pravda » c’est de la diffamation contre un auteur. Et c’est interdit par la charte d’Avox. Allez la relire.
          Vous confondez opinion et faits, pensée libre et raconter n’importe quoi. Mon commentaire n’a rien à voir avec les méthodes de la Pravda, je remet l’église au centre du village et les faits au centre du débat. Mais je comprends que ces faits ne collent pas à votre vision du monde, résultat une floppée d’insultes. Si vous n’êtes pas capable d’argumenter factuellement, alors ne polémiquez pas, et ne venez pas pleurer après quand l’administration du site applique les règles et enlève un de vos commentaires qui les enfreignait.


        • skirlet 31 juillet 15:06

          @Christelle Néant
          On voit que la surdose des médias occidentaux porte atteinte à la capacité de réfléchir... Le dénommé astus s’indigne au sujet de la suppression de son commentaire mais ne commente pas la page où les juristes ont analysé le rattachement de la Crimée. Proférer des slogans orientés est bien plus simple que faire travailler sa jugeote...


        • Guy19550 Guy19550 2 août 04:16

          Si seulement cela pourrait être vrai. Allez, n’attendez pas trop, commencez déjà par Azov et Aidar. Et surtout, j’espère que les russes les laisseront entrer sans broncher de sorte que d’autres puissent les rejoindre. Ensuite, on ferme l’étau et on tire dans le tas. 


          • Guy19550 Guy19550 2 août 05:18

            J’avais lu les gros titres de la manifestation sur Tass, mais j’avoue ne pas avoir été plus loin. S’il fallait faire un cirque à chaque manif, cela finirait comme en France avec les camisoles jaunes. Les cowboys ont un bon moyen de les remballer, comme quoi, tout des pas mauvais chez eux... du goudron et des plumes !


            • Guy19550 Guy19550 4 août 17:22

              y a eu un bis samedi, selon Tass. C’est pas intelligent du tout car Poutine n’oublie jamais ses amis et il adore les plats froids...


              • Guy19550 Guy19550 4 août 23:47

                https://tass.com/politics/1071846

                Y a comme une odeur d’expulsion qui plane surtout après les nouvelles sanctions américaines pour Skripal.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès