• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Un mois de mai sanglant et destructeur pour les civils de la zone de (...)

Un mois de mai sanglant et destructeur pour les civils de la zone de Gorlovka

Alors que le mois de mai touche à sa fin, le bilan de ce dernier sur le plan humain est plus que mauvais, avec quatre morts et 21 blessés parmi les civils pour l’ensemble de la République Populaire de Donetsk (RPD).

La ville de Gorlovka et sa périphérie (Golmovski, Zaïtsevo, mine Gagarine, Gloubokaya) ont payé le plus lourd tribut, puisque la totalité des civils morts durant le mois de mai et 16 des 21 civils blessés l’ont été dans la zone de Gorlovka.

Sur le plan des destructions, le bilan est à l’avenant avec 108 habitations endommagées ou détruites pendant le mois de mai dont 86 habitations rien que pour Gorlovka et sa périphérie. Sans compter les infrastructures comme l’école N°10, plusieurs gazoducs, canalisations d’eaux et transformateurs électriques, eux aussi touchés.

Même pendant les festivités du mois de mai, l’armée ukrainienne n’a pas cessé de bombarder les civils de la zone de Gorlovka, comme le 8 mai à Zaïtsevo, où deux obus d’artillerie de 122 mm ont atterri, l’un dans le jardin, et l’autre sur la cuisine d’une maison.

Le couple qui habite cette maison a eu de la chance, le mari a entendu tomber le premier obus dans le jardin et s’est réfugié dans la maison avant que le deuxième ne tombe.

Les membres d’une délégation française qui menaient une mission humanitaire à destination des vétérans de Zaïtsevo ont tenu à voir par leurs propres yeux ce qui s’est passé et poser quelques questions à la maire du village :

Si on regarde en terme d’armes lourdes, sur les 20 obus d’artillerie de 152 mm, les 229 obus d’artillerie de 122 mm, et les 93 obus de chars d’assaut qui ont été tirés par l’armée ukrainienne ce mois-ci, la très grande majorité (pour ne pas dire la presque totalité) ont été tirés contre Gorlovka et ses environs.

Si on y rajoute les 1 924 obus de mortier de 120 mm, les 1 273 obus de mortier de 82 mm, les 6 obus d’artillerie de 100 mm, et les trois missiles antichars filoguidés, cela nous fait un total de 3 548 munitions lourdes interdites par les accords de Minsk utilisées par l’armée ukrainienne contre le territoire de la RPD.

Si on compte les armes de plus petit calibre (lance-roquettes, lance-grenades automatiques, canon de véhicule de combat d’infanterie, de véhicule de transport de troupes blindé, les mitrailleuses lourdes et les armes légères), on arrive à un total de 14 606 munitions tirées par l’armée ukrainienne en 28 jours...

Certains des obus de char d’assaut utilisés contre les civils, étaient des obus à tête d’écrasement (obus HESH), normalement conçus pour détruire un char d’assaut de l’intérieur.

L’un de ces obus à tête d’écrasement a percuté de plein fouet une maison civile à Gloubokaya (périphérie Ouest de Gorlovka), arrachant la presque totalité du toit.

Dans ce cas précis, l’utilisation de ce type d’obus, plutôt qu’un obus de char d’assaut classique, a sauvé la vie des habitants de la maison (un couple avec deux enfants).

Un obus classique aurait très certainement provoqué la destruction totale puis l’incendie de la maison. La famille, bloquée dans le sous-sol où elle s’était réfugiée, n’aurait pas pu s’extraire de là avant de mourir intoxiquée par les fumées, ou brûlée vive. Au vu de l’état de la maison, nous sommes intervenus pour aider financièrement cette famille à réparer le toit le plus vite possible.

Voilà comment l’armée ukrainienne « libère » le Donbass : en détruisant des maisons civiles de manière délibérée, c’est-à-dire en commettant des crimes de guerre.

C’est d’ailleurs très exactement ce qu’a expliqué la maire de Zaïtsevo à nos collègues de News Front (merci à Thalie Thalie pour la traduction) :

Si, suite aux attaques ratées des FAU qui ont coûté la vie à de nombreux soldats ukrainiens près de Gorlovka, l’armée ukrainienne semble s’être calmée, il semble que cela ne soit qu’un calme trompeur avant la tempête.

L’armée de la RPD s’attend à ce que l’armée ukrainienne utilise le mondial de football comme diversion médiatique et comme moyen « diplomatique » d’empêcher la Russie d’intervenir si nécessaire, pour lancer de nouvelles attaques.

D’ailleurs les tentatives d’infiltration des lignes de défense de la RPD par des groupes subversifs ukrainiens se multiplient, avec des conséquences systématiquement désastreuses pour les soldats ukrainiens (la dernière tentative qui a eu lieu hier a fait deux morts et deux blessés parmi les soldats des FAU).

Il ne reste qu’à espérer que les pertes lourdes des dernières attaques poussent les soldats ukrainiens à renoncer à cette option et à désobéir aux ordres criminels qui leur sont donnés par les autorités de Kiev.

Christelle Néant


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (10 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès