• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Un soldat des FAU capturé par la RPD visite Spartak et les quartiers de (...)

Un soldat des FAU capturé par la RPD visite Spartak et les quartiers de Donetsk bombardés - « Cette guerre est insensée »

Alors que les médias occidentaux relayent de plus en plus les délires d’agression russe dans le Donbass servis par la propagande ukrainienne, la réalité est tout autre, comme le montre cette vidéo réalisée par le service de presse de l’armée de la République Populaire de Donetsk (RPD).

Le chef du service de presse, le capitaine Daniil Bessonov, a emmené un soldat des FAU capturé par la RPD, Vassiliy Jemelinskyi, dans les quartiers de Donetsk régulièrement bombardés, ainsi qu’à Spartak. Le soldat ukrainien s’est porté volontaire pour réaliser ce reportage, afin de montrer à ses compatriotes ukrainiens, qu’ils soient soldats ou simples civils, ce qu’il a découvert : que les autorités ukrainiennes ont menti à leurs soldats sur la raison pour laquelle ils se battent et contre qui.

Le prisonnier fut autorisé à discuter avec les habitants qui vivent constamment sous les tirs de l’armée ukrainienne. Le contact avec les habitants fut assez dur pour Vassiliy, surtout face aux questions acerbes des civils. Le soldat ne savait pas quoi répondre face à ces questions légitimes sur la raison pour laquelle ils se prennent des obus et des roquettes de Grad sur la tête.

« Une personne te pose une question et tu ne sais pas quoi répondre. Qu’est-ce que tu peux lui répondre si on te donne un ordre et tu l’exécutes ? Il faut la poser aux dirigeants de notre gouvernement, c’est à eux qu’il faut poser des questions, il faut les mettre à ma place ici, à la place du prisonnier, il faut les conduire à travers la ville pour que chaque personne leur pose la question qu’on me posait aujourd’hui, pourquoi ça etc, » a déclaré Vassiliy.

Il a pu voir de ses propres yeux, les crimes de guerre commis par les FAU, et constater qu’il n’y avait aucune troupe russe, ni positions militaires aux endroits que l’armée ukrainienne bombarde régulièrement.

« Aujourd’hui on m’a conduit à travers Donetsk, dans des villages détruits, des banlieues… Je n'ai vu aucune position militaire là-bas. On nous disait que des soldats russes étaient stationnés là, mais c'est un mensonge. Premièrement, je n'ai vu aucun soldat russe, et deuxièmement aucune position militaire. J'ai vu des gens ordinaires, des civils qui vivaient dans des caves,  » déclare-t-il.

Une constatation qui rejoint celle faite par la délégation étrangère venue en RPD en février.

« Je n’ai pas vu un seul soldat russe, un seul char russe, sans même parler de divisions de la fédération de Russie. De plus, les médias européens et les autorités ukrainiennes disent que vous tirez vous-même sur votre territoire. J'ai posé cette question à vos soldats. La réponse était évidente : le père ne tirerait jamais sur ses enfants, qu'il avait emmenés à l'école avant d’aller au front. C'est absurde. J'ai réalisé une chose : les gens qui vivent sur ce territoire servent dans les forces armées de la RPD », avait alors déclaré Andreas Maurer.

Cette découverte a laissé à Vassiliy un sentiment d’horreur perceptible lorsqu’il décrit les conditions de vie des civils sous les bombardements.

«  Ce sont des civils ici, et des obus de mortier tombent sur la ville… Les gens peuvent aller au travail, à l’école, au magasin, à la pharmacie, un obus tombera et c’est fini… Des enfants courent, marchent dehors, un seul obus tombe sur la ville et…,  » dit-il.

Sa conclusion adressée à ses compatriotes, et surtout aux soldats ukrainiens est sans appel, et claire comme de l’eau de roche, pour qui veut entendre.

« De mon point de vue, cette guerre est insensée. En fait, nous nous battons entre nous. Tu peux te mettre face à un miroir et commencer à te frapper la tête dessus. Eh bien, cette guerre c'est la même chose. Nous nous battons contre des gens ordinaires, des gens ordinaires. [...] Il n'y a pas de cyborgs ici, pas de Russes dotés de pouvoirs surnaturels. J'ai vu des habitants ordinaires du Donbass, des mineurs, des civils ici. Et on nous raconte qu’il y a ici des Tchétchènes, des Russes et ainsi de suite. Je n’ai rien vu de tel ici. Ici j’ai vu des gens ordinaires, pareils à nous… Il n'y a aucune raison de se battre, » conclut-il.

Voir le reportage vidéo :

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  3.37/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Doume65 3 mars 11:30

    « les médias occidentaux relayent de plus en plus les délires d’agression russe dans le Donbass »
    Bonjour Christelle.
    Ce n’est pas l’impression que j’ai. Je n’entends plus parler de l’Ukraine dans les grands médias.


    • Christelle Néant Christelle Néant 3 mars 11:58

      @Doume65
      Si si, France 24 s’est fendu d’un nouveau reportage fiction délirant y a pas longtemps... Avec agression russe, chars russes, armes russes, bref la totale...


    • Doume65 3 mars 11:40

      Si d’aventure cette vidéo faisait le buzz, (mais ne comptons pas sur Le Monde pour cela) les autorités ukrainiennes expliqueront que ce prisonnier s’exprime sous la contrainte en délivrant un message imposé par ses ravisseurs terroristes.


      • Christelle Néant Christelle Néant 3 mars 11:58

        @Doume65
        Même pas, ils l’ont simplement déclaré comme déserteur....


      • Tom France Tom France 3 mars 13:41

        Si seulement ils pouvaient tous êtres invités à voir par eux mêmes, alors les choses iraient beaucoup mieux ! En tout cas, le fait que les FAU soient victimes de propagandes grossières n’est pas un justificatif pour bombarder des cibles civils et ça, ils le savent bien au fond d’eux mêmes.

        Au fait, ils devaient lancer une méga offensive fin février si je me souviens bien, toujours aucune nouvelle de cette opération ???

        • Christelle Néant Christelle Néant 3 mars 14:28

          @Tom France
          Ils sont en train de réorganiser leur quartier général pour le mettre en accord avec la loi de réintégration du Donbass, font des stocks de munitions, bref ils se préparent. Le temps a été de notre coté aussi entre les grosses chutes de neige, le froid etc, ca les a un peu calmés. Et puis surtout ils ont un problème : ils n’arrivent pas à obtenir de tirs de réponse de notre part leur permettant de justifier leur future offensive.


        • Tom France Tom France 5 mars 16:36

          @Christelle Néant
          Lol si le froid les arrêtes déjà sans qu’ils aient commencés leur offensive « grandiose », alors que sera le reste au vu de ce qui les attends !


        • Xenozoid Xenozoid 5 mars 16:43

          @Tom France
          j’ai dis plusieurs foi qu’il n’y aura pas d’offensives d’hiver,elles ne sont la que pour le morale,desolé christelle


        • Christelle Néant Christelle Néant 5 mars 18:59

          @Xenozoid
          Le chaudron de Debaltsevo a eu lieu en plein hiver. Quand on est motivé et bien équipé, l’hiver n’est pas normalement un trop gros problème de nos jours.


        • Xenozoid Xenozoid 5 mars 19:06

          @Christelle Néant

          les médias sont la pour ça


        • Christelle Néant Christelle Néant 5 mars 20:02

          @Xenozoid
          C’est pas les médias qui ont mené la bataille de Debaltsevo, mais les soldats... Les médias peuvent aider à la motivation, mais dans ce cas les médias ukrainiens sont les pires de la planète....


        • Xenozoid Xenozoid 6 mars 12:26

          @Christelle Néant


          Le chaudron de Debaltsevo a eu lieu en plein hiver. Quand on est motivé et bien équipé, l’hiver n’est pas normalement un trop gros problème de nos jours.
           Le temps a été de notre coté aussi entre les grosses chutes de neige, le froid etc, ca les a un peu calmés.

          mais c’est pas grave l’année derniere je te disais la même chose il n’y aurra pas d’offensive cette hiver,l’otan n’en veux pas,pas encore

          ceci dit,je suis« heureux »qu’il n’y ai que des escarmouches, mais malheureux que cela continue...
          bonne continuation...


        • Christelle Néant Christelle Néant 6 mars 14:19

          @Xenozoid
          Ce que j’ai dit n’est pas antinomique, cela prouve seulement que leur motivation est proche de zéro pour les soldats ordinaires à tout le moins.
          Le problème c’est que l’OTAN veut cette offensive, mais qu’entre ce qu’ils veulent et la réalité ben.... C’est comme en Syrie, ils veulent destituer Bachar, en vrai ils y arrivent pas.... Mais c’est aps faute d’essayer.
          Les gens d’ici en ont assez de cette situation de ni guerre ni paix, ils veulent que ca prenne fin.


        • covadonga*722 covadonga*722 3 mars 17:29

          les autorités ukrainiennes expliqueront que ce prisonnier s’exprime sous la contrainte en délivrant un message imposé par ses ravisseurs terroristes


          c’est pour cela que la convention de Genève interdit tout utilisation de l’image ou de la parole d’un prisonnier de Guerre .Etre prisonnier c’est être déjà sous la contrainte et invalide tout discours invoquant un quelconque volontariat 

          • Christelle Néant Christelle Néant 3 mars 18:50

            @covadonga*722
            Ce que la convention de Genève indique c’est ceci, article 13 de la convention de 1949 :
            "Les prisonniers de guerre doivent de même être protégés en tout temps, notamment contre tout acte de violence ou d’intimidation, contre les insultes et la curiosité publique."
            https://ihl-databases.icrc.org/applic/ihl/dih.nsf/Article.xsp?action=openDocument&documentId=3D156EB6C4E00297C12563BD002BF0A0
            En clair ne pas les livrer en pâture à la foule pour qu’ils se fassent tailler en pièces, pas d’images d’eux dans des situations humiliantes ou de violence, etc.
            L’interprétation de cet article peut se faire de différentes façon, et souvent à géométrie variable selon la nationalité des prisonniers en questions. Comme on a pu le voir en 2003 :
            http://www1.rfi.fr/actufr/articles/039/article_20779.asp
            http://www.liberation.fr/evenement/2003/03/24/faut-il-montrer-les-soldats-prisonniers_459506
            J’ai hésité avant de traduire la vidéo, justement à cause de la convention de Genève. Mais après réflexion, j’ai décidé de la relayer car si plus de soldats ukrainiens pouvaient ouvrir les yeux comme il l’a fait, cela permettrait peut être de diminuer les bombardements touchant les civils, voire plus. 


          • covadonga*722 covadonga*722 3 mars 20:55

            @Christelle Néant
             je n’ai fait aucun commentaire sur ce que vous décrivez , juste sur l’utilisation d’un pg .

            Son volontariat serait volontaire que cela contreviendrait quand même aux règles s’appliquant au pg. Et c’est effectivement de votre liberté et de votre responsabilité de traduire ou pas cette vidéo.


          • Christelle Néant Christelle Néant 3 mars 21:49

            @covadonga*722
            Personnellement je trouve que cette vidéo apporte entre guillemets une image plus positive que négative de ce soldat, comme de l’armée ukrainienne. Et c’est ce qui a motivé ma démarche. Pourquoi ? Parce que cette vidéo montre que tous les soldats ukrainiens, dont celui-ci, ne sont pas des cinglés assoiffés de sang et des criminels de guerre incurables. Cette vidéo n’est pas dégradante pour l’image de ce soldat ukrainien. Au contraire, je considère qu’il a fait le bon choix et qu’il en sort grandi. Ceci n’est que mon avis. Et c’est ce qui m’a poussé à diffuser cette vidéo.


          • xana 3 mars 19:25

            Merci Christelle pour cet article.
            Hélas, comme toujours beaucoup ne le liront même pas, pour eux c’est de la propagande russe puisque vous ne vomissez pas les habituels mantras anti-Russie.

            Accessoirement, vous avez bien rivé son clou à cet hypocrite de Covadonga.

            Merci, et bon courage pour continuer !

            Jean Xana

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès