• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Un traité de paix, pas un traité d’amour

Un traité de paix, pas un traité d’amour

Un conflit qui s’enlise est un conflit qui s’épuise.

Et finit, fatalement, par ne plus intéresser grand monde. Celui de la Palestine et d’Israël, en est un.

Depuis la moitié du siècle dernier qu’il existe, il a eu suffisamment de temps pour tomber en désuétude, en dépit de quelques coups parcimonieux d’éclat, tentant de le maintenir, laborieusement, en vie.

Paradoxalement, ces velléités sont davantage l’œuvre de l’état d’Israël, plutôt que d’une quelconque autre partie liée à cette épuisante équation.

Plusieurs générations l’ont vécue, cette équation, l’ont subie, l’ont conjurée, en vain. Finissant, de guerre lasse, par partir sans jouir du privilège d assister à son dénouement.

Par résignation, probablement. Par dépit, certainement.

C’est dire son caractère endémique. Insoluble. Cornélien.

Et comme toujours depuis que cela dure et perdure, en plein assoupissement, une énième action de fouettage des consciences surgit.

Souvent, elle porte le visage exécrable d’une reprise des hostilités militaires jamais tues, au demeurant.

Mais, rarement, celui d’une détente, d’une embellie, ou d’une hypothétique éclaircie.

C’est ainsi qu’au moment où le Covid 19, intime au Monde entier l’ordre de battre en retraite et de cristalliser toute son énergie à repousser la pandémie, voilà qu’une information de taille XXL tombe, annonçant la normalisation des relations bilatérales entre les Emirats Arabes Unies et Israël.

Quand bien même cela était dans l’air du temps depuis un certain temps par le fait de délassements amoureux secrets entre les deux pays, la nouvelle a, tout de même, de quoi faire réagir.

En toute bonne logique, ce sont les palestiniens qui ont vite fait de dénoncer cet acte de félonie perpétré par un frère frivole, volage qui découvre les attributs de la vie belle, de la modernité et de la nécessité, pour lui, de désormais s’acquoquiner avec les représentants du monde libre loin des turpitudes du monde patriarcal archaïque arabe, longtemps assis entre deux chaises, incapable de se mouvoir dans le sens escompté.

Les Emirats Arabes Unis ont fait un choix ; ils en sont responsables. Cela ne regarde qu’eux et eux seuls. Cela peut être interprété de mille et une façons, mais n’en reste pas moins une décision souveraine.

Ardue, certes à prendre, mais n’empêche qu’elle est prise. Les réactions en aval et en chaine ne changeront rien à la donne. Il y’a longtemps que l’illusion du consensus Arabe sur la Palestine n’est plus que lubie et lanterne.

Chacun pour soi, Dieu pour tous.

D’ailleurs, le silence assourdissant des chefs d’états Arabes suite à cette annonce traduit la nouvelle tendance qui tend à reconnaitre à chaque membre de la fantomatique ligue Arabe, la liberté de gérer son destin comme il l’entend.

Cela donnera lieu, très bientôt, à un véritable rush sur le voisin longtemps pestiféré. De nombreux pays piaffent dans l’attente d’un aggiornamento de leurs rapports avec le cousin germain, longtemps vilipendé.

Il va falloir, dans peu de temps faire la queue et prier pour espérer obtenir l’aval d’Israël à la normalisation. Le temps des réclames et des soldes va bientôt s’achever.

A vos chevaux, cavaliers de l’infortune et de l’insuccès.

Objectivement analysé, ce changement d’attitude des états Arabes, à l’égard de l’état Hébreu, n’a rien, de vraiment, renversant. Il s’agit, ni plus ni moins que d’un ralliement tout ce qu’il y’ a de plus logique, de plus stratégique, à celui qui peut incarner, dans le temps et dans l’espace présents, l’allié le plus sûr, surtout qu’il est parrainé par un mentor Américain hégémonique et puissant.

Quant aux Palestiniens, ils devraient, plutôt, auraient dû, depuis longtemps déjà, comprendre où se nichent leurs intérêts et s’atteler à couper l’herbe sous les pieds des courtisans Arabes qui osent parler en leur nom.

Un nom en forme de fond de commerce qui a servi de prétendus parents et cousins et desservi les Palestiniens eux-mêmes. Mais… Mais…Mais.

Gare à l’excès d’euphorie, de confiance, de joie et de perspectives mal entrevues.

Ce que vient de réussir Netanyahu avec la signature de cet accord de paix n’est pas une garantie urbi et orbi.

Il ne s’agit que d’un texte officiel écrit par des officiels pour un partenariat officiel.

Du coté populaire, il y’ a loin de la coupe aux lèvres.

La grande veine des Israéliens, aujourd’hui, c’est de profiter pleinement de la soumission des peuples Arabes à leurs régimes totalitaires, et de n’avoir, subséquemment à cela, aucune voix au chapitre, de compter pour du beure dans la prise des décisions importantes.

Pour autant, jusqu’a quand durera cet asservissement populaire et cette allégeance aveugle aux preneurs de décision. ?

Il est de notoriété, et cela, Israël ne le sait que trop, que les Arabes dans leur écrasante majorité vouent une haine viscérale aux Israéliens. Qu’il y’ait règlement, normalisation, dégel, rapprochement avec les dirigeants, ça n’engage en rien, les peuples.

Cette donne, Israël doit en tenir compte, la comprendre, pour mieux la gérer...

Le traité de paix avec l’Egypte signé en 1979, soit depuis quarante ans, n’a en rien impacté les sentiments des Egyptiens à l’égard d’Israël et des Israéliens. La répulsion et la phobie demeurent les maitres-mots.

Rien ne dit que dans 10, 50, 100 ans, le bout de papier jalousement confectionné par les deux parties, Emiratie et Juive, survivra aux mutations à venir et à prévoir. C’est dire que si Israël peut, momentanément, prétendre gagner la bataille des officiels, celle des peuples, de loin la plus déterminante, n’est pas du tout acquise. Cela fait du présent ascendant Israélien, un acquis provisoire, éphémère et non avenu.

La suprématie relative mais reconnue de tous, d’Israël à l’heure qu’il est, n’est pas une vérité générale.

Elle risque de s’effondrer à tout moment. Les bouleversements de l’ordre de l’Histoire tiennent à des détails insoupçonnés mais qui peuvent se révéler de taille, à la fin de la bataille. De quoi présager un avenir incertain, orageux, surtout, tempétueux, entre les cousins ennemis, loin des plates certitudes et des rires surfaits et de circonstance de Trump, Netanyahu et leurs supplétifs rois, princes et héritiers de pacotille.


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 août 2020 15:19

    « Trump, Netanyahu et leurs supplétifs rois, princes et héritiers de pacotille.  »

    Vous oubliez leurs parrains : SINOPEC, Royal Dutch, SHELL, ExxonMobil, British Petroleum, PetroChina, Total, Chevron, Phillipps, Petrobras et ENI.


    • binary 15 août 2020 16:04

      Toujours le discours sur la prétendue solidarité des musulmans entre eux, alors que par définition c’est l islam qui est utilisé dans les pays musulmans pour prendre le pouvoir sur des ... musulmans.


      • Jonas 15 août 2020 19:36

        @binary 
        Les Arabo-musulmans , comme les musulmans non arabes , ne brandissent l’islam sa solidarité et sa fraternité ,uniquement lorsqu’il s’agit du « soi-disant peuple palestinien ». En revanche , le drapeau de l’islam est en berne, lorsqu’il s’agit des musulmans du Xinjiang , les ouïgours , persécutés , et emprisonnés dans des camps de redressement. Pas d’Islam en ce qui concerne les pauvres musulmans de Myanmar ( Birmanie) , les Rohjngya , brimés , violés, leurs maisons brulées , déchus de leur nationalité et chassés , vers le pays musulman le plus pauvre du monde, où ils vivent misérablement. Pour survivre , des familles , marient leurs jeunes filles a peine pubères a des vieillards. Les musulmans , courbent l’échine , devant l’Inde qui a promulguée des lois qui ostracisent des millions de musulmans. 

         L’islam et sa fraternité sont oubliés lors des guerres entre Etats-Arabo-musulmans ( Syrie-Irak-Bahrein-Soudan-Somalie , Libye etc comme quand des Etats musulmans non arabes envahissent des Etats Arabo-musulmans , comme la , Turquie , en Syrie et Libye , où quand cette même Turquie combat des Kurdes , les Alévis. L’autre Etat musulman non arabe  , qui étale sa domination sur trois capitales Arabes, Damas, Beyrouth et Bagdad.  Où est l’étendard de l’islam ? 

        Les musulmans se f... des palestiniens , ils ne sont mus , que par leur haine toute coranique des juifs. La situation des palestiniens dans les pays arabo-musulmans est une des plus désastreuses. Ils vivent mieux hors des pays musulmans. Le Liban où les palestiniens sont cantonnés dans des taudis insalubres manquant d’eau d’électricité et du tout-à l’égout . Le siège des palestiniens , du camp de Yarmouk (Syrie) par l’armée du « grand résistant » Bachar al-Assad , , poussant palestiniens à bouffer des chats et des chiens , suivis de bombardements de barils explosifs. Où est l’islam ? 


      • sylvain sylvain 16 août 2020 11:09

        @Jonas
        les arabo musulmans font comme tout le monde, en matière de géopolitique, il n’y a que le pragmatisme qui paie, et ils sont pragmatiques . Ils ne peuvent affronter les EU et la Chine en même temps, alors ils ne le font pas .
        Dans ce domaine tout est cynique, vous avez l’impression que les chrétiens ont brillé par leur amour fraternel et leur solidarité ? Après deux guerres mondiales, c’est dur à soutenir .


      • Jonas 17 août 2020 09:42

        @sylvain
        Je pense contrairement à vous que le pragmatisme n’est pas une « qualité » répandue , hélas, parmi les dirigeants du Proche et Moyen-Orient. 
        Depuis très longtemps , les régimes du Proche et Moyen-Orient sont issus , de coups d’Etat ou d’élections truquées ,mise a part les monarchies , qui elles revendiquent presque toutes avoir une filiation directe avec la famille du prophète. Les premiers s’appuient sur la force et les seconds sur le ciel.

        Le pragmatisme , ce n’est pas d’aller affronter , les Etats-Unis ou la Chine , mais de rechercher ce qui fonctionne bien et de soucier de l’intérêt de son pays et de son peuple. Or les régimes arabo-musulmans se f... éperdument de leur peuple , ce qui les intéressent c’est de se maintenir au pouvoir et peu importe avec quelle puissance du moment. Ils peuvent s’allier, même avec le diable , si celui-ci leur promet de rester au pouvoir. D’ailleurs Ils passent d’une puissance a l’autre , c’est selon. Aucune cohérence sauf celle d’avoir un débouché pour leur seule exportation , les « hydrocarbures », qui leur permet de renflouer les caisses de l’Etat au profit d’une minorité. Les immigrations constantes et sans fins , sont là pour le démontrer. 

        Ils ne sont même pas solidaires entre musulmans ,( mise a part « les palestiniens pour cacher leur »HAINE " des juifs ,) a l’Assemblée générale de l’ONU , concernant un projet de condamnation de la Chine pour ses agissements au Xinjiang , 14 pays arabo-musulmans ont soutenu la Chine en plus des pays Africains , qui sont redevables pour leur survie économique à l’empire du milieu. 
        Les deux Guerres mondiales et en tout cas la Seconde , était une guerre de civilisation entre des valeurs humaines et des dictatures inhumaines. où le religion était absente. Jamais les démocraties ne se sont affrontées. 


      • sylvain sylvain 17 août 2020 11:19

        @Jonas
        je ne soutiens pas que les dirigeants arabes soient, en moyenne, hors du commun
        Les musulmans sont divisés entre chiites et sunnites, certains dirigeants ont faits le choix des EU et d’israel, d’autres de la chine et de l’iran ... la liste serait longue. Je disais juste qu’aucun n’a été suffisament fou pour s’opposer aux deux en même temps .

        cependant, toutes ces caractéristiques, vous les retrouvez chez les occidentaux .. Nous sommes phagocytés par les EU, qui nous sommes d’être les ennemis de la chine , nous n’avons aucune solidarité, nous cherchons des débouchés pour nos marchandises comme une pute cherche un client .

        Les deux Guerres mondiales et en tout cas la Seconde , était une guerre de civilisation entre des valeurs humaines et des dictatures inhumaines. où le religion était absente. Jamais les démocraties ne se sont affrontées. 

        Je ne suis absolument pas persuadé que les société française ou anglaises étaient fondamentalement différentes de l’allemagne . Le camp du bien a gagné, évidemment que c’est le camp du bien, puisqu’il a gagné . Vous remarquerez que l’allemagne nazie ou le japon se sont plus dans le camp de la liberté comme le cochon dans sa souille . Quelque mois après la défaite, l’élite nazie, qui n’a jamais été bien inquiétée, menait l’allemagne vers la prospérité capitaliste sans avoir grand chose à changer de ses principes


      • Jonas 15 août 2020 17:26

        @L’auteur ,

        Je pense que ce sont les Etats Arabes qui ont inventé le problème Palestinien, dans un but bien précis celui de se maintenir au pouvoir. Pour eux les Palestiniens ont été de simples pions , qu’ils utilisaient selon leurs difficultés internes. 

        Quelques points rapidement pour montrer que les Palestiniens n’ont jamais intéressé , les régimes arabo-musulmans. 

         1) Il n’y a jamais eu d’Etat Palestinien, ni sous les Mamelouks , ni sous l’Empire Ottoman , ni sous le mandat Britannique. C’est un fait incontestable. 

         2) Pourquoi les pays arabo-musulmans , ne contestent pas la légitimité de l’Etat de la Transjordanie , qui a été créé de toute pièce , par les Britanniques. qui avaient un mandat sur la Palestine. après la dislocation de l’Empire Ottoman. C’est bien sur une partie de la Province de Palestine que les britanniques ont octroyé aux Hachémites chassés des lieux saints de l’islam ,  89 210 kilomètres carrés sur une totalité de 120 466 kilomètres carrés afin de former le royaume de Transjordanie devenu plus tard royaume de Jordanie ?

        3) Lors du débat à l’Assemblée générale de l’ONU, en novembre 1947, pourquoi les Palestiniens , n’étaient pas présents en tant que représentants de cet Etat, Palestinien ? Mais par une petite délégation de personnes , noyée parmi les Etats arabes dominant ? 

        4) Après le partage , par l’ONU , pourquoi , les pays Arabes ont refusé la Résolution 181 , qui donné un Etat Arabe et non Palestinien aux côtés d’un Etat juif ? 

        5) Lors de la déclaration de l ’Etat d’Israël en mai 1948, pourquoi cinq Etats Arabes refusant la décision de l’ONU , se sont lancés en guerre contre le nouvel Etat juif.  Les cinq pays avec leurs armées étaient, l’Egypte -l’Irak le Liban  la Syrie et la Transjordanie , qui avait le commandement suprême. Pas de traces de soldats palestiniens. 

        6) Une fois vaincus , certains pays Arabes , comme l’Egypte a signé un armistice avec Israël en s’accaparant de Gaza . et en nommant un gouverneur.

        7) La Transjordanie a fait de même , en annexant , la Cisjordanie et Jérusalem -Est.

        8) Pourquoi ces deux Etats Arabes, n’ont pas créé un Etat Palestinien ,en attendant la suite de l’histoire et se sont contentés de mettre les palestiniens sous leur coupe ?

        9) Lors de la guerre de juin 1967 , israël n’a pas fait la guerre a la Palestine ,parce qu’elle n’existait pas comme Etat, mais a l’Egypte, la Jordanie et à la Syrie.

        10) Si Israël s’est a grandit c’est au détriment de l’ Egypte, de la Jordanie et de la Syrie( Le Golan). Pas au détriment de la Palestine , puisqu’elle n’existait pas. en tant qu’Etat souverain

        11) Pourquoi , une fois les territoires perdus par les armes, les pays Arabo-musulmans ont commencé à penser à un Etat Palestinien, mais pas lorsqu’ils avaient les territoires , entre leurs mains ?

        12) Pourquoi après la défaite et prise des territoires sur les Etats Arabes, une réunion a Khartoum ( Soudan) de 1967 , spécifiée trois« NON » . Pas de paix. Pas de reconnaissance. Pas de réconciliation.

        13 ) En conclusion , la Palestine , pour les régimes arabes , n’a été qu’un prétexte , pour contester l’Etat Juif.


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 août 2020 17:42

          « 1) Il n’y a jamais eu d’Etat Palestinien, ni sous les Mamelouks , ni sous l’Empire Ottoman , ni sous le mandat Britannique. C’est un fait incontestable.   »

          Il n’y a jamais eu non plus d’état juif à ces périodes, c’est un fait incontestable


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 août 2020 17:46

            @Séraphin Lampion

            ce commentaire s’adressait à Jonas


          • Jonas 15 août 2020 19:49

            @Séraphin Lampion

            Vous avez tout a fait raison.

            A l’époque de la colonisation par les Mamelouks musulmans , pendant 200 ans comme par celle des Ottomans musulmans , pendant plus de 400 ans et également lors du mandat britannique., en effet , il n’y avait pas d’Etat , juif, de Transjordanie etc. 50% des pays actuellement du Proche et Moyen-Orient , n’existaient pas avant l’implosion de l’Empire ottoman. 


          • Amanite phalloïde 15 août 2020 17:55

            Le Maroc pourrait être un des prochains pays à normaliser ses relations avec Israël.
             

            Le Maroc est un « candidat potentiel », en raison notamment des relations commerciales entre les deux pays et de la présence d’une communauté juive sur son territoire.

             

            L’établissement de relations diplomatiques entre Rabat et Jérusalem pourrait permettre au Maroc d’améliorer ses relations avec les Etats-Unis, mais également d’obtenir la reconnaissance de la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental par Washington

             

            Malgré l’absence de relations officielles entre les deux pays, le Maroc a déjà accueilli des dirigeants israéliens dans le passé, et les citoyens de l’Etat hébreu peuvent visiter le royaume.


            • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 15 août 2020 21:34

              Un traité de putes, pas un traité d’amour


              • Jonas 17 août 2020 10:10

                @Opposition contrôlée

                La « rue Arabe » a toujours était cocue par ses dirigeants . Elle est la dernières roue de la charrue a être consultée . Parce que les dirigeants arabo-musulmans , pensent que leur peuple n’est pas mûr pour comprendre les subtilités de la politique de ce fait , ils le nourrissent de religion et de propagandes.

                Un Arabo-musulman dans sa discussion politique , soit , il parle de complot, d’interférences étrangères pour justifier sa situation économique et sociales misérables , soit d’Allah et son prophète. 

                Le drame du Liban est exemplaire a cet effet . Michel Aoun ,élu depuis 2016, a appris le dépôt de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium , que depuis quelques semaines avant les explosions. Mais dans sa grande perspicacité légendaire , il tangue entre deux possibilités , un accident ou un missile et affirme pouvoir donner les résultats des investigations dans 5 jours. Donc , au lieu d’attendre , les enquêtes , immédiatement ,il cherche à détourner l’attention. Les 5 jours sont passés et pas de résultats. Pendant ce temps , le cerveau des arabo-musulmans carbure à la vitesses grand V. 


              • Amanite phalloïde 16 août 2020 08:07

                Le président libanais Michel Aoun, proche du groupe terroriste chiite Hezbollah, a indiqué samedi que son pays était peut être prêt à une paix avec Israël.


                • sylvain sylvain 16 août 2020 11:11

                  @Amanite phalloïde
                  la pais entre le hezbollah et israel, c’est la fin du hezbollah . Vous sortez ça d’ou ??


                • QAmonBra QAmonBra 16 août 2020 12:14

                  @sylvain

                  (. . .) « la pais entre le hezbollah et israel, c’est la fin du hezbollah . »(. . .)

                  Cela pourrait aussi signifier la fin du dernier état d’apartheid institutionnalisé de la planète ! Mais les $ionnards lambda sont trop cons pour le comprendre. . .


                • sylvain sylvain 16 août 2020 15:02

                  @QAmonBra
                  Ca pourrait effectivement être la fin de l’apartheid, mais ce ne serait pas la fin d’israel . Je ne sais pas si le hezbollah survivrait à la fin du conflit, tous ses communiqués ont trait à la fin d’israel . Remarque, vu l’état du Liban actuellement, ce serait peut être la seule force capable d’organiser quelque chose là bas, ce qui le ferait perdurer . Je me pose ces questions car il est rare qu’un organisme signe lui même, consciemment, son arrêt de mort


                • QAmonBra QAmonBra 16 août 2020 21:32

                  @sylvain

                  (. . .) « mais ce ne serait pas la fin d’israel » (. . .)

                  La fin de l’apartheid sera automatiquement la fin de l’état $ioniste, car la ségrégation, le racialisme et le suprématisme sont les fondements idéologiques de cet état colonial autoproclamé en 1948, la loi dite fondamentale du 19 juillet 2018
                  n’a fait que cadrer et confirmer une législation et une jurisprudence appliquées dès le fondement dudit état.

                  La solution à 2 états étant « morte née », les $ionnards ayant tout fait pour sans conscience qu’ils creusaient ainsi eux même la tombe de leur état confessionnel, au profit d’un état unique pour tous, démocratique et obligatoirement laïc.

                  Ceux dont la connerie me fascine le plus, sont ceux qui persévèrent a croire ou espèrer par la force et la terreur obtenir chez les palestiniens, les libanais ou/et les syriens l’abandon de leur terre ancestrale, au profit de colons venus des 4 coins de la planète, au nom d’une mythomanie religieuse que la science et l’Histoire ne cessent de démentir.

                  Tout cela finira par un scénario à la sud africaine dans le meilleur des cas, à l’algérienne, racisme oblige, dans le pire ou un mix des 2, c’est inéluctable et je suis persuadé que les juifs les plus justes et « israéliens » les plus lucides en sont convaincus au fond d’eux mêmes. . . 


                • sylvain sylvain 17 août 2020 11:00

                  @QAmonBra

                  c’est vrai qu’un véritable processus de paix aboutirait à la fin d’israel . J’y crois tellement peu que je ne l’imagine pas vraiment . Quand j’entends processus de paix entre le hezbollah et israel j’entends un arrêt de l’escalade de la violence, un cessez le feu, qui sous cette simple forme aboutirait à terme à la destruction du hezbollah, et pas d’israel


                • Jonas 17 août 2020 12:02

                  @QAmonBra (1) 
                  Malheureux , arabo-musulmans , il n’y a que les immigrés , qui ont trouvé une solution a leurs problèmes , en fuyant leur pays , qui se revendiquent nationalistes chez l’ancien colonisateur , où ,ils sont bien nourris, logés et soignés . Les autres ceux qui sont restés au pays , par manque de chance, de visa et d’argent , ont les yeux fixés sur l’horizon du départ quitte à laisser leur vie. 

                  1. Beaucoup d’ arabo-musulmans rêvent les yeux fermés, d’un Etat Palestinien qui ne sera en fait que le « frère »des autres Etats-Arabo-musulmans en pis. Un territoire exigu , morcelé , sans ressources naturelles avec un personnel politique , aussi corrompu, et incompétent que dans les autres pays arabo-musulmans. Sur le 21 pays arabo-musulmans certains mettent leur espérance dan un Etat Palestine qui sera le phare de ce monde en décrépitude. 

                  2. Le site libanais Al-Modon : « Combien l’indépendance de certains pays a apporté de malheur a leurs peuples. Et aucun pays occidental n’a envie de revenir à la période coloniale » 

                    1) 

                    Ces dernières années , beaucoup de Syriens ont comparé la brutalité hypothétique d’une occupation israélienne à la brutalité avérée du régime de Bachar El-Assad. La différence entre les deux situations se voit sur le plateau du Golan . Le destin a voulu que celui-ci soit occupé par Israël et connaît un meilleur sort que sous l’occupation du régime Syrien. Cela ne veut nullement dire que nous appelons de nos voeux une occupation israélienne, ni que nous absoudrons Israël de ses crimes. Mais cela donne à penser qu’une occupation étrangère est peut-être préférable à une occupation intérieure.
                  3. Lorsque , j’écris que les arabo-musulmans sont incultes en histoire de leur pays, Al-Modon, me donne raison)A des générations d’élèves en Syrie on a enseigné les bienfaits de la campagne d’Egypte de Napoléon Bonaparte. Mais l’occupation française de la Syrie ( mandat français de 1920/1943) a été présentée comme un mal absolu dans les manuels scolaires. Or la plupart des Syriens ne savent pas que leur Etat moderne et ses institutions sont le fruit de la période du mandat français.

                   

                • Jonas 17 août 2020 13:10

                  @QAmonBra( 2)

                  Les indépendances des pays arabo-musulmans, ont été des plusieurs révoltes matées dans le sang, malgré le mal nommé nommé « printemps arabe » , qui a fini en un hiver de dictatures . Le Hirak etc L’homme arabo-musulman a fini par se rendre a l’évidence qu’ il est impossible de changer le régimes et a fini par comprendre que son salut , ne peut venir que de l’immigration. Et le malheureux Liban, va voir un grand nombre de ses élites fuir le pays et rejoindre ainsi une diaspora déjà nombreuse. Un pays qui se vide de ses élites est un pays sans avenir.  

                  Suite de l’article du site libanais Al-Modon. 

                  «  Occupations directes ou indirectes »
                  << Aujourd’hui , les pays arabes ne manquent pas d’occupation étrangère , qu’elle soit directe ou indirecte . Pour ce qui de l’occupation israélienne , elle a ceci de particulier , qu’elle est qualifiée en tant que telle par des résolutions onusiennes , ce qui entraîne des responsabilités de l’occupant vis-à-vis des populations occupées . Certes les responsables israéliens n’assument pas ces responsabilités et rejettent les résolutions en question. 

                  Mais les responsables iraniens font pire et se vantent d’occuper quatre capitales ARABES , à savoir Bagdad , Sanaa , Damas et Beyrouth . Et là, aucune « RESOLUTION » internationale ne prend acte de la situation , et personne ne réclame aux iraniens d’assumer leurs responsabilités envers les populations occupées. Cette même vantardise des ces nouveaux occupants se voit également à Moscou , où des responsables iraniens , poussent le vice jusqu’à admettre publiquement qu’ils expérimentent de nouvelles armes sur les civils syriens. 


                • QAmonBra QAmonBra 17 août 2020 14:29

                  @sylvain

                  Hérité de la période coloniale française, l’actuel système politique libanais est un complexe et désuet partage confessionnel du pouvoir, n’ayant jamais permis aux libanais de disposer de forces de défense dignes de ce nom et c’est toujours le cas à ce jour.

                  Le Hezbollah a donc été Créé en 1982 pour pallier cette carence et chasser les $ionnards du Liban qu’ils occupaient depuis 1978 et qu’ils continuèrent d’occuper bien que les résistants palestiniens en aient été chassés.

                  C’est le Hezbollah et lui seul qui mit un terme par les armes, en juin 2000, à cette occupation après 22 ans d’occupation, comme c’est encore cette organisation paramilitaire qui infligea une sévère défaite à la puissante et moderne armée $ioniste en 2006.

                  H. Nasrallah a tout a fait raison d’affirmer que si son organisation n’avait pas libéré le pays de ce malfaisant voisin, D. Trump aurait fait cadeau à l’état colonial des territoires occupés, comme il la fait pour le Golan et Jérusalem !

                  Mais si l’essentiel a été fait, la mission n’est pas terminée, il reste encore des villages, des lieux libanais et territoires syriens encore occupés et, surtout, la Palestine qu’aucun peuple arabe n’oublie, contrairement à certains corrompus de leurs dirigeants !

                  Devenu le champion de la cause arabe, toutes confessions confondues, le Hezbollah, du moins sa branche militaire, ne disparaitra qu’avec la disparition du dernier état colonial, de l’ultime apartheid institutionnalisé de la planète et pas avant, n’en déplaise aux $ionnards de toute obédiences et quoiqu’ils fassent. . .


                • Jonas 18 août 2020 07:32

                  @QAmonBra

                  A vous lire , on se rend bien compte , pourquoi ,la majorité des arabo-musulmans ( je dis bien la majorité , car grâce à Allah , une minorité ,réfléchie )  votent et raisonnent comme leurs pieds. Ils votent avec leurs pieds ,en fuyant leur pays signifiant par là son échec et , raisonnent toujours avec leurs pieds, en oubliant , que le monde d’aujourd’hui est un monde, de la haute technologie et de l’Intelligence artificielle è AI) 

                  Je reviens aux choses sérieuses. Le dernier classement de Shanghaï 2020, 
                  Israël avec 9 millions d’habitants est encore classé mieux que l’ensemble des 57 pays musulmans qui sont 1 500 millions. Un delta , montre la différence. 

                  Weizmann Institute of science (93ème sur plus de 600)
                  Technion -Israël Institute of Technology ( 113ème) suivent 
                  University of Jérusalem 
                  Tel-Aviv University 
                  Bar-Illan 
                  Ben Gourion University 
                  University of Haïfa 
                  Que les arabo-musulmans , au lieu de déblatérer , leur passion préférée , aillent jeter un regard sur le classement de Shanghaï 2020 et même sur ceux des années précédentes. 


                • chantecler chantecler 18 août 2020 07:39

                  @Jonas
                  Admiratif .
                  Du pur jus de neurones !
                  Et qui n’en finit pas de se concentrer .


                • Jonas 18 août 2020 08:45

                  @chantecler

                  Vous avez une excellente mémoire de la publicité , une mémoire concentrée comme on dit chez Nestlé. 


                • Jonas 18 août 2020 09:39

                  @QAmonBra

                  Juste deux questions. 

                  Pourquoi le chef de la milice des mollahs d’Iran , Hassan Nasrallah qui prétend défendre le Liban et détruire Israël ,, ne sort pas de son bunker , pour aller au-devant des beyrouthiens, pour les consoler et leur apporter son soutien dans le drame des deux explosions ? 

                  Pourquoi ce chef de guerre peut envoyer des gens pour tuer et se faire tuer , mais lui , reste planquer dans son bunker ? 


                • popov 16 août 2020 08:15

                  @Abdelkader Gattochi

                  ...que les Arabes dans leur écrasante majorité vouent une haine viscérale aux Israéliens.

                  C’est l’islam et ses ânes d’imams qui entretiennent cette haine. Quand les mahométans comprendront que le Coran a été écrit par des faussaires qui se sont fait passer pour Allah, on verra.


                  • Amanite phalloïde 16 août 2020 08:33

                    La Ligue arabe et l’Organisation des États islamiques rejettent la demande d’Abou Mazen de tenir des rassemblements urgents pour condamner les Émirats arabes unis.



                    • Jonas 16 août 2020 12:01

                      @Amanite phalloïde

                      La majorité des dirigeants du monde arabo-musulman , manquent de clairvoyance et de pragmatisme. , ils se sont toujours trompés et ont fait le malheur des palestiniens comme celui de leur peuple. Ils n’ont jamais compris que les Etats n’ont pas d’amis mais des interêts et réagissent en meute. Sans réflexion et e condamnent automatiquement , ceux parmi eux qui ont vu loin en tenant compte des réalités. ceux-là ont été insultés , trainés dans la boue , qualifiés de traitres.

                      Un homme d’Etat de grande envergure , comme Habib Bourguiba , en 1965 lors d’un voyage dans un camp de réfugiés à Jéricho ( c-à-d lorsque les pays comme l’Egypte et la Jordanie avaient en mains depuis 1948, les territoires pour créer un Etat Palestinien , et bien avant la guerre des 6 jours ) il , avait essayé d’inculquer aux Palestiniens la politique des étapes et« contre la position de tout ou rien   »

                      Il avait insisté, que cette politique doit impliquer préalablement la responsabilisation du peuple palestinien , qui doit prendre en charge sa cause nationale et donc de la «  désarabisée » de la question palestinienne. Afin de parvenir à secouer la domination sioniste et récupérer « la patrie perdue. »
                      Le peuple palestinien , disait-il doit faire table rase des méthodes surannées fondées sur la haine et les passions ,et qui , depuis dix-sept -ans , ne donnent aucun résultat et font même empirer la situation. La lutte doit être , au contraire , organisée selon des méthodes rationnelles et scientifiques , et nécessite donc un commandement lucide sachant mener le combat et pour cela apprécier objectivement le rapport des forces...

                      Après cet homme d’Etat , Tunisien prophétique , si je puis dire , les pays arabo-musulmans n’ont eu a leur tête que des boutefeux , mauvais en politique , comme pour faire la guerre. 


                    • Jonas 16 août 2020 16:00

                      J’ai toujours dit sur ce site à plusieurs reprises que les arabo-musulmans ( sauf une minorité ) ne modifient pas l’histoire ancienne , mais aussi celle qui se déroule devant leurs yeux.

                      La grande erreur commise par les représentants des régimes Arabes présents lors de ce qui reste de la province de la Palestine , après la part de lion octroyait par les britanniques aux Hachémites , après leur défaite par les saoudiens, est celui du refus du partage des 26% restant, par l’Assemblée générale de l’ONU en novembre 1947 suivant la Résolution 181 : Précisant , Un Etat Juif , Un Etat Arabe et Jérusalem comme ville internationale. 

                      Aujourd’hui , après tant de guerres et de sang versé , des intellectuels Arabes , peu nombreux , parmi lesquels se trouvent Sari Nusseibeh , palestinien né en 1949, docteur en philosophie , reconnait , dans « Le Monde des religions » du 27 mars 2018, comme lors du documentaire sur ARTE , du 4 aout 2020 « Une terre deux fois promise : Israël / Palestine » 

                      Le Monde des religions : << Nous Palestiniens nous aurions dû essayer de faire la paix avec Israël dès le départ.>> 

                      ARTE : << Je reconnais avec le recul , que nous pouvons dire aujourd’hui que le refus du partage a été une erreur.>> 

                      La physicienne , et enseignantes des sciences dures, la Tunisienne , Faouzia Charfi dans son livre " sacrées questions... Pour un islam aujourd’hui ( Odile Jacob) reconnait que ce qui manque a la communauté musulmane , c’est l’éducation, l’éducation ,l’éducation et le savoir ! 


                      • Christian Slipenfer 1er 17 août 2020 11:37

                        le Hamas ,ce serait pas hasard un parti d’extrême droite ultra violent dés foi. ?


                        • vraidrapo 17 août 2020 12:28

                          De quoi présager un avenir incertain, orageux, surtout, tempétueux, entre les cousins ennemis,

                          Je ne miserais pas mon sac de billes sur cette éventualité.

                          Parfois, les bouleversements du fait de l’Homme ou de la Nature sont tels qu’ils rendent les rancœurs obsolètes.

                          Mais, je reconnais que ça peut soulager d’imaginer un retournement de situation

                          Comme je pourrais imaginer le prochain séisme annoncé (dans 25 ans) sur la Région d’Izmit près de Constantinople, pour des raisons historiques et familiales. Mais je ne serai plus de ce monde... smiley

                          Hé oui, Si Abdelkader. A chacun son Histoire. Si les Français sont partis, les Turco-Mongols sont encore là et bien là et, ceux-ci ne connaissent ni état d’âme, ni droit de l’Homme !!!  smiley


                          • Amanite phalloïde 18 août 2020 07:51

                            Accord de paix EAU-Israël.

                             
                            Il est possible de résumer les caractéristiques de ces deux pays en disant que les EAU ont plus d’argent qu’ils n’ont de projets et des Israéliens, qu’ils ont plus de projets que d’argent pour les réaliser. Ce qui fait de cet accord un win-win [gagnant-gagnant] dans des dizaines de domaines d’activités.
                             

                             Au total, les experts envisagent que la normalisation conclue entre les deux pays générera des transactions pour un montant de dizaines de milliards de dollars annuellement, à compter de 2021 déjà.
                             
                            Et à Abou Dabi et Dubaï, on entend bien servir de comptoir à la technologie israélienne dans le monde arabe, afin d’encaisser de très grosses commissions dans le commerce qui s’annonce fructueux entre Jérusalem et les Etats qui n’entretiennent pas encore de relations formelles avec lui.



                            • Amanite phalloïde 18 août 2020 07:57

                              La motivation principale de cet accord, celle qui justifiait à elle seule l’officialisation des rapports avec Israël, c’est la menace iranienne. 
                               

                              Cela fait d’ailleurs belle lurette que Mohammed bin Zayed a confié à des experts de Tsahal ou à des sociétés israéliennes privées les tâches du contre-espionnage de son pays.
                               

                              C’est également Israel qui a développé et est la seule puissance à détenir un système complètement opérationnel de missiles antimissiles balistiques, le Khetz. Et les missiles iraniens constituent la hantise de tous les responsables arabes.
                               

                              Il ne se passera pas très longtemps avant que Jérusalem ne déploie des forêts de Khetz entre Abou Dabi et Dubaï, cela ne fait pas l’ombre d’un doute. Ils protégeront les émirats situés autour du Golfe arabo-persique et pas uniquement les EAU, mais aussi l’Arabie Saoudite et les navires U.S. dans le Golfe et dans leur base navale de Bahreïn.
                               

                              Ils serviront également à défendre Israël, car plus les intercepteurs sont lancés près du lieu où les missiles balistiques sont tirés et plus ils disposent de temps pour calculer leur trajectoire et les abattre.

                               

                              Les Khetz seront accompagnés des fameux drones de surveillance et d’attaque – un autre domaine dans lequel les Israéliens sont les leaders mondiaux – qui patrouilleront dans le détroit d’Hormuz, dans ses environs et même au-delà, et qui seront à-même, très rapidement, de repérer une éventuelle offensive en gestation et d’y mettre un terme.


                              • Amanite phalloïde 18 août 2020 08:04

                                Le Premier ministre Benjamin Netanyahu. 
                                Le Président Donald Trump. 
                                Le Prince héritier Mohammed Bin Zayed. 

                                Ces 3 dirigeants méritent le prix Nobel de la paix


                                • Amanite phalloïde 18 août 2020 08:05

                                  Le ministre d’État omanais des Affaires étrangères Yusef bin Alawi s’entretient par téléphone avec le ministre israélien des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi.
                                  C’est bon signe !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité