• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Une terre sans peuple pour un peuple sans terre ?

Une terre sans peuple pour un peuple sans terre ?

Il faudrait tordre le cou à cette expression ! Je propose d'aborder le sujet successivement sous deux angles complémentaires : « Un slogan mensonger et malhonnête » et « La parenté des peuples du Pays de Canaan  ».

UN SLOGAN MENSONGER ET MALHONNÊTE

La paternité de ce slogan revient probablement à Alexander KEITH, un ecclésiastique évangélique écossais (1). Keith, comme tous les érudits qui ont ensuite propagé ce slogan, savait parfaitement qu'il était factuellement faux. Dès 1898, l'influent Américain J.L. STODDART le diffusait largement en Amérique, surtout chez les Évangélistes. (3) Il est vrai que ce slogan, en tant que slogan, est très bon : il a la clarté et la puissance de l'évidence.

A mon sens, ces gens avaient la ridicule outrecuidance de vouloir aider Dieu à réaliser les prophéties de la Bible. Cela n'a-t-il choqué personne ? En effet, nous condamnons les extrémistes de tous bords (et de tous temps) qui se prétendent être l'instrument de Dieu !

Néanmoins, peu à peu, le slogan (et l'idée qu'il porte) s'est propagé dans la population et dans les milieux politiques, jusqu'à les convaincre de la nécessité d'agir politiquement. Ce slogan, généreusement diffusé en Occident sans analyse critique, aura certainement contribué pour part au succès des décisions Politiques successives visant à promouvoir la mise en œuvre de l'idée qu'il véhicule.

Il est fort regrettable et critiquable que d'utiliser des idées que l'on sait fausses, en utilisant les structures Politiques démocratiques (nationales et internationales) comme ''outils'' pour les faire avancer. D'autant plus que les mêmes structures vont ensuite se plaindre que d'autres utilisent des Fake News à des fins de désinformation visant à l'atteinte d'objectifs politiques.

Pendant ce temps, les Juifs Sionistes développaient leur Projet de Foyer National Juif pour le Peuple Juif. Theodor HERZL publiait son essai politique ''Der Judenstaat'' (L’État des Juifs) en 1896. Que dit Herzl sur les autochtones du pays d'accueil ? En vérité, pas grand chose  : il ne traite pas vraiment le sujet dans son essai. (4)

Il semble bien que les mouvements Sionistes ont bénéficié ''gratuitement'' d'un environnement de pays Chrétiens favorables, que leur fameux slogan a pour part contribué à instaurer et consolider. Le mouvement Juif Sioniste n'utilisait guère le slogan Chrétien. Il utilisait les siens propres, et principalement la fameuse idée de Foyer National Juif chère à HERZL. Ce qui ne les empêcha pas, avec opportunisme, d'utiliser occasionnellement le slogan Chrétien.

Les uns pensaient à être ''sauvés'' par leurs œuvres en ''aidant Dieu'' à la réalisation de prophéties, tandis que les autres, meurtris par un antisémitisme virulent et sans fin, cherchaient un moyen de recouvrer leur dignité.

Ceci dit, il convient de souligner l'attitude ''intégriste'' d'une partie de la tribu Sioniste israélienne qui considère que «  le Pays d'Israel » va du Jourdain à la Méditerranée et maltraite donc durement les Palestiniens de Cisjordanie qui s'y trouveraient (comme 'quasi-occupants', illégitimes donc), sous l'oeil placide et ''neutre'' des forces de l'ordre Israéliennes. La non-action des représentants de l'Autorité occupante, et leur non-restauration du Droit International, est bien sûr hautement critiquable, sur la base des principes du Droit International. Le silence relatif sur ces sujets, en Occident, et le ''laisser-faire'' de fait des Etats de la Communauté Internationale est également critiquable, sur la base des principes auxquels ces entités déclarent adhérer.

 

LA PARENTÉ DES PEUPLES DU PAYS DE CANAAN

Le slogan mensonger mentionné plus haut me donne l'occasion d'évoquer un point amusant au sujet du verset Genèse 17:8 (lequel contredit d'ailleurs le slogan) : « Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu. » (5)

Les Palestiniens et les Hébreux ont un fonds Historique Cananéen commun :

Les Cananéens sont un peuple ancien, qui occupait une vaste zone le long de la méditerranée, de l'actuelle Syrie au Sinaï, en passant par une partie de la Jordanie. Au nord, le Royaume d'Ougarit a fait l'objet de fouilles archéologiques, et la bibliothèque de son palais a livré nombre de textes en plusieurs langues et alphabets, exploités sur la période du XIV au XII siècle avant JC.

L'on sait ainsi que le Souverain Divin d'Ougarit est le Dieu El , lequel a eu 70 enfants divins (''les étoiles de El et de Ashera''). Parmi ces nombreux enfants, on compte les Dieux Baal et Yahvé.

Les Cananéens étaient donc polythéistes. L'archéologie montre que les Anciens Hébreux étaient aussi polythéistes et vénéraient -entre autres- les mêmes Dieux principaux. La Bible le confirme en nombre d'endroits (6).

A l'époque des Anciens Hébreux, chaque peuple avait son dieu tribal/national principal  : El est le Dieu d'Ougarit, Kemosh est le dieu de Moab, Qaus celui d’Edom, Hadad, celui de Bagdad, Yahvé/ Jehovah celui de Juda, et Elohim celui d'Israel.

L'archéologue Israel FINKELSTEIN explique : « (...) Durant la plus grande partie de la période monarchique, la religion Israélite, bien que centrée sur le dieu national Yahvé, était basé sur les mythes, croyances et pratiques cultuelles Cananéennes, et une grande déesse était adorée à côté du dieu masculin principal. » (2)

Les Palestiniens et les Hébreux ont donc un fonds Historique Cananéen commun. De plus, à l'époque polythéiste, l'endogamie n'était pas pratiquée par les anciens Hébreux : la Bible l'illustre -entre autres exemples- avec le roi Salomon : 1 Rois 11:1 Le roi Salomon aima beaucoup de femmes étrangères, outre la fille de Pharaon : des Moabites, des Ammonites, des Édomites, des Sidoniennes, des Héthiennes, 11:3 Il eut sept cents princesses pour femmes et trois cents concubines ; et ses femmes détournèrent son coeur.

 

JPCiron

 

 :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: : NOTES :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::

..... (1) - « The Land of Israel According to the Covenant with Abraham, with Isaac, and with Jacob » Alexander KEITH – 1843

..... (2) - « (…) During most of the monarchic period, the Israelite religion, though centered on the national god Yahweh, was based on Canaanite myths, beliefs, and cult practices, and a great goddess was worshipped alongside the main male god. » (The Quest for the Historical Israel : Debating Archaeology and the History of Early Israel.) Israel FINKELSTEIN & Amihai MAZAR – 2007

..... (3) - Middle East Quarterly - Diana MUIR traduit par Marc BRZUSTOWSKI – 2008

..... (4) - Il y a trois volets principaux qui sont quasiment ''absents'' du Projet de Theodor Herzl : A) On l'a vu, Hertzl ne traite pas vraiment du sujet des autochtones du pays d'accueil. B) Herzl ne considère pas l'hypothèse de la possible fragmentation de l'unité juive. Il n'affronte pas non plus le sujet des courants Juifs orthodoxes qui considèrent ce projet hérétique et le refusent avec force. En effet, la lecture 'stricte' de ces derniers des textes religieux considère qu' installer le peuple Juif sur un territoire serait un sacrilège, puisque seul Dieu serait habilité à le faire. C) Herzl ne considère pas les différents aspects culturels et de langue des populations qui vont cohabiter dans l’État des Juifs (tant pour les Juifs de la diaspora, que pour les autochtones du pays d'accueil).

..... (5) - La Bible : Traduction de Louis Segond, version 1910.

..... (6) - Jérémie 2.28 - Où donc sont tes dieux que tu t'es faits ? Qu'ils se lèvent, s'ils peuvent te sauver au temps du malheur ! Car tu as autant de dieux que de villes, ô Juda !

Jérémie 32:32 A cause de tout le mal que les enfants d'Israël et les enfants de Juda Ont fait pour m'irriter, Eux, leurs rois, leurs chefs, leurs sacrificateurs et leurs prophètes, Les hommes de Juda et les habitants de Jérusalem. (…) 32:35 Ils ont bâti des hauts lieux à Baal dans la vallée de Ben Hinnom, Pour faire passer à Moloc leurs fils et leurs filles : Ce que je ne leur avais point ordonné ; Et il me n'était point venu à la pensée Qu'ils commettraient de telles horreurs Pour faire pécher Juda.

Ezéchiel 20.31 - En présentant vos offrandes, en faisant passer vos enfants par le feu, vous vous souillez encore aujourd'hui par toutes vos idoles.

Même de roi Salomon avait fait bâtir un lieu dédié aux sacrifices d'enfants ''passés par le feu'' : 1 Rois 11:7 Alors Salomon bâtit sur la montagne qui est en face de Jérusalem un haut lieu pour Kemosch, l'abomination de Moab, et pour Moloc, l'abomination des fils d'Ammon.

 :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

135 réactions à cet article    


  • njama njama 15 septembre 2018 12:12
    Merci pour l’article. Il se trouve que j’ai déjà abordé le sujet dans d’autres commentaires.

    Ou’il faille tordre le coup à cette expression, oui ! d’une part à l’idée d’une paternité juive, d’autre part à l’idée messianique d’un retour des Juifs en Palestine, car l’intention du locuteur était sans équivoque clairement coloniale.
    L’auteur en est Anthony Ashley Cooper, 7th Earl of Shaftesbury, un Lord, le comte de Shaftesbury.

    « A land without a people for a people without a land » ... "and the Jews ...will probably return in yet greater numbers, and become once more the husbandmen of Judaea and Galilee." 
    (et les Juifs ... y retourneront probablement encore en grand nombre, et deviendront une fois de plus les fermiers de Judée et de Galilée !)

    Religion and Jewish Restorationism

    Lord Shaftesbury’s « Memorandum to Protestant Monarchs of Europe for the restoration of the Jews to Palestine », published in the Colonial Times, in 1841

    Shaftesbury was a student of Edward Bickersteth and together they became prominent advocates of Christian Zionism in Britain.[33][34] Shaftesbury was an early proponent of the Restoration of the Jews to the Holy Land, providing the first proposal by a major politician to resettle Jews in Palestine. The conquest of Greater Syria in 1831 by Muhammad Ali of Egypt changed the conditions under which European power politics operated in the Near East. As a consequence of that shift, Shaftesbury was able to help persuade Foreign Minister Palmerston to send a British consul to Jerusalem in 1838. A committed Christian and a loyal Englishman, Shaftesbury argued for a Jewish return because of what he saw as the political and economic advantages to England and because he believed that it was God’s will. In January 1839, Shaftesbury published an article in the Quarterly Review, which although initially commenting on the 1838 Letters on Egypt, Edom and the Holy Land (1838) by Lord Lindsay, provided the first proposal by a major politician to resettle Jews in Palestine :[35][36]
    >
    The soil and climate of Palestine are singularly adapted to the growth of produce required for the exigencies of Great Britain ; the finest cotton may be obtained in almost unlimited abundance ; silk and madder are the staple of the country, and olive oil is now, as it ever was, the very fatness of the land. Capital and skill are alone required : the presence of a British officer, and the increased security of property which his presence will confer, may invite them from these islands to the cultivation of Palestine ; and the Jews’, who will betake themselves to agriculture in no other land, having found, in the English consul, a mediator between their people and the Pacha, will probably return in yet greater numbers, and become once more the husbandmen of Judaea and Galilee.  [37]
    <

    The lead-up to the Crimean War (1854), like the military expansionism of Muhammad Ali two decades earlier, signalled an opening for realignments in the Near East. In July 1853, Shaftesbury wrote to Prime Minister Aberdeen that Greater Syria was “a country without a nation” in need of “a nation without a country... Is there such a thing ? To be sure there is, the ancient and rightful lords of the soil, the Jews !" In his diary that year he wrote “these vast and fertile regions will soon be without a ruler, without a known and acknowledged power to claim dominion. The territory must be assigned to some one or other... There is a country without a nation ; and God now in his wisdom and mercy, directs us to a nation without a country.« [38][39] This is commonly cited as an early use of the phrase,  »A land without a people for a people without a land" by which Shaftesbury was echoing another British proponent of the restoration of the Jews to Israel, (Dr Alexander Keith.)
    Bust of Anthony Ashley-Cooper, by F. Winter, 1886. In the collection of Dorset County museum, Dorchester.

    Shaftesbury was President of the British and Foreign Bible Society (BFBS) from 1851 until his death in 1885. He wrote, of the Bible Society, « Of all Societies this is nearest to my heart... Bible Society has always been a watchword in our house. » He was also president of the Evangelical Alliance for some time.[2]


    • JPCiron JPCiron 15 septembre 2018 16:46

      @njama

      Merci à nouveau pour ces informations pour moi inédites
      Y compris l’antériorité du comte de Shaftesbury, que j’ignorais.

      On fait trop souvent parler les dieux selon nos convenances matérielles... et on leur obéit docilement...




    • Galilée Galilée 17 septembre 2018 18:26

       JP Ciron

      Les terres achetées par le fond national Juif, de 1880 jusqu’ à 1948 

      l ’ont été légalement , et largement payées à leur propriétaires Arabes , ce qui correspond à 20% de la « palestine » mandataire ..
      C’est très exactement cette partie qui a été reconnue comme l ’ état Juif lors du partage de 1947 .
      Ces terres , travaillées et exploitées par de Juifs étaient tout sauf coloniales , mais bien le Royaume de Judas restauré en partie, et qui le serait resté sans la guerre d ’extermination déclenchée par les Arabes..

      Les Juifs y parlaient l ’ Hébreu , c ’est à dire le Cananéen , et, génétiquement , Askhenazes comme Séfarades sont plus prés des Levantins que de n ’importe quel autre population .

      Les Arabes y étaient si « maltraités » que Syriens , Egyptiens sont venus en masse devenir des « Palestiniens » pour tenter profiter du boum économique..

      Les Arabes ont , bien entendu, refusé le partage et ont tenté de récupérer par la guerre , les terres des Juifs , travaillées et fertilisées, c ’est si simple, surtout quand les Arabes sont 300 millions avec 5 armées et les Juifs 600.000 .
      Et par la même faire de la Palestine une terre arabe Judenrein , avec l ’aide des officiers SS qui les encadraient et rêvaient de finir le travail .

      Bravo L ’humanisme universel , à la mode Ciron , qui aimerait tant que le Hamas
      en finisse une bonne foi pour toute , avec les Juifs , comme c ’était prévu par Hadj Amin Husseini , le grand copain d ’ Hitler, d ’Himmler et d’ Eichmann...

      Le jésuitisme à la mode bobo-marxiste en vacance à Marrakesh .



    • JPCiron JPCiron 17 septembre 2018 22:54

      @Galilée

      Bonjour Galilée,

      Que voulez-vous que je réponde à cette ratatouille ?

      Je vais plutôt prendre un verre. A la vôtre !

    • Galilée Galilée 18 septembre 2018 13:09

      @JPCiron

      Que voulez vous répondre quand les faits sont aussi avérés que têtus ...Tout observateur objectif sait combien les intellos sociologues et consorts universitaires sont inconditionnellement pro-arabes .L’Arabe innocent comme l ’eau claire , la« victime » par excellence« , le doux agneau sacrifié , le martyr christique du complot sioniste international) .
      Chaque téléspectateur d ’Arte , chaque lecteur du monde sait bien la » ratatouille" antisémite qu ’on leur sert quand il s ’ agit du petit Satan , la plupart en sont très contents, et , nous , ça ne nous gêne pas plus que ça.

      A votre santé donc , la kémia du bar des délices , à la Goulette est fameuse...
      Vous y serez toujours reçu très chaleureusement ...
      (Prenez quand même une gélule de nitrofuroxaside par jour prophylactique par jour )

      Demain c ’est Kippour , je vous pardonne.

    • symbiosis symbiosis 15 septembre 2018 13:21

      Herzl ne considère pas les différents aspects culturels et de langue des populations qui vont cohabiter dans l’État des Juifs (tant pour les Juifs de la diaspora, que pour les autochtones du pays d’accueil).

      Pas plus que, en tant que membre de la Treizième tribut, donc aryen et non sémite, il ne considère que cet axiome, que cette réalité aurait du être mise en lumière dans ses prémisses et que cette affirmation d’une appartenance de fait à ce territoire fut de sa part illégitime.


      • JPCiron JPCiron 15 septembre 2018 16:56

        @symbiosis

        Il y aura certainement des postulats implicites qui font que, ce qui apparaît important aux uns, ne l’est pas pour d’autres.

      • Désintox JPB73 15 septembre 2018 14:31
        "Les Palestiniens et les Hébreux ont donc un fonds Historique Cananéen commun.
        Et si les palestiniens étaient tout simplement les descendants islamisés des anciens hébreux ?

        • JPCiron JPCiron 15 septembre 2018 17:00

          @JPB73

          Si l’on en croit la Bible, on pourrait tout aussi bien soutenir l’inverse...
          Puisque le métissage part d’un fond cananéen, avec apport extérieur.


        • Ouallonsnous ? 16 septembre 2018 07:31
          @JPCiron

          En définitive, une seule conclusion s’impose, et il est inutile de continuer à tourner autour du pot, tous les peuples ayant vécu en Palestine sont des palestiniens authentiques depuis la nuit des temps, les sionistes nouveaux venus, quoi qu’ils prétendent ne sont que des intrus !

        • JBL1960 JBL1960 16 septembre 2018 08:49
          @JPCiron = Effectivement, tout le problème réside dans « si l’on en croit la Bible » ;
          Je me permets de vous tirer l’œil sur les travaux de recherches du Dr. A. Ezzat, notamment sur les racines juives de la cultures takfiri et sur la falsification attestée des récits bibliques et je précise que cela ne remet nullement en cause la possibilité d’un message originel comme aurait pu le délivrer le Nazaréen ► Traduction Biblique et falsification historique, PDF de 64 pages.
          Si le génocide définit l’extermination physique d’un groupe humain, l’ethnocide est son extermination culturelle et cette extermination culturelle est souvent le fait d’une seule civilisation qui extermine toutes les autres : la civilisation occidentale.” (Robert Jaulin, 1970)

          Le gros bémol réside dans les « Deutéronome », surtout le 7 : 1-2, 5-6 et 16 de l’ancien testament de la Bible :

          Lorsque l’Éternel, ton Dieu, t’aura fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession, et qu’il chassera devant toi beaucoup de nations, [les Héthiens, les Guirgasiens, les Amoréens, les Cananéens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens, sept nations plus nombreuses et plus puissantes que toi] ;

          lorsque l’Éternel, ton Dieu, te les aura livrées et que tu les auras battues, tu les dévoueras par interdit, tu ne traiteras point d’alliance avec elles, et tu ne leur feras point grâce ;

          Voici, au contraire, comment vous agirez à leur égard : vous renverserez leurs autels, vous briserez leurs statues, vous abattrez leurs idoles, et vous brûlerez au feu leurs images taillées.

          Car tu es un peuple saint pour l’Éternel, ton Dieu ; l’Éternel, ton Dieu, t’a choisi, pour que tu fusse un peuple qui lui appartînt entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre.

          Tu dévoreras tous les peuples que l’Éternel, ton Dieu, va te livrer, tu ne jetteras pas sur eux un regard de pitié, et tu ne serviras point leurs dieux, car ce serait un piège pour toi ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/05/17/nous-vous-avons-prevenu-par-norman-finkelstein-13-mai-2018/

          Entendons nous bien, cependant, je ne fais aucune fixette sur le christianisme, et n’ai aucune sympathie pour l’Islam = les 3 religions monothéistes sont une même peste religieuse comme l’avait définit Johann Most, en 1892

          J’ai terminé, il y a peu, un nouveau PDF de la traduction du livre de Marshall Sahlins « La Nature humaine : une illusion occidentale » 2008 qui pourrait vous intéresser et tant il est dans le prolongement de Clastres, mais également de James C. Scott et de son L’Art de ne pas être gouverné, mais plus encore de « Contre le grain », que je dois publier également, conjointement avec R71 et que je ne manquerai pas d’offrir ici-même à ceux qui voudront le lire...




        • JPCiron JPCiron 16 septembre 2018 10:27

          @JBL1960

          Bonjour,

          Et Merci pour ces liens.

          Je ne connaissait pas Ezzat. ( Ashraf Ezzat ?) Mais, de ce que je lis, je vois une proximité avec l’analyse que fait l’archéologue Israel Finkelstein.

          En parcourant le texte, je vois cité Marylène Patou-Mathis. Il y a une dizaine d’années, j’avais beaucoup apprécié son livre « Neanderthal, une autre humanité ».

          Je vais lire tout cela. Merci

          Par ailleurs, toutes les religions sont le produit de syncrétismes. Plus ou moins ’triés’. Avec éventuellement ajouts faisant lien, ou inventions pour motifs théologiques.


        • JBL1960 JBL1960 20 septembre 2018 23:59
          @JPCiron Oui, c’est bien Ashraf Ezzat et le PDF que je propose, est une exclu de mon tout petit blog, car j’ai compilé toutes ses publications que j’ai traduit, quand ce n’était pas R71, et ce PDF est une création pure de ma part ICI. C’est gratos, n’ayez crainte j’ai rien à vendre...

          Comme promis, nous venons de publier conjointement avec R71, un blog ami, leur traduction intégrale du livre de Marshal Sahlins « La Nature humaine : Une illusion occidentale » que je présente avec ce billet ICI.

          MS est très facile à lire, je trouve, dense mais magique.
          Tout comme James C. Scott dont j’ai réalisé 2 versions PDF, l’une restant à venir, et franchement, pas des moindres « Contre le grain » qui m’a beaucoup apportée aussi bien à le lire, qu’à paginer.

          J’apprécie énormément Patou-Mathis elle est fascinante, j’ai d’ailleurs vu son Ao, le dernier Néanderthal et lorsqu’elle affirme « nous sommes tous des néanderthal » ça fout le frisson et pour demeurer dans une région où il a vécu !

          Grâce à elle nous savons que l’homme ne descend pas d’un singe tueur, qu’il n’a pas toujours fait la guerre et que ça n’est nullement inscrit dans nos gènes, comme on veut nous le faire croire...

          En se donnant à lire, les uns et les autres, il arrive très très souvent que nous tutoyons les étoiles et par une synchronicité qui confine souvent à l’irréel, bien que nous ne nous connaissions pas et que peut-être nous ne nous verrons jamais, nous avons souvent le sentiment de partager cet ici et maintenant, tout simplement.

          Comme l’avait dit la tortue Taoïste Oogway de Kung Fu Panda :
          Hier, c’est l’Histoire.
          Demain est un mystère.
          Et aujourd’hui ?
          Aujourd’hui est un cadeau, c’est pourquoi on l’appelle le présent...

          JBL

        • JPCiron JPCiron 22 septembre 2018 15:07

          @JBL1960
          .

          Bonjour,
          Merci pour tous ces PDF & links. Je lirai.

          Je m’étais fait, depuis quelques années, ma propre idée sur la réalité historique de Moïse, de l’esclavage des Israélites, et sur Abram. Aussi, je n’ai pas été surpris de lire :
           "l’Égypte antique ne connaissait que des rois et parfois des reines, mais jamais de “pharaons”, ni du reste aucune mention d’une quelconque mise en esclavage des Israélites. De fait, l’esclavage n’était pas du tout une pratique courante dans l’Égypte ancienne et il ne fut introduit que dans les dynasties tardives après la conquête perse et romaine. etc « 

          En fait, je suis (depuis quelques mois) en train de me documenter sur l’Egypte ancienne et sur la Perse. De gros bouquins. Du temps. Un monde très riche et avancé par bien des aspects, qui ne sont pas l’image ordinaire que nous en avons habituellement.

          Sur l’Egypte ancienne, on voir une succession ’’pharaonique » de rois. J’ai toujours pensé que les Égyptiens avaient le mot ’’pharaon’’ là où nous avons le mot ’’roi’, c’est pourquoi le titre du livre m’a intrigué.

        • njama njama 15 septembre 2018 16:43

          The Origins of Christian Zionism : Lord Shaftesbury and Evangelical Support for a Jewish Homeland
          by Donald M Lewis, Cambridge University Press ; 1 edition (October 26, 2009)

          In this study of Lord Shaftesbury – Victorian England’s greatest humanitarian and most prominent Christian Zionist – Donald M. Lewis examines why British evangelicals became fascinated with the Jews and how they promoted a ‘teaching of esteem” that countered a “teaching of contempt.” Evangelicals militated for the restoration of Jews to Palestine by lobbying the British cabinet on foreign policy decisions. Professing their love for the Jews, they effectively reshaped the image of the Jew in conversionist literature, gave sacrificially to convert them to Christianity, and worked with German Pietists to create a joint Anglican-Lutheran bishopric in Jerusalem, the center (in their minds) of world Jewry. Evangelical identity evolved during this process and had an impact on Jewish identity, transforming Jewish-Christian relations. It also changed the course of world history by creating a climate of opinion in the United Kingdom in favor of the Balfour Declaration of 1917, which pledged British support for a Jewish homeland in Palestine. The movement also bequeathed a fascination with Christian Zionism to American evangelicals that still influences global politics.
          http://www.amazon.com/Origins-Christian-Zionism-Shaftesbury-Evangelical/dp/0521515181


          • JPCiron JPCiron 15 septembre 2018 16:50

            @njama

            Merci pour ces sources !

          • njama njama 15 septembre 2018 17:14

            traduction (pas de version française de l’ouvrage pour l’instant à ma connaissance)

            Les origines du sionisme chrétien : Lord Shaftesbury et le soutien évangélique pour une patrie juive Donald M Lewis, Cambridge University Press ; 1 édition (octobre 26, 2009)

            Dans cette étude de Lord Shaftesbury - le plus grand philanthrope et le plus éminent chrétien sioniste de l’Angleterre victorienne - Donald M. Lewis examine pourquoi les évangéliques britanniques sont devenus fascinés par les Juifs et comment ils ont promu pour les Juifs un « enseignement de l’estime » qui a contré un « enseignement du mépris ». Les évangéliques ont milité en faveur du rétablissement des Juifs en Palestine en faisant du lobbying auprès du cabinet britannique sur les décisions en politique étrangère. Professant leur amour pour les Juifs, ils ont effectivement remodelé l’image du juif dans la littérature conversioniste *, ont sacrifié pour les convertir au christianisme, et ont travaillé avec les piétistes allemands pour créer un évêché anglican-luthérien à Jérusalem, le centre (dans leur esprit) du monde juif. L’identité évangélique a évolué au cours de ce processus et a eu un impact sur l’identité juive, transformant les relations judéo-chrétiennes. Il a également changé le cours de l’histoire du monde en créant un climat d’opinion au Royaume-Uni en faveur de la Déclaration Balfour de 1917, qui promettait le soutien britannique pour une patrie juive en Palestine. Le mouvement a également légué une fascination pour le sionisme chrétien aux évangéliques américains qui influence encore la politique mondiale.

            * conversionism, concept évangélique différent de conversion



          • njama njama 15 septembre 2018 17:21

            @JPCiron


            Il m’apparaît aussi important de démystifier l’image-péplum du retour des Juifs en Eretz Israël dans la foulée du Congrès de Bâle (1897),
            La mystique juive, bien que réelle et permanente, est d’une importance très très marginale.


          • JPCiron JPCiron 15 septembre 2018 21:54

            @njama

            Il semble que la plupart des acteurs initiaux étaient athées ou non-pratiquants, mais ont ensuite fait référence aux textes.

          • njama njama 16 septembre 2018 11:20
            @JPCiron
            Il semble que la plupart des acteurs initiaux étaient athées ou non-pratiquants

            je dirais qu’ils étaient surtout capitalistes, ou impérialistes, et que d’une certaine manière leurs intérêts (Rothschild achète des terres en Palestine à partir de 1882, soit 15 ans avant le Premier Congrès sioniste) , coloniaux pour tout dire, aient trouvé sur fond d’antisémitisme européen au travers de ce nouveau sionisme judéo-chrétien qui réhabilité les Juifs, colporté par des évangéliques anglo-saxons dans la seconde moitié du XIX°, le terreau sur lequel prospérer ... ce qui aboutira quelques décennies plus tard à la création d’Israël par la violence.

          • njama njama 16 septembre 2018 11:26
            @JPCiron
            Sur la mystique juive, d’une influence marginale de mon point de vue compte-tenu de la diaspora (les Juifs ont aussi leur lumpenprolétariat peu éduqué), une thèse intéressante, bien documentée, mais qui ne fait pas pour autant remonter sa genèse à 3000 ans ... 

            Le sionisme, sources et genèse messianique
            entretien avec Youssef Hindi
             https://www.youtube.com/watch?v=cUbD94eJdtY

            Entretien avec Youssef Hindi
            citation :
            « La thèse principale de mon livre est la suivante : le sionisme n’est pas, contrairement à l’idée répandue, une idéologie athéiste ; il n’est pas non plus né, comme le pensent certains historiens, dans les milieux protestants puritains anglais au XVIIe siècle. Le sionisme est à l’origine un projet messianique, né dans des cercles rabbiniques au Moyen Âge, à partir du XIIIe siècle. Ce projet a mûri et s’est renforcé en se transformant à travers les siècles pour finir, comme un certain nombre d’idéologies modernes au XIXe siècle, par prendre une apparence athéiste.

            À l’heure actuelle, l’État d’Israël, qui renoue avec ses racines messianiques, vit une poussée de fièvre qui, en effet, peut mener les Israéliens, mais aussi toute la région et, par suite, les grands blocs politiques, vers une catastrophe. La politique israélienne est, du point de vue d’un esprit rationnel, suicidaire, mais pour les messianistes à la tête de l’État hébreu, elle profitera au projet sioniste qui n’est rien d’autre que la traduction d’un messianisme actif qui vise à hâter à toute force et à tout prix la venue d’un messie qui doit régner sur les ruines des nations. »

            Occident et Islam : Sources et genèse messianiques du sionisme ; De l’Europe médiévale au Choc des civilisations
            de Youssef Hindi
            Qui veut comprendre la situation du monde actuel, doit remonter aux sources originelles des courants d idées sous-jacents aux grands mouvements historiques. Idées qui seront le moteur de l action pour ces minorités proactives qui font et défont l histoire. Dans cet ouvrage, Youssef Hindi nous révèle les origines mystiques, jusqu ici méconnues, du sionisme et de la doctrine stratégique du Choc des civilisations. Idéologies qui conduisent en priorité les peuples d Orient et d Occident, et in fine l Humanité dans son ensemble, sur des voies essentiellement périlleuses. En remontant au XIIIe siècle, nous découvrons comment est né le projet du « rapatriement » du peuple juif en Terre sainte malgré l interdiction énoncée par la Torah et le Talmud. Nous voyons ici de quelle manière ce rêve messianique a pris corps pour s accomplir à partir de la fin du XIXe siècle dans une idéologie athéiste, le sionisme politique.

            http://www.amazon.fr/Occident-Islam-messianiques-m%C3%A9di%C3%A9vale-civilisations/dp/2917329823


          • JPCiron JPCiron 16 septembre 2018 21:36

            @njama

            Voilà de la lecture ...
            La présentation de Hindi a l’air très bien structurée et documentée.
            Je prends note ...

            Merci

          • Massada Massada 15 septembre 2018 17:24
            Canaan vient de Kin-Anu, c’est à dire Appartenant aux Anu. 
             
            Anu étant le nom du peuple noir venu des grands Lacs et d’Afrique australe et qui aux temps premiers fonda la civilisation égyptienne. Ce qui veut dire que les Cananéens étaient en fait des Égyptiens qui se sont installés au Proche-Orient. 
            L’homme trouvé en Canaan, à la préhistoire, le Natouféen, est un négroïde.
             
            La religion des Cananéens fut la Religion Africaine née à l’aube de l’humanité en Afrique australe et dans les grands Lacs. Rien à voir avec le judaisme.
             
            L’idée selon laquelle les Arabes de Palestine descendent directement des anciens Cananéens est du délire complet. C’est d’ailleurs le narratif historique qu’apprennent actuellement les enfants de l’Autorité Palestinienne, par le biais des manuels scolaires officiels qu’ils reçoivent à l’école. Tout est bon pour falsifié l’histoire et s’inventer une origine.
             

             



            • samy Levrai samy Levrai 15 septembre 2018 19:13

              @Massada
              Par contre les hébreux...eux...oui, ils étaient Cananeens, non ?


            • JPCiron JPCiron 15 septembre 2018 21:56

              @Massada

              Cette histoire du peuple Anu est très controversée. A-t-il seulement existé ? Ensuite, un squelette ne fait pas un peuple...

              Trouver au Moyen Orient des squelettes négroïdes est bien naturel : les Noirs d’Afrique sont sortis par vagues durant 100 à 150.000 ans.


            • Massada Massada 16 septembre 2018 08:39

              @JPCiron
               

              Bien sur toute théorie qui ne colle pas avec votre idéologie est controversée.
              Je n’en n’attendais pas moins de vous.
               

            • Oceane 16 septembre 2018 09:21

              @Massada

              Je suis rarement d’accord avec toi mais cette fois, je te soutiens sur les Cananeens.


            • phan 16 septembre 2018 16:41

              @Oceane

              Il dit que sa femme est noire, vous allez le croire le fourbe ?
              Il dit que le GPS Moïse s’est gourré : le plateau de Mau (au Kenya) dans le projet Ouganda est la direction du mont Sinaï, et Moïse a vidé la mer côté Canal du Mozambique pour retrouver le foyer Sonacotra à Tanarivo, vous allez le croire le fourbe ?

            • JPCiron JPCiron 17 septembre 2018 09:43

              @Oceane

              Bonjour,


              Que signifie « négroïde » quand on parle d’un squelette ?

              Un fort bourrelet sus-orbitaire est-il suffisant pour classer un squelette sous cette catégorie  ?

              Pour répondre, il faudrait définir ’négroïde’.


              On regarde en général les caractéristiques, modernes ou non. Ainsi, Homo Idaltu, trouvé du côté de l’Ethiopie a un fort bourrelet sus-orbitaire. Cependant, la reconstitution de son visage par les techniques actuelles, ainsi que sa structure générale (avec un cerveau plus gros que les notres moyens actuels) montre un homme à la structure très moderne. Il est daté en gros de 170.000 ans.

              Plus ancien que Idaltu sont ’’Omo I" et « Omo 2 », au bourrelet sus-orbitaire très léger.

              Des squelettes similaires, bien plus anciens, ont été trouvés au Maghreb. On y a trouvé, par exemple, des squelettes ’’modernes’’ dans des couches profondes, avec, dans des couches moins profondes des squelettes modernes dotés de bourrelets sus-orbitaires plus marqués. L’humanité est variée.


              Les populations aux caractéristiques plus ou moins modernes se sont succédées. Les gens se déplacent. Les gens se mélangent. Rien n’est « blanc ou noir ».

              Aussi, des humains et des pré-humains sont passés d’Afrique au Moyen Orient, puis se sont disséminés un peu partout, et se sont croisés à l’occasion. Ainsi, la race des Néandertaliens était antérieure à notre race de Sapiens. Ils ont aussi vécu au Moyen Orient. Il y a des squelettes et des outils qui ont été étudiés. Il y a eu des métissages sapiens-néandertal. C’est pourquoi tous les humains (sauf les Africains) portent quelques pourcent de matériel génétique d’autres races humaines (néandertal et denisova).


              La dernière race humaine à sortir d’Afrique est la race Homo sapiens. Cela a dû commencer voici 200.000 ans environ. Des gens voisins de Homo Idaltu ont probablement été les premiers de notre race à passer par la Palestine. Que je sache, il n’y a pas eu d’ invasion. C’étaient sans doute des petits groupes qui se déplaçaient, de proche en proche, génération après génération.


              Mais le Natoufien, c’est une période récente (10.000 ans). C’est le début de la sédentarisation dans la région. A cette époque, l’essentiel des Africains qui étaient ’’sortis’’ d’Afrique et qui se sont avec les siècles déplacés vers le Nord, ont progressivement perdu leur pigmentation. Il faut sans doute quelques dizaines de milliers d’années pour que le peau s’éclaircisse par un phénomède d’adaptation (vitamine D). Et puis les gens ne restent pas là où il arrivent. Il y a eu des glaciations et d’autres épisodes catastrophiques qui ont fait que les populations se sont déplacées dans tous les sens.


              Même de nos jours, il y a des groupes de la péninsule arabique qui ont la peau très foncée.


              Il est possible que beaucoup d’Hébreux et de Cananéens aient eu la peau noire. Mais ils étaient des humains « modernes ». Les humains modernes sont proches par leur structure générale « moderne », et différents par l’une ou l’autre des leurs caractéristiques. Pour être plus clair, on trouve du prognatisme ou des bourrelets sus-orbitaires chez un tas d’européens et de gens du Moyen Orient et d’ailleurs. Un squelette ne fait pas un peuple ni une épopée.



            • Oceane 17 septembre 2018 20:45

              @phan

              Pourquoi ne pas le croire quand on sait que les esclavagistes faisaient des enfants à leurs esclaves ?

              Rien n’empêche d’être negrophobe et ne pas pouvoir s’empêcher de s’amouracher d’une/un Africain. Je t’assure, ça existe.


            • phan 18 septembre 2018 12:09

              @Oceane

              Méfiez vous des fourbes : ils vous racontent 10% de vérité et 90% de mensonge !
              C’est vrai selon la thèse de Cheikh Anta Diop lorsque le fourbe vous dit : 
              Canaan vient de Kin-Anu, c’est à dire Appartenant aux Anu. 
              Anu étant le nom du peuple noir venu des grands Lacs et d’Afrique australe et qui aux temps premiers fonda la civilisation égyptienne. 

              Mais c’est pour vous attirer dans leur gros mensonge « le mythe de l’exil et du retour ». Bien que majoritairement non-croyants, les premiers sionistes ont utilisé la Bible comme un livre de conquête. Une dépossession des Palestiniens de la Palestine fondée sur le négationnisme :
              (la phrase est de Zangwill) une « terre sans peuple pour un peuple sans terre »
              .....
               L’aventure coloniale commence par une reconstruction de l’histoire et de la mémoire.
              Le processus d’implantation et d’acquisition de la terre est classique dans les processus coloniaux : on trouve des féodaux locaux complaisants qui vendent la terre. On crée des protections contre les indigènes. Petit à petit, on confisque la terre et on repousse les autochtones un peu plus loin.
              Le KKL (Keren Kayemeth LeIsrael = Fonds National Juif) est créé en 1901. Jusqu’à la fondation de l’Etat d’Israël, il est chargé d’acquérir par tous les moyens des terres pour les nouveaux colons. Il aura acquis 12% de la superficie de la Palestine en 1948.
              Pourtant la Palestine était habitée. C’était une des provinces les plus développées de l’empire Ottoman. Dès 1920 apparaissent dans le pays des syndicats et des partis politiques avec une vie intellectuelle ancienne et vivace.
              En 1919, les futurs dirigeants israéliens Ben Gourion et Ben Zvi écrivent un livre. Selon eux, ces « fellahs » qui vivent en Palestine sont sûrement les descendants des Hébreux (là ils n’avaient pas tort) et ils accepteront le projet sioniste (là ils se trompaient lourdement). En fait les Palestiniens n’avaient rien contre l’immigration juive. Ils se révoltent (1929, 1936) contre la création progressive d’un Etat qui accapare la terre, colonise et expulse les autochtones. Dès cette époque, les colons inventent des thèses négationnistes vis-à-vis des Palestiniens. Ce ne serait pas un vrai peuple, mais une population composite amenée là par les Ottomans. Ils seraient très peu nombreux. Les Juifs auraient toujours vécu là et seraient majoritaires à Jérusalem depuis des décennies. Ces sornettes sont toujours enseignées dans les livres d’histoire en Israël. Ce négationnisme de l’existence, de la dignité et des droits des Palestiniens légitime la théorie du « transfert » (l’expulsion des Palestiniens au-delà du Jourdain) qui apparaît vers 1930. En ce sens, le sionisme est un colonialisme très particulier : il ne vise pas à exploiter le peuple autochtone mais à nier sa légitimité et à l’expulser.

            • Massada Massada 15 septembre 2018 17:35

              Lors de son intervention devant le Conseil de sécurité de l’ONU, le président de la dite Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, avait déclaré que les Palestiniens descendaient des Cananéens. 

               
              Ensuite il n’y a pas très longtemps, le même Abbas proclamait que ces mêmes Palestiniens descendaient des Philistins de la Bible.
               
              Les anciens Philistins n’étaient pas des arabes ni même des sémites mais étaient très étroitement liés aux anciens Grecs d’Asie Mineure.
               
              Donc aucun lien entre Philistins et Palestiniens.
               
              Depuis peu, la direction palestinienne a de nouveau changé son narratif : les Palestiniens sont redevenus des Cananéens. 
               
              Qui sont donc les Palestiniens modernes ?
               
              En 1919, les Britanniques trouvèrent que le territoire dont ils avaient reçu le mandat de la Société des Nations était totalement délabré.
              Les Britanniques importent donc de la main-d’œuvre arabes pour construire des chemins de fer et autres infrastructures.
              De 1922 (début du Mandat britannique) à 1947 (fin de ce Mandat), la population immigrée arabe s’est accrue de 290% dans la région.
               


              • Christian Labrune Christian Labrune 15 septembre 2018 20:08
                @Massada

                A propos de l’origine géographique des Palestiniens, ce lien vers une déclaration d’un ministre du Hamas, que j’ai déjà signalée bien des fois et qui n’a jamais suscité la moindre contestation. Je n’aime guère me répéter, mais ce ne sont pas ceux qui répètent à l’envi les mêmes âneries qui seront fondés à protester. Qu’en pensent-il, au fait ? Je serais bien curieux de le savoir.

                http://www.europe-israel.org/2016/07/video-revelation-du-ministre-de-linterieur-du-hamas-revele-la-verite-sur-lorigine-des-palestiniens-la-moitie-sont-egyptiens-et-lautre-moitie-sont-saoudiens-il-devoile-limposture-d/

              • samy Levrai samy Levrai 15 septembre 2018 20:17

                @Massada
                Pas d’arabe au Moyen Orient depuis le début des temps... des arabes qui envahissent les terres arabes... je ne sais ce que tu fumes mais cela semble trop fort.


                Pourquoi cette terre a t’elle été occupé au moment des croisades ? quel fut le résultat ? pourquoi refaire la meme chose et espérer un résultat différent ? n’est ce pas la définition de la folie ? 

              • Massada Massada 16 septembre 2018 08:43

                @samy Levrai
                 

                La bêtise est la pénurie d’idées ; la sottise est l’ignorance de cette pénurie, vous cumulez les deux.
                Travaillez votre compréhension des textes ensuite on pourra discuter smiley



              • Oceane 16 septembre 2018 09:36

                @Massada

                « En 1919, les Britanniques trouvèrent que le territoire dont ils avaient reçu le mandat de la Société des Nations était totalement délabré ». Et vide, d’où l’importation des Arabes pour servir de main-d’oeuvre ? L’importation de la main-d’oeuvre d’une région vers une autre, d’un continent à un autre n’implique pourtant pas que le lieu de travail soit une « terre sans peuple ». La « crise des migrants » actuelle montre bien que les migrants d’aujourd’hui trouvent sur place des peuples autochtones.

                Ceci est tout aussi valable pour les colonies de peuplement.


              • Oceane 16 septembre 2018 09:46

                @Christian Labrune

                Des Italiens, des Espagnols, des Grecs, des Portugais...sont devenus des citoyens français.


              • samy Levrai samy Levrai 16 septembre 2018 10:59

                @Massada
                Des envahisseurs venus d’ailleurs qui disent que les autochtones ne sont pas du coin , c’est une farce pour debiles, je ne suis pas etonné que tu la reprennes...


              • samy Levrai samy Levrai 16 septembre 2018 11:47

                @Massada
                Explique nous donc, tu crois que les efféminés israeliens vont faire mieux que les guerriers croisés ? Que disait donc les croisés pour justifier leurs rapines, quelles étaient les excuses invoquées ?

                Qu’est il arrivé plusieurs fois aux croisés ? que va t il arriver à Israel puisque l’Histoire a tendance à se répeter et jamais innover  ? 


              • Christian Labrune Christian Labrune 16 septembre 2018 11:49
                Des Italiens, des Espagnols, des Grecs, des Portugais...sont devenus des citoyens français.
                ========================
                @Oceane

                Je ne vois pas le rapport avec les questions posées ici. Jamais, que je sache, les Portugais, les Grecs ou les Espagnols n’ont douté que la France fût l’état-nation des Français et Paris sa capitale. Un descendant de Polonais ou d’Italiens arrivés en France il y a près d’un siècle ne se distingue en rien, si ce n’est peut-être par son nom, du reste de la population. Il ne prétendra jamais que la France est une terre polonaise ou italienne, qu’il faudrait foutre à la mer les Français « de souche » ou les massacrer jusqu’au dernier pour prendre leur place. Tant bien que mal -au début-, on les a adoptés, ils se sont parfaitement intégrés et Il n’y a vraiment pas lieu de le regretter.

                Les plus anciens habitants de la Palestine sont les Juifs. C’est leur terre ancestrale et le berceau d’une civilisation dont les valeurs, quoique très abâtardies dans la religion du rabbin crucifié, ont profondément marqué toute la civilisation occidentale. Les sionistes arrivés en Israël au début du XXe siècle n’étaient pas à proprement parler des migrants : ils ne faisaient que rentrer au bercail, et parce qu’on ne leur avait pas laissé d’autre solution. A la différence des Arabes venus presque par hasard d’Egypte ou d’Arabie dans la Palestine ottomane pour des raisons économiques et qui n’étaient porteurs d’aucun projet intellectuel ou politique, les sionistes voulaient construire une sorte d’état idéal qui pût devenir un modèle universel et il faut bien reconnaître qu’en moins d’un siècle ils y sont très bien parvenus malgré des peuples voisins dont le seul objectif, depuis soixante-dix ans, est de les massacrer. Le projet de la guerre de 48 était génocidaire. Il fut répété en 67. Les objectifs du Hamas et du Hezbollah iranien n’ont jamais varié : détruire Israël.

                Cette obsession relève d’une pathologie mentale dont on voit très régulièrement les symptômes sur AgoraVox, et cette pathologie antisémite a toujours été le révélateur de la décomposition profonde des sociétés où elle a surgi. Le régime de Macron vient d’imposer au perchoir de l’Assemblée nationale un Richard Ferrand qui est un antisioniste notoire, proche du BDS. On parle encore beaucoup de Benalla, mais on fait semblant de ne pas voir Ferrand. C’est de là pourtant que vont naître les prochaines difficultés. J’espère que le régime actuel n’y survivra pas et que la politique imbécile de la France vis-à-vis d’Israël finira par être reconstruite sur de nouvelles bases.

              • Oceane 16 septembre 2018 19:37

                @Christian Labrune

                « Les plus anciens habitants de la Palestine sont les juifs ».

                Qui souffre d’une obsession, celui qui refuse obstinément de distinguer l’ethnique et le religieux et parvient même à inverser les identités ? Dans ton esprit, juif devient ethnie. Européens, Arabes et Africains seraient de la même ethnie, juive !

                Arabes : Européens. Musulmans : juif. Arabes et Européens peuvent être - et sont pour certains - de confession juive. Arabe ne rime pas forcément avec musulman.

                Comment te le faire comprendre ?


              • Garibaldi2 17 septembre 2018 09:23
                @Oceane

                ’’Les plus anciens habitants de la Palestine sont les Juifs.’’. C’est la meilleure de l’année !!! Donc, quand ils sont partis d’Egypte (si l’histoire est vraie), ils sont arrivés (au bout de 40 ans de désert) dans une Judée totalement vide d’habitants !

              • JPCiron JPCiron 19 septembre 2018 09:26

                @Oceane
                .

                « Les plus anciens habitants de la Palestine sont les juifs  ».

                En tout cas, l’Ancien Testament nous dit le contraire, par la voix de Dieu (Genèse 17:8 )  : « Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu. »




              • papat 15 septembre 2018 18:55

                « The old will die and the young will forget » « Les vieux mourront et les jeunes oublieront. »

                Sentence attribuée à Ben-Gourion à propos de la spoliation de la Terre des Palestiniens

                Pour rappel le 29 novembre 1947, l’Assemblée générale des Nations Unies adopte la résolution 181 qui prévoit le partage de la Palestine en un État juif et un État arabe. Dès le départ les Palestiniens se trouvent dépossédés de plus de 50% des terres.


                • JPCiron JPCiron 15 septembre 2018 22:04

                  @papat

                  « Pour rappel le 29 novembre 1947, l’Assemblée générale des Nations Unies adopte la résolution 181 qui prévoit le partage de la Palestine en un État juif et un État arabe. » 

                  Pour ma part, je dirais un Etat dit Arabe et un Etat dit Juif. En effet, la lecture de la résolution 181, sur le thème des minorités, montre que le texte excluait tout type de discrimination (religion, sexe, etc) dans les deux Etats. Il devait s’agit de deux Etats démocratiques.

                • Oceane 16 septembre 2018 09:44

                  @JPCiron

                  « Un État dit Arabe » et un « État dit Juif ».

                  Pour équilibrer, cela aurait dû être et doit être soit un « État musulman » et un « État juif ». Soit un « État Arabe » et un « État Européen ». Des Arabes sont de confession juive tout comme des Européens.


                • JPCiron JPCiron 16 septembre 2018 22:39

                  @Oceane

                  En fait, il me semble comprendre que la Résolution 181 (II) signifiait deux Etats démocratiques ’’jumeaux’’ : ce que je traduit par ’’dit Arabe’’ et ’’dit Juif’’. Tous deux au Moyen Orient. C’était il me semble les intentions AFFICHEES initialement.

                  J’ai retrouvé la résolution initiale en Anglais & Français sur deux colonnes. Il y a une trentaine de pages, écrit petit. Voici quelques extraits :

                  MESURES PREPARATOIRES l0 - L’Assemblée constituante de chaque Etat élaborera une constitution démocratique pour cet Etat (...) 10 d) - Garantissant à toute personne, sans discrimination, des droits égaux en matière civile, politique, économique et religieuse et la jouissance des droits de l’homme et des libertés fondamentales, y compris la liberté de culte, deilangue, de parole et de publication, de réunion et d’association ;

                  DISPOSITIONS GENERALES Les stipulations contenues dans la déclaration sont reconnues comme lois fondamentales de l’Etat. Aucune loi, aucun règlement et aucune mesure officielle ne pourront être en contradiction, en opposition avec ces stipulations ou leur faire obstacle et aucune loi, aucun règlement et aucune mesure officielle ne pourront prévaloir contre elles.

                  DROITS RELIGIEUX ET DES MINORITES 2 - Il ne sera fait aucune discrimination, quelle qu’elle soit, entre les habitants, du fait des différences de race, de religion, de langue ou de sexe. 6 - L’Etat assurera à la minorité, arabe ou juive, l’enseignement primaire et secondaire, dans sa langue, et conformément à ses traditions culturelles. 8 - Aucune expropriation d’un terrain possédé par un Arabe dans l’Etat juif (par un Juif dans l’Etat arabe) 2 ne sera autorisée, sauf pour cause d’utilité publique. Dans tous les cas d’expropriation, le propriétaire sera entièrement et préalablement indemnisé, au taux fixé par la Cour suprême.

                  CITOYENNETE, CONVENTIONS INTERNATIONALES ET OBLIGATIONS FINANCIERES 1 - Citoyenneté. Les citoyens palestiniens résidant en Palestine, à l’extérieur de la Ville de Jérusalem, et les Arabes et Juifs qui, sans avoir la nationalité palestinienne, résident en Palestine à l’extérieur de la Ville de Jérusalem) deviendront citoyens de l’Etat dans lequel ils résident et jouiront de tous les droits civils et politiques, à partir du moment où l’indépendance aura été reconnue. Toute personne de plus de dix-huit ans pourra, dans le délai d’un an à dater du jour où l’indépendance de l’Etat sur le territoire duquel elle réside aura été reconnue, opter pour la nationalité de l’autre Etat, étant entendu qu’aucun Arabe résidant sur le territoire de l’Etat arabe envisagé n’aura le droit d’opter pour la nationalité de l’Etat juif envisagé, et qu’aucun Juif résidant dans l’Etat juif envisagé, n’aura le droit d’opter pour la nationalité de l’Etat arabe envisagé. Toute personne qui exercera ce droit d’option sera censée opter en même temps pour sa femme, et ses enfants de moins de dix-huit ans. Les Arabes résidant sur le territoire de l’Etat juif envisagé et les Juifs résidant sur le territoire de l’Etat arabe envisagé qui ont signé une déclaration affirmant leur intention d’opter pour la nationalité de l’autre Etat pourront participer aux élections à l’Assemblée constituante de cet Etat, mais non aux élections à l’Assemblée constituante de l’Etat où ils ont leur résidence. 2 - Conventions internationales. a) L’Etat sera lié par tous les accords et conventions internationaux, d’ordre général ou particulier, auxquels la Palestine est devenue partie. Ces accords et conventions seront respectés par l’Etat pendant toute la période pour laquelle ils ont été conclus, sous réserve de tout droit de dénonciation que ces accords peuvent prévoir.

                  UNION ECONOMIQUE PALESTINIENNE 2 - L’Union économique palestinienne aura pour buts : a) La création d’une union douanière ; b) L’établissement d’un système monétaire commun prévoyant un taux de change unique ; c) L’administration, dans l’intérêt commun et sur une base non discriminatoire, des chemins de fer, des routes communes aux deux Etats, des services postaux, télégraphiques et téléphoniques, et des ports et aéroports qui participent aux échanges et au commerce internationaux ; d) Le développement économique commun, particulièrement en ce qui concerne l’irrigation, la mise en valeur des terres et la conservation des sols ; e) La possibilité, pour les ’deux Etats et pour la Ville de Jérusalem d’utiliser, sur une base non discriminatoire, les eaux et les sources d’énergie. 3. Il sera créé un Conseil économique mixte, composé de trois représentants pour chacun des deux Etats et de trois membres étrangers désignés par le Conseil économique et social de l’Organisation des Nations Unies.


                • Garibaldi2 17 septembre 2018 09:24
                  @Oceane

                  Il y en a même qui sont chrétiens.

                • Christian Labrune Christian Labrune 15 septembre 2018 19:58
                  à l’auteur,

                  Est-ce que vous pourriez nous préciser quel est l’objectif de cette série d’articles sur les « Palestiniens » ? On en a lu un autre, il n’y a pas si longtemps, publié sous le même pseudoyme, lequel témoignait d’une parfaite ignorance de l’histoire de cette région. On aura été nombreux à devoir mettre les points sur les « i ». Il me semble que vous auriez pu vous rendre compte que vous aviez fait fausse route et vous renseigner un peu : les bibliothèques ne sont pas faites pour les chiens. Mais non : vous recommencez à écrire à peu près n’importe quoi, et les pires sottises que vous pourriez trouver par exemple sur le site Europalestine, dont la propagande infecte est exactement proportionnée aux capacités intellectuelles des plus cons.

                  La fable palestinienne est en train de s’effondrer. La représentation palestinienne à Washington vient d’être fermée. L’Amérique cesse de financer l’UNRWA dont les écoles sont souvent des centres de formation aux activités criminelles. Elle cesse aussi de financer l’Autorité palestinienne qui sert des pensions aux familles des tueurs, au prorata de la gravité des crimes commis. Un certain nombre de gouvernements européens commencent aussi à comprendre à quoi servent les aides prélevées sur les impôts de citoyens qui, s’ils étaient mieux informés, sauraient qu’ils servent à financer des assassins et à engraisser l’entourage des potentats palestiniens, aussi bien Du côté d’Abou Mazen que du côté du Hamas à Gaza.

                  Cet effort de désinformation qui vise à entretenir la haine des Israéliens, à quoi peut-il servir en France, sinon à renforcer un antisémitisme devenu déjà aussi abominable que dans les pays musulmans dont plus de 900 mille Juifs ont dû s’exiler depuis 70 ans ? Les derniers assassinats, celui de Sarah Halimi, celui de Mireille Knoll, précédés d’une dizaine d’autres particulièrement horribles, ça ne vous a pas permis de comprendre ce qui était en train de se passer ? Ca ne vous suffit pas ?

                  • JPCiron JPCiron 15 septembre 2018 22:31

                    @Christian Labrune

                    Mon Cher,

                    Cette fois, j’ai pris le temps de lire votre contribution.

                    Mais rien de neuf dans votre prose : suffisance, arrogance, et intimidation.

                    Je vous souhaite néanmoins une bonne soirée.


                  • symbiosis symbiosis 15 septembre 2018 22:38

                    @JPCiron

                    En effet chemise Labrune en bon djihadiste est toujours prêt à sortir le couteau pour décapiter le quidam qui ne se plie pas à sa volonté fanatique.


                  • Massada Massada 16 septembre 2018 08:44

                    @JPCiron
                     

                    Evidement lorsque l’on se heurte à quelqu’un de cultivé on préfère fanfaronner et botter en touche smiley


                  • Massada Massada 16 septembre 2018 08:47

                    @symbiosis
                     

                    Contre la vérité il n’existe pas d’arguments, alors vous étalez le néant de la pensé qui vous habite smiley


                  • Garibaldi2 16 septembre 2018 09:03
                    @Christian Labrune

                    ’’dans les pays musulmans dont plus de 900 mille Juifs ont dû s’exiler depuis 70 ans’’. Sans même discuter du chiffre, je constate que vous confirmez que les Juifs qui habitaient dans ces pays ne sont pas partis spontanément vers Israël. A croire qu’ils n’y voyaient pas obligatoirement un foyer juif. A noter que nombreux sont ceux qui à ces occasions (1956, 1967) ont préféré partir au Brésil, en France, aux USA, ... :


                    Vous vous prenez les pieds dans le tapis en sortant à l’envi ce discours. Si les Juifs sont un peuple, est-il illégitime pour l’Egypte, par exemple, de demander aux membres de ce peuple, peuple avec qui ils sont en guerre, puisqu’ils sont en guerre avec Israël, qui se dit être l’état des Juifs, de quitter le pays ? Souvenir : Les USA ont parqué les états-uniens d’origine japonaise lors de la 2ème guerre mondiale.


                  • Massada Massada 16 septembre 2018 09:17

                    @Garibaldi2

                    L’egypte Est en paix avec Israël 
                    Misère que de bêtises on peut lire ici

                  • phan 16 septembre 2018 10:56

                    @Massada

                    jérusalem Est toujours occupée !
                    Rien que dans le titre, c’est un double mensonge : Une terre sans peuple pour un peuple sans terre !
                    Mazal Tov ! les 10 jours de pénitence se passent bien ?


                  • Christian Labrune Christian Labrune 16 septembre 2018 12:38
                    @Garibaldi2

                    S’il y a quelqu’un qui « se prend les pieds dans le tapis », c’est bien vous. Les Juifs d’Israël n’auraient jamais été les ennemis de personne s’ils n’avaient retrouvé en Palestine le même antisémitisme qui les avait induits à fuir l’Europe. Les intellectuels et les décideurs égyptiens, dans les années qui ont suivi la déclaration Balfour, étaient cependant très favorables au projet sioniste. Ils voyaient très bien, comme tous les voyageurs qui avaient visité plusieurs fois la Palestine à quelques années de distance, que cette région déshéritée d’un empire ottoman en pleine décomposition, était en train de connaître, du fait de l’arrivée des sionistes, un véritable décollage économique.

                    Les choses ont commencé à se dégrader surtout à partir des années 20. Le mufti de Jérusalem meurt en 21 et les Anglais font la sottise d’imposer son demi-frère Mohammed Amin al-Husseini, qui déteste les Anglais autant que les Juifs. Il s’emploiera à radicaliser les populations arabes. En 29, année du pogrom d’Hébron, apparaissent en Egypte les Frères musulmans de Hassan al-Banna, très activement soutenus dès le milieu des années 30 par une Allemagne nazie que rejoindra l’abominable mufti. Il y pressera son copain Heinrich Himmler d’obtenir d’Hitler qu’on fasse transporter en Palestine le dispositif technique de la solution finale et il créera dans les Balkans, à la fin de la guerre, la 13e division de la Waffen SS.

                    Le lendemain de la déclaration d’indépendance lue par Ben Gourion le 14 mai 48, les « Palestiniens » auraient pu proclamer eux aussi la naissance d’un état, déjà prévu par une recommandation de l’ONU de novembre 47, mais il aurait alors fallu partager le territoire. Les armées de cinq états arabes dont l’Egypte n’auraient aucun mal à massacrer ou foutre à la mer les Juifs, et proclamer un état arabe palestiniens de la Méditerranée au Jourdain. La guerre commence dès le lendemain de la renaissance d’Israël. On sait ce qui résulta de ce beau programme, et si quelque chose mérite d’être appelé nakba, c’est bien la décision qui fut prise d’éliminer Israël. Quand on se propose d’organiser un génocide et qu’on se fait ratatiner en quatrième vitesse par ceux qu’on voulait exterminer, si on trouve bon de s’en plaindre ensuite, c’est qu’on est vraiment particulièrement pervers et con.

                    L’objectif d’Israël, pas plus en 48 que vingt ans plus tard, n’a jamais été de s’emparer de l’Egypte ! Les guerres furent toujours des guerre de défense. Le Sinaï occupé pour des raisons stratégiques ne tarda pas à être restitué, et même la bande de Gaza qui avait dépendu de l’Egypte jusqu’à la guerre des six jours. Aujourd’hui, ironie de l’histoire, c’est Israël, par ses services de renseignement et par son aviation, qui aide l’Egypte à contrôler le Sinaï : on compte ces derniers mois plus de cent raids de l’aviation israélienne, en parfait accord avec les Egyptiens, contre les bases jihadistes dans cette région qui menacent aussi bien le régime d’Al-Sissi que les intérêts israéliens du côté d’Eilat.

                  • Christian Labrune Christian Labrune 16 septembre 2018 12:51
                    ADDENDUM

                    Sur les relations entre l’Egypte et Israël, j’ai plusieurs fois recommandé la lecture du bouquin remarquablement documenté de Mathias Küntzel : Jihad et haine des Juifs, mais apparemment, cela n’aura pas servi à grand chose puisqu’on retombe toujours, en lisant AgoraVox, sur les mêmes ignorances vraiment accablantes. On le trouvera à cette page :

                    https://www.amazon.fr/Djihad-haine-Juifs-terrorisme-international/dp/2356310401

                  • phan 16 septembre 2018 13:19
                    ERRATUM

                    La Bible dévoilée, Les révélations de l’archéologie est un film de Thierry Ragobert adapté l’ouvrage de synthèse de l’archéologue Israël Finkelstein et de l’historien et archéologue Neil Asher Silberman.

                  • Oceane 16 septembre 2018 19:46

                    @Massada

                    Lorsque l’on est cultivé et que l’on s’obstine à confondre l’appartenance ethnique et l’appartenance religieuse, on doit se diriger vers Sainte-Anne.


                  • Garibaldi2 17 septembre 2018 08:52
                    @Massada

                    Vous venez de vous réveiller après vous être endormi le 2 novembre 1917 ? Qui a attaqué l’Egypte en 1956 (protocole de Sévres) à la demande de la France et de la G-B ? Qui a attaqué l’Egypte en 1967 au prétexte d’une guerre ’’préventive’’ ?

                  • Garibaldi2 17 septembre 2018 09:02
                    @phan

                    Je vous suggère de lire ceci :


                    dont on pourra difficilement dire que c’est une intox des antisionistes !!!

                    Extrait : ’’Environ 125.000 juifs sont partis d’Iraq pour Israël vers la fin des années 40 et en 1952, la plupart parce qu’on leur avait menti et qu’ils étaient paniqués des bombes dont j’ai appris qu’elles étaient sionistes.’’

                  • Garibaldi2 17 septembre 2018 09:54
                    @Christian Labrune


                    Vous êtes un falsificateur de l’histoire :


                    ‘’« Hitler ne voulait pas exterminer les juifs ». Mardi, lors de son discours devant le 37e congrès sioniste à Jérusalem, le Premier ministre israélien a attribué la responsabilité de la Shoah au Grand Mufti de Jérusalem, l’autorité religieuse musulmane, qui aurait soufflé à Hitler l’idée de la « solution finale ». Benjamin Netanyahou est allé jusqu’à tenter de réciter à son auditoire le dialogue qu’auraient pu avoir les deux hommes. A Hitler, qui selon Netanyahou ne « voulait pas exterminer les Juifs mais les expulser  », le Haj Amin al-Husseini aurait répondu : « Si vous les expulsez, ils viendront tous ici », en Palestine. « Et qu’est-ce que je vais en faire ? », a prêté Netanyahou à Hitler. Selon le Premier ministre israélien, le mufti lui aurait rétorqué «  Brûlez-les ». Des allégations qui lui ont valu une pluie de critiques. Serge Klarsfeld, historien et « chasseur de nazis », revient pour 20 Minutes sur les déclarations de Netanyahou.

                    Que vous inspirent les propos du Premier ministre israélien ?


                    Les déclarations de Netanyahou sont totalement inexactes et extrêmement regrettables. Cela revient à minimiser le rôle d’Hitler et mettre sur le dos des Arabes la responsabilité de la « solution finale ».


                    C’est incongru et surtout vraiment absurde de la part du Premier ministre de l’Etat hébreu.

                    Vous dites que ces déclarations sont inexactes, est-ce à dire qu’il y a une part de vrai ?


                    Tous les historiens diront que c’est n’importe quoi. Hitler lui-même démentirait s’il le pouvait ! Dans son discours du 30 janvier 1939, il parlait déjà de « l’anéantissement de la race juive en Europe ». Il n’a cessé de le dire et de le préparer.


                    La « solution finale » était déjà en marche depuis de nombreux mois en Allemagne, en Biélorussie, en Lettonie en Ukraine et en Pologne lorsqu’Hitler a rencontré le Mufti al-Husseini, le 28 novembre 1941. Le massacre de Babi Yar, qui a coûté la vie à 33.771 personnes, avait eu lieu deux mois auparavant. Le Führer n’a pas attendu le Mufti pour cela. Toutefois, il est vrai que, plus tard, al-Husseini a empêché l’émigration en Palestine de juifs d’Europe.

                    Quelles conséquences les propos de Netanyahou peuvent-ils avoir ?


                    Ils ont surtout pour effet de montrer sa surprenante inculture historique et sa capacité de distorsion des faits. Il va jusqu’à faire dire : «  Brûlez-les » au Mufti, n’hésitant pas à transférer une part de la responsabilité d’Hitler dans la Shoah sur lui. Un descendant d’al-Husseini pourrait porter plainte contre Netanyahou à Jérusalem.


                    S’il avait tenu ses propos en France, ils ne tomberaient pas sous le coup de la loi Gayssot. Mais sous le coup du ridicule et de l’odieux.’’


                    source : https://www.agoravox.fr/spip.php?page=forum&id_article=207662&id_forum=5303788&idf=5304009


                    Allez-vous nous dire que Serge Klarsfeld est antisioniste, alors qu’Arno a fait son service militaire en Israël ?!

                    Que le grand mufti ait voulu appliquer le principe ‘’les ennemis de mes ennemis sont mes amis’’ est une chose, dire qu’il représentait tous les Arabes musulmans, c’est oublier les centaines de milliers d’entre-eux qui se sont battus dans l’armée française, ou au côté des alliés contre les nazis.



                    ‘’Les armées de cinq états arabes’’ , des armées d’opérette, au contraire des sionistes qui s’étaient organisés depuis longtemps et ont bénéficié de l’armement fourni pas la Tchécoslovaquie sur ordre de Staline :


                    https://www.persee.fr/doc/receo_0035-1415_1974_num_5_1_1180


                  • JPCiron JPCiron 17 septembre 2018 14:59

                    @Garibaldi2


                    Merci à nouveau pour ce link.

                  • Massada Massada 16 septembre 2018 08:47

                    merci pour ce moment smiley



                    • coquecigrue coquecigrue 16 septembre 2018 09:12

                      https://www.editionsdefallois.com/auteur-livre/jean-soler/

                      Avez-vous lu les ouvrages remarquables de Jean Soler ?
                      « Aux origines du dieu unique » 
                       3 tomes 

                      • JPCiron JPCiron 16 septembre 2018 21:17

                        @coquecigrue

                        Pour ma part, je ne connais pas du tout. Je note ... 
                        Merci

                      • njama njama 16 septembre 2018 11:35

                        Schlomo Sand écrit dans « Comment la terre d’Israël fut inventée : De la Terre sainte à la mère patrie » :

                        « Si le romancier Disraeli ne propose pas un vrai happy end, Disraeli l’homme politique réussit en fin de compte, dans la réalité historique, à rendre la Grande Bretagne plus »asiatique« - autrement dit : à accroître notablement sa dimension coloniale.
                        Disraeli n’est pas devenu sioniste ni, à fortiori, sioniste chrétien. Il appartenait toutefois au même parti que Shaftesbury, avec qui il a entretenu une relation étroite dès les années 1860. Cependant, l’appui à une restauration juive en Palestine appelée à devenir un foyer chrétien ne faisait pas particulièrement partie de ses préoccupations [63]. Par sa politique, Disraeli a servi, de son mieux et sans déroger, la classe dominante en Grande Bretagne. Mais peut-être, sans l’avoir voulu, a-t-il contribué indirectement à la création des conditions diplomatiques qui, plus tard, mettront l’Angleterre en position d’adopter l’idée sioniste juive »

                        https://books.google.fr/books....

                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Benjamin_Disraeli



                        • Massada Massada 16 septembre 2018 12:06

                          @njama

                          Si Schlomo Sand a dit .... alors c’est faux.
                          Inutile d’aller plus loin, c’est comme discuter de la terre plate




                        • Christian Labrune Christian Labrune 16 septembre 2018 12:44

                          @Massada

                          Il y en a qui feraient bien de lire aussi Comment le peuple palestinien fut inventé, un petit essai de David Horowitz et Guy Millière. On le trouvera ici, pour 8 euros :


                        • Garibaldi2 17 septembre 2018 09:04
                          @Christian Labrune

                          Guy Millière, c’est pas le gars qui se sait pas qu’on a inventé le shampooing ?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                        • Garibaldi2 17 septembre 2018 16:19

                          ne sait pas


                        • Jonas 18 septembre 2018 14:00

                          @njama

                          :Le musulman est-il un citoyen raté ? 

                          ( Moi , Jonas , je réponds oui, parce que le musulman , ne se revendique citoyen que dans les pays occidentaux où il a immigré. Dans son pays c’est un sujet , et un sujet consentant , par le décervelage coranique)

                          Parce que dans les pays musulmans la religion islamique est impliquée dans les détails de la vie privée et collective , la société , se trouve sous contrôle permanent de la foi et le harcèlement chaotique . 

                          Parce que la religion musulmane prépare l’individu , depuis sa naissance , pour l’autre monde, pour un autre monde , pour un autre jour , le jour du jugement dernier , ce bas monde aux yeux des musulmans n’est que transitoire et chimère . La cité des morts passe avant la cité des vivants. ( c’est une des raisons pour lesquelles les Palestiniens comme les autres musulmans apprécient la mort , elle leur permet de rejoindre le paradis d’Allah, et retrouver les 72 vierges , NDLR) 

                          Parce que l’individu musulman ( qui n’a jamais été un citoyen à aucune époque NDLR) ) a la tête noyée , depuis l’âge d’école coranique , dans les textes et les recommandations remontant au deuxième siècle de l’Hégire ( huitième siècle après J.C.Christ). Le musulman se trouve décollé , aliéné, étranger à son temps historique . Ainsi , il pense à la cité paradisiaque qu’à son quartier .

                          Et parce qu’il est collé à un autre temps , le musulman pense au paradis , avec ses ruisseaux débordant de vin , de miel et de lait , et oublie de descendre la poubelle à l’heure du passage des éboueurs . D’ailleurs , le bac de la poubelle du quartier a été volé ! Un autre a été éventré !

                          Toutes les villes musulmanes , et j’en ai visitées plusieurs , de la Mecque à Nouakchott , passant par Oran, Tanger, Le Caire , les plus symboliques , les plus importantes sont sales.

                          Le musulman en se focalisant sur  la jupe de la femme , oublie le code de la route. Et ce n’est pas important le code de la route , le code de la route n’existe pas au paradis !

                          Et la mort est un MEKTOUB ! Et le jour de la mort est écrit depuis la naissance ! Le musulman en pensant à cet étranger , autrui , celui qui ne lui ressemble pas , appartenant à une autre religion , juif, chrétien ou irréligieux , s’en gouffre dans la HAINE et l’isolement .

                           Celui qui ne lui ressemble pas doit être banni de son entourage par la GUERRE SAINTE , par la HAINE ou par la VIOLENCE verbale Et la cité perd sa diversité et sa créativité !

                          Allez-y voir nos plages publiques, nos marchés publics, nos transports publics , nos espaces verts publics, nos écoles publiques , nos trottoirs publics , nos parkings publics ... C’est une catastrophe !

                           Et parce que le musulman et convaincu que sa religion est la dernière , la meilleure, la juste , la vraie et que les autres sont fausses , sont falsifiées , sont injustes , sont mécréantes, il est, depuis la maternité ,construit selon une logique d’AGRESSIVITE de VIOLENCE , et en guerre ouverte contre autrui. Il avance en sens inverse. 

                          Parce que le musulman est convaincu que tout est dit dans le texte sacré , le Coran , il détient toutes les sciences, toutes les vérités , toutes les technologies , de ce fait il se trouve contre l’idée de citoyenneté qui est le partage de l’espace du vivre -ensemble, avec ceux qui sont différents etc. 
                          L’auteur de ce texte est Amin Zaoui, je le reproduit d’une manière partielle. 


                        • njama njama 18 septembre 2018 14:05

                          @Jonas
                          Ce n’est pas le sujet de l’article.


                        • Jonas 18 septembre 2018 15:11

                          @njama


                          C’est tout a fait le sujet. 
                          « Si le passé , n’éclaire pas l’avenir , nous sommes dans les ténèbres ». disait Tocqueville. 
                          Comme les Arabo-musulmans ou musulmans non arabes , n’ont rien appris ni rien retenu du passé , ils sont dans les ténèbres .Ils ont la tête au VIIe siècle et la pointe des pieds au XXIe siècles.

                          Il y a déjà 21 pays Arabes , qui sont encalminés , qu’est-ce que peut apporter un Etat Arabe de plus. 
                          Vous avez déjà du mal à vous entendre entre vous. 
                          Mahmoud Abbas vient à Paris rencontrer le Président Macron ,en tant soi-disant , représentant de la Palestine , alors qu’il est interdit à Gaza. Il y a quelques mois le premier ministre du Fatah, en visitant Gaza , a eu la chance d’échapper à un attentat. 
                          Alors de quelle Palestine parlez-vous ? 
                          La Palestine vous occupe , parce que , vous refusez de voir les tragédies qui se déroulent dans le monde arabes , qui malgré leur indépendance , gisent au fond du trou dans tous les domaines, mêmes les marchands de pétrole. 
                          Vous croyez à la Palestine comme aux djinns du Coran. 


                        • njama njama 18 septembre 2018 15:51
                          @Jonas
                          « Si le passé , n’éclaire pas l’avenir , nous sommes dans les ténèbres ». disait Tocqueville.

                          J’essaie justement de vous sortir des ténèbres, il n’y avait pas de terre sans peuple, là en Palestine, et donc les sionistes Juifs sont, étaient, les colons des anglais, une puissance occupante. Ils ont colonisé et colonisent encore. Le projet anglais, distinct du projet sioniste qui lui est ultérieur, était d’en faire un dominion dans le contexte du démantèlement de l’empire ottoman.
                          Tant pis si au passage j’écorne votre roman national sioniste, mais pour coloniser il faut des colons, c’est le b-a-ba de la colonisation, et les impérialistes anglais s’y connaissaient très bien là-dedans.

                        • njama njama 18 septembre 2018 15:56
                          @Jonas
                          De là à dire que les anglais ont manipulé les Juifs, je réponds OUI !
                          avec l’aide de Dieu ?  smiley
                          là j’en suis pas certain
                          mais avec ceux qui se prennent pour ses vicaires sur terre, les évangélistes, oui, ils y ont mis beaucoup d’ardeur à la tache, et les 40 millions de sionistes américains vous soutiennent ...
                          pour hâter l’Apocalypse, et le Retour du Messie LOL 

                        • Jonas 19 septembre 2018 08:16

                          @njama

                          Mais en tant qu’arabo-musulman , vous faites l’histoire , non pas telle qu’elle se déroule ou elle s’est déroulée , mais telle , que votre esprit coranique , la veut. 
                          Ce qui fait , que les ténèbres enveloppent les Arabo-musulmans au point , qu’ils peuvent servir d’exemples dans les manuels scolaires comme pays de faillite, de fiasco, 
                           Les pays arabo-musulmans ont été colonisés et dominés par l’Empire Ottomans , puis colonisés et dominés par deux pays Occidentaux , la Grande-Bretagne et la France. 

                          L’Arabisme a échoué , voir les nombreuses alliances de l’Egypte , Syrie, Libye etc. qui n’ont débouchés sur rien. 

                          Le nationalisme a été une catastrophe entre pays Arabes, coups d’Etat, en Syrie, Irak , Libye , Soudan ( Guerre nord et sud avec ses 2 millions de morts ) premières guerres du Yemen ( Nasser, contre les Saoud ) guerre Algérie/Maroc .

                          Les indépendances , a part avoir des Ambassades , des Consulats , des ministres apparatchiks , les pauvres Arabo-musulmans , n’ont fait que changer de colonisateurs et la honte suprême , ce sont les descendants de celles et ceux qui ont combattu pour l’indépendance qui viennent se réfugiés chez l’ancien colonisateurs. 

                          Tous les classements des différends organismes de l’ONU, montrent le recul des arabo-musulmans exceptés les confettis du Golfe.
                          Le SIONISME est le seul mouvement de libération national juif , qui a réussi. Regardez , tous les classements de l’ONU, le PIB israélien par rapport à la majorité des pays Arabes comme l’Algérie, la Libye mêmes avec leur pétrole . L’IDH . La haute technologie . La biologie. Les Drones , les Universités , les Prix Nobel , Israël seul, a plus de Prix Nobel ( a part celui de la paix ) que l’ensemble des 57 pays musulmans. 
                          Vous avez échoué partout et sur tout. Etes -vous certain d’être des exemples pour ces malheureux palestiniens , qui vous servent comme tapis , pour cacher la poussière de vos échecs ? 


                        • njama njama 19 septembre 2018 09:21
                          @Jonas
                          Vous vous éloignez encore du sujet qui tourne sur la genèse du sionisme.
                          Schlomo Sand dans son livre « Comment la terre d’Israël fut inventée : De la Terre sainte à la mère patrie » ajoute dans la suite de la citation sur Disraeli (mon post 16 septembre 11:35) :

                          "En 1875, alors qu’il était Premier ministre, il sollicita l’aide de son proche ami le baron Lionel de Rothschild pour l’aider à acquérir, au nom de la Grande Bretagne, 44 % des actions du canal de Suez. Et la grande affaire fut menée avec succès : le premier pas de la pénétration effective de l’Empire au Moyen-Orient venait d’être accompli. La route de la lointaine Asie s’ouvrait, et toutes les régions situées autour du portail marin que constituait le canal, qu’il s’agisse de l’Égypte ou de la Palestine, deviendraient désormais des objectifs stratégiques de tout premier ordre. En 1878, en échange d’une promesse de soutien aux Ottomans et au prix de la dure répression subie par les Bulgares, Disraeli parvint à faire de Chypre une colonie britannique. Il fût en même temps à l’origine de l’occupation de l’Afghanistan, avec pour objectif d’en écarter la Russie et de mieux assurer la liaison entre le Moyen-Orient et l’Extrême-Orient. Aucun autre dirigeant britannique n’aura autant contribué à l’ « orientalisation » de l’empire et, bien évidemment, à l’élargissement de ses frontières."

                          https://books.google.fr/books....

                          Ce n’est pas la première fois que les Anglais manipulaient les Juifs en fonction de leurs propres intérêts, ils les avaient expulsés d’Angleterre (Édit d’Expulsion 1290) , et Cromwell les a rapatriés (The Whitehall Conference 1655)


                        • njama njama 19 septembre 2018 09:33

                          @Jonas

                          Les travaux du canal de Suez démarrent en 1859, s’achèvent en 1869. Les premiers projets sont français :

                          « Sous le Directoire, les Français envoient plusieurs savants (dont Jacques-Marie Le Père) dès 1798 lors d’expéditions en Égypte, dans le but d’étudier s’il était possible de percer l’isthme de Suez. Dès les années 1820, Linant de Bellefonds et Eugène Mougel Bey, et plus tard Ferdinand de Lesseps, partisans de la doctrine socio-économique du saint-simonisme, avaient déjà envisagé la construction d’un canal reliant la mer Rouge à la Méditerranée. Le projet de canal fut présenté initialement aux Égyptiens en 1833 par Prosper Enfantin, un des principaux saint-simoniens, ingénieur et économiste français, qui fonde la Société d’études pour le canal de Suez10. 3 projets avaient été élaborés par Charles Joseph Lambert, transmis par Prosper Enfantin à Linant de Bellefonds et Eugène Mougel Bey » https://fr.wikipedia.org/wiki/Canal_de_Suez
                          Ce qui peut expliquer la rivalité franco-anglaise pour contrôler la région. Après, tous les prétextes sont bons... 
                          Contrôler au moins une rive du canal devenait essentiel d’un point de vue géo-stratégique, et quoi de mieux que d’y implanter un dominion, « un État indépendant membre de l’Empire britannique, mais pas totalement souverain, la Couronne britannique gardant la souveraineté sur la diplomatie, la guerre, la citoyenneté, la plus haute instance judiciaire ainsi que la constitution. »

                        • njama njama 19 septembre 2018 09:54
                          "External debts forced Said Pasha’s successor, Isma’il Pasha, to put up his country’s shares for sale. In 1875, the London banking house of N M Rothschild & Sons advanced the Prime Minister, Benjamin Disraeli, acting for the British Government, the vast sum of £4,000,000 to purchase Suez Canal shares. Disraeli was a close personal friend of Lionel de Rothschild, and according to legend, this was transacted on a gentleman’s agreement, with no documentation, a technically unsecured loan for a sum of over £550 million today. The funds were repaid within five months ; however, Disraeli was accused by William Gladstone of undermining Britain’s constitutional system, due to his lack of reference or consent from Parliament when purchasing the shares with funding from the Rothschilds. France still remained the majority shareholder in the canal."


                          (traduction) :
                          Les dettes extérieures ont obligé le successeur de Saïd Pacha, Isma’il Pacha, à vendre les actions de son pays. En 1875, la banque de Londres de M N Rothschild et Fils a avancé au Premier ministre, Benjamin Disraeli agissant pour le Gouvernement britannique, la somme énorme de £ 4,000,000 pour acheter des actions du Canal de Suez. Disraeli était un ami proche proche de Lionel de Rothschild et selon la légende, ceci a été traité sur un gentleman’s agreement, sans documentation, un prêt techniquement sans garantie pour une somme de sur £ 550 millions aujourd’hui. Les fonds ont été remboursés en cinq mois ; cependant, Disraeli a été accusé par William Gladstone de saper le système constitutionnel britannique, en raison de son manque de référence ou consentement du Parlement en achetant les actions avec le financement des Rothschild. La France restait toujours l’actionnaire majoritaire dans le canal.

                        • njama njama 19 septembre 2018 10:07
                          Proto-sionisme, contexte, petit coup de projecteur sur l’histoire régionale :

                          La dette comme instrument de la conquête coloniale de l’Égypte
                          L’occupation militaire de l’Égypte à partir de 1882 et sa transformation en protectorat

                          "En 1839-1840, une intervention militaire conjointe de la Grande Bretagne et de la France, suivie un peu plus tard d’une seconde agression réalisée cette fois par la Grande-Bretagne et l’Autriche obligent Mohammed Ali à renoncer au contrôle de la Syrie et de la Palestine, que ces puissances considèrent comme des chasses gardées."

                          La dette égyptienne atteint un niveau insoutenable
                          Après une petite quinzaine d’années d’endettement externe (1862-1875), la souveraineté égyptienne est aliénée.
                          En 1875, pris à la gorge par les créanciers, l’État égyptien cède au gouvernement du Royaume-Uni ses parts dans la Compagnie du Canal de Suez qui avait été inauguré en 1869 [7]. Le produit de la vente des 176 602 actions Suez que détenait l’Égypte – soit près de la moitié du capital de la Compagnie de Suez – au gouvernement britannique à la fin de novembre 1875

                          [.........] Dans le cas de l’Égypte et de la Tunisie, la dette a constitué l’arme la plus puissante utilisée par des puissances européennes pour assurer leur domination, en les menant jusqu’à la soumission totale d’États jusque-là indépendants.

                           Comme l’écrivait Rosa Luxemburg en 1913 : « L’économie égyptienne a été engloutie dans une très large mesure par le capital européen. D’immenses étendues de terres, des forces de travail considérables et une masse de produits transférés à l’État sous forme d’impôts ont été finalement transformés en capital européen et accumulés. » |15| ...


                        • Jonas 20 septembre 2018 17:39

                          @njama

                          Jusqu’à , preuve du contraire , ce sont les adeptes de l’islam , à travers , les nombreuses galaxies terroristes , qui tuent, égorgent , assassinent , découpent en deux , violent , partout dans le monde. Aussi bien , dans les pays à majorité musulmane, comme dans les pays où ils ont immigrés .

                          Afin de précipité , le monde dans les ténèbres et l’apocalypse. Raison pour laquelle , les psychiatres , n’arrivent pas à situer l’arabo-musulman terroriste, qui navigue entre le terrorisme et le déséquilibre psychiatrique. Voilà , une profession médicale qui a un avenir certain dans les pays musulmans . A côté de chaque mosquée , il faut installer un cabinet de psychiatres. 

                          Ce sont les Arabo-musulmans ou musulmans non arabes ,qui invoquent Allah et son prophète a chacun de leur méfait. Ce sont les musulmans , qui vocifèrent Allah Akbar, ce cri barbare , qui est un signe distinctif des hordes sauvages.

                          Les fascistes, les nazis, les communistes, les , maoistes , les polpotistes etc commettaient des crimes abominables , tout en détruisant , les images , et les traces de leurs abominations. 

                          L’islam , cas unique , est fier et se vante de montrer les images , des suppliciés , des égorgés , des femmes écrasées , par des tanks , des hommes et des enfants  dont, ils exhibent les têtes sanguinolentes  Tout cela afin de rejoindre Allah et son prophète au Paradis sans file d’attente . Ben Laden et Al-Baghdadi , sont les descendants de ce « Vieux de la Montagne » qui avait fondé la secte des assassins. 




                        • samy Levrai samy Levrai 16 septembre 2018 12:59

                          A t on jamais retrouvé trace de Salomon ou de David ? d’un premier temple ? a t on retrouvé des traces d’exode, des traces d’Abraham, des traces de Noé ? a t on retrouvé des traces d’un royaume juif dans les écritures des peuples qui habitaient dans le coin à la même époque ? 


                          Je pense qu’il y a suffisamment de questions pour lesquels la seule repose est NON pour ne pas croire à la fable d’une terre sans peuple venant de menteurs patentés.

                          • phan 16 septembre 2018 12:59
                            Pour en finir avec l’antisémitisme il faut comprendre qui en a besoin et quel est son utilité.
                            Malheureusement, si les mensonges perdurent, c’est parce qu’ils sont beaucoup plus facile à accepter que la réalité !
                             « la Shoah ne doit pas être le paravent qui cache nos crimes », « la Shoah est finie, pas la Nakba » - Shlomo Sand

                            • Massada Massada 16 septembre 2018 19:16
                              Ari Fuld, assassiné aujourd’hui de plusieurs coups de couteau par un terroriste palestinien, alors qu’il faisait ses courses au supermarché du Goush Etsion. Malgré plusieurs coups de couteau, il est parvenu à se relever puis à tirer sur le terroriste avant de retomber puis de succomber à ses blessures. Il est mort en sauvant d’autres vies. Ari Fuld était père de 4 enfants.

                              Il y a une bataille essentielle à mener sur le conflit israélo-palestinien pour expliquer au monde d’une part les racines de ce conflit et d’autre part la distinction à opérer entre le guerrier israélien qui applique un code d’honneur et est contraint de tuer pour protéger autrui et le terroriste palestinien qui est prêt à mourir pour frapper à l’aveugle en faisant le plus de victimes possibles sans distinction. 


                              • phan 16 septembre 2018 20:34

                                @Massada

                                CEUX QUI DÉMOLISSENT UNE ÉCOLE, DÉMOLISSENT LE FUTUR.
                                Le 1er juin, la Force Occupante a finalement pris la décision de démolir le village palestinien de Khan al Ahmar ainsi qu’une école pour jeunes enfants. Cela signifie qu’à tout moment, la Force Occupante pourrait détruire les maisons d’environ 180 personnes qui y vivent depuis plus de 60 ans.
                                S’il vous plaît, aidez-nous à sauver cette école et ces maisons en signant cette pétition.
                                En attendant vous pouvez regarder cette vidéo qui décortique les mécanismes de la Hasbara chez les Colonialistes comme vous.

                              • Massada Massada 16 septembre 2018 20:53

                                @bébert

                                Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rendu hommage au civil israélien assassiné dimanche par un terroriste palestinien armé d’un couteau.

                                “Sincères condoléances au nom de tous les citoyens d’Israël à la famille d’Ari Fuld z”l, assassiné aujourd’hui dans une attaque terroriste dans le Gush Etzion. Ari s’est battu avec courage contre le terroriste et a ainsi permis d’éviter une tragédie de plus grande ampleur. Il laisse derrière lui quatre enfants. Il co-dirigeait également un projet afin de rétablir la vérité au sujet d’Israël à travers le monde. Que sa mémoire soit une bénédiction”, a déclaré le dirigeant israélien sur les réseaux sociaux.


                              • Massada Massada 16 septembre 2018 21:05

                                @Massada

                                 
                                maintenant .vite...un nouveau village en judee samarie.. 
                                construire 2000 appartements.. 
                                détruire la maison des parents du fils de pute.. 
                                appeler le nouveau village juif : kefar arye

                              • phan 16 septembre 2018 21:20

                                @Massada

                                4 enfants palestiniens tués sur une plage de Gaza suite à un raid israélien, la manifestation de soutien à Paris fut interdite par l’antisémite Valls.
                                Extrait du Code Éthique de Tsahal, « Pureté des Armes – Les soldats de Tsahal ne recourront à leurs armes et à la force que dans le cadre de leurs missions, et seulement en cas de nécessité, et conserveront une attitude humaine même durant le combat. Les soldats de Tsahal n’utiliseront pas leurs armes et la force pour porter atteinte à des êtres humains qui ne sont pas des combattants ou des prisonniers de guerre, et feront tout pour éviter de porter atteinte à leurs vies, leurs corps, leur dignité et leurs biens. »

                              • Massada Massada 16 septembre 2018 21:38

                                @Massada
                                 

                                Le Hamas est l’unique responsable de ces morts
                                Ce n’est vraiment pas mon problème 


                              • samy Levrai samy Levrai 16 septembre 2018 22:17

                                @Massada
                                Mais rétablir la vérité au sujet d’Israel reviendrait à se tirer un missile dans le pied , tu crois que c’est le Mossad qui l’a éliminé ? 


                              • phan 16 septembre 2018 23:44

                                @Massada

                                Grande marche du retour : trois morts dont un enfant de 12 ans, Chadi Abdel Aaal et une cinquantaine de blessés à Gaza (14/09/18).
                                Au moins 179 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens dans la bande de Gaza le long de la barrière qui sépare l’enclave palestinienne d’Israël depuis le 30 mars, début de manifestations contre le blocus israélien qui dure depuis plus de 10 ans et qui réclame le droit au retour des Palestiniens qui ont fui ou ont été chassés de leurs terres à la création de l’Etat d’Israël en 1948.
                                Ce n’est pas mon problème, Israël le premier pays le plus détesté dans le monde, je vous laisse deviner qui est le second état voyou le plus détesté ?

                              • Oceane 17 septembre 2018 20:16

                                @Massada

                                Attention ! Car pour expliquer au monde ce conflit, il faudra présenter les protagonistes. Les gens aiment les explications simples et pas alambiquées du style "juifs et arabes.


                              • Jonas 18 septembre 2018 12:21

                                @phan

                                 Quatre palestiniens tués , leur âge , leur prénom et leur nom de famille sont immédiatement divulgués , a la« rue Arabe »

                                 Combien d’enfants sont tués en Syrie, Libye, Irak, Yemen , Somalie etc ? Quel est leur âge ? Leur prénom ? Leur nom de famille ? Personne ne sait rien ,, parce que ce sont des enfants arabo-musulmans, tués par des arabo-musulmans . Ils passent par pertes et profits. 

                                Quant à la leçon de morale, il faut d’abord la dispenser aux Arabo-lusulmans , afin qu’ils sachent que ce sont leurs frères en religion qu’ils massacrent. 

                                500 000 syriens tués , combien d’enfants parmi eux ? 
                                20 000 morts en Afghanistan pour l’année 2017 , record du monde . Combien d’enfants musulmans tués ? 

                                 

                              • phan 18 septembre 2018 12:57

                                @Jonas

                                Des recherches prouvent que la « guerre contre le terrorisme » menée par les Nazi-Sionards a tué pas moins de 2 millions de personnes ; mais ce chiffre n’est qu’une fraction de l’ensemble des morts dont l’Occident s’est rendu responsable en Irak et en Afghanistan depuis 1990.

                              • Jonas 19 septembre 2018 08:24

                                @phan

                                Pauvre arabo-musulman , le Coran , vous parle pour l’au-delà , mais ne vous dit rien sur ici bas. 
                                Vous parlez de 4 palestiniens , mais le million d’enfants Yemen au seuil de la faim,.Que font les 57 pays musulmans adeptes de Muhammad ?

                                Que font la Ligue Arabe, l’Organisation de la Coopération Islamique et la Ligue mondiale islamique , pour le Yemen et les musulmans asiatiques les Rohingya ? 

                                Israël est votre obsession , parce qu’il montre votre arriération , par ses réussites. 2 universités parmi les 100 premières . Où sont les universités musulmanes a part les mosquées ? 

                              • phan 19 septembre 2018 10:57

                                @Jonasi

                                Le criminel Netanyahou a demandé pardon pour la mort des 15 soldats russes de II-20 le jour du Kippour !
                                Dans le passé, Ben Gourion a fait assassiner JFK pour mettre à la place le criminel LBJohnson (parce que JFK était contre la bombe atomique israélienne).
                                LBJohnson avec les Nazi-Sionards ont fomenté l’Incident du Golfe du Tonkin et l’Incident de l’USS Liberty : l’Egypte a évité des bombes nucléaires parce que la fin de l’attaque israélienne correspondait avec l’apparition de deux navires soviétiques.
                                Bref, pour les attentats du 11 Septembre 2001, faites un peu d’imagination pour répondre à la question : Cui Bono ? C’est vraiment du travail d’Arabo-musulman de faire tomber 3 tours avec 2 avions !




                                  • Massada Massada 17 septembre 2018 07:42

                                    Des milliers de personnes a 23h30, a l’enterrement de Ari Fould zal assassiné dimanche par un terroriste palestinien dans un canyon de Goush Etsion.

                                    Le peuple d’Israel unis et solidaire.
                                     
                                    Pour chaque juif assassiné, il faut construire 2000 nouveaux logements en Judée-Samarie.

                                    • Christian Labrune Christian Labrune 17 septembre 2018 13:25
                                       Pour chaque juif assassiné, il faut construire 2000 nouveaux logements en Judée-Samarie.
                                      ...................................................................... .....
                                      @Massada

                                      La Judée-Samarie, qui recouvre à peu près les anciens royaumes de Juda et d’Israëi il y a près de trois mille ans reste une terre « disputée » depuis qu’en 67 la Jordanie, qui l’occupait depuis la fin de la guerre de 48 a dû s’en retirer. Encore son occupation n’avait-elle jamais été reconnue que par trois états : la Grande Bretagne, l’Irak et le Pakistan. Je regrette qu’Israël ne l’ait pas récupérée purement et simplement à la suite de la guerre des six jours ; l’irrédentisme a souvent mauvaise presse, mais face au fait accompli, l’opinion internationale finit toujours par se faire une raison : on a vivement protesté naguère quand la Russie a récupéré la Crimée, mais dans dix ans on n’en parlera déjà plus. Après cinquante ans, la souveraineté d’Israël sur ces territoires ne ferait déjà plus de doute pour personne, et je doute que le Gush Etzion serait encore le théâtre d’assassinats à répétition comme celui d’hier, particulièrement atroce. J’ai appris la nouvelle en écoutant une radio française, France info ou France cul. Que disait-on ? Un « colon » israélien a été assassiné. C’est le discours qu’on peut ordinairement entendre dans un pays qui s’est engagé depuis des années dans une franche collaboration avec l’islamo-nazisme. Quand on tue des Juifs en Israël, on tue des « colons ». Il n’avaient qu’à être ailleurs. Quand on tue des Juifs en France, l’assassin est forcément un déséquilibré irresponsable qui finira par pouvoir sortir de l’hôpital psychiatrique quand il ira mieux.

                                      Ces sortes de crimes, qui atteignent le sommet de l’horreur, sont implicitement encouragés par l’extraordinaire lâcheté des chancelleries occidentales incapables d’avoir les yeux en face des trous.

                                      La chaîne de Jaffa i24news est déformais diffusée aussi en Israël. Si vous en avez le temps, regardez donc l’émission d’Elie Chouraqui diffusée hier à vingt heures mais qu’on doit trouver en replay et qui sera de toute façon rediffusée bien des fois dans le courant de cette semaine. Un entretien d’une heure avec Hélène Le Gall, ambassadrice de France en Israël. Pauvre France ! Elle défend, et plutôt mal que bien la politique de la France concernant Israël. Chouraqui pose d’excellentes questions auxquelles son interlocutrice est impossible de répondre autrement que par de pitoyables affabulations.

                                      Comment expliquer la réaction infâme de Macron après les morts à la barrière de sécurité le jour du transfert de l’ambassade ? Eh bien, c’est parce qu’on admire Tsahal, armée très morale d’un pays démocratique, et on ne voudrait pas que cette armée-là puisse tuer quiconque. Elle sait bien que Bachar el-Assad a éliminé un demi-million des citoyens en Syrie, mais si on est plus sévère avec Israël pour quelques morts, c’est parce qu’on aime bien Israël ! On ne s’émeut pas autant des massacres en Syrie parce qu’on a l’habitude. Chacun pourra cependant vérifier que dans la presse français des jours qui ont suivi l’événement, aucun journaliste n’a pris soin d’expliquer ce qui se serait passé à coup sûr si on avait laissé ne serait-ce que quelques centaines d’émeutiers stipendiés par le Hamas franchir la barrière et atteindre les premiers kibboutzim.

                                      Tout le reste de l’entretien est aussi lamentable. en particulier sur la question de l’Iran. Il n’y a aucune colonne vertébrale dans la politique extérieure française, et le verbe le plus constamment utilisé par cette pauvre diplomate, c’est le verbe croire : je crois que la solution à deux états est la seule possible. Je crois que l’accord sur le nucléaire avec l’Iran est une bonne chose. Et à propos de l’hégémonie iranienne au Moyen-Orient, cette « explication » d’une imbécillité terrifiante : il y a dans la région des états faibles qui peuvent difficilement résister aux milices chiites. Il faut les aider à se renforcer !!! En attendant, même si Israël est le seul état qui soit menacé d’une destruction radicale, et même si on ne peut pas le définir comme un état « faible » on fait tout pour lui mettre actuellement des bâtons dans les roues et pour encourager des Palestiniens décérébrés à perpétrer des meurtres atroces comme celui d’hier, en entretenant la fable d’une « colonisation » qui est une pure imbécillité.

                                      A propos de l’antisémitisme qui sévit en France et se développe sur le Web : il faut, dit-elle, réprimer le plus sévèrement possible. C’est effectivement ce que l’on peut constater tous les jours en lisant ce qui s’écrit sur AgoraVox.

                                    • phan 17 septembre 2018 08:07
                                      Emad, paysan, vit à Bil’in en Cisjordanie. Il y a cinq ans, au milieu du village, Israël a élevé un « mur de séparation » qui exproprie les 1700 habitants de la moitié de leurs terres, pour « protéger » la colonie juive de Modi’in Illit, prévue pour 150 000 résidents. Les villageois de Bil’in s’engagent dès lors dans une lutte non-violente pour obtenir le droit de rester propriétaires de leurs terres, et de co-exister pacifiquement avec les Israéliens. Dès le début de ce conflit, et pendant cinq ans, Emad filme les actions entreprises par les habitants de Bil’in. Avec sa caméra, achetée lors de la naissance de son quatrième enfant, il établit la chronique intime de la vie d’un village en ébullition.

                                      Documentaire de Maryse Gargour sur le sionisme.
                                      Maryse Gargour est née à Jaffa. Diplômée de l’Institut français de Presse, elle obtient un doctorat en sciences de l’information à l’université Paris II.
                                      Maryse Gargour a travaillé comme journaliste et productrice à l’office de radiodiffusion-télévision française à Beyrouth puis a rejoint l’Unesco (Conseil international du cinéma et de la télévision). Elle poursuit une carrière de journaliste indépendante à Paris pour des chaînes de télévision internationales. Elle a réalisé des documentaires sur la Palestine.

                                      • Jonas 17 septembre 2018 19:23

                                        @phan


                                        Arabo-musulman , je sais que le sort des palestiniens , vous sert de paravent pour ne par regarder ce qui se passe dans les pays arabo-musulmans., les tueries, les massacres et les destructions par des arabo-musulmans a l’encontre des arabo-musulmans ne vous soulèvent pas le coeur , car cela est intégré et accepté par l’homme arabo-musulman depuis toujours . 

                                        Je pense que la situation des palestiniens , même si elle est difficile, est plus enviable que celle des Yéménites des Syriens ou celle des Ouïgours musulmans de chine ou celle des Rohingya de Birmanie. 

                                        Ce ne sont pas les souffrances de votre frères en le prophète Mohammad qui vous guident , mais la haine d’Israël et des juifs.

                                        L’Arabo-musulman , dit moi , je suis sémite , je ne peut pas être antisémite. Mais le Coran qui est mon livre saint ,parle mal des juifs et les condamne et comme je suis un arabo-musulman , je cite seulement le Coran. On ne peut pas me taxer d’antisémite. 
                                         

                                         

                                      • phan 17 septembre 2018 20:15

                                        @Jonasshole
                                        Je suis ni arabo-musulman, ni birman, ni chinois, ni sémite, ni khazar, ni musulman, ...

                                        Demain au soir débute « le Grand Pardon », les Palestiniens vont ils pardonner aux Sionistes de rayer la Palestine de la carte ?
                                        Pour moi, c’est ni pardon, ni oubli pour l’Holocauste pour la gloire d’Israël !
                                        Bon Kippour !

                                      • Jonas 18 septembre 2018 08:58

                                        @phan

                                        Les palestiniens ont de la chance d’avoir affaire à des israéliens et non a des Arabo-musulmans, En tant qu’arabo-musulman honteux , vous cherchez à vous dissimuler comme cela l’enseigne le Coran , en utilisant la « Taqiyya ». Souvenez-vous de « Septembre Noir en 1970 » ou le roi de Jordanie avait massacré entre 30 000 et 40 000 palestiniens dans le silence complet de la « rue arabe » . 
                                        Comme lorsque le Koweït , une fois libéré de l’invasion du dictateur Saddam Hussein , que les palestiniens avaient soutenu, c’est par milliers qu’ils furent chassés comme des chiens .
                                        Ou en Egypte , les palestiniens furent qualifiés de traitres et d’ingrats après un attentat , et pourchassés , jusqu’a aujourd’hui , l’Egypte s’oppose à l’enregistrement de palestiniens au Haut commissariat aux réfugiés. et ferme sa frontière. Sans parler du Liban, où les palestiniens sont cantonnés dans des camps insalubres et interdits d’exercer + de 70 professions. Et dernièrement le camp Palestinien de Yarmouk a été assiégé pendant des mois par le dictateur syrien et + de 2 500 palestiniens furent tués et certains se nourrissaient de rats et de chats. Les Palestiniens sont des Arabes et comme les Arabes , ils subissent le sort que les arabo-musulmans réservent à leurs frères en religion. 

                                      • phan 18 septembre 2018 13:30

                                        @Jonas

                                        Citations provenant des principales personnalités historiques sionistes, exprimant sans masque le programme sioniste de génocide des Palestiniens :

                                        Nous devons expulser les Arabes et prendre leur place. David Ben Gurion 1937, futur Premier ministre d’Israël
                                        Nous devons tuer tous les Palestiniens à moins qu’ils ne soient résignés à vivre en tant qu’esclaves. Président Heilbrun, du comité pour la réélection du général Shlomo Lehat, maire de Tel-Aviv, octobre 1987
                                        Nous devons utiliser la terreur, les assassinats, l’intimidation, la confiscation des terres et l’arrêt de tous les programmes sociaux afin de débarrasser la Galilée de sa population arabe. Israël Koenig dans The Koenig memorandum 
                                        La seule solution est Eretz Israel [le Grand Israël], ou au moins Eretz Israel Ouest [toutes les terres à l’ouest du Jourdain], sans les Arabes. Il n’y a pas de place pour un compromis sur ce point. Nous ne devons pas laisser un seul village ni une seule tribu. Joseph Weitz, directeur du Fond national juif, 1973 
                                        Une terre sans peuple pour un peuple sans terre. Israel Zangwill (propagandiste sioniste), il y a environ cent ans 
                                        À l’étranger, nous sommes habitués à croire qu’Israël est presque vide ; que rien n’y pousse et que celui qui veut acheter de la terre peut aller là-bas acheter les terres qu’il désire. En réalité, la situation n’est pas ainsi. Dans ce pays, il est difficile de trouver une terre cultivable qui ne soit déjà cultivée.  Achad Ha-Am, essayiste hébreu, après avoir visité la Palestine en 1891 
                                        Comment pourrions-nous rendre les territoires occupés ? Il n’y a personne à qui les rendre. Golda Meir, Premier ministre d’Israël, 8 mars 1969
                                        Il n’y a jamais rien eu de tel [la colonisation], puisque les Palestiniens n’ont jamais existé ! Golda Meir, Premier ministre israélien, 15 juin 1969
                                        Les Palestiniens seront écrasés comme des sauterelles… leurs têtes éclatées contre les rochers et les murs. Yitzhak Shamir, Premier ministre israélien, 1er avril 1988
                                        Le sang juif et le sang des goyim [non-juifs] ne sont pas les mêmes. Le rabbin israélien Yitzhak Ginsburg, concluant que tuer n’est pas un crime si les victimes ne sont pas juives. Jerusalem Post, 19 juin 1989
                                        Chasser la population pauvre [les Arabes] au-delà de la frontière en lui refusant du travail. Le processus d’expropriation et de déplacement des pauvres doit être mené discrètement et avec circonspection. Théodore Herzl, fondateur de l’Organisation sioniste mondiale, note du 12 juin 1895
                                        Description par Rabin de la conquête de Lydda, après l’achèvement du plan Dalet : « Nous réduirons la population arabe à une communauté de coupeurs de bois et de serveurs ». Uri Lubrani, conseiller spécial aux Affaires arabes de Ben Gourion, 1960, tiré de The Arabs in Israel, par Sabri Jiryias
                                        Les Palestiniens sont comme les crocodiles ; plus vous leur donnez de viande, plus ils en veulent… Ehud Barak, Premier ministre israélien, 28 août 2000, Jerusalem post du 30 août 2000
                                        Les Palestiniens sont des bêtes qui marchent sur deux jambes. Menahem Begin, discours à la Knesset, cité dans l’article d’Amnon Kapeliouk, Begin and the Beasts (Begin et les bêtes), New Statesman, 25 juin 1982
                                        Il y a une énorme différence entre nous [les juifs] et nos ennemis. Pas seulement dans la capacité, mais dans la morale, la culture, le caractère sacré de la vie et la conscience. Ils sont nos voisins ici, mais c’est comme si à quelques centaines de mètres, il y avait un peuple qui n’appartenait pas à notre continent, à notre monde, qui appartenait véritablement à une autre galaxie. Moshe Katsav, président israélien, Jerusalem Post, 10 mai 2001.
                                        ......


                                      • Jonas 18 septembre 2018 14:42

                                        @phan


                                        En tant qu’arabo-musulman , votre cerveau est abîmé par tant d’années d’ânonnement coranique. , que votre pauvre celle malade est incapable de distinguer ce qu’est un génocide.

                                        Vous employez des mots appris par coeur comme les sourates du Coran. Les Ottomans musulmans ont été les premiers génocidaires du XXe siècle avec plus de 1,5 millions d’arméniens tués. 
                                        Un arabo-musulman est comme ces chiens de Pavlov , il est dressait , au moindre signe d’Israël ou des juifs, en revanche il se f... des arabo-musulmans et musulmans non arabes qui meurent tous les jours sous les balles des adeptes de Muhammad. 

                                        D’après le grand spécialiste du Moyen-Orient , Henry Laurens, dans une interview sur France culture le mois de mars 2016, analysant la guerre de Syrie , et ses 316 000 morts à l’époque , il conclut « que cette guerre avait fait trois plus de morts que les guerres Israélo/arabes en 100 ans ».
                                        Pour vous rafraichir la mémoire ; quelques chiffres. 
                                        La guerre civile entre Algériens avait fait entre 200 000 à 300 000 en 10 ans. 
                                        La guerre civile au Liban en 8 ans avait fait entre 150 000 à 200 000 morts. 
                                        La guerre Iran/Irak, en 8 ans 1 million de morts 
                                        En 30 ans de règne absolument , le dictateur Irakien Saddam Hussein avait fait 600 000 morts. 
                                        Les guerres au Yémen ( a part celle qui se déroule actuellement ) avaient fait plus de 500 000 morts , sans citer le Soudan, la Somalie , la Libye , etc. 
                                        A quelques exceptions près , sur ce site , les arabo-musulmans , utilisent les press-book, préparés par les réseaux sociaux islamiques. Parce que tout le monde sait , qu’arabo-musulman est celui qui lit le moins aussi bien la presse que les livres. 







                                      • phan 18 septembre 2018 16:54

                                        @Jonasshole

                                        C’est l’heure de votre visite quotidienne !
                                        Bon Kippour !

                                      • Massada Massada 17 septembre 2018 11:25

                                        Les forces de Tsahal ont cartographié la maison de la famille du terroriste dans la ville de Yatta, avant sa démolition future. 

                                         
                                        Hier après-midi, un terroriste arabe a tenté de poignarder deux agents de sécurité israéliens à l’entrée d’un centre commercial commercial dans la ville de Nazareth.
                                         
                                        Aidés d’un troisième homme (un Israélien venu faire du shopping), ils ont réussi à neutraliser le terroriste en attendant l’arrivée de la police.



                                        • symbiosis symbiosis 17 septembre 2018 11:27

                                          @Massada

                                          Contre la vérité il n’existe pas d’arguments, alors vous étalez le néant de la pensé qui vous habite

                                          Tu te réfères peut-être à cet argument, Massada ? :

                                          Le Hamas est l’unique responsable de ces morts
                                          Ce n’est vraiment pas mon problème

                                          Je pose donc la question pour comprendre la profondeur de ta pensée, Massada, à moins que tu considères qu’il s’agisse là de tirs aux pigeons, en quoi le Hamas peut-il être responsable de l’assassinat délibéré d’enfants et de civils par ton armée la plus morale du monde ?

                                          Je parle là de tirs aux pigeons, car l’humanité dans son ensemble a bien vu les vidéos des tireurs embusqués jubiler après la chute à terre des civils tués sous leurs balles explosives les plus morales du monde.

                                          La bande de khazars qui détruisez allègrement cette partie du monde et sa population sans le moindre scrupule irez pleurnicher quand le vent tournera ?

                                          Heureusement qu’il y a des gens comme Norman. F. pour rétablir certaines réalités et vérités contre lesquelles il n’existe finalement pas d’arguments sinon la violence brute et aveugle.



                                          • Massada Massada 17 septembre 2018 11:37

                                            @symbiosis

                                             
                                            Le Général de corps d’armée, ex-numéro trois de la gendarmerie nationale française, Bertrand Soubelet a affirmé le 14 mai dernier qu’Israël est “dans son droit absolu de faire feu” à l’encontre des émeutiers pro-Hamas qui tentent de franchir la frontière israélienne.
                                             
                                            “Les Israéliens ne font que défendre leur pays et leur frontière [avec Gaza]. Ils ont averti les Gazaouis de ne pas passer la frontière. Ils sont dans leur droit le plus absolu de faire feu. La notion de maintien de l’ordre n’existe pas en Israël, c’est une notion plutôt européenne, voir française. Les Israéliens sont dans une logique de défense des frontières et que la défense des frontières cela ne se fait qu’avec la force armée”
                                             
                                            Votre blabla, n’est que du blabla de bisounours


                                          • Massada Massada 17 septembre 2018 11:39

                                            @grand chef symbiosis 

                                             
                                            Dite à vos copains du Hamas d’arreter d’agresser Israël, et il n’y aura plus de mort.
                                            C’est aussi simple que ça.

                                          • symbiosis symbiosis 17 septembre 2018 12:06

                                            @Massada
                                            Oui, c’est vrai, excuse-moi, Massada, je n’avais pas compris que des enfants de 10 ans qui courraient sur une plage agressaient la maffia khazar aryenne qui a colonisé cette région.


                                          • phan 17 septembre 2018 12:22

                                            @Massada

                                            Ari Fuld est poignardé en Cisjordanie occupée, et la Colonisation est un Crime contre l’Humanité (dixit Macron, chef des armées françaises).
                                            L’acte du résistant palestinien est conforme aux 2 articles de la déclaration des droits de l’homme :
                                            Article 33 - La résistance à l’oppression est la conséquence des autres droits de l’homme.
                                            Article 35 - Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

                                          • Christian Labrune Christian Labrune 17 septembre 2018 13:44
                                            Ils sont dans leur droit le plus absolu de faire feu.
                                            ...................................................................... ......
                                            @Massada

                                            Je conseille à votre interlocuteur de faire l’expérience suivante :

                                            Qu’il se rende à la Porte des Lilas, à Paris, où sont les locaux de la « piscine » ; c’est le siège des services secrets français ainsi nommés à cause de la proximité de la piscine des Tourelles. Sur toute la longueur de la rue, sur les hauts murs, des plaques interdisent toute photographie.

                                            Avec une cinquantaine de copains, qu’il essaye donc d’entrer. S’il fait chou blanc, ce qui est plus que certain, qu’il fasse brûler des pneus dans la rue, jette des cocktails molotov au dessus des murs ou, mieux encore, lance des cerfs volants incendiaires. Qu’il recommence ce cirque tous les vendredis.

                                            S’il est en province, qu’il tente la même expérience en essayant d’entrer de force dans une base militaire quelconque.

                                            Dans tous les cas, ce sera considéré comme un acte de guerre. On fera des sommations et ensuite on tirera dans le tas.

                                          • Garibaldi2 17 septembre 2018 16:05
                                            @Massada

                                            ’’la défense des frontières’’, quelles frontières ? Il n’y a aucune frontières officielles d’Israël.

                                          • Jonas 17 septembre 2018 19:07

                                            @Garibaldi2

                                            Absolument , en général les frontières se décident entre Etats souverains et non imposées par des puissances étrangères. 

                                            Israël est sur des lignes d’armistice ou de cessez-le feu , comme on veut , c-à-d pas la fin de la guerre mais des hostilités. Donc Israël doit rester sur les lignes conquises lors de la défaite cuisante des Armées de 1967, puisqu’il est toujours en guerre. 

                                             Ce qui fait qu’ il n’ y aura pas d’Etat palestinien , parce qu’il n’y a pas de paix . Et puis qui peut parler au nom d’un soi-disant Etat Palestinien ? Le Hamas ou le Fatah. 

                                            La Ligue Arabe , veut dans les forums internationaux un Etat palestinien ,mais par manque de courage et de leadership , refuse de choisir et impuissante de réconcilier. . 


                                          • njama njama 17 septembre 2018 11:45
                                            @JPCiron

                                            Pour compléter vos recherches, 2 articles du Saker Francophone qui développent le fait que le sionisme juif a été dans une très large mesure promu par des évangéliques qui en ont été la matrice dans le fil de leurs pensées (délires ?) millénaristes.


                                            Par Christopher Pisarenko – Le 25 janvier 2018 – Source katehon

                                            bonne lecture

                                            • JPCiron JPCiron 17 septembre 2018 21:39

                                              @njama

                                              Merci, j’ai parcouru rapidement. J’ai aussi mis de côté.
                                              L’intuition que je refoulais, je la vois étalée, avec les références historiques.
                                              C’est effrayant que des H. sapiens soient là-dedans en si grand nombre...

                                            • DACH 17 septembre 2018 16:28

                                              L’impuissance et le manque d’arguments des antisémites, (refus de l’existence de l’état d’Israël) et comme des contestattaires font plaisir à voir. Leur acharnement est à la hauteur de leur impuissance. De plus, aucun d’entre eux n’aurait le courage de prendre les armes pour se battre contre les juifs en France ou contre les Israéliens ! Quand en verra-t-on un à Gaza guider devant eux des enfants comme le fait le HAMAS ? La légitimité de cet état est trop forte pour les blablateurs de ce site !


                                              • njama njama 17 septembre 2018 17:16

                                                @DACH

                                                Le sujet de l’article tourne seulement autour de l’expression « Une terre sans peuple pour un peuple sans terre » , et de son origine.
                                                Que l’on considère éventuellement la diaspora juive comme un peuple bien qu’elle était atomisée, au moins culturellement par le judaïsme pourquoi pas, ethniquement, c’est moins évident.
                                                Mais une terre sans peuple c’était faire preuve de négationnisme, de cécité, ou plus probablement d’une condescendance inouïe, coloniale pour tout dire, de la part de cet aristocrate Lord Shaftesbury qui en est l’auteur, envers la population autochtone les Palestiniens, qu’il ne connaît pas, qui y vivaient , puisqu’il reconnaît lui-même que cette région produisait tant de choses en abondance dont l’Angleterre pourrait tirer richesse.
                                                "The soil and climate of Palestine are singularly adapted to the growth of produce required for the exigencies of Great Britain ; the finest cotton may be obtained in almost unlimited abundance ; silk and madder are the staple of the country, and olive oil is now, as it ever was, the very fatness of the land. Capital and skill are alone required : the presence of a British officer, and the increased security of property which his presence will confer, may invite them from these islands to the cultivation of Palestine ; "

                                              • njama njama 17 septembre 2018 17:19
                                                traduction :
                                                « Le sol et le climat de la Palestine sont singulièrement adaptés à la croissance des produits nécessaires aux exigences de la Grande-Bretagne ; le plus beau coton peut être obtenu en abondance presque illimitée ; la soie et la garance sont la production principale du pays, et l’huile d’olive est maintenant, comme elle l’a jamais été, le gras même de la terre... »
                                                ------------------------
                                                Il fallait pourtant bien que les populations locales les cultivent, en prennent soin, comme elles le font encore là où elles subsistent.

                                                La Palestine, une terre sans peuple ?

                                              • DACH 17 septembre 2018 17:28

                                                @njama=A qui appartient la terre sur laquelle sont présents des êtres humains ? A ceux qui en font un pays par leur travail , si possible dans la réunion de tous ceux qui sont sur la même terre !


                                              • njama njama 17 septembre 2018 18:55
                                                @DACH
                                                Il n’y avait pas de terre sans peuple, forcément, car qui en produisait les richesses en Palestine ?
                                                Comme je l’indiquais dans mon commentaire précédent, rapportant les propos de Lord Shaftesbury, « la soie et la garance sont la production principale du pays, » . Et ces richesses dans la région, comme leurs savoir-faire étaient convoitées, pas seulement que par les Anglais, elles étaient les mêmes que sur les terres de Palestine :

                                                (19) Émeutes de 1860 : note de l’auteur :

                                                Parmi les événements qui ont préparé l’intervention étrangère soi-disant pour la protection des chrétiens, des massacres qui ont eu lieu en juillet 1860, simultanément en Syrie et au Liban :

                                                Dans le livre d’Elias Boulad, descendant de la famille Boulad, réputée dans la production des soieries de Damas « livre des arts et métiers damascènes » page 173 : « la famille Boulad a utilisé des procédés perfectionnés pour la confection du Jacquard »

                                                L’effondrement de la sériculture en France, à cause de la maladie du ver a soie en 1860, ils se sont tournés vers la production de soie syrienne et libanaise, qui concurrençait la production lyonnaise. Les massacres des chrétiens qui travaillaient la soie ont été motivés par la mainmise sur la production de la soie, leurs hbitations et leurs ateliers furent également détruits.

                                                Le wali ottoman de Damas Ahmed Pacha fut complice de ces massacres en n’envoyant pas ses soldats pas pour protéger les chrétiens.

                                                Le but donc était : 1) d’anéantir les producteurs et les plus habiles artisans de la soie.
                                                2) de déporter ce qui restait des chrétiens vers la France et Beyrouth, chaque caravane comportait 3000 personnes. (pages267- à 276)

                                                Ainsi la France mit fin à la concurrence économique et s’appropria la production de soie brute syrienne et libanaise, et la chambre de commerce de Lyon était libre de fixer les prix mondiaux de la soie. Et ainsi fut détruite la renaissance industrielle damascène menée par les chrétiens.

                                                Les chrétiens de Midane qui travaillent les céréales n’ont pas été concernés par ces massacres. alors que les chrétiens de Quemariye qui travaillaient la soie ont été visés.

                                                Plus tard, la chambre de commerce de Lyon a accueilli Gouraud qui allait en Syrie et au Liban pour les mettre sous protectorat, elle lui a mis comme condition d’interdire de couper les muriers, car les paysans les coupaient pour planter des arbres fruitiers.les producteurs et artisans damascènes ont résisté à l’occupation française car ils tissaient à l’orientale et exportaient vers l’Egypte, le Soudan, l’Irak et autres, et la France a mis la main sur la matière brute. En 1915, la Chambre Lyonnaise de Commerce a envoyé une lettre au Ministère français des Affaires étrangères, encourageant l’État français à dominer la Syrie (Syrie – Liban – Palestine…). Car la Syrie est un pays producteur de la soie et doit rester dépendante du marché de Lyon, qui importait chaque année (500 Tonnes) de soie syrienne.

                                                Lire sur le même sujet :
                                                 Syrie, mon amour. 1860, au cœur d’une guerre oubliée », roman historique de Christine Malgorn, paru chez l’Harmattan
                                                http://www.francesyrie.org/fr/parution-de-syrie-mon-amour-au-coeur-d-une-guerre-oubliee,article-151.html
                                                 La société du Mont Liban à l’époque de la Révolution industrielle. chapitre XIV, " La soie devant les techniques et les besoins de l’Europe". pages 210 à 242
                                                 lettre d’Abdel Kader :
                                                http://www.memoireetactualite.org/presse/01JOURNALAIN/PDF/1860/01JOURNALAIN -18600806-P-0002.pdf

                                                Source : La Chrétienté, fille authentique de Bilad el Cham
                                                par Nadia Khost, écrivaine damascène


                                              • Galilée Galilée 17 septembre 2018 18:20

                                                 Les terres achetées par le fond national Juif, de 1880 jusqu’ à 1948 

                                                l ’ont été légalement , et largement payées à leur propriétaires Arabes , ce qui correspond à 20% de la « palestine » mandataire ..
                                                C’est très exactemen cette partie qui a été reconnue comme l ’ état Juif lors du partage de 1947 .
                                                Ces terres , travaillées et exploitées par de Juifs étaient tout sauf coloniales , mais bien le Royaume de Judas restauré.

                                                Les Juifs y parlaient l ’ Hébreu , c ’est à dire le Cananéen , et, génétiquement , Askhenazes comme Séfarades sont plus prés des Levantins que de n ’importe quel autre population .

                                                Les Arabes y étaient si « maltraités » que Syriens , Egyptiens sont venus en masse devenir des « Palestiniens » pour tenter profiter du boum économique..

                                                Les Arabes ont , bien entendu, refusé le partage et ont tenté de récupérer par la guerre , les terres des Juifs , travaillées et fertilisées .
                                                Et par la même faire de la Palestine une terre arabe Judenrein , avec l ’aide des officiers SS qui les encadraient et rêvaient de finir le travail .

                                                Bravo L ’humanisme universel , a la mode Ciron , qui aimerait tant que le Hamas
                                                en finisse une bonne foi pour toute , avec les Juifs , comme c ’était prévu par Hadj Amin Husseini , le grand copain d ’ Hitler, d ’Himmler et d’ Eichmann...



                                                • Oceane 17 septembre 2018 20:31

                                                  @Galilée

                                                  Oublies « juifs ». Dis Arabes, Africains, Européens, Asiatiques..


                                                • symbiosis symbiosis 17 septembre 2018 21:02

                                                  @Oceane

                                                  Ou sémites pour les arabes et séfarades et aryens pour les ashkénazes qui sont des pièces rapportées converties au judaïsme et qui sont les plus acharnés à défendre le sionisme et son délire de la terre promise. Terre promise pour des anciens khazars qui n’ont aucune légitimité réelle à revendiquer un retour à la terre promise.


                                                • Jonas 17 septembre 2018 18:46
                                                  @JPCiRON
                                                   
                                                  Une petite question indiscrète à laquelle vous n’êtes pas obligé de répondre, c’est seulement pour mon information personnelle. 
                                                  Maîtrisez -vous l’écrit et la langue Arabe ( je ne parle pas du dialecte propre à chaque pays arabe ), mais de l’Arabe littéraire ? 

                                                  Sur ce site , vous allez devenir à force , une référence pour les Arabo-musulmans , vous leur évitez de penser et de réfléchir aux nombreux drames que vivent leur pays , vous les aidez à la paresse d’esprit qui fait déjà partie de leur ADN. Tous les pays Arabes ont un Etat , mais un Etat  qui débouche soit sur la guerre civile soit en devenant pourvoyeur d’immigrés.  Vous allez sans conteste devenir leur idole  en remplacement du malheureux prédicateur Tarik Ramadan en délicatesse avec la justice pour des frasques Haram, et le pape des égouts Youssef Al-Qaradaoui, actuellement au placard au Qatar avec la suppression de l’ émission favorite de la « rue arabe » « Licite et Illicite ». Surtout, continuez à attaquer Israël, et non les pays Arabes qui sont comme chacun sait des havres de paix et du « vivre ensemble ». Je reviens à votre article . Vous avez tout a fait raison sur cette phrase « Terre sans peuple , pour un peuple sans terre ». qui a été prononcée , mais , elle avait un fond de vérité , parce qu’il n’y avait jamais eu de peuple palestinien proprement dit ni a plus forte raison un Etat Palestinien. La grande majorité des habitants était composée de gens venant des pays alentour , il y avait même des Algériens , fuyant avec l’Emir l ’Algérie , Abd El -Kader ( mort à Damas en 1883). Un de ses fils est enterré dans un Kibboutz , Eh oui dans un Kibboutz en Israël. 

                                                  Voici , une preuve , que les palestiniens étaient le dernier souci des régimes Arabes, parce que pour eux , ils n’étaient que  des Arabes parmi les autres arabes. 
                                                   
                                                   Témoignage oculaire lors de l’Assemblée générale de l’ONU de novembre 1947, pour le partage de  la Palestine : 
                                                   << ... c’est alors que m’est apparu le décalage culturel , la disparité 
                                                  entre l’approche des délégations arabes et celle , autrement plus pragmatique , je dirais même scientifique , des représentants de l’Agence juive et les délégations occidentales , soviétique comprise. Un sentiment de grande tristesse a envahi les jeunes et les moins jeunes que moi qui, tout en défendant les point de vue arabe , aux côtés d’une « vague délégation palestinienne », ou dans le cadre des délégations arabes , s’apercevaient que nous ne parlions pas le même langage, que les orateurs arabes ne semblaient traiter des questions posées à et par l’ONU qu’en des termes désuets marqués par une sorte de nomadisme attardé ...) >> 

                                                  « Un siècle pour rien » ed. Albin Michel p, 89.  Jean Lacouture , Ghassam Tuéni , Gérard D.Khoury . L’extrait cité est de Ghassam Tuéni, ancien ambassadeur a l’ONU et ancien dirigeant de An-Nahar du Liban. 

                                                  Conclusion : Le peuple palestinien , n’existait pas en tant que tel, comme les pays arabes présents , mais faisait partie d’une « vague délégation palestinienne ». C’est une des raisons, pour lesquelles , lors de l’armistice de 1949, l’Egypte s’est octroyée Gaza et la Transjordanie a annexé la Cisjordanie et Jérusalem -est , sans que les deux Etats Arabes ne créent un Etat Palestinien, ceci pendant 19 ans , jusqu’à la défaite de 1967. 










                                                  • JPCiron JPCiron 17 septembre 2018 22:49

                                                    @Jonas

                                                    Quand on parle de "décalage culturel", je me méfie grandement de ceux qui glisseront quelque part le terme « attardé » ou similaire. Lévi-Strauss expliquait qu’une culture ne peut en juger une autre sur la base de ses propres critères.


                                                    En Palestine, le type de processus enclenché suivait une logique occidentale, avait été initié et géré par et pour des occidentaux. Le tout appliqué à une région déjà découpée ’à l’occidentale’.


                                                    L’idée de ’peuple’ est une construction intellectuelle. Chacun peut la bidouiller comme il l’entend. Dès avant 1947, certains écartaient déjà l’idée de ’peuple’ pour les habitants indigènes de la Palestine (toutes confessions confondues). C’est pourtant à peu près comme cela que l’on décrit le ’peuple’ de France, toutes régions confondues, de l’Alsace à la Corse.


                                                    Herzl avait défini un ’peuple’ sur des bases ethno-culturelles, et voulait les rassembler. On pourrait appliquer aussi cette logique, pour des raisons similaires, pour rassembler des populations qui ont été déracinées par l’histoire. En Europe, en Amérique, ou en Palestine ?


                                                  • Jonas 18 septembre 2018 09:15

                                                    @JPCiron

                                                    Pardonnez -moi , de revenir sur ma question. Maîtrisez-vous l’Arabe ? Etes-vous capable de lire la presse de ces pays et de comprendre les discours qui passent à la radio et à la TV ? 

                                                    Quant au découpage , la région de la Palestine , a été découpée au même titre que les autres. Et paradoxalement , ni les pays Arabo-musulmans , ni les pays Africains ne remettent en cause ce découpage et certains pays arabo-musulmans et africains se font la guerre pour préserver ce découpage. 

                                                    Les Palestiniens ou ceux que l’on nomme ainsi , ont déjà un Etat , ou ils sont majoritaire , à plus de 65 à 70% , c’est celui de Jordanie , pays qui a été créé artificiellement par les Britanniques pour compenser la chute des Hashimites contre les Saoud et la perte des lieux saints 

                                                    Si vous remettez en cause le découpage de la Palestine , vous devriez aussi , remettre en cause les 50% des Etats qui ont été créés après la chute de l’Empire Ottoman , qui avait colonisé les pays Arabo-mmusulmans pendant plus de 4 siècles ( sauf le Maroc) sans créer un Etat Palestinien . Liban-Syrie-Irak- Jordanie etc. 

                                                  • Jonas 20 septembre 2018 17:49

                                                    @JPCiron

                                                    Vous n’avez toujours pas répondu à ma question , pourtant simple. 
                                                    Maîtrisez , la langue Arabe ? 

                                                     Ou alors ,vous êtes comme ces journalistes et autres intellectuels , qui parlent du monde Arabo-musulman à travers le club, « Med » le couscous et le thé à la menthe. 

                                                    Je vous dis cela , car j’ ai rencontré certains , par charité chrétienne , je ne donnerai aucun  nom, qui se promenaient dans des pays Arabes , avec des faux traducteurs ou des fixeurs . 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès