• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > VENEZUELA : La droite choisit le coup d’état violent et la guerre (...)

VENEZUELA : La droite choisit le coup d’état violent et la guerre économique

 D’après Associated Press, le plan du leader de l’opposition est d’empêcher le gouvernement du Venezuela a accéder aux financement auprès des banques internationale, ce qui pourrait frapper l’ensemble du pays. Le président de l’Assemblée nationale venezuelienne, Julio Borges, a envoyé plus d’une douzaines de lettre aux grandes banques internationale leur demandant de ne plus conduire de transaction avec le gouvernement venezuelien pour bloquer le gouvernement légitimement élu de Nicolas Maduro

Parmi ces lettres, le président de l’assemblée nationale (opposition putchiste) a envoyé un document à John Cryan, directeur de la Deutsche Bank jeudi dernier, le menaçant de conséquences s’ils poursuivaient des transactions financières avec le Venezuela.

Borges écrit ainsi » Le gouvernement national, à travers la Banque Centrale, va essayer d’échanger de l’or de la réserve nationale contre des dollars pour rester au pouvoir ».

Borges qui est l’un des fondateur du parti d’opposition Justice d’Abord appelle donc à un blocus financier contre le Venezuela, un acte de guerre économique.

Ce député a déclaré qu’il s’agissait d’une stratégie faisant partie du plan de la partie de l’Assemblée Nationale – controlée par l’opposition de droite mais déclarée illégale par la cour constitutionnelle – pour annuler toute dette engagée par le gouvernement qui n’est pas explicitement approuvée par le pouvoir législatif ; ce qui revient à violer la constitution.

Au milieu d’une vague de manifestation de l’opposition ces dernières semaines, le président Maduro a à plusieurs reprises accusé Borges d’être l’un des cerveaux de la tentative de coup d’état contre le pays et averti que la justice serait saisie contre ceux qui appellent et organisent la violence. A l’inverse, les leaders de l’opposition ont annoncé qu’ils allaient continuer leurs appels à des manifestation violentes comme ils l’ont fait ces trois dernières semaines – provocant plusieurs dizaines de morts (22 selon les décomptes de l’agence TELESUR).

Le président Maduro a indiqué que les autorités policières ont arrêté 30 émeutiers, incluant le présumé leaders d’un groupe d’émeutiers interpelés avec des explosifs.

Les autorités vénézuéliennes appellent l’OEA a condamner les violences meurtrières. perpétrées par l’opposition.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

Retrouvez d’autres informations avec la lettre de VenezuelaInfo

 

Venezuela : Quelle curieuse dictature ! Quelle vraie démocratie !

Publié le 22 Avril 2017 par Bolivar Infos

Par : Matías Bosch

Comme la « dictature maduriste » que dénoncent Henrique Capriles, Henry Ramos Allup et Julio Borges est curieuse ! Alors que tous les pays gouvernés par des dictatures ont été des sources d’émigration de masse, que se passe-t-il avec les Colombiens ? Il y a 5 600 000 Colombiens au Venezuela. L’année dernière, il y en a eu 100 000 de plus et en 2017, il en est arrivé environ 30 000.

Le Gouvernement autoritaire du Venezuela est tellement brutal que « l’opposition » qui sort « manifester » à l’invitation de la MUD semble n’avoir rien d’autre à faire que d attaquer et d’incendier l’Institut National de l’alimentation, le Métro, un hôpital pour enfants et tire avec des armes à feu sur la police. Savent-ils avec quelle dignité ont du lutter les mayas persécutés au Guatemala de Ríos Montt ? Arrive-t-il aux Mères et aux Grand-mères de la Place de Mai d’incendier un seul parc en Argentine ? Est-ce que le fait qu’en République Dominicaine, entre le 24 et le 26 avril 1984, 46 personnes aient été assassinées et 185 autres blessées (officiellement mal comptées) par des policiers et des militaires seulement pour avoir essayé de trouver de la nourriture et de se défendre contre la violence d’Etat les intéressera ? Curieusement, la jeune Paola Ramírez qui est morte jeudi d’une balle à Táchira n’a pas été assassinée par des policiers ni par des « collectifs chavistes » comme la grande presse le répète mais par une arme qui tirait sur des manifestants du parti au Gouvernement depuis l’un des immeubles adjacents. Que dit la MUD de cela ?

La tyrannie de Maduro est tellement sérieuse, tellement dure que l’opposition existe, a pu gagner les élections législatives, avoir la majorité au Parlement, faire des marches toutes les semaines, avoir des partis, se rendre à l’étranger, être reçue à l’OEA, posséder des journaux, des chaînes de télévision, de radio et tout ce qu’elle veut. En vérité, l’affaire rappelle beaucoup la dictature de Trujillo quand le Parti Dominicain était le seul autorisé à exister et qu’avoir le carnet avec « la petite palme » était une obligation semblable à celle d’avoir sur soi sa carte d’identité.

Etant donné la cruauté du Gouvernement du Venezuela, le secrétaire général de l’OEA s’est vu obligé d’intervenir. Il laisse pour plus tard la situation des Chiliens qui ne peuvent pas rentrer dans leur pays parce qu’il sont été exilés par Pinochet et que cette peine a été maintenue par les Gouvernements « démocratiques… » Et de parler des presque 20 dirigeants mapuches prisonniers politiques dans ce pays accusés sous prétexte de la loi de « sécurité intérieure de l’Etat. » Le secrétaire Almagro a aussi laissé pour plus tard les 40 dirigeants sociaux assassinés en Colombie en moins de 4 mois. Quand Almagro parle de « rupture de l’ordre constitutionnel », décidera-t-on de faire quelque chose pour le Honduras où il y a eu en 2009 un coup d’Etat et où déjà plus de 120 activistes de l’environnement ont été assassinés ?

Maduro et Chávez ont été 2 satrapes si cruels qu’ils consacrent 60% du budget public aux Dépenses Sociales, qu’ils ont créee et poursuivie la Mission Barrio Adentro, le seul programme qui a permis à la population des quartiers et de la campagne d’accéder aux soins de santé. Depuis sa création, elle a déjà donné plus de 1 300 millions de consultations, toutes gratuites et garanties. C’est pareil qu’en République Dominicaine où entre janvier et mars 2017, plus de 300 bébés sont morts d’infections attrapées à l’hôpital où ils sont nés et où ils sont soignés. Il laisse aussi pour plus tard de parler des 5 700 enfants qui sont morts dans un seul hôpital public entre 2006 et 2012. C’est pareil aussi à la condition des 300 000 femmes indigènes péruviennes stérilisées de force pendant la période Fujimori, tout cela dans la plus parfaite impunité.

Face à un despote comme Maduro et compagnie, Leopoldo López est Gandhi et Lilian Tintori devient la femme de Mandela ou de Martin Luther King. Avec la différence que Tintori a fait ouvertement campagne pour que Guillermo Lasso gagne les élections en Equateur, ce Lasso impliqué dans l’effondrement bancaire qui a mis son pays en banqueroute pendant qu’il faisait des affaires et qui a des fortunes investies dans les paradis fiscaux. Quand on voit Tintori photographiée avec Peña Nieto, Trump et Macri, on se dit : « quelle chance ! » parce que quand les veuves des exécutés politiques du Guatemala, de Colombie ou d’Argentine ont-elles été reçues par un président ? Quand Peña Nieto a-t-il été pris en photo avec l’une des mères, des sœurs ou des fiancées des 43 disparus d’Ayotzinapa ?

Certainement, beaucoup de Vénézuéliens et de Vénézuéliennes ont de bonnes raisons d’être ennuyés et en désaccord avec leur Gouvernement. Mais cette « opposition » instituée, celle des Capriles, Borges, Tintori, López, Ramos Allup… cette « opposition » se moque de la mémoire historique de son pays et de l’Amérique Latine chaque fois qu’elle utilise le mot « dictature » pour justifier son ambition, sa conviction qu’elle peut faire et défaire selon son bon plaisir et exhiber sa soif de triomphe et de pouvoir.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :
http://www.resumenlatinoamericano.org/2017/04/21/opinion-del-dominicano-matias-bosch-sobre-venezuela-que-curiosa-es-esa-dictadura/
URL de cet article :
http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/04/venezuela-quelle-curieuse-dictature.html Ajouter une section ici


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Ouallonsnous ? 25 avril 16:42

    Qu’attendent donc Maduro et les bolivariens pour arrêter et envoyer au goulag tous ces traîtres ?


    • Etbendidon 25 avril 23:19

      @Ouallonsnous ?
      Da da ça yen a être GRAND démocrate
      Sibérie da da fait froid la bas
      mieux tous fusillés au nom de la liberté da da
      Joseph (staline)


    • Lugsama Lugsama 25 avril 18:40

      Quelle article ridicule, qui irait prêter de l’argent a Maduro, l’auteur t’est un putain de clown sérieux.


      En plus sortir des chiffres faux en 2017 c’est tellement idiot, le mur de Berlin est tombé.. L’inflation en 2016 fut de 800%, le taux de chomage n’est « que » de 7% parce que le pays subit une émigration massive qui fuient le régime chaviste. Va te promener a Miami ou en Espagne et ouvre les yeux.


      • Etbendidon 25 avril 23:16

        il fait beau et chaud au venezueka takatak ??
        Parcequ’en france on se caille
        faut attendre les nichons de glace
         smiley


        • antiireac 26 avril 11:45

          Le gouvernement dictatorial de Venezuela tue les manifestants qui défilent pacifiquement .

          11Morts à ce jour....


          • antiireac 26 avril 12:10

            @antiireac
            31 tués slon BFMTV..


          • Coriosolite 26 avril 13:35

            Incroyable !!

            l’opposition de droite a gagné les élections et voudrait gouverner ? Mais ils rêvent ou quoi ?

            Ces gens de droite ont vraiment toutes les prétentions.

            Heureusement le PRCF est là pour dénoncer ces atteintes au droits imprescriptibles de la gauche à garder le pouvoir en toutes circonstances.


            • TSS 26 avril 18:36

               Qu’attend Maduro pour mettre le gouverneur Enrique Caprilès en prison .

               Ce monsieur etait dejà là en 2002 comme instigateur du coup d’etat

               contre Chavez financé par la CIA et là il recommence.Les Etats Unis

               ne supportent pas les pays de gauche qui ,de plus,leur tiennent tete !

               il suffit de se rappeler comment Allende fut suicidé ,Maduro risque

               le même traitement... !!


              • Lugsama Lugsama 26 avril 19:19

                Le témoignagne de la mise en place de la dictature chaviste au Venezuela.


                Même si melenchon est certainement grillé, réfléchissé bien avant de voter pour des populistes d’extrème gauche. Son discours haineux de Dimanche doit ouvrir les yeux aux jeunes qu’il a endoctrinés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires