• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Vol au-dessus d’un nid de cocus

Vol au-dessus d’un nid de cocus

On pouvait encore penser, voire soutenir jusqu'à récemment que l'Union européenne est, en dépit de toutes ses imperfections, un moindre mal pour fédérer les intérêts des Etats membres et être un atout pour la communauté, au lieu d'être une surcouche encombrante, voire néfaste à certains intérêts nationaux, voire les nôtres en particulier.

Cela devient une mission impossible au regard de la réponse récente de la « Communauté » à un des plus grands problèmes géopolitiques qui lui est posé depuis sa fondation.

Si elle était une joueuse d'échec, on pourrait dire pour faire image, qu'elle a sacrifié la Reine pour préserver un Pion.

De l'amateurisme au dernier degré.

L'Union européenne est une construction idéologique qui tient de la chimère depuis ses origines. Comment en effet centraliser la prise de décision et imposer un modèle sociétal et de développement unique, à des Etats qui parlent des langues différentes, ont des niveaux de développement différents, des cultures différentes et surtout des intérêts différents en laissant de côté la technique traditionnelle qui a fondé de nombreux Etats, à savoir le bain de sang ?

Imaginer que l'Allemagne dont les USA ont financé la défense pendant des décennies et fait peu d'enfants, aurait par ex les mêmes intérêts et contraintes que la France qui a développé sa « dissuasion nucléaire » et a eu jusqu'à récemment une natalité relativement robuste, relèverait de la naïveté.

Imaginer que l'Allemagne qui a durant des décennies (syndrôme post traumatique d'une époque d'hyper inflation) eu une politique de monnaie très forte, tirerait autant mais pas plus de bénéfices d'une monnaie comme l'euro, par rapport à la France qui n'a jamais eu les mêmes préoccupations, relèverait du rêve également.

On avait déjà pu voir à de multiples reprises (Grèce récemment) à quel point faire entrer dans le même moule idéologique des économies substantiellement divergentes pouvait avoir des impacts industriels, économiques et sociaux majeurs, avec le citoyen et son pouvoir d'achat et ses libertés individuelles comme variable d'ajustement.

On avait pu constater aussi, que dans le domaine de la concertation et solidarité entre états membres, on était largement perfectible pour rester dans l''euphémisme, la France ici passant aux 35h, l'Allemagne là baissant son SMIC, la Pologne ici achetant massivement de l'armement US (avec l'argent de nos impôts à savoir 10 milliards de contribution nette au budget européen par an), l'Allemagne là important plus d'un million d'immigrés pour gérer la chute de la « production locale », immigrés devenant de facto « citoyens européens » et pouvant donc circuler à loisir, une fois que l'Allemagne a fait son tri et ses choix, respect des Traités oblige.

 

L'Europe ne pouvait ignorer qu'elle est un « champion économique » aux pieds d'argile. Elle ne dispose pas des matières premières pour tenir seule debout (de très loin dans le domaine énergétique) et elle a largement laissé la finance délocaliser son industrie manufacturière en Chine et ailleurs pour essentiellement majorer la marge bénéficiaire et le rendement des actions des entreprises côtées en bourse.

Une situation potentiellement très dangereuse, on la vu avec la récente crise sanitaire qui aurait vu des pénuries massives arriver très vite chez nous (y compris de médicaments essentiels) si la Chine avait été confronté à une épidémie majeure et avait donc confiné massivement et durablement, faisant imploser ses exportations. Au demeurant ce scénario est toujours valide dans un avenir proche sans réelle prise de conscience.

 

La Communauté a la chance d'avoir un voisin, la Russie qui regorge à la fois de ressources énergétiques et minérales, entre autres. Le bon sens aurait été de voir comment on pouvait établir un partenariat mutuellement profitable avec eux, ce qui aurait par la même occasion diminué le besoin mutuel de dépenser dans le domaine de la défense. On ne se défend pas contre ses amis, du moins autant que contre un danger potentiel (perçu comme tel).

 

Que voulait notre voisin ? Que l'OTAN ne s'étende pas jusqu'à ses frontières, car à tort ou à raison (probablement à raison), ils estiment que c'est le faux nez des intérêts US, qui sont assez troubles et a minima troublants concernant la Russie.

Concrètement leur « ligne rouge » était la possibilité que l'Ukraine rejoigne l'OTAN facilitant l'installation comme dans d'autres Etats de l'ex URSS, d'installations militaires pilotés par les USA, y compris l'installation de bases de lancement de missiles.

Considérer que cela relève du choix des Ukrainiens est on le sait grotesque en géopolitique. L'exemple passé de Cuba (la crise des missiles en 1962), la doctrine « Monroe » des USA qui en pratique interdit (par la force si nécessaire) des installations militaires étrangères « près » des USA (en pratique près de ce qu'ils considèrent relevant de leurs intérêts, ce qui élargit le périmètre à une grande partie du globe), les récentes discussions autour du choix des îles Salomon de servir au ravitaillement de la marine chinoise, montrent que les Ukrainiens sont obligés de tenir compte de l'avis Russe sous peine de soucis.

Personne ne peut établir une « règle du jeu » en défaisant la règle dès que cela ne lui plaît plus où en s'accordant des privilèges exclusifs.

 

Par ailleurs la Russie voulait (accords de Minsk) que les régions russophones et/ou russophiles du Donbass puissent bénéficier d'une autonomie assez large au sein de l'Ukraine pour tenir compte du fait que l'histoire a fait de ce pays un hybride où les intérêts de sa partie ouest sont assez divergents de ceux de sa partie est. L'Ukraine semblait favoriser la façon traditionnelle d'unification des Etats, à savoir le bain de sang (depuis 8 ans du moins), la Russie semblait favoriser la voix politique de résolution de cette guerre civile. Pas le diable d'un côté et « Blanche Neige » de l'autre (cela n'existe jamais en géopolitique) mais le choix était clair pour les européens.

 

Ils pouvaient aisément satisfaire aux demandes de la Russie en considérant que l'entrée dans l'OTAN de l'Ukraine allait aller à l'encontre de leurs intérêts et des intérêts de la sécurité en Europe. Un seul pays s'opposant officiellement et définitivement à l'entrée de l'Ukraine dans l'OTAN et les espoirs ukrainiens s'envolait et la Russie avait les assurances expressément demandées.

 

L'Allemagne comme la France qui ont soutenu les accords de Minsk II, pouvaient de même exiger comme condition sine qua non (nécessaire mais nullement suffisante) d'examen de la candidature d'entrée de l'Ukraine dans la Communauté, la résolution pacifique de cette guerre civile, soit par la mise en pratique des accords de Minsk II soit accord interne avec les zones en dissidence. Cela n'a pas été fait, alors que les moyens de pression européens étaient substantiels. Aucun chantage en relations internationales, juste des rapports de force pour faire prévaloir ses intérêts supérieurs, la morale classique étant pour le citoyen lambda si ça l'amuse.

 

La Communauté a donc choisi sinon le suicide (cela se discute) mais manifestement de renoncer à défendre ses intérêts géopolitiques majeurs pour obliger son voisin à choisir entre renoncer à ses intérêts stratégiques ou les défendre par voie militaire.

 

L'Europe a clairement choisi la guerre, une guerre qui ne sert ni ses intérêts, ni les intérêts ukrainiens, ni ceux de la Russie, pas ceux de l'essentiel des pays du monde qui vont voir l'impact inflationniste et les pénuries majeures les déstabiliser, mais juste ceux des USA et en particulier ceux de son complexe militaro-industriel.

 

Le ver était dans le fruit de longue date, puisque toute adhésion à l'OTAN, pour des raisons invoquées d'inter opérabilité des matériels transforme l'OTAN en représentant des intérêts de l'industrie de l'armement US. Créer un ennemi aux frontières de l'Europe c'est à la fois se garantir des commandes militaires juteuses, mais aussi priver l'Europe d'un marché substantiel et de ressources indispensables pour faire tourner son économie.

L'Europe ayant de facto renoncé à défendre ses intérêts devient de facto également le défenseur imbécile des intérêts économiques et géopolitiques US.

Dans ce mariage imbécile nous sommes clairement les cocus de l'histoire, car quand une communauté incapable de gérer ses intérêts comme sa défense s'associe à un empire va-t'en guerre qui veut le monde entier soumis à ses caprices, on ne peut attendre rien de bon.

En quelques semaines on a donc forgé une situation de dépendance infantile assumée envers les intérêts US, arrimé la Russie à la Chine, perdu un partenaire économique précieux, créé une « menace » de toute pièces (la Russie ne veut nullement envahir l'Europe) qui va grandement drainer nos ressources vers les dépenses militaires et semer les germes d'un chaos économique planétaire via l'inflation du prix des ressources basiques.

On a surtout semé le doute sur la planète entière en la crédibilité du dollar et de l'euro comme monnaie de réserve (disons de placement), l'autre utilité d'en posséder étant pour les achats, mais il faut savoir que les Européens sont majoritairement acheteurs plus que vendeurs et que les vendeurs seront incités à demander paiement eux aussi dans leur propre devise, plutôt qu'en monnaie de singe dont la valeur peut tomber à zéro par confiscation au bon vouloir des USA.

 

Une fois franchies les bornes du bon sens on peut aller plus loin encore. En l'absence de gaz russe les Allemands sont acculés à le chercher soit auprès des gaz de schistes US, soit auprès d'états qui ne sont pas franchement plus proches de la démocratie que la Russie ne l'est aujourd'hui.

La France est doublement cocue car le décideur au sein de la Communauté considère (pour la défense des intérêts de son industrie) que le gaz de schiste US les rends plus « écolos » et plus indépendants qu'un plan électronucléaire à la française. Ils se battent activement pour que le nucléaire ne soit pas classé comme option à favoriser, à la fois pour l'indépendance énergétique et comme faible émetteur en polluants divers (ils classent le CO2 dans la liste pourtant).

 

Si ce petit survol d'un nid de cocus n'arrive pas à susciter des interrogations sur l'intérêt de poursuivre dans la voie qui nous est imposée par notre appartenance à la Communauté, rien ne le fera en dehors d'une grande dépression digne de celle des années trente.


Moyenne des avis sur cet article :  4.28/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

180 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 21 mai 17:31

    Bon article, il te faudra aussi ( comme beaucoup ) définir « democratie » car pour moi la Russie est une democratie beaucoup plus abouti que ce que nous avons ici.


    • jjwaDal jjwaDal 21 mai 19:31

      @samy Levrai
      Dans l’U.E. c’est le droit des peuples à subir un destin choisi pour eux par des gens non élus, aux USA, celui d’une caste hyper riche de choisir le futur président (se souvenir que tous les grands médias, les agences de renseignement ont activement comploté contre le président des USA pour le rendre impuissant à agir, pour le discréditer et empêcher par tous les moyens sa réélection), en Russie ça se rapproche un peu de la monarchie, Poutine étant le dernier empereur de Russie en date. Son élection est plus légitime que celle de nos dirigeants à bien des égards, même si la Russie n’est pas une démocratie et pas plus une dictature.
      On soupçonne quand même Vladimir d’avoir un peu truqué les dernières élections pour faire baisser le score du Parti Communiste sous les 30%, mais si on ne peut plus s’amuser...
      Les démocrates ont fait pire que ça lors de la dernière campagne présidentielle.


    • Captain Marlo Captain Marlo 21 mai 20:22

      @jjwaDal
      La démocratie ne peut exister que dans un pays souverain.
      C’est la condition nécessaire, pas suffisante, mais nécessaire.

      L’UE est un système supranational, les décisions essentielles ne sont pas prises à Paris, mais par les Institutions à qui la France a délégué ses droits régaliens : la BCE, la Cour de Justice européenne, la Commission européenne, le FMI quand on est endetté jusqu’aux yeux, et bien sûr l’Otan, pour la politique extérieure et la Défense.

      Tous ces Mamamouchis, grassement payés et élus par personne, sont hors de portée de l’avis des citoyens. Ils se sont même voté des statuts qui les mettent à l’abri de toute poursuite judiciaire !


    • voxa 21 mai 20:33

      @samy Levrai

      Bon article, il te faudra aussi ( comme beaucoup ) définir « democratie » car pour moi la Russie est une democratie beaucoup plus abouti que ce que nous avons ici.

      cela releve le niveau...


    • CATAPULTE CATAPULTE 21 mai 20:45

      @Captain Marlo
      .

      La démocratie ne peut exister que dans un pays souverain.


      .
      C’est faux...
      La Republique de Crimée n’est pas un pays souverain et pourtant, à en croire ce qui nous est dit ici régulièrement, la démocratie existe là-bas...
      D’ailleurs, rien n’explique que seul un état souverain puisse être démocratique... Ridicule et gratuit...

    • CATAPULTE CATAPULTE 21 mai 21:15

      en parlant de démocratie... et plus précisément de liberté d’expression, la Biélorussie, cette grande démocratie, vient d’interdire la publication de l’ouvrage fétiche des Poutinolâtres : 1984 d’Orwell...


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 mai 21:20

      @CATAPULTE
      Orwell adulé par les poutinolatres...bref y’en a des qui savent pas lire .


    • samy Levrai samy Levrai 21 mai 21:21

      @CATAPULTE qui est loin d’être une flèche...

      un peuple qui n’est pas souverain est sous domination extérieure, un peuple non souverain ne peut donc avoir le pouvoir et être en democratie.
      c’est la définition des mots qui te pose des problème, c’est pourquoi tu écris tant de bêtises à longueur de temps.


    • Le bébé de Macon Le bébé de Macon 21 mai 21:33

      @samy Levrai

      • Bon article, il te faudra aussi ( comme beaucoup ) définir « democratie » car pour moi la Russie est une democratie beaucoup plus abouti que ce que nous avons ici.
      « democratie beaucoup plus abouti » à définir aussi je pense.

    • @CATAPULTE
      J’suis mdr , le type qui ose nous causer démocratie ^^
      Tu a lu la constition de 1789 ?
      Des referendyums il y en a eu combien depuis 20 ans oui oui une génératon d’humains !!! dans ce pays
       
      Combien ?
      UNE
       
      Et ensuite il s’est passé quoi ?
      Les gens ont voté pour une fois à 55% NON
       
      Et ensuite il s’est passé quoi ?

      Il nous ont chié et grav sur la gueule en méprisant un choix de nature constitutionnelle qui est du plus haut niveau dans notre constitution
      (alors je cause meme pas de ce qui est en dessous)
       
      Tu disais quoi déja ? machin ? sur la libertéet la démocratie ?
       
      Quand à la liberté d’expression en France c’est dans tes reves les plus fous la
      Tu te crois aux usa et a son article 1Er ? smiley
       
      Va remettre la shoah en question ? va critiquer les juifs ?
      Pire va critiquer l’islam de maniere publique,
      tu a vu ce qui est arrivé à Milla et tant d’autres ?
      Charlie j’en cause meme pas, ni S Patty, ni tous les autres...

      Quelle librté d’expression, quelle démocratie ? ou ca ?
      Dans tes reves ?

      Qd a l’autre qui reponds ensuite en dessous
      bah egal à lui meme un qi de paf comme pipile smiley


    • @samy Levrai
      +1000
      Tellement evident, il comprends meme pas le mot « supranational »
      Bah c’est à pleurer le niveau général ici ces derniers temps avec certains
       
      Comme si il y avais eu une épidémie de pipilie ou de nonoserie tres contagieuse avec effets secondaires immédiats tres apparents  smiley


    • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 10:53

      On peut lire plus haut :
      .

      un peuple qui n’est pas souverain est sous domination extérieure, un peuple non souverain ne peut donc avoir le pouvoir et être en democratie.


      ..
      Grosse confusion entre démocratie et dépendance...
      La Guadeloupe, la Martinique, la Nouvelle Calédonie sont sous dépendance française cependant la démocratie y existe indéniablement... On y trouve même des référendums, chers à nos apprentis démocrates...
      Toute région constitutive d’un état souverain est en soi un état souverain qui s’ignore... On pourrait donc, sur la base de la théorie fumeuse exprimée en tête, déduire que toute région constitutive d’un état ne connaît pas la démocratie... Ainsi, la Catalogne espagnole ne serait pas une démocratie... Où l’on voit que la théorie s’effondre... et son auteur avec...

    • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 11:06

      On peut lire aussi plus haut :
      .

      Des referendyums il y en a eu combien depuis 20 ans oui oui une génératon d’humains !!! dans ce pays...


      .
      Autre grosse confusion... plus exactement, une vision étriquée de la démocratie. Une vision qui réduit au seul référendum le caractère démocratique d’une nation. On convoque même, pour ce faire, la Constitution ! Une Constitution qui ne s’attarde pas sur le référendum, pas plus que sur le vote censitaire...
      Le référendum est une option démocratique mais en aucun cas une nécessité absolue... Le débat démocratique ambiant suffit souvent à exprimer au plus juste les aspects d’un conflit...

    • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 11:08

      @Aita Pea Pea
      .
      Le plus drôle, c’est que la bible de ces Poutinolâtres est aujourd’hui interdite en Biélorussie... l’arrière-cuisine de Poutine...


    • charlyposte charlyposte 22 mai 11:14

      @CATAPULTE
      Sources ?


    • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 11:15

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
      .

      Combien (de rérédendum en 20 ans ) ? UNE


      .
      Non, deux...
      Il y eut aussi le référendum sur le projet de Notre Dame des Landes, un référendum d’ailleurs remporté par les soutiens du projet... mais un projet qui fut malgré ça abandonné en raison de l’agitation « post-démocratique » des opposants au projet...

    • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 11:34

      .
      On peut lire plus haut (décidément), à propos du degré de démocratie d’une nation :
      .

      Va remettre la shoah en question ? va critiquer les juifs ?

      Pire va critiquer l’islam de maniere publique,
      tu a vu ce qui est arrivé à Milla et tant d’autres ?

      Charlie j’en cause meme pas, ni S Patty, ni tous les autres...


      .
      Tachons de mettre un peu d’ordre dans cette bousculade...
      On mesurerait donc le degré démocratique d’une société à sa capacité à remettre en cause l’existence de la Shoah... On comprend mieux alors ce que quelques-uns, pourtant obsédés par l’ « éradication des nazis en Ukraine », appelle « démocratie »...
      Ce serait, pour résumer, dire n’importe quoi en se fondant n’importe comment sur n’importe quoi... un régime peu souhaitable.
      Hélas pour ceux-là, la démocratie n’est pas la liberté de dire n’importe quoi. Il existe des faits, des vérités tangibles que la démocratie, toute démocratie qu’elle est, n’est pas en mesure de nier. En clair, la démocratie n’est pas l’empire de toutes les négations possibles, ni celui de la bêtise...
      Par ailleurs, les déboires d’une Milla audacieuse sont davantage le fait de non-démocrates que la conséquence d’une non-démocratie...
      De même pour « Charlie » et « S.Patty » ; Une intolérance à l’opinion et à la parole contraires comme on l’observe d’ailleurs régulièrement ici... quoiqu’on essaie d’en dire...

    • charlyposte charlyposte 22 mai 11:42

      @CATAPULTE
       ???


    • samy Levrai samy Levrai 22 mai 13:33

      @Le bébé de Macon
      Facile, il faut un peuple, que celui ci soit souverain et que celui exerce le pouvoir, chez nous il n’y a que la case « peuple » qui demeure et tout est fait pour qu’il disparaisse.
      Les russes ont au moins deux cases, pour la 3eme case au vue du soutient du peuple russe à son président , je pense que les 3 cases sont cochés en Russie et que chez nous , il n’y en a qu’une.


    • Le bébé de Macon Le bébé de Macon 22 mai 15:05

      @samy Levrai

      En effet, il faudrait un parti unique depuis 1917.

      On y serait aussi ici en démocratie. Comment n’y a-t’on pas pensé. Ah ben si y’a eu Napoléon quand même. Mais ça remonte à loin.


    • samy Levrai samy Levrai 22 mai 18:45

      @Le bébé de Macon
      Es tu aussi idiot que tu te plais à montrer ?


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 mai 20:09

      @CATAPULTE
      Démocratie : Anne Marie Pourhiet est constitutionnaliste.
      La démocratie nécessite « un démos » = « un peuple ».
      Or, il n’existe pas de peuple européen.
      Il n’y a donc pas de démocratie possible en Europe.

      Et écoutez bien la vidéo jusqu’au bout : A.M Pourhiet explique à quoi servent nos élus nationaux : à transposer ’mot à mot" les directives européennes.

      Une photocopieuse ferait aussi bien l’affaire, et nous coûterait moins cher que d’entretenir à grands frais tous ces élus, qui font semblant de décider de la politique en France.


    • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 22:55

      @Captain Marlo
      .

      La démocratie nécessite « un démos » = « un peuple ».


      .
      Pas besoin d’être constitutionnaliste pour savoir ça...
      Par contre, la qualité aurait dû permettre d’éviter l’écueil d’un raccourci grossier...
      D’une part, un démos n’est pas « un peuple » mais la population qui peut être multiple, plurielle, bigarrée comme l’est celle de la Fédération de Russie... et donc aussi celle de l’Europe...
      D’autre part, les Européens sont un peuple dès lors qu’ils se trouvent une histoire commune, des traits communs et une destinée commune... une destinée comme l’est l’Union européenne elle-même...
      La réduction de la société démocratique à un peuple unitaire et uniforme est un travers du discours pour faire croire à l’impossibilité d’une démocratie européenne... mais cette une invention que rien n’explique et que rien ne prouve... une invention fondée sur des abus de langage et une redéfinition erronée du « peuple » et de « la démocratie »... Un tour de passe-passe étymologique qui ne vise qu’à dévoyer une notion de la démocratie déjà consacrée par la riche expérience qu’en ont les peuples. Mais aussi, accessoirement, un recours aux racines de la langue qui confère à tout ça une allure faussement savante et rigoureuse...
      Finalement, une invention tout droit sortie des cuisines de la Poutinolâtrie et destinée à semer la division au sein de l’Europe... cependant qu’à Bruxelles, la démocratie fonctionne...

    • Eric F Eric F 23 mai 10:40

      @CATAPULTE
      ’’la population qui peut être multiple, plurielle, bigarrée comme l’est celle de la Fédération de Russie... et donc aussi celle de l’Europe’’
      Le rapprochement est intéressant, il y a en effet plusieurs étages auxquels peut s’appliquer la notion de peuple.
      Si les peuples-constituants sont très différenciés en terme de langue, traditions, etc. le niveau étatique qui les rassemble est une confédération ou un empire. Le peuple-englobant est alors une construction artificielle qui peut être soudée à un moment de l’histoire par des intérêts communs, mais qui peut à un moment soit se déliter (comme ce fut le cas de l’URSS) soit exploser dans des conflits internes ou suite à une défaite (comme ce fut le cas de l’Autriche-Hongrie).


    • yakafokon 8 juin 09:06

      @CATAPULTE
      A quand un référendum sur le diamètre des courgettes, si on raisonne comme ça ?
      Aux dernières nouvelles, il n’y a pas eu de référendum national d’organisé, pour Notre-Dame des Landes !


    • leypanou 21 mai 18:18

      Si ce petit survol d’un nid de cocus n’arrive pas à susciter des interrogations sur l’intérêt de poursuivre dans la voie qui nous est imposée par notre appartenance à la Communauté  : des interrogations existent mais on ne les entend pas sur les médias aux ordres majoritaires et cela est valable pour différents sujets.


      • leypanou 21 mai 18:36

        @leypanou
        A ceux qui ne le savent pas, la Russie envisage de quitter l’Organisation Mondiale du Commerce ainsi que l’Organisation Mondiale de la Santé.
        L’OMS envisage de faire ratifier un Pandemic Treaty qui lui donnera tous les droits pour régimenter tous les états membres, soi-disant pour que ce qui s’est passé avec le covid ne se reproduise plus (avec Gates derrière comme d’habitude).
        Le Brésil aussi a décidé qu’il ne ratifiera pas le Pandemic Treaty.
        Avec le Pandemic Treaty, l’OMS peut par exemple décider que la piqûre anti-covid est obligatoire et que tout le monde doit s’exécuter.


      • Captain Marlo Captain Marlo 21 mai 20:24

        @leypanou
        Bonsoir, tu peux nous donner les liens de ces infos ? merci d’avance.


      • leypanou 21 mai 22:39

        @Captain Marlo
        pour le Pandemic Treaty, c’est par exemple
        pour le départ de la WTO et WHO de la Russie, ce n’est pas encore fait mais en voie et c’est
        20 pays au moins ont déjà signé le Pandemic Treaty, dont la France et le Royaume Uni, le Brésil avait dit non, la Russie aussi (une info).
        C’est comme le Traité de Marrakech, on est toujours parmi les premiers.


      • jjwaDal jjwaDal 22 mai 11:07

        @leypanou
        Il est normal (je ne dis pas « sain ») que les USA fassent des propositions à une instance qu’ils ont énormément critiquée à condition que ce soit pour un bénéfice assurée pour leurs intérêts (ici ceux de leur industrie pharmaceutique). Je ne serais pas étonné qu’ils aillent jusqu’à formuler que la vaccination obligatoire devrait se faire avec des vaccins exclusivement « sûrs et efficaces, de production rapide et à grande échelle » , à savoir des vaccins « ARN » directement issus de leur industrie pharmaceutique. Ils ont de même lourdement insisté dans le passé pour que leurs OGMs ne soient pas étiquetés (éviter la traçabilité et l’établissement d’un lien de cause à effets) et même qu’ils soient considérés comme « bio ».
        Plus c’est gros plus ça passe.
        La preuve en est que des bureaucrates européens ont commandé de quoi piquer 10 fois toute la population européenne avec des vaccins ARNm, avant même qu’on sache leurs effets réels (désirés et indésirables) contre un variant disparu depuis deux ans déjà.
        Pour l’OMC ils ont entièrement raison. C’est une arme de guerre économique qui profite essentiellement aux intérêts de son principal promoteur. Le jour où il n’en sera plus ainsi, les USA quitteront l’organisation.
        C’est forcément un hasard, mais ça commence à se voir que toutes ces évolutions favorisent essentiellement (sinon exclusivement) les intérêts de la très grande entreprise US, Big Pharma ici et complexe militaro-industriel, là.


      • alinea alinea 23 mai 13:35

        @jjwaDal
        Tu as vu ce qui s’est passé avec les vaccins français ? Personne n’a moufté !!


      • Louis Louis 21 mai 18:27

        ILS sont FORTS quand même ces américains aurait dit Obélix !

         smiley

        Mais bon quand ils vont chatouiller les chinetoques ?????


        • Nuke T. AMERS itzi bitsy 21 mai 18:54

          @Louis

          Bof , il se sont quand meme bien fait laminer par une toute petite ile du pacifique avant bien sur que la redition allemande leur permette de finaliser l’ arme atomique .

          les USA ( et ’l OTAN ) sont un colosse au pied d’ argille , des qu’ il y a un grain de sable dans l’ engrenage ca chie des bulle ....

          on as pu le constater avec un petit virus comme le covid19...ou ils ont manger mechament le sol tout comme pas mal d’ autre pays « developpé » ayant perdu l’ habitude de ce genre de chose ...

          je te dit pas en cas d’ epidemie d’ un gros truc genre ebola en version aerienne comme le covid ...


        • charlyposte charlyposte 22 mai 11:26

          @Louis
          Quand je pense que la Chine avait découvert le nouveau monde bien avant l’idiot utile colonisateur * Colomb * et autant via les consquistadors sanguinaires, cupides et stupides en même temps  smiley


        • jjwaDal jjwaDal 21 mai 18:45

          J’ai beaucoup de lectures mais celle-ci en particulier m’a donné envie de faire ce billet. Pour les USA, c’est vraiment différer le moment où ils devront regarder la réalité du monde en face, mais pour nous, c’est vraiment le moment où nous avons sauté dans le vide, une corde fermement accrochée au pieds et à rien d’autre...

          La classe mondiale...


          • Captain Marlo Captain Marlo 21 mai 20:07

            @jjwaDal
            Merci pour ce billet, vous abordez tellement d’aspects, qu’il est difficile de vous répondre par une synthèse.

            L’Europe est une colonie de l’Empire américain.

            Le couple franco allemand n’a jamais existé.
            Kennedy est intervenu pour qu’il n’existe pas.

            Le vrai couple est germano américain.

            The German-American Alliance for the 21st Century Joint Statement Tby President George W. Bush and Chancellor Gerhard Schroeder

            .
            — L’euro, dont on ne parle pas assez, est une réussite « réactionnaire ».
            Il
            a été mis en place pour empêcher les gouvernements de dévaluer leur monnaie et de l’ajuster à la compétitivité de leur économie.
            La seule autre variable possible, c’est de baisser (ou de bloquer) le prix du travail et de détruire les acquis sociaux.

            « Les ravages sociaux de l’euro, une stratégie délibérée »


            "(...) L’euro fera vraiment son travail quand la crise aura frappé, expliquât alors Mundell . Le retrait du contrôle du gouvernement sur la monnaie empêchera alors l’utilisation des politiques monétaire et budgétaire keynésiennes par les vilains petits élus pour sortir une nation de la récession.(...) 

            Et quand une crise arrivera, les nations économiquement désarmées n’auront plus comme solution que déréglementer le droit du travail, privatiser les entreprises d’Etat en masse, réduire les impôts et d’envoyer les États-providence en Europe dans les égouts etc



          • jjwaDal jjwaDal 21 mai 21:48

            @Captain Marlo
            Oui. On va détruire physiquement l’Ukraine pour y « sauver la démocratie » (on ignorait qu’elle y fut présente), de la même manière qu’on a appauvri et qu’on va appauvrir encore les européens pour les faire entrer dans un moule idéologique qui est une pompe à fric en faveur d’une infime minorité. Au niveau de la répartition des richesses, on sent que pour certains , celle au Moyen-Age est un horizon à atteindre.


          • Gégène Gégène 22 mai 00:30

            @jjwaDal

            en France, Charles Gave est arrivé aux mêmes conclusions sur nos dirigeants qui se sont tirés une balle dans le pied (ou la tête) . . .
            consternant !


          • titi titi 22 mai 00:42

            @jjwaDal

            "On va détruire physiquement l’Ukraine pour y « sauver la démocratie »

            "

            C’est qui le On ?
            Les bombes qui tombent sur l’Ukraine sont des bombes russes.

            Il ne faut pas inverser les responsabilités.


          • jjwaDal jjwaDal 22 mai 07:31

            @titi
            C’est effectivement la Russie qui envahit l’Ukraine, mais comme vous ne pouvez l’ignorer c’est tout sauf un duel. Les autorités ukrainienne ne pouvaient ignorer qu’elles allaient au massacre en continuant à tirer sur des populations russophiles et en refusant les deux demandes russes (ne pas entrer dans l’OTAN et tenir compte de la spécificité du Donbass pour lui donner un statut d’autonomie relative au sein des frontières d’alors de l’Ukraine).
            Sans assurance appuyée des USA et sans l’inconscience de l’U.E., ils n’auraient jamais été au point de pousser la Russie à intervenir militairement.
            Les USA sont intervenus militairement en Irak en 2003, sans avoir une frontière commune avec ce pays qui ne menaçait pas d’avoir des installations militaires russes ou chinoises sur son sol. Aucun souvenir que les Irakiens tiraient depuis 8 ans sur une partie de leur population « américanophile » non plus.
            Et pourtant ils sont intervenus pour une boucherie gratuite, nullement sanctionnée ni médiatiquement, ni économiquement, ni militairement (par aide massive du pays agressé).
            Curieux comme on refuse les parallèles en géopolitique. Par définition nos actes sont vertueux et ceux des autres uniquement imputables à la « folie » d’un chef d’Etat.
            Tout le monde pouvait empêcher cette guerre, donc les responsabilités me semblent partagées.



          • jjwaDal jjwaDal 22 mai 11:23

            @Captain Marlo

            Merci pour les liens (j’ai déjà mentionné et traduit le texte de l’interview de Glazyev qui date de quelques semaines). Je crois que l’U.E. a enfin trouvé sa voie (mourir pour des idées, d’accord mais de mort lente) et pas dans une volonté de dépecer l’Europe. Les USA veulent la maintenir dans un statut de dépendance et comme base avancée sur le continent européen pour s’occuper de la Russie. C’est aussi une bande d’idiots utiles pour acheter leur production agricole (OGMs) , pharmaceutique (vaccins ARN récemment) et militaire (OTAN comme commercial implanté localement des intérêts de l’industrie de l’armement US).
            Le seul intérêt de l’Europe pour eux, ce ne sont pas leurs ressources naturelles à piller, mais bien leur pouvoir d’achat, étant le seul bloc économique avec lequel ils peuvent espérer avoir une balance commerciale en leur faveur.
            Delamarche (comme Gave) ne disent pas que des idioties, mais ont une vision très partielle de l’économie. Parfois ils ont tort mais on ne le verra que dans 25 ans et donc leur discours semble cohérent, parfois ils ont raison, mais on ne le verra que dans 30 ans, donc concrètement ici et maintenant ils ont tort. Ils sont utiles à la réflexion néanmoins.


          • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 21:48

            @Captain Marlo
            .

             « Installez-vous confortablement et assistez en direct au suicide de l’UE »


            .
            Amusant... une publication de Pépé Escobar, poutinolâtre impénitent, qui nous explique que l’Union européenne s’effondre parce que... y’a de l’inflation notamment sur les prix de l’énergie...
            L’Europe ne s’était pas effondrée en 1973 ni en 1979... Elle devrait donc tenir bon encore cette fois-ci...
            Notons que les 4 à 5 % d’inflation en Europe sont bien peu à côté des 15% de l’économie russe... cependant Escobar nous explique que la Russie ne risque rien... rien même sans les 300 milliards de réserves de change qui lui font désormais défaut...
            Amusant...

          • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 21:51

            Le 20 mai, le défaut de paiement cumulé des entreprises russes atteignait 14 milliards de dollars...


          • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 22:15

            @Captain Marlo
            .

            « Installez-vous confortablement et assistez en direct au suicide de l’UE »



            .
            L’agence de notation Fitch rétrogradé la note de la Russie à « SD » soit le dernier pallier avant le « D », la note la plus faible, le défaut de paiement et l’arrêt des emprunts sur les marchés...
            Pendant ce temps, les notes de toutes les économies européennes se maintiennent, même celle de l’Espagne...
            Bien sûr, les Poutinolâtres bravache nous diront qu’il n’ont rien à en faire, que ce ne sont que des notes et, comme d’habitude, que « la Russie a plus d’un tour dans son sac »... sauf qu’en matière de finance internationale, on ne triche pas... ou on en paie le prix immédiatement...
            Les marchés, quant à eux, scrutent de près les notes des agences... ce sont elles qui guident leurs investissements et donc la possibilité pour la Russie de se financer...
            Pendant ce temps là, Escobar préfère nous expliquer que c’est l’Europe qui s’effondre...

          • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 22:24

            @Captain Marlo
            .

             vous abordez tellement d’aspects, qu’il est difficile de vous répondre par une synthèse...


            .
            ...et tellement plus facile de répondre par une débauche de liens vers des propos et autres publications que l’on ne comprend pas... tellement pas qu’on ne s’est même pas aperçue qu’ils sont sans rapport avec le thème de l’article... 

          • PascalDemoriane 21 mai 19:20

            Belle synthèse des dialectiques en cours, et élégants euphémismes (nid de cocus) pour qualifier la crapulerie mafieuse européiste et ses soutiens toxiques qu’on voit fleurir çà et là sur AVox sous les déguisements les plus surprenants (trotkystes par exemple mais y en a d’autres !)


            • Captain Marlo Captain Marlo 21 mai 20:12

              @PascalDemoriane
              la crapulerie mafieuse européiste et ses soutiens toxiques qu’on voit fleurir çà et là sur AVox sous les déguisements les plus surprenants

              Ne cherchez pas, toute la classe politique est pro européenne.
              La seule opposition c’est l’UPR.
              Mais cette crapule de François Bayrou s’est débrouillé pour empêcher Asselineau de se présenter, en lui refusant les parrainages qui lui manquaient.


            • CATAPULTE CATAPULTE 21 mai 20:48

              @Captain Marlo
              .

              La seule opposition c’est l’UPR.


              .
              Faudrait songer à actualiser ses fiches...
              « la seule opposition était l’UPR »...
              Sinon... personne comprend...

            • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 21 mai 22:59

              @CATAPULTE
              Non, non, la seule opposition est bien toujours l’UPR.
              Il n’est qu’à écouter la finesse des analyses d’Asselineau.
              https://odysee.com/Russie---Ukraine---Une-guerre-de-l%E2%80%99OTAN-par-proxy- !-Franc%CC%A7ois-Asselineau-dans-Le-Samedi-Politique:5213ee9feeda60d070e45431e93e3a1d6981348e
              A part Philippot (qui a moins de culture), qui peut mieux faire comprendre aux Français ce qui se passe ?
              Qui ne raconte pas de conneries, ni sur les vaxxins ni sur l’Ukraine ?
              Qui a une vista d’ensemble ?
              Qui n’est pas atteint par la poutinophobie ni la russophobie hystériques générales ? Qui décrit Zeleznsky pour ce qu’il est : un pitre grotesque, avec ses admirateurs européens ridicules ?
              Qui est le seul homme politique crédible ?
              Et ça, tout le monde commence à le comprendre.


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 mai 23:06

              @doctorix, complotiste
              C’est sur ,tout le monde comprend les conférences interminables de François Asszzzeeelinzzzzzzzzzzz...


            • @Aita Pea Pea
              "C’est sur ,tout le monde comprend les conférences interminables de François Asszzzeeelinzzzzzzzzzzz...

              "
               
              Comme craccrac ...c’est 30 sec montre en main apres nobody’s smiley

              Au moins si tu est boudhiste tu sais en quoi tu sera réincarné..
              lapin croisé poisson rouge  smiley


            • chantecler chantecler 22 mai 00:03

              @Captain Marlo
              Et pourtant ce F. Bayrou a été une vedette en son temps sur ce site .cf élection 2002
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Bayrou

              Il obtenait encore plus de succès que F.Asselineau .
              Avec son « centrisme révolutionnaire » , porté par JF Kahn de Marianne qui se plaignait lui aussi d’être ostracisé ,
              Quitterie Delmas sa prosélyte ici sur ce site AgX (très photogénique , pas bête et les mecs étaient très enthousiastes .
              Comme quoi être sexy ne nuit pas pour faire de la politique ... !
              Et son bras droit/gauche ?, modem quoi , j’ai nommé Marielle de Sarnez , etc etc ...

              Donc ce François était déjà une crapule , devenu ministre de droite sous J Chirac ...,

              FA ne le savait pas ?.
              Ben mince !

              Sa martingale à lui c’était : « ni droite , ni gauche »
              Son centrisme se voulait révolutionnaire , mais ça ne l’était évidemment pas ...
              Le centre comme disait B. Debré , c’est la droite mais ministérielle .

              Un prédécesseur centriste : Jean Lecanuet
              dit « les dents blanches »
              (l’américain , avant le Sarko qui lui n’était pas centriste , plutôt droite maffieux )
              genre JF K beau gosse , un autre , le JF Kennedy de Dallas cette fois )
              qui avait joué du même instrument sous De Gaulle et avec son charme , il embobinait les rombières ...
              Il a même eu le culot de se présenter contre de Gaulle en 65 pour la première élection au SU ...
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Lecanuet

              Tu vois Marlo,

              C’est pas la gauche qui te porte la poisse :
              C’est le centre , la droite , la famille Le Pen .
              Et l’UE ...

              Ben , tu le sauras pour la prochaine fois .


            • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 22 mai 08:40

              @Aita Pea Pea
              C’est sur ,tout le monde comprend les conférences interminables de François Asszzzeeelinzzzzzzzzzzz...

              C’est surement parce que vous ne les avez pas écoutées que vous raisonnez toujours comme une cloche.
              Pourtant, ça vous ferait du bien : mais il y faut du travail et de l’attention, ce n’est pas votre genre.
              Vous pouvez commencer par celle-ci, histoire de vous déniaiser :
              https://lemediaen442.fr/lhistoire-de-france-conference-de-francois-asselineau-chapitre-8/


            • Captain Marlo Captain Marlo 22 mai 10:39

              @Aita Pea Pea
              C’est sur ,tout le monde comprend les conférences interminables de François Asszzzeeelinzzzzzzzzzzz...

              Surtout, ne changez rien, et n’essayez pas de vous instruire !
              Les conférences de François Asselineau permettent aux citoyens de comprendre le dessous des cartes, qu’on leur cache depuis des décennies.


            • nono le simplet nono le simplet 22 mai 10:42

              @Captain Marlo
              Les conférences de François Asselineau permettent aux citoyens de comprendre le dessous des cartes, qu’on leur cache depuis des décennies.
              il semblerait que lui aussi en cache des choses depuis des décennies ...


            • Captain Marlo Captain Marlo 22 mai 11:07

              @chantecler
              Le modèle de l’UPR depuis le début en 2007, c’est le Conseil National de la Résistance. Rassembler pour rendre à la France son indépendance et sa souveraineté.

              La souveraineté, c’est la bête noire de toute la classe politique.
              Et particulièrement de la Gauche, accrochée à l’UE comme une moule au rocher.

              La priorité pour la FI n’est pas de sauver la France et les Français !
              La priorité pour la FI a été définie par Jacques Généreux : « Sauver l’Europe ! »

              Là encore, l’UE fait les affaires de la Droite, du patronat et des riches.
              Mais fait-elle le bonheur des classes populaires ? Non.
              Alors pourquoi y rester ?

              Jacques Sapir, (qui est de Gauche et pas à l’UPR) fait le triste constat :
              « La haine de gauche de la souveraineté ».


            • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 11:53

              @Captain Marlo
              .

              La souveraineté, c’est la bête noire de toute la classe politique.


              .
              Et pourtant, Mélenchon ne parle que de ça...

            • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 12:00

              @Captain Marlo
              .

              « La haine de gauche de la souveraineté ».


              .
              « L’Internationale socialiste » n’est pourtant pas une invention de Droite...
              Et « l’Internationale » n’est certainement pas un concept souverainiste...
              Comme on a pu le voir ailleurs avec la démocratie et la souveraineté, l’UPR fait une grossière confusion entre nation et souveraineté... Les sujets de la Fédération de Russie sont-ils moins souverains qu’il le serait en dehors ? Certainement pas. C’est la puissance de Moscou qui garantit la souveraineté de ses sujets...
              Il en va de même en Europe...

            • chantecler chantecler 22 mai 12:17

              @CATAPULTE
              Il en va de même en Europe...

               !
              Ah bon ?
              Vous ne prenez pas quelque peu vos désirs pour des réalités ?
              Vous pensez que les pays , les gouvernements de l’union européenne décident librement et démocratiquement de leur sort de leur avenir ?
              Une bureaucratie libérale , désignée , au service des oligarchies , fait la pluie et le beau temps .
              Et si nos entreprises sont parties dans les pays à bas co^put c’est au nom de « la concurrence libre et non faussée » !
              Laquelle n’est ni libre ni non faussée .
              Car mettre en concurrence obligatoire des gens qui ne gagnent pas les m^mes salaires , qui n’ont pas les mêmes charges y compris les prix du logement , c’est se foutre du monde et enrichir une minorité qui se sucre sur les écarts de prix ;
              Bon , salut !


            • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 12:17

              @doctorix, complotiste
              .

              Vous pouvez commencer par celle-ci, histoire de vous déniaiser :


              .
              L’Histoire de France par Asselineau après celle de Michelet... exotisme garanti ! On échappera pas aux pompeuses illustrations embrumées de la fumée des mousquets et des canons... pas plus qu’aux mares de sang, celui du peuple opprimé bien sûr...
              Le récit pourra être approximatif à l’occasion, il suffira à émoustiller une assemblée férue de film de cape-et-d’épée...
              Quelques chiffres lancés ça et là donneront un semblant de vérité à l’ensemble...
              Surtout, on ne ratera pas la bataille finale, apothéose d’un conférencier en sueur, et l’inévitable happy end, 0,92 % à la dernière présidentielle disputée, sous les applaudissement à six ou huit mains d’une salle déchaînée...
              L’Histoire de France par Asselineau, c’est du Wagner !

            • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 12:20

              @chantecler
              .

              Une bureaucratie libérale , désignée , au service des oligarchies , fait la pluie et le beau temps .


              .
              Donc finalement, c’est aussi bien qu’en Fédération de Russie !

            • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 12:25

              @chantecler
              .

               les gouvernements de l’union européenne décident librement et démocratiquement de leur sort de leur avenir ?


              .
              Eh oui ! C’est pourtant pas nouveau...
              Les gouvernements décident entre eux, à Bruxelles, librement et démocratiquement... ce qui leur vaut de temps à autres quelques prise de gueules... comme à l’Assemblée, en France... la démocratie, quoi...

            • chantecler chantecler 22 mai 12:30

              @Captain Marlo
              La barbe avec tes blablas , tes rabâchages et tes approximations .
              L’UPR qui est de droite n’a pas le monopole du CNR .

              Et le CNR c’est pas non plus De Gaulle , de droite lui aussi , c’est Jean Moulin devenu martyre , qui était au contact de tous les mouvements résistants pour les unifier , y compris le plus important en effectif et en actes résistants de gauche , le PCF interdit d’ailleurs et évidemment sous l’état français collaborateur du 3 ème Reich .

              Ceux qui étaient appelés « terroristes » sous Pétain .
              Ceux qui se mouillaient sur le terrain et sortaient de l’idéologie pour combattre .
              Cf : les journaux et ici Paris

              Et je ne vois pas le rapport entre le parti communiste de l’ombre , de la résistance , et ton mouvement UPR qui ne rate pas un crachat contre le peuple de gauche ,malgré votre intense enfumage .

              Et votre naufrage n’est pas un hasard .


            • chantecler chantecler 22 mai 12:31

              @CATAPULTE
              Démocratiquement , z’ êtes certain ?
              Pourquoi tant de lobbys et de corrupteurs à Bruxelles ?


            • chantecler chantecler 22 mai 12:34

              @CATAPULTE
               ???
              JL Mélenchon ne s’est jamais défini comme néolibéral ni mondialiste .
              Il serait plutôt dirigiste et souverainiste .


            • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 13:07

              @doctorix, complotiste
              .

              Non, non, la seule opposition est bien toujours l’UPR.


              .
              Effectivement, il y a bien là de quoi faire opposition...
              Quand on est anti-tout, fatalement, on est dans l’opposition...
              Encore faut-il exister pour que cette opposition systématique soit réelle...
              Hélas, un fantôme qui dit non, ça ne fait peur qu’aux enfants et aux crédules...

            • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 13:12

              @chantecler
              .

              Pourquoi tant de lobbys et de corrupteurs à Bruxelles ?


              .
              Quelle question !
              Les lobbies font partie du fonctionnement démocratique ! Ils défendent des intérêts que la démocratie autorise à défendre ! Et les intérêts ne se défendent pas autrement qu’auprès des décideurs.
              Une démocratie n’est pas faite que de masses et d’individus...
              Dans les rues, les manif, dans les salons, les lobbies... fait moins de bouchons dans Paris...

            • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 13:15

              @chantecler
              .

              Il (Mélenchon) serait plutôt dirigiste et souverainiste .


              .
              Oui... c’est ce qui est écrit ici...

            • chantecler chantecler 22 mai 13:26

              @CATAPULTE
              Je ne vois pas le rapport entre le pognon des super entreprises , et la démocratie .
              La démocratie ça s’achète ?
              Aujourd’hui c’est ben possible !


            • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 13:49

              @chantecler
              .
              Répétons-le, la démocratie n’est pas qu’affaire d’opinions...
              Les intérêts, ça se défend et ça s’exprime... comme les opinions...
              Notons que les opinions ne sont parfois que des intérêts dissimulés... quand les intérêts, on peut leur faire confiance, ne sont toujours que des intérêts...
              Tout s’exprime dans une démocratie ! Et les politiques publiques n’intéressent pas que les individus mais aussi les groupement d’individus et leurs intérêts. 
              Les syndicats de travailleurs, eux-mêmes, ne sont rien d’autre que des lobbies, des groupes de pression... et on trouve indispensable dans une démocratie qu’ils puissent s’exprimer librement...


            • samy Levrai samy Levrai 22 mai 14:15

              @CATAPULTE
              Mais c’est quoi une democratie ? toujours pas de définition ?
              Le lobbying s’appelait en droit français : trafic d’influence et était puni.


            • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 22 mai 15:00

              Et voilà 2000 mules en VF.
              Attention, ça décoiffe :
              https://odysee.com/@QuadrillageTraduction:1/FILM-COMPLET-FINAL:3

              On voudrait bien revoir ceux qui nous traitaient de complotistes quand nous disions que l’élection US était truquée.
              C’est la suite des événements qui va être marrante...


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 mai 15:05

              @doctorix, complotiste
               
               lien qui mène au message : « contenu non trouvé. »


            • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 22 mai 18:10

              @Francis, agnotologue
              Non, ça marche.
              Sinon réessaye sur odysée :
              https://odysee.com/$/infos


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 mai 18:56

              @doctorix, complotiste
               
               ok, merci.


            • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 19:46

              @CATAPULTE
              .
              On peut lire plus haut :
              .

              Le lobbying s’appelait en droit français : trafic d’influence et était puni.


              .
              Grossière confusion là encore...
              C’est faux, bien sûr... rien à voir avec le trafic d’influence qui est une pratique secrète et diffuse...
              Le lobbying se fait au grand jour et les lobbyistes sont bien connus à Bruxelles comme à Paris et ailleurs...
              C’est une activité de défense des intérêts de groupes privés on ne peut plus légale, les groupes privés faisant partie des agents d’une économie démocratique au même titre que le ménage ou le consommateur...
              Une idée aussi idiote qu’inattendue que celle de rapprocher le trafic d’influence du lobbying... mais bon...

            • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 19:55

              @doctorix, complotiste
              .

              On voudrait bien revoir ceux qui nous traitaient de complotistes quand nous disions que l’élection US était truquée.


              .
              Revoilà cette histoire qui revient par la petite porte...
              Les comploto-trumpistes ont décidément la défaite difficile... d’autant plus difficile qu’ils doivent déjà se préparer pour une seconde défaite, celle du Trump de l’Est qui lui, en plus, a mal tourné...
              On regardera cette vidéo d’on ne sait qui, diffusée évidemment par la plateforme Odyse... un diffuseur qui parvient à lui seul à jeter le discrédit sur son contenu... une performance médiatique inédite... depuis la Pravda...
              Sans doute auront nous droit à « la preuve irrefutable », les images secrètes d’un bout de papier ramassé parterre, sous une table qui « prouvent » que des milliards de voix ont ainsi été volées à Trump...
              On ne se laissera pas davantage avoir à la 377ème fois qu’à la première...

            • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 22 mai 20:35

              @CATAPULTE
              Les preuves sont irréfutables.
              Vous le saurez quand vous aurez lu.
              Biden est un imposteur et un escroc, et Trump est bien le 46 ème président des Etats-Unis.
              On note que si les choses s’étaient passées légalement, Poutine n’aurait pas eu à prendre les choses en main en Ukraine, et nous ne serions pas en guerre, ni ruinés, ni menacés de famine.
              Les USA auraient économisé des milliards (40 pour la dernière folie de biden, envoyés au dictateur ukrainien, soit près de mille euros par ukrainien, du nourrisson ai vieillard), et notre gazole serait à un euro au lieu de deux.
              Evidemment, les marchands de canon et de pétrole feraient la gueule...
              Normalement, c’est à l’occasion des midterms que le faux président sera destitué. On fera un lot avec tous les juges et gouverneurs corrompus qui ont permis cette abomination. Ensuite on s’occupera de l’élection de macron.
              Y aura—il assez de courant électrique aux USA pour faire fonctionner toutes les chaises, c’est toute la question.
              Mais il y aura toujours de la corde : c’est le moment d’investir...
              De Farmingdale, NY, fabrique plus de 700000 cordes par jour sur trois équipes.
              Ca devrait suffire, en embauchant des intérimaires.


            • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 22 mai 20:58

              Voici la réaction élaborée de ce matin du Professeur Perronne à l’annonce de la variole du singe

              Le monkeypox a une létalité faible de 2 à 3%. Rien à voir avec celle de la variole humaine qui dépasse 30%.
              Sauf s’ils y ont introduit des gènes pour gain de fonction. Mais 3%, c’est quand-même 100 fois plus que le Covid.
              Bizarre, Bill Gates avait annoncé qu’il y allait avoir une épidémie d’un virus dérivé de la variole et a investi sur un nouveau vaccin. Il est fort !
              Bizarre que ça touche surtout les homosexuels masculins. Dans le communiqué DGS, il est dit que ça atteint surtout les homosexuels masculins et que la transmission se fait surtout par voie respiratoire. Il y a quelque chose qui m’échappe.
              C’est aussi très bizarre que les cas arrivent simultanément dans plusieurs pays éloignés. Il y a peu de chance pour une extension rapide et large car les personnes symptomatiques sont couvertes de grosses vésicules, y compris sur le visage et se repèrent donc de loin. Ces malades ont de la fièvre et une grande fatigue. Ils ne sont pas en état de courir partout dans les transports ou au travail. Facile de les isoler (sauf si on leur dit de rentrer chez eux pour contaminer tout le monde). Le monkeypox est peu transmissible d’homme à homme. Il faut un contact étroit et prolongé.
              Ça semble impossible qu’il y ait émergence spontanée, en quelques jours, de cas isolés au Canada, aux USA et dans plusieurs pays d’Europe. Surtout que les malades n’avaient pas voyagé avant.
              La ficelle est trop grosse !
              Ils vont pouvoir suspendre tous les transports et confiner la planète.

              Préparez vos fesses et prenez un numéro, les mougeons : il n’y en aura pas pour tout le monde.


            • Nuke T. AMERS itzi bitsy 22 mai 21:04

              @doctorix, complotiste

              Salut doc , on se rapellera les affaire récente de piqûre en boite de nuit , dans les métro , et dans pas mal d’ autre lieux , faite par des gens capable de choisir des aiguille tres fine et quasiment indolore ( style dentiste ) , et de reperer des proie deja anesthesier par l’ alcool ...

              on as bien la une attaque biologique terroriste du deepstate , et j’ ais bien peur que ce ne soit que le début de plein d’ autre destiné a verrouiller encore plus la société de mouton que nous somme devenu .

              Lemonkey pox est un virus stable a ADN .... je te fait le parit d’ ami qu’ il va bientot muter tout seul de maniere magique pour devenir l’ arme a faire peur  smiley


            • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 22 mai 21:06

              Pour en savoir plus sur la variole du singe :
              https://www.aimsib.org/2022/05/22/les-espagnols-risquent-de-mourir-en-masse-du-monkeypox/
              Un bon conseil : refusez le vaccin : il vous tuera plus surement que la variole.


            • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 22 mai 21:35

              @doctorix, complotiste
               
              https://greatreject.org/dr-stefan-lanka-claims-about-viruses-are-false/

              Dr. Stefan Lanka : « Toutes les affirmations sur les virus en tant qu’agents pathogènes sont fausses »

              par GreatReject - 17/06/2021
              Ma thèse n’est pas complexe : toutes les affirmations sur les virus en tant qu’agents pathogènes sont fausses et reposent sur des interprétations facilement reconnues, compréhensibles et vérifiables comme fausses.

              Les véritables causes des maladies et des phénomènes attribués aux virus ont maintenant une explication différente, et note une explication beaucoup plus claire que les pseudo-explications actuelles.

              En effet, alors que les scientifiques dans les laboratoires pensent travailler avec des virus, ils ne travaillent en fait qu’avec certains composants de tissus ou de cellules mourants acquis dans des circonstances très particulières. Leur croyance fondamentale est que ces tissus et cellules meurent parce qu’ils sont infectés par un virus.

              En réalité, ces tissus et cellules de laboratoire meurent parce qu’ils sont affamés et empoisonnés en raison de la méthodologie de test en soi. Les virologistes croient principalement en l’existence des virus parce qu’ils administrent aux tissus et aux cellules du sang, de la salive ou d’autres liquides organiques supposés « infectés », et ce, il faut le souligner, après l’arrêt de la solution nutritive et après le début de l’empoisonnement par des antibiotiques toxiques. Ce qu’il faut retenir, cependant, c’est que le tissu et les cellules mourraient également, et qu’ils le feraient d’eux-mêmes, même sans l’ajout des matières supposées « infectées ».
              La situation actuelle

              Les virologues ne comprennent pas ! Selon les normes scientifiques les plus élémentaires, ils auraient dû au moins effectuer des tests de contrôle pour s’assurer que ce sont bien des « virus » qui entraînent la mort des cellules et des tissus. Afin d’établir efficacement la prétendue « multiplication » des virus dans les cellules, ils auraient dû effectuer des tests supplémentaires dans un groupe de contrôle en administrant des substances stériles provenant de personnes saines. Ceci afin de vérifier que, bien entendu, ce n’était pas la méthode elle-même qui produisait ou falsifiait les résultats.

              Ces expériences de contrôle n’ont pas été réalisées à ce jour dans la « science ». À la lumière du processus du virus de la rougeole, j’ai fait réaliser ces expériences de contrôle, dans un laboratoire indépendant, et le résultat est que les tissus et les cellules meurent aussi bien que s’ils étaient entrés en contact avec du matériel dit « infecté ». Cette constatation me semble importante, mais d’un autre côté, elle est aussi triviale, car la tâche des expériences de contrôle est précisément d’exclure la possibilité que la méthode ou la technique utilisée ne soit pas responsable du résultat plutôt que la réalité elle-même.

              Les expériences de contrôle sont donc de la plus haute importance et constituent même une condition essentielle pour qu’un résultat puisse être considéré comme « scientifique ». Comme nous le verrons, l’expert désigné par le tribunal dans le procès du virus de la rougeole - le Dr Podbielski, voir plus loin dans cet article - a constaté que certaines publications de base d’une importance fondamentale pour la virologie dans son ensemble (notamment l’article de John Franklin Enders de juin 1954, et six autres articles par la suite) ne contenaient aucune expérience de contrôle.

              Nous pouvons en tirer la conclusion que depuis lors, et sans vraiment s’en rendre compte, les scientifiques ont agi de manière extrêmement peu scientifique. L’explication de cette action non scientifique, incompatible avec le raisonnement scientifique, est historique : en juin 1954, une hypothèse non scientifique et contradictoire a été publiée, concluant de la mort de tissus dans une éprouvette la présence d’un virus.

              Six mois plus tard, le 10 décembre 1954, le premier auteur de cette hypothèse recevait le prix Nobel de médecine. Une hypothèse spéculative devenait ainsi, aux yeux de beaucoup, un fait pratiquement scientifique, qui n’est toujours pas remis en question aujourd’hui (1). Depuis lors, la mort de tissus et de cellules dans une éprouvette est systématiquement, mais à tort, considérée comme une preuve de l’existence des virus.
              Les virus, une illusion conceptuelle

              C’est donc très simple : la mort des tissus et des cellules est considérée à tort comme l’isolement du virus. Ainsi, quoi que l’on puisse prétendre par ailleurs, le fait est qu’un virus n’a jamais été isolé au sens propre du terme, c’est-à-dire montré dans son ensemble ou caractérisé biochimiquement.

              Les photographies au microscope électronique des prétendus virus, par exemple, ne montrent en réalité que des particules ordinaires de tissus et de cellules mourantes, généralement sous forme de modèle. Toutefois, comme les personnes concernées CROIENT que ces tissus et cellules mourants sont des virus, cette mort de cellules et de tissus sous forme de toutes sortes de parties cellulaires est également appelée « multiplication » de virus.

              Les parties concernées le croient encore aujourd’hui, et, pour le répéter, surtout parce que l’inventeur de cette méthode, en remportant le prix Nobel, est toujours considéré comme une autorité. La remise en question de cette autorité n’est même pas envisagée.

              Il est important de noter, en passant, que ce même mélange, qui est donc composé de tissus et de cellules mourantes de singes, de fœtus de bovins et d’antibiotiques toxiques, ne diffère en rien de ce qu’on appelle un « vaccin vivant ». On l’utilise sans le purger de tout ce qui n’est pas un virus (de tout, donc, puisque les virus n’existent pas) comme une injection censée guérir, en partant du principe qu’il serait composé de virus « atténués ». Or, il se compose principalement de protéines étrangères, d’acides nucléiques (ADN / ARN), d’antibiotiques cytotoxiques, de microbes et de spores de toutes sortes.

              Ainsi, un vaccin n’est rien d’autre qu’un mélange de déchets cellulaires et de bactéries. En d’autres termes, des composants qu’un organisme normal excréterait immédiatement. Ce mélange est donc toxique. C’est ce que le corps sécrète comme déchets. Mais il est surtout injecté dans les muscles des enfants lors du processus de vaccination, dans une quantité qui, si elle était injectée dans une veine, entraînerait immédiatement une mort certaine.

              Seules l’ignorance totale et la confiance aveugle dans les autorités étatiques qui « testent » et approuvent les vaccins permettent de décrire cela comme « une petite piqûre inoffensive ». Ces faits vérifiables démontrent le danger et la négligence des scientifiques et des politiciens qui prétendent que les vaccins sont sûrs, n’ont que peu ou pas d’effets secondaires et protègent contre les maladies. Rien de tout cela n’est vrai et prouvable ; au contraire, si vous examinez la situation d’un point de vue scientifique, vous ne trouverez aucun avantage aux vaccins et ne pourrez qu’admettre qu’il n’existe tout simplement aucune preuve de l’affirmation selon laquelle ils vous protègent (2).

              « Alleen bij totale onwetendheid en een blind vertrouwen in de staatsautoriteiten die de vaccins ’testen’ en goedkeuren.
              kan dit worden omschreven als een klein onschuldig prikje ».

              Il convient de souligner, en passant, qu’un virus réel, complètement décrit, n’existe pas dans toute la littérature « scientifique ». En effet, le processus d’élaboration d’une telle description se fait par consensus, les parties concernées se disputant traditionnellement sur ce qui appartient ou non au virus. Cela a pris des décennies pour le virus de la rougeole, par exemple.
              Une erreur d’aiguillage mondiale


            • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 21:41

              @doctorix, complotiste
              .

              c’est à l’occasion des midterms que le faux président sera destitué


              .
              Voici donc la nouvelle prophétie des Trumpolâtres...
              Elle se vérifiera sans doute, comme les précédentes, notamment la plus fameuse, le retour triomphal de Trump à Washington en mars 2021, l’arrestation de Biden et, dans la foulée, celle des pédophiles Clinton avec en surplus, le sauvetage des enfants victimes cachés dans leur cave... Hélas, ces enfants, aujourd’hui doivent être morts...
              On prophétise souvent trop tard...

            • jjwaDal jjwaDal 22 mai 21:45

              @doctorix, complotiste
              Produit par l’ineffable « Dinesh d’souza », un mythomane très connu aux USA pour raconter tout et n’importe quoi et son contraire. Le film peut dire des choses intéressantes, mais avec un tel parrain, à regarder avec le détecteur de foutaises branché et une vigilance poussée.


            • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 22:28

              @Captain Marlo
              .

              Ne cherchez pas, toute la classe politique est pro européenne. La seule opposition c’est l’UPR.


              .
              Quel rapport avec la « crapulerie mafieuse européiste » ?

            • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 22 mai 23:28

              @jjwaDal
              à regarder avec le détecteur de foutaises branché et une vigilance poussée.

              Faites-le ; donc, tout simplement, avant d’attaquer le messager.
              Cette enquête est parfaitement rigoureuse, avec des critères d’exclusion très poussés. Elle ne laisse aucun doute.


            • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 21 mai 20:15

              Bonjour jjwaDal

              "Si ce petit survol d’un nid de cocus n’arrive pas à susciter des interrogations sur l’intérêt de poursuivre dans la voie qui nous est imposée par notre appartenance à la Communauté, rien ne le fera en dehors d’une grande dépression digne de celle des années trente".

              Mais ça ne sera pas facile pour autant vu la sévérité de la censure mise en place par le pouvoir et les médias et l’indigence de la clique politicienne en place (majorité et opposition confondues) qui prétend représenter les intérêts du peuple et de la nation alors qu’elle ne sert que les intérêts de l’oligarchie comme en atteste son soutien borné à l’enfermement de notre pays et de notre peuple dans la dictature de l’UE, de l’euro et de l’Otan.

              Toutes les contributions à l’élaboration et à la consolidation d’une bonne compréhension de ce qui nous arrive, comment et pourquoi, qui est responsable, qui trinque, qui en profite, où ça nous mène, comment sortir des pièges dans lesquels nous nous sommes laissé prendre, sont éminemment utiles, comme l’est la confrontation des idées, y compris dans le petit cercle des lecteurs d’agoravox.

              C’est vrai aussi pour chaque militant de coeur du progrès social et de la paix, où qu’il se trouve, qu’il soit jeune ou vieux, actif, étudiant, retraité, marié ou célibataire, avec ou sans enfants, quelque soit son emploi et sa formation et le petit ou le grand nombre des personnes qu’il côtoie (collègues, parents, amis, voisins, compagnons de fortune ou d’infortune, habitants d’un même quartier, d’une même localité, rencontres occasionnelles ou réglées par le travail, les loisirs, les centres d’intérêts partagés, les mêmes passions...)

              Chaque moment pris pour réfléchir, pour s’informer, pour discuter avec autrui de ce qui ne va pas et qu’il faut changer, de ce qu’il faut défendre et préserver, des moyens d’y parvenir, tout cela contribue au rassemblement des forces nécessaires et à l’élaboration de la conscience collective porteuse des aspirations légitimes de la population. Chaque mot échangé, chaque action engagée, chaque minute consacrée à l’écoute et au partage s’ajoute à des millions d’autres qui, ensemble, nous aident à construire le ciment qui peut rendre notre force considérable, qui, ensemble, aident à façonner les outils nécessaires à une reconquête du pouvoir par le peuple et pour le peuple.

              Evidemment, seule une riposte populaire de grande ampleur sera en capacité de faire évoluer les choses dans le bon sens. Elle est souhaitable mais elle est aussi plus que probable vu que bien des catastrophes sont programmées, que la récession, le chaos économique et social, la liquidation de nos libertés, la guerre, la censure s’inscrivent chaque jour plus nettement dans notre paysage, que les travailleurs et la population ne se contenteront pas d’en regarder le spectacle à la télévision, étant les dindons de la farce et n’ayant pour options que la résistance ou la soumission.

              Dans la situation actuelle, l’une des facettes les plus préoccupantes de l’effondrement en cours et des catastrophes programmées est l’effondrement des forces politiques, démocratiques et syndicales que nos aînés avaient mises en place pour organiser la résistance, les luttes nécessaires et pour faire entendre et respecter la voix et les revendications des travailleurs, des couches populaires, des forces vives de la nation à tous les échelons et dans toutes les instances représentatives et décisionnelles du pays, aussi bien que dans les entreprises et les services publics.

              C’est aussi à la reconstruction patiente de ces outils-là qu’il faut s’appliquer pour aider au rassemblement des forces populaires qui est nécessaire pour chasser les larbins de l’oligarchie du pouvoir et faire prévaloir une politique conforme aux intérêts du peuple et de la nation, pour défendre nos entreprises et nos services publics, et pour tourner le dos au chaos et à la guerre programmés par l’oligarchie pour assurer la préservation de leur pouvoir, de leurs privilèges et de leurs profits.

              Cordialement

              GJ


              • jjwaDal jjwaDal 21 mai 21:06

                Oui... Ou qu’on soit, quelle que soit notre position sociale, notre cercle de relations, il ne faut pas cacher ce qu’on voit en sortant des sentiers battus et mouiller le maillot pour apprendre encore et encore. J’ai appris l’anglais il y a 17 ans pour pouvoir lire un livre sur l’OMC (« Whose Trade Organization ? ») et je mesure le bénéfice d’avoir accès à de bien plus nombreuses sources d’information. Quand on écoute le témoignage d’anciens militaires US, d’anciens responsables des services de renseignement de l’Empire (même si le terme est tourné en dérision, tant il est pertinent pour décrire ce que sont les USA), on voit tout de suite que ça colle avec tout ce qu’on a pu lire et entendre par ailleurs en recoupant les informations, y compris historiques.

                Comme le dit Ritter « ils veulent refaire un »Vietnam« au coeur même de l’Europe » en utilisant la retenue des forces russes qui ne peuvent noyer un pays frère sous un tapis de bombes au napalm, comme eux l’ont fait à l’époque tout en alimentant en armes l’Ukraine jusqu’au dernier soldat ukrainien.

                Une pure guerre d’attrition où les ukrainiens sont des consommables et nous les cocus qui allons payer pour ça avec les contribuables US.

                Comme je le dis en filigrane on avait tous les pouvoirs pour empêcher cette guerre et on ne les a pas utilisés. Il est rude de voir un suicide collectif en direct, mais je crois que c’est à cela que nous assistons.


                • @jjwaDal
                  +1000
                  bon de mon coté à l’époque je causais plus d’un Afghanistan, mais c’est vraiment un point de detail parrapportau reste, l’idée générale reste bien la meme
                  Et oui avec monarc cela va etre l’appauvrissement généralisé pour tout les pays qui suivrons cette course éffrennée aux armements et au toujours plus.

                  C’est bien au passage cette forme de débauche de moyens qui à faite tomber l’ex urss, celle ci ne pouvant à un moment plus suivre dans a course, cette fois ce sra au tour de l’europe (enfin une partie de l’atlantiste) si celle ci ne se désolidarise pas des usa qui eux seront les grands gagnants (apres la chine) de ce genres d’histoires


                • Claude Simon Claude Simon 22 mai 09:13

                  @jjwaDal

                  L’actualité n’est que le miroir des sponsors de la mort du pouvoir (Big Pharma et Big Arma).
                  Les dépopulationnistes ayant échoué avec le covidiotisme, porter la guerre sur des terres nourricières, par ailleurs fortement convoités, avec Zelé-inski tenu par sa villa de Miami (où est Dame Zélenski ?), est visiblement un autre stratagème. Je ne sais pas si c’est écrit quelque part, mais ça y ressemble.
                  Le fait est que les politiques satisfont certaines classes qui n’ont pas de talent particulier à part dominer uniquement par leur pouvoir de nuisance ou destructeur. Et à s’assurer une suprémacie de niveau de vie par la raptation des ressources (ressource étrangère libellée en devise propre).

                  La dernière classe, Big Fake Money, s’occupe de manipuler les marchés par des crises afin de faire boire la tasse aux peuples.

                  Bref, la société occidentale semble s’auto-réguler comme ça, cherchant des possibilités d’asservissement pour autrui, quitte à les provoquer.
                  Sauf à désorganiser la Russie pour la fragiliser et l’asservir. Pour l’instant, elle n’a réussi qu’à s’auto-fragiliser et s’auto-asservir , et à aider l’Ukraine à être détruite.

                  Invitons les peuples anciennement slaves mais plutôt cyrillophones à ne pas être esclaves des stratagèmes d’autrui. Déjà, si planter, semer et récolter devient plus rentable que faire le mercenaire, c’est plutôt bon signe. Mais bon, si l’on est victime de l’inflation, il vaut mieux se garder une marge de manoeuvre vis à vis des marchés.


                • charclot charclot 21 mai 21:19

                   sacrifié la Reine pour préserver un Pion.

                  tout dépend de la position du pion et de la qualité de l’échange qui suit sile pion est en ligne 2 ou 7 et que dans l’échange tu prends la dernière tour de l’adversaire tout en étant sur d’aller en ligne 1 ou 8 alors l’échange est valable... Sauf qu’on est pas aux échecs et que la seule alternative pour les peuples est de ne plus obéir ce qui, individuellement l’est, ne le sera jamais collectivement... Ne nous trompons pas les personnes que tu mets en exergue sont des spécialistes de la manipulation de masse et c’est pour ça que nous écrivons dans le GS ou sur AV et qu’ils possèdent les médias...

                  Bref, 2 ou trois hectares dans une commune perdu du fin fond de la Lozère ou des Landes avec une rivière et deux ou trois fusils de chasse et les munitions qui vont avec et attendre que ça passe.... Je suis vraiment désolé !


                  • zygzornifle zygzornifle 22 mai 08:04

                    La démocratie est une vue de l’esprit, on la cherche toujours, c’est comme le pays des droits de l’homme, ou ça ? ou ça ? ....


                    • charlyposte charlyposte 22 mai 11:16

                      @zygzornifle
                      Au Qatar smiley


                    • zygzornifle zygzornifle 22 mai 08:14

                      L’UE un cimetière des éléphants ou les vieux politiques sans mandats dans leur pays vont croupir en attendant leur heure .....


                      • I.A. 22 mai 09:59

                        Démonstration magistrale, j’en reprends les passages les plus piquants :

                        « La Communauté a la chance d’avoir un voisin, la Russie qui regorge à la fois de ressources énergétiques et minérales, entre autres. Le bon sens aurait été de voir comment on pouvait établir un partenariat mutuellement profitable avec eux, ce qui aurait par la même occasion diminué le besoin mutuel de dépenser dans le domaine de la défense. On ne se défend pas contre ses amis, du moins autant que contre un danger potentiel (perçu comme tel).

                        [...]

                        Le ver était dans le fruit de longue date, puisque toute adhésion à l’OTAN, pour des raisons invoquées d’inter opérabilité des matériels transforme l’OTAN en représentant des intérêts de l’industrie de l’armement US. Créer un ennemi aux frontières de l’Europe c’est à la fois se garantir des commandes militaires juteuses, mais aussi priver l’Europe d’un marché substantiel et de ressources indispensables pour faire tourner son économie.

                        [...]

                        Si ce petit survol d’un nid de cocus n’arrive pas à susciter des interrogations sur l’intérêt de poursuivre dans la voie qui nous est imposée par notre appartenance à la Communauté, rien ne le fera en dehors d’une grande dépression digne de celle des années trente ».

                        Rien à rajouter, merci.


                        • lecoindubonsens lecoindubonsens 22 mai 14:43

                          @I.A.
                          « « La Communauté a la chance d’avoir un voisin, la Russie... »
                          Depuis de nombreuses années, je m’étonnais de la position de nos gouvernants, manifestement hostiles à la Russie sans réelle raison. C’était incompréhensible.
                          Avec la guerre Ukraine, certes déclenchée par Poutine mais largement poussé à la faute par les épisodes précédents, cette position antirusse « imposée » comme pensée unique, s’est largement accentuée.
                          Quelle conclusion en tirer ?
                          La seule qui me semble crédible est qu’effectivement nos dirigeants sont des valets des américains. Nous ne sommes donc que des pions sans importance dans ces affaires.
                          Est ce une stratégie proposée / imposée par Mac Kinsey ?  smiley
                          Si oui, en plus nous payons pour cela !
                          Double effet Kiss Cool masochiste


                        • Captain Marlo Captain Marlo 22 mai 20:36

                          @lecoindubonsens
                          Est ce une stratégie proposée / imposée par Mac Kinsey ? 

                          Cela remonte à bien plus loin. Dès le début du 20e siècle, les USA craignent la concurrence d’une zone économique qui irait de l’Europe à l’Asie.
                          Et plus particulièrement l’alliance Russie/Allemagne.

                          « Le Grand Échiquier de Brzezinsky ».
                          "(...) Mackinder au début du 20e siècle avait tracé déjà ce que nous avions vu plus haut développé par Brzezinski, à savoir que « qui gouverne l’Europe de l’Est domine le heartland, qui gouverne le heartland domine l’île-monde, et qui gouverne l’île-monde domine le monde » (le heartland étant le coeur continental). L’Amérique suit donc cette voie pour parvenir au maintien de son rang.etc


                          La crise actuelle en Ukraine remonte à 1997.
                          "(...) la cause profonde de cette guerre à 1997 quand Zbigniew Brezinski, le plus influent conseiller des présidents américains pendant trente ans, a publié son livre « Le Grand Échiquier », dans lequel il expliquait que le but stratégique des Etats-Unis consistait à s’emparer de l’Ukraine et démembrer la Russie pour briser sa puissance en Europe et l’empêcher de se joindre à l’Allemagne. 1997 étant par ailleurs l’année où la première phase de ce programme s’est mise en place avec l’entrée dans l’OTAN de la Pologne, de la Tchéquie et de la Hongrie…etc



                        • CATAPULTE CATAPULTE 22 mai 21:30

                          @Captain Marlo
                          .

                          la cause profonde de cette guerre à 1997 quand Zbigniew Brezinski, le plus influent conseiller des présidents américains pendant trente ans, a publié son livre « Le Grand Échiquier »

                          .
                          Peut-on être à ce point bête et naïf...
                          Une guerre déclenchée par la publication d’un livre... un livre qui aurait révélé les plans de la première puissance mondiale à l’égard de la pauvre Russie... Des plans dont le FSB n’aurait jamais entendu parler auparavant mais heureusement, un livre providentiel aurait été publié à temps pour les en informer !
                          Les Etats-Unis, de leur côté, n’auraient rien trouvé à redire à cette publication qui renseignait, dit-on, la Russie sur les desseins américains...
                          A l’UPR et chez les poutinolâtres d’Arrêt sur Info, on a cru à cette fable... à moins qu’on en soit l’inventeur...

                        • lecoindubonsens lecoindubonsens 23 mai 06:36

                          @Captain Marlo
                          « Cela remonte à bien plus loin »
                          Mon allusion à Mc Kinsey n’était qu’un clin d’oeil à l’affaire récente ... avec un smiley ! Mais merci pour les précisions historiques.
                          Un constat : dans les 2 guerres mondiales, UK France USA et Russie tapaient sur l’Allemagne, actuellement UK France USA et Allemagne tapent sur la Russie.
                          La seule constante est que Allemagne et Russie sont toujours opposées, ce qui va dans le sens de votre post.
                          Opposition logique pour les USA si l’on retient votre scénario.
                          Opposition beaucoup moins logique pour UK et France si l’on retient toujours votre scénario, et opposition stupide pour UK et France si l’on veut faire l’Europe, qu’elle soit UE (entre USA et Russie), ou de l’Atlantique à l’Oural comme disait le général ...
                          Donc toujours la même conclusion, nous ne sommes que des pions manipulés par les USA. Pourquoi nos « dirigeants » jouent-ils ce rôle de valets ? au lieu de construire une Europe entre des peuples aux us et coutumes assez proches.


                        • Adèle Coupechoux 22 mai 10:16

                          Un véritable suicide assisté par les USA...

                          Il faut dire qu’ils sont parfaitement armés pour ça.


                          • charlyposte charlyposte 22 mai 11:17

                            @Adèle Coupechoux
                            Exactement smiley


                          • paulau 22 mai 11:37

                            @ jjwaDal

                            Très bon article. Merci.


                            • paulau 22 mai 11:38

                              @ jjwaDal

                              Très bon article. Merci.


                              • lecoindubonsens lecoindubonsens 22 mai 14:34

                                Article plein de réalisme et de lucidité.

                                Dommage que les français marchent aussi facilement sans réflexion, juste mus par l’émotion de la pensée unique qu’on leur présente comme l’évidence, la seule position possible.

                                J’ajouterai juste que l’on parle souvent du couple franco allemand comme moteur de l’Europe : si les français ont remplacé leurs fusils « de Saint Etienne » par des fusils allemands (mes grands pères, poilus de 1914 n’auraient pas compris !), les allemands préfèrent les avions américains aux avions « Rafale » voire aux avions européens qu’ils construisent partiellement. Qui est cocu ? Quelle est la logique ?

                                Et quand français et allemands arrivent quand même à s’entendre pour faire des choses ensemble, par exemple l’airbus du rail avec la fusion Siemens/Alstom, on peut compter sur la commission européenne et Ursula, pour rendre impossible la création d’un tel champion qui pourrait concurrencer les américains. Qui est cocu ?


                                • jjwaDal jjwaDal 22 mai 19:17

                                  @lecoindubonsens
                                  « L’Europe ne dit pas ce qu’elle fait ; elle ne fait pas ce qu’elle dit. Elle dit ce qu’elle ne fait pas ; elle fait ce qu’elle ne dit pas. Cette Europe qu’on nous construit, c’est une Europe en trompe l’oeil. » (Bourdieu cité par R.M. Jennar dans « la trahison des élites ». Très tôt cette Europe a été l’objet de toutes les attentions de la part des USA à travers de multiples partenariat qui sont aujourd’hui des espaces d’influences majeurs qu’il vaut mieux consulter et écouter si on veut faire carrière dans la bureaucratie européenne. Un fin connaisseur de la politique US disait que les élus étaient payés par les grandes firmes pour faire passer la législation favorable à leurs activités, le texte leur étant la plupart du temps écrit par des cabinets de conseils aux entreprises, pour leur éviter un travail inutile. Basiquement l’U.E. fonctionne comme ça depuis un bon moment.
                                  De même que notre Constitution organisait et gravait dans le marbre l’esclavage du plus grand nombre, sans réel pouvoir autre que de choisir parmi les maîtres qui lui sont proposés, les institutions européennes sont là pour détruire les politiques nationales afin de laisser libre court aux forces du marché. Quand ça semble marcher, les profits sont pour les copains, sinon les pertes sont pour nous.
                                  On aura compris que les « forces du marché » sont en fait le script écrit par les USA pour nous parasiter.


                                • alinea alinea 22 mai 14:34

                                  Plutôt que chimère, je parlerais plutôt de mensonge aux populations, et probablement à certains politiques, et de volonté d’annexion de la part de l’empire : pour s’en convaincre, pas mal de littérature, mais la biographie de Schumann et Monnet par Philippe de Villiers est à ne pas louper pour ceux qui s’intéressent à leur sort, entre des mains très étranges ères ! ( J’ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu).

                                  Ils ont tout le temps pour ce projet fou qui se transmet de génération en génération : nous voici au dernier épisode. Les temps auraient pu être mûrs pour une alliance Europe de l’ouest et Russie : aïe aïe aïe, c’est la ligne rouge à ne pas franchir ; donc deux belligérants à la ligne rouge ! mais un plus malin que l’autre, qui ne se mouille pas, sa conquête étant toute prête à payer pour lui..

                                  Il est à noter aussi que ce projet d’UE ressemble bigrement à celui qu’avait Hitler, pour l’Europe.

                                  Je ne sais pas s’il y a eu d’autres empires qui ont séduit leurs proies pour qu’elles viennent d’elle-mêmes se jeter dans sa gueule totalitaire mais il faut dire que l’Amérique est composée principalement, à sa tête, et à son origine, d’Européens, et puis ce sont eux qui ont inventé les actions pour le fun ! Donc appâter, séduire, manipuler, autant de jouissances égrenées qui font passer vite le temps

                                  Ceci explique peut-être cela : le meurtre du père, la domination de la mère...mais savoir s’y prendre ; ce sont des Européens jeunes américanisés qui s’y sont collés.

                                  Sinon, rien à ajouter à cette excellente analyse de notre malheureuse actualité.

                                  Merci, une fois de plus, jjwaDal.


                                  • jjwaDal jjwaDal 22 mai 19:22

                                    @alinea
                                    La chimère à l’origine était une créature fantastique et malfaisante. Je trouve l’image assez bonne pour la conserver, car si l’U.E. est une chose, c’est d’abord une arme de destruction massive de la souveraineté nationale et de la démocratie (du moins du semblant dont nous bénéficiions auparavant).
                                    J’aime beaucoup le zoom arrière sur les problèmes d’actualité qui montre souvent des choses tellement évidentes et qu’on met au second plan en courant après le fil de l’actualité.


                                  • alinea alinea 22 mai 19:39

                                    @jjwaDal
                                    Ok ! malfaisante c’est sûr !! mais j’insistais sur le projet concret, non illusoire, bien mené au contraire,et malfaisant mais pas pour tout le monde parce que caché, vendu sous de faux atours... ! je ne le vois pas comme contradictoire


                                  • roman_garev 22 mai 20:10

                                    @alinea
                                    Bonjour.
                                    « Il est à noter aussi que ce projet d’UE ressemble bigrement à celui qu’avait Hitler, pour l’Europe. »
                                    L’USA/UE, c’est évidemment le 4ème Reich.


                                  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 mai 20:19

                                    @roman_garev
                                    @alinea
                                    Bonjour.
                                    « Il est à noter aussi que ce projet d’UE ressemble bigrement à celui qu’avait Hitler, pour l’Europe. »

                                     
                                    À la différence que Big Pharma n’aimait pas beaucoup la médecine nazie :
                                    La guerre des Nazis contre le cancer


                                  • alinea alinea 22 mai 23:28

                                    @Francis, agnotologue
                                    Il faut être abonné pour lire !! à l’Express, non mais, je rêve !! smiley

                                    Dîtes nous le !


                                  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 23 mai 08:21

                                    @alinea
                                     
                                     oui, je suis penaud. J’avais mémorisé ça https://www.lesbelleslettres.com/livre/1239-la-guerre-des-nazis-contre-le-cancer mais ce lien est foutu.
                                    J’ai tenté avec une recherche et j’ai trouvé l’express. Je présume que c’est le même article et j’espère naïvement que quelqu’un ici pourra en parler.
                                     
                                    En résumé l’article disait que les médecins nazis, qui par ailleurs faisaient des expériences monstrueuses sur des humains, cobayes captifs, étaient très avancés dans la recherche et les traitements contre le cancer.
                                     
                                    Le procès de Nuremberg a interdit les expériences sur les individus. Ce qui a fait dire à Bakounine :
                                     
                                    « Si les savants ne peuvent pas faire des expériences sur le corps des hommes individuels, ils ne demanderont pas mieux que d’en faire sur le corps social, et voilà ce qu’il faut absolument empêcher. »
                                     
                                    Le revers de la médaille de Nuremberg c’est qu’on a jeté le bébé avec l’eau du bain en matière de santé (pas en matière de canons). Aujourd’hui, la mise en garde de Bakounine se révèle prémonitoire ; on assiste impuissants à la perte de souveraineté des nations en matière de santé publique par le fait de la lâcheté, la veulerie et la duplicité des chef d’États occidentaux, au profit d’une OMS toute puissante livrée aux mains des corrupteurs philanthropes tous azimuts.
                                    Avec les vaxxinations décrétées obligatoires pour notre bien, les labos peuvent en toute impunité désormais se livrer à toutes les expériences qu’ils veulent sur le corps social réduit par le fait, à l’état de troupeau.
                                     

                                    RÉSISTANCE INTERNATIONALE Par Urmie RAY 75ème Assemblée mondiale de l’OMS : Perte de la souverainneté des Etats ? 20-05-2022

                                     

                                    Si Mélenchon ne revient pas sur sa déclaration d’allégeance à l’OMS je suggère à ses partisans d’y réfléchir à deux fois avant de glisser un bulletin dans l’urne.


                                  • alinea alinea 23 mai 13:58

                                    @Francis, agnotologue
                                    Je n’ai pas trouvé d’autre chose sur l’OMS que ce petit bout de courrier que je copie/colle :

                                    L’OMS va - tenez-vous bien - se donner le droit de :

                                    • Décréter unilatéralement du caractère pandémique d’une maladie (quelle que soit sa dangerosité réelle !) ;
                                    • Imposer une approche standardisée pour TOUS les pays. Pas question de laisser faire des approches sur-mesure, en particulier pour les vaccins, au prétexte qu’elles « mettraient en danger la santé de toute la planète » ;
                                    • Ordonner des mesures de confinement et de quarantaine à des pays entiers sans avoir besoin du consentement des gouvernements nationaux ; VOUS AVEZ BIEN LU !!!!
                                    • Développer et promouvoir en collaboration avec les grands groupes pharmaceutiques des thérapies obligatoires (bonjour les 4e, 5e, voire 6e doses du vaccin !) ;
                                    • Décréter des incitations et/ou forcer les populations à adopter ces thérapies (bonjour le pass vaccinal mondial !)

                                    En France, comme d’habitude, c’est silence radio chez nos médias !

                                    Mais dans le reste du monde, la résistance s’organise.

                                    En Australie, aux États-Unis, en Angleterre, en Irlande, des citoyens se mobilisent pour éviter de donner tout pouvoir sur nos vies à une organisation non élue qui n’a pas la moindre légitimité démocratique :

                                    ...Mais ça promet !


                                  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 23 mai 14:10

                                    @alinea
                                     
                                     ’’une organisation non élue qui n’a pas la moindre légitimité démocratique’’
                                     et en laquelle il n’y a aucune raison de faire confiance, que ce soit au plan des intentions qu’au plan des compétences technico-scientifiques.


                                  • alinea alinea 23 mai 16:26

                                    @Francis, agnotologue
                                    J’espère bien !!


                                  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 mai 15:09

                                    Le totalitarisme est l’évolution naturelle et rhédibitoire du pouvoir des imposteurs.


                                    • NiNi NiNi 22 mai 15:49

                                      Si le $ chute comme monnaie de grand singe étasunien, ça sera déjà ça de bon pour le reste du monde… Sauf si le blob américain est capable d’aller jusqu’au bout pour tenter de sauver sa peau gélatineuse…


                                      • sylvain sylvain 22 mai 18:30

                                        soit auprès d’états qui ne sont pas franchement plus proches de la démocratie que la Russie ne l’est aujourd’hui.


                                        Ca n’a jamais été un problème, au contraire .Un pays même vaguement démocratique n’accepterait pas de se faire piller ses ressources .


                                        • roman_garev 22 mai 19:16

                                          « En quelques semaines on a donc forgé une situation de dépendance infantile assumée envers les intérêts US, arrimé la Russie à la Chine, perdu un partenaire économique précieux, créé une « menace » de toute pièces (la Russie ne veut nullement envahir l’Europe)... »

                                          Quelque chose de très important est omis ici.

                                          Certains pays de l’Europe ont commencé à fournir des armes lourdes à l’Ukraine justement lors de combat, donc prévues à être utilisées contre la Russie, ses villes et habitants.

                                          De ce fait ils sont entrés en guerre avec la Russie.

                                          Aussitôt l’opération spéciale militaire russe terminée sur le territoire de l’Ukraine, rien n’empêchera la Russie de répondre à ces États ennemis à leur tour.

                                          Oui, la Russie ne veut nullement envahit l’Europe. À quoi bon ?

                                          Mais il y a d’autres moyens à répondre à ceux qui ont décidé de vous faire la guerre. Les anglo-saxons n’ont envahi ni Dresde, ni Tokyo, ni Hiroshima, ni Nagasaki. À quoi bon ?


                                          • jjwaDal jjwaDal 22 mai 19:38

                                            @roman_garev
                                            Poutine ne fait sûrement pas dans l’émotion pour envoyer 200 000 hommes en Ukraine, mais il est aussi réaliste. Pour ça qu’il a évité d’envahir l’Ukraine en 2014, pour ça qu’il s’est accroché aux accords de Minsk jusqu’au bout du bout, pour ça qu’il n’a reconnu l’indépendance des républiques autoproclamées que contraint et forcé. La plupart des pays européens et les USA fournissent du matériel de guerre qui peut potentiellement tuer des soldats russes. Mais c’est un secret bien mal gardé que du matériel occidental, , des formateurs de l’OTAN, des mercenaires issus d’entreprises privés sous contrat opéraient et opèrent encore en Ukraine.
                                            Ce qui change c’est l’ampleur de l’aide et le projecteur de l’actualité.
                                            Poutine ne va pas bombarder Paris au motif que Macron envoie une poignée de canons « Ceasar » en Ukraine, pas plus que la Maison Blanche pour remercier le cadeau à hauteur de 50 milliards de $ de matériels promis à l’Ukraine.
                                            Sauf mobilisation générale il ne pourra pas aller au delà des objectifs actuellement fixés et les atteindre dans le cas d’une opération spéciale est tout sauf acquis.
                                            Toutes les régions acquises seront à terme dans la situation du Donbass, à savoir pilonné par un flux continu de matériels venant des USA et payés par le contribuable européen. Zelensky est payé pour se foutre du bilan humain de ce conflit et pour les USA, l’Ukraine peut devenir un champ de ruines si ça affaiblit suffisamment la Russie. Vous êtes loin d’avoir gagné un peu plus de sécurité.


                                          • roman_garev 22 mai 20:03

                                            @jjwaDal
                                            « Poutine ne va pas bombarder Paris... »
                                            Ok, ça va pour votre optimisme débordé. Jouissez-en.
                                            Mais Poutine, ce n’est pas toute la Russie.
                                            Vous êtes tellement gâtés par Poutine gentleman pacifique tout-pardonnant que ne pouvez même pas imaginer ce que la Russie vous fera lorsque son patience crèvera. Ce que vous faites déjà avec vos « poignées » de Caesars.


                                          • pemile pemile 22 mai 20:58

                                            @roman_garev "Certains pays de l’Europe ont commencé à fournir des armes lourdes à l’Ukraine [...] Aussitôt l’opération spéciale militaire russe terminée sur le territoire de l’Ukraine, rien n’empêchera la Russie de répondre à ces États ennemis à leur tour.« 

                                             »ne pouvez même pas imaginer ce que la Russie vous fera lorsque son patience crèvera"

                                            Mais c’est qu’il persiste à nous menacer le troll propagandiste de Russie  !


                                          • samy Levrai samy Levrai 22 mai 21:06

                                            @roman_garev
                                            Nous sommes, nous aussi, comme les russes, de terribles guerriers , nous savons nous dresser sur nos ergots quand nous sommes menacés et tenir une position.
                                            Nous avons aussi la même doctrine nucléaire que les russes, il n’y aura pas de bombardement de Paris.
                                            Par contre tous les autres pays autour, ce n’est pas mon/ notre problème.


                                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 mai 21:07

                                            @pemile
                                            Il regarde trop la télé russe ...


                                          • Nuke T. AMERS itzi bitsy 22 mai 21:16

                                            @pemile

                                            rapelle nous donc qui menace d’ arracher les yeux , ou d’ occire les non vaxx a coup de sac plastique sur agoravox ....

                                            il ne me semble pas qu’ il s’ appelle roman smiley
                                            t’ as une vague idee de qui ca peut bien etre ?

                                            pemile 22 mai 20:58

                                            @roman_garev « Certains pays de l’Europe ont commencé à fournir des armes lourdes à l’Ukraine [...] Aussitôt l’opération spéciale militaire russe terminée sur le territoire de l’Ukraine, rien n’empêchera la Russie de répondre à ces États ennemis à leur tour.« 

                                             »ne pouvez même pas imaginer ce que la Russie vous fera lorsque son patience crèvera »

                                            Mais c’est qu’il persiste à nous menacer le troll propagandiste de Russie !




                                          • jjwaDal jjwaDal 23 mai 17:04

                                            @roman_garev
                                            Il serait bon que la direction Russe cesse (avec Poutine) d’espérer dans le mirage d’une coopération avec les USA et l’Europe, pour assurer la sécurité pour tous sur le continent européen. Poutine le demandait il y a 15 ans et cela était encore au coeur des demandes russes avant que le choix de l’invasion de l’Ukraine apparaisse comme ultime solution.
                                            Les USA n’ont que leurs intérêts à défendre et leur intérêt (pensent-ils) est de s’assurer un marché juteux d’armement en Europe et de détruire la Russie. Un partenariat pour assurer la sécurité de tous irait à l’opposé de ce qu’ils prennent pour leurs intérêts.
                                            La Russie vient de leur donner une occasion inespérée de lui faire la guerre par proxy (comme partout ailleurs) et donc ils vont engager toutes leurs forces dans une guerre d’usure, jusqu’au dernier ukrainien et peu importe si l’Europe boit la tasse.
                                            Regardez bien et vous verrez que l’Ukraine est en pratique déjà bénéficiaire de la plupart des privilèges accordés aux Etats membres de l’organisation. Ils ont et auront les armes, le renseignement satellite, tous les mercenaires de la planète payés par l’Oncle Sam (et les cocus d’européens) pour user encore et encore vos forces vives. Peu importe le compte des victimes non russes dans ce combat (ils n’enverront pas leurs soldats), seul compte le bilan des victimes russes. Poutine voulait démilitariser l’Ukraine ? Elle va devenir un gigantesque théâtre d’opération pour des années et le temps est de leur côté, vu que la planète entière paie le coût des armes qui vont tuer les soldats russes.
                                            Les USA ont une dette monstrueuse, grâce à laquelle ils ont pu financer toutes leurs guerres à bas coût. Ils savent que cette dette ne sera jamais remboursée et donc les pigeons sont les détenteurs de la dette US et plus généralement tout ceux ayant amassé des dollars.
                                            Cette guerre livrée contre la Russie, il faut comprendre qu’elle ne leur coûtera rien (en dépenses comme en soldats) et donc ils ne lâcheront pas leur proie.


                                          • chantecler chantecler 23 mai 17:44

                                            @jjwaDal
                                            "La Russie vient de leur donner une occasion inespérée de lui faire la guerre par proxy (comme partout ailleurs) et donc ils vont engager toutes leurs forces dans une guerre d’usure, jusqu’au dernier ukrainien et peu importe si l’Europe boit la tasse.

                                            « 

                                            Quand un pays belliqueux , ou plusieurs , veulent la guerre , ils trouvent toujours une occasion , un prétexte pour la déclencher . .

                                            De mon point de vue la Russie qui n’a pas reculé n’avait pas le choix .

                                            S’écraser encore ? les pays proxy comme vous dites ne manquent pas autour de la Russie , pour recommencer les mêmes provocations et peut être s’allier sous les bons conseils peut être de »l’empire« .

                                            Leurs gouvernements sont infiltrés , des dirigeants achetés , des agents y travaillent , des »conseillers« sont sur place pour pousser à la guerre , les bases militaires sont armées , équipées et alimentées en soldats jusqu’aux dents .

                                            D’après ce que je pense savoir , l’Ukraine avait concentré ses troupes quand la Russie a cru bon d’envoyer les siennes . Et traversant la frontière elle rencontrait des populations russophones favorables à leur présence qui de plus pouvaient les renforcer .

                                            L’attente passive , la politique du gros dos, celle de l’apaisement , le pacifisme ne fonctionnent pas toujours quand les dès sont jetés..

                                            La Russie a connu l’attaque en 41 d’une Allemagne dont l’armée était très acérée ...
                                            Des divisions qui rentrent comme dans du beurre avec les tanks l’artillerie , l’aviation pour »nettoyer«  et ensuite des contre offensives et des villes assiégées, à n’en plus finir qui coûtent énormément en mortalité .

                                            Je pense que si les Russes ont jugé bon d’arrêter les menaces et les attaques au frontières ,après avoir observé , analysé , tergiversé et cru à la diplomatie ou à des règlements interblocs pendant des années , 8 ans je crois , ...avant les offensives , les massacres et avec les renforts occidentaux et otanesques qui auraient sorti n’importe quel prétexte pour intervenir , c’est qu’ils avaient de bonnes raisons de le faire.

                                            Nous ne savons pas grand chose des paramètres , de la partie commencée sur le terrain . Un jour sans doute nous en saurons davantage quand on pourra mettre des preuves , des documents sur une table , recueillir les témoignages des gens concernés .

                                            Mon sentiment perso qui n’a que peu de valeur , c’est qu’il y avait danger réel à ne pas intervenir : péril en la demeure .

                                            En tous cas la politique de l’apaisement que nous avions menés en 1939 , en attente et retrait de la ligne Maginot , n’a pas donné d’excellents résultats ...
                                            Elle a permis de plus à l’Allemagne d’en terminer avec la Pologne de façon dramatique : son écrasement .
                                            Qui préparait une suite : l’attaque à l’est prévue dans le programme nazi .

                                            Les nazis ont préféré attaquer les anglo français en premier ...
                                            Ce que certains ont du mal à pardonner à l’URSS .
                                            Les »démocraties « pensaient » que l’Allemagne règlerait en premier le compte au communisme.

                                            La blitzkrieg nous a mis à genoux et permis l’occupation en quelques semaines de combats . Elle a pu récupérer du matériel militaire en grande quantité , des millions de prisonnier pour faire tourner les usines d’armement et l’agriculture pendant que les armées allemandes et ses alliées mèneraient les offensives de leur guerre idéologique .

                                            Et l’occupation qui a duré 4 ans chez nous n’a pas été une partie de plaisir pour tout le monde .

                                            Mais reconnaissons que la Russie en a largement plus bavé .


                                          • alinea alinea 23 mai 18:32

                                            @chantecler
                                            Cette phrase est ambiguë :
                                            « l’Ukraine avait concentré ses troupes quand la Russie a cru bon d’envoyer les siennes »
                                            elle mérite soit un « déjà » après « avait » ; sinon on peut croire que c’est une conséquence ! " cru bon mérite aussi d’être éclairci, parce que, tel quel, c’est très péjoratif.


                                          • Eric F Eric F 23 mai 18:59

                                            @samy Levrai
                                            ’’Nous avons aussi la même doctrine nucléaire que les russes, il n’y aura pas de bombardement de Paris’’

                                            Les menaces récurrentes des ultra-nationalistes russes de vitrifier l’Europe devraient inciter les souverainistes français à modérer leur soutien à ces forcenés.


                                          • Eric F Eric F 23 mai 19:07

                                            @chantecler
                                            ’’Elle a permis de plus à l’Allemagne d’en terminer avec la Pologne de façon dramatique : son écrasement’’
                                            L’Allemagne avait alors un allié actif, l’URSS qui a envahi l’autre moitié de la Pologne. Non pas seulement non-agression, mais amitié et coopération jusqu’en 41. Après, effectivement, ils en ont bavé.


                                          • jjwaDal jjwaDal 23 mai 20:02

                                            @chantecler
                                            Ce que je voulais surtout souligner est ma conviction issue de mes lectures et « auditions » que nous sommes partis pour un conflit long aux conséquences incalculables. On vient d’entrer dans un conflit qui aura un impact mondial, même si l’arme nucléaire n’est pas utilisée, ce qui est bien plus un espoir à ce stade qu’un acquis. L’Ukraine est un champ de bataille pour des années (regardez la Syrie, l’Irak 19 ans après une agression totalement impunie, les 20 ans de guerre Afghane) et au terme, le paysage mondial sera sinon entièrement recomposé, du moins parti sur une toute autre trajectoire.
                                            Les principales victimes de ce conflit seront le dollar, une version spécifique de la mondialisation pensée et imposée au monde par une idéologie qui ne pouvait venir que des USA et cette superstructure imbécile, sans tête ni gouvernail que l’on nommait l’U.E.
                                            S’il y a des historiens dans notre futur, ils ne manqueront pas de souligner que l’U.E. est entrée dans ce conflit comme un somnambule qui avait tout à y perdre, n’ayant ni une monnaie mondiale, ni la force militaire, ni les ressources naturelles pour se recentrer sur elle-même, trouver sa voie politique, trouver sa vision du monde et donc sa place.
                                            Il fallait toute l’insondable imbécilité de la politique étrangère US pour précipiter la Russie dans les bras de la Chine et pousser l’essentiel des pays à considérer que leurs dollars ont une date de péremption, à savoir le jour où les USA décideront que leur valeur est tombé à zéro.
                                            Le futur dira si nous allons vers un scénario style guerre du Vietnam (où URSS et Chine alimentaient continuellement les « Viets » en ressources sans intervention directe) ou un scénario de partition comme celui qu’à connu la Corée, avec un mur de missiles de part et d’autre à la merci d’un bug informatique ou d’un tir mal interprété.
                                            Souvenons-nous que c’est le « petit blanc » de l’ouest européen qui a « inventé » le colonialisme à échelle planétaire, le génocide à échelle d’un continent pour se faire une place au soleil d’Amérique, la déportation et l’esclavage de masse, les deux guerres mondiales, les camps de concentration, la guerre perpétuelle pour « promouvoir la démocratie », j’en passe. Le reste du monde, sans être un refuge d’oies blanches, ferait bien de surveiller de près ses agissements et cesser de vouloir le prendre en modèle s’il ne veux pas, lui aussi, mal finir...


                                          • Eric F Eric F 24 mai 09:59

                                            @jjwaDal
                                            En fait, les USA auraient souhaité se désinvestir sur l’Europe et reporter l’effort sur le Pacifique, l’adversaire ’’montant’’ étant la Chine. Ils ne souhaitaient donc pas cette guerre, mais en maintenant la volonté d’intégrer l’Ukraine dans le bloc atlantiste, ils n’ont pas mesuré la détermination russe, pays qu’ils considéraient peut-être en déclin. Beaucoup de conflits naissent de mauvaises analyses et d’incompréhensions. Les russes n’ont pas été en reste, n’ayant pas imaginé la résistance de l’Ukraine (l’occident non plus, d’ailleurs).

                                            Parmi les scénarios que vous évoquez, il semble que l’on aille vers la ’’partition’’ de l’Ukraine ou du moins un démembrement partiel en cédant l’Est et le Sud-Est.
                                            Le scénario de la prolongation dépendra si la Russie veut aussi s’attaquer à la façade ukrainienne sur la Mer Noire. Des ’’signaux’’ pourraient être envoyés que ceci constitue la ’’ligne rouge’’ et que le reste pourrait être concédé (dont la non-otanisation de l’Ukraine, Georgie, etc), moyennant un ’’statut’’ des régions russifiées permettant une sortie sans perdre la face, et des gains territoriaux appréciables pour Moscou, ce qui est évidemment son objectif tangible au delà des proclamations et prétextes.

                                            A propos du ’’petit blanc de l’Ouest européen’’, rassurez-vous, l’espèce est en voie d’extinction, il a transmis au reste du monde les technologies permettant la croissance démographique et la suprématie technologique qui conduisent à le supplanter. Déjà les anciens sites industriels et lieux de culte sont transformés en musées.


                                          • chantecler chantecler 24 mai 10:14

                                            @alinea
                                            Si tu veux !
                                            Donc la phrase que j’aurais du écrire selon toi :
                                            « l’Ukraine avait (déjà) concentré ses troupes (à la frontière) quand la Russie (a cru bon d’envoyer les siennes ) est intervenue »


                                          • Eric F Eric F 24 mai 12:03

                                            @chantecler et @alinéa
                                            En fait, la plus forte concentration de troupes a été la manœuvre Russo-Biélorusse Zapad 2021 puis celle de début février 2022, dont les troupes sont ensuite restées sur le pourtour de l’Ukraine. Poutine avait assuré qu’elles se retiraient ...quelques jours avant qu’elles pénètres en Ukraine. La préparation de l’attaque est donc évidente, le reste n’est que prétexte. Jamais l’armée ukrainienne n’aurait pénétré sur le territoire russe, pas plus qu’en 1939 les Polonais n’avaient pénétré sur le territoire de l’URSS avant que celle-ci ne l’attaque conjointement avec ses nouveaux alliés allemands. L’histoire bafouille souvent.


                                          • Eric F Eric F 24 mai 12:05

                                            orth : ’’avant qu’elles ne pénètrent en Ukraine’’


                                          • alinea alinea 24 mai 15:52

                                            !chanteclerc, pourquoi selon moi ? Lever une ambiguïté c’est pas selon moi ! smiley

                                            L’Ukraine avait déjà concentré ses troupes à la frontière quand la Russie , en réponse, < au choix : s’est avisée , a, décidé d’intervenir >
                                            L’ambiguïté est que cette phrase, comprise par un anti russe, veut dire que la Russie a cru bon¨, c’est à dire a mal fait ( croire bon induisant que ça ne l’est pas ), mais aussi : avait concentré ses troupes quand : le quand peut avoir un sens un peu différent, du style « alors » : l’Ukraine avait concentré ses troupes alors ( donc pas de signification d’antériorité, « en même temps ») que la Russie est intervenue...

                                            Quand on veut l’expliquer, ça poil-de-culte ; en réalité c’est instinctif !!
                                            pas sûre d’avoir été très claire smiley


                                          • nono le simplet nono le simplet 24 mai 16:13

                                            @alinea
                                            pas sûre d’avoir été très claire 
                                            reçu haut et clair ! mais complètement faux smiley


                                          • alinea alinea 24 mai 16:15

                                            jjwaDal
                                            je vois juste des peuples éclairés qui pourront arrêter cela ; comme ils ont arrêté le guerre au Vietnam, enfin plutôt donné leçon, après coup. Mais cela a marqué puisque les guerres se font sans eux dorénavant, ou quasi.
                                            Seulement, le temps a passé, les méthodes d’abêtissement, de crédulisation, ont énormément progressé, plus que le SMIC, aussi, c’est pas gagné. Mais plus de gens comprendront, plus on aura de chance d’empêcher le pire.
                                            Je me tue à le répéter à des gens qui sont dieu sait réputés intelligents... mais...


                                          • jjwaDal jjwaDal 24 mai 16:29

                                            @Eric F
                                            On peut voir un verre à moitié vide ou plein selon les sensibilités de chacun, mais le fait est que Zelensky avait dit explicitement vouloir reprendre le Donbass et la Crimée par la force, il avait même ajouté vouloir à l’avenir héberger des armes nucléaires et surtout les observateurs de l’OSCE comme les services de renseignements russes voyaient bien l’accroissement de la concentration des troupes ukrainienne dans la région. On a déjà oublié que 15 jours avant la reconnaissance des deux républiques, la forte recrudescence des tirs ukrainiens sur le Donbass avait occasionné une fuite de nombreux civils vers la Russie pour se protéger d’une bataille que tout le monde savait imminente (sans en connaître tous les protagonistes).
                                            La décision de se préparer au combat a été prise au moins un mois à l’avance, car le sort des négociations était prévisible. Par ailleurs il est connu que la Russie avait délivré des passeports russes à bon nombre d’habitants du Donbass (probablement plus pour faciliter leur venue en Russie plus que pour anticiper une intégration). Quand Conessa dit que Poutine en matière de mensonges est un « petit joueur » à côté des USA, il connaît son sujet. Poutine avait dit de longue date que l’entrée de l’Ukraine dans l’OTAN ne se ferait pas, car cela constituait pour la Russie une menace « existentielle ». Pour de nombreuses raisons je les vois annexer toute la partie à l’Est du Dniepr, mais pas avec les moyens actuellement déployés.


                                          • jjwaDal jjwaDal 24 mai 18:19

                                            @alinea
                                            Il sera difficile pour l’Ukraine de cacher à sa population la montagne de morts dans la population masculine qui va venir. Certains ont choisi la fuite, il y en a ici, j’en ai croisé un ce matin. Je crois la population russe plus divisée. Ceci dit un aveugle verrait que ce n’est pas une opération de démolition générale qui est entreprise par la Russie (style « tapis de bombes », pratiqué par les USA au Vietnam) et que des infrastructures lourdes sont encore debout et peuvent par leur existence porter des coups rudes à l’opération russe.
                                            Ce sont malheureusement les bains de sang qui éclairent les peuples et comme on les a privé du contrôle de leur destin, leur sort dépend de la prise de conscience de leurs dirigeants.
                                            Aucun leadership éclairé dans l’U.E. et encore moins aux USA.
                                            Je pense que seul, le peuple Ukrainien peut obliger le pouvoir à déposer les armes et discuter des exigences russes avec obligation de trouver un accord autrement qu’après une boucherie durable dont l’Ukraine ne se remettra pas.
                                            Ils ont déjà des dizaines de milliers de morts pour avoir refusé l’autonomie du Donbass et s’être accroché à un rêve qui leur garantissait un voisin furieux et éventuellement remuant. C’est déjà très cher payé, mais le pire semble à venir.


                                          • Eric F Eric F 25 mai 14:09

                                            @jjwaDal
                                            Vous savez comme moi que le dirigeant d’un pays dont une partie du territoire a été annexée ne peut ’’officiellement’’ que parler de reconquête. Mais l’Ukraine n’avait pas le le début du commencement des moyens pour le faire, tout juste arrivait-t-il à ’’contenir’’ le front à l’Est ; il prévoyait -à juste titre, comme on le voit qu’il y aurait intervention directe russe, qu’il voulait repousser, non pas annexer Moscou.
                                            Au début Février, la recrudescence des tirs dans le Donbass était bilatérale (provocations/ripostes, on a déjà eu le cas. Un gamin de maternelle sait que lorsqu’on a à sa porte une bande nombreuse de gros baraqués on ne va pas les attaquer. Ce prétexte des Russes est une trop grosse ficelle (faut trouver autre chose).

                                            Notons que la situation est différente entre la Crimée, qui a été dores et déjà réannexée par la Russie (les Ukrainiens ne l’avoueront jamais pour ne pas perdre la face, mais ils en ont fait leur deuil), et les territoires séparatistes qui sont un conflit de sécession interne à l’Ukraine alimenté par un pays frontalier qui a des vues sur ces territoires -c’est ultra classique dans l’histoire-. 

                                            L’histoire des passeports me semble significatif de la préméditation des annexions, afin de prétendre que ces régions sont peuplés de Russes. Genre : donnez des passeport allemands aux Sudètes et annexez alors la Sudétie comme étant peuplé d’Allemands !

                                            Comme je ne suis pas unilatéraliste, on a forcément certains points d’accord, notamment que cela a été une faute des occidentaux d’avoir maintenu le projet d’intégration de l’Ukraine dans l’OTAN (il y avait du reste une demande pressante des Ukrainiens craignant l’armée russe, davantage que d’enthousiasme de certains pays de l’UE, l’Allemagne et la France avaient déjà exprimé des réticences à moyen terme, sans pour autant de véto définitif). Poutine demandait une garantie pérenne sur ce point, d’où la réflexion côté russe après la dernière visite de Macron à Poutine, qu’il ne peut pas s’engager au nom de l’OTAN.

                                            Je suis également d’accord qu’il y aura forcément des annexions, mais je ne sais ni où s’arrête l’appétit du Kremlin, ni le coût qu’il est disposé à mettre -plus élevé que prévu-. Ma crainte concerne la côte sur la Mer Noire, qui signifierait l’asphyxie de l’Ukraine et qui provoquerait une escalade militaire.


                                          • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 25 mai 18:46

                                            @jjwaDal

                                            Bonjour

                                            Il y a un excellent article de SEPH en attente en modération.

                                            Cordiales salutations


                                          • jjwaDal jjwaDal 25 mai 19:48

                                            @Eric F
                                            Oui, sauf que...
                                            Il est documenté (J. Baud en parle) que le 24 mars 2021, Zelensky a signé le décret n°117 indiquant la volonté de reprendre et le Donbass et la Crimée par la force militaire (ce qui équivalait à enterrer les accords de Minsk II) et les observations de l’OSCE ont clairement vu ensuite le continuel renforcement ukrainien depuis cette date et l’accroissement conséquent et chiffré des tirs ukrainiens contre le Donbass, (x20 le 16 février 2022, x40 deux jours plus tard ).
                                            Donc, quand mi février 2022, Biden dit que la Russie va attaquer il ne peut que supposer les intentions de Poutine, mais il connaît les intentions des Ukrainiens et leur a probablement donné des assurances d’un soutien s’il veulent récupérer les territoires perdus.
                                            On en reviens toujours au même. Poutine a refusé (les mots ont un sens) pendant 8 ans à la fois de reconnaître les deux républiques autoproclamées et encore jusqu’à ce jour, refusé de les intégrer à la Russie.
                                            Quand à la Crimée, elle a exprimé a de multiples reprises depuis 1991 son envie de retourner vers la Russie et donc si on peut comprendre le souhait Ukrainien de la garder, le précédent du Kosovo ne peut que rendre ridicules les accusations d’annexion du territoire.
                                            Pour les passeports, je pense sincèrement que si plus tard un référendum est organisé dans le Donbass il utilisera les cartes électorales (justifications de domicile sur le territoire depuis un moment) et ne sera jamais accepté par les USA et leurs caniches. Donc, les passeports russes ne peuvent servir à truquer de futures consultations populaires qui, si elles sont favorables à la Russie seront rejetées.


                                          • Eric F Eric F 26 mai 18:00

                                            @jjwaDal
                                            Encore une fois, on est dans la situation du faible au fort, un peu comme Taiwan vis à vis de la Chine Populaire. Les postures et rodomontades du gouvernement ukrainien sont surtout à usage de communication intérieur.

                                            Des ’’renforcements’’ au Donbass, il y en a eu des deux côtés, comment voulez vous que des petits territoires séparatistes puissent tenir en échec une armée nationale sans un puissant soutien militaire extérieur ?
                                            La situation des concentration de forces militaires en début 2022 se caractérise surtout par le colossal déploiement de forces russes à proximité de l’Ukraine dans le cadre de ’’manoeuvres’’.
                                            Presque tout le monde alors (jusque semble-t-il le gouvernement ukrainien) interprétait cela comme de l’intimidation, mais les services yankees (ont-ils des informateurs bien placés au Kremlin ?) ont annoncé une intention d’attaque contre l’Ukraine (voulaient-ils réveiller l’endormi de la Maison Blanche ?).

                                            En tout cas, les USA n’auraient pas été en mesure de donner des assurances de soutien militaire à une reconquête de la Crimée par la force, puisqu’ils n’avaient pas les moyens d’y donner suite (pas de force de l’OTAN sur place). Des assurances d’aide à se défendre en cas d’attaque, ça par contre c’est probable (mais on voit que ça n’empêche pas le grignotage territorial par les forces russes).

                                            Poutine a attendu le moment opportun, mais n’est pas resté les mains dans les poches pendant 8 ans, il a constamment aidé les forces séparatistes, a distribué des passeports (pour pouvoir ensuite alléguer la russité des habitants du Donbass et justifier d’aller défendre des compatriotes, c’est évident), et a fait monter la pression pour entreprendre une opération non pas sur les seuls territoires séparatistes et refaire un cout à la criméenne (on aurait pu le comprendre), mais la main-mise sur toute l’Ukraine puisque Kiev a été encerclé (non pour tout annexer mais mettre un régime pro-Russe, en s’attendant à un soutien de la population), et des annexions plus vastes que le seul Donbass.
                                            Les choses ne se sont pas passé comme prévu, et même les ’’atlantistes’’ ne s’attendaient pas à une telle résistance de la part de l’Ukraine (les ambassades occidentales avaient été déplacées à Lviv par crainte de la chute de Kiev).

                                            De toute façon, ma conviction est depuis le début que les forces militaires russes parviendront à conquérir des territoires, qui seront ensuite annexés (par intégration ou protectorat). Est-il possible de trouver un ’’statut juridique’’ qui sauvegarde les apparences, dans le cadre de négociations ? C’est difficile, on peut plutôt s’attendre à un armistice puis un état de fait de ’’territoires contestés’’ qui durera des décennies, jusqu’à la résignation ...ou un conflit au siècle suivant.

                                            J’ai été -et je reste opposé à l’intervention militaire de l’OTAN dans le conflit du Kosovo, et à l’indépendance de ce pays (qui du reste n’est pas reconnu par la totalité des pays de l’UE, et n’est pas admis à l’ONU dont la moitié des pays ne reconnaissent pas en tant qu’état).
                                            Je suis donc cohérent dans mon opposition à des changements de souverainetés d’une portion de territoire qui ne fasse pas l’objet d’un traité incluant l’accord du pays auquel ce territoire appartenait, selon les délimitations lors de son admission à l’ONU. Avec fatalement des contreparties.


                                          • Le bébé de Macon Le bébé de Macon 22 mai 20:26

                                            l’UE est certes imparfaite, elle démarre avec le BeNeLux (Union économique de « petits pays » pour rivaliser avec les « grands » voisins). Puis le projets grossi pour rivaliser avec les « très grands » genre USA, Chine, Russie, Etc...

                                            Mais ce n’est pas que ça. L’intégrer, permet de ne plus se taper dessus en Europe. C’est bien joli le souverainisme en théorie, mais pas quand on est la Belgique ou le Luxembourg et qu’on vit entouré de gros cons qui ne savent pas s’entendre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité