• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Washington et la crise migratoire cubaine

Washington et la crise migratoire cubaine

 Depuis près d’un mois, des milliers de Cubains qui souhaitent se rendre vers les Etats-Unis, dont la législation favorise l’émigration en provenance de l’île, se trouvent bloqués au Costa Rica.

 Près de 6 000 Cubains, candidats à l’émigration vers les Etats-Unis, se trouvent coincés au Costa Rica, sans possibilités de poursuivre leur voyage vers le Nord. Après s’être rendus en Equateur, seul pays d’Amérique latine à ne pas exiger de visa aux Cubains, ils ont entrepris un long périple à travers le continent pour se rendre principalement à Miami. Mais leur chemin s’est arrêté au Costa Rica. En effet, les pays d’Amérique centrale, du Nicaragua au Mexique, refusent de laisser passer les migrants, cibles des réseaux criminels, et exigent une réponse politique de Washington, principal responsable de cette situation[1].

 En effet, les Cubains qui entrent illégalement aux Etats-Unis sont accueillis les bras ouverts, alors que les clandestins des autres nations sont immédiatement arrêtés et expulsés vers le pays d’origine. Cette spécificité est due à la volonté historique des Etats-Unis d’utiliser la problématique migratoire comme arme pour ébranler la Révolution cubaine[2].

Dès 1959, les Etats-Unis ont exprimé leur hostilité au gouvernement de Fidel Castro. Ils ont ouvert leurs portes aux héritiers de l’ancien régime militaire de Fulgencio Batista, y compris aux forces de sécurité impliquées dans les crimes de sang. Washington a également accueilli l’élite économique du pays et a favorisé le départ du personnel hautement qualifié dans le but de déstabiliser la société.

L’impact a été rude pour Cuba. En effet, dans un secteur aussi vital que la santé, près de la moitié des médecins cubains, soit 3 000 d’entre eux, avaient répondu aux sirènes étasuniennes qui leur promettaient une vie meilleure. Cet épisode a plongé le pays dans une grave crise sanitaire. D’autres professionnels hautement qualifiés ont également été incités par les autorités étasuniennes à quitter l’île pour des opportunités économiques plus lucratives en Floride[3].

Dans sa guerre contre Cuba, Washington avait décidé d’utiliser la problématique migratoire pour déstabiliser le pays. En 1966, le Congrès a adopté la loi d’Ajustement cubain, unique au monde, qui stipule que tout Cubain qui émigre légalement ou illégalement, pacifiquement ou par la violence, le 1er janvier 1959 ou après, obtient automatiquement le statut de résident permanent au bout d’un an et un jour, diverses aides sociales (logement, travail, couverture médicale, etc.), ainsi que la possibilité d’obtenir la citoyenneté étasunienne au bout de cinq ans[4].

Il s’agit là d’un formidable outil d’incitation à l’émigration illégale. En effet, depuis près de 50 ans, le pays le plus riche de la planète ouvre ses portes à la population d’un petit pays pauvre du Tiers-monde, aux ressources limitées et victime, de surcroit, de sanctions économiques extrêmement sévères. La logique voudrait que l’ambassade des Etats-Unis à La Havane concède un visa à tout candidat à l’émigration en vertu de cette loi. Or ce n’est pas le cas. Au contraire, Washington limite sévèrement le nombre de visas accordés chaque année aux Cubains afin de stimuler l’émigration illégale et dangereuse et d’instrumentaliser les crises à des fins politiques. Ainsi, faute de visa, les Cubains qui souhaitent émigrer vers les Etats-Unis doivent risquer leur vie à bord d’embarcations de fortune, en espérant ne pas être interceptés par les garde-côtes, ou réaliser de longs périples à travers le continent, à la merci des trafiquants de personnes et des bandes criminelles de toute sorte.

Le New York Times a lancé un appel en faveur de l’abrogation de la loi d’Ajustement cubain :

« Il est temps de se débarrasser de cette politique, une relique de la Guerre froide, qui constitue un obstacle à la normalisation des relations entre Washington et La Havane. […] Ce système fait le bonheur des trafiquants de personnes en Amérique latine et a créé de graves problèmes pour les pays allant de l’Equateur au Mexique. […] L’administration Obama doit négocier un nouvel accord avec le gouvernement cubain afin que l’émigration ordonnée devienne la norme. […] Les autorités américaines sont incapables d’expliquer le traitement spécial réservé aux Cubains, lequel contraste avec la force utilisée par les Etats-Unis contre les Centraméricains, y compris les mineurs, alors que nombre d’entre eux fuient leur pays pour protéger leur vie[5] ».

 

Par ailleurs, depuis près de 10 ans, Washington applique également une politique destinée à piller Cuba – pays reconnu mondialement pour l’excellence de son système de santé – de ses médecins. En effet, en 2006, l’administration Bush a adopté le Programme médical cubain dont l’objectif est de favoriser l’émigration des professionnels de la santé cubains vers les Etats-Unis en leur offrant la possibilité d’y exercer leur métier. Ce programme cible plus particulièrement les 50 000 médecins cubains et autres personnels de la santé qui exercent leur métier dans les régions rurales de 60 pays du Tiers-Monde, venant en aide aux populations déshéritées. Le Président Barack Obama, au pouvoir depuis 2009, n’a pas éliminé ce dispositif, malgré ses déclarations favorables à une normalisation des relations avec Cuba.[6]

L’abrogation de la loi d’Ajustement cubain et du Programme médical cubain est indispensable afin de pouvoir construire une relation apaisée entre Cuba et les Etats-Unis. Washington ne peut espérer une entente cordiale avec La Havane en maintenant des législations hostiles qui mettent en péril la vie des citoyens cubains.

 

Ainsi, un an après le rapprochement historique du 17 décembre 2014 entre Cuba et les Etats-Unis, de nombreux points de discorde persistent entre les deux pays. A titre d’exemple, le Président Obama, malgré ses déclarations positives, n’a toujours pas fait usage de l’ensemble de ses prérogatives pour mettre un terme aux sanctions économiques. Celles-ci affectent les catégories les plus vulnérables de la population cubaine et constituent le principal obstacle au développement de l’île.

 

Docteur ès Etudes Ibériques et Latino-américaines de l’Université Paris IV-Sorbonne, Salim Lamrani est Maître de conférences à l’Université de La Réunion, et journaliste, spécialiste des relations entre Cuba et les Etats-Unis.

Son nouvel ouvrage s’intitule Cuba, parole à la défense !, Paris, Editions Estrella, 2015 (Préface d’André Chassaigne).

Contact : lamranisalim@yahoo.fr ; Salim.Lamrani@univ-reunion.fr

Page Facebook : https://www.facebook.com/SalimLamraniOfficiel

 

 

[1] El Nuevo Herald, “Presidente de Costa Rica viajará a Cuba en medio de crisis por migrantes”, 19 décembre 2015.

[2] U.S Citizenship and Immigration Services, “Cuban Adjustment Act”, 1996. http://www.uscis.gov/green-card/other-ways-get-green-card/green-card-cuban-native-or-citizen (site consulté le 25 décembre 2015).

[3] Elizabeth Newhouse, « Disaster Medicine : U.S. Doctors Examine Cuba’s Approach », Center for International Policy, 9 juillet 2012. http://www.ciponline.org/research/html/disaster-medicine-us-doctors-examine-cubas-approach (site consulté le 18 juillet 2012).

[4] United States Congresse, “Cuban Adjustment Act”, 2 novembre 1966. https://www.gpo.gov/fdsys/pkg/STATUTE-80/pdf/STATUTE-80-Pg1161.pdf (site consulté le 25 décembre 2015).

[5] The New York Times, « A New Cuban Exodus », 21 décembre 2015.

[6] United States Department of State, « Cuban Medical Professional Parole Program », 26 janvier 2009. http://www.state.gov/p/wha/rls/fs/2009/115414.htm (site consulté le 25 décembre 2015).


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

103 réactions à cet article    


  • tf1Groupie 29 décembre 2015 10:54

    Et c’est quoi « l’émigration illégale » ?

    C’est quand le citoyen d’un pays n’a pas le droit de quitter son pays vivant ?

    Ah pardon, j’oubliais que l’auteur s’interdit de répondre sur Agoravox.


    • tf1Groupie 29 décembre 2015 15:31

      @Michel Maugis

      Si ce cubain a l’autorisation de quitter son pays, alors il ne le fait pas illégalement ... mais il le fait contre votre volonté.
      Si il n’a pas l’autorisation de rentrer sur un autre territoire c’est son immigration qui est illégale.

      Ce que vous appelez « illégal » c’est que vous n’aimez pas ; une dictature qui ne dit pas son nom.


    • VDJ VDJ 29 décembre 2015 16:01

      @tf1Groupie

      Selon les accords migratoires entre les Etats-Unis et Cuba (1994, accords voulus par le Cuba), les Etats-Unis s’étaient engagés (à la demande de Cuba) à délivrer un certain nombre de visas en bonne et due forme (environ 20.000 par an, soit nettement plus que ce les Etats-Unis avaient l’habitude d’accorder). En échange, les Etats-Unis ont exigé que Cuba empêche (oui, vous avez bien lu) les sorties « illégales » vers les Etats-Unis (càd sans visa accordé par les Etats-Unis). Les Etats-Unis n’ont, bien entendu, jamais respecté l’accord. Et lorsque Cuba menace de « laisser partir » tous ceux qui le désirent, avec ou sans visa, les Etats-Unis répliquent en invoquant une « atteinte à la sécurité nationale du pays ».

      Vous voyez, c’est beaucoup plus clair lorsqu’on sait de quoi on parle.


    • asterix asterix 29 décembre 2015 20:51

      TANT QU’ON Y EST, L’AUTEUR AURAIT PU ABORDER UNE AUTRE VéRITé
      CELLE DES DIZAINES DE MILLIERS DE CUBAINS FUYANT L’ÎLE DU BONHEUR INSOUTENABLE QUE LA FIDEL COMPANY A FAIT POURSUIVRE PAR SES HéLICOPTèRES ET ENVOYER PAR LE FOND D’UNE SIMPLE RAFALE DE MITRAILLETTE, LES REQUINS éTANT CHARGéS DE FINALISER LE BOULOT.

      PAS DE TéMOINS, PAS DE COUPABLE...
      L’AFFAIRE DU PETIT ELLIAN PAR EXEMPLE

      Comme d’habitude, englué dans sa propagande caca, il ne répondra pas.


    • tf1Groupie 29 décembre 2015 22:23

      @izarn

      « Parce que moi, je vais te sortir des trucs ? OK ? »

      Tu m’as l’air à cran Izarn.
      Pète un coup et respire profondément, on dirait que ton lavage de cerveau te provoque des allergies.


    • tf1Groupie 29 décembre 2015 22:31

      On dirait que les adorateurs de la secte fidelienne ont des problèmes orthophoniques de base : ils confondent « intérieur » et « extérieur ».

      Essayons de leur expliquer :
      dans un pays libre on sort quand on veux, mais n’entre pas qui veut.
      dans un pays non libre comme les pays communistes, entre qui veut (mais personne ne veut) et ceux qui veulent sortir sont éventuellement tirés comme des lapins ou jetés dans des geoles.

      ça a l’air simple pour un individu moyen mais pour quelqu’un dont le cerveau a été gélifié dans les années 60 c’est compliqué.
      Allez, on laisse infuser et dans quelques années Maugis aura peut-être percuté.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 30 décembre 2015 01:19

      @tf1Groupie

      Moi je peux vous répondre. Le comportement des USA envers Cuba suffirait a lui seul a damner devant l’histoire et pour toutes les générations cette immonde malfaisance qu’auront été les EtatsUnis d’Amérique.. Apres le massacre total de ses autochtones et l’esclavage de millions d’Africains importés pour souffrir, ce que les USA ont fait a Cuba justifie que tout f homme de bonne volotné fasse tout en son pouvoir pour saboter, détruire et faire disparaitre toute influence de ce pays maudit que sont les USA,.



      Pierre JC Allard

    • tf1Groupie 30 décembre 2015 10:17

      @Pierre JC Allard

      Sauf que vous ne m’avez pas répondu ... vous prêchez juste comme beaucoup d’autres.


    • LEELOO Shawford43 30 décembre 2015 10:22

      @tesfinsnoopie

      Non, PJCA il drague les téloch asexuées, comme d’hab smiley smiley


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 janvier 2016 00:27

      @tf1Groupie


      Je suis un grand admirateur de Castro, que j’ai un peu côtoyé è l’époque, mais je n’ai pas renoncé a porter un jugement lucide sur la nature humaine, ce qui est indispensable si on veut prévoir correctement. D’ici quelques années, je pense que Cuba aura fait quelques pirouettes..... On donnera peut-être finalement raison à ce texte que j’ai écrit il y a maintenant 6 ans....

       

      PJCA

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 janvier 2016 00:47

      @Pierre JC Allard



      Encore le petit sabotage des liens qui n’operent pas.. Je commence 

      à cerner les liens qui sont visés....



    • LEELOO Shaw42 7 janvier 2016 01:26

      @PJCA

      C’est toujours pratique d’avoir un complotiste à la maison smiley smiley


    • LEELOO Shaw42 7 janvier 2016 01:32

      @PJCA

      ON peut plus rire avec les canadiens ? En principe ça c’est toujours bien passé entre nous non ?


    • tf1Groupie 7 janvier 2016 01:38

      @Pierre JC Allard

      De Castro .... lequel ?

      Et vous êtes-vous interrogé sur la nature humaine du Fidel, de son rapport, long et etroit, avec le pouvoir ?
      En France il se serait fait viré en Mai 68, sinon avant.

      Et pourquoi ce soudain changement de cap de Cuba dès le changement de frère ?


    • LEELOO Shaw42 7 janvier 2016 02:12

      @TF1

      C’est la première fois que je trouve un de tes posts judicieux smiley , je souscris tout à fait à ce que tu dis... et je te le dis smiley

      Ton RTL2 + que jamais smiley


    • Spartacus Spartacus 29 décembre 2015 14:07

      Ha ce beau système Cubain de « propagande ». Hoops de « santé ». 

      T’as mal au doigt, ils sont très compétants pour te couper la main.

      Quand a cette prose extraite de la propagande des pourritures de communistes Cubains est honteuse.

      Utiliser le désespoir des gens que ces pourris obligent à l’exil pour en tirer propagande.

      Seul les Cubains exilés à Miami et aux USA soutiennent financièrement ces pauvres gens persécutés dan leur pays tenu par la dictature communiste des Castro qui se retrouvent coincés dans les pays du centre Amérique. 

      Après l’Argentine, le Venezuela, maintenant que les élections les ont renversés, le communisme Latino americain s’écroule, voici poindre à l’horizon la fin des bolchéviques sur CUBA.

      Enfin la fin de l’idéologie génocidaire de la coercission des autres pour atteindre l’illusion que chacun peut vivre aux dépens des autres...






      • CN46400 CN46400 29 décembre 2015 14:19

        @Spartacus


        C’est quoi le pb ?

        Des cubains veulent se rendre aux USA. Avant 2014 ils auraient été les bienvenus, maintenant c’est des sud-américains comme les autres, les USA n’en veulent pas plus que des mexicains ou autres métèques venant du sud........Que va faire Valls qui parle leur langue ?

      • Spartacus Spartacus 29 décembre 2015 15:36

        @CN46400


        Effectivement le pays libres attirent plus que les pays communistes.....
        Ca vous fait quoi comme rouge de constater que les gens qui fuient la tyrannie préfèrent aller aux USA que dans les paradis enchantés des rouges ? 

        Venezuéla, Bolivie, Argentine.....
        Ca vous questionne pas sur cette éniemme tentative de « nouveau socialisme » qui échoue ? 

        Ha vous faites partie de ceux en déni des réalités qui vont encore nous sortir après les 70 échecs du socialisme précédents que c’était pas toujours pas du « vrai » socialisme ?
        Pas vrai ?


      • lsga lsga 29 décembre 2015 15:40

        @Spartacus
        Le vrai communisme naîtra aux USA. 


      • colere48 colere48 29 décembre 2015 16:36

        @lsga

         smiley  smiley  smiley  smiley


      • CN46400 CN46400 29 décembre 2015 19:48

        @Spartacus


        Quand les bretons envahissaient Paris, via la gare Monparnasse, ils ne « s’évadaient pas de la Bretagne » ils venait gagner quelques pepềtes pour en faire profiter leur famille restées dans le Morbihan, avant, espéraient-ils, de revenir au bercail. Les polaks, les ritals, les espagnols, les portos, les magrebins, etc.. ont adopté le même raisonnement. Voir du pays n’est pas mauvais pour les révolutionnaires, c’est d’ailleurs pour cela que les yankées, pendant 50 ans ont empéché les cubains de voyager....

      • asterix asterix 29 décembre 2015 20:58

        @CN46400, d’habitude je respecte votre modération militante, mais ici vous prenez carrément le contrepied de la vérité. Ce ne sont pas les Ricains qui ont empêché les Cubains d’immigrer, ce sont les autorités cubaines elles-mêmes.
        Le temps me manque, mais si vous voulez quelques explications sur la manière dont Cuba jette dehors ceux qu’ils qualifient d’ordures, je suis à votre disposition. C’est tellement difficile de quitter le pays officiellement que la plupart préfèrent la solution balseros.
        Avec tous les risques explicités ci-dessus.


      • steklo steklo 29 décembre 2015 22:19

        @Spartacus

        Et que penses tu de la dictature sanguinaire des USA dont la police tue 3 civils par jour, qui ont enfermé Robert King, condamné à tort, 29 ans en isolement dans une cellule de 6m2, qui détruit ses pauvres à coup de coca et de hamburgers et qui les laissent mourir lorsqu’ils ont le diabète, qui enferme à vie le soldat Manning pour avoir dit la vérité, tout ceci au niveau national ; Passons maintenant à l’international, qui ont coupé les seins et éventrés les jeunes vietnamiennes, qui ont massacrés des millions d’arabes, irakiens, syriens, afghans, palestiniens, qui tuent les enfants du monde entier par leur capitalisme pollueur et qui répand la sous nutrition, qui sont en train de faire mourir en 200 ans la planète après des millions d’années de lente évolution. La différence entre vous et moi, c’est que tout ce que j’ai cité est tout simplement VRAI

      • CN46400 CN46400 30 décembre 2015 08:25

        @asterix


        Ah bon, pourquoi les USA refusaient de délivrer les visas négociés (plusieurs milliers par ans) avec le « régime » pour favoriser, par rapport à tous les autres sud américains, ceux qui émigraient dans l’illégalité (Balseros certe, mais aussi vols de bateau, détournement d’avion etc...) 

      • Spartacus Spartacus 30 décembre 2015 09:18

        @Michel Maugis

        Pour info Spartacus était contre l’esclavage, et ’étatisme qui l’approuvait et donc pour la liberté individuelle.
        Un premier libéral. Et donc tout sauf un collectiviste.

        J’ai toujours trouvé ridicule ces esclaves collectivisés de gauchistes s’accaparer une légende inverse de leur idéologie de négation de l’individu. 

      • asterix asterix 30 décembre 2015 11:33

        @CN46400, rebonjour.
        La réponse est toute simple ET CROYEZ-MOI UNE FOIS POUR TOUTES JE SUIS TOUT AUTANT QUE VOUS CONTRE L’IMPéRIALISME US, MERCI D’EN TENIR COMPTE :
        Être candidat à l’immigration implique beaucoup d’argent ( payement en dollars évidemment ) . le remboursement à un prix prohibitif des frais que le régime estime avoir eu à exposer pour la scolarité du candidat, jusqu’il y a peu 1.000 dollars pour les frais de chancellerie et 250 pour une visite médicale qui consiste à faire foutre à poil « l’ausculté » et l’obliger à tourner en rond sous les injures pour l’avilir, l’avilir encore et toujours. Cette somme, aucun cubain ne l’a en main, elle doit donc venir de l’extérieur, soit de manière légale ( avec ponction de 10% supplémentaires au passage) soit de la main à la main mais attention à la justification.
        Dès lors, il est du point de vue de l’oncle Sam logique de vérifier si le candidat immigrant est un vrai ou une taupe envoyée par le régime.
        Seriez-vous assez candide pour croire qu’il n’y a que l’espionnage des States envers Cuba et pas l’inverse ?
        Le vol de bateaux dont vous parlez ne peut mener qu’à deux solutions : soit la réussite, soit la mort car ce régime si humain qu’est le communisme cubain s’octroie le droit d’envoyer Y COMPRIS AU LARGE DES EAUX TERRITORIALES INTERNATIONALEMENT RECONNUES ses hélicoptères qui se contentent, comme écrit plus haut, d’envoyer une rafale sous la ligne de flottaison et puis glou-glou miam miam pour les requins du golfe.
        Pourquoi n’avez-vous pas répondu lorsque j’ai évoqué l’affaire du petit Ellian ?


      • CN46400 CN46400 30 décembre 2015 12:03

        @asterix


        Ellian ? les enfants pris en otages par un de leur parent lors d’un divorce sont légion en France et en Europe.....Lorsque le parent qui a obtenu la garde disparait, c’est l’autre qui le récupère, normal Non ?

          Quand au prix de l’éducation, vaste pb ; lorsque les USA proposent, moyennant espèces sonnantes, aux toubids cubains expatriés au Brésil de venir aux state exercer leur médecine, on admet du même coup que la formation a une valeur.....Sauf, évidemment, pour ceux qui refusent que l’on dépeint, alors, comme toubids « au rabais »... 


      • asterix asterix 30 décembre 2015 12:59

        @CN46400

        Pas de chance pour toi camarade, mais bien pour le lectorat car il se fait que j’étais à Cuba depuis plusieurs mois lorsque l’affaire Ellian a éclaté. Je vais me contenter de mes souvenirs, ils restent vivaces.
        D’abord les faits : 15 Cubains dont le petit Ellian, sa maman et son amant ( le père ne s’est jamais occupé de son gamin ) ont fui l’île du bonheur à bord d’un bateau volé, direction Miami qui est à 180 km d’Habana. Comme Fidel le juste ne peut accepter qu’on quitte son paradis, il a employé sa méthode favorite décrite ci-dessus : une rafale de mitraillette sous la ligne de flottaison et puis glou-glou. Comme il y avait à bord un pneu de camion, la mère y a déposé le petit confié, comme Moïse, au gré des eaux du Golfe et ce fut tout à fait par hasard qu’il fut récupéré encore vivant par des pêcheurs américains et confié en première instance à son oncle qui résidait à Miami. Tout naturellement, ce voyou de Fidel réclama le retour du petit sur l’île pour le confier à son père au nom des conventions internationales des droits de l’enfant ( incroyable le mec, il cherche à tuer puis invoque l’universalisme humain ! ). Clinton qui était en fin de second mandat fut bien embêté et voulut rendre l’enfant à son père. Là-dessus, les Cubains de Miami ayant la nationalité américaine lui répondirent que s’il faisait cela, l’ensemble des votes de la cmmunauté cubaine allait passer, non pas à Al Gore, mais au fils Bush. Néanmoins, il rendit l’enfant et ce fiut Bush fils qui fut élu en emportant BIEN QUE MINORITAIRE EN VOIX SUR L’ENSEMBLE DU PAYS la Présidence via les 42grands électeurs de Floride qui, traditionnellement vont toutes au andidat majoritaire ( il fallut même truquer les comptages pour y arriver, mais c’est une autre question )
        EXTRAORDINAIRE : C’EST DONC FIDEL QUI A FAIT éLIRE BUSH !!!
        J’en viens à la version cubaine de la chose...
        e fut une entreprise de propagande telle que je n’en ai vu que là-bas. Tous les jours, du matin au soir, ce n’étaient que psychologues qui pleuraient en direct " la répulsion qu’ils éprouvaient face aux USA qui refusaient à l’enfant de retourner chez son père, non mais, vous rendez-vous compte de l’abjection dont se rendent coupables ces loups sans pitié.
        Et bla-bla-bla et bla-bla-bla. A Cuba, il est impossible d’avoir la moindre information venant de l’extérieur. ( cela a légèrement changé depuis que les jeunes sont capables de piquer les infos sur Internet réservé - bein voyons ! aux hôtels ...à un prix prohibitif d’ailleurs ). Comme d’habitude également, TOUS les travailleurs furent convoqués - en rang usine par usine sous la surveillance des contremaîtres pour être sûr que personne n’échappe à l’obligation -et gueuler en coeur le slogan du jour : honte aux USA criminels...
        Impensable, les insectes étaient des centaines de mille à, une fois de plus, faire abstraction de toute dignité !!!
        Un soir, j’étais devant la télé noir et blanc que j’avais offert à la famille, le présentateur du journal TV sortit le bla-bla habituel et, une fois fini son boulot de propagandiste, lâcha bêtement alors qu’il croyait ne plus être à l’antenne : marre de ce petit Ellian !!!
        Il fut limogé le lendemain.
        Et, après quasiment un mois, Ellian revint à Cuba. Toute une journée de TV pour montrer combien sa classe de petits camarades était heureuse de le voir et le papa, ce brave père qui avait abandoné son fils se mit à pleurer de joie devant les caméras.
        C’est tout, tout et la vérité, cher CN46.400 . 


      • CN46400 CN46400 30 décembre 2015 14:28

        @asterix


        Tous les romans ne sont pas élus au prix Goncourt, mais c’est quand même des romans...Et ce n’est pas de sa faute si Fidel, de son vivant, aura, tant de fois occupé la fonction soit de héros soit de antihéros machiavélique. J’apprends qu’après avoir assassiné JFK en 63, il a fait élire W Bush en 2000 alors que je croyais que les magouilles électorale en Floride étaient l’oeuvre du frère Jeb gouverneur de cet état... Sacré Fidel et dire qu’il vit encore alors que Dieu est mort depuis si longtemps !


      • asterix asterix 30 décembre 2015 15:37

        @CN46400

        Un roman, dites-vous ? Mais non, ce n’est que la vérité, ne vous en déplaise. Que nous dialoguions entre personnes d’opinion différente, j’accepte.
        Mais pas que vous mettiez ma parole en doute.
        Ni de transgresser un texte, en l’ocurence celui écrit ci-dessus. Je n’ai jamais parlé de cette tentative d’assassiner Fidel en 63 ( en passant - les chiffres varient - il parait qu’il a été victime de 200 à 3.000 tentatives d’assassinat, mais qu’importe ) et, de toute façon je n’ai pas été témoin des faits, au contraire de ce que j’ai rapporté dans mon intervention préalable, allez relire svp . Ce n’est, je le répète, que la stricte vérité. Le vote des Cubains de Miami en faveur de Bush et les raisons qui ont mené à cette situation ubuesque qui a fait élire un Président minoritaire en voix au nom de la démocratie ( ????????? ) version oncle Sam est AUSSI une vérité. Que le vote ayant amené à la victoire de Bush à quelques voix près ( 500 je pense ) n’émane pas de moi et, comme le trucage probable ne fut pas prouvé, je m’abstiendrai de dire que JE connais la vérité. Cette ultime manipulation fut probable, sans plus. Il n’en revient pas moins qu’aucun Président américain ne peut être élu s’il n’emporte pas les voix des 42 grands électeurs de Floride. Tout américain le sait, vous le savez, je le sais et Fidel qui a simplement profité de l’opportunité le sait aussi.
        Or, cette histoire incroyable mais vraie s’est produite trois mois avant l’élection américaine...
        Et, soit également dit en passant, il est bizarre de constater qu’Obama a emporté depuis la Floride ET PAR DEUX FOIS, à des dizaines de milliers de voix près !
        Cela ne vous interpelle-t-ii pas ?
        Auriez-vous ne fut-ce qu’une explication plausible, sinon le vote cubano-américain ?
        Pourquoi ne répondez-vous pas sur les faits et non en biaisant, c’est la seconde fois que je vous le demande ?
        Pourquoi croyez-vous que l’ultime chance des républicains actuels d’empêcher Donald Duck Trumpet de les représenter s’appelle Rubio, FILS D’IMMIGRé CUBAIN et gouverneur ou Sénateur DE FLORIDE précisément ? 
        Vous mélangez vérités et approximations pour semer le doute... Cette méthode ressemble plus à celle des propagandistes qu’à une position sincère, vous m’en voyez désolé venant de vous. Si je dérange tellement sur ce site, c’est justement parce que je suis capable de rapporter une vérité qui n’émane ni d’un journal, ni d’une quelconque propagande, mais de ce que j’ai vu sur place. Allez relire tout ce que j’ai écrit sur Cuba depuis cinq ans. Si vraiment j’avais inventé toutes ces histoires si différentes, c’est vrai que je mérite le prix Goncourt de l’opposant le plus imaginatif.
        Et je garde la meilleure pour Fortin : vous verrez, c’est imparable et vous constaterez, vous comme d’autres, que s’il y a bien quelqu’un qui connait le vrai Cuba sur Agoravox, c’est moi. J’y suis arrivé comme homme de gauche convaincu et on m’en a foutu dehors 4 ans plus tard pour avoir eu l’audace de dire à la lumière de l’expérience que je m’étais trompé.
        Vous, Lasrami, le grossier Maugis, Allard, Fortin etc, VOUS NE VOUS TROMPEZ JAMAIS. Vos certitudes, vous ne les remettez d’aucune façon en question et ce jusqu’à la mauvaise foi, c’est ce qui nous sépare.
        DUBITO ERGO SUM - Je doute donc je suis, hasta la muerte siempre !. 


      • Osis Oxi gene. 30 décembre 2015 16:45

        @asterix

        Curieux comment l’impuissance rend certain individu grossier...


      • LEELOO Shawford43 30 décembre 2015 17:18

        @Momaugis

        je connais Cuba bien plus que vous.

        Trop l’argument d’autorité de mierda à 100 pesos qui pue.

        Et moi qui ai niqué une cubaine à la Dominique un jour, je connais tout ça bien mieux que vous, c’était de l’intérieur, et bien profondément smiley smiley smiley


      • CN46400 CN46400 30 décembre 2015 17:29

        @asterix


        1- JFK n’est pas Fidel Castro !
        2- Si je comprends bien, vous contestez que les « conventions internationales des droits de l’enfant » puissent s’appliquer aux cubains...

      • LEELOO Shawford43 30 décembre 2015 18:08

        @Michel Maugis

        On se connaît, sur le respect respectif de notre échange contextualisé, aucune friture de la ligne, et donc rien à ajouter.

        Pour le reste, je passe mon tour jusqu’à plus ample information par mes propres soins(si cela s’impose ou me titille, je suis pas venu présentement ici pour sonder les faits, juste les âmes smiley ), ce que vous vous devrez de considérer comme légitime, en tout cas je l’espère smiley


      • VDJ VDJ 29 décembre 2015 14:08

        "De toutes les ironies exprimées par la politique étrangère américaine, notre position vis-à -vis de Cuba est la plus paradoxale. Une forte dégradation de la situation économique a provoqué une poussée du nombre de Cubains entrant illégalement aux Etats-Unis. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour détériorer la situation économique et ainsi accroître le flux. Nous encourageons également cet exode en accordant aux Cubains, qui arrivent illégalement ou qui s’approchent par voie de mer, un statut de résident et une assistance pour s’installer. Dans le même temps, nous n’avons pas respecté les quotas de visas pour les Cubains désireux d’immigrer aux Etats-Unis [...] quand Castro tente d’empêcher des cubains malheureux de quitter leur pays infortuné, nous l’accusons de violation des droits de l’homme. Mais quand il menace d’ouvrir grand les portes si nous continuons à accueillir sans limites des cubains sans visas - y compris ceux qui ont commis des actes de violence pour aboutir à leurs fins - nous brandissons des menaces imprécises mais aux conséquences funestes.« 

        Jay Taylor, responsable de la section des intérêts américains à Cuba (sorte d’ambassade informelle) entre 1987 et 1990, in »Playing into Castro’s hands", the Guardian, Londres, 9 août 1994.


        • VDJ VDJ 29 décembre 2015 14:15

          L’acte fondateur le plus important de la stratégie américaine est la création du Cuban Refugee Program (programme des réfugiés cubains) en Février 1961. D’abord conçu comme une extension du programme d’aide aux réfugiés Hongrois de 1956, il était aussi construit autour de la volonté de résoudre le problème d’installation des immigrés cubains en dehors de l’état de Floride, en attentant leur retour à Cuba. Le coût initial du programme avait été estimé à 4 millions de dollars, mais son application se prolongea jusqu’en 1975 pour un coût d’environ 1 million de dollars par an (devenant du coup, parmi tous les programmes similaires, le plus cher jamais entrepris aux Etats-Unis).

          Cette prolongation s’explique, notamment, par l’échec de l’invasion de la Baie des Cochons en 1961 et les suites de la crise des missiles en 1962 qui provoquèrent un changement dans la vision des Etats-Unis sur la durée supposée de la Révolution cubaine et en conséquence, sur la manière que le programme devait être appliqué.

          Parmi les plus belles incohérences (apparentes) de la politique américaine, citons la Migration and Refugee Assistance Act (Loi sur la migration et l’assistance aux réfugiés) votée en 1962 et suivi la même année par la décision du président Kennedy de suspendre les vols entre les Etats-Unis et Cuba. Cette dernière mesure - surprise - eut pour conséquence l’abandon sur place de dizaines de milliers de cubains qui se retrouvaient séparés de leurs familles déjà installées aux Etats-Unis. La seule alternative légale était d’obtenir un visa pour un pays tiers et, de là , tenter une entrée sur le sol américain selon les règles en vigueur pour tout immigrant potentiel. Cependant, ceux qui émigraient de Cuba de manière « illégale » et entraient aux Etats-Unis sans avoir eu recours aux procédures légales étaient accueillis malgré tout et recevaient un traitement de faveur.

          Cette situation provoqua une grande vague d’émigrations illégales - selon les termes mêmes des lois américaines en vigueur - pour atteindre le nombre de 30.000 entre 1962 et 1965. La réponse des autorités cubaines fut d’ouvrir, fin 1965, le port de Camarioca, dans le nord-ouest de l’île, afin de permettre aux bateaux des émigrés cubano-américains de venir récupérer leurs familles dans des conditions de sécurité suffisantes. Durant les mois d’Octobre et de Novembre de cette année, environ 2.700 personnes émigrèrent par ce moyen, obligeant les Etats-Unis à signer le « Memorandum of Understanding » en Décembre 1965, premier accord bilatéral sur le traitement de l’émigration.

          Dans cet accord, le gouvernement américain s’engageait à autoriser l’immigration de 3.000 à 4.000 cubains par mois, en accordant la priorité aux regroupements familiaux. De son côté, le gouvernement cubain instaura des restrictions pour les personnes considérées comme indispensables pour l’économie cubaine ainsi que pour les jeunes âgées de 15 à 26 ans.

          Durant les 8 années que dura cet accord, environ 250.000 cubains purent émigrer, dont 90% avaient déjà une partie de leur famille là -bas.

          Mais l’existence de cet accord ne modifia en rien les relations entre les deux pays. Même lorsque ces départs étaient totalement volontaires et effectués dans un cadre juridique clairement défini, par des moyens de transport appropriés, les Etats-Unis continuaient d’appliquer indistinctement le terme de « réfugiés politiques ». Les vols étaient qualifiés de « Freedom Flights » (Vols de la Liberté) et aucune distinction n’était faite entre immigration légale ou clandestine. Durant la même période, environ 10.500 cubains entrèrent illégalement sur le sol américain et recevaient le même traitement qu’auparavant.

          En 1966, l’administration Johnson approuva la « Cuban Adjustment Act » qui accordait automatiquement l’asile politique à tous les immigrés cubains et réduisait les délais administratifs pour l’obtention d’un permis de séjour permanent et de la citoyenneté américaine.

          Doris Meissner, membre de la commission de l’US Naturalization and Immigration Service (le service en charge de l’immigration aux Etats-Unis) décrivit cette loi comme "une honte nationale par la nature discriminatoire qu’elle oppose entre différentes communautés d’immigrants et les possibles manipulations politiques qu’elle implique".

          http://www.legrandsoir.info/cuba-et-migrations-jeux-enjeux-et-double-jeux.html


          • lsga lsga 29 décembre 2015 14:28

            La bonne nouvelle : Cuba, grâce à Castro frère, redevient progressivement une néo-colonie US. 


            • VDJ VDJ 29 décembre 2015 14:41

              @lsga

              Affirmation gratuite, et à part un échange d’ambassades et quelques assouplissements relevant plus de l’effet d’annonce, le blocus et tout l’arsenal juridique US sont toujours intacts.


            • lsga lsga 29 décembre 2015 14:49

              @VDJ
              oui, c’est le concept de la diplomatie : étape par étape, doucement, pas trop vite. T’as déjà débattu avec un diplomate ? Tu as envie d’aller te pendre entre chaque phrase tant ils parlent len-te-ment. 

               
              Bref, la dictature castriste est terminée. On va pouvoir reprendre la révolution là ou Guevara l’avait laissée : « Hasta la victoria siempre », ça veut dire quelque chose de précis, ça veut dire : « pas de socialisme possible à l’échelle nationale ». 

            • lsga lsga 29 décembre 2015 16:06

              @Michel Maugis
              partout, tout le temps, durant toute l’Histoire de l’humanité.
              L’Histoire de l’humanité, c’est l’Histoire de la défaite perpétuelle du courant réactionnaire, de ceux qui croient que « c’était mieux avant ». 

               
              Déjà, quand la Révolution néolithique commençait, les crétins disaient « oh, l’agriculture c’est dure, le nomadisme c’est plus facile, c’était mieux avant... »
               
              Bien entendu, la révolution néolithique l’a emportée. Il en a été de même pour chacune des étapes de l’évolution de l’Humanité : la Révolution passe, les réactionnaires trépassent.

            • lsga lsga 29 décembre 2015 16:15

              @Michel Maugis
              par ici 


            • lsga lsga 29 décembre 2015 16:19

              @Michel Maugis

              Je répète ?

              PARTOUT, tout le temps, durant toute l’Histoire de l’humanité.


            • lsga lsga 29 décembre 2015 17:10

              @Michel Maugis
              Mais toutes révolution technique, scientifique, agricole, s’accompagne NÉCESSAIREMENT d’une révolution politique. Il n’y a AUCUNE exception à la règle. 

               
              Allez, un exemple parmi 1000 autres : l’apparition de la manufacture en France qui a provoqué le renversement de l’Aristocratie par la Bourgeoisie. 

            • lsga lsga 29 décembre 2015 17:26

              @Michel Maugis
              Dans tous les pays sans exception, je viens de te donner l’exemple de la France, pays de merde dans lequel la Bourgeoisie révolutionnaire à renverser la veille aristocratie.

              T’es dur de la feuille ?

            • lsga lsga 29 décembre 2015 17:44

              chaque évolution technologique change le mode de propriété et la classe dominante. C’est la toute base du marxisme. Si vous n’êtes pas capables de distinguer le Capitalisme du Féodalisme, et la propriété bourgeoisie de la propriété féodale, je ne peux rien pour vous.

               
              Bref : Michel, rappelez moi quand les réactionnaires n’ont pas perdu dans l’Histoire de l’Humanité ? À quel moment est-ce que le sens de l’Histoire s’est inversé ? et à quel moment on est retourné vers le néolithique ? 
               
              Bref, Internet et l’automatisation de la production amène la prochaine Révolution. 

            • asterix asterix 29 décembre 2015 21:03

              @lsga

              Faudrait veiller à te renseigner, Isga.
              Le successeur de la dynastie est déjà tout désigné. Il s’agit du fils de Raoul, dit le borgne pour avoir perdu un oeil durant la guerre d’Angola.
              Il est actuellement chef des services secrets.
              En d’autres termes, bon sang ne peut mentir...


            • colere48 colere48 29 décembre 2015 16:35

              IS GAGA

              Une pure pépite !
              une pépite de connerie pure comme il est rarement donné de lire, mais où va-t-il chercher tout ça ?
              un chef d’œuvre de pure connerie incomparable !
              A ce niveau là , moi je dis c’est du lard  !!!!

               smiley  smiley


              • izarn izarn 29 décembre 2015 20:59

                Pauv’con ?
                Et tu as cru Obama ?
                T’es un comique...
                Cela n’ a aucun sens, bien entendu que Cuba reste proche de la Russie...
                La thèse inverse est due aux lobotomisés néocons...Aux connards du « Monde ».... smiley
                Faut arrter tes conneries, bois un coup et fais pas chier...
                Tu me fais perdre mon temps...


                • asterix asterix 29 décembre 2015 21:06

                  @izarn

                  D’habitude c’est Maugis qui est le plus grossier dès qu’on ose parler de Cuba autrement qu’avec toutes les non-nuances dont il est le spécialiste.
                  Ce coup-ci, tu as repris le rôle. Y va pas être content Maugis...


                • L'enfoiré L’enfoiré 30 décembre 2015 13:09

                  @izarn,


                   Bien dit. C’est souvent du vent. 
                   Maugis en a pris de la graine et rabaissé son caquet depuis que je lui ai servi cela sur un plateau glissant.
                   J’arrive même à aimer ses commentaires. smiley

                • LEELOO Shawford43 30 décembre 2015 13:17

                  @L’enflure

                  Je viens d’aller lire le savoureux envoi que t’as réservé l’autre jour à momaugis... je parie que je te le fais ravaler tout ça d’ici la fin de la journée. Chiche ? smiley

                  En jeu un cuba libre à la Bodeguita de la media un de ces quatre !!


                • asterix asterix 30 décembre 2015 16:01

                  @Shawford43

                  Avoue quand même que le camarade Maugis exagère et que sa propension à l’injure de bas, très bas niveau démontre qu’il est légèrement perturbé.
                  Pas rien que légèrement d’ailleurs, la seule place qui lui convient, c’est l’asile psychiatrique.


                • LEELOO Shawford43 30 décembre 2015 16:12

                  @Asterix

                  J’y ai fait face en mon temps, et je sais tout l’art de provocation oratoire volontaire et excessif dont il use de cette façon.

                  Si t’y penses bien c’est un parfait moyen de (re)contextualiser le respect respectif des deux contradicteurs, et ainsi appuyer là où ça fait mal quand cela déstabilise le contradicteur chaud bouillant, ou tout au contraire pour savoir s’auto-tempérer en temps voulu quand l’autre reste sur une ligne d’auto contrôle argumentaire et de respect non feint, et ce malgré la joute engagée. smiley

                  Le belge (l’autre) à qui j’étais venu m’adresser sait ou devrait parfaitement savoir tout ça, c’est donc ici juste un clin d’œil et un p’tit défit que je suis venu lui lancer par la même occasion smiley


                • LEELOO Shawford43 30 décembre 2015 16:14

                  @Asterix

                  et si j’ai écrit MOMAUgis, c’est pas pour rien smiley


                • asterix asterix 30 décembre 2015 20:15

                  @Shawford43

                  Merci mon gars. On a beau ne pas avoir la même opinion, je suis sensible à ta réaction.
                  Ceci dit, j’aurais quand même bien aimé que CN46400 vienne dire à Maugis-manque une vis qu’il y a des limites à ne pas dépasser ...ou ne fut-ce qu’il est carrément vomitif au point de desservir la cause qu’il est sensé défendre. 
                  J’aurais dû demander aux responsables du site de supprimer son - ses commentaires nauséabonds. A la réflexion, je ne l’ai pas fait, tout lecteur pourra juger ainsi ce qu’est exactement un petit caporal d’une cause pourrie quelle qu’elle soit. Ce genre de gugusse est nécessaire pour faire régner l’ordre dans les camps d’extermination. Je n’ose même pas imaginer les excès auxquels son fanatisme le mènerait si le Père Noël lui avait offert une kalashnikov.
                  Un zéro de la révolution ?


                • LEELOO Shawford43 30 décembre 2015 22:59

                  @asterix

                  De rien buddy, t’es fidèle en diable à l’avatar que tu portes en étendard : aussi pugnace et impétueux que l’« original » : ça m’épate !!

                  « Ton » (fidèle) Obélix sur AV, si je sens ou si t’as envie qu’on porte un bon gros sanglier discursif au banquet commun à l’occasion smiley smiley


                • LOKERINO LOKERINO 29 décembre 2015 21:24

                  L’un des problèmes des américains , c’est que pendant des décennies, et comme par hasard, parmi les rares pouvant immigrer de façons légale, un grand nombres étaient des délinquants de toute sorte
                  Le régime Castriste se débarrassait à bon compte de ses prisonniers de droit commun !l


                  • asterix asterix 30 décembre 2015 11:48

                    @LOKERINO

                    EXACT ! Lors de la dernière révolution populaire à Habana CONTRE le régime ( achevé à la mitrailleuse ) Fidel promit de laisser partir durant trois jours tous les candidats balseros qu’attendait une frégate US juste au-delà des eaux territoriales. Son premier geste fut ensuite de libérer les psychopathes et autres assassins en série qui n’avaient pas encore été fusillés( procès sans droit à la défense si ce n’est par un avocat payé par le régime, huit jours et puis bang-bang au Paregon - poteau d’exécution ), de les regrouper sur un bateau et bon vent !
                    Quant aux autres, ceux qui avaient cru en la véracité de sa parole, il les fit en grande partie chavirer par les deux hovercrafts survivants d’une commande de dix à l’URSS, commande qu’il n’a d’ailleurs jamais honorée.
                    DITES, VOUS GENS QUI VOUS VOUS PRéTENDEZ DE GAUCHE, VOUS N’AVEZ PAS BIENTÔT FINI DE DéFENDRE L’INNOMMABLE ? 


                  • LOKERINO LOKERINO 30 décembre 2015 13:06

                    @asterix
                    et cela a continué par la suite, l’immigration des résidus de la société cubaine...

                    Quand au « procès » que vous évoquez, outre leur coté pour le moins expéditif et simulacre , le Ché ( Guevara) , autre idole récurrente , voulait carrément les supprimer
                    Il les trouvait inutile ( sur quoi, compte tenu de leur « organisation », c’est clair qu’ils furent complétement inutile au point de vue de la défense ) 
                    On aurait pu penser que l’idole de plusieurs génération se battrait plutôt pour les droits de la défense et un minimum de justice, il était encore plus sanguinaire que les Castro et fut a la fois un procureur , un juge et president d’appel sans respect du droit elementaire
                    plus de 500 exceutions dans les premeires semaines et Guevara fut l’instigateur du système cubain de camps de travail forcé (appelés « camps de travail correctif ») en 1960-1961, afin de réeduquer ceux qui étaient coupables de diverses entorses à « l’éthique révolutionnaire
                    il fut aussi le principal instigateur , après la révolution, de l’adoption de l’economie sovietique à Cuba
                    Mais la chanson est « so » romantique "
                    et un tee shirt du Ché trop bien pour se démarquer de la masse.. !

                    aller , cadeau de la maison  !!

                    https://www.youtube.com/watch?v=V_ZSuHGUFFY


                  • asterix asterix 30 décembre 2015 16:11

                    @LOKERINO

                    J’ai déjà eu l’occasion dans d’autres articles consacrés au sujet de m’exprimer sur la personnalité du Che Guevara, l’idole de ceux qui ne comprennent rien à rien, de tous ceux qui sont prompts à avaler toutes les couleuvres.
                    Qui a tué fleur au fusil mérite la mort qu’il a réservé à tant d’autres.
                    Je t’y reporte.
                    Merci pour le lien, la bravoure qu’on lui attribue fait vendre, c’est déjà cela..


                  • VDJ VDJ 30 décembre 2015 16:47

                    @asterix

                    achevé à la mitrailleuse

                    Vous inventez de toutes pièces. L’armée (car il s’agit bien de l’armée ?) cubaine n’a jamais tiré sur la population. Elle n’est même jamais sortie des casernes. Vous êtes un charlatan.


                  • asterix asterix 30 décembre 2015 20:30

                    Une petite rajoute qui fera bondir les gens qui croient aux vraies valeurs de gauche...
                    Juste après le « triomphe » de la révolution ( ? ) Che Guevara fut chargé de l’élimination des opposants et passait toutes ses avant-midis à Villa Marista ( Maugis qui en sait autant que moi vous dira aussi que ce Mont Valérien cubain se trouve exactement au bout de l’avenida 5, il suffit de faire 100 mètres à gauche pour arriver à la partie haute de la Rampa )
                    Et du boulot, il y en avait. Vous croyez qu’il a fait exécuter les caciques de l’ancien régime ? Non, à deux trois exceptions près, ils avaient tous eu le temps de s’enfuir avec Batista. Les mafieux italo-ricains alors ? A nouveau non, Fidel les a tous autorisés à fuir en Argentine à condition qu’ils n’emportent strictement que la véture qu’ils avaient sur eux.
                    Mais qui le brave Guevara fusillait-il alors ?
                    Bonne question !
                    Réponse :
                    TOUS LES DéLéGUéS SYNDICAUX SUSPECTéS DE NE PAS ÊTRE COMMUNISTES ! 


                  • L'enfoiré L’enfoiré 31 décembre 2015 09:33

                    @asterix bonjour,


                     Un jour, il faudra m’expliquer ce qu’est la vraie gauche.
                     Je ne parviendrais pas à m’insérer à gauche ou à droite ni en haut ni en bas....
                     Je vois de la connerie de tous les côtés.
                     Un athéisme complet qui ne croit en rien. 
                     Je me sens à l’aise partout dépendant du moment et de l’environnement. 
                     En d’autres mots, je m’adapte à tout.
                     Tu sais, je suis comme un diamant brut, non taillé et cela raille toujours un peu.
                     Je suis sur cette antenne, pour en apprendre tous les jours un peu plus.
                     J’aime toujours les expériences de gens qui ont vécu à un endroit et qui apportent une confirmation ou un infirmation de ma propre impression..

                     Au sujet de Cuba, que j’ai connu dans les années 90, j’ai compris cet antagonisme entre les pro et les contre Castro.
                     Les pros se retrouvaient très souvent parmi les plus vieux qui rêvaient encore de la belle révolution de Castro qui s’en foutaient des nouveaux médias comme Internet qui n’écoutaient que les beaux discours fleuve de Castro sur la place de la Revolucion 
                    et les jeunes qui n’en avaient rien à foutre de cette révolution qui ne leur rappelait rien puisqu’ils étaient nés après elle. 
                     L’histoire est toujours écrite par ceux qui ont de la mémoire, mais souvent Alzheimer s’installe insidieusement surtout quand on veut oublier ce qui dérange. 

                  • CN46400 CN46400 31 décembre 2015 10:32

                    @asterix

                    Juste après le « triomphe » de la révolution ( ? ) Che Guevara fut chargé de l’élimination des opposants (...)TOUS LES DéLéGUéS SYNDICAUX SUSPECTéS DE NE PAS ÊTRE COMMUNISTES !« 

                    En 1960 Castro était en froid avec le PSP, trop »moscovite à son goût ; ce parti sera dissout et intégré au parti communiste de Cuba en.... 1965. Un détail qui semble avoir échappé à votre perspicacité.....


                  • asterix asterix 31 décembre 2015 13:24

                    @CN46400, re-re bonjour et d’abord merci d’avoir émis ci-dessous, parmi d’autres intervenants auxquels manque Mr ALLARD, votre désapprobation suite aux propos totalement scandaleux de Maugis.
                    Vote remarque ci-dessus est exacte.
                    Fidel ( et surtout l’encore plus cruel Che Guevara ) n’ont pas fait fusiller tous les délégués syndicaux qui n’étaient PAS COMMUNISTES et, de fait, la révolution ( ? ) cubaine n’était pas au départ communiste. J’ai donc dérapé et c’était dû à l’énervement qui est monté en moi, je crois être le seul sur cette antenne à avoir été, depuis qu’Agoravox existe, traité de manière aussi vile, et c’est la seconde fois en moins d’un an, par ce triste individu que les responsables du site devraient une fois pour toutes priver de son droit d’intervenir.
                    Je corrige donc ma phrase, cette fois à froid  :
                    Che Guevara fut chargé de l’élimination de tous les délégués syndicaux qui n’avaient pas fait allégeance à la troupe de barbudos accompagnant Fidel Castro, lequel n’était qu’un mouvement parmi d’autres d’opposants à Batista. Le génie ( du mal ) qui l’habitait a fait qu’il réussit, suite à l’enlèvement de Juan Manuel Fangio juste avant le Grand Prix automobile de La Havane, acte terroriste qui eut un retentissement mondial. à unifier derrière lui toute l’opposition disparate sur le territoire cubain.
                    J’ajoute puisque l’occasion m’en est donnée : il fit ensuite place nette en faisant disparaître Camillo Cienfuegos, leader des révolutionnaires du Llano qui, lui, avait l’âge requis pour être élu Président de la République, qu’il fit remplacer par le pâle Dorticos, une potiche qui n’a jamais, au grand jamais eu un quelconque mot à dire. Dès qu’il eut l’âge requis, Fidel prit sa place et fit immédiatement allégeance à l’URSS.
                    Cette fois, l’information est totalement juste. .

                    En vous remerciant de croiser le fer de manière dure mais correcte.
                    Salutations, camarade. 


                  • CN46400 CN46400 31 décembre 2015 14:11

                    @asterix


                    Stuation toujours glissante à Cuba :

                    1- C’était quoi les « délégués syndicaux » dans les entreprises cubaine au temps de Batista ?
                    2- Fangio, qui était, comme le Che, argentin, s’est-il, un jour, plaint de son « enlèvement terroriste » ?
                    3- Quelqu’un a-t-il démontré que l’avion de Camilo, non révisé, ni entretenu depuis des mois par les services batistais, et pas davantage par la rebellion après sa capture, était, en septembre 59, en pleine offensive générale, en état de tenir sérieusement l’air ?
                    4- Se débarrasser d’un possible concurrent avant que la victoire ne soit acquise. Vous croyez vraiment que Fidel soit assez idiot pour s’amputer d’un bras avant d’avoir vaincu ?
                    5- Croyez-vous que Matos, ou Dorticos aient, dans les années 60, ne serait-ce qu’un instant, pu contester le pouvoir de Fidel ?
                      Fidel tenait le haut du pavé depuis 53 et l’échec de la Moncada. Bien que le plus jeune (hormis Raoul) il était, pour le peuple cubain, le plus ancien et çà dure encore.....

                  • asterix asterix 1er janvier 2016 00:00

                    @CN46400
                    Stuation toujours glissante à Cuba :
                    1- C’était quoi les « délégués syndicaux » dans les entreprises cubaine au temps de Batista ?
                    TOUS LES VRAIS SOCIALISTES CLANDESTINS QUI RÊVAIENT DE CHANGEMENT
                    LORSQUE VOUS ÊTES PAR EXEMPLE CAGNERO OU VACHER, VOUS N’AVIEZ NI CONTACT NI INFORMATION DU MONDE EXTéRIEUR. LES FORTES TÊTES QUI NE FIRENT PAS ALLéGEANCE FURENT TOUTES éLIMINéES

                    2- Fangio, qui était, comme le Che, argentin, s’est-il, un jour, plaint de son « enlèvement terroriste«  »
                    NON, ABSOLUMENT PAS. L’OBJECTIF DE FIDEL N’éTAIT PAS DE LE TUER MAIS DE FAIRE CONNAÎTRE AU MONDE L’EXISTENCE D’UNE OPPOSITION QU’IL DIRIGEAIT, CE FUT UNE TOTALE RéUSSITE. FANGIO FUT LIBéRé LE LENDEMAIN DE L’EPREUVE

                    3- Quelqu’un a-t-il démontré que l’avion de Camilo, non révisé, ni entretenu depuis des mois par les services batistais, et pas davantage par la rebellion après sa capture, était, en septembre 59, en pleine offensive générale, en état de tenir sérieusement l’air ?
                    ALLEZ SAVOIR DANS CE PAYS OùIL N’Y A QUE L’OBSCURANTISME QUI RèGNE. D’ABORD ON N’A JAMAIS RETROUVé L’éPAVE ET SON DéCèS QUI ARRANGEAIT BIEN FIDEL NE FIT L’OBJET D’AUCUN HOMMAGE. VOTRE ARGUMENT NE TIENT D’AILLEURS PAS, ON NE PEUT IMAGINER LE VRAI LEADER D’UN MOUVEMENT D’OPPOSITION MOURIR D’UN ACCIDENT D’AVION OFFICIEL EN N’éTANT PAS AU POUVOIR OU à TOUT LE MOINS EN éTAT IMMINENT D’Y ÊTRE...

                    4- Se débarrasser d’un possible concurrent avant que la victoire ne soit acquise. Vous croyez vraiment que Fidel soit assez idiot pour s’amputer d’un bras avant d’avoir vaincu ?
                    BORDEL, Y’A QUE VOUS POUR PARLER DE BRAS DROIT !!!
                    CIENFUEGOS N’éTAIT PAS UN BRAS DROIT, C’éTAIT LE LEADER INCONTESTé DE LA RéVOLTE PAYSANNE, TANDIS QUE VOTRE HéROS DE LA RéCUPéRATION PERSONNELLE éTAIT PRUDEMMENT RETIRé DANS SES MONTAGNES DE LA SIERRA, CHOUCHOUTé PAR SON BRAVE PETIT OCHOA QU’IL FIT EXéCUTER 20 ANS PLUS TARD à LA PLACE DE SON PROPRE FRèRE RAOUL QUI éTAIT RESPONSABLE DU TRAFIC DE COKE VERS LES USA....

                    Un jour, je vous dirai comment aujourd’hui encore tout cubain reconnaîtra immédiatement si vous êtes ou non partisan de Cienfuegos. Je l’ai d’ailleurs dit sur cet antenne il y a quelques années.
                    Demandez à Fortin de vous éclairer : LUI SAIT TOUT !!! ...En fait rien, sinon ce qu’il pêche dans sa belle-famille cubaine qui fait partie des gens du régime.

                    5- Croyez-vous que Matos, ou Dorticos aient, dans les années 60, ne serait-ce qu’un instant, pu contester le pouvoir de Fidel ?
                    PERSONNE N’A JAMAIS PU CONTESTER QUOI QUE CE SOIT VENANT DE FIDEL. UN DICTATEUR NE SOUFFRE D’AUCUNE CONTESTATION. LE FAIRE, C’EST CHUTER DANS LA HIéRARCHIE, DISPARAÎTRE OU FAIRE L’OBJET D’UN PROCèS POLITIQUE

                     Fidel tenait le haut du pavé depuis 53 et l’échec de la Moncada. Bien que le plus jeune (hormis Raoul) il était, pour le peuple cubain, le plus ancien et çà dure encore.....
                    LEADER DE CECI, DE CELA, CE TYPE VOULAIT DéJà ÊTRE LE MAÎTRE ABSOLU DEPUIS TOUT JEUNE AVANT D’ËTRE D’ABORD EXILé DANS L’ÎLE DES PINS, PUIS GRACIé PAR BATISTA. SON AMBITION ET SES ACTES CRIMINELS DéMESURéS INSPIRENT ENCORE ET TOUJOURS LA TERREUR. JE VOUS L’AI DIT : IL N’Y A PLUS QUE 20% DU PEUPLE ( les obligés ) QUI ADHèRE AU PARTI. ATTEND LA FIN DE CE CAUCHEMARD, SAIT QUE LE COMMANDANTE A MENTI SUR TOUTE LA LIGNE ET QU’IL EST LE PREMIER RESPONSABLE DE L’éCHEC PATENT DE SON SYSTèME QUI NE TIENT QUE PAR LA TERREUR, LA DYNASTIE ET L’OPPRESSION.
                    DITES ? JE M’EN VIENS à ME POSER UNE QUESTION : AVEZ-VOUS NE FUT-CE QU’UNE FOIS FOUTU LES PIEDS à CUBA OU ÊTES-VOUS AVEUGLE ET SOURD ?

                    Z’avez d’autres questions ?


                  • CN46400 CN46400 1er janvier 2016 09:14

                    @asterix


                    Je constate que malgré 5 années passées à Cuba, vous ne savez pas :
                     1- se qu’était le syndicalisme sous Batista.....
                     2- que Fangio a souvent remercié les « barbudos » pour l’avoir peut-être sauvé (un carambolage mortel a eu lieu sur la course à laquelle il n’a pas pu participer...)
                     3- Que Camilo présidait un mouvement d’opposition à Batista et pas à Fidel puisqu’il a disparu trois mois avant l’entrée dans la Havane des barbudos, et la prise du pouvoir par les castristes.
                     4- Que j’ai, involontairement, confondu Matos et Urutia, deux emballages pour une même camelote mitonée par la CIA pour torpiller la Révolution.
                     5- Qu’il existe à l’entrée dans le PCC un filtre serré pour se protéger des arrivistes et des sous marins de la CIA 
                     6- Que, gràce à ce régime, la survie est bien plus facile à Cuba qu’à Haïti parceque les USA n’ont pas pu ruiner autant Cuba que la bourgeoisie française a ruiné le peuple haïtien coupable de s’être révolté contre l’esclavage.
                     7- Qu’on peut apprendre bien plus de choses sur un pays en parcourant une bonne bibliothèque qu’en allant sur place en donneur de leçon. Par exemple je me rappelle d’un temps où, en occident, par rapport à Fidel, le Che était le beau et bon révolutionnaire (c’est à ce moment que fût lancé la mode des teeshirt) qui avait « fuit la corruption » des « Castro’s brothers » etc...etc Puis, l’URSS ayant disparu, Morales arriva au pouvoir en Bolivie, les cendres du Che revinrent à Cuba, Fidel laissa filer quelques infos qui démolissaient la version 1. On passa à la version 2, le Che devint pire que les Castro, un tortionnaire à faire pâlir d’envie tous les nazis de la planète... On en est encore là quand la version 3 va enfin faire surface, celle dont je vous parlerais lorsque j’en aurais pris connaissance !
                     Pour terminer je vous proposerais de méditer sur la mésaventure vécue par Mme Mitterand quand elle obtint, de Fidel qui ne lui cacha pas les risques qu’elle prenait, la libération d’un « malheureux poête paralytique » nommé « Varadela », emprisonné par le méchant Fidel (les employés de Air France ont récupéré le fauteuil roulant.. et Google a nettoyé toutes les références sur internet.....)

                    Bonne année 2016 à vous et aux autres, et longue vie à la Révolution cubaine !

                  • LEELOO Shawford43 1er janvier 2016 09:27

                    @CahaineàsansCéré ?

                    Moi je me torche sur la Révolution cubaine et sur toutes celles qui l’on précédé et y succéderont ici et ailleurs, quand je vois qu’un fier porte parole d’un quelconque mouvement de ce type n’est même pas foutu de répondre à la simple question de savoir si le 46400 qui suit le CN correspond à ce village du Gers à une autre référence.

                    C’est une question de dignité axiomique, le seul et unique moyen d’éviter un attentat contre la bienséance discursive que se doivent les contradicteurs respectifs


                  • LOKERINO LOKERINO 1er janvier 2016 09:48

                    @CN46400
                    Bonjour

                    C’est quoi cette histoire avec le poete « Varadela » et Daniel Mitterand ?


                  • CN46400 CN46400 1er janvier 2016 10:56

                    @CN46400


                    Autant pour moi, Varadela était Valladarès et Google doit être exempté :

                    1.  D. Bleitrach, V. Dedaj et M. Vivas : Les États-Unis de mal empire : ces leçons de résistance qui nous viennent du Sud, page 280 : « Valladarés. Ex-policier du dictateur Batista, arrêté à Cuba peu après la Révolution alors qu’il transportait des explosifs, il a bénéficié d’une campagne internationale en faveur de sa libération. La presse le disait poète et paralytique. Quand le gouvernement cubain a décidé de l’expulser vers Madrid, le président François Mitterrand a envoyé Régis Debray pour l’accueillir à sa descente d’avion. La foule des photographes a vu alors un homme hilare descendre la passerelle sur ses deux jambes. Amnesty International se retira, escamotant discrètement le fauteuil roulant prévu pour le « poète handicapé », les officiels s’éclipsèrent. Aujourd’hui, on sait que le seul poème dont il s’est prévalu était un plagiat et il vit aux États-Unis ».


                  • CN46400 CN46400 1er janvier 2016 11:06

                    @Shawford43


                    Les pseudos servent à faire fonctionner le système, peu importe qu’ils correspondent à un code postal, un N° de ticket de métro ou de sécu

                  • LEELOO Shawford43 1er janvier 2016 11:18

                    @CON de 46400eme catégorie (c’est donc ainsi que tu m’autorises à t’auto-déterminer à l’insu de ton plein gré)

                    Quand t’auras fait le pas utile pour le salut nécessaire et concret de ta conscience, tu comprendras derrière l’apparente absurdité de mes propos, d’ici là, tu me lâches les basques, capiche ?

                    Pour ma part, t’inquiète pas je te laisserai désormais jouer aux billes, tranquille et en pet, et ce qu’elle soient cubaines ou triangulatres

                    Bonne bourre

                    Ovaire


                  • LOKERINO LOKERINO 1er janvier 2016 14:04

                    @CN46400
                    ah ok merci

                    Un petit malin profitant des circonstances et bernant tout le monde !!
                    J’imagine qu’il n’es pas le seul, la différence c’est qu cela s’est su quand il a narguer tout le monde et que d’autre se sont éclipsés dès liberté conquise


                  • L'enfoiré L’enfoiré 30 décembre 2015 12:10

                    Bonjour à tous,


                    Belles joutes théoriques...
                    Qui vit à Cuba, qui vit aux Etats Unis parmi ceux qui en font partie ?
                    Si ce n’est pas le cas et que là où vous vivez, vous ne vous sentez plus bien, pas en adéquation avec votre façon de vivre, dans quel pays rêvez-vous d’aller et que vous seriez prêt de vous expatriez ?
                    La réponse est beaucoup plus pratique et très dépendante de chacun, de son caractère et de ses habitudes..
                    J’ai été à Cuba, j’ai été aux States et ai travaillé avec les Amerloques pendant des années, j’ai été dans beaucoup d’autres pays et à une certaine époque, ai désiré m’expatrier pour y vivre, mais ce n’est dans aucun des pays qui a été cité ici.
                    Se poser la question, c’est répondre à beaucoup de points de cette discussion. 

                    • L'enfoiré L’enfoiré 30 décembre 2015 12:17

                      Faites un inventaire des destinations rêvées....

                      Cela risque d’être bien plus intéressant et amusant.

                    • L'enfoiré L’enfoiré 30 décembre 2015 13:01

                      Maintenant, si vous n’êtes pas trop vieux et avec des idées géniales, ceci peut vous intéresser.... 

                      Ceci n’est pas pour faire la même chose. Etre heureux, ce n’est pas que l’argent même si cela donne du potentiel..
                      Pour être bien dans un pays et dans sa peau, il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte : le régime politique, la liberté de pouvoir parler, de communiquer, de travailler, un climat supportable qui ne fait pas trop de grabuge, la possibilité d’exister du début à la fin de sa vie. 

                    • Osis Oxi gene. 30 décembre 2015 17:26

                      @L’enfoiré
                      Le pays rêvé, n’est forcément pas le même selon que l’on soit riche, pauvre, dominant, humain, égoïste et égocentrique...
                      Incontestablement, il y a des pays où de vrais salopards dominent et écrasent le reste de la société.
                      Ils sont faciles à reconnaitre, simplement à leurs niveaux de pauvreté, au nombre d’illettrés, au nombre de sans-abris... voir au nombre de milliardaires...
                      Le pays de rêve n’est pas non plus le même suivant que l’on préfère réussir dans la vie, ou réussir sa vie.
                      Je vous en prie, ne m’en veuillez pas, ne m’insultez pas... je comprends parfaitement, que pour certains, ce qui précède soit de l’hébreu.


                    • L'enfoiré L’enfoiré 30 décembre 2015 17:53

                      @Oxi gene.


                      Pour moi, ce n’est pas de l’hébreu. C’est même très sensé.
                      Chercher le compromis entre réussir dans la vie et réussir sa vie, est je pense la meilleure manière.
                      Mais pour cela, il faudrait y aller avant de s’y installer pour ne pas se laisser avoir par la propagande.
                      Rendez-vous compte ce qui arriverait si un pays serait idéal pour tout le monde et n’avait que des bons côtés, nous serions tous des réfugiés pour y aller. 

                    • Osis Oxi gene. 30 décembre 2015 19:43

                      @L’enfoiré
                      "Rendez-vous compte ce qui arriverait si un pays serait idéal pour tout le monde et n’avait que des bons côtés, nous serions tous des réfugiés pour y aller.  "
                      Absolument...
                      C’est cette image idéale, en plus de la guerre et du pillage, que nos pays occidentaux projettent sur le tiers monde... d’où le résultat que l’on connait.


                    • VDJ VDJ 30 décembre 2015 17:39

                      On les reconnait bien les deux/trois anticubains primaires qui éructent leur haine ici. Même la médecine cubaine et la solidarité médicale n’est qu’une « propagande ».

                      On croise les mêmes sur tous les continents. Aigris qu’ils sont parce qu’ils n’ont pas pu jouer au petits rois blancs sur l’île comme ils aiment à le faire « ailleurs » - là où ce genre de personnage est plus « libre ». Alors ils ne s’embarrassent ni du contexte ni des faits - trop fatiguant, trop compliqué pour leurs petits esprits binaires - et préfèrent ramasser quelques anecdotes qu’ils tordent dans tous les sens, balancent quelques mensonges grossiers, reprennent mot pour le mot les versions des fachos délirants de Miami, laissent entendre qu’ils « y étaient » - ben voyons, et moi, j’étais sur la lune pour accueillir Armstrong et je peux vous dire que... - et passent très facilement aux propos grivois. De purs intellos, vous dis-je.

                      Une révolution se juge à ses actions, mais aussi à ses ennemis. Alors vive la Révolution Cubaine, et plutôt deux fois qu’une.


                      • asterix asterix 30 décembre 2015 20:56

                        Astérix qui se vante d’ avoir vécu 5 ans à Cuba soutient que les noirs sont majoritaires à Cuba. !!
                        Bien sûr, les noirs plus les métis, sans même ajouter les quarterons
                        Pour s’offusquer que cela ne soit pas le cas dans les instances politiques !!!
                        Bien sûr aussi, il n’y a qu’un seul noir au Comité Central !
                        Dans un commentaire récent à M. Oscar Fortin au sujet de l’ attaque de Erdogan sur le Soyuz Russe, il a oser mettre en doute la responsabilité des USA « pour cette fois »
                        Bien sûr aussi ! Erdogan est aussi fou que Maugis et il a PROBABLEMENT agi tout seul  !
                        ...sans jamais, au grand jamais, avoir affirmé cette responsabilité dans tous leurs autres coups tordus, bien au contraire.Autrement dit, en permanence. il essaie de paraître objectif tout en sachant qu’il est une belle crapule qui défend les terroristes US
                        Bien sûr, il suffit de lire ce que j’ai répondu ci-dessus à CN46400 pour s’en convaincre. De quel droit, dégoûtant personnage, me traitez-vous de crapule ?
                        .Attention ! Astérix n’insulte jamais
                        Non jamais en effet, mais vous avez été tellement ignoble que je me devais de faire une exception, ,
                        il se contente de calomnier l’ homme le plus aimé des peuples, inscrit il y encore peu de temps sur la liste des terroristes d’ Obama.
                        Obama pense ce qu’il veut, ce n’est pas moi le Président des USA. Et Fidel est tellement aimé de son peuple qu’il n’y a même plus 20% de celui-ci qui est inscrit au parti...
                        en compagnie de Nelson Mandela. ( une autre personnalité que Astérix n’aimait pas).
                        Mensonge, j’ai juste écrit une fois que Mandela, fait ignoré par l’histoire, avait fait appel aux mercenaires cubains avant qu’il ne soit mis en taule en tant qu’agitateur par la minorité blanche et que son plus grand mérite fut de pardonner. Reportez-vous à l’entièreté de ce que j’ai écrit en plusieurs interventions au moment de sa mort et non l’un ou l’autre passage tronqué.

                        Sur ce, je vous laisse, vous répondre entraîne un tel dégoût en moi que je n’ai même pas envie de continuer, monsieur le personnage nauséabond.
                        Attention à la prochaine crise ; à mon avis dix minutes au plus...

                        CN46.400, qu’attendez-vous pour condamner les injures immondes de ce personnage ?


                        • CN46400 CN46400 31 décembre 2015 08:14

                          @asterix

                           Les insultes, grossières où subtiles, d’où qu’elles viennent, Maugis y compris, sont condamnables. Reste qu’en français les mots ont un sens. Par exemple le mot « mercenaire » désigne les gens qui font la guerre, et qui tuent, pour de l’argent. Ainsi Bob Denard et ses ex-légionnaire qui, pour le compte du gouvernement français, semaient la zizanie aux Comores, où au Congo, étaient des mercenaires. Par contre les « epoux Thurenge » payés par le SDCE pour faire sauter le Rainbow Warrior sont des agents d’état en service commandé. Tout comme les cubains en Afrique du Sud ou en Angola, c’est d’ailleurs pour cela que Mandela a réservé à Cuba son premier voyage de président de l’Afrique du Sud.
                              Vous êtes, et vous vous en vantez, un renégat du « castrisme », souffrez que d’autres, plus fidèles à Fidel que vous, vous interpellent avec quelque vigueur......avec des arguments qui valent bien les votres !


                        • Pie 3,14 31 décembre 2015 09:25

                          @CN46400

                          Avec des arguments comme...pédophile ?

                          Quand Maugis se permet d’insulter Astérix de cette manière en laissant entendre qu’il a des preuves alors qu’il s’est contenté de délirer sur son profil, on passe un cap.

                          Il ne s’agit pas « d’interpeller avec quelque vigueur » un contradicteur, il s’agit d’une grave diffamation parfaitement gratuite. 

                          On peut se moquer ou être mis en colère par ce que dit un commentaire mais lancer de graves accusations fausses sur la personne d’un commentateur dans le seul but de lui clouer le bec est inadmissible. 

                          Vous même ne traitez pas de voleurs, violeurs ou pédophiles ceux qui ne sont pas d’accord avec vous. Il n’y a aucune raison de l"accepter de la part de Maugis.

                        • L'enfoiré L’enfoiré 31 décembre 2015 09:41

                          @Pie 3,14 bonjour,

                           Complètement en accord avec votre commentaire.
                           Une insulte qui descend en dessous de la ceinture n’est pas acceptable, tout simplement.

                        • L'enfoiré L’enfoiré 31 décembre 2015 09:50

                          @CN46400 bonjour 


                          « un renégat du « castrisme » »

                          Cela m’amuse de lire cela....
                          Je crois que j’ai répondu en partie ci-dessus. 
                          On parle souvent d’athéisme pour les religions.
                          Je suis un athée à tous les systèmes qu’il soit de gauche ou de droite, parce que tous les systèmes comme tous les partis, ne pensent qu’à vivre seul en arrivant à être sectaire sur tout ce qui n’est pas eu et ne visent que leur propre intérêt. 
                          Suis-je un renégat ?
                          Non, un opportuniste laïque qui s’adapte.

                        • CN46400 CN46400 31 décembre 2015 10:02

                          @L’enfoiré


                          Genre Dutronc quoi, à bientôt chez Marine....

                        • LEELOO Shawford43 31 décembre 2015 10:08

                          Vach je crois que ça va encore pulser et monter dans les tours sur AV aujourd’hui smiley

                          Ça haine ou Sans haine à SaintCeré ?


                        • L'enfoiré L’enfoiré 31 décembre 2015 10:14

                          @CN46400


                          J’aime bien Dutronc...
                          Marine qui c’est cette bobonne ?
                          A oui, votre extrémiste qui ne se voit que dans son miroir en disant « je suis la plus belle » comme émule d’un film de Disney. 

                        • L'enfoiré L’enfoiré 31 décembre 2015 10:15

                          Qu’est-ce que c’est d’être opportuniste ?


                        • CN46400 CN46400 31 décembre 2015 10:49

                          @L’enfoiré


                          La définition de Dutronc de l’opportunisme est la plus commune et la plus connue, on l’entend sur toutes les radios et, ma foi, est, non seulement juste, mais sans doute d’un bon rapport pour l’artiste qui l’interprète souvent, sauf..... à la fête de l’Huma.

                        • CN46400 CN46400 31 décembre 2015 11:30

                          @L’enfoiré


                          « renégat » vous gène, mais rassurez-vous, brûler ce que l’on a adoré est courant en ce bas monde, mon père fût un renégat de Blum, puis de Staline, moi même je suis un renégat de Kroutchev, puis de Mitterand, et peut-être bientôt de Fidel, lorsqu’il sera démontré qu’il avait trempé dans l’assassinat de JFK, dans l’attentat du 9/11, dans l’emprisonnement de la population cubaine, dans l’augmentation de la mortalité infantile, ou mortalité tout court, dans l’ignarité généralisée du peuple cubain ...etc....etc. En attendant, sur ce sujet, je ne retourne pas (encore) ma veste ! 

                        • L'enfoiré L’enfoiré 1er janvier 2016 10:44

                          @CN46400,


                          « « renégat » vous gène »

                          Si j’avais été cubain, je serais peut-être devenu dissident du castrisme.
                          Je déteste tous les diktats.
                          Je ne crois en rien ni à gauche, ni à droite, ni en haut, ni en bas
                          Est-ce une bonne et suffisante réponse ?


                        • njama njama 31 décembre 2015 17:04

                          Les déplacements de populations sont depuis longtemps armes de guerre, plus souvent économique que politique. Traite négrière, colonisation de l’Afrique, des États-Unis ... allez savoir si quelques famines n’ont pas été sciemment organisées pour faire émigrer des populations ...
                          Ceci dit, bien avant Castro et le Che, certains cubains s’étaient déjà spécialisés dans le business migratoire ... qui ne pouvait être financé que par l’entité sioniste

                           En 1951-52 la dictature cubaine a organisé un pont aérien pour les immigrants juifs en Israël

                          Le journal cubain Juventud Rebelde [lien ci-dessous] a révélé que, dans les années 1951-1952, un pont aérien a été organisé par la société cubaine Intercontinental Aérea de Cuba S.A. de l’homme d’affaire Narciso V. Roselló Otero pour transporter 150 000 immigrants juifs en Israël (dont 115 000 venant d’Irak et 25 000 d’Iran).

                          Ces révélations permettent de reconstituer une opération jusqu’ici partiellement connue.

                          Afin de coloniser la Palestine, le mouvement sioniste entendait non seulement déplacer les survivants européens des persécutions nazies, mais aussi les populations juives du Proche-Orient.
                          ...
                          lire la suite : http://www.voltairenet.org/article167338.html
                          Article original : Pilotos cubanos en la Tierra Santa (+ Galería de imágenes)
                          Aviadores civiles de la Isla participaron en la gigantesca evacuación aérea de judíos hacia Israel entre 1951 y 1952, un hecho hasta ahora inédito
                          Luis Hernández Serrano
                          http://www.juventudrebelde.cu/cuba/2010-10-16/pilotos-cubanos-en-la-tierra-santa/


                          • CN46400 CN46400 31 décembre 2015 17:15

                            @njama
                            A l’ONU les deux derniers pays a voter contre la levée de l’embargo sont : les USA et Israël....










                          • asterix asterix 1er janvier 2016 00:40

                            @CN46400

                            L’embargo fut la pire bêtise inventée par l’oncle Sam pour faire crouler le régime cubain. S’il n’avait pas été mis en oeuvre, le régime serait tombé tout seul depuis longtemps. Il est en sus une bénédiction pour le castrisme qui attribue son échec aux seuls Américains. Fidel ( lui c’est le peuple sans que l’inverse soit vrai pour autant ) c’est la victime, le persécuté, un discours typiquement lepeniste.
                            S’il perdure, c’est encore une fois à cause de la Floride et ses 42 grands électeurs. Obama n’a pas la majorité au Congrès qui lui permettrait de mettre fin à l’embargo et les Cubains de Miami ont déjà prévenu Hillary Clinton que si elle ne s’engage pas formellement à maintenir l’embargo, ils voteront tous DONALD !  
                            Et hop, déja 42 Votes dans la poche du cinglé !
                            L’effet le plus pervers de Cuba, c’est que ses fils immigrés font et défont le président US !!!
                            Obama espère que Fidel va clampser avant la fin de son mandat. Il ira à La Havane saluer la sale dépouille et ce sera un accueil triomphal comme le pays n’en a plus connu depuis 1959.
                            LA LIESSE !!! Vive le libérateur !
                            Tout cubain idéalise les USA. L’information, la vraie, n’ayant pas voix de cité, aucun ne sait ce que cache la vitrine aux dollars. Une chose nous différencie : vous prenez le peuple pour un amas d’insectes rampants prêts à avaler toutes les couleuvres, moi pas.
                            Vingt ans si pas plus qu’ils attendent l’exorcisme national, la mort du diable, la fin du cauchemard, le triomphe du capitalisme américo-israélien.
                            Bonsoir camarade, je n’interviendrai plus pour cette fois....


                          • CN46400 CN46400 1er janvier 2016 09:26

                            @asterix


                             Tiens, tiens vous avez évolué sur l’embargo je me souviens que sur un autre fil, vous reprochiez aux Castros brothers de ne pas se plier aux exigences des USA pour obtenir la levée de l’embargo......

                          • L'enfoiré L’enfoiré 1er janvier 2016 09:35

                            @asterix,


                             Moi bien. Je tiens à te remercier pour avoir confirmer mon intuition que j’ai eu lors de ma seule visite de quelques jours seulement à Cuba et de ce que l’on disait tout bas sans témoins.
                             Intrigué, j’ai écrit mon seul article sur le sujet, je m’étais documenté à partir de plusieurs sources par après. Il n’y a pas eu que le magazine GEO.
                             Article que je n’ai fait que complémenter par la suite.
                             Qui était mieux placé pour se faire une opinion de Fidel sinon sa soeur dont j’ai lu le livre.
                             J’ai lu en diagonale le livre del Comandante Fidel.
                             Un dictateur a deux obligations pour durer : éliminer ses opposants et jouer au Calimero devant son peuple.
                             Ses discours fleuves sur la place de la Revolucion ne sont que l’image d’un gars qui veut créer une dynastie à son nom puisque lui n’est pas immortel.
                             Une dernière chose pour lui c’était d’avoir un allié et ce fut Kroutchev.
                             La crise des missiles en 62 n’a été qu’une manière de prendre une place importante sur la scène mondiale en montrant le Diable, les Américains, j’ai mieux connu pendant des dizaines d’années.
                             Ce qui a presque créer une guerre nucléaire.
                             Il ne faut pas oublier que les Américains, très religieux (on prête serment sur la Bible) ont comme une obligation divine de maintenir le monde en état.
                             L’URSS ne l’était pas.
                             Les deux K devaient un jour ou l’autre être opposés. 
                             Kroutchev lui a été dégommé. Kennedy assassiné à Dallas.
                             Castro a joué la carte russe parce qu’il était maintenu par l’URSS, jusqu’à la chute de celle-ci.
                             Un régime qui tient plus de cinquante ans devient toujours corrompu et ne pensant qu’à sa pérennité 
                             Il faut  relire cela pour comprendre le dilemme de cette opposition entre les deux K.
                             Que pouvait faire Kennedy d’autre que d’ignorer cet adversaire psychologique et d’empêcher toutes les transactions financières avec Cuba ?  
                             Deux mondes de conceptions totalement différentes s’opposaient.

                          • CN46400 CN46400 1er janvier 2016 11:20

                            @L’enfoiré


                            En 2029 la vérité sur l’assassinat de JFK devra, si les lois US, sont encore respectées, être publiée. Là où ils seront, Castro et Kennedy ,et d’autres, se marreront doucement....... 


                          • L'enfoiré L’enfoiré 1er janvier 2016 11:25

                            J’attends ce moment.....

                            Les affaires Kennedy ont déjà pu sortir par l’intermédiaire des révélations de Jacky Kennedy.

                          • asterix asterix 2 janvier 2016 11:49

                            Deux choses pour clôturer :
                            - lorsqu’on aborde des thèmes graves et incontestables, CN46.400 biaise avec des détails inutiles mais ne répond pas aux vérités fondamentales.
                            Or, la question la plus évidente était : que pensez-vous de l’affaire du petit Ellian ?
                            C’était pourtant la preuve irréfutable que le système cubain a envoyé par le fond des milliers de fuyards. Donc, il n’a jamais répondu
                            - l’auteur dont les contradictions vont jusqu’à accuser les USA de ne pas accueillir les Cubains réfugiés, ce qui est un comble puisque, parait-il, Cuba est le paradis sur terre, a comme d’habitude déversé une opinion fallacieuse et, depuis qu’il sévit sur Agoravox n’a jamais répondu à qui que ce soit.
                            Est-ce une attitude de camarade prêt au dialogue ou celle d’un propagandiste borné ?
                            Quant à Maugis, l’odeur de merde traîne encore jusqu’ici.... 


                            • LEELOO Shawford43 2 janvier 2016 11:53

                              @asterix

                              Des sangliers, des sangliers ? où ça ouh ça ?

                              Schurlp !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                              Par contre je sais pas ce qu’en penserait Falbala ? Et toi buddy ?


                            • CN46400 CN46400 2 janvier 2016 12:12

                              @asterix


                              Vous avez donc fait demi-tour. Si la mère d’Ellian avait obtenu, des autorités US de Cuba, le visa qu’elle était en droit d’attendre, elle serait, aujourd’hui, sans doute à Miami et son fils ne serait, sans doute pas, un ponte des JC cubaines..... Hier au large de Cuba comme aujourd’hui au large de la Turquie les raffiots des migrants sont toujours aussi branlants. En Turquie on les achète, alors qu’à Cuba on les vole et les USA ne les rendent jamais...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès