• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Yémen – Tenir Hodeidah est la dernière chance des houthis

Yémen – Tenir Hodeidah est la dernière chance des houthis

Yémen – Tenir Hodeidah est la dernière chance des houthis

http://lesakerfrancophone.fr/yemen-tenir-hodeidah-est-la-derniere-chance-des-houthis
https://www.moonofalabama.org/2018/11/yemen-why-holding-hodeidah-is-the-houthis-last-chance.html#more
Par Moon of Alabama – Le 10 novembre 2018

Rappel tiré de la dernière revue hebdomadaire de MoA :
 

Citation

31 octobre – Yémen – Après la mort de 200 000 personnes, un gouvernement américain embarrassé appelle enfin à des négociations

Les EAU et leurs mercenaires ont renouvelé leur vaste attaque contre le port d’Hodeidah. S’ils le capturent, ils contrôleront tous les approvisionnements dans les zones houthies. Les Saoudiens et les EAU semblent utiliser les 30 jours que Trump leur a donnés pour obtenir un gain maximal.

L’attaque dirigée par les Émirats arabes unis a presque atteint Hodeidah. La ville et son port sont le seul moyen qui reste pour fournir de la nourriture à quelque 20 millions de personnes vivant dans la capitale, Sanaa, et sur les hauts plateaux du nord. Si Hodeidah devait tomber, les Houthis et leurs alliés devraient se soumettre aux Saoudiens ou voir leur peuple mourir de faim.

Le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC), qui travaille à Hodeidah,

Citation

note

 :

Citation

Il n’existe désormais plus qu’une voie terrestre viable reliant Hodeidah à Sanaa et un risque très élevé que de nouvelles attaques aériennes ou terrestres sur les routes ou les ponts puissent interdire complètement l’accès entre les villes, coupant ainsi le dernier itinéraire de ravitaillement en nourriture, en carburant et en médicaments à un grand nombre des 20 millions de Yéménites, environ, qui dépendent des importations par Hodeidah pour satisfaire leurs besoins fondamentaux.

Actuellement, les Houthis essaient la même tactique que celle qui avait précédemment bloqué les tentatives des Émirats arabes unis de conquérir Hodeidah (en haut à gauche sur la carte). Ils ont coupé la longue voie d’approvisionnement des Émirats arabes unis, en provenance du sud, le long de la côte ouest, par laquelle la force d’attaque (en rouge) reçoit de la nourriture, du carburant et des munitions. Si les dernières nouvelles sont correctes, ils ont atteint cet objectif à deux endroits.

Yemen Western Coast


Il est relativement facile d’interrompre la ligne logistique pendant quelques heures. Il est beaucoup plus difficile de tenir les positions de blocage. Le paysage le long de la côte est plat et les forces mercenaires des Émirats arabes unis disposent de chars, d’artillerie et de soutien aérien, ce qui manque aux Houthis. Ce sont des combattants de l’infanterie de montagne, ils n’ont aucun moyen de se défendre sur des terrains plats. Ils devront recourir à des attaques surprises constantes à différents endroits le long de la ligne de ravitaillement pour maintenir l’équilibre avec les forces des EAU. Ils ont un peu de réussite (photos) avec ça. On ignore s’ils disposent des combattants et des réserves de munitions nécessaires pour poursuivre de telles attaques pendant longtemps.

Dès le début de la guerre des Saoudiens / Émirats arabes unis contre le Yémen, la stratégie saoudienne visait à affamer les hauts plateaux. Leurs attaques aériennes ont été concentrées sur les sources d’approvisionnement en eau, les fermes, les usines agricoles, la pêche et les voies de transport. Ils ont bloqué les itinéraires de contrebande et entravé le ravitaillement humanitaire. Ils ont pris le contrôle de la banque centrale du Yémen et ont délibérément provoqué une hyperinflation.

Certains produits de contrebande arrivent encore sur les marchés de Sanaa, mais ils sont maintenant trop chers pour la plupart des gens. Le CNRC remarque :

Citation

Le panier de dépenses minimum de survie (SMEB), qui représente les besoins de nourriture, d’eau, d’hygiène et de combustible de cuisson, a été révisé à 73 000 YER ($104) par mois la semaine dernière, reflétant une augmentation des coûts de plus de 40% depuis juillet cette année. L’inflation des prix des produits de première nécessité, associée à la dépréciation rapide du riyal yéménite et à l’absence de revenus sont parmi les principaux facteurs de l’aggravation de la crise de la faim au Yémen.

Le président du comité suprême de la révolution, Mohammed Ali al-Houthi, a écrit dans le Washington Post :
 

Citation

Le blocus de la ville portuaire est destiné à mettre les Yéménites à genoux. La coalition utilise la famine et le choléra comme armes de guerre. Elle fait également du chantage aux Nations Unies en menaçant de réduire sa contribution, comme s’il s’agissait d’un organisme de bienfaisance et non d’une responsabilité requise par le droit international et les résolutions du Conseil de sécurité.
Les États-Unis veulent être considérés comme un médiateur honnête – mais ils participent et dirigent parfois l’agression contre le Yémen.

Hier, les États-Unis ont annoncé qu’ils cesseraient de ravitailler en carburant les avions saoudiens qui bombardent le Yémen. Cela signifie peu. Les Saoudiens ont leur propre flotte aérienne de ravitailleurs et ont à présent suffisamment d’expérience pour l’utiliser. Les avions des EAU viennent depuis une base en Érythrée, ce qui ne nécessite aucun ravitaillement en carburant. Le soutien du renseignement américain aux Saoudiens et la livraison d’autres fournitures de guerre se poursuivent. Il y a aussi des troupes américaines sur le terrain qui pourraient bien diriger l’attaque saoudienne / UAE.

Le ministère russe des Affaires étrangères a critiqué la tactique américaine consistant à demander un cessez-le-feu dans 30 jours tout en intensifiant la lutte :
 

Citation

“… Compte tenu du fait que Washington offre un soutien militaire direct aux unités de la coalition combattant au Yémen, la sincérité des déclarations des États-Unis en faveur de la fin la plus rapide possible de la phase active du conflit yéménite est mise en question“, a dit le ministère.

Jusqu’à présent, tout indique que les États-Unis ne prévoient pas de changer de politique au Yémen et que les participants à la confrontation armée dans ce pays cherchent toujours à régler le conflit par la force”, a souligné le ministère.

Appeler à un cessez-le-feu dans 30 jours et mettre fin au ravitaillement en carburant des avions saoudiens sont des feuilles de vigne de la part des États-Unis qui ignorent la famine imposée délibérément à des millions de Yéménites. Les États-Unis ont les moyens de faire en sorte que les Saoudiens et les EAU arrêtent d’attaquer Hodeidah. Début octobre, le président Trump a lui-même déclaré que les dirigeants saoudiens ne survivraient pas deux semaines sans l’appui des États-Unis. Ce n’était pas une exagération.

Si l’administration Trump le voulait vraiment, la guerre contre le Yémen cesserait demain. Au lieu de cela, elle envisage de qualifier les Houthis d’organisation terroriste. Cette étape constituerait une escalade majeure qui rendrait tout dialogue de paix beaucoup plus difficile.

Les attaques des Houthis sur la ligne de ravitaillement des forces attaquantes le long de la côte ouest constituent la dernière chance d’empêcher la chute du port de Hodeidah et la famine imminente de millions de personnes. Je leur souhaite bonne chance.

Moon of Alabama

Traduit par jj, relu par wayan pour le Saker Francophone


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • JC_Lavau JC_Lavau 14 novembre 20:44

    Les yéménites ne sont donc pas des victimes « séduisantes », pour les agoravoxiens.

    Ici tout le monde ou presque s’en fout.


    • Zolko Zolko 15 novembre 12:21

      @JC_Lavau : « Les yéménites [...] Ici tout le monde ou presque s’en fout »
       
      soit ça, soit votre article n’est pas terrible : on ne sait pas bien ce que vous voulez dire. Mais si vous voulez absolument faire le buzz, reliez ça avec Israel et vous aurez pleins de commentaires. Sans intérêt, mais beaucoup.


    • JC_Lavau JC_Lavau 16 novembre 14:04

      @Zolko. Ta prédiction est bien vérifiée.


    • Pauline pas Bismutée 14 novembre 22:30

      Exact, et c’est bien triste.


      • Claude Simon Claude Simon 15 novembre 10:27

        Ca caille, halte aux massacres.



          • samy Levrai samy Levrai 15 novembre 13:59

            Il semblerait que la dernière guerre en date du club euro atlantiste se termine par une nouvelle défaite...


            • JC_Lavau JC_Lavau 15 novembre 14:39

              @samy Levrai. Défaite ? Voir le prix terrifiant payé par la population yéménite.
              Un désastre monstre surtout, que l’on nous reprochera durant des siècles.


            • samy Levrai samy Levrai 15 novembre 14:52

              @JC_Lavau
              Toutes les défaites américaines se terminent par un pays sans aucune infrastructures civiles restantes...
              J’espere que les « responsables » français paieront pour avoir participé au blocus naval, aidés aux bombardements par les airs, vendus des armes, etc... mais je sais que je berce d’illusion.


            • phan 15 novembre 15:37

              « Mais plus important encore, l’Arabie Saoudite traverse une crise financière et souhaite accéder aux considérables ressources inexploitées de gaz et de pétrole du Yémen et les exploiter. C’est l’une des raisons pour lesquelles ils sont dans ce combat »

              • Jonas 16 novembre 08:42

                 A l’auteur ,

                En 24 heures , 150 personnes sont tuées , et un enfant yéménite est victime toutes les 10 minutes , de la coalition arabo-musulmane dirigée par le Royaume wahhabite. Aucune manifestation des professionnels arabo-musulmans. Pour eux , la vie d’un arabo-musulman n’a aucune valeur , puisqu’il n’est pas palestinien. 

                C’est certainement , une habitude , de voir tant et tant de guerres, massacres, égorgements, coups d’Etat, conflits pour le pouvoir , éliminations des opposants etc entre eux, que cela est intégré dans leur cerveau. 

                Ce qui se passe au Yemen , n’a rien d’extraordinaire , sauf pour ceux qui découvrent le fil à couper le beurre. Ce pays a toujours été en guerre sauf a de rares exceptions. Quelques dates données rapidement en témoignent : 

                1934 , déjà l’armée wahhabite envahit le Yemen, alors que le royaume saoudien vient d’être fondé en 1932. 

                1951/ 1961, le Yemen du Nord , rejoint l’éphémère République arabe unie, Egypte/Syrie. 

                1962. Coup d’Etat, par des officiers , ouvre une guerre civile au Yemen. L’Egyptien Nasser , soutient un camp, et les wahhabites l’autre. 

                1986. Guerre civile , opposant diverses factions rivales au Yemen du Sud, faisant plus de 20 000 morts . Son président Ali Nasser Mohammed s’exile au Nord. 

                1994. Tentation de cession du Yemen du Sud, nouvelle guerre plusieurs milliers de morts et la défaite du Sud. 

                2004. Début de la guerre de Saada , des chiites Zaydites, entrent en conflit avec Sanaa, et prennent le nom de Houthistes en référence a leur leader tué. 

                Le reste tout le monde le connaît. 

                Ce qui étonne , sur ce site , c’est la non réaction des abonnés arabo-musulmans .Comme ces chiens de Pavlov , ils ne réagissent que lorsque le nom d’Israël apparaît. Ils sont dressés par ça.


                • JC_Lavau JC_Lavau 16 novembre 10:51

                  @Jonas. Sûr que ces goyim sont rien que des Untermenschen, qui ne méritent pas de vivre. (Laurent Fafa, oeuvres orales).

                  Les pilotes israéliens les bombardent donc.


                • Jonas 16 novembre 12:45

                  @JC_Lavau
                  Mais , cher JC_Lavau , ceux qui les considèrent comme des « Untermenschen , ce sont leurs frères en religion. Parce qu’ils les tuent deux fois , une fois par les armes et une seconde fois par le silence et l’indifférence. 

                  Israël, ne peut pas être un certificat de justification , donné aux pays arabo-musulmans pour massacrer leurs »Frères« en toute impunité. 

                  La Guerre du Yemen a commencé en 2015, et tout ce temps , elle s’est déroulée à huis clos. Ni la Ligue Arabe ni l’Organisation de la Coopération islamique n’ont protesté auprès de l’ONU. Les masses Arabo-musulmanes que l’on nomme » rue arabe" sont restées muettes, il a fallu , l’égorgement et le démembrement d’un journaliste saoudien exilé aux Etats-Unis pour ouvrir les yeux des arabo-musulmans sur la situation du Yemen.
                  Les pilotes Syriens , lancent des barils remplis d’ explosifs sur les civils , sans distinction , comme d’ailleurs les pilotes de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite au Yemen.Les Pilotes israéliens sont de grandes valeurs et bien expérimentés , ils ciblent les terroristes en premier et de temps en temps des victimes collatérales.




                • JC_Lavau JC_Lavau 16 novembre 12:53

                  @Jonas. Depuis le temps que la presse aux ordres du CRIF et d’israël balance ces barils d’explosifs sur les civils syriens, on commence à connaître le truc.

                  Chez vos supplétifs, les syriens découvrent régulièrement des munitions made in israel. Mais ça, la presse aux ordres n’en parle évidemment pas.


                • Jonas 16 novembre 18:27

                  @JC_Lavau
                   Vous êtes dans les élucubrations parce que là 
                   le plus crétin des arabo-musulmans , sans le dire ,sait que le monde arabo-musulman dont il fait partie n’a pas besoin d’Israël pour rouler vers le chaos et les massacres. Il suffit pour lui , de dérouler ,une mappemonde des pays arabo-musulmans et musulmans non arabes en conflit et en guerre, pour qu’il constate le nombre de victimes , de destructions et de souffrances pour qu’il ait le coeur net. 

                  Le CRIF est Israël , même s’il le désiraient ne peuvent jamais arriver aux résultats de ce que peuvent faire les pays arabo-musulmans et musulmans non arabes, dans leur pays, Libye, Irak, Egypte, Bahrein , Yemen, Pakistan , Afghanistan, Iran, Algérie, Tunisie, Maroc , Somalie , Soudan Turquie , bref , partout ou monde musulman s’étripe au nom d’allah et son prophète. 

                  Ce qu’il y a d’extraordinaire , c’est que cela , laisse froid la « rue Arabe » pourtant prompte à s’allumer pour n’importe quoi. 

                  Pour revenir a votre article sur le Yemen, depuis des mois, un quotidien d’Arabie saoudite , avait lancé le chiffre de 10 000 victimes repris depuis par la presse paresseuse . Or des spécialistes sur le terrain , donnent entre 80 000 à 100 000 morts. De ces victimes le monde arabo-musulmans se fichent comme de son dernier couscous , à ceux-là il faut ajouter , celles de la faim , le million d’enfants sous-alimenés et les millions de réfugiés. Et le Choléra ! 

                  Ces pauvres arabo-musulmans accrochés aux réseaux sociaux , sont déboussolés , et ne savent plus où donné de la tête , chaque pays en conflit interne est plus cruel que l’autre et les victimes les unes plus importantes que les autres. 
                    

                   

                   


                • Massada Massada 16 novembre 13:08

                  L’Iran dépense plusieurs centaines de millions de dollars dans les conflits régionaux, en Syrie, en Irak, au Liban, au Yémen, à Gaza, en Judée-Samarie et ailleurs.

                  Du côté du Yémen, les perspectives ne sont pas très positives pour la politique iranienne de « l’arc chiite ».

                  Téhéran entraîne et soutiens les Houthis minoritaires, occupant la capitale. La situation yéménite est à l’aube de connaître une évolution nouvelle par l’attaque de l’armée régulière et des troupes émirati sur le port de Hodeïda. 
                  Dans le mouvement Houthi, la situation évolue également, mais dans le sens des divisions.

                  L’arrêt de la guerre au Yémen et un échec des Houthis sera un nouveau revers pour la politique étrangère de Téhéran.

                  Avec les nouvelles sanctions Trump l’hiver et le printemps iranien pourrait être très agité....


                  • JC_Lavau JC_Lavau 16 novembre 14:03

                    @Massada. Bizarre... Tu as trouvé le coupable du génocide : c’est Téhéran...
                    Bizarre.
                    Bizarre.


                  • Claude Simon Claude Simon 17 novembre 11:06

                    Une mascarade de massacres car les zélites, ça tourne. Les nazislamistes saoudiens et autres petits états vont pouvoir sniffer du sicilium.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès