• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Zelensky a perdu le droit de parler de l’intégrité territoriale de (...)

Zelensky a perdu le droit de parler de l’intégrité territoriale de l’Ukraine

Mardi 28 avril 2020, Volodymyr Zelensky a finalement signé la loi levant le moratoire sur la vente des terres agricoles en Ukraine. Un moment qu’il a qualifié d’« historique pour tous les Ukrainiens », alors qu’une majorité de la population est opposée à cette loi. Commentant cette signature, le chef de la République Populaire de Donetsk (RPD), Denis Pouchiline, a déclaré qu’après avoir signé une telle loi, Zelensky a perdu le droit de parler de l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

JPEG

Zelensky vend l’Ukraine morceau par morceau

Malgré les tentatives de l’opposition ukrainienne, la loi levant le moratoire sur la vente des terres agricoles a donc finalement été signée par Volodymyr Zelensky et entrera en vigueur le 1er juillet 2020.

Néanmoins la « Plateforme d’Opposition – Pour la Vie » n’abandonne pas la bataille et a décidé de porter l’affaire devant la Cour Constitutionnelle ukrainienne pour faire annuler la loi.

« Aujourd’hui, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a signé une sentence de terre pour l’avenir du pays. Malgré l’opinion de l’écrasante majorité des citoyens, malgré les arguments des agriculteurs et les critiques justifiées de l’opposition, il a apposé sa signature sur la loi qui ouvre non pas la vente, mais la liquidation des terres ukrainiennes. D’un seul trait de plume, la faillite de l’agriculture ukrainienne, la privation de terre des villageois, l’affaiblissement de la sécurité alimentaire, la montée de la corruption et le pillage sont passés du rang de risque à celui de menace réelle  », a déclaré Iouri Boïko de la « Plateforme d’Opposition – Pour la Vie ».

Pour lui, le gouvernement ukrainien a vendu la richesse et la souveraineté nationale contre la promesse des milliards du FMI. Face à cette situation son parti a décidé de lutter pour empêcher la privatisation des terres et la dévastation du pays et de sa population.

«  Leurs intentions se heurteront à une résistance féroce et organisée. La première mesure prise par l’opposition sera de saisir la Cour Constitutionnelle en vue d’abroger la loi foncière qui viole la constitution et a été adoptée en violation flagrante de la procédure. Nous sommes confiants dans notre victoire et dans le triomphe de la justice  », a déclaré le député qui estime que le gouvernement ukrainien actuel « est totalement sous contrôle externe  » et est «  incapable de mener une politique qui réponde aux intérêts du peuple ukrainien  ».

L’intégrité territoriale de l’Ukraine ne vaut plus rien

Face à cette signature d’une loi qui va totalement à l’encontre des intérêts du peuple ukrainien, et qui revient à vendre les terres de l’Ukraine aux spéculateurs et fonds étrangers, Denis Pouchiline, le chef de la RPD, a déclaré que Zelensky a dès lors perdu le droit de parler de l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

« Aujourd’hui, Zelensky a apposé sa signature au bas de la loi anti-ukrainienne réglementant le marché foncier, et il a lui-même qualifié cet événement d’historique. En effet, il y a peu d’exemples dans le monde où le chef de l’État se réjouit ouvertement de trahir les intérêts de son peuple au profit des tuteurs d’outre-mer et des créanciers internationaux  », a-t-il écrit sur son site officiel.

« Ayant porté atteinte à la richesse nationale de son pays natal, cette personne n’a pas le droit de parler de son intégrité territoriale. Les déclarations tonitruantes sur le retour du Donbass ne sont rien d’autre qu’une tentative de retour sous sa juridiction des terres riches et fertiles de la région de Donetsk. Ils n’ont pas besoin des gens, ils ont besoin de notre territoire  » a-t-il ajouté.

Le chef de la RPD a ensuite appelé le peuple ukrainien à ouvrir les yeux sur la destruction du pays menée par le gouvernement de Zelensky.

« Le gouvernement ukrainien continue de détruire systématiquement un État qui fut autrefois souverain. L’anéantissement physique de son peuple, l’esclavage financier et maintenant la vente des terres – toutes ces méthodes ne sont pas les seules que le régime de Kiev peut appliquer. J’aimerais beaucoup que les citoyens, qui vivent aujourd’hui sur le territoire de l’Ukraine, comprennent toute l’ampleur de la tragédie ukrainienne  », a conclu Denis Pouchiline.

Je rejoins le chef de la RPD sur le fait qu’en vendant le territoire de l’Ukraine contre de l’argent, Zelensky a perdu toute légitimité à parler de l’intégrité territoriale du pays, puisqu’il l’a lui-même bradée contre un prêt du FMI ! Si l’opposition ukrainienne échoue à faire annuler cette loi, alors la souveraineté de l’Ukraine sera officiellement enterrée le 1er juillet 2020 (même si en réalité elle l’est depuis plusieurs années), et la population sera privée de la seule richesse qu’il lui restait encore.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Guy19550 Guy19550 30 avril 09:30

    Avez-vous une idée du délai de la Cours Constitutionnelle ?

    Je sais aussi qu’il y a eu des changements apportés dans tous ce qui touche les affaires de justice et donc plus que probablement aussi au niveau de cette Cours Constitutionnelle. En principe, les changements apportés devraient être tels de la rendre impuissante de juger de manière impartiale, de sorte que cette Cours pourra bloquer l’action d’appel.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité