• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Affaire Rudy H. : antisémitisme, extrémisme sioniste et récupération (...)

Affaire Rudy H. : antisémitisme, extrémisme sioniste et récupération politique

Où il est question de l’agression d’un jeune juif, présenté d’abord comme victime innocente, tabassé parce que porteur d’une kippa, avant que l’on ne s’aperçoive que les choses sont un peu plus compliquées que cela ! Rudy H. est-il proche du Betar et de la Ligue de défense juive ? Que sont ces groupuscules ? Comment son agression s’est-elle déroulée ? Les médias ont-ils été manipulés ? Pourquoi les politiques se sont-ils empressés de crier à l’antisémitisme ? Enquête.

betar"Il y avait aussi des actions plus musclées, comme la protection des manifestations. On débarquait en scooter, casques sur la tête. On encerclait les opposants à nos idées et, à coups de matraque ou à mains nues, on les tabassait. J’ai participé à plusieurs actions dont la presse a parlé. Aujourd’hui, à cause de ça, je suis sous contrôle judiciaire pour violence en réunion" : ainsi parle Mickaël Tolédano, ancien membre du Betar, interviewé par le site Recherches sur le terrorisme. Le Betar ? Un mouvement de jeunesse ultrasioniste effectivement connu pour ses pratiques violentes. Le jeune Rudy H., laissé sur le carreau dans le coma, le 21 juin dernier, après avoir été tabassé square Petit, dans le 19e arrondissement de Paris, en était-il proche ? Oui, d’après Le Figaro : "Selon des sources informées, il est proche de la Ligue de défense juive comme du Betar, ce dont se défendent ces mouvements". La LDJ, c’est le Betar en pire : cette organisation est interdite, car considérée comme terroriste, aux États-Unis et même jusqu’en... Israël ! Qu’elle soit autorisée en France ne laisse du reste pas d’étonner. Un de ses militants, Anthony Attal, a été condamné à dix mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l’épreuve pour sa participation à l’agression de quatre étudiants d’extrême gauche de l’Association générale des étudiants de Nanterre, perpétrée le 30 décembre 2003 à l’intérieur même du tribunal administratif de Paris. Un autre de ces extrémistes, du Betar - les frontières entre les deux groupuscules sont poreuses -, Joseph Ayache, a été pour sa part condamné en août 2004 à quatre mois de prison ferme pour agression raciste (celle de militants pro-palestiniens et d’organisations pacifistes juives, lors d’une manifestation devant le siège de la délégation palestinienne en France à Paris). Le ldjprésident du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples, Mouloud Aounit, fut lui aussi agressé le 13 novembre 2003. Signalons également les attaques contre l’intellectuel d’extrême droite Alain Soral en 2004 (dans une librairie où il dédicaçait son livre) et contre l’humoriste Dieudonné en 2005 (dont on pense par ailleurs ce qu’on veut). Pire, le 7 avril 2002, en marge d’une manifestation organisée par le Conseil représentatif des institutions juives de France "contre le terrorisme et l’antisémitisme avec Israël pour la paix et sa sécurité", un policier avait été poignardé, un crime attribué à un membre du Betar, jamais interpellé. Des scènes de ratonnades se sont aussi déroulées dans le sillage de la manifestation du 26 février 2006 en hommage à Ilan Halimi, assassiné par Fofana et le "gang des barbares". Le 15 mai dernier encore, 25 nervis de la LDJ ont agressé 5 personnes fermant le Centre international de culture populaire, où est par exemple domiciliée l’Union juive française pour la paix, au terme d’une conférence sur la Palestine. Voyez le genre d’énergumènes. Mais, à ce stade de l’enquête, restons prudent à propos de la fréquentation ou pas par Rudy H. de ces groupuscules extrémistes.

Ce qui est sûr en revanche, c’est qu’il était "connu des services de police", suivant la poing américainterminologie usuelle : il a été interpellé, en compagnie de deux camarades, pour "violences volontaires avec arme par destination" (son casque de scooter) et placé en garde à vue à la suite d’une manifestation en faveur des soldats israéliens enlevés par le Hezbollah organisée en décembre dernier. Et les policiers ont retrouvé sur les jeunes hommes des "projectiles de défense" et des poings américains, comme le narre Le Figaro. Rudy H. n’est donc pas un ange. Or la présentation de son agression par les médias a d’abord laissé croire à une victime innocente frappée au hasard, comme dans l’article du 22 juin de Libération, Un jeune juif entre la vie et la mort après avoir été lynché, qui donne la parole à Raphaël Haddad, le président de l’Union des étudiants juifs de France, qui "considère que les agresseurs ont voulu « fracasser le premier juif qui leur tombait sous la main ». 20 minutes écrit pour sa part : "Samedi, vers 20 heures, un jeune homme de 17 ans a été violemment agressé par une bande d’ados alors qu’il marchait, seul, dans le 19e arrondissement de Paris. « Comme tous les jours de shabbat, il portait la kippa  », a expliqué son père à RTL, convaincu « à 90 % » que c’est pour cela qu’il a été frappé." Le Parisien présente quant à lui l’affaire ainsi : "Coiffé d’une kippa, ce mineur âgé de 17 ans appartenant à la communauté loubavitch, domicilié à Pantin (Seine-Saint-Denis), sortait de chez un ami, vers 20 h 30, pour se rendre à la synagogue de la rue Petit (19e), lorsqu’il a été stoppé par une quinzaine d’adolescents âgés de 15 à 18 ans. «  D’origine maghrébine et africaine, ces jeunes, probablement du quartier, l’ont frappé à la tête avec des béquilles  », précise une source proche du dossier. «  Ils se sont attaqués à lui parce qu’il est juif, estime Ariel Goldman, vice-président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), présent hier sur le lieu de l’agression. Aujourd’hui, c’est toute la communauté qui est sous le choc. » Décrit par ses proches comme un « gentil garçon de constitution assez fluette », Rudy est scolarisé en deuxième année dans une école de plomberie. Ses parents, rassemblés hier devant l’entrée de l’hôpital Cochin (14e) avec une trentaine de proches, ne comprenaient toujours pas ce qui a motivé «  tant de violence  » sur un jeune « seul et sans défense ». Le Monde enfin livre une version semblable : "Le jeune Rudy H., 17 ans, portait un jean, un tee-shirt et une kippa. Il était seul lorsqu’il a été violemment agressé, samedi 21 juin, aux alentours de 19 heures, rue Petit, dans le 19e arrondissement de Paris, en se rendant à la synagogue. Les témoins n’ont rien entendu, rien compris. Ils ont juste vu une quinzaine de jeunes hommes d’origine africaine et nord-africaine s’acharner sur le jeune homme et le rouer de coups de pieds, de poings, avec une béquille. L’un de ces témoins a décrit un agresseur sautant à pieds joints sur la victime." Comment dès lors ne pas se scandaliser d’une telle agression, sauvage et raciste ? C’est du reste ce que s’empresse de faire avec une belle unanimité la classe politique, au premier rang de laquelle nos gouvernants, rivalisant d’indignation, du président, Nicolas Sarkozy, au Premier ministre, François Fillon, en passant par la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, ou celle de la Justice, Rachida Dati.

Or, il semble bien que chacun soit tombé dans le piège de la pauvre victime qui n’avait rien fait qu’être juive. Outre les révélations du Figaro sur les drôles d’accointances de Rudy H., les événements de ce 21 juin ne se seraient pas exactement déroulés comme les journaux les ont racontés ci-dessus. Cité par Le Point, le procureur de Paris, Jean-Claude Marin, livre une tout autre version, précisant que l’agression s’est produite "au terme d’une échauffourée opposant une bande d’une vingtaine ou 25 jeunes appartenant à une bande de jeunes noirs à des jeunes européens, dits de la communauté juive en nombre nettement inférieur. Ces jeunes prennent la fuite, l’un d’entre eux (Rudy, ndlr) s’est retrouvé dans un voie sans issue pour lui. Il s’est retrouvé bloqué contre le portillon du square puis bloqué entre deux véhicules où il s’est fait rouer de coups". Le patron du bar tabac situé à 50 mètres du square, interrogé par RTL, a vu toute la scène et il est formel : le jeune homme n’allait pas à la synagogue mais "au front", pour se battre. "J’ai vu passer une vingtaine de jeunes juifs très excités, ils disaient « on va les taper, on va les niquer ». Ils sont allés vers le square et la bagarre a commencé", a-t-il rapporté à l’AFP, cité par L’internaute. Son récit est complété par l’un de ses clients : "J’ai entendu des cris, je me suis mis à la fenêtre et j’ai vu des gens éparpillés dans le square qui se battaient, ça courait partout, au début il y a plus de juifs que de Noirs, puis d’autres Noirs sont arrivés et le rapport de force s’est inversé, et les juifs sont partis, abandonnant un de leurs copains. Le seul qui est resté est un jeune juif tombé entre deux voitures, il a été frappé, un type lui a sauté à deux pieds dessus." L’altercation était la troisième de la journée entre ces bandes et Rudy H. avait déjà été impliqué dans l’une d’elles. Il s’agit par conséquent d’un enchaînement de représailles et contre-représailles. Pas question d’excuser ceux qui se sont acharnés sur Rudy H., évidemment, mais on obtient au final, en lieu et place d’une victime innocente, un petit voyou tombé à l’occasion d’une bagarre entre bandes. Et nos politiques ont comme kippasd’habitude parlé trop vite. Le pire étant que, même une fois les faits rétablis, ils maintiennent leur dénonciation d’une agression antisémite, alors qu’on a vu que les choses sont un peu plus compliquées que cela ! Ainsi Sarkozy, qui se dit "particulièrement choqué de ce qui est arrivé à un jeune Français, sous prétexte qu’il portait une kippa". Non, Monsieur le président ! Il a été tabassé parce qu’il avait participé à une expédition punitive pour se venger d’une première bagarre. Mais évidemment, cette version est moins efficace pour cajoler l’opinion communautariste juive, dont on sait qu’elle est toute acquise à Sarkozy. En quatre mots pour conclure : démagogie et récupération politicienne.

PS : sur le Betar et la LDJ, voir les dossiers consacrés à ces groupuscules par le blog Libre Cours et l’Observatoire du communautarisme.

résistances ldjPS 2 : la librairie parisienne Résistances a elle aussi été prise pour cible par la LDj, ce qui me rend d’autant plus fier d’y être convié le 2 juillet pour un débat où je présenterai mon livre, Sarkozy, la grande manipulation. Je vous en reparlerai.


Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (236 votes)




Réagissez à l'article

240 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 26 juin 2008 10:09

    Pour avoir travaillé durant 5 ans dans le coin,je peux vous dire que la pression communautarisme multi-confessionnel va a l’encontre de toute forme d’intégration à la République

    Ce qui se passe c’est déjà produit et se reproduira car ce sont les mêmes phénomènes de clans et de bandes qu’au USA ou ce qui compte c’est "la communauté"

    OUI ,la responsabilité du Maire de Paris est engagé au même type que les élus du quartier pour avoir fermé les yeus sur cette nouvelle forme de fascisme intolérant qui n’accepte pas la liberté inscrite dans la constitution

    Ce communautarisme cherche à s’imposer de force et nous n’avons pas à accepter la destruction des valeurs de la République

     


    • Zalka Zalka 26 juin 2008 10:24

      Le problème du communautarisme est un problème de la société française, un problème au niveau national. Accuser le maire de Paris de cette dérive est donc profondément ridicule.

      si on suit votre raisonement, on devrait peut être accuser Nicolas Sarkosy d’avoir favorisé l’entre soi des riches à Neuilly : peu de logements sociaux etc...


    • Gazi BORAT 26 juin 2008 10:38

      "OUI ,la responsabilité du Maire de Paris est engagé "

      • Pourquoi vous en prenez-vous avec tant de violence au Maire de Paris ? Parcequ’il est homosexuel ?

      Trêve de plaisanteries... La décision d’une dissolution de la LDJ se situe à un autre niveau. Les Renseignements Généraux (il y a peu encore sous la responsabilité de votre "Grand Homme" favori) disposent de toutes les informations sur ce mouvement paramilitaire...

      gAZi bORAt

       


    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 26 juin 2008 10:42

      Mesdames et Messieurs, grande première sur AgoraVox, roulements de tambour : je suis d’accord avec Lerma. Sur les méfaits du communautarisme. Mais pour ce qui est de le favoriser, Sarkozy se pose là !


    • ASINUS 26 juin 2008 11:02

      bonjour lerma

      yep , cette fois ci d accord , tout arrive


    • ASINUS 26 juin 2008 11:04

      bonjour gazi

       

      peut etre plus simplement parce qu il as le pouvoir de le demander avec assez d audience

      s agissant de l edile le plus important de France.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 juin 2008 13:46

      @ Olivier Bonnet : Bonjour. Même si votre article traite ici d’autres faits, il a le même dramatis personnae que celui publié hier par Bernard Dugué. http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=41429 . Me permettez-vous de poursuivre le dialogue qu’avait engagé hier avec moi sur cet article un certain Syrius, m’accusant de racisme pour avoir mentionné les risques que pourrait faire courir aux Juifs de la diaspora un soutien inconditionnel et indiscriminé aux gestes posés par Israel contre les populations palestiniennes ?

      P.S : Je présente la même requête a Morice et je poursuivrai sur le fil du premier qui me répondra. Si vous préférez tous deux ne pas être mêlés à ce débat, je comprendrai votre prudence et je le déplacerai sans doute vers un autre media. L’intimidation à la libre opinion doit cesser.


      Salutations distinguées

      Pierre JC Allard
       


    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 26 juin 2008 14:06

      @ Pierre JC Allard : faites, je vous en prie.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 juin 2008 15:13

      @ Olivier Bonnet : Merci

      @Tous : Dans le contexte des rumeurs et des proces d’intentions qu’a créé l’affaire Rudy, j’ai souligné qu’il était maladroit pour les Juifs de la diaspora - dont ils savent mieux que personne qu’ils ont souvent servis de boucs émissaires - d’afficher un soutien inconditionnel envers la politique Israélienne dont une vaste majorité de la population mondiale condamne les atrocité sur les civils palestiniens, dont les tirs sur des petites filles sortant de l’école, fait rapporté sur AGV, dans le cadre de la destitution d’un haut fonctionnaire français coupable de l’avoir dénoncé.

      J’ajoutais que la diaspora juive n’étant toujours protégée de l’antisémitisme que par la sympathie de la population, un bombardement "préventif" de l’Iran par Israel pourrait décleancher une réaction antisémite... à moins que les Juifs de la diaspora se dissocient des gestes inacceptables posés par Israel.

      La réaction est venue d’abord d’Adama : "Allard vous êtes un con raciste et je vous crache au visage". J’ai demandé à Adama de quel côté le bât le blessait, mais il m’a répondu par un texte en hébreu - רץ ישראל היא המדינ• 2 ; א1 ;שלנו ,תבוא יהכמה מניקי– 1 ; יש פה - ne m’instruisant donc pas davantage que par son premier message. Puis Syrius est apparu.... ( à suivre)

       

      Pierre JC Allard
      .
       

       


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 juin 2008 15:23

      @ L’auteur et à tous : Je reproduis ici la premiere attaque de Syrius faisant suite au crachat d’Adama, suivie de la répone que je lui ai faite.

      L n’y a ni conseil, ni sagesse, Allard, a justifier comme vous le faîtes une réaction hostile contre les juifs de la diaspora . Les juifs du monde n’ont pas, Dieu merci, à supporter le poids de votre bêtise. et à se justifier de supporter ou pas Israel. J’aimerais croire que je peux vivre avec la liberté de m’en foutre ou bien avec la liberté d’être d’accord ou non avec la politique israélienne.
      qu’est ce que cette stupide et dangereuse idée selon laquelle chaque individu devrait être responsable (collectivement du coup) du comportement de son peuple ? Est ce que je vous demande en permanence de reconnaître perpetuellement votre responsabilité pour Bryan Adams et Celine Dion ? Je fais de l’humour, je ne devrais pas, vos propos sont très graves.
      A ce point là vous ne comprenez pas que votre propos est TERRIBLE, non parcequ’il juge Israel (je m’en fiche) non parcequ’il est anti sioniste (vous pensez ce que vous voulez) mais parceque vous nous condamnez parceque l’on ne pense pas comme vous ? Vous comprenez une violence qui irait jusqu’au génocide parceque soit, on en a rien a foutre de ce qui se passe là bas, soit parceque certains considèrent (et c’est leur droit) que Israel est dans son bon droit. Votre message part de pré supposés sur un groupe d’individus et légitime leur massacre. C est une menace, c est de l’antisémitisme et c’est de l’incitation à la haine et vous le savez (puisqu’apparemment vous touchez au droit) c’est sanctionné par le droit pénal français.
      C est moi qui ait demandé la modération de votre message (et l’ai obtenu ; je m’en félicite) et vous avez été chanceux en plus de me donner une bonne idée. Si vous persistez dans cette voie, puisque vous n’avez aucune honte à cacher votre visage, je transmettrai effectivement les messages similaires à la HALDE et aux associations anti racistes et communautaires. Je suis pourtant d’une grande patience et d’une grande tolérance, j’ai discuté avec des nazis et des antisémites de toute sorte. Mais ceux qui s’habillent des oripeaux de la sagesse pour diffuser leurs messages nauséabonds, ceux qui sont supposés être doués de sagesse, donc pas de simples esclaves de leur éducation, je ne saurais leur accorder de chance. Et ce n’est pas la peine de vous en prendre aux modérateurs de ce site : ils n’ont pas à supporter le poids de votre bêtise et de votre haine, puisqu’ils sont responsables en tant qu’éditeurs (donc des propos laissés non modérés. Je sais être persuasif pour hater les choses)
      Et ne croyez pas que ce sont des mots en l’air, mes procès je les fais et je les gagne.
      Bien cordialement.

      Syrius

      @ Syrius : C’est vous qui portez le drapeau ? C’est mieux que la totale nuit et le brouillard. Ça ne vaut pas un nom, cependant. Vous avez le mien. À quand le vôtre ? En attendant que vous renonciez au voile, je n’ai rien contre quelques mises au point élémentaires à tâtons, pas pour vous, bien sûr, mais pour les tiers qui nous lisent. Vos commentaires sont en italiques.


      1. " Justifier comme vous le faîtes une réaction hostile contre les juifs de la diaspora"
      ... Ou diable voyez-vous que je la justifie ? Je constate qu’elle est prévisible, est-ce que je justifie les ouragans en prévoyant qu’il y en a sur le Golfe du Mexique de juin a fevrier ? Suis-je hors d’ordre en disant qu’il faudrait renforcer les digues ou s’éloigner du littoral ?

      2. Je me permet de souligner l’incohérence dans un raisonnement qui commence en dénonçant la " ’stupide et dangereuse idée selon laquelle chaque individu devrait être responsable (collectivement du coup) du comportement de son peuple" pour terminer sur " vous NOUS condamnez parceque l’on ne pense pas comme vous ? " Réfléchissez-y. Vous avec droit à une correction gratuite,

      3. " Vous comprenez une violence qui irait jusqu’au génocide parceque soit, on en a rien a foutre de ce qui se passe là bas, soit parceque certains considèrent (et c’est leur droit) que Israel est dans son bon droit. Votre message part de pré supposés sur un groupe d’individus et légitime leur massacre. C est une menace, c est de l’antisémitisme et c’est de l’incitation à la haine " Vos énoncés sont faux, le lien logique inexistant, La conclusion est inexacte et je la nie.

      4. " Je sais être persuasif pour hater les choses", Vous voulez préciser ?

      5. Je dis que les modérateurs du site ont été d’une pusillanimité injustifiée en cédant à votre "persuasion". Je ne les accuse de rien, puisque la lâcheté n’est pas un crime. Je m’en étonne, ce qui n’est pas non plus interdit.

      6. "Mes procès je les fais et je les gagne" Vraiment ? Il ne serait pas mauvais que vous estiez en cette affaire, ce qui permettrait de tester les limites de la liberté d’opinion. Si vous le ne faites pas, je crois qu’il sera dans l’intérêt de ce site que je vous le rappelle. Je le ferai.

      ( À suivre)

       

      Pierre JC Allard
       


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 juin 2008 15:49

      @ l’Auteur et à tous

       

      C’est sans doute le moment de préciser que j’ai écrit 38 articles sur Agoravox où il n’y a pas traces de racisme. J’en ai écrit des MILLIERS dans ma vie où l’on n’en trouvera pas davantage, dont environ 800 sur le site Nouvelle Société et tout autant, bien sûr, le nouveau blog nouvellesociete.wordpress.com

      J’ai écrit des articles sympathiques à Israel pour lesquels on m’a remercié, comme d’autres où j’en ai condamné les crimes, parfois en leut trouvant des excuses. Si j’étais Juif, je verrais Pierre JC Allard comme un ami sans complaisance, plutôt que comme un ennemi.

      Je trouve regrettable que, apparemmnet titillés par les succès militaires d’Israel, trop de Juifs aient développé une arrogance qui serait ennuyeuse chez quiconque et comporte tous les risques que les Grecs associaient à l’hybris. On est loin du temps où Louis Veuillot prétendait que le Christ s"était incarné juif par humilité...

      Si Syrius ou quelque étoile de moindre magnitude de sa galaxie veut se manifester, je lui répondrai avec courtoisie. Sauf Adama. Adama est un con.

       

      Pierre JC Allard

       

       


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 juin 2008 19:05

      @Shawford : Merci. Les grands fleaux ce sont les idées toutes faites, les préjugés, l’intolérance les prises de position qui ne sont pas issues de la libre pensée d’un individu, mais expriment les directives reçues d’un seul cerveau. Un cerveau qui a toujours son agenda caché, qui est are rarement impartial et n’accepte jamais de s’être trompé. Je ne me fais aucune illusion sur ma persuasion. Si Syrius est parti, c’est se chercher des munitions. S’il ne revient pas, c’est qu’il aura été instruit par ses commettants qu’il vaut mieux avoir un ami critique qu’un adversaire de plus, même loyal.

      Pierre JC Allard

       

       


    • Alpo47 Alpo47 26 juin 2008 19:15

      @J.C Allard,

      Certains viennent ici pour "tuer dans l’oeuf" tout débat critque, nous savons tous comment et pourquoi...

      Il est de l’intérêt de nos sociétés que les gens de bonne volonté, démocrates et libres, dont vous êtes, continuent de s’exprimer, de débattre d’idées, de faits concrets et s’efforcent, modestement, de contribuer à solutionner, faire avancer ... sans se laisser intimider ou influencer.

      A vous relire...


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 juin 2008 20:55

      @ Alpo47 : Merci. Je ferai de mon mieux. Je m’inquétais pour Syrius, mais j’ai vu son nom sur un autre fil, en train de proférer des menaces. La situation est redevenu normale. Je tiens à remercier Olivier Bonnet d’avoir accepté d’héberger ce qu’on pourrait appelé un trollage d’intérêt public.

      Continuons la lutte contre le communautarisme

      Pierre JC Allard


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 juin 2008 03:11

       @ tous : Je suis heureux de communiquer à tous les intéressés que Syrius ma laissé un long message sur l’article de Bernard Dugué d’hier où notre différend avait commencé et que la paix est maintenant revenue. J’aimerais que cet échange, parfois assez dur de part et d’autre, serve d’exemple de la résolution des conflits par la bonne foi. Je souhaite que tous ceux qui s’entredéchirent sur ce fil et les autres en arrivent aussi a recréer un climat de discussion sereine.

      Merci à tous ceux qui ont lu mes commentaires et je les invite à lire aussi ceux de Syrius sur l’article de Dugué vers lequel j’ai mis un lien dans le premier de mes commentaires ci-dessus.

      Pierre JC Allard 



    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 27 juin 2008 04:30

      Rien que de très normal pour un site de débat citoyen que d’héberger une prise de position argumentée qui n’a du reste pas trouvé de contradicteur.



    • Sahtellil Sahtellil 27 juin 2008 06:37

      Petit hors sujet, si l’auteur permet.

      Pourquoi note-t-on un forumeur sur la foi de l’opinion que l’on s’est forgé de lui et non sur celle qu’il exprime ?

      Vote-t-on contre Lerma, puisque c’est de lui qu’il s’agit, à cause des conneries qu’il raconte ou parce que, réflexe pavlovien, Lerma "l’icône" stimule la pression digitale compulsive ?

      Ne fait-on pas à ce train dans ce que l’on dénonce à tours de bras : stigmatiser, ostraciser, ghettoïser ?

      Les fora du net sont, jusqu’à plus ample informé, des espaces de débat, de dialogue et d’échange bruts, favorisés par l’incognito (et/ou la non-présence physique) qui, quoique l’on en dise, a ceci de salutaire qu’il limite (ou devrait ?) l’interférence des agents inhibiteurs ordinaires à la psyché et au tempérament social de chacun. L’engouement pour ces médias et leur fréquentation absolument sans précédent devraient nous parler, non ? Alors transposer ici, mine de rien, les déterminismes qui font que nos sociétés aillent si mal est au mieux contre-productif, au pire complétement con !

      Je l’ai déjà pourfendu mais Lerma mérite mon respect car sa bonne foi, au delà des positions extrêmes qu’il défend avec une toutefois louable constance, n’est pas à mon sens sujette à caution. Je ne peux en dire autant de quelques tribuns lettrés rompus aux joutes rhétoriciennes où la fourberie intellectuelle le dispute à la plus patente mauvaise foi.

      Alors pouce vers le bas lorsque Lerma fait son pitre et pouce vers le haut par exemple sur cet article (je parle pour moi).

      Merde... et pourtant j’ai rien bu ! Que du café !

       


    • alceste 27 juin 2008 07:24

      @M. Lerma,

      Voici la troisième fois que je vous plusse - je me sens obligé de le signaler parce que vous avez tendance à penser que vos commentaires sont censurés ou repliés systématiquement.


    • Pierre Pierre 27 juin 2008 08:36

       

      Serait-il possible de lire un article sans voir apparaitre le nom : Sarkozy ? Des articles objectifs, certes agoravox demande qu’un article repose sur des faits, une argumentation valide, voir vérifiable. Mais comme nous le savons tous, avec les mêmes faits, les mêmes arguments de base, nous pouvons atteindre des conclusions très éloignées, pour ne pas dire opposer. Et ceci dépend du message que l’auteur souhaite nous faire passer, suivant ses références, ses croyances, ses valeurs, ses archétypes (à prendre au sens Jungien du concept), sa vérité. Et, je pose la question à quand une actualité, actualisée et non perpétuellement en décalage ?
       
      Une transparence, mais une transparence pas uniquement sur le contenu des articles et leurs véracités, mais sur la description, de la direction, de la couleur... etc. Que l’auteur souhaite donner à son article et ceci avant tout début de rédaction et de plus, son état psychologique, émotionnel du moment, dans la verticalité et non linéarité.
       
      Bien que, ceci est-il envisageable, les auteurs auront-ils : les capacités, le désir, le courage de tester (je vais dire pour l’instant, cette expérience). Les modérateurs ne seront-ils pas quelque peu désorientés ? La créativité, l’usage de l’imaginaire est-il d’actualité dans un journal d’actualité ?
      Nominativement, Je n’écris plus sur agoravox depuis le refus : De la difficulté citadine à s’installer en milieu rural, raison : Article avec un problème de droit d’auteur, donc les chiffres de l’Ipos poseraient problème à agoravox (bien que je dois bien le dire l’article n’était pas d’un haut niveau rédactionnel et le contenu ne portait pas vraiment à polémique).
       
      En guise de pseudo-conclusion, la transparence, ainsi que l’actualisation de l’actualité reste utopique, sur un marché à citoyenneté économique. Et avec Monsieur  Olivier Bonnet, nous voilà loin de voir disparaitre le nom de famille : Sarkozy, Sarkozy, la grande manipulation, je vous recommande tous manipulés, tous manipulateurs.
      A quand le changement, à quand le droit à l’expérimentation sur agoravox, où est donc passé la théorie des systèmes, l’approche systémique, que fait donc Joël de Rosnay ?

    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 27 juin 2008 08:41

      Pour quelle raison ne devrait-on pas parler de l’homme qui dirige le pays en exerçant un pouvoir personnel dans tous les domaines ?


    • Zalka Zalka 27 juin 2008 09:13

      J’ai été faire un tour sur "libertyvox" présenté par Adama. Inverser les mots juifs et musulman sur le site et vous avez un parfait exemplaire de délire nazi.


    • Pierre Pierre 27 juin 2008 11:16

      Monsieur Olivier Bonnet, je ne suis pas pour entrer dans une polémique avec vous et même bien loin là. Mais ne trouvez-vous pas que le sujet : Sarkosy est quelque peut récurant ? Ce sont des personnes comme vous qui lui donnent du pouvoir, seul il n’en a aucun.

      Je serais intéressé de connaître votre relation au pouvoir, et la définition que vous en donnez.

      Vous êtes-vous intéressé à l’interaction qu’il existe entre l’état psychologique d’un chef d’État et sa répercussion sur l’ensemble de la population ? (Cela aurait intéressé Joël de Rosnay).

      Je suis loin d’avoir votre niveau rédactionnel, mais posez-vous un instant.... voilà. Et relisez-vous calmement "un homme exerçant un pouvoir personnel dans tous les domaines"... . Et expliquez-moi donc pour quelle raison, depuis quelques mois, j’ai le % le plus élevé de personnes en dépression de ma carrière ?

      Donc, si je reprends vos dires, il aurait donc un pouvoir personnel dans tous les domaines....bien pourquoi pas...Mais, le pouvoir faut-il encore savoir l’utiliser, c’est une arme à double tranchant. Et réfléchissez un peu sur les personnes (chasseurs non inclus) qui ont besoin d’une arme et de son utilité...Je vous laisse un peu de temps.....Vous allez voir que nous allons réussir à mettre en accord.....Une arme sert soit à attaquer, soit à se défendre... je pense que vous commencez à valider mes propos....Dans quel cas de figure un individu "achète"-il une arme.... pour défendre sa "famille", sa personne, s’il il est attaqué, il doit pouvoir "riposter", voir « attaquer" et donc dans ces situations quelle est émotion première qui surgit.... : la peur.

      "L’achat" de l’arme a donc comme première motivation : la peur du, d’un, des dangers potentiels.... C’est bien, je vois que nous sommes toujours en accord...

      Une arme il savoir aussi la "manipuler"....

      Bien, je vous laisse à vos réflexions et vous préconise la lecture : le traité de la servitude libérale... .

      Pourrais-je connaître la bibliographie de votre ouvrage Sarkozy, la grande manipulation,

      Bien cordialement

       


    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 27 juin 2008 15:09

      Vous présumez de mes capacités : j’ai du mal à vous suivre. Avez-vous des questions précises ?

      Sur la bibliographie de l’ouvrage, elle est disséminée dans les notes de bas de page et non regroupée : je ne puis donc vous la livrer.


    • wesson wesson 26 juin 2008 10:31

      Bonjour l’auteur,

      merci pour cet article qui me semble une excellente synthèse de ce qui a pu se passer : une bête histoire de voyous qui ne méritait pas tout cet emballement médiatique.

      Merci également d’avoir pointé les 2 journaux qui y ont mis les pieds dedans - on attends leur méa culpa...

      Attendons aussi les réactions de nos sympathique communautaristes, j’ai bien peur qu’ils n’apprécient pas votre contribution à sa juste valeur ....

       


      • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 26 juin 2008 10:45

        @ Wesson et Alpo : oui, je sais que je vais subir les injures hystériques des communautaristes, mais ils ne pourront me faire taire : l’article est déjà en ligne...


      • Philippe D Philippe D 26 juin 2008 11:15


        Olivier,

        Je trouve que vous aussi vous reproduisez les mêmes erreurs que celles que vous imputez aux autres : Réagir trop vite, sans savoir et par amalgames. Et c’est grave parceque vous cherchez toujours ce faisant la confrontation, que vous contribuez sciemment à mettre le feu aux poudres.

        Je m’explique : Que vous fassiez un article sur les groupes extrémistes juifs je n’y vois aucun problème. Ceux là méritent une enquête comme tous les autres, d’autres confessions ou d’autres bords politiques, couleurs etc...

        Que vous le fassiez au moment de cette affaire, et en y associant le nom de Rudy, alors qu’à ce stade personne n’est encore en mesure de dire quoi que ce soit de censé sur les tenants et les aboutissants, cela c’est gravissime. C’est déonlogeotiquement parlant (puisque vous êtes journaliste) une faute professionnelle.

        Avez-vous écouté l’interview de la mère de Rudy hier soir sur France-Info ? Avez-vous entendu la détresse de cette femme qui ne comprend pas les accusations sur son fils alors qu’il sort à peine du comas ?

        J’aimerais de temps en temps pouvoir être en accord avec vos façons de présenter les problèmes, et, non, il y a toujours quelque chose qui me gène beaucoup dans vos amalgames perpétuels.


      • Philippe D Philippe D 26 juin 2008 11:21

        Pardon, "déontologiquement" je ne me suis pas relu.


      • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 26 juin 2008 11:30

        @ Philippe : pensez-vous que sa maman soit la plus objective ? Il y a un fait : il a été interpellé, en compagnie de deux camarades, pour "violences volontaires avec arme par destination" (son casque de scooter) et placé en garde à vue à la suite d’une manifestation en faveur des soldats israéliens enlevés par le Hezbollah organisée en décembre dernier. Et les policiers ont retrouvé sur les jeunes hommes des "projectiles de défense" et des poings américains. Alors que sa mère dise qu’il est très gentil, moi, je veux bien... Peut-on attendre autre chose de sa part ?


      • ASINUS 26 juin 2008 11:34

        yep Calmos bonjour 

         je vous croyais un grand ancien !

        vous decouvrez que les marchants sont dans le temple ?

         


      • Philippe D Philippe D 26 juin 2008 11:44

        Olivier

        Vous dites n’importe quoi !

        Il y a un fait : il a été interpellé, en compagnie de deux camarades, pour "violences volontaires avec arme par destination" (son casque de scooter) et placé en garde à vue à la suite d’une manifestation en faveur des soldats israéliens enlevés par le Hezbollah organisée en décembre dernier. Son casque de scooter ! Et vous vous n’êtes jamais allé à une manif quand vous aviez 17 ans ? Vous connaissez déjà tout de cette affaire ???

        Vous ne vous rendez peut-être même pas compte que vous êtes dans la provocation pure et simple et que sur ces sujets il n’est vraiment pas très intelligent d’en rajouter une couche.

        Ecoutez l’interview de sa mère qui doit bien être en podcast sur France Info, écoutez sa détresse et sa dignité, et imaginez ce que, vous et d’autres, sans rien savoir du problème vous êtes en train de faire.

        Et encore une fois je ne vous conteste pas le droit de parler du Betar, mais de le faire dans ces conditions et en y associant ce gamin.


      • Alpo47 Alpo47 26 juin 2008 16:04

        @ l’auteur,

        Lorsqu’on voit toutes les attaques, calomnies, diffamations... qu’a subi C.Enderlin pour avoir montré, objectivement, un enfant abattu lors d’un échange de coups de feu... vous aimez souffrir, vous...

        Les faits et la vérité ne sont pas importants pour eux, seul importe d’étouffer tout message critique et de faire passer leur propre message.


      • Francis Francis 26 juin 2008 17:49

        Vous êtes dans le registre de l’émotion, pas celui de l’analyse.


      • swap 26 juin 2008 18:36

         

        A Florentin Piffard

        Il semble que vous ayiez mal lu l’aticle que vous citez et dont voici un extrait :

        "La Cour devait se prononcer sur le caractère diffamatoire ou non des propos de Philippe Karsenty à l’encontre de Charles Enderlin. Autrement dit, il s’agissait de savoir si ces propos portaient atteinte à son honneur et à sa réputation. A cette question, la Cour d’appel a répondu par l’affirmative : ces propos sont diffamatoires."

        Attendez donc que la cour de Cassation se prononce sur ce curieux jugement, vous pourrez alors vous y reférer.


      • ficelle 26 juin 2008 19:40

        M Bonnet,

        pour ce qui est des armes, croire au vocabulaire policier serait une naïveté. Un ouvre-boîte ...un casse-noisette..., non, vous êtes dans le vrai pour une part, mais bon...


      • Alpo47 Alpo47 26 juin 2008 10:40

        Ouillle ... ouille .. ouille ... un texte comme celui là, même s’il essaie de rétablir les faits et des les contextualiser, va très vite subir les foudres des censeurs les plus "dynamiques" d’AgoraVox.

        Igonez vous donc, qu’il y a des sujets qu’il ne faut pas aborder ?

         


        • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 26 juin 2008 16:31

          Le sens du vent, c’est gonflé : pas dans les médias officiels ! Relisez les extraits d’articles racontant les faits et présentant la victime comme se promenant seul, allant à la synagogue et soudainement agressé sauvagement. Il s’agissait d’une erreur, au mieux - au pire d’une maipulation. Et je n’aurais pas le droit de la dénoncer ?

          J’interprète la note positive de l’article comme une illustration du fait que les gens en ont marre qu’on leur serve à mauvais escient et sans arrêt du "victimaire". Voir, comme rappelé dans ce fil, la fausse agression du RER et les autres faux actes antisémites, simulés par des juifs.

          Le sens du vent dont vous parlez, dans les médias officiels et la classe politique, est de se précipiter dans tous les cas au secours de la communauté juive. Comme un réflexe immédiat. Ce n’est nullement de l’antisémitisme que de dire cela ! Au contraire : ce type d’attitude alimente d’évidence l’antisémitisme.


        • Dame Jessica Dame Jessica 26 juin 2008 16:32

          @ Monsieur Piffard

          Je m’interroge sur votre attitude....Prenez vous le temps de lire les commentaires ou bien, aveuglé par votre virulence, sautez vous immédiatement aux pires conclusions...en accusant le 1er quidam des pires méfaits ?La diffamation est un délit.

          Vos réponses manquent de cohérence, de pondération et de preuves, surtout de preuves, ce qui nuit à l’ensemble de vos dires....Vous êtes la 1ere victime de vous même Monsieur, un peu de modération ne peut qu’être la solution la plus sage...et la plus constructive. On débat beaucoup mieux sans colère ni animosité, je vous assure .


        • Olga Olga 26 juin 2008 17:28

           

          Florentin
          Je ne vous comprends toujours pas.
          Aucune personne censée ne dit qu’il ne faut pas être solidaire avec la victime.
          Aucune personne censée ne s’en prend à ceux qui manifestent de l’émotion et de la solidarité envers la victime.
          Si les informations récentes infirment ou complètent les premières informations, il est normal de les donner.
          La victime reste toujours la victime. Mais il est normal de chercher à éclaircir les conditions de ce "lynchage". Si des journalistes ont donné des informations incorrectes, je ne vois pas ce qu’il y a de condamnable, à les corriger et les compléter. Si vous préférez que les informations erronées ne soient pas corrigées, parce que cela dérange ceux qui ont parlé trop vite sur le sujet, je ne peux pas vous suivre dans cette voie...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires