• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Algérie : Il risque 3 mois de prison ferme pour avoir parlé de mauvaise (...)

Algérie : Il risque 3 mois de prison ferme pour avoir parlé de mauvaise gestion !

L'Observatoire des Droits de l'Homme de Tizi-Ouzou a rapporté qu'un journaliste risque la prison suite à un article de presse ou il a parlé de mauvaise gestion d'un maire en Kabylie, au nord d'Algérie. Cela se passe 4 jours après la journée mondiale de la liberté de la presse.

Il s'agit de M. Rabah Benamghar, un journaliste avec le plus ancien média élèctronique algérien, le site Kabyle.com, un média basé à Lyon en France et consacré pour l'actualité en Kabylie et en Algérie en général.

Selon la même source, l'ODH Tizi-Ouzou, "le procureur de la république du tribunal de Tigzirt (Kabylie) a demandé l’application du code pénal au lieu de la loi de l'information, et a requis une peine de 3 mois de prison ferme et une amande de 50000 DA contre le journaliste pour diffamation.

L'avocate du journaliste, Me. Lila Hadjarab, une ancienne députée du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) a plaidé annulation des poursuites pour vice de forme. En effet, l'article 42 du code de l'information et la pratique judiciaire (arrêt de la cour suprême) exigent la citation du directeur de la publication au même titre que le journaliste, M. Hachmaoui, l’ex-maire de Mizrana, partie civile, a exigé un dédommagement d’un dinar symbolique.
 
Cette affaire remonte aux élections législatives précédentes ou le journaliste Rabah Benamghar, et dans un article sur le climat de préparation des élections en Kabylie, a écrit "Dans la commune voisine du Mizrana, l’actuel président de l’APC (Assemblée populaire communale) d’obédience RCD conduirait une liste d’indépendants puisque son parti d’origine l’aurait écarté pour mauvaise gestion. Il jouerait ainsi les troubles fêtes et espérer barrer la route à ses anciens collègues du parti RCD envers qui il tient rancune et enfin espérer revenir aux affaires par une autre porte."
 
Le directeur de publication de Kabyle.com, M. Stephane Arrami, de son coté a dénoncé "Je regrette que le procureur ait fait un choix contraire à la liberté d'expression, contraire au droit algérien, quelques jours après la célébration de la journée internationale de la presse.
 
Cette décision est une forme de harcèlement judiciaire à l'encontre de notre média et de notre correspondant local de presse. Sans nier nos devoirs, la justice devrait mieux protéger les journalistes contre les peines de prison." 
 
Le verdict sera prononcé ce 14 mai.
 
Madjid

Moyenne des avis sur cet article :  2.9/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 10 mai 2013 10:23

    C’est aux Algériens de décider ce qui est bon ou pas pour leur pays, pas aux Français. Ces derniers n’ont même pas été capables de faire respecter les résultats d’un référendum important.


    • Ruut Ruut 10 mai 2013 15:43

      ça sert a quoi de voter puisque le vote ne sert a rien.



      • Hervé Hum Hervé Hum 10 mai 2013 21:26

        Cela se passe 4 jours après la journée mondiale de la liberté de la presse.

        Oui, aujourd’hui c’est bien tout ce qui reste de liberté de la presse... Une journée mondiale !

        Le reste de l’année, on la cherche la fameuse liberté de la presse...


        • QAmonBra AmonBra 10 mai 2013 23:04

          Un site « droitdel’hommiste », kabyle RCD et opérant en France !


          Je trouve cela aussi comique que le président du RCD faisant des bisous, moustache frémissante, à Botul.H.L lors d’une manif de bobos bien-pensants !
          Encore plus marrant que leur dépit de ne pas voir les Algériens se $ioniser, pardon se $alafiser comme les autres durant les années 90, et ainsi en prendre prétexte pour intervenir et dépecer l’Algérie : Pour toi la kabylie, pour la $ionissime M6 les territoires qui la font baver depuis 1962, le Sahara c’est pour moi, j’adore le chant des dunes la nuit à la lumières des torchères ! 

          En plus l’agenda a pris du retard avec ces Syriens qui ne veulent toujours pas rouler une pelle aux $alafistes, pardon aux $ionistes, comme Said Saidi, Ferhat Meheni, Chalghoumi, Al Thani et beaucoup d’autres, plus discrets, savent le faire avec volupté !

          Et ces maudits orthodoxes russes qui la ramènent au moment crucial, contrariant le timing du savant remodelage des nations arabes peaufiné depuis des décennies, à coût de milliers de milliards en $ de singe, pour le seul plaisir de la $ion chérie, qui a peur, pauvre puce, de rester le seul état ethnocratique de la région !
          Alors certains commencent a s’impatienter et, en attendant le feu vert de l’événement déclencheur, se font les crocs sur quelques os, avant de pouvoir mordre à pleine gueule dans une chair Algérienne sanguinolente à souhait. 
          Faut dire qu’ils y ont pris goût en 1830-1845 avec ses 5 à 7 millions de morts, il fallait bien prendre les bonnes terres et elles avaient déjà des propriétaires ! 
          En fait, c’était déjà l’histoire de la terre sans hommes pour des hommes sans terre, version France impériale et civilisatrice de l’époque !

          Voila exprimé, à ma façon, ce que je pense de cet article et surtout l’intention qui le motive, même si elle est plus « cassante » que la mienne, je partage l’opinion de Michel Maugis.

          • mortelune mortelune 11 mai 2013 08:56

            Tiens la propagande anti Algérie commence. Vous allez la jouer comme en Libye, en Syrie et en Irak ? J’espère que vous avez reçu un bon pactole pour commencer à faire ce travail de sap. Je parle d’argent car avec des gens comme vous l’argent prend toute sa valeur et perd de sa saveur. L’argent au goût de sang d’enfant me fait vomir, pas vous ?


            • cevennevive cevennevive 11 mai 2013 09:37

              « Observatoire de droits de l’homme » ?


              Ils « observent », ils « observent »...

              Partout, dans des pays qu’ils ne savent même pas situer avec précision sur un atlas, ils apportent plus de mal que de bien.

              Point n’est besoin de nous désigner l’Algérie comme traître au droits de l’homme. Nous avons cela chez nous !

              Laissons les Algériens maîtres de leur destin. 

              Je les salue.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès