• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > En-même-temporisation

En-même-temporisation

Pour en finir avec l'en-même-temporisation.

  • Source : TF1, années 90, Club Dorothée, "pas de pitié pour les croissants".

 

Monsieur le président a été bien conseillé en termes de communication. La gestion de crise est habile : les Gilets Jaunes ne sont ni des casseurs, ni des extrêmes-droitiers purs et durs, et puis c'est toujours les mêmes qui casquent. Dont acte. A la bonne heure.

Comme aujourd'hui, 28 novembre, il part pour le G20, il faut bien calmer le jeu. Un jeu qui assagira sa personne, à n'en point douter, mais nous ne sommes pas là pour refaire l'éducation de notre fripon présidentiel, d'autant plus qu'il sert plus largement l'extrême-centrisme d'affairisme.

Simplement, une remarque de lexique : au bout de 18 mois, nous comprenons que les en-même-temps présidentialo-communicationnels (merci à ses équipes chaos-managériales, kof kof kof) servent d'injonctions paradoxales, vides, utiles seulement à maintenir le statu quo. Ainsi d'aujourd'hui, où le mouvement est fake reconnu tel qu'il se décrit lui-même judicieusement, pour maintenir le cap pourtant : le statu quo devrait être sauf ? ...

Cet en-même-temps interligne, révèle à quel point la démarche permet de temporiser uniquement. Cela dit, il faut certes du temps à la réflexion, à supposer que la réflexion n'a pas été menée. Hélas, quand on est aussi conseillé qu'un président de la République, non seulement par les équipes ministérielles, les secrétariats d'administration, mais aussi par une floppée de conseillers particuliers ... la réflexion, aussi faible soit-elle, a toujours-déjà été menée.

Il s'agit avant tout de sauver les meubles alors, et accessoirement la face, encore que le président peut bien la perdre, surtout celui-là, puisqu'il est la face de l'extrême-centrisme d'affairisme qui le soutient, un peu comme on a toujours flairé des marionnetistes, selon, de l'influence personnelle au complotisme, en passant par les complots et les lobbies - autant de conjurés devant le peuple.

A partir de là, donc, de la bouche de Monsieur Macron sort essentiellement l'en-même-temporisation, et on doit intégrer à la définition du macronisme cette stratégie de communication de l'en-même-temporalisme. Applause, kof kof kof.

Ceux de ma génération comprendront, et les autres aussi évidemment, avec un peu de pop-culture : "pas de pitié pour les croissants !"

 

A lire : Gilles Lipovetsky, l'Ere du vide.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • JL JL 28 novembre 09:31

    Excellent.

     

    De fait, dans le monde des affaires et des lobbies, la réalité, et ce n’est pas Niclas Hûlot qui dira le contraire, c’est : « Pas de pitié pour les décroissants ».

     

    Macron propose d’adapter les taxes sur les carburants sur les fluctuations du marché. Ségolène Royal disait ce matin que pour modifier ces taxes il faut un vote du parlement, et ça ne peut se faire que tous les trois mois. Or les cours varient à la hausse ou a la baisse, plusieurs fois en 3 mois. Ces taxes auront donc un effet contracycliques, et si le gouvernement s’y prend habilement, elles auront grâce à un « effet cliquet » pour résultat une augmentation rédhibitoire des prix à la pompe. Elle est pas belle la vie en Macronie ?

     

     Macron vient d’inventer une nouvelle pompe à phynances.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès