• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > La loi du mort-kilomètre, votre vision du monde est biaisée

La loi du mort-kilomètre, votre vision du monde est biaisée

 

Un principe fondamental est enseigné dans toutes les écoles de journalisme, la loi du mort-kilomètre, aussi appelé principe de proximité. Ce biais, comme beaucoup d'autres, altère notre perception du monde.

En 2000, Jacques-Philippe Leyens, professeur de psychologie, s'est livré à une expérience sur la perception des informations. Il a scindé des volontaires belges en 2 groupes, et a donné à chaque groupe la même information à lire, relatant un incendie. Au premier groupe, il a annoncé que l'incendie avait eu lieu en Belgique, au second en Angleterre. Puis il a demandé à chaque groupe quelles émotions il avait ressenti.

Le premier groupe a exprimé des émotions propres à l'homme, comme le chagrin, le désespoir ou la culpabilité. Le second groupe a exprimé des émotions primaires, comme la peur ou la douleur. En fonction de la distance d'un évènement, distance kilométrique ou distance culturelle, nous n'éprouvons pas la même empathie pour les victimes, car nous n'évaluons pas la gravité des faits de la même manière.

 

Le rôle des médias n'est pas d'informer, mais d'augmenter leur audience. Ainsi, les conflits les plus ravageurs de ce siècle, comme celui au Yémen actuellement, sont systématiquement passés sous silence. Au mieux, un rapide article dans la rubrique des faits divers ou des opinions évoque rapidement les 22 millions de personnes en détresse et les 100 000 à 200 000 morts ... Alors qu'une roquette tombant dans un quartier israélien faisant un blessé léger sera systématiquement en Une de nombreux journaux.

 

Ce qui permet à un média de se vendre, ce sont les émotions qu'il véhicule. Ainsi, la disparition inquiétante d'une jeune fille, surtout si l'enquête s'annonce riche en rebondissements, peut créer toute une série d'articles. Chaque bribe d'enquête détaillant le plus possible la vie de la disparue. Ainsi, l'auditeur s'identifie facilement à la présumée victime, l'information devient rapidement la discussion principale autour de la machine à café, et ceci pendant plusieurs jours. L'information occultant de ce fait les 40 000 disparitions annuelles en France. Soit 110 par jour.

 

De la même manière, il y a de cela quelques semaines, les clients des médias ont été abondamment noyés sous les annonces d'actes antisémites. Chaque croix gammée près d'une école, chaque cimetière dégradé était systématiquement ponctionné d'un article de presse. Bien entendu, aucun rapport avec le diner du CRIF. Les journaux ont martelé que les actes antisémites étaient en forte hausse depuis l'année dernière, le chiffre 74% a été répété absolument partout, pensez-y, 541 actes antisémites dans l'année, jamais la France n'avait été aussi raciste ... en omettant volontairement de préciser que l'antisémitisme est en baisse presque constante depuis 20 ans. Ou que plus de 3 millions de faits de délinquance ont été enregistrés sur la même période. Visiblement, mettre une information dans son contexte ou relativiser avec d'autres chiffres n'est pas vendeur.

 

Le terme "média d'information" n'a aucune signification. Du Figaro à Libé, de TF1 en passant par BFM TV, aucun média ne relate ce qui se passe dans le monde de manière plus objective que Closer. Et, à moins de faire des recherches longues et poussées sur Internet, de passer un temps énorme à catégoriser l'information, il est aujourd'hui presque impossible d'avoir une vision non biaisée de l'état du monde. Il est important de remettre l'information telle qu'elle nous est présentée à sa place : une source d'inspiration pour les discussions avec Gégé au coin du bar.


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • pipiou 28 mars 14:43

    Encore un article approximatif.

    Informer ne signifie pas informer sur tout. Etre exhaustif est impossible.

    Ou alors l’auteur reprochera à n’importe quel média de ne pas nous tenir au courant de la trajectoire des comètes. Le Monde c’est bien, l’Univers c’est mieux.

    On rappellera à l’auteur que la recherche de la perfection est un vice majeur en toute chose ou que trop d’infos tue l’info.

    Le présent article est lui-même du bruit : pendant qu’on le lit on ne s’informe pas.


    • Esprit Critique 28 mars 17:41

      @pipiou

      Cet article est excellent, utile , nécessaire, et indispensable .


    • Esprit Critique 28 mars 17:39

      « .....Le rôle des médias n’est pas d’informer, mais d’augmenter leur audience…. »

      Ce serait bien que cette phrase soit rappelle au début et a la fin de touts bulletins d’infos !


      • Fergus Fergus 28 mars 19:13

        Bonjour, Nicolas_M

        Le distance kilométrique n’est pas seule en cause dans la manière de percevoir un événement : la distance affective compte tout autant selon les origines ou la communauté d’appartenance.

        Ainsi un Parisien originaire du Pays Basque éprouvera naturellement  et inconsciemment  plus de compassion pour les victimes d’un accident s’il est survenu dans sa province que s’il a eu lieu en Picardie, région pourtant nettement plus proche de son habitat. 


        • Pere Plexe Pere Plexe 29 mars 11:42

          @Fergus
          Vous avez en parti raison.
          Sauf qu’il est moins question d’affect que d’une sorte de hiérarchie informelle qui colle à peu près à celle du dédommagement des victimes d’un crash aérien.
          Un américain vaut dix allemands (français, italien) qui lui même vaut dix kurdes (indien, malien,afghan...)
          Une tuerie qui fait 5 victimes aux USA à la même couverture qu’un accident qui ferait 50 morts en italie ou un attentat qui fait 500 morts à Kaboul...


        • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 28 mars 22:10

          Je me suis toujours demandés pourquoi l’émission « Faites entrer l’accusé » était très franco-française alors que nous sommes envahis de séries, films, reportages et documentaires anglo-américains.

          Oui mais un assassinat au Zétats Zunis ça ne fait pas trop peur à la ménagère de La-Peur-au-Ventre-en-Vercos alors qu’un fou furieux écumant les routes de France ou un pervers à Longcochon-du-Jura ne produisent pas le même effet.


          • UnLorrain 29 mars 08:36

            A ma grande hon...euuh contrition, je me rappelle avec quelle avidi...euh intérêt je suivais ces émissions « les marches de la gloire » ou sa suite « la nuit des héros » ( reconstitutions,très suivie ces émissions TV il me semble...) où on y voyait accidents et blessures effroyables,et même que la plus spectaculaire a mes yeux se passait dans un petit village, tout près de chez moi.


            • Le421 Le421 29 mars 08:56

              Parlant de mort/kilomètre, il serait intéressant de connaître ce rapport pour ce qui est de la mortalité routière.

              L’exemple de la connerie gouvernementale annonçant de façon péremptoire c’est vrai que ces mecs ont la science infuse (ou confuse !!) que la dégradation des radars (salauds de GJ !!) a entraîné une augmentation de la mortalité routière, sans prendre en compte la causalité réelle et le rapport avec les distances parcourues, est criant.

              Mais les gens avalent tout comme du bon pain.

              Enfin, pas tous...


              • Fergus Fergus 29 mars 09:09

                Bonjour, Le421

                Il semble pourtant évident qu’il y ait  au moins pour une bonne part  une relation de cause à effet entre ces dégradations de radars et l’accidentologie

                A cet égard, si je ne sais pas ce qu’il en est des comportements sur la route du côté du Périgord, je constate en revanche qu’en Bretagne  où la réduction à 80 km/h avait été plutôt bien assimilée —, le relâchement est spectaculaire depuis le début de l’année, avec à la clé des conduites dangereuses ! 


              • HELIOS HELIOS 29 mars 10:19

                @Fergus

                aujourd’hui, vendredi 29 mars, cela fait 4 jours que je viens de rentrer de tres loin... je suis parti avant le gilets jaunes, les radars etaient en place... 
                Le décalage horaire est passé et, surprise, j’ai découvert que les gens roulent notablement moins vite que cela était il y a 5 mois.
                Évidement, c’est une impression, aucune mesure... et je ne crois pas une seconde au « relâchement » !

                et, autre impression, c’est d’être pris pour un c.n.
                Le 80 km/h devait reduire les accidents, et par conséquence, les morts.
                C’est inverse qui se passe.... on accuse la vitesse... revenons aux 90, peut-être qu’il y eu là, un effet pervers de ce changement...

                tiens, cela me rappelle aussi une certaine manipulation : vous, voyez ce que je veux dire ? ... plus d’UE !


              • L'Astronome L’Astronome 29 mars 08:59

                 

                Il ne faut surtout pas compter sur les « media » (organes de presse : journaux, radio, télé) pour être objectivement informé. Peut-être les « media alternatifs » sur internet donnent-ils de véritables informations. Bref, c’est au citoyen d’aller à la pêche aux infos. Il ne faut surtout pas attendre qu’elles soient livrées par les media.

                 


                • Fergus Fergus 29 mars 09:12

                  Bonjour, L’Astronome

                  Le problème est que l’information est souvent ou au moins, voire encore plus, dénaturée dans les médias alternatifs que dans les médias traditionnels !


                • L'Astronome L’Astronome 29 mars 10:14

                   
                  @Fergus : d’où mon « peut-être ». Bref, pour être informé, il faut espionner. Ça me rappelle ce que disait mon prof d’histoire : « 90 % de l’espionnage, c’est de lire la presse ». Il est fini, ce temps-là.
                   


                • troletbuse troletbuse 29 mars 10:17

                  @Fergus
                  L’information plus dénaturée dans les médias alternatifs


                  Finalement, vous dîtes qu’il faut se méfier des médias comme AgoraVox et peut-être de vos articles , c’est ce que je constate  smiley


                • Fergus Fergus 29 mars 11:09

                  Bonjour, troletbuse

                  Je dis qu’il y a lieu d’être méfiant, et de prendre aussi souvent que possible de la distance, avec les informations, d’où qu’elles viennent, que ce soit des médias mainstream ou des médias alternatifs dont certains  cela vaut pour les deux sont clairement sous influence idéologique 

                  Ce qui ne veut pas dire que tout soit avarié, ne tombons pas dans la paranoïa !


                • Trelawney Trelawney 29 mars 09:05

                  la dégradation des radars (salauds de GJ !!) a entraîné une augmentation de la mortalité routière,

                  Il est vrai que les radars sont dégradés depuis début décembre et qu’en janvier il y avait une baisse de la mortalité et que c’était grâce aux 80 km/H.

                  Plus sérieusement

                  La baisse de mortalité en janvier est due au mauvais temps. La météo était moins clémente qu’en janvier 2018 et quand il fait mauvais on ne prend pas sa voiture.

                  C’est tout le contraire en Février. de plus les 43 morts supplémentaires sont des cyclistes et des piétons qui pour des raisons de physique pure respectent les limitations de vitesse et circulent rarement sur les endroits où il y a des radars

                  On peut donc dire l’expression magique : fake news !


                  • troletbuse troletbuse 29 mars 11:28

                    @Trelawney
                    J’ai été renversé en agglomération par un véhicule qui roulait vite. Eh bien, l’affaire a été classée. En effet,il n’y avait pas de radar à cet endroit. Circonstance atténuante : il s’appelait Mohamed et il ne m’a pas vu. Même pas un PV.


                  • ricoxy ricoxy 30 mars 08:28

                     
                    @troletbuse
                     
                    « un véhicule qui roulait vite » : vous avez eu le temps de relever son immatriculation ?
                     
                    «  il s’appelait Mohamed » : comment le savez-vous, s’il n’y a pas eu verbalisation ?
                     
                    Conclusion : faique-niouze
                     
                     


                  • troletbuse troletbuse 4 avril 00:11

                    @ricoxy
                    Idiot . Affaire classée. J’espère que tu as compris


                  • Traroth Traroth 29 mars 11:11

                    Je pense que la réalité est bien moins « innocente » que ce principe du mort-kilomètre. On est bien mieux « informé » des catastrophes qui se passent aux Etats-Unis (6000 à 9000 km) que de celles qui se passent à Alep (3000 km), bombardée cette semaine encore par Israël. Et on nous a bien mieux « informé » quand ce sont les Russes qui ont bombardé « Alep-la-martyr » qu’aujourd’hui que ce sont les Israéliens.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nicolas_M

Nicolas_M
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès