• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > La police italienne arrête des néo-nazis – Chronique d’un (...)

La police italienne arrête des néo-nazis – Chronique d’un naufrage médiatique

Hier, la police italienne de Turin a indiqué avoir arrêté trois personnes liées à des groupes néo-nazis pour détention d’armes et de munitions. Ces personnes sont liées à des combattants venus se battre dans le Donbass, il n’en fallait pas plus pour que la presse occidentale se jette sur l’affaire en oubliant un morceau de la phrase originale de la police italienne…

JPEG - 78.8 ko
Photo : AFP

Il faut dire que l’arsenal trouvé par la police italienne a de quoi impressionner. Neuf fusils d’assaut, un pistolet mitrailleur, sept pistolets, trois fusils de chasse, 20 baïonnettes, presque mille cartouches et de nombreuses pièces détachées d’armes, et un missile air-air, dépourvu de charge explosive mais réarmable qui avait été vendu et trouvé dans la province de Pavie ! Un autre Suisse et un Italien ont aussi été arrêtés en lien avec la vente du missile air-air.

Et au milieu de toutes ces armes, des panneaux portant des signes ou inscriptions nazies.

Armes et panneaux nazis

Armes et panneaux nazis

Photos : AFP

Alors forcément quand la police italienne a mentionné des liens avec des membres de l’extrême-droite qui ont combattu dans le Donbass, ni une ni deux, les médias occidentaux, se copiant les uns les autres ont titré sur ce missile air-air découvert chez des néo-nazis en lien avec les rebelles pro-russes (voire avec les forces russes présentes en Ukraine dans les médias anglo-saxons), du DailyMail, à l’AFP, Ouest-France, Le Matin et j’en passe.

Sauf que le diable se cache dans les détails, et voilà ce que le site de la police italienne affichait hier avant que n’éclate le scandale de l’erreur des médias occidentaux :

Article d'origine sur le site de la police italienne

« Le indagini erano iniziate circa un anno fa quando la questura di Torino, coordinata dalla Direzione centrale della Polizia di prevenzione, aveva monitorato alcune persone legate a movimenti politici dell’ultra destra e che avevano combattuto nella regione ucraina del Donbass contro gli indipendentisti »

Traduction : « L’enquête a commencé il y a environ un an, quand le quartier général de la police de Turin, coordonnée par la Direction Centrale de la Police de prévention, a surveillé certaines personnes liées à des mouvements politiques d’extrême droite et qui ont combattu contre les séparatistes dans la région ukrainienne du Donbass. »

En clair, ces combattants se sont battus du côté de Kiev, et pas du tout du côté « pro-russe ». Hier, voyant l’erreur j’avertis l’AFP, le DailyMail et Ouest France de cette dernière, avec un lien vers l’information correcte. Seule l’AFP a corrigé son article aujourd’hui.

À l’heure où j’écris ces lignes, le DailyMail, Ouest France et Le Matin continuent d’afficher cette fausse information.

DailyMail

Ouest France

Le Matin

Et assez étrangement, après que plusieurs personnes aient interpelé publiquement les différents médias occidentaux pour souligner l’erreur, la police italienne a modifié son site cet après-midi, en enlevant la toute fin de la phrase citée plus haut. Cela devient des gens qui ont combattu dans la région ukrainienne du Donbass, mais plus personne ne sait de quel coté.

Bien pratique pour cacher une information qui confirme les liens que nous dénonçons depuis longtemps entre les bataillons spéciaux et forces armées ukrainiennes et les groupes d’idéologie néo-nazie. Une information qui dérange en assez haut lieu pour l’effacer du site de la police italienne.

Il faut dire qu’avec tout le soutien fourni à l’Ukraine tant par l’Union Européenne que par plusieurs de ses pays membres à titre individuel, cela fait un peu tache de se retrouver avec un trafic de missile air-air commis sur le territoire européen par ceux-là même que l’on soutient depuis cinq ans.

Mais à l’heure d’internet et des captures d’écran, la tactique du « on efface, comme ça, pas vu, pas pris », ne marche plus. Reste à voir si après l’AFP les autres médias prévenus de l’erreur auront l’honnêteté de corriger leur article ou pas. Faute de quoi nous serons en droit de crier à la « fake news ».

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • banban 17 juillet 09:00

    Merci de dénoncer cette manipulation. On commence a être habituer’ mais j’avoue ne pas l’avoir vue passer celle là. J’ai effectivement vue cette information, sans savoir quel a été volontairement tronqué par la propagande mainstream. Le parcours mentale que nous propose nos media est délicieux. Fascisme> extreme-droite> gouvernent italien. Je suis sure que 95% des gens qui liront ces articles( qui represente 90% du paysage mediatique français) vont penser que ces armes viennent de militants du parti politique italien en place.


    • zygzornifle zygzornifle 17 juillet 09:09

      Hormis le missile dans beaucoup de caves des citées en France on a peu près la même chose....


      • banban 17 juillet 09:23

        @zygzornifle

        Milice neo-fasciste financée et soutenue par le gouvernement ukrainiens. Gouvernement soutenue financé par la france. Les armes dans nos banlieues ne sont pas payer en partie avec les impôts des italiens. Apres on s’étonne que les italiens nous apprécie de moins en moins.


      • Berthe 17 juillet 18:27

        @zygzornifle
        connard


      • révolQé révolQé 18 juillet 11:20

        @zygzornifle,
        il s’agit pour la plupart de trucs de 39/45, à part un Steyr AUG 77 et 2 autres pétoires + récentes.
        Un « arsenal » prévu pour entrer en action est bien différemment constitué.


      • San Jose 17 juillet 09:30

        C’est dans la grande tradition de l’échange de mensonges grossiers entre CIA et KGB. 


        • zygzornifle zygzornifle 17 juillet 11:17

          Ils ont trouvé un poster de Dieudonné et Soral faisant une quenelle , la France envoie Castaner pour mener l’enquête ....


          • Guy19550 Guy19550 17 juillet 11:26

            Nan, soyons sérieux un moment, qui peut imaginer que les républiques pourraient avoir des liens avec des néo-nazis. A part les cowboys, les canadiens et les anglais, peut-être les australiens et peut-être les hollandais, je ne vois vraiment personne. Si ce genre de fausse information continue... autant dire que Poutine est le président des républiques, lol

            Tass en parle aussi mais c’est ici que j’ai le mieux compris :

            https://tass.com/world/1068904


            • Guy19550 Guy19550 17 juillet 11:54

              Presse néerlandophone belge : https://www.hln.be/nieuws/buitenland/italiaanse-politie-vindt-raket-bij-rechtsextremisten-die-meevochten-in-oekraine a531f097/?referer=https%3A%2F%2Fwww.google.com.hk%2F

              militanten van extreem-rechts (mililants de l’extrême droite)

              C’est donc dans le genre Azov Aidar et autres, C’est trompeur effectivement car on fait allusion aussi au miltants des républiques. Je n’ai jamais vu encore qu’on parlait des néo-nazis avec le terme de militants et ils ont de plus été incorporés à l’arlmée.


              • Guy19550 Guy19550 17 juillet 11:59

                Un autre : https://www.hln.be/nieuws/buitenland/gevonden-luchtraket-bij-italiaanse-rechts-extremisten-is-afkomstig-van-qatar a548862c/

                De Italiaanse politie ontdekte de raket tijdens een antiterreuroperatie tegen Italianen met extremistische ideologieën die gevochten hebben aan de zijde van de pro-Russische rebellen tegen het Oekraïense leger in het oosten van Oekraïne. 

                Bref cela confirme les propos de Christelle pour la presse flamande également.


                • Guy19550 Guy19550 17 juillet 12:05

                  source hollandaise : https://www.geenstijl.nl/5148584/bezorgde-burgers-italie-hebben-luchtdoelraket-lanceerpods-talloze-wapens-en-straatnaambordjes/

                  Volgens de politie hebben leden van de organisatie ook gevochten in Donbass, Oekraïne. « Police said the discoveries stemmed from a previous investigation into Italians who took part in the Russian-backed insurgency in eastern Ukraine. »

                  Re confirmation des propos de Christelle. La presse néerlandophone attribue effectivement les néo-nazis aux républiques, ce qui est un non-sens des plus absurdes.


                  • Guy19550 Guy19550 17 juillet 12:45

                    J’ai pris la presse néerlandophone en exemple de par ma localisation qui me permet facilement de le trouver. Il suffit généralement de mettre des mots en néerlandais dans la recherche de Google et on trouve aussi.


                    • Xenozoid 17 juillet 15:01

                      @Guy19550

                      la même presse qui s’étonne que les pays bas abrite des missille nucléaire americains ?

                      prouvés en 1972 et 1981,pauvre monde



                      • generation désenchantée 17 juillet 12:47

                        Pour le missile air -air , je me demande une chose vu que c’est un missile pour combat aérien entre avions de combat

                        Quelle utilité ils avaient de ramener ce missile , si ils n’ont pas d’avion de combat ou a qui ils pensaient vendre ce missile air air ?


                        • Christelle Néant Christelle Néant 17 juillet 14:49

                          @generation désenchantée
                          Ca j’avoue que je ne sais pas bien ce qu’ils voulaient en faire, mais je toruve inquiétant que des armes pareilles arrivent à être vendues aussi « facilement »


                        • Xenozoid 17 juillet 14:58

                          @Christelle Néant

                          elles ont été posés là pour les médias,tout est manipulation, demain on nous présentera une bombe atomique,qui viendra de.......


                        • Xenozoid 17 juillet 15:06

                          @Xenozoid

                          et le missile as besoin d’un 2eme radar extérieur pour fonctionner(porte avion,par exemple)


                        • generation désenchantée 18 juillet 00:15

                          @Christelle Néant
                          C’est le qatar qui avait revendu le missile , en 1994

                          http://www.leparisien.fr/international/le-qatar-dit-avoir-vendu-en-1994-le-missile-decouvert-chez-des-neo-nazis-italiens-17-07-2019-8118579.php

                           Mais a part si ils avaient un avion équipé d’un radar doppler et d’un système d’armement compatible , je vois vraiment pas pourquoi ils se sont encombré d’un tel engin si ils n’avait pas d’avion capable de le tirer , ni d’acheteur



                          • toma 17 juillet 23:12

                            Vu que les ’’mode 1984 on’’ rebelles pro-russes, ’’mode 1984 off’’ sont totalement équipés par la Russie poutienienne, il est totalement logique que Donetsk et Lougansk se donne tout ce mal pour s’équiper en armes en Union Européenne... Non ?

                            Un esprit logique comprends de suite l’illogisme de la thèse, depuis 2014 l’armée russe est Ukraine selon les thèses journalistiques folles, mais ils achètent du matos européen par un trafic complexe, mafieux donc sûrement très cher, et avec des signes nazis partout.

                            Rassurez nous, Lénine est encore debout a Lougansk ? On a pas encore mis de statue de Bandera ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès