• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Le hoax antisémite sur les prétendues origines juives d’Hitler remis (...)

Le hoax antisémite sur les prétendues origines juives d’Hitler remis au goût du jour par un « journaliste citoyen »

Comment réactiver un mythe antisémite et dans quel but ? Cet « article » d’Allain Jules, auteur se qualifiant de journaliste et, qui plus, est, « number One », intitulé « Le mystère des origines juives et berbères d’Hitler enfin élucidé ? » (notez le point d’interrogation marquant le doute de l’honnête homme) et publié le 24 août 2010 sur Agoravox est en soi une leçon de propagande qu’il convient de démonter, quand bien même il est toujours pénible de se pencher sur les poubelles du Net. Elles sont trop nombreuses, et, comme les armes de destruction massives, trop dangereuses pour accepter leur prolifération sans piper mot.
D’autant qu’il se pare des atours vertueux de l’antiracisme en précisant dans son chapô qu’il s’agirait du « comble de l’ironie ».

Pour faire passer la pilule, l’auteur ouvre deux parapluies dont il estime, raisonnablement à juste titre au vu des réactions qu’il provoque, qu’ils le protégeront des foudres de l’antiracisme.

Le premier consiste à se dédouanner de produire une information qui n’en est pas une en indiquant qu’il n’est pas l’auteur du texte qu’il publie, mais un humble traducteur au service de l’information citoyenne. Le texte original, en effet, provient d’une feuille flamande ténébreuse, a été rédigé par un certain Marc Vermeeren et repris – quelle référence, certes, mais aussi et hélas, quelle audience – par le britannique Daily Mail.

Le deuxième consiste à insister sur le fait que l’article d’origine ne se contente pas, en effet, de renouveler cette théorie démontée tant par les historiens que par les scientifiques selon laquelle un « gène juif » chez Hitler expliquerait son antisémitisme et sa volonté d’exterminer les Juifs afin de « débarrasser l’humanité de ce cancer ». Volonté qui s’est traduite, est-il besoin de le rappeler, par une traque systématique des Juifs d’Europe et par leur mise à mort. Mais que ces « études scientifiques » selon lui récentes, voire révolutionnaires étant donné leurs conclusions, dont il se fait complaisamment l’écho, prouveraient dans le même temps qu’Hitler aurait des origines « berbères et somaliennes ».

Deux avantages à cela :

  • se défendre d’être antisémite (puisque les Juifs seuls ne sont pas mis en cause, mais également deux peuples d’Afrique),

  • prévoir que face aux réactions des lecteurs à cette « théorie » unanimement reconnue antisémite et qui la pointeront pour ce qu’elle est, la réponse de ceux qui la nient (dont l’auteur puisqu’il la promeut), sera légitimée par l’attitude qui consiste à dire : « Evidemment, personne ne s’insurge contre l’accusation d’africanité d’Hitler que véhicule cette théorie ».

Autrement dit, et par une déformation perverse, relever l’antisémitisme de ce hoax sera, à minima, considéré comme faire preuve d’un racisme anti-Africain par omission théorique.

Mais ce n’est pas le seul avantage de la manœuvre, comme le démontrent ensuite les « commentaires » de « l’auteur » qui répond, si l’on peut dire, aux lecteurs. Et les réactions qu’il suscite.

L’un d’eux consiste à insinuer qu’au fond, condamner une telle théorie antisémite revient à être antisémite soi-même, au motif bien connu que si on parle des Juifs, fût-ce positivement, c’est que selon Sartre, pionnier en l’espèce, on est un antisémite qui s’ignore.

Un autre espère, en retournant cette fois l’acte d’accusation, montrer que s’indigner d’une telle résurgence revient à vouloir démontrer que les Juifs seraient incapables de commettre des génocides, dans le but évidemment d’opérer l’équivalence en vogue entre la Shoah et le conflit israélo-palestinien.

Bénéfice secondaire de ces gains rhétoriques : le prétendu racisme typiquement juif dont l’auteur entend offrir un exemple type, lui aussi largement repris sur les sites antisémites, en indiquant à ses lecteurs qu’une entreprise privée de généalogie génétique se consacrerait exclusivement à la recherche de la preuve de judéité. Alors que l’entreprise en question s’est donné pour spécialité la recherche généalo-génétique. Il suffit de le rappeler à « l’auteur » pour que l’argument d’opposition s’empare de la validité ou non d’une telle prétention et que l’accusation de racialisme se retourne contre qui pointe ce fait simplement objectif.

In fine et pris en soi, considérer qu’Hitler serait Juif induit à la manière d’un discours subliminal d’une part que les Juifs, grands bourreaux de l’histoire, furent exterminés par l’un des leurs et que, au fond, il s’agit d’une affaire entre eux. Et d’autre part qu’il n’y a pire antisémite que les Juifs criminels et génocidaires.

On en arrive alors sans aucun effort aux conclusions suivantes (que chacun peut observer dans les commentaires sous « l’article » en question) :

  • les Juifs sont criminels et autodestructeurs ; ainsi que l’a écrit le négationniste Paul Rassinier, ils auraient inventé (ou provoqué ou exagéré) leur mort ;

  • l’antisémitisme concerne « les Sémites » puisque si un Juif a exterminé des Juifs, il a également exterminé des non-Juifs, et que si la génétique prouve qu’Hitler est à la fois Juif et Africain, les Juifs peuvent bien exterminer d’autres peuples que le leur, surtout ceux qui leur ressemblent, à savoir les Sémites, à savoir les Palestiniens ;

  • tout ceci en se prétendant élus et moraux, ce qui est évidemment faux puisqu’Hitler fut l’un des plus grands criminels de l’histoire et que les « sionistes » en sont l’avatar contemporain : Hitler étant Juif, il a favorisé la création d’Israël en sacrifiant ses coreligionnaires dans ce but ;

  • il n’y a pas de peuple juif puisque non seulement Shlomo Sand (Israélien, je vous le rappelle, et Juif !) l’a écrit, mais en outre si Hitler avait des ascendances juives, berbères et somaliennes, cela montre que les peuples n’existent pas et que ceux qui prétendent que les Juifs sont un peuple sont aussi racistes que le Führer ;

  • les « sionistes » sont le nouveau fer de lance de l’antisémitisme puisqu’ils portent préjudice aux Juifs de la Diaspora en les mettant en danger de souffrir d’antisémitisme par leur comportement à l’égard des Palestiniens, et le terrorisme anti-israélien est légitime puisqu’il est provoqué par les « sionistes » eux-mêmes  ;

  • l’antisémitisme provoqué par les Juifs eux-mêmes augmente à mesure que sont ostracisés, les intellectuels qui s’opposent, tels messieurs Gollnisch, Faurisson et d’autres, à ce que la vérité soit faite sur le récit de la Shoah comme ils s’opposent à ce que la lumière soit enfin faite sur les origines juives d’Hitler.


Moyenne des avis sur cet article :  2.09/5   (154 votes)




Réagissez à l'article

383 réactions à cet article    


  • antonio 25 août 2010 10:07

    @ Cosmic Dancer,

    Bravo pour votre courage ! Il m’a été impossible de lire « l’article » de Allain Jules tant le thème donné par le titre me paraissait nauséabond.
    Je soupçonnais que Allain Jules adepte idôlatre de la « gourelle » Ségolène Royal avait fondu quelques fusibles mais à ce point... je ne m’y attendais pas !
    A propos de l’état de Allain Jules, je suis d’un pessimisme noir : je ne vois pas quelle médecine pourrait le sauver...


    • non666 non666 25 août 2010 12:00

      Louer le « courage » de cosmic dancer !
      Et puis quoi encore.
      Il écrit un article pour interdire une thèse (certe criticatble) d’allain julles en la liant à « l’antisémitisme ».

      Je vous invite a relire ce vieux commentaire :

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-diabolisation-21997

      En diabolisant cette thèse, cosmic dancer ne fait que valider son appartenance aux
      « anti-anti-sémites » c’est a dire aux defenseurs du lobby sioniste.
      (la double negation vaut un « + »...)

      De toute façon cet article n’a qu’un but : maintenir le tabou sur tout ce qui touche au mot juif.
      Plus les lecteurs ont peur de prononcer le mot, moins la critique du soutien de pure solidarité raciale des juifs envers israel reviendra sur la table.
      A 1 an du debut de la campagne presidentielle en France, il est important que personne n’ose montrer du doigt Sarkozy , DSK, Copé ou Hollende.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 12:06

      Quand le néo-naze Totenkopf prête main-forte au ségoléniste Jules et à la petite floppée de négationnistes en goguette.
      J’espère que les antiracistes du site vont lui faire la leçon qu’il mérite, parce que d’habitude ses interventions trônent dans le rose, elles ont un succès fou (un peut comme celles du Chat frontiste chez les gauchistes) smiley


    • LE CHAT LE CHAT 25 août 2010 12:37

      @pérséus

      et toi un anti anti anti anti sémite , donc ! smiley

      faut pas se gourrer dans le nombre d’anti , ça ferait désordre ! smiley


    • Hermetique 25 août 2010 12:37

      Selon le petit haineux rouge-brun non666, si l’on denonce l’antisemitisme meme quand il est avere, c’est qu’on est sioniste.

      Sioniste qui dans sa petite tete de malade signifie juif, ce qui dans son esprit tordu est synonyme de mal absolu.

      Donc en gros si je dis que Non666 n’aime pas les juifs, je suis en fait un dangereux criminel lobbyste qui sert la propagande meurtrière israélienne.


    • anti-oligarchie anti-oligarchie 25 août 2010 14:38

      Cosmic dancer
      quel rapport entre rumeur, et recherche historique et anti-sémitisme ?
      Je vous trouve un peu parano sur le sujet...Que ce soit une rumeur, c’est sans doute possible, de la a systématiquement nazifier...c’est un peu ’lourd’


    • Radix Radix 25 août 2010 21:31

      Bonjour

      On se perd dans ces élucubrations génétiques ! D’ici que l’on apprenne que Ariel Sharon était le petit fils d’Hitler !

      Sans déconner, l’important chez Hitler c’est ce qu’il a fait pas sa filiation plus qu’hypothétique sinon on peut remonter jusqu’à ses ancêtres néandertaliens... Je suis sûr que l’on peut en trouver un qui était anthropophage !

      Radix


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 août 2010 22:15

      @ Cosmic Dancer : Pouvez-vous me dire en quoi supposer une origine juive à Hitler serait antisémite ? Suis-je anti anglais si je spécule sur l’origine anglaise de Jack l’Éventreur ou anti-français si je pense à celle française de Landru ? 


      C’est quand la mauvaise foi s’accouple avec la sottise qu’on a vraiment des bébés-énoncés qui laissent pantois….  
       
      S’il vous reste un petit trou pour quelqu’un d’autre à détester, ajoutez Gilles Bonafi qui a fait un article sur le même thème il y la quelques mois, mais plus documenté. 


       Pierre JC Allard



    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 22:17

      J’aime pô les gurus des nouvelles sociétés.
      Tout est dans l’article, M’sieur, que vous le compreniez ou non.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 22:19

      N’empêche, c’est embêtant de radoter.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 août 2010 22:32

      @ Cosmic Dancer


      ’aime pô les gurus des nouvelles sociétés.
      Tout est dans l’article, M’sieur, que vous le compreniez ou non. 


      Votre argumentaire est faible. Vraiment faible. Et avez vous vu l’article de Bonafi ? Vous voulez me souligner les arguments dans l’article ? Mais attention ! Si vous le faites, je pourrais les démolir et vous ne pourriez même plus feindre d’avoir des arguments. 

      PIerre JC Allard 

    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 22:36

      Je vous a répondu, guru. Vous sa pa lir ?


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 août 2010 22:37

      @ Radix : Il est scientifiquement inacceptable de vouloir supposer une parenté a partir de la similitude des comportements de Hitler et Sharon. Aussi bien vouloir lier Goebbels à tous les hasbaris . Restons sérieux : le mal se renouvelle, il n"’est pas héréditaire. À moins qu’on ne me prouve le contraire.


       Pierre JC Allard

    • Waldgänger 25 août 2010 22:40

      « a partir de la similitude des comportements de Hitler et Sharon »

      Tout est dit, ça ne vaut même pas la peine d’en dire plus.

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 août 2010 22:51

      NON. L’article ne prouve strictement rien. Il énonce des opinions et fait des procès d’intentions. Demandez de l’aide. Le seul de votre obédience avec qui j’ai jamais pu avoir une conversation intelligente a été Sirius. Mais c’était une autre époque, avant que les grandes migrations ne mettent à mal les ressources vives de ce site. Quelle discussion peut-on avoir avec quelqu’un qui semble croire que le répéter souvent fera d’un préjugé un fait ?


       J’ai encore 15 minutes ici pour vous. Si vous voulez poursuivre, vous pourrez venir chez nous.

       Pierre JC Allard
      CentPapiers

    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 22:58

      N’empêche, c’est embêtant de radoter.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 août 2010 23:07

      @ Cosmic et al. 


       Vous avez fait le bon choix, celui du silence. Allez et ne péchez plus. 

       Pierre JC Allard
      http:// centpapiers.com

    • Hermetique 25 août 2010 23:08

      PJCA

      Vous devriez plutot demander directement a votre petit protégé Julles pourquoi il ne se considere pas comme antisemite, et aussi pourquoi il publie un texte pareil comme un cheveu sur la soupe.

      Cosmic Dancer fait uniquement un travail de desabrutisation.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 23:08

      Guru

      Qui refusez de lire, ne prêchez plus ! Tcho !


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 23:11

      Merci, Hermétique.
      Aux gurus, faut tout leur zespliquer smiley


    • Hermetique 25 août 2010 23:24

      Guru, il se prend pour une institution.

      Et sous pretexte que chez lui, tabernac, l’antisemitisme est en libre service, il pretend exporter le concept innocemment.


    • Halman Halman 26 août 2010 08:09

      Oui, Allard, j’aimerai bien aussi que l’on m’explique le rapport.

      Comme l’a dit quelqu’un, dès qu’on dit juif ou sémite sur un forum on a des centaines de messages de type reflexe de Pavlov pour répondre dans tous les sens, n’importe quoi n’importe comment.

      Tout le monde se traitant de plus anti sémite que l’autre.

      Vraiment une poubelle ce net.

      Si Hitler savait qu’il avait des origines juives, je serai curieux de savoir ce qu’il en pensait.

      Pour moi c’est la Faucheuse qui fait de l’humour noir.


    • thaumaetopea 26 août 2010 12:03

      Ariel Sharon... ? c’est pas celui qui a fait évacuer les derniers colons juif de Gaza pour qu’il ne soit pas enfermés dans la poubelle à ciel ouvert ? ... toujours vivant se grand humaniste ?


    • Totor le fort Totor le fort 26 août 2010 13:49

      L’attaque stupide contre Shlomo Sand, pratiquement qualifié de juif antisémite, laisse peu de doutes quant à la qualité de propagandiste de l’auteur.

      Comme le dit un commentateur, peu importe qu’Hitler ait eu un ancêtre juif ou pas. Si c’était le cas, il est quasi certain qu’il ignorait, cela ne pourra jamais ni être démontré ni être rejeté de façon définitive et cela ne le rendrait de toute façon ni pire ni meilleur car, contrairement à ce que l’auteur, à l’instar des idéologues qui l’inspirent, voudrait laisser entendre, il n’existe pas plus de « gène juif » que de « gène chrétien » ou de « gène musulman »...

      La lecture de Shlomo Sand est salutaire pour lutter contre l’obscurantisme entretenu depuis des décennies par les autorités israéliennes sous l’impulsion des ultra religieux, obscurantisme qui conduit encore aujourd’hui la politique raciale et anti-démocratique du pays. C’est aussi et sans doute le meilleur des antidotes contre toute forme d’antisémitisme.
      http://www.amazon.fr/Comment-peuple-Juif-fut-invent%C3%A9/dp/2213637784


    • Emmanuel Aguéra LeManu 28 août 2010 09:50

      Article stérile, banalisant et donc dangereux : problème planétaire ? Hitler avait de origines juives. Et alors ? Un peu court, Cosmic, donne-nous plutôt les idées pour l’avenir. Comme me le rappelait un ami, ce n’est pas en admettant que l’Europe a chié ses juifs sur la tête des palestiniens (ou autre) qu’on arrangera les choses.

      Ah fanatisme, quand tu nous tiens ! Cessons de remuer la merde, ça pue assez comme ça.
      (pareil pour Allah Jules, au fait).


    • khayyam 1er khayyam 1er 9 mai 2011 23:38

      La théorie du complot et le génocide des homosexuels.

       Le génocide des homosexuels n’est apparu dans le débat sur la shoah que très récemment, dans les années ou le militantisme gay est apparu aux états unis.

      Renforcer sa cause en adoptant la posture de la victime est une excellente stratégie.

      6000 homosexuels sur le mémorial de la shoah a tel aviv.

       

      On sait que Hitler répugnait à la cigarette, alors à quand un génocide sur les malades atteints du cancer ou plus simplement les fumeurs.

      Si toutes les minorités socio-politico-religieuse revendiquait a être gravé sur le mur des victimes, c’est offenser la mémoire de Martin GRAY.

      La shoah, reste avant tout le génocide des juifs, même si Hitler dans sa folie criminels a déporté d’autres minorités.

      .Que dit cosmic dancer de cette derive du negationnisme


    • Rounga Roungalashinga 25 août 2010 10:17

      Je comprends vos arguments mais ils ne me convainquent pas tant que ça.
      J’avais déjà entendu parler des « origines juives de Hitler », mais dans l’hypothèse où cette rumeur serait avérée, chose que je ne me fatiguerai pas à vérifier car je m’en fous totalement, ce serait évidemment une « ironie de l’histoire » : cela voudrait simplement dire que Hitler était encore plus taré que ce qu’on pensait.


      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 10:33

        Ici je dois rendre justice à Morice qui a déniché hier cet article du Point daté du 29 septembre 2009, où l’on apprend que le crâne en question - sur lequel fut basée cette dernière version du mythe/hoax - est celui d’une femme :
        "Un fragment de crâne censé être celui d’Adolf Hitler est en fait celui d’une femme non identifiée, selon une étude américaine qui ravive les questions entourant la mort du dirigeant nazi."

        Sur la réfutation absolue des versions antérieures de ce mythe, je vous renvoie à l’étude complète et documentée en lien ici.

        Libre à vous de douter du bien-fondé des travaux de Ian Kershaw...


      • Rounga Roungalashinga 25 août 2010 10:46

        Libre à vous de douter du bien-fondé des travaux de Ian Kershaw...

        Non, non, attendez ! Je n’ai pas dit que je doutais. J’ai dit que je me fous complétement de toute cette histoire. Le génome d’Hitler ne m’intéresse pas.


      • Rounga Roungalashinga 25 août 2010 11:50

        est-ce bien un berger allemand qui y figure ?


        Le génome de cet animal n’a pas non plus beaucoup d’importance. L’important est que son maître, grand ami des animaux, le traite bien.


      • jef88 jef88 25 août 2010 11:52

        Alors hitler était une « femme » ?
        NB : j’ai mis des guillemets ........


      • Rounga Roungalashinga 25 août 2010 11:55

        Ah oui, pardon, je n’avais pas vu le chien derrière Hitler ...

         smiley


      • Rounga Roungalashinga 25 août 2010 13:05

        N’est-il pas paradoxal de voir , au sein de l’agora citoyenne, l’image d’Adolf Hitler trônée parmi les réactions les plus appréciées de cet article s’intitulant  : « hoax antisémite sur les prétendues origines juives d’Hitler » ?

        J’ai réussi mon petit effet.


      • Jimmy 25 août 2010 13:26

        N’est-il pas paradoxal de voir , au sein de l’agora citoyenne, l’image d’Adolf Hitler trônée parmi les réactions les plus appréciées de cet article s’intitulant  : « hoax antisémite sur les prétendues origines juives d’Hitler » ?

        on en a assez de recevoir des leçons de gens qui n’ont aucune morale


      • eric 25 août 2010 18:01

        Bonjour :

        S’interroger sur des origines juives d’Hitler ne peut effectivement n’intéresser que des antisémites. Mais plus largement, essayer de trouver un lien entre les origines de cet homme et ce qui s’est passé est à mon avis une préoccupation de gens qui ont peur.Peur des autres, d’eux même et de la triste vérité ...
        Et à juste raison !
        On peut évidemment se faire le coup de la haine de soi, façon Karl Marx, d’une famille récemment convertie et persuadé que les juifs et les hongrois étaient par nature impropres à construire le socialisme ( son gendre Lafarge lui proposa une solution « humaine » finale et sans douleur, le recours aux gaz modernes parait il) .
        Mais se focaliser là dessus c’est surtout, au delà de l’antisémitisme, retomber dans une pensée primitive. Chercher dans une personne, les origines de la monstruosité, et dans ses origines, les origines des origines.....  Bien sur Hitler a eu un rôle personnel, Jean Marie Domenach en parle très bien dans le retour du tragique. Mais cela n’est pas le plus important.

        Dans « de la réforme aux lumière » H.R. Trevor Ropper ; montre que les dirigeant suivent toujours les aspirations populaires, parfois à contre cœur. et sont ensuite considérés comme responsables par le même peuple revenu à la raison. Les revendications sociales du peuple espagnol contraignent rois et seigneurs à persécuter les juifs et les maures sans enthousiasme et même avec une certaine mauvaise volonté (les seigneurs chrétiens étaient satisfait de leur main d’œuvre morisque et prenait leur défense).  Les Français applaudissent et amplifient le simple règlement de compte politique de la Saint Barthélemy Mais c‘est le Roi et Guise qui sont coupables, les Allemands donnent à Hitler les moyens de détruire les juifs. Et on voit chez Domenach, les réticences ,en « privé » des dignitaires allemands. Mais à la fin, on nous explique qu’ Hitler était fou, génial ou taré.

        « Les grands massacres sont ordonnés par les tyrans mais ils sont imposés par le peuple. Sans le soutien de la société, les dispositifs de ségrégation et d’expulsion ne sauraient être mis en œuvre.

        « Sans les tribuns populaires, la persécution ne saurait être organisée. Sans le peuple elle ne saurait être imaginée. »

        Or, le peuple, c’est nous, nous tous.

        Une « généalogie du mal » n’explicite pas sa nature.

        l’Allemagne était notre « cœur ». Le cœur de la civilisation européenne. Sa partie la plus moderne, la plus évoluée, la plus « civilisée ». C’était, il faut le rappeler, celle où les juifs étaient les plus intégrés. On voit dans les souvenirs de Sweig, que les juifs germaniques étaient les civilisés par excellence au sein du phare de notre civilisation. En devenant monstrueuse, elle nous a surtout montré, à mon avis, que nous pouvions, nous aussi être ou devenir des monstres. Au moins que cette monstruosité était tapie en nous et pas isolée chez l’un ou l’autre individu pervers. S’attacher à la personne d’Hitler, c’est peut être essayer d’exorciser le monstre qui est peut être tapie en nous

        Le

        judaïsme, si on peut parler ainsi, et à la fois une partie de notre cœur (héritage historique, spirituel, culturel etc..) et notre miroir. Une partie de nous légèrement décalée qui nous renvoie notre image. Il est parfaitement logique qu’en période de crise sociale existentielle, il soit le bouc émissaire le plus évident. D’ailleurs aujourd’hui, des catégories sociales en crise identitaires sont, non plus antisémites, mais « antisionnistes », c’est à dire font preuve d’une agressivité parfaitement disproportionnée eu égard aux enjeux à l’endroit d’Israël, qui est, a tous égard, dans la région et dans le monde, ce qui ressemble le plus aux sociétés dont sont issus ces antisionnistes. Ce qui est le plus proche en pratique de leur propres valeurs. Les Kiboutz, Ben Gourion, etc... la création d’Israël est aussi un grand projet socialiste, de gauche, révolutionnaire, marxiste...

        Quand l’hystérie collective mimétique gagne, il n’y a que trois solutions. Essayer de rester dans son coin (cela marche rarement) allez le sourire au lèvre et la peur au ventre à la crucifixion, ou participer joyeusement à l’arrachage collectif de ce cœur de substitution en espérant que la crise passera avant que l’on soit atteint.

        Vous me direz, on peut aussi se battre. Certes ! cela a été fait avec un certain succès en 40. Mais pour quel résultat ? 60 après, on retrouve dans l’espèce de frénésie antisioniste des trucs étrangement familiers.

        Et se battre contre qui ? Parce que l’on revient au problème précédent, ces gens, les Nazis, les antisionistes, c’est aussi une part de nous, c’est notre société qui les produits. Il serait trop simple de croire qu’il suffirait de les faire taire.

        Alain Julles est il un tribun populaire ? Est il un Hitler en puissance ? Est il comme lui , pour reprendre les termes de Domenach, un néant ? Un bateleur qui connait quelques ficelles pour faire parler de lui ? Peut être, mais ce qui importe plus serait de savoir ce que nous portons en nous tant collectivement qu’individuellement qui produit ce genre de chose. 

        Alors quoi ? je ne sais pas très bien.

        Il est indispensable de démonter les clichés éculés et transparent que véhiculent des Alain Julles. Il ne faudrait pas leur laisser croire que les temps sont déjà revenus où ont pouvait se faire un nom, une situation, en agitant les remugles de l’âme humaine. mais il faut, je pense, toujours garder à l’esprit, qu’Alain Julles et consorts, ne sont pas,« le ventre fécond dont sortit la bête immonde », tout comme Hitler n’était pas étranger à l’humanité. Tous sont comme nous, des êtres humains qui pédalent dans la même choucroute que nous. Même si ils en sont encore, comme Hitler, a désespérément chercher qui porte le« mal » en imaginant qu’une fois celui là éradiqué, on pourra vivre enfin sans avoir peur.

        Peut être faudrait il ajouter à votre utile critique une parole affectueuse pour montrer qu’on ne les prends quand même pas trop au sérieux et qu’on les aime bien quand même ? Leur dire, n’ayez pas peur. Le fond du problème est en vous, comme en nous, donc à nos portée ?


      • Rounga Roungalashinga 25 août 2010 20:13

        Ça alors ! Mon avatar a disparu ! Je n’y suis pour rien, il a été supprimé tout seul.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 août 2010 22:20

        @ Rousha…


         C’est voulu ce double sens ? smiley smiley smiley smiley smiley smiley

         PJCA

      • Emmanuel Aguéra LeManu 28 août 2010 09:52

        « Mon avatar a disparu »... c’est un oxymore, un beau, bravo !


      • LE CHAT LE CHAT 25 août 2010 10:21

        Les posts outranciers de Jacob sur Agoravox font bien plus que les écrits de Jules pour augmenter l’antisémitisme tant ils sont une caricature de sionisme néocon !
        heuseusement qu’on sait que tous les juifs ne sont pas comme lui !


        • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 10:37

          Cette attitude dont je traite dans l’article est typique : « L’antisémitisme, c’est la faute aux Juifs ».

          Tu peux te parer des foudres légitimes en invoquant les « néocons » et le « heureusement qu’ils ne sont pas tous comme lui », ça ne change rien au fond de ton discours.

          Devrais-je te le retourner en te prenant pour exemple et en disant : « Les posts outranciers du Chat font bien plus que Marine Le Pen pour augmenter l’anti-frontisme car il sont une caricature de frontiste inculte et raciste ! »


        • Cogno2 25 août 2010 10:48

          Cette attitude dont je traite dans l’article est typique : « L’antisémitisme, c’est la faute aux Juifs ».

          Et c’est vrai de nos jours, désolé, mais à force de tout ramener à ce thème, ça deviens lassant.
          Et comme je l’ai dit, l’attitude des défenseurs d’Israël me fait dire qu’ils sont la pour provoquer des réactions pour ensuite pouvoir accuser tout le monde d’antisémitisme.
          Bref, démerdez vous.


        • LE CHAT LE CHAT 25 août 2010 10:49

          Les posts outranciers du Chat font bien plus que Marine Le Pen pour augmenter l’anti-frontisme car il sont une caricature de frontiste inculte et raciste !"

           smiley  smiley  smiley smiley MDR


        • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 10:52

          Les Juifs ne sont un problème que pour les antisémites.
          D’aucuns parlaient d’ailleurs non pas de problème à une époque, mais de « question »...
          Laisser dire ? Et puis quoi encore ?


        • rastapopulo rastapopulo 25 août 2010 10:58

          Et si la critique se porte sur UN juif et non les juifs, c’est permis ?


        • Cogno2 25 août 2010 11:05

          Les Juifs ne sont un problème que pour les antisémites.

          Et allez, encore une accusation à l’emporte pièce, lamentable.
          A force, cette accusation n’a plus aucune portée, et c’est entièrement de votre faute à l’utiliser à tort et à travers.
          Accuses moi d’antisémitisme si tu veux, je m’en balance tellement c’est minable.
          Les juifs sont un problème en majeure partie par leur faute, par la faute de gens comme l’auteur pour qui ils sont le centre du monde, ils ne peuvent pas admettre que des gens comme moi puisse ne rien en avoir à foutre de leur gueule.


        • LE CHAT LE CHAT 25 août 2010 11:09

          @Rastapopoulo

          apparement pas , critiquer le moindre d’entre eux fait de vous un antisémite , un raciste , un nazi en fait .... TOUJOURS LA MÊME RENGAINE !


        • Rounga Roungalashinga 25 août 2010 11:10

          Et si la critique se porte sur UN juif et non les juifs, c’est permis ?

          Très bonne question.
          La réponse : ça ne pose problème que si vous le critiquez en tant que Juif.
          Le problème c’est que si cette personne se définit comme Juif, et que son substrat idéologique vient de cela, alors toute critique à son encontre devient alors une critique contre un individu défini comme Juif. C’est donc une critique faite à un individu en tant qu’il est Juif, et vous êtes piégé.
          Par conséquent toute critique d’une personne se considérant comme Juive est de l’antisémitisme. CQFD.

          P.S. L’antisémitisme c’est mal.


        • Tall 25 août 2010 11:13

          Jacob a raison ...

          pas pour sa com’ ( car ce n’est pas ce qu’il faut raconter aux beaufs ) mais pour sa mentalité
          car sans cette mentalité, Israel aurait été rayée de la carte depuis longtemps

          mais le blabla à faire aux beaufs fait partie de la guerre, ça s’appelle la propagande
          et c’est ce que les islamiens tentent de faire ici à donf

        • Gasty Gasty 25 août 2010 11:18

          Quelle force du désespoir, quelle hargne.

          Ce que nous devons penser, nous sommes encore en droit d’en juger par nous même et sur n’importe quel articles écrit par un auteur. Et finalement à la lecture des conclusions de cet article, c’est à se demander si elles ne sont pas ce qu’il y aurait de plus vrai. Ça en devient suspect sur les intentions.

          Le fond de la nature humaine n’épargne personne, l’actualité est la pour nous le rappeller, ça c’est bête.Comment dissimuler ? Par des artifices de langages ?


        • rastapopulo rastapopulo 25 août 2010 11:21

          Le problème c’est que si cette personne se définit comme Juif, et que son substrat idéologique vient de cela, alors toute critique à son encontre devient alors une critique contre un individu défini comme Juif

          Dans le cas d’Hitler, supposer que Döllersheim a été rasé et que son père a changé de nom à cause d’origine juive ne devrait donc pas être considérer comme forcément antisémite.

          Quand à Warburg et Morgan derrière les finances de respectivement Hitler et Mussolini, je ne vois toujours pas pourquoi l’information est passé sous silence... si ce n’est l’interdiction impératives de critiquer la finance anglosaxonne parce que composé de quelques juifs quelque soit leurs actes.
           


        • LE CHAT LE CHAT 25 août 2010 11:22

          salut Tall ,

          nul ne doute que Jacob est payé par l’état d’israel pour faire de la propagande et qu’il n’intervient que sur des articles ciblés ! on avait compris ! smiley

          Israel se défend , soit , mais attaque beaucoup aussi et avec la manière forte dans le mépris total de ce que le monde entier pourrait en penser !


        • rastapopulo rastapopulo 25 août 2010 11:27

          Tall aliment l’antisémitisme en interdisant la critique mais, est fier de lui.

          Qu’est ce que tu veux gars ?


        • Tall 25 août 2010 11:44

          non, non, le chat

          les fous-de-dieu d’en face les agressent régulièrement depuis 60 ans
          je ne connais pas ton âge, mais moi j’ai connu la guerre des 6 jours, l’époque du terrorisme d’Arafat et de Kadhafi avec les avions civils détournés ou explosés, le meurtre des athlètes israeliens aux JO de Munich ...etc .. etc ...etc ...
          ça n’a jamais cessé
          et il y a aussi des fous-de-dieu en Israel, comme ceux qui ont tué Rabbin
          mais n’empêche, c’est quand même une vraie démocratie chez eux
          et malgré la shoa, ils n’ont jamais commis un attentat anti-occident, eux
          bref, pour moi c’est l’islam l’ennemi de l’occident, pas le juif

        • Tall 25 août 2010 11:50

          ce que je voudrais, rasta ?

          que tous les fous-de-dieu s’entretuent jusque quand il ne reste plus que des athées
           smiley



        • Cogno2 25 août 2010 14:18

          que tous les fous-de-dieu s’entretuent jusque quand il ne reste plus que des athées

          J’aurais jamias cru un jour être d’accord avec Tall... comme quoi tout peut arriver.


        • thaumaetopea 29 août 2010 10:19

          Revois tes fiches Tall et rappelle moi qui a déclenché « à la pearl Harbour » la guerre des six jours ?


        • Clojea CLOJEA 25 août 2010 10:30

          Hitler était petit, brun et oeuvrait pour que la race Aryenne domine la planète.
          Comme il était loin de ressembler physiquement à l’achétype du blond aux yeux bleus, il n’en faut pas plus pour qu’aujourd’hui beaucoup se déchaine sur le sujet.
          En fait, ses origines on s’en fout, mais laissez planer le doute qu’il pourrait être juif arrange bien certains, et alimente une polémique inutile.
          Par contre, on sait que c’était un vrai psychopate, qui malheureusement n’était pas enfermé, et même protégé par un cartel du nom d’IG Farben, connecté au cartel Rockeffeler. Sans le financement de ces deux cartels, la deuxième guerre n’aurait probablement pas eu lieu.


          • liberta 25 août 2010 10:44

            @ clojéa

            Il est important de rappeler comme vous le faites l’implication des Rockefeller auquel il faut ajouter celle du grand père Bush dans le financement à Hitler
            Pour ces magnats de la finance, l’argent n’a pas d’odeur !!!


          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 10:48

            Quel rapport ? La famille Rockfeller n’est pas juive. Pas plus que la famille Bush.
            Et vous êtes totalement hors sujet.


          • rastapopulo rastapopulo 25 août 2010 10:55

            Rockfeller ne l’est pas certes mais Warburg ?

            Les 2 braches armés des anglosaxons sont présent chez les nazis. Le pétrole et la finance.


          • Cogno2 25 août 2010 10:56

            Les 2 braches armés des anglosaxons sont présent chez les nazis. Le pétrole et la finance.

            Oui, et ce sont aujourd’hui les principaux alliés d’Israël.. amusant je trouve.


          • birdy 25 août 2010 10:59

            Cogno2,


            Quand donc les cognos comprendront que leurs contradicteurs ne sont pas obligatoirement juifs ?

          • liberta 25 août 2010 11:00

            @ cosmic dancer

            Vous écrivez un article - c’est bien — mais souffrez que quelques commentaires qui ne vont pas dans votre sens puissent être présents dans le débat, ou alors ça reste un monologue


          • rastapopulo rastapopulo 25 août 2010 11:01

            C’est l’ironie. Jamais les sionistes ne critique Warburg ou Rockfeller. Par contre accuser le peuple allemand affamé par Weimar dont les lettres prises par les SS prouve qu’il n’aimait pas les nazis mais avait peur de la famine, ça oui.


          • Cogno2 25 août 2010 11:11

            Quand donc les cognos comprendront que leurs contradicteurs ne sont pas obligatoirement juifs ?

            C’est un raccourcis pour éviter d’avoir à écrire « les défenseurs d’Israël » ou « les adorateurs d’Israël », ou « les inconditionnels d’Israël ».
            Je n’aurai pas du, c’est un fait, mais tout tourne autour de ce mot « juif », et je commence à en avoir plein le cul de les entendre se plaindre sans arrêt, pour qui ils se prennent à la fin ?

            Encore une fois, personne n’a répondu sur l’autre article à la question de savoir pourquoi on s’indignait au sujet des origines juives et non des origines berbères (supposées les deux).
            C’est la qu’on voit à quel point tout se ramène encore et toujours à eux.


          • Vladimir KOMAROVSKY 25 août 2010 12:28

            Liberta

            Le fils Bush a même gardé l’argent de l’héritage pour lui :

            BUSH ET LA SHOAH - israelmachiah 


          • manusan 25 août 2010 10:41

            Sur sa page facebook, il n’est noté nul part qu’il serait de confession juive.

            http://odieuxconnard.files.wordpress.com/2010/08/finalfbhr.jpg


            • Cogno2 25 août 2010 10:45

              Stupide de répondre à l’article de Julot, c’est lui donner de l’importance.

              C’est comme d’hab, cet égocentrisme des défenseurs d’Israël est lassant, avec comme toujours ce mot magique « antisémitisme ».

              Vous commencez vraiment à faire chier, imaginez si comme le disait samir ou fonzi, les berbères ou autres réagissaient de la même manière ?


              • rastapopulo rastapopulo 25 août 2010 10:52

                Quelle mélo, aucune proportion comme le prouve la référence au ADM imaginaire (sauf pour certains pays qui n’ont aucun contrôle international) !

                Accuser UN juif n’est pas de l’antisémitisme !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Sinon c’est une interdiction de critiquer, ce qui revient à alimenter l’antisémitisme, j’espère que vous en êtes au moins consciente. 

                Dans le cas d’Hitler, découvrir ses origines répondrait à LA question Pourquoi Döllersheim a été rasé et pourquoi son père a changé de nom ? C’est tout.

                Évidement, je ne peux m’empêcher le parallèle avec Warburg. Membre du congrès sioniste et de la FED anglosaxonne, il préside au finance du Reich pendant le réarmement et est à la base de la loi pour le transfert des biens juifs en Palestine (en matériel allemand je vous l’accorde mais comme même) !!!! Une critique ? NON. Jamais inquiété par les soi-disant pondérés comme vous. 

                Le résultat ? Faurisson devient l’étendard de je ne sais quoi alors qu’il oublie les vrais chambres à gaz attestées. C’est donc manipulateur. Pourtant, le doute sur Auschwitz est honnêtement permis : passons sur la piscine, la fanfard et les usines de production. La 1° pièce de gazages a des orifices (soi-disant pour le Ziklon B) construit après la guerre (il servait d’abris antiaérien et aurait été reconstruit comme à l’origine mais rien ne prouve son prétendu usage avant). La supposé 2° salle de gazage se trouve juste devant les baraquements. Très discret pour éviter une rébellion. Aucun témoignage direct, enfin si 2 : Un officier allemand condamné à mort et un juif. Face à l’immense majorité des déportés du camp qui n’ont jamais vu quelqu’un périr d’autre chose que de maladie, c’est pas grand chose. Bref Auschwitz n’était sans doute pas un camp d’extermination contrairement aux autres où il n’y pas d’usine, rien.

                Voilà, ne pas reconnaitre ses propres exagérations = jouer à la supériorité d’un camp sur l’autre. C’est valable pour tout le monde.

                Alors qu’à la base, c’est positif de remettre les choses en place. En profiter pour charger la barque est contre-productif. 


                • Petitou Petitou 26 août 2010 14:50

                  Pour ce qui est des témoignages je te donne la référence d’un livre que je préfèrerais ne pas avoir chez moi mais qui se révèle fort utile pour lever les « doutes » : Rudolf Hoess, Le commandant d’Auschwitz parle, éditions La découverte/ Poche 2005, réédition de 1959. il s’agit sans doute de « l’officier allemand condamné à mort » dont tu parle. Il aurait été étonnant qu’il échappe à cette peine étant donné qu’il a surtout été le commandant du camp de 1940 à 1943.
                   Lis le si tu y arrive et ne vient pas me dire que ce sont ses avocats qui lui ont extorqué cette autobiographie. Comme les témoignages de Kurt Gerstein et de Johann Paul Kremer.
                  Tous ces débats sont hallucinants. Le mélange des genres : nazis, antisémites, antisionistes, négationnistes et les anti tout ça... Nous ne sommes qu’en 2010 et j’espère que nos enfants n’auront pas comme seules sources d’informations des forum internet où se déverse tout et n’importe quoi et qu’ils continueront d’ouvrir tous les livres et de les confronter les uns aux autres pour tenter de se saisir de ce qui a été.
                  Nous savons tous très bien que la part sombre qui nous habite ne demande qu’à se libérer et c’est ce qu’il s’est passé, car nous sommes tous des humains souvent pathétiques.
                  Et moinssez tant que vous pouvez, je m’en branle.


                • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 26 août 2010 14:59

                  Non, moi je « plusse » votre intervention. Et partage votre inquiétude.


                • birdy 25 août 2010 10:55

                  Rappelons quand même que cet auteur :


                  - Se fait passer pour juif alors qu’il est camerounais
                  - Utilise sous le pseudo « Ruth » une autre identité soit disant juive.
                  - Multiplie les mensonges propagandistes contre Israel.
                  - Multiplie les brûlots en faveur de tous les pays islamistes et antisémites.
                  - Publie des articles élogieux sur Kémi Seba, Dieudonné et autres racialistes antisémites.

                  Voici le pedigree éloquent du ****** dont je m’abstiens de dire ce que je pense par crainte de la censure.

                  • Cogno2 25 août 2010 10:57

                    Sauf qu’on en a rien à foutre.


                  • birdy 25 août 2010 11:10

                    Mais je sais bien que vous n’en avez rien à foutre de vous faire enfesser par des menteurs, pourvu que ces mythomanes vous disent ce que vous avez envie d’entendre.


                  • Cogno2 25 août 2010 11:15

                    Mais je sais bien que vous n’en avez rien à foutre de vous faire enfesser par des menteurs

                    T’as pas compris hein , t’es encore un de ceux qui ramène tout autour des « juifs ».
                    En l’article de Jules était quantité négligeable, mais l’occasion était trop belle pour des types comme toi de faire d’un non article, un sujet de propagande avec pour mot clefs l’éternel « antisémite ».
                    Et les menteurs qui tentent de m’enfesser, ce ne sont les Alain julot, dont je me contrefous, mais les trous de fesses dans ton genre pour qui rien n’est plus important que ce qui traite des « juifs ».


                  • baska 25 août 2010 11:15

                    Rappelons que ce birdy :
                    - se fait passer pour un arabe alors qu’il est un juif extremiste
                    - sévit sur tous les forums d’extrême droite
                    - utilise le mensonge et la tromperie à l’endroit des goyims
                    - appelle de ses voeux une guerre civile, entre les « gentils » bien entendu
                    - est un soutien inconditionnel de l’entité génocidaire
                    -etc


                  • birdy 25 août 2010 11:17

                    «  se fait passer pour un arabe alors qu’il est un juif extremiste »


                    Mon prénom c’est Moncef et pas Moïshe, et je vous défie de prouver votre assertion.

                  • Cogno2 25 août 2010 18:56

                    Ca va la modération sélective ?
                    Ou plutôt la « censure » sélective ?
                    Je vous gêne, mes propos vous gêne ?
                    Mais vous laissez passer tellement d’énormité que vos coup de ciseaux sont ridicules.

                    Je n’ai aucun respect pour vous, car vous faites votre taf en vrac, c’est du grand n’importe quoi, voila pourquoi je remet ce que vous effacez, et pourquoi je continuerai.

                    Au plaisir


                  • Hermetique 25 août 2010 10:58

                    Je pense qu’il faut condamner ici non seulement l’illuminé mais calculateur Allain Julles à la recherche d’une improable notoriété, que le « média citoyen » qui se fait le relai de telles conneries, en donnant une tribune à cet olibrius.

                    Sans imputer quoi que ce soit à Agoravox quant à sa ligne éditoriale, il est facile de comprendre au moins le motif principal de son laisser-publier des choses pareilles :

                     
                    Colonne de droite, pavé « Articles les plus lus ».


                    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 11:05

                      En effet, Hermétique.
                      A ceci près qu’Alain Jules a longtemps officié sur le site des Ogres pour y déverser sa prose telle que « Fier d’être antisémite » ou « La France aux Israéliens », tous discours de ses maîtres à penser Dieudonné et Ahmadinejad.
                      Il faut savoir aussi qu’il officie sous un autre pseudonyme avec lequel il s’auto-réfère et se fait de la pub, et qu’il est maheureusement très lu sur sa plateforme de blog. Que, en conséquence, ses manipulations se répandent à foison car il s’y emploie dûment !
                      Il a été viré de 20Minutes et du Post pour l’utilisation de nombreux faux-nez destinés à le glorifier et à faire buzzer et connaître ses œuvres au plus grand nombre, notamment cette « Ruth » apparue hier soir sous son fil. Mais il en a plein d’autres.


                    • thaumaetopea 29 août 2010 10:28

                      Dos à dos Jules chez les Ogres et Cosmic chez JFF


                    • COVADONGA722 COVADONGA722 25 août 2010 11:06

                      @l’auteur bonjour ,c’est gaspiller votre talent que de vous lancer dans la refutation d’un article de notre « journaliste citoyenDECOMPLEXE » ce qui permet d’ailleurs à quelques uns ici de retourner à leurs fixettes favorites.
                      cdlt : asinus


                      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 11:12

                        Bonjour Cova,

                        Leur fixette, c’est tous les jours sous la plupart des fils et idem sur d’autres plateformes. Quant à Jules, il se répand partout depuis au moins quatre ans avec cette obsession. Il est temps de contrer ça. Et puis je suis en vacances... (merci pour le compliment)


                      • Petitou Petitou 26 août 2010 15:16

                        Cosmic Dancer
                        Je comprends que ce type (Allain Jules) te foute les boules car lorsque l’on voit l’audience qu’il fait il y a de quoi avoir peur. En plus son article est totalement débile puisqu’il s’étonne de ce que les Hébreux, les Somaliens et les Berbères soient porteurs du même gène alors que leurs langues nous prouvent déjà qu’ils appartiennent à la même grande famille chamito-sémitique. Mais tu tombe dans le panneau trop facilement car son article ne me semble pas dire que « la Shoah c’est la faute des juifs parce que Hitler est juif ». Il tend juste la perche à bon nombre de connards pour qu’ils déversent leur fiel.
                        Mais si tu es juive je comprends que tu ne puisse pas résister, moi en tant que non juive ça me fout déjà pas mal les boules surtout que je ne comprends pas pourquoi ces Noirs (Dieudonné, Allain Jules...) victimes au quotidien de racisme deviennent à leur tour racistes envers les autres grands discriminés que sont les juifs. Surtout que je suis bien plus noire que Dieudonné et son blackpower mal placé. Ils n’ont toujours pas compris que la haine n’engendre que la haine. Mais bon on doit les laisser déblatérer leurs conneries car les faire taire les renforce et après ils peuvent venir crier au complot.


                      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 26 août 2010 15:31

                        C’est justement ces perches qui sont l’objet de cet article, Petitou. Tu me dis que tu n’es pas Juive et tu es pourtant scandalisée par le Jules. Je ne le suis pas non plus. Nul besoin d’être Juif pour que l’infâmie vous dégoûte.
                        Quant à ta remarque attristée sur ce que ce triste sire défend au nom des Noirs, je te rejoins entièrement, mais tu dois savoir qu’il ne soutient pas seulement Dieudonné mais aussi Kémi Séba, d’où il me semble important de ne pas se taire quand ce sinistre développe ses thèses racistes et racialistes (et ici antisémite, comme expliqué dans l’article). Il est allé, entre autres crapuleries dont il est coutumier, jusqu’à traiter Rama Yade de « psittacidé » au prétexte qu’il attaque le gouvernement, sans que ça gêne grand-monde à l’époque... C’est un manipulateur ordurier qui ne recule devant aucune saloperie.


                      • frugeky 25 août 2010 11:10

                        On s’en fout que Hitler fut juif ou pas. C’était un fou criminel qui a causé la mort de millions de personnes et ça suffit pour l’éxécrer. Des millions de ses victimes,slaves, juifs et tziganes entre autres, furent impitoyablement éliminés dans des conditions ignobles en vertu de leur appartenance à une soi-disante race inférieure. Que le racisme puisse de nos jours s’exprimer avec tant de facilité m’effraie au plus au point. Ce qu’on lit quotidiennement sur les arabes ou les roms est du même tonneau que ce qu’on lisait sur les juifs il y a 60 ans.


                        • Cogno2 25 août 2010 11:21

                          On s’en fout que Hitler fut juif ou pas.

                          Oui, mais cela, l’auteur refuse de l’entendre, c’est son business les juifs et l’antisémitisme, ces gens doivent l’attiser même artificiellement pour avoir l’impression d’exister, pour pouvoir se poser en victime et venir faire ouin ouin.

                          Encore une fois, pourquoi les berbères ou autres impliqués dans ces soit disantes orogines ne viennent pas râler eux ?
                          Parce qu’ils ont bien compris que ça n’a aucun intérêt, ils sont bien plus intelligents à ce sujet que ces pourfendeurs de l’antisémitisme à deux balles qui ne ratent jamais une occasion de focaliser l’attention sur eux.


                        • Vladimir KOMAROVSKY 25 août 2010 11:15

                          Clojea
                          Comme il était loin de ressembler physiquement à l’archétype du blond aux yeux bleus, il n’en faut pas plus pour qu’aujourd’hui beaucoup se déchaine sur le sujet.

                          Parfois plus c’est gros, plus ça passe. Sachant que ce sont dans les pays nordiques ou slaves du Nord que l’on trouve dans la gente féminine et masculine le plus de blonds aux yeux. Cela fait rire à plus d’un titre :

                          a/ Hitler traitait les russes de sous-hommes.

                          b/ D’aller chercher une origine aryenne blonde vers l’Iran et de trouver une justification du vrai « HOMME » dans le bouddhisme ; La croix staviska en est une preuve parmi tant d’autres de son amour pour les bouddhistes.

                          En effet que de blonds aux yeux bleus !


                          • birdy 25 août 2010 11:30

                            J’en connais même une qui affichait le picto d’une blonde trouvé sur une revue de mode !


                             smiley  smiley  smiley

                          • Vladimir KOMAROVSKY 25 août 2010 11:38

                            Birdy

                            Amusez-vous bien !

                            Vous connaissez mon adresse. Ecrivez- moi et je vous enverrais photocopie de ma carte d’identité ainsi même, pourquoi pas une attestation du maire certifiant mes propos !

                            Montrez-vous un homme au lieu de jouer aux hoax.


                          • Vladimir KOMAROVSKY 25 août 2010 11:52

                            Birdy

                            Vous avez de la chance, le FN vous plusse.


                          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 11:26

                            On notera une fois de plus le vif succès - tant aux commentaires qui ne font qu’entériner les conclusions de l’article qu’aux « plussages et moinssages », apanage des rebellocrates - rencontré ici, plateforme « de gauche » par les frontistes, les dieudonnistes et les soraliens smiley


                            • rastapopulo rastapopulo 25 août 2010 11:31

                              Critiquer est donc interdit. Merci.


                            • Cogno2 25 août 2010 12:03

                              Mais oui, incapable de saisir le sens de ce qu’on te dis, tu en inventes un qui t’arranges, restes dans ton nombrilisme.

                              Et pour ce qui est des plussages et moissages... non rien, le ridicule de ton propos se suffit à lui même.


                            • anty 25 août 2010 11:34

                              Pour ajouter mon grain de sel

                              Il y a deux ou trois ans on a retrouvé à Vienne en Autriche un document dans un commisariat

                              attestant qu’un certain A.H vendait son corps aux riches viennois

                              A.H avait une sexualité incertaine et il semble qu’il n’a jamais eu des relations avec Eva Braun

                              de là penser qu’il était un homo il n’y a qu’un pas....


                              • samir 25 août 2010 11:59

                                c’est homophobe de dire ca


                              • Cogno2 25 août 2010 12:04

                                c’est homophobe de dire ca

                                * se marre *  smiley


                              • samir 25 août 2010 12:11

                                ben oui

                                en toute logique

                                si dire que hitler ait pu avoir des origines juives c’est antisemite
                                alors dire qu’il etait homo c’est carrément homophobe

                                d’ailleurs on dit qu’il etait vegetarien : suis je vegetophobe ?


                              • LE CHAT LE CHAT 25 août 2010 13:01

                                @samir

                                Adolf est un ex peintre , alors celui qui aime la peinture doit être un vrai nazi ! smiley


                              • Cogno2 25 août 2010 14:42

                                @ samir, mon rire n’était pas une critique, mais au contraire une marque d’appréciation.


                              • samir 25 août 2010 16:19

                                @Cogno

                                ouais ouais je sais merci


                              • Vladimir KOMAROVSKY 25 août 2010 11:34

                                Hoax ou pas hoax, il y a eu des travaux effectués aux USA par des chercheurs qui à première vue n’ont pas la réputation d’ être des fantaisistes. Même Hitler aurait été homosexuel .

                                Des travaux effectués par Walter Charles Langer et Henry Murray :
                                Walter Charles Langer - Wikipédia 
                                Henry Murray
                                http://catholiquedu.free.fr/cultes/Octopussy/shemaHitler.htm

                                Et pour l’exotisme :
                                HISTORICA - Cycle sur Hitler, 1ère partie : les craintes d’Hitler : avoir des origines juives 



                                • Waldgänger 25 août 2010 11:34

                                  Bonjour Cosmic,

                                  Ton article est excellent, il reprend point par point tout ce qui a pu être écrit sur le fil et explique bien la logique sous-jacente à tout le discours de Jules et compagnie. C’est un travail nécessaire et instructif mais qu’il faut avoir le courage de le faire.

                                  Je peux me tromper, mais s’il doit y avoir un point commun à ton inventaire ou presque, il tournerait autour du renversement des accusations d’antisémitisme, en faisant des Juifs eux-mêmes des racistes, dont la vision du monde est raciste et structurée par la violence, et qui agissent en conséquence envers les autres et contre eux-mêmes, tout ceci décliné de multiples manières détaillées dans ton article.

                                  Ce que je me demande, c’est comment une thèse aussi grotesque a pu être publiée par un journal comme le Daily Mail, ce que ton article m’apprend. Cela ne tient pas sur le plan historique, ni sur le plan scientifique, à part la recherche du sensationnel, je ne vois pas d’autres raisons. Peut-être que cela traduit une porosité de la presse à des thèses douteuses, mais je ne connais presque pas les journaux anglais et ne puis dire grand-chose.


                                  • Waldgänger 25 août 2010 11:39

                                    Et vu l’évolution des moinssages, du vote et du fil de commentaires le temps que je rédige le mien, mes encouragements.


                                  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 11:49

                                    Merci, Wald. Et oui, tu as bien compris le propos. Quant au Daily Mail, journal conservateur et deuxième quotidien national, Wiki précise qu’il ne se situe pas dans le « up-market », « que constituent les journaux publiant uniquement des informations objectives et sérieuses ».

                                    Cela signifie qu’AJM et ses zélateurs s’inspirent d’une presse très conservatrice et assez peu sérieuse, désireuse d’assurer ses ventes.


                                  • rastapopulo rastapopulo 25 août 2010 11:54

                                    Tout comme Knack et le mode de prélèvement des échantillons.

                                    Mais c’est d’autre chose dont vous accusez les critiques, pourtant utiles avant de juger.


                                  • Waldgänger 25 août 2010 12:27

                                    J’ai vu tes précisions qui m’ont renseigné comme je le souhaitais. Bonne journée à toi.


                                  • Cogno2 25 août 2010 17:28

                                    Ton article est excellent, il reprend point par point tout ce qui a pu être écrit sur le fil et explique bien la logique sous-jacente à tout le discours de Jules et compagnie. C’est un travail nécessaire et instructif mais qu’il faut avoir le courage de le faire.

                                    il n’y a aucune démonstration nulle part, ça vous convainc parce que vous l’êtes déjà, c’est tout, rien de pertinent, j’y ai même lu des trucs sans queue ni tête, non, dans l’ensemble, c’est aussi mauvais qu’inutile.


                                  • Ronny Ronny 25 août 2010 11:41


                                    @ auteur

                                    Bon papier, courageux vue l’ambiance sur Avox... Ce site que j’apprécie depuis longtemps et auquel je contribue file un mauvais cocon (ou coton) depuis quelques semaines. Il y flote comme des « odeurs » de racisme et de xénophobie, mêlées à des relents d’extrémisme droitier, sous lesquels on sent poindre une touche marquée d’antisémitisme primaire...

                                    Faut que la modération se réveille ! 


                                    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 12:08

                                      Merci Rony.
                                      S’il n’y avait que la modération...


                                    • LE CHAT LE CHAT 25 août 2010 12:41

                                      @Ronny

                                      tu as oublié « qui nous ramène aux heures les plus sombres de notre histoire » ! smiley
                                      rien que pour ça , Morice te retire 2 points sur ta copie !


                                    • LE CHAT LE CHAT 25 août 2010 13:20

                                      Et tu perds aussi un point et demi pour l’ommission de « sorti des entrailles de la bête immonde » !


                                    • samir 25 août 2010 13:58

                                      ou alors « ravive le spectre de la bete IMMMONDE »


                                    • Cogno2 25 août 2010 18:58

                                      Merde alors je n’ai même plus de droit de dire que ça me fit marrer ?

                                      Mais je vous emmerde, sachez le bien, continuez à censurer n’importe quoi, et je vais vous emmerder le plus belle.


                                    • Mad Max 25 août 2010 11:42

                                      si c’est un hoax comme vous dites, alors il est fort ancien :

                                      en 1943 Walter C Langer posait l’hypothèse dans « a mind of Hitler »
                                      qu’Hitler fut le descendant de Salomon de Rothschild qui eut engrossé sa bonne ...

                                      dans son questionnement il notait que le père d’Hitler avait donné un parrain juif,
                                      un certain « Prinz » de Vienne, à l’Adolph

                                      Dollfuss aurait pu être assassiné car il en cherchait la preuve :

                                      http://www.ess.uwe.ac.uk/documents/osssection4pt1.htm

                                      les lois de Nuremberg déclaraient aryen ceux qui n’avaient qu’un grand parent juif ...

                                      curseur bien placé si Hitler croyait être ou était quarter Jew

                                      rien de bien particulier sinon :
                                      + de 150.000 soldats allemands avaient des parents juifs, parmi eux des officiers supérieurs et même des SS

                                      « la tragédie des soldats juifs d’Hitler »

                                      de nombreux « juifs » ont participé activement à la déportation de leurs coreligionnaires,
                                      les membres des Judenrat par exemple

                                      en France même les membres juifs français de l’UGIF attiraient les enfants juifs étrangers qui avaient échappé aux éventuelles rafles de la police pour les livrer à la gestapo

                                      on constate donc que
                                      le délire antisémite d’Hitler pouvait tout à fait s’accorder à une éventuelle parenté juive


                                      • Waldgänger 25 août 2010 12:23

                                        Le mythe des SS juifs est un vieux bobard éventé, et complètement expliqué dans un livre dont il existe des compte-rendus fiables :

                                        "La tragédie des soldats juifs d’Hitler By ELIAS LEVY, Reporter   Thursday, 11 September 2008 La tragédie des soldats juifs d’Hitler (Éditions de Fallois) de l’historien juif américain Bryan M. Rigg est certainement l’une des enquêtes les plus atypiques et passionnantes consacrées au IIIe Reich nazi.

                                        Ancien étudiant des universités de Yale et de Cambridge, Bryan Rigg est actuellement professeur d’Histoire à l’Université militaire des États-Unis. Il a servi comme volontaire dans l’armée d’Israël et comme officier dans le corps des Marines des États-Unis.

                                        Cette enquête, qu’il a menée pendant cinq années consécutives en Allemagne et dans plusieurs pays européens, où il a recueilli des dizaines de témoignages inédits de témoins de cette époque, lève le voile et examine exhaustivement un phénomène historique particulier, méconnu généralement du grand public : celui de Juifs ou d’hommes d’origine partiellement juive, désignés par le régime nazi comme Mischlinge -pluriel de Mischling, qui signifie littéralement “sang-mêlé, mâtiné, métis”-, ayant combattu dans les rangs des forces armées allemandes au cours de la Seconde Guerre mondiale. D’après Bryan Rigg, quelque 150000 Mischlinge, aussi appelés “demi-Juifs” ou “quart-Juifs” selon le degré, furent embrigadés sous la bannière à croix gammée.

                                        Maints historiens tiennent pour un fait acquis que tout individu d’origine juive était automatiquement exclu des rangs de la Wehrmacht entre 1933 et 1945. Quelques-uns veulent bien admettre qu’un petit nombre de ces hommes ont effectivement combattu dans les troupes hitlériennes, mais considèrent qu’il s’agit d’exceptions sans grande signification. Or, rien n’est plus éloigné de la réalité, démontre Bryan Rigg dans sa vaste enquête, moult témoignages à l’appui.

                                        L’attitude des autorités militaires hitlériennes vis-à-vis des Mischlinge était complexe et parfois déconcertante, et la politique à leur égard évoluait de façon chaotique, en une succession de tentatives exploratoires et de palinodies. La conséquence de ces variations inopinées a été que des dizaines de milliers de Mischlinge furent à un moment embrigadés sous l’uniforme allemand. Bryan Rigg met en lumière éloquemment les pratiques en usage dans un système totalitaire et polycentrique à la fois, comme celui du IIIe Reich hitlérien nazi. Diverses opinions se manifestaient à l’endroit des Mischlinge par suite de rivalités entre dirigeants et des programmes contradictoires adoptés à tour de rôle par les autorités civiles, le haut commandement, la SS, le parti national-socialiste et Hitler en personne.

                                        “D’aucuns ont affirmé que les Mischlinge n’auraient pas été victimes de la Solution finale, car les nazis ne se seraient préoccupés que des Juifs proprement dits. En réalité, ils envisageaient déjà la mise à l’écart, la stérilisation et, en fin de compte, l’anéantissement des demi-Juifs”, explique Bryan Rigg.

                                        Plus étonnant encore, le rôle direct qu’Adolf Hitler a joué dans cette affaire : non seulement il a personnellement autorisé des Mischlinge à rester dans la Wehrmacht, mais il a permis à plusieurs d’entre eux d’accéder à des grades élevés : officiers généraux, amiraux, comandants de vaisseaux, pilotes de la Luftwaffe. Opportuniste, le Führer ne s’évertua pas à déceler les gènes juifs de ces soldats farouchement patriotes, dont la présence était cruciale pour le bon fonctionnement de la machine de guerre nazie.

                                        D’après Bryan Rigg, le problème des Mischlinge en dit long sur la complexité du régime nazi : la réglementation les concernant était “un labyrinthe fait de contradictions et de lacunes reflétant les incertitudes des nazis sur le traitement des Allemands en partie Juifs”.

                                        La législation concernant les Mischlinge était difficile à appliquer pour diverses raisons. L’une d’elles, sinon la principale, était l’antagonisme entre les théories hitlériennes de la “race” et l’opportunisme politique. Les nazis étaient conscients qu’ils couraient le risque d’éloigner d’eux des milliers d’Aryens, apparentés à des Mischlinge qui occupaient des postes clés dans l’économie, les forces armées et l’administration publique. Un autre inconvénient était l’absence de toute nomenclature raciale dans l’Allemagne d’avant 1933, si bien que les bureaucrates du nouveau régime nazi en étaient réduits à dépouiller les registres d’état civil des églises, temples et municipalités, à recueillir les dénonciations malveillantes des uns, les aveux sincères des autres pour identifier les Mischlinge.

                                        “Dans la Wehrmacht, la chasse aux Juifs se heurtait fréquemment à la mauvaise volonté de cadres plus attentifs aux mérites de militaires expérimentés qu’aux boniments racistes. Qu’Hitler lui-même se fût réservé le droit exclusif de conférer des exonérations montre ce que la jurisprudence avait de paradoxal par rapport aux exigences de l’heure, rappelle Bryan Rigg. Mais, comme l’écrit le grand historien américain de l’Allemagne, Henry Turner, Hitler a toujours entretenu “la conviction inébranlable que la réalité finirait toujours par s’adapter à ses rêves”. Cette croyance en son infaillibilité fut renforcée par ses triomphes, d’abord diplomatiques, puis militaires entre 1933 et 1940. Dictateur, prophète et purificateur ethnique, il bouleversa tout le système juridique allemand et l’asservit à ses obsessions raciales.”

                                        Si l’on en juge à certaines de ses actions, Hitler devait estimer que quelques gouttes de sang “juif” contaminaient à jamais un individu. Mais, rappelle Bryan Rigg, d’autres exemples donnent à croire qu’il se référait aux théories génétiques de Mendel en décrétant qu’un Mischling serait traité en Aryen à 100% s’il avait hérité tout son sang de la partie aryenne de sa famille. Il semble qu’il a constamment oscillé entre ces deux jugements opposés et que plusieurs de ses sentences allaient à contre-courant de la classification raciale inhérente à la pensée nazie.

                                        Le traitement des Mischlinge souligne à quel point la doctrine passait avant la logique dans cet univers, puisque le haut État-major de la Wehrmacht démobilisa des dizaines de soldats demi-Juifs en pleine guerre. Selon Bryan Rigg, s’il avait placé la victoire militaire au-dessus de tout, Hitler aurait pu aisément rappeler ces soldats. Or, pendant l’hiver 1942-1943, au moment où le Reich avait urgemment besoin de tous les hommes disponibles avec l’aggravation de la situation sur le front russe, il laissa de côté les milliers de Mischlinge précédemment expulsés de la Wehrmacht et perdit son temps à soupeser les qualité raciales de quelques centaines de candidats à l’exonération, alors que le régime nazi s’effondrait.

                                        “Si Hitler exempta ou aryanisa des milliers de Mischlinge tout au long de son règne, l’extermination totale des Juifs demeura sa priorité absolue et celle de ses séides. Pourtant, la majorité des Mischlinge auraient combattu vaillamment pour la défense de la patrie et les moins aguerris auraient servi de “chair à canon”. La volonté de créer une société entièrement aryenne, prenant le pas sur tout autre facteur, les distinctions subtiles entre les différentes suppliques qui lui étaient obligatoirement adressées absorbèrent beaucoup le Führer jusqu’en 1944. Il était convaincu de sa compétence absolue en matière d’appartenance ethnique et la politique raciale passait avant même l’objectif cardinal de gagner la guerre. N’a-t-il pas déclaré : “La question juive a la priorité sur toutes les autres questions”, rappelle Bryan Rigg.

                                        La tragédie des soldats juifs d’Hitler By ELIAS LEVY, Reporter   Thursday, 11 September 2008 La tragédie des soldats juifs d’Hitler (Éditions de Fallois) de l’historien juif américain Bryan M. Rigg est certainement l’une des enquêtes les plus atypiques et passionnantes consacrées au IIIe Reich nazi.

                                        Ancien étudiant des universités de Yale et de Cambridge, Bryan Rigg est actuellement professeur d’Histoire à l’Université militaire des États-Unis. Il a servi comme volontaire dans l’armée d’Israël et comme officier dans le corps des Marines des États-Unis.

                                        Cette enquête, qu’il a menée pendant cinq années consécutives en Allemagne et dans plusieurs pays européens, où il a recueilli des dizaines de témoignages inédits de témoins de cette époque, lève le voile et examine exhaustivement un phénomène historique particulier, méconnu généralement du grand public : celui de Juifs ou d’hommes d’origine partiellement juive, désignés par le régime nazi comme Mischlinge -pluriel de Mischling, qui signifie littéralement “sang-mêlé, mâtiné, métis”-, ayant combattu dans les rangs des forces armées allemandes au cours de la Seconde Guerre mondiale. D’après Bryan Rigg, quelque 150000 Mischlinge, aussi appelés “demi-Juifs” ou “quart-Juifs” selon le degré, furent embrigadés sous la bannière à croix gammée.

                                        Maints historiens tiennent pour un fait acquis que tout individu d’origine juive était automatiquement exclu des rangs de la Wehrmacht entre 1933 et 1945. Quelques-uns veulent bien admettre qu’un petit nombre de ces hommes ont effectivement combattu dans les troupes hitlériennes, mais considèrent qu’il s’agit d’exceptions sans grande signification. Or, rien n’est plus éloigné de la réalité, démontre Bryan Rigg dans sa vaste enquête, moult témoignages à l’appui.

                                        L’attitude des autorités militaires hitlériennes vis-à-vis des Mischlinge était complexe et parfois déconcertante, et la politique à leur égard évoluait de façon chaotique, en une succession de tentatives exploratoires et de palinodies. La conséquence de ces variations inopinées a été que des dizaines de milliers de Mischlinge furent à un moment embrigadés sous l’uniforme allemand. Bryan Rigg met en lumière éloquemment les pratiques en usage dans un système totalitaire et polycentrique à la fois, comme celui du IIIe Reich hitlérien nazi. Diverses opinions se manifestaient à l’endroit des Mischlinge par suite de rivalités entre dirigeants et des programmes contradictoires adoptés à tour de rôle par les autorités civiles, le haut commandement, la SS, le parti national-socialiste et Hitler en personne.

                                        “D’aucuns ont affirmé que les Mischlinge n’auraient pas été victimes de la Solution finale, car les nazis ne se seraient préoccupés que des Juifs proprement dits. En réalité, ils envisageaient déjà la mise à l’écart, la stérilisation et, en fin de compte, l’anéantissement des demi-Juifs”, explique Bryan Rigg.

                                        Plus étonnant encore, le rôle direct qu’Adolf Hitler a joué dans cette affaire : non seulement il a personnellement autorisé des Mischlinge à rester dans la Wehrmacht, mais il a permis à plusieurs d’entre eux d’accéder à des grades élevés : officiers généraux, amiraux, comandants de vaisseaux, pilotes de la Luftwaffe. Opportuniste, le Führer ne s’évertua pas à déceler les gènes juifs de ces soldats farouchement patriotes, dont la présence était cruciale pour le bon fonctionnement de la machine de guerre nazie.

                                        D’après Bryan Rigg, le problème des Mischlinge en dit long sur la complexité du régime nazi : la réglementation les concernant était “un labyrinthe fait de contradictions et de lacunes reflétant les incertitudes des nazis sur le traitement des Allemands en partie Juifs”.

                                        La législation concernant les Mischlinge était difficile à appliquer pour diverses raisons. L’une d’elles, sinon la principale, était l’antagonisme entre les théories hitlériennes de la “race” et l’opportunisme politique. Les nazis étaient conscients qu’ils couraient le risque d’éloigner d’eux des milliers d’Aryens, apparentés à des Mischlinge qui occupaient des postes clés dans l’économie, les forces armées et l’administration publique. Un autre inconvénient était l’absence de toute nomenclature raciale dans l’Allemagne d’avant 1933, si bien que les bureaucrates du nouveau régime nazi en étaient réduits à dépouiller les registres d’état civil des églises, temples et municipalités, à recueillir les dénonciations malveillantes des uns, les aveux sincères des autres pour identifier les Mischlinge.

                                        “Dans la Wehrmacht, la chasse aux Juifs se heurtait fréquemment à la mauvaise volonté de cadres plus attentifs aux mérites de militaires expérimentés qu’aux boniments racistes. Qu’Hitler lui-même se fût réservé le droit exclusif de conférer des exonérations montre ce que la jurisprudence avait de paradoxal par rapport aux exigences de l’heure, rappelle Bryan Rigg. Mais, comme l’écrit le grand historien américain de l’Allemagne, Henry Turner, Hitler a toujours entretenu “la conviction inébranlable que la réalité finirait toujours par s’adapter à ses rêves”. Cette croyance en son infaillibilité fut renforcée par ses triomphes, d’abord diplomatiques, puis militaires entre 1933 et 1940. Dictateur, prophète et purificateur ethnique, il bouleversa tout le système juridique allemand et l’asservit à ses obsessions raciales.”

                                        Si l’on en juge à certaines de ses actions, Hitler devait estimer que quelques gouttes de sang “juif” contaminaient à jamais un individu. Mais, rappelle Bryan Rigg, d’autres exemples donnent à croire qu’il se référait aux théories génétiques de Mendel en décrétant qu’un Mischling serait traité en Aryen à 100% s’il avait hérité tout son sang de la partie aryenne de sa famille. Il semble qu’il a constamment oscillé entre ces deux jugements opposés et que plusieurs de ses sentences allaient à contre-courant de la classification raciale inhérente à la pensée nazie.

                                        Le traitement des Mischlinge souligne à quel point la doctrine passait avant la logique dans cet univers, puisque le haut État-major de la Wehrmacht démobilisa des dizaines de soldats demi-Juifs en pleine guerre. Selon Bryan Rigg, s’il avait placé la victoire militaire au-dessus de tout, Hitler aurait pu aisément rappeler ces soldats. Or, pendant l’hiver 1942-1943, au moment où le Reich avait urgemment besoin de tous les hommes disponibles avec l’aggravation de la situation sur le front russe, il laissa de côté les milliers de Mischlinge précédemment expulsés de la Wehrmacht et perdit son temps à soupeser les qualité raciales de quelques centaines de candidats à l’exonération, alors que le régime nazi s’effondrait.

                                        “Si Hitler exempta ou aryanisa des milliers de Mischlinge tout au long de son règne, l’extermination totale des Juifs demeura sa priorité absolue et celle de ses séides. Pourtant, la majorité des Mischlinge auraient combattu vaillamment pour la défense de la patrie et les moins aguerris auraient servi de “chair à canon”. La volonté de créer une société entièrement aryenne, prenant le pas sur tout autre facteur, les distinctions subtiles entre les différentes suppliques qui lui étaient obligatoirement adressées absorbèrent beaucoup le Führer jusqu’en 1944. Il était convaincu de sa compétence absolue en matière d’appartenance ethnique et la politique raciale passait avant même l’objectif cardinal de gagner la guerre. N’a-t-il pas déclaré : “La question juive a la priorité sur toutes les autres questions”, rappelle Bryan Rigg"


                                      • Waldgänger 25 août 2010 12:26

                                        Transformer des enrôlements de force, comme pour tout le monde et des drames individuels en complicité active est odieux.


                                      • Pyrathome pyralene 25 août 2010 13:49

                                        Le roi du copier/coller, c’est Waldingo.....
                                        cite au moins tes sources, bouffon de la lune....


                                      • Vladimir KOMAROVSKY 25 août 2010 11:51

                                        De toute manière, tout cela relève de thèses qui ne sont pas avalisées par l’ensemble de la communauté des historiens.

                                        Mais comme certains aiment à mettre sur le tapis « Hitler » , il fallait s’attendre à voir surgir des controverses et les travaux effectués à son sujet.

                                        Qui sème, récolte !


                                        • anty 25 août 2010 11:52

                                          La plupart de français ne savent pas qu’un autre personnage fervent défenseur de la famille est
                                          arrivée au pouvoir grâce à un sérieux coup de main des homosexuels
                                          vous avez devinez il s’agit de hitler
                                          C’est un certain Rhöm (un homosexuel) à la tête de la section SA qui lui permit d’ouvrir le chemin vers le pouvoir

                                          WIKIPEDIA

                                          Officiellement, il fut exécuté pour homosexualité, mais Hitler cache au peuple allemand que ces pratiques étaient répandues chez les hauts dignitaires nazis et dans les jeunesses hitlériennes[10]. Pour les Allemands, ce massacre renforce leur confiance dans le régime, la grande majorité estimant que Hitler a sauvé l’Allemagne du chaos[11].....


                                          • Le Vieux 25 août 2010 11:59

                                            Cher ou chère Comic dancer

                                            Pauvre petit citoyen francais que je suis , coincé entre cette génération issue de la diversité qui me gerbe dessus quand elle ne prie pas à meme la rue, et la bande de ganster sarkozyste composée d ’héritiers de grandes fortunes et de flibustiers de tous poils .
                                            Il m ’est en plus interdit de pronocer les mots comme ...... ou ....... de parler de ce tout petit pays appelé ....... qui génère un énorme bordel mondial , sans etre écrabouillé , lessivé ,haché , desintégré par la Nouvelle Inquisition de la penséée .

                                            Quel choix me reste t il ?
                                            Le vieux


                                            • Vladimir KOMAROVSKY 25 août 2010 12:05

                                              Anty
                                              Il y eut aussi les SA ( sections d’assaut ) avant les HJ qui avaient la réputation de pratiquer les orgies homosexuelles.

                                              Tiré d’un texte :

                                              Dans la nuit du 29 au 30 juin, Ersnt Röhm, chef de la Section d’Assaut (S.A.) et tout son état major sont exécutés sur ordre d’Hitler. Le massacre dure toute la nuit et est connue sous le nom de "nuit des longs couteaux". Les SA qui ont joué un grand rôle dans la prise de pouvoir des nazis se heurtent aux pro-hitlériens, ceux-ci ne pratiquant pas une politique aussi sociale que prévu. Hitler se débarrasse de l’aile gauche de son parti, trop influente à son goût, en prétextant un complot.


                                              • thaumaetopea 25 août 2010 13:29

                                                A propos de « la nuits des long couteaux » l’excellent film « Les Damnés » de Visconti met bien les pendules à l’heure sur la famille Krupp....


                                              • samir 25 août 2010 12:09

                                                Cosmic Dancer

                                                excellente demonstration du reflexe de Pavlov

                                                je met un os devant le chien il remue la queue
                                                je dis juif devant Cosmic Dancer elle me traite d’antisemite

                                                votre conditionnement psychologique et vos mecanismes de defense (qu’on vous a introduit) sont excellents bravo


                                                • thaumaetopea 25 août 2010 12:33

                                                  Vous commencez à nous bassiner avec vos juifs... vos non juifs... vos sionistes... vos anti sionistes.... vos sémites... vos antisémites..... vos élus...vos anti élus.... vos autoélus...
                                                  On a tous 46 chromosomes bordel.... ! et tous les précités aussi.... un peu d’humilité diantre....
                                                  Du coup je vais reprendre des nouilles !


                                                  • pastori 25 août 2010 17:35

                                                    commentaire du commentaire dont on se branle copieusement"....


                                                  • Vilatte 25 août 2010 12:35

                                                    Bref, tout est dans tout et inversement. C’est ce qui ressort de la lecture de cet article !


                                                    • Guy Liguili Guy Liguili 25 août 2010 12:51

                                                      Excusez-moi d’être candide mais je ne vois pas en quoi affirmer qu’Hitler aurait des origines juives, berbères ou de Garges-lès-Gonesse soit antisémite.
                                                      Si c’est exact, c’est exact, si ce ne l’est pas, ce ne l’est pas et never mind the bollocks !
                                                      Il est, par compte, prouvé qu’Hitler était un chef d’état nazi qui a fait exterminer des millions de juifs et celà n’est pas contestable.


                                                      • bl7469 25 août 2010 12:54

                                                        Je plusse samir, du terrorisme intellectuel...

                                                        Ou sont passés les juifs communistes ?



                                                          • pierre60 pierre60 25 août 2010 13:03

                                                            C’est vraiment n’importe quoi.
                                                            Tout le monde sait bien aujourd’hui qu’Adolf etait tzigane.


                                                            • Vladimir KOMAROVSKY 25 août 2010 13:13

                                                              Adolf Hitler : Juif et Berbère ?

                                                              MONTRÉAL - Des échantillons d’ADN recueillis auprès de membres de la famille élargie d’Adolf Hitler - dont certains sont toutefois lointains - suggèrent que le dictateur politique pourrait avoir eu certaines ascendances qu’il n’aurait pas appréciées : africaines ou juives.

                                                              C’est ce qu’un journaliste et historien a rapporté dans le magazine belge « Knack », après avoir analysé l’ADN de 39 personnes ayant un lien de parenté avec l’ancien dirigeant nazi.

                                                              Les chercheurs ont pris des échantillons de salive de chacune de ces personnes et ont analysé leur ADN pour relever la présence de marqueurs clés. Ces derniers peuvent aider à trouver l’ascendance d’une personne lorsqu’on les met en relation avec d’autres groupes de personnes porteuses des mêmes marqueurs.

                                                              Selon cette étude, « l’empreinte génétique » d’Hitler est extraordinairement rare en Europe occidentale, mais on la retrouve toutefois chez 25% des Grecs et des Siciliens et auprès de 80% des Nord-Africains.

                                                              Le second marqueur le plus commun dans l’ADN d’Hitler montre un lien très fort avec les juifs ashkénazes, une sous-section des juifs de l’époque du Moyen Âge qui étaient établis le long du Rhin. La grande majorité des personnes juives qui ont été tuées pendant l’Holocauste étaient d’origine ashkénaze.


                                                              « Les résultats de cette étude sont surprenants, a indiqué au magazine Ronny Decorte, un expert en génétique. Hitler n’aurait pas été heureux. »

                                                              Canoe

                                                              The Daily Teleghraph 

                                                              • Vladimir KOMAROVSKY 25 août 2010 13:48

                                                                CV de Ronny Decorte

                                                                Ronny Decorte
                                                                Lic. UIA biochimie, Docteur de l’Université de sciences médicales de Louvain (Centre pour Human Heredity K. U. Louvain)
                                                                .

                                                                Il est réputé pour ses recherches en hérédité des personnages historiques.


                                                              • Cogno2 25 août 2010 19:00

                                                                Ca n’a pas plu ce que tu as dis, dans sa grande humanité, l’auteur à préféré replier les posts gênant, preuve d’un immense courage et de la pertinence des idées que ce dernier défends.

                                                                J’adore, la comique de service est vraiment un clown


                                                              • Vladimir KOMAROVSKY 25 août 2010 13:17
                                                                Le hoax antisémite sur les prétendues origines juives d’Hitler remis au goût du jour par un « journaliste citoyen »On ne peut pas dire que Monsieur Julles se soit appuyé sur un hoax.

                                                                • Le péripate Le péripate 25 août 2010 13:31

                                                                  La théorie du complot juif des antibolcheviques en particulier allemands des années 20 et 30 est bien connu. Mais la gauche française communarde pratiquait un antisémitisme bien plus large que strictement anti-juif, elle réunissait dans la même haine juifs, musulmans et chrétiens. C’est de cet antisémitisme particulier qu’est sans doute né dans l’esprit d’un bureaucrate de RG français l’idée de falsifier son rapport, en attribuant à Hitler le prénom Jacob. En 1924. Ce hoax ne date pas d’aujourd’hui. Le fonctionnaire auteur de cette fiche écrivait même au sujet d’Hitler : ne serait que l’instrument des puissances supérieures. Voila un point de vue de démonologue qui conviendrait bien à un membre d’une secte rastafari, lesquels affirment être les vrais juifs. smiley


                                                                  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 14:54

                                                                    Salut Péripate,

                                                                    Je ne serai jamais d’accord avec ta définition de l’antisémitisme trois fois antimonothéiste, comme tu le sais. En revanche comme tu le dis, le mythe est ancien, persistant, et se pare de nouvelles formes selon l’époque et selon ce que ses propagateurs estiment politiquement avoir intérêt à en dire (tel AJM et l’africanité...). Par contre, la haine des nazis pour le religieux monothéiste est effectivement patente.
                                                                    A propos de secte affirmant être les vrais Juifs, celle d’AJM pratique ce sport : des Evangéliques d’un genre particulier : « le ministère de Dieu et de la bonne cause », mis en lien par Causette et dont le guru se fait appeler « Doudou Lévy »...


                                                                  • Le péripate Le péripate 25 août 2010 15:46

                                                                    Ce n’est pas « encore » une définition, juste une découverte.

                                                                    Que penser de l’ouvrage « Le Moloch Juif » du blanquiste et communard Gustave Tridon, où il est écrit par exemple, « ... son influence a été plus grande et plus funeste, car elle a crée le judaïsme, père de deux fils détestables : l’islamisme et le christianisme. »

                                                                    Ou encore de Gustave Florens, républicain et communard, raciste et anticlérical, qui écrivit dans son cours intitulé Histoire de l’Homme :
                                                                    Ils s’appelaient eux-mêmes les Aryas, les hommes purs, et ils méritaient ce nom. C’est d’eux que nous viennent nos idées les plus élevées, nos sentiments les plus nobles, nos fidélités inébranlables, nos généreuses abnégations. Ces Grecs, spirituels et intelligents, , braves soldats, poètes, orateurs, artistes passionnés ; ces Germains, ces Gaulois, si fiers dans le combat, guerriers chevaleresques, amis dévoués, c’étaient les fils des Aryas. (…)

                                                                    Ils étaient pleins de respect pour les faibles, désintéressés, esclaves de leurs promesses. L’étranger qui demandait l’hospitalité, fût-il un ennemi, ils lui donnaient la meilleure place dans leurs étroites cabanes. C’étaient de nobles cœurs. Et nous aussi, Français, nous sommes Aryas, et ce sont les mêmes qualités qui nous font grands. Nous avons, comme les Grecs, l’amour du vrai et du beau, le goût pur, l’expression heureuse. Nous tenons de nos pères, Gaulois et Germains, l’intrépidité, l’élévation des sentiments, la bonté.

                                                                    Je serais très étonné que ces idées là ne soient jamais recyclées. Je crois même que c’est déjà le cas.


                                                                  • samir 25 août 2010 16:12

                                                                    " C’est de cet antisémitisme particulier qu’est sans doute né dans l’esprit d’un bureaucrate de RG français l’idée de falsifier son rapport, en attribuant à Hitler le prénom Jacob"

                                                                    cela ne veut rien dire

                                                                    dans quel but ?
                                                                    pourquoi aurait il fait cela ?


                                                                  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 16:25

                                                                    Tout comme l’extermination des Juifs n’avait aucun but rationnel (raisons ni territoriales ni économiques), l’antisémitisme, cette maladie mentale, est une haine totale et irrationnelle, moteur d’actions irrationnelles, même quand il se pare de « théories ».


                                                                  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 16:27

                                                                    Dans ce sens et avec ces précisions sur le judaïsme considéré comme la racine du Mal d’ailleurs tant par les zélateurs du paganisme que par de farouches athées, je comprends et je suis d’accord.


                                                                  • Le péripate Le péripate 25 août 2010 17:28

                                                                    Et bien Samir, c’est peut-être assez simple : en 1924, ça ne fait que 50 ans que de nombreux écrits antisémites ont été commis par les « gauchistes » de l’époque de la Commune. Il n’y avait pas encore de lois ni même de conscience assurée que ces idées étaient criminelles. Il n’y avait pas eu encore l’énorme travail de nettoyage de l’Histoire par les universitaires marxistes de l’après guerre, bref rien n’interdit de penser de ces idées là étaient très répandues.
                                                                    À tel point répandues qu’elles permettaient symétriquement aux adversaires du bolchevisme comme du socialisme-national de détruire l’un ou l’autre camp en l’assimilant au complot juif.

                                                                    Comme on dit c’est dans les vieux pots que l’on fait de la bonne confiture.


                                                                  • samir 25 août 2010 17:55

                                                                    Donc un agent des RG aurait ete adversaire du national-socialisme ?

                                                                    faut pousser la logique parce que la c’est tordu...


                                                                  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 18:09

                                                                    Excellent commentaire, Péripate. Le « complot juif » prend également différentes formes selon l’histoire, et les accusations tout à la fois de monstres du capitalisme et de traître bolchévique.


                                                                  • Le péripate Le péripate 25 août 2010 21:52

                                                                    Cette « universalité » est remarquable en effet, Cosmic. Un meta mythe, susceptible de contenir tous les autres.


                                                                  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 22:03

                                                                    Oui.
                                                                    Je ne suis pas encore si savante sur le sujet, mais je compte bien le devenir parce que, et tu as noté toi aussi la qualité de l’intervention d’Eric, il y a dans ce méta-mythe (tu avais qualifié de « nébuleuse antisémite » ces phénomènes) une dimension - ou plusieurs - unique, persistante, polymorphe, remarquable au sens premier, certes, mais surtout parce que l’extermination systémtique et spécifique des Juifs a existé et (malgré ce que dit maladroitement Doume ci-dessous, salut Doume, il y a certes une dimension universelle à la Shoah mais elle est spécifiquement juive dans le même temps) que ces mécanismes sont encore et toujours à l’œuvre, tu as raison de le signaler, avec pour ligne de mire commune la racine juive des monothéismes, le questionnement, le rapport à Dieu et au Livre. Comme si ce qui fonde la culture juive avait dans les cultures monothéistes quelque chose d’impardonnable et d’effarant. Intuitivement, je lui donnerais avec la capitale d’Eluard l’allégorie de Liberté.


                                                                  • Castor 25 août 2010 14:05

                                                                    Bonjour, Cosmic,

                                                                    belle réplique, justifiée et, dirais-je, salutaire.

                                                                    • Castor 25 août 2010 14:16

                                                                      Merde, j’ai le York de Morice qui m’a accroché le bas du pantalon...

                                                                      J’ose pas trop tirer, des fois que les dents viennent avec ...

                                                                    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2010 14:46

                                                                      Salut Castor, merci (ainsi qu’à Lucien Denfer ci-dessous et Antonio en haut de page).
                                                                      Comme tu vois, c’est si limpide encore une fois dans ce thread, la charge de l’accusation est retournée intégralement, ainsi que la charge de la plainte. C’est pouquoi j’avais envie d’écrire là-dessus.
                                                                      Tu noteras aussi les convergences de vue, toujours les mêmes, de nature disons à priori inconciliables, mais en apparence seulement smiley


                                                                    • Cogno2 25 août 2010 15:14

                                                                      Oui, sauf que ce n’était pas ici qu’il fallait le faire publier mais sur un site sérieux. Ici, c’est valider le nouveau concept foutage de gueule d’agoravox : le principe, prendre et publier des merdes et publier le lendemain un contre article. sans noms

                                                                      Ah oui mais non.
                                                                      Ce genre d’article fais partie du spectacle, avec un auteur qui se flatte lui même une partie du temps, et passe l’autre à flatter ceux qui sont dans son camp, c’est de la branlette quoi.
                                                                      un mec publie un truc sans intérêt, il se trouve un clebs pour se jeter hargneusement sur le nonos, c’est hilarant je trouve, j’en redemande !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès