• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Le Monde dénonce la « haine » du père d’une victime du Bataclan, tout (...)

Le Monde dénonce la « haine » du père d’une victime du Bataclan, tout en comparant Nick Conrad à Georges Brassens

Le parti pris idéologique des grands médias est bien connu depuis longtemps. Mais il devient de plus en plus voyant. Au point que ça en devient vraiment gênant.

Le 28 septembre, Elise Vincent et Lucie Soullier, journalistes au Monde, ont signé un article intitulé : "Après le Bataclan, un père sur le chemin de la haine" (dans l'édition papier du quotidien du soir, le mot "haine" est écrit en gras).

Il s'ouvre sur ces mots :

Patrick Jardin, qui a perdu sa fille lors des attentats, reste profondément meurtri et apparaît de plus en plus souvent dans les sphères de l’extrême droite.

Il est l’anti-Antoine Leiris. L’inverse de l’ancien journaliste qui ne cesse de crier que nul n’aura sa haine depuis la mort de sa femme, au Bataclan, le 13 novembre 2015. A 65 ans, Patrick Jardin partage la même douleur depuis qu’il a perdu sa fille de 31 ans, le même soir, dans le même attentat. Mais lui conserve sa colère de père. Il la revendique et la brandit, « incapable de pardon », au point qu’il assure avoir écrit à Antoine Leiris, auteur d’une longue lettre ouverte aux terroristes, Vous n’aurez pas ma haine, publiée ensuite chez Fayard. A ceux qui veulent bien prendre le temps de l’écouter, Patrick Jardin répète l’exact contraire : « Moi, j’ai la haine. »

Accusé, levez-vous !

Premier reproche adressé à ce père meurtri : il hait les assassins de sa fille. Il n'a pas eu la grandeur d'âme de leur pardonner. Il n'a pas fait sien le slogan des Bisounours, adressé aux terroristes islamistes qui nous mitraillent : "Vous n'aurez pas ma haine". 

Deuxième reproche : ce père a milité contre le concert du rappeur Médine au Bataclan, après que ses accointances islamistes ont été révélées (ce qui n'était pas du goût du Monde). Il a appelé à manifester devant la salle de spectacle le jour du concert. L'homme a finalement eu gain de cause : Médine ne se produira pas au Bataclan (mais au Zénith).

Troisième reproche : Patrick Jardin fricotte, dit-on, avec l'extrême droite. Il s'est en effet rendu sur le plateau de TV Libertés et s'est affiché, le 21 septembre, aux côtés de Karim Ouchikh, du parti Souveraineté, identité et libertés (SIEL), Richard Roudier, leader du groupe identitaire de la Ligue du Midi, Christine Tasin, présidente de Résistance républicaine, et Pierre Cassen, fondateur du site Riposte Laïque.

Lui affirme qu'il a appelé à l’aide tous les politiques, toutes les associations, de gauche comme de droite (y compris Poutou et Mélenchon), pour que l’inacceptable n’ait pas lieu, et les seuls qui lui ont répondu sont, manque de bol, des "islamophobes" et des "haineux".

Patrick Jardin est donc désormais une cible des nouveaux inquisiteurs.

Claude Askolovitch, parmi d'autres, n'a pas manqué de lui donner une petite tape derrière la tête, en l'accusant de s'abandonner à la haine... Lui, dans des circonstances semblables, serait certainement resté de marbre. Stoïque. Voire miséricordieux.

Une indécence absolue

Patrick Jardin a réagi à l'article du Monde, en ne perdant rien de sa détermination :

Il a reçu de très nombreux soutiens, dont on peut déplorer qu'ils proviennent, pour l'essentiel, du même camp politique.

Par exemple, Pierre-Yves Rougeyron, fondateur du Cercle Aristote, qui a déclaré sur Facebook :

"Parfois on oublie pourquoi nous leur résistons, mais ils savent nous rafraîchir la mémoire en ne pouvant s'empêcher d'être pleinement ce qu'ils sont : des chiures."

Ou encore le député européen Aymeric Chauprade :

Pour sa part, Fatiha Boudjahlat, enseignante, engagée pour l'égalité femme-homme et la laïcité, a publié ce message sur Facebook :

Ce qui nous fait détester Le Monde après l’avoir juste méprisé...

Ces journalistes qui déploient des trésors, des monuments, que dis je, des péninsules de compréhension, de complaisance, de paternalisme pour excuser les nouveaux bébés phoques, artistes, militants non blancs dans l’activisme politique de la haine raciale, se retrouvent à sec pour comprendre la douleur d’un père.
C’est qu’il aurait dû en rester au « vous n’aurez pas ma haine ». Il ne fait pas une bonne victime. Il ose exiger, se battre, plutôt que de faire un deuil digne, selon ce que les médias décrètent comme digne : passivité, larmes, pardon, oubli.
Il ose dire que Medine n’a pas sa place au Bataclan. Il ose dire qu’un chanteur islamiste est d’abord islamiste, la chanson n’étant que le véhicule de sa radicalité.
On pardonne beaucoup à certains dans ce pays. On ne pardonne rien à d’autre. Alors qu’il n’y a rien à pardonner. Il n’a pas demandé à ce que sa fille soit assassinée au nom de l’islam. Il a le droit de haïr une idéologie radicale et ceux qui la promeuvent.
Qui l’a abandonné ? Au point qu’il soit représenté, à son corps défendant, par l’extrême droite ?
Le Monde pardonne aux extrémistes islamistes, comprend les terroristes, méprise les victimes des tueurs.

Enfin, pour la journaliste au Figaro Judith Waintraub  : "S'ériger en juge d'un père dont la fille a été assassinée et ne rien dire de ses assassins" relève d'une "indécence absolue".

Une compréhension sélective 

Mais si Le Monde ne peut pas accepter la haine du père d'une victime du terrorisme islamiste, l'un de ses éminents représentants fait montre d'une grande compréhension à l'égard d'un rappeur qui appelle à tuer des Blancs. 

Samuel Laurent, responsable de la rubrique des "Décodeurs", ose ainsi comparer le rappeur Nick Conrad, qui veut « tuer des bébés blancs », à Georges Brassens, qui a aussi fait scandale en son temps :

Comme un commentaire le souligne sur Twitter :

"Mettre en parallèle les paroles "canailles" de Brassens à un appel à "tuer et écarteler des enfants blancs pour distraire les enfants noirs, qu'il y ait du sang", etc... relève vraiment de la pathologie mentale !"

Le politologue Laurent Bouvet a même proposé ce petit quizz aux "Décodeurs" :

Georges Brassens a :

a/ appelé au meurtre de bébés ?

b/ prononcé des paroles racistes ?

c/ souhaité la pendaison de son prochain ?

d/ la réponse @decodeurs @lemondefr.

Il est à noter que le patron des "Décodeurs" constatait il y a quelques jours une certaine hostilité à son encontre sur les réseaux sociaux, au point de décider de suspendre, au moins temporairement, sa présence sur Twitter. Si le problème de la haine sur Internet est bien réel, et peut légitimement amener à s'en détourner, Samuel Laurent pourrait néanmoins se demander si certaines prises de position de son journal ne peuvent pas susciter un agacement compréhensible : dénoncer un père en deuil parce qu'il lutte contre l'islamisme et, dans le même temps, trouver des circonstances atténuantes à un rappeur qui appelle au meurtre de bébés blancs... Tout être humain normalement constitué trouve cela aberrant, choquant, révoltant. Mais pas au Monde, où l'on a, semble-t-il, une autre échelle de valeurs.

JPEG - 66.3 ko
Nick Conrad / Patrick Jardin

L'hypocrisie des donneurs de leçons

Samuel Laurent a consacré un article à la polémique autour de Nick Conrad, il en a retracé la généalogie. Et ce qui semble lui poser problème, ce n'est pas le texte ultra-violent de ce chansonnier (au fond, c'est la liberté de l'artiste), c'est l'indignation de la droite et de l'extrême droite, qui a fait sortir le rappeur de son anonymat :

"Qui connaissait le rappeur Nick Conrad, qui a diffusé ce clip choquant sur les réseaux ? Personne, jusqu’à ce qu’une rafale de condamnations politiques et d’articles polémiques en fasse un sujet d’actualité."

Finalement, ce sont ceux qui dénoncent l'inacceptable qui se retrouvent mis en accusation. Sans leur agitation, personne ou presque n'aurait entendu parler de Nick Conrad.

Mais l'argument se retourne : qui, avant l'article accusateur du Monde, avait entendu parler de Patrick Jardin ? Était-il plus célèbre que Nick Conrad ? N'était-il pas aussi anonyme ? C'est la question que pose avec pertinence la journaliste Eugénie Bastié :

La vérité, c'est que Le Monde et ses "Décodeurs" fouillent les poubelles du Net (où je ne situe certes pas Patrick Jardin) avec le même acharnement que la fachosphère, se délectant à l'avance des petites et grandes horreurs qu'ils pourront y trouver, et qu'ils pourront exploiter dans le cadre de leur agenda politique. Des deux côtés, on cherche à déterrer des infos potentiellement scandaleuses, dont personne n'aurait entendu parler autrement. Le Monde a ses cibles (conspis, fachos...), la réacosphère a les siennes (islamistes, racailles...). Et chacun s'efforce de faire surréagir son public, à le mobiliser contre l'ennemi.

En tout cas, ce nouvel épisode confirme une chose : si les Bisounours, dans le dessin animé, étaient tout mignons et gentils, les nôtres sont hargneux. Si vous ne reprenez pas en chœur avec eux leur slogan obligé ("Vous n'aurez pas ma haine"), ils vous traqueront jusque dans les chiottes, façon Poutine, et vous finirez enfermé pour l'éternité dans la "cage aux phobes" (Philippe Muray), voire pire... comme le suggère avec humour Mozinor :


Moyenne des avis sur cet article :  3.85/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 30 septembre 2018 10:56
    c’est de pire en pire, il ne faut rien dire contre les terroristes .........


    • aimable 30 septembre 2018 11:37

      @foufouille

      ces « grandes âmes » qui ne connaissent pas la haine , mon avis c’est quelles ont du fumer avant de cosigner leur article .
      quand on est pas concerné tout est beaucoup plus facile , surtout de donner des leçons aux familles des victimes qui ont été touchés au plus profond d’elles même .
      pour ces personnes qui croient avoir une grandeur d’âme , ce sont des gens qui tout simplement n’en ont pas .

    • foufouille foufouille 30 septembre 2018 12:28

      @aimable

      "Il est l’anti-Antoine Leiris. L’inverse de l’ancien journaliste qui ne cesse de crier que nul n’aura sa haine depuis la mort de sa femme, au Bataclan, le 13 novembre 2015."
      il doit certainement sniffer de la coke.


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 30 septembre 2018 11:08

      https://twitter.com/i/status/1035144598090407941 

      Note : en ce qui me concerne, je ne peux pas ouvrir la vidéo qu’avec Firefox


      • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 30 septembre 2018 11:25
        « Le Monde pardonne aux extrémistes islamistes, comprend les terroristes, méprise les victimes des tueurs. »


        C’est dans le droit fil du Mur des Cons du syndicat de la magistrature !

        • V_Parlier V_Parlier 1er octobre 2018 10:02

          @Cateaufoncel3
          C’est assurément le même club. Il n’y en a pas 36, le monde est petit !


        • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 1er octobre 2018 16:36

          @V_Parlier


          Si petit que le bon peuple ne connaît même pas son existence

          Faut pas se leurrer ce qui se traite sur AgoraVox, ne va pas bien au-delà

        • V_Parlier V_Parlier 2 octobre 2018 10:58

          @Cateaufoncel3
          C’est hélas plutôt vrai.


        • Jonas 30 septembre 2018 11:52
          Les « journalistes » et les mass-média de la doctrine progressiste socialiste mortifère, au nom du vivre-ensemble, du multiculturalisme, du métissage, des droits de l’homme et de la tolérance, refusent de condamner les musulmans terroristes de peur de « favoriser la montée de l’extrême-droite ».

          Ces élites médiatiques sont donc prêtes à vilipender Zemmour, qui s’est défendu après avoir été insulté par Hapsatou Sy, et à réclamer à grands cris rageurs au nom de la tolérance son interdiction sur les plateaux de télévision, tout en refusant de condamner un rappeur qui appelle les Noirs à tuer les bébés Blancs dans les crèches.
          On peut appeler à la télévision le peuple à « emmerder Zemmour » impunément et demander son bannissement de tout traitement médiatique, mais également considérer que les jihadistes français doivent être rapatriés, car comparés à « des enfants qui foutent le bordel à un anniversaire ».

          Ces élites médiatiques et politiques organisent ainsi par leur aveuglement (ou sciemment), sur le long terme, l’islamisation de la France.

          • Kapimo Kapimo 30 septembre 2018 12:52

            @Jonas

            Zemmour fait certains constats justes qui dérangent beaucoup le politiquement correct. Le problème, c’est d’une part qu’il continue a mettre de l’huile sur le feu, et d’autre part que les remèdes qu’il prone ne sont pas adaptés et s’apparentent trop au sionisme.

            A propos d’Israel et de la France, je cite son dernier Opus : « les deux nations sont condamnées spous peine de mort à retrouver leur intimité ancestrale... Sans le nationalisme juif, la France s’abime dans la sortie de l’histoire d’une nation millénaire dépossédée de son état, de son passé, de ses racines, de ses territoires meme au nom de la religion abstraite des droits de l’homme. »

            Désolé, mais pour moi Zemmour est un faussaire, en ce sens qu’il mélange du vrai (ses constats sur les problèmes liés à l’immigration) avec du faux (le bon remède qui serait à trouver dans la nation juive). Il ne s’attaque jamais aux vrais problèmes que sont l’OTAN, l’UE, les mileux atlantistes, l’ordre ultralibéral oligarchique, la financiarisation démente.
            La solution aux problèmes de la France n’est certainement pas à chercher à Jerusalem, auprès des suprémacistes Netanyau/Liebermann.

          • Jonas 30 septembre 2018 14:33
            @Kapimo "« les deux nations sont condamnées spous peine de mort à retrouver leur intimité ancestrale... Sans le nationalisme juif, la France s’abime dans la sortie de l’histoire d’une nation millénaire dépossédée de son état, de son passé, de ses racines, de ses territoires meme au nom de la religion abstraite des droits de l’homme. »

            Je n’ai pas encore lu le dernier Zemmour, mais ce qu’il dit là n’est pas totalement faux.
            Les rois de France très chrétiens se sont toujours réclamés descendants du roi David de l’Ancien Testament pour légitimer et assurer leur autorité sacrée.
            Les rois mérovingiens, appelés tous à tort les rois « fainéants », étaient surnommés les « rois chevelus » à cause de leur longue chevelure pour ressembler aux Prophètes Juifs de l’Ancien Testament.
            La puissance de la nation française, la naissance de son identité, de sa gloire, de son peuple, est une imitation de la nation d’Israël de l’Ancien Testament, mais vivifiée par la présence du Christ.
            S’il n’y avait pas eu d’Israël, il n’y aurait pas eu de France telle qu’elle est aujourd’hui, c’est un fait.
            Jérusalem était placée au centre du Monde dans les cartes géographiques du Moyen-âge, centre de pèlerinage en Terre Sainte pour tous les chrétiens.

            « Le régime monarchique médiéval est le résultat d’une situation historique qui a recueilli plusieurs héritages de royautés anciennes. Mais, du point de vue idéologique, l’héritage dominant a été celui de la Bible, surtout dès lors que en 752, Pépin le Bref reçut l’onction royale à la manière de Saül et de David. L’idéal monarchique s’inspire surtout de l’Ancien Testament. Les idéologues chrétien du Moyen-âge y ont trouvé à la fois des modèles royaux individuels et une théorie du »bon roi« . »
            [...]
            « La référence à David, soit comme modèle idéal, soit comme inspirateur d’un monarque réel présenté comme un »nouveau David« , est de loin, la plus importante. Charlemagne, bien entendu, en bénéficie, que son entourage appelait habituellement David. Mais l’usage semble s’en être surtout répandu à partir de Louis le Pieux. »
            Saint Louis - Jacques Le Goff p448-450

          • Kapimo Kapimo 30 septembre 2018 15:26

            @Jonas

            Les rois de France ont d’abord et avant tout incarné le catholicisme.
            Le catholicisme et la chrétienté (EDOM/l’occident) ont toujours été considérés comme l’ennemi premier à abattre dans les textes rabbiniques (ancien testament et Talmud).
            « Esaie 34.5 : mon épée s’est enivrée dans les cieux ; Voici, elle va descendre sur Edom. Sur le peuple que j’ai voué à l’extermination, pour le chatier. »
            Donc vouloir présenter Israel comme à la source de l’essence française très catholique est une contre-vérité absolue (de meme que la notion de « judéo-christianisme »).


          • Jonas 30 septembre 2018 16:31
            @Kapimo « vouloir présenter Israel comme à la source de l’essence française très catholique est une contre-vérité absolue ».
            "Le catholicisme et la chrétienté (EDOM/l’occident) ont toujours été considérés comme l’ennemi premier à abattre dans les textes rabbiniques (ancien testament et Talmud)."

            L’interprétation talmudiste de la Bible (Marie, mère de Dieu, considérée comme une prostituée, et les non-juifs considérés comme des animaux, des sous-êtres humains) a toujours été condamnée par l’Église Catholique.
            Les Juifs qui continuaient à l’enseigner ont été persécutés et expulsés.

            Cela ne remet pas en cause le fait que les rois de France se sont toujours considérés comme descendants des rois d’Israël (lire les historiens de renom, Le Goff par exemple), c’est un fait historique.
            Pourquoi sur la façade de la cathédrale Notre-Dame de Paris, les catholiques ont-ils représenté les statues des 28 rois d’Israël à votre avis ?

          • aimable 30 septembre 2018 17:22

            @Jonas
            la branche a laquelle vous vous raccrochez n’est très très solide , cela m’étonnerait qu’elle résiste .


          • Jonas 30 septembre 2018 17:43
            @aimable « la branche a laquelle vous vous raccrochez n’est très très solide , cela m’étonnerait qu’elle résiste . »

            Ce n’est pas une branche, c’est un chêne.

          • Kapimo Kapimo 30 septembre 2018 17:46

            @Jonas

            Je n’ai pas de livre de Le Goff, aussi ne puis-je commenter ce point.
            Ce qui est certain, c’est que les rois successifs de la France très catholique ont procédé à 12 expulsions des juifs depuis Clovis en 533 jusqu’à Louis XV en 1724.
            Leur revendication selon vous de descendant des rois d’Israel ne peut donc etre que très symbolique.
            Par ailleurs, il est dit sur le site web de la cathédrale Notre Dame à propos de la galeries des 28 rois de Judée sur la façade occidentale : « mises en place dans le premier tiers du XIIIeme siècle, ces statues peintes vont très vite apparaitre comme des représentations des rois de France que les simples gens aiment reconnaitre. Des 1284, c’est ainsi qu’elles sont présentées. Et cette présentation se perpétuera au fil des siècles ». Cela ressemble donc plus à une erreur vite réparée (possible vu la confusion des textes ou vu l’existence d’un certain entrisme dans la chrétienté), qu’à un symbole mis en avant par la royauté ou l’église.

          • Jonas 30 septembre 2018 18:09
            @Kapimo "Par ailleurs, il est dit sur le site web de la cathédrale Notre Dame à propos de la galeries des 28 rois de Judée sur la façade occidentale : « mises en place dans le premier tiers du XIIIeme siècle, ces statues peintes vont très vite apparaitre comme des représentations des rois de France que les simples gens aiment reconnaitre. Des 1284, c’est ainsi qu’elles sont présentées. Et cette présentation se perpétuera au fil des siècles ».

            "Sous la balustrade, s’étend la large bande horizontale de la galerie des rois. Elle aligne vingt-huit statues représentant vingt-huit générations de rois de Juda, descendants de Jessé et ancêtres humains de Marie et de Jésus. Cet ensemble souligne que Marie, vraie femme, née de la race humaine, engendre Jésus, vrai homme et vrai Dieu.« 

             »Cela ressemble donc plus à une erreur vite réparée « 
            Les Catholiques seraient à ce point stupides, au point de sculpter par erreur 28 rois Juifs au lieu des rois de France ?
            Quelle mauvaise Foi ! smiley

            -----------------------------------
             »Ce qui est certain, c’est que les rois successifs de la France très catholique ont procédé à 12 expulsions des juifs depuis Clovis en 533 jusqu’à Louis XV en 1724."

            Vous n’avez pas lu entièrement mon commentaire précédent.
            Le Talmud a été brûlé plusieurs fois en place publique, les Juifs ont été expulsés car ne se référant plus à la Bible, mais à des textes du Talmud intolérants envers les Chrétiens, et insultants envers Jésus et Marie.

          • Kapimo Kapimo 30 septembre 2018 18:40
            @Jonas
            Je n’ai rien caché, j’ai cité la source, et j’ai mentionné la galerie des rois de Judée dans mon propos (par contre, le copié-collé ne fonctionne pas sur le site, et je n’ai effectivement pas tout recopié, ce qui j’en conviens a pu nuire à la précision du propos).

            Les Catholiques seraient à ce point stupides, au point de sculpter par erreur 28 rois Juifs au lieu des rois de France ?
            Ce n’est pas ce que j’ai écrit. Des catholiques ont mis ces rois de Judée, mais l’église était constituée de multiples courants (y compris ceux de convertis). Ce courant honorant les rois de Judée n’a clairement pas perduré dans son influence locale : cela a rapidement été considéré comme une erreur par les autorités religieuses qui ont validé la croyance populaire de la version rois de France.

            Pour conclure, prétendre que le catholicisme qui est (comme les autres religions des gentils) depuis la nuit des temps conspué par le judaisme (y compris dans l’ancien testament : EDOM=Rome) et en guerre contre, s’enorgueillirait via ses roi très chrétiens d’etre enfant du judaisme, me parait pour le coup etre vraiment une tentative de prendre les catholiques pour très stupides. Certains le sont certainement.

          • Jonas 30 septembre 2018 20:14
            @Kapimo " Ce courant honorant les rois de Judée n’a clairement pas perduré dans son influence locale : cela a rapidement été considéré comme une erreur par les autorités religieuses qui ont validé la croyance populaire de la version rois de France.« 

            Comment ça n’a pas perduré ? Le sacre avec la cérémonie de l’onction en imitation du sacre du roi David, qui confère le pouvoir temporel soumis à Dieu au futur roi de France a perduré de Pépin le Bref jusqu’à Charles X  !

             »Cette sacralisation rend le roi inviolable. La Bible affirme l’inviolabilité de celui qui a reçu l’onction : David affirme l’impossibilité de porter la main sur l’oint du Seigneur et le psaume 104 fait de même ; la royauté israélite confère au roi une empreinte filiale, l’Éternel se faisant son père. Tout attentat contre sa personne est donc puni avec une très grande sévérité. Le coupable est accusé de régicide, torturé et exécuté, même si le roi n’est que blessé et que la blessure est légère. Ainsi Damiens fut-il écartelé après avoir été tenaillé et couvert de plomb fondu pour avoir frappé Louis XV d’un coup de couteau, une blessure grave ayant été évitée grâce à l’épaisseur des vêtements du roi.« 


            --------------------------------
             »Pour conclure, prétendre que le catholicisme qui est (comme les autres religions des gentils) depuis la nuit des temps conspué par le judaïsme
            ...et en guerre contre, s’enorgueillirait via ses roi très chrétiens d’etre enfant du judaïsme, me parait pour le coup etre vraiment une tentative de prendre les catholiques pour très stupides.« 

            Ils ne sont pas enfants du judaïsme, mais enfants de Dieu, le CHRIST JÉSUS.
            Le peuple juif est le peuple témoin de Dieu, nécessaire pour démontrer dans l’Ancien Testament que les lois mosaïques imposées ne fonctionnent pas car l’homme est pécheur. La vraie loi de Dieu vient du coeur, de la Foi en Jésus Christ. Les Prophètes de l’Ancien Testament annoncent la venue du messie, le Christ Jésus (exemple Esaïe 53)

             »Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit : Il leur donna le pain du ciel à manger. Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, MOÏSE NE VOUS A PAS DONNÉ LE PAIN DU CIEL, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel ; car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde.« 
            Jean 6:31-33

             »Vos pères ont mangé la manne dans le désert, ET ILS SONT MORTS. C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement ; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde."
            Jean 6:49-51


          • Et hop ! Et hop ! 1er octobre 2018 10:02

            @Jonas : Le christianisme, c’est la Nouvelle alliance étendue à toutes les nations, donc c’est le nouvel Israël, les chrétiens sont les nouveaux Hébreux.


            Je judaïsme sacerdotal fondé sur l’Alliance et la loi donnée à Moïse a disparu définitivement avec la destruction du Temple, la perte du Tabernacle, des originaux de la Torah et les généalogies permettant aux Lévites d’être prêtres. Je judaïsme talmudique est une autre religion avec un autre culte où il n’y a ni prêtres, ni sacrifices, ni sacré, aussi différent du premier que l’Islam.

          • Odin Odin 1er octobre 2018 11:41

            @Jonas

            « les rois de France se sont toujours considérés comme descendants des rois d’Israël »

            C’est tellement vrai qu’ils ont obligé les juifs de porter la « rouelle » dès le XIII ème siècle et à de nombreuses reprises.

            Voir principalement avec Saint Louis et surtout Philippe le Bel en octobre 1307 (de mémoire). J


          • JL JL 30 septembre 2018 11:52

            « La haine est sainte. Elle est l’indignation des cœurs forts et puissants, le dédain militant de ceux que fâchent la médiocrité et la sottise. » (Zola) celle qui pousse l’opprimé, victime de l’injustice, à se rebeller contre un pouvoir inique ou criminel.

             
            « La haine, c’est l’hiver du cœur. » (Victor Hugo)
             
            La haine n’est pas le problème, il y a haine et haine, selon que l’objet de haine est coupable ou innocent.
             
            Le monde avec cet article, renforce le nouveau clivage (*) et dresse les Français les uns contre les autres : « Tant que les humbles sont occupés à se haïr entre eux leur ire épargne les puissants, les gouvernements injustes, les vrais privilégiés. »
             
             (*) les mondialistes vs les patriotes.

            • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 30 septembre 2018 21:04

              @JL

              Je partage mais je ne pense pas que le fait de soutenir ce père courageux nous classe de facto parmi les souverainistes vs les mondialistes !!?


            • JL JL 1er octobre 2018 08:30

              @Aurevoiràjamais

               
              soutenir ce père ou pas c’est une chose ; en faire un débat public en est une autre : la première relève de l’intime ; la seconde, de « l’agitprop ». Nuance, donc.
               
              « Le terme « agitprop  » est aujourd’hui utilisé par extension à toute forme de médias de masse qui vise à influencer l’opinion à des fins politiques, commerciales, etc., et particulièrement s’il tente de les persuader en « agitant » leurs esprits à l’aide d’une rhétorique émotionnelle. Il concerne aussi l’art d’utiliser les mêmes « médias de masse » en se faisant remarquer par des actions spectaculaires relevant de la provocation. »

            • JL JL 1er octobre 2018 08:50

              @Aurevoiràjamais,

               
              Deuxième reproche : ce père a milité contre le concert de Médine au Bataclan, après que les accointances islamistes du rappeur ont été révélées (ce militantisme n’était pas du goût du Monde).
               
              A ce sujet, je ne suis pas le seul à avoir remarqué que les militants de LREM sont pour beaucoup d’entre eux, des amateurs de rap, ce qui est je crois, la principale chose qui les distingue des LR.
               
              De mon point de vue, le gout affiché pour le rap par des gens si BCBG, relève à la fois de leur désir de faire peuple et de leur bêtise.
               
              Désir de faire peuple = surmoi des bobos  : « L’ennemi des classes populaires est le surmoi des élites de gauche » Michael Sanders

            • JL JL 1er octobre 2018 08:53

              @JL

               
               et pour être complet, je dirai que le rap est le plus souvent, un cri de haine, ce qui ne semble pas gêner le Monde.


            • Kapimo Kapimo 30 septembre 2018 12:02
              Le problème de ces personnes du Monde (et d’ailleurs), c’est qu’ils savent qu’ils n’ont rien à proposer, et meme qu’ils (la classe au pouvoir) ont un peu/beaucoup merdé vu le résultat de 40 années de renoncement et de pillage ultralibéral.
              La seule chose qu’il leur reste, c’est ce combat factice contre une pseudo « extreme-droite » qu’ils inventent et gonflent a longueur d’article, meme s’il existe une toute petite vraie extreme droite. Pour eux, c’est le seul moyen de pouvoir continuer à justifier leur existence, d’ou une surenchère permanente qui confine à l’absurde et finalement au vice.


              • baldis30 30 septembre 2018 12:33

                @Kapimo
                bonjour,

                « Le Monde » fut « Le Temps », collaborationniste bien connu !

                Il fut .... Il l’est redevenu !

                on put croire jadis à  quelques années à une saine attitude journalistique ..  on put .... 

                 Et que donne cette conjugaison soulignée en la transformant en substantif au féminin ?


              • popov 30 septembre 2018 16:24

                @Kapimo

                 
                Bonjour
                 
                Il existe en effet une extrême droite en France, qui n’est pas petite et qui est bien organisée : il s’agit des frères musulmans. 
                 
                Mais les médias ne considèrent pas cette organisation criminelle comme de l’extrême droite alors que c’est sans doutes la forme d’extrême la plus vicieuse.

              • franc tireur 30 septembre 2018 12:47

                le chantage a l’extreme droite existe depuis déja plus d’une décénnie .« ne dites rien meme si vous etes daccord, ca ferait le jeu du FN ».

                ces journalistes se forcent a suivre une ligne a laquelle ils n’adherent probablement pas,sauf une poignée pour qui la réalité devenant de plus en plus contradictoire avec leur vision , se construisent et renforcent un argumentaire totalement inique.
                demain essayez « pendez les juifs » ou « pendez les arabes » et vous verrez la différence.

                • HELIOS HELIOS 30 septembre 2018 13:05

                  ... vous n’aurez pas ma haine ...


                  Vous l’avez déjà, ce n’est pas d’hier et ce sera ainsi demain. Je ne veux pas du « vivre ensemble » qu’on me ressasse a longueur de prise de parole, de gens qui eux-même ne risque pas de le mettre en oeuvre.

                  c’est la plus saine des solutions, pas de mélange généralisé.

                  Avoir des enfants assassinés, massacrés par ceux qui devraient vivre respectueusement au sein de ceux qui les accueillent, les soignent, les protègent.. suscite la haine légitime et le nier c’est rajouter de la douleur à la douleur... une honte !

                  Dans cette optique, Le Monde devrait etre condamné pour cruauté mentale, le journaliste aussi et tous ceux qui au dela de leur impact mediatique, supportent cette maladie mentale, devraient etre soigné par des psy... dans ce contexte où on exige a une femme politique qui dénonce cette ignominie, une visite médicale d’évaluation.

                  Il n’y a pas de pardon pour les terroristes, comme il n’y en a pas pour des assassinats avec préméditation... surtout quand l’ideologie est supportée par une philosophie et sa branche religieuse : l’Islam.

                  Soutien à P Jardin...
                  C’est dimanche, bon repos à tous...


                  • alinea alinea 30 septembre 2018 13:35
                    Moi j’aurais la haine, évidemment ; mais j’essaierais de la calmer parce qu’elle est inutile, sauf s’il s’avère qu’on enfonce le clou en effaçant le drame en y faisant venir un islamisant !
                    C’est ce fait, l’indifférence des autres, l’indécence même, qui fait causer ce père.
                    Quant à celui qui pardonne, ma foi, peut-être fait-il un complexe et se croit dieu ! Apparemment cela semble rentrer dans la norme : pardonnez aussi à macron, il ne sait pas ce qu’il fait, et aussi à tous ceux qui font du mal... gardons leur ouvert le royaume des cieux.

                    • alinea alinea 30 septembre 2018 19:06
                      @bébert
                      Que vient faire merluchon qui ne ferme pas les yeux mais qui n’a pas de pouvoir.
                      Macron est le générique du pouvoir ! putain faut tout dire, on n’est pas sortis !

                    • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 30 septembre 2018 20:59

                      @alinea

                      Perso je n’apprécie aucun de ces deux comédiens mais j’ai vomi quand j’ai vu JLM faire un gros caca face à Micron en niant sans trembler de l’avoir traité de xénophobe !!!

                      Pouaahh c’était d’un minable !!!


                    • alinea alinea 30 septembre 2018 21:05

                      @Aurevoiràjamais
                      C’est dommage que vous n’ayez pas vu sa vidéo où il en parle ! la 71 je crois


                    • Le Sudiste Le Sudiste 30 septembre 2018 13:50

                      Quand ce monsieur apprendra et comprendra que la photo censée représenter la scène de crime au Bataclan est un fake et n’a pu être faite qu’AVANT les massacres, ça va lui faire drôle.


                      • V_Parlier V_Parlier 1er octobre 2018 10:09

                        @Le Sudiste

                        C’est une obsession chez vous.
                        Vous feriez mieux de parler d’un truc vrai et réellement révoltant : Les ordres donnés pour ne pas intervenir durant 2 heures durant le massacre. Ca c’est un vrai crime, plus digne d’intérêt que des photos de complotistes qui décrédibilisent la vraie critique.

                      • Le Sudiste Le Sudiste 1er octobre 2018 13:51

                        @V_Parlier

                        Malencontreusement, à la publication de ton post, toutes tes explications réfutant magistralement les éléments montrant l’impossibilité que ce soit une photo de la scène de crime ont disparu.
                        Quel dommage.

                      • V_Parlier V_Parlier 2 octobre 2018 11:07

                        @Le Sudiste

                        Je n’ai pas besoin d’expliquer une photo car je m’en fous. Qu’elle soit officielle et trafiquée (pour X raisons, dont la supposée prétendue « pudeur » du pouvoir de l’époque pourtant friand de photos d’enfants noyés et de compositions artistiques macabres des casques blancs avec corps d’enfants gazés). Quelle soit non-officielle et supposée authentique, ça ne m’intéresse pas. Une photo numérique en 2018 ça ne vaut rien de toute façon, et alors ?
                        Mais aussi quel dommage que tu ne nous expliques pas la logique du délire : Les djihadistes de papa Fabius qui reviennent en France n’existent pas, c’est ça ? Donc il a fallu faire abattre les gens parce-que Hollande n’arrivait pas (malgré tous ses efforts) à ce que des terroristes opèrent en France ? C’est à ça que tu veux que je croie ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès