• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Le Pape, la capote et les « moutons »....

Le Pape, la capote et les « moutons »....

Quelques commentaires critiques sur une polémique qui dure...

 I - De l’information à la désinformation :

D’où vient la polémique :

Déformation des propos : voici l’intégralité de la réponse à la question posée par le journaliste de France 2 à bord de l’avion qui menait le Pape en Afrique :

Philippe Visseyrias, France 2 : Saint-Père, parmi les nombreux maux dont souffre l’Afrique, il y a en particulier la propagation du sida. La position de l’Eglise catholique sur les moyens de lutter contre le sida est souvent considérée irréaliste et inefficace. Allez-vous aborder ce thème durant votre voyage ?

Benoît XVI : Je dirais le contraire. Je pense que l’entité la plus efficace, la plus présente sur le front de la lutte contre le sida est justement l’Eglise catholique, avec ses mouvements, avec ses réalités diverses. Je pense à la communauté de Sant’Egidio qui fait tellement, de manière visible et aussi invisible, pour la lutte contre le sida, je pense aux Camilliens, à toutes les sœurs qui sont au service des malades… Je dirais que l’on ne peut vaincre ce problème du sida uniquement avec des slogans publicitaires. S’il n’y a pas l’âme, si les Africains ne s’aident pas, on ne peut résoudre ce fléau en distribuant des préservatifs : au contraire, cela risque d’augmenter le problème. On ne peut trouver la solution que dans un double engagement : le premier, une humanisation de la sexualité, c’est à dire un renouveau spirituel et humain qui implique une nouvelle façon de se comporter l’un envers l’autre, et le second, une amitié vraie, surtout envers ceux qui souffrent, la disponibilité à être avec les malades, au prix aussi de sacrifices et de renoncements personnels. Ce sont ces facteurs qui aident et qui portent des progrès visibles. Autrement dit, notre double effort pour renouveler l’homme intérieurement, donner une force spirituelle et humaine pour un comportement juste à l’égard de son propre corps et de celui de l’autre, et notre capacité à souffrir, à rester présent dans les situations d’épreuve avec les malades. Il me semble que c’est la réponse juste, l’Eglise agit ainsi et offre par là même une contribution très grande et très importante. Remercions tous ceux qui le font. "


Désinformation : on fait dire au Pape ce qu’il n’a pas dit à savoir qu’il faut exclure le préservatif des moyens destinés à lutter contre ce fléau. Ceci est FAUX !
Il a dit que distribuer des préservatifs n’était pas la solution, tant qu’on ne faisait pas autre chose avec ce geste, comme de l’accompagnement moral, spirituel Et non pas qu’il ne fallait pas distribuer de préservatifs….


  II Pourquoi les propos sont ils dénaturés ?

Car on a tout simplement gommé toute une partie de sa phrase, on a occulté le « si » conditionnel (on ne vas pas s’appesantir ici sur la nécessité pour un certain nombre de prendre des cours de Français). Il n’a pas dit « le préservatif ne résout pas le problème mais l’augmente », il a dit SI ce moyen (C comme condom…) n’est pas associé à A (« l’âme » / l’abstinence) et à B (la « responsabilité personnelle » / Be faithfull) il ne sert à rien.

Ceci n’est qu’une reformulation pure et simple du programme ABC appliqué en Ouganda que l’on verra ci-dessous.



 III – Le cercle vicieux du mensonge face à la réalité d’une intervention appuyée de l’Eglise

Faire dire au Pape ce qu’il n’a pas dit amène des conclusions « extrémistes » en ce qu’elle consiste en des accusations très graves…. Graves du fait donc qu’elles n’ont pas de fondement et du fait de leur portée. En effet, l’accusation qui revient souvent consiste à dire que les propos du Pape vont aggraver la pandémie, il est même parfois qualifié de « criminel contre l’humanité ».

Tout ceci n’est pas sérieux compte tenu de ce qui a été démontré plus haut. Ca l’est encore moins quand on s’intéresse un peu plus à ce qui se passe précisément sur le « terrain » à savoir :

* Attitude de l’Eglise vis-à-vis des malades : on ne souligne pas assez que
« l’Église est le plus important prestataire privé de soins aux malades du sida (44% sont des institutions d’État, 26,70% sont des institutions catholiques, 18,30% sont des ONG et 11% d’autres religions). »
(http://www.eglise.catholique.fr/actualites-et-evenements/dossiers/voyage-de-benoit-xvi-en-afrique/leglise-et-le-sida.html)


* Le programme ABC (rappelé par L’Ossevatore Romano, certains esprits peu enclin à la réflexion (c’est le cas aussi de certains médias par leurs commentaires parus ce 25/02, trop fiers pour reconnaître leurs errements), viennent ici nous parler de « volte-face » du Vatican alors que ce sont uniquement les mêmes propos que ceux tenus par le Pape, seule la formulation est différente).
Celui-ci est évoqué dans cet article du Pr Barrois (docteur en Biologie moléculaire) en 2004
http://www.libertepolitique.com/les-extraits-de-la-revue-liberte-politique/4586
Ainsi que dans cet article Camerounais :
http://www.biblesociety-cameroon.org/index.php ?parent=programmes&page=programme%20SIDA


* Personne n’a évoqué la gratuité des soins sollicités par le Pape :
http://www.santegidio.org/index.php ?pageID=64&id=6314&idLng=1064&res=1
http://ccit-sudparis.over-blog.com/article-29408059.html



* L’avis des Africains :
A titre préliminaire, n’oublions pas de rappeler que cette déclaration a été formulée face à des journalistes occidentaux à plusieurs centaines de mètres d’altitude et non dans un stade Angolais devant un million de personnes. La polémique qui s’en est ensuivi a pris corps dans les médias Occidentaux…qu’en est-il en Afrique ?

Cf l’article du Cameroon Tribune :

ROME, Mardi 24 mars 2009 (ZENIT.org) - « Le Cameroun vient de boucler avec une réussite insolente la troisième visite papale de son histoire », lit-on dans le Cameroon Tribune, après les quatre jours de visite de Benoît XVI sur le sol camerounais, qui déplore en même temps la polémique engagée par les médias occidentaux contre le pape durant cette visite.
« Le Cameroun et l’Afrique ont vécu quatre jours si intenses et si magiques, qu’ils peinent encore à en jauger l’insondable portée », souligne Marie-Claire Nnana dans son article, convaincue que cette visite du pape en Afrique est « une visite à succès, et un événement majeur qui marquera l’Eglise et tout le continent ».
« En posant l’acte d’amour que constitue sa visite, en nous assurant de l’amour de Dieu, nous les damnés de la terre, le pape nous comble d’espérance », souligne la journaliste.
Mais « on ne décrira jamais assez le rapt inélégant et la parfaite imposture des médias européens et en particulier français sur cette visite », souligne-t-elle. « C’était le temps de l’Afrique. L’Afrique n’aspirait qu’à la communion spirituelle et à la fête. Nos confrères se sont évertués à ne mettre en lumière que les aspects les plus anecdotiques de cette visite, les chiens écrasés, l’écume des jours », ajoute-t-elle.
« Pas un mot sur le synode des évêques africains à venir, ni sur le document préparé à cet égard par le pape », commente-t-elle. « Ils ont parasité les ondes avec une polémique qu’ils ont créée de toute pièce. Car en sortant de son contexte la déclaration du pape sur le préservatif, ils en ont dénaturé la substance ».
Autre exemple de sabotage stratégique reproché aux médias occidentaux : avoir cherché, en Angola, à « éclipser le message apostolique en montant en épingle une déclaration sur l’avortement thérapeutique ».
« En résumant huit jours de visite en deux petites phrases, de préférence celles susceptibles de remuer une opinion publique formatée, il y a un risque de caricaturer et de fausser le message », souligne-t-elle. Et le comble pour la journaliste c’est lorsque « ces médias déclarent parler au nom des Africains ».
« Non, merci, chers confrères, vous parlez pour vous-mêmes, et pour votre public. Les Africains sont assez grands pour déchiffrer et critiquer, au besoin, les messages du pape, afin d’en tirer la substantifique moelle. ».
De plus, estime-t-elle, « les débats autour du SIDA et de l’avortement sont trop importants pour les biaiser de cette manière, en les réduisant à une polémique médiatique ».
« Si nous décrions cet opportunisme chez nos confrères, ce n’est pas que ces questions indiffèrent les Africains que nous sommes, précise la journaliste du Cameroon Tribune, simplement, il nous semble peu fécond de vouloir infléchir les prises de positions papales, parce qu’elles découlent des principes moraux et de valeurs dictés par les évangiles dont il est le gardien ».
« Le pape, que les médias décrivent comme austère et peu charismatique, nous a paru au contraire sensible à nos démonstrations bruyantes et sincères », poursuit-elle. « Il les a reçues dans le tempérament qui est le sien : tout en retenue, le geste peu emphatique, le regard ardent ».
En conclusion la journaliste pense que « Benoît XVI en aura bien besoin » de l’affection des fidèles Africains pour continuer sereinement sa mission, dans une Europe, dit-elle, « dont il est le fils biologique, mais non pas spirituel puisque cette Europe nie désormais la dimension spirituelle du monde ».


Cf Les évêques Africains.
http://ofs-de-sherbrooke.over-blog.com/article-29312778.html

Cf Bruno BEN-MOUBAMBA
Porte-parole des Acteurs Libres la Société Civile Gabonaise en Europe
http://plunkett.hautetfort.com/archive/2009/03/24/bruno-ben-moubamba-lettre-ouverte-au-pape-benoit-xvi.html

A voir aussi :

Cf Le Professeur Luc Montagnier (rappel : « découvreur » du VIH en 1983
« J’estime aussi que l’on a trop exclusivement mis l’accent sur le rôle des préservatifs masculins. Je souhaiterais des campagnes basées sur le thème :
"Vous êtes responsables ! Ne faites pas l’amour avec un partenaire inconnu. Si vous aviez chacun moins de cinq partenaires sexuels dans votre vie, l’épidémie du Sida s’éteindrait." Professeur Luc Montagnier, Citation parue dans Le Monde des 1-2 décembre 1991.
Ce discours ne vous rappelle pas un discours plus récent ?

Cf Itw Du directeur du Projet de recherche sur la prévention du sida à l’université de Harvard aux Etats-Unis, Edward C. Green :

"Le Pape a raison. Ou pour répondre plus précisément : les meilleures données dont nous disposons confirment les propos du Pape. Il existe une relation systématique, mise en évidence par nos meilleures enquêtes, y compris celles menées par l’organisme “Demographic Health Surveys” financé par les Etats-Unis, entre l’accès facilité aux préservatifs et leur usage plus fréquent et des taux d’infection par le virus du sida plus élevés, et non plus faibles. Cela pourrait être dû en partie au phénomène connu sous le nom de “compensation du risque”, ce qui veut dire que lorsque l’on a recours à une “technologie” de réduction du risque comme le préservatif, l’on perd souvent le bénéfice lié à la réduction du risque par une “compensation” qui consiste à prendre davantage de risques qu’on ne le ferait en l’absence de technologie de réduction du risque."

Autrement dit, le recours au préservatif encourage à adopter des conduites à risques.
(source : National Review Online)

Autres interviews :
M.Dominique Morin itw d’un malade
http://www.famillechretienne.fr/agir/vie-de-l-eglise/dominique-morin-malade-du-sida-le-preservatif-est-un-leurre_t11_s73_d50159.html


Mgr Tony Anatrella
http://www.zenit.org/article-20496 ?l=french

Frère Joël Boudaroua
http://www.sudouest.com/accueil/actualite/france/article/539480/mil/4323053.html


IV A qui profite le crime ?

(Pourquoi parler de crime ? Tout simplement car, sans grande difficulté, accuser Benoît XVI de « crime contre l’humanité » est facilement susceptible de relever de l’application de l’article 29 de la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 ; relatif à la diffamation.)

Je n’ai malheureusement pas de réponse à cette question. Si la malhonnêteté intellectuelle des Médias occidentaux apparaît établie, dans quel but ?
Pour ce qui est des hommes politiques, il s’agit certainement de caresser dans le sens du poil une opinion publique manipulée par les susvisés et donc acquise à leur « pensée », afin se conserver un vivier de voix.

Il est triste de constater que la Société actuelle, et ceci d’une manière générale, se complait dans un manichéisme plus que réducteur qui amène par exemple pour le cas qui nous occupe, une journaliste du Monde à sous entendre que soit on est « pour le pape » ou soit « contre le pape » sachant que si on est pour c’est qu’on est un simple mouton « oubliant au passage l’importance de la conscience individuelle "éclairée".. ». (source : http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/03/23/le-decalage-de-benoit-xvi-avec-les-realites-humaines-par-stephanie-le-bars_1171441_3232.html )

C’est tout de même un comble qu’une journaliste vienne nous parler de « conscience individuelle » alors même que sa profession a manipulée la « conscience collective ».
Non Madame la journaliste, nous ne sommes pas des « moutons » dénués de réflexion…par contre vous et vos collègues pour ce qui est de reprendre un mensonge en chœur…


Moyenne des avis sur cet article :  3.96/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • oncle archibald 26 mars 2009 12:51

     j’adore le dessin encarté dans votre texte


    • Oliver Trets Oliver Trets 26 mars 2009 12:53

      Si les propos étaient réellement déformés, les autorités pontificales auraient publié un démenti.

      S’il n’y a pas de démenti, cela veut dire que les propos sont assumés : cet article est donc inutile.


      • Den 26 mars 2009 13:35

        Citation :
        "on a tout simplement gommé toute une partie de sa phrase, on a occulté le « si » conditionnel ".

        J’aurais certainement du employer le verbe "tronquer" au lieu de "déformer".. mais bon par la simple lecture de cette petite citation, le lecteur aura compris...


      • Oliver Trets Oliver Trets 26 mars 2009 13:50

        Je ne vois pas ce que ça change.

        Si les propos étaient réellement tronqués, les autorités pontificales auraient publié un démenti.
        S’il n’y a pas de démenti, cela veut dire que les propos sont assumés.


      • Den 26 mars 2009 13:59

        1) L’ensemble des médias ont repris cette interview en citant uniquement l’extrait "le préservatif aggrave le problème du Sida"

        2)Ils n’ont donc pas repris l’ensemble du paragraphe ci-dessus ou au moins le passage débutant par "S’il n’y a pas l’âme..."

        3) En conséquence, on le peut nier que ses propos ont été tronqués !
        http://fr.wiktionary.org/wiki/tronquer


      • Oliver Trets Oliver Trets 26 mars 2009 14:33

        Je ne le nie pas. Je suis d’accord, ses propos ont été tronqués.

        Par contre, le Pape, ça l’arrange bien que les médias déforment ces propos puisqu’il ne dément pas.


      • Senatus populusque (Courouve) Courouve 26 mars 2009 14:45

        Les propos tronqués ou déformés sont la règle de la part du politiquement correct.

        Dans les affaires Renaud Camus et Pascal Sevran, les propos avaient eux aussi été déformés, pour mieux appeler à l’indignation.


      • Bois-Guisbert 26 mars 2009 15:35

        Si les propos étaient réellement tronqués, les autorités pontificales auraient publié un démenti.
        S’il n’y a pas de démenti, cela veut dire que les propos sont assumés.


        En écrivant cela, vous donnez l’impression de prendre connaissance, tous les jours, des contenus de la presse du monde entier. Et bien l’impression que vous donnez est trompeuse.

        Le Vatican a publié plusieurs démentis et il continue. En particulier par le biais de son quotidien, l’Osservatore romano. D’autres ont été publiés par L’Avvenire, quotidien de la conférence épiscopale italienne.

        Mais les menteurs n’avaient évidemment aucune raison de revenir sur leur mensonge, puisque ledit mensonge avait précisément pour but de provoquer la polémique sur laquelle il a débouché smiley smiley


      • Oliver Trets Oliver Trets 26 mars 2009 20:48

        Il n’y a pas de trace de cela sur internet ? un lien peut-être ?


      • Hieronymus Hieronymus 26 mars 2009 21:14

        @ Trets
        mais mon cher Monsieur, les medias sont deja completement Orwellises et publier un ou des dementis ne peut plus avoir aucune action, la question est : qui controle et orchestre donc si parfaitement les medias ?
        un simple exemple ; les attentats du 9/11
        le soir meme a chaud avant que l’emotion ne retombe "on" nous indique le coupable ideal Ben Laden
        qq jours apres j’ai entendu un entrefilet emanant d’Al jazeera ou Ben Laden declarait qu’il n’etait pour rien ds les attentats du 9/11, juste un dementi qui est reste totalement inaudible..
        le plus incroyable (fait certifie) Ben Laden ne figure pas sur la liste des suspects pour les attentats du 9/11 !
        http://livre.fnac.com/a1558465/Eric-Laurent-La-face-cachee-du-11-septembre?PID=1
        Cela comme simple exemple du flou de la "version officielle", la presse se garde bien de le communiquer

        Effrayant cet embrigadement des medias a l’heure actuelle, ds ces propos tronques du Saint-Pere, on a pu observer que ts les medias dits "serieux" du Nouvel Obs a Valeurs actuelles ont tous participe a l’unisson a cette desinfo collective et le plus grave ; les politiques d’emboiter le pas et de se fendre de declarations indignees, la aussi sans aucun recul (ex : Juppe, Bayrou, Morano)
        en matiere de com, c’est celui qui tire le premier qui a gagne, apres le mal est fait car les dementis sont inaudibles, (ou alors il faut des annees voire des decennies pour qu’on reexamine les faits ce qui ne change pas gd chose) entretemps les desinformeurs auront largement eu le temps de parvenir a leur fin.. pas cool !



      • Oliver Trets Oliver Trets 27 mars 2009 00:03

        C’est donc un complot médiatique mondial : les athés sont vraiment des saligauds smiley


      • sisyphe sisyphe 27 mars 2009 07:55

        par Den 							 														 (IP:xxx.x1.36.101) le 26 mars 2009 à 13H59 							 							
        							

        															
        							
        								1) L’ensemble des médias ont repris cette interview en citant uniquement l’extrait "le préservatif aggrave le problème du Sida"

        2)Ils n’ont donc pas repris l’ensemble du paragraphe ci-dessus ou au moins le passage débutant par "S’il n’y a pas l’âme..."

        Certes ; voila qui change du tout au tout !
         smiley

        Pourquoi, il y a des gens qui "n"ont pas d’âme" ?? 
        Ou qui font l’amour sans s’en servir ? 

        Une enième recopie (j’allais dire resucée smiley ) du "discours intégral" qui a déjà été recopié 36 fois par tous les petits bigots, dans l’espoir d’y trouver une virgule qui changerait le sens de ce discours hors d’âge, imbécile, nuisible, et dangereux, d’un vieux con qui s’est, par ailleurs, déjà largement illustré, par la réhabilitation d’évèques intégristes, d’un évèque négationniste ; bref, dans la pure lignée de tous ces papes et confits de bénitiers , qui ont toujours été du côté de l’obscurantisme le plus crasse, pour conserver les privilèges de leur caste arrogante, et maintenir des préceptes totalement deconnectés des réalités, et se servant de la sexualité et du plaisir comme repoussoir, pendant que les sales petites affaires se font dans les presbytères...

        Que le pape ferme sa gueule sur un sujet dont il ne connait rien ; c’est tout ce qu’on lui demande. 
        Quant aux bigots, qu’ils nous lâchent un peu avec la sexualité ; qu’ils essaient de s’occuper de la leur ; ça suffira déjà à remplir largement leur temps disponible... 

        Amen


      • Den 28 mars 2009 13:48

        voyons cette phrase :
        "S’il n’y a pas l’âme, si les Africains ne s’aident pas, on ne peut résoudre ce fléau en distribuant des préservatifs : au contraire, cela risque d’augmenter le problème."

        à l’aide de la logique mathématique, essayons de simplifier les trois négations qu’elle contient :

        - > soit A, la proposition "mettre l’âme"

        - > soit B, la proposition "les Africains s’aident"

        - > soit C, la proposition "résoudre le pb en distribuant des préservatifs"

        - > soitD, la proposition "risque d’augmenter le problème"

        la phrase d’origine est :
        si non A ou si non B, alors non C et D
        autrement dit : non A OU non B => non C ET D

        la contraposée logique (c’est-à-dire une phrase équivalente) de cette phrase est :
        C ou non D => A ET B

        et en français :

        "si on veut résoudre le problème [du Sida] en distribuant des préservatifs ou [au moins] ne pas risquer de l’augmenter, il faut qu’on y mette l’âme, et que les Africains s’entraident."

        Voilà ce que le Pape à dit littéralement, en toute logique mathématique, sans faire aucune analyse ou spéculation sur sa pensée.

        Il a dit qu’il fallait, en plus de distribuer des préservatifs, l’âme et l’entraide.


      • jerome 26 mars 2009 13:17

        Bravo, il sont rares les articles honnetes sur le sujet ! Ceux qui lisent les vrais dires du Pape peuvent facilement
        faire la part des choses, mais ils sont peu nombreux , semble-t-il ...


        • Darius 26 mars 2009 14:27

          Merci pour cette mise au point honnête et trop rare
          je m’interroge sur cette hystérie collective des médias, très inquiétant
          heureusement qu’il y a Internet sans quoi nous serions déjà tous lobotomisés...


          • georges jean 26 mars 2009 16:36

            Au delà du sida, ce que le Pape remet en cause c’est le dogme de la liberté sexuelle. L’élite intellectuelle, médiatique, culturelle tient à ce dogme comme à la prunelle de ses yeux. Pourquoi ? Cela permet de tenir le peuple ? sans trop obvier les dépenses publiques ? Cela permet de reconnaître facilement qui est fachiste ?


          • glouglou 26 mars 2009 14:32

            le sous-pape déclare "sex-drug-and rock-and-roll" smiley....bonne bourre !!!


            • ffi ffi 26 mars 2009 15:00

              IV A qui profite le crime ?

              Au mouvement sataniste, pas au mouvement laïc républicain, puisque celui-ci reconnait la nécessité de l’honnêteté intellectuelle.



              • Zalka Zalka 26 mars 2009 15:32

                Désinformation pour les uns. Vous avez tout à fait raison.

                Mais hypocrisie pour vous, puisque dans sa citation, il dit clairement "on ne peut résoudre ce fléau en distribuant des préservatifs : au contraire, cela risque d’augmenter le problème" sans pour autant préciser que l’on doit accompagner l’aide.

                On peut également se poser la question de l’efficacité de l’incitation à l’abstinence et à la fidélité (de l’incitation "à", pas de juste de l’abstinence et de la fidélité, bien sûr).


                • Den 26 mars 2009 15:40

                  On tourne en rond.....

                  Vous faites exactement ce qu’on fait les médias en reprenant une partie du passage ie en occultant le début "si il n’y a pas l’âme, si les africains ne s’aident pas...."


                  Exemple : "si je gagnais au loto, je ferais le tour du monde".
                  Votre extraction ici serait : "je ferais le tour du monde"..
                  Ce qui ne sera pas le cas puisque vous occultez la condition première = avoir gagné au loto.

                  ...Et là vous me diriez "sans pour autant préciser que vous devez gagner au loto" ????


                  Koztoujours a sans doute mieux exprimé que moi ce "tronquage" sur son dernier article :
                  http://www.koztoujours.fr/?p=3675


                • Zalka Zalka 26 mars 2009 16:29

                  Pardon si je me suis mal exprimé. Ce que je considère comme faux, c’est de penser que sans "entraide", la capote aggrave le problème.

                  Même sans dimension spirituelle, la capote, avec son très haut pourcentage de blocage améliore TOUT LE TEMPS le problème.

                  Je peux admettre que du point de vue des cathos, le côté spirituel aide encore plus. Même en étant athée, je pense que la morale peut aider encore plus. Mais je ne peux pas admettre que l’on dise que sans dimension spirituelle, la capote aggrave le problème.

                   


                • Den 26 mars 2009 17:28

                  Sauf qu’entre votre commentaire de 15h32 "cela risque d’augmenter le problème" (propos tenus par le Pape) et celui de 16h29 " la capote aggrave le problème. ".........le mot risque a disparu.

                  Ce mot n’est pas quelconque il traduit uniquement une possibilité, un aléa et non une certitude .

                  Encore une fois il y a eu tronquage...et ça, je ne peut pas non plus l’admettre ..


                • Zalka Zalka 26 mars 2009 18:48

                  Spécialiste de l’enculage de mouche ? C’est dans quelle page de la bible ?

                  Dire que sans dimension spirituelle, la capote va ou risque d’aggraver le problème, c’est kif kif, c’est de la connerie.

                  Et ce qu’il y a d’encore plus con, c’est de pinailler sur un détail ridicule. Vous êtes puéril et pathétique.


                • monpetitavis 26 mars 2009 20:15

                  Bonjour Zelka
                  Puisque vous posez la question de l’efficacité des politiques de prévention, je vais vous répondre sur les faits puisque semble-t-il l’aspect rhétorique a été largement débattu smiley
                  Comme déjà dit plus haut, l’Ouganda fait office de pays modèle dans la lutte contre le SIDA. La méthode ABC a par conséquent largement prouvé sa totale efficacité.
                  De façon plus globale, si on regarde l’évolution de taux de SIDA chez les populations africaines, entre 1991 et aujourd’hui, on remarque que les populations catholiques ont bien mieux contenu l’expansion de l’épidémie que les populations animistes. Force est de constater que les appels à l’éducation sexuelle, la fidélité, la morale sexuelle sont efficaces.
                  En revanche, les pays qui ont choisi, via les ONG, une politique du tout préservatif et qui ont peu entendu ou peu suivi le message de l’Eglise sont de loin les pays les plus touchés par le SIDA (Bostwana, Zimbabwe, Swaziland), (vous pouvez vérifier les chiffres).
                  Par conséquent, si à l’échelle du particulier, le préservatif est bien entendu une façon de se protéger du SIDA, miser tout sur la seule distribution de préservatifs à l’échelle nationale, ne résoud en rien la propagation du virus car les gens continue (voire sont incités) à avoir des comportements à risques.


                • benoit 27 mars 2009 10:37

                  Concernant l’Ouganda, où j’ai vécu, il y a eu une baisse significative du taux d’infection au VIH dans les années 80, aujourd’hui, ce taux est en augmentation. Ayant discutté avec des personnes travaillant sur le sujet, il semblerait qu’il n’y ait pas de réels explications à ce phénomène. Pas plus pour la diminution que pour l’augmentation récente. Pour les défenseurs de l’abstinence, sachez que cette politique est encore largement pronée, dans ce pays (en particulier par la Première Dame). Je n’ai pas remarqué un message de l’Eglise pronant le ABC, puisque le C est condamné par les Eglises (en Ouganda, les églises protestante et/ou anglicane sont au moins aussi importantes que les catholiques). Il ne faut pas se voiler la face, l’Eglise ne considère pas le plaisir sexuel, elle considère l’acte comme un seul moyen de reproduction. Position que défend, en toute logique puisqu’il est un grand théologien, le Pape.


                • monpetitavis 27 mars 2009 11:34

                  Bizarre que des phénomènes à grande échelle ne trouve pas d’explications. Je ne vis pas en Ouganda et j’imagine que vous connaissez bien mieux que moi la situation sur place, mais j’en sais assez en statistiques pour savoir que les phénomènes à grande échelle ne sont jamais du au hasard.
                  Quant au reste, vous avez raison, l’Eglise ne prone pas la méthode ABC, elle reste dans le AB smiley
                  En revanche, il est faux de dire qu’elle condamne le préservatif, elle le considère comme un moindre mal, comme les autres méthodes contraceptives. Si je résume en terme de matheux, ça donne : Il faut utiliser AB, si AB pas utilisé alors C.
                  Pour info, j’ai connu des prêtres qui venaient en aide aux prostituées du bois de boulogne et qui n’hésitait pas à distribuer des préservatifs sachant que quoiqu’il arrive le A et B ne seraient pas respectés. Alors arrêtons le faux débat comme quoi les prêtres distribuent en secret des préservatifs pour pas se faire choper par l’inquisition vaticane.

                  Ce que l’Eglise condamne, ce sont les méthodes abortives parce qu’elle considère que l’être humain commence dès l’embryon (c’est un autre débat que je ne vais pas développer).

                  Enfin quant au rapport sexuel, je trouve dommage que des gens se soient arrêtés sur l’ancienne vision janséniste du sexe. Pour connaitre la position actuelle de l’Eglise à ce sujet (qui encourage à fond les rapports féconds ou pas entre mariés), je vous invite réellement à lire l’ouvrage "la sexualité selon Jean-Paul II".


                • benoit 27 mars 2009 20:06

                  "Ce que l’Eglise condamne, ce sont les méthodes abortives parce qu’elle considère que l’être humain commence dès l’embryon (c’est un autre débat que je ne vais pas développer)."
                  Je veux bien le croire, j’avoue que mes connaissances en théologie sont très faibles, et, bien que je ne sois pas d’accord, je peux le comprendre.
                  Cependant, si je ne m’abuse, le préservatif empêche le spermatozoïde d’entrer dans les trompes de la dame et à fortiori dans l’ovule pour féconder et créer un embryon. Donc je ne comprend plus pourquoi interdire le préservatif, si l’on admet une sexualité plus décomplexée !


                • daniel daniel 26 mars 2009 16:33

                  Il faut féliciter ceux qui ont le courage de résister aux campagnes de désinformation si bien orchestrées par les grands média.
                  Les télés et les radios font la mode . Très bien DEN. Continuez.


                  • Oliver Trets Oliver Trets 26 mars 2009 21:00

                    Le pape a raison de laisser pourrir la polémique qui est la conséquence de ses propos, il est fidèle à la bible et à ce qu’à toujours été le catholissisme. Pour cela, il mérite tout mon respect.

                    Jean-Paul II a essayé de diluer le catholiscime dans un semblant de modernité et Benoit XVI essaye de lui redonner de la force avec un discours réactionnaire : que la religion catholique se dillue dans la société avec des croyant qui font leur religion à la carte ou bien qu’elle se referme sur un communautarisme sectaire, le résultat est le même —> sa seule issue, c’est de pérécliter doucement mais surement.

                    Si seulement elle pouvait disparaitre en silence sans emporter le peuple africain avec elle, ce serait super sympa de sa part.


                    • Bobland59 Bobland59 26 mars 2009 21:25

                      Tout ce prêchi-prêcha pour dire que son église est le seul salut ........ Il a oublié l’eau bénite il parait que ça guérit peut-être ! Même notre prix Nobel madame Françoise Barré-Sinoussi a renié les conneries sorties par ce pontife arriéré .... Je préfère de beaucoup croire en ce professeur qu’en cet ensoutané .


                      • Hieronymus Hieronymus 26 mars 2009 22:28

                        vous, vous n’avez meme pas du lire l’article ..
                        le probleme n’est pas l’adhesion au catholicisme ou pas
                        ce qui est demontre ici, c’est la desinformation a l’oeuvre
                        un conseil : avant d’invectiver un article, lisez le ..


                      • Oliver Trets Oliver Trets 27 mars 2009 00:00

                        Les catholiques sont donc victimes d’un complot médiatique international qui vise à les faires passer pour autre chose que ce qu’il sont : on aura tout entendu. smiley


                      • Den 27 mars 2009 10:43

                        Faire passer (ou plutôt qualifier de...) Benoit XVI pour un "criminel contre l’humanité", oui cela ne correspond pas à ce que je suis.


                      • tani tani 26 mars 2009 22:43

                        Merci à Den pour cet article superbement documenté et illustré !
                        Il y a quelque chose de pathétique à faire fi de toute raison dès que l’on parle de religion et/ou de préservatif tout en s’enfermant dans tel dogme du prêt à penser moderne.
                        Il est bien loin le temps de l’humanisme athée qui croyait en la critique de la raison.
                        Comment peut-on croire en 2009 qu’en rejetant les "catholiques" comme des infra-humains, on contribue à un progrès quelconque de l’humanité ?
                        L’anticatholicisme avec sa violence, son aveuglement et sa propagande systématique n’est-il pas comparable à l’antijudaïsme nazi et à ses méthodes.
                        C’est pourquoi la démarche de Den est à féliciter.
                        Ce n’est qu’en ouvrant les yeux sur les vraies paroles et sur les vrais actes de nos voisins, que nous arriverons à les accepter et à vivre avec eux. Certainement pas en les condamnant sans réfléchir dès qu’il prononcent le mot tabou !


                        • Oliver Trets Oliver Trets 26 mars 2009 23:57

                          1 point Godwin.

                          Le pape fait fit de sa raison en croyant naïvement que ses ouailles n’utilisent aucun moyen de contraception.

                          Il ne ment qu’à lui-même : la majorité des catholiques français ne se reconnaissent plus dans son discours paséiste.



                        • Hotel Romeo 26 mars 2009 23:53

                           100% d’accord avec Den et Hyeronimus : le fond du problème n’est pas la position du pape et de l’église catholique sur le problème du sida et du préservatif (mais à quoi vous attendiez-vous ? Que le Ratzinger déclare la capote d’utilité publique ?), mais la formidable propension de nos "grands" médias à déformer et à désinformer dans des buts tantôt purement mercantiles, tantôt bassement politiques. Une fois de plus, nos merdias à l’affût ont débusqué une proie bien juteuse (une petite phrase du pape sur la capote dépouillée de son contexte, ça c’est vendeur, coco !). Et une fois de plus, les "moutons" ont suivi, alléchés par les mots "préservatif" ou "sida"... sans se rendre compte qu’ils se sont encore fait avoir. 


                          • Den 27 mars 2009 01:02

                            Pour revenir sur le "risque d’aggraver le problème" (je le répète un risque n’’est pas une certitude, au passage dire le contraire ça revient à mettre pas mal de monde au chômage (tt le monde de l"assurance ..))

                            On peut se demander à juste tire pourquoi il y aurait un tel risque d"aggravation ?

                            La réponse réside dans la notion de mécanisme de compensation du risque : lorsque l’on a recours à une “technologie” de réduction du risque comme le préservatif, l’on perd souvent le bénéfice lié à la réduction du risque par une “compensation” qui consiste à prendre davantage de risques qu’on ne le ferait en l’absence de technologie de réduction du risque.


                            • Den 27 mars 2009 01:09

                              En clair, et la boucle sera bouclée.....ce que ne souhaite pas le Pape c’est que les gens se sentant protégés par cette "technologie" aient par ex. beacoup moins d’hésitation à multiplier les partenaires ce qui vous en conviendrez ne correspond pas tout à fait à sa conception de l’acte sexuel.


                            • Den 27 mars 2009 01:17

                              Puisque ladite multiplication porte un coup sérieux à ses valeurs en "aggravant" la, déjà fragile position de la famille, cellule de base dans la religion...


                            • glouglou 27 mars 2009 01:27

                              bof ! Benêt 16 en porte bien une sur la tête !! smiley


                              • Hieronymus Hieronymus 27 mars 2009 01:28

                                @ l’auteur
                                merci pour cet article qui met tres bien en exergue tout le processus de desinformation des medias
                                desinformation est un terme trop soft, il serait plus juste de parler de propagande ou d’intoxication
                                ces dernieres annees les exemples les plus marquants que j’ai en memoire ont ete
                                = les guerres de Yougoslavie (harro sur les Serbes)
                                = les guerres d’Irak et d’Afghanistan (interets geopolitiques troubles)
                                = les attentats du 9/11 (sujet sulfureux entre tous .. )
                                a chaque fois la machine de propagande a fonctionne a merveille, comme une mecanique parfaitement huilee, sans aucun couac, ca part d’un endroit, on ne sait pas trop d’ou, et se propage ensuite comme une onde de choc ds tout le monde occidental sans apparemment rencontrer la moindre resistance, c’est assez effrayant qd on y pense, on se demande a quoi bon tous ces journalistes et medias si c’est pour repeter tous la meme chose sans aucun controle de l’information ?
                                et depuis 1 mois c’est haro sur le Pape et le Vatican
                                = levee d’excommunication de 4 eveques (dont Williamson)
                                = fillette violee au Bresil et ayant du avorter
                                = role du preservatif face au sida
                                a chaque fois desinformation (intentionnelle n’en doutons pas) et proces d’intention a Benoit XVI
                                j’avoue etre reste un peu sur ma fin vers la fin de votre article "A qui profite le crime ?"
                                ne parlons pas des idiots utiles, journaleux ou politiques, de tous ceux qui par lachete ou par egoisme en fait le plus souvent par simple betise ne font que relayer la bien-penseance dominante mais posons nous la question du cerveau ds cette affaire, qui souhaite detruire le pape actuel ou en tout cas l’affaiblir gravement ?
                                j’en suis reduit aux hypotheses :
                                = complot interne a l’eglise catholique entre un courant moderniste (Vatican II) et le courant traditionnel (Bemoit XVI)
                                = complot externe venant d’autres mouvements religieux concurrents chretiens comme les evangelistes ou non-chretiens (musulmans, judaiques, sectes diverses, que sais-je ..)
                                = complot politique plus large qui vise a ruiner l’eglise catholique en tant que bastion traditionnaliste ds un monde ou la pensee unique materialiste et formatee doit s’imposer a tous
                                ... ??? ...
                                je suis vraiment tres dubitatif sur la question du responsable, peut etre vous ou d’autres auriez vous une intuition ?


                                • tani tani 27 mars 2009 04:13

                                  Personnellement, je n’y verrais aucun complot.
                                  Il y a d’une part ce mécanisme multi millénaire du bouc émissaire si bien décrit par René Girard.
                                  Il y a aussi d’autre part les très grandes difficultés économiques de la presse et du journalisme qui doivent faire feu de tout bois pour sauver les meubles... ce qui ne sauve rien du tout. hélas.
                                  Quant au démon dans tout çà, inutile de le chercher, il est confortablement assis et se régale du spectacle en amateur averti !


                                • Hieronymus Hieronymus 27 mars 2009 15:24

                                  @ Tani (et a d’autres)
                                  euh oui-non, je ne crois guere a ce niveau de coincidences ds la desinformation
                                  c’est vrai que nos journaleux sont toujours prets a monter en epingle n’importe quelle fadaise pourvu que ca leur permette de vendre leur foutu papelard ..
                                  mais au cas present, comme ils se valent tous question ennui, c’etait l’occasion revee de se demarquer du contenu insipide des autres en affichant une prudente reserve et une etude precise des faits, que nenni !
                                  force est de constater qu’il y a consensus (meme mou) ds les diatribes anti-Benoit XVI
                                  tout de meme bizarre ..
                                  il y a de toutes facons 2 niveaux, toute cette presse bien penseante est justement celle qui ne pense pas et joue le role d’idiot utile, les vrais manipulateurs-desinformateurs sont ailleurs.


                                • kolge 27 mars 2009 07:31

                                  Et si tout simpement on s’en foutait de ce que peut bien dire le pape ? Que je sache il n’est pas médecin et il n’a -en principe- aucune activité sexuelle. Alors de quoi se mêle-t-il ?

                                  Se souvenir aussi que dans le monde poussiéreux des croyants, le sida est toujours considéré comme "une punition divine" et sert d’argument pour convertir les faibles d’esprit. Le sida fait bien l’affaire des sectes et religions.

                                  Les religions de l’humanité sont des délires collectifs. Tant que l’on partage l’un de ces délires on ne le reconnaît jamais pour tel. (Sigmund Freud)


                                  • Lucrezia 27 mars 2009 07:42

                                    Même si je ne suis pas pour défendre les "églises", mais pour respecter la foi de tous les fidèles et de toutes religions, merci pour cet article qui replace les propos du Pape dans leur contexte et intégralité sans en déformer le sens profond.

                                    Je doute que les Journalistes n’avaient pas accès à l’intégralité des propos du pape ?
                                    Etait-il impossible de réumer les propos du Pape en une seule phrase sans en déformer le sens profond ?
                                    Pourquoi cette cabale médiatique envers l’église Catholique ?

                                    Il est vrai qu’il est aisé de faire du mésirabilis facile pour s’octroyer la cause du "peuple" en se pourvoyant faussement comme défenseur de la bonne cause ! Cette attitude d’une Presse de plus en plus people qui ne veut ni ne peut prendre de hauteur, d’analyse et de réflexion sur une actualité complexe et ultra-rapide, se déjuge aux yeux de tous ... Il est temps soit qu’elle se ressaisisse ou qu’elle disparaisse au profit d’une seule inormation sur Internet par les internautes qui ne font par pire que ces soit diant professionnels !


                                    • Massaliote 27 mars 2009 09:08

                                      Den, un grand merci. Les personnes qui prennent la peine de vraiment s’informer sont rares. Nos principaux merdias ménent une campagne de diabolisation de Benoît XVI absolument ignoble. Pratiquement depuis son élection.

                                      A t’on assez entendu : Panzer cardinal, Ratzinger au lieu de Benoît XVI ça donne un délicieux frisson aux gauchos-bobos progressistes y compris dans une église de France déboussolée où le silence coupable des évêques pour rétablir la vérité n’arrange rien. Et l’ineffable Gaillot, conscience autoproclamée de la fille aînée de l’église, intronisé par les merdias maître à penser.

                                      Quant aux propos tronqués c’est systématique. Nous avons déjà eu la "polémique" de Rastisbonne destinée à dresser les musulmans contre nous. La mise au point de hauts dignitaires musulmans n’a pratiquement eu aucun écho. A qui profite le crime ?


                                      • Christoff_M Christoff_M 27 mars 2009 09:24

                                         qu’est ce qui tient les mass merdias les marketeurs les raccoleurs les pseudos intellectuels
                                        et tout une descendance de fils et filles a papa qui parlent de ce qu’il connaissent le mieux les soirées des grandes capitales, la voie GALActée et les fausses nouvelles pipi popole !! sexe uber alles !!

                                        est ce que toute cette merde mediatico-politique de chiotte avec des intentions purement mercantile meme lorsqu’ils parlent de maladies a le moindre conseil a donner au pape ou quelque compétence pour parler de religion !!

                                        quand on reste au ras de la sapote et qu’on a une bite à la place du cerveau et un piston comme sexualité on évite de donner des conseils aux autres !! quand est ce qu’on invente le préservatif intégral pour éviter les projection de connerie dégueulante des militants en tout genre, produits de cette société marketing sans esprit !!


                                        • benoit 27 mars 2009 11:26

                                          Il n’est pas sur qu’il y ait eu une véritable politique de désinformation, le message passé semble être celui proné par l’Eglise. Elle n’entend pas défendre une politique de prévention incluant le préservatif ! Il ne prône pas le ABC, ça c’est vous qui le dîtes, et qui déformez tout autant ses propos que les médias. le message lancé est plutôt dans le sens : l’utilisation unique du préservatif risque d’aggraver le Sida ; la seule politique efficace ("On ne peut trouver la solution que dans un double engagement ") s’appuie sur la fidélité ("une humanisation de la sexualité, c’est à dire un renouveau spirituel et humain qui implique une nouvelle façon de se comporter l’un envers l’autre") et l’aide au malade ("une amitié vraie, surtout envers ceux qui souffrent, la disponibilité à être avec les malades, au prix aussi de sacrifices et de renoncements personnels"). Le message est : le C est inefficace sans A et B. Or A et B sont efficaces à eux seuls. Donc (implicite) : on n’a pas besoin de C.
                                          Ce n’est qu’une interprétation, mais elle me semble assez proche des propos du Pape, c’est ce que je vois entre les lignes. S’il pronait réellement une politique incluant le préservatif, n’aurait-il pas pu dire, tout simplement : "Pour être pleinement efficace dans la prévention du VIH/SIDA, l’utilisation du préservatif doit s’appuyer sur un double engagement [...]".


                                          • Axel de Saint Mauxe Nico 27 mars 2009 21:24

                                            De plus en plus d’accidents graves ont lieu parce que les automobilistes ne respectent pas les feux rouges. Cela génère de nombreux morts et et blessés.

                                            Les associations de prévention routière appellent de façon unanime à se prémunir des accidents en incitant les conducteurs à ralentir et traverser prudemment le carrefour lorsqu’ils grillent un feu rouge.

                                            Le Préfet rappelle quant à lui que le feu rouge doit être respecté, en marquant l’arrêt absolu du véhicule, car c’est la loi et il condamne le principe de traversée prudente du carrefour, car encourager ce principe risque encore d’aggraver la situation.

                                            Les associations jugent le Préfet irresponsable, car en condamnant la traversée prudente, les automobilistes continueront à avoir des accidents.

                                            La question qui se pose ici : Est-il légitime que le Préfet rappelle les automobilistes à la loi ? ou bien le préfet doit-il prendre acte du fait que les automobilites ne respectent plus les feux rouges et qu’en conséquence il convient d’appliquer d’autres mesures de prévention ?

                                            A vous de répondre...


                                          • benoit 28 mars 2009 09:47

                                            Il peut appliquer d’autres mesures de prévention mais l’utilisation des feux rouges reste efficace, donc faire une politique combinant plusieurs types de prévention, et non une lutte entre les différents types de prévention.

                                            Pour revenir à notre débat, il est contre-productif d’attaquer le préservatif. L’Eglise fait beaucoup pour les malades du SIDA, une politique de prévention visant à "moraliser les moeurs" est une bonne idée. Je pense même qu’elle est nécessaire, mais elle ne doit pas aller contre l’utilisation du préservatif. Les deux peuvent se combiner ! Il suffit de voir la réalité, les prostitués sont légions en Afrique, c’est malheureux mais c’est ainsi (ce que je dis, je l’ai vu en Ouganda, et de nombreuses personnes ayant vécu en Afrique me l’ont confirmé). Il y a beaucoup d’infidélité aussi. Je reste sur l’exemple de l’Ouganda, le nombre de femmes battus est halucinant, il y a des régions où cela atteind 70%, ces femmes en réponse à leur maltraitance sont souvent infidèles, ce qui accru le taux de prévalence du SIDA.
                                            Une moralisation est nécessaire, souhaitable et tout le monde la défend, elle ne peut être à 100% efficace, l’utilisation du préservatif ne peut qu’aider, est un plus indéniable étant donné qu’il protège le rapport sexuel.

                                            Ensuite, j’aimerais réagir aux propos disant que toute personne critiquant le pape croit que les africains sont incapables de réfléchir eux-mêmes. C’est archi-faux. L’un des principaux problèmes qui se posent en Afrique c’est le manque d’information sur le sujet. Dois-je vous rappeler qu’en 2006, le chef de l’ANC (parti majoritaire en Afrique du Sud), Jacob Zuma, a dit ne pas pouvoir être contaminé puisqu’il s’est lavé après l’acte sexuel ? Dans des pays où les politiques de prévention sont peu connus, dire que le préservatif risque d’aggraver le problème, n’est pas souhaitable, désolé.


                                          • NICOPOL NICOPOL 27 mars 2009 11:28

                                            @ l’auteur :

                                            Merci pour cet article très complet et objectif. smiley

                                            Il y a quand même un point qui me laisse bouche bée dans cette "polémique" : quel mépris, dans cette histoire, pour les africains ! Ceux-ci sont quand même les premiers concernés, les premières victimes du SIDA ; c’est quand même à eux de décider si les solutions qu’on leur propose leur paraissent pertinentes et dignes de considération !

                                            Or, pour une bonne partie et peut-être même en majorité, ils sont sensibles au discours du pape (d’ailleurs, pourquoi la religion catholique progresse-t-elle en Afrique si celle-ci était à ce point un "crime contre l’humanité" ? Les africains sont-ils "inhumains" ??). Ils ne sont peut-être pas tous d’accord, en tout cas il y a débat (en particulier sur le thème de la fidélité, qui est un sujet extrêmement important dans la vie quotidienne en Afrique, notamment en raison du SIDA et autres MST, et non pas une bondieuserie réactionnaire et rétrograde comme chez nous) ; on écoute le discours du Pape, on n’occulte pas le travail de terrain mené par des associations catholiques (y compris la distribution de préservatifs). 

                                            L’article du Cameroon Tribune est à ce titre tout à fait révélateur, je cite notamment ce passage :

                                            "Les Africains sont assez grands pour déchiffrer et critiquer, au besoin, les messages du pape, afin d’en tirer la substantifique moelle"

                                            Que croyons nous ? Que les africains sont des êtres stupides et manipulables ? Non, les africains sont aussi intelligent que nous, peut-être même plus : eux, au moins, savent lire une déclaration dans son intégralité, et ne se contentent pas d’isoler 3-4 mots hors de leur contexte pour faire dire au Pape quelque chose qu’il n’a jamais dite ; ils condamnent vigoureusement la déformation, la diabolisation et l’exclusion pure et simple dont le souverrain pontifefait l’objet en Europe (enfin... surtout en France), procédé très bien illustré par votre article et digne d’un régime totalitaire à la 1984. Le niveau de manipulation et de désinformation dont ont fait preuve les médias occidentaux a atteint un niveau inoui dans cette histoire, et l’image de nous-même que nous donnons nous disqualifie pour leur donner des leçons éthiques et morales !

                                            Toutes ces polémiques ridicules, à la limite de l’abject, sont surtout la preuve de l’absence totale de considération, de respect et d’attention pour les populations africaines dont font preuve tous les petits Torquemada laïcards qui se déchainent en continu ces dernières semaines. Tout ceci n’est que de la vulgaire idéologie interne, une stratégie de calomnie politicienne, mais sans aucun rapport avec le bien-être et le développement des pays africains. Honte à nous ! smiley

                                            J’espère que des internautes africains pourront apporter un témoignage et un éclairage "de terrain" sur le sujet smiley

                                            Nicopol

                                            • francis 27 mars 2009 11:34

                                              le pape n’a pas dit : “si on le fait avec âme, on peut résoudre le problème en distribuant des préservatifs”, il n’a pas dit non plus “avec la fidélité, après l’abstinence, le préservatif permet, parfois, d’éviter le pire”…

                                              il n’a rien dit de tel , ni rien de compréhensible d’ailleurs, ce qui explique qu’il faille des tonnes de commentaires pour essayer d’en sortir un message d’action et d’espoir…
                                              qu’est qui doit être fait ? par qui ? c’est quoi ce discours qui ne donne pas les clés ? l’âme ? on ne sa’dresse alors qu’à ceux qui croient en l’âme ? ah bon ? en quoi la mêler à la morale ?

                                              Les propos du pape ont été tronqués, certes, mais c’est du fait d’une phrase incompréhensible : “On ne peut trouver la solution que dans un double engagement : le premier, une humanisation de la sexualité, c’est à dire un renouveau spirituel et humain qui implique une nouvelle façon de se comporter l’un envers l’autre, et le second, une amitié vraie,…” qu’est que cela veut dire ? pourquoi “une nouvelle façon de se comporter” alors qu’elle est prêchée depuis des siècles ? pourquoi ne peut il parler fidélité et amour comme nous tous, s’il veut être repris et compris ?

                                              Mais, sur ce qu’il a réellement dit, la seule conséquence logique qu’il faille en tirer est que, puisque , “sans âme, cela aggrave (ou risque d’aggraver)”, il faut conclure que, là où il n’ y a pas possibilité de mettre de l’âme (ou tant que celle-ci n’est pas là et efficace), il vaut mieux, il faut impérativement arrêter la distribution de préservatifs



                                              Le directeur de l’Osservatore Romano : “Benoît XVI n’a pas eu le temps, lorsqu’on lui a posé la question dans l’avion, d’exposer en détail la position de l’Eglise dans le combat contre le sida”.
                                              Quelle forte défense !
                                              Qu’avait il donc de si pressé à faire dans cet avion pour n’avoir pas plus d’1 minute à consacrer à ce sujet qui concerne la vie de plusieurs dizaines de millions de personnes ? Son rôle n’est il pas de prendre le temps d’être compris ??







                                               

                                               


                                              • baptiste64 27 mars 2009 12:28


                                                mouais....les propos du pape ont été déformés c’est clair mais il n’avait qu’à pas parler de préservatifs ! ne sait-il pas que ça va lui retomber dessus ? On vit dans un monde ou tout va vite, une petite phrase attrapé en vol (si on peut dire ), on avait déjà vu ça avec l’histoire de la polémique avec l’islam. Faut qu’il sache le pape qu’il doit faire -lui aussi aprés tout- un peu plus de "marketing" et d’intox dans sa manière de présenter les choses. Trop honnête le pape !

                                                Sur ce qu’il a dit le préservatif est indispensable à la prévention, abstinence et fidélité c’est bien beau mais dans la réalité bien peu suivent vraiment cette voie ! soit il le dit clairement soit il ne dit rien.
                                                 
                                                 je ne partage pas le délire ambiant autour d’un gars qui serait coupable de toutes les immondices. Facile de se trouver un type sur qui on peut taper sans mal, c’est le pape et sa gueule ne leur revient pas faut dire ce qui est. 
                                                un type intelligent , peut être un peu trop pour les ras la paquerette coupable de dire des choses à courant inverse de la pensée unique ,décalé , moi j’aime bien les intellectuels décalés smiley il en faut


                                                • Candide 27 mars 2009 13:52

                                                  Un peu de vérité dans un monde dominé par les menteurs

                                                  Bravo et Merci !


                                                  • Den 27 mars 2009 17:01

                                                    Après les journalistes, voilà que les Médecins sont de mauvaise foi ...

                                                    Dr Delfraissy

                                                    25/03 :Dans le Monde du 25 mars, vous cosignez un lettre ouverte qui révèle que “l’analyse globale de près de 140 articles scientifiques consacrés au suivi de couples où l’un des deux partenaires est séropositif démontre de manière irréfutable que l’utilisation régulière du préservatif permet de réduire d’au moins 90 % le risque de transmission du VIH, mais également d’autres maladies sexuellement transmissibles.”

                                                    27/03 : Maintenant, Mgr Fort, qui a peut être simplement lu votre lettre ouverte, déclare que “le préservatif n’est pas une garantie à 100% contre le sida.” Et là, selon le JDD en ligne du 27 mars, vous vous déclarez “consterné”, vous dénoncez une “contre-vérité importante”, vous proclamez que “ceci est entièrement faux.”


                                                    • janequin 27 mars 2009 17:50

                                                      Den,

                                                      vous n’aurez pas gain de cause contre Delfraissy,

                                                      en effet, même si vous montrez expérimentalement par A+B qu’il y des risques de transmission du VIH avec la capote, il dira que vos résultats expérimentaux sont absurdes, car contraire à la théorie, au dogme, et essayera par tous les moyens de les minimiser.

                                                      C’est ainsi ce qui est arrivé au Pr. Anant Pant, de l’université de Berlin, qui a constaté une transmission plus importante chez ceux qui utilisaient le préservatif que chez les autres - après analyse de 12000 cas.

                                                      je le cite :

                                                      Trois quart de toutes les études - concernant les consommateurs de drogue - arrivent au résultat que les utilisateurs de condoms sexuellement actifs montrent manifestement un taux d’infection supérieur à ceux qui l’évitent (tout en demeurant sexuellement actifs, bien sûr).

                                                      Et pourtant, il a cherché par tous les moyens - même en discréditant sa propre analyse - à inverser ces résultats.

                                                      Je ne sais pas si vous vous rendez compte du manque total d’esprit scientifique qui touche tout ce qui a trait au sida. Ses résultats auraient dû lui faire penser à l’influence d’un autre facteur que la transmission sexuelle - et que la transmission par seringues. Mais non. C’est proprement inimaginable.


                                                      • Christoff_M Christoff_M 28 mars 2009 02:38

                                                        qu’est ce qui tient les mass merdias les marketeurs les raccoleurs les pseudos intellectuels
                                                        et tout une descendance de fils et filles a papa qui parlent de ce qu’il connaissent le mieux les soirées des grandes capitales, la voie GALActée et les fausses nouvelles pipi popole !! sexe uber alles !!

                                                        est ce que toute cette merde mediatico-politique de chiotte avec des intentions purement mercantile meme lorsqu’ils parlent de maladies a le moindre conseil a donner au pape ou quelque compétence pour parler de religion !!

                                                        quand on reste au ras de la sapote et qu’on a une bite à la place du cerveau et un piston comme sexualité on évite de donner des conseils aux autres !! quand est ce qu’on invente le préservatif intégral pour éviter les projection de connerie dégueulante des militants en tout genre, produits de cette société marketing sans esprit !!


                                                      • sisyphe sisyphe 28 mars 2009 07:57

                                                        Eh bien....

                                                        Un vrai nid de bigots, ce fil... 

                                                        Décidément, l’obscurantisme a encore de beaux jours devant lui...

                                                        Le termite-en-chef lui-même a exprimé sa sentence, la presse en a rendu compte, légitimement, et voilà toute la termitière des dévots qui se dresse, s’agite en tous sens, déniant la réalité, pour venir défendre l’emmitré du vatican.

                                                        Le comble du ridicule...
                                                        Continuez comme ça : vous donnez à voir votre vrai visage, et vos rangs vont s’éclaircir de plus en plus ; ça fait du bien..
                                                         smiley


                                                        • Den 28 mars 2009 13:22

                                                          "l’obscurantisme a encore de beaux jours devant lui / et vos rangs vont s’éclaircir de plus en plus" ....faudrait savoir ...


                                                          "Le termite-en-chef lui-même a exprimé sa sentence".....faudrait relire....
                                                           

                                                          "la presse en a rendu compte, légitimement"......faudrait pas déconner quand même.. (allez un indice :...Hieronymus 26 mars 2009 à 22H28 )

                                                           


                                                           

                                                        • Den 28 mars 2009 13:36

                                                          Voilà un bon complément, peut être plus clair pour certains...

                                                          "Comme on le voit le titre de cet dépêche relate une information fausse"

                                                          http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=53441


                                                          • fonzibrain fonzibrain 28 mars 2009 14:55

                                                             en meme temps que vouliez vous attendre du cardinal ratzinger
                                                            comme si il allait dire "wé ,baiser mais mettez des capotes"
                                                            lol,le pape c’est le pape
                                                            tout ce remu ménage des zombie bien pensant n’a encore fait bbeaucoup rire.

                                                            ce que je comprend de ce "quiproquo" c’est que le pape et la populace ne parle pas le même language,la populace ne fait plusaucune analyse et prend tout au premier degrès,le pape parle par image,analogie et autre figure de style,mais le gens sont trop con pour comprendre et démarre comme des anes

                                                            flippant cette connerie,encore plus flippant que les dires du pape
                                                            ca craint ,moi je vous le dit que personne dans les média ne réfléchisse un peu plus


                                                            • Pierrot Pierrot 29 mars 2009 12:14


                                                              En vérité ce Pape est un provocateur autiste et isolé.

                                                              Après coup, les diplomates du Vatican essaient de diminuer leur aspect provocateur par un communiqué légèrement amélioré mais non fidèle à ce qu’à dit le Pape.

                                                              Le Pape n’a aucun diplôme de medecine, n’a jamais soigné un patient et se considère comme un expert sanitaire !
                                                              Quelle prétention !

                                                              Heureusement Jésus n’a jamais condanné le préservatif ni les autres méthodes de prévention ou de contrôle des naissances.

                                                              Donc utiliser les préservatifs n’est pas contraire à l’enseignement de Jésus.


                                                              • JONAS JONAS 31 mars 2009 23:30

                                                                @ L’Auteur :

                                                                (Sous le couvert de l’humour !).

                                                                Vous aviez la réponse à vos questions, dans le mot : Benoîtement !

                                                                Le nom dont on l’a affublé, correspond parfaitement à ses agissements !  smiley

                                                                Ce n’est peut-être pas un miracle…. !  smiley

                                                                Bien à vous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès