• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Les Bogdanoff, farceurs ou génies ? Le CNRS juge « aucune valeur (...)

Les Bogdanoff, farceurs ou génies ? Le CNRS juge « aucune valeur scientifique »

Les Bogdanoff farceurs ou génies ?

Pour le CNRS « aucune valeur scientifique ».

 

 

J'ai aperçu certains articles passionnés de l'auteur « JCLavau » sur Agora Vox, très critiques envers le milieu scientifique et ceux qui se font appeler les climatologues. Il nous présente un contexte particulier et très controversé, à savoir une certaine science nous ment et nous manipule, celle qui est sous le joug du pouvoir, non de la recherche. Les travaux de Kinsey au sujet du comportement sexuel humain et ceux des Bogdanoff relatifs au big-bang sont deux exemples illustrant cette réalité. Cependant, les Bogdanoff sont un épiphénomène contrairement à l'impact sociétale des travaux de Kinsey. Quoi qu'il en soit, il reste critiquable de voir des individus pouvoir acquérir une notoriété et en tirer profit alors qu'ils ne sont que des bonimenteurs.

 

Ayant toujours été interloqué par les frères Bogdanoff, à la fois par leur physique, leur verve mystico-physico-scientifico-rocambolesque, et par la raison de leur présence dans les médias en tant que scientifiques, j'ai cherché à en découvrir davantage sur ces faux jumeaux se présentant comme de vrais génies des mathématiques, de la physique ou encore de la cosmologie. Personnellement, moi qui n'ait aucune connaissance dans leurs domaines, ces vulgarisateurs ne m'ont jamais rien appris, j'en suis resté au même stade de connaissance après les avoir écouté. C'est-à-dire le néant sidéral. Alors qui sont-ils ? D'un point de vue scientifique, le Comité National de la Recherche Scientifique (CNRS) va nous apporter la réponse, eux sont des experts, à moins qu'il ne s'agisse d'un complot de la communauté scientifique française contre les frères Bogdanoff ?!

 

 

Cet article s'appuie sur trois documents, tout d'abord deux communiqués de presse du CNRS, le premier faisant suite à un entretien entre les frères Bogdanoff et des responsables du comité, le second évoquant la décision du tribunal administratif de Paris rejetant les recours des frères Bogdanoff. Enfin, le troisième et dernier élément est un rapport des sections 1* et 2* du CNRS qui a rendu une évaluation à propos des thèses produites par les frères Bogdanoff.

 

*section 1 intitulée > Interactions, particules, noyaux, du laboratoire au cosmos (mathématiques).

*section 2 intitulée > Théories physiques : méthodes, modèles et applications (physique théorique).

 

 

Justice et science ne sont-elles pas deux notions antinomiques ? La science n'est-elle pas une discipline qui prône le débat, l'échange sur la base d'éléments factuels, dans ces conditions comment ces prétendus scientifiques ont-ils pu attaquer en justice leurs confrères ? Il suffisait simplement aux Bogdanoff de leur répondre avec leur génie inégalé et inégalable car la seule arme du véritable scientifique est le dialogue. Ces facéties judiciaires à l’initiative des frères Bogdanoff démontrent l'inanité de leur prétendu savoir dans le domaine scientifique et leur inconséquence à pouvoir débattre sereinement.

 

Igor et Grichka Bogdanoff sont nés en 1949 en France, ils ont vécu une enfance singulière, au sein d'un environnement d'une autre époque, comme dans un autre monde, puisque tous deux élevés par leur grand-mère dans leur château de Saint-Lary, situé dans le Gers. Les deux frères se produisaient souvent en spectacle face aux invités de leur grand-mère « excentrique », récitant des poèmes ou jouant du banjo. Ils ont tout fait mais plus précocement et mieux que tout le monde comme l'obtention du baccalauréat à 14 ans selon eux. Classés comme étant des vulgarisateurs scientifiques par les scientifiques eux-mêmes et considérés comme des sommités de la science par les médias, nous pourrions passer outre la mythomanie des Bogdanoff s'ils ne se revendiquaient pas comme étant des génies de la science auprès de l'opinion publique grâce à la complicités de ces médias. Les frères Bogdanoff sont de simples conteurs ânonnant des récits à base de science-fiction qui puise leur source dans leur passion pour l'astronomie, les étoiles, l'inconnu, l'inexplicable. En somme des choses qui fascinent tous les êtres humains. Les contes sont l'apanage du mythomane afin de se faire voir aux yeux du monde. Les frères Bogdanoff sont des intermittents de la science comme en témoigne leur émission « Temps X », présentée comme un magazine scientifique sur TF1 de 1979 à 1987. Merci à Yves Mourousi et Patrice Laffont d'avoir rendu ce fier service en installant ces « artistes de la science » à la télévision.

 

 

Au passage, notons tout de même qu'Igor a obtenu un doctorat en physique théorique en 2002, après un ajournement en 1999, et Grichka un doctorat en mathématiques appliqués en 1999 puisque c'est l'objectif de cet article. Mais il y a un hic, et non des moindres, selon un rapport du CNRS leurs travaux n'ont « aucune valeur scientifique ». En effet, dès l'automne 2002 divers « commentaires dans la presse nationale et internationale mettant en cause le CNRS, l'université de Bourgogne et la recherche dans le domaine scientifique concerné », ont poussé une commission du CNRS a analysé la pertinence des thèses des frères Bogdanoff. Problème, ce rapport interne était trop sensible pour rester lettre morte alors que la machine Bogdanoff ne cessait de se pavaner dans les médias.

 

Vous trouverez ci-dessous les deux articles du CNRS dans leur entièreté par soucis d'archivage car l'information est parfois très volatile.

 

___________________

 

 

Paris, 27 octobre 2010

 

Communiqué du CNRS

Le président du CNRS a reçu, à leur demande, MM. Igor et Grichka Bogdanoff lundi 25 octobre 2010. La conversation a porté sur le rapport interne demandé aux experts du Comité national de la recherche scientifique (CoNRS), par l'Université de Bourgogne et le CNRS il y a bientôt huit ans.

Le président du CNRS a précisé à MM. Bogdanoff que ce document était un rapport interne, portant sur des travaux qui avaient fait l'objet de nombreux commentaires en 2002.

Le président du CNRS a rappelé que rien n'interdisait au CNRS et à l'Université de Bourgogne de solliciter, pour avis, un rapport interne sur des travaux par ailleurs en libre accès sur internet. Bien entendu, le CoNRS n'a pas compétence pour juger si la procédure administrative d'attribution d'un doctorat a été ou non correctement appliquée. De même, conformément aux textes qui régissent son activité, il n'a jamais été demandé au CoNRS de remettre en cause la délibération d'un jury de thèse, qui reste souverain.

Le président du CNRS a souligné que le CNRS n'a jamais fait état de ce rapport ; à ce titre, il est regrettable que des éléments en aient été diffusés. En effet, ce rapport n'avait pas vocation à être rendu public ; il pourrait toutefois l'être, suite à des demandes officielles, et seulement si la CADA rend un avis favorable, conformément à la loi.

Enfin, le président du CNRS s'est déclaré heurté par l'allégation de « Stasi scientifique » portée publiquement par MM. Bogdanoff à l'endroit du CNRS qui est un établissement totalement dévoué au service public de la recherche et qui, par conséquent, ne souhaite entretenir aucune polémique médiatique avec qui que ce soit.

 

 

Paris, 1er juillet 2015

 

Les recours d'Igor et Grichka Bogdanoff contre le CNRS rejetés par le tribunal administratif de Paris

Le CNRS se réjouit de la décision rendue le 30 juin 2015, par le tribunal administratif de Paris, qui rejette les deux recours formés par Igor et Grichka Bogdanoff contre le CNRS.

Ces derniers demandaient que le rapport interne établi en 2003 par le Comité national de la recherche scientifique sur l'évaluation de leurs thèses soit déclaré illégal par la justice administrative.

Ils demandaient également que le CNRS soit condamné à leur payer la somme de 1 239 771€ afin d'indemniser le préjudice qu'ils auraient subi du fait de la publication d'extraits de ce rapport par le journal Marianne en octobre 2010.

Le tribunal administratif de Paris a rejeté l'intégralité de ces demandes, en reconnaissant que le CNRS et l'université de Bourgogne avaient légalement saisi le Comité national afin de disposer d'une expertise scientifique interne sur une question faisant l'objet d'une polémique publique dès 2002. Il a écarté la responsabilité du CNRS dans la transmission du rapport au journal Marianne, alors même que le directeur général du journal ainsi que son ancien directeur de la publication ont affirmé le contraire dans des attestations produites par Igor et Grichka Bogdanoff lors du procès.

Le jugement du tribunal administratif de Paris est susceptible d'appel.

 

_____________________

 

 

CONTENU DU RAPPORT INTERNE (CoNRS)

 

Ce rapport interne établi en 2003 n'a pas été demandé par n'importe quel quidam, ce ne sont autres que les présidents respectifs du département des sciences physiques et mathématiques du CNRS et de l'université de Bourgogne qui en sont à l'origine. Ce sont les publications de plusieurs articles diffusés durant l'automne 2002 par des revues scientifiques faisant autorité et signés Bogdanoff qui ont alertés certains spécialistes. Le choix du CNRS intervient donc sous l'effet d'une certaine « pression » de la communauté scientifique internationale qui pensait être en présence d'un canular des frères Bogdanoff. Une accusation rapidement réfutée avec véhémence par les intéressés auprès de Dennis Overbye, un journaliste du New York Times. Non, ce n'était pas un canular, au contraire les Bogdanoff revendiquent la qualité, l'originalité et bien sûr l'exactitude de leurs travaux !

 

Concernant les travaux de Grichka, sa thèse en mathématiques a été rédigé « avec une grande naïveté et des erreurs qui montrent la méconnaissance de l'auteur pour un sujet qui est enseigné en maîtrise de mathématiques », soit un niveau inférieur. Enfonçant le clou, « il serait facile, mais cruel, de relever les nombreuses perles qui ornent ce texte, comme ''SO(2,2) n'a pas de représentation matricielle'' (page 17) ». En conclusion, « un des huit chapitres de cette thèse contient une construction de niveau de celles qu'on peut trouver dans un mémoire de DEA, voire de maîtrise, mais très mal écrit ; les sept autres ne contribuent rien aux mathématiques ». Des propos sans équivoques qui laissent pantois, Grichka ne semble pas être considéré comme un génie par ses pairs qui estiment même que ses travaux sont d'un faible niveau.

 

Concernant les travaux d'Igor, il nous faut « distinguer clairement une contribution scientifique, même mal écrite, même entachée d'imperfection et de lacunes, de ce qui n'est qu'utilisation stérile du jargon scientifique et poudre aux yeux ». La thèse d'Igor est construite autour d'un résumé « d'une cinquantaine de pages auquel sont annexés quatre articles parus dans les revues scientifiques et signés ou cosignés (avec G.Bogdanoff) par l'auteur de la thèse ». La conclusion du rapport pour la thèse d'Igor est sans appel : « la valeur de ce travail est nulle ». Les spécialistes ont relevé que parmi les quatre articles accompagnant la thèse d'Igor, trois de ces publications sont identiques, « au mépris de la déontologie professionnelle ». Les frères Bogdanoff ont passé environ 10 années à rédiger leurs thèses.

 

Aucune logique, « charabia », « confusions », « incohérences », « illusion », voici comment sont qualifiées les thèses des frères Bogdanoff. Il a rarement été vu « un travail creux habillé avec autant de sophistication », un mélange disparate de concepts scientifiques qui semblent mal digérés par les deux auteurs. Leur fonctionnement semble indiquer une aptitude à mémoriser de nombreuses informations sans être en capacité de réellement les ordonner et les appréhender afin de constituer un raisonnement abouti. Pêle-mêle, on peut trouver « des références à la cosmologie, la théorie des cordes, la supergravité, la théorie topologique des champs, les états KMS, les groupes quantiques... Tous ces domaines ont un moment ou un autre, et par divers chercheurs, été mis en relation avec l'univers primordial, mais il est rare de les voir figurer tous ensemble dans un même travail ». Ceci est le constat du CNRS, les Bogdanoff ont tout essayé pour le discréditer et comme rendre illégal le rapport interne par voie judiciaire. Or c'est bien le CNRS qui est sorti vainqueur de la lutte judiciaire qui l'opposait aux deux frères en 2015.

 

Les Bogdanoff ont continué à défendre la validité de leurs travaux en utilisant les médias et plus curieusement les forums d'internet... La justice ne pouvant reconnaître la bonne foi de ces usurpateurs, ils ne leur restaient plus qu'à répondre à un maximum de leurs détracteurs. Semer le doute en jouant sur l'ignorance du public qui, pris à témoin, est dans l'incapacité de se faire une opinion valable sur un thème aussi abstrait et pointu que la physique. Finalement les Bogdanoff ont choisi de se positionner comme des génies incompris dont les thèses trop complexes sont vilipendées par la Science contemporaine, ce qui ne serait pas insensé en soi. Cependant, leur comportement sur internet où leur IP a été retracé n'est pas en adéquation avec celui d'un scientifique de renom, il est même dans l'absolu singulièrement puéril. Les Bogdanoff ont utilisé des alias comme « Professeur Yang » et « Roland Schwartz » pour défendre leur propre boutique dans le but de se créer une foule de soutien, tous des prétendus experts scientifiques vantant l'intérêt des découvertes scientifiques de ces jumeaux. Imaginez aujourd'hui Alfred Einstein sur internet défendre ses idées sous de fausses identités ? Les recherches de ce dernier ont été reconnu de son vivant par la plus haute distinction, un prix Nobel de physique en 1921.. Entre la formule E=mc2 ou E=M6 chacun fera son choix.

 

Nous allons conclure avec le site internet de Wikipédia qui a bien entendu dédié une page à la biographie de ces deux personnages. Il est entendu que Wikipédia affirme être une source encyclopédique virtuelle de référence à l'instar des frères Bogdanoff avec les sciences. Pourtant, la polémique fuit ostensiblement les pages de Wikipédia, sous prétexte de respecter un supposé principe de neutralité de point de vue (POV), leur positionnement penche généralement en faveur des théories officielles. Tout le reste n'est que complot et trouvera sa place dans l'onglet «  discussions  » ou dans un autre « article ». Comment dans de telles conditions peuvent-ils invoquer la neutralité alors que Wikipédia n'est que le reflet de l'Histoire occidentale et de sa propagande. La notion de Point de vue (POV) n'est qu'un subterfuge pour justifier la censure. Wikipédia reste un bon annuaire, très utile pour recueillir toutes les informations qui ne peuvent être la cible de contestation comme l'état civil ou le parcours professionnel d'une personne, pour le reste il est déconseillé de vous y rendre. Ainsi les frères Bogdanoff se sont abaissés à intervenir sur leur page Wikipédia pour défendre leurs intérêts, n'est-ce-pas une attitude pour le moins questionnante pour ces supposés génies ? Ne devraient-ils pas plutôt investir leur énergie pour approfondir leur prétendue découverte révolutionnaire puis la rendre compréhensible, dans un premier temps, à leurs pairs, puis dans un second temps aux néophytes ? Au lieu de ça, ils investissent leur temps en procès, vaines justifications et manipulations infantiles.

 

Depuis quand le principal concerné intervient sur sa page Wikipédia, rédigée par des anonymes, afin d'influencer son contenu ? Est-cela la neutralité de point de vue (POV) tant vanter par ce cher Wikipédia ? Une fumisterie, oui ! L'onglet de discussions correspondant à la page des Bogdanoff sur Wikipédia comprend de nombreuses interventions signés de leurs mains numériquement :

 

  1. Réponse de IGB à M. Riazuelo

     

  2. A propos de nos travaux qualifiés d' "extrêmement faibles" par alain r

     

  3. A propos du revêtement universel de SO (2,2)

 

 

 

Sur la page Wikipédia dédiée aux Bogdanoff, nous avons aussi cette énorme sottise « les frères Bogdanoff évoquent, dès 1980, l'Internet Configuration Advisory Board, la création d'un réseau mondial qu'ils baptisent eux-mêmes ''Internex'' quelques mois après sa création », en voici une belle boutade, quelle restitution de savoir ! Dommage tout de même que l'Internet Protocol (protocole TCP/IP) ait été inventé en 1972 par Robert Khan et Vincent Cerf. Wikipédia à l'instar des Bogdanoff se veulent être des références dans leur domaine mais ne sont en réalité que deux impostures intellectuelles.

 

 

Les frères Bogdanoff n'ont commis aucun acte criminel et ils ont fait preuve à plusieurs reprises d'un certain talent pour séduire leur auditoire. Ce sont certainement des réminiscences liées à leur enfance, une époque où ils se mettaient souvent en scène. Le souci est qu'ils ont choisi leur passion, les sciences, alors qu'ils ne semblent décemment pas avoir ni l'envergure ni les connaissances nécessaires pour enseigner ou entreprendre une quelconque recherche dans le domaine scientifique. Il eût été plus acceptable de les voir se présenter comme des passionnés de cosmologie, ce qu'ils sont, plutôt que des sommités en la matière.

 

 

Pour aller plus loin :

 

  • Le point de vue du physicien américain John Baez :

http://math.ucr.edu/home/baez/bogdanov.htm

 

  • Le point de vue du mathématicien Fabien Besnard :

http://perso.wanadoo.fr/fabien.besnard/bogdanoff.htm

 

  • La documentation du journaliste Sylvestre Huet :

http://sciences.blogs.liberation.fr/2015/07/02/les-bogdanov-condamnes-au-profit-du-cnrs/

 

  • Mail de Grichka Bogdanoff adressé à Sylvestre Huet :

http://sciences.blogs.liberation.fr/2011/01/24/les-bogdanov-ecrivent-a-sciences2/

 

  • Mise au point de Jean-Paul Delahaye concernant une interview :

http://ybmessager.free.fr/docs/JPDelahayeParisMatch.pdf

 

  • Affaire Bogdanoff : lettre ouverte de 170 scientifiques :

https://www.cieletespace.fr/actualites/affaire-bogdanov-lettre-ouverte-de-170-scientifiques

 

  • Au sujet des multiples identités virtuelles des Bogdanoff :

http://ybmessager.free.fr/wp/index.php?p=9

 

 

Sources :

 

Acrimed : « Les frères Bogdanov, la science et les médias », Jean-Pierre Messager, 29 novembre 2004.

 

New York Times : « Are They a) Geniuses or b) Jokers ? ; French Physicists' Cosmic Theory Creates a Big Bang of Its Own », Dennis Overbye, 9 novembre 2002.

 

Le Figaro : « ''Temps X'' : l'étrange odyssée des frères Bogdanoff », Olivier Delcroix, 23 juillet 2009.

 

Le Monde : « Les chercheurs et la menace Bogdanov », Stéphane Foucart, 20 avril 2012.

 

Classical and Quantum Gravity : Grichka Bogdanoff and Igor Bogdanoff, « Topological field theory of the initial singularity of spacetime », 18 (2001), 4341-4372.

 

Annals of Physics : Grichka Bogdanoff and Igor Bogdanoff, « Spacetime Metric and the KMS Condition at the Planck Scale », 296 (2002), 90-97.

 

Nuovo Cimento : Grichka Bogdanoff and Igor Bogdanoff, « KMS space-time at the Planck scale », 117B (2002) 417-424.

 

Czechoslovak Journal of Physics : Igor Bogdanoff, « Topological origin of inertia », 51 (2001), 1153-1236.

 

Chinese Journal of Physics : Igor Bogdanoff, « The KMS state of spacetime at the Planck scale », 40 (2002).

 

 

FD FreeDemocracy


Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • hans-de-lunéville 20 septembre 17:53

    Ah ces deux guguss, je regarde toujours, pété de rire, curieux qu’ils aient accès aux médias non ????


    • Alren Alren 22 septembre 17:13

      @hans-de-lunéville

      Ben moi, ces deux imposteurs qui peuvent égarer des adolescents ne m’ont jamais fait rire !

      Leur présence sur les écrans de la télévision publique est un scandale. Cela démontre que la qualité de l’information n’y est rien au regard du pseudo-sensationnel de pacotille. C’est grave, pas comique.


    • Courtois Laurent Courtois Laurent 20 septembre 19:28

      Pour avoir assisté à de nombreuses de thèses, je peux témoigner que plus d’un thèsard n’avaient même pas fournis un travail de niveau maîtrise...

      S’en prendre au Bogdanoff, en devient donc discriminatoire...


      • FreeDemocracy FreeDemocracy 20 septembre 20:08
        @Courtois Laurent
        bonsoir,

        faudrait en citer d’aussi connus que les Bogdanoff, journaux, télés, radios ? (on compare leur cas à theissier sauf que j’ignore son cas perso donc no comment).

        est ce que ces thésards se revendiquent être aussi des génies dans un domaine aussi complexe que les mathématiques et la physique ? est ce que ces thésards côtoient le gotha parisien et tout le milieu du show bizz sur la base de manipulations.

        il y a certaine valeur dans la vie qui sont importante notamment l’authenticité et le sens de l’éthique... sinon vous n’êtes qu’un fantôme... 

      • Courtois Laurent Courtois Laurent 20 septembre 20:31

        @FreeDemocracy

        Je suis d’accord avec vous. 


      • Moonlander Moonlander 20 septembre 19:53

        Ils ont pris la grosse tête au sens propre comme au sens figuré.


        • Moonlander Moonlander 20 septembre 19:55

          Mais tant que ca rentre dans la petite lucarne....


          • FreeDemocracy FreeDemocracy 20 septembre 20:02
            bonsoir hans,

            dans les années 80 ils ont percé le petit écran et n’ont plus quitté le monde du show-bizz, leur vrai monde visiblement, qui leur permet de toujours avoir des gens qui les écoute et les admire... et en plus ils sont payés pour leur bon plaisir.

            on peut donc considérer que ce sont les médias qui leur ont donné accès à leur doctorat non pas l’inverse.

            leur notoriété aurait-elle influencée les examinateurs de leurs jurys de thèse ?



            • JC_Lavau JC_Lavau 20 septembre 22:08

              « Professeur Yang » C’était sur Usenet : fr.sci.physique. Puérilité insupportable.

              L’un des problèmes qui se sont révélés là est qu’aussi bien leur principal tabasseur acharné, que leurs supporteurs sont des cas psychiatriques.
              Jean-Pierre Messager dit YBM, harceleur de boucs émissaires,
              Daniel Sternheimer, leur directeur de thèse,

              Pas plus que dans les prétoires, ni en sciences dure ni en programmation on ne passe périodiquement au contrôle psychiatrique. On n’aurait du reste pas les hommes qu’il faut pour cela, faute de formation efficace.

              • FreeDemocracy FreeDemocracy 21 septembre 20:39
                @JC_Lavau
                Bonsoir JC !

                Exactement, vous savez tout ça, usenet et compagnie, les folies des bogdanoff, ça frise la schyzophrénie non ? smiley

              • JC_Lavau JC_Lavau 21 septembre 23:20

                @FreeDemocracy. Non, une immaturité tenace.


              • exocet exocet 25 septembre 00:23

                @JC_Lavau
                Ce qui serait bien, maintenant que les fumisteries des frères Bogdanov ont été exposées au grand jour, Monsieur Lavau, ce serait peut-être de continuer dans cette voie....
                Et d’exposer au grand jour d’autres fumisteries, tout aussi nocives.
                Est-ce que vous êtes d’accord ?


              • JC_Lavau JC_Lavau 20 septembre 22:19

                A titre personnel, mon grief contre eux est qu’ils vendent du dieu.

                Que le grand public soit assotté de TV après avoir été assotté de bondieuseries, ne donne aucune excuse à exploiter ainsi leur sottise.
                Être instruit et scientifique donne des responsabilités, auxquelles il est lâche de se dérober.

                • mmbbb 21 septembre 09:32

                  @JC_Lavau ils sont plus fortunés qu un chercheur du CNRS. ils doivent être à des années lumières de ces critiques.


                • baldis30 21 septembre 10:16

                  @mmbbb
                  bonjour,

                  mais pour faire encore plus d’argent ils auraient pu se consacrer au commerce de la drogue ...


                • FreeDemocracy FreeDemocracy 21 septembre 20:41
                  @mmbbb
                  bonsoir,

                  vous vous trompez et j’ai pris soin de mettre des liens... 
                  cela laisse penser que vous n’avez pas lu l’article que vous commentez en vous basant sur vos préjugés car ils ne sont pas du tout à des années lumière de ces critiques, au contraire ils ont TOUT tenter pour faire taire leurs détracteurs.

                  absolument TOUT jusque la voie judiciaire...

                • Moonlander Moonlander 20 septembre 23:22

                  Comment ce fait il que deux têtes bien faites deviennent deux glands turgescents après avoir présenté temps X, c’est dans le X qu’il faut chercher ?


                  • Valas Valas 20 septembre 23:50

                    Il y a un point sur lequel l’arrivée en scène des frères Bogdanoff a été bénéfique pour l’ensemble de leur auditoire, c’est d’avoir vulgarisé un domaine dans lequel la majorité des scientifiques sont imprégnés de suffisances.
                    Ils ont permis à beaucoup de personnes d’avoir compris certaines bases scientifiques avec des explications simples.
                    Et cela, on ne peut pas leur reprocher....


                    • FreeDemocracy FreeDemocracy 21 septembre 20:44
                      @Valas

                      bonsoir Valas,

                      Oui et non, son directeur de thèse à le même discours mais les Bogdanoff ne se perçoivent pas en tant que vulgarisateur, ils sont des génies, ils on trouvé une théorie qui explique le big bang etc etc...

                      faut avoir conscience de ça, EUX PENSENT QU’ILS SONT au niveau d’EINSTEIN.

                    • izarn izarn 21 septembre 02:23

                      Le problème avec les Bogdanoff c’est qu’en écrivant leurs théses, on comprends qu’ils n’ont rien compris au sujet de leurs propres émissions...


                      • bob14 bob14 21 septembre 06:24

                        Les Bogdanoff.. savants des salons Parisiens..vous savez ou l’on « baise » le peuple...


                        • popov 21 septembre 06:53

                          @FreeDemocracy

                          Imaginez aujourd’hui Alfred Einstein sur internet défendre ses idées sous de fausses identités ?

                          C’est qui Alfred Einstein ?


                          • ETIENNE 21 septembre 17:04

                            @popov
                            Un tesla au rabais


                          • FreeDemocracy FreeDemocracy 21 septembre 20:48
                            @popov


                            bonsoir popov,

                            ça gaze ?

                            tchin tchin c’est l’apéro ?

                          • FreeDemocracy FreeDemocracy 21 septembre 22:16
                            @popov
                            c’est albert voyons vous le savez bien...

                            j’écris beaucoup... et forcément beaucoup de relecture ça arrive les bourdes désolé 

                            bon sur la quantité pas tant que ça... 

                            sinon à part ça ? bonne soirée popov

                          • popov 22 septembre 13:40

                            @FreeDemocracy


                            Bonjour

                            sinon à part ça ?

                            Ben rien. Je n’ai pas de canaux TV français et je viens de découvrir les frères Bodganoff grâce à votre article. Je n’ai donc aucun avis sur eux.


                          • ricoxy ricoxy 24 septembre 17:33

                             
                            ► popov
                             
                            « C’est qui Alfred Einstein ? »
                             
                            Celui qui s’est approprié les travaux d’Henri Poincaré.
                             


                          • ricoxy ricoxy 24 septembre 17:38

                             
                            (Alfred Einstein, c’est le frère jumeau d’Albert Einstein, come les Bogdanoff sont des jumeaux).
                             


                          • legrind legrind 21 septembre 08:59

                            Je les aime bien quand-même.


                            • FreeDemocracy FreeDemocracy 21 septembre 20:53
                              @legrind
                              bonsoir,

                              c’est ce qui fait leur force, leur capacité à captiver et séduire, et moi je ne me laisse pas amadouer par des bonimenteurs, des gens qui s’inventent, se réinventent, ils sont ce qu’ils sont.

                              Macron catégorie bonimenteur il excelle également...

                              ils séduisent grâce à l’incapacité de la majorité des gens à saisir ce qu’ils disent, c’est un autre monde et ça fascine mais s’ils disent n’importe quoi en quoi cela est-il encore fascinant ?
                               




                            • GéraldCursoux GéraldCursoux 21 septembre 09:32

                              Pour se faire une petite idée, quand on n’est pas un scientifique mais un quidam qui veut lire de la bonne vulgarisation sur ces sujets, il faut lire Christophe Galfard (E=MC2, L’Univers à portée de main, et qques autres).

                              Et lorsque nos deux frérots écrivent que la création est le résultat de factoriel 0 (factoriel 0 = 1), car, quand on a rien, zéro donc, il suffit de faire cette opération mathématique pour avoir quelque chose (càd 1) je jette le livre au feu ! Rien dans rien = quelque chose ! Ils ont écrit sans rire que le monde est d’origine mathématique... Alors que pour Galfard les math que nous avons créées dans notre cerveau d’humain ne sont là que pour tenter d’expliquer le monde.

                              Le vide quantique, vide rempli d’énergie est pour Galfard (si je l’ai bien lu) préexistant au Big Bang... Et il n’est pas impossible que nous y retournions, la matière se transformant en énergie, et réciproquement l’énergie en matière... (E=MC2) la meilleur formule mathématique à ce jour pour comprendre ça !

                              Mais cela n’enlève rien aux qualités intellectuelles et titres de nos deux frérots... Mais quand on passe à la télé on devient souvent fou... Faut qu’ils fassent gaffe !


                              • Trelawney Trelawney 21 septembre 09:55

                                @GéraldCursoux
                                Rien dans rien = quelque chose !

                                Si les Bogdanofs ne sont pas raccord avec cela, c’est toute leur existence intellectuelle qui est mise en danger smiley

                              • gaijin gaijin 21 septembre 10:58

                                @GéraldCursoux
                                ok rien c’est rien
                                mais deux fois rien c’est déjà quelque chose ........
                                tout comme un moins que rien c’est quand même quelqu’un


                              • Ruut Ruut 21 septembre 09:44

                                Elles sont où leurs thèses l’histoire de se faire un avis objectif ?



                                • Djam Djam 21 septembre 10:52

                                  @ l’auteur

                                  On ne se lasse plus, en France, de ces guéguerres entre officiels et non officiels. Les premiers ne supportent pas qu’un seul individu hors système vienne jouer dans la lumière médiatique et remette éventuellement en cause un de leurs multiples dogmes scientifiques. Les seconds n’en finissent plus de vouloir être LA parole de vérité.

                                  Je n’ai aucune sympathie particulière pour les Bogdanoff, en revanche on ne peut leur dénier leur passion pour tout ce qui touche à l’astrophysique et les mathématiques. Sur ces deux disciplines, nombreux sont leurs délateurs qui les discréditent sans être capable de maîtriser quoi que ce soit. La nécessité de se trouver une tête de turc est l’une des caractéristique de l’humain moderne (cf. le bouc émissaire de René Girad)

                                  N’oubliez pas non plus que les « experts » et scientifiques français détestent au plus haut point qu’un individu qui ne soit pas passer par le sérail officiel ramène ses travaux et s’expose médiatiquement. C’est dire si le monde scientifique, celui qui revendique la « vraie science » sont fébriles et usent systématiquement de diffamation. S’ils étaient si sûrs de leurs « découvertes » et théories, ils demeureraient simplement sereins face au succès d’outsiders... ce n’est pas la cas et ça en dit long sur leur frustration.

                                  Que les Bogdanoff soient hyper narcissiques et assoiffés de reconnaissance, c’est indéniables mais ils ne sont pas les seuls parmi les scientifiques reconnus. Hubert Reeves, pour ne citer que celui-là, est passé pendant des années dans les médias, on a pas entendu un seul détracteur... il était du sérail, n’s’pas ?

                                  Quant à leur physique limite monstrueux, cela relève d’un tout autre mystère et n’a rien à voir avec leurs connaissances réelles acquises en quasi autodidacte... on sait qu’en France, pays qui vénère les diplômes et autres « bons points » officiels, un auto didacte est tourné systématiquement en dérision et tous les coups sont permis dans le camp des détenteurs de « vérités scientifiques ».

                                  Et si en écoutant les explications des Bogdanoff, vous n’avez rien appris de nouveau, cela signifie donc que les « découvertes » et explications officielles, dont ils s’inspirent, piétinent depuis déjà fort longtemps. Mais ils semblent que le pecus vulgum français n’aime rien tant que les « vérités » soient dites par des officiels, parce qu’alors il peut les gober sans remise en question... On constate les dégâts de ce genre de soumission tous les mois dans le domaine de la médecine... à peu près les mêmes prétentieux arrogants que les astrophysiciens agacés par le relatif succès des Bogdanoff.

                                  Ahhh que la post modernité est drôle ! Quel spectacle pathétique de cette époque moderne qui n’en finit plus de se croire à la pointe de la création :->


                                  • Aztèque Aztèque 21 septembre 11:27

                                    @Djam
                                    Merci pour cette réaction très pertinente !
                                    Vous m’avez ôté les mots de la b... des tripes !
                                    C’est clairement un aspect à explorer quand il s’agit de comprendre le phénomène Bogdanoff.


                                  • FreeDemocracy FreeDemocracy 21 septembre 21:18
                                    @Djam
                                    bonsoir,

                                    je comprends votre point de vue mais il semblerait que occultiez certains éléments importants que j’ai fait apparaître dans mon article.

                                    Oui ce sont des passionnés, ça apparaît très clairement dans mon article et pas qu’une fois.

                                    ils ont fait leur émission sur TF1 années 80, leur passion, ils n’avaient AUCUNE THESE à cette époque.

                                    ils font leur thèse laborieusement en 10 ans, l’un des frères (ajournement) 2 essais.

                                    pour faire cette thèse ils ont dû publier des articles dans des revues spécialisées donc à l’INTERNATIONAL nous sommes d’accord, nous sommes loin de la France maintenant.

                                    et l’affaire a explosé à cause d’un autre HOAX/CANULAR qui lui en était vraiment un contrairement aux bogdanoff.

                                    les scientifiques ont donc penser que c’était la même chose mais en plus GROS, 4/5 faux articles contre 1 seul pour l’affaire SOKAL.

                                    les Bogdanoff ont NIE, leur travail est authentique et révolutionnaire.

                                    et c’est ainsi que le CNRS entre en scène... après des critiques de la communauté scientifique INTERNATIONALE.

                                    rapport interne du cnrs qui démonte les thèses des frères.

                                    eux font tout pour faire disparaître ce rapport ou le remettre en question (proces, flood sur forum internet, multi comptes...émission TV cher Ardisson j’ai vu ça, ils niaient bien entendu et tout le monde compatissait)

                                    est ce là le comportement d’un scientifique comme je vous le demande dans mon article ?


                                    les bogdanoff ne se situent pas dans votre schéma... ils sont MYTHOMAN, cela relève d’une pathologie, croire à ses propres mensonges et en faire une réalité = état PSYCHOTIQUE.

                                    et ils aiment se mettre en scène, être regardé, écouté... des mégalos.

                                    ils n’ont rien de scientifiques, ils sont tout le contraire... 

                                    je me répète je n’ai aucune connaissance en matière scientifique, je me base sur le comportement des Bogdanoff vis à vis de leurs détracteurs, un comportement qui n’a rien de serein... les procès, leur cheminement de vie et du bon sens.

                                    bien sûr j’ai lu le rapport interne du CNRS qui (hors les passages techniques) est EXPLICITE.

                                    ils n’ont fait que 4 ou 5 articles dans leur carrière et c’était pour leur thèse, sont-ce là des scientifiques qui recherchent ? ils ne cherchent pas beaucoup alors smiley

                                  • Aztèque Aztèque 21 septembre 11:23

                                    Bonjour FreeDemocracy.

                                    Même si je défends comme vous le devoir de rigueur lorsqu’il s’agit d’enseigner, je me montrerais plus magnanime concernant les Bogdanoff.

                                    Il est évident que ces garçons croyaient plus au « droit au prestige » qu’au devoir de pudeur quand il s’agit d’étaler leur savoir.
                                    Ils ont très tôt appris à rêver.
                                    Et cela tient très probablement à l’environnement dans lequel ils se sont épanouis, comme vous l’avez souligné.
                                    La vie de château, quand on a ça, à quoi donc peut-on rêver ?
                                    Et la grand-mère fantasque, ça les a probablement aidé à croire autant en eux qu’aux miracles !

                                    J’ai eu un ami avec qui je partageais le goût de la musique.
                                    Nous jouions parfois le WE, dans son salon, pour entretenir la passion.
                                    Parallèlement à ces moments de détente, j’entretenais aussi une autre passion : l’enseignement.
                                    J’enseignais l’harmonie, 3 soirs par semaine, dans une École Nationale de Musique et de Danse.
                                    Lui aussi était né dans le confort d’un enfant roi, dont la mère s’efforçait continuellement de rendre fantastique tout ce qu’il faisait.
                                    Aussi, lorsque je lui faisais « diplomatiquement » remarquer que ses cadences n’étaient pas très élégantes, que ses figures rythmiques étaient incomplètes ou tout simplement que sa guitare était désaccordée, je me faisais bien moins « diplomatiquement » renvoyer dans mes cahiers. En fait, je ne comprenais rien à « SON » art !
                                    Il s’efforçait de m’expliquer que ses insuffisances n’en étaient pas ; elles étaient en réalité la manifestation de son « génie » sous l’audacieuse forme d’un « flou artistique ».
                                    Bien vite, j’ai compris que son intérêt pour la musique n’était qu’un prétexte à sa vrai passion : le spectacle !
                                    Il n’avait aucun répertoire, aucun morceau fini, aucune programmation, même sommaire, écrite sur un bout de papier ; mais il osait se présenter avec toute sa sono mal réglée et son instrument dans les cafés, sur les terrasses de restaurants, etc... Et il jouait.
                                    Aussi, en
                                    technicien pointilleux, cela me rendait mal à l’aise de voir un pareil étalage d’approximations couplées à une telle suffisance que cela relevait de l’arrogance.
                                    Mais le public, moins alerte et bien plus détendu et spectateur que moi se montrait finalement enthousiaste.
                                    Finalement, j’ai tiré une leçon de cette période : la passion n’est vraiment universelle que si elle peut se manifester de toutes les façons possibles, par tous les acteurs possibles. Et même les moins rigoureux !

                                    Tout ça pour dire que les frères Bogdanoff sont avant tout des passionnés, qu’une éducation « particulière » a poussé à l’exhibition sans filtre (même les moins rigoureux) de leur passion et de leurs rêves, à la limite du phantasme (également traduit dans ce milieu comme mythomanie).
                                    Et si le droit au spectacle doit en passer par le visa doctorant, pourquoi ne pas graisser la patte d’un comité de soutenance choisi avec soin dans les relations familiales.

                                    Bref, les médias ne pouvaient pas passer à côté d’un divertissement pareil ! Fût-il aussi grossier que la vulgarisation de théories non vérifiées.
                                    Donc même si la qualité de leurs travaux laisse à désirer, ils font le job !
                                    Et ils ne prétendent pas publier dans Nature ou autres ...

                                    Au fait ! Comité National de la Recherche Scientifique (CNRS) ?
                                    S’il vous plaît FreeDemocracy , corrigez ça vite avant que des lecteurs taquins n’aient l’idée de mettre en doute le sérieux de vos travaux !


                                    • FreeDemocracy FreeDemocracy 21 septembre 21:26
                                      @Aztèque
                                      bonsoir,

                                      détail qui ne remet pas en cause l’article aztèque mais vous m’avez fait rire et vous êtes très attentif, BRAVO sincèrement.

                                      le CNRS centre
                                      le CoNRS comité j’ai dû faire un schmilblik bref 

                                      sinon la passion je ne la remet pas en question mais votre bienveillance est fort honorable à leur égard, vous occultez le fait que, sisi, ils ont écrit dans des revues spécialisés et les meilleures.

                                      c’est pour cela que le scandale a éclaté...

                                      comme je dis à la fin ce ne sont pas des criminels mais des bonimenteurs et nous n’avons pas besoin de ce genre de gens à mon avis car nous sommes saturés de ce genre de personnes dans les médias...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires