• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Notre gouvernement fait planer de nouvelles menaces sur la liberté (...)

Notre gouvernement fait planer de nouvelles menaces sur la liberté d’expression et Internet...

Dans l’espace de quelques jours viennent de paraître trois nouveaux textes qui pourraient porter gravement atteinte au journalisme citoyen et à la liberté d’expression sur Internet. Sous couvert de nobles combats pour fiabiliser l’information sur Internet, prévenir la délinquance et protéger l’enfance, le gouvernement semble vouloir mettre en place des nouvelles lois aux conséquences potentiellement liberticides... Tout ceci naturellement dans cette période de forte confusion pré-électorale...

Suite à un billet que j’ai écrit hier sur le blog de la présidentielle de 20 Minutes, j’ai eu envie d’aller un peu plus loin dans ma réflexion. Voici l’état d’avancement de ma compréhension de trois dossiers parus quasi simultanément :

  • Rapport Tessier sur la presse numérique demandé par le ministre Renaud Donnedieu de Vabres (19 février 2007)
  • Projet de loi sur la prévention de la délinquance (13 février 2007)
  • Projet de décret pour la création d’une commission de déontologie d’Internet (31 janvier 2007)

Les projets ayant une portée assez vaste, je n’ai pas tout de suite fait le lien entre les trois. Après avoir commencé à rentrer un peu dans les détails, je crains que derrière une noble façade (mais aussi des combats très importants et justes) se cachent des graves dérives potentielles notamment au niveau de la liberté d’expression.

J’ai commencé à essayer de décortiquer un peu les informations pour tenter d’y voir un peu plus clair et d’imaginer les dérives potentielles pour chacun de ces textes.

1) Au sujet du rapport «  La presse au défi du numérique » de Marc Tessier demandé par le ministre renaud Donnedieu de Vabres (remis le 19 février 2007)

Objectif initial
Analyser la presse à l’heure du numérique.

Dérives potentielles
Selon les souhaits maintes fois exprimés par le ministre RDDV, le rapport évoque la mise en place d’un label de qualité que l’on pourrait attribuer aux sites d’information respectant certaines règles, notamment déontologiques, définies par les pouvoir publics eux-mêmes afin d’avoir des aides financières ou fiscales (TVA réduite, création d’un statut spécial pour le journaliste citoyen avec des exonérations...). En gros, l’Etat souhaite exercer un contrôle sur les médias citoyens exactement comme il fait avec la presse via par exemple la Commission paritaire qui décide à qui donner ou enlever ses aides directes ou indirectes (beaucoup de revues font faillite quand cette commission décide de faire passer leur TVA sur les affranchissements de 2.10% à 19.6% par exemple). AgoraVox est directement cité d’ailleurs dans ce rapport demandé par le ministre de la culture..

Ce que j’en pense
C’est pour moi, très difficile à ce stade d’avoir une opinion tranchée. J’ai néanmoins retrouvé quelques citations de
Renaud Donnedieu de Vabres, faites avant la publication du rapport, et qui permettent de bien le resituer dans son contexte...

Pour notre ministre de la culture, le projet de loi DADVSI (à l’époque bien combattu par Bayrou), « n’est que le premier d’une longue série d’adaptations de notre droit à l’ère numérique et je compte bien, par exemple, m’attaquer un jour au problème de la presse et de l’Internet. C’est un autre sujet capital parce qu’il n’y aura pas d’informations de qualité sur l’Internet sans de vraies signatures, de vrais acteurs dont c’est le métier. L’Internet est une grande chance, mais je ne veux pas l’idéaliser et sans un cadre clair, beaucoup de ces chances pourraient être gâchées », (Libération mars 2006). Même Loïc Le Meur avait été très choqué par de tels propos liberticides...

Par ailleurs, quand RDDV fut invité le lundi 10 avril 2006 sur la chaîne I>Télé, il a déclaré : "Vous savez très bien que aujourd’hui sur Internet circulent beaucoup de choses, parfois le pire comme le meilleur, ce qui veut dire que paradoxalement redevient essentielle la certification, c’est-à-dire la signature par un journaliste parce que ça garantit l’authenticité. Donc je crois, si vous voulez, qu’Internet est une grande chance, mais ça suppose aussi qu’il y ait des règles du jeu et des principes de déontologie" (la vidéo d’I>Télé est accessible ici ainsi qu’un petit lapsus assez révélateur au sujet de la censure...).

En tant que citoyenne, mais aussi en tant qu’acteur politique, j’ai tendance à m’inquiéter des conséquences des conclusions du rapport Tessier, envisageant, entre autres la mise en place de ce label décerné par un organe public avec tous les avantages économique qui vont avec. Quelles règles du jeu seront fixées, par qui, dans quelles conditions sera t’il attribué, dans quelles conditions sera t’il retiré ? Quand on voit les conditions d’attributions ou de suppression des numéros de commissions paritaires, on peut craindre le pire....

Les pontes des grands médias ainsi que les politiques s’inquiètent de la grande transparence, de la puissance et de l’impossibilité de contrôler internet. Cette tentative de contrôle les ringardise d’ailleurs.

Et pourtant, ils ne devraient pas craindre cette évolution, voire cette révolution de la diffusion de l’information et de son pluralisme. Si les journalistes sont talentueux, et un grand nombre le sont vraiment, le public sera au rendez-vous. Il existe des rédactions et des médias qui l’ont compris et qui évoluent intelligemment.

A eux de faire les efforts nécessaires pour donner un écho à leurs journalistes sur la Toile. De quoi ont-ils peur ? Du journalisme citoyen, qui se développe à grande vitesse ? Et si cet espace était une fenêtre pour découvrir de nouveaux talents, de nouvelles plumes, du travail coopératif ? Et si ça marche sans gros moyens ? Et si la vérité sortait des sites, forums, blogs ? Et si c’était à nous de décoder entre mille témoignages sur un événement ? Dans mon précédent article que j’ai écrit suite à la conférence Web 3, à laquelle furent invité tant Sarkozy que Bayrou, j’ai essayé de montrer un exemple très concret des verrous qui sautent grâce à Internet.

Enfin, comme le souligne fort justement NetPolitique au sujet du rapport Tessier, "on peut d’emblée regretter que son auteur n’ait auditionné (cf. page 70) personne issu de près ou de loin de la blogosphère française ou des médias citoyens, qu’il cite pourtant à de nombreuses reprises"....

Pour aller plus loin


2) Au sujet du projet de loi sur la prévention de la délinquance (13 février 2007)

Objectif initial
Texte relatif à la prévention de la délinquance (réprimer le happy slapping).

Dérives potentielles
Le simple citoyen qui filme des évènements violents (une manifestations violente) et décide d’en informer les citoyens par une diffusion sur Internet (sur AgoraVox par exemple), pourrait être théoriquement poursuivi. Il en est de même, par exemple, pour celui qui voudrait enrichir un article de l’encyclopédie Wikipédia par des images ou des vidéos. L’amendement criminaliserait donc aussi le diffuseur de la vidéo.... Comme le précise justement l’excellent site Ratiatum, « est-ce vraiment pertinent quand certaines utilisations de YouTube avaient justement permis au diffuseur, si ce n’est d’aider à résoudre le crime, de mettre au moins la lumière sur un acte préjudiciable » ?

Ce que j’en pense
Ce texte relatif à la prévention de la délinquance veut condamner les auteurs ou les diffuseurs des happy slapping. Si bien évidemment, je condamne tout acte de violence, filmé ou non, en quoi l’inhumanité des délinquants qui les réalisent est pire que la bêtise des guerres que nous voyons tous les jours sur nos petits écrans ? Toute chose égale par ailleurs, les premiers devraient être condamnés pour leurs actes d’atteinte à la personne, coups et blessures par la justice française, les seconds par les tribunaux internationaux. C’est loin d’être le cas mais c’est là un autre débat...

Les politiques ont tort de vouloir verrouiller le 5ème pouvoir. Non seulement par ce qu’Internet est un espace de liberté mondial. Les pauvres petites règles du jeu imposées par le haut ne s’appliqueraient qu’en France ? Sont-ils au courant qu’il n’y a plus de frontières avec Internet ? Que les tentatives de verrouillage sont dignes des pays les plus totalitaires ?

Je me battrai pour sauvegarder cet espace de la liberté d’expression. Aux dangers de ce qui circule sur le net, je préfère faire confiance à notre bon sens, à notre éducation, à notre éthique. Si des chartes éthiques doivent apparaître, je souhaite qu’elles soient le fruit de travaux citoyens et non pas d’obscures commissions.

Je ne suis évidemment pas la seule à m’inquiéter. L’enclyclopédia Wikipédia, via l’association Wikimédia France, vient d’adresser un courrier aux membres de la Commission mixte paritaire, à des présidents de groupes parlementaires, ainsi qu’à d’autres députés. Dans ce courrier, la Wikipedia exprime la crainte que ces dispositions permettent en réalité d’interdire d’autres activités que le happy slapping :

« Ces clauses ont malheureusement une portée bien plus large que la simple répression du "happy slapping". Le simple citoyen qui filmerait des évènements violents (manifestations qui dégénère, par exemple) et voudrait informer ses concitoyens par une diffusion en ligne, pourrait être poursuivi. Il en est de même, par exemple, pour celui qui voudrait enrichir l’article Wikipédia sur ces évènements par des images ou une vidéo. Il nous semble cependant important que tout citoyen, qu’il soit au non professionnel de l’information, puisse participer au débat démocratique et à l’information de ses concitoyens, y compris en leur diffusant des documents audiovisuels sur des évènements violents. C’est un problème tant de liberté d’expression que d’égalité des citoyens devant la loi. »

Pour aller plus loin


3) Au sujet d’un projet de décret pour la création d’une commission de déontologie d’Internet (31 janvier 2007)

Objectif initial
Texte relatif à la protection de l’enfance. Projet visant à créer une commission de déontologie du net censée labelliser les acteurs de la société de l’information (hébergeurs de sites et de blogs, fournisseurs d’accès Internet, aux opérateurs de téléphonie mobile...)

Dérives potentielles
Selon l’APRIL, pionnière du logiciel libre, « à l’approche des élections, sous couvert de protection de l’enfance, un projet de décret du gouvernement étonne en détronant la co-régulation au profit d’une commission administrative verrouillée aux pouvoirs extensibles.  » L’APRIL attaque un projet qui « montre une volonté de reprise en main par l’État de la régulation de l’internet compte tenu notamment de la présence massive au sein de la nouvelle commission des représentants des pouvoirs publics dans cette commission, et du fait que les 14 personnalités qualifiées y siégeant sont désignées exclusivement par arrêté du Premier ministre, pour cinq ans, transformant donc ces nominations en choix politique, et encore plus si elles ont lieu à proximité d’élections nationales. »

De son côté, l’association IRIS (Imaginons un réseau Internet solidaire) « dénonce cette nouvelle tentative d’atteinte aux libertés fondamentales, en particulier à l’exercice de la liberté d’expression publique en ligne. Il s’agit toujours de réglementer et contraindre l’expression publique utilisant les réseaux électroniques, au mépris des libertés fondamentales, en échappant chaque fois un peu plus aux règles de la démocratie et de l’État de droit. »

Enfin, Reporters sans frontières « considère que ce texte, qui ne devait initialement porter que sur la protection de l’enfance, donne des compétences trop larges, et surtout mal définies, à cette commission.  »

Ce que j’en pense
Là aussi c’est assez compliqué de faire la part des choses entre des choix légitimes et des dérives potentielles très fortes. Néanmoins, j’ai tendance à partager l’opinion assez tranchée de Pierre Jean Duvivier : « La réalité est que le domaine de labellisation ira très certainement au-delà de la stricte protection de l’enfance, en fait instrumentalisée. On peut considérer ce projet comme un cheval de Troie qui pourrait permettre d’imposer d’autres labels, comme le label presse souhaité par le ministre de la Culture, permettant d’imposer une censure de fait par un double mécanisme : en premier lieu il s’agirait de discréditer certains sites d’information au yeux des internautes en ne leur accordant pas le label, et en second lieu, de museler les responsables de ces sites en les menaçant de ne pas leur accorder, ou de leur retirer, ce label. Ce mécanisme pourrait très rapidement toucher les plates-formes de blogs. »

Pour aller plus loin

En conclusion, il s’agit-là de thématiques très importantes, voire même cruciales pour l’avenir d’Internet, des blogs, du journalisme citoyen et tout simplement pour notre avenir. Je suis donc heureuse de voir que ce sujet sera approfondi et débattu, entre autres avec Guillaume Champeau, lors des Premières Rencontres du Journalisme Citoyen et du Cinquième Pouvoir qu’AgoraVox organise le 24 mars en région parisienne (voir également l’article du jour de Carlo Revelli). Nous pourrons donc continuer à discuter même au delà de cet article en faisant finalement connaissance tous ensemble... :-)


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (669 votes)




Réagissez à l'article

271 réactions à cet article    


  • François RG (---.---.51.171) 21 février 2007 10:19

    La liberté offerte par internet inquiete tout les pouvoirs,quel que soit leur orientation politique,et ce dans tous les pays du monde.En France,ou l on s indigne de la censure en Chine,on veut pratiquer cette meme censure,mais en le cachant sous un enrobage de bonnes intentions RDDV est un pantin dangereux et nocif


    • Johan Livernette Johan Livernette 21 février 2007 11:14

      Evidemment d’accord avec l’auteur et François. Le pouvoir médiatico-politique n’aime pas la vraie démocratie. Il s’efforce donc de l’étouffer (internet) ou de la corrompre (syndicalisme). Rien d’étonnant à ce qu’il cherche à censurer internet en trouvant certains prétextes vaguement moralistes.

      http://livernette.noosblog.fr


    • Victor (---.---.152.136) 21 février 2007 11:16

      « Le pouvoir médiatico-politique n’aime pas la vraie démocratie. »

      Bayrou fait partie de ce pouvoir et des réseaux depuis les années 1970...


    • Lavande & Coquelicots Pierce 21 février 2007 11:18

      Je ne suis qu’à 1/3 d’accord avec Quitterie.

      D’abord, parce que son titre est inutilement inquiétant : à chaque fois qu’on aborde un sujet pour légiférer, quel qu’il soit, il y a « de nouvelles menaces », sur le mode du « Et si... », « Et si... », « Et si... ». A ce stade, on peut fantasmer toutes les menaces du monde !

      Plus en détails :

      1/ S’agissant d’avantages fiscaux, le caractère est incitatif mais non contraignant. Que la presse et les médias « reconnus » obtiennent une espèce de certification, soit ! Ca n’empêche pas les autres de s’exprimer, avec tout l’avantage de ne pas être estampillé « média reconnu par les autorités compétentes ».

      Et aujourd’hui en effet, les médias cherchent la reconnaissance des lecteurs, et non pas de l’Etat. En tout état de cause, aucune menace réelle ici.

      2/ Le happy slapping est quand même aisément définissable ! Il s’agit d’un acte de violence provoqué délibéremment en vue de le filmer. Prétendre que plus personne n’osera diffuser une violence filmée fortuitement de peur d’être accusé d’en être responsable confine quand même un peu à la paranoïa : hier et aujourd’hui, accuse-t-on les aficionados du camescope de provoquer les accidents ou les violences qu’il leur arrive de filmer ?

      3/ Sur la commission de déontologie, par contre, je suis en partie d’accord. Sauf qu’internet est déjà aujourd’hui un espace de liberté soumis aux lois. A ce titre, il serait intéressant de savoir si ladite commission aurait un autre but que de veiller au respect de l’application d’icelles, ou s’il ne s’agit pas seulement d’un énième « machin » administratif dont nous autres Français sommes si friands (officiellement).

      Quoi qu’il en soit, il est un peu léger de hurler systématiquement aux « menaces qui planent » alors que grosso modo et comme souvent, le pire comme le meilleur est possible.

      Et le rôle de la démocratie, c’est de mettre le curseur au bon endroit. De faire face aux menaces et d’affronter les nouvelles questions que pose par exemple internet. Croire qu’il ne faut pas du tout réguler internet serait idiot.

      Il y a par contre un autre sujet que vous n’abordez pas ou très indirectement : c’est la très grande difficulté de RDDV à discuter avec le monde des internautes. On l’avait déjà vu avec la DADVSI, et c’est là ma plus grande crainte en la matière.

      Plus précisément, sur la DADVSI, toute la difficulté était de faire dialoguer deux mondes très repliés sur eux-mêmes : les artistes d’un côté, et les fans d’internet et des techniques informatiques de l’autre. A mon sens, RDDV a échoué à être un trait d’union entre ces deux mondes. Il comprenait parfaitement le premier, et pas du tout (ou pas suffisamment) le second.

      Un point à souligner enfin : le ministre de la Culture changera de toute façon d’ici peu, car même si Sarokzy devait être élu, je n’imagine pas le très chiraquien RDDV rester à cette place...


    • panda (---.---.243.114) 21 février 2007 11:22

      Victor si vous arrêtiez votre « fixette » sur bayrou vous pourriez vous intéresser à l’article qui a le mérite de poser le débat. Merci à l’auteur de l’avoir poser.


    • Anthony Meilland Anthony Meilland 21 février 2007 11:47

      @Pierce

      Arrêtez votre propagande.

      RDDV n’est pas « très Chiraquien ». Comme votre Guide Suprême le Grand Sarkozy, il a soutenu Balladur en 1995. Et il était alors membre de l’UDF, ce qui ne fait pas de lui un Chiracophile !

      Mais revenons sur le sujet. Que je sache, Sarkozy était déjà président de l’UMP et donc « homme fort du pays » lors de l’histoire du DADVSI, c’est donc son entière responsabilité, et RDDV n’est qu’une marionnette dans ses mains. De plus, sa pratique du chantage et de la censure à l’encontre de journaux ou de livres lui étant défavorables ne peut que laisser présager que la situation va empirer avec son élection à la tête de l’état.

      Oui, bienvenu dans un monde de Merde ! Bienvenu à Sarkoland, le pays où tu marchera droit, sinon prend garde à tes rotules !!


    • Casabaldi (---.---.64.181) 21 février 2007 12:14

      > très bon post Quitterie, merci.

      > Anthony (va pas croire que je te piste, hein, mais pour une fois qu’on est d’accord, j’en profite... et j’enchaine)

      Ces différents projets sont pour moi à rapprocher de ce qu’un commentaire de Patrick (plus bas), décrit fort justement comme :

      « la collusion entre les politiques (toutes tendances confondues car un tel projet aurait très bien pu être présenté par un gouvernement socialiste) et les medias »

      et sur ce point précis, il me semble important de le rapporcher également d’un des points hallucinants du projet socialiste :

      79- Etablir une Haute autorité du pluralisme dont les membres seront désignés par le Parlement à une majorité des 3/5èmes.

      « Désignés par le parlement » ! Pour moi, c’est de la même veine : renforcer, sous couverts d’intentions louables, le contrôle et la collusion du monde politique « labellisé » sur l’information.


    • vraitravailleur (---.---.100.45) 21 février 2007 12:31

      Tout gouvernement de droite comme de gauche qui a une volonté « constructiviste » affirmée, comme c’est le cas de tous les gouvernements depuis 1958, cherche à contrôler au maximum les médias.

      La chasse aux videos de violence ou de pédérastie sert de prétexte à un contrôle beaucoup plus vaste et à une lutte contre les « déviances ».

      On peut prévoir à court terme l’ interdiction de s’exprimer aux tenants des organisations considérées comme des sectes (témoins de Jéhovah, Lutte ouvrière, Moon, fraternité Saint Pie X etc.), l’interdiction des blasphèmes contre Mahomet, l’interdiction de paroles de chansons inconvenantes (rappeurs), l’interdiction de révéler les malversations ou la vie privée de tel ou tel homme politique en vue, ou tout simplement l’interdiction d’apologie d’une forme d’art non conforme à la politique du ministère des Affaires culturelles. On interdira aussi les films qui dérangent les gouvernements des Etats amis de la France (par exemple les Etats-Unis, Israël, la Chine, le Gabon etc).

      Seul, François Mitterrand s’était montré plus libéral en ce domaine en autorisant les chaînes de télévision privées.

      L’usage d’internet dérange aussi les éditeurs des périodiques à support papier, déjà en difficulté, à qui les blogs et journaux en ligne font perdre de la clientèle, la mienne en particulier.

      Il suffit déjà de constater l’agressivité de certains directeurs de journaux payants à l’égard de leurs collègues des journaux gratuits lorsqu’ils se trouvent ensemble sur un plateau de télévision.

      Il existe donc tout un ensemble de personnes et d’organismes qui ont intérêt à maintenir le statu quo du XXe siècle.

      L’Etat nommera des fonctionnaires disciplinés pour censurer les blogs d’internet et wikipedia, dont la qualité est pourtant considérée actuellement comme de même niveau qu’Encyclopedia britannica.

      On en viendra donc à la situation des ressortissants de pays totalitaires qui écrivent des szamizdat diffusés de l’extérieur, par des réseaux qui échapperont complètement à l’Etat.

      Toutefois, le battage autour de cette loi liberticide, juste avant les élections, ne peut nuire qu’à un candidat, Nicolas Sarközy, qui lui est pourtant complètement étranger puisqu’elle n’est pas de son ressort.

      On peut donc soupçonner ses « amis » politiques, proches du Premier ministre, de chercher par ce moyen à lui faire perdre quelques voix internautiques.

      vraitravailleur


    • TB (---.---.21.162) 21 février 2007 12:35

      La liberté totale sur internet représente une menace pour le pouvoir non démocratique comme c’est le cas en France. La liberté totale sur internet permet également aux citoyens de s’affranchir de la pensée formatée par ledit pouvoir. S’affranchir qui veut et qui peut, bien sûr. Formatage que l’on retrouve sur Agora Vox vu la façon dont s’agglutinent les citoyens agoravoxiens sur les articles reproduisant les schémas télévisuels complètement cadrés. Ruée moutonneuse au détriment des articles qui nécessitent une refexion personnelle autonome.

      Cet article est opportun. Il nous rappelle que la liberté d’expression est un combat permanent. Cependant, à l’adresse de Quitterie qui ne cache pas son positionnement bayrouiste comme moi en matière de démocratie directe, je pense que la liberté sur internet sera également menacée si Bayrou prend le pouvoir. Pour le moment, élection oblige, il cache bien son jeu. Catholique pratiquant, il commencera d’abord par « s’occuper » des sectes et ce sera le premier cheval de Troie ... Bon nombre de ses amis UDF sont des opposants farouches aux « sectes » ou de l’enseignement non-académique et/ou à domicile et ne se priveront pas de tout régenter exactement comme le souhaite un Donnadieu de Vabres (lequel devrait, en principe et pour le principe, se retrouver derrière les barreaux pour attentat liberticide contre une population).

      Enfin, puisque Agora Vox attitre principalement les bayrouistes : quel est la position du béarnais sur le téléchargement style emule ? Gratuité totale ou pas ?

      Bref, j’en reviens à une démocratie directe en ajout de la Constitution (voir Yvan Bachaud) avec, conséquemment, un pouvoir moindre accordé au Président de la RF . Ainsi, ses options religieuses ou philosophiques il les gardera pour lui. Si le peuple, par référendum sur son initiatve, exige une « déontologie accrue » sur internet, je m’inclinerai. Les français sont peut-être des moutons mais je serais étonné qu’ils s’auto-censurent à ce point. Quoi que ...


    • Rolande (---.---.78.4) 21 février 2007 12:37

      L’article dit :

      « l’Etat souhaite exercer un contrôle sur les médias citoyens exactement comme il fait avec la presse... »

      C’est de la pure mystification. Les médias sont contrôlés par les milieux financiers et les multinationales, mais justement Bayrou qui a fait partie de la Trilatérale ne va pas s’en prendre à ces gens.


    • PasKal (---.---.201.240) 21 février 2007 12:38

      Encore une raison pour moi pour VOTER FRANCOIS BAYROU AU 1er ET AU 2nd TOUR !

      F. Bayrou connait parfaitement Internet, depuis TRES longtemps, et respecte et encourage les échanges via ce média. Il en apprécie la Liberté justement !

      Royal ? Je doute qu’en ce domaine également, elle y connaisse grand chose personnellement... Inutile d’en dire plus, je le crains. Ne tirons pas plus sur l’ambulance...

      Sarkosy ? Son inclinaison permanente à restreindre les libertés individuelles (et publiques) me ferait craindre le pire, avec cet énérgumène au pouvoir. Non Merci ! On l’a bien vu, durant 5 longues années, avec la lutte contre le terrorisme : « Le but des terroristes sont de forcer les Démocraties à le devenir moins ? Ah bon bah d’accord alors, je vais donc obéir aux terroristes et rendrent nos Démocraties moins démocratiques en restreignant les libertés... ». Pauvre niais ! Allez, dégage !!! Y’a qu’à voir aussi pour la presse Française comment il cherche déjà à la contrôler « à l’africaine » ou à la « chilienne » du temps de Pinochet... Oust, du balais le Sarkosy ; j’ai pas confiance dans ce mec !

      Non, concernant la Liberté d’expression (sur Internet comme ailleurs), je n’aurai confiance pour la respecter qu’en François Bayrou, c’est clair !

      JE VOTE FRANCOIS BAYROU AU 1er TOUR ! JE VOTE FRANCOIS BAYROU AU 2nd TOUR !


    • Rolande (---.---.78.4) 21 février 2007 13:10

      « F. Bayrou connait parfaitement Internet, depuis TRES longtemps, et respecte et encourage les échanges via ce média. Il en apprécie la Liberté justement ! »

      On l’a vu avec les commentaires cachés sur Agoravox...


    • parkway (---.---.18.161) 21 février 2007 13:29

      à pierce, « Et le rôle de la démocratie, c’est de mettre le curseur au bon endroit. » bien d’accord,

      mais quand c’est sarko ou ddv qui le positionnent sans concertation aucune, y’a intérêt à se méfier...

      et comme c’est pas la première fois qu’il faut se méfier, il vaut mieux écarter ce genre d’individu du pouvoir.

      pourquoi prendre des risques avec ce genre de personnes ?

      à la fosse, les fachos !


    • AZERTY (---.---.156.199) 21 février 2007 13:54

      « quand c’est sarko ou ddv qui le positionnent sans concertation aucune... »

      Et le PS a-t-il fait mieux quand il était au gouvernement ? Et Baryou, lorsqu’il y a été, était-il un si grand défenseur des libertés ?

      C’est de l’ensemble de ces gens qu’il faut se débarrasser.


    • AZERTY (---.---.156.199) 21 février 2007 14:10

      Voir, plus bas, mon commentaire de 14h05. La « loi contre la délinquance » est du même tonneau que ce qui aurait pu « sortir sous » une Royal ou un Bayrou. Avec une différence : sous ces deux-là, personne n’aurait crié au « liberticide », et de ce fait le danger aurait été bien plus grand.


    • dégeuloir (---.---.120.204) 21 février 2007 14:18

      on sait ce pourquoi le ministre renaud Donnedieu de Vabres roule ! il nous a montré son vrai visage ,entre autres, lors de la loi DAVSDI....la SACEM et les grosses « majors » ....très influentes... smiley...nul doute que sous Tsarkosy 1 er ,le muselage du WEB va battre son plein.....ou plutôt la tentative,car le net devient totalement incontrôlable,RDDV semble ne pas savoir ça !...il va s’en rendre compte prochainement..... smiley


    • Bof (---.---.192.84) 21 février 2007 14:41

      Avec Sarkozy, le PS sera théoriquement dans l’opposition, et Bayrou on ne sait pas très bien. Mais, avec un gouvernement d’entente à la Bayrou, il n’y aura plus d’opposition. Ils pourront donc nous en faire de beaucoup pires.

      C’est ce qui nous attend avec la méga-puissance européenne. Au Conseil de l’Europe, on est plus de huit-cents millions. C’est dire le contrôle qu’on pourra exercer sur ce genre de montages militarisés et à gros fric.


    • Bof (---.---.192.84) 21 février 2007 14:51

      « Bayrou fait partie de ce pouvoir et des réseaux depuis les années 1970... »

      Bayrou a commencé sa carrière politique comme chargé de mission de Méhaignerie sous Giscard et Barre, pour rejoindre ensuite les lobbies eurocrates. Il représente les intérêts des eurobbies financiers, et c’est pourquoi il a été bien reçu au Siècle, à la Trilatérale, etc...

      Ces gens se fichent éperdument de la liberté de la Toile.


    • Rage Rage 21 février 2007 15:05

      Bonjour,

      Dans ce cas précis, et par transposition à bon nombres de problématiques contemporaines, il y a deux types de réactions possibles :
      - Soit on s’adapte et on utilise les nouveaux outils.
      - Soit on refuse le progrès, on refuse le changement, on se barde d’une armure de dispositions plus castratrices les unes que les autres, et on fini par mourrir étouffé sous les couches d’armure que l’on a cru bon d’enfiler.

      La DADVSI fait partie de ces lois préhistoriques qui refusent le changement pour protéger des mammouths qui ne veulent pas regarder la réalité en face.

      L’Internet fait parti de ces outils qui, qu’on le veuille ou non, change le quotidien des individus, et par conséquent, change la donne.

      Là où certains voient débauche, décadence, et nécessité de contrôle, d’autres y voient liberté, 5ème pouvoir ou diversité.

      La question au final, n’est pas tant de savoir les tenants et aboutissants de l’outil, mais plutôt quel usage on souhaite en faire. S’il s’agit de refermer le couvercle sur une population asservie à la soupe médiatique populaire, alors oui, toutes les lois liberticides sont « logiques », puisqu’elles vont dans le sens du contrôle, de la limitation des libertés, de la main mise sur ce qui échappe encore.

      Mais s’il s’agit de savoir tourner une page, de s’adapter et de considérer que ces nouvelles technologies sont une donne qu’il faudra accepter qu’on le veuille ou non, alors pondre des lois à contre-courant ne fait que nous amener à refuser de voir la réalité en face.

      Nicolas Hulot a tout compris sur le fond : Face au principe de réalité, soit nous nous adaptons, soit nous subissons et crevons faute d’avoir sû faire les choix qui s’impos(ai)ent.

      « Si le gouvernement avait éliminé plusieurs dizaine de milliers d’individus, voudriez-vous vraiment le savoir ? » V pour Vendetta

      « Les peuples ne devraient jamais avoir peur des gouvernements, ce sont les gouvernements qui devraient avoir peur du peuple » V.pour Vendetta

      « Ces personnes sont tellement dépendantes du système qu’elles sont prêtes à se battre pour le protéger » Matrix

      « L’essentiel c’est le choix » Matrix


    • FM (---.---.140.77) 21 février 2007 15:14

      @ Paskal,

      Merci pour la propagande.

      Juste une petite précision :

      « Royal ? Je doute qu’en ce domaine également, elle y connaisse grand chose personnellement... Inutile d’en dire plus, je le crains. Ne tirons pas plus sur l’ambulance... »

      C’est son fils qui a monter son Blog est qui le gère...

      De plus, les dénigrements gratuits n’apporte rien aux débats...


    • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 21 février 2007 15:16

      « Royal ? Je doute qu’en ce domaine également, elle y connaisse grand chose personnellement... Inutile d’en dire plus, je le crains. Ne tirons pas plus sur l’ambulance... »

      Surtout si vous y êtes ! Mais, s’il vous plait, en citoyen respectueux du débat démocratique, arrétez avec ce genre d’arguments débiles et inutilement insultants ! Ce n’est pas une critique argumentée et cela ne correspond du reste en rien à la situation, comme vous avez dû l’apprendre par la suite...


    • patrick patrick 21 février 2007 15:17

      @TB

      Je peux être en accord avec beaucoup d’éléments de cette article mais je veux faire 2 remarques de principe :

      1. A l’auteur. si sur le fond vous avez raison sur un certain nombre d’éléments, je trouve que vos conclusions sont sans doute hatives et surtout le fait de vous en servir pour « glorifier » F. Bayrou me parrait plutot mal placé. La sanctification de FB devient un peu excessive

      2. @ TB vous ecrivez « La liberté totale sur internet représente une menace pour le pouvoir non démocratique comme c’est le cas en France »

      Pouvez vous objectivement agumenter cette affirmation d’absence de democratie en France ? Ne croyez vous pas que l’exces provoque la nullité des propos ? Voulez vous citer les pays democratiques à votre sens ?

      Je serais heureux de vous lire à ce sujet.


    • TB (---.---.21.162) 21 février 2007 15:42

      @Patrick, je réponds avec plaisir et en essayant de faire court.

      Un pays comme la France avec un Président possédant pratiquement tous les pouvoirs au delà du Parlement en nommant des « amis » à la tête de quasi toutes les Institutions françaises .... élu avec au premier tour 13 % des voix de tous les électeurs inscrits .... n’est pas une démocratie ! Une nation vérouillée par 3 ou 4 partis réunissant à peine 400 000 adhérents toutes tendances confondues pour représenter 42 millions d’électeurs ... n’est pas une démocratie ! Ne pas pouvoir s’exprimer par des référendums d’initiatives citoyennes permettant, pour gagner du temps et de l’argent à la nation toute entière, d’abroger ou supprimer une loi ... n’est pas une démocratie !

      Certes, je considère avoir eu beaucoup de chances de naître en France de parents français blonds aux yeux clairs plutôt que noir ou beur ou métissé en Côte d’Ivoire, en Egypte ou en Argentine. Mieux vaut être riche et bien portant que pauvre et malade, évidemment. Cependant, si j’avais pu décider de ma naissance (au nom de quoi d’ailleurs ?) j’aurai préférer naître en Suisse car c’est le seul pays au monde dont le régime politique est une démocratie directe (ou semi-directe). C’est le pays qui se rapproche le plus de la vraie démocratie et qui se porte bien merci. Mais on peut toujours faire mieux. Tout est envisageable, toujours ! J’ai pour habitude de ne pas prendre exemple sur le bas mais sur le haut, pas sur le pire mais sur le mieux. Cela évite la régression.


    • ptitlouison (---.---.246.212) 21 février 2007 15:54

      Ce commentaire est très pertinent et très vrai sauf que je considère pour ma part (hélas) que nos chers blogs internets sont un zamisdat puisque peu de gens les fréquentent dans la population : il n-y-a dajà pas tellementde lecteurs de la presse libre ! Les français sont abrutis par la télé et les jeux sur portables ou s’ils vont sur internet ce n’est pas toujours pour se faire une opinion géo-politique.Oui, la gauche a autorisé les radios libres... mais s’est empressée de les museler par cncl ou csa interposés ! En effet, sous prétexte de combattre une padophile plus fantasmatique que réelle (ou bien si elle est si fréquente que ça la canaliser serait éviter des assassinats et viols d’enfants !), on veut en fait interdire la liberté d’expression sur internet.Liberté, liberté chérie, combats avec tes défenseurs ! Le 22 avril votons pour les vrais défenseurs de la liberté, ceux qui sont tant attaqués par le « politiquement correct ».


    • patrick patrick 21 février 2007 16:27

      @TB

      Merci de votre réponse interressante.

      Je partage votre avis sur les 13 %. Avec 2 remarques. Je prefère les chiffres basés sur les votants ( avec pourquoi pas les blancs) car les abstentionnistes se mettent d’eux même hors de la démocratie et c’est bien domage. On ne peut faire grief à Chirac de cela car il n’y est pour rien et il eut été plus simple que Jospin soit au 2 ème tour afin d’éviter le vote contre au lieu du vote pour . Cela étant soit on interdit le FN soit on accepte que chacun puisse voter pour lui ce qui parrait democratique bien que le resultat ne le soit point.

      Si les partis sont si peu representatifs, comme les syndicats d’ailleurs, c ’est en raison du peu de motivation voir de sens politique des français. Il suffit de voir l’allemagne par contre exemple.

      Cela etant, ce sont les élus ( locaux, régionnaux, nationnaux) qui sont représentatifs et surement pas les parties.

      Je suis d’accord avec vous sur l Suisse mais n’y a t il pas un lien direct avec le nombre d’habitants rendant ce type d’organisation plus facile qu’en France ou dans les grands pays ( en nombre d’habitants bien sur )

      Bien à vous


    • rantanplan (---.---.146.34) 21 février 2007 16:31

      La trrri quoi ?


    • hallucinant (---.---.146.34) 21 février 2007 16:33

      Tout le monde sait que SR a fait fonctionner ses désirs d’avenir avec des pigeons voyageurs !


    • Johan Johan 21 février 2007 16:40

      Je voudrais juste confirmer les dire d’Anthony Meilland (je suis l’auteur d’un mémoire de Master II sur la DADVSI) :

      Fin décembre 2005, la licence globale est votée. RDDV panique. Le texte, qui devait sortir avant noel, est suspendu.

      En janvier (le 16 si je souviens bien), Sarko réunit tout le monde pour une réunion de cirse. Il fixe les grandes lignes de ce qui sera appelé la DADVSI 2.0 et rabroue ses députés : plus d’absentéisme lors de votes.

      En Mars, l’examen reprend, avec des tours de passe passe inimaginables, à la limite, et j’ose le dire, avec la complicité du Conseil Constitutionnel dont le président a expliqué à RDDV comment éviter la censure.

      Mon mémoire (250p) est dispo sur simple demande sediffuser@hotmail.fr .


    • (---.---.98.172) 21 février 2007 16:45

      « La trrri quoi ? »

      La Commission Trilatérale, dont Bayrou applique fort jalousement la ligne stratégique :

      http://www.trilateral.org


    • TB (---.---.21.162) 21 février 2007 17:13

      @Patrick, d’accord avec vous sur une frange de la population inscrite qui a tord de se priver d’aller voter ainsi que sur les syndicats qui fèdérent 10 fois moins qu’en Allemagne. Faut dire que les syndicats français sont devenus des corporations biens corrompues et de plus en plus inefficaces au regard de leurs ambitions et combats premiers (ceux d’avant 1936).

      Cependant, même 24 % au 1er tour n’est pas folichon et la plupart des 2d tours divisent les français, ce qui n’est pas bon pour la démocratie. Un perdant, un gagnant, la plupart du temps 52/48 % dans ces eaux là, exception faite pour 2002.

      La grande majorité des élus ( locaux, régionnaux, nationnaux) sont issus des partis : UMP et PS principalement puis UDF etc ...

      « lien direct avec le nombre d’habitants rendant ce type d’organisation plus facile qu’en France ou dans les grands pays ? » Je ne pense pas. Un principe reste un principe adaptable dans toutes les tailles, comme un « patron ». Si la démocratie directe existait uniquement au Luxembourg et ses 300 000 habitants, certains suisses pourraient s’imaginer que ce régime est impossible à mettre en place chez eux (7,5 millions d’habitants).

      En tous cas, la démocratie directe avec ses RIC (réferendums d’initiatives citoyennes) propres à chacune des 36 000 communes de France, j’en rêve ! 1 % de signataires inscrits sur les listes électorales (comme en Suisse ! Bayrou « propose » 5 % il est gentil !!! Bachaud : 1 % voilà qui est plus raisonnable) pour provoquer un référendum (participe qui veut) de façon à faire adopter ou faire supprimer une loi, un budget ... voilà qui serait démocratique, inciterait les citoyens à s’intéresser de plus près à la gestion de leurs impôts, obligerait les élus (certains pris de panique) à une vraie transparence, une meilleure gestion et donc ... moins d’impôts !!!!


    • TB (---.---.21.162) 21 février 2007 17:35

      49 98

      Plus explicite encore est le lien wikipédia qui indique clairement, pourtant tiré du comité lui même, Bayrou à coté de Bush !!!! Pour le moment, en tous cas, sinon j’envoie un autre lien.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Trilat%C3%A9rale

      La collusion constante, et en catimini, de Bayrou avec les lobbies pétroliers, gaziers et nucléaires ne gène pas les bayrouiste, ok ! mais ceux qui s’appretent, en toute innocence, à voter pour le Bayrou-qui-n’a-rien-à-se-reprocher et dénonce les réseaux (le grand hypocrite qu’il est) pourraient hésiter et peut être faire marche arrière ... Voilà pourquoi il est bon d’avertir le lecteur de passage sur le grand blog citoyen qu’est Agora Vox. C’est vrai quoi, profitons de cet espace de liberté que nous offre Carlo via internet encore libre. Merci Carlo pour cet espace de liberté jamais censuré. C’est ça la liberté d’expression et le droit à faire circuler l’information, toute l’information, surtout si elle est bien étayée. Et elle l’est !


    • Riri (---.---.135.111) 22 février 2007 10:23

      Ils l’ont finalement caché, après les « disparitions » de commentaires. Et vous voulez voter Bayrou ?

      Voici le commentaire caché :

      > Notre gouvernement fait planer de nouvelles menaces sur la liberté d’expression et Internet...

      par Victor (IP:xxx.x24.152.136) le 21 février 2007 à 11H16

      [Cacher le texte]

      « Le pouvoir médiatico-politique n’aime pas la vraie démocratie. »

      Bayrou fait partie de ce pouvoir et des réseaux depuis les années 1970...


    • Riri (---.---.135.111) 22 février 2007 11:25

      Les euro-totalitaires proches de l’UDF sont très boons pour agir en escadron cacheur d’articles. Mais le commentaire qui suit de Rolande est excellent, car affaiblir les états souverains au bénéfice des états privés de la grande finance et des multinationales a toujours été la stratégie de la Trilatérale.

      Voici le commentaire :

      Notre gouvernement fait planer de nouvelles menaces sur la liberté d’expression et Internet...

      par Rolande (IP:xxx.x49.78.4) le 21 février 2007 à 12H37

      [Cacher le texte]

      L’article dit :

      « l’Etat souhaite exercer un contrôle sur les médias citoyens exactement comme il fait avec la presse... »

      C’est de la pure mystification. Les médias sont contrôlés par les milieux financiers et les multinationales, mais justement Bayrou qui a fait partie de la Trilatérale ne va pas s’en prendre à ces gens.


    • Riri (---.---.135.111) 22 février 2007 11:34

      Le disparu Victor disait à juste titre que l’extrême-centre à la Bayrou est très dangereux. L’histoire nous prouve qu’avec le « centrisme » et l’union sacrée on peut « résussir » des coups qui ne sont pas à la portée de l’extrême-droite : expansion coloniale, première guerre mondiale et ses retombées, guerres coloniales...

      On parle plus bas de Triple Big Brother, et c’est juste : le « Double Big Brother » que préconise Bayrou, à savoir, atlantisme à fond la caisse avec un Etat européen plus gros et redoutable encore que l’Etat US, n’est qu’une étape vers le « Triple Big Brother » que souhaite la Trilatérale. A savoir, une gouvernance capitaliste et impérialiste mondiale à trois composantes comme dans le site de cette Commission : http://www.trilateral.org : US + « Europe » + « Asie », avec retour de la Chine au bercail.

      Alors, quand on voit une candidate de Bayrou venir nous parler de la liberté de la Toile, pardon...


    • Mado (---.---.152.52) 22 février 2007 12:02

      « et comme c’est pas la première fois qu’il faut se méfier, il vaut mieux écarter ce genre d’individu du pouvoir... pourquoi prendre des risques avec ce genre de personnes ? à la fosse, les fachos ! »

      Parleriez-vous, par hasard, de Bayrou, des commandos cacheurs d’articles, de l’extrême-centre et de l’extrême-Europe ?


    • Mado (---.---.152.52) 22 février 2007 12:24

      Il ne faut pas prendre à la légère cette pratique consistant à cacher des commentaires dont le seul « crime » est de critiquer Bayrou et l’UDF. Si c’était des gens du FN qui le faisaient, on en entendrait de très belles.

      En réalité, les partis d’êxtrême-centre n’ont jamais eu un comportement démocratique dans le pays. Par définition, ils sont détenteurs de, la vérité dès qu’ils se mettent à perler de « juste milieu », d’entente nationale, de « rassembler les compétences »... A partir de cette phraséologie, tout est permis pour défendre la « vérité qui va de soi ».

      La première guerre mondiale, avec son « union sacrée » a-t-elle eu quelque chose de démocratique ? Une guerre qui a découlé de la politique d’expansion coloniale de Jules Ferry, avec sa théorie des « droits et devoirs des races supérieures ». L’extrême-droite n’aurait jamais pu faire passer des choses pareilles au niveau d’un gouvernement, de la Chambre des Députés... Mais le « centre gauche » a réussi ce tour de force.

      En ce moment, Bayrou nous en prépare une de très mauvaise avec la « grande Europe ». voir, par exemple :

      http://www.angolapress-angop.ao/noticia-f.asp?ID=508925

      Bayrou veut un nouveau référendum sur un nouveau traité européen

      Strasbourg, 13/02 - François Bayrou s’est prononcé lundi à Strasbourg en faveur d`un nouveau référendum sur un nouveau traité constitutionnel de l`Union européenne après une phase de « clarification » sur le contenu du texte.

      (...)

      http://actu.aliceadsl.fr/depeches/default.aspx?id=153021

      L’UDF envisage un référendum sur l’UE en 2009

      [21/02/2007 - 18:08]

      PARIS (Reuters) - Le référendum sur le nouveau traité constitutionnel européen souhaité par le candidat UDF à la présidentielle François Bayrou s’il était élu pourrait avoir lieu en 2009, estime sa directrice de campagne.

      « Il faut un bon texte qui reprenne un certain nombre d’avancées démocratiques et substantielles de la Constitution. (...) Et puis, il faudra à nouveau demander au peuple français de se prononcer sur cette question. Si ça peut être fait avant 2009, c’est bien », a déclaré Marielle de Sarnez, invitée de l’émission Politiques sur la chaîne de télévision France 24.

      (...)


    • Jaimz (---.---.101.8) 22 février 2007 15:00

      Entre les divers contrôles « policiers » souhaités par nos élites politiques, moi ce qui me gène c’est l’aspect financier du « label »... en gros ceux qui seront les copains du gouvernement et qui éditerons la bonne « déontologie » auront des avantages fiscaux, les autres potentiellement rien. N’est ce pas encore une manière détournée de donner l’argent du contribuable à une poignée de personnes influentes sur les politiques (on peut penser sans diffamer au projet de presse électronique voulu par Mr Lagardère) ????


    • Jaimz (---.---.101.8) 22 février 2007 15:12

      A la lecture des différents commentaires, et pour réagir au fond de cet article d’actualité :

      AGORAVOX ne devra-t-il pas refuser d’être labellisé ?

      ... ainsi conserver son indépendance et sa liberté d’expression, de ton et de valeurs.

      NB : il est dommage que le débat soit pourri par des considérations électorales ou des remarques désobligeantes à propos de tel ou tel candidat. Le sujet est au delà de ces considérations ; voulez vous que l’on vous impose vos idées et la forme de ses expressions ?


    • arthur (---.---.43.22) 21 février 2007 10:26

      Ils vont utiliser quoi comme label ?

      « vu à la tv » ?

      mort de rire


      • maben (---.---.177.125) 21 février 2007 10:44

        Je dirais plutôt « Approved by BigBrother » !

        Super article, merci à l’auteure.

        Cordialement


      • Fred68 (---.---.64.1) 21 février 2007 10:49

        Bravo pour cet article. je partage un peu l’amusement d’Arthur sur cette idée de label. Si nous somme là pour la plupart c’est pour échapper à l’information officielle et par suscpition envers la presse traditionnelle. je ne suis pas sûr qu’un label d’état sur un site d’information quelconque ait l’effet escompté. Au contraire elle ferait fuir ceux qui recherche une information libre (qui peut bien évidemment être tout autant sujete à caution mais qui ne serait pas labellisé « Lu et approuvé par l’état français »). Surtout que la presse internet n’a à priori pas les besoins financiers de la presse papier, ce qui enlève un moyen de pression possible. Quoiqu’il en soit, restons vigilant.


      • Rolande (---.---.78.4) 21 février 2007 12:33

        Victor avait mis ici un commentaire que j’avais trouvé très juste, mais qui a été enlevé, à propos de :

        « Lu et approuvé par l’état français »

        Le commentaire portait sur l’Etat européen et sur le comportement de l’UDF.

        Croyez-vous vraiment que l’Etat européen que nous préparent les Bayrou et consorts, atlantiste, militarisé... sera plus démocratique qu’un Sarko ?

        Et vous suivez un peu ce qui se passe sur Agoravox avec les commentaires qui critiquent Bayrou et l’UDF, avez-vous envie, pour la liberté sur la Toile, de voir ces gens au gouvernement ? Pas moi.

        Je crois que Victor avait parlé de « Lu et approuvé par les militants et sympathisants de l’UDF », et il y a du vrai.

        Cet article n’est que de la récup électorale. L’UDF se moque du monde.


      • Zenky Zenky 21 février 2007 13:22

        « Croyez-vous vraiment que l’Etat européen que nous préparent les Bayrou et consorts, atlantiste, militarisé... sera plus démocratique qu’un Sarko ? »

        Bayrou, contrairement à Sarkozy, est tout sauf atlantiste ! De plus on est encore très loin d’un État européen. En tout cas moi je crois vraiment qu’avec Bayrou au pouvoir notre pays sera plus démocratique que si c’est Sarkozy qui est élu. Comme l’a dit Bayrou au cours de l’émission de dimanche soir sur France3 ou l’émission à vous de juger je ne sais plus : « Nicolas Sarkozy a du pouvoir une conception de concentration et de confiscation ». C’est, entre autre, pourquoi je suis certain que l’État de Bayrou sera beaucoup plus démocratique que celui de Sarkozy.


      • Bof (---.---.192.84) 21 février 2007 14:49

        « Bayrou, contrairement à Sarkozy, est tout sauf atlantiste ! »

        Faux. Bayrou est un atlantiste pur et dur, avec en plus la surer-puissance européenne. Voici son programme :

        http://www.bayrou.fr/propositions/defense.html

        « Nous devons construire une défense européenne. Dès lors, l’Alliance atlantique aura un tout autre visage, et les réticences françaises à son égard s’effaceront. »


      • (---.---.37.71) 21 février 2007 14:53

        Tout le monde est atlantiste en France !

        On va tout de même pas quiter l’OTAN pour fair eplaisir aux gauchistes, non mais !


      • Zenky Zenky 21 février 2007 14:57

        Désolé je me suis mal exprimé ou j’ai mal interprété le terme ’atlantiste’ qu’avait utilisé Rolande. Je me suis permis d’interpréter l’atlantiste dans son aspect le plus péjoratif qui est en fait la soumission aux États-Unis comme le veut « Sarkozy the American »... Mais c’est vrai, et à vrai dire je ne le savais pas vraiment, que Bayrou est atlantiste mais contrairement à Sarkozy il n’est pas QUE atlantiste. smiley


      • Mira (---.---.24.148) 21 février 2007 15:41

        le mieux quand on ne sait pas, c’est de se taire.

        Internet (et Agoravox) ne sert pas à colporter les idées reçues mais à sortir (un peu) du conformisme des médias traditionnels.


      • cynique (---.---.146.34) 21 février 2007 16:42

        Ah De Gaulle, ce gauchiste, qui servait les pavés en 68 aidé de Marcellin ! smiley


      • RamonSis (---.---.221.184) 21 février 2007 19:18

        Il faut le lire, le Bayrou sur la Défense. Ce n’est pas piqué des vers :

        http://www.bayrou.fr/propositions/defense.html

        Défense

        « L’Europe sera au cœur de notre politique de défense. »

        Par nature, par pesanteur, les armées préparent toujours la « guerre d’avant ». Un certain colonel de Gaulle l’avait exprimé, en son temps. François Bayrou propose une nouvelle politique de défense, intégrant l’échelle européenne, et dans laquelle la défense civile répond aux nouveaux risques, évidents depuis le 11 septembre 2001.

        « Priorité à la recherche : des moyens supplémentaires massifs doivent y être consacrés. Presque toujours, la recherche militaire a des applications civiles.

        Il faut pour cela faire des économies - alors qu’on est allé en sens inverse ces dernières années (programmes de missiles nouveaux, alors que les missiles à disposition peuvent encore aider ; multiplication de strates, de structures nouvelles sans supprimer les structures existantes, d’agences européennes sans supprimer les agences françaises, création d’un Etat-major général sans supprimer les trois états-majors existants ...)

        La France a besoin de combler son retard en matière d’observation et de renseignement, en particulier le renseignement économique. On a besoin non seulement de technologie, mais de la longue expérience du terrain, des moeurs, des langues, des coutumes, des cultures : c’est une démarche européenne. c’est aussi une démarche européenne qui doit être construite. Représentons-nous la capacité qu’aurait l’Union Européenne au Darfour si l’on rapprochait la connaissance française du Tchad et la connaissance britannique du Soudan !

        Nous avons besoin d’ une grande politique de défense civile. Les nouveaux risques auxquels nous sommes confrontés - terrorismes, armes biologiques, surveillance accrue des sites sensibles ...- l’imposent. Notre capacité de défense civile doit se construire, au cœur de la société : tout particulièrement dans le cadre du service civique universel.

        Nous devons enfin reformuler notre doctrine nucléaire. Face au risque de prolifération des armes atomiques, la question du droit d’ingérence se pose selon le degré d’instabilité prévalant dans un pays - ce dont l’analyse pourrait être confiée à la communauté internationale.

        Nous devons construire une défense européenne. Dès lors, l’Alliance atlantique aura un tout autre visage, et les réticences françaises à son égard s’effaceront.

        Les pays européens représentent ensemble près des deux tiers du budget de défense américain, et notre capacité de projection doit être de 10% de la capacité américaine ! Notre continent doit devenir capable de faire face aux crises qui nécessitent une intervention au loin ; et pour cela, se doter d’une capacité de défense commune, c’est-à-dire non pas une armée européenne commune, mais la mise en synergie de capacités militaires nationales : manœuvrer ensemble, échanger des renseignements... La défense du territoire européen, c’est notre responsabilité. »


      • Mado (---.---.152.52) 22 février 2007 12:26

        « On va tout de même pas quiter l’OTAN pour faire plaisir aux gauchistes, non mais ! »

        Non, mieux vaut y rester pour se retrouver dans toutes sortes de m...


      • Kelsaltan Kelsaltan 21 février 2007 10:55

        Résumé impeccable, Madame Delmas.

        Je pense que ce sujet particulier est révélateur de beaucoup d’autres, ce qui n’augure rien de bon pour l’avenir de nos libertés individuelles.

        Peut-être pourriez-vous nous faire une petite explication de texte de cette citation de François Bayrou dont je ne suis pas sûr de bien saisir toutes les subtilités :

        Mon intuition, c’est que deux secteurs vont vivre en même temps : celui des droits protégés sous forme d’achats en ligne, moins chers qu’aujourd’hui ; un secteur dédié au partage gratuit, comprenant les œuvres libres de droit et celle que leurs créateurs et interprètes auront mis à disposition. Et peut-être des contributions, volontaires ou obligatoires, pourront intervenir, comme on l’a fait avec la taxe sur la copie privée - 60 Millions d’euros, qui permet à des spectacles vivants d’être organisés. On n’a pas trouvé le modèle définitif. J’ai vu ce qu’Apple dit sur le sujet, il y a des évolutions très importantes. Source ratiatum.


        • Pelletier Jean Pelletier Jean 21 février 2007 16:06

          @kelsatan,

          F Bayrou faisiat indirectement allusion à la « Licence globale », système qui aurait permis à la fois de sécuriser les utilisateurs de réseaux Peer to Peer (pour copier des oeuvres) et de rémunérer les auteurs, producteurs et artistes interprètes sur le même principe que la copie privée./

          Vraimment il n’ya rien de déshonorant dans cette déclaration de FB.

          Bien à vous


        • bulu (---.---.1.42) 21 février 2007 10:55

          A part debrancher internet, ils ne pourront rien y faire : emule, les torrents, les reseaux cryptes genre freenet prendront la releve si la pression devient trop forte sur le www.


          • Marsupilami Marsupilami 21 février 2007 11:04

            Bravo et merci pour cet excellent article très informatif et très bien documenté. Il s’agit bien là de potentielles et très graves atteintes à la liberté d’expression.

            Pas étonnant que ce soit sur Agoravox que paraisse un tel article. Résistons. Je propose qu’Agoravox organise une pétition à envoyer à tous les acteurs politiques.


            • Marsupilami Marsupilami 21 février 2007 11:27

              @ Kelsatan

              Laisse tomber, ce malade ne peut pas s’empêcher de me coller aux basques avec ses commentaires systématiquement ineptes et désinformateurs.


            • Victor (---.---.152.136) 21 février 2007 11:28

              « Elle ne défend en aucune façon les comportements illicites qui surviennent sur le net. »

              Il faudraot déjà commencer par voir si le programme de l’UDF nous prépare une si grande liberté d’expression, avec la méga-Europe de quelques centaines de millions d’habitants et une euronomenklatura à des millions de lieues des citoyens.

              Regardez, déjà comment, sur Agoravox, on cache les commentaires aux articles pro-Bayrou.


            • median swet (---.---.79.33) 21 février 2007 12:51

              "par demian west (IP:xxx.x14.121.2) le 24 octobre 2006 à 15H15

              je ne connais que des amis qui ont l’habitude des malades qui me harcèlent tous les mois, genre bons pères de familles qui découvrent subitement leur homosexualité quand ils me rencontrent, et qui veulent m’en punir.

              Demain West "


            • Bof (---.---.192.84) 21 février 2007 14:57

              « Ca fait des mois que vos amis frontistes replient systématiquement des commentaires progressistes, et que des hackers crypto-frontistes des terres australes sabotent des fils de commentaires. Alors, n’en veuillez pas trop aux centristes d’avoir un peu exagéré hier, parce qu’ils avaient arrosé leur victoire, du petit lait qu’ils continuent à boire. »

              A utrement dit, l’UDF aurait le droit de faire ce que l’on reproche au FN. C’est exactement ce qui conselle de ne jamais les avoir au gouvernement.


            • Pelletier Jean Pelletier Jean 21 février 2007 16:11

              @Démian,

              merci de remettre les pendules à l’heure. Bien que socialiste je souscrit au point de vue de l’auteur (UDF), mais cela n’a rien d’étonnant à ce qu’il y ait des convergences de vue entre socialistes et UDF sur ces sujets.

              Pour avoir suivi le débat sur la loi DAVSI (pour de raisons sprofessionnelles) j’ai vu F Bayrou férrailler en compagnie de parlemsntaires PS Pc et vert et même UMP (Christine Boutin) pour défendre la licence gloable.


            • rantanplan (---.---.146.34) 21 février 2007 16:46

              Mon cher Demian, ton humour est trop subtil !

              Enfin, je pense que tu as raison :Quitterie est une femme !


            • aixetterra... aixetterra 21 février 2007 19:01

              Wouawwwwwww...

              Je fonds littéralement

              Mon cœur est au centre, de ma poitrine

              Je le sens bouillir et éructer à l’oreille de ma raison

              Madame, j’adhère définitivement en avouant être mauvais critique

              Aixet... smiley


            • eugène wermelinger eugène wermelinger 21 février 2007 11:07

              @ Mme Delmas : bravo pour votre courage de nous en informer. Je souhaite que des jeunes comme vous prennent conscience de l’état d’esclavage dans lequel on va nous enfermer. Ce matin je n’ai pas le moral. Votre article, puis le coup porté aux aliments bio qui seront tout sauf bio, et cerise sur le gâteau : l’inique loi de non-liberté vaccinale. Continuez, mais ne vous faites pas trop d’illusion sur vos amis politiques.


              • (---.---.192.30) 21 février 2007 11:10

                Les frontières des moralités bougent. Le dirigeants politiques d’un pays se sont considérés et sont considérés par leurs peuples (en principe) comme la classe la plus morale de la société. C’est leur moralité la source de leur crédibilité de dirrigeant, la confiance que leurs accorde le peuple.

                Seulement aujourd’hui, avec l’apparition des forums de discussion et des blogs, la plus grande des moralités est l’honnêteté de se que l’ont dit et ce qu l’ont fait et la plus grande de l’immoralité le mensonge.

                Jusqu’à présent c’était la corruption. Les français pensent que leurs hommes politiques sont corrompus... Le sont-ils financièrement (je pense très peu), mais moralement ils le sont (puisqu’ils mentent, au mieux manipule). C’est pour cela qu’ils apparaissent corrompus. Ces pratiques de « management » étaient perçues comme légitimes et gagnantes jusqu’à présent, elles sont aujourd’hui perdantes parcequ’Internet, permet de mettre en lumière les irrégularités à la bonne moralité. Les plus manipulateurs sont de plus en plus épinglés et de moins en moins crédibles. La montée de Bayrou dans les sondages en est le résultat, il apparaît le moins manipulateur.

                En bonne classe dirigeante au pouvoir et ne voulant changer leurs pratiques qu’ils estiment légitimes, ils essayent de brider le système responsable de leur chute, ils l’accusent d’immoralité à son tour. Internet est immoral, c’est un menteur... empêchons ce menteur de parler.


                • fredm (---.---.51.193) 21 février 2007 11:19

                  Je salue votre article qui porte à notre connaissance de grands sujets de la société de demain.

                  En marge des problématiques exposées, j’y vois aussi un renouveau des idées libérales en France.

                  En effet, on retrouve ici la longue tradition étatique et centralisée de notre pays confrontée à une volonté d’émancipation des individus.

                  Les dossiers que vous mentionnez et les débats qu’ils suscitent permettront peut-être de redonner aux idées libérales leur véritable sens et d’en finir avec la caricature qu’on en fait.

                  Après les philosophes des lumières, Internet est sans doute en train de devenir un nouveau socle du libéralisme en France.


                  • aixetterra... aixetterra 21 février 2007 11:25

                    @ FREDM

                    « j’y vois aussi un renouveau des idées libérales en France ».

                    Ne pourrait-on même parler d’idées éminemment réactionnaires ?


                  • aixetterra... aixetterra 21 février 2007 11:19

                    Merci d’avoir allumé ce feu orange clignotant.

                    A contrario de l’accès aux ondes, pour l’heure, l’ouverture d’un blog n’est soumis à aucune taxation, ni aucune demande préalable.

                    Le « pouvoir » vient de constater que le journalisme citoyen, en s’organisant un peu, est capable de faire plier le média traditionnel, « l’obligeant », en l’espèce, à reconnaître qu’il existe un autre choix électoral que le binôme S/S, et c’est sûrement là où le bât a blessé...

                    La qualité des contenus de la blogosphère s’auto-régule, des logiciels d’accès restreint existent et les gendarmes du web sont là pour veiller aux contenus illicites.

                    Vos soupçons semblent donc - malheureusement - fondés quant aux dérives probables de cette pseudo protection de l’enfance, qui pour le coup, a bon dos.

                    Enfin, oserais-je poser la question tueuse... Qu’est-ce qu’un journaliste ?

                    Allez, hop, c’est lancé, tant pis.

                    Aixetterra smiley


                    • Internaute (---.---.72.86) 21 février 2007 12:01

                      Le ministre est clair sur ce qu’est un journaliste « ...ce qui veut dire que paradoxalement redevient essentielle la certification, c’est-à-dire la signature par un journaliste parce que ça garantit l’authenticité. »

                      Quand on oberve jour aprés jour les mensonges et les omissions des journalistes patentés et qu’on essaye de comprendre la phrase limpide du ministre alors une seule définition s’impose. Pour l’UMPS un journaliste est un gardien de la pensée unique, autrement dit un commissaire politique tel qu’ils ont existé en 1917 pendant la terrible révolution soviétique.

                      Avec la loi Gayssot on a laissé se créer en France le délit d’opinion qui était jusque là une des caractéristiques des états totalitaires. Depuis, cette mauvaise pratique fait tâche d’huile et sert à tuer dans l’oeuf toute action qui pourrait mettre en cause les grandes lignes politiques chéries par le pouvoir en place.

                      Je pense que RDDV a été influencé par le récent décés du Turkmenbachi qui a mis en lumière quelques bonnes pratiques du régime turkmène. Là-bas, ils ne font dans le détail, l’accès à Internet est interdit. Bien entendu, c’est pour protéger la jeunesse. Le danger des RDDVs par rapport au Turkmenbachi est qu’ils font les choses trés lentement de façon à ce que chaque étape ne soit pas vraiment significative et qu’il n’y ait pas lieu d’en faire tout un pataquès. C’est comme cette Constitution de la V° qu’il a fallu corriger en douce 20 fois de suite pour arriver à l’inverse de l’esprit qu’elle portait initialement - primauté du président, indépendance nationale, fierté d’être français.


                    • parlerfranc (---.---.58.205) 21 février 2007 12:04

                      que veut dire journalisme citoyen ? cet adjectif ’’citoyen(ne)’’date des romains et aujourd’hui en 2007 il ne veut plus rien dire sauf pour les gens de gauche qui ne cessent d’inventer des mots pour mieux manipuler les esprits et les foules auxquels la gauche s’efforce de les socialiser par le mensonge en les abêtissant pour en faire des socialistes.


                    • aixetterra... aixetterra 21 février 2007 15:42

                      Et « parlerfranc » est désué depuis 6 ans. Quant à « parlerfranco », c’est avoir la conscience aussi mauvaise que la mémoire bonne...

                      Aix... smiley


                    • x (---.---.121.50) 21 février 2007 18:24

                      certains sont journalistes, tout le monde est citoyen, les deux ensemble me donnent mal au coeur


                    • Guilhem (---.---.91.97) 21 février 2007 11:24

                      Je voudrais juste rappeler que le nuage de Tchernobyl c’est arrêté aux frontières françaises.

                      Et ça c’est de l’info béton certifiée pas de la pauvre rumeur sur internet.

                       smiley


                      • Briseur d’idoles (---.---.168.182) 21 février 2007 11:28

                        Je suis pour une fois d’accord avec tout le monde (en dehors de Pierce). Effectivement la liberté d’expression dérange tout le monde !

                        Mais combien de ces personnes qui affirment être pour la liberté d’expression, le sont-elles vraiment ?


                        • aixetterra... aixetterra 21 février 2007 18:40

                          @ Briseur...

                          Merci car, même si tout débat contradictoire est constructif, faut avouer que ça repose un peu.

                          Aix... smiley


                        • aixetterra... aixetterra 21 février 2007 18:44

                          Madame,

                          Permettez-moi de vous signaler que vous êtes très... belle.

                          Aixet... smiley


                        • aixetterra... aixetterra 21 février 2007 18:46

                          @ Quitterie Delmas

                          Madame,

                          Permettez-moi de vous signaler que vous êtes très... belle !

                          Aixet... smiley


                        • LE CHAT LE CHAT 21 février 2007 11:30

                          bel article informatif , et comme maben plus haut je vois la main de bigbrother qui veut restreindre les libertés , le pouvoir de droite comme de gauche veut museler l’information !


                          • Briseur d’idoles (---.---.168.182) 21 février 2007 11:45

                            Chalut toi, On pourrait peut-être parler des offines des polices de la pensée, qui voudraient nous empêcher de nous exprimer ?

                            Interdictions d’Al-Manar en France, de Dieudo à la Télé, poursuites contre Bruno Gollnisch, Michel Dakar et moi-même et je dois en oublier !


                          • LE CHAT LE CHAT 21 février 2007 13:38

                            @briseur d’idoles

                            sûr qu’ils pensent à remettre en route les bûchers pour les chats ! smiley


                          • Patrick Ferner (---.---.212.8) 21 février 2007 11:34

                            Ce projet de label illustre bien la collusion entre les politiques (toutes tendances confondues car un tel projet aurait très bien pu être présenté par un gouvernement socialiste) et les medias, notamment les journaux, en perte de vitesse, tant leurs mensonges, que ce soit par une présentation falsifiée des faits ou par omission, les ont discrédités auprès de leur public. Ce label fait figure de misérable perfusion numérique pour journaux en train de plonger dans le coma. En Suisse, un tel label existe, à cette différence près : elle émane de la profession, tandis que chez nous c’est encore l’Etat qui veut tout régenter. RDDV illustre à sa manière l’incompétence et la stupidité de notre classe politique qui n’a rien compris à l’évolution du monde : a-t-il songé un seul instant que le label qu’il propose ne peut être que contre-productif ? A chaque fois qu’un internaute verra un site ainsi estampillé, ce sera pour lui synonyme de presse d’état ou d’establishment, la Pravda version numérique. Il sera donc encore plus incité à aller chercher ses informations ailleurs. Pire encore, les internautes ne se gèneront pas pour les critiquer en dénonçant leur désinformation. Il est vrai que RDDV avec sa loi DADVSI avait déjà mis à côté de la plaque, puisque les fameux DRM (Digital Rights Management) sont peu à peu abandonnés par les diffuseurs de musique pour manque d’interopérabilité et les majors des maisons de disque renoncent aux dispositifs anticopie soit en l’annonçant officiellement (Sony Music en 2006), soit en le faisant sans le dire (EMI),en raison de leur totale inefficacité


                            • Helios (---.---.188.79) 21 février 2007 15:20

                              @ mr Patrick Ferner...

                              j’approuve completement votre position qui me semble bien résumer la situation, hélas, vous vous êtes arrété un peu tôt dans la démarche... probablement parce que la suite est prospective : L’étape suivante sera l’interdiction de la diffusion de l’information à tout site non labellisé.

                              la boucle sera ainsi bouclée. Et ne pensez surtout pas que c’est impossible pour d’obscures raisons techniques... il est parfaitement possible d’interdire n’importe quel site, voire n’importe quelle page d’un site. Si cela n’est pas encore fait aujourd’hui, c’est uniquement pour des raisons de coût de mise en oeuvre et par une absence de legislation. La legislation, vous voyez bien comment on en construit la structure, par petites touches en tournant autour du pot, etc...

                              A titre d’exemple, regardez bien ce qui s’est passé pour la loi DADVSI qui interdit la copie d’oeuvres protégées... le débat est encore ouvert, mais personne aujourd’hui ne conteste le fait que des auteurs profitent de leurs oeuvres. Par contre, le contenu de la loi, a recouvert un domaine qui n’a rien à voir mais dont beaucoup d’autres acteurs se félicitent a juste titre (les banques entre autres) mais hautement liberticides. Je cite de memoire, mais cette loi (DADVSI) interdit la recherche, la realisation, la diffusion, la communication d’informations sur tout moyens visant a contourner les protections mises en place par les diffuseurs.

                              Vous remarquerez donc immediatement, qu’entre la protection d’oeuvres, la punition de la diffusion de la connaissance sur les algorithmes de cryptage denotent un débordement (au deumerant comprehensible) dont personne ne semble se plaindre... vous me comprenez, n’est-ce pas ?

                              @ au partisan de F Bayrou... Ne vous est-il jamais venu a l’idée que dans un monde politique tels que le notre, et sans faire de paranoïa, l’UMP et l’UDF puissent encore travailler ensemble ??? De mon point de vue, la discidence de F BAYROU est beaucoup trop recente pour l’exonerer de cette reflexion : Et si FB et NS étaient d’accord ? Cela demontrerait seulement qu’un « filet » de secours aurait tout simplement été mis en place pour s’assurer que dans tous les cas ce soit le couple UDF/UMP qui garde le pouvoir

                              Ma démarche intellectuelle me laisse entrevoir que les précédentes éléctions (2002, 2004 et 2005) ont été quand même bien analysées par les pro... mais la réponse apportée n’est pas celle que l’electeur souhaite, elle est simplement une réponse téchnique à un problème technique : comment faire pour garder le pouvoir ! La presence de LE PEN n’etant qu’un parametre hautement stable et donc facile à definir il ne restait alors qu’a s’assurer qu’en aucun cas le PS puisse acceder à un score décisif...

                              Regardons tous ensemble ce qu’il va se passer... il n’y a helas pratiquement pas d’issue l’un des deux va gagner sauf si : une avalanche pro-PS ( et ce n’est pas ce que Segolène semble apporter) ou bien un variation des parametres les plus stables... Le PEN ! Les autres candidats ne font que diminuer ou augmenter le perimetre de la participation, donc jouent a somme nulle !

                              comment voter maintenant si on veut un vrai changement ? choisissez...

                              Zut je suis encore trop long !


                            • BuZy (---.---.25.114) 21 février 2007 15:45

                              Ha, merci de nous éclairer, mettons nous du côté des « stables », soyons le noyau dur des suffrages universels : Celui des gros con qui changent pas d’avis.

                              Désolé, c’est plus fort que moi.


                            • Helios (---.---.188.79) 21 février 2007 18:12

                              @ BuZy.... je n’ai pas porté de jugement de valeur, j’ai tenté d’expliquer un point de vue technique...

                              En parlant de noyau stable, je voulais bien dire que l’électorat de Le Pen en 2002, et 2005 était stable.


                            • Carlo Revelli Carlo Revelli 21 février 2007 11:37

                              Article très intéressant qui montre une inquiétude croissante face aux nouvelles formes d’expressions sur Internet. Comme le souligne NetPolitique au sujet du rapport Tessier, curieux aussi qu’aucun bloggeur, ni média citoyen n’ait été consulté...

                              A partir du moment où l’état commencer à aider les médias c’est le début de la fin... Et pourtant j’aimerais bien avoir des aides pour développer plus vite AgoraVox... smiley

                              Un des rédacteurs d’AgoraVox avait bien montré comment la commission paritaire pouvait « tuer » beaucoup de revues en enlevant des exonérations de TVA par exemple et en multipliant ainsi par 9 leurs coûts de fonctionnement...

                              Ceci est fait systématiquement fait avec les revues de santé un peu trop « naturelles » quand elles commencent à s’attaquer aux méfaits de certains médicaments ou vaccins ou plus globalement quand elles s’attaquent au secteur pharmaceutique.

                              A partir du moment où les pouvoir politiques fournissent des labels et des aides pour la presse on rentre immédiatement dans un système de concurrence déloyale qui va favorise ceux qui acceptent de se « conformer ».

                              Ce sujet est très important et sera naturellement amplement débattu lors de notre journée sur le cinquième pouvoir qui aura lieu le samedi 24 mars comme je l’explique dans cet article :

                              http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=19626


                              • Passant (---.---.39.175) 21 février 2007 11:51

                                C’est drôle, il y avait il y a un quart d’heure quelques commentaires rappelant que cet article vient d’une candidate UDF ; que Bayrou est pour la « grande Europe » militarisée où la démocratie, pardon ; que Bayrou fait partie des milieux du pouvoir depuis les années 1970, qu’il a été reçu dans des cercles d’influence comme la Trilatérale et le Siècle, etc... Il était rappelé également que sur Agoravox les commentaires critiquant Bayrou ou la politique de l’UDF sont systématiquement cachés, ce qui en dit long sur la « démocratie » que nous préparent ces gens.

                                Curieusement, CES COMMENTAIRES ONT TOUS DISPARU.

                                Qu’en dites-vous, M. Revelli ? Il semblerait que sur Agoravox on n’a pas le droit de dire qu’EuroBayrou est un démagogue et que, matière démocratie, il risque de s’avérer pire que ce les menaces que l’on impute à Le Pen.


                              • Passant (---.---.39.175) 21 février 2007 11:52

                                D’ailleurs, la disparition de ces commentaires illustre par elle-même une certaine conception de la « démocratie sur la Toile »...


                              • chantecler (---.---.146.34) 21 février 2007 11:54

                                Ben oui ça craint : démocratie, vous avez dit démocratie ? Liberté d’expression, vous avez dit liberté d’expression ?

                                Tout ceci relativise nos petites bisbilles et commentaires repliés !


                              • Carlo Revelli Carlo Revelli 21 février 2007 11:57

                                Tout le monde peut critiquer qui et ce qu’il veut. C’est le droit le plus strict. A partir du moment où un commentaire est dupliqué en quelques minutes à l’infini et à l’identique ce n’est plus de la critique mais du spam ou du trolling.


                              • Rolande (---.---.78.4) 21 février 2007 12:01

                                D’accord avec passant. Quand on chasse le lion par la porte de devant, il faut aussi empêcher le tigre d’entrer par la porte de derrière...


                              • Rolande (---.---.78.4) 21 février 2007 12:06

                                « A partir du moment où un commentaire est dupliqué en quelques minutes à l’infini... »

                                Donc, M. Revelli, vous avez sciemment censuré les commentaires d’un certain Victor.

                                Quant à « dupliquer à l’infini », pardon mais sur Agoravox c’est l’UDF qui nous submerge en permanence de miltiplications à l’infini et de commentaires se donnant mutuellement raison. Ce que vous avez censuré ne ressemblait pas à un commentaire dipliqué mais à quelques réponses circonstanciées à une légion de commentaires qui ressemblent beaucoup, pour une bonne partie d’entre eux, à une intervention militante orchestrée.

                                Belle « démocratie sur la Toile »...


                              • Rolande (---.---.78.4) 21 février 2007 12:11

                                « Et je vous trouve un peu cabot d’insister tant pour une seule fois. Et surtout quand vous dites de telles conneries dans votre com’, »

                                Cette absence totale d’argumentation donne une bonne idée de la conception de la démocratie de Demian West.

                                Mais le problème de fond est bien celui soulevé par Passant et par le « disparu » Victor : QUELLE « DEMOCRATIE » nous prépare l’UDF, dont l’article constitue une propagande pré-électorale ?

                                Sur la Toile, on voit un peu ce qui se passe avec les commentaires aux artuicles pro-Bayrou d’Agoravox. Mais c’est surtout le programme réel de Bayrou qui est inquiétant. Quelle « liberté sur la Toile » va-t-on avoir avec sa « grande Europe » des képis ? Aucune.


                              • median swet (---.---.79.33) 21 février 2007 13:01

                                " par Demian West (IP:xxx.x12.227.174) le 21 novembre 2006 à 12H57

                                Il est à noter qu’en tant qu’artiste rédacteur de Agoravox j’ai été exclu de la rédaction et je le suis encore, comme je suis toujours censuré : pour raison de forme d’expression incompréhensiblement artistique. D’ailleurs, la conséquence en est que c’est un non-artiste non averti de ces questions qui s’exprime aujourd’hui, sur ce sujet qui aurait dû être traité par quelqu’un du sérail.

                                C’est une forme de la censure subtile : qu’on prenne ou qu’on retire la tribune aux artistes, afin qu’ils ne s’expriment plus quant aux questions artistiques qui leurs reviennent forcément. Et qu’elles sont alors maltraitées selon un autre discours déformant. C’est ce qu’on appelle, ici seulement, l’information citoyenne : ce qui est un leurre.

                                Demian West "


                              • median swet (---.---.79.33) 21 février 2007 13:08

                                "par demian west (IP:xxx.x3.216.227) le 21 février 2007 à 11H58

                                Et surtout quand vous dites de telles conneries dans votre com’, ainsi que je n’en ai jamais dite ni même osé en dire..."

                                 smiley

                                "Par Demian West (IP:xxx.x14.114.36) le 21 novembre 2006 à 15H05

                                Le système de vote des commentaires est perverti, du fait de sa conception même.

                                Votez négativement tous les commentaires.

                                Et copiez-collez les commentaires que vous voulez défendre ou déplier.

                                demain west "


                              • median swet (---.---.79.33) 21 février 2007 13:51

                                " par demian west (IP:xxx.x14.243.97) le 6 novembre 2006 à 09H32

                                JE SUIS DEMIAN WEST et il n’est pas aisé de se faire de la promotion sur mon compte.

                                demian west

                                "


                              • AZERTY (---.---.156.199) 21 février 2007 13:52

                                « Ici, on débat des libertés et de l’avenir de notre société pour nos enfants. »

                                C’est pour cela, que vous trouvez très bien la censure sur Agoravox quand ce n’est pas à votre encontre.


                              • median swet (---.---.105.18) 21 février 2007 14:40

                                « Ici, on débat des libertés et de l’avenir de notre société pour nos enfants. »

                                 smiley

                                « par demian west (IP:xxx.x21.121.240) le 21 octobre 2006 à 12H48

                                Pour laquelle raison : dans la République Française où les femmes travaillent innummérablement et où elles sont heureuses de s’épanouir dans le travail, refuserait-on à des femmes musulmanes qu’elles soient éxaminées par des femmes puisqu’il y en a, et si tel était le désir des patientes à être examinées.

                                demian west  »


                              • TB (---.---.21.162) 21 février 2007 15:05

                                Carlo écrit : « A partir du moment où un commentaire est dupliqué en quelques minutes à l’infini et à l’identique ce n’est plus de la critique mais du spam ou du trolling. »

                                Il n’a pas été dupliqué à l’infini ! Il n’a pas été dupliqué tout court ! J’étais là, je l’ai vu.

                                «  à l’identique » ... perso, j’en ai vu deux (j’ai fait plusieurs allées-venues consécutives et il n’en reste qu’un ) qui n’étaient pas identiques mais reprenaient le même thème. Pourquoi Carlo ne censure-t-il pas, dans ces conditions, les nombreux posts bayrouistes à fond ... identiques ???

                                Manifestement Carlo ne dit pas la vérité. Il ne dit pas la vérité. Point. Comment qualifie-t-on, dans le langage courant, une personne qui ne dit pas la vérité ? On appelle ça un menteur. Il faut appeller un chat un chat. Et pourtant la réponse de Carlo est de mieux en mieux notée !!!! J’ai quand même l’impression que les bayrouistes l’aiment bien, Carlo ...

                                Le post incriminé évoquait la collusion incessante, et cachée par les médias, de Bayrou avec les lobbies pharmaceutiques, pétroliers, gaziers et nucléaires. Je vous en donne la preuve quand vous voulez. Il est vrai que, annoncé clairement sur un « blog citoyen », ça peut interroger ou faire hésiter ce qui s’apprêtent à voter Bayrou.

                                Enfin, pour dire à quel point je me méfie de Carlo, j’ai avant d’envoyer mon commentaire plus haut fait un copié-collé au cas où il serait censuré. Voilà les reflexes que je m’impose désormais sur Avox. Pour dire le dégré de liberté. Un article sur « internet menacé » écrit par une Quittterie bayrouiste qui lorgne un mandat de députée UDF aux prochaines législatives, permettez-moi de dire que c’est l’hôpital qui se moque de la charité. Encore une hypocrisie politicienne préparée pour endormir les masses et suggerer « vous voyez je ne suis pas méchante, j’ai même défendu la liberté, votez pour moi, ayez confiance et paf dans le fion » .

                                Ce qui m’importe c’est la vérité et pas les petits et grands mensonges. Ce qui est petit deviendra grand. Carlo va-t-il censurer ce commentaire et m’interdire d’accès sur Agora Vox au nom de la liberté d’expression si chère à son coeur ? ....


                              • fauxcul (---.---.146.34) 21 février 2007 16:56

                                @ Carlo : je ne sais pourquoi mon commentaire s’est glissé sous le tien, alors que je l’avais mis en bout de ligne...Il ne te répond donc pas...Par contre, il y a des phénomènes X files sur Agogo, des commentaires qui tiltent plus quand c’est moins ou qui s’installent où ils veulent. Mais je ne suis pas mécanicien, j’observe comme le chat observe le pigeon, et je retourne manger mes croquettes...


                              • refauxcul (---.---.146.34) 21 février 2007 17:02

                                @ CCCCCCCCCCaaaarrllo :: :: :: :::je ne sais pourquoi mon post se retrouve ici, car ça chie !

                                Pas facile de trouver une ptite place sur Agoooooooooooo !!!!!!! smiley


                              • Gasty Gasty 21 février 2007 22:13

                                @ Media sweet

                                Retirer une phrase de son contexte peut en détourner le sens original.

                                C’est malhonnete !


                              • Bernard Dugué Bernard Dugué 21 février 2007 11:39

                                «  »« création d’un statut spécial pour le journaliste citoyen avec des exonérations... »«  »

                                Mais le statut du journaliste citoyen existe déjà, le journaliste citoyen est un citoyen et tel est son statut, ce sur quoi nous pouvons statuer, en statuant par ailleurs que RDDV aura sa statue de cire au musée Grétin


                                • Le Carnet de Fred (---.---.178.8) 21 février 2007 11:43

                                  Ce matin, j’ai parcouru sur AgoraVox cet article alertant sur certains textes législatifs pouvant porter atteinte aux libertés fondamentales sur Internet. Au-delà des questions posées, légitimes, et des réponses à apporter, je trouve particulièrement intéressant le fait qu’on retrouve soudain


                                  • Guilhem (---.---.91.97) 21 février 2007 11:44

                                    Le principal problème des autorités est que l’architecture du réseau a été pensée décentralisée (pour que un site détruit par une bombe H ne remette pas en cause l’ensemble du réseau) en plus les protocoles utilisés sont eux-mêmes peu sécurisés.

                                    Et du coup ils sont bien embêtés car pour une fois ils ne contrôlent pas le flux, pour moi cette affaire ça va être comme pour les échanges de musique et de vidéo, ils baisseront les bras avant les internautes devant le nombre et l’impossibilité de contrôler...

                                     smiley

                                    Il va sans dire que si AV est ’labellisé’ le nombre de visites risque de fortement chuter.


                                    • Forest Ent Forest Ent 21 février 2007 11:45

                                      Il y a une logique à tous les propos cités à juste titre par l’auteur, ce dont je remercie, à la DADVSI, et à des tas d’autres textes analogues.

                                      Contrairement à des craintes exprimées ici, cette logique n’est pas celle d’un état supercenseur contrôlant internet.

                                      C’est bien pire.

                                      Cette logique consiste à tenter de réserver certaines fonctions d’internet à des sociétés commerciales privées.

                                      Par exemple, la DADVSI tentait de réserver la diffusion audio et vidéo aux majors.

                                      Les textes cités vont tenter de réserver la diffusion d’infos à des sociétés commerciales.

                                      Ils n’ont strictement rien à voir avec la déontologie.

                                      La meilleure preuve, et elle est énorme et totalement évidente, c’est qu’ils n’abordent à aucun moment un critère central de la qualité de l’information, qui explique le manque de crédibilité de la plupart des autres médias.

                                      Ce critère est la plus ou moins grande dépendance économique vis à vis d’intérêt tiers.

                                      Je serais curieux de voir certifier l’indépendance des rédactions de TF1, du figaro et d’Europe 1.

                                      Le reste, c’est de la blague.


                                      • ohnil ohnil 21 février 2007 12:34

                                        Hélas, c’est déjà en cours comme le montre ce décret passé assez inaperçu (voir lien ci-dessous).


                                      • Neos 21 février 2007 14:22

                                        Bonjour à tous, ce sujet intéressant m’interpelle et j’accompagnerai les précédents intervenants en félicitant Quitterie Delmas pour son excellente synthèse.

                                        @ Forest, il y a une réalité que les informaticiens connaissent bien et pour cause, une réalité que le législateur français ne pourra pas réguler, fut-il question de dizaines de réglements ou dispositions législatives : Internet ne connait pas la frontière physique là où la Loi ne s’applique que sur le territoire national, et le logiciel libre a cette faculté de muter et de s’adapter aux besoins du marché IT.

                                        Je ne suis que juriste, mais je sais bien par ailleurs qu’il y a des domaines où le droit sera toujours très en retard sur les faits, et c’est notamment le cas dans le secteur des nouvelles technologies : la loi tentera d’interdire un software ou un outil technique (jugé comme présentant un risque), la technologie inventera un nouvel outil qui contournera les contraintes mises en oeuvre par cette loi, tout en respectant en même temps la lettre de cet arsenal juridique.

                                        Alors que faire ? Je pense qu’il est de notre devoir de permettre à tout internaute de rester informé sur les nouvelles dispositions légales nationales et savoir précisément ce qui est interdit, toléré ou autorisé.

                                        A nous donc citoyens de diffuser cette information entre nous, d’être le relais des réalités sur le terrain et parmi nos proches, et de pérenniser ainsi l’avenir d’Internet en France et partout ailleurs.


                                      • ouf (---.---.146.34) 21 février 2007 18:13

                                        @ Capitaine Némo :me VVVla rasssssssuré !


                                      • Forest Ent Forest Ent 21 février 2007 18:52

                                        @ Neos

                                        Il est vrai qu’internet ignore les frontières, mais l’ultralibéralisme aussi.

                                        Je respecte le droit et ses praticiens, le législateur et les juristes.

                                        Mais je constate quand même quelques « influences ». Influences évidentes sur le législateur dans le cas de la DADVSI. Et influences sur la pratique européenne du droit. Inventer l’objet contondant « manifestement destiné au crime » est très proche du DMCA, et le courrier du SNEP aux sites ed2k ressemble beaucoup aux procédés de la RIAA et de la MPAA : « vous avez peut-être raison, mais vous ne pouvez pas vous payer un procès contre moi. »

                                        C’est une bonne chose d’informer.

                                        Il faut aussi agir et sanctionner.


                                      • median swet (---.---.79.33) 21 février 2007 14:02

                                        "par demian west (IP:xxx.x49.222.126) le 20 octobre 2006 à 15H46

                                        J’aimerais beaucoup vous renseigner et redresser toutes les erreurs dans cet article. Mais, il y faudrait un véritable cours.

                                        demian west"


                                      • Alake (---.---.251.50) 21 février 2007 12:00

                                        De toutes façons, tous ces gens qui pondent des lois sur internet n’y connaissent strictement rien. Pour preuve une info trouvée sur canardplus.com sur la loi pour la confiance dans l’economie numérique, aussi appelée LCEN : http://www.canardplus.com/actus/4745/LCEN-le-retour-de-la-vengeance  smiley


                                        • Bill Bill 21 février 2007 12:02

                                          Tout à fait d’accord avec vous ! Il me parait déjà imbécile de réprimer le téléchargement sur internet alors qu’il est disponible.

                                          Et puis vous soulevez un sujet très intéressant : la presse est subventionnée, est-elle libre ?

                                          Bill

                                          Ah oui, pardon, je voulais vous complimenter, vous êtes très belle sur cette photo. smiley


                                          • Pierre Abruzzini Pierre Abruzzini 21 février 2007 12:14

                                            Bravo pour cet article, très complet.

                                            Moi en fait, il me réjouit plutôt cet article... Car il est bien la preuve du 5e pouvoir que le législateur tente difficilement de bailloner à coup de lois inutiles... un label journalisme citoyen... on aura tout vu !

                                            En même temps, on se demande parfois s’il ne s’agit pas aussi de maladresse devant une complète incompréhension du phénomène internet... Les pouvoirs publics, mais aussi beaucoup de citoyens semblent complétement à la traine... Je suis tomber hier en zappant (he oui Lt Casa, je n’ai pas jeté ma télé) sur Delarue... ils en étaient à discuter des dangers d’internet, et je vous promets ça valait le détour au niveau du nombre d’idées préconçues... le summum étant internet à tué ma fille (pauvre femme dont l’horrible malheur nourrit le téléspectateur). C’est peut-être à nous, citoyens du web, de mettre en place un discours (pitié pas de charte ou autre), mais juste de faire de la pédagogie pour expliquer le web.

                                            Quant au législateur... je lui dis bien des choses... qu’il continue surtout à faire passer des lois opprimantes et débiles... Laissons faire, ne perdons pas notre temps à combattre l’ancien monde, mais juste continuons à construire demain, un autre monde... ces lois deviendront dès lors obsolètes.


                                            • Median swet (---.---.79.33) 21 février 2007 13:21

                                              " par demian west (IP:xxx.x21.126.192) le 2 octobre 2006 à 08H22

                                              Ce que vous ignorez, c’est qu’à partir du niveau DEA, on est censé pourvoir s’enseigner à soi-même toutes disciplines : c’est la porte vers l’interdisciplinarité.

                                              Demian West "


                                            • Robert Redford (---.---.132.227) 21 février 2007 12:20

                                              Face à une émancipation naturelle (boostée par l’ouverture dimensionnelle et exponentielle du réseau) et une montée légitime des exigences des veaux qui leur ont délégué leur représentation, les élus qui ont oublié d’où ils venaient, s’adaptent au moindre effort de leurs privilèges selon le rasoir d’Ockam, en adoptant une gouvernance vicieuse et insidieuse à base de moraline qu’ils n’ont pas.

                                              On ne veut pas soixante million de chevaux de course en France, seulement un noyau dur et inerte de veaux bercés et lobotomisés à l’abri des contraintes du progrès.

                                              Pour domestiquer et asservir : un bon sac d’avoine, une main de fer dans un gant de velours, quelques caresses dans le sens du poil, des éperons et un fouet pour rappeler qui commande, des oeillères et murmures à l’oreille pour tromper les sens et couper de la réalité...

                                              Comme il est rassurant et plaisant d’avoir un maître. Restons enfants.


                                              • (---.---.97.235) 25 février 2007 10:11

                                                bien dit .. au moins j’aurai appris quelque chose. je supporte plus les serf-veaux a qui on verse un sceau de granulés tous les matins et ces derniers dissertent sur la couleur des granulés au lieu de voir le boucher qui rapplique. Soyez libres , libres ,libres , n’écoutez personne , vous ne devez obeissance à personne qu’à vous même.Vous n’avez de supérieur nulle part.


                                              • Rolande (---.---.78.4) 21 février 2007 12:22

                                                Les chinois donnaient ce conseil aux pays africains dans les années 1970. Cela voulait dire : « ne laissez pas l’URSS entrer chez vous lorsque vous en chassez les puissances occidentales ».

                                                Il convient de dire la même chose de cet article, écrit par une candidate UDF et qui fait partie de la propagande électorale de ce parti.

                                                Bayrou a un programme atlantiste, « grande Europe », militariste... manifestement incompatible avec les respect des droits et libertés fondamentaux, y compris la liberté sur la Toile.

                                                Alors, ne nous laissons pas avoir par un Bayrou sous prétexte des dangers d’un Sarkozy ou d’un Le Pen. Victor, dont tous les commentaires ont été effacés de ce forum (ce qui donne une idée de la « démocratie » qui règne chaque fois qu’on nous assène une pub UDF) avait rappelé que Bayrou a été reçu dans des cercles d’influence comme la Trilatrale ou le Siècle, auxquels apparemment Le Pen n’a jamais eu accès.


                                                • Francis (---.---.123.26) 21 février 2007 12:28

                                                  Pourtant il y a toujours 3-4 commentaires de Victor. Auxquels il faut rajouter les votres, cher Rolande, vu que vous êtes la même personne.... smiley


                                                • Rolande (---.---.78.4) 21 février 2007 13:05

                                                  Non, je ne suis pas la même personne, mais Carlo Revelli a bien reconnu que les commentaires de Victor avaient disparu. On en a peut-être remis, après qu’il y ait eu des protestations.


                                                • Francis (---.---.123.26) 21 février 2007 13:10

                                                  Ah bon... ? Et comment ça se fait que vous rajoutez certains commentaires de Victor en le citant même... ? Vous les aviez appris par coeur en quelques secondes avant qu’ils disparaissent... ? smiley La censure sur le net est impossible (suffit de changer d’IP). En revanche, je suis d’accord à ce qu’on limite les trollages sauvages fait pour casser tout débat. Une personne ne peut pas monopoliser le débat. Et la donnée qui est est intéressante c’est que 94% des lecteurs jugent cet article intéressant. Désolé pour vous et Victor...


                                                • noireb (---.---.30.2) 21 février 2007 14:18

                                                  Je trouve très agacant les gens qui copient/collent les commentaires repliés.

                                                  Etant donné qu’on a la possibilité de les lire (je le fais systématiquement), ca devient frustrant de relire la meme chose mot à mot quelques post plus tard. Ca ne peut qu’énerver, et nuire au débat.

                                                  Si Carlo Revelli enlève les redites, je l’en félicite, cela énerve et ne sert pas (si Victor a 10 post repliés, je lirai les 10, si on copie/colle son propos à chaque fois, je ne lirai meme plus et moinsserai de maniere sotte, sous le coup de la colère)

                                                  Rolande, je te comprends si tu t’énerves, on te dit que tu es Victor alors que c’est faux... j’ai vécu ça, je ne suis pas Noireb et pourtant on me confond tout le temps avec lui.


                                                • (---.---.98.172) 21 février 2007 16:49

                                                  « Je trouve très agacant les gens qui copient/collent les commentaires repliés. »

                                                  Moi, je trouve cela très bien, car il y a un abus manifeste dans cette pratique consistant à cacher les commentaires de ceux qui ne sont pas du même avis politique. Ce sont des pratiques dignes du général Franco.


                                                • (---.---.98.172) 21 février 2007 16:51

                                                  « Si Carlo Revelli enlève les redites, je l’en félicite... »

                                                  Vous vous moquez du monde. Qu’il commence alors par enlever 90% des articles pro-Bayrou ou pro-Royal dans Agoravox, qui ressemblent à la prose pro-Mao de la période de Lin Biao.


                                                • noireb (---.---.30.2) 22 février 2007 09:56

                                                  IP:xxx.x49.98.172

                                                  « ... il y a un abus manifeste dans cette pratique consistant à cacher les commentaires de ceux qui ne sont pas du même avis politique. Ce sont des pratiques dignes du général Franco. »

                                                  C’est pas un censure totale, on peut toujours lire ces commentaires, ils sont juste jugés inintéressants (parfois abusivement, j’en suis d’accord). J’aimerai savoir si un seul des lecteurs réguliers d’AV ne déplie JAMAIS les commentaires.

                                                  Moi je déplie systématiquement « pour voir ». Dans plus de la moitié des cas le repliage est justifié. Et si ce n’est pas le cas, je vote « oui ».

                                                  « Vous vous moquez du monde. Qu’il commence alors par enlever 90% des articles pro-Bayrou ou pro-Royal dans Agoravox, qui ressemblent à la prose pro-Mao de la période de Lin Biao. »

                                                  Tout d’abord rien n’oblige à lire ses articles dont le titre est souvent explicite. Par contre, quand le fil d’une discution est interessant, le voir polluer par des répétitions est pénible.

                                                  Ensuite, tous les articles pro-ceci ou pro-cela n’ont pas la meme valeur. Je sais par exemple que certains pamphlets anti-Sarko sont nuls, quand d’autres sont géniaux. Si le staff d’AV effectuait un tri au niveau de la qualité de l’article, on pourrait à juste titre les accuser de ne garder que les très bon papiers pro-Bayrou et les très bon anti-Sarko. Ca serait de la manipulation d’information et orienterait la ligne éditoriale.

                                                  Là, nous (citoyens) sommes libres d’écrire et publier tout article de notre cru, que notre prose ou nos arguments soient de qualité ou non. Si trop d’article sont pro-gauche ou centre à ton gout, écris-en des pro-droites pour équilibrer (ou convainc des droitiers d’en écrire sur AV).

                                                  Enfin, quand je parlais des redites, je voulais dire la reprise A L’IDENTIQUE d’un message. Ca n’ajoute que rarement au débat. Mieux vaut reformuler, c’est nettement plus efficace.


                                                • maxim maxim 21 février 2007 12:27

                                                  dans la presse ecrite et celle d’opinion ,il y avait souvent un encart reservé à la rubrique « nos lecteurs ont la parole » ,bien sur les commentaires des lecteurs (etait ce de vrais lecteurs ?)devaient etre triés soigneusement ,meme ceux qui etaient censés apporter une contradiction à la tendance du journal,ces commentaires donc devaient toujours etre édulcorés......

                                                  maintenant sur les forums ,les commentaires sont souvent bruts de décoffrage ,et sont le reflet d’un désir d’émancipation des citoyens par rapport à ce que les politiques essayaient de nous dissimuler ,et que la presse aux ordres ne laissait que très peu passer....

                                                  comment le pouvoir quel qu’il va etre pourra réellement empecher des infos qui fusent du monde entier ,de venir s’additionner sur nos écrans ?

                                                  à moins peut etre de delivrer un permis de posséder un ordinateur ou de delivrer une licence renouvellable dans les commissariats de police.....

                                                  il faut s’attendre à tout.....


                                                  • RG operator (---.---.0.59) 21 février 2007 12:54

                                                    De fait, pour avoir une vision objective de nous-mêmes et des réalités de notre pays, il est devenu plus instructif de lire, outre agoravox, la presse étrangère, moins baillonnée, moins censurée, moins manipulatrice, moins corruptible.

                                                    http://www.paris-link-home.com/


                                                  • Internaute (---.---.213.114) 22 février 2007 08:52

                                                    @RG Operator

                                                    Je pensais comme vous et j’en suis un peu revenu aprés avoir remarqué que les mêmes phrases, mot pour mot, se retrouvent dans la presse mondiale. J’ai retrouvé sur Al-Jazeera des phrases lues dans le Figaro (traduites tel quel en anglais). Le Pb vient de ce que les médias ne recherchent pas l’information mais l’achètent aux mêmes sources qui montrent ce qu’elles veulent bien montrer. Celui qui tient l’AFP, Reuter, EFE et CNN est le guide des informations mondiales. Ceci dit, le choix reste plus vaste.


                                                  • (---.---.178.27) 21 février 2007 12:38

                                                    Trop c’est trop.

                                                    Ce ne sont pas des menaces, juste une rupture...

                                                    Les histoires courtes sont les meilleurs. celle-ci a trop duré et elle n’a plus d’issue.

                                                    Carlo : Le 5° c’est maintenant à la UNE sur ce thème pendant une quinzaine. Attendez les signatures pour les présidentiels avant d’en reparler. Ils viennent tout juste de comprendre qu’ils sont tombés sur un os.

                                                    Quitterie : bon article. Mais la position Bayrou n’est pas tranchée. Pas de demi-mesure, il n’y plus rien à concéder. Une position claire, rapide et publique de sa part. Merci.

                                                    Forest : Le jeu devient clair effectivement.


                                                    • (---.---.141.194) 21 février 2007 14:34

                                                      Ça commence à bouger ?

                                                      http://www.blog.adminet.fr/dadvsi-l-april-depose-au-conseil-d-etat-une-requete-en-annulation_breve00243.html

                                                      Bon, il en faut bien plus !

                                                      DDV démission !


                                                    • Xyl (---.---.187.14) 21 février 2007 12:50

                                                      Cette article et les commentaires associés sont trés intéréssant .Ils demontrent qu’une fois de plus une certaine caste de gens ( qui sont toujours les même depuis plusieur année ) verrouille tout les accés à la democratie en faisant passé des lois avec des façades vertueuses nes sont que des textes destiné à tuer la liberté dans touts les domaines possible pour en contrôler les accés. Lois sur l’immobilier, pour les maires, sociétée, travail...ect ne sont la que pour eviter que des personnes qui ne font pas parties d’unc certaine caste ne puisse montée.En controlants les médias ils veulent manipuler l’opinion public et les abrutire de maniére a en faire des béni-oui-oui. La campagne présidentiel en est trés représentative 46 personnes en liste en parle que de deux. Ou est la démocratie et sa pluralitée.


                                                      • Rolande (---.---.78.4) 21 février 2007 13:08

                                                        « Dans ce texte manifeste de Quitterie, le projet de coallition du centre-gauche est inscrit. Et c’est une bonne nouvelle ! Car, c’est un projet, non pas conçu pour un seul but électoraliste, mais un projet de société entier... »

                                                        Du blairisme, en somme. Justement, c’est Blair qui a dit qu’il allait falloir accepté des limitations des libertés individuelles pour « lutter contre le terrorisme ». Quant à la « transparence » de la guerre en Irak...


                                                      • Pelletier Jean Pelletier Jean 21 février 2007 16:42

                                                        @cher démian,

                                                        je ne comprends pas bien cette volonté de « plier » vos posts..

                                                        Oui deux fois oui à votre credo pour la liberté ... et je ne demande pas mieux que de me réjouir de l’actuelle évolution de F. Bayrou ... mais il faudra plus que des mots, car son passé est tout de même « pesant », mais tout homme a le droit de s’instruire et d’évoluer, donc à priori je fais confiance.

                                                        Mais il risque de se passer des choses entre le 1er et le 2ième tour ... il sera attendu au tournant dans ses choix ou ses non-choix selon la conjoncture.

                                                        Sur « les mots » je suis prêt à cette alliance centre / gauche


                                                      • aixetterra... aixetterra 21 février 2007 19:26

                                                        Agence AFP - Mercredi 21 Février 2007 - 17:26:44 (source BVA des 18 et 20.02.07)

                                                        « Si F. Bayrou est présent au second tour, il est largement vainqueur dans tous les cas de figure »

                                                        Quant à la votre, madame Quitterie, elle fait de moi un perdant...

                                                        Aixet... smiley


                                                      • hubert (---.---.85.122) 21 février 2007 12:53

                                                        C’est évidemment difficile pour les grands pontes des médias d’admettre de ne plus faire la pluie et le beau temps comme ils avaient l’habitude de le faire jusqu’à présent. Plutôt que de considérer internet comme une chance pour la démocratie, ils le stigmatise comme étant la source de toutes les dérives. Au lieu de voir en lui un formidable outil de transparence ou la liberté d’expression combat les partialités coutumières, ces médias officiels qui entendent depuis toujours nous mettre au pas à l’unisson des pouvoirs politiques, se raccrochent aux branches en refusant d’évoluer. Si le problème est la fiabilité et la qualité des informations et des commentaires présents sur la toile je constate que le tri se fait tout seul, en temps réel par l’interactivité, ce qui n’est pas le cas , loin s’en faut, pour les autres médias, c’est donc un faux procès.

                                                        Qu’il faille faire quelque chose pour protèger les enfants est une évidence, mais se servir de ces mêmes enfants à des fins de censure partisanne est ni plus ni moins que de la manipulation affective.


                                                        • voubens (---.---.221.182) 21 février 2007 13:00

                                                          Que peut valoir une menace d’augmenter un taux de TVA pour un « non-labellisé » si les « articles » et échanges de commentaires s’en ensuivant restent sur le Net ? Un site comme Agoravox n’est en rien touché par une telle mesure de menace, non ? Ni un blog en général ? Le « gratuit » ne peut être menacé par une telle évolution législative, non ? Le support « papier » est de toute façon menacé par l’Internet, à assez court terme, non ? Et les suppressions de poste de « journaliste professionnel de la presse écrite » sont appelés à se multiplier, non ? Moi, je m’en moque : chaque profession paie les conséquences des évolutions technologiques depuis longtemps, et il n’y a pas à s’en émouvoir plus que cela : d’autres professions ont déjà dû se recycler (agents de changes aux frontières européennes internes, par exemple...) Le net permet de lire des tas de propos (analyses, infos -plus ou moins fiables-, etc...) : c’est son charme, son atout... Et l’internaute n’a que faire du label « certifié probant » appliqué ou non à ses lectures : sa faculté de discernement lui suffit ! D’où ma reflexion suivante : ce projet de loi n’est-il pas seulement l’émanation des craintes d’une corporation de toutes façons appelée à ne plus être l’unique source d’informations du citoyen internaute lambda ? Elle démontre leur peur, mais aussi le début de la fin de leur régne, non  ?


                                                          • Internaute (---.---.213.114) 22 février 2007 09:03

                                                            La menace est qu’aprés le label viendra l’obligation du label. Les sites non labellisés seront peu à peu interdits. Si on accepte l’idée qu’un site puisse recevoir une étiquette de « salubrité publique » on accepte par là-même qu’un autre soit classé insalubre et qu’on fasse oeuvre d’hygiène publique en le supprimant.

                                                            La dictature moderne ne vient pas sous la houlette d’un Trotsky ou d’un Bela-Kuhn mais petis-pas aprés petits-pas en habituant les gens à trouver comme une évidence ce qui est innaceptable.

                                                            S’il veulent lutter contre la pornographie, la pédophilie etc alors qu’ils fassent une loi précise listant ce qui est interdit et qu’ils condamnent sévérement ceux qui le pratiquent. Cela ils ne le feront jamais car le principal pornographe mondial est Vivendi Universal avec sa branche Hollywoodienne et leur mentalité délétère donne l’absolution d’office à tous les déviants qui détruisent la société. Il ne reste simplement qu’un mauvais alibi pour bailloner les simples citoyens.


                                                          • Internaute (---.---.213.114) 22 février 2007 09:09

                                                            @Quitterie

                                                            Avec de nobles idées comme les vôtres vous devriez soutenir le FN qui aujourd’hui représente le seul parti défendant la liberté. Bayrou est sympathique mais il s’interdit d’avance de faire quoi que ce soit qui puisse contredire les directives de Bruxelles. Or, il me semble que le fichage des citoyens, la culpabilisation et l’éducation des massses sont justement les outils préférés de nos technocrates européens.



                                                          • arturh (---.---.119.98) 21 février 2007 13:02

                                                            La vraie tentative de l’appareil d’Etat français prédateur du contrôle des échanges numérisés entre individus s’appelait Minitel. Raté.

                                                            A la place nous avons internet, mis en place par les USA.

                                                            Il faut être pragmatique. Nous y vivons de fait (si on peut parler de vie à propos de notre présence sur internet) sous la tutelle de la Constitution des USA qui nous y garantit nos droits et notre liberté. Même si nous avons vu, avec l’épisode Google/gouvernement chinois, que ces droits peuvent être remis en cause pour les citoyens de la pax americana de seconde zone que nous sommes.


                                                            • JC. Moreau (---.---.219.142) 21 février 2007 13:23

                                                              @ Quitterie Delmas

                                                              Félicitations pour cet article rigoureusement documenté, dont le sens de la nuance vaut à mes yeux preuve de sincérité. Ce à quoi j’ajoute une salve d’éloge pour la limpidité du style.

                                                              A mon sens, les différents projets évoqués s’inscrivent dans une logique rigoureusement identique à celle de l’interdiction de fumer survenue il y a peu, en ce qu’ils visent à faire peser une responsabilité d’ordre public sur l’individu seul, par le biais de régimes d’autorisation et d’identification.

                                                              La logique en est assez sommaire et se place sous les auspices du très honorable principe de précaution, dont on finit par ne plus savoir, tant il est invoqué par tout un chacun,quelle est sa fonction authentique. En l’occurrence, ce principe de précaution tend de toute évidence à criminaliser le média internet dès lors qu’il lui impose ce qui apparaît d’ores et déjà comme un régime d’autorisation. En d’autres termes, sous couvert d’ordre public et d’exigence qualitative de l’information, l’individu serait alors soumis à une police administrative permanente, via la labellisation et les diverses exigences d’identification.

                                                              S’agissant donc de ces projets quant à leur prétention à améliorer le contenu médiatique d’Internet, il m’apparaît donc comme étant illégitime dans ses moyens, d’autant plus que la loi de 1881 sur la liberté de la presse a vocation à pleinement s’appliquer au média internet.

                                                              Or, tel que le suggèrent les différents projets, la législation relative aux contenus internet seraient plus contraignantes que celle de 1881. Les déclarations du Ministre Donnedieu de Vabres, du moins, laissent présager de cette orientation, lorsqu’il évoque une certaine exigence de professionnalisation de la presse sur internet.

                                                              A considérer les propos dudit ministre, on pourrait penser que la seule possession d’une Carte de presse vaut preuve de compétence. Pour avoir un temps durant officier dans un journal régional (La Marseillaise pour ne pas le citer), autant dire qu’elle n’est pas plus gage de compétence que de probité. Mais pour se convaincre de cela, nul besoin d’avoir été dans la fabrique de l’information, être auditeur de France Info suffit. Ce matin même, au sujet de plusieurs suicides d’employés de Renault Guyancourt, les commentateurs donnaient, selon l’humeur, un chiffre de 3 employés suicidés au cours du dernier mois ou de 3 employés dans le courant des QUATRE dernier mois... Ainsi, d’un instant à l’autre, on passait du suicide quasi-collectif à une simple suspicion quant aux conditions de travail dans l’entreprise... un exemple parmi tant d’autres de l’inconséquence et de la légèreté des journalistes dits professionnels

                                                              Ainsi, paraphrasant éhontément notre Ministre et bafouant sans vergogne ses droits d’auteurs tel l’odieux délinquant que je suis nécessairement, je serais tenté de dire, moi aussi, que j’aimerais m’attaquer un jour au problème de la presse, car c’est un sujet capital et qu’il n’y aura pas d’informations de qualité dans les médias sans de vraies signatures, de vrais acteurs dont ce serait le métier !

                                                              Bref un monde avec un peu moins de Claire Chazal et un peu plus d’Albert Londres.

                                                              Ps : Ceci étant dit, il y aurait beaucoup à dire sur les rédacteurs qui, ici où là, ont recours à l’anonymat et nuisent par leur attitude ou le contenu des informations véhiculées à la crédibilité d’Internet en terme de presse. Pour autant, pas plus que cela n’est une condition sine qua non pour être publié dans la presse écrite, rien ne justifie l’exigence d’une qualité professionnelle comme condition préalable à la reconnaissance d’un droit à l’échange des informations et à la participation au débat public.


                                                              • parkway (---.---.18.161) 21 février 2007 13:39

                                                                mme quitterie delmas,

                                                                votre article devrait montrer aux aveugles qui ne veulent pas lire votre texte que la démocratie est fragile et doit être défendue bec et ongles.

                                                                Si sarko ne peut pas être traité d’hilerien (pas encore ?), il emploie ses méthodes sournoises pour arriver à ses fins.

                                                                il est suffisamment intelligent pour ne pas être pris pour un naïf, car il sait pertinement ce qu’il fait.

                                                                (voir le bel article de forest ent d’aujourd’hui sur les contre-dictions du sieur en 2004 et 2005)

                                                                il a déjà les médias à sa botte, il attaque les juges et veut circonvenir l’internet.

                                                                Si c’est pas un programme facho, ça que l’on me prouve le contraire...


                                                                • stravos (---.---.132.162) 21 février 2007 13:39

                                                                  Dans une lettre à propos de Proust, L.F Céline nous dit que « trois cent pages pour nous dire que Tata enc... Tutule, c’est trop, beaucoup trop ». Heureuse époque néanmoin que celle où les actes sodomiques engendraient une si haute littérature... Aujourd’hui, hélas, nos Tatas politiques font dans l’allusif et le silence honteux lorsqu’elles veulent nous prendre par derrière et nous en mettre un gros... La politique reste une histoire de puissance, mais de puissance honteuse ! C’est là l’unique différence avec les temps de jadis, ceux d’Henri Trois et de ses mignons par exemple, où les poignards savaient se faire explicites...


                                                                  • (---.---.34.110) 21 février 2007 13:47

                                                                    Ne serait-ce pas plutôt « Trois cents pages pour nous faire comprendre que Tutur encule Tatave, c’est trop. » ?


                                                                  • stravos (---.---.132.162) 21 février 2007 17:01

                                                                    Citation de mémoire, mais j’aime bien les sonorités de Tutule... En tout cas, ce n’est pas sur le site de Jacques Vabres qu’on la trouvera, la philosophie de ce monsieur étant de prendre les citoyens pour du bon grain que l’on s’en irait moudre dans les moulins de la politicaillerie....


                                                                  • (---.---.105.147) 21 février 2007 13:40

                                                                    Article hautement démagogique qui se contente de reprendre les inquiétudes les plus irréelles sans jamais les argumenter. Cet article est rempli de bons sentiments que les commentateurs naïfs sont évidemment prompts à applaudir.

                                                                    Brandir la liberté d’expression alors que les projets ne visent qu’à mieux informer l’internaute est purement démagogique et représente bien les positions de M Bayrou : anti-systeme, procès d’intentions aux représentants de l’Etat qui n’auraient comme projet que de restreindre les libertés du citoyen pour engraisser leurs riches amis, etc.

                                                                    Cet article ne se base que sur des suppositions, des possibilités sans jamais aller au fond du problème et proposer des alternatives. C’est avec ce genre de conservatisme qu’internet est aujourd’hui cet espace de non-droit où l’on trouve, sans pouvoir les différencier, et c’est bien là le problème, tout et n’importe quoi. Les projets du gouvernement ne restreignent en aucune façon la liberté des internautes de s’exprimer. Il ne s’agit pas pour l’Etat de contrôler ce qui se dit mais d’organiser cette expression avec ceux qui le souhaitent. Il s’agit d’établir des règles en concertation avec tous les protagonistes, exactement comme le fait actuellement le Forum des Droits sur Internet mais chapeauté par un organe un peu plus démocratique.

                                                                    Faire confiance à tous les internautes pour s’autoréguler chacun dans son coin, quelle naïveté enfantine, quelle démagogie !


                                                                    • parkway (---.---.18.161) 21 février 2007 13:54

                                                                      mais qui parle d’auto réguler ?

                                                                      quel besoin de réguler ? qui réguler ?

                                                                      ne vaudrait-il pas mieux que chaque politique balaye la merde devant sa porte et celles de ses collègues avant toute chose ?

                                                                      les gens qui parlent comme vous sont des liberticides en puissance !

                                                                      j’espère pour vous que vous n’avez pas réfléchi quand vous avez écrit ça...

                                                                      Sarko pense comme vous, malheureusement pour nous, lui, il réfléchit !


                                                                    • hubert (---.---.204.137) 21 février 2007 15:29

                                                                      Internet n’est que le reflet de la vie réelle, s’il y a des détraqués sur internet c’est qu’ils existent d’abord dans la vie réelle. Alors plutôt que de tenter de« soigner » le reflet virtuelle de nos sociétés malades ne serait-il pas préférable de s’attaquer efficacement à la réalité de la maladie ? C’est plutôt là qu’on nous prend pour des naïfs, lorsque les autorités cherchent à façonner l’internet des apparences pour rendre le monde non comme il est, mais comme ces mêmes autorités voudraient qu’il soit.


                                                                    • AZERTY (---.---.156.199) 21 février 2007 14:05

                                                                      De nos jours, aucune loi n’est sans dangers, a fortiori celles d’un Sarkozy. Mais là, on a affaire à une simple surenchère UDF. La loi sur la « prévention de le délinquance » aurait pu être adoptée avec Bayrou ou Royal à l’Elysée.

                                                                      Mais, visiblement, beaucoup de commentaires faits ici relèvent surtout de la « pensée du chef ».

                                                                      Lorsque l’article écrit :

                                                                      « Le simple citoyen qui filme des évènements violents (une manifestations violente) et décide d’en informer les citoyens par une diffusion sur Internet (sur AgoraVox par exemple), pourrait être théoriquement poursuivi. Il en est de même, par exemple, pour celui qui voudrait enrichir un article de l’encyclopédie Wikipédia par des images ou des vidéos. »

                                                                      Il faut aller voir ce que dit le projet de loi adopté par l’Assemblée Nationale :

                                                                      Article 17

                                                                      I. - Les articles 32 à 39 de la loi n° 98-468 du 17 juin 1998 relative à la prévention et à la répression des infractions sexuelles ainsi qu’à la protection des mineurs sont remplacés par les articles 32 à 35 ainsi rédigés :

                                                                      « Art. 32. - Lorsqu’un document fixé par un procédé déchiffrable par voie électronique en mode analogique ou en mode numérique présente un danger pour la jeunesse en raison de son caractère pornographique, le support et chaque unité de son conditionnement doivent comporter de façon visible, lisible et inaltérable, la mention “mise à disposition des mineurs interdite (article 227-24 du code pénal)”. Cette mention emporte interdiction de proposer, donner, louer ou vendre le produit en cause aux mineurs.

                                                                      « Lorsqu’un document fixé par un procédé identique peut présenter un risque pour la jeunesse en raison de la place faite au crime, à la violence, à l’incitation à l’usage, à la détention ou au trafic de stupéfiants, à la consommation excessive d’alcool ainsi qu’à la discrimination ou à la haine contre une personne déterminée ou un groupe de personnes, le support et chaque unité de son conditionnement doivent faire l’objet d’une signalétique spécifique au regard de ce risque. Cette signalétique, dont les caractéristiques sont fixées par l’autorité administrative, est destinée à en limiter la mise à disposition à certaines catégories de mineurs, en fonction de leur âge.

                                                                      « La mise en œuvre de l’obligation fixée aux deux alinéas précédents incombe à l’éditeur ou, à défaut, au distributeur chargé de la diffusion en France du document.

                                                                      « Art. 33. - L’autorité administrative peut en outre interdire :

                                                                      « 1° De proposer, de donner, de louer ou de vendre à des mineurs les documents mentionnés à l’article 32 ;

                                                                      « 2° D’exposer les documents mentionnés à l’article 32 à la vue du public en quelque lieu que ce soit. Toutefois, l’exposition demeure possible dans les lieux dont l’accès est interdit aux mineurs ;

                                                                      « 3° De faire, en faveur de ces documents, de la publicité par quelque moyen que ce soit. Toutefois, la publicité demeure possible dans les lieux dont l’accès est interdit aux mineurs.

                                                                      « Art. 34. - Le fait de ne pas se conformer aux obligations et interdictions fixées au premier alinéa de l’article 32 et à l’article 33 est puni d’un an d’emprisonnement et d’une amende de 15 000 €.

                                                                      « Le fait, par des changements de titres ou de supports, par des artifices de présentation ou de publicité ou par tout autre moyen, d’éluder ou de tenter d’éluder l’application du premier alinéa de l’article 32 et de l’article 33 est puni de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 30 000 €.

                                                                      « Les personnes physiques coupables des infractions prévues aux deux premiers alinéas encourent également la peine complémentaire de confiscation de la chose qui a servi à commettre l’infraction ou était destinée à la commettre ou de la chose qui en est le produit.

                                                                      « Les personnes morales déclarées pénalement responsables des infractions prévues aux deux premiers alinéas encourent les peines suivantes :

                                                                      « - l’amende, dans les conditions fixées par l’article 131-38 du code pénal ;

                                                                      « - la confiscation prévue par le 8° de l’article 131-39 du même code.

                                                                      « Art. 35. - Les dispositions du présent chapitre ne s’appliquent pas aux documents qui constituent la reproduction intégrale d’une œuvre cinématographique ayant obtenu le visa prévu à l’article 19 du code de l’industrie cinématographique.

                                                                      « Toutefois, les documents reproduisant des œuvres cinématographiques auxquelles s’appliquent les articles 11 et 12 de la loi de finances pour 1976 (n° 75-1278 du 30 décembre 1975) sont soumis de plein droit à l’interdiction prévue au premier alinéa de l’article 32 de la présente loi. »


                                                                      • apami (---.---.78.114) 21 février 2007 14:31

                                                                        Vous vous trompez d’article : Le probleme vient de là :

                                                                        « Art. 222-43-2. - Est constitutif d’un acte de complicité des atteintes volontaires à l’intégrité de la personne prévues par les articles 222-1 à 222-14-1 et 222-23 à 222-31 et est puni des peines prévues par ces articles le fait d’enregistrer sciemment par quelque moyen que ce soit, sur tout support que ce soit, des images relatives à la commission de ces infractions.

                                                                        « Le fait de diffuser l’enregistrement de telles images est puni de cinq ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende.

                                                                        « Le présent article n’est pas applicable lorsque l’enregistrement ou la diffusion résulte de l’exercice normal d’une profession ayant pour objet d’informer le public ou est réalisé afin de servir de preuve en justice. »

                                                                        Ce qui vous le comprendrez correspond meme et y compris à un spectateur d’une réunion sportive qui filme alors qu’un sportif donnerait un coup de boule à un autre....


                                                                      • Bof (---.---.105.222) 21 février 2007 15:04

                                                                        Le problème vient des deux types d’articles, mais c’est une question de lecture. Le danger réside dans l’usage qui peut être fait de ces lois. Pour le reste, c’est vrai que c’est le genre de loi qui aurait très bien pu être adoptée avec Bayrou ou Royal à la Présidence de la République.

                                                                        On l’a bien vu en 1996-97, à l’époque de la chasse aux sorcières contre les enseignants au sujet de la pédophilie. Il y avait d’abord Bayrou, ensuite Royal, au ministère de tutelle.


                                                                      • apami (---.---.78.114) 21 février 2007 15:15

                                                                        Merci, Merci beaucoup Quitterie pour mettre en evidence ces derives dictatoriales. Je sais bien que le fait d’être atterré n’apporte rien au débat mais je ressens la situation actuelle de la même façon que le gnu encerclé d’une meute de hyenes. Je sais qu’il va faloir se battre mais je vois aussi que c’est perdu.

                                                                        Puisses nos descendants renverser cette nouvelle forme de dictature qui se construit autour de nous. En réalité je doute que cela soit possible. Entre les RFID, le fitrage des informations, le croisement des fichiers, les lois liberticides, le conseil constitutionnel à la botte, la constitution subordonnée aux textes européens, le lobbying... Je n’attend plus que la démonétisation de l’argent liquide pour que l’enfermement légal soit complet...

                                                                        Adieu mes concitoyens. Bienvenue a mes codétenus.


                                                                      • Marie-Jo (---.---.96.25) 21 février 2007 15:40

                                                                        « Ce qui vous le comprendrez correspond meme et y compris à un spectateur d’une réunion sportive qui filme alors qu’un sportif donnerait un coup de boule à un autre.... »

                                                                        Précisément, cet exemple n’est pas bon car c’est un incident soudain et fortuit.

                                                                        D’autre part, de nombreuses associations proches du PS et de l’UDF mènent depuis longtemps une propagande contre la violence dans les médias, etc...

                                                                        Il y a aussi la question de la protection des images personnelles.

                                                                        Le problème réside dans le mot « profession », qui risque d’exclure le journalisme citoyen, un journalisme dit « amanteur ». On peut sans doute le contourner en partie par la création d’une entreprise (Agoravox en est une) ou d’une fondation ou, pour les chômeurs, avec des études de journalisme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès