• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Un Etat de trolling permanent

Un Etat de trolling permanent

C'est très inquiétant, tous ces médias qui s'adressent à vous personnellement, un peu comme dans le film Minority Report de Steven Spielberg où l'empreinte rétinienne permet de générer partout des "contenus personnalisés". Et c'est quelque chose qui est utilisé contre nous, en psychologie sociale, en nous faisant croire à une "opinion publique" et une "majorité" qui "pense bien gentiment", alors qu'au fond nous sommes tous très différents, bien que nous partageons tous une pop-culture, un folklore, des moeurs, et plus généralement une Culture autant qu'il est permis. La preuve par les Gilets Jaunes.

  • Der Schrei (le Cri), de Georg Munsch

 

Quand vous regardez le journal télévisé, vous êtes tout seul chez vous, et même si l'on ne vous ment pas on vous montre ce que l'on veut, sous l'angle que l'on veut. Tout cela tout le monde en est de plus en plus conscient aujourd'hui, quand on voit comme les caméras sont "parisiano-, spectacularo- et violento-centriques". Ou bien, le journalisme utilise "la magie du montage vidéo" pour découper les phrases qui l'arrangent dans les discours qui l'arrangent. Au fond, rien n'a changé même dans les sommets décisionnels : chacun voit midi à sa porte. Néanmoins on ne peut pas leur accorder la présomption d'innocence, car ce sont censer être des professionnels, y compris les communiquants de l'Etat et des grandes firmes.

Donc, s'ils font "des erreurs", s'ils s'accordent un "droit à l'erreur" et s'ils en appellent à "des erreurs", tant pis, c'est comme cela qu'il faut le prendre : comme si c'était concerté. Leur culture de l'excuse est énorme, littéralement dépassant toutes les normes. Et au final c'est totalement ignominieux et infâme. C'est-à-dire qu'il n'y a pas de nom pour qualifier cette absence de souci de sa réputation. Ils lénifient leurs images pour quoi, au final ? S'adonner à des exactions hideuses au possible.

Cette idée du président qui veut nous envoyer une lettre, c'est indécent et incestueux, le pouvoir suprême qui veut coucher avec chacun de ses citoyens. Il y a intrusion, intrusivité, dans l'intime. Le courrier et l'épistolaire sont devenus aujourd'hui des pratiques de communications de deux ordres seulement : économistes (les factures) ou intimistes (les tendresses). C'est contradictoire mais c'est comme ça : c'est que les créanciers veulent inoculer le poids de la dette au coeur, il s'agit de confiance quant à ses avoirs, et cela s'entend d'une certaine manière. Mais que le pouvoir censé (je dis bien censé) nous représenter joue sur cette confiance, c'est précisément ce qu'il ne peut pas faire et qui est l'inverse de ce qui est attendu et possible en démocratie. La démocratie c'est précisément le contrôle du pouvoir, donc de défiance, mais là le pouvoir se veut hors de contrôle et c'est pour cela qu'il est hideux au possible malgré son image propre-sur-soi, en plus d'être indécent et incestuel. Et tout ensemble ignominieux et infâme.

Dans le même ordre d'idée que la lettre présidentielle, dès le début du mouvement des Gilets Jaunes, il est arrivé aux grandes firmes (surtout dans la distribution exposée aux publics) de transmettre des consignes à leurs employés, du type : en cas d'investissement des lieux, clôturez les locaux et protégez les clients. C'était en tout cas le cas chez Euralis, mais qu'on ne se focalise pas sur lui car il y en a eu d'autres : n'hésitez pas à les dénoncer dans les commentaires.

Eh bien, cette volonté de défendre sa propriété "au cas où" est relativement audible, avec la consigne de clôturer le magasin. Mais celle de protéger les clients est totalement absurde, fausse et déplacée : ce n'est pas de la responsabilité des employés, mais des forces de l'ordre au besoin, et derrière il y a les assurances. Bref, une telle consigne ne peut même pas s'entendre d'une défense anticipée contre d'éventuelles actions en justice d'un client éventuellement "violenté" contre la grande firme. Et c'est ainsi que tombe la présomption d'innocence, et que l'on peut déduire que, dès début décembre 2018, il s'agissait d'inoculer la peur au coeur, en déstabilisant les employés.

Tout comme le malheureux citoyen devant son JT, qui lui dit ce qu'il veut sur "l'état réel du pays". D'ailleurs, je peux témoigner que des personnes âgées pendant l'actuel mouvement des Gilets Jaunes, étaient littéralement terrorisées devant BFMTV, et craignaient pour leur sûreté dans des patelins pommés. C'est horrible d'en arriver là, ce sont des malheureuses personnes sous un angle, mais à qui revient la responsabilité de les avoir terrorisées ? Retraitées grabataires, qui leur a promis "l'information" en continu ? Dans le langage juridique, on appelle cela des abus de faiblesse, de confiance, et du harcèlement moral. Sarkozy était traduit en justice, quand il était soupçonné devant Bettancourt : la situation est exactement la même, à plus grande échelle.

Mais on ne réalise pas : un meurtrier est hors-la-loi, un conquérant qui tue des milliers de personne est un héros, dit le bon mot. Le cas est le même avec toutes les chaînes télévisées ou tout autre média, ne nous focalisons pas plus sur BFMTV que sur Euralis.

Et aujourd'hui je tombe là-dessus dans ma boîte mail :

__________________________________________________________________

Reproduction copiée-collée telle qu'elle sous AgoraVox :

  Avast Software  
Afficher dans le navigateur
 
 
 
  La mensuelle  
  Actu mensuelle sur la sécurité par Avast  
 
Des gilets jaunes pourraient être derrière des cyberattaques
 
  Des gilets jaunes derrière des cyberattaques ?  
 
  Les pirates informatiques auraient-ils aussi revêtu leur gilet jaune ? Des cyberattaques auraient été menées au début du mois de décembre sur au moins 5 sites institutionnels français. Découvrez dans notre article quelles institutions ont été touchées et par quel type d’attaque informatique.  
 
 
 

__________________________________________________________________

 

Eh bien !

L'argent n'a pas d'odeur dit l'adage, et l'on ne s'étonne pas d'une telle récupération d'actualité, mais néanmoins c'est du même tonneau ignominieux et infâme. Qui a entendu parlé de l'éventualité de ces cyberattaques aux informations, début décembre 2018 ? Pourquoi Avast décide-t-il tout à coup de s'improviser journaliste dans ces termes, en dehors du commerce ?

Ah dîtes donc, s'il n'y a pas de complot chers lecteurs, on peut dire qu'il y a une sacrée conjuration des pouvoirs étatiques et de grandes firmes influentes.

Tout cela tombe sous le coup de la propagande, et donc du harcèlement moral. Tout cela veut nous inoculer la peur au coeur, et nous soumettre à un vaste syndrome de Stockholm. Nous devrions adorer ceux qui nous brutalisent ? ... Un peu comme cet idiot de Joachim Son-Forget, emblématique de la situation. Sur Internet, on parle de trolls, et c'est un état de trolling permanent qui veut nous soumettre !

Ils appellent cela la post-vérité et les fake news, sans vouloir admettre que c'en sont les premiers acteurs. Pour eux, tout est bon dans le cochon ! C'est ainsi que les trolls soûlent tout le monde.


Moyenne des avis sur cet article :  2.31/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • patwa 8 janvier 09:54

    L’administration corrompue manipule la hiérarchisation de l’information.

    La modération complice instaure un climat de paranoïa.

    Agoravox, c’étais mieux avant !


    • Erwan Prigent Erwan Prigent 8 janvier 10:09

      @patwa. Je viens d’arriver sur AgoraVox. La paranoïa, elle est entretenue par toutes ces convergences dont j’ai parlé, n’inversez pas les rôles. Regardez Avast qui s’improvise informateur, sur la base de seules allégations non relayées en décembre 2018. Voilà la paranoïa, serait-elle purement commerciale ! La paranoïa, c’est aussi l’administration d’Euralis qui l’éprouve et la communique à ses employés pas là pour protéger les clients ! et j’en passe. Nous ne sommes pas des vigiles, et d’avoir intégré Vigipirate au droit normal est une schizophrénie (la paranoïa est une schizophrénie). Par définition, on ne peut pas faire du droit extraordinaire la condition ordinaire. Et ainsi de suite.


    • JC_Lavau JC_Lavau 8 janvier 10:29

      @Erwan Prigent. Non, la paranoïa est une variété de psychose, mais les schizophrénies en sont bien différentes.
      Folklore spécial franco-français chez des psychiatres français : ils utilisent « psychose » au sens de la restriction aux seules schizophrénies. Ainsi ils se privent de tout discernement.


    • Erwan Prigent Erwan Prigent 8 janvier 10:34

      @JC_Lavau. Bref, on m’a compris, inutile de « psychoter » smiley


    • JC_Lavau JC_Lavau 11 janvier 09:37

      @Erwan Prigent. N’hésite pas à donner la définition des termes que tu emploies, et que tu fais semblant de comprendre.


    • cevennevive cevennevive 8 janvier 10:35

      Bonjour Erwan,

      Votre article est un bon article et reflète une prise de conscience à méditer. Merci !

      « La France a peur ! » disait un journaliste autrefois à l’antenne, matérialisant ainsi la peur sournoise et inconsciente de la France profonde.

      Aujourd’hui, le propos est moins clair mais diffusé comme un microbe, comme un virus, sur toutes les chaînes de télé ou de radio. Même Castaner y met son grain de sel avec des trémolos dans la voix et des larmes de crocodile...

      La peur paralyse et fait entrer les moutons dans l’enclos.

      J’oubliais : bienvenue parmi nous.


      • Shaw-Shaw Jaroslav PLAšIL 8 janvier 10:36

        @cevennevive

        Et c’est qui/où/quand/quoi, NOUS ?


      • cevennevive cevennevive 8 janvier 10:40

        @Jaroslav PLAšIL, bonjour,
        Mais le petit peuple d’Agoravox pardi !
        Vous en êtes ?
        Je crois que oui, et depuis longtemps, bien que vous changiez couramment de peudo.
        Allez, bonne journée ! Développez un peu plus, les monosyllabes n’apportent pas grand chose aux débats.


      • Erwan Prigent Erwan Prigent 8 janvier 10:47

        @cevennevive. Merci ! Regardez voir : La France a peur : le syndrome du grand méchant monde, par Horizon-Gull.



        •  Degemer mat @Erwan Prigent .

           « terrorisées devant BFMWC et craignaient pour leur sureté dans des patelins pommés »  smiley (sans doutes en Bretagne ou autre Normandie pays vifs défenseurs du serment du jeu de paume et du jus de pommes réunis )

           Cela dit, bonne continuation et ken ar c’hentan

           P.s  sur votre avatar c’est Serge Raffi  ?_ ? smiley

           

           


          • Erwan Prigent Erwan Prigent 8 janvier 12:13

            @Armand Griffard de la Sourdière. smiley A vrai dire je m’en suis rendu compte trop tard, et cette nuit je me suis dit : « Fichtre, ça viendrait pas du jeu de paume, ’’paumé’’, comme on enverrait la balle trop loin, c’est-à-dire nulle part ? » smiley


          • L'enfoiré L’enfoiré 8 janvier 19:34

            Bonsoir Erwan,

             Oui, absolument.

             Écoutez ceci c’est « magique » alors pour l’humour quand on en parlait c’était l’anniversaire de Shelock Holmes

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès