• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Y a-t-il un sondage sarkozyste pour sauver le soldat Jack Lang (...)

Y a-t-il un sondage sarkozyste pour sauver le soldat Jack Lang ?

Une étude CSA-Le Parisien, institut détenu par un ami de N. Sarkozy, crédite l’ancien ministre de 53 % de soutien pour son vote en faveur de la réforme constitutionnelle du président. Une aubaine pour J. Lang, en délicatesse avec le Parti socialiste.

Jack Lang a-t-il eu raison ou non de voter en faveur de la réforme ? Doit-il être exclu du PS ? Telles sont les questions posées à un échantillon de 1 000 personnes par le CSA le 23 juillet 2008.

Mais quel est l’intérêt de savoir si les sondés (à ne pas confondre avec « les Français ») approuvent ou non le choix de Jack Lang ? En étant naïf, je répondrais : aucun. Le fait qu’une majorité de personnes approuve ou non le choix de Lang ne change rien aux opinions que l’on peut avoir sur cette réforme, sur l’attitude de Lang ou sur les positions du PS.

Passe encore que l’on demande à des sondés leur opinion sur la réforme de la Constitution, un sujet fort hermétique qui réclamerait d’informer un tant soit peu le sondé avant de lui demander son avis. Passe encore que le PS commande un sondage sur l’attitude de Lang afin de décider de son sort. Mais…

A qui profite le sondage ?

Mais comment expliquer le soudain intérêt du Parisien pour Jack Lang ? L’institut de sondage aurait tout aussi bien pu demander aux sondés s’ils approuvaient le choix des parlementaires radicaux de gauche, eux aussi dans l’opposition, qui ont voté pour la réforme Sarkozy. Pourquoi ne pas leur avoir demandé s’ils approuvaient les revirements de certains parlementaires de la majorité, qui après avoir tant combattu ce projet de réforme, se sont soumis docilement ?

Une seule chose est sûre : ce sondage tombe à pic pour le député au bord de la rupture avec son parti : comment exclure une personnalité si populaire, soutenue par « une majorité de Français » ?

On n’ose pas croire que Jack Lang a ses entrées au Parisien, et qu’il a pu suggérer l’idée de ce sondage. Ou le commander lui-même. On n’ose pas croire non plus que ce sondage serve une stratégie de déstabilisation du PS, destinée à souligner ses divisions. Non. Le Parisien, en cette période estivale où les journalistes désertent les rédactions, avait sans doute une colonne à remplir : l’achat d’un sondage sur un thème aussi vendeur auprès de son lectorat était la solution toute trouvée !

Questions biaisées : le plébiscite de Lang

Le sondage du CSA proposait une alternative aux sondés de CSA qui assurait à Lang une solide majorité :

« 1er choix : Jack Lang a eu raison de voter en faveur de la réforme parce qu’elle correspond à ce qu’il souhaite »
« 2e choix : Jack Lang a eu tort de voter en faveur de la réforme parce que la consigne du Parti socialiste était de voter contre la réforme »

L'homme d'affaires V.Bolloré soutient fidèlement N.SarkozyEquilibre des questions ? Mon œil. Dans la 1re affirmation, positive, le choix de Lang est uniquement justifié par de profondes convictions et par son désintéressement. Comment le sondeur peut-il savoir quelle était l’intention de Jack Lang ? La proposition aurait pu aussi bien être : « Il a eu raison parce qu’il pourra ainsi entrer au gouvernement et y faire valoir ses idées ».

La 2e affirmation, elle, est très négative : la seule raison valable de voter contre la réforme serait d’obéir à des logiques partisanes. La proposition aurait tout aussi bien pu être : « Il a eu tort car il se rallie à Sarkozy » ou « Il a eu tort car la réforme ne répondait pas aux exigences socialistes ». Toute question est orientée, mais on ne peut que constater que le sondeur souhaitait visiblement obtenir un ardent soutien à Jack Lang pour conforter l’action du président Sarkozy.

Le rachat par Vincent Bolloré, ami de Nicolas Sarkozy, de la totalité des parts de l’institut CSA au début du mois de juillet n’est peut-être pas étranger à ce manque flagrant d’impartialité.


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 14 août 2008 12:40

    on pourrait aussi faire un autre sondage : le PS actuellement est il seulement capable de faire de l’antisarkozisme pavlovien ?


    • Medkorp Medkorp 14 août 2008 13:05

      Salut !

      Peux t’on dire que la Droite n’a rien d’autres à dire que regarder le PS...

      Car son magnifique président à déja fortement déçu les Français, que la rentrée va etre très dur et que très prochainement les gens vont commencer à se poser des questions sur la réelle efficacité de la Droite.

      Alors vous avez raison, haro sur le PS, histoire de détourner les yeux du véritable problème de fond, un président qui ne fait rien d’autres que le guignol.

      Quelle magnifique programme...



    • Gasty Gasty 14 août 2008 13:13

      On voit bien sur la photo que J Lang s’est fait drogué. Je ne sais pas jusqu’où ils l’ont abusé mais il ferait mieux de ne pas accepter de boire avec n’importe qui !


    • LE CHAT LE CHAT 14 août 2008 14:13

      @medkorp

       le PS est un parti qui fond faute de s’occuper des véritables problèmes . à part leurs guerres des chefs pour garder leurs strapontins , qu’ont t ils à proposer au pays après 18 mois de sarkozisme ??????
      Les français restent sur leur faim !  smiley


    • jako 14 août 2008 15:03

      Gasty merci pour ton site, j’en pleure de rire encore


    • LE CHAT LE CHAT 14 août 2008 15:25

      Encore aujourd’hui Hollande n’a que la non poignée de main au Dalai lama dans son argumentaire !
      mais qu’en ont à foutre les français ?????  smiley


    • Medkorp Medkorp 14 août 2008 17:47

      Salut !

      La encore une propagande classique, bien que cela soit la Droite au pouvoir, leur défendeurs demande à la gauche des réponses à la situation actuelle !!! Le monde a l’envers !!!

      Cela doit etre dur de voir son président se faire quotidiennement rosser par l’actualité, de voir que de plus en plus de forumeurs en viennent à etre dégouter de son action politique...

      Quand aux Français qui restent sur leur faim, c’est d’avoir vu leur président faire ami ami avec les chefs d’entreprise, d’accorder des degraissement d’impots aux riches et à ses amis et bien entendu passé son temps à démolir le peu d’acquis sociaux de ceux qui n’ont rien...Et qu’il continue de croire qu’il est le meilleur...









    • tvargentine.com lerma 14 août 2008 13:10

      Personnellement,un peu comme Claude Allègre j’ai soutenu le comportement cartésien de l’homme de droit qu’est Jack Lang

      Cette réforme apporte une avancée dans la démocratie française et c’est une bonne chose


      • ndnm 14 août 2008 16:19

        Lerma, une coquille s’est glissée dans ton commentaire :
        on lit "l"homme de droit qu’est Jack Lang" au lieu de "L’homme de droite qu’est Jack Lang"

        On te pardonnera cette fautre de frappe en même temps qu’on appréciera la référence à Claude Allègre, un homme dont le nom rime avec intègre par le pur fruit du hasard...
        Bon allez j’avoue, j’abuse un peu ... ce n’est peut-être pas un manque d’intégrité mais simplement une énorme carrence en intelligence.



      • ndnm 14 août 2008 16:39

        Bel article, clair et concis...

        A tous les non-comprenant donc le raisonement se limite à voire trois lettres partout :

        L’objectif de l’article n’est pas de dire si la vieille peripatéticienne à eu raison ou tord de voter comme elle l’a fait.
        Ce qui est remis en cause dans l’article c’est honnêteté du sondage. En l’occurence ça n’est pas brillant. Cette technique de questionnement biaisé est très courante comme type de manipulation en amont. Cela s’appelle un choix forcé et il s’agit de l’arme favorite des sophistes de bas étage comme notre raz-du-sol. Pour ceux qui ont la mémoire courte : "vous preferez ma vision de l’immigration (choisie) ou que des hordes d’étrangers viennent égorger vos femmes, vos compagnes ... ?" ( à vomir et à pleurer que ça ait marché)

        En mathématique, et plus généralement en logique, lorsqu’une disjonction de cas n’envisage pas tous les cas possibles (par exemple et sans que cela soit exhaustif : que Lang ait participé à l’élaboration du texte puis voté son adoption par pure carrièrisme - dont il est coutumier) on dit à juste titre que le raisonement est nul et non avenu...

        Ce sondage est donc scientifiquement nul et non avenu ... il n’apporte aucune autre information que l’intention du sondeur.


      • mariner valley mariner valley 14 août 2008 16:09

        Jacques Lang a collabore a l’elaboration de la reforme (le fait qu’il est accepte ou pas d’y participe ne regarde que lui), mais quand on ecrit un texte ou du moins quand on participe a son ecriture il devient difficile de s’y opposer. Question de bon sens

        Donc oui Jacques Lang ne pouvait et devait valider le texte malgre les critiques de son camp qui de temps en temps fait preuve d’un manque de bon sens. On dirait une bande de gamins.

        Donc le seul truc que peut lui reprocher le PS c’est d’y avoir participer...accuse de trahison un type qui a vote oui au texte qu’il a partiellement ecris me parait plus qu’illogique. Et montre la derive du PS et le TSS pratiquait par la gauche avec un aveuglement sans bornes, ni discernement.


        • ronchonaire 14 août 2008 17:10

          Pourquoi cet article sort aujourd’hui alors que le sondage date de plus de trois semaines et a d’ailleurs déjà été commenté sur AgoraVox ? Il y a pénuries d’articles en ce moment ou quoi ?

          http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=42584


          • Daniel Roux Daniel R 14 août 2008 19:41

            Vous avez remarqué comme les sondages arrivent toujours au bon moment.

            Mais qui finance ces sondages miraculeux ? Ne serait-il pas normal que nous connaissions le nom de celui qui fait poser la question à laquelle on ne pensait même pas.

            En ce qui me concerne, depuis qu’une enquête a démontré que les sondeurs manipulaient dans leur cuisine interne les résultats bruts pour tenir compte de la mauvaise fois des sondés, je ne ne m’y intéresse que dans la mesure où ils révèlent les plans du gouvernement et de notre grand président.

            Règle anti-démocratique N°5 : Tenez les médias et les ’’instituts" de sondage, vous pourrez manipuler l’opinion. Le moyen ? Faites les acheter par vos amis fortunés. Garantissez leur un chiffre d’affaire minimum et des subventions.


            • wesson wesson 15 août 2008 04:54

              qui paie les sondages ?
              je ne sais pas

              par contre ceux qui possèdent les instituts de sondage, c’est connu

              CSA : Bolloré à 100%
              IFOP : Laurence Parisot (MEDEF) en est le PDG
              IPSOS : Lt Participations, dont Nicolas Bazire (groupe Bernard Arnaud) est un administrateur
              OpinionWay : Hugues Cazenave, un UMP bon teint.

              Ce dernier est le spécialiste incontesté du sondage pipeau. Tu lui donnes les question et les pourcentages que tu veux pour les réponses, et il te fournit le "panel représentatif" qui va donner les bons chiffres.

              Avec tout ces ouinèrz, on va les faire les 2,7% de croissance cette année - sans baisse du pouvoir d’achat !


            • cybitnap cybitnap 16 août 2008 01:23

              La majorité des socialistes et des Francais étaient en faveur de la réforme de la Constitution, contrairement au PS, donc ce sondage ne m’etonne pas. Lang a été le seul à prendre en compte les intérêts de la Nation, contrairement au PS qui a, comme toujours, voté contre par stupidité.


              • Daniel Roux Daniel R 16 août 2008 12:10

                Une affirmation bien osée cart tout à fait indémontrable !

                En cas de modification subtentielle de la constitution, le référendum s’impose de droit, mais sous Sarkozy, "Référendum" est un gros mot et "droit" n’a aucun sens.


              • bobbygre bobbygre 20 août 2008 13:39

                Idée de sondage pour les cerveaux qui travaillent au CSA et pour continuer à réussir à faire illusion :

                - "Sarkozy a-t-il raison d’appliquer le programme pour lequel il a été élu ?" ou bien "Sarkozy a-t-il tort de ne pas céder aux exigences des grévistes ?"

                - "La guerre contre le terrorisme est-elle légitime ?" ou bien "devrait-on négocier avec les terroristes ?"

                - "Devrait-on baisser ou augmenter les impôts ?"

                - "Doit-on continuer à indemniser un chomeur qui refuse de travailler ? " ou bien "les aides devraient-elles être conditionnées ?"
                Trés facile de poser des questions dont on est sur d’obtenir une réponse positive, un moyen de propagande fort utile. D’autant que quand le sondage ne donne pas les résultats escomptés, on ne le publie pas...

                La seule solution : NE PAS REPONDRE AUX SONDAGES.
                Ca fait plusieurs fois que j’ai eu l’occasion de refuser de repondre et j’imagine que je ne suis pas le seul. Ces sondages sont donc déjà faux car ils ne tiennent pas compte des avis des gens qui refusent de répondre...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires