• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > 12000 armes de guerre

12000 armes de guerre

Que peut-on faire avec 12000 armes de guerre ?

Avec 10000 fusils d’assaut on peut équiper intégralement la moitié de l’infanterie française actuelle, ou la moitié de l’infanterie espagnole qui, en comptant les Canaries, Ceuta, Melilla, les Baléares et les forces spéciales aligne 33 bataillons soit moins de 20000 fantassins sur les 50000 soldats (encadrement non inclus) de l’armée espagnole. Car les pilotes de chars, d’hélicoptères et d’engins polyvalents du génie, de même que les servants de canons d’artillerie, les opérateurs de transmissions et les chauffeurs de camions portent plutôt un pistolet d’auto-défense qu’un fusil d’assaut, comme les officiers et la plupart des sous-officiers.

Ce petit aperçu devrait donner une certaine importance à la saisie par la police espagnole, le 12 janvier, d’un nombre estimé initialement à 8000 puis révisé le 15 à 12000 armes de guerre, sur quatre sites à Olot, Liendo, Galdácano et Guecho. Il s’agissait essentiellement d’armes achetées à des armées régulières (pas uniquement espagnole) après neutralisation officielle, puis remises en état de fonctionnement, comme les armes qui ont servi à l’attaque contre Charlie Hebdo. S’agissant de milliers d’armes on ne peut pas parler d’ateliers clandestins artisanaux mais de petites usines d’armement. Les stocks saisis ayant été estimés, hors armes antiaériennes, à plus de seize millions d’euros, il ne s’agit évidemment pas de pistolets, et les armées européennes ayant cessé de déclasser des fusils semi-automatiques depuis plusieurs décennies il s’agit certainement de fusils d’assaut, dont les marques citées ne concernent pas seulement l’Espagne.

Les premiers commentaires des autorités ayant supervisé la saisie, émanant donc de professionnels du maintien de l’ordre, relèvent du registre anti-terroriste. Sous cet angle de vue on pourrait effectivement conclure que si une dizaine d’armes de guerre suffisent à immobiliser plusieurs centaines de personnes dans une salle comme le Bataclan afin d’y passer trois cents personnes au canif à égorger, l’arsenal saisi aurait pu contribuer au sacrifice rituel d’un tiers de million de personnes, en Espagne ou ailleurs. Traitée comme une affaire de droit commun, cette saisie a été l’occasion de la plus sévère admonestation judiciaire envers deux des personnes arrêtées, qui ont reçu l’interdiction formelle de quitter le territoire espagnol, et auxquelles on a même confisqué le passeport au cas où elles tenteraient de le faire autrement que par les frontières française ou portugaise ou les côtes marocaines ; faute sans doute d’un domicile déclaré où leur adresser une future convocation, trois autres personnes ont été provisoirement placées en hébergement carcéral dit préventif.

Mais d’un point de vue militaire il faut considérer que 10000 fusils d’assaut, si c’est de ça qu’il s’agit, étaient destinés à 10000 combattants de base (hors encadrement). La guérilla en cours de montée en puissance en Europe n’a que faire de bataillons de génie, d’escadrons de chars lourds et de convois d’approvisionnement en carburant et vivres. Quand bien même ses parrains étrangers lui proposeraient le même équipement en blindés légers de fabrication étatsunienne qu’ils ont fourni à l’Etat Islamique, la nébuleuse directrice actuelle de la guérilla ne saurait qu’en faire à ce stade, ni aux premières heures de son déploiement dans de grandes agglomérations. Quant aux armes antiaériennes, dont la presse espagnole n’a pas précisé s’il s’agissait de mitrailleuses de 12,7 ou de canons de 30 mm, elles ne peuvent pas abattre un avion de ligne (n’en déplaise aux tenants de la finalité terroriste) mais elles pourraient permettre à un mouvement ne disposant ni d’armes modernes ni d’aéronefs de se protéger face à un assaut héliporté.

Pour mémoire, 200 fusils d’assaut suffisent aux quatre premières compagnies levées par la minorité adepte d’une idéologie distincte, qui fait sécession dans le Septième Scénario (www.lulu.com/fr/shop/stratediplo/le-septième-scénario/paperback/product-22330739.html) et dont cette étude d’état-major expose les possibilités au niveau d’une ville d’un million d’habitants puis au niveau d’un pays. Déployé et employé de manière décentralisée en zone urbaine sur un pays comme l’Espagne ou la France, l’équivalent (en volume) de 100 compagnies, ou de 200 compagnies incomplètement armées, peut fixer et incapaciter l’armée régulière immédiatement.

La police espagnole n’a pas diffusé d’estimation de la cadence des usines de remilitarisation, ni de l’ancienneté de leur activité. Il est donc difficile de savoir ce que le stock saisi représentait par rapport à la production annuelle, et il n’est pas certain que les responsables laissés en liberté fourniront une comptabilité très précise des éventuelles commandes antérieures déjà livrées, ni un fichier de clientèle avec adresses à jour, ni une étude sectorielle détaillant la capacité de production des usines de la concurrence encore debout.

D’une manière générale, les implications de cette saisie seront peu commentées dans la presse même espagnole.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Alex Alex 26 janvier 19:05

    Passionnant !… comme roman puisque, en l’absence de sources corroborant vos affirmations, on est obligé de s’en tenir à vos déclarations.



    • manu manu 26 janvier 19:54

      @gaijin

      Y’a 12000 armes sur la vidéo de rt ?

      « un réseau spécialisé dans l’obtention légale d’armes de guerre »

      Et qui est-ce qui leur a vendu 12000 armes de guerre légalement et discrètement ?


    • manu manu 26 janvier 20:03

      @l’« auteur

       »Avec 10000 fusils d’assaut on peut équiper intégralement la moitié de l’infanterie française actuelle"

      Oui mais avec ce qu’on voit sur les images on équipe 54 hommes, j’ai pas compté les pistolets sa suffit pas pour faire un soldat.


    • Alex Alex 27 janvier 16:07

      @gaijin
      je suis effectivement du genre flemmard… sauf quand j’écris des articles dans lesquels je donne une abondance de liens de sources différentes.

      8, 10 ou 12 000 fusils, ça doit faire un peu plus de volume que sur les quelques photos aperçues.
      M’enfin, si vous le dites, c’est que c’est vrai.

    • covadonga*722 covadonga*722 26 janvier 19:26

      pfff mais puisqu’on se tue a vous dire qu’il ne se passe rien , qu’il ne se prépare rien , rendormez vous gentils moutons , l’ennemi est déjà dans les murs les armes arrivent tranquillement plus de frontières 

      et les instructeurs reviennent de Syrie former la oumma pour la mère de toute les batailles ....

      • vroum 27 janvier 00:27

        alors vite fait si ont fouille un peu sur cette affaire
        -Les personnes arreter dans l’affaire dirige un magasin de vente d’armes neutraliser et de surplus militaire leur boulot est donc de vendre des armes neutra
        -la police espagnole n’est pas en mesure de montrer 12000 armes saisie tout simplement parce qu’elle a un peu beaucoup gonfler les chiffres comptant des pieces detacher comme des armes complete
        -les machine presenter comme servant a la remilitarisation des armes sont des perceuses a colonnes, c’est un peu leger comme equipement
        -Le fait que les personnes arreter ne soit pas incarcerer mais libre de leur mouvement montre que penalement il y a pas grand chose a leur reprocher
        -Le dossier est plutot sur des armes neutraliser selon la norme espagnole pre 2011 ou importer de pays tiers qui ont des frais de neutralisation plus bas mais dont certain point ne corresponde pas au criteres espagnole plutot que sur de la remilitarisation d’armes

        En clair la police espagnole a trouver une bonne affaire d’armes mal neutraliser (du moin pas selon les normes en vigueur actuellement) et tente de monter ça en trafic internationale pour se faire mousser manque de bol la justice espagnole n’a pas l’air de cette avis


        • generation désenchantée 27 janvier 01:52

          12000 armes a feu et ils ne présente que quelques armes

          les fusils d’assaut présentées sur les photos et la videos sont des fusils d’assaut espagnols

          https://fr.wikipedia.org/wiki/CETME_Mod%C3%A8le_L/LC

          les autres armes sont des armes de la seconde guerre mondiale , par exemples
          les Pistolets -mitrailleurs thompson et les fusils semblent être aussi de la seconde guerre mondiale voir même de la première

          c’est plus des armes de collections qu’autres choses

          et pour avoir une idée de ce que represente12 000 armes , regarder le film « lord of war »
          d’ après la fiche wikipedia , ils ont utiliser 3000 AK47 pour le film

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Lord_of_War


          • zygzornifle zygzornifle 27 janvier 08:44

            il y avait des armes en silex ?


            • covadonga*722 covadonga*722 27 janvier 10:55

              @zygzornifle
              bonjour , si vous cherchez des images des premiers affrontement en Syrie, bon nombres d’armes dans les mains des rebelles sont antérieures a 1950.Et je suis sur que vous savez qu’un homme déterminé armé d’un 98k peu faire aussi bien voir mieux qu’un conscrit armé d’un hk416, pour rester dans la deutsch qualitat


            • CARAMELOS CARAMELOS 27 janvier 13:04

              «  »Avec 10000 fusils d’assaut on peut équiper intégralement la moitié de l’infanterie française actuelle, ou la moitié de l’infanterie espagnole qui, en comptant les Canaries, Ceuta, Melilla, les Baléares et les forces spéciales aligne 33 bataillons soit moins de 20000 fantassins«  »

              La dernière bataille a du être très sanglante et meurtrière, il n y’ a plus que 10.000 hommes dans l’armée françouaise ? Le général Nivelle dit le boucher de Verdun a dû se réincarner !!!

              • Coriosolite 27 janvier 15:45

                @CARAMELOS
                Désolé de vous décevoir, mais l’infanterie dans l’armée française, c’est aujourd’hui un peu plus de 20.000 hommes et femmes, dont 14.000 combattants (non-combattants 20% environ du total).

                Donc le chiffre donné dans l’article est correct.


              • generation désenchantée 28 janvier 00:53

                @Coriosolite

                tu est certains de ton chiffre pour l’effectif  ?
                l’ appel d’offre pour le remplacement du FAMAS est de 100 000 fusils

                http://www.opex360.com/2016/09/23/la-dga-confirme-que-le-successeur-du-famas-sera-le-fusil-dassaut-allemand-hk-416-f/

                cela fait 5 fusils pour chaque militaire


              • Coriosolite 28 janvier 12:55

                @generation désenchantée

                L’auteur utilise un mot précis : l’infanterie.

                Ce n’est ni toute l’armée française, ni même toute l’armée de terre, mais une partie du tout, les fantassins pour être plus clair.

                L’armée achète des fusils pour équiper l’ensemble de ses effectifs, combattants ou pas.

                En cas de conflit chaque militaire est susceptible d’être appelé à combattre, même les cuisiniers, les secrétaires ou les chauffeurs. Et donc il faut prévoir leur équipement.

                D’où le chiffre d’armes achetées que vous citez, 10 fois supérieur à celui de l’auteur.

                Cordialement


              • alain_àààé 27 janvier 13:39

                je veux bien te croire mais si je ne me trompe pas il m avait semblé que c était a Marseille que le Raid avait fait main basse sur de l armement militaire


                • LE CHAT LE CHAT 27 janvier 14:46

                  Y’en à peine assez pour faire un nouveau film des expendables ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès